Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Il t'entraînes jusqu'au bout de la nuit, ton démon de minuit (PV Mitsu)
Lun 22 Mai 2017 - 0:02
avatar
Masculin

Messages : 1308
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

C'est booooooooon!!! Cette journée est vraiment chiante!
Non en fait, c'est un cumule de plusieurs jours et cette fois, c'est la fin. Connaissant son caractère, il aura été suffisamment patient. Mais là, il n'y arrive plus. Même le travail est devenu insupportable. Alors, oui, ça occupe, mais une fois à la maison, c'est vide.

Durant plusieurs nuits, le Tonnerre les aura passé avec son ami Matty, mais il devait aussi lui foutre la paix. Il devenait un véritable boulet.
Alors il devait prendre son courage à deux mains, et rentrer chez lui. Mais c'est compliqué quand on s'est habitué à une présence. Pourquoi a-t'il fallu qu'elle pète les plombs comme ça? Et contre Aoi en plus!
Non mais généralement, on se met pas sur la gueule avec son meilleur pote! Bon, Mathéo n'est pas une référence, il est aveugle. Quoi? Il ne l'a pas traité d'infirme!

Ceci dit, il a tout de même un peu de peine pour les filles. Elles s'entendaient très bien et il avait fallu que tout dégénère. Déjà qu'avec Allen ce n'était pas bien brillant... Alors qu'ils avaient enfin retrouvé un terrain, il avait fallu que tout bascule de nouveau. C'est dingue comme ils ne peuvent pas s'empêcher!
Malgré tout, Ys se sentait un peu à l'écart de ces histoires, et surtout, il avait l'impression d'être inutile. On peut pas blâmer quelqu'un dans cette histoire. Ils ont chacun leur jugement. (Ouais enfin pour l'instant il ne sait pas qu'Allen ait enfin avoué ce qu'il avait ressenti de longues années! Hahaha! Plus question de jugement!)

Allongé dans le canapé, Ys braqua son regard sur le plafond de longues minutes. C'est mort ici. C'est calme. On s'emmerde vraiment. Il sentit Balto s'approchait de lui et poser son museau sur sa main.


"Désolé gros mais t'es trop viril et trop poilu pour moi...."

Glissant son regard sur l'animal, un fin sourire se dessine. Se redressant soudainement, il lui offrit quelques caresses avant de se décider. Jetant un regard par la fenêtre, constatant l'état de la journée, il lui lança à son seul ami présent:

"Tu gardes la maison ce soir. Un rendez vous m'attend!"

Un signe d'adieu et Ys se téléporte. A cette heure ci, il n'y avait plus grand monde dans les couloirs de l’hôpital. Tous les patients étaient dans leurs chambres, prêts à succomber dans les bras de Morphée. Au moins, s'il y avait bien un moment à saisir dans la journée, c'était celui ci. Le jour, il pouvait voir Mitsu. C'était pas la question. Mais ils ne pouvaient pas sortir en dehors de l'hosto sous prétexte des soins et blabla.... La meuf est immortelle bande d'incompétents!
Bref, il allait profiter du soir et du calme pour kidnapper sa copine. Enfin kidnapper... c'est un grand mot. Elle aussi, elle craque. Elle veut partir! Au moins pour une nuit, il allait l'emmener autre part qu'entre ces quatre murs blancs. Et sérieusement, une fois planté dans sa chambre, il se rendait compte combien c'était désagréable ces odeurs de médicaments.

Il la vit, dans son lit. Elle ne bougeait pas. Elle devait surement dormir. Néanmoins, il était bien heureux de la voir. Ouais si, il ne l'avouera pas, mais il est content le grand couillon.
S'approchant à pas de loup, il se glissa délicatement sans aucun geste brusque dans le lit de la Master. Une fois prêt d'elle, il passa son bras autour de sa taille et dans un murmure, il lança d'humeur taquine:


"Hum...on ne l'a encore jamais fait sur un lit d’hôpital..."

Ok, il est chiant même encore là. Ceci dit, il est bien heureux de pouvoir respirer son parfum et sentir sa chaleur. Qu'on la lui rende merde!
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Lun 29 Mai 2017 - 22:33
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

La panique. Nan mais si, la grosse grosse panique. Cette après-midi, enfin, plutôt en fin d'après-midi, j'ai croisé Aoi. Enfin, pas réellement. J'l'ai vu au coin d'un couloir, et j'ai paniqué, et j'ai rebroussé chemin, et je suis retournée dans ma chambre. Du coup, bah j'ai pas mangé. Y a aucune logique, mais je m'en fous.

J'avais passé la journée dans ma chambre, dans la peur de croiser mon amie (on est encore copines ou pas ?) et je m'étais bien ennuyée. Ys n'avait d'ailleurs pas pu passer aujourd'hui, et j'avais bien cru que la journée n'allait jamais se terminer. Fort heureusement pour moi, l'infirmière est revenue, elle m'a servi mon repas du soir, j'ai eu droit à un massage du bras - et même si j'ai plus mal, je dis rien pour qu'elle continue.

Quelques heures plus tard, je me laissai aller dans les bras de Morphée... Avant d'être réveillée par une voix et une sensation de chaleur que je connaissais bien. J'ouvris lentement les yeux et, encore toute ensommeillée, je me tournai pour venir blottir mon visage contre son torse.

-C'est vrai,
marmonnai-je avec une petite voix. Mais je sais pas si là maintenant tout de suite je suis partante...

Nan mais parce que là je me réveille, faut me laisser le temps un peu ! Et puis bon, entre nous, j'risque de pas être très énergique si on fait ça tout de suite...

-Tu vas bien ? Tu as fait quoi aujourd'hui ? Balto va bien ? Et mes robots ? Dis, je leur manque ? Tu n'oublies pas de les recharger, hein ? Ca a été le travail aujourd'hui ?


Je soupirai, et fermai mes yeux en me resserrant un peu contre lui.

-J'ai envie de rentrer...
soupirai-je.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Lun 29 Mai 2017 - 23:04
avatar
Masculin

Messages : 1308
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Ouais, ouais. Il le sait, s'il se fait gauler ici, comme ça, il est mort. On le jeter dehors comme un mal propre. Mais sérieusement, c'est vraiment trop long là! Ils en font des tonnes pour pas grand chose. Sérieux, c'est bon, elle peut rentrer. Lui aussi, il peut s'en occuper comme il se doit. Et oui, il sait faire preuve d'attention quand le besoin s'en fait ressentir. Disons que lorsqu'il s'agit de blessure ou de grosses peines, il sait être une personne disponible. Après en dehors de ces contextes, c'est plus une question de flemme. Que voulez vous, on ne refait pas le monde.

Pour l'instant, il se moque bien du règlement. Là, il est juste bien. Il ne veut plus quitter le lit. Mitsuki se tourne vers et se cale contre son torse. Elle ne fut pas étonnée de le voir. Certes, elle était encore à moitié endormie, mais cela parut tellement évident. Elle se permit même une pointe d'humour. D'un sourire en coin, Ys reprit à son tour, quelque peu engourdi par la situation (ouais, ce lit est magique):

"T'as raison. T'es beaucoup moins excitante."

Bah il fallait bien qu'il la motive, qu'il la provoque. Sinon c'est lui qui va plonger dans les bras de Morphée. Heureusement pour lui, Mitsuki le réveille de par ses questions. Heureusement? C'est un grand mot. Pour le coup, il se redresse et la fixe. Elle semble si triste. Il comprend bien son envie de vouloir rentrer. Il aimerait pouvoir la ramener aussi. Mais il le sait, elle doit rester pour son bien, sa santé. Il faut parfois faire preuve de sacrifice.

"T'es toujours aussi chiante avec tes questions... Tout le monde va bien. Occupes toi plutôt de ta petite personne."

Ys s'amuse à répliquer sur le ton de la taquinerie. Mais il se doute bien que cette dernière a le coeur gros. Il n'avait pas croisé Aoi depuis. Uniquement Huo et ce par un malheureux hasard. Que se soit elle ou son amie, ça ne va pas fort. Et il détestait la voir ainsi. Ce n'était pas la Mitsuki qu'il connaissait. Aussi, une idée lui vint.

"Mitsu, lèves toi."

Posant délicatement ses mains sur ses épaules, il tenta en vain de la réveiller. Il fallait qu'elle ouvre les yeux, qu'elle sorte de ce sommeil. Il ne pourrait pas la porter tout le long de la soirée et puis, elle ne pourrait pas en profiter. Relevant son visage vers lui, il lui chuchota:

"Cette nuit, je t'enlèves. Tu es toute à moi".

Il vint alors poser un baiser sur ses lèvres. C'est que ses lèvres lui avaient manqué depuis son hospitalisation. Et puis, il était tout autant enjoué par son idée. Il le voulait, au fond de ses tripes, il ressentait le besoin de l'avoir pour lui ce soir. Loin de cet hôpital, de ces mauvaises odeurs, il la voulait rien que pour lui.
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Ven 2 Juin 2017 - 13:57
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : Ca te va si je clos le topic Ys/Mitsu/Akito ? Ou on continue en Mitsu/Ys ?

Je fronçai légèrement les sourcils et essayai d'asséner à mon copain une pichenette sur son front après sa réflexion sur le fait que je n'avais rien de séduisant dans ce lit, avant de me re-blottir contre lui, parce que bon, faut pas faire la gueule pour rien, il me manque et j'compte profiter de sa présence.

-Mouais, mais je fais que ça, toute la journée, m'occuper de moi... Y'a même des gens payés pour le faire. J'veux m'occuper d'autre chose que moi, justement...


Je laissai un soupir m'échapper. J'aurais aimé partir d'ici, je ne comprenais pas pourquoi il me gardait autant de temps en observation. Quasiment toutes mes blessures étaient guéries, les soins des guérisseurs y aidant beaucoup. Sauf qu'ils continuaient à passer des examens, notamment au niveau du sang... Allez, dans deux semaines, je vais apprendre que ma greffe a détruit ma vie, qu'on rigole.

J'ouvris les yeux après qu'Ys ait pris la parole.

-Que je me lève...?


C'est dur là, j'étais endormie quand même. Je me redressai tant bien que mal. Souris à sa remarque. Répondis à son baiser avec plaisir.

-Et tu comptes m'emmener où, Superman ?


Je levai une main que je passais sur son visage. Je parvins à m'asseoir dans mon lit, encore toute engourdie par le début de nuit que j'avais déjà commencé à passer.

-Tu m'as ramené des vêtements, au moins ? Parce que là, à part ressembler à un clown et passer inaperçue dans une fête foraine, je ne sais pas ce que je vais pouvoir faire d'autre !
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Mer 7 Juin 2017 - 23:01
avatar
Masculin

Messages : 1308
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

HRP> Tout d'abord: désolé pour ce retard!! Et ensuite: tu fais comme tu veux ^^

Ys laissa échapper un gémissement après avoir reçu une correction. Ok, Mitsuki va bien. Du moment qu'elle se rebelle, c'est qu'elle va mieux. Néanmoins, ce fut plus rassurant de savoir qu'elle pouvait encore réagir de la sorte. Tous les jours, autant que possible, le Tonnerre s'étant rendu à sa chambre, espérant que tout se passer bien. Ce fut surtout une occasion pour vérifier qu'elle ne tombe pas dans une sorte de dépression. Car jusqu'ici, aucun d'eux n'avaient oser le sujet "Aoi". Et surtout, de ce qu'il en était: leur amitié.

C'est avec un fin sourire que ce dernier fut rassuré. Déterminé, il désirait l'emmener loin de cette chambre et de ces odeurs de médicaments. Une fois debout, se tenant fièrement devant elle, Ys vit cette dernière luttait contre le sommeil. Néanmoins, bien qu'elle n'avait pas les yeux bien ouverts, elle n'avait pas tort sur un point: sa tenue.

Il est clair qu'avec ces habits là, ils n'iraient pas bien loin. Il est beau le Superman!


"Ah euh.... c'est pas faux."

Comment détruire un mythe en dix secondes?!
Mais hors de question de laisser tomber. Mitsuki était arrivé ici avec des vêtements en lambeaux, bons pour la poubelle. Depuis, il n'y avait rien d'autres dans son placard que ces vêtements d'hôpital. En revanche, quand on y pense, laisser Mitsuki se baladait dans cette tenue aurait pu être drôle.


"J'ai pas intérêt à te laisser comme ça sinon les gens vont croire que tu viens de fuir un asile de fou!"

Un léger rire lui échappe. Elle ne lui pardonnerait pas s'il profitait de la situation. Une fois qu'elle aura récupérer ses forces, elle lui ferait mordre la poussière.
Un peu de sérieux!
Et tandis que la Master se tient difficilement au bord du lit, plus calme, Ys vint s'agenouillait devant elle. Il lui vint alors une idée et tant puis pour les réprimandes. Cette nuit leur appartient!


"Mitsuki, continues de dormir. Continues de rêver..."

Délicatement, sa main vint se lever et se poser devant son visage. En l'espace d'une fraction de seconde, ils avaient quitter l'hôpital. Du fait que la Master ne pouvait se servir de ses pouvoirs, Ys n'avait eu aucun mal à passer sa barrière de Master. Et les voilà dans un centre commerciale, en pleine nuit.
Ils n'étaient pas tout à fait plonger dans le noir, il y avait tout de même de l'éclairage. Suffisamment pour se rendre compte du lieu.


"Tu sais ce qui est bien dans un rêve?"

Doucement, il retira sa main de ses yeux laissant apercevoir ce qui se dressait devant eux.

"Tout est permis..."

Des rayons de vêtements, aussi luxueux les uns que les autres. Des mannequins en guise de model se dressaient autour d'eux. Et des robes aussi belles les unes que les autres, tout autour d'eux. Il n'y avait plus qu'à choisir, se servir.
Les voilà dans les belles boutiques de Paris et personne pour déranger. Pas même une caméra pour les filmer et ce grâce aux pouvoirs du Tonnerre.
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sam 24 Juin 2017 - 12:11
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : C'est moi qui m'excuse pour le retard, je suis nulle T_T

J'observais Ys avec un petit sourire en coin. Et oui chéri, tu as oublié que je ne ressemblais actuellement à rien... J'arquai toutefois un sourcil suite à sa remarque.

-Un asile de fou ?! Carrément !


C'est qu'il ne mâchait pas ses mots. Je ris cependant. J'étais contente qu'il soit là. Je m'étais sentie beaucoup trop seule aujourd'hui, et j'avais besoin de lui à mes côtés. Il paraît que rire permet de guérir plus rapidement !

J'eus toutefois un hoquet de surprise quand je le vis s'agenouiller devant moi. Rire nerveux. Hahahaha. Nan. Nananananan. Ou plutôt ouais, ouaiiiiis OUI C'EST UN RÊVE. J'ai la pression, j'ai chaud, HA je vais mourir. Help, quelqu'un, UNE INFIRMIERE ?!

Respire.

Il posa sa main sur mes yeux. J'AI PEUR OKAY ?! RELEVE TOI, POURQUOI T'ES A GENOUX ?!

Pas grave. Respirons, ça va aller. Je sentis mon corps se téléporter et j'eus un léger déséquilibre à l'arrivée. Hm. Les médicaments et la téléportation, ça ne fait pas bon ménage...

Ys retira sa main, et alors que je m'attendais au pire (IMAGINEZ S'IL AVAIT MIS DES ROSES PARTOUT, S'IL AVAIT ALLUME DES BOUGIES ET S'IL Y AVAIT DEUX VERRES DE VIN L'UN DEVANT L'AUTRE SUR UNE TABLE POUR DEUX AU SOMMET D'UN IMMEUBLE AU CENTRE DE PARIS, AVEC VUE SUR LA TOUR EIFFEL ?! OH MON DIEU J'AI PEUR) je fus surprise de réaliser que je me trouvais... Dans un immense centre commercial. Je me tournai vers Ys en le sondant du regard. J'suis pas sûre de comprendre.

Sa remarque me tira un sourire, et je regardai autour de moi, avant de tomber sur des caméras de surveillance.

-Heu...?


Après un regard vers Ys, je compris que je n'avais pas à m'en occuper. Je souris et m'approchai de lui pour me hisser sur la pointe des pieds et déposer un baiser sur ses lèvres.

-Dis donc, je ne savais pas que Superman était un voleur...


Je ris doucement, avant de me tourner vers les millions d'étalage qui s'étendaient devant nous.

-En même temps, vu les prix, je pense que si je ne volais pas, je ne pourrais jamais porter l'une de ces choses...
déclarai-je en laissant retomber une étiquette le long du tissu d'une des robes qui me faisait face.

Commençant à fouiller dans les étalages, me réveillant petit à petit, je me surpris à proposer :

-Ok, tu as le droit de me choisir une tenue, n'importe laquelle, et promis je l'essaierai.


Je viens de signer mon arrêt de mort ? Nan mais je suis en convalescence, il a pas le droit de me faire souffrir omg.
Je remis rapidement mon nez dans les étalages. Tout était tellement mignon. Mais tout était aussi TELLEMENT COURT. C'EST NORMAL QUE CETTE JUPE ELLE ARRIVE AU MILIEU DES CUISSES ?! NAN MAIS SERIEUX ?! ET C'EST QUOI LE DÉCOLLETÉ SUR CETTE CHEMISE ?! MAIS N'IMPORTE QUOI ?! HEY LES GARS FAUT SE CALMER, ON VOIT LE SOUTIEN-GORGE LA.

... Je crois que je ne suis pas faite pour être sexy.

Je dénichai un pantalon noir taille-haute et pris un débardeur blanc avant de me rendre dans une cabine d'essayage. Une fois changée, j'attrapai dans les rayons une veste bomber bordeaux, et retournai vers Ys. En chemin, j'attrapai des escarpins que j'enfilai à la place des chaussons de l'hôpital, et je sautai sur le dos du Tonnerre avec un large sourire. Je déposai un énorme baiser sur sa joue avant de redescendre sur le sol et tourner sur moi-même.

-Alors, t'en pense quoi ?!
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Dim 25 Juin 2017 - 21:38
avatar
Masculin

Messages : 1308
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

HRP> Pardonnée :p

Dépoussiérant son t-shirt en affichant un air d'indifférence, le Tonnerre lâcha naturellement:

"Voleur? Mais voyons, c'est juste un emprunt."

Non mais c'est juste pour une soirée d'accord. Juste le temps de s'amuser et de se la raconter quoi! C'est pas parce qu'il a brouiller les caméras que c'est forcement un vol. Si?
Ceci dit, l'idée ne déplait pas à la Master. Cette dernière se prête au jeu et le garçon se retire, lui laissant la place pour partir à la découverte.
Sa remarque a pour don de lui tirer un rictus.


"Ouais, tu l'as dis..."


Soupire-t'il tout en portant son regard en l'air, autre part.
Elle a raison, vue les prix, ils ne pourront jamais s'offrir de telles choses. Hahahaha!! Elle est loin l'époque où son compte en banque débordait! Merci qui hein?!
Maintenant il doit jouer aux cons derrière des fourneaux pour un rien! Finalement, cette remarque pique, inconsciemment, elle touche son orgueil.

Passant une main dans ses cheveux, il souhaitait même pas poser son regard sur les étiquettes. De toute manière, il le connaissait ce monde, il l'avait suffisamment côtoyer. Et tandis qu'il était préoccuper sur "comment rendre ta nana heureuse et couverte de bijoux", cette dernière le tire de ses songes par un idée assez alléchante.


"N'importe laquelle tu dis, hein?"

Fit-il d'un brin amusé. Oui,il y a bien cette petite étincelle qui brille à cet instant. Il faut dire qu'elle lui avait tendu une sacré perche. Mais non, il ne serait pas mauvais.
Et il l'observe disparaître dans les rayons.
Laissant un petit rire, Ys en fit de même. Il part à son tour à la recherche d'une idée. Il faut dire que les Français ont le sens du goût. Et c'est pas le choix qui manque.
Finalement son regard s'attarde sur deux mannequins. Une idée brillante lui vint alors. Tandis qu'il observe attentivement sa magnifique trouvaille, il sentit un poids lui sautait dans le dos.


"Que t'es lourde!"

Répond-t'il du tac au tac.
Bon, il ne peut pas s'en empêcher, il en rit. Attrapant un bras de la Master, Ys la fit pivoter en même temps qu'il se redressait pour la détailler. Elle est pas mal en fait. Si, elle a fait un effort, en plus, elle porte des talons. C'est un look qui lui va très bien.


"Okay ma chéwie. T'as tout compris au concept. Et ce bomber, mama, il crie: arraches moi si tu veux jouer avec ce qu'il y a dessous".

Fit-il en jouant de gestes féminins extrêmement poussés. Et oui, il a bine imiter un accent d'une femme italienne.
Laissant apparaître son large sourire, Ys se penche légèrement vers la jeune femme et d'un clin d'œil, il lui souffle:


"Je pense avoir trouvé une perle mon trésor. TADAM!!"

Se décalant légèrement sur le côté, on put découvrir deux mannequins bien vêtus. L'un portait une robe tel un tutu tout en dentelles violettes. De longues bottes au talon aiguille. Des longs gants, un chapeau d'époque accompagné d'une longue plume violette. Et pour finir en guise d'accessoire, un éventail.
Tandis que l'autre mannequin porte un costume que porterait un pianiste, d'un violet cette fois plus foncé. Un pantalon à rayure, une canne, un chapeau haut de forme toujours d'un violet foncé.


"Là, je pense qu'on aura tout du parisien. Ca te tente?"

Fit-il d'un sourire malin. Finalement, cette soirée risquait d'être décalée!
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Dim 9 Juil 2017 - 19:13
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Lourde ?! Nan mais il se gêne pas ! Je suis à la diet depuis une semaine à l'hôpital en plus, je crève de faim ! Nan mais je rêve ! Affichant une moue dans ma nouvelle tenue, je retrouvai assez rapidement le sourire face à son exclamation. Vivre comme ça m'a trop manqué pour que je gâche ce moment à faire la tête bêtement. Et puis, faut reconnaître que sa gestuelle me fait trop rire pour que je puisse continuer à bouder réellement. Je cède trop vite.

-Carrément ?
demandai-je en jetant un coup d'oeil au bomber en question, l'esprit vif.

J'savais pas que certains vêtements criaient d'être retirés... Le principe est étonnant : ne portons-nous pas des vêtements pour se montrer et créer une image de nous ? Nan mais parce que sinon il y aurait des tenues simples et basiques pour tout le monde et basta. Du coup, si les vêtements crient "enlève-moi", ça veut dire qu'ils veulent qu'on se découvre aux yeux des autres ?

Tu sais quoi Mitsu ? Tu pars trop loin là, pour rien en plus, tu saoûles.

-Trésor ?
relevai-je avec amusement avant de regarder ce qu'il me désignait.

Waouh. C'était... Heu ? Inattendu ? Il va falloir que j'enfile ça ? C'est quoi cette robe ? Et pourquoi il y a des bottes si hautes ? C'est quoi ces talons ? Mais je sais pas marcher avec ça moi ! A l'aide ! Help ! SOS. Je vais crever, j'le sens. Mon dieu. Mon dieu. AH. Souris Mitsu. Ne laisse rien passer. Juste parce que tu as envie de voir Ys dans cette tenue, tu vas accepter de souffrir. Et puis, il faut souffrir pour être belle. Du coup, Ys attend une réaction là, alors réagis stp. Tu peux le faire. ALLEZ.

-J'ai pas une tête à chapeau, tu sais, mais je veux bien essayer pour toi !


De toute façon, je lui avais promis, alooors... Va falloir y aller ! Nan mais sinon j'peux lui laisser la robe et mettre l'autre tenue ? Je suis sûre que le costume me va bien ! Nan mais si.
Je déshabillai le mannequin et partis me changer dans une cabine. Allez Mitsu, c'est le moment de mettre les chaussures maintenant. Tu peux le faire. J'ai confiance. Après tout tu avais des escarpins avant, alors entre les escarpins et des bottes à talons aiguilles, la différence n'est pas énorme. C'est juste un blocage psychologique.

Je sortis de la cabine en manquant de tomber en ouvrant le rideau, et m'approchai d'Ys en tentant d'avoir l'air sûre de moi.

-Tu penses que j'peux remplacer l'éventail par un boa à plumes ? Waouh dis donc, quel beau gosse dans cette tenue !


Je l'observai un instant en me mordillant la lèvre inférieure avant de lui offrir un large sourire heureux

-Alors, quoi de prévu pour la suite Superman ?
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

Ven 14 Juil 2017 - 0:13
avatar
Masculin

Messages : 1308
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Le Tonnerre manqua d'étouffer un rire moqueur quand Mitsuki sembla dubitatif face à son bomber. Non mais elle prend toujours tout au premier degrés. Au moins, malgré sa convalescence à l'hôpital, elle était restée fidèle à elle même. Ben allez, faut pas craquer sous cette bouille, une longue soirée les attend. Paris leur appartient.

L'heure est de passer à l'acte. Et enfin, il lui dévoile sous ses yeux d'émerveillements leurs tenues parisiens. Et ouais, ce soir, ils sont parisiens, ils se fondent dans la foule. C'est Hideko qui serait contente!
S'approchant à son tour des mannequins, Ys commença à retirer les vêtements. C'est certain, ce n'était pas une tenue qu'il mettait même pour les occasions... Jamais même!! Même leur manager n'avait encore jamais à ce que son groupe s'habille d'une telle sorte. Mais cette fois c'est diffèrent. Il faut que ce soit diffèrent.


"Ah bon? Moi je trouve qu'au contraire, t'as en une!"

Mais si, ça lui donne une bonne bouille. On a envie de tirer sur ses joues. Comment une Master peut perdre toute crédibilité?!
Ceci dit, un sourire se dessine quand cette dernière part se changer de nouveau. Mitsuki est d'humeur. C'est bien. Son plan semble fonctionnait. Quelque peu rassuré et satisfait, Ys en fit de même. Et le voilà en parfait.... ça a un nom ça??!
Non mais sois disons les Français ont le bon gout de la mode et blabla... MDR!! Quoique les Japonais aiment les couleurs.... A CHACUN SES COUTUMES!

La voix de la jeune femme l'interpelle, et Ys découvre une femme sous un autre jour. Et un large sourire naquit.


"Ouais tu peux. Merci, et t'es pas mal non plus!"

Si, en fait, les robes, ça la changent. Mitsuki, c'est une fille. Une fille casse cou, maladroite, un véritable boulet qui cherche des complications là où il n'en a pas. Elle n'est pas seule dans sa tête. Mais avec une robe, ça change toute. Ce n'est pas une fille, c''est une femme. C'est dans ces rares moments là qu'il se rend compte que le temps a passé.
Lui tendant le bras, Ys lui offrit un magnifique sourire.


"Allons nous promener tels des parisiens. Laissons nous guider par la foule et la folie de Paris. On verra bien où on finira."

Pas de prise de tête, juste un soirée où on s'éloigne de Terrae, des problèmes, des tensions. Pas de règles cette fois.
Empruntant la sortie, ils furent rapidement mêlés à la foule. Personne ne se rend compte d'où ils arrivent. Ils font partis de la déco. Ce soir, personne ne pourra les pointer du doigt en les traitants différemment ou de monstres.
Marchant parmi cette civilisation, découvrir Paris sous ses charmes le soir était un véritable spectacle. Des artistes se produisent, des danseurs de l'autre côté de la rue, des musiques, des jeux de lumières. Tout n'est qu'émerveillement.


"Bien. Dis moi, maintenant qu'on y est, y a pas quelque chose que t'aimerai faire à tout prix? Après tout, t'aime cette capitale. Y a pas un truc qui te tente?! Si tu sais pas, je vais devoir prendre les rennes. De toute manière, un moment ou un autre, c'est moi qui commanderait."

Lui souffle-t'il tandis qu'il replaçait une mèche derrière son oreille.
Pour l'instant, elle est le libre arbitre. Mais pour un temps déterminé avant que le démon de minuit ne l'entraîne dans sa fourberie.
Voir le profil de l'utilisateur







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Mar 18 Juil 2017 - 15:12
avatar
Féminin

Messages : 1886
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Les parisiens se baladent vraiment dans ce genre de tenue ? C'est marrant, j'en ai pas le souvenir, de toutes les fois où je suis venue ici. P't'être que c'est parce que ce soir c'est un jour exceptionnel, genre une fête nationale ou un truc comme ça ? Nan mais c'est forcément ça ! Parce que sinon, je comprends pas pourquoi ils porteraient ces tenues ! C'est comme nous au Japon, à moins de vivre à Kyoto -et encore- personne ne porte de kimono tous les jours.

J'allais reposer mon éventail pour le remplacer par un énorme boa à plumes, et, toute contente, je trottinai pour rejoindre Ys alors qu'il quittait le magasin. Posant une main à l'intérieur de son bras, je sortis à sa suite dans les rues de Paris. Je marchais à ses côtés, suivant le mouvement de la foule sans trop réfléchir à l'endroit où nos pas nous guidaient. Je n'avais pas besoin de savoir ça, j'étais déjà heureuse en ne faisant que regarder tous ces monuments autour de nous. Pourquoi gâcher ce plaisir en essayant de tout calculer ?

-Dis, j'ai pas l'impression qu'on soit vraiment habillés comme tous les parisiens là, si ? Ca fait très "défilé de mode" nos tenues, j'me sens un peu...


Conne ? Comment dire ça ? Nan mais je suis pas mannequin professionnelle les gars, on se calme direct ! Il me manque le visage, les traits, le maquillage, le corps, la taille... Et j'en passe ! Omg, j'ai l'air d'un épouvantail en fait, c'est ça ?!

Je me serrai un peu contre Ys, gênée, avant de reporter mon regard sur ce qui nous entourait, oubliant les gens. Faisons comme s'il n'y avait rien. Ne laisse plus jamais le regard des autres te juger Mitsu. Ignore, c'est tout.

-Oh, regarde ! Viens, on va voir ça !


Et partant dans ma lancée, me concentrant comme pas possible à chaque pas pour ne pas tomber, j'entraînai Ys avec moi pour me stopper devant un spectacle de cracheur et manipulateur de feu. Je m'assis au milieu du public, et observai le spectacle avec des étoiles dans les yeux. C'est que ça changeait grandement de l'hôpital, tout ça...

-C'est pas Notre-Dame derrière ?
demandai-je en penchant la tête vers Ys sans pour autant décrocher mon regard du show.

L'homme fit voler un cerceau de feu qu'il rattrapa sans la moindre difficulté avant de reprendre plusieurs acrobaties.

-Mais il faut que les Feux fassent ça à Terrae ! Des spectacles de rue ! Comme ça ils nous rapporteront de l'argent, et ils serviront enfin à quelque chose !


Oups. Comment ça, c'est méchant ?
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Ronronnn ♥
Revenir en haut Aller en bas

 

Il t'entraînes jusqu'au bout de la nuit, ton démon de minuit (PV Mitsu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village. :: Hôpital.