Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Collision animale (PV Pandora)
Lun 22 Mai 2017 - 22:39
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 09/04/2017
Emploi/loisirs : Etudiant
Humeur : Toujours joyeuse!


Encore une journée triste pour le blondinet. Clairement cette fois, le professeur avait craqué. Plus d'une fois, ce dernier avait conseiller à Akito de ne plus porter cette veste de Yankee et même par dessus la tenue de l'école. Mais ce dernier bien têtu et trop sentimental, n'avait pas cédé et était venu vêtu de la sorte.
Pas étonnant qu'il ait des problèmes, il se donne le bâton pour se faire battre.


"Monsieur Tanaka, je vous expulse de mon cours pour cette tenue inappropriée! Rendez vous immédiatement au bureau de la directrice."

Le mot est donné et sous les rires moqueurs de ses camarades, Akito tente de quitter la classe en gardant le moral tant bien que mal à travers son sourire béat. Ok, il aurait du être un gentil garçon. Il aurait du écouter son professeur voilà que maintenant il allait prendre du retard dans ses cours de droit.
Mais sa veste, elle représente tout pour lui! Il ne pouvait pas l'enfermer dans un placard durant un temps indéfini. Il ne voulait pas s'en séparer. Il lui était même arrivé de dormir avec. Seulement là, il se dirige tel un condamné vers le bureau de la directrice. Madame Hideko allait être furieuse de découvrir un Yankee dans ses rangs. Il allait passer un mauvais quart d'heure et peut être pire encore: il risquerait de se faire renvoyer de cette école. Et où ira-t'il après?

Cette angoisse le saisit. Il ne voulait pas affronter son blâme et par peur, ce dernier se jeta instinctivement sur ce qu'il trouva sous la main: un casier. D'ailleurs, il y en avait un qui était resté ouvert. Pénétrant à l'intérieur, il s'enferma. Hors de question d'en sortir! Quand il réalise qu'après son long retard,ils viendront le chercher et de là, sa punition serait doublement plus dure.
Et tandis qu'il paniquait, la porte s'ouvrir et il hurla, effrayé tel un animal.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Lun 22 Mai 2017 - 23:29
avatar
Féminin

Messages : 18
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 25
Emploi/loisirs : Musicienne
Humeur : Musicale !

Voilà, une semaine après mon arrivée, j'avais ENFIN réussi à avoir un casier ! J'en avais fait la demande directement, pour pouvoir ranger ma guitare, mes partitions, mes carnets d'écriture et ce genre de chose, qui prennent beaucoup trop de place dans le dortoir. Au début, ils m'avaient gentiment envoyé voir ailleurs, que soi-disant je n'en avais pas vraiment besoin, n'étant pas une étudiante et bla-bla-bla. Maaaais, à force de persévérance, ils avaient fini par entendre raison ! Ou plutôt, ils en ont eu marre de voir ma tête deux fois par jour et ils ont fini par craquer - oui, je suis du genre tenace quand je veux quelque chose !

Bref, je me dirigeais donc vers les casiers, les bras chargés de papiers et carnets, et ma guitare sur le dos. Il y en avait un sacré nombre - et la moitié semblait vide, c'était bien la peine de me faire chier avant de m'en donner un tiens ! Il me fallut plusieurs minutes avant de repérer le mien, presque en bout de rangée, tout au fond du couloir.

Je l'ouvris, sans me douter une seule seconde qu'il y aurait quelque chose - ou plutôt quelqu'un - à l'intérieur. Un gamin blond était caché dans MON casier et poussa un hurlement quand je l'ouvris. De surprise, je lâchai un cri à mon tour et laissai tomber tout ce que je tenais en main. Heureusement que ma guitare était sur mon dos ! Je le regardai un moment sans rien dire, encore un peu sous le choc, avant de me racler la gorge en essayant de calmer les battements de mon coeur - c'est qu'il m'avait fichu la peur de ma vie, ce con !

"Hum, peut-on savoir ce que tu fais dans mon casier ? J'ai failli faire une crise cardiaque !"

Je croisai les bras en levant un sourcil. Maintenant que la surprise était passée, je ne savais pas exactement si je devais être énervée ou avoir pitié. Il n'avait pas l'air dans son assiette le blondinet - mais quelle idée d'aller se cacher là quand même ! J'attendis qu'il sorte du casier pour le détailler un peu. Environ la même taille que moi, peut-être un tout petit peu plus petit, tout mignon mais l'air jeune. Je me demandais si c'était un élève ici - sans doute.

"Mais... Il n'y a pas cours à cette heure-ci ?"

Je n'étais pas du genre curieuse, mais la question m'avait échappé. Encore qu'il pouvait sécher les cours, ce n'était franchement pas mon problème. Quoi que sécher les cours pour se cacher dans un casier, ça me semblait assez farfelu...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mar 23 Mai 2017 - 21:49
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 09/04/2017
Emploi/loisirs : Etudiant
Humeur : Toujours joyeuse!

Hurlant à plein poumons, le blondinet sursauta tout autant que l'inconnue. Et au travers de ces feuilles qui , dans l'envol, s’éparpillaient au sol, il put détailler les traits de son visage. Cette dernière aussi fut tout autant surprise et effrayée de découvrir un garçon dans un casier. La bonne nouvelle malgré la peur, c'est qu'elle ne le cherchait pas pour le ramener auprès d'Hideko.
Et tandis qu'elle lui demande ce qu'il faisait dans son casier après l'avoir effrayé de la sorte, Akito retrouva un semblant de calme. De ses yeux dorés, il détailla la jeune femme.
Elle était si... étrange.
Elle parait sombre comme ça, mystérieuse mais ses yeux bleus sont apaisants. Elle est plutôt... intrigante.
Ce ne fut que lorsqu'elle lui demanda s'il n'avait pas cours à cette heure ci qu'il retrouva ses esprits.
Secouant la tête, il tenta de reprendre le contrôle de soit.


"Si. Non. Si en fait. Mais pas pour moi."

Ça, c'est de l'explication. Heureusement qu'il avait pris une profonde respiration pour reprendre le contrôle de soit. Imaginez s'il ne l'avait pas fait.
Bon ok, il avait été hypnotisé par l'inconnue. Mais quand même, redresses toi gamin!


"Ah! C'est ton casier?! Par-Pardon!!"

Fit-il en se précipitant de sortir. Ouais, il a tout de même jeter un oeil à droite et à gauche, vérifiant que la voie était bien libre. Redressant le col de sa veste, il afficha un sourire béat, maladroit.

"Désolé pour la frayeur. C'est juste que... Je...."

Non lui dis pas, ça serait méga la honte d'avouer que tu as été envoyé chez la directrice pour tenue inappropriée. Et sérieusement, il avait suffisamment une étiquette collée à la peau depuis son arrivée. Alors si pour un moment, il pouvait s'en décoller...

"Je vérifie l'état des casiers! Ceci est mon devoir. Qu'il n'y ait pas de grincement, de chewing gum collés. Qu'aucun élève de l'année précédente n'ait oublié d'affaires personnelles. Et aussi... . euh... Plein de trucs...."

Ouais, il aurait peut être valu lui dire la vérité.
De plus, déjà qu'il se sentait s'enfoncer dans son mensonge, il remarqua que même la jeune femme le dépassait de plusieurs centimètres. C'est consternant... Non mais non, il ne faut pas désespérer, un jour, il serait grand!


"Et toi? T'as pas cours?"

Il est culotté n'est ce pas? Bah c'est qu'il devait en avoir assez de passer pour un idiot surtout que face à cette fille, il se sentait bien... insignifiant. Quand automatiquement ses yeux roulèrent sur le sol, se souvenant l'étendu des dégâts et ce par sa faute, il se jeta au sol pour réunir les papiers de la demoiselle.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Mar 23 Mai 2017 - 23:12
avatar
Féminin

Messages : 18
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 25
Emploi/loisirs : Musicienne
Humeur : Musicale !

Le garçon me dévisagea un moment avant de répondre. Il était donc bien sensé être en cours. Ou pas. Ou si. Euh, il fallait qu'il se mette d'accord avec lui-même là ! Je fronçai les sourcils mais ne relevai pas, après tout, c'était son problème, pas le mien.

"Ah, d'accord. Et oui effectivement, c'est mon casier..."

Pourquoi aurais-je ouvert la porte, sinon ? Ah mais oui, pour me cacher dedans, quelle question, ah ah ! Je restai silencieuse alors qu'il sortait du casier, tout en essayant de trouver une explication à sa présence à l'intérieur de celui-ci. Je croisai les bras et haussai un sourcil en le toisant d'un air sévère. Il n'y avait pas marqué "débile" sur mon front non plus !

"Eh oh ! J'ai la décence de ne pas te demander pourquoi tu te cachais là-dedans, j'apprécierais que tu me rendes la politesse en évitant de me prendre pour une idiote !"

Je HAIS les menteurs ! Bon d'accord, il essayait juste de ne pas perdre la face, ce n'était pas bien méchant, mais quand même ! Du calme, du calme, souffle un coup, ce n'est qu'un gamin. Je me raclai la gorge légèrement pour retrouver mon calme... Avant d'avaler ma salive de travers à sa question. Non mais, oh ?! Je n'avais pas l'air d'avoir son âge quand même !

"Dis-donc, gamin ! Je suis un peu plus vieille que toi quand même, ça fait un moment que j'ai terminé le lycée !"

Non mais, il n'avait pas les yeux en face des trous ou quoi ? Ou alors il me prenait pour une attardée, ce qui n'était pas mieux ! Je voulus lui lancer un regard noir, mais la seconde d'après, il avait disparu !

Enfin, juste disparu de mon champ de vision quoi. Il s'était carrément jeté à mes pieds pour ramasser mes papiers et carnets éparpillés sur le sol ! Je me baissai à mon tour pour rassembler ce qui restait, et toujours accroupie, je tendis les bras vers lui pour récupérer ce qu'il avait dans les mains. Allez Dora, un petit sourire ne te tuera pas.

"Merci. Et désolée, je ne voulais pas paraître désagréable."

Enfin, ça m'était égal en fait. Mais ça faisait bon genre de dire ça. Puis il avait l'air innocent le blondinet, autant ne pas le traumatiser. Jolis yeux, soit dit en passant ! Je n'avais jamais vu une couleur aussi originale ! Mais il ne fallait pas rêver pour que je le dise tout haut non plus.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 24 Mai 2017 - 22:51
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 09/04/2017
Emploi/loisirs : Etudiant
Humeur : Toujours joyeuse!

"Oui, Madame. Pardon, Madame"

On aurait pu croire apercevoir des larmes au bord des yeux.
C'est qu'il était très mal à l'aise et que cette jeune femme avait le don de lui mettre la pression. Et voilà qu'il supplie son pardon tout en ramassant rapidement ses papiers.
Bon d'accord, il a menti. C'est moche. Surtout qu'il n'est pas du genre à mentir pour rien. D'ailleurs, il ne sait pas mentir, cela se verrait sur son visage.
Malheureusement pour le blondinet, ça ne s'arrête pas là.

La brune renchérit sur son âge et du fait qu'elle ne soit plus obligée.
Très bien, ne pas oublier: ne jamais froisser une demoiselle. Elles sont capables de vous dévorer, de vous consumer votre âme. On le sait tous. Dans les films d'horreur, c'était toujours une petite fille qui fait flipper tout le monde.
Pas étonnant qu'il soit autant maladroit avec la gente féminine. Encore une fois, sa maladresse lui coûte de rougir de honte. Et dire qu'il désirait juste sympathiser.


Paniquant et se sentant plus que stupide, ses mains tremblaient alors qu'il réunissait les documents. On aurait dit un petit chiot se faisant gronder par sa maîtresse.
Mais contre toute attente, elle s'accroupit à son tour et ramasse ses affaires. Pire encore, elle s'excuse!! Choqué, ses pommettes rouges, Akito n'osa pas relever le regard sur elle. C'était un véritable ascenseur émotionnel.
En fin de compte, sa voix s’éclaircisse, et paralysé, il tenta:


"Désolé... Je m'étais caché dans ton casier car je ne souhaitais pas rejoindre le bureau de la directrice. Ma tenue... n'est pas un modèle de discipline."

Il faudrait vraiment qu'un jour, il tente de se séparer de cette veste. Émotionnellement, c'est encore compliqué. Mais voilà, il lui a dit la vérité et combien même cet aveu fut plus honteux encore. Mais il n'est pas un menteur. Il prit ceci dit, le courage de redresser son visage et de croiser son regard. Maladroitement, il tente un sourire.

"Je ne suis plus au lycée non plus. Je tente de récupérer mon retard pour les cours de droit."

Ouais, il sait, il fait plus jeune que son âge. On lui a toujours dis et à chaque fois, il se répète inlassablement qu'il finirait par grandir. Que son retard de croissance resurgirait un jour.
Un peu plus soulagé que cette ambiance retrouve une âme de paix, il réalisa qu'il se tenait près de l'inconnue. Trop près! Il pouvait détailler les traits de son visage et se sentir aussi près d'une fille, jamais encore cela ne lui était arrivé.
Rougissant au quart de tour, il se releva rapidement et rendit les documents à la demoiselle.


"Désolé, je ne t’embêterais plus. Je... Je me cacherais plus dans ton casier!"

Fit-il en parlant rapidement et se tenant droit tel un soldat au garde à vous. Ouais, en fait, cette fille est intimidante, de près comme de loin. Finalement, il serait sans doute moins effrayé s'il se rendait au bureau de la directrice.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Jeu 25 Mai 2017 - 22:58
avatar
Féminin

Messages : 18
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 25
Emploi/loisirs : Musicienne
Humeur : Musicale !

Voilà qu'il me donnait du "Madame" maintenant ! Deux minutes après m'avoir prise pour une lycéenne, ça va, même pas trop l'esprit de contradiction le gars ! Je fronçai les sourcils mais ne relevai cependant pas, il avait déjà l'air au bord de la crise d'angoisse. Bon d'accord, j'étais un peu sèche, mais je n'allais pas le bouffer quand même... Bien Dora, une semaine que t'es là et tu traumatises déjà les gens que tu croises !

Il continua de rassembler mes papiers éparpillés au sol, évitant soigneusement de me regarder dans les yeux. Il bégaya de nouvelles excuses en m'expliquant la véritable raison de sa présence dans mon casier, les joues un peu rouges. Bon, j'avoue que ça situation n'était pas géniale, mais... Sérieux ? Il pensait arranger quoi en s'enfermant là-dedans ?

"Je voudrais pas te mettre la pression, mais plus t'attends avant d'y aller, et pire ce sera !"

Bien, bonne idée de lui dire ça, il avait pas l'air déjà assez stressé ! Je faillis m'étrangler quand il me dit prendre des cours de droit. Il était surdoué ? Ou juste... Juste il était en fait plus vieux que ce que son apparence laissait croire ?

"Je peux te demander quel âge tu as ?"

Dix-huit ? Vingt grand maximum ? Ou alors j'étais très nulle pour estimer l'âge des gens ? Mais enfin, il n'avait pas mon âge quand même... Ou bien c'est moi qui ait l'air vieille ? Damn !

Il piqua soudain un fard - eh, cette fois je n'avais rien dit hein ! - et se releva d'un coup avant de me tendre mes affaires. Je me relevai à mon tour et pris les papiers qu'il me tendait. Il allait finir par faire un ulcère à être aussi stressé le garçon !

"Oh, déstresse ! Je suis désolée d'avoir été un peu sèche, mais promis, je ne mords pas. Enfin..."

Je lui adressai un petit sourire en coin. Il comprenait l'ironie quand même, rassurez-moi ? Je jetai un coup d'oeil à sa veste - apparemment le noeud du problème - et je dus admettre que je la trouvais très sympa moi ! Je lui donnai une petite tape sur l'épaule, essayant de paraître un peu encourageante.

"Allez, ça va bien se passer. Tu vas pas te faire virer pour une histoire de veste quand même ! En plus, elle te donne un petit style vintage, je la trouve cool moi ! Tu veux que je t'accompagne ?"

Euh, attendez... Qu'est ce que je viens de dire là ? Mais non ! Pourquoi j'avais dit ça moi ? Laissez-moi retourner faire mon asociale dans mon coin avec ma guitare pliz -_-"
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Lun 29 Mai 2017 - 22:06
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 09/04/2017
Emploi/loisirs : Etudiant
Humeur : Toujours joyeuse!

Baissant du regard, Akito ne pouvait qu'approuver les dires de la demoiselle. S'il restait encore dans ces couloirs, Hideko serait bien moins tolérante. Il devait reprendre du poils de la bête et aller de l'avant. Pour l'instant, c'est easy! C'est quand il sera devant la porte de la directrice que son courage va se barrer les jambes au cou.
Mais la demande de l'inconnue l'interpelle et il leva doucement les yeux sur elle, quelque peu intimidé par son personnage.


"22...."

Il trouvait sa question bien étrange mais ne se posa pas plus de questions que cela. Ses pensées étant déjà bien occupées, il reporta son attention sur ses pieds quand cette dernière lui lança une taquinerie. Relevant les yeux, du coin de l'oeil, il vit cet étrange sourire qui le perturba tout autant. Un peu rouge, il détourna aussitôt le visage. Pourquoi? Pourquoi était-il aussi gêné? IL devait être prudent surtout, en pas se sentir mal à l'aise sinon elle le gronderait de nouveau. Mais retournement de situation. Contre toute attente, elle lui proposa de l'accompagner. Il sentit bien sa main sur son épaule mais mieux encore: elle trouvait sa veste cool.
Comment dire.... il était tout simplement aux anges.
Depuis son arrivée, personne n'aimait sa veste ou du moins l'ordonner de la quitter. Et là, quelqu'un, une personne des plus inattendues, trouvait sa veste "cool". Il pouvait y avoir des étoiles dans ses yeux et son sourire s'étira jusqu'aux oreilles.


"Ah... C'est vrai? Elle est cool?!"

On aurait dit un enfant. Il faut dire que cette fille était très distante et froide jusqu'à présent. Bien qu'elle fut tout autant intrigante. Mais qu'importe, pour l'instant, il est heureux. Tant bine qu'il ne lui laisse pas une seconde de plus qu'il se jette sur elle. S'en suit alors un énorme câlin et un bisous sur la joue. Ouais, il a osé. C'est l'émotion qui l'emporte.

"Merciiii! Je suis trop content qu'elle te plaise. Je pourrais te la prêter si tu veux!"

C'est qu'elle lui va grande et ce depuis toujours. Disons qu'il attend que sa poussée de croissance lui fasse un signe. Et pour une fois, il était prêt à s'en séparer pour la prêter à une personne totalement inconnue. D'ailleurs, en y pensant: le blondinet se décroche de son cou et lui tend sa main. Il lui offrit alors un large sourire et lança gaiement:


"Moi c'est Akito Tanaka. Et je trouve tes tatouages coll aussi."
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Sam 3 Juin 2017 - 15:09
avatar
Féminin

Messages : 18
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 25
Emploi/loisirs : Musicienne
Humeur : Musicale !

Comme je m'y attendais, le jeune homme baissa les yeux d'un air tendu à ma remarque. Ben voilà tiens, pour une fois que je parlais à quelqu'un... J'aurais mieux fait de la fermer ! Il m'indiqua ensuite avoir 22 ans et j'en avalai ma salive de travers.

"Tu déconnes ?!" demandai-je, ahurie, entre deux quintes de toux. "Mais t'as l'air d'avoir 5 ans de moins ! Ca fait qu'on a le même âge là, j'y crois pas !"

Je n'en revenais pas... Genre, littéralement pas ! Bon, ce n'était pas très sympa, voire même vexant pour lui... Mais merde ! 22 ans ?! Et le voilà qui rougissait encore... En fait, ce n'était pas seulement son physique frêle, mais aussi sa façon d'agir comme un enfant pris en faute, qui le faisait paraître si jeune. Bref. Il ne l'était en fait pas, il fallait juste le temps que ça s'imprime dans mon cerveau !

Sa personnalité sembla changer du tout au tout quand je le complimentai sur sa veste. Il sourit soudain de toutes ses dents en s'agitant d'un air excité. Oulah, serais-je tombée sur un taré ?

"Bah euuuh..."

Je n'eus même pas le temps de finir ma phrase qu'il me sauta au cou et me plaqua un bisou sur la joue. Je laissai échapper un cri de surprise, helppp mais qu'est ce qui lui prend ?! Je tentai de le repousser mais c'est qu'il était bien accroché ! Moi qui avais du mal avec la proximité, j'étais servie. Il finit par lâcher mon cou, et je tendis mes bras devant moi en un geste de protection. Mon espace vital, rendez-moi mon espace vital !

Il me fallut quelques instants pour remarquer sa main tendue. Ah, il venait de se présenter. Akito, c'est ça ? Je n'étais même pas sûre d'avoir imprimé ce qu'il m'avait dit, tellement sa soudaine attaque m'avait perturbée. Respire, tout va bien, juste un geste impulsif, personne ne te veut de mal. Je finis par serrer sa main du bout des doigts. Sois polie, c'est bien...

"Euh, Pandora, moi c'est Pandora. Et merci. Et oui, elle est sympa... Ca fait un peu old school, ça te donne un petit style... Enfin, voilà quoi."

Je toussotai, toujours un peu mal à l'aise, et surtout méfiante qu'il s'approche encore une fois d'un peu trop près. Je remis de l'ordre dans les papiers que j'avais en main pour essayer de me redonner une contenance. Je fourrai ensuite tout dans le casier, avant de reporter mon attention sur le jeune homme.

"Bon, du coup... On y va ?"

Je fis un geste de la main signifiant "après toi". En fait, je n'avais aucune idée d'où se trouvait le bureau de la directrice, hum hum...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Mer 7 Juin 2017 - 23:04
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 09/04/2017
Emploi/loisirs : Etudiant
Humeur : Toujours joyeuse!

HRP> Désolé pour le retard! Pas taper... Sad

"Hum? Le même?"

S'interrompe-t'il quelque peu sceptique.
Il lève ses grands yeux dorés et observe longuement la brune. Elle parait si affolée de l'apprendre, si... inquiète que cela puisse être possible. Pourtant, ce ne sont que des chiffres.
Mais le garçon n'est plus étonné de cela. Il le sait, il fait plus jeune que son âge. Les gens sont toujours aussi surpris d'apprendre qu'il est bien plus âgé qu'en réalité. Autrefois, cela l'attristé. Aujourd'hui, il attend juste que sa croissance daigne réagir pour prouver enfin sa véritable valeur.

Mais qu'importe, il est bien trop content pour l'instant que la jeune femme puisse aimer sa veste. Le reste ne compte plus désormais. Se détachant d'elle, il afficha un large sourire d'enfant quand enfin cette dernière se présente à son tour, de manière assez hésitante.


"Pandora?"

Répète-t'il inconsciemment. Il la fixe un instant tel un enfant qui découvre le Mont Everest avant qu'un sourire ne réapparaisse de nouveau.

"Ah mais c'est pas un truc mythologique? Il me semble en avoir étudier l'an passé.... Enfin bref, c'est très beau. J'aime beaucoup!"

Il n'était plus vraiment sûr de ses souvenirs, il faudra bien vérifier cela ce soir dans ses bouquins. Néanmoins, c'était bien la première fois qu'il rencontrait une personne ainsi et son nom, elle le portait plutôt bien.
La laissant ranger ses affaires, et surtout un instant pour respirer (on peut comprendre), elle relance alors la proposition de l'accompagner en ouvrant le passage sur une voie.
Un instant, Akito reste silencieux et du doigt, il pointa la direction opposée à la sienne.


"C'est par là."

Pas de moquerie hein?! Ca arrive à n'importe qui. Bon si, un peu, léger, il plaque même sa main pour être discret.
Finalement, le blondinet comprit très vite que Pandora est tout aussi nouvelle que lui. Ce qui a le don de lui tirer un sourire. Ouvrant la marche en direction du bureau, Akito laissa échapper un rire léger avant de porter ses bras derrière la tête, croisées.


"C'est drôle, j'aurai juré que tu étais là bien avant moi. Que j'étais le dernier arrivé. Tu parait si... détachée de ces nouvelles choses."

Pour sa part, arriver dans un tel lieu, un nouveau départ, était assez déstabilisant et surprenant. Tous les jours, il découvrait de nouvelles choses, de nouveaux endroits, de nouvelles personnes. Mais Pandora laisse paraître une attitude comme si rien ne pouvait l'atteindre. Comme si tout cela lui était familier.
Se rendant compte que ses paroles pourraient paraître déplacer, le blondinet reprit aussitôt:


"Au fait, au sujet de notre âge, tu parais plus âgée, toi. Mais t'inquiètes pas, je vais finir par grandir et je serais aussi grand que toi!"

Ouais renchérir sur son âge et son complexe étaient une assez bonne idée. Paraître ridicule pour lui faire oublier que "tu es bizarre". Savoir tout reporter sur soit, sur ce qu'il a de plus laid, c'est ce qu'il sait faire de mieux, surtout pour consoler.
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Jeu 29 Juin 2017 - 14:01
avatar
Féminin

Messages : 18
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 25
Emploi/loisirs : Musicienne
Humeur : Musicale !

HRP : je suis du genre lente à répondre, donc je ne vais sûrement pas te jeter la pierre  Embarassed

Le jeune homme sembla aussi étonné que moi qu'on ait le même âge. Je savais que mon style me donnait un air un peu plus âgé, mais bon, je n'avais pas l'air d'avoir 30 ans non plus hein ! Je haussai les épaules légèrement.

"Bah du coup, ouais, 22 ans quoi..."

Même si on avait l'air d'avoir limite 10 ans d'écart en fait, ahah, hum...

Je hochai doucement la tête quand il répéta mon prénom d'un air pensif. J'avais l'habitude de cette réaction, la plupart des gens avaient l'impression de connaître mon nom mais sans se souvenir d'où exactement. Lui en revanche, il mit le doigt dessus, ce qui me tira un léger sourire.

"Effectivement, mythologie grecque. Ma mère était une grande fan... Tu es japonais ?"

Asiatique, ça je le voyais bien. Mais après, j'avais du mal à reconnaître un japonais d'un coréen ou d'un chinois... Par contre, son nom me faisait penser à un manga, du coup je misais sur japonais. Enfin, au final ça n'avait aucune importance, c'"tait juste histoire de faire la conversation. J'avais cru comprendre que les gens aimaient généralement bien parler de leurs origines !

Je rangeai mes affaires rapidement, avant de refermer le casier, et d'emboîter le pas au jeune blond - enfin, jeune, pas tellement au final ! Il reprit la parole, soulevant le fait que j'avais l'air blasée. Pas très délicat, mais après tout il n'avait pas tort... Je lui lançai un regard de biais avant de hausser les épaules.

"Disons que je n'attache pas tellement d'importance à ce qui m'entoure... J'ai un toit sur la tête, de quoi manger, une salle de musique..."

Et ça me suffisait. Que ce soit ici ou là bas n'avait aucune importance. De toute façon, quel que soit l'endroit, je n'avais pas d'amis, j'étais seule où que j'aille. Peut-être qu'ici serait différent ? Les gens m'avaient l'air plus enclin à faire la conversation et à s'intéresser aux autres. Je me demandais bien pourquoi, une sorte de thérapie ? C'est vrai que la psy m'avait fortement conseillé de m'ouvrir aux autres, lors de mon arrivée. Et regardez, je parle là ! Je n'irais pas jusqu'à dire que je m'intéresse vraiment, mais au moins j'ai une conversation de plus de 10 mots avec un autre être humain !

Je haussai un sourcil quand il changea subitement de sujet pour me dire que j'avais l'air plus âgée. Et il parvint même à me tirer un rire à la fin de sa phrase. C'était mignon d'y croire aussi fort ! J'aurais presque eu envie de lui ébouriffer les cheveux... Mais non, gardons nos distances !

"C'est les tatouages... Et le regard blasé aussi, ça vieillit apparemment... Et tu sais qu'à 22 ans, la croissance est sensée être terminée ? Je ne voudrais pas te désespérer... Mais enfin, il paraît que tout ce qui est petit est mignon !"

Je laissai échapper un rire railleur. Bon d'accord, je me moquais un peu, mais il m'avait tendu une perche aussi !

Après avoir tourné à l'angle d'un couloir, je remarquai un écriteau sur une porte à quelques mètres de nous, indiquant le bureau de la directrice. Je m'arrêtai et le regardai, il avait soudain l'air de se tasser sous le poids de ses propres épaules. Je lui donnai une tape dans le dos. Depuis quand j'était devenue sympa moi ?

"Allez. Elle ne va pas te bouffer va ! Enfin... J'espère..."
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Jeu 29 Juin 2017 - 22:24
avatar
Messages : 98
Date d'inscription : 09/04/2017
Emploi/loisirs : Etudiant
Humeur : Toujours joyeuse!

C'est drôle. Cette ironie... Non en fait, ça fait mal!
Cette fille a le même âge, elle est plus grande de taille et même question maturité, elle est plus ... "sage". En quelque sorte, on dira ça. Akito se sentit bien petit pour le coup. Jusqu'ici, il s'était fait à l'idée, de paraître plus jeune. Le  regard des autres, il s'en moquait. Mais finalement, ça revient encore...

Toutes pensées furent balayer lorsque la dénommée Pandora donna plus d'informations sur les origines de son nom. Et évidemment lorsqu'on vous donne un indice, on retrouve la mémoire. Et gaiement, bien heureux d'avoir dévoiler le mystère, le blondinet joignait ses deux mains.


"Ah ouiiii!! C'était ça! Rooh les dieux de la mythologie grecque sont les plus intéressants. Faudrait que je relise tout ça!"


Ouais, ils ont un côtés romans et mystérieux. Il y a tant et tout aussi intriguant les uns que les autres. Ceci dit, ça reste surprenant qu'une personne réelle porte un tel nom. La chance!!

"Je sais pas.

Lâcha soudainement Akito. Il avait toujours le sourire aux lèvres et avait répondu avec sincérité que cela sembla étrange. Bah c'est vrai. Il n'est pas asiatique malgré son nom. Il est plutôt du type européen. Mais il serait incapable de dire d'où il vient, ni même ses origines.
Néanmoins, il n'est pas aussi perturbé par sa question et continue joyeusement sa route.

De toute manière, son attention est portée sur sa voisine. La brune donne des explications. Pourquoi ce "détachement". Du coin de l'œil, son sourire disparaît, il détaille la jeune femme. Elle avait dit cela avec netteté, sans siller. Aucune amertume. Finalement, ce rendu, Akito le sentit, comme un poids.


"Tu dois te sentir seule..." Murmura-t'il.

A aucun moment, elle n'avait fait allusion à un ami. Tout n'était que matériel. Personne. Pas un nom. Voilà pourquoi elle paraissait si détachée, qu'elle pouvait se fondre dans le décor telle une ancienne. Même son regard, bien qu'il soit un bleu profond, n'émettait aucun reflet. Et finalement, Akito se sentit triste pour elle.
Seulement, il s'en douterait, il ne fallait pas paraître faible, ni triste. Pandora ne le supporterait. Elle ne devait pas apprécier qu'on puisse s'inquiéter pour elle. Tout simplement parce qu'elle n'avait pas l'habitude ou parce qu'elle ne l'avait plus.

Reprenant du poils de la bête, ce fut l'épée Damoclès. Affichant de grands yeux, il se décomposa sur place quand, en quelques paroles, la brune brisa ses lèvres. Non mais c'est quoi ces conneries de croissance qui stoppe aux vingt deux ans?! Personne ne lui en avait parlé!!! C'EST UN SCANDALE!!


"Non!! Tu te moques de moi! Je veux pas rester petit et mignon!!"

Se prosternant sur lui même quelques secondes comme si tous les malheurs du monde venaient de s'abattre sur lui, il se releva aussitôt. (ouais, c'est un manga vivant).

"Très bien. On va parier. Tu devras le reconnaître une fois que je t'aurai dépasser."

Lâcha-t'il déterminé.
Ouais, il en croit en ses rêves.... DECONNEZ PAS!! IL FAUT PAS QU'IL RESTE PETIT OKAY?!
Mais le calme revint soudainement quand ils arrivèrent devant la porte. Sentant la main de la brune sur son épaule, il entendit bien ses encouragements.


"Tu as raison. Après tout, ce n'est pas grand chose." Reprit-il fièrement.

Mais le silence s'installe. Le blondinet ne bouge plus et fixe cette porte toujours son poing fièrement levé.
Finalement, on entend sa petite voix imitait un "Toc toc".


"Ah?! Tu entends? Il semblerait qu'il n'y a personne." Reprit-il en adressant un large sourire d'ange.

Mais quand il croise le regard de Pandora, il comprend bien que ses talents d'imitateur sont plus que douteuses. Bon bah dans ce cas, il ne reste plus qu'une option: LA PITIE!
Se jetant à ses pieds, il s'accrocha corps et âme à son bras. Bah elle est intrigante Pandora, elle vous force le respect.


"S'il te plait, je ne veux pas y aller! Viens on va se promener, c'est mieux. Si ça se trouve, elle va me confisquer ma veste! Personne n'aime ma tenue ici!! On me jette des pierres, on mange mes repas, on rit dans mon dos et ça, tous les jours!! Allez s'il te plait, on s'en va!! Promis, je te donnerai ma veste!... quand elle m'ira plus! <3 "
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas

Dim 16 Juil 2017 - 17:49
avatar
Féminin

Messages : 18
Date d'inscription : 13/05/2017
Age : 25
Emploi/loisirs : Musicienne
Humeur : Musicale !

Le regard du blondinet s'alluma quand j'abordai la mythologie et un léger sourire étira mes lèvres. Un des rares sujets d'ailleurs, qui parvenait à éveiller en moi un véritable intérêt et qui me rendait un peu moins fermée.

"Pandore n'était pas une déesse, mais une femme... Enfin, c'est une longue histoire ! Ceci dit, si ça t'intéresse, je suis assez calée en mythologie..."

Sa réponse me laissa sans voix. Il devait être orphelin, ou du moins je ne voyais pas d'autre explication à ce qu'il ne sache pas ses origines. Bien Pandora, vas-y, mets les pieds dans le plat ! Quoi que, ça n'avait pas l'air de l'avoir affecté, le jeune homme continuait d'avancer en sifflotant. J'évitai tout de même de relever ou de continuer dans cette direction. Sujet enfance, famille et blablabla, à éviter...

Lorsque je lui expliquai la raison de mon je-m'en-foutisme général, le blondinet murmura dans sa barbe mais je ne compris pas ce qu'il dit. Sans doute juste une remarque, mais sait-on jamais ? Il m'arrivait souvent de ne pas être assez attentive et de rater des parties de conversation avec mes interlocuteurs...

"Mh, qu'est ce que tu as dit ? Je n'ai pas entendu."

Akito commença soudain à gesticuler quand je lui dis qu'il ne grandirait sans doute plus. Ok, mauvais sujet de moquerie, ça m'apprendra à être sarcastique tout le temps ! J'agitai les mains devant moi en signe de reddition.

"Ok, ok, calme-toi ! T'as peut-être juste une croissance super tardive ?"

C'était mal de lui donner des faux espoirs, mais ça avait vraiment l'air de l'inquiéter cette histoire. Enfin, je n'étais pas médecin mais sérieusement, à 22 ans c'était mort et enterré la croissance, non ? Tout le monde ne pouvait pas être grand... Mais ce n'était pas si grave, après tout, il était vraiment chou avec sa bouille d'ado blondinet. Ah ah, mais qu'est ce qui me prend de penser ce genre de truc naze ?

"D'accord, si tu me dépasses un jour, je t'accorde une faveur."

Je lui fis un clin d'oeil amusé. Il était drôle ce mec, j'avais rarement rencontré quelqu'un qui passait par tant d'émotions en si peu de temps. Exactement le contraire de moi, en fait !

Il frappa à la porte du bureau de la directrice, avant de se défiler comme un lâche. J'allais le rappeler à l'ordre, quand il se jeta à mes pieds avec un discours à me fendre le coeur. Je fronçai les sourcils, est-ce qu'il essayait de m'amadouer ou bien ce qu'il disait était vrai ? Je ne supportais pas les injustices, ou bien qu'on s'en prenne à plus faible que soi, c'était trop facile ! Je me baissai pour attraper les épaules du jeune homme et le remettre sur pied, face à moi. J'approchai mon visage du sien, les sourcils toujours froncés.

"Est ce que c'est vrai que tu es persécuté ici ? Non mais c'est moi qui vais aller dans le bureau de la directrice et lui dire deux mots ! Comment peut-on laisser faire ça dans un établissement scolaire ?! C'est n'importe quoi !"

Pandora, grande protectrice des faibles, à votre service, ah ah ah...
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

 

Collision animale (PV Pandora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae. :: Salles de cours. :: Salle de classe ordinaire.