Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
Caché aux yeux des hommes. ••• Nils ♥
##   Mar 22 Aoû 2017 - 19:22

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Rin Hakari
► Rencontres ♫♪ :
Nils Hirano
Messages : 88
Date d'inscription : 21/05/2017
Age : 20
Emploi/loisirs : Le pati... non rien
Humeur : Mon corps est détruit...

Misao… Misao. Ce nom tournait à présent dans sa tête, comme une ritournelle, comme pour ne plus jamais l’oublier. C’était un beau nom et il avait un sentiment de nostalgie… Quand il voyait son compagnon, étrangement, il ne pensait pas à son père japonais. La vision de Misao ne lui prodiguait aucun malaise, aucun rappel à son paternel. Alors que… Lorsque Nils se regardait dans le miroir, il avait l’impression d’y voir son père, avec ses légers yeux bridés pourtant d’un bleu profond et d’une peau pâle. Il voyait peut-être plus Misao comme un frère perdu de longue date, quelqu’un de sa famille, voir un ami, ou tout autre. Mais cela restait comme une douce mélodie de quiétude.

Quand il mentionne le fait de ne pas pleurer, ou au contraire de le faire pour n’être pas moitié moitié, Nils semble comme esquisser un sourire, mêlé aux larmes.

Il savoure les moindres paroles, les avales comme s’il n’avait plus but d’eau depuis trop longtemps. C’est vrai, ils ne se sont rencontré qu’il n’y a quelques minutes, et pourtant… Tout est étrange. Nils ne regarde point le temps qui passe. Il pourrait rester là, avec Misao jusqu’aux premières lueurs du jour sans se lasser à un seul moment. Même, une séparation ne lui semblait peux envisageable ou alors ça serait une séparation douloureuse, un pincement au cœur.
Misao mentionne le patinage. Étrangement, il ne ressent aucun écœurement, aucune nausée soudaine à cette appellation. Misao lui prodigue comme une véritable cure. Nils veut répondre à ses questions, à ces semi-questions. Il sent tout de même son cœur se serrer alors qu’il a envie de lui parler, de tout lui raconter sur sa vie pour qu’ils ni est plus de secrets l’un pour l’autre, comme pour amplifier leur relation.

-C’est…. C’est vrai. J’ai été littéralement coupé du monde. Je ne voyais plus rien, tous étaient flous…


Le patineur est obligé de parquer une pause. Finalement, les larmes collent le long de ses joues, pourtant dans un grand sourire éclatant.

-Mais… je crois que je pleure…. Uniquement par ce que je suis heureux de te parler… De parler enfin à quelqu’un de vivant… !


Son cœur se comprime, lâche ses émotions logées en lui pendant trois ans. Il respire un coup, mais il n’arrive pas à arrêter ses pleurs de joie. Il a en face de lui une personne, vivante, aimante, qui a quelque chose encore d’humain. Et cette osmose entre eux est quelque chose de magique, jamais ressenti auparavant. Jamais il n’allait retrouver ce lien si particulier avec quelqu’un d’autre. Eux seul étaient capables d’avoir ce lien quasiment indémontable, ce lien invisible ou pourtant si solide. Un lien que tout surpasse.


Caché aux yeux des hommes. ••• Nils ♥ - Page 2 1527927835-kit-2-signa
Nils's theme song:
 

2ème compte: Rin Hakari
##   Mar 22 Aoû 2017 - 22:49

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Messages : 531
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Beaucoup de choses se passent dans la tête de l'adolescent, Misao en est conscient. Pourtant, il n'arrive pas à tout percevoir, il ne comprend pas ; il lui a toujours été plutôt difficile de comprendre ce qui résonne dans le coeur des autres. Pas parce qu'il s'en désintéresse, mais bien parce qu'il a parfois l'impression de ne pas ressentir les choses de la même manière ; que ce qui a de l'importance pour lui n'en a pas pour les autres, et que ce qui n'en a pas pour lui en a pour eux.

Et Nils n'arrête pas de pleurer. C'est calme et doux ; et pourtant, Misao ne comprend pas ce qui le rend si triste. Et en même temps, il sourit ? Qui sourit de cette manière lorsqu'il pleure ? Doucement, Misao vient frotter le dos de l'autre garçon à côté. C'est un peu bizarre, sans doute parce que c'est leur premier vrai contact depuis le début de leur discussion. Et ça pourrait paraître intime, tout comme ça devrait le déranger ; Misao ne supporte pas le contact, seulement ceux qu'il initie après y avoir bien réfléchi. D'autres fois, comme maintenant, il n'y pense pas. C'est un geste naturel, un peu paternel sans le vouloir, comme lorsqu'il s'assure que Matheo ne risque pas de chuter ou de se blesser, et qu'il place ses mains tout près de son corps, lorsqu'ils descendent les escaliers ou tournent au coin d'un couloir.

Nils ne répond pas à sa question, lorsqu'il lui demande s'il veut quelque chose à boire. Plus tard, peut-être. Il ne le presse pas, acquiesce simplement. Flou... Ne plus voir... À bien des égards, Misao aussi devait voir flou. Peut-être était-il même aveugle. Bien plus que son ami Matheo qui ne voit plus rien ; bien plus que lui qui ne voit plus avec ses yeux, mais qui voit parfaitement avec son coeur... Pur comme celui d'un ange...

Le sourire du sportif le perturbe cependant. La réponse le gêne un peu, la mention de "quelqu'un de vivant" le fait arrêter son mouvement de la main sur le dos de Nils. Il a un temps d'arrêt, durant lequel ses yeux se perdent loin devant lui, dans les ombres floutées du parc à demi éclairé.

Il attend que les pleurs de Nils se calment un peu. Il aimerait lui répondre que lui n'est pas vraiment vivant, au contraire. Qu'il en a peut-être seulement l'air, mais qu'on fond, il se trouve un peu mort aussi à l'intérieur.

Mais si on a mal, c'est la preuve qu'on vit…
Il retient un soupir.

Quelques minutes passent dans le silence. Il ne va pas le contredire, même s'il aimerait. Visiblement, il lui fait du bien, et il ne veut pas lui retirer ça ; quelque part, c'est vrai, il se sent plus vivant. Mais il se sent vivant parce qu'il a l'impression de ne pas être inutile. De ne pas seulement causer de la souffrance aux personnes à qui il parle.

—Au moins, cette soirée a été un peu enrichissante, sourit finalement Misao, encore embarrassé.

Sûr de soi, courageux, charmeur. Est-ce qu'il est vraiment un feu ?

—Parler à quelqu'un de vivant, à quelqu'un qui a vraiment à coeur d'entendre ce que tu as à dire. Même juste sourire, comme ça. Rire un peu. C'est vrai que ça m'a manqué aussi...

Il ferme les yeux et sa main vient enfin quitter le dos de Nils. Il n'avait pas tout de suite remarqué qu'il l'avait gardée contre son haut tout ce temps.
Peut-être que c'est vraiment à lui de décider s'il peut aller de l'avant ou pas ?

—Si jamais tu as envie de me voir, ma porte sera toujours ouverte. Sinon, on peut toujours se trouver des activités en salle commune. Des jeux auxquels tu as envie de jouer. Des livres que tu as envie de lire. Des films que tu as envie de regarder. Ils font des sorties avec des ateliers parfois, aussi.

Il se rend compte d'à quel point c'est important, de trouver des activités dans lesquelles on se sent bien. Même si c'est ne rien faire de spécial.



Parle en #b7273d.
##   Sam 26 Aoû 2017 - 19:06

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Rin Hakari
► Rencontres ♫♪ :
Nils Hirano
Messages : 88
Date d'inscription : 21/05/2017
Age : 20
Emploi/loisirs : Le pati... non rien
Humeur : Mon corps est détruit...

La main de Misao rejoint son dos, vient effectuer un doux frottement qui lui réchauffe le corps. Il ressent des frissons à ce contact, les savoures. Il aurait pu rester comme ça, contre lui, pendant bien longtemps. Mais il savait que tout avait un début et une fin. Toute la vie n’était qu’un enchevêtrement d’un début et d’une fin, mais qui pouvait se renouveler indéfiniment avec certain. Et Nils avait l’impression que ce renouveau était possible avec Misao. Un contact instantané les avait réunis. Tous deux s’étaient réveillées à cause de leur trouble personnel. Ils s’étaient retrouvé dans la salle commune, comme s’ils s’étaient donné rendez-vous là inconsciemment, comme si leur incarnation d’avant s’étaient dit qu’ils allaient se retrouver là, telle heure, tel jour. Puis finalement, ils ont échangé, sans juger l’autre, comme des amis proches, comme…. Comme quelque chose qui n’existe chez aucun autre, une magie invisible pour leur autre, bien réelle et visible pour tous les deux.
L’homme sourit. Nils sourit à ses propos. Ses pleurs se calment lentement, mais sa joie intense se trouve toujours là, juste dans son cœur, visible à ce qui le mérite, visible uniquement à sa paire parfaite.

Misao quitte ses contacts physique entre eux, mais il sent encore sa chaleur contre lui, sent encore sa présence autour de lui, leur cœur se mêlant toujours ensemble dans une incroyable mélodie de leur lien unique.

Il lui parle de se revoir, de faire des activités ensembles, de développer encore plus leurs liens. La joie lui prend la gorge et sa voix se fait légèrement trop aiguë au début de sa phrase.

-De même pour toi. Je serais toujours ouvert. Toujours là pour toi et pour nous.


Nils baisse les yeux vers le sol, légèrement gêner. Il n’a jamais été aussi sincère. Jamais il n’avait été ainsi avec quelqu’un, aussi loin que lui permet sa mémoire de s’en souvenir. Il hésite un instant à parler, avec de reprendre, à cœur ouvert, ses yeux respirant la joie de vivre.

-Tu pratiques une activité en particulier ? Je serais comblé si je peux me joindre à toi.

Une pause, un sourire léger, plus tranquille, plus apaisé.

-J’aimerais découvrir autre chose que le patinage… que tu me partages l’une de tes passions et que tu me transmettes cette passion. Et peut-être qu'un jour… je pourrais te partager la mienne aussi, te montrer mon patinage et l’amour profond que je porte malgré tout pour elle.


Caché aux yeux des hommes. ••• Nils ♥ - Page 2 1527927835-kit-2-signa
Nils's theme song:
 

2ème compte: Rin Hakari
##   Dim 3 Sep 2017 - 19:59

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Messages : 531
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

La discussion semble évoluer de manière de plus en plus étrange. Sans doute que dire aux autres qu'il sera là est facile pour lui ; s'entendre dire la même chose, en revanche, ne lui fait pas du tout le même effet. Il ressent une bouffée de joie étrange qu'il chasse aussitôt, par pudeur. Sa main quitte lentement le dos de Nils, et celle-ci ne tarde pas à échouer sur ses genoux. Simplement, il acquiesce ; il n'a rien à dire, ou en tout cas ne sait pas vraiment quoi répondre en retour. Misao est parfois aussi avare de mots qu'il ne les déballe en d'autre circonstances.

Un sourire point sur les lèvres du feu. Il ne se voit pas vraiment lui dire que, contrairement à lui, il ne pratique pas vraiment d'activité autre que les jeux vidéos et ses recherches. Mais une petite voix intérieure, un peu accusatrice, lui rappelle qu'il y en a effectivement une, et que ce n'est pas parce qu'il ne l'a pas pratiquée depuis tant de temps qu'il doit faire semblant de l'oublier. (En réalité, il n'y avait simplement pas pensé directement, semble-t-il.)

—J'ai toujours aimé jouer au baseball, dit Misao sur un ton pensif. Je pourrai toujours te montrer, mais il faudra que tu sois un peu plus en forme pour tenir une batte. Tu en as déjà joué ?

Il a un sourire plus doux. Ca fait longtemps qu'il n'a pas fait de patin à glace, il se demande s'il tiendrait réellement sur ses jambes...

—Quant au patin... Un jour, peut-être, tu me montreras. Quand tu en auras envie, et quand tu y arriveras.

Il faudra peut-être du temps pour se remettre, bien plus mentalement que physiquement, au final. Alors il ne veut pas le presser, mais l'idée de le voir patiner lui-même, ou même qu'il lui apprenne peut-être un peu, l'intrigue au plus haut point. Voir un athlète ou un artiste à la télévision ou face à soi, ça n'a pas vraiment le même impact.

Un silence s'installe à nouveau, brisé par le vent qui fait frémir les feuilles de l'arbre le plus proche.

—Il faudrait que je retourne jouer avec mon neveu, une fois... Quand je sortirai de l'hôpital, j'espère. S'il fait encore beau.

Si ce n'est pas déjà l'automne ou l'hiver...



Parle en #b7273d.
##   Dim 1 Oct 2017 - 21:36

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Rin Hakari
► Rencontres ♫♪ :
Nils Hirano
Messages : 88
Date d'inscription : 21/05/2017
Age : 20
Emploi/loisirs : Le pati... non rien
Humeur : Mon corps est détruit...

Nils peut voir un léger sourire faire surface sur le visage de Misao. Instantanément, Nils l’imite, comme si le corps était forcé à redonner le sourire qu’il voit sur les visages des autres.
L’enthousiasme qui s’installe entre eux et entre leurs activités semblent comme cohérentes, évidentes, parfaitement compatible dans ses paroles. L’ancien patineur ressent l’attirance que Misao a pour le baseball, la comprend.

Il a raison pour le patinage. Nils lui a proposé, comme si cela lui semblait normal. Mais peut-être n’arriverait-il plus jamais à poser un pied sur la glace, regarder bien en face l’hiver et les plaque de verglas. Peut-être, il en était en réalité traumatisé, peut-être que Misao jouera un rôle important à la réparation de son esprit, à la reconstruction de sa nouvelle vie ici à Terrae.

-Je n’ai jamais pratiqué le baseball. J’aimerais beaucoup découvrir ce sport en ta compagnie Misao. Je pense… que ça me fera le plus grand bien de voir un autre sport, d’en découvrir et d’en apprécier un autre avec un… ami.

Il a laissé un espace, un petit temps avant de prononcer le mot ami. Pourtant, cela lui semblait évident. Peut-être tout simplement que dans la langue des humains, le nom qui les qualifiait tous les deux n’existaient pas. Mais « ami » sonnait bien à son oreille.

Le silence, le vent. La petite ritournelle se réinstalle une nouvelle fois dans leur bulle. Nils tour son regard vers l’autre homme quand celui-ci, presque nostalgique parle de sa famille. Il a de la chance… lui, il a encore une famille. Nils lui répond, dans un calme pareil à un lac sans mouvement.

-Tu en auras l’occasion crois moi. Tu pourras en profiter. Profite encore d’avoir une famille… Moi, je n’en aurais plus.


Son regard se baisse, un frisson le parcourir, son cœur se compresse. Peut-être allait-il trouvait une « famille » de substitution ici, ou du moins un logement où il serait accepté presque comme un membre de la famille… Mais cela lui semblait n’être que des rêves d’enfant. Il se voyait un instant, dans son esprit, accompagné de Misao et du reste de sa famille dont il ignorait le physique et le nombre. Ils les imaginaient, riant tous autour d’une table, à l’anniversaire du neveu de Misao. Il imaginait sa famille, l’acceptant dans leur cercle familial.

Cependant, cette image inimaginable se tarissait avant de disparaître. Ces genres de chose n’arrivaient que rarement. Cela ne se produisait que dans les Happy End des films à l’eau de rose ou familial malheureusement.


Caché aux yeux des hommes. ••• Nils ♥ - Page 2 1527927835-kit-2-signa
Nils's theme song:
 

2ème compte: Rin Hakari
##   Ven 27 Oct 2017 - 20:27

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Messages : 531
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Un ami ? Le terme fait à demi sourire Misao, mais il ne dit rien. Il aimerait bien pouvoir le considérer comme un ami, oui. Il ne saurait pas dire si c'est réellement possible aussi rapidement ; de toute manière, le concept d'amitié a toujours été un peu étrange pour Misao, qui ne comprend pas toujours de quoi il s'agit avant que d'autres ne mettent le mot dessus. Et d'autres fois, comme avec Mathéo, c'est naturel. Ils ne discutent pas vraiment de ces choses, mais ils savent qu'ils sont là les uns pour les autres. Ils savent qu'ils sont heureux lorsqu'ils se voient, et qu'ils peuvent traverser les épreuves ensemble ; ils le savent. Peut-être que ce sera la même chose avec Nils, mais il préfère ne pas se poser de questions. Les choses se tissent souvent d'elles-mêmes, sans mot. Naturellement.

—Alors je viendrai te chercher une fois, sourit-il. Tu verras, c'est chouette. Même s'il faut courir un peu pour ça... On commencera par frapper dans la balle !

Ils continuent à parler un peu. Le défaitisme de Nils lui fait un peu de la peine, et il aimerait pouvoir le rassurer à ce niveau-là, mais il ne sait pas vraiment comment faire. Comment le dire.

—Je pense que tu en auras, au contraire. À Terrae, il y a plein de gens comme toi. Eux n'ont plus n'ont plus de famille, pour certains. Alors... Je ne sais pas. Peut-être que tes rencontres te feront du bien. Peut-être que tu les traiteras comme des membres de ta famille, et eux feront de même ? On ne peut jamais vraiment savoir.

Misao lui renvoie un sourire plus doux. C'est vrai. Lui en a encore, de la famille. Alors pourquoi il se gâche la vie dans cet hôpital ...?

Non. Il est ici pour aller mieux. Il fait des exercices, parfois. Et il fait quelques progrès, même si ce n'est pas encore tellement efficace. Ca ira. Ca ira, pas vrai ? Il veut ressortir. Il veut retourner jouer avec Daisuke au baseball. Il veut câliner Riku, la petite dernière de sa soeur. Il veut pouvoir manger encore avec eux, en famille. Même s'il y a Ryu. Il a été prêt à l'accepter pour pouvoir continuer  les côtoyer ; pourquoi ne pourrait-il pas sortir de cet hôpital...? Chaque minute est précieuse, au final...

Fort de cette nouvelle pensée, Misao se lève.

—Est-ce que l'on peut rentrer ? demande-t-il à Nils. Je commence à fatiguer un peu, je pense que je vais aller dormir… On pourra toujours continuer à parler demain.

Ce n'est que partie remise, après tout, non ?

Le Feu attend son assentiment, puis, lentement, pousse Nils jusqu'à l'hôpital où ils entrent à nouveau. La lumière lui éblouit un peu les yeux, on s'y croirait comme en plein jour dans le hall... Mais il sait que, dans les étages, il retrouvera la quiétude de la nuit.


HRP : Voilà voilà, désolée pour le retard :( J'ai un peu accéléré, comme ça on peut l'amener sur sa fin tranquillement :D On pourra toujours en relancer un nouveau quand ils seront hors de l'hosto héhé ! Si jamais ça ne te va pas, dis-le moi et je modifierai !
Des bisous <3



Parle en #b7273d.
##   Ven 27 Oct 2017 - 20:29
Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2014

C’est le moment de lancer les rumeur !
Ne cherchez pas à découvrir ce qui se cache derrière cette intervention, vous n'y parviendriez pas... Tout ce que vous en saurez sera ce que nous souhaiterons bien vous en montrer.
Profitez donc du spectacle...

-Lâche-moi ! Lâche-moi je te dis !

La petite brune apparut dans l’encadrement de la porte, le visage rouge et les yeux humides.
 
-Mademoiselle… commença une voix d’homme avant d’être interrompu.
-Non ! Je t’ai dit d’arrêter !
 
La jeune fille recula jusqu’à se retrouver le dos collé contre le mur du couloir. Elle essuya rageusement les larmes qui perlaient sur ses joues d’un revers de la main et releva son regard furieux vers son interlocuteur.
 
-Je ne veux plus parler de ça !
-Sheryl…
-Je ne reviendrai plus !
-Sheryl-
-C’est fini !
 
L’américaine détala dans le couloir. La porte resta ouverte un petit instant avant d’être refermée assez violemment, marquant l’agacement du psychologue qui n’était visiblement pas satisfait de la situation actuelle.
##   Jeu 25 Jan 2018 - 20:44

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Rin Hakari
► Rencontres ♫♪ :
Nils Hirano
Messages : 88
Date d'inscription : 21/05/2017
Age : 20
Emploi/loisirs : Le pati... non rien
Humeur : Mon corps est détruit...

Un léger sourire apparaît sur le visage de Nils. Une nouvelle famille ici ? Peut-être, du moins il l’espérait, il voulait y croire. Ses yeux se ferme, il ressent le froid lui parcourir l’échine et se rend compte que le froid de la nuit commence à faire effet. Il frissonne légèrement. Misao clôt alors leur rencontre, leur découverte, leur moment au calme. Nils aussi ressent cette fatigue, mais il ne sait point s’il arrivera à fermer l’œil. Dans son plus grand calme, il fait signe à l’autre homme qu’ils peuvent y aller.

-Oui retournons dans nos chambres respectives.


Ils ne disent rien tout au long du retour. Mais c’est apaisant et normal. Il n’y a rien d’anormal dans leur action. La lumière blanche du hall éblouit Nils qui baisse instinctivement son visage, fronçant les sourcils. Et puis, ils retrouvent les couloires sombres, plus agréable et plus apaisant que l’entrée. Misao le raccompagne jusqu’à sa chambre. Là, il se tourne à demis vers lui, lui adresse un dernier regard, un sourire et une phrase avant de disparaître derrière la porte.

-Merci pour ce soir et pour se que tu m’as apporté Misao. Alors… A demain ?


Ces souvenirs resteraient gravés dans sa mémoire. La première personne qui lui avait tendu la main, la première qui lui avait permis de se redresser, un petit peu, toujours un petit peu plus.

Et voilà! Désolé pour le et les retards que j'ai pris c'est derniers temps et mon manque de présence sur le forum! Mais au moins ce RP est terminé, et je vais retrouver petit à petit un rythme plus "sain".


Caché aux yeux des hommes. ••• Nils ♥ - Page 2 1527927835-kit-2-signa
Nils's theme song:
 

2ème compte: Rin Hakari
##   
Contenu sponsorisé

 

Caché aux yeux des hommes. ••• Nils ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Hôpital.
Aller à la page : Précédent  1, 2