Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
A... B... C...'est la pause ! [ft. Samy ♥]
#   Sam 27 Mai 2017 - 22:38

Personnage ~
► Âge : 17 ans, je les fais pas hein ?
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 20
Emploi/loisirs : Chanter ~
Humeur : Yahoo !!

Les études... Avant Terrae, je les avais arrêtées pour aller travailler. L'argent était plus important, d'autant plus que j'avais mes frères à nourrir. Donc, j'avais passé mon brevet et j'avais arrêté. Je n'avais pas l'espoir de pouvoir un jour retourner à l'école à l'époque. Pour moi, c'était terminé, j'avais renoncé à apprendre. Pourtant c'était ce que j'aimais le plus. Apprendre, tout et n'importe quoi. Donc, en arrivant à Terrae, quand j'ai compris que je pourrais à nouveau étudier, je m'étais fait une promesse. J'allais apprendre, encore et encore, et être la meilleure de ma classe ! Et cette promesse, je la tenais scrupuleusement. Je connaissais tous les cours déjà étudiés, et j'avais deux leçons d'avance.

C'est donc tout naturellement que j'aidais les autres. Une formule de math par ci, du vocabulaire d'anglais par là. Je crois que ce qui me plaisait le plus c'était les langues. Je voudrais un jour pouvoir parler avec les autres personnes de Terrae sans avoir besoin de l'aide fournie par l'oreillette... Ce serait le must ! J'imaginais de là les têtes surprises de mes interlocuteurs ! Cela me fit glousser discrètement en plein cours. Je sentais la faim qui arrivait lentement. Heureusement j'avais un goûter. Je n'étais pas difficile, mais j'adorais les lamelles de viandes séchées en ce moment. Et j'en avais tout un stock dans mon sac justement ! Miam..!

Les dix heures sonnèrent ! L'heure de la pause ! Génial, il était temps. Je m'étirais jusqu'à en avoir les larmes aux yeux puis, saisissant le paquet de viande séchée, je m'éclipsais hors de la salle. C'est là, devant la salle que je l'ouvris précautionneusement. Fière de mon œuvre, je souris dans le vide.

- A taaaaaable ~

Meilleur goûter ever !


~Témoin en #ff6600~


Dancin' Chii:
 
#   Dim 16 Juil 2017 - 5:27

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 28/08/2016
Emploi/loisirs : Réguler la population humaine.
Humeur : Vide

ft. Chii Magpie

L'obstacle


La Caution - Thé à la Menthe Instrumental

L
ire, tu n’as jamais appris. Ces successions de lettres formant des mots, des phrases, des paragraphes sont semblables à des dessins incompréhensibles pour toi. Cela fait plusieurs semaines que ton tuteur tente désespérément de t’apprendre à lire. Mais c’est assez difficile. Déjà, aucun russe parmi les professeurs. Impossible de te faire apprendre le cyrillique, faute d’avoir quelqu’un pour le faire. Alors, c’est un professeur d’anglais qui te donne des cours. La langue universelle. Mais c’est quelque peu complexe de te faire lire une langue dont tu ne connais aucun mot à l’oral. Alors d’abord, on tente de te l’apprendre à l’oreille avant d’attaquer la lecture. Mais là aussi, c’est la galère. Tu rêvasses, tu décroches, tu regardes ailleurs au bout de quelques minutes. Ton enseignant t’a mainte fois engueulé, grondé, essayé d’attirer ton intérêt, mais ça ne fonctionne pas. Tu ne comprends pas vraiment quand on te fâche. Ça glisse sur toi comme si on criait contre le vent. À vrai dire, ce n’est pas comme ça qu’on arrivera à t’apprendre quelque chose.
Tu es une personne qui demande du temps et de la patience. Et puis, fallait que tu apprennes d’abord à lire ta langue. Trouver un moyen de te l’apprendre. Trouvais quelqu’un qui la connaît. Et ce n’était pas un professeur d’anglais qui le pourrait, sauf s’il se résigne à apprendre lui aussi. Il soupire, et finit par te libérer, te disant qu’il trouvera une solution. Tu remets ton oreillette à l’oreille. C’est quand même plus confortable de comprendre les gens, même si eux ne te comprennent pas toujours. Tu te lèves, le remerciant poliment et sors de la classe.

Il est tôt, dix heures environ. Tu aimes bien avoir cours le matin, ça te laisse le reste de la journée libre. À vrai dire, vu ton âge, tu n’es plus sensé avoir cours. Tu en as juste, car tu es analphabète et qu’il est important que tu saches lire et écrire. Le bon côté, c’est que tu sais parfaitement compter et user de mathématique. C’est plus facile à apprendre, tu trouves. Tu sais uniquement lire les chiffres. On pourrait te foutre derrière une caisse, tu t’en sortirais peut-être. C’est la sociabilité qui te fait défaut.
Tu marches dans les couloirs, voulant rejoindre l’hôpital pour aller poser tes affaires dans ta chambre. Puis tu as rendez-vous avec ta psychiatre à onze heures comme tous les matins. À la fin de la séance, elle te donnera ton repas du midi. Elle a un comportement presque maternel avec toi. Tu l’aimes bien, parler avec elle, tu te sens presque en sécurité quand tu la vois.

Tu rêvasses, dans ton monde, dans ta tête. Tu passes entres les gens qui font leur pause du matin. Il y a du monde. Du moins pour toi. Tu ne fais pas trop attention. Alors c’est tout naturellement que tu ne la vois pas. L’obstacle. Tu lui rentres dedans, la faisant tomber avec toi. Étourdi, tu te redresses sur tes bras, fixant la fille sous toi. Tu ne réagis pas immédiatement comme le ferait n’importe qui. Tu restes planter là, au-dessus, la fixant avec étonnement. Tu cherches quoi dire dans ces moments-là.
─ T’es sur chemin…
Apprendre à t’excuser sera sans doute ton prochain cours…


« Un cannibale est un homme qui aime son prochain avec de la sauce. »
#   Mar 5 Sep 2017 - 22:30

Personnage ~
► Âge : 17 ans, je les fais pas hein ?
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 39
Date d'inscription : 05/04/2017
Age : 20
Emploi/loisirs : Chanter ~
Humeur : Yahoo !!

J'allais croquer dans mon bout de viande, j'allais l'avoir quand quelque chose me percuta. Étant petite et légère pour mon âge, je tombais à la renverse et mon goûter glissa hors de portée. Je percutais le sol assez violemment pour que ce soit douloureux, me cognant le coude et la tête contre le carrelage froid du couloir. Mes oreilles sifflèrent immédiatement et une douleur comme une décharge électrique descendit dans ma colonne vertébrale, et parcourut aussi mon bras.

Interloquée, je laissais mon regard passer des lamelles de viande séchée à la personne - car oui, ce n'était pas "quelque chose" mais bien "quelqu'un" - qui m'avait percutée. Plutôt étrange comme gars si vous voulez mon avis... Je ne suis pas du genre à m'inquiéter pour un rien, mais là, ça va loin. Il est tellement pâle qu'on dirait un fantôme, et il est maigre, maigre ! Je vois ses pommettes qui pointent comme des lames de rasoir ! Des cernes impressionnants font ressortir ses yeux noirs comme deux puits...

Je tente un sourire, qui se rapproche sûrement plus d'une grimace que d'un sourire joyeux. En même temps quand un individu ressemblant à un mort-vivant vous plaque au sol, on fait ce qu'on peut pour être poli. Et, même si c'est pas gentil de dire ça de quelqu'un, il me faisait vraiment peur à cet instant ! Mais quelque chose me rassure rapidement : il a l'air surpris. Il ne devait pas regarder où il allait et m'est rentré dedans par accident. C'est sûrement quelqu'un d'encore relativement nouveau, enfin je crois. Dans tous les cas, s'il ne bouge pas, je ne pourrais pas me relever... Et mon goûter était perdu. Il allait devoir s'excuser !

- T’es sur chemin…

J'en reste bouche bée. Moi, sur le chemin ?! Mais c'est lui qui m'est rentré dedans comme un gros bourrin ! J'étais tranquillement dans mon coin, moi... Reste polie, Chii, allez courage.

- Laisse moi me relever, d'abord... Et puis on dit bonjour, quand on est poli. Et puis tu as gâché mon goûter ! Et puis, et puis...

Je me sens un peu comme une enfant vexée, mais bon sang je ne suis pas en tort !

- Et puis, t'es pas gentil de me bousculer comme ça ! Non mais !

Je gonfle mes joues, attendant qu'il me libère pour que je me relève.


~Témoin en #ff6600~


Dancin' Chii:
 
#   Sam 4 Nov 2017 - 13:58

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 123
Date d'inscription : 28/08/2016
Emploi/loisirs : Réguler la population humaine.
Humeur : Vide

ft. Chii Magpie

L'obstacle


La Caution - Thé à la Menthe Instrumental

E
lle s’est faite mal, tu le vois à l’expression de son visage, mais ça n’a pas l’air de t’inquiéter. Elle n’était pas morte, c’était déjà bien à tes yeux. Alors que tes lippes balancent une phrase totalement inattendue face à la situation, elle te répond d’un regard plein d’étonnement. Elle tente de retenir son agacement, même si tu ne le remarques pas vraiment et te demande de la laisser se relever. En effet, la position était assez gênante. Alors tu te redresses, te relevant sans même daigner l’aider, du moins, tu n’en as pas le réflexe, tu n’y penses pas. Aider les gens ce n’est franchement pas dans tes habitudes.
─ B’jour…, lui réponds-tu à son enchaînement de plaintes qui commence un peu à t’agacer.
À vrai dire tu ne l’écoutes que d’une oreille, tu l’entends parler dans le vide, n’étant pas franchement intéressé par cet obstacle imprévu. Si tu l’avais vu, tu l’aurais évité, ça t’aurait évité des soucis et de devoir entendre sa voix plaintive. Mais comme d’habitude, tu étais dans la lune, à ne pas faire attention aux autres. Tu soupires d’agacement.
─ Qui t’as dit que Sam était gentil, lui sifflas-tu en guise de réponse. Pas morte, pas à te plaindre.
Tu baisses les yeux sur ce qu’elle était en train de manger. C’était bizarre, tu te baisses pour en ramasser un et renifler, faisant une mine dégoûtée. Tu te demandais vraiment ce que c’était, c’était tout sec, ça avait une odeur de viande rance et ça n’avait pas l’air du tout appétissant pour toi.
─ Pourquoi toi manger bout de carton ?
Tu ne voulais pas trop lui parler, mais tu restes quand même assez curieux.


« Un cannibale est un homme qui aime son prochain avec de la sauce. »
#   
Contenu sponsorisé

 

A... B... C...'est la pause ! [ft. Samy ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salles de cours. :: Salle de Langues.