Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
J'irais où tu iras | Ys
#   Lun 31 Juil 2017 - 22:56
Messages : 183
Date d'inscription : 29/05/2014

Dans l’art de lire l’avenir les guides se font rares. Trop, si bien que la jeune fille ne comprend que bien rarement ce qu’elle entre voit, et lorsque les images, odeurs, sons se font trop précis, il faut bien sauvent qu’elle attende la réalisation de faits pour les comprendre. Et puis merde aussi, si vous sentez une odeur de carotte toute la journée, c’est pas évident de deviner qu’il y aura trois fois à manger des carottes à la cantine la semaine suivante. Ce pouvoir jugeait-elle était le plus inutile du monde, car il était insaisissable.

Pourtant, malgré la fluctuation de son don la jeune femme sait. Elle le dévisage depuis bien une demi-heure. Elle essaie de se souvenir quand elle l’a déjà vu, et c’est au bout d’un long combat contre elle-même qu’elle s’est souvenue : elle ne l’a jamais rencontré. Elle a rêvé de lui, quelques jours plus tôt.

Oh je vous vois venir avec vos grands chevaux, il était habillé. Probablement. Elle n’est plus certaine des détails du rêve en réalité, mais elle se souvient de son visage… Et ce dont elle se souvient aussi c’est du son des tamtams qui résonnaient dans son rêve. Il n’est pas dur à interpréter, mais elle ne l’avait pas entendu depuis longtemps. Le glas des tamtams qui accompagnaient l’âme des défunts.

Elle le dévisage toujours car elle sait. Elle sait que ce n’était pas un rêve, elle comprend maintenant les signes.

Afya, pauvre jeune fille à la mémoire sélective, elle a oublié qu’elle l’avait déjà rencontré… Lui et Moustachio formaient une paire d’illuminés qu’elle s’était coltinée pendant le naufrage. Pour sa défense, tous les blancs se ressemblent.

Le jeune homme va mourir, mais quand comment ? Elle ne le sait pas, elle n’est pas capable d’avoir des visions trop précises même si maintenant elle arrive à en avoir sur demande… Parfois. Des visions floues et incohérentes mais des visions sur demandes.

Il se lève, elle sort de sa rêverie et se lève à son tour. Elle doit l’avertir, mais comment faire ? Elle ne peut pas simple l’approcher pour lui dire « Hey salut, j’suis voyante, et tu vas crever ! » même si fondamentalement elle n’avait pas plus d’informations que cela. Elle prend sa décision en un éclair, ce qui pour une eau n’est pas peu dire… Elle sera là. S’il lui arrive quelque-chose, elle sera là. Elle n’a qu’à le suivre, c’est pas bien compliqué quand même.


#   Lun 31 Juil 2017 - 23:39

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1505
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Rien à faire, ça ne rentre pas. Pourtant il y met tout son cœur. Il force depuis plusieurs minutes. Il n'avait jamais autant sué de sa vie. Ce n'est pourtant pas grand chose. C'est simple, ça devrait être facile. Il devrait même y prendre du plaisir. Ca devrait glisser tout seul sans avoir à brutaliser. Enormément de personnes savent s'y prendre. Ca devient même aisé, un véritable, une libération même. Mais non, il est buté, il ne pourra comprendre comment s'y prendre. Comment frôler l'extase du bout des doigts....

Pourtant, c'est simple, il suffirait juste de lire entre les lignes. Pas comme tu es en train de le faire petit pervers. Oui, je sais ce à quoi tu penses. OBSEDE! Vous êtes tous corrompus.... Enfin en même temps, c'est vrai que même le jeune Tonnerre se planque derrière un livre peu... ouvert au grand public: le Kamasutra!!
Et pourtant, ce qu'il tente désespérant de faire rentrer, c'est tout simplement COMMENT ROXANNE A PU COMPRENDRE UN TRAIT MOT SUR GATSBY ET SES CONNERIES?!!
Non mais si Ys s'essaye à la lecture. Il faut dire que cette dernière l'avait intrigué avec son roman. De ce fait, il tentait en vain d'apprécier la lecture. Malheureusement les livres et lui, ça ne fait pas bon ménage. Oh et pourquoi un livre de kamasutra en guise de camouflage?! Simplement la couverture évidemment. Juste qu'on apprenne pas un jour qu'Ys s'est rangé et tente de devenir un intello. Ouais, ouais, on en est là...

Agacé et fatigué de faire fonctionner ses neurones, le Tonnerre abandonne rapidement. De toute manière, cet effort aura durer de courte durée: vingt minutes tout au plus. C'est un Tonnerre ok?! Ca va toujours très vite avec eux. Alors pour ce qui est de se concentrer et de prendre son temps, c'est deux mots ne font pas partir de leur vocabulaire.


"Y a que des vieilles meufs comme elle pour kiffer ça!"

Lâche-t'il dans un dernier long soupir avant d'envoyer le livre à l'autre bout de la table. C'est bon, il lâche l'affaire. De toute manière, c'est pas pour lui ces idioties. (Ouais quelle mauvaise foie!) S'étirant, le Tonnerre en a assez. Il a des fourmis dans les jambes. Il finit par se lever et décide de quitter cette bibliothèque. Si seulement il savait qu'à cette heure ci, non loin, un espion le suit... Dommage que ce ne soit pas 007.

Bras croisés derrière la tête, cigarette aux lèvres, Ys retrouve rapidement son petit monde bien à lui où la seule qui y règle est le: m'enfoutisme!
Allant de rues en rues, ce dernier se souvenait que durant ses visites nocturnes, Mitsuki avait une fâcheuse tendance de garder sa console portable durant plusieurs jours. Ouais bah du coup, il ne pouvait plus profiter de la sortie du nouveau jeu tant attendu. Oui bah un jeu vidéo de temps à autre ça ne fait pas de mal. Et puis cette chipie en a profiter de jouer les malheureuses à l'hosto et tout ça avec son regard de chien battu. Il va vraiment finir par croire qu'elle le fait exprès pour qu'on la dorlote jours te nuits et assouvir à tous ses caprices. Un Master qui fait des caprices? Bien sûr que si c'est possible. Suffit de voir comment Aaron a terminé!

Bref, ce dernier aperçoit le magasin qui sera satisfaire ses attentes. C'est que ses journées sont longues et peu... disons qu'elles manquent atrocement d'aventures. C'est le calme plat depuis peu. Le Tonnerre s'ennui. Il n'y a plus d'actions ces temps ci, il ne lui reste donc plus plonger dans sa console.
Il n'est pas le seul d'ailleurs. Il y a énormément de monde, beaucoup d'agitations. Calmement et ne craignant rien (c'est pas comme si la Faucheuse s'apprêtait à lui ouvrir la porte héhé!) il s'approcha du petit monde.
Mais qui agitation, dit danger potentiel. Il n'y a pas seulement les êtres humains potentiellement provocateurs d'accidents. Les animaux aussi ont leur part de responsabilité. (Vous a t'on parler des pets de vaches qui provoquent un trou dans la couche d'ozone? QUOI? MAIS SI CA FAIT PARTI DU SUJET!)
Et tandis qu'Ys se rapproche des portes, là haut, au balcon, deux chats se lancent une course poursuite. Et dans leur élan, ils bousculent un pot de fleur. Celui vacille, tangue et finit par chuter. Et où se dirige-t'il? Sur la tête de notre pauvre Tonnerre....
(Un pot de fleur? Vous contrastez mon choix? On commence doucement les gars, c'est que des préliminaires.)



Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
#   Mar 1 Aoû 2017 - 23:38
Messages : 183
Date d'inscription : 29/05/2014

(J’aime pas trop beaucoup ça quand on parle de préliminaire avec Afya…)

La malheureuse rencontre entre son pied et celui de la table fait monter une vive douleur dans sa jambe. Ouille ! Elle ferme les yeux jusqu’à ce qu’elle disparaisse et en les rouvrant se rend compte que c’est le roux qui a disparu. Non, non, non, ça ne va pas se passer comme ça ! Elle s’élance vers la sortie et a tôt fait d’apercevoir le rouge de sa tignasse dans la foule éparse. Il faut qu’elle se rapproche, de là elle ne peut rien pour lui, elle ne peut même pas voir s’il se cure le nez… Bon si peut-être en plissant des yeux… Mais ce n’est pas ce qui l’intéresse présentement.

Elle presse le pas étonnée de ne plus ressentir qu’un petit pic du côté de son doigt de pied qui s’était amouraché du pied de table. La rupture a été bien mieux acceptée qu’escomptée, car il ne ressentait plus qu’un léger pincement à l’articulation proximale quand il rencontrait le sol… Rien d’insupportable en somme.

Elle finit par le rattraper et la surveillance commence, elle regarde partout, à droite, à gauche en haut en bas. Son regard balaie les environs. Quand ils traversent une rue elle fait une prière aux esprits pour qu’ils ne l’entrainent pas avec lui. Elle sait qu’un accident de voiture, et à fortiori de bus, peut être meurtrier à grande échelle. Elle a cette étrange pensée « pourquoi critique-t-on les marchands d’armes et si peu les marchands de voitures ? » d’après elle, ils font tout autant de morts.

Elle ne se rend compte du mouvement que trop tard, elle est trop loin, de peu pour le retenir où le pousser… Son cerveau réagit plus vite qu’elle, il y a une flaque à quelques pas du jeune homme. Il a plu ces derniers temps, il lève son pied et le rabaisse machinalement pour l’éviter, il ne réussit pas à le faire. Elle a pris le contrôle de l’eau et la fait bouger sous sa semelle pour qu’il glisse vers l’avant. Il manque de se ramasser et le pot de fleurs s’écrase dans son dos, à quelques centimètres de sa tête… Là où il se trouvait quelques instant plus tôt.

Elle s’était élancée pour essayer de le pousser mais n’en a finalement pas eu besoin… Elle serait de toute manière arrivée trop tard, elle fait comme si de rien n’était. Elle remercie en son fort intérieur Aria qui l’entraine à maitriser l’eau, sans elle, elle n’aurait jamais réussi à sauver la vie du garçon. Elle regarde le balcon dont le pot est tombé, il semble vide vu de là où elle se trouve.

Elle aimerait se dire qu’il est sauf, qu’elle lui a sauver la vie… Mais ça a été trop facile, et si son rêve prenait en compte son intervention ? Et si le véritable danger devait arriver plus tard ? Elle doit rester aux aguets !


#   Jeu 3 Aoû 2017 - 21:35

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1505
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

(C'est parce que je vois des Ipui partout!)

Sans arrières pensées, plutôt à se frayer un chemin sans être toucher par un inconnu, Ys s'avance sans quitter du regard le chemin. Il était bien trop préoccupé à chercher du regard par quel chemin prendre pour arriver à destination. Et surtout, il priait qu'il reste encore ce fameux jeu en vente.
Et alors qu'il ne se préoccupait de rien d'autre, voilà qu'un le bruit d'un vase brisé le sort de ses pensées. D'un air incrédule, il lance un regard arrière et constate avec dépit le pot de fleur mort au sol.


"..... -_- WTF?!"

Se murmure-t'il alors qu'instinctivement il relève les yeux vers le toit. Mais rien n'y personne. Un hasard? Ceci dit, il l'avait manqué de peu et remercia sa belle étoile. Non mais il aurait péter un câble s'il s'était pris quelque chose aussi bêtement. Et prit comme ça, sans cris égard, c'est plus énervant qu'autre chose. Même la douleur, on s'en fout.
Mais tandis qu'il reporte son attention sur la foule derrière lui, il vit une silhouette disparaître telle une ombre sur un mur.
Bon d'accord, il y a du monde. Mais il avait eu l'impression d'être épié... Un haussement d'épaules, et Ys balaye tous ses ennuis d'un coup de balai. Son but premier: le jeu!

Il rentre enfin dans le magasin et part immédiatement à sa recherche. Il y a du monde, trop de monde. Certains se bousculent, râlent. C'est étouffant! Pourvu qu'il trouve rapidement le jeu, il ne supporte pas qu'un étranger puisse se frotter à lui avec sa sueur. Ca va rapidement le rendre agressif ce genre d'accident. De plus, avec autant de monde, il a du mal sur les étalages. Sérieux, il peut pas les électrifier manière d'être tranquille? C'est pas possible vraiment? Dommage.

Finalement, après de longues minutes à se sortir de ce bain de foule, Ys comprend (et ce grâce à la réponse d'un vendeur chopé au vol) qu'il n'y avait plus de jeux disponibles. Le stock était épuisé. On est trop sur Terrae! Agacé et énervé d'avoir autant lutté dans cette marre humaine, Ys décide de partir. Si, il faut qu'il retrouve l'air frais. Tant puis pour le jeu, il n'aura qu'à le commander sur le net. Mais plus loin, alors que le Tonnerre reprend la route vers la sortie, les clients se bousculent au point que cela devient voilent. Un conflit se déclenche, et répondant de ses mains, l'un bouscule violement l'autre. Ce dernier perd pied et retombe brusquement sur un étalage. Le rayon tout entier bascule et s'effondre sur son voisin. S'en suit alors une chaine, un véritable domino géant qui s'effondre. Personne ne saura blessé mais le dernier étalage menace de s'écraser sur Ys.
Cet idiot ne s'était rendu compte de rien, bien trop occupé à ramasser la cigarette qu'il venait de faire tomber malencontreusement. Et franchement comment pourrait-il le deviner? Ce n'est pas parce que certains hurlent de peur qu'il va le deviner. Depuis qu'il a mis un pied dans cette boutique, on ne fait que ça d'hurler dans ses oreilles!


HRP> Un troisième accident (car jamais deux sans t rois) et je pense qu'ils pourront tomber nez à nez. Non? :)



Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
#   Ven 4 Aoû 2017 - 0:17
Messages : 183
Date d'inscription : 29/05/2014

Les magasins de jeux vidéos… Le summum ultime de l’incompréhension pour la jeune fille. Elle ne comprend ni comment les images bougent influencées par les joueurs, ni comment les joueurs peuvent s’installer pendant des heures devant un écran. Ne s’ennuient¬-ils pas ? C’est surréaliste pensa-t-elle la première fois qu’elle croisa un jeune terraen en train de jouer sur le petit écran d’une 3DS (elle ne connaissait alors pas le nom de l’invention et l’avait oublié depuis lors.) Elle avait alpagué un passant et lui avait demandé le plus sérieusement du monde si le joueur était « malade » ? Elle avait bien pris soin de ne pas l’interrompre, des fois qu’il s’agisse là d’une quelconque thérapie. Une autre des hypothèses qu’elle avait en tête fut qu’il soit en train de réaliser une pratique rituelle… Pourquoi pas après tout ?
On l’avait alors détrompé, il s’agissait là d’un jeu. Elle ne l’avait même pas imaginé, depuis lors elle regardait avec un certain attendrissement ces grands enfants obnubilés par leur jeu. Ainsi elle ne pouvait s’empêcher de sourire quand elle voyait un énième addict à pokémon Go manquer de rentrer dans quelque-chose… Un lampadaire, une poubelle… Un autre joueur.

Elle le suit de loin donc dans le magasin de jeux vidéos. Cela ne ressemble en rien à ce qu’elle connait. Enfin si, cela ressemble au marché où elle aidait parfois une voisine avec son stand d’atiéké, beaucoup de corps se massent dans un endroit trop étroit. L’odeur de sueur est plus flagrante que dans ses souvenirs, le marché était à ciel ouvert. Elle fronce le nez, puis en désespoir de cause se décide à ne plus respiré que par la bouche. C’est toujours mieux que l’apnée.
Elle essaie de le suivre, mais à ce qu’elle croit comprendre le cumul de la sortie d’un nouveau jeu très entendu et celui de soldes ont grandement fait augmenter l’afflue humain dans le magasin d’électronique.
Elle se retrouve séparé du roux, elle le cherche dans la foule et voit qu’il se dirige vers la sortie, elle force le passage pour prendre la même direction. Alors qu’elle a presque réussi à rejoindre la sortie elle voit l’étagère devant elle tanguer, elle comprend ce qu’il va se passer avant que cela n’arrive. Encore une fois elle fait appel à son pouvoir. Elle réagit vite. Elle ouvre la bouteille qu’elle trimbale tout le temps dans son sac, c’est plus pratique pour s’entrainer. Elle a du mal à faire apparaitre une grande quantité d’eau. Les vingt-cinq centilitres de la bouteille suffisent à créer une sorte de tapis d’eau sous les semelles du jeune homme et à le faire glisser vers l’avant, laissant sa clope derrière lui, mais lui évitant l’étagère qui tombe à nouveau dans sa dos…

Cette fois ça a été plus difficile pour la jeune fille, elle n’a pas agi que sur un seul de ses pieds mais bien les deux, ce qui lui a demandé beaucoup de forces et de concentration. Merci Aria pour ses entrainements, si Ys a une bonne étoile elle s’appelle Ariana… La pauvre initiée reprend son souffle dans la cacophonie en s’appuyant contre un mur. Elle reste d’ailleurs trop longtemps ainsi, quand elle redresse la tête le roux a disparu. Elle se précipite dans la rue à sa recherche…

Et le voilà qui avance d’un bon pas vers un passage clouté… Sans bien entendu faire attention à la couleur du feu, qui passe au rouge… Elle a juste le temps de le rattraper et de le tirer en arrière.

« Euh, pardon le feu était rouge. »

Et un camion vient de passer, je dis ça, je dis rien hein ? Sans vouloir être médisante Afya, s’il se la joue à la Destination Finale, laisses-le crever, ça ira plus vite.

HRP : ça te va comme troisième accident ?


#   Ven 4 Aoû 2017 - 22:23

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1505
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Manquant d'air, c'est lorsque votre corps vous le crie qu'il faut agir. Et c'est ce que ne tarda pas à faire le Tonnerre. Malheureusement, il n'aurait jamais pu se douter des évènements à suivre.
Sa cigarette lui glisse entre les doigts. Agacé, ce dernier se baisse pour la ramasser. Il atteint presque sa cible quand soudainement, sans cris égard, son corps l'abandonne. Non en fait, ses pieds n'obéissent plus. Il le sent, il plane. Il voit sa cigarette lui échapper et il ne réagit pas. Sous le choc, il se laisse porter en dehors de la boutique dans un fracas se produit dans son dos. Le jeune homme, alors qu'il ne prêta plus attention à cette soudaine magie sortie de nul part, vit les étagères écroulaient. Et autant dire que c'est le bordel dans le magasin!!

Effaré et surprit, il reste dehors. Non mais forcément, ça grouille de monde dedans au point d'en être irrespirable. Pas étonnant que tout s'écrouler. Quel bande d'idiots!
Soupirant, le garçon préféra fuir d'ici avant qu'il n'arrive autre chose. D'ailleurs en y repensant, il se passe pas mal de choses cheloues. Entre le pot de fleur, l'étagère, et puis cette portée soudaine, le rouquin se pose énormément de questions.
Il le sent, quelque chose se trame. Surtout cette énergie, il n'est pas dupe. Mais une énergie, semblable à celle de l'affinité Eau. Ce n'est pas sa paranoïa qui parle, il est bien épié et ce depuis un moment.
Il faut bouger, il ne doit pas rester. Il emboite rapidement le pas, fuyant l'invisible.

Malheureusement pour lui, dans sa course, il ne prête nullement attention au feu qui passe soudainement au rouge. Il ne s'en rend pas compte, jusqu'à qu'une force le tire en arrière. Un camion passe alors sous ses yeux. Stoïque et à la fois effrayé, réalisant qu'il venait de manquer de peu de se faire écraser, il reste pétrifié, figé.


"Qu... Que???? Quoi????"

Son cœur n'aura jamais battu aussi vite de sa vie. Non mais c'est quoi cette journée? Depuis le départ, il manquait de se faire tuer et là encore, il venait de frôler la mort!! Ok il a vu le film "Destination Finale", et on se souvient tous du passage sur l'autoroute où un camion chargé de tronc défonce tout! Ca a traumatiser des générations ce truc! Maintenant tout le monde respecte la distante avec des camions aussi chargés que celui là.
Ouais mais là, il ne veut en aucun cas passer le restant de ses jours à fuir la faucheuse... Non!! C'est trop usant.

Mais une voix le tire de ses frayeurs. Et sur qui il tombe nez à nez?


"TOI!!!!"

Depuis combien de temps n'avait-il pas croisé cette fille? Depuis le naufrage, c'est ça. C'est quoi son nom déjà? A... Afiiii..Afffff...

"Attends, c'est quoi ton nom déjà?"



Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
#   Sam 5 Aoû 2017 - 10:18
Messages : 183
Date d'inscription : 29/05/2014

Ding-Dong. Bonjour Ys, ici la planète Terre, tu sais celle où les camions roulent quand le feu est vert et où les tonnerres finissent écraser sur l’asphalte quand ils ne regardent pas où ils vont. Ce n’est pas passé loin, une vingtaine de centimètres tout au plus. Une jolie fesse bien rebondie et la jeune tomate finissait en ketchup. Elle le lâche aussi vite qu’elle l’a attrapé. La poignée de secondes s’est écoulée et il essaie de reprendre ses esprits. Ça se voit sur son visage qu’il essaie d’analyser ce qu’il vient de se passer et qu’il n’y arrive pas. Après tout il a failli mourir, c’est pas le genre d’information que son ordinateur interne a des facilités à analyser. Il bugue, crashe et redémarre avec difficultés.

Il crie sur la jeune fille qui se crispe. Elle n’aime pas quand on crie, et à plus forte raison sur elle. Son « TOI » la laisse presque apeurée, les yeux écarquillés. Elle a l’impression d’avoir fait une connerie dès lors qu’on lui parle un peu fort, elle se recroqueville un peu.

« Oui ? »

D’abord on ne commence pas une phrase par TOI. C’est nul ça ne veut rien dire. Toi quoi d’abord ? Toi tu veux des madeleines ? Toi tu connais ça ? Non mais en vraiment, c’est nul. Allez on va accuser la puce traductrice pour ne pas avoir sur rendre correctement le cri de désarroi et d’immense reconnaissance envers la jeune femme qui vient une énième fois de lui sauver la vie… Ou pas en fait. Peut-être que s’il s’était mangé le pot de fleurs dès le début, il aurait eu une fracture de la voute crânienne (on appelle ça l’ouverture d’esprit) peut-être un nouveau déficit mental et rien de plus, les accidents allaient quand même crescendo depuis lors.

« Euh, Soubagamousso ? »

Il lui a demandé son nom pas son prénom, et la jeune femme est juste en mode « choc » on vient de lui crier dessus. Vous n’imaginez même pas comment c’est la merde dans sa tête… Son instinct de survie lui crie « pas bouger », il faut se rappeler que nombre de monstres de fables se fient aux mouvements pour attaquer… Bien que la plupart des bêtes féroces se fient à l’odeur. Si elle ne bouge pas il va sans doute oublier sa présence et repartir comme si de rien n’était… Hein ? Non mais sérieusement elle y croit ? Faut croire que oui…


#   Dim 6 Aoû 2017 - 21:57

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1505
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Un pas en arrière. Instinctivement, sans s'en rendre compte.
Quelque chose ne va pas. Depuis un moment, ils e sent en danger, menacé. Et cette fille apparaît soudainement, comme un miracle. Ou peut être pas.

La fixant de ses yeux rouges, Ys la détaille. Il l'a connaît ça, il le sait. Lors du naufrage, elle leur tenait compagnie à lui et à Bito. Ca aussi il s'en souvient. Elle n'a pas changée non plus. Elle parait distante et totalement décalée avec le reste de ce monde. C'était comme une Pocahontas au milieu d'un carrefour entouré de grattes ciel.
Toujours en gardant son doigt pointé vers elle, Ys l'observe, hausse un sourcil.
Elle a dit quoi déjà? Souba-quoi? Non mais c'est pas ça! C'était plus simple la première fois. Et pourquoi elle fait cette tête là? Elle semble apeurée.


"Euh... Non c'est autre chose. Tu m'as dis autre chose la première fois. Tu t'en souviens? Sur l'île avec l'autre zelou."

Et il aura beau imiter Bito en faisant des grimaces, rien à faire, elle continue à le fixer de ses grands yeux noirs. Mais on lui a fait subir un lavage de cerveau ou quoi?! Pourquoi elle parait siiiiii bizarre?! C'est déconcertant des personnes comme ça.
Se rendant bien compte que ses efforts étaient vain, Ys relaisse tomber ses bras en soupirant. C'est pas comme si les autres passants le regarder de travers. C'est qu'un détail ça, il en a l'habitude.


"Je suis sûr que tu m'en veux toujours pour cette histoire de caribou hein?! Désolé...."





Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
#   Lun 7 Aoû 2017 - 7:36
Messages : 183
Date d'inscription : 29/05/2014

La première fois ? Quelle première fois ? Elle a beaucoup de premières fois, de laquelle veut-il parler ? La première fois où elle a bu du jus d’orange ? La première fois où elle a souri ? (Elle ne s’en souvient pas de toute manière…) Tout cela manque de précisions et elle perd un peu pied, surtout quand on lui dit que son nom est autre-chose que celui qu’elle a toujours porté. A quel diable est-elle en train de parler ? Est-ce un esprit maléfique qui comme elle l’a supposé un peu plus tôt ne cherche qu’à l’entrainer avec lui dans la mort ? Ils sont nombreux, ceux qui veulent être accompagnés.

Enfin il parle de l’île et la jeune fille commence à se souvenir avec difficultés, c’était un passage de sa vie sans importance. Il ne serait même pas mentionné d’une ligne dans son autobiographie. Elle repart donc sur l’île, tâtonne dans ses souvenirs et peu à peu se rappelle de lui.

« C’est quoi un zelou ? »
demande-t-elle pour finir de réussir à le situer.

Sitôt qu’elle lâche le fil de ses souvenirs elle retrouve la face grimaçante de son vis-à-vis. Elle capte pas vraiment, elle recule d’un pas. C’est vraiment un esprit frappeur ? Il doit s’être fait marabouter, cela expliquerait tout. TOUT.

« Et c’est quoi un caribou ? »

Seulement elle n’est pas sorcière pour deux sous, elle ne sait comment agir pour le préserver de lui-même. Elle doit faire comme di tout ça n’avait pas d’importance, comme si elle ne s’était rendu compte de rien pour que l’esprit ne prenne pas la fuite.

« Tu voulais peut-être parler de mon prénom ? »
réalise-t-elle avec retard « C’est Afya. »

Toujours un train de retard cette môme, mais il ne faut pas lui en vouloir.


#   Lun 7 Aoû 2017 - 22:10

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1505
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

D'un air dépité, Ys fixe la jeune femme en face de lui.
Bon d'accord, il n'était pas capable de se souvenir de son PRENOM, mais tout de même, lui, il se souvient de ce qu'il s'était passé sur l'île. Il n'avait pas tout zappé comme ça, aussi futilement. C'est terrible de se sentir si... peu intéressant en fait. Non mais si, c'est ça, cette fille se moque totalement de son existence!
... Bon en même temps, c'est normal en fait. Ils ne se connaissent pas vraiment et puis les seuls moments partagés, c'était sur cette île. C'est pas grand chose après tout cette aventure là.... NON MAIS SI EN FAIT!! COMMENT PEUT ON ZAPPER UN TEL EVENEMENT?!
Faut dire aussi que vue les deux loustiques qu'elle avait du supporter, il n'y a de quoi souhaiter perdre la mémoire. Et puis elle repose les mêmes questions.... Il y a comme un truc de déjà vue.


"J'ai compris... T'as la mémoire sélective..."

Laisse-t'il échapper, désespérer de se battre contre l'impossible. Tant puis pour les questions, à quoi bon? D'ici deux mois, elle aura tout oublier. Elle souffrirait pas d'une maladie? Genre Alzheimer? C'est flippant à son âge. Il se demande s'il était bon de la laisser là, toute seule. Après tout, il ne l'avait jamais croiser en dehors de cette île. Ni à Terrae, en cours, dans les rues, au village. Nada! Avait-elle au moins des amis sur qui compter?
Ok Afya, il remémore son prénom et ne l'oubliera plus. Faut dire qu'elle ne laisse pas indifférente. Ouais elle est flippante cette nana. Y'a pas une meuf normale à Terrae ou quoi?
Finalement, il prit son courage à deux mains et c'est repartie pour une première fois:


"Moi, c'est Ys."

Il aurait bien aimé lui répondre que ce n'est pas compliqué. Y'a que deux mots à retenir, c'est moins long que son propre nom. Mais en fait non, il s'abstenu une quelconque remarque. On ne sait jamais, elle pourrait mal le prendre. Et puis elle semble déjà suffisamment craintive comme ça. D'ailleurs, en y repensant, elle ne peut pas être aussi inoffensive qu'elle n'aimerait le faire croire.

"Dis moi, tu vas me prendre pour un fou mais je me disais qu'il se passait pas mal de trucs louches. Enfin je veux dire, depuis qu'on s'est rencontré. Depuis ce matin... T'aurai pas un rapport avec ça par hasard?"

Sous-entend-t'il tout en arquant un sourcil.
Non mais c'est pas parce qu'elle parait fragile comme ça qu'il n'avait pas oublier le camion qui avait manqué de peu lui raccourcir le nez. Elle n'est pas nette cette nana et ça depuis le premier jour, il avait toujours ressenti une certaine gêne inexplicable.



Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
#   Mar 8 Aoû 2017 - 7:51
Messages : 183
Date d'inscription : 29/05/2014

Retenir la tête d’un homme que l’on n’a croisé qu’une fois dans sa vie est lui-semble-t-il aussi inutile que le souvenir de sa première couche, pourtant à n’en pas douter, ce deuxième devait être plus intense. Pourtant quand il parle elle commence à le recaser, à réattribuer son visage au compagnon de mésaventure qui l’avait accompagné dans cette île pas si inhospitalière que ça. C’était comment son nom déjà ? Moustachio ? Ah, non ça devait être l’autre, les deux garçons se revoyait si bien la perche qu’il était malaisé de les distinguer dans son souvenir. S’il n’avait pas évoqué une autre personne, elle aurait pu se convaincre qu’ils n’étaient qu’un.

« Ok, Ys je vais essayer de m’en souvenir. »

C’est la seconde fois qu’ils se croisent, cela à sans doute un intérêt qu’elle note son prénom maintenant. Jamais deux sans trois dit le proverbe, alors elle pouvait bien faire cet effort de mémorisation.

Elle n’aime pas qu’on ne réponde pas à ses questions, si inutiles fussent-elles. Elle trouve que c’est un grand manque de respect. Elle sait pourtant que peux sont ceux qui comme Ariana acceptent de répondre inlassablement à toutes ses interrogations. Elle ne se souvient pas d’avoir déjà posé la question car la réponse n’avait pas parue satisfaisante. Pas de savoir valait mieux qu’un savoir altéré ou faux. Un petit froncement de sourcil apparait sur son front. Elle ne moufte pas, elle n’est pas du genre à supplier les gens pour avoir des réponses. Elle n’est pas du genre à courir derrière les gens tout court, la solitude c’est pas si mal.

« Des trucs louches ? »


Il ne répond pas à ses questions, pourquoi elle répondrait aux siennes ? La voilà rancunière, un trait de sa personnalité qu’on ne connaissait pas encore. Rancunière et mesquine ? Non il ne faut pas abuser. Elle le regarde de ses yeux clairs comme la lune, il y a quelques temps on lui a dit qu’elle avait des yeux de malvoyante. Elle n’avait pas compris, mais des yeux gris si clairs semblaient rappeler à certains l’aspect laiteux de ceux des aveugles. Elle soupire.

« Enfin de toute manière je ne pense pas avoir un quelconque rapport avec des ‘’trucs louches’’… »

Afya c’est juste la fille la plus clean du monde, elle ne boit pas, ne fume pas, ne viole pas de chatons, elle se contente de passer sa vie à rêvasser, et pourtant on ne rêve jamais assez.


#   Jeu 10 Aoû 2017 - 23:01

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1505
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Afya semble enfin le comprendre. Ou du moins, ils semblent réussir à se comprendre. Maintenant que les présentations sont faite pour la seconde fois, le jeune homme peut enfin savoir ce qu'il se passe autour de lui.
Depuis le départ, il y a quelque chose de pas nette. Il sentait une présence, une aura. Pas n'importe laquelle, une énergie proche de l'affinité Eau. Et maintenant qu'ils sont au calme, il se rend compte que cette énergie est plus familière qu'il ne l'aurait cru. Car oui, il la ressent particulièrement chez Afya. Ce qui signifierait que ses doutes étaient véridiques et que depuis son départ, la jeune femme le suit. Ce qui est dotant plus flippant...

Mais alors qu'il la questionne sur ses doutes, la jeune femme lui répond tout simplement ne pas savoir ce que sont ces "trucs louches". Ils se comprennent?? MDR A quel moment ai je dis ça déjà?! Je ne sais plus, c'est une mauvaise information.
Finalement ils ne se comprennent pas du tout.
Passant une main désespérée sur son visage, Ys comprit combien il allait être difficile de communiquer. Afya est humaine, ce n'est pas ça. Mais elle semble calme, innocente, pure et simpliste. Tant bien qu'elle paraître être ce genre de personne qui voit le mal nul part.

Reposant son regard de braise sur elle, Ys se reprit d'un sourire crispé.


"Mais siiiii tu sais là, ces trucs louches! Ces accidents depuis tout à l'heure..."

Prenant le temps de quelques secondes, Ys fixe la jeune femme tentant de vérifier si elle comprenait un traite mot.

"Afya, j'ai manqué de me faire écraser là!! Et comme par hasard, t'es là. Depuis le début, j'ai senti ta présence. Ne me dis pas que tu n'as rien remarqué!!

Non mais si, elle doit bien comprendre! Elle a forcement vu ce qu'il se passait autour d'eux. Plus d'une fois, Ys avait manqué un rendez vous à l'hôpital, ou pire encore, avec la Faucheuse. Elle ne peut pas être aveugle à ce point!!
Quant finalement, tout s'éclaire dans son esprit. Si Afya ne s'est rendu compte de rien, c'est qu'il n'y a qu'une seule explication.
Comme frappé par la lumière, Ys se redresse et affiche de grands yeux comme si la vérité venait de lui éclater au visage.


"Je sais... C'est toi! Tu portes la poisse et à cause de toi, il ne m'arrive que des malheurs. Tout ceux qui sont autour de toi manque de finir à l'hosto. C'est ça! Et aujourd'hui, t'as jeté ton dévolu sur moi."

Persuadé de sa théorie, Ys se rend compte que la malchance existe bel et bien. Et d'un bond, il recule de la jeune femme mettant en guise ses mains devant lui, une sorte de protection, tout en croisant des doigts.

"Arrière Satanas!"



Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
#   Ven 11 Aoû 2017 - 8:09
Messages : 183
Date d'inscription : 29/05/2014

Quand une filles te parlent de truc louches, ou qu’un garçon le fait, c’est rarement pour exprimer les mêmes choses… Pourtant Afya voit très bien de quels trucs louches il veut parler, elle aimerait juste qu’il développe pour savoir tout ce dont il s’est rendu compte. Il n’a pas l’air très intellectuel et elle est en droit de douter qu’il réalise pleinement les choses qui se passent autour de lui… Il a fallu trois accident ratés pour qu’il se rende compte que quelque-chose ne tournait pas rond et qu’il se dise de faire attention… Ah non, pas de faire attention.

Est-ce que c’est raciste de considérer Afya comme un chat noir ? Hm. N’empêche que c’est vraiment frustrant pour la jeune femme qui essaie de le garder en vie depuis ce matin. Elle se dit qu’un peu de remerciements seraient les bienvenues au lieu d’être traitée de quoi ? Satanas ? Elle ne connait pas le mot mais y comprends le terme Satan… Tiens d’ailleurs vous croyez que santanass ça veut dire trou du cul du diable ? ça sonnerait plutôt pas mal… Enfin, ce n’est pas pour là qu’on est là.

Il est gonflé pense-t-elle. Elle avat mieux à faire aujourd’hui qu’essayer de lui sauver la vie. Son jour de repos elle le passait d’habitude à lire des comptes pour enfants. Elle aimait ces histoires plus que tout au monde, après tout elle en racontait à qui voulait entendre.
Hélas, Afya ne sait pas se défendre. Elle n’en éprouve que rarement le besoin de toute façon. Les injustices ne lui pèsent que lorsqu’elles vont à l’encontre de ses amis. (Traduction : touche à Aria j’te crève.) Elle ne peut pourtant pas le laisser partir ainsi même si elle a compris que sa présence dérange le garçon.

« Je suis eau solaire, j’ai eu une vision de toi… C’était pas clair, je ne suis qu’initiée, mais j’ai eu l’impression que c’était un présage de mort, alors je te suis pour éviter ça. J’arrêterais si tu me promets de faire très attention à toi… »

Un homme avertit en vaut deux, du coup elle n’aurait plus besoin de le surveiller parce qu’il sera deux à lui-même. Pourtant rien ne se passe comme prévu, en même temps qui reçoit ce genre d’augure avec le sourire et en disant « bon d’accord c’est cool merci. » Le garçon continue de reculer vivement et marche sur une tache graisseuse, dans le meilleur des cas de l’huile dans le pire du vomi de chat. L’africaine tend la main pour le rattraper…


#   Ven 11 Aoû 2017 - 21:43

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1505
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Ouais, il en est sûr maintenant. Plus il y pense, plus il est convaincu que tous ces malheurs sont produits et dus par Afya. Elle porte clairement la poisse! C'est sa veine tiens! Et pourquoi elle le colle comme ça aussi? Sérieux, il n'a rien demandé lui. Il aurait mieux fait de ne pas la reconnaître et de fuir s'il avait su. Pourquoi ça tombe toujours sur lui ces conneries?

Non mais ça ne sert à rien de le regarder comme ça. Ces yeux là, ça sert à rien! Il tombera pas dans le piège, son instinct de survie l'en empêche. Non mais il veut mourir en héros, en tant que Master. Pas en glissant sur la peau d'une banane!!! Si ça devait arriver, qu'on ne mentionne jamais son nom dans les registres de Terrae. C'est trop méga la honte, ça pourrait même le suivre dans l'eau delà.


"...............??????"

Ouais aucun mot ne sort. Il aurait aimé pouvoir dire quelque chose, mais pour l'instant, il la fixe, d'un air livide. On aurait une parfaite statue de cire. Qu'est ce qu'elle vient de dire là?
Ok, pour l'énergie, il s'en était douté. Pas si con que ça l'animal. En revanche... C'EST QUOI ENCORE CES CONNERIES DE VISIONS?!
Non mais il en avait déjà eu assez avec Akihiko!! C'est des mitos cela! Genre ils peuvent lire l'avenir! Non mais ils servent encore moins que les Feux! Avec leurs baratins, ils sont rien à envier aux médiums voleur de grandes fortunes. Encore un pouvoir qui ne sert à rien dans cette institut. C'était comme donner du foie gras au chien. Non mais elle y croit en plus. Elle le prévient.
Finalement, un sourire béat se dessine sur le visage du Tonnerre. Ouais il en a assez entendu pour réagir enfin et reprendre une posture des plus normales.


"Mouaiiiiiis... Tu sais quoi Afya, j'ai été ravi de te revoir mais là j'ai pas le temps de jouer avec toi. Surtout que je n'ai jamais crus en ces conneries alors tu sais quoi, on va faire comme s'il n'y avait rien eu ok?! Allez sans rancune!"

Avec l'autre, il allait devenir Master. Et avec elle, il allait mourir. Grosse ambiance!
Merci mais il n'a rien demandé! La saluant, Ys préféra en resta là. Il le sait, Afya n'est pas une méchante fille et il n'avait pas très envie d'avoir de problèmes inutiles avec elle, alors autant se quitter ici en bon thermes. Un revers de la main, et il tourne des talons. Il s'éloigne tranquillement sous un soupir quand soudainement il perd pied. Il glisse, il le sent. Il va se casser la gueule et ce devant tout le monde! C'est une peau de banane vraiment?
Mais alors qu'il crut subir le coup du lapin, quelqu'un le retient de justesse.


"A... Afya?! ^^' "

Se redressant tout en remettant en place ses vêtements, le jeune homme sua à grosses gouttes. Non mais il vient de se passer quoi à l'instant? Il a bien failli se casser la gueule? On est tous d'accord hein?! Choqué, le garçon commença à se poser de sérieuses questions. Non mais si la jeune femme disait vrai? Et s'il allait mourir aujourd'hui?.....IMPOSSISBLE!!!
Se tournant vers Afya, le garçon qui se sentait pas très bien, tenta d'afficher un sourire crispé.


"Tu... je... Hum... Dis moi, t'as vu quoi exactement dans tes visions??"

Dans un sens, ça signifie un grand: JE TE CROIS!



Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
#   Lun 14 Aoû 2017 - 7:19
Messages : 183
Date d'inscription : 29/05/2014

Il commence à monter en pression et la jeune fille reste presque impassible. C’est du moins l’apparence qu’elle donne, elle ne veut pas le brusquer, ce n’est clairement pas son style de le secouer comme un prunier en lui disant « tu vas clampser ! » C’était d’ailleurs cette modération qui lui avait fait choisir de suivre le jeune homme pour le protéger que de lui annoncer brutalement l’avenir par le menu. D’autant qu’elle n’était jamais certaine de la manière dont l’une de ses visions se réaliserait. Le plus souvent elle ne comprenait même pas que c’étaient des visions avant qu’elles ne se réalisent, des bribes de rêves qui s’étiolent. Parfois elles réalisé que voir une girafe en plein milieu du couloir ne devait pas être normal, ce devait être une vision… Qu’ils étaient nombreux à partager cela dit… Puis elle se rappelait que certains eaux tels qu’Ariana étaient morphes et tout reprenait sa place dans son esprit. Les rares fois où elle avait des visions, elle ne les comprenait qu’une fois réalisées, quand elles se réalisaient. Alors comment pouvait-elle dire à un type lambda qu’elle pensait qu’il allait mourir ?
Elle ne pouvait pas, elle n’était pas assez sûre d’elle. Elle l’avait donc suivi au cas où, et de cette filature était née la certitude qu’elle ne se trompait pas. Trois accidents potentiellement mortels (ou vachement handicapants quand même) avaient été évités grâce à sa vigilance. Ce n’était déjà pas mal non ? Assez pour confirmer son pressentiment sur sa dernière vision du moins.

Le roux ne l’entend pas de cette manière et il compte bien lui fausser compagnie, elle ne tient pas plus que cela à s’imposer et maintenant sûre de sa prémonition elle peut lui en faire part. Surtout que ça le concerne particulièrement. Elle ne serait pas assez fourbe pour le laisser mourir par rancœur, mais elle juge qu’une fois averti son avenir lui appartient. Et s’il ne tenait pas à la vie d’une manière générale, serait-ce à elle de le préserver de la mort ? Non, chacun est libre d’aller et venir sur cette terre elle en est persuadée. On ne cherche pas à retenir le vent.

Pourtant elle le rattrape alors qu’il part, pas même offusqué de ses paroles. Pas le temps de jouer avec elle ? Ne pas croire en ses conneries ? C’était facile à dire quand on n’avait pas assisté à trois accidents dans la journée… Il croyait sans doute à l’adage : jamais deux sans trois, et se pensait maintenant sauf ? Ou alors il était très bête. C’était tout à fait possible, car pour la jeune femme la démonstration était d’un fort niveau de preuve.

Il a blêmi, et la regarde maintenant terrorisé. Elle-même si l’envie de soupirer et de lui dire une phrase très puérile du genre « c’est qui qui avait raison » lui effleure l’esprit, elle ne dit rien le laissant reprendre quelques couleurs.

« J’ai vu ton visage et j’ai entendu les tambours funestes, je ne suis qu’initiée encore une fois, je ne vois rien de précis, je n’étais même pas certaine du sens à donner à cette vision avant de voir le pot de fleur se diriger vers ta tête. »


Elle est très rassurante hein ?

« Maintenant que tu es averti tu pourras faire attention donc c’est bon non ? »


#   
Contenu sponsorisé

 

J'irais où tu iras | Ys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.
Aller à la page : 1, 2  Suivant