Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
J'irais où tu iras | Ys
#   Ven 18 Aoû 2017 - 22:45

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1477
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Il le savait, il l'avait pressentis: il aurait du rester au lit!
Non mais plus sérieusement, c'était pas sa journée, rien n'allait. Y'avait même plus ce fameux jeu de disponible. Non mais le message parait suffisamment clair hein?! On rentre, on se met sous la couette, et on attend le jour suivant. De toute manière, ce n'est qu'une malédiction, ça va bien prendre fin à un moment! .... Non? Bah apparemment, cela ne parait être de l'avis de la jeune femme.
Des tam tam? C'est assez... spéciale comme vision, effectivement. Bon allez, c'est parce qu'elle n'est encore qu'une initié... Ouais enfin, elle a tout de même vue sa mort. En quelque sorte.


"C'est bon?.... Hum, oui, maintenant ça va mieux."

Le silence retombe entre les deux jeunes gens, tandis qu'ils se regardent droit dans les yeux avant qu'Ys ne reprenne soudainement, le diable aux trousses:

"Mais bien sûr que non ça ne va pas!! On va pas trouver quelqu'un pour lui dire: et tu sais quoi? Tu vas crevé héhé!"

Oui, oui, il a bien imité une voix grave.

"Non mais sérieusement, tu peux pas me laisser là comme ça! Je sais même pas de quoi je vais crever et apparemment, c'est pour aujourd'hui? Hein? Si on se fit au premier cas c'est à dire le pot de fleur?!"

C'est à en devenir fou!
Sérieusement, comment pourrait on réagir si on apprenait vivre les dernières heures de notre vie? Il a connut de très mauvaises nouvelles dans sa vie, mais celle ci est de loin la pire!
Et Afya s'est vachement s'y prendre! Faudrait pas qu'elle en fasse son métier, elle serait méga flippante.
Nerveusement, cherchant une solution, Ys sortit automatiquement une cigarette pour la fumée. Tss! Il peut bien fumer dix à la fois, après tout, ce n'était pas du cancer du poumon qui allait l'enterrer. Tu vois Jojo? T'as eu tord!
Jouant avec sa cigarette entre ses doigts, au moindre bruit, au moindre frôlement, Ys réagit. Il panique, son regard se braque de droite à gauche. Il guette le moindre danger. Hors de question de mourir aujourd'hui, c'était pas prévu dans son planning ça!!


"Ecoutes Afya, c'est pas que je te crois pas, mais t'as surement du te planter, tu crois pas? Je peux pas mourir aujourd'hui, j'ai d'autres projets tu vois. D'autres choses à faire. Je voulais encore m'amuser, faire le con. Défier cet idiot d'Akihiko. Je voulais devenir Master. Parcourir le monde avec mon groupe. Et puis je vou-"

Le garçon s'interrompt soudainement quand il réalisa tout ce dont il aurait souhaité faire. Et Mitsuki? Ce n'était pas une relation comme ça. Il aurait aimé peut être plus. Peut être qu'il aurait pu lui....
Joyce... elle va être en colère s'il part le premier alors qu'il l'a emmerder pour ne jamais baisser les bras.

Son esprit tourne à toute allure pour finir au point mort.
Instinctivement, il attrape la demoiselle par les épaules et laisse son regard plonger dans le sien, plus que déterminé. C'EST MORT IL NE MEURT PAS AUJOURD'HUI!


"Très bien, on va parjurer le sort. Mais pour ça, j'ai besoin de ton aide!"



Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
#   Ven 25 Aoû 2017 - 9:47
Messages : 177
Date d'inscription : 29/05/2014

Il suffisait de lui en parler pour que ça aille mieux. C’était facile non ? Bien sûr que non, comment a-t-elle pu croire ne serait-ce qu’un instant que l’annonce passerait comme une lettre à la poste ? Afya est une optimiste, une idéaliste. Elle accepte les choses comme elles viennent car elle sait qu’elle ne peut pas lutter contre elles. Elle a compris très jeune que le monde ne changerait pas parce qu’elle en avait envie. Elle préfère donc le narrer avec de plus belles couleurs qu’il n’est.

Elle s’apprête à partir, car il lui a dit que c’était bon… Mais visiblement ce n’est pas le cas car il reprend à toute vitesse, la conversation n’est donc pas terminée. Elle ne peut pas fuir loin du jeune homme qui crie. Elle n’est pas tout à fait d’accord avec l’imitation de sa voix, et elle est quasiment certaine d’avoir eu plus de tact que ça. En outre, cela arrive très souvent dans les contes et dans les légendes. Il devrait pouvoir se satisfaire de ça.

Elle n’aime pas qu’il parle si fort et si vite. Elle a l’impression qu’il lui crie dessus, et en plus il lui demande des informations qu’elle n’a pas. Elle n’est même pas étoile, et lire dans l’avenir n’a jamais été une science exacte. Ça aussi les contes et les légendent l’expliquent, l’avenir est toujours surprenant, et si on ne pouvait pas le changer, le voir ne servirait qu’à le précipiter.

« J’en sais rien »
fait-elle d’une petite voix.

Elle envisage un instant de lui dire qu’elle ne lui a pas spoiler la fin… Elle lui a juste dit que le livre était presque terminé n voyant le nombre de pages qu’il restait… Cela ne signifiait pas qu’elle les avait lues… Et surtout pas qu’elle voulait les lire. Elle avait été pas mal cool en cherchant à savoir si sa vision était une vision déjà.

Elle veut bien rester dans le coin, elle peut comprendre la détresse d’un mourant, mais s’il continue à parler vite et fort elle va continuer à avoir peur. On notera l’ordre des priorités de la demoiselle, les gens qui parlent forts sont plus terrifiants que la mort de ces mêmes gens. Pourtant elle comprend son discours, elle on lui a spoiler la fin il y a quelques années. Elle comprend donc le sentiment d’insécurité dans lequel il se trouve. Elle sait la douleur que représente l’effondrement de la pyramide de ses projets. Elle attend patiemment qu’il finisse de parler, qu’il aille au bout de ses déduction.
Elle ne connait pas toutes les personnes dont il parle, mais après tout qu’importe. Ce sont ses péripéties à lui, elle ne peut qu’essayer de comprendre.

« Que puis-je faire ? »
finit-elle par demander.


#   Ven 25 Aoû 2017 - 21:51

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1477
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Finalement, le jeune homme accepte sa défaite. Il fut un temps où il aurait accueilli la mort à bras ouverts. Aujourd'hui, tout est indiffèrent. Et il est hors de question que la faucheuse ne vienne pointer le bout de son nez. T'arrives trop tard au rendez vous!
Fixant ses mains, celles ci se font tremblantes. Il fallait se ressaisir, si Afya avait pu voir sa fin, il était donc possible de la contrer. Resserrant des poings pour se donner du courage, Ys se redresse et affiche un large sourire.
Il ne tremble plus, il n'hurle plus, il ne s'agite plus dans tous les sens, il se reprend.


"On va fabriquer un porte bonheur. Genre avec mes mèches de cheveux, une photo et un peu de baratin. Tu dois bien connaître quelques trucs."

Ne voyez là aucun préjugé. Seulement, il se souvient du comportement d'Afya en pleine nature sans aucune aide ni matériel fabriqué par l'Homme. Elle ne faisait qu'un avec cette jungle. Alors, s'il y avait bien une personne capable de reproduire de tels miracles, cela devait être elle. De toute manière, il n'avait rien à perdre. Et puis tant qu'il reste avec elle, il ne risque rien. C'est du moins ce qu'il pensait.

"Après tout, on est à Terrae. On va bien tomber sur une espèce de boutique qui vend des poupées vaudous et des boules pour lire l'avenir!"

Et d'un pas déterminé, il ouvre la marche. Il part, tout seul, avec de longues jambes en avant. Et puis, il réalise qu'il va trop vite. Il jette un regard en arrière, et aperçoit Afya loin de lui.... TROP LOIN DE LUI!
Non mais il doit rester près d'elle. Jusqu'ici elle l'avait protégé, cela doit continuer sinon il n'aurait pas le temps d'arriver dans l'une de ces fameuses boutiques avant qu'il ne se fasse tuer. Aussi vite, il se mit à la hauteur de la jeune femme, lui adressant un large sourire crispé. Ouais, aujourd'hui, il ne fait pas le fier.


"Et dis moi, ça fait longtemps qu'on ne s'était pas vu. Depuis ce fameux naufrage. Tu vas bien sinon? Tu fais quoi de beau?"



Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
#   Lun 28 Aoû 2017 - 17:18
Messages : 97
Date d'inscription : 22/07/2014

C’est le moment de lancer les rumeur !
Ne cherchez pas à découvrir ce qui se cache derrière cette intervention, vous n'y parviendriez pas... Tout ce que vous en saurez sera ce que nous souhaiterons bien vous en montrer.
Profitez donc du spectacle...


-Attends, c’est une blague ? Ils n’ont toujours rien trouvé ?

L’exclamation d’Ashton fit se retourner quelques personnes dans la rue, aussi Keitaro lui demanda calmement de baisser un peu le ton. Ils n’avaient pas besoin de créer un esclandre, et surtout sur un sujet pareil. Imaginez juste si quelqu’un venait à les entendre ? Ils ne voulaient pas provoquer un vent de panique inutile, surtout que cet incident n’aurait probablement aucune réelle incidence… Pas vrai ?

-Pas vraiment, ils continuent à chercher. Autant suivre le conseil d’Hideko et rester sur nos gardes...
-Faut qu’on m’explique ce que foutent les ingénieurs, là, gronda Ashton. Ca fait quoi, trois jours que le système de sécurité de Terrae est planté ? Ce serait pas le moment de le réparer ? Ils attendent quoi ?
-Même eux ont du mal à comprendre le problème, d’après ce qu'on m'en a dit. C’est Mitsuki qui s’en occupe en général, mais avec sa récente hospitalisation, ça rend les choses plus compliquées… Après, ce n’est pas comme si on allait nécessairement se faire attaquer. Si nous continuons nos rondes, ça devrait aller.

Ashton grommela et planta ses mains dans ses poches, soucieux.

-Mais s’il arrive quelque chose…
-Il n’arrivera rien, lui assura Keitaro.
#   Lun 28 Aoû 2017 - 18:59
Messages : 177
Date d'inscription : 29/05/2014

Ys serait-il marabout ? Elle a toujours trouvé les marabouts flippants et appliquant les consignes maternelles, elle les fuyait tant qu’elle pouvait. Les marabouts pouvaient enlever des jeunes enfants pour leur prélever différents organes et les mélanger à leur différents filtres et décoctions. Elle n’avait pas appris cette horreur, et ne savait pas trop si elle devait y croire. On lui avait appris à croire, mais après être venue à Terrae, après avoir rencontré la réelle magie, comment pouvait-elle continuer à penser que les marabouts soient porteur d’un autre pouvoir que celui qu’octroie la peur et l’obscurantisme.

Elle y croit jusqu’au moment où il lui dit qu’elle doit connaitre quelques trucs… Il l’a prise pour une marabout, les voilà bien. Elle le regarde incrédule, il croit vraiment qu’elle est capable de pratiquer la magie ? La seule qu’elle connaisse est celle des mots.

« Le seul "truc" que je connais, c’est la prudence… »
dit-elle simplement.

Elle ne se sent pas l’âme d’une grande parleuse aujourd’hui, elle n’a nulle histoire à raconter. Elle ne sait pas trop quoi faire non plus, elle comprend qu’elle doit aider le roux. Elle sait qu’il est du devoir de celui qui annonce une nouvelle d’aider celui qui la reçoit à la surmonter.

Pour la première fois elle se dit qu’elle a hérité d’un pouvoir bien lourd à porter. Elle ne pense pas par contre qu’il est triste de voir la mort des gens, ou du moins de la deviner, car savoir qu’elle approche permet de s’en prémunir. Elle ne pense pas que Terrae ait ce genre de boutique, le saurait-elle qu’elle s’en tiendrait éloignée. Elle ne sait pas si elle doit croire, mais elle sait que plus loin elle se tient des marabouts mieux se portera son avenir.

« Tu sais on pourrait demander un cristal pour voir dans l’avenir à un master… Ou simplement lui demander de regarder dans l’avenir… »

C’est le choix le plus censé qu’il lui vienne. Ys qui s’est éloigné se dépêche de retourner auprès de son porte-bonheur du jour. La jeune africaine ne se rend pas compte de l’importance qu’elle peut avoir en cet instant pour lui. Elle réfléchit tout en essayant de rester aux aguets. C’est pas tout à fait évident, surtout quand on ne sait pas ce que l’on attend.

« J’ai appris à écrire, et toi quoi de nouveau ? »
demande-t-elle sans réellement se soucier de la réponse.

Elle a plus important à faire, elle doit se concentrer pour ne rien manquer. Elle a failli le louper ce coup-ci. Elle attrape juste à temps le bras du jeune homme pour le tirer en arrière. Un pas de plus et il tombait… Dans les égouts… il y a des ouvriers en bas, la plaque est posée à côté du trou dans lequel elle devrait être. Et de jeunes voyous partent au loin en rigolant, tenant sous le bras des panneaux signalant les travaux. Elle avait été distraite par deux hommes qui parlaient un peu fort, assez pour attirer son regard… c’était pas passé loin. Elle leur jeta un regard furieux, elle n’avait rien compris à leurs problèmes, mais ils avaient failli couter un séjour à l’hôpital à Ys par leur indiscrétion… Et encore si ce n’était qu’un séjour à l’hôpital… Elle soupira.

« Dis tu as fait quoi pour contrarier les esprits ? »


#   Lun 28 Aoû 2017 - 21:39

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1477
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

La prudence... Ys se répétait ces paroles inlassablement, tout en dévisageant sa voisine. Non mais elle est sérieuse? On ne soigne pas un rhume là! Elle a bien vu qu'il allait mourir et il ne lui arrive que des accidents depuis le début de la matinée. Ce qui signifie clairement qu'il allait mourir aujourd'hui. Alors qu'importe la prudence, il était condamné.
Enfin... Il ne pouvait pas lui en vouloir. Il avait deviné qu'elle était de nature naïve et innocente. Reportant son attention devant lui, il garda en tête cette fameuse boutique jusqu'à que la jeune femme ne lui émit une idée plus plausible.


"Oh... Tu sais quoi, je crois bien que tu as raison."

Non mais sans vouloir être méchant, Afya n'est pas Master ni Etoile. Si ça se trouve elle s'est complétement plantée!! Bon après y a tout de même tous ces accidents autour de lui.... CE SONT DES PUTAINS DE COINCIDENCES!! Le hasard existe ok?! C'est pas pour lui. Allez c'est bon, ils vont voir un Master... Mais pas Akihiko. Il est bidon pour un devin.
Acceptant l'idée de la jeune femme, Ys change de trajectoire toujours ne restant de sa compagnie. Direction Terrae! Sur la route du retour, cette dernière reprend la parole brisant ce silence stressant.
Au moins, dans un sens, elle a le don pour vous refroidir et vous faire oublier tous vos soucis.


"Ah ouais?!... Cool."

Non mais que répondre à ça?! Bon en même temps, c'est chouette pour elle. En revanche lui, il fit un haussement d'épaules. Pas vraiment envie de parler de ces problèmes avec Mitsu à l'hosto. Surtout que finalement, lui et Afya, ils ne se connaissent pas vraiment. Posant son regard sur cette dernière, du coin de l'œil discrètement, il la détailla. Il ne connaissait rien d'elle et pourtant elle n'avait pas hésité à lui porter secours. Se sentant quelque peu honteux de ses réactions égoïstes, son attention fut perturbée par deux hommes. Ils discutaient assez fort pour les entendre surtout quand ils vinrent à se croiser.
Terrae? La sécurité? C'est quoi ces conneries?! Intrigué et surprit d'entendre ça, le regard d'Ys s'attarde sur ces types alors qu'ils passent tout près de lui.
Tant bien qu'il ne vit pas la bouche d'égout devant lui. Il sentit son pied flottait dans le vide quand soudainement Afya le tira vers lui, empêchant une violente chute.
Blanc comme un linge, le Tonnerre n'ose plus bouger et affiche un sourire crispé à la jeune femme.


"Je... je sais... pas."

C'est une bonne question. Et en fait, il connaît la réponse. Se reprenant, retrouvant ses esprits, il jeta un regard à cet accident évité de justesse.

"Je crois bien que je suis punis pour toutes mes conneries."

Ouais, c'est surement ça, il doit avoir un mauvais karma. Mais son attention se reporte sur les deux silhouettes inconnues qui disparaissent dans la foule. Reprenant une profonde respiration, Ys se tourna vers Afya, le regard déterminé.

"On rentre Afya. Il y a un problème plus important à Terrae. Je ne peux pas rester planter là les bras croisés. Viens avec moi."

Ce fut soudain, mais il en avait trop entendu qu'il en oublia son sort.
Tant puis pour lui, la Faucheuse attendra. Terrae est plus important. Depuis quand était-il près à mourir pour elle?
Pourtant, il n'avait entendu que des étrangers en parlaient mais il ne préférait ne pas courir le risque. Plus jamais.
Afya devait surement se demander quelle mouche l'avait piqué (ça ne pique pas une mouche!). Mais le Tonnerre ne pouvait pas rester les bras croisés. Il voulait suivre ces types. Il voulait s'en assurer lui même. Mitsu est hospitalisé, certes, il se pourrait donc bien que le bouclier se soit affaibli.







Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
#   Jeu 31 Aoû 2017 - 18:20
Messages : 177
Date d'inscription : 29/05/2014

Ses yeux telles des opales se posent sur le jeune homme et le transcendent. Elle sent qu’il a besoin de parler, mais il s’abstient. Elle ne le connait pas assez pour lui dire qu’elle a remarqué, qu’il porte ses soucis comme des rides sur son visage. Elle ne dit rien car l’instant d’après tout a changé que ses doutes ne sont plus importants remplacés par une crainte aigue. Elle pose sa main légère sur son bras comme si elle pouvait lui transmettre un peu de son calme et de sa quiétude, l’inquiétude et la peur sont trop souvent mauvaises conseillères.

La question n’était pas si anodine que cela, elle ne croyait pas tout le temps, elle ne savait pas si elle voulait croire la plupart du temps… Mais en ce jour elle se disait qu’à défaut d’être sûre, elle pouvait toujours essayer de chercher ce qui dérangerait de potentiels êtres supérieurs pour chercher comment les apaiser. Elle n’avait aucune notion de ce que pouvait être le karma, mais il était accepté communément dans sa communauté qu’on pouvait contrarier des puissances plus fortes que soi. Il suffisait donc de faire le chemin inverse.

L’absence d’idée sur le sujet du roux rendait la suite des évènements plus complexe… Elle ne se doutait pas un instant que les deux hommes qui avaient élevé la voix compliqueraient eux aussi la situation.

« Tes conneries ? »
demande-t-elle suivant toujours le même objectif.

Il a maintenant des idées, elle compte bien les étudier pour essayer de trouver une manière d’apaiser les esprits… La réponse n’est pas celle à laquelle elle s’attend, elle fronce les sourcils pas certaine de comprendre les liens entre toutes ces informations :

« Comment ça un problème plus important à Terrae ? Qu’est-ce que tu racontes ? Tu as fait quoi comme… connerie ? »

Peut-être que ses paroles avaient trouvé un écho particulier dans ses pensé. Avait-il fait quelque-chose de grave ? Quelque-chose pouvant causer du tort à Terrae ? Ces paroles semblaient en effet aller dans ce sens, mais peut-être se trompait-elle… Et s’il venait d’avoir une vision ? Non, c’était absolument illogique en cela que la jeune fille ne l’avait jamais croisé dans le dortoir des eaux. Elle était des plus perdues, perturbée par des affirmations sortant de nulle part, et surtout par la façon dont elles étaient apparues dans l’esprit du jeune homme. C’était arrivé trop soudainement, comme un coup de tonnerre.


#   Jeu 31 Aoû 2017 - 21:51

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1477
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Se grattant l'arrière de la tête, le regard du garçon fut interpellait par les questions de la jeune femme. Elle semble perdue et soudainement, son expression change. Ys était déjà préoccupé par cette histoire à Terrae alors il ne se doutait pas que la jeune femme puisse agir de la sorte.
Intrigué et quelque peu surpris, le Tonnerre lui adressa un sourire crispé.


"De vieilles conneries quand j'étais gosse. Enfin je suis pas tout blanc tu sais. Mais ça date hein. T'inquiètes pas, j'ai arrêté tout ça."

Cela ne sert à arien de donner des détails. Déjà parce qu'il avait peur que la jeune femme ne comprenne rien. Mais surtout qu'elle puisse prendre peur.
Enfin là pour l'instant, c'est surtout lui qui a peur. Elle le regarde vraiment bizarrement, elle ne l'avait pas encore habitué à ça. Un gars qui hurle, faut se méfier. Mais les plus dangereux sont les plus calmes. Il est là le véritable danger. Et là clairement, son froncement de sourcils ne rassure pas le roux.
Déglutinant difficilement, il tente de rependre tout en tirant sur son col.


"Je pense qu'il y a un problème plus important à Terrae. Je suis pas sûr mais les deux gars là, ils ont parlé du bouclier qui serait affaiblis. Je pense qu'on devrait rentrer pour s'assurer que tout se passe bien."

Tant puis pour lui. Son sort est jeté de toute manière et puis s'ils voulaient demander l'avis d'un expert en la matière, ils étaient obligés de rentrer. Alors qu'il arrive c'est direction Terrae. Enfin, avant de s'occuper de son propre cas, le rouquin ira vérifier que le bouclier fonctionne. Ouais, il est borné. Et il se doute bien qu'Afya ne le quittera pas temps qu'il n'aura pas demander l'avis d'un Master sur sa mort future.
D'ailleurs en pensant à son comportement depuis le début de la journée, un fin sourire se glisse sur ses lèvres et le Tonnerre laisse entendre d'une voix claire:


"Au fait Afya, je ne te l'ai pas encore dit mais: merci. Merci d'avoir été là pour moi."

Il n'y en a pas beaucoup qui vous aurez suivis pour s'assurer qu'il ne vous arrive rien. Finalement, il faut croire que lui aussi il mérite sa bonne étoile et elle porte un nom aujourd'hui.



Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
#   Ven 1 Sep 2017 - 21:03
Messages : 177
Date d'inscription : 29/05/2014

Des conneries quand il était gosse ? Cela ne collait pas avec la chronologie de son histoire. Ce devait être quelque-chose de récent, aussi quand il déclara qu’il y avait un problème à Terrae elle pensa qu’il s’était souvenu d’une de ses erreurs récentes. Après tout… Il semblait prompt à semer la zizanie dans son passage… Mais c’était peut-être une impression fausse, résultant des circonstances étranges dans lesquelles ils se rencontraient à chaque fois…

Elle comprend cependant qu’elle se trompe quand il s’explique. Elle réfléchit une paire de secondes avant de poser toutes les questions qui lui viennent un peu dans le désordre.

« Un bouclier c’est vague non ? ça peut aussi bien être un bouclier contre l’extérieur que contre l’intérieur ? Je veux dire on est assez turbulant à Terrae il doit y avoir des boucliers partout pour qu'on ne casse pas tout... Qu'est-ce qui te ferait le plus peur ? Ensuite, il n’y a aucune différence entre être à l’institut Terrae et au village, les masters vivent ici donc s’il y a un souci on sera aussitôt mis au courant ? Même si je suis assez d’accord avec l’idée de rentrer pour trouver un master eau qui pourrait nous rassurer sur ton futur… »

Elle n’est pas brillante tacticienne mais d’après elle malgré la présence des masters la ville serait l’endroit le plus exposé en cela qu’il était plus vaste et donc plus difficile à couvrir en totalité. Elle ne comprenait pas l’intérêt de rentrer au pas de course au niveau de l’école... On pouvait bien dire ce que l’on voulait sur le sujet mais aussi désordonnés et bruyants qu’ils puissent être les habitants des dortoirs n’étaient pas inoffensifs. Bien au contraire, certains la terrifiaient assez pour qu’elle les évite.
Ils prennent donc la direction de l’institut, ils y trouveraient surement des réponses à toutes leurs questions.

« Mais d’abord pourquoi tu accordes du crédit à ce que disent ces hommes ? »

C’est vrai, pour ce qu’elle en savait ils pouvaient tout aussi bien parler d’un jeu ou d’une histoire que d’une réalité. D’ailleurs si elle avait entendu parlé de bouclier affaibli la première chose à laquelle elle eut pensé fut que la salle d’entrainement eut été moins sûre ces derniers temps. D’autre part, affaibli ne voulant pas dire brisé elle ne voyait pas d’urgence.

« C’est normal. »
répond-t-elle dans un haussement d’épaules qui fait voler ses tresses dans le bus qui les ramène vers l’école.

Elle en aurait fait de même pour tout le monde, elle n’avait aucune confiance en ses pouvoirs, alors elle préférait ne pas prendre de risques quand elle avait une intuition. Mieux valait prévenir que guérir.


#   Ven 1 Sep 2017 - 22:07

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1477
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Le pire des scénarios hante l'esprit du Tonnerre. Insconciemment, il avait accéléré le pas. Il fallait rapidement arriver à Terrae et vérifier par lui même. Le sort de Terrae était bien plus important que le sien.
Perdu dans ses pensées, il entendait pourtant la jeune femme lui poser plusieurs questions à la fois. Difficile de pouvoir tout mémoriser quand on a l'esprit ailleurs. Lui adressant un regard étonné, le jeune homme prit un instant avant de répondre du mieux qu'il ne le put.


"Non, c'est vraiment un bouclier pour protéger Terrae. Et si y a bien une chose qui certifie les paroles de ces gars, c'est qu'ils aient mentionné le nom de Mitsuki. C'est elle, qui se charge de l'équilibre du bouclier. J'ai confiance en elle. Je dois l'appeler aussi."

Le Tonnerre rouspète dans sa barbe quand il se rend compte qu'il n'avait pas pris son téléphone portable. Après tout, il devait être une journée paisible sans encombre. LOL.
Finalement, le bus arrive au même moment. Sans perdre de temps, assez pressés, ils s'installent.
L'ayant remercier, Ys prit un instant pour observer sa voisine.
Normale? Non mais justement, il n'y a pas tout le monde qui passerait sa journée après un inconnu en s'assurant que ce dernier n'allait pas donner son dernier souffle.
Elle est drôle Afya. Pour elle, c'est normal. Mais au jour d'aujourd'hui, il n'y avait plus grand chose de normal dans ce bas monde. Alors oui, elle sort d'un lot. Elle devient une divinité rare.


"Si tu le dis."

Laisse-t'il échapper dans un rire amusé.
Au moins, elle avait le don de le détendre. Mais le mal revient, et posant son regard sur la paysage qui défilait, le jeune homme réfléchissait par où et comment il allait commencer. Cependant, bien que le sort de Terrae le préoccuper, il gardait bien en tête qu'il devait lui être redevable.


"J'espère que la prochaine fois qu'on se recroisera, ça sera dans des circonstances normales."

Ou alors ils ont vraiment la poisse!



Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
#   Ven 1 Sep 2017 - 22:54
Messages : 177
Date d'inscription : 29/05/2014

Mitsuki, ce nom ne lui était pas inconnu, mais peut-être mélangeait-elle. Elle n’avait décidément pas la mémoire des noms et des visages.

« Mais c’est quoi ce bouclier au final ? »

Des remerciements font du bien, surtout à l’égo d’une jeune timide comme l’africaine. Elle ne le montre pas pourtant, ce genre de bonheur doit rester secret car il fait partie de ceux qui peuvent être vus comme des failles. La timidité de la jeune fille n’étant qu’un reflet des attaques qu’elle avait subi plus jeune. Son silence laissant bien moins de prise à ses détracteurs que son sourire. De celle qui crée les jeux, elle était devenue avec le temps celle qui avait trop d’imagination, mise à l’écart quand ses contes ressemblaient trop à des déductions.

Le bus s’ébranle et ils continuent leur conversation. Elle le sent tendu, et ses regards en biais vers l’extérieur la rendrait presque nerveuse si elle n’était pas le calme incarné. S’il y avait un soucis la panique n’était pas bonne conseillère. Elle savait qu’elle était contradictoire, car elle paniquait à peine on levait la voix sur elle, mais qu’importait, quand la situation l’imposait tu gardais ton calme.

« Peut-être ne sommes-nous pas assez normaux pour nous rencontrer en de plus normales situations ? »

Après tout, maintenant avec un peu de chance elle se souviendrait de son nom et de son visage, même s’il fallait avouer que ce n’était pas gagné.

Soudainement ils se retrouvent projetés contre les sièges avant. Elle s’y écrase lamentablement, et c’est étourdie qu’elle se redresse. Que se passe-t-il ? Le chauffeur est déjà en train de rager, il essaie de redémarrer le moteur en le traitant de tous les noms. Le moteur crache plusieurs fois, avant de redémarrer. Afya a blêmi, pour peu qu’on puisse voir la différence. Elle parle d’une voix blanche :

« Euh… Ys ? Je me suis trompée. »

Quelle vision lui est-il apparu pendant ce choc ? Aucune, malheureusement, sans quoi elle ne serait pas si confuse.

« Le moteur… Je crois que c’était ça les tambours funestes que j’ai entendu dans ma vision… »

Elle se sent bête… Le rythme des crachotements du moteur n’était pas sans lui rappeler celui des tambours de son enfance… Mais alors les accidents de la matinée… N’étaient que des accidents ?


#   Sam 2 Sep 2017 - 23:12

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1477
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

Afya semble ne rien savoir de cette histoire de bouclier. En même temps, s'il ne sortait pas avec Mitsu, lui même, il n'en saurait surement rien. A vrai dire, c'est parce que la Master lui fait confiance, mais en théorie, il ne devrait être au courant de rien.
De ce fait, il ne savait plus s'il était juste qu'elle le sache. Quoique Afya n'est pas mauvaise. Ce n'était pas elle qui pourrait poser problème. Malheureusement tout le monde ne pense pas comme elle et encore moins naïf. Il suffirait qu'elle en glisse un mot à la mauvaise personne et voilà les répercutions. Du coup, il se contente d'un sourire rassurant et d'ajouter plus calmement:


"T'en fais pas. Ce n'est pas très important."

Ce n'était pas plus mal de la laisser en dehors de tout ça.
Au fil de la conversation, alors qu'il émit la préférence de la rencontrer en des circonstances différentes, cette dernière donna son avis. Et quelle surprise. Elle lui vole un sourire. Elle n'a pas tord. Qu'est ce qui pouvait être normal à Terrae? Rien depuis qu'il y soit en tout cas. Alors la prochaine fois que leurs routes se recroiseront, ça sera surement en des moments pareils. Finalement en y pensant, ça laisse des souvenirs comiques. Quelle douce ironie!
Et tandis qu'il s'apprête à lui répondre, le bus freine brusquement. On entend des cris de stupeur, de peur. Mais aucun blessé. Enfin, si: le nez d'Ochikawa.


"Aaahh! Putain mais le con!"

Il aurait pu maudire le chauffeur pendant des jours. Se redressant, visage dans ses mains, il ne sentait plus son nez. Bon, ça saigne pas alors rien n'est cassé. Normalement. Ceci dit, ça faisait un mal de chien.
Mais le jeune homme fut interloqué par les dires de sa voisine.


"Hein? Qu'est ce que tu racontes?!"

Il a du mal à la saisir. Ou du moins, à réaliser que tout cela n'était qu'une supercherie. Ses visions étaient donc fausses???? Enfin, non, ce n'était pas le son de sa mort, mais celui d'un moteur qui ne désire plus démarrer.
Regardant de droite à gauche, le jeune homme était chamboulé.
Depuis quelques heures, il court pour fuir la mort. La peur au ventre, à la limite de la paranoïa. Et voilà que maintenant, on lui apprend qu'il ne s'agissait rien de tout cela. Il se sentait être le roi de cons. Pourtant, il y avait eu des signes tout le long de la journée.


"Attend mais c'était quoi tout ça? Ces espèces d'accidents qu'on esquivait?!"

De simples coïncidences. Et peu à peu, le chemin dans son esprit se dessine. Nerveusement, sa main vint glisser dans ses cheveux et un sourire s'étire. Il ne va pas mourir aujourd'hui. C'était surement une bonne nouvelle. Et quel soulagement! Quelle journée...
Et en croisant le regard de la jeune femme, le Tonnerre rit. Plus léger, il rit de libération.




Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
#   Mar 12 Sep 2017 - 20:51
Messages : 177
Date d'inscription : 29/05/2014

L’importance des choses est chose relative. Si cela n’est pas important, pourquoi a-t-il pris ainsi la poudre d’escampette ? elle le transperce de ce regard interrogateur qu’elle arbore maintenant sans pudeur. Elle ne force pas, elle attend, qu’est-ce qui peut être assez important pour qu’un homme défie sa mort ? Il ne dit rien, elle n’insiste pas, gardant ses yeux interrogateurs pour elle. Elle ne le connait pas assez bien pour lui demander de plus amples explications. Elle n’est pas assez curieuse pour chercher les raisons de son agitation.

Elle lui expose son point de vue, leurs aventures méritent-elles d’être communes ? Ils se rencontrent, toujours dans des situations plus étranges les unes que les autres. Le coup de frein l’a propulsée en avant, sa joue percutant le siège lui faisant face. Elle a du mal à réaliser l’ironie de la situation alors qu’elle frotte sa commotion et fait d’étranges révélations.

Les mésaventures de la matinée n’ont donc été qu’une succession inopportune de mésaventure. Elle le croit dur comme fer, n’ayant guère confiance en son don. Elle a sauvé la vie du jeune garçon trop souvent cependant pour croire qu’il n’y avait pas là un acharnement du destin. Elle ne maitrise rien encore, et accepte ce sort. Elle préfère ne rien savoir du futur, il lui paraitrait bien trop dur.

« Des coups du destin ? »


Elle n’est pas apte à juger de la valeur de ses visions. Devrait-elle y croire qu’elle serait sa propre Cassandre. Elle refuse de croire et c’est bien là le risque d’une vision, n’être pas interprétée avec la bonne vision. Elle est soulagée mais toujours anxieuse, elle a laissé l’appréhension du jeune homme la gagner. Elle ne sait pas trop ce qu’il se passe ou d’où vient cette tension qu’elle semblait deviner au travers de ses traits…

Mais bientôt un rire vient tout brouiller. Elle ne dit rien de plus, et laisse l’apaisement de ce rire dissiper ses craintes. Pourquoi craignait-elle ? Elle l’a oublié, le visage détendu est le plus important. Le bus s’arrête finalement à leur arrêt.

« Puisque tu ne sembles plus en danger je vais te laisser… Mais fais attention s’il te plait, je ne suis pas assez aguerrie pour être certaine que ces malheurs soient finis… Je ne peux que le présumer. »

HRP:
 


#   Jeu 14 Sep 2017 - 22:04

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1477
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : Soit je bosse en cuisine avec Aria, soit je suis avec mon groupe les Paws up! :)
Humeur : Ça va, je vais bien!

C'est assez libérant de pouvoir rire ainsi. Et dire qu'ils fuyaient une Faucheuse depuis le début de la journée alors que son heure n'avait pas sonné. Alors que signifier tous ces dérapages? Des coups du destin? Afya a surement raison. Du moins, Ys préfère s'en convaincre.
Une fois calmé, le jeune homme passa une main sur son visage, comme pour se détendre. C'est assez rassurant de savoir que l'on ne veut pas vivre les dernières minutes de sa vie. Décidemment, il sera tombé sur des devins comiques.
Jamais il n'assisterait à des séances de voyance. C'est officiel: ce n'est pas sa tasse de thé.
Par dessus sa main, il pose son regard sur la jeune femme, annonçant son départ.
Cette dernière lui en conjure de rester méfiant. Un sourire en coin, et d'un œil bienveillant, il lu lance tout en se redressant:


"Promis, je resterai prudent."

Lui adressant un signe victorieux de sa main, les jeunes terriens se séparent ici. Observant la silhouette de la jeune femme s'éloigner petit à petit, Ys se laisse retomber sur son siège. En y repensant, ça fait tout de même deux fois que celle ci le sauve. Et puis, ce qui l'avait frappé, c'était de voir combien une personne pouvait être autant insistante pour qu'une personne totalement étrangère à ses yeux reste en vie le plus longtemps possible.
Après tout, elle ne s'était même pas souvenu de son nom et pourtant, elle était là, près de lui, toute la journée.
Un rire lui échappe. Ouais, il faudrait lui rendre l'appareil, non?

Fatigué émotionnellement de cette journée, Ys se téléporte jusqu'à chez lui. Il n'a pas perdu en vue cette histoire de barrière et compte bien y remédier. Avant cela, il passe chez lui pour récupérer son portable. Malheureusement pour lui, Balto son chien étant bine heureux de le retrouver se jette sur lui. Et malgré sa demande de s'arrêter, il reçoit l'animal et recule d'un pas. Son pied marche sur un jouet de l'animal qui le fit basculer en arrière.
Un coup du destin?
Finalement, lui qui s'attendait à une chute potentiellement dangereuse, finit la tête dans la gamelle d'eau. Le chien venant lui lécher le visage.


"Pfff! Non mais c'est pire que de mourir."

C'est honteux comme coup du destin!

HAPPY END


HRP> Je donne une dernière réponse ;)



Merci à Aaron chéwie! 


Spoiler:
 
 

J'irais où tu iras | Ys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.
Aller à la page : Précédent  1, 2