Partagez | 
I'm not anti-social. I'm just not social. [Ensio Löf] [[100%]]
##   Mar 24 Oct 2017 - 23:39

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 24/10/2017
Humeur : Je ne sais pas .-.

Carte d'identité.

Prénom : Ensio
Nom : Löf (ne pas oublier les trémas hein ee)
Âge : 17 ans
Affinité et pouvoir : Terre + Soleil






Apparence.

A quoi tu ressembles hein ? Tu ne sais pas trop à quoi tu ressembles le plus, une serpillère ou un balai à toilette. Bon, j’opte plus pour la serpillère, tes cheveux ne sont pas assez pointus pour être une brosser à récurer les toilettes. En effet, tes cheveux qui, de base étaient bruns, le même brun que le haut d’un Opéra, le gâteau hein, pas là où des hommes et des femmes se coincent les doigts afin d’atteindre des notes très hautes, sont blancs. D’ailleurs, cela se voit que tu as fait toi-même ta décoloration car il te reste deux trois mèches brunes et les pointes à l’arrières sont aussi brunes… Mais, tu t’y es habitué alors tu as laissé comme cela. En plus, cela va bien avec tes yeux ressemblant à ceux d’un poisson mort. Ils sont gris, ils n’ont pas cette étincelle que l’on peut voir dans les yeux d’une gamine ou d’un gamin de ton âge. Des yeux blasés. Voilà ce que tu as. Des yeux blasés et, en plus, ils sont gris. Alors là… Tu as tout pour avoir des yeux de poisson mort. Et encore, tu as, en plus, une peau de la couleur des fesses d’une jeune fille après avoir passé deux mois à cramer au soleil en bikini… Ouais, tu es pâle.
Au niveau de ta taille, tu n’es pas à plaindre. Tu mesures 175cm et tu es tout mince comme une ficelle ou une asperge. A toi de voir si tu as faim. Tu n’as pas la peau sur les os non plus mais cela se voit que tu n’es pas un haltérophile qui avales protéine sur protéine pour ressembler à un bœuf sur deux pattes. Tu n’es pas musclé du tout. Même un enfant de 10 ans peut être plus musclé que toi. Tes doigts par contre… Ils sont rapides… Non non, ne pense pas à quelque chose de pervers. Passant ta vie sur ton portable ou sur l’ordinateur. Tu connais les claviers par cœur. Tes doigts tapent tout seul, tu n’es même pas obligé de te concentrer sur ce que tu tapes pour le taper correctement. Alors hein, tu as tes deux mains de musclées…
Vestimentairement parlant, pas de fantasy. C’est trop chiant, les gens te remarquent trop si tu portais un haut rose fluo et un legging bleu ciel avec des canards en plastiques jaune canari dessus. Alors non, la couleur la plus fantasy que tu peux porter, c’est du bleu pétrole. Et tu restes dans les couleurs foncées comme le bordeaux, le bleu marine, le vert foncé… Tu portes juste du blanc au niveau de ta chemise.

En gros, tu es une asperge pâle comme un cul avec une serpillière sur la tête et des yeux de poissons mort.



Caractère.

Tu es ennuyant. Enfin, les gens te trouvent ennuyant. Après tout, qui aimerait une nouille qui semble ne rien ressentir ? Personne. Ton Alexithymie a toujours fait peur aux gens. Ce n’est pas que tu t’en fous de tout, c’est juste que tu n’arrives pas à placer des mots sur ce que tu ressens. Par exemple, tu te sens bouleversé mais tu ne sais pas si c’est parce tu as peur, tu es en colère, tu es triste…
Tu ne te mélanges pas aux autres, tu restes donc à l’écart, tu ne parles presque pas, tu n’interviens jamais afin que les gens mettent encore plus de distance entre toi et eux. Quand on te parle, il faut vraiment que ce soit important pour que tu répondes. Tu veux juste rester seul, qu’on te laisse en paix, qu’on ne te fasse pas chier. Tu es le genre de personne qui ne parles pas mais qui est très intelligent. Tu as toujours eu des bonnes notes sans trop travailler. Il n’y a qu’en informatique. Tu passes ton temps à écrire des lignes de code quand tu sens que tu es trop plein, que tes émotions vont déborder, quand tu vas imploser.
Cela te fais mal d’exploser comme tu le fais. Cela te blesses de briser des meubles à coups de pieds, de poings où même avec ta tête. Combien de fois tu as fini à l’infirmerie après t’être évanouit ? Mais, le pire, c’est quand tu pars en crises de larmes. L’eau qui dévale tes joues, le regard des gens. Les gens qui te demande ce que tu as, pourquoi tu pleurs. Tu ne sais pas toi-même, tu pleurs pourtant, il n’y a rien qu’une personne normale considèrerait comme triste… Normale…
Tu n’es pas normal, tu le sais. Si tu pouvais mettre des mots sur tes sentiments, tu serais jaloux. Jaloux de ceux qui savent quand ils sont tristes, quand ils sont heureux, les gens qui rient avec leurs amis, avec les autres… Ceux qui sont en colère, ceux qui se sentent embarrassés… Tu te détestes. Ça, tu le sais. Tu détestes ce qui a fait que tu ne sois pas normal.



Gouts.

C’est facile de savoir ce que tu n’aimes pas. Cela regroupe une seule chose : Interactions sociales. Et oui, tu as en horreur de parler, d’être touché, qu’on te caresse la tête comme à un enfant. Tu n’aimes pas non plus quand on vient se plaindre à toi, qu’on te raconte sa vie, qu’on te demande si tu vas bien… Tu ne veux avoir affaire avec personne, qu’on te laisse toi, ta petite vie de reclus et tes appareils électroniques en paix. Passer ta vie dans un coin sombre où personne ne viendra te chercher, c’est le pied. Sous les escaliers, dans la remise à balai, dans les toilettes. Tous les endroits où tu peux être seul te vont, tu sors ton portable ou ton ordinateur et tu écris du code, tu postes sur ton blog, te donnant de fausses émotions. Les smileys c’est pratique, tu adores cela, tu mets toujours les mêmes, un bonhomme qui rigoles, une étoile et un cœur. Il t’arrive, quand tu es tout seul de te poser devant un miroir et d’étirer les coins de ta bouche comme si tu souriais. C’est idiot hein ? Tu pourrais le faire mais non, tu ne veux pas le faire devant quelqu’un d’autre.
D’ailleurs, internet t’as bien aidé. Tu t’es fait connaître sous un autre nom «Sumairu Seijitsu » Sourire sincère. C’est amusant hein ?
Sinon, en matière de nourriture, tu affectionnes énormément le sucré, les bonbons, les confiseries, les pâtisseries… Et tu détestes les légumes ! Ahnon ! Tu ne mangeras pas de légumes. Pire qu’un enfant pour cela. Tu n’aimes pas trop la musique. Enfin, tu en écoute oui. Mais tu n’es pas comme les gens de ta classe à pleurer quand un groupe de musique se séparent où quand les filles pleurent quand leur star se met en couple… Le type ne les connait pas et elles pleurent. C’est idiot non ? Alors oui, tu écoutes de la musique mais tu n’aimes pas cela. Tu préfères le silence.



Histoire.

Tout allait bien non ? Tu es né à Helsinki, capitale de la Finlande. Tu y as toujours vécu après tout ! Ta mère, une styliste de renom était mariée avec ton père, un professeur de mathématiques d’une université finlandaise.

Tu avais une vie normale, tu ressentais les émotions, tu les expliquais normalement, tu étais comme les autres. Mais… Quand tu avais 9 ans, tes parents divorcèrent parce que ton père ne l’aimait plus. C’est son droit, tu étais triste mais tu avais la garde partagée. Une semaine chez ta mère, une semaine chez ton père. L’alcool n’est pas une bonne chose hein ? Ta mère, qui était vraiment amoureuse de ton père, sombre dans l’alcoolisme. Et elle devenait violente, mais pas envers toi. C’est juste que tout ce qu’elle gagnait, elle le buvait alors, peu à peu elle ne pouvait plus payer les factures et elle se vit retirer ta garde. Du coup, tu allais rester chez ton père. Tu n’allais pas bien, tu voulais voir ta mère mais tu étais encore normal.
Ton père se mit en couple qu’avec des hommes, des coups d’un soir. Il est très extraverti, drague ouvertement, raconte ses rencontres d'un soir. Tu ne le vis pas bien à ce moment-là… Comment tu allais pouvoir vivre avec un papa en plus ? Tu ne montrais rien, riant avec tes nouveaux papas. Vous viviez dans un petit village de Finlande alors, tu allais à l’école tout seul, ce n’était pas loin. Tu te faisais régulièrement frapper parce que ton papa n’aimait pas les femmes mais tu t’en foutais, tu te redressais et tu continuais ta route. Tu leur donnais ton goûter, ton argent de poche et c’était tout… Tu racontais que tu étais tombé et tout se passait relativement bien.

Un jour, tu n’allais pas très bien et tu es revenu plus tôt. Tu étais au collège, tu avais 13 ans. Tu entendis des gémissements et des pleurs provenant du garage. Alors, innocemment, tu ouvres la porte afin de voir ce qu’il se passe…



Tu vis ton prof de français attaché à une poutre, nu, avec un truc noir entre les fesses… Puis tu entendis une voix…

 « Ensio… Ce n’est pas pour les enfants ici. »

Tu lèves les yeux et tu vois ton père en tenue en cuir, moulante avec son membre à l’air… Tu déglutis quand tu vois le fouet dans ses mains… Tu recules touuuuut doucement et tu refermes la porte, montant en courant dans ta chambre…
Mais ce n’est pas tout. Ton père après, il t’en parlait librement. Il n’avait plus aucune gêne ! Tu n’étais VRAIMENT pas bien mais tu étais encore normal.

Quand tu avais 15 ans, tu lui as posé une question. Une simple question qui te trotte dans ta tête depuis la découverte de son passe-temps.


« Papa, pourquoi tu t’es marié avec maman et tu m’as eu si tu n’as jamais aimé les femmes ? »

Et là… Tu ne t’attendais pas à sa réponse.

« Je voulais tester. Tu n’as jamais eu envie d’essayer un nouveau T-Shirt ? Et toi, tu es comme une l’image dans le miroir, tu es le résultat de cet essai. »


En gros, si tu résumes, tu as été une sorte de test pour voir si cette vie lui plaisait et que, au final non ? Ah, c’est très moche. Tu as l’impression de ne pas être à ta place à partir de ce moment, tu ne veux plus vivre cette vie, tu ne veux pas être vu comme un test comme on testerait n’importe quel vêtement avant de le laisser en rayon… Alors tu t’éloignes de lui, tu mets des distances. Avec tout le monde. Si tu mourrais, ce serait mieux non ?
La semaine d’après, tu ouvres une fenêtre de ton collège. Tu ne peux pas vivre en étant un objet. Tu avais vu sur internet que si tu meurs, tu te réincarnes. Tu seras peut-être autre chose qu’un objet. Et puis, qui te regretteras ? Alors tu montes sur la rambarde et tu ouvres les bras… Et tu te laisses tomber. Tu atterris dans un massif de fleur… Tu entends les cris des gens et tu sombres dans l’inconscience.

Tu ouvres les yeux dans une salle blanche… Un hôpital… Tu es en vie ? Tu regardes ta jambe dans le plâtre et tu vois ton professeur principal endormi dans une chaise… Tu t’es foiré… Même là tu es inutile…

Tu es suivis psychologiquement, tu es sous surveillance… Tu ne peux plus rien ressentir… Comme si tout s’était effacé… Tu ne sais plus comment parler de tes émotions, tu es mal à l’aise quand quelqu’un est vers toi… Tu ne sais plus ce que tu ressens, tu ressens des choses mais tu ne sais pas quoi… Tu es perdu… Tu ne sers à rien. Ton père t’engueule et il met un point d’honneur à te priver de sorties…
Puis tu tombes amoureux… Ses yeux bleus, ses cheveux blonds, son sourire… Tu n’avais plus de sourire. Cette personne était la seule qui te comprenait, qui te laissait seul quand tu le voulais mais qui était là pour toi. Cette personne était… … … un garçon.
Mais tu sortis tout de même avec ! Bien qu’il n’assumait pas. Il disait que tu étais son meilleur ami… Bestfriendzoné… Tu as tout de même tenu 2 ans ! Vous savez, les meilleures choses ont une fin.

« Enfaite… Je ne pense pas être bi… Je suis tombé amoureux de ma voisine et c’est un peu plus naturel qu’avec toi… Au revoir Ensio »

Ah, tu es célibataire, tu viens de te faire jeter comme une chaussette… Tu as encore servi à tester… Tu n’es finalement qu’un objet. Deux jours après, tu n’avais toujours pas eu de trop plein, tu te surprends, c’est cool, tu ne fais plus de trop-plein, donc plus de crises de larmes ou de colère !
Un soir, en rentrant du lycée, tu vois un couple d’homme s’embrasser dans une ruelle… L’un des hommes ne t’es pas inconnu… Ah.. C’est ton ex… Tu fais celui qui n’a rien vu, tu vas dans une impasse et tu débordes. Il y avait des cartons. Oui oui, avait. Ils ont fini en confettis. Tu les as déchiquetés, avec tes mains, avec tes dents… Tu pleurais en même temps. Quand il n’y avait plus rien à détruire, tu étais en boule au fond de cette ruelle en pleure. Tu devais mourir, ce serait mieux pour tout le monde… Et tu ne devais pas te louper cette fois-ci ! Tu sors ton cutter et tu vas pour découper tes veines quand une main éloigne ta lame de ton bras… Tu lèves les yeux et un type en noir s’y trouve. Il parle anglais… Il te parle d’un endroit où tout le monde est comme toi, où tu peux être toi-même… Un endroit où personne ne te jugera… Il te tend sa main… Tu hoquètes encore, tes mains sales, ta bouche en sang à force de te mordre et les bouts de cartons coincés entre tes dents… Tu frottes une main sur ton uniforme sale lui aussi et tu poses avec beaucoup d’hésitation ta main dans la sienne… Puis, les larmes remontèrent et tu enfonces ta tête contre cette personne, pleurant, t’agrippant à elle comme si elle allait s’enfuir, tu la suppliais de ne pas te laisser seul, de t’emmener avec elle, tu ne la lâchais pas, tu te calmes petit à petit contre elle, ne demandant que du réconfort... C’est la seule et unique fois où tu as fait un câlin à quelqu’un de ton propre chef… Tu en as encore honte.

Entretien chez le psy.

 « Monsieur Ensio Löf montre des signes d’Alexithymie. Il n’arrive pas à mettre des mots sur ses émotions. Un humain montre des signes, quand il a mal, cela se voit. Monsieur Löf, lui, il garde une expression vide, dénudée de toute émotion… Comme si on lui a appris à « bloquer » ses émotions… J’ai l’impression que c'est une défense contre quelque chose qu’il ne veut pas, qui l’effraye à l'intérieur et génère des angoisses. Pour vivre avec, il réprime ses sentiments, les dénie… Je l’ai vu pianoter des lignes de codes informatiques alors qu’il était seul… C’est surement un moyen de gérer son trop-plein. Néanmoins… Je l’ai déjà vu casser une chaise suite à une attaque de panique… Si personne n’est à ses côtés à ce moment-là… Cela pourrait avoir des conséquences plus graves comme une tentative de suicide…
En vue des faits énumérés au dessus, Ensio Löf devra se présenter devant un psychologue une à deux fois par semaine afin de surveiller son état et prévenir d'un potentiel débordement.»

Codes du règlement.


_______________________________________

À propos de vous...

Vous êtes...? ^o^ : Un pingouin
Comment avez-vous découvert le forum ? : J'ai glissé de parto en parto
Votre avis dessus ? : Il est bô ** Y'a juste le bottin manquant qui m'a perturbé (mais je chipote ♥️ )


Dernière édition par Ensio Löf le Jeu 26 Oct 2017 - 18:45, édité 5 fois
##   Mer 25 Oct 2017 - 12:00

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 510
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 20
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Fais la danse des Terres, fais la danse des terres, fais la danse fais la danse, fais la danse des Terres

LES BESTS. BIENVENU. JE SUIS CONTENTE.

Bon courage pour ta fiche ahaha il me tarde de découvrir c'perso qui a l'air trop chouette (il l'est il est Terre, blblbllb)

Happy



Moonshine:
 
##   Mer 25 Oct 2017 - 15:20

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2173
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Oh yeah encore un nouveau!!!
Bienvenue et bon courage pour ta fiche :D


##   Mer 25 Oct 2017 - 23:49

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 10
Date d'inscription : 24/10/2017
Humeur : Je ne sais pas .-.

Waaah! Merci I love you

(Ui, Vive les Terres!)

J'ai terminé ma fiiiiiiiche~ ♥️
##   Jeu 26 Oct 2017 - 0:05

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 551
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 21
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

HO BEBE
Pauvre enfant T-T
Il est affreusement chou j'ai trop envie de lui faire des câlins pour le rassurer T^T

Bienvenue en tous cas, et troooop contente de voir un terre *-*
C'est trop rare de nos jours- xD
(bon par contre je lui souhaite bonne chance, la télépathie c'est pas un cadeau-)


Merci Frosteen pour le dessiiiiiin ♥
##   Jeu 26 Oct 2017 - 11:17

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1168
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Coucou ! J'attendais que tu ais fini ta fiche pour venir te souhaiter bienvenue officiellement et je suis pas déçue !

Ton histoire est bien écrite t'as un style super agréable et tout est cohérent, bien pensé. Puis il est finlandais je crois pas qu'on en avait ici. T'as pas choisi un truc facile à jouer avec son alexithymie mais tu t'en sors vraiment bien j'ai hâte de voir ce que ça donnera en rp !

On pourra en discuter par mp mais si tu veux un rp avec Huo je suis grave partante ! Ca me dirait même bien qu'il soit le Master qui est venu le chercher si t'es d'accord.

Bref je divague mais vraiment super pres. Je laisse Ronron ta valider mais je pense qu'il y a aucun problème ;)

Encore bienvenue Ensio ♥️


##   Jeu 26 Oct 2017 - 18:34

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1012
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Bon alors je te l'ai déjà dit mais bienvenue officiellement héhé :D Je plussoie tous les autres, on est en manque de terres (surtout de titans in fact) mais les télépathes sont tops blbl.

Alors déjà, l'apparence de ton perso m'a fait mourir de rire xD J'en peux plus, t'es affreux avec lui xD

Pour le caractère, j'aurais bien aimé avoir un peu plus de détails vis à vis de son rapport aux autres, mais franchement ton perso a l'air hyper intéressant ! J'imaginais pas vraiment l'alexithymie de cette manière, mais t'as l'air d'avoir fait pas mal de recherches dessus et c'est pas aberrant donc moi ça me va :D Par contre il me fait un peu d'la peine ton Ensio, avec ses crises de larmes et colères ohlala ;; Pauvre bébou...

Ahhh et ça m'apprendra à faire les commentaires en même temps-- Du coup on a un peu plus de détails sur lui et ça j'aime ** Le côté "je poste sur un blog" etc est hyper intéressant aussi :D

Pour l'entretien chez le psy, je m'en occupe juste avant, c'est très bien on comprend un peu mieux le trouble ! Par contre je pense du coup qu'il aura besoin d'un suivi psychologique à l'hôpital de Terrae, où il y a des psychologues :) On en rediscutera si tu as des questions, mais j'aimerais bien que tu le précises dans l'encart, qui sert surtout à ça :D

Et pauvre Ensio omg. Son prof de français, ça doit être traumatisant en vrai x'D
J'me demande aussi si l'alexithymie est pas dûe en partie à la chute, genre lésion frontale ? :O #coucou les questions reloues, ignore moi#
Sinon ton histoire est choueeette ! Par contre y a quelques phrases qui étaient formulées un peu étrangement et où j'ai pas tout compris (cette histoire de trop-plein ? Il ne fait plus de trop-plein donc il est content ? si j'ai bien compris xD)

En tout cas, tout est ok pour moi :D Je peux te valider vu que les codes sont ok <3 Pense juste à rajouter cette histoire de suivi dans l'entretien par contre :D

Des bisous, et bienvenue chez nous <3 Bon RP :D


S'émerveille en #E7654D


Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥️
Merci à Istvan de Tasty Tales pour le badge ♥️




Treasure box ♥:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

I'm not anti-social. I'm just not social. [Ensio Löf] [[100%]]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Passons du temps tous ensemble !
 :: Présentations. :: Présentations validées.