Partagez
La vie fait toujours mal, mais l'important est de tenir debout • Alice ♥
En ligne##   Ven 3 Nov 2017 - 18:34

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3179
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Franchement, je n'aime pas l'hôpital. C'est pas un lieu sain, c'est pas un lieu agréable ; j'ai l'impression que j'vais y crever à chaque fois que j'y vais. Bon, cette fois, c'était sans doute un peu vrai (encore). Les combats de passage à Master, c'est vraiment une plaie, sérieusement. C'est douloureux. C'est épuisant. Je me souviens même pas de tout, cette fois ; je crois que j'ai grillé un fusible pendant le combat. J'me sens un peu ralenti. Les membres lourds. Je suis même obligé de marcher avec une béquille, à défaut de vouloir me balader en longeant les murs sans succès. Urg. J'ai. Mal.

Ma tête tourne un peu. Ca fait quelques jours que je me suis réveillé de mon simili coma, à l'hôpital, mais j'ai l'impression que ça fait plutôt deux semaines. C'est dur de ne pas pouvoir voir Charlotte et Nicolas quand je le veux. Je sais aussi que je l'ai inquiété. Et j'm'en veux terriblement qu'il ait dû assister à ça, au final.

Là, midi est passé depuis un moment. J'ai pas réussi à avaler la bouffe dégueue de l'hosto, donc à défaut, je vais essayer de calmer mon hypoglycémie à la cafétéria du bâtiment. Ils ont des sandwiches que j'ai un peu du mal à mâcher vu mon mal de crâne, mais bon, ça me fait du bien. Autour, j'ai du mal à percevoir les émotions des autres. Ca palpite un peu, c'est vivant, mais j'suis encore à bout de force et je le sais. Cette fois, j'suis vraiment allé trop loin.

D'habitude, les Masterisations me font pas cet effet. Enfin, si ; j'ouvre toujours des portes, je laisse mon pouvoir prendre le dessus, et au final c'est lui qui décide. Le problème, c'est qu'il est un peu vicieux, et surtout qu'il en a rien à foutre que mon corps suive pas le mouvement. Ca fait un choc d'se dire qu'on a fait un arrêt cardiaque pour une connerie de combat, hein ...?

J'ai un demi rire qui me fait mal aux côtes. Ouhh, bobo…

Une fois mon sandwich terminé, j'retourne près du comptoir pour me prendre des kinder bueno, aussi lent qu'un papy. J'ai vraiment envie de bouffer, c'est pas croyable…

En sortant de la cafète, je passe près du bureau des psys... Et... urg... Je sais qu'il faut que je reprenne rendez-vous, elle est même venue me voir en me disant que c'était un peu nécessaire vu ma propension incroyable à vouloir attenter à mes jours de manière plus ou moins consciente (oui, c'est elle qui l'a dit, j'étais pas content). Mais euh, juste urg, quoi. J'm'approche du bureau d'accueil, pas très loin de là, pour lui demander de me trouver un créneau. Comme ça c'est fait. Et ça lui fera plaisir. (Et comme ça, j'pourrai lui expliquer que je suis pas suicidaire. Plus. Enfin, voilà quoi.)

En faisant demi-tour jusque vers les chambres, je tombe presque nez-à-nez avec une petite brune — l'amie de Nicolas, Alice je crois — et manque de me péter la gueule avec ma béquille. Ahhh, putain, sérieux. J'aime pas ce truc. En plus j'me suis pas rasé depuis le combat, j'dois avoir l'air de rien omg.

Je me rattrape contre le mur en grimaçant de douleur, fixe un instant la Terre. Aoi m'en a dit du bien, et apparemment elle a bien géré quand Nicolas était... pas bien. Du coup. Même si elle a pas été sympa la dernière fois qu'on s'est vu. J'accepte, ok ?

—Oh... Salut. Désolé, j'ai mal pris le virage. Je t'ai pas fait mal ?

Mes yeux tombent sur le dossier qu'elle a entre les mains. Je le désigne d'une main maladroite. 'Tain, heureusement que j'ai pris la peine de mettre un vrai pantalon aujourd'hui... La honte si j'croisais des gens en chemise d'hosto lawl. (Bon ça serait pas la première fois...)

—Tu travailles à l'hôpital, maintenant ? je demande en haussant deux sourcils. Tout... va bien ? Enfin, désolé d'être indiscret, hein.

Mais bon, j'suis sensitif. J'y peux rien. J'ai pas contrôlé cette fois, désolé. J'espère qu'elle le prendra pas mal.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Mar 7 Nov 2017 - 15:54

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 706
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Malgré sa lassitude latente, la disparition d'Hamilton qui n'aide pas, et le combat de Masterisation au final, elle n'était pas au mieux de sa forme. Alors pour aller mieux, Alice crée. Elle crée, elle s'est remise à composer un petit peu, elle dessine beaucoup, cherche des projets à proposer pour les enfants. Comme cela fonctionne bien depuis plusieurs mois, la petite Terre a proposé d'ouvrir ses ateliers à d'autres personnes. Le projet en discussion, Alice a préparé quelques petits exemples d'activités un peu plus adaptées au public.

De plus, elle avait une idée pour Noël, elle espérait pouvoir la faire accepter. Faire pousser un sapin avec les Terres, et avec tout Terrae, le décorer, petit à petit. Elle en avait un peu parlé à Tomoe. La Master avait sourit, et expliqué qu'il faudrait voir cela. Elle savait que ce genre de projet met du temps à se mettre en place, mais pourquoi pas, après tout ?

Aujourd'hui, la petite Terre se dirige d'un pas assuré vers l'hopital. Après avoir discuté avec Aoi à plusieurs reprises, et rencontré Norah, elle avait plusieurs projets à mettre en place avec les malades. A commencer par décorer certaines chambres, pas toute pour besoin médicale, mais certaines, celles où on attend de guérir de blessures phyiques. Les décorer de façon temporaire, avec des matériaux qui permettrait de changer la déco en fonction du patient. Avec de la Terre, c'était la première idée d'Alice. De l'argile colorée, en fine couche. Elle n'avait pas nécessairement la capacité de créer une chambre en une journée, mais en plusieurs petite fois, et avec l'aide des malades eux-mêmes, cela pouvait être intéressant !

C'était donc la première réunion, avec Aoi, Norah, et d'autres responsables de l'hopital. Alice avait donc présenté son projet, ses projets. Parler devant tout le monde ne l'impressionne pas, Alice reste toujours aussi calme et souriante. Elle prend le temps qu'il faut pour que tout le monde comprenne. Parfois elle les fait rire un peu. Mais elle reste sérieuse, son projet est très concret. Au final, il semble plutôt bien accueilli. Et cela semble donner quelques idées aux personnes présentes. Elle pourra les mettre en place aussi, la Terre est contente que pouvoir donner de la matière et de la motivation aux personnes qui s'occupent des autres. Elle finit par ressortir de la réunion toute heureuse, et après avoir un peu discuté avec Aoi avant de la laisser filer à ses occupations, elle redescends pour repartir vers l'Institut. Elle sourit, l'air toute contente, quand...

Elle s'arrête brutalement, cogné par une masse bien plus grande qu'elle. Elle se rattrape toute seule, et s'inquiète quand elle voit la béquille vaciller. Mais l'homme qui l'a bousculée se remet droit... Ouf. Ses yeux bleus se posent sur le visage d'Aaron, et elle le reconnait. C'est le papa de Lottie, et de Nicolas un peu. Celui qui s'est battu contre le garçon roux pour sa Masterisation. Celui qui lui a fait très peur.
Elle a entendu de tout sur lui. Mais Alice s'en fiche. Elle lui sourit.

« Pardon, je ne regardais pas devant moi non plus. Non non tout va bien ! »

Elle sourit de plus belle. Et puis le Master enchaine. Lui demande si elle travaille à l'hopital.

« Je venais proposer des projets d'activités artistiques pour les malades. Je fais ça avec les petits de Terrae. Et comme ça fonctionne bien et que ça me plaît, je propose ça à coté de mes cours. »

Puis lui demande... Si tout va bien. Au niveau de sa santé, oui, tout va bien. Mais elle se souvient. Aaron est Sensitif, elle avait entendu Nicolas en parler. Hm. Elle sait qu'il peut lire en elle facilement, notamment parce qu'elle ne pose aucune barrière à ce qu'elle ressent. Pourtant, elle se met à rire doucement lorsqu'il s'excuse. Malgré le fait qu'elle n'aille pas très bien. Alice n'a pas envie de se le rappeler. Elle fait tout pour guérir, alors ça va bien.

« Tu ne l'es pas, enfin ça ne me dérange pas. Oui tout va bien, je suis juste... Un peu fatiguée en ce moment... Il se passe beaucoup de choses pas toujours agréable... Et toi ? Comment tu te sens depuis le combat ? Tu t'en sors ? Nicolas passe te voir hein ? »

Elle lui sourit, douce comme Alice. Elle s'inquiète un peu, après l'avoir vu dans l'Arène, inerte, vision qui ne l'avait pas du tout, du tout confortée, elle espérait qu'il allait bien. Elle le connaissait mal, voire pas du tout, mais Nicolas en parlait régulièrement, il était venu pour le soutenir après son hospitalisation, malgré son absence du début. C'était un ami d'Aoi, et malgré le rebut d'Hamilton à son propos, Alice n'avait pas encore d'avis. Et Alice apprend avant de choisir son avis.


La vie fait toujours mal, mais l'important est de tenir debout • Alice ♥ Alice%20Signa

Moonshine:
 
En ligne##   Mar 2 Jan 2018 - 12:41

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3179
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Parfois, j'devrais faire gaffe quand je marche, histoire de pas rentrer dans tout ce qui bouge en me faisant encore plus mal. Contre le mur, j'essaie de contenir les tremblements de ma main affaiblie sur la béquille, lorgnant dans le coin pour voir s'il n'y a pas un endroit où m'assoir. J'ai encore un peu peur de l'arrêt cardiaque quand j'sens mon coeur battre trop vite, et c'est douloureux - ils y sont pas allés de main morte sur le massage cardiaque, j'ai encore les courbatures. SI JE LE SENS ENCORE C'EST PAS DANS MA TÊTE.

—Bon tant mieux...

Activités artistiques ? Woh, c'est une chouette idée. J'ai un sourire plus doux quand elle évoque les gamins que je vais de moins en moins voir en ce moment. Faut que je me libère du temps pour passer avec Lottie, je suis sûr qu'ils adoreraient la voir. Ou qu'ils seraient jaloux. Nan mais j'en sais rien, hein, mais bon, ils sont choupinous et ils me manquent et scrogneugneuh.

—Franchement c'est une idée cool ! J'espère que ça pourra être mis en place, parce que clairement, ça manque encore d'activités par ici pour les malades chroniques et compagnie. Même pour les gens en psychiatrie - et y en a pas mal.

Au moins, ils pourront renouer des contacts, passer du temps avec d'autres personnes. Ce sera bon pour eux.

Elle n'a pas l'air de le prendre trop mal quand j'lui demande si ça va, mais c'est par réflexe que je l'ai fait. Je fais pas toujours attention à mes pouvoirs en ce moment. C'est pas qu'ils m'échappent, mais j'ai pris l'habitude de plus trop me reposer dessus en ce moment, alors comme j'suis un peu crevé…

Grimace. Ouais, pas des trucs toujours agréables, j'connais. Ca arrive, l'important c'est d'tenir le coup, hein ? J'espère que ça le fera, même si elle donne l'air de s'en accommoder à sa manière. C'est peut-être pas plus mal...

—Faut prendre soin de toi, quand on force trop on devient un débris comme moi, je souris en coin. Ou on fait n'importe quoi. Sinon, ça… va. J'suis un peu mort, ça te dérange si je m'assois deux minutes ...? J'ai encore du mal à tenir debout.

C'est honteux, mais j'essaie de parler avec nonchalance.

—Mais ouais, Nico vient me voir, un amour ce gosse. Il passe avec Lottie le plus souvent, elle me manque un peu.

Coucou je suis pas un papa en manque, gnjhgdfbdhjg. Mais j'imagine un peu la douleur que ça a pu causer à Nicolas de pas voir sa soeur pendant plusieurs semaines et j'me sens encore plus coupable. Une nouvelle grimace se glisse sur mon visage et je me déplace lentement jusqu'à un escalier proche, et je vais m'assoir sur les marches en soufflant, comme un papy avec de l'arthrose.

—Faut pas s'en faire pour moi, j'suis un solide ! Puis c'est ma faute, j'y suis allé trop fort. J'aurais dû penser aux conséquences, mais on dirait que c'est pas mon fort.

J'sais pas pourquoi je lui raconte ma vie, mais bon. J'crois qu'en ce moment, on me pose une question et j'y réponds. C'est abusé. Deviendrais-je honnête avec moi-même ?!



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Dim 21 Jan 2018 - 23:04

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 706
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Aaron sourit plus doucement dès qu'Alice parle des enfants. C'es vrai qu'il est papa, c'est un sujet qui touche souvent les parents, les petits. Elle reste tout aussi douce pour sa part. Elle aimerait bien voir Lottie, à chaque fois qu'elle la croise, accrochée dans les bras de Nicolas, elle prend le temps de discuter avec elle. Oh si, Alice a pleins de points communs avec Charlotte, et puis la p'tite a pleins de choses à dire !

Son sourire s'agrandit lorsqu'il félicite le projet.

« Merci ! Je suis très contente de pouvoir le mettre en place. Oui, j'aimerai vraiment organiser des choses, et dans les règles de sécurité évidemment, on risque avoir plusieurs réunion avec Norah, Aoi, et le reste du personnel hospitalier avant de le mettre bien en place. Mais ça me tient vraiment à coeur. »

C'est comme ça qu'elle s'épanouit, Alice. Au travers des autres, pour les autres. Lorsqu'il lui dit de faire attention, elle se contente de sourire. S'il savait, comme elle faisait attention à son propre équilibre depuis si longtemps, comme elle voulait se maintenir elle, et les autres. Mais Alice ne s'en rend même pas compte, elle sourit juste, polie, touchée par sa remarque qui se voulait plus bienveillante qu'autre chose.

Elle hoche vivement la tête et l'accompagne s'asseoir, elle se doute bien que ce ne doit pas être évident, après avoir failli mourir ou presque, et avoir dépensé autant d'énergie. Elle sourit lorsqu'il parle de Nicolas. Aaron n'a pas qu'une petite fille, il a aussi un grand garçon. Est-ce qu'il le sait ? Hm, elle n'en est pas certaine, mais ça aussi, ça doit être épuisant ! Malgré tout, Aaron n'a pas l'air d'un mauvais bougre, mais plus d'un papa poule un peu gâteux. Et ça n'a rien de méchant aux yeux d'Alice, c'est même le contraire. Elle pense à son propre papa, aveugle, avec ses livres, ses dessins, l'odeur de bois de la cabane, et ses sourires encore plus doux que ceux de la petite Terre.

Elle rit un peu, et enchaine.

« Certes, mais le but n'était pas justement d'y aller à fond ? Parfois ça engendre des résultats... inattendus. Mais c'est rassurant de savoir que vous allez bien tous les deux, avec euh... Ys je crois ? »

La petite Terre s'assoit à côté du Tonnerre, et appuie son dos contre la rambarde. Elle le regarde en souriant.

« C'était son premier combat de Masterisation ? Je veux dire en dehors du tiens ? »


La vie fait toujours mal, mais l'important est de tenir debout • Alice ♥ Alice%20Signa

Moonshine:
 
En ligne##   Lun 29 Jan 2018 - 15:23

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3179
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Forcément, des événéments pareils, ça ne s'organise pas en quelques jours. Il faudra probablement un peu de temps avant que tout ça se mette correctement en place, mais au moins ça occupera les résidents. Ce serait bien d'avoir davantage d'opportunités de ce type, pour ressouder les liens entre les habitants… Quelque part, ça me fait plaisir de voir des personnes s'investir de cette manière, même sans forcément attendre d'être Master ; la plupart des personnes à Terrae ont tendance à croire qu'il faut être habilité pour créer ce genre d'événement, alors qu'il suffit en réalité de faire sa proposition et éventuellement demander l'autorisation pour mener le projet soi-même. Je me souviens qu'à l'époque, c'est aussi un peu comme ça que je me suis proposé comme prof de maths ; et pourtant, je me vois clairement pas continuer comme ça toute ma vie, c'est pas dans l'enseignement que je m'épanouis - ou du moins, pas l'enseignement des maths, et surtout pas avec des collégiens ou des lycéens. P'tetre qu'un jour j'arriverai vraiment à trouver la motivation d'ouvrir un restau…

Tranquillement, nous allons nous assoir ; pas trop de pression, la jeune femme avec laquelle je discute ne se montre pas agacée par ma demande, simplement un peu inquiète par rapport à mon état. Ce que je peux comprendre, même si au fond, c'est aussi le lot de toutes les Masterisations. Que celle-ci ait été particulièrement violente n'est pas non plus réellement étonnant ; deux tonnerres l'un contre l'autre dans un combat... Enfin bon.

—Ys, c'est ça, j'acquiesce. On partage notre chambre, c'est assez marrant… je ris encore. Enfin on a eu quelques accrochages dans le passé, mais je suppose que c'est aussi parce qu'on avait trop d'apriori l'un sur l'autre. Si on ne compte pas toutes les conséquences physiques, je dirais que c'était un combat qui en valait vraiment la peine, ouais. C'était inattendu, mais vraiment sympa.

Parce qu'il a pu montrer ce qu'il valait et qu'on avait raison de le laisser entrer dans nos rangs ; mais aussi qu'il était déterminé, et prêt à utiliser sa tête lorsqu'il le fallait.

—Après, je me suis déjà battu contre Mitsuki, je ne sais pas si tu la connais. Celle avec les cheveux longs et blancs, et qui court partout tout le temps, je souris en coin. On s'entraînait ensemble régulièrement, et je sais pas, elle m'a fait confiance pour le passage ? C'était pas aussi agressif comme combat, après. Je lui avais donné un autre genre de défi.

Elle, je savais qu'elle en avait les capacités, qu'elle était déterminée. Je voulais juste faire ressortir la fureur en elle. Faire ressortir le monstre qu'elle cache encore parfois… Celui qui la rend invincible.

Doucement, je m'étire et appuie ma tête contre le mur pour la regarder. Je parle beaucoup, tiens...

—On essaie toujours de caler le type de défi sur le caractère et les besoins de la personne. Tout le monde ne dévoilera pas son potentiel de cette manière ; et très franchement, parfois on n'a aucune idée de ce qu'on pourrait leur demander avant que le combat ne débute ! C'est un peu instinctif, souvent.

Le plus dur, c'est quand on ne connaît pas les personnes concernées. C'est arrivé quelques fois ; mais c'est quand même assez rare. Les étoiles préfèrent avoir quelqu'un qu'ils connaissent un minimum comme adversaire, en général.

—Ton nom, c'est... Alice, c'est ça ? je lui demande après un temps de réflexion. Tu as une idée de ce que tu pourras proposer pour tes ateliers, alors ? Faudrait que je pense à retourner voir les petits, d'ailleurs, j'ai pas trop eu le temps en ce moment...



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Mar 6 Mar 2018 - 0:04

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 706
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Alice est contente de pouvoir mettre ce projet en place, elle espère pouvoir le faire à plus grande échelle par la suite. Elle commence déjà à avoir sa petite renommée auprès des petits de l'hôpital, qu'elle vient voir parfois, en complément de l'école. Parce que pour Alice, tout le monde a le droit d'avoir envie de créer, alors elle veut apporter ces moyens à tout le monde.

La Terre rit un peu lorsqu'il dit qu'ils partagent la même chambre. Il n'a pas l'air si affecté par cela, alors qu'elle avait cru comprendre qu'il y avait une rivalité entre les deux hommes. Pourtant, il semble plutôt serein. Il explique par la suite pourquoi. Alice le fixe avec intensité tout en l'écoutant. Elle a du mal à concevoir qu'un combat aussi violent puisse apporter aussi vite de bonnes choses, mais... Tant mieux, non ? Elle a tout de même un doute sur l'utilité d'une telle violence... Mais enfin. Elle écoute les paroles du Master.

Bien sûr, Alice n'avait vu que cette Masterisation, il était bien compliqué de faire un parallèle. La Terre le croit sur parole. Elle se doutait bien que l'histoire des défis devait être bien plus importante. La façon dont créer un défi, comment faire dépasser ses limites à l'Etoile expérimentée. Comment ne pas détruire cette personne tout en la poussant au delà de son maximum ? Ca ne devait pas être quelque chose de facile, pas du tout. Elle hoche vivement la tête.

« J'imagine que ce doit être bien compliqué pour certains. Cela veut dire que parfois, ce n'est pas un combat ? En tout cas, que le défi peut prendre une forme différente ? J'imagine que l'épreuve est aussi compliquée pour les deux participants. De façon différente. »

Elle réfléchit à tout cela depuis sa discussion en été avec Houston. Sur les Masters. Elle se posait régulièrement la question. Voulait-elle devenir Master ? Elle ne savait pas trop. Pourquoi pas. De toute façon, elle verrait bien, elle a le temps.

Elle lui sourit franchement lorsqu'il lui redemande son prénom.

« Oui, Alice Borges. J'ai dans l'idée de les faire dessiner, créer des petites oeuvres à leur portée, qu'ils pourront garder. J'aimerai bien qu'ils puissent décorer leur chambre poru ceux qui restent un moment, pour les autres, qu'ils participent à la redécoration des salles communes. Pour ça j'ai besoin de produits sains et adaptés, donc je veux bien en discuter avec les responsables. Et puis il faut adapter les activités en fonction des âges. J'ai aussi des idées de lectures à faire, j'adore lire des histoires aux enfants. Et si tout ça fonctionne, pourquoi pas leur faire faire un peu de théâtre, pour ceux qui peuvent, ou apporter quelques instruments à leur taille ? Enfin, il y a énormément de choses à faire, et le personnel de l'hôpital ne peut pas tout gérer... Alors c'est pour ça que je me propose. »

Alice voudrait apporter un peu de joie. De rêve. Dans un endroit où l'on est malade, où on l'on se soigne, où la vie n'est pas au même rythme que celle de dehors, Alice voudrait amener un peu de couleur, avec ses peintures, sa musique, ses histoires. Elle voudrait bien égayer tout ça !

« Tu t'occupais aussi des petits ? Oh, tu amènes Charlotte les voir parfois ? Je le connais peu, mais les rares fois où je l'ai vu, c'est une chouette petite ! »


La vie fait toujours mal, mais l'important est de tenir debout • Alice ♥ Alice%20Signa

Moonshine:
 
En ligne##   Jeu 22 Mar 2018 - 16:53

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3179
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

C'est un peu bizarre, je crois que je n'ai pas l'habitude d'être autant fixé dans les yeux lorsque je parle. Naturellement, mon regard va dévier sur le côté, sur le décor, puis retourne par intermittence sur le visage de la jeune Terre pour décrypter ses expressions. Elle semble parfois perplexe, mais pas pour autant inquiète. Même ses émotions sont assez stables, elle fluctuent, mais ça ne déborde pas, ce n'est pas vif comme on peut parfois le ressentir chez des personnes plus impulsives. Un sourire étire mes lèvres à ses questions sur la Masterisation et j'acquiesce moi aussi.

—Oui, c'est ça. Parfois, c'est un défi, mais c'est assez rare, parce qu'il faut qu'il mette suffisamment les pouvoirs et le mental du futur Master à l'épreuve. C'est pour ça que le combat est généralement choisi ; c'est plus facile, on se prend moins la tête, et ça permet à l'Etoile de se défouler en laissant ressortir toutes ses émotions. C'est censé être une implosion, même si c'est brutal.

Je fais la moue et me passe une main sur la nuque, comme pour me masser les cervicales douloureuses suite à mes nombreuses chutes.

—C'est difficile de se dire qu'on doit combattre quelqu'un pour lui permettre d'accéder au rang ultime. C'est pas qu'une question de pouvoir, mais c'est aussi question de combler une fois pour toute ce Vide. Ca veut pas dire que magiquement, tout problème disparaît, mais ça règle des problématiques je suppose. Même si tout le monde le vit pas comme ça. C'est aussi à nous de faire le pas, et ça peut prendre du temps derrière.

C'est marrant, mais je crois pas qu'un initié m'ait un jour posé autant de questions. Y a toujours eu un grand mystère entourant la pratique, mais c'est au final pas si mystique que ça. On se donne à fond, on se libère, on se retrouve, et on décide si on reste ou non... C'est simple.

Mais bon, parlons pas de ça. Le projet d'Alice est plus sympa aha. J'arrive pas à m'empêcher de sourire en imaginant les petits s'amuser tous ensemble. Ca leur ferait du bien, et c'est cool que des gens se préoccupent de leur bien-être. Je suis pas vraiment fait pour être instit', et c'est aussi pour ça que je suis que là de temps en temps pour venir leur rendre visite, mais les gamins, j'ai vraiment envie qu'ils soient heureux le temps qu'ils passent ici. Parfois, certains partent une fois la majorité atteinte et les voir avec ce sourire sur les lèvres en nous remerciant d'avoir pris soin d'eux, ça me fait tellement du bien. Tomoe pleure toujours un peu, quand elle reçoit des lettres de leur part.

—C'est vraiment génial, ça a l'air bien pensé ! Et pas seulement quelques idées lancées en l'air, je souris en coin. Je viens effectivement les voir de temps en temps, on peut pas vraiment dire que je m'en occupais. Mais j'aidais un peu Tomoe de temps en temps, c'est une de mes proches amies. J'admets que je suis venu qu'une ou deux fois avec Lottie, mais c'est aussi parce que j'ai pas envie de la leur imposer ? Mais je crois qu'ils l'aiment bien aussi, ils étaient toujours penchés au dessus d'elle a essayer de lui parler, je ris.

C'est là que j'me rends compte que malgré les épreuves, j'commence à retrouver un peu de stabilité. Parce que je suis capable de rire et de sourire comme ça en pensant à ma fille et aux autres gamins, que je suis content qu'on puisse faire des choses pour eux. C'est important pour moi. C'est aussi ce qui fait mon équilibre, quelque part ?

Alice, je ne la connais pas vraiment. Je ne sais même pas pourquoi on parle autant, mais c'est spontané et ça me plaît. Puis bon, Tomoe m'avait déjà parlé de cette télépathe qui l'aidait avec les enfants, j'imagine que c'est elle. Elle fait du bon boulot.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Mer 25 Avr 2018 - 22:36

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 706
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

La discussion se déroule, Aaron répond avec facilité à sa question. Le combat était donc considéré comme la solution la meilleure... Non, la plus facile. Alice était assez d'accord. C'était facile, c'était trop facile de se battre. C'était trop simple et à la fois bien plus rapide qu'une longue discussion sur l'état d'esprit de la personne. Comment lui faire prouver sa dévouement ? Comment créer une... Implosion sinon ? Alice reste assez perplexe quant à cette perspective. Il y a d'autres façons d'imploser. D'autres façons de s'engager. D'autres façon de prouver sa valeur, même en terme de protection. Parce que si Alice ne savait pas se battre encore, elle n'en arrivait pas moins à protéger les autres, et elle était très consciente.

« Je vois... Je crois que je comprends. J'aimerai bien voir un défi plutôt qu'un combat un jour... Enfin, on verra bien ahaha ! »

Son rire redevient léger. Elle se demande comment cela sera, si elle décide de devenir Master. Enfin, elle avait déjà eu cette discussion avec Houston. Devenir Master était clairement une option. Une jolie option pour aider les autres. Evidemment, Alice. Et puis s'il fallait se dépasser, ça intéresse toujours la Terre... Qui n'arrête pas de jouer avec les limites de son énergie pour voir jusqu'où elle peut aller. Repousser ses capacités, sans cesse. Changer, parce qu'elle veut toujours être mieux, être ce qu'elle aimerait. Alice se donne les moyens, à sa drôle de façon.

Le Master complimente son projet, sa façon de faire. La Terre lui adresse un immense sourire, réellement touchée par sa remarque. Alors il s'en occupait un peu avant, trop chouette ! Oui, elle l'avait bien deviné, parfois, Tomoe parle d'Aaron de façon très douce. Alice apprécie beaucoup la Master, qui l'encourage beaucoup à prendre des initiatives, et l'aide beaucoup à progresser aussi. Elle appréciait son regard expérimenté pour l'aider. Elle comprend très bien pourquoi elle peut être une très bonne amie. Elle rit un peu lorsqu'il parle de Lottie, alors qu'une expression un peu surprise passe sur son visage.

« Tu pourrais la ramener bientôt ! Enfin, quand tu seras remis, évidemment. Je suis certaine qu'ils seraient contents. Tu sais, les visites les rendent toujours tout fous... Tomoe râle toujours un peu, mais je sais qu'au fond, elle est contente de les voir heureux comme ça. Elle a beaucoup de courage pour s'occuper aussi bien d'eux. Je suis contente de pouvoir travailler avec eux. Ils sont adorables, et toujours pleins d'idées nouvelles ! »

C'était du positif, pour tous. Alice regarde les marches de l'escalier, écoute la personne qui monte les marches et s'arrête à l'étage du dessous. C'était agréable de discuter, là.

« Elle est encore un peu petite, mais si tu veux quand Lottie sera un peu plus grande, je pourrais te montrer ce que je fais faire aux petits, pour que tu puisses le faire avec elle et Nicolas ! »


La vie fait toujours mal, mais l'important est de tenir debout • Alice ♥ Alice%20Signa

Moonshine:
 
En ligne##   Ven 27 Avr 2018 - 22:33

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3179
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Peut-être qu'on en reverra un, un jour, de défi. J'ai un sourire doux en imaginant le genre de choses qui peuvent se faire. Haley avait trouvé un défi inventif fut un temps, pour une étoile titan ; quelque chose comme fait tenir le plus longtemps possible, ou dans un temps imparti, quatre colonnes de bois auxquelles Haley avait mis feu... Quelque chose de ce type, je ne me souviens plus bien. En même temps, ça fait quelques années maintenant, et j'ai un peu perdu le compte entre toutes les masterisations que j'ai vues. C'est ça d'être arrivé parmi les premiers de la première génération, aha... Avant que Terrae ne soit fermée pendant un temps. En même temps, on avait besoin de faire quelques travaux pour agrandir l'endroit, pour le coup...

La discussion se poursuit bientôt sur les petits de Terrae ; ces pauvres gamins qui ont pas eu une vie facile non plus, mais qu'on aide à se reconstruire. Ca fait du bien parfois de voir qu'ils retrouvent un membre de leur famille, ou au moins quelqu'un pour s'occuper d'eux. Il est pas souvent arrivé d'en voir devenir majeurs, encore, parce que l'institut est pas encore assez vieux pour ça ; mais quand ça arrive, ça nous émeut toujours énormément. Recommencer une nouvelle vie, plus belle. Plus douce, peut-être...

—Aha, oui, ils sont absolument géniaux, je souris. Et puis, elle râle pour la forme tu sais, je suis pas sûr que ça la dérange réellement, elle est contente quand on peut faire des trucs tous ensemble. Mais oui, promis, promis, je ramènerai Charlotte un de ces jours. J'y pense juste pas tellement.

Mes deux sourcils se haussent avec bonheur.

—Oh oui totalement ! Je veux bien, ça peut être vraiment chouette. Jérémy aussi voudra sûrement participer… même s'il ne le dit pas.

Sourire en coin. Je nous imagine tous les quatre en train de faire des petits ateliers ; ça pourrait être chouette. J'essaie de contenir l'expression attristée qui me vient lorsque je repense au mur avec les peintures de mains qu'on a faites y a quelques années. Un jour, la même chose, peut-être ?

Entendre des gens monter les escaliers me ramène tout doucement dans le réel. Je cligne des yeux et lance un sourire à Alice.

—Enfin bon, j'suis désolé de t'avoir accaparée tout ce temps ! Je pense que je vais retourner dans ma chambre pour me reposer un peu, comme ça je te laisse à tes occupations.

D'un geste lent, je m'accroche à la rambarde de l'escalier et grimace alors que j'essaie de me remettre debout. Ma béquille m'aide un peu à me retenir, mais c'est laborieux.

—Merci pour le moment de papotage. À la prochaine ! Je tâcherai de venir vous embêter avec Charlotte !

Je lui fais un petit signe, sans me départir de ma bonne humeur, et clopine jusqu'à retrouver ma chambre. Pouah, le matelas va me faire un bien fou, là !



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

La vie fait toujours mal, mais l'important est de tenir debout • Alice ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Hôpital.