Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~]
##   Dim 5 Nov 2017 - 21:22

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tahia Makoto
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Elle était retournée à l'intérieur du bâtiment, essayant d'ignorer ce qu'il se passait autour d'elle, les exclamations de panique, la peur qui transparaissait à travers la voix des étudiants. Tout le monde était dans un état lamentable, essayant de comprendre ce qu'il se passait, les raisons derrière cette annonce survenue quelques minutes plus tôt. Mais tout cela, Tahia cherchait à l'ignorer, se concentrant sur son principal objectif: regagner l'infirmerie et s'y enfermer. Heureusement que cette dernière se trouvait au rez-de-chaussée et il ne fallut pas longtemps à la jeune femme pour la rejoindre avant de fermer la porte derrière elle et de s'y appuyer, poussant un long soupir quand enfin, tout bruit extérieur ne lui parvenait plus aux oreilles. C'était vraiment une étrange journée et elle ne savait vraiment pas quoi penser de ce qu'il venait de se passer. Terrae était réellement en danger? Qu'est ce qui avait bien pu se passer ces derniers mois pour en arriver à un tel point qu'on les prive de leurs pouvoirs, leur instaure un couvre feu et interdise désormais certains lieux? Un frisson parcourut le corps de la brune alors qu'elle réalisait de nouveau cette affreuse vérité: elle n'avait plus ses pouvoirs. Remontant ses mains vers son visage, il ne lui fallut pas longtemps pour voir que ces dernières tremblées, les seuls signes montrant à quel point son esprit était dans le même état de panique que tous les autres résidants de l'institut. Et puis...il n'y avait plus que le Vide désormais. S'il semblait plus calme depuis le jour où elle avait combattu dans l'arène, la désormais absence de ses pouvoirs ne le rendait que plus présent encore, quelque chose qui n'arrangeait en rien l'angoisse de la Guérisseuse. Elle ne voulait plus revivre cette période...

Fermant les yeux, Tahia se força à prendre de longues respirations, tenant au moins à calmer ses tremblements naissants. Elle ne devait pas paniquer, ce n'était pas le moment. Après de longues minutes de silence, elle rouvrit lentement les yeux et se décida à faire quelque chose, ne serait ce que pour s'occuper l'esprit et oublier temporairement ce qu'elle venait d'entendre quelques instants avant. Aussi décida-t-elle de continuer son rangement initialement commencé avant que l'Appel n'ait résonné. Ce qu'elle fit pendant quelques minutes, inspectant les médicaments et bandages, rangeant les boites à leur place après qu'elle se soit assurée que tout était bien là. Jusqu'à ce que soudainement, une des boites qu'elle tenait lui échappe des mains, s'écrasant au sol et faisant s'éparpiller son contenu partout autour d'elle. Soupirant, l'Air s'accroupit et récupéra la boite tombée avant de faire de même pour ce qui se trouvait au sol. Et à mesure qu'elle récupérait chaque élément, ses mains recommencèrent à trembler, la forçant à resserrer sa prise sur la boite pour éviter une nouvelle chute de cette dernière. Cela ne servait à rien, sinon à la faire encore plus angoisser, à lui rappeler qu'elle ne pourrait peut être plus utiliser ses pouvoirs de Guérison. Même si elle pouvait soigner sans avoir nécessairement besoin d'eux, leur présence suffisait à la rassurer, au même titre que lorsqu'elle pouvait voir le vent autour d'elle et l'entendre. Là maintenant, elle avait l'impression d'être aveugle et sourde, d'être enfermée quelque part avec l'impossibilité de sortir. Elle étouffait.

Se relevant après avoir tout récupéré, Tahia posa rapidement la boite sur une étagère avant de se diriger presqu'en courant vers la porte avant de sortir et de fermer la pièce à clé. Même dans cet endroit qui pourtant lui apportait calme et apaisement, voilà que maintenant, elle avait l'impression d'être enfermée. Dieu qu'elle détestait cette sensation... Son regard se posa sur les couloirs désormais vides, se demandant un instant ce que pouvait bien faire les autres étudiants. Surement appeler leurs amis, tenter de se rassurer entre eux... A ce moment là, plusieurs visages lui vinrent à l'esprit. Nicolas, Asbjorn, même Ys et Aaron. Allez savoir pourquoi les deux Masters lui venaient aussi à l'esprit. Elle aurait voulu y retourner, ne serait-ce que pour s'assurer que ses deux camarades allaient bien mais la brune savait que si elle retournait dehors, elle céderait totalement à la panique qu'elle tentait déjà avec difficultés de contrôler. Elle se débrouillerait, leur enverrait un message pour savoir s'ils tenaient le coup, ce dont elle avait énormément de doutes... Cependant, elle ne savait alors pas où aller. Sa chambre? Non, elle se sentirait encore pire que dans l'infirmerie. Mais alors où? Où pouvait-elle aller et ne pas avoir l'impression d'étouffer chaque seconde... Sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte, les pas de l'Air la guidaient vers un endroit précis, qu'elle n'était pas retournée voir depuis longtemps. Elle survola les marches des différents étages de Terrae et ce fut seulement face au dernier escalier qu'elle sut où elle se rendait. Le toit.

Sans hésitation, la jeune femme gravit les dernières marches, avant de se retrouver face à cette porte qu'elle n'avait plus ouverte depuis presque deux ans, quand elle y réfléchissait maintenant. Ce fut un léger courant d'air qui l'accueillit alors qu'elle ouvrit la porte mais malgré tout toujours cette absence. Tahia fit quelques pas sur le toit avant de tourner légèrement sur elle même afin d'avoir une vision complète de l'endroit. Rien n'avait changé ces deux dernières années. A quand remontait la dernière fois qu'elle était venue ici? Avec le jeune Aaron Eran, son 'petit frère', quand il était passé Etoile... Cela lui paraissait si loin, en cet instant, et pourtant, la brune s'en souvenait parfaitement. Elle n'était plus revenue depuis alors qu'elle avait toujours aimé cet endroit. Là où elle était la plus proche du ciel et de l'air. Mais maintenant...cela lui paraissait vide et silencieux. Elle ne voyait plus toutes ces arabesques tourner autour d'elle en une danse de lumières blanches, grises et argentées, elle n'entendait plus cette douce mélodie et ces murmures dans ces oreilles et qui apaisaient son esprit. Tout cela n'existait plus. L'Air se rapprocha alors du bord, s'accoudant à la rambarde et observant l'horizon un instant avant de porter ses yeux vers le bas. C'est fou comme le monde lui paraissait si petit et lointain alors qu'elle voyait encore bon nombre d'élèves dans la cour.

"Pourquoi j'ai l'impression que cela se répète à chaque fois...? Quand je recommence à devenir heureuse en ce bas monde..."

Soupirant, Tahia regarda cette fois-ci le ciel. Il n'était pourtant pas tard mais déjà le jour commençait à décliner, bientôt la lune viendra prendre la place du soleil. Un cycle pourtant normal, existant depuis la nuit des temps et pourtant, les jours ne se ressemblaient jamais. La jeune femme pensa alors à quelque chose qu'elle n'avait pas fait depuis longtemps. La dernière fois remontait à quelques mois désormais, le jour de son Etoilisation. Après tout, cela lui changerait les idées. Se redressant, elle prit une grande inspiration, pensant à la mélodie dans sa tête avant que les premières paroles ne quittent ses lèvres:

Don't you think of me enough?
I've been burning my heart out
I've got to face, need to tell you
I won't run because I'm reticent

You will know you're reborn tonight
Must be ragged, but I stay by your side
Even if my body's bleached to the bones
I don't want to go through that ever again

So cry no more, oh my beloved
Go ahead, be proud and fight it out
You are the ONE, our rising star
You guide us far to home yet girt


[HRP: Je pouvais pas m'empêcher de mettre cette musique ^^]


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Signat10

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Gris (OST) Part 1 & 2 - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Dim 5 Nov 2017 - 22:19

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2654
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Même enfermé dans l'infirmerie, on pouvait entendre des cris de panique provenant du dehors. Mitsu, où es tu? Putain pourquoi elle est partie sans rien dire? Elle déconne sérieux, c'est pas le moment d'en faire qu'à sa tête!!

Une fois Ryu posait sur son lit et prit en charges par les infirmières disponibles et aptes à travailler, Ys prit congé. 
Il n'avait pas de temps à perdre. Il se sent nu sans ses pouvoirs, démunis et faible. Comment peut il sauver cet institut s'il n'a plus rien?! 

Sur la route, il croise des résidants mal au point. Le chaos, Ryu les a sombré dans le chaos. 
Son regard glisse de gauche à droite, il est en plein cauchemar. 
Il s'empare immédiatement de son téléphone une fois dans le couloir. Appuyé contre le mur, évitant de rentrer en contact avec des arrivants tout aussi mal fortunés, Ys appelle la Master. 
Ca sonne même pas! Il n'y a rien! Aucun réseau. 

"Merde!"

Lâche énervé le Master. Il va vraiment péter un plomb. Jusque là il avait réussi à contenir toute cette rage mais faut pas abuser, à un moment donné, il va flancher, c'est déjà pas mal qu'il ait tenu aussi longtemps, étrangement. 
Bref, il laisse tomber, cela mène à rien. Il appelle par la suite Joyce: répondeur. Mathéo: répondeur aussi. C'est bon, c'est trop. Violement, il jette son téléphone contre le mur d'en face. 
Ce dernier explose en milles morceaux. Le temps d'un instant, il reprend son souffle.

"Calmes toi. Calmes toi."

Lacement, il laisse glisser ses mains sur son visage. Réfléchis putain. Il faut trouver une solution. Il faut trouver Hideko. Putain pourquoi elle est pas là aussi? C'est son école après tout. Ils sont tous sous sa responsabilité. Putain pourquoi elle est pas là???!
Grinçant des dents, Ys respire lourdement. Finalement, réfléchir ne l'aide pas non plus. Ces questions le torturent de plus belle et le lance à nouveau dans les bras de la déchéance. 

Le calme semble être revenu dans les couloirs. Plus personne. Appuyant sa tête contre le mur, le Master fixe le plafond, ne sachant plus quoi faire. Quand soudainement, il entendit une porte s'ouvrir brusquement. Déviant son regard lacement vers cette dernière, il vit une chevelure familière. Il hésite un instant, plisse des yeux. Il croit bien la reconnaître.

"Tahia...?"

Il vit sa silhouette disparaitre dans les escaliers. Là où elle va, il n'y a personne. Clairement, tout le monde est en train de courir dans tous les sens, mais dans la cour, mais pas... l'étage? Pourquoi? 
Quelque peu inquiet, Ys la suit. Il tente de la rattraper du mieux qu'il le peut et quand il découvre que cette dernière se dirige vers le toit, sa crainte ne fait que s'accroitre.
Pourvu qu'elle ne fasse pas de bêtise. Bien qu'il ne connaisse pas tous les détails, il sait à quel point la jeune femme pouvait être au plus mal. Il en a suffisamment fait les frais.
Deux à deux, il monte les marches à vive allure. 
Une fois là haut, il ouvre la porte brutalement et découvre la jeune femme près du bord. 
Il ne réfléchit plus, il court à sa portée. Il n'entend pas son chant, il a un casque. Il ne veut pas la voir sauter, il ne veut pas.
Alors, aussitôt, une fois qu'il est suffisamment prêt, il attrape son bras et la force à reculer.
Il force tellement fort qu'il la fit basculer en arrière et tous deux tombe. Elle sur lui, lui qui tape l'arrière de sa tête contre le béton.

"Aïe putain!"

Ca fait mal mais c'est surtout irritable comme sensation. C'est dingue. Dans un moment de panique, quand plus rien ne va, on n'est pas foutu de garder son sang froid et on voit le mal partout.
Au moins, il en est persuadé, il a sauvé la jeune femme.
Se frottant l'arrière de la tête, il tente de se redresser pour fixer Tahia.

"Faut pas faire ça Tahia sinon ça signifierait que t'as abandonné!"


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Dim 5 Nov 2017 - 23:47

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tahia Makoto
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

La chanson faisait peu à peu son effet et l'esprit de Tahia se déconnecta un instant de la réalité, lui faisant oublier tout ce qui l'entourait, tout ce qu'elle entendait. Plus rien n'existait, mis à part les mots qu'elle chantait et ce que son esprit visualisait. Un instant, elle avait l'impression d'être dans la forêt, le lac à quelques pas d'elle tandis qu'elle regardait la surface lisse, adossée contre un arbre. Le lac faisait miroiter une magnifique pleine lune tandis que des milliers de petites étoiles venaient apporter une lueur supplémentaire. Il n'y avait aucun son hormis le souffle du vent à travers les quelques feuilles restant désespérément accrochées aux arbres des alentours. Une multitude d'arabesques dansait sur la surface de l'étendue d'eau tandis que quelques doux chuchotements parvenaient à se faire entendre ça et là. Oui, la jeune femme se sentait vraiment bien, libérée de cette angoisse qui lui tordait l'estomac et dont elle n'avait pas réussi à se libérer jusqu'à présent. Ici, elle oubliait ses inquiétudes à propos de Terrae, de ce qu'il s'était passé juste avant, de la panique qui avait pris le contrôle de tout le monde dans l'institut. Si elle pouvait rester en ce lieu plus longtemps, cela serait tellement plus simple. Mais elle savait qu'elle ne pourrait pas, pas quand elle savait que tout Terrae était surement en danger et qu'elle ne pouvait pas indéfiniment se cacher. Pour une fois, elle voulait bien l'admettre, la brune voulait protéger cet endroit. Cet endroit qui lui avait permis de 'vivre' à nouveau...

Soudain, tout disparut en un instant, ramenant brusquement Tahia à la réalité, sur le toit de l'institut, alors qu'elle se sentit tirer en arrière, lui arrachant un cri de frayeur. Se sentant tomber et s'attendant à un choc, la jeune femme ferma ses yeux par réflexe, ce qui ne lui permit pas d'identifier la personne l'ayant attrapé au bras. Pourtant, elle ne ressentit pas la moindre douleur, pas même la surface dure du toit. Non, elle était sur quelque chose de chaud, visiblement vivant étant donné que cela bougeait et...qui parlait étant donné que cela venait de pousser une exclamation qu'elle comprit très bien et qui lui fit ouvrir aussitôt les yeux. Elle connaissait cette voix. Et il ne fallut pas longtemps à la brune pour que sa pensée soit confirmée.

"Ys?"

Mais qu'est ce qu'il faisait là? L'Air aurait pensé qu'il serait avec les autres Masters pour en savoir plus sur ce qu'il se passait exactement pour que cet état d'urgence soit mis en place. A moins qu'il en vienne... Mais ça n'expliquait pas sa présence ici ni le fait qu'il l'ait saisi au bras et écarté du bord du toit. Avant qu'elle ne puisse lui demander des explications, le jeune homme se redressa légèrement avant de lui dire de ne pas faire ça car cela signifierait qu'elle abandonnait. Ce fut à ce moment là que Tahia se rendit compte de la proximité entre le Tonnerre et elle, de même qu'elle s'aperçut qu'elle était depuis tout ce temps sur lui. Il ne fallut pas plus de quelques secondes pour que l'information parvienne à son cerveau et que le rouge monte à ses joues en un instant et tout autant pour qu'elle se relève d'un coup et s'écarte de quelques pas. Elle n'avait pas eu une telle proximité depuis longtemps, surtout quand il s'agissait d'un homme, et c'était véritablement gênant quand elle n'était pas préparée à ça. Se forçant à chasser la gêne apparente sur son visage, la Guérisseuse se concentra sur son camarade.

"Qu'est ce que... Qu'est ce que tu fais ici? Tu n'es pas avec les autres Masters? Et puis, pourquoi tu m'as attrapé comme ça? Avoir accès au toit pour être tranquille et essayer de ne plus penser à ce qu'il se passe en bas est interdit aussi?"


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Signat10

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Gris (OST) Part 1 & 2 - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Lun 6 Nov 2017 - 21:47

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2654
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Décidemment, cette journée s'annonçait longue. Très longue. Ys allait bientôt regretter ces moments où il se plaignait de l'ennui. Finalement, c'était mieux avant, quand il n'y avait rien à faire de la journée. C'était mieux. 

Se frottant l'arrière de la tête, le Master se redresse tant bien que mal tandis qu'il sentit Tahia reprendre conscience à son tour. Manquerait plus qu'un terrien ne les quitte. Ok, c'est l'anarchie. Ils sont tous perdus et les Masters sont pas capables de leur apporter des réponses. 
Mais il ne faut pas quelqu'un se... Rien que d'y penser, le garçon a du mal à déglutiner.
Yuki. Il se souvient d'une Yuki. Elle, elle a renoncé. Ca remonte à loin maintenant. Quelques temps après son arrivée peut être, mais il se souvient encore de son visage triste, perdu, seule. 
Il avait bien vu que quelque chose clochait. Mais il était encore trop..... jeune. 
C'est peut être ça et jamais il ne lui serait venu à l'idée qu'un jour, quelqu'un abandonne toute humanité.

Tahia. Il est hors de question que l'histoire se répète. Surement parce qu'il a avait vu dans son regard aussi une panique, un appel à l'aide, une envie d'abandonner. Alors oui, il s'était un peu habitué à sa compagnie. Il voulait la sortir de ses terreurs. Cet entrainement dans l'arène était un début. Alors peut être que oui, dans le fond, elle comptait un peu.

"Les autres Masters? Mais j'en reviens!!"

Riposte-t'il tandis qu'il cherche du regard son interlocutrice.
Croisant son regard, il relance de plus belle, quelque peu énervé de son comportement. Non mais pourquoi elle est sur la défense? Un merci aurait suffis!

"Non mais tu crois quoi? J'allais pas rester les bras croisés et te regarder te je-"

Le Master s'arrête soudainement quand les paroles de la demoiselle firent un second tour dans sa tête. Elle a dit quoi au juste? Etre tranquille? Faire le vide? 
*Ah....  vent*
Interloqué, il reste stoique tout en fixant la demoiselle, la bouche entrouverte.

"Attends, tu veux dire que tu... Tu n'allais pas... Tu... Réfléchir, ici?"

Ok, il se sent bien con là. Tellement qu'il en devient tout rouge. Non mais elle allait mal le prendre en plus si elle se doutait des inquiétudes du rouquin. Si elle comprend qu'il a pensé à un éventuel suicide, c'est lui qui va être balancé par dessus bord. 
Se relevant aussitôt, tout en se dépoussiérant, le garçon reprit d'un ton agacé.

"Ouais mais c'est de ta faute aussi. On part pas toute seule dans un moment de crise. On t'a jamais dis de ne pas rester groupé?"

Ouais, il retourne sa veste là. C'est qu'il se sent bien idiot et honteux d'avoir réagit aussi bêtement. D'ailleurs, il n'ose même plus affronter son regard. Il est beau le Master.


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mar 7 Nov 2017 - 0:36

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tahia Makoto
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

La réaction d'Ys ne s'était pas faite attendre et Tahia fut un instant déstabilisée. Bon certes, elle avait peut être un peu exagérée en lui répondant ainsi mais elle ne comprenait toujours pas la réaction et le geste de son camarade. Et en tenant compte du fait que la jeune femme venait juste de réussir à apaiser enfin son esprit, voilà que le Tonnerre avait balayé ça en un instant, ce qui actuellement n'avait pas particulièrement plu à la demoiselle. Si dans un premier temps, le jeune homme lui répondit qu'il revenait de ce qui semblait avoir été une réunion avec les autres Masters, sa deuxième réponse fut quelque peu...étrange? Car ce qui ressemblait à une sorte de début de sermon, s'arrêta en un instant, comme si le roux venait de réaliser quelque chose. Quelque chose qui échappait totalement à la Guérisseuse alors qu'elle le fixait désormais d'un air intrigué. De quoi parlait-il? Ou plutôt, sa réaction laissait à penser qu'il avait cru qu'elle allait faire quelque chose... Mais quoi? Quand elle était montée sur le toit, l'Air n'avait aucune arrière pensée, si ce n'est essayer de se changer les idées et d'oublier quelques instants le chaos dans lequel était plongé Terrae. Et ce n'était pas faute d'avoir essayé...

Ce furent les balbutiements du Tonnerre qui sortirent Tahia de ses réflexions, la faisant de plus en plus s'interroger sur ce qu'Ys avait pu s'imaginer. Mais qu'est ce qu'il avait cru, à la fin? En tout cas, il semblait affreusement gêné, si l'on tenait compte du rouge qui venait de prendre place sur ses joues alors qu'il se relevait. Léger froncement de sourcils de la part de la brune lorsque le jeune homme déclara que c'était de sa faute à elle, qu'elle n'avait pas à partir comme ça dans ce genre de situation et qu'elle aurait dû rester avec les autres. Pour qu'elle panique encore plus qu'elle ne l'était peu de temps avant alors qu'elle était toute seule? A choisir entre les deux, l'Air préférait largement s'isoler du mouvement de panique plutôt que d'y rester, d'angoisser et ne plus rien contrôler. Si tout le monde cédait à la panique à ce point, les choses n'allaient être que pires encore et plus rien ne pourrait alors arrêter cette situation et l'empêcher de prendre des proportions plus graves et dangereuses pour chaque personne présente et concernée.

"Si j'étais restée en bas, j'aurai été totalement démunie et j'aurai cédé à la panique comme les autres. Quand j'ai essayé de me calmer à l'infirmerie, je tremblais au point de ne même plus tenir une simple boite et j'avais l'impression d'étouffer. Je n'ai même pas essayé ma chambre parce que le résultat aurait été bien pire. Le toit était le dernier endroit où je pouvais espérer avoir un semblant de calme et tenter de me rassurer un minimum..."

Non, la Guérisseuse n'était pas en train de reprocher au Tonnerre qu'il venait de la déranger et gâcher tout espoir pour elle de ne plus penser au chaos qui venait de se déclencher quelques étages en dessous d'eux. D'autant plus que, elle voulait quand même avoir une réponse à la fin.

"Et tu ne m'as toujours pas expliqué pourquoi tu m'as attrapé comme ça. Tu pensais que j'allais faire quoi, sérieusement? Sauter du toit?"

Ce fut au tour de Tahia de s'arrêter alors que sa dernière question vint se reloger dans son esprit. Elle fixa par la suite Ys, son expression agacée devenant peu à peu une expression inquiète. Il n'avait quand même pas...cru ça? Mais après ce qu'il s'était passé dans l'arène lorsqu'elle avait relâché son pouvoir, peut être que le jeune homme restait inquiet à son sujet... Détournant le regard, l'Air ne pouvait s'empêcher de se sentir un peu mal sur le coup.

"C'est ça, n'est ce pas? Tu...as cru que j'allais sauter?"


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Signat10

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Gris (OST) Part 1 & 2 - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Mar 7 Nov 2017 - 22:30

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2654
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Ys le sait bien. Chaque personne a sa manière d'encaisser le coup. Certains préfèrent prendre les armes, d'autres usent de leurs poings pour vider cette rage ou bien ils évacuent cela par le chagrin. Et puis y a ceux qui ont besoin de solitude pour faire le vide. Tahia a tenté de faire le vide, seule dans son coin. Ce n'est pas le problème. Le Tonnerre le sait bien, il ne lui en tient pas responsable de ce choix. Seulement, avec la panique, il était devenu un peu parano. Il s'en voulait bien plus qu'il aurait pu lui en vouloir. C'était juste un prétexte, une fausse excuse.

Au moins, dans le fond, il est rassuré que cette dernière n'ait eu aucune idée sombre. C'est surement là le plus important qu'il retient, le reste passe en second plan. Tentant de calmer ses émotions, le Master glisse son regard sur la brune. Elle a tenté de se justifier et s'emporte aussitôt. C'est drôle mais elle prend autant les choses à cœur et on croirait voir une enfant qui se fait disputer. 
*Désolé, je suis de mauvaise foie, tu n'as pas besoin de t'emporter.*
Il aurait aimé pouvoir lui dire mais il serait alors découvert au grand jour. Quoique ce fut bientôt le cas.
Et lorsque cette dernière insinue l'idée de sauter du toit, leurs regards se croisent et elle comprend. Déglutinant difficilement, Ys fuit tout autant qu'elle son regard. Elle lui demande, pour en être sûr qu'il s'agissait de ça. Pour s'assurer qu'il était bel et bien un idiot.
Maladroitement, il passe sa main derrière sa nuque.

"Bah... C'est juste que les gens agissent différemment quand il perdent le contrôle. Quand plus rien ne va."

A chacun sa façon d'agir, n'est ce pas? 
Lacement, son bras retombe le long de son corps. Le Master est gêné mais il ne doit pas laisser le silence s'installer.

"Je t'ai vu en sortant de l'infirmerie. Je t'ai suivis jusqu'ici. C'est tout."

Ouais même en le racontant, il se rend compte qu'il a vraiment agis comme un idiot. Pas la peine d'en faire tout un fromage hein? Ouais enfin n'empêche que Tahia doit mal le prendre. Elle doit penser que ce dernier n'a pas confiance en elle et la pense faible. Ce qui est faux.

"C'est juste que... que je ne voulais pas qu'il t'arrive quelque chose."

Souffle-t'il.
Ce n'est pas uniquement parce qu'il était devenu Master qu'il était responsable de tous. Ca, c'est son rôle de Master. Mais humainement, et en tant que connaissance, il tenait un peu à elle. C'est surement ça. Il la considère comme une amie. Même s'ils n'ont pas partagé autant de temps ensemble, il pense connaître des choses bien plus intimes et ce même pour peu de temps passé ensemble. 
Un soupir lui échappe. Décidemment, s'exprimer sur les sentiments et ses blabla, ce n'est vraiment pas de son fort. Et puis c'est bon, il est submergé par cette histoire de couvre feu et d'insécurité.
Une cigarette. C'est ce qu'il faut pour refaire tomber la pression. Alors automatiquement, il en sort une et l'allume. Oh et tiens, il tends même le paquet à la brune. On ne sait jamais.

"Je te préviens si tu reste ici au delà vingt heure passé, je serai obligé de te mener jusqu'à ta chambre. Même si je dois te porter sur le dos!"


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mer 8 Nov 2017 - 0:21

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tahia Makoto
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

L'idée du suicide était quelque chose qui n'avait jamais traversé l'esprit de Tahia. Même plus jeune, quand elle n'allait pas bien ou était réellement désespérée, elle n'y avait jamais songé un seul instant. Et ce n'était surement pas maintenant que la soudaine envie de mourir lui viendrait. Et pour cause: une part de la jeune femme était morte depuis des années déjà et n'avait laissé rien d'autre que le Vide qui l'habitait désormais. De ce fait, elle n'avait jamais vu l'intérêt d'aller jusqu'à un tel extrême, c'était même au contraire quelque chose qu'elle espérait ne jamais voir un jour, que cela soit d'un inconnu à quelqu'un qu'elle connaissait et appréciait. Mais toutes ces choses sur son passé, sur ses impressions vis à vis d'elle, vis à vis du monde, Ys n'en savait rien, n'en avait pas la moindre idée. Sans doute se trouvait-il idiot d'avoir réagi ainsi, là où la Guérisseuse trouvait, après réflexion, qu'il avait peut être bien agi. Certes, elle n'aurait toujours pas eu envie de sauter du toit mais si ça avait été quelqu'un d'autre, quelqu'un qui au contraire y aurait songé, le geste du Tonnerre aurait permis de sauver une vie. C'est pourquoi, en dépit de l'agacement qu'elle avait ressenti dans un premier temps, la brune se dit que non, ce n'était pas stupide.

Mais visiblement, le jeune homme devait penser le contraire, bien qu'il déclara que les gens agissaient différemment lorsque tout allait mal et qu'ils perdaient le contrôle, ce que Tahia pouvait admettre étant donné qu'elle préférait s'isoler plutôt que de rester auprès des autres. Quelque chose qu'elle ne faisait pas autrefois mais qui s'était développé au fil du temps, lorsque la peur de perdre quelque chose dès qu'elle s'y attachait, avait commencé à s'insinuer en elle. C'était surement paradoxal quand on y réfléchissait: la jeune femme souhaitait s'entendre et se lier d'amitié avec les gens mais d'un autre côté, elle était effrayée à l'idée de s'attacher à eux par crainte de les perdre un jour. Oui, un vrai paradoxe... Les paroles d'Ys la ramenèrent de nouveau à la réalité, ce dernier lui expliquant qu'il l'avait vu après être sorti de l'infirmerie et qu'il l'avait suivi jusqu'au toit. Si l'Air ne fit aucune remarque sur le coup, ce fut une toute autre histoire lorsque le Tonnerre rajouta qu'il ne voulait pas qu'il lui arrive quelque chose. Elle ouvrit la bouche avant de la refermer tandis qu'elle regarda un instant son camarade avec de grands yeux  avant de détourner le regard. Il s'était inquiété pour elle... C'était stupide mais la brune se sentit à la fois heureuse et coupable. Heureuse qu'en dépit de la panique générale, quelqu'un ait pensé à elle et s'est inquiété de son état, et coupable parce qu'elle avait causé bien malgré elle une inquiétude supplémentaire à quelqu'un...

Force était d'admettre que la Guérisseuse appréciait réellement Ys, en dépit d'un départ très chaotique pour eux deux et qui s'est étonnamment terminé en une sorte de trêve, bien que Tahia ne lui avait aucunement tenu rigueur de ce qu'il s'était passé dans sa chambre comme dans l'arène. Quoiqu'elle n'aurait jamais imaginé partir sur une bonne relation avec quelqu'un après qu'ils aient failli, en quelque sorte, s'entretuer. Comme quoi, la normalité n'était pas la même partout... Ce fut un mouvement du Tonnerre qui attira de nouveau l'attention de la brune alors qu'elle le vit sortir une cigarette avant de l'allumer. Elle déclina d'un mouvement de tête l'offre de cigarettes du jeune homme avant que ce dernier ne lui rappelle le couvre-feu de vingt heures, la menaçant de l'y emmener si elle ne respectait pas l'heure, quitte à la porter sur son dos. Cette dernière remarque arracha un petit rire à l'étudiante avant qu'elle ne lance un regard de défi à son opposant.

"Je serai curieuse de te voir essayer. M'approcher ne te fait plus peur maintenant?"

Bien qu'elle fut amusée par le fait qu'elle puisse dire ce genre de remarque maintenant, Tahia prit par la suite une expression plus calme, peut être même un peu gênée, car elle baissa légèrement les yeux alors qu'elle rajouta:

"Merci...de t'être inquiété pour moi. Peut être que pour toi, et compte tenu de mon cas, ton geste était stupide mais je te remercie quand même de l'avoir fait. Simplement que...le suicide est certainement ce qui ne me viendra jamais à l'esprit, même en étant au fond du gouffre."

Bon, elle n'avait pas spécialement envie de le rappeler mais étant donné qu'Ys n'avait pas dû en prendre pleinement conscience, la Guérisseuse préféra mettre ça au clair une fois pour toute.

"Et puis, il est hors de question que je meurs ou quoi que ce soit d'autre tant que je n'aurai pas remboursé la dette que je te dois!"


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Signat10

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Gris (OST) Part 1 & 2 - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Mer 8 Nov 2017 - 21:55

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2654
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Le rire cristallin de la jeune femme résonne. Ce n'est qu'un détail, mais ce rire a le don de détendre un peu l'atmosphère. Depuis cette annonce, c'est la panique générale. Alors oui, quelqu'un qui rit, ça fait du bien.
Rangeant son paquet à sa place initiale, Ys relève le regard sur la demoiselle. Au moins, elle a gardé son sens de la répartie.

"Je pense que, du moins, je peux te frôler."

Lâche-t'il derrière un sourire. 
On ne peut pas dire qu'ils se sont liés d'amitié dès le départ. Ce fut même brutal par moment. Surement sur un malentendu, ils avaient finis par se découvrir. Surement depuis ce jour, dans sa chambre, où il avait lu cette panique dans son regard. Cette panique familière. 
Depuis, ils avaient appris à communiquer différemment. 
Malgré tout, il reste encore une distance, peut être respectueuse. Oui, c'est surement ça sinon quoi d'autre? 

Crachant de nouvelles bouffées, le Master entendit les paroles de Tahia. Des remerciements? 
D'accord, clairement c'était voyant qu'il se sentait bien idiot pour son emportement. Et désormais, il se sentait encore plus idiot d'être aussi transparent. Ok, il ne sait pas garder son sang froid. Mais passons. 
Ce qui lui retient le souffle, ce sont ces paroles. Jamais Tahia ne serait une personne qui abandonnerait et ce devant n'importe quelle difficulté. Dans le fond, le jeune homme est rassuré. Il pourra cesser de s'inventer des films. Oh bien sûr, ça ne l'empêche pas de garder un œil sur elle, comme avec n'importe qui puisqu'il est devenu Master. Enfin pas seulement. Certes, c'est désormais son devoir de veiller sur chaque résidant. Mais avec ses amis proches, c'est différent. Avec Tahia, c'est différent.

Et lorsqu'il croise son regard, la cigarette un peu penchée, surprit par cet aveu, il n'en reste pas moins indifférent quand cette dernière parle d'une dette.

"Non, pas de ça avec moi. Je compte pas les points."

Il ne s'agit pas d'un rendu quel qu'il soit. S'il avait décidé de l'aider c'était par pure envie et rien d'autre. Il ne pourrait jamais imposer à quelqu'un une reconnaissance. 
Quand il s'attarde sur cette dernière, il est assez surprit, agréablement, de lire autant de détermination dans son regard. Allez, faut bien détendre tout ça sinon sa tête va tournée.

"Au pire, fais moi un bon repas et on sera quitte!"

Lance-t'il d'un large sourire qui laisse transparaitre ses canines.
Ouais, c'est un parfait deal ça! Et puis sérieusement, la bouffe c'est la vie. Alors si elle tient tant à une ardoise, un simple repas copieux et hop! Tout honneur est sain et sauf.
La lumière douce de la journée baisse et se transforme dans un orangée flamboyant. Se détournant de son interlocutrice pour découvrir un couchée de soleil, le sourire du garçon s'efface doucement. 
On peut encore entendre des appels en bas. Y a toujours autant de panique et pourtant, cette transition entre la journée et la nuit parait si calme, si poétique.

"Je te promet que tout rentrera dans l'ordre. Toi et les autres, vous retrouverez vos pouvoirs."

Une promesse est une promesse. Et qu'importe les difficultés à relevées pour la tenir, le Master irait jusqu'au bout. Parce qu'il tient parole, Terrae retrouvera son blason.
Se détournant du paysage, il scruta la jeune femme avant de briser le silence:

"Et c'est moi qui te remercie. Je t'ai entendu ce jour là."

Evidemment, il faisait référence à ce jour dans l'arène où la foule était en délire. Pourtant, sa voix avait transpercé celle des autres. Elle était là, dans les gradins, l'encourageant. Et malgré tout, cette voix lui avait donné du baume au cœur
Un léger sourire se glisse tandis qu'il la fixe, reconnaissant de sa présence en ce jour fatidique. 


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Jeu 9 Nov 2017 - 16:27

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tahia Makoto
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

L'ambiance était étonnamment détendue sur le toit. Pas de mouvement de panique. Pas de désespoir ni de peur. Il y régnait un sentiment d'apaisement et de calme, en total contraste avec ce qu'il se passait en bas. Et plus le temps s'écoulait sur ce toit, plus Tahia sentait son esprit s'alléger de plus en plus, tandis qu'une certaine sérénité s'installait peu à peu en elle. Qui aurait cru que l'arrivée inattendue d'Ys et leur conversation actuelle mènerait à ce résultat, même la jeune femme avait du mal à se dire que c'était vraiment le cas. Et pourtant, elle ne ressentait plus cette atmosphère tendue et étouffante qui la faisait trembler et lui donner envie de fuir et de s'isoler quelque part. Bien au contraire même. Et la réponse du Tonnerre ne fit qu'amuser davantage la Guérisseuse. Il fallait croire que le temps où elle avait comparé le jeune homme à un chihuahua était peut être révolu maintenant, quoiqu'elle était certaine qu'elle arriverait encore à lui faire peur si elle se mettait en colère ou s'il pensait qu'il allait la contrarier. C'était un point à approfondir mais que dans le cas présent, la brune n'avait absolument pas envie d'étudier en détails.

Quand Ys lui fit comprendre qu'elle ne lui devait rien, la jeune femme n'en démordit pas pour autant. Même si son camarade l'avait aidé de son plein gré lors de cet entrainement à l'arène, Tahia ne pouvait s'empêcher d'avoir de la reconnaissance pour lui et une dette envers lui, surtout en tenant compte de l'état dans lequel il était au final. Si l''Air s'en était sortie sans blessure apparente, ça n'avait pas été le cas du rouquin qui y avait gagné plusieurs côtes cassées, de multiples coupures et marques. Alors il était hors de question qu'elle lâche l'affaire à ce sujet, pas tant qu'elle n'aura pas rendu un service d'égale importance. Alors quand le Tonnerre lui déclara qu'elle n'avait qu'à lui faire à manger pour qu'ils soient quitte, la brune hésita longuement entre plusieurs solutions possibles: frapper le jeune homme, le faire passer par dessus la rambarde, rire ou désespérer devant tant de bêtises. Elle opta pour la solution la moins grave du lot, à savoir afficher une expression blasée avant de se passer une main sur le visage en soupirant. Est-ce que tous les Tonnerres avaient ce truc avec la bouffe ou bien c'était uniquement dans certains cas...? Parce que bon, ça passait encore pour Nico, même si elle n'oubliera surement jamais le moment où l'adolescent avait sauté par la fenêtre de l'infirmerie, qui heureusement se trouvait au rez-de-chaussée, pour la simple raison qu'il avait faim et ne voulait pas rester dans la pièce... Oui, elle était sans doute plus indulgente avec le plus jeune, là où elle était désespérée avec le roux.

Suivant le regard du Tonnerre, la jeune femme assista à son tour au couchée de soleil, se trouvant à son tour admirative face à ce spectacle. Et la vue depuis le toit donnait un contraste à la fois beau et surréaliste. Tahia posa son regard sur son camarade lorsqu'il lui promit que tout rentrera dans l'ordre et qu'ils retrouveront. Bien que cela rappela à la brune le chaos qui se passait encore en bas et de l'absence de ses pouvoirs, cette promesse eut l'effet de la rassurer un peu car elle savait. Elle savait qu'il tiendrait parole et ferait tout pour. La suite eut pour effet de faire revenir le rouge au visage de la Guérisseuse alors qu'elle détourna le regard d'Ys, ne sachant pas vraiment où se mettre. Passant une main derrière son cou, elle garda son regard loin du roux, marmonnant avec gêne.

"J'aurai presque voulu que tu n'entendes pas..."

Oui, c'était vraiment gênant quand elle y pensait maintenant. Mais l'ambiance dans l'arène pendant ce combat entre Ys et Aaron, le fait qu'elle voit le jeune homme démuni et incapable d'attaquer le Master, cela l'avait faite réagir plus qu'elle ne l'aurait cru. Elle voulait qu'il gagne, ce qu'il avait fait, et bien qu'elle avait comme beaucoup d'autres paniqué lorsqu'elle avait vu les deux garçons au sol, elle avait été soulagée de savoir que tout allait bien. Soupirant, Tahia se tourna vers son camarade, ne pouvant empêcher un petit sourire d'apparaitre.

"Vous allez tous me provoquer une crise cardiaque à force de m'inquiéter pour vous continuellement... Mais merci. Et félicitations Monsieur le nouveau Master. Par contre, je dois t'appeler comment maintenant? Master Ys? Monsieur?"

Si elle ne pouvait plus l'embêter un peu, ça serait bien triste. La Guérisseuse s'avança alors vers la rambarde avant d'y poser ses mains et fixa un moment l'horizon en silence, le regard perdu sur le ciel teinté d'orange, rouge et jaune tandis que le soleil descendait lentement.

"Ys... Quand on était dans l'arène et lorsque j'ai perdu le contrôle de mon pouvoir...est ce que...est ce que j'ai dit quelque chose?"


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Signat10

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Gris (OST) Part 1 & 2 - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Jeu 9 Nov 2017 - 22:04

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2654
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Ys ne comprend pas réellement le comportement de la brune. Certes, il en était sûr de l'avoir entendu lors du combat dans cette arène. Il la remercié pour l'avoir encouragé mais cette dernière semblait presque le regretter.
Une incompréhension efface le sourire du rouquin. Pourquoi disait-elle ça? Il ne comprenait pas. Pour lui, ça comptait. Sa présence. Ca comptait. Ses pupilles félines glissent sur le sol. Il avait beau chercher, il ne trouvait pas de réponses. Il a merdé quelque part? Il aurait du le garder pour lui? 
Heureusement que ses pensées sont interrompues. Le temps d'observer le paysage, ce dernier apaisant les esprits, la jeune femme reprit. Relevant son regard sur cette dernière, Ys eut un instant avant de laisser apparaître un petit sourire. Un léger rire nerveux lui échappe tandis qu'il se redresse, fourrant une main dans sa poche.

"C'est pas le but, hein?! Mais t'en fais pas, tout finira bien par rentrer dans l'ordre, comme toujours."

Croisant son regard, un fin sourire, c'était comme s'ils étaient de nouveau sur la même longueur. Le temps d'une paix. Quand cette dernière le félicite pour sa Mastérisation et demandant comment elle devait le nommer, son sourire n'en devint que plus large. Il se doute bien que c'était juste pour rire, mais il n'en perd pas une occasion. Et puis surtout, il faut bien décompressé, un peu, avant la tempête.

"Grand Master! Parce que je compte bien devenir le plus puissant des Masters, tu peux toujours commencer par m'appeler comme ça. Tu es la première à obtenir le scoop!"

Ouais il est fier de lui là!
C'est dégoutant ces personnes en excès de confiance. Confiance ou du moins, un rêve. Sérieusement, quoi de mieux que de protéger Terrae en étant un dieu? Ce n'est pas une question d'écraser les autres Masters, cela ne lui a même pas traverser l'esprit. Mais c'est son égo qui parle, simplement, un truc de mec!
Malheureusement le Grand Master n'est pas encore assez grand pour porter tous les poids. Et notamment celui de ses amis. Quelque chose que lui rappelle parfaitement Tahia
Son sourire s'efface immédiatement tandis que son regard la suit jusqu'aux rembarres.  
C'est vrai, il s'en souvient parfaitement. Il se souvient de tout alors que la jeune femme était dans un second état. 

"Oui..."

Souffle-t'il. Il ne peut pas lui mentir. Lui même, ce jour là, ces paroles l'avaient déconcentré. Il se doutait que quelque chose de grave était arrivé. Quelque chose d'irréversible. Etant dans un état de choc, Tahia ne se souvenait de rien et elle avait parlé librement, ou du moins, elle revivait un fragment de son passé. 
Ecrasant sa cigarette au sol, le Tonnerre s'approche de la jeune femme, et à ses côtés, il pose ses bras sur la rembarre.  

"Tu sais, je ne suis pas quelqu'un qui pose les questions. Mais j'en reste pas moins quelqu'un de curieux."

Le temps d'un silence, le temps d'une réflexion et il pose son regard sur elle pour croiser le sien. Evidemment il ne la forcerait pas à parler, mais il pouvait toujours être une oreille attentive. S'il pouvait l'aider à aller mieux, cette fois sans en venir aux coups, il le ferait sans l'ombre d'une hésitation. Un fin sourire en coin pour la rassurer, il reprit, toujours en restant une personne sincère:

"Je me souviens très bien  de ce que tu as dis. De ces personnes qui te voulaient du mal. Et je sens que cette douleur est encore très présente dans ton cœur."

La différence entre elle et lui aujourd'hui, c'est qu'en étant devenu Master, ce dernier ne souffre plus du Vide. Il n'en souffre plus mais il n'a pas oublié pour autant. De ce fait, il connaît là toutes les conséquences qui blessent la jeune femme.


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Jeu 9 Nov 2017 - 23:42

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tahia Makoto
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Grand Master? Tahia se dit que ce n'était décidément pas l'orgueil qui manquait au Tonnerre pour qu'il demande à se faire appeler ainsi, encore plus lorsqu'il rajouta qu'il comptait devenir le plus puissant des Masters. Elle serait bien curieuse de le voir à l'œuvre dans ce cas et étrangement, la brune pensa qu'en dépit de la plaisanterie, Ys ferait sans aucun doute un bon Master. Certes, elle ne le connaissait pas suffisamment pour affirmer une telle conclusion mais quelque chose en elle lui disait qu'il y arriverait. Elle lui faisait confiance sur ce point et l'y encourageait vivement. Mais l'ambiance si détendue et amusée disparut lorsque la jeune femme refit référence à ce qu'il s'était passé il y a quelques mois de ça, lorsque le rouquin l'avait amené à l'arène pour l'aider à s'entrainer. En toute honnêteté, elle ne savait pas ce qu'il s'était passé exactement, ce qu'elle avait pu dire ou faire à un moment. La dernière chose dont elle s'était souvenue était le moment où Ys l'avait saisi au cou par derrière, s'en était alors suivi d'un blanc total dans l'esprit de la Guérisseuse, puis l'espace de ce qui avait été une éternité pour elle, elle était revenue, pour assister au spectacle d'une arène et d'un Ys en piètre état, comme si un ouragan était passé par là et que le jeune homme s'y était retrouvé pris dedans.

Elle n'avait jamais su ce qu'il s'était passé pendant cet instant où elle avait été 'ailleurs'. Et quand Ys lui donna une réponse positive à sa question, Tahia se sentit quelque peu inquiète sur le coup. Qu'avait-elle pu dire à ce moment là? Est-ce que le jeune homme avait entendu les paroles qu'elle avait prononcées lorsqu'elle s'était retrouvée dans cette pièce sombre à revivre...ça? Tellement enfermée dans ses interrogations, l'Air ne remarqua pas tout de suite le roux prendre place à côté d'elle, jusqu'à ce qu'il parle à nouveau, la faisant sursauter. La curiosité est un vilain défaut, le Tonnerre devrait le savoir. Et il valait mieux parfois ne pas essayer de déterrer certaines choses, sous peine de le regretter plus tard. Mais alors que leurs regards se croisèrent à nouveau, la brune comprit qu'elle n'était pas obligée de parler. Il l'incitait sans pour autant la forcer, lui laissant le choix de parler ou se taire. Et pourtant, lorsqu'il lui déclara qu'il se souvenait de ce qu'elle avait dit et qu'il sentait encore la présence de la douleur au fond d'elle, la Guérisseuse n'avait pas envie de se taire.

"Elle le sera toujours, même si le temps continue à s'écouler. Parce que depuis onze ans, le Vide s'est logé dans cette douleur..."

Elle avait parlé sans vraiment réfléchir et tout en le fixant droit dans les yeux, bien qu'elle rompit rapidement le contact visuel sitôt qu'elle eut conscience de ce qu'elle venait de dire. Baissant la tête, Tahia resta silencieuse un long moment, ne sachant quoi dire, quoi faire. Dire la vérité? Se taire? Pouvait-elle faire suffisamment confiance à Ys pour lui en parler? Actuellement, il lui semblait que seul Nicolas connaissait son histoire, n'ayant jamais vraiment voulu parler de ce jour maudit où elle était 'morte'. Elle, la poupée désarticulée, l'ange à qui on avait arraché les ailes. Relevant la tête, l'Air regarda dans le lointain, ne souhaitant pas regarder tout de suite son camarade. Mais elle avait pris sa décision.

"Tu te rappelles quand on était dans ma chambre, tu m'avais demandé pourquoi je ne pleurais que d'un œil. Et je t'avais parlé d'une agression à coup de couteau qui remontait à quand j'avais neuf ans... Il n'y avait pas eu que ça cette nuit là... Ils m'ont brisé, 'tué', je n'étais plus rien qu'une poupée désarticulée, à qui on avait tordu tous les ressorts et arraché l'œil gauche. Si on ne m'avait pas sauvé ce soir là, si on ne les avait pas fait fuir, je pense que je serai réellement morte et toujours dans cette ruelle froide et glacée... C'est ça que j'ai vu dans l'arène, cette scène à laquelle j'ai assisté à nouveau."

Tout en parlant, Tahia ne se rendit pas compte que ses mains serraient avec force la rambarde contre laquelle elle s'était appuyée. Les souvenirs de cette scène lui revenaient. Les trois ombres, la petite fille qui avait suivi les deux hommes, ses cris quand elle s'était faite blesser à l'œil, elle qui suppliait les deux hommes de ne pas toucher à la petite fille. Cette petite fille qu'elle avait cru morte à l'époque alors qu'elle s'était réfugiée au fond d'elle, au même endroit où le Vide était apparu pour la première fois. Prenant une inspiration avant de relâcher sa prise sur la rambarde, la jeune femme posa son regard sur Ys. Pendant un instant, elle se demandait à quoi il pouvait penser et ressentir après avoir entendu ça. De la pitié? De la compassion? Autre chose?

"L'idée de mourir ne me vient pas à l'esprit pour cette raison là: une part de moi est morte depuis toutes ces années. Mon œil et ma cicatrice me le rappellent chaque jour. La colère, la peur, la frustration, ne plus faire confiance par crainte de souffrir à nouveau... Tout ça a été un long travail pour le centre qui s'est occupé de moi, me montrer que je pouvais encore être heureuse, faire confiance à nouveau. C'est là bas que j'ai appris à soigner, à réapprendre à vivre et être heureuse. Pourtant, ça n'a pas empêché le Vide de se manifester une seconde fois et de me faire à nouveau souffrir. Et maintenant que je suis à Terrae, je n'arrivais pas à effacer la peur que j'allais de nouveau tout perdre si je m'attachais ou recommençais à être heureuse. Et pourtant...aujourd'hui, j'ai moins peur parce que certaines personnes ont su me montrer que j'étais en sécurité et que je n'avais plus de raison de craindre quoi que ce soit."


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Signat10

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Gris (OST) Part 1 & 2 - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Dim 12 Nov 2017 - 21:42

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2654
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Le mal la ronge toujours, le Master s'en doutait bien. Il suffit de la regarder pour s'en rendre compte. Elle a beau avoir du caractère, du répondant, il n'en reste pas moins qu'on puisse lire cette incertitude dans son regard. 
Se posant à ses côtés, tête sur ses avants bras, Ys fixe l'horizon tandis qu'il écoute attentivement la jeune femme. 
Ses paroles sortent d'elles même. Terrae apaise, elle soulage. Pour certains, les jours se passent mieux. En devenant Master, le Vide disparaît. Il n'est plus qu'un mauvais souvenir. 
Mais pour les autres, c'est diffèrent, la route est encore longue. 
Le Master se doute bien que Tahia n'a pas réglé tous ses problèmes ce jour là, dans cette arène. Ce fut seulement un moyen pour libérer ce trop plein d'énergie incontrolable au fil du temps. Des pouvoirs aujourd'hui ôtés, mais ça, c'est une autre histoire.

Pour l'instant, sans même qu'il s'y attend, Tahia se livre. Son œil aveugle, cette cicatrice, son histoire. Il l'écoute sans l'interrompre. Il comprend que cette petite fille a vécu un  terrible traumatisme. Et ces paroles ce jour là, dans l'arène, tout se rejoint. Son passé se dessine et désormais, il peut cerner le personnage à ses côtés. Il a bien de la peine pour cette dernière, du moins, pour cette enfant à cette époque. Face aux adultes, l'enfant est faible et pure. Ce sont pour lui deux monstres. Elle a du être terriblement effrayée.
Ys ne peut qu'imaginer cette angoisse, cette horreur. 
Et tandis que leurs regardes se croisent, il se redresse lentement. C'est drôle, bien qu'ils n'aient pas le même passé, il peut néanmoins comprendre cette peur de s'attacher aux autres.
C'est sur ses dernières paroles que le jeune homme lui sourit doucement.

"Tu sais quoi? Je ne pourrais jamais imaginer toute l'angoisse avec laquelle tu as grandis. Et j'en suis désolé. Mais en revanche, je sais ce que c'est d'avoir peur, peur de s'attacher à quelqu'un."

C'est idiot seulement une fois qu'on a passé le cap. Ca, le garçon l'a compris que trop tard. Et quelle betise de se priver autant juste pour des craintes infondées!

"Finalement, tu ne devrais pas t'en priver. Oh bien sûr, personne est à l'abri. On finira un jour ou l'autre par perdre quelqu'un. Maladie, vieillesse, accident. Mais ça vaut le coup quand même d'en prendre le risque."

S'appuyant d'un bras sur la rembarre, le garçon se tourna un peu plus vers sa voisine, ancrant son regard dans le sien. Il avait bien saisi toute cette tristesse dans l'arène, dans son regard, bien qu'au départ en dépit de leur relation ce fut catastrophique, il ne désirait pas que cette dernière reste seule dans son désespoir. 
Tahia est une belle personne, douce parfois, mais patiente. Elle mérite d'être entourée d'amis, de vivre sa vie pleinement sans l'ombre d'une hésitation.

"Tu devrais t'attacher à ces personnes qui ont su te montrer la bonne voie. Vraiment, je le pense!"


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Lun 13 Nov 2017 - 22:06

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tahia Makoto
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

S'attacher aux gens était loin d'être quelque chose de facile. Si l'on posait la question à différentes personnes, ces dernières auraient toutes des avis différents et partagés sur ce sujet. Pour ce qui était de Tahia, la réponse serait très compliquée: vouloir créer des liens avec les autres était important, c'était même la meilleure chose à faire si l'on voulait espérer pouvoir s'épanouir et vivre comme n'importe qui. Parce que l'humain avait besoin du contact des autres pour vivre. Et pourtant, l'idée même l'effrayait parce que l'Air savait que sitôt qu'elle aura créé un lien, quel que soit la teneur de ce dernier, elle allait immanquablement finir par être triste, même si elle avait été jusque là heureuse de ce lien. Cette tristesse qu'elle souhaiterait ne plus ressentir, qui lui creusait le cœur à chaque fois qu'elle éprouvait de la peine. C'était réellement compliqué et n'allait pas en s'arrangeant. Après tout, même en ayant conscience de tout ça, la jeune femme répétait encore et toujours la même 'erreur' et ce en dépit de ses doutes constants et de ses craintes quant à l'idée qu'elle regrettera surement un jour d'avoir fait ça. D'avoir voulu encore une fois noué des liens avec quelqu'un.

Pourtant, dès qu'elle fixa Ys et que ce dernier lui sourit dès qu'elle termina de parler, la Guérisseuse oubliait ses craintes et n'éprouvait plus de regrets. Car elle avait pu partager ses souvenirs, ses peurs, ses douleurs et même si elle savait que le Tonnerre n'avait surement pas vécu la même chose qu'elle, sans doute comprenait-il un peu son ressenti vis à vis de l'humain, de ne plus faire autant confiance en quelqu'un d'autre ou simplement de s'attacher. Elle en eut une confirmation lorsque le jeune homme déclara que s'il n'imaginait pas l'angoisse qu'elle avait pu ressentir, au moins il savait ce qu'était la peur de s'attacher à quelqu'un. Ce détail attira d'ailleurs l'attention de la brune qui jeta un regard curieux au Master. Elle avait du mal à s'imaginer le rouquin comme quelqu'un ayant eu des difficultés en matière de relations humaines. Il ne lui donnait pas cette impression, en tout cas, même si elle avait constaté que le Tonnerre ne semblait pas très à l'aise par moment. Que cela soit jusqu'à présent sur le toit ou même quand il avait été dans la chambre de l'Air, bien que cette conversation ne comptait pas vraiment aux vues de la situation à ce moment là.

Tahia eut malgré tout un sourire triste lorsque le Master rajouta qu'elle ne devrait pas se priver, que bien évidemment personne n'était à l'abri et que l'on finirait par perdre un jour quelqu'un mais que cela valait le coup. L'image de sa Grand-Mère lui vont automatiquement à l'esprit car elle était très certainement le meilleur exemple. Cette femme qui l'avait sauvé, soigné, hébergé, qui lui avait tout appris et à qui le brune avait une reconnaissance éternelle pour tout ce qu'elle avait fait. Cette femme qui avait été un rayon de soleil pour tous dans le centre, qui était forte et ne ployait jamais, même dans les pires situations. Et pourtant...la maladie a eu raison d'elle et l'a emporté de l'autre côté.

"Nous sommes tous destinés à mourir un jour ou l'autre. C'est une fatalité qu'il nous faut accepter et qui nous fait constamment peur. J'ai déjà vu des gens mourir pendant mon adolescence, ils savaient qu'ils allaient bientôt partir et si certains craignaient la Mort, d'autres l'attendaient avec le sourire."

Ces patients que la Guérisseuse avait rencontrés à cette époque, tous souffrants de différente manière et qui pourtant, avaient su garder une joie de vivre que même elle pensait avoir perdu à jamais et qu'ils avaient pourtant réussi à lui rendre ne serait-ce qu'un peu. La jeune femme lâcha la rambarde et fit quelques pas sur le toit, tournant le dos à Ys.

"Même aujourd'hui, j'ai encore du mal à les comprendre, bien que certaines choses sont plus claires dans mon esprit. Bien qu'accueillant la Mort avec soulagement, ils étaient tristes parce qu'ils s'étaient attachés aux personnes s'étant occupées d'eux, autant que nous nous étions attachés à eux. A se demander pourquoi je m'étais attachée à ces gens alors que je savais pertinemment qu'ils allaient mourir et que cela allait forcément me faire de la peine..."

Sa Grand-Mère savait que sa disparition allait faire de la peine à tout le monde, plus encore à Tahia qui reprenait enfin goût à la vie, et avait préféré cacher sa maladie afin que personne ne vive dans la crainte constante du jour fatidique où Laurine allait partir... Elle voulait que tous gardent les moments heureux et puissent continuer à les chérir même encore aujourd'hui. Cette lettre qu'elle avait laissé à l'Air, c'était pour le lui rappeler une dernière fois et ce n'était qu'il y a peu qu'elle l'avait enfin compris et tout le sens que cela apportait. Aussi, la jeune femme se tourna vers le Tonnerre et lui offrit cette fois un vrai sourire.

"Parce que j'étais heureuse de les rencontrer, de pouvoir échanger avec eux et me rendre compte que les souffrances pouvaient être partagées et comprises, même si on venait de chemins différents, on pouvait toujours se comprendre sur certaines choses et s'aider les uns les autres. Et c'est quelque chose que je ne regretterai jamais. Même si on me donnait l'occasion de changer quoi que ce soit de cette période, je recommencerai encore et encore sans la moindre hésitation."

Et quand Ys lui dit qu'elle devrait s'attacher à ces personnes qui ont su l'aider, la Guérisseuse eut un petit rire. S'il savait...

"Tu n'as pas à t'en faire pour ce qui est de m'attacher aux personnes ayant réussi à m'aider ici, je le suis déjà et ce dès l'instant où je les rencontre vraiment. La preuve, une de ces personnes se trouve actuellement en face de moi."


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Signat10

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Gris (OST) Part 1 & 2 - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Mar 14 Nov 2017 - 21:48

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2654
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

La route est encore longue. Ce qu'il s'est passé dans l'arène n'est pas suffisant. Le Tonnerre n'est pas dupe et il lui faudra encore bien du courage. Aujourd'hui, avec cette alerte, c'est une épreuve de plus à relever. Et s'attacher à des personnes, créer des liens, c'est ce qui permet également d'avancer. 
Ys en a bien conscience, il ne pourra pas toujours tout donner. Quoi? Pourquoi penserait il ainsi après tout? Ah si, peut être parce qu'il considère cette fille comme une amie bien plus qu'il ne l'aurait crus. Et actuellement, cette fille qui lui lançait des choses au visage lui manque un peu. 
Certes son devoir de Master lui rappelle qu'en bas c'est le chaos, qu'on a besoin de lui aussi. Mais l'ami lui demande de rester encore, ne serait ce qu'un peu. 

Ne la quittant pas du regard, le jeune homme remarque ce triste sourire qui peint son visage. Tahia n'est pas née de la dernière pluie, elle se doute bien qu'un jour où l'autre tout s'arrête. Tout s'arrête, seulement pour une personne, pas pour l'humanité. C'est ainsi qu'est le cycle de la vie, aussi douloureux soit elle que généreuse.
Et Tahia ne tarde pas à lui répondre. La mort, elle la côtoyait bien plus qu'il ne la fait. Il semblerait bien que ce plus une obligation qu'un choix. Pour sa part, lui, il n'a connu qu'une seule personne mourante et durant le reste de sa jeunesse, il s'est contenté de fuir les personnes. Jusqu'à qu'à maintenant, jusqu'à Terrae.
Restant à sa place, tenant cette rembarre d'une main, il regarde la jeune femme s'éloignait doucement. Et c'est vulnérable qu'il reçoit ses paroles avec douloureux. Alors Tahia s'est donc éloignée de toute humanité pour se protéger, encore maintenant? Il aimerait pouvoir lui montrer le monde différemment, tout comme il l'a appris à le découvrir.

Ses doigts se crispent à cette rembarre tel un appel. Quand enfin, la jeune femme mit fin à son supplice. Et ce fut avec un sourire que le garçon fut soulagé. Tahia n'a pas perdu espoir, elle est même bien plus forte qu'il ne l'a été. C'est surement aussi pour cette raison, qu'inconsciemment, il avait choisis de l'aider ce jour là dans l'arène. Et depuis, de garder un œil sur elle.
Et quand cette dernière lui répond qu'une de ces personnes qui ont sus l'aider se trouve devant elle, le jeune homme en perd le souffle, baisse les yeux, un peu gêné. Ce ne sont que des mots mais leurs significations représentent bien plus.
Un rictus en coin, le Master se passe une main derrière la nuque.


"Qui le crut hein?!"

C'est assez flatteur de recevoir un tel compliment. Et dire qu'au départ, ils ne pouvaient pas s'approcher sans que l'un d'eux n'est le poils qui en hérisse.
Relevant son regard sur cette dernière, il eut un petit sourire amusé.

"Je suis rassuré que tu aille bien. Je veux dire, que malgré ce qu'il se passe en bas, tout va assez bien pour toi."

Le temps d'un silence, le sourire du garçon disparaît doucement. Il comprend mieux pourquoi Tahia était sur la défensive, pourquoi elle repoussait tout approche du genre humain. Pourquoi cette vieille colère qui lui rongeait les entrailles. Et il lui sembla qu'il serait sage de le notifier, de ne jamais trahir sa confiance.

"Je te promet de ne te faire aucun mal. Ce soir, restes avec moi. Je veillerais à ce que tu gagnes ton lit sereinement."

Et non en tant que Master, mais en tant qu'amis. 


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Mer 15 Nov 2017 - 0:06

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tahia Makoto
Messages : 530
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

FullMetal Alchemist - Brothers (Instrumental)

La surprise et la gêne qu'afficha le Master suite à ces dernières paroles firent sourire Tahia, alors qu'elle même se sentait un peu gênée face à cet aveu. Même si elle avait déjà su montrer qu'elle pouvait s'attacher aux gens, leur prouver qu'ils avaient de l'importance pour elle, c'était très certainement la première fois, depuis son arrivée à Terrae, que la jeune femme le disait en face de quelqu'un. Surtout à une personne avec qui la relation n'avait pas particulièrement bien commencé et ne laissait en rien présager que cela prendrait une toute direction, dans le bon sens du terme. Après tout, il y a encore quelques mois, la Guérisseuse voulait balancer un verre à la figure d'Ys et ce dernier tremblait en la voyant et cherchait à la fuir le plus possible. Et voilà où ils en étaient aujourd'hui: discutant comme deux personnes normales, deux...amis? Oui, ce mot sonnait juste dans l'esprit de la brune alors qu'elle continuait à fixer le Tonnerre, même si elle ne saurait dire à quel moment elle avait commencé à le considérer comme tel. Quand ils ont combattu dans l'arène? Quand elle l'avait encouragé lors de son épreuve? Mais au fond, la réponse n'avait que peu d'importance car actuellement, cela ne changeait rien à la manière dont l'Air percevait son camarade.

Tahia revint près du bord lorsqu'Ys laissa lui aussi sous entendre qu'il était surprenant qu'ils soient parvenus à s'entendre malgré un départ difficile. A croire que les rouages du destin restaient un bien grand mystère pour eux, pauvres mortels, et qu'ils ne pourraient sans doute jamais les percer. Répondant au sourire amusé du Master, ce dernier rajouta être rassuré qu'elle aille bien, en dépit de ce qu'il se passait depuis l'état d'urgence. La jeune femme secoua doucement la tête avant de porter son regard vers le ciel, dont les couleurs commençaient à prendre des variantes bleues et noires, remplaçant peu à peu le jaune, l'orange et le rouge alors que le soleil n'était déjà plus qu'un souvenir et que les étoiles prenaient place une par une dans le ciel. Ce n'est pas qu'elle se portait bien, elle était toujours inquiète du sort de Terrae, de ce qu'il pouvait bien se passer pour en arriver au point de les priver de leurs pouvoirs et de ne rien leur dire. C'était simplement que la Guérisseuse essayait de rester calme et de ne pas céder à la panique car c'était l'une des seules choses qui pourraient rassurer les autres, leur assurer que tout irait bien et qu'une solution était toujours envisageable.

"Oui, il faut croire que le hasard ou le destin aient voulu qu'au final, on s'entende mieux qu'on ne le pensait. Quand je te dis que je dois vraiment avoir quelque chose avec les Tonnerres pour en arriver là. Aaron, Nico, Asb et maintenant toi. Qu'on ne me dise jamais que certaines affinités ne sont pas du tout faites pour s'entendre, je refuserai d'y croire."

Et puis, vint une chose à laquelle Tahia ne s'attendit pas. Le Tonnerre lui fit à nouveau une promesse, celle de ne jamais lui faire de mal. Et lorsqu'il lui proposa de rester avec lui, la Guérisseuse se sentit quelque peu démunie et ne savait pas quoi dire exactement. Elle n'allait surement pas lui dire non, pas quand elle voyait à quel point la compagnie du jeune homme était agréable. Mais en même temps, le fait qu'il lui ait fait cette promesse la gênait un peu. Non pas qu'elle n'appréciait pas, bien au contraire, mais elle ne souhaitait pas qu'Ys se montre trop inquiet pour elle. A faire attention à ses paroles, à ses gestes pour être sur que l'Air ne se sente pas blessée ou menacée d'une quelconque façon, le Master finirait par s'emmêler avec sa propre promesse et c'était bien la dernière chose que la brune lui souhaitait.

"Fais attention, Ys. C'est la deuxième promesse que tu me fais en un court laps de temps et même si je sais que je peux te faire confiance pour les tenir, ne te fais pas étouffer par elles, ça finira par te ronger sinon. Et puis, dans la situation actuelle, il n'y en a qu'une seule que j'aimerai que tu tiennes, plus importante encore que celle de ne jamais me blesser."

Car si elle voyait désormais le Master comme un ami, il y avait alors une chose qu'elle souhaitait qu'il fasse et qu'elle espérait plus que tout qu'il réussisse malgré les incertitudes que leur réservait leur futur.

"Si nous parvenons à tous récupérer nos pouvoirs et si réellement Terrae est en danger à nouveau...promets moi que tu m'aideras à protéger ce lieu et surtout, promets moi que tu resteras en vie et reviendras toujours. Je refuse de perdre à nouveau quelqu'un, surtout si cette personne est importante pour moi."


[HRP: Plus ça va, plus j'ai envie de pleurer... C'est normal? :'( ]


[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~] Signat10

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Gris (OST) Part 1 & 2 - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   
Contenu sponsorisé

 

[EVENT - 1] Au plus près du ciel [PV Ys~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Toit de l'institut
Aller à la page : 1, 2  Suivant