Partagez | 
[EVENT - 1] Tu n'es pas un monstre || Misao ♥
##   Lun 6 Nov 2017 - 21:12

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1168
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Misao se débat comme un diable. Honnêtement je suis très tenté de suivre la suggestion de Ys et de le lâcher pour qu'il le frappe encore un peu. Sérieux, où est Hideko ? C'est complètement parti en roue libre cette histoire. J'entends encore des gens qui entrent et tourne à peine la tête.

Le visage… La voix du petit bonhomme d'Hideko et Ryu. Merde. Pourquoi ils sont là ? Où est Hideko, merde ?! Je retiens à peine Misao qui manue de s'effondrer. Bon. L'avantage c'est qu'il se débat plus. Le problème c'est qu'en fait il est lourd. Et Haley qui en rajoute. Sérieux meuf, tu crois que c'est pas suffisant que son neveux l'ai vu frapper son père comme ça ?

Je regarde les autres sortir, s'occuper de parer au plus pressé. Putain. Quel bordel. Ma rage est retombé rien qu'à entendre la voix du petit Daisuke. Misao est encore dans mes bras. Il s'agrippe presque à moi. Il tremble. Merde. Oui. Sortir.

Je le soutiens et nous fais sortir pour descendre vers l'extérieur. Dire qu'il allait mieux. Qu'il s'en sortait et qu- Putain non pense pas à ça. Le faire sortir, aller dans un endroit au calme.

— Respire, ok ? Je t'emmène dehors.

Je sais pas m'occuper de ça, des gens qui paniquent et qui sont mal. Là je- J'ai juste envie de me calmer. Mais je peux pas le laisser tout seul sinon il va monter sur le toit et sauter dans le vide là. Putain.

Et je peux pas sortir par la cour là, tout le monde doit y être encore. Faut que je checke mon portable. Je l'ai senti vibrer avant. Est-ce que Aoi va bien ? Nico, Matheo ? J'me fait pas de soucis pour Piu mais les autres… Ils vont pas bien vivre tout ça c'est certain. Respire Huo. Le parc.


##   Mer 22 Nov 2017 - 21:47

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 474
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Trop de choses d'un coup. Misao a l'impression qu'il va exploser. Il se sent mal, il se sent Vide, il a envie de se rouler en boule et de pleurer. Il ne sait pas où est sa soeur, et ça le renvoie à son arrivée à Terrae de la plus atroce des manières. Six ans sans nouvelles. Sans savoir. Six ans sans savoir si elle est morte, sans savoir si elle acceptera de le revoir. Au fond, il en revient toujours là ; et pour elle, il refait toujours des conneries. Il ne change pas. Il n'a pas changé. Tout le monde lui dit que c'est le cas, sa psy le lui a fait comprendre, il y croyait presque ; mais non. C'est con, hein ? Misao est toujours le même sombre connard. Un monstre qu'il vaut mieux éloigner de Terrae. Eloigner des autres. Faire disparaître.

Le regard de son neveu l'horrifie. Son envie de pleurer enfle soudain lorsqu'Huo le fait sortir. Il a à peine conscience qu'il s'appuie presque de tout son poids sur le Master ; les mots tournent dans sa tête. Les mots s'entrechoquent. C'est violent et douloureux ; il essaie d'effacer le visage de son neveu. T'es quelqu'un de mauvais, Misao. Tu vois le mal que tu fais autour de toi ? Tu serais mieux mort. Pourquoi t'es encore là ? On veut pas de toi. Personne a jamais voulu t'accueillir ici. Ryu a raison de te haïr.

De retour dans la cour, Misao observe tout le malheur du monde d'un oeil perdu. Il a l'impression de ne plus les comprendre, l'impression de ne plus vraiment exister. Où est Hideko ?

Il se laisse entraîner. La pulsation douloureuse sur sa joue continue à lui faire un mal de chien. C'est son seul ancrage dans la réalité. Il ne remerciera pas Haley, mais au moins, ça l'aide un peu à ne pas complètement déconnecter.

Au bout d'un moment, il perçoit les pleurs qui se tarissent, les paroles qui s'éteignent. Le calme est plus apaisant. Il ferme les yeux à demi lorsqu'ils atteignent le parc. Sans un mot, il se laisse tomber sur un banc. Il ne sait pas combien de temps ils ont marché, mais il sait que l'institut n'est pas tout près du parc. Il réalise à moitié. Ses mains se portent à ses yeux qui dégoulinent. Même son souffle n'est plus haché. Il est juste inexistant.

—J'ai fait quoi ...? chuchote-t-il.

Ses yeux se lèvent vers Huo, qui lui apparaît derrière un voile flouté.

—Tu crois que je la reverrai ?

Son visage se tord dans une terrible grimace de douleur et de peine. Sa main droite frotte machinalement le dos de son autre main, encore et encore, dans un geste qui se répète à l'infini. La sensation de l'ongle sur la peau nervée de cicatrices le calme, même si c'est douloureux.

—Même si elle revient, on me laissera plus la revoir, sourit-il dans ses larmes.



PLS en #b7273d.
##   Jeu 7 Déc 2017 - 18:00

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1168
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je sais que Hideko est importante pour Misao. Je le sais parce que c'est pour elle qu'il a fait tout ce qu'il a fait. Depuis le début. Il a jamais voulu que l'avoir avec lui, être sûr qu'elle allait bien. J'imagine que c'est ce qu'on ressent quand on a quelqu'un dans sa vie aussi proche qu'une soeur jumelle. Moi j'ai pas de frère ou de soeur. Je ne sais pas ce que c'est. J'ai Nico, j'ai Mathéo mais c'est différent un peu. On n'a pas la même relation ? Je ne sais pas. Ce que je sais c'est que si quelqu'un m'avait vu dans le même état… Si Lottie avait vu ça, je crois que je me sentirais comme un monstre.

J'attends un peu qu'il se reprenne et sorte de sa tête. Il essuie un peu ses yeux. Je me mords la lèvre en essayant de pas trop montrer à quel point je suis mal aussi. Mon seul réconfort actuellement c'est que j'ai un vague reste de pouvoir et ma greffe.

— Tu la reverras. On va la retrouver.

Même si je dois retourner tout l'institut, on va la retrouver. Elle peut pas juste avoir disparu comme ça. Il est de plus agité et nerveux. Il se frotte les mains et je grimace. Il a encore les cicatrices. Je couvre doucement ses mains de la mienne pour attirer son attention. Qu'il arrête de se faire souffrir comme ça.

— Tu crois pas que c'est elle qui prend ses propres décisions ?  Hideko est ta soeur. Ca m'étonnerait qu'elle refuse de te voir quand elle reviendra.

Il a tellement besoin d'elle dans son équilibre. D'elle et des autres. Je sais pas trop comment le rassurer.

— Ca va s'arranger. On est forts, on trouvera une solution et elle reviendra.

Pas de promesse. Je ne fais pas de promesse que je ne peux pas tenir. Il m'inquiète vraiment. Je peux pas le laisser tout seul mais les autres aussi ont besoin de moi. Je regarde mon téléphone. Un message d'Aoi. Nicolas… Je peux pas l'aider. Là je peux pas. J'espère que ça va aller. Il a les autres, toute sa patrouille et sa soeur. Ca ira.

— Viens, on va pas rester là.

Je me lève, lui tend la main. Je sais pas où on peut aller mais je préfère qu'on reste pas vers ici. A la maison peut-être ?


##   Lun 1 Jan 2018 - 20:32

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 474
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Il est complètement perdu. Il délire. Il se sent étrange, comme en dehors de son corps. Le monde autour n'a plus vraiment de couleur, il n'a plus vraiment l'impression de respirer. Il a mal. C'est quoi, le but de tout ça ? Pourquoi il a fait tous ces efforts ? Pourquoi il est encore là ? Il aurait dû partir. Ou ne jamais la chercher. Il a mal. Pourquoi il a mal ? Ca aurait été plus simple de ne plus rien ressentir. C'est vrai, pourquoi on aime ? Pourquoi on s'attache aux autres ? Pourquoi c'est si important pour lui, la famille ? Pourquoi c'est pas juste des gens ordinaires ? Il-...

Il a du mal à respirer. Il se rend compte qu'il pleure. Les gouttes tombent sur le sol et ses cuisses, il garde le regard figé dans le vide, il ne réagit presque pas aux paroles rassurantes d'Huo. Il en sait rien, de s'ils vont la retrouver. Il en sait rien. Peut-être pas. Peut-être- Peut-être- Peut-être que... Il ne sait pas ? Peut-être qu'elle est déjà morte ? Peut-être que ce n'est pas Ryu qui leur a enlevé leurs pouvoirs, mais qu'en fait, c'est parce qu'Hideko est morte ? Il respire vite. Il respire fort. Il a envie de s'étouffer dans ses sanglots. Il en a assez. Il y a Joyce qui est si faible. Il y a Matheo qui est malade. Il y a sa soeur qui est morte. Non. Elle n'est pas morte. Réfléchis Misao. Elle n'est pas encore morte.

Pas encore.

Ce n'est pas elle qui refuserait de le revoir, de toute manière. C'est les autres Masters. Ils diraient qu'il est instable. Ils voteraient pour son expulsion. Il ne la reverra plus. Il ne la reverra plus jamais. Et son neveu non plus. Ryu ne voudra plus qu'il l'approche. Sa nièce non plus. Mais avec son neveu, il a un lien particulier. Ils jouent au baseball tous les deux... S'il ne peut plus jouer au baseball avec Daisuke, qu'est-ce qu'il aura ?…

Il se plie en deux et tente de respirer. Il se rend à peine compte qu'Huo a posé ses mains en cocon autour des siennes pour les protéger de lui-même…

—J'sais pas quelle solution on peut trouver. On a plus de pouvoirs. On est faibles. Ils me laisseront pas aider. Peut-être que c'est à cause de moi.

Il gémit en parlant. Il ne sait pas en quoi ce serait sa faute, mais tout est de sa faute. C'est possible. C'est tellement possible. Après tout, Aaron, c'était aussi sa faute...

Huo se lève. Misao relève deux yeux inondés de larmes vers lui. Il le regarde sans le voir. Il se sent mal. Il veut vomir. Il veut mou-

Misao arrive à attraper sa main. Il a l'impression qu'il ne va pas y arriver, mais il se force. Se forcer, il sait faire. Se forcer, c'est ce qu'il fait de mieux. Il gère.

Il est triste de ne plus pouvoir se rendre invisible pour cacher ses larmes.

—Ouais.

Il se laisse entraîner. Il ne lâche pas sa main, parce que ce n'est pas gênant dans un moment pareil. Il a l'impression qu'il va perdre pied s'il le lâche. Le quartier des Masters se profile, étrangement ; il cligne des yeux.

—Toi, ça va ?

Il y pense enfin. Il a encore les joues humides et collantes, frigorifiées, mais il se rappelle que le monde ne se limite pas à lui. Que les Masters sont là. Que ça ira. Sans doute...



PLS en #b7273d.
##   Mar 2 Jan 2018 - 0:28

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1168
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je me mords la lèvre. Le désespoir que je sens dans sa voix… Ca me fait mal de le voir comme ça, vraiment. Il est tellement persuadé qu'on devrait l'enfermer, et les pouvoirs… Je le comprends, je me sens faible aussi, impuissant comme ça a pas été le cas depuis longtemps. Il va me falloir un moment pour me reprendre, faire un état des lieux et juste me redire que je suis autre chose que mes pouvoirs.

— C'est pas à cause de toi, Misao. Il faut- Si tu as besoin que je te tiennes au courant pour que tu puisses aider, je le ferai. On mettra surement des choses en place pour que tout le monde puisse participer au moins un peu.

Si il veut aider… J'sais que c'est dur. Il y a son neveu, sa soeur, les autres l'ont vu être violent avec Ryu mais- Je ne sais pas. Misao n'est pas le seul à avoir le sang chaud. Aaron avait l'air bien vénère aussi. Si lui ne l'avait pas fait, quelqu'un d'autre aurait frappé Ryu. Peut-être pas aussi violemment mais Misao avait ses raisons pour perdre le contrôle.

Je m'entraîne vers les quartiers Master, vers le village, lentement. Les élèves vont surement retourner vers leurs dortoirs et les Master vont vouloir s'organiser. Il n'y a personne dans les rues.

Misao lâche ma main et je réalise que je le tenais toujours, un peu gêné. Il a l'air de reprendre un peu pied. Je renfonce mes mains dans mes pôches. Je suis inquiet. Pour le moment il a besoin de moi et j'aviserai ensuite mais je sais pas où en est Aoi et… Je l'appellerai après.

— Ca va. J'suis inquiet mais ça ira. On va gérer.

Je sais que ça va nous demander juste un peu de temps mais parer au plus pressé, organiser la défense et après on s'occupera de l'Institut.

— Fais nous confiance, ok ? On est pas complètement démunis.

Je peux pas me permettre de paniquer. C'est peut-être idiot mais je sais qu'il faut qu'on garde la foi.


##   Mar 2 Jan 2018 - 18:49

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 474
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Pas à cause de lui ? Il voit pas bien pourquoi ça ne serait pas le cas. Il a frappé Ryu ; peut-être qu'il aurait pu arranger tout ça d'un claquement de doigts. Peut-être qu'il a aidé à faire venir des scientifiques ici, lorsque les psychologues sont arrivés, sans même le savoir. Peut-être- Il ne sait pas. Mais il se sent responsable de tout. Il se sent responsable de l'état de Ryu, même s'il le déteste. Il ferme les yeux très fort et acquiesce. Il aimerait qu'on le tienne au courant. Personne d'autre ne le ferait. Il est seul, comme toujours. Peut-être qu'il vraudrait mieux qu'il disparaisse totalement.

Les mains de Misao se glissent dans ses poches. Il fixe le vide sans trop savoir quoi dire. C'est compliqué. Tout est trop compliqué. Il ne voit même pas comment il pourrait aider. Les autres Masters ne voudront peut-être pas le laisser faire. Il repense à cette femme qui lui a donné une gifle… Elle avait sûrement raison.

—Je sais. Je vous fais confiance pour protéger l'institut. C'est votre job. J'ai juste peur. Mais. Je sais pas si je vous fais confiance pour ramener ma soeur. J'sais pas.

Il se passe une main sur le visage, se frotte les bras alors qu'ils arrivent devant chez Huo et Aoi. La rue n'a jamais eu l'air aussi lugubre.

—Dire qu'on pensait qu'on était en sécurité, souffle l'invisible. Je comprends toujours pas pourquoi Ryu a fait ça.

Il le déteste.

—J'aurais pas dû le frapper.

Même s'il le méritait.

—Il savait peut-être quelque chose.

Ou peut-être pas…



PLS en #b7273d.


Dernière édition par Misao Honda le Mer 28 Fév 2018 - 16:11, édité 1 fois
##   Ven 26 Jan 2018 - 13:25

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1168
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 27
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je sais pas quoi faire, quoi dire pour le rassurer un peu. Misao est quelqu'un d'intelligent, il sait qu'il a fait quelque chose de grave. Son neveu l'a vu frapper son père de façon violente et répétée alors ouais c'est pas un truc qui s'oublie, qui se justifie. Même si c'était sous le coup de la rage, de la panique. Un peu comme si Nico m'avait vu faire ça à Aaron...

Je retiens un sourire grimacé. En fait, il m'a vu faire ça avec Aoi… Haha. J'ai jamais trop pris en compte le point de vue des gens qui ont vu ma Masterisation puis- Enfin c'est différent mais je sais pas.

— Misa… Si tu fais pas confiance aux Master, fais moi confiance ? J'ai des contacts, si Hideko a été enlevé on le saura. Tomoe peut surement la retrouver aussi. On va pas l'abandonner.

Je me mords la lèvre, soupire doucement alors qu'on arrive devant la maison. Moi non plus je ne comprends pas pourquoi Ryu a fait ça. Il a peut-être paniqué ? Cru que quelqu'un de Terrae avait enlevé sa femme ? Je ne sais pas. C'était peut-être logique pour lui mais c'était une décision unilatérale et stupide, irréfléchie. J'sais pas si on peut se permettre d'être irréfléchis là.

— Si c'est le cas, il nous le dira dès qu'il sera en état.

J'esquisse un sourire sans joie.

— Si c'était pas toi qui l'avait frappé, Ys ou Aaron l'aurait surement fait à ta place.

Piètre réconfort, je sais. J'en avais aussi particulièrement envie. Quelle journée de merde.

— Tu veux entrer ? Ou ça va aller ? Je demande en désignant la maison.


##   Mer 28 Fév 2018 - 16:21

Personnage ~
► Âge : 32. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 474
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Faire confiance à Huo ? Contacts ? Le sourire de Misao est cynique, absent. Il se souvient du temps que ça a mis, pour que les Masters comprennent que le plan d'Aaron avait échoué, il y a trois ans. Mais c'est vrai. Il y a les voyants. Il y a les télépathes. Ils interrogeront forcément du monde. Ils poseront les questions qu'il faut. Ils feront ce qu'il faut pour que les choses s'améliorent.

Mais là, il ne sait pas si c'est Hideko qui est abandonnée, ou si c'est Terrae toute entière. C'est vague, flou ; il a l'impression d'être dans un maelström bouillonnant, sans véritable repères. Ses doigts viennent masser ses yeux, dont le bleu n'a plus vraiment d'éclat.

"Il a intérêt", pense immédiatement Misao à propos de Ryu. Et il s'en veut, mais il ne s'en veut pas à la fois. Il aimerait des réponses, il aurait surtourt voulu être mis au courant plus tôt.

Mais on ne met pas au courant un traître.

—Merveilleux, souffle Misao. J'aurais peut-être dû les laisser faire.

Ca n'aurait pas été de sa faute, au moins. Il n'aurait pas à en porter la responsabilité.

Arrêtés devant la maison d'Huo et sa compagne, Misao reste silencieux, fermé un moment, les yeux dans le vide. Puis, finalement, il secoue la tête.

—Faut que je voie si Mathéo va bien.

Il aurait bien voulu aller voir Joyce, mais il se doute que les médecins sont restés auprès d'elle. Ca devrait aller. Elle n'a pas repris connaissance, de toute manière...

Haussement d'épaule. Soupir. Mordillement de la lèvre.

—Excuse-moi. Ca va aller. Tu dois avoir mieux à faire que de t'occuper d'un grand con.

Misao lui tapote l'épaule, ne prend même pas la peine de chercher à esquisser le moindre sourire. Il n'en a pas la force, mais il fera ce qui doit être fait.

—J'te tiens au courant.

Et, sur ce, il fait le chemin retour, comme perdu dans le brouillard. Il doit trouver Mathéo. Il doit être seul, effrayé. Sauf si un autre de ses amis est allé le voir. Mais il presse le pas ; au moins, ça lui permet d'oublier un peu le reste.



PLS en #b7273d.
##   
Contenu sponsorisé

 

[EVENT - 1] Tu n'es pas un monstre || Misao ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Espace vert.