Partagez | 
[EVENT-1] Quand le tag gueule | Allen
##   Dim 19 Nov 2017 - 1:39
Messages : 489
Date d'inscription : 08/11/2015

Tu fais partie de ceux qui se sont laissé embarqués, t’es celui qui a suivi le groupe et les leaders plus ou moins charismatiques. T’es de ceux qui ont écouté ceux qui gueulaient le plus fort. Et t’y as cru à cette injustice, t’y as cru à cette manipulation. Au fond tu le sentais depuis longtemps que les masters n’étaient pas des gens bien, combien de fois ne t’étais-tu pas senti manipulés par eux ? Combien de fois avaient-ils été entiers ? Tu n’avais nul mal à oublier celle qui t’avait fait souffrir quelques mois plus tôt.

Les élèves s’étaient organisés, chacun selon leurs idées… Et toi tu avais les tiennes. T’en avais rien à carrer de tes pouvoirs, mais tu estimais que puisque tu n’en avais plus il n’y avait plus nulle raison de te maintenir ici. Tu avais le droit de quitter Terrae. Tu l’avais toujours eu cela étant, mais jusqu’alors tu n’y avais même pas songé. Tu avais suivi le chemin qu’on avait placé devant tes pieds sans te poser trop de questions. Maintenant les questions étaient revenues en nombre et si dans un premier temps tu avais cru vouloir rester ce n’était plus le cas. Tu faisais partie de ces désœuvrés qui ne savaient pas trop ce qu’ils foutaient là.

Tu voulais partir, pas pour rentrer chez toi mais pour ne pas rester là. Alors vous aviez décidé de se faire entendre. Ce n’étaient que de petites actions, vous n’étiez pas prêts à faire face aux foudres des masters qui semblaient avoir retrouvé leurs pouvoirs eux. Des rumeurs disaient qu’ils avaient torturé le compagnon d’Hideko pour qu’il leur rendre leurs pouvoirs mais rien n’était bien certain. La seule chose qui l’était c’était que vous n’en aviez pas retrouvés. Vous étiez de simples mortels et vous étiez prisonniers.

Alors t’avais décidé de ne pas te laisser faire à ta façon. T’avais repris des bombes de couleurs et t’étais perdu dans les couloirs de cours. Après avoir vérifié qu’il n’y avait personne dans le couloir t’avais commencé à écrire sur le mur entre deux salles de classe :

« Terraens prisonniers, ouvrez-nous les portes ! »


##   Mer 22 Nov 2017 - 18:57

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1067
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Je tournai une nouvelle fois dans mon lit, les yeux grands ouverts, fixant le plafond. Je m'ennuie, mais un truc de malade là. J'dis pas que mon travail est le plus intéressant de la Terre, mais là, franchement, c'est un truc de fou comment j'me fais chier. Au moins ça occupe mes journées !

Après, j'dis pas, j'pourrais proposer à Aria de sortir (trololol) mais disons que c'est toujours pas VRAIMENT clair, HEIN. Et puis elle doit être occupée avec ses copains, nan ? Genre les 15 000 personnes autre que moi qui vivent à l'Institut. Nan mais si, elle connait tout le monde ici, j'vous assure ! Nan j'suis pas jaloux, pourquoi j'serais jaloux HAHA. C'est pas comme si elle avait couché avec tous les mecs de l'Institut, hein, j'le saiiiis. Mais si j'le sais. ET NON JE REGARDE PAS DE TRAVERS TOUS LES MECS QUE JE CROISE DANS LES COULOIRS.

Arg.

Je finis par me lever de mon lit avec l'idée en tête d'aller vagabonder dans l'Institut. Nan mais si, c'est la mort là. Les cours sont annulés ou pas ? J'pourrais vérifier. Au moins, si ils sont encore d'actualité, ça pourra peut-être combler mon ennui.

Je me dirigeai vers l'ascenseur après avoir quitté ma chambre et me retrouvai rapidement à l'étage des salles de cours. Sauf qu'il n'y avait personne d'autre qu'un mec en train de... De faire quoi au juste ? Les gens sont vraiment fous ici. A quel moment ils réalisent que c'est rien de ne plus avoir de pouvoirs ?

J'aperçus les mots qu'il était en train de taguer sur le mur, et arquai un sourcil.

-Prisonniers, carrément ? T'y va pas un peu fort là ?




Merci Aa-chan ♥️
##   Jeu 23 Nov 2017 - 21:41
Messages : 489
Date d'inscription : 08/11/2015

« T’as le droit de sortir toi ? » il demande en haussant les épaules.

Si c’était pas là la définition du prisonnier, quelqu’un qui ne peut quitter l’espace qu’on lui laisse emprunter. Toutes les prisons ne font pas la même taille, certains vivent dans une cage toute leur vie sans savoir qu’il s’agit d’une cage. Il n’a jamais réussi à totalement quitter la sienne.

Il l’a vu approcher l’asiat, il n’a pas reconnu en lui un master. Pas qu’il les connaisse tous, mais il imagine bien qu’un master n’eut pas approché si tranquillement, tout comme il devine que s’il avait voulu appeler un master il l’aurait déjà fait. Puisque ce n’est pas le cas, il ne le fera sans doute pas.
Ce n’est pas le genre d’Angie de jouer tout seul, il a toujours été prompt à partager les plaisirs… Bien qu’il ait connu comme tout ado certains plaisirs solitaires. Il prend le temps de fouiller dans sa poche pour trouver une bombe noire, c’est ce qu’il faut pour les débutants, lui il peut écrire avec deux bombes en simultané pour faire des jolies ombres s’il le veut… Mais aujourd’hui il veut aller directement aux faits, être efficace, l’art est une revendication perpétuelle. Il ne veut pas seulement revendiquer, il veut crier, il veut qu’on l’écoute, ou au moins qu’on l’entende.

« Tiens écris ce que toi t’as à dire. »

Avec un peu de chance il ne finira pas avec une bite à côté de son tag. Pour le coup ça décrédibiliserait un peu trop ce qu’il veut dire… Mais s’il l’aide à décorer les murs il sera moins prompt à le dénoncer par la suite… C’est une ruse vieille comme le monde, entraine les gens qui veulent te dénoncer dans ton pêché… Genre en fait si tu veux tromper ton mec, fait le avec une femme mariée, si elle a des gosses c’est encore mieux, elle y réfléchira vraiment à trois fois avant de te balancer.


##   Mer 27 Déc 2017 - 13:27

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1067
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

HRP : Excuse-moi pour le retard T_T

Ouaip. Bon, j'lui accorde son point. Mais de là à dire qu'on est prisonnier... J'associe peut-être trop l'image à l'habituelle prison. Et là, disons qu'en dehors des heures fixes, on peut plus ou moins faire ce qu'on veut. Plus ou moins. Quand on respecte les règles. Pis on peut manger comme on veut. Et on peut parler avec qui on veut sans qu'on soit surveillé. Ca va encore nan ?

-Mmh, me contentai-je de répondre.

Ouais, bon, j'avoue, j'avoue, je savais pas quoi dire, il a gagné sur le coup.
Je fixai la bombe qu'il me tendait avec... Faut le dire : une tête de con. J'arquai un sourcil, perplexe. Heu ? Mais moi j'ai rien à exprimer. Juste peut-être "Arrêtez de me casser les couilles" ? Genre "Arrêtez de gueuler, de vous plaindre, de faire les victimes" toussa toussa. J'suis un peu une put* quand j'y pense.

-Ouaiiis...


Je pris la bombe et l'observai terminer de taguer son message. Franchement, je plains ceux qui vont devoir nettoyer ça, j'sens que ce genre de peinture part pas comme ça. Juste une intuition, rien de plus. Nan mais au pire ils repeindront les murs. Après tout, la peinture commence à passer, ça fera un peu de neuf quand tout ça sera terminé.

-Tu te sens si mal que ça avec ce qui se passe ? Perso, j'me dis juste que c'est une passe, j'la subis et puis voilà. Dans quelques jours j'suis persuadé que tout va rentrer dans l'ordre, on va apprendre que l'autre idiot a fait une crise et a pété les plombs, il va aller voir un psy et tout ira mieux.


Ouais, parle Allen, puisque de toute façon tu sais pas quoi écrire. Et tu sais pas te servir de la bombe aussi. C'est où qu'il faut appuyer, hein ?

Ah.

Bah c'était là.

-Désolé...
marmonnai-je en réalisant que le jet avait autant éclaboussé le sol, le mur, que ses vêtements.




Merci Aa-chan ♥️
##   Dim 31 Déc 2017 - 20:15
Messages : 489
Date d'inscription : 08/11/2015

Déjà j’tiens à dire que GG t’es à 1000 messages. Maintenant on peut commencer.

Peu de réaction ébranlent le visage du jeune homme qui te fait face, mais au fond tu n’en attendais pas une particulièrement. Un Hmm, c’est pas une réponse mais tu l’interprètes quand même comme un « mouai mais non mais en fait je m’en tamponne le coquillard. » Ce qui ne t’offusque pas car tu es le premier à te moquer de ce qui te dépasse la plupart su temps. Là tu pètes juste un câble, là t’en as juste mare. T’as l’impression qu’on t’a écrit pigeon sur le front.

« C’est pas que j’me sens mal tu voies ? Je vais bien, mais eux non. Ils se foutent de nous et imposent tout. Le problème c’est pas maintenant, là c’est juste l’apothéose du foutage de gueule. C’est la manière dont ils procèdent depuis toujours. »

En vrai on t’as jamais demandé ton avis depuis que t’es arrivé. On t’a demandé si tu voulais venir. On t’a demandé si tu voulais rester pour acquérir des pouvoirs, et après t’as eu l’impression de pas avoir lu les petits caractères au bas du contrat. Genre le « à la moindre couille dans le pâté on vous empêche de sortir, vous vous retrouvez à l’académie militaire et vous avez intérêt d’obtempérer. » Et eux ils avaient pas lu tes petites conditions à toi le : LOL VOUS AVEZ CRU. Comme on ne te laisse pas te planter tout seul, tu revendiques le droit de te planter. C’est drôle de te planter.
C’est rigolo, tu vois. Maintenant tu es plus déprimé, t’es juste en colère. C’est très drôle. Parce que t’as envie de foutre la merde.
Enfin, ça c’était avant qu’il t’en foute partout genre bukkake en noir. Ça pique un léger petit poil de cul. A peine. Tu pleures des larmes noires.

« SA MERE LA PUTE ! »

Voilà, gracieux. Puis ça arrête de piquer après trois larmes et tu te sens presque mieux. Juste t’as gueulé un peu fort, c’tout. Du coup t’as du monde qui arrive et Allen a sa bombe dans tes mains, et toi t’as le réflexe de faire disparaitre la tienne dans ton manteau. Tu le regardes très sérieusement, trop sérieusement :

« On court ou pas ? »

Non parce que tu ne sais pas courir toi que ce soit clair.


##   Ven 5 Jan 2018 - 17:19

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1067
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

HRP : MERCI :D Et du coup tu es mon 1001 messages.

Ah. Bon. D'accord.

SOS. Je me suis encore foutu dans la merde.

Nan bah au moins je vais sortir de l'ennui, hein. J'pourrais plus dire que je me fais chier.

Par contre, il a l'air sacrément énervé le p'tit. Bon, il a l'air aussi plus grand que moi, mais passons les détails.

-D'accord, je vois.


Ouais, nan, mais j'tombe des nus face à tant de violence verbale là ! Il est vraiment remonté le gaillard. Vous voulez que je fasse quoi en vrai ? J'vois pas quoi dire, franchement. Parce qu'en soi, moi on me fait rien, j'vis ma petite vie tranquille et tout se passe bien. Quand ça se passait pas bien, c'était justement quand j'voulais trop m'impliquer. Maintenant que j'm'en fous, tout va beaucoup mieux. Vous croyez que je devrais lui dire ?

Ah. Bah j'ai pas mis de la peinture que sur ses vêtements.

Son cri me fit sursauter et je manquai de rappuyer sur le bouton ouvrant le jet de la peinture une deuxième fois. Nan mais une fois c'est bon Allen, pas de récidive sinon il va te mettre un pain dans la gueule, vu comment il rage.

NAN MAIS DANS QUOI J'ME SUIS FOURRE ?! POURQUOI COURIR ?! J'AI RIEN A FAIRE AVEC TOUT CA MOI OMG. SAUF QU'IL EST PLUS RAPIDE (ou plus malin) ET IL A DEJA CACHE SA BOMBE, CE QUI FAIT QUE J'AI L'AIR 100% RESPONSABLE LA.

-Bien sûr qu'on court ab-...


-ruti. Nan mais c'est ta faute Allen. Après tout, c'est à cause de toi qu'il a crié. En fait, tu serais pas intervenu, il aurait fini son tag à l'aise blaise, pépouze le mec. Pas besoin de se prendre la tête. mais nan, t'as débarqué, et quand tu débarques, ça se transforme toujours en cauchemar pour les gens hahahaha.

Je commençai à détaler dans le couloir, dans la direction opposée à celle d'où venaient les bruits de pas qui fonçaient vers nous. Bonne nouvelle Allen, vous allez bientôt être coincés parce que t'es pas foutu de te rappeler que l'Institut offre de nombreuses impasses dans des cas comme ceux-là.

-Le local de ménage !

Je pressai la poignet, remerciai Dieu d'avoir laissé la porte ouverte, et m'engouffrai dans l'espace réduit en tirant le charment jeune homme avec moi.

-Ils t'ont fait quoi pour te mettre dans cet état, sérieux ?




Merci Aa-chan ♥️
##   Jeu 18 Jan 2018 - 17:46
Messages : 489
Date d'inscription : 08/11/2015

Faut dire que si t’as jamais enfreint les lois d’une manière générale, t’as jamais compris celle qui empêchait de peindre sur des vieux murs dégueux et des tags à la fac vous en avez fait quelques-uns avec tes camarades de promo. A l’époque tu suivais plus que tu ne foutais la merde, mais t’as eu la chance de toujours te mettre à courir au bon moment. Là t’as hésité, parce que c’était en fonction de la réactivité du gars, s’il disait clair qu’il savait pas mettre un pied devant l’autre avec un peu de vitesse… C’était la merde autant assumer plutôt que de le voir se rétamer dans les pates de ceux qui accouraient.
Il prend la décision de courir, et tu te rends compte que de vous deux c’est toi qui court le moins bien. Surtout que tu sais pas où il veut partir, et qu’à la limite se séparer et jamais se revoir ça pourrait le faire. Sauf qu’évidement s’il se faisait prendre il se ferait engueuler à ta place et ça c’était pas le genre d’action que t’assumerais. Assumer le tag c’était plus normal dans ta tête, tu penses ce que tu as écrit. Alors de le suis, un peu à la traine.

Brusquement il s’arrête, indique une porte qu’il ouvre et te tire à l’intérieur.

Voilà toute l’histoire monsieur le commissaire, il t’a tiré à l’intérieur et en une seconde et demie vous vous retrouviez dans un espace exigu et sombre collé l’un contre l’autre. T’as manqué de te ramasser sur lui et tu te retiens à une étagère pour ne pas te ramasser. Tu sens son souffle contre ton épaule quand il parle. Il veut réellement parler de ça, là maintenant ? Non parce qu’il y a quand même plus important dans la vie. On en parle de sa jambe qui frotte contre ton entre jambe ? Non parce qu’à un moment faut poser les vraies questions : il le fait exprès de bouger ou ? C’est gênant un peu ce genre d’approches trop directes… Surtout que vous entendez encore des bruits de cavalcade dans les couloirs.

Et ce qui est encore plus gênant c’est que t’as le bon réflexe de lui rouler un patin quand la porte s’ouvre dans ton dos. Ok t’as paniqué un peu mais au moins la porte se referme avec un « désolé ». Sérieux, ça marche encore ces excuses ? Ouai, faut croire n’empêche que tu sais pas trop quoi dire là de suite.


PS : HB !


##   Sam 27 Jan 2018 - 14:40

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1067
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Bon. Ok. J'avais pas vu ça comme ça. Et son silence là, c'est vachement pesant. Genre, il peut pas répondre ? Nan ? C'est trop demandé ? Parce que si on parlait d'un truc anodin, ce serait bien plus simple. Bieeen plus simple. Ca passerait le truc quoi. Genre je serais pas gêné de le sentir si prêt de moi. Et POURQUOI IL REMUE COMME CA SANS ARRET ?! C'EST INSUPPORTABLE. FAUT QU'IL ARRETE PUTAIN.

Les bruits dans le couloir commencèrent à vraiment me faire paniquer, pour le coup. Parce que j'avais vachement envie qu'ils se cassent, vraiment, pour de bon, HISTOIRE QUE NOUS ON PUISSE SORTIR PARCE QU'ETRE ENFERME DANS UN ESPACE REDUIT AVEC UN AUTRE MEC CA LE FAIT PAS TROP OK. JE SUIS UN PUTAIN D'HETERO 100% HETERO ET JE COMMENCE A PANIQUER D'ACCORD ?!

Et puis là, ce fut le drame. Parce que pour moi, il était hétéro aussi. 'Fin genre, y'avait aucune tension sexuelle, juste de la gêne (SURTOUT A CAUSE DE SON PUTAIN DE SILENCE), une impatience marquée, l'envie de se casser quoi. Sauf que non. Quand la porte s'est ouverte, il m'a embrassé. IL M'A EMBRASSE OK. ET C'ETAIT DEGUEULASSE. LA DERNIERE PERSONNE QUE J'AI EMBRASSEE C'ETAIT ARIA ET JE VEUX PAS QU'IL ME RETIRE CA PUT-

Ok. Ok. Nan mais tout va bien. TOUT VA BIEN PUTAIN. DEGAGE. ARRETE DE ME FOURRER TA LANGUE DANS LA- MAIS BORDEL NON ARIA REVIENT JE T'EN PRIE ARRETE CROIS PAS CE QUE TU AS VU N'Y CROIS PAS NON NON ET POURQUOI THEO ETAIT LA BORDEL DE MEEEEERDE

Stop les caps lock. Nan mais tu pourras pas faire plus, il faudrait des double caps lock pour exprimer ce que tu ressens. Je suis vide. Je veux aller me coucher et plus jamais sortir de mon lit. Adieu la vie, adieu Terrae, adieu monde cruel.

Tuez-moi.




Merci Aa-chan ♥️
##   Dim 28 Jan 2018 - 20:12

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 970
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Franchement les patrouilles avec Théo, c'est vraiment casse-couille. Un jour, peut-être qu'elle arrivera à faire autre chose qu'à l'insulter violemment dans sa tête à chaque fois qu'il ouvre la bouche - en attendant, au moins, ils sont quand même relativement efficaces, et heureusement. Très pro. (En même temps, pas trop le choix, elle ne sait pas en quoi elle pourrait se transformer pour le casser en deux si elle ne se retenait pas un minimum…)

Autant dire que la semaine s'avérait compliquée. Elle devait faire face aux accidents qui se multipliaient lors du retour des pouvoirs de certains terraens, autant dire que ce n'était pas de la tarte quand elle devait se transformer en saumon et frétiller sur le sol pour distraire les gens qui chialent ou se tapent dessus, pfft. Bonjour la crédibilité !

Et puis, durant leur patrouille ce matin-là, dans les couloirs de l'institut, et d'un coup, ils entendent un cri... Alertés, les deux compagnons d'infortune échangent un regard et descendent à l'étage des salles des cours, juste au bon moment pour voir des personnes disparaître derrière une porte. Bien vite, ils s'aperçoivent du tag qui a été fait sur le mur... Et si la chose est certes compréhensible même si de mauvais goût, du point de vue d'Ariana, ils n'ont pas vraiment le choix que d'aller leur remonter les bretelles - sinon, c'est à eux que l'on fera des histoires. Arrivés devant la porte en questions, ils se rendent compte que ce n'est pas une salle de classe, mais un simple placard à balais - et visiblement, ça s'agite pas mal là-dedans.

Nouveau regard vers Théo, elle ouvre la porte et tombe sur.
Allen qui roule un patin à un autre mec. (Enfin l'autre mec qui- OUAIS MAIS NON C'EST PAREIL OMFG)

Elle ouvre en grand la bouche, bug plusieurs secondes.

—AH, DESOLEE.

Elle referme la porte, cramoisie et choquée.

—Mais ? Mais ? Allen ??... commence-t-elle, à demi sous le choc. NON, toi, ta gueule ! agresse-t-elle gratuitement Théo avant même qu'il n'ait pu songer à dire quoi que ce soit, son visage prenant doucement une teinte cramoisie.

OMG C'EST COMME CA. D'ACCORD. DONC APRES LES CONNARDS ELLE SE TAPE LES GAYS. PAS ETONNANT QU'IL SE SOIT BARRE COMME CA APRES LEUR NUIT ENSEMBLE. MAIS OMG. OMGGGG SON PAUVRE COEUR.

Elle s'écarte du placard pour effacer cette vue de sa rétine. Mais ça persiste. POURQUOI ALLEN ROULAIT UN PATIN A UN AUTRE MEC ??? Pour essayer de faire passer sa colère, sa déception et son amertume, elle croise les bras et tapote du pied, comme une caricature de dessin animé. Si encore elle les avait juste vus, ça l'aurait fait, cool Raoul, elle comprend, c'est dur d'assumer d'être gay quand tout le monde a pensé que t'étais hétéro pendant vingt ans, mais THEO A VU CA. THEO A VU CA AHHHH. Il va encore sourire de son petit sourire à la con détestable et se moquer et elle essayait de lui faire croire que tout allait bien dans sa life pour qu'il soit deg et sdfbjhfb

—Ils vont sortir de ce placard un jour ou faut leur apporter des capotes ...? Ouais nan c'est bon, gère ça si tu veux, moi j'pars omg, grogne-t-elle en tournant les talons.

NON ELLE EST PAS VENERE PUTAIN SAMER LA CHOCOLATIÈRE. Faudrait la payer pour ces conneries !


HRP : ... j'suis désolée ça devait pas être aussi long :( J'espère que ça vous ira ;;


S'émerveille en #E7654D

Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥

Treasure box ♥:
 
##   Mer 7 Fév 2018 - 15:45

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Pandora
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 103
Date d'inscription : 01/07/2016
Emploi/loisirs : M'occuper d'elle comme il se doit, pardi !
Humeur : Cela dépend de la demoiselle...

Quelqu'un me rappelle pourquoi je me suis inscrit aux patrouilles ? Non mais sérieusement, pour une fois que j'essaie de rendre service, mon karma me fait un énorme f*ck dans la gueule, c'est pas cool. Je pensais devoir supporter Aria seulement pour notre première patrouille, mais en fait non ! J'me la suis tapée toute la semaine (si seulement c'était dans le sens sexuel du terme, ahah). Les regards assassins et les menaces en l'air, ça va un temps mais ça devient lourd là ! Surtout que j'ai pas fait le con, pour une fois. Au contraire, on est même plutôt efficace quand il se passe un truc...

Bref, on marche en silence dans les couloirs, comme les autres jours, et j'en viens presque à espérer qu'il se passe quelque chose pour arrêter le malaise. Et il faut croire que ma prière est exaucée, alleluia ! Un cri retentit, on s'échange un regard avant de nous hâter vers le couloir des salles de cours. Bon, rien de bien catastrophique, juste un énorme tag sur le mur. Ah ben c'est très utile ça, y'a personne qui passe dans le coin vu que les cours ont été suspendus... Ca sert à quoi de taguer les murs si personne capte le message ? A part emmerder les volontaires qui vont devoir nettoyer cette merde, sympa !

Je suis la rousse vers la porte où ont disparu les coupables. Elle l'ouvre et là... Là, on tombe sur deux mecs en train de se galocher gaiement. Mais wtf ?! Je n'ai presque le temps de rien voir avant qu'Aria referme la porte, mais il me semble qu'une des deux têtes m'est familière, non ? Et puis je vois la tronche de la jeune femme se décomposer et... Allen, c'est pas le mec qui était venu lui rendre visite pendant qu'on s'envoyait en l'air ça ?! MAIS MORT DE RIRE ! Je parie qu'elle voulait se consoler dans ses bras mais là, c'est un peu raté ma beauté !

"AHAHAHAH"

J'éclate de rire au moment même où la rousse me dit de fermer ma gueule. Ok, c'est pas cool pour elle du tout, mais vu comment elle m'a fait chier cette semaine, j'ai du mal à compatir pour elle ! Au moins, je rigole tellement que j'arrive pas à la narguer, c'est déjà pas mal. Mais quand elle parle de capote, j'en sors une de la poche arrière de mon pantalon, toujours hilare. Je pose une main sur son épaule alors qu'elle se retourne pour se barrer. Teuteuteu, pas si vite.

"Eh ben quoi ? Si t'es si jalouse, pourquoi tu vas pas les rejoindre ?"

Et je recommence à me marrer. Elle va me tuer mais omg, j'ai pas ri comme ça depuis un siècle ! Et puis plus sérieusement, hors de question que je nettoie leur tag de merde à leur place, tout ça parce qu'ils n'osent pas sortir du placard (dans les deux sens du terme, ahahah).


##   Lun 2 Avr 2018 - 12:50
Messages : 489
Date d'inscription : 08/11/2015

Franchement Angie je ne croyais pas que ça allait marcher. Tu dois être un génie, ou alors tu es juste tombé sur les bonnes personnes au bon moment. Tu as pas conscience du drame qui est en train de se dérouler sous tes yeux. Pour toi on vous laisse tranquille et vous échappez à une engueulade c'est tout bénef.
Il pourrait te dire merci le grand brun. C'est pas grâce à lui ! Si tu avais pas été là vous auriez sans doute fini dans le bureau de la directrice qui sans directrice doit être un peu vide. Peut-être qu'on vous aurez laissé là- bas dépérir comme dans une prison. Bon il y a aussi des chances que un master vous ait passé une gueulante et n'ait pas eu le temps de s'occuper plus de vous. Peut-être que si la directrice revient un jour ils trouveront le temps de vous punir correctement ? Ou pas. Tu n'en sais rien et en fait tu peux pas savoir. Mais non plus tu présumes.

Il ne te remercie pas, mais tu t'en fous. Tu entends une voix aiguë s'éloigner un peu en rageant. T'as pas envie de savoir pourquoi elle rage. Allez on se motive mon grand : il ne t'en faut pas plus pour ouvrir la porte regarder vite fait et partir en sens inverse. Comment tu devrais aider le brun ? C'est tout de même beaucoup sa faute si vous êtes dans ce merdier. Tu l'as aidé, faut peut-être pas abuser maintenant.

"A la prochaine !"


Bravo Charlie-Ange tu gagnes tellement en maturité. Tellement en prestance. Tu pourrais avoir honte de toi, mais ça serait certainement pas nouveau. En fait il te plaît bien ce rôle fouteur de merde. Il est pas trop prise de tête il te permet de te changer les idées.

Allez cours Charlie-Ange avec un peu de chance tout se passera bien...

HRP : ce texte a été dicté. Peut-être qu'il reste des pépites dedans...


##   Mer 4 Juil 2018 - 18:37

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1067
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Salut les copains. J'vous appelle parce qu'en fait, rien ne va plus. En l'espace de quelques secondes, mon monde vient de s'écrouler. Littéralement. J'suis au bord du gouffre.

J'ai juste... Comment dire ? Rien compris de ce qu'il venait de se passer pour moi ? J'suis passé dans le couloir, j'ai croisé un type qui taguait, j'me suis retrouvé avec une bombe entre les mains, j'ai appuyé et j'en ai foutu partout alors qu'en plus, EN PLUS, j'avais aucune envie de taguer ce putain de mur. On a entendu des voix, des pas, on s'est retrouvé dans un local de ménage. J'fais une pause là pour insister sur la taille du local de ménage : depuis quand un local de ménage c'est aussi petit sans déconner ?! Bref. On était tous les deux dedans et j'le sentais contre moi et c'était relativement gênant. Et puis les gens en patrouille sont passés, ont ouvert la porte, ET CE MEC M'A ROULE UNE PUTAIN DE GROSSE PELLE DEVANT ARIA. Et son visage s'est décomposé (ET PUTAIN EN MEME TEMPS IL SE PASSE QUOI ENTRE NOUUUS OMG ?!) et elle a fermé la porte juste au moment où j'ai croisé le regard de ce fdp de Théo. Désolé pour la vulgarité, c'est sorti tout seul. Du coup. Du coup j'en suis là.

A fixer le tagueur pro avec des yeux globuleux de poisson rouge. J'ai envie de lui hurler dessus pour lui demander ce qu'il vient de se passer ET POURQUOI C'EST ARRIVE mais les mots sortent pas. Je crois que je suis en état de choc.

J'entendis un rire s'élever à l'extérieur et je serrai les poings. Est-ce que j'ai déjà précisé que je détestais ce type ? Nan mais juste histoire d'être sûr.

Bref. Là encore, perdu dans mes pensées, j'ai pas eu le temps de réagir. Mon si gentil camarade s'est fait la malle, aussi simplement que ça. En cinq secondes, j'étais tout seul dans le local. C'est quand même con parfois de pas être téléporteur, ça m'aurait bien sauvé la mise, hein. Mais bon, j'vais rester ici et me laisser mourir je crois. Je pourrais plus jamais garder la tête haute de ma vie si je sors de ce placard. Donc voilà. Adieu. Ce fut vraiment sympa de tous vous rencontrer. Enfin pour certains. Pas tous. Faudrait pas abuser avec la gentillesse.

HRP : J'suis désolée pour le retard, et si jamais vous voulez clore, hésitez pas à m'envoyer un MP et limite je clos avec mon post, genre : "j'ai attendu que le temps passe. Une fois que le temps est passé, j'suis parti m'enfermer dans ma chambre et je me suis perdu sous ma couette."
Voilà voilà, des bisous ♥️ Cette intervention m'aura bien fait rire quand même XD




Merci Aa-chan ♥️
##   Mer 1 Aoû 2018 - 22:23

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Pandora
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 103
Date d'inscription : 01/07/2016
Emploi/loisirs : M'occuper d'elle comme il se doit, pardi !
Humeur : Cela dépend de la demoiselle...

Je ris à m'en donner mal au ventre devant la situation, et croyez-moi ça dure un certain temps ! Puis finalement, le type inconnu se barre comme un lâche et je n'ai même pas la force de le retenir, toujours secoué par des éclats de rire. Au pire, Aria n'aura qu'à le récupérer un peu plus loin, je crois qu'elle est partir à l'autre bout du couloir. Ou alors elle est partie tout court ? J'sais pas, et je m'en fous en fait.

Je pose mes yeux sur le brun, abandonné tout seul dans le placard, qui a clairement l'air de se demander ce qu'il fout là. Je ne peux m'empêcher d'imaginer Aria se re-transformer en rhinocéros et défoncer la porte de sa chambre... Ou alors c'était juste une attention spéciale pour moi ?

"Bon. Ben ça tombe bien que tu sois dans un local de ménage, au moins t'as tout ce qu'il te faut sous la main pour réparer ton bordel ! A ta place je commencerais tout de suite, j'ai comme l'impression que la peinture rouge sur les murs blancs, ça va pas partir facilement..."

Je lui lance un sourire narquois, ouais mon gars je vais rester là et te superviser, juste parce que j'aime faire chier le monde et que j'ai rien d'autre à faire de ma journée. Et je vais clairement pas t'aider ! Je croise les bras sur ma poitrine et m'écarte un peu pour le laisser sortir quand même.

"Au moins, vois le bon côté des choses, t'es mieux ici avec moi qu'à t'expliquer avec l'autre rousse tarée !"

J'suis passé par là... Et en vrai je compatirais presque pour lui ! Il va prendre cher le pauvre, hahaha !


[HRP : mille ans plus tard... Mais j'ai pas pu m'empêcher haha, j'en ris encore !]


##   Lun 6 Aoû 2018 - 18:24

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1067
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Je te juge. Ouais, j'te juge gros. Le meilleur endroit où j'aurais pu être, c'est enfermé à vie dans ce local, SANS TOI.

Un mec m'a embrassé, Aria l'a vue, et toi tu te fous de ma gueule. Bah j'te rassure, finalement, j'crois qu'à tout donner, j'aurais préféré être avec "l'autre rousse tarée". Et le pire c'est son vieux sourire narquois. Putain j'le revois encore à la porte d'Aria quand j'étais allé chez elle pour. Euh. J'sais même plus quoi. Sa vieille tête de con AAAAH IL ME REND OUF.

Je me relevai et passai à côté de lui, sans franchement faire attention au fait que mon épaule bouscule la sienne ou non.

-J'ai pas tagué le mur, c'est pas moi, j'vois pas pourquoi je nettoierai. C'est l'autre gars qui était là qui l'a fait. Donc si tu veux quelqu'un pour nettoyer ça, tu vas le voir lui.


Je commençai à avancer dans le couloir avant de m'arrêter pour me tourner vers lui.

-J'te remercierai de pas qualifier Aria de tarée par contre, ce serait franchement sympa. Parce qu'entre les deux, c'est toi le con, pas elle, hein. Remettons les choses dans l'ordre.


Haha. Hahahaha COMMENT JE ME FOUS DANS LA MERDE.

Mais Allen, depuis quand tu as des couilles ?! C'est franchement mieux quand t'en a pas en fait. Mais j'crois que tu t'es suffisamment fait humilier là, t'as dû décider que t'avais pris assez cher pour aujourd'hui.




Merci Aa-chan ♥️
##   
Contenu sponsorisé

 

[EVENT-1] Quand le tag gueule | Allen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Couloirs.