Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
[Event - 1] Là où mène la stupidité [Tahia + Leya]
##   Dim 7 Jan 2018 - 22:25

Personnage ~
► Âge : 28 ans (05/10/1990)
► Doubles-comptes ? : Bito Daisukenojo
► Rencontres ♫♪ :
Akira Buichi
Messages : 388
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29
Emploi/loisirs : Flâner
Humeur : Arrogant

A votre avis, que font la plupart des gens quand on leur dit de ne surtout pas bouger..?
Eh bien ils font tout le contraire, ils bougent. Et c'est exactement ce que fit Akira.
Au début, il vit la réaction de Leya et ne fit que lever un sourcil d'un air interrogateur. Mais face à l'indifférence de Tahia, le blond devint tout de suite plus serein. Amenant alors ses poings sur ses hanches, il dit tout en souriant:

- Sérieusement les filles... Vous pourriez trouver mieux pour m'faire peur ? Il suffit qu'on se sépare deux minutes pour que vous montiez un complot foireux contre moi.

Amusé par ces gamineries, il ajouta:

- En tout cas, t'es mauvaise comédienne Tahia. Prends exemple sur Leya, elle a l'air complètement… Oh putain !

Interrompu par la soudaine découverte de l'arachnide sur son bras, Akira eut comme premier réflexe de chasser celle-ci d'un revers de la main. Et ce fut avec un fin succès qu'il rejeta par terre cet innocent insecte.

- Brrrr… Ashidakagumo. Dit le japonais en frissonnant. Apparemment c'est pas méchant ces saloperies, mais putain qu'elle était grosse celle-là.

Akira souffla longuement, la main sur le cœur, pour reprendre son calme. Si une bêbête d'à peine dix centimètres réussissait à mettre la pression à deux d'entre eux, qu'en serait-il s'ils venaient à croiser quelque chose de plus féroce ?
S'ils voulaient garder la tête froide, mieux ne valait pas y penser...

Quand soudain,  une suite de bruits étranges s’enchaînèrent.
Les regards s'échangèrent entre les jeune gens du groupe, un peu comme si chacun cherchait un fautif. Mais aucun d'entre eux ne semblait tranquille ce coup-ci.

- Gwah ! Laissa échapper Akira en levant la jambe pour éviter la chose poilue qui l'avait frôlé en passant.

Et ce fût en découvrant cet abruti de chat qu'Akira ne pu s'empêcher de rire désespérément. Comme attendrit par le petit chasseur, il s'accroupit et le filma  avec son caméscope.

- Et c'est cette "dangereuse" boule de poil qui fit s’effondrer Terrae toute entière.
##   Ven 12 Jan 2018 - 9:45

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


Loin d'avoir peur des araignées, l'albinos trouvait néanmoins que si cet insecte se disait être le plus "maternel" possible, il ne fallait sans doute pas se fier à son aspect physique repoussant. Pourtant la taille de cette arachnide l'avait impressionnée au point de la faire reculer d'un pas. Les joues un peu rouges, s'en voulant de se faire surprendre pour si peu, elle se demande comment le blond ne peut pas réagir et leur faire confiance. C'est Tahia qui vint lui révéler la présence de l'intruse en utilisant le sarcasme. Leya les regardait tout les deux, alors que le blond avait finalement compris son erreur de jugement. L'aranéide chassée, l'atmosphère se détendit pendant quelques minutes, même si pour l'albinos l'histoire ne semblait pas s'en arrêter là.

En effet une araignée de sa trempe ne pouvait être qu'un "bébé" et la mère devait être impressionnante. Dans ce genre de forêt sombre et dense, et surtout quand on sait que la magie existe, ce ne serait pas étonnant de tomber sur la mère porteuse. Un frisson parcourut l'échine de la demoiselle en espérant se tromper. C'est malin tiens ! C'est de la faute de ce film qu'elle a regardé récemment, ayant essayée de s'intéresser au monde actuel, du moins du peu qu'elle le puisse encore avant la fin. Alors oui "Harry potter" n'est peut être pas Leya, mais imaginez une araignée immense après avoir rencontré l'une des protagonistes de tout cet effroi....Il y a de quoi avoir un peu peur quand même. Un bruissement plus tard dans les fourrés, et voilà qu'un brin de panique commença à prendre le coeur de la jeune fille. Tout les trois se mirent à se regarder. C'est vrai qu'ils s'attendaient à trouver quelque chose, mais pas encore si proche de l'académie...au moins si c'était une créature sanguinaire, ils pouvaient toujours rebrousser chemin, mais ce ne serait pas très courageux de leur part.

Devaient-ils s'accrocher à la vie ou la risquer jusqu'au bout pour révéler le mystère que cache Terrae ?

L'albinos tenta de garder son calme, et aperçut alors une boule de poil qui faisait le dos rond. Tu parles d'une frayeur ! Rassurée, elle soupira même si elle se demandait ce que le petit animal pouvait faire ici. Surtout que maintenant elle savait qu'on appelait ça " un chaton ". Le souvenir d'un certain brun, lui comprima la poitrine d'ailleurs. Mais fit de faire preuve de sentimentalisme et de commencer à sombrer dans ses méandres, Leya se contenta de regarder l'animal et de s'en approcher pour le cajoler d'une caresse. Depuis peu, elle se laissait attendrir au moins par l'espèce félinée, surement parce qu'elle en chérissait quelques souvenirs au fond d'elle même.

Akira filma la boule de poil en ajoutant une petit note d'humour qui fit rire la demoiselle aux cheveux blancs. Si ce chaton était à l'origine de la discorde de Terrae, alors l'expression "Une petite conséquence peut attirer de gros problèmes" prend tout son sens. Malheureusement pour eux, ce n'était pas le cadet de leur soucis, et encore moins la "véritable menace" au moins ça aura eu don de les attendrir et de leur donner un peu la frousse. On se croirait dans un manège de train fantôme...Leya avait remarqué que cette apparition soudaine avaient pourtant regonflé à bloc les aventuriers, comme si un élan de courage les avait atteint ! Tant mieux, au moins ils pourraient continuer d'avancer et ne pas se désarçonner à la première difficulté.

▬ Tout à l'heure tu as dis avoir trouvé quelque chose Tahia....qu'est-ce que tu as vu ?

Oui la deuxième demoiselle du groupe avait repéré quelque chose quand nous nous étions séparés, et elle se demandait bien quelle découverte ils allaient faire. Elle vérifia que l'arachnide était bien partie, médisant encore la cause d'avoir montré quelques moments de faiblesses qui prouvait que c'était bel et bien une femme...Devant Tahia encore ça ne la gênait pas car elle pourrait la comprendre, mais devant Akira, bizarrement ça ne lui fait pas plus plaisir que ça, même si elle ne pense pas qu'il irait se moquer non plus





[Event - 1] Là où mène la stupidité [Tahia + Leya] - Page 2 Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Lun 2 Avr 2018 - 12:05

Personnage ~
► Âge : 28 ans (05/10/1990)
► Doubles-comptes ? : Bito Daisukenojo
► Rencontres ♫♪ :
Akira Buichi
Messages : 388
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29
Emploi/loisirs : Flâner
Humeur : Arrogant

[Parce qu'on va t'attendre indéfiniment]

Avec la soudaine apparition de l'arachnide et l'attaque du chaton, Akira avait complètement oublié que Tahia avait utilisée le verbe "Trouver" avant ces évènements. Heureusement, elle avait réussi à titiller la curiosité de Leya et celle-ci n'avait pas oubliée.

Cette fameuse découverte n'avais pas l'air d'emballer Tahia plus que ça... C'était à se demander si cette femme avait connu l'excitation une fois dans sa vie.
"J'suis sûr qu'elle est encore vierge" pensa Akira en la regardant à moitié dépité.
La brune gardait son calme, écartait tendrement du chaton qui s'en était pris à ses chaussures et menait le groupe jusqu'à cette imposante griffure qui ornait un tronc d'arbre. Le chaton sauvage et curieux les suivaient.
Akira eut tout de suite le sourire aux lèvres en voyant l'écorce déchirée. Cette expédition menait enfin à quelque chose pensait-il. Il filma alors, sans attendre, la main de Tahia qui désignait l'arbre meurtrit.

Seulement, Tahia se chargea de gâcher la joie du jeune homme. Elle expliqua au groupe que n'importe quel morphe aurait pu créer cette horreur plusieurs semaine avant. Cette marque n'était pas récente, l'écorce avait déjà commencée à se reconstruire... C'était juste une "cicatrice".

- Pfff... ça n'sert à rien. Souffla le blond. Cette forêt a beau être interdite on y croise que des crottes de lapin et des chatons complètement cons.

Akira perdait patience, il filma les alentours pour tenter de trouver quelque chose avec le mode nocturne de la caméra... mais il ne trouva rien d'intéressant. Juste une une biche ocellée qui s'enfuit à peine vit-elle la lueur des lampes-torche s'approcher d'elle.
Ce n'était pas le moment de se décourager, ils avaient à peine parcouru la moitié du chemin que Leya avait tracé.
Donc, pour rendre ce trajet un peu plus intéressant, Akira décida de pimenter cette aventure avec une petite histoire.

- Vous connaissez l'histoire de Vixy ? Fit-il au beau milieu du silence.
On dit que c'est une Master qui habitait isolée dans cette forêt. On dit aussi que c'était une très belle femme malgré la pâleur de sa peau. Ses cheveux étaient longs et plus sombre que la nuit, ses lèvres étaient rouge comme le sang...
Mais apparemment elle était si  froide que personne n'osait l'approcher. Elle était redoutable.
J'ai entendu dire qu'elle s'était isolée ici depuis qu'elle avait perdu son gamin. Certains l'ont accusé de l'avoir tué de ses propres mains. Le chagrin et la solitude l'aurait rendue folle et elle aurait mit fin à ses jours ici-même.
Certains disent qu'on peut entendre son âme en peine pleurer la nuit...


Une tragique histoire, à moitié vraie et à moitié fausse. Vixy a belle et bien existée, mais l'histoire créée autour d'elle n'est que le fruit de l'imagination des élèves de Terrae.
Akira ricana et ajouta:

- J'pense que je flipperais plus si j'tombais nez à nez avec un fantôme que ce soit disant monstre, pas vous ?

[Leya tu peux enchaîner, le pnj enverra la suite après j'pense =)]
##   Lun 7 Mai 2018 - 20:37

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


L'aventure dans laquelle la jeune fille s'était embarquée relevait plus de la curiosité que de l'envie de croiser un véritable monstre. Après à Terrae, on peut s'attendre à tout ! Un morphe incontrôlable aurait en effet pu faire cette grande griffe dans l'écorce du bois humide, mais quelque chose ne tournait pas très rond. Si effectivement, Leya n'était pas une experte dans le faune, elle l'était tout de même un peu plus dans la flore, elle qui aime entretenir les plantes et voir leur évolutions, voir même hybridations. Un arbre d'environ une centaine d'années, n'aurait pas été aussi abîmé avec un simple animal...Non ce qui avait fait cette marque était une bête bien plus imposante, qu'un vulgaire ours brun de passage. Peu rassurée, mais gardant tout de même son calme, elle continua d'avancer alors que le blond, était d'un presque déçu que leur expédition dangereuse, ne le soit pas tant que ça.

▬ Cette marque n'a pas été faites par un morphe, ni même par un quelconque animal...

Place aux explications pour enlever leur visages interloqués.

▬ Le bois de cette arbre est très vieux, et si on regarde bien, les moelles internes sont fragmentées sous couches, et changent de couleur selon température et inclinaison du soleil...En d'autres termes, si cette marque remontait à plusieurs jours, ou semaines, la moelle serait légèrement brunie...hors elle est encore très claire...ce qui veut dire que cette fissure faites par je ne sais quelle bestiole....remonte à quelques heures à peine....

Comme quoi lire des livres, s'intéresser de près à ce qui touche à la végétation et développer ses connaissances par approfondissement, a son petit effet. Un sourire amusé sur les lèvres alors qu'elle venait de surement relancer le suspens de cette aventure, elle continua de suivre le blond, gardant un oeil sur le chaton pour qu'il ne lui arrive rien. La nuit était noire, et l'on distinguait à peine les étoiles....sans compter les bruits de la fôret qui n'aide vraiment pas à se sentir à l'aise. Autant la demoiselle aux cheveux blancs savait faire preuve de courage, autant les limites de l'imperfection humaine ne l'aidait pas à ne pas être effrayée....Puis les histoires d'horreur, les fantômes, tout ça ce n'est pas trop sa tasse de thé !

Et c'est d'ailleurs pile poil à ce moment précis que le brun vint leur parler d'une légende, celle de Vixy cette master qui se serait tuée ici même, et d'où l'on entendrait ses sanglots...Quelle joie ! Mais bon tout le monde sait que les fantômes ça n'existe pas hein ? hein ? Ce n'est juste que l'imagination des personnes, une réfraction de lumière...?

▬ Je....je pense que j'aurais peur dans les deux cas quand même pour ma part....

Autant le dire tout de suite, Leya est une petite peureuse, et en vrai même si son intellect apportait beaucoup au petit groupe d'expédition, elle risquait très vite de devenir un fardeau, mais ça ils s'en rendraient compte très prochainement





[Event - 1] Là où mène la stupidité [Tahia + Leya] - Page 2 Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Sam 4 Aoû 2018 - 17:01

Personnage ~
► Âge : 28 ans (05/10/1990)
► Doubles-comptes ? : Bito Daisukenojo
► Rencontres ♫♪ :
Akira Buichi
Messages : 388
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29
Emploi/loisirs : Flâner
Humeur : Arrogant

HRP : [ Vu qu'il faut fermer les vieux topic d'events, j'abrège ;) ]

Tahia, et surtout Akira, abandonnaient peu à peu l'idée de croiser quoi que ce soit d'anormal dans cette forêt. C'est là que Leya entra en jeu :
La jeune femme au cheveux blanc prouva par A+B que ce grand coup de griffes sur l'arbre était plus récent que ce qu'ils pensaient.
L'espoir renaissait... et la crainte la suivait discrètement.

Leya réussissait toujours à impressionner le groupe par son intelligence. Néanmoins, elle avait beau être une personne studieuse, elle restait la plus froussarde du trio.

Akira s'avança pour que le groupe se remette en marche. Il passa alors près de Leya, et déposa une petite tape amicale sur son épaule. Un geste simple, qui allait lui faire comprendre qu'elle n'était pas toute seule dans cet endroit effrayant.

Il ne t'arrivera rien, je te l'promets. Lui dit-il avec un sourire rassurant.
Voilà la réplique typique de celui qui ne sait pas ce qui l'attend, mais qui tente de faire baisser la pression.

Si tu ne veux pas continuer,  ajouta-t-il, on peut te raccompagner jusqu'à la bordure de la forêt. De là, tu pourras tranquillement rentrer à l'institut.

Tahia émit aussitôt une objection : Maintenant qu'ils avaient la preuve qu'une bête rodait dans les environs, autant rentrer, plutôt que de prendre bêtement plus de risques.
Elle avait raison, mais buté comme il est, Akira s'y opposa. Pour lui, la meilleur preuve était de filmer cette "bête". Il refusait de s'arrêter sur des théories, il voulait du "concret" !

A partir de là, une dispute éclata au sein du groupe. Il y avait d'un côté Akira qui ne voulait pas rentrer les mains vide, de l'autre Tahia qui trouvait que cette expédition devenait trop risquée, et au milieu Leya qui n'osait les contredire.
Au final, le groupe se dispersa. Akira suivi du chaton sauvage, partit à gauche. Tahia, à droite, un regard insistant pour que Leya la rejoigne.

--

Ils ne firent que deux pas dans des directions opposées, quand tout à coup un grognement bestial les stoppa. Leur dispute avait attiré ce qu'ils étaient venu chercher : La bête.

Ce grognement à la fois sinistre brutal fit vibrer leurs tympans. C'était comme un rugissement d'orage qui venait de fendre le ciel. Les yeux ignés de l'animal percèrent alors l'obscurité et la silhouette imposante de l'animal se dessina. La bête se trouvait en face d'Akira, et ses pas lourds laissaient deviner qu'elle s'approchait d'eux.

Foutez l'camp... Dit Akira en jetant un regard derrière lui.

Comment faisait-il pour garder son sang froid ? Bien sûr qu'il était effrayé, cependant Akira affrontait toujours ses peurs.
Dans cette situation, n'importe qui aurait reculé, mais lui fit contraire. Akira fit un pas en avant.
Cette balade nocturne, c'était son idée, sa connerie... Pas de celle des autres.

Des images il en voulait, et allait en obtenir. Akira braqua alors la caméra devant lui et activa le mode nocturne. Quand tout à coup, une patte aux griffes acérées frappa le dos de sa main.
La main d'Akira main saignait, mais ce qui le préoccupa davantage fut la caméra qui finit au sol, brisée, avant d'être écrasée par le poids de l'animal qui s'avançait…

Dégagez ! Ordonna Akira lorsqu'il vit que les filles étaient toujours derrière lui.
Maintenant ! Insista-t-il.

Ce magnifique mélange entre la peur et la curiosité les avait retenues ici, c'était ce même sentiment qu'on éprouvait devant un bon film d'horreur. Mais, contrairement à un film, leurs vies étaient en danger.
La voix du jeune homme sortit les filles de leur stupeur. Elles n'avaient pas de questions à se poser, elles devaient juste prendre la fuite... Et c'est ce qu'elles firent.

Le blond sortit alors un feu de détresse qu'Ipiu lui avait laissé, et s'en servit pour attirer l'attention de la bête. Surprise par la lumière vive qui jaillit du bâton, la bête fit un pas en arrière, elle attaqua ensuite le jeune homme en lui bondissant dessus.
Akira l'esquiva de justesse en se jetant sur le côté, récupérant au passage ce qu'il restait de la caméra.

La caméra était complètement foutue, mais la partie où était inséré la carte mémoire avait été épargnée. Une chance. Akira retira alors la carte mémoire de sa fente et la mit dans sa poche.
Maintenant qu'il avait sauvé ses images et que les filles avaient prit la fuite, il ne lui restait plus qu'à sauver sa peau et…

Abruti d'chat !

Le chaton, celui qui avait surpris le groupe peu de temps avant, était encore là. Il feulait face à la bête, qui portait à présent toute son attention sur lui. Elle était prête à ne faire qu'une bouchée du félin.
C'était l'occasion idéale pour Akira de déguerpir. Finalement, tout le monde allait y trouver son compte : La bête aurait son casse-croûte de minuit, et Akira, la vie sauve...

Le blond prit cependant la décision la plus idiote de toute sa vie.

Il pouvait sauver ce chaton, alors c'est ce qu'il fit. Et si par la suite il ne pouvait pas se sauver lui-même, quelqu'un le ferait à sa place.
Il fallait simplement attirer l'attention d'une patrouille de Master, puis espérer qu'elle arrive à temps.

Akira jeta alors son feu de détresse le plus haut possible. Puis, il fonça droit vers la bête, glissa sol humide. Il passa entre les pattes du prédateur et réussit à attraper le chaton à bout de bras.
Au même moment la patte monstrueuse de la bête le frappa dans le dos. On entendit alors, l'horrible son du déchirement de… son sac à dos.
Son sac dos et son contenu avait été volé en lambeau à la place du jeune homme. Akira fut projeté plus loin sur le sol, il s'en sortira avec quelques écorchures, et un chaton en vie.

La bête rugit si fort qu'elle en fit trembler les feuillages qui l'entourait. Puis, elle s'élança sur Akira, gueule ouverte. Et à cet instant, un jeune homme apparut et emporta Akira en se téléportant.

--

Il tomba lourdement sur le dos et pesta à cause de la douleur. Il n'avait pas à se plaindre, il aurait pu finir dans un plus piteux état.
Akira souffla longuement, c'était comme s'il laissait s'échapper toute la pression accumulée durant ce combat.
Et là, comme pour le punir, le chaton lui vomit dessus… son estomac n'avait pas apprécié le transport.

Putain d'chat... Grogna Akira en essuyant son manteau.

Bien joué Nikkou. Dit une voix grave.
Héhé, easy mec !

Akira se leva et regarda les alentours.
Il était maintenant à l'extérieur de la forêt, près de la vieille maison hantée. Derrière lui se trouvait deux masters, Nikkou et Keitarô, ainsi que Tahia et Leya. Il fut rassuré de les voir en vie, mais ne montra aucun signe de joie.

Il se retourna enfin vers eux et lança le dialogue :
J'suppose que vous allez nous faire la morale maintenant ?
Ouais grave ! Vas-y Kei' dis leurs !
Pfff… c'est toujours pareil avec toi Nikkou. Dit-il désespérément. Bon... j'imagines que vous savez ce qu'il vous attends pour avoir enfreint le règlement...
Ouais grave !

Keitarô jeta un regard blasé à Nikkou, puis il reprit :
Si on vous interdit ces endroits et qu'on vous impose un couvre-feu ce n'est pas pour vous emprisonner, mais pour vous protéger...
Ouais grave !
Fermes-la Nikkou.
Ouais gra.. *Gloups* ! Fit Nikkou avant de rire nerveusement.
S'aventurer dans cette forêt était idiot de votre part. Si ça ne tenait qu'à moi, je vous aurais tous les trois renvoyé de Terrae... Mais heureusement pour vous, ce n'est pas moi qui décide.

Keitarô tourna les talons et s'avança, main dans les poches.
Et c'est tout ?
C'est tout. Maintenant on vous raccompagne dans vos chambres, et on laissera Hideko décider de votre sort.
Si elle revient un jour... Répondit Akira sur un ton sarcastique.


-Fin-
##   
Contenu sponsorisé

 

[Event - 1] Là où mène la stupidité [Tahia + Leya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.
Aller à la page : Précédent  1, 2