Partagez
[EVENT - 1] Et la lumière ne fut plus 2.0 [Misachou <3 ]
##   Sam 25 Nov 2017 - 18:53

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Debout dans ma propre chambre, je fais face, impuissant, à ce qui se passe. J'entends la voix de Ryu, cette voix que j'ai toujours entendu si sereine, pleine d'assurance, jamais tremblante, qui là semble au bord de l'extinction. On peut y déceler du désarroi, non, plutôt de la panique. J'ai senti l'appel mais, curieusement, je n'ai pas été attiré comme les autres au dehors pour me réunir. J'ai entendu le brouhaha du couloir, tout le monde qui parlait fort et dans tous les sens, rien ne faisait sens dans ce qu'ils disaient. Moi j'ai pu rester dans ma chambre. Je ne me demandais pas pourquoi, il devait faire encore jour. D'autres questions plus pressantes me taraudaient, et ce qui était sûr, c'est que je ne pourrais pas y répondre ne restant ici. Il fallait que je sorte moi aussi. C'est à ce moment-là que tout arriva. Alors que je m'apprêtais à chercher à ma combinaison, je sentis un poids immense m'envahir. Pris par surprise, je ne pus même pas crier. Je tombais à genoux dans ma chambre, serrant mon corps dans mes bras comme s'il m'échappait. On m'arrachait quelque chose, je sentais que l'on aspirait mon énergie, je la sentais refluer, comme prise d'un siphon irrésistible qui l'emportait au loin.

-Non... Non...

Je m'accrochais. Je tentais de résister. En pure perte. Les particules d'air s'éteignirent rapidement autour de moi, mon énergie cessa de briller, et, comme si je devenais aveugle une seconde fois, le noir m'entoura brutalement, comme une marmite sur laquelle on venait de déposer son couvercle. Le visage baigné de larmes, je m'effondrai au sol, haletant. Je ne cherchais même pas à retrouver mon souffle, j'avais l'impression que, comme pour mes pouvoirs, c'était peine perdue. Ils étaient partis... Je ne sentais plus rien. Que le vide. Un vide profond, sombre, terrifiant qui m'entourait et m'avalait tout entier, et un second vide, à l'intérieur de moi, comme si tous sentiments heureux venait de me déserter avec mes dons. Je ne vois rien, je ne sens plus rien ! Je n'arriverai plus à me repérer ! Je suis... aveugle. Pour de bon.

Je roule sur le ventre, et tente, pas à pas, de me relever. Je tâtonne autour de moi, mes doigts rencontrent frénétiquement la moquette, encore la moquette, du tissu (ce doit être mon lit!) que je remonte avec mille précaution jusqu'à sentir une surface plane qui doit être le sommet. Je m'appuie dessus de toute mes forces, comme si je grimpais une falaise, ponctuant mes efforts de reniflements intempestifs jusqu'à ce que je me hausse et m'effondre sur mon lit. Je me redresse en position assise, du moins il me semble, et m'adjoint au calme. Je prends le temps de respirer, d'inspirer et d'expirer profondément pour me détendre. Je ne dois pas paniquer. Calme-toi, calme-toi Matheo ! Ce n'est pas en paniquant que ça va arranger les choses. Tu vas reste là, tranquillement ! Ce n'est sûrement que passager. Ce ne peut être que ça. Ce doit être ça parce que... Je retiens un hoquet de désespoir. Je n'étais pas prêt à recommencer du début. Je ne me sentais pas capable de tout réapprendre. J'étais bien trop habitué, je dépendais trop de mes pouvoirs pour réussir à m'en passer. C'est comme retirer à un véritable aveugle son chien, sa canne ou son assistant personnel et le larguer dans une nouvelle ville, il y perd tous ses repères.

Je finis cependant par me calmer. Je n'étais pas dans un lieu inconnu. Je connaissais ma chambre à force. Je connais sa disposition, je sais où sont chaque objets. Je peux me débrouiller. Je connais Terrae, même si je en pourrais jamais m'y repérer, mais je connais l'endroit, j'y connais des gens. Je ne suis pas seul. C'est vrai, je ne suis pas seul. Je dois attendre la nuit ! Ma montre sonnera pour me dire que je peux sortir, alors j'irai dans la couloir ou à la porte la plus proche pour demander de l'aide. Voilà Je ferai comme ça ! C'est la meilleure solution. Je ne dois pas m'inquiéter, tout va s'arranger. « Tout va s'arranger » me répétais-je en boucle, serrant ma couverture à m'en blanchir les phalanges.

-Oh Ryu... Qu'est-ce qui s'est passé ? Murmurais-je pour moi-même, rassuré par le son de ma propre voix dans cet univers de ténèbres et de silence.

Des coups frappés à la porte me tirèrent de mes réflexions. Je ne me lève pas immédiatement, craignant d'avoir rêvé ou que ce ne soit pas à ma porte que l'on cogne. Deuxième salve, plus d'erreurs possibles, c'est bien chez moi que l'on frappe. Je me précipite aussitôt en direction de la porte et tombe à la renverse avant de l'atteindre. Je frappe le sol de mon poing. C'est bien plus difficile de se coordonner dans un espace vide... sans repères. En désespoir de cause, j'avance à quatre pattes jusqu'à atteindre la porte. Là, je remonte fébrilement les mains le long de celle-ci, me relevant au passage, jusqu'à toucher la poignée que je presse pour ouvrir.

-Ou... Oui ? Excusez-moi mais... qui est-là ? demandais-je, penaud.


[EVENT - 1] Et la lumière ne fut plus 2.0 [Misachou <3 ] 1416521899-matheo-signature
##   Lun 1 Jan 2018 - 21:00

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Après être passé un moment chez Huo, le temps de se calmer, Misao a réussi à sortir à nouveau. Il respire l'air frais de novembre ; il respire l'odeur de la trahison, respire l'odeur de la peur qui règne partout. Il a promis à Huo qu'il s'occuperait de Mathéo. Il faut que quelqu'un aille voir s'il va bien ; lui qui est dans le noir, perdu, sans pouvoirs. Il se demande s'il tiendra le coup, sans ses dons de guérisseurs. Il l'aime fort, son Mathéo ; il refuse de le perdre lui aussi, et c'est bien tout ce qui le fait tenir debout. Ses membres tremblent sous le froid, il n'est toujours pas habillé assez chaudement. Il repense encore aux événements de l'après-midi. Bloque. Arrête de respirer.

Non. Recommence à marcher. C'est pas difficile. C'est pas si dur. Faut penser à Mathéo, ça va aller. Il l'aime, son Mathéo, putain, alors il fera en sorte d'arriver entier jusqu'à l'institut. Même s'il est fatigué, même s'il a peur, même s'il a mal. Même s'il a juste envie de monter jusqu'au toit pour sauter, c'est à l'étage des airs qu'il s'arrête. Il cherche la porte. Il croise des gens qui vont tous mal, qui se jaugent, qui sont hystériques. Il a l'impression d'être dans un asile de fou, et au final, il se sentirait presque comme chez lui. C'est un peu rassurant de savoir qu'on n'est pas le seul à aller mal.

Il va frapper à la porte doucement. Il sait qu'il aurait dû gérer mieux. Faire mieux semblant. Tenir mieux le coup. Se forcer. Encore. Toujours. Pour Mathéo. Pour qu'il ne soit pas seul. Pour que ça aille. Il n'a jamais été là pour lui quand il en avait besoin. Il faut qu'il soit là. Il faut qu'il soit là pour Mathéo.

La porte s'ouvre au bout d'un long moment, si long que Misao craint qu'il ne soit pas là. Il réitère, un pli barrant son front. Mais la porte s'ouvre et il se détend un peu en voyant le petit être qui se tient dans l'encadrement.

—C'est Misao, souffle-t-il. Tu vas bien ? Enfin...

... aussi bien que ça puisse aller dans une situation similaire, dirons-nous. Il tente de ne pas faire attention à sa gorge qui se comprime. Il s'approche doucement et effleure ses mains, avant de les attraper gentiment.

—Personne n'est encore venu ? J'aurais dû passer plus tôt…

Il s'en veut encore terriblement. Egoïste...



Parle en #b7273d.
##   Ven 2 Fév 2018 - 20:27

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Lorsque j'entends la voix de Misao, que je sens ses mains prendre les miennes, je lui rend son étreinte encore plus fort, comme si je venais de trouver une ancre sûre, sur laquelle je pouvais m'appuyer sans soucis. Oubliant presque la situation dans laquelle je me trouve, je lui offre un large sourire, soulagé, nerveux, fébrile aussi. La situation en veut pas être oubliée si facilement. Je tremble de la tête au pied, tant que je me demande par moment si je ne suis pas fiévreux, mais le constat me saute aux yeux de lui-même. Je panique. Complètement. Je dois me ressaisir. Je sais que je peux me laisser aller avec Misao, mais je ne veux pas rajouter à sa peine. Lui aussi doit souffrir. Je dois me montrer fort. Je dois me calmer.

-Je vais bien ne t'en fais pas...

Mon sourire est un peu forcé. Je le sens à ma mâchoire crispée. Je finis par pousser un soupir, et secoue la tête d'un air triste.

-En fait non... ça ne va pas du tout. Je... Je ne vois plus rien. Du tout. Je ne sens plus rien. Je ne perçois plus les énergies, je ne perçois plus l'air. Tous mes pouvoirs sont partis et je me retrouve complètement démuni! J'ai peur parce que je ne vois du tout, que j'entends des gens crier, hurler même, certains même pleurer, j'en entends qui se battent, qui insultent Ryu aussi. Je suis perdu dans cette cacophonie qu'il y a dans le couloir, qu'il y a dehors. Je ne sais pas comment vont les autres, comment vont mes amis. Est-ce que c'est plus dur pour les Masters ? Aoi, Huo, Ys, Mitsuki... est-ce qu'ils vont bien ? Je ne peux même pas aller les voir parce que je n'arrive même pas à me déplacer normalement jusqu'à la porte. Et... Et ... Et....

Je m'arrête brusquement, prenant conscience que mon discours ininterrompu me fait passer pour un hystérique. Ce dont je ne suis pas loin à mon avis. Tout à coup, sans signes avant-coureurs, je fonds en larmes. Brièvement, très brièvement. Juste une crise passagère. le besoin de relâcher toute la pression et la peur. Je m’agrippe davantage à ses mains, m'adjoins au calme.

-Pardon... Je perds les pédales je crois. Excuse-moi Misao. Je ne voulais pas que tu me vois comme ça.... Je suis ridicule.

Je m'essuie négligemment les joues, puis l'entraîne tout ne le laissant diriger vers le lit. J'ai besoin de m'asseoir. Rester debout me perturbe, j'ai l'impression de ne plus avoir aucun repère, de ne plus pouvoir différencier le haut du bas. Seule sa présence me le permet encore.

-Qu'est-ce qui se passe là-dehors ? Est-ce qu'on sait ce qui se passe exactement ?

Un hoquet me prend et je secoue de nouveau la tête. La panique me rend dingue. J'en oublie tout le reste, ce n'est pas bien. Une mine triste se peint sur mon visage et j'adresse un faible sourire à Misao.

-Pardonne moi encore une fois... Je ne t'ai même pas demandé comment toi tu te sentais... Je suis irrécupérable ce soir.

Je me permets un petit rire, teinté de nervosité.

-Comment te sens-tu toi ?


[EVENT - 1] Et la lumière ne fut plus 2.0 [Misachou <3 ] 1416521899-matheo-signature
##   Mer 28 Fév 2018 - 18:50

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Leurs mains s'étreignent ; ils s'accrochent l'un à l'autre, cherchent le soutien et à soutenir, parce que c'est tout ce qui compte dans l'instant présent. Comment Mathéo fait pour sourire ? Il est à nouveau plongé dans le noir, et tout ce qu'il fait, c'est réussir à être à nouveau aussi lumineux qu'autrefois. Malgré ses tremblements, malgré sa peur ; il tente d'être lumineux, encore, et Misao ne comprend pas vraiment pourquoi. Est-ce parce qu'il cherche à faire semblant, ou à le rassurer ? lentement, le feu presse les mains de son ami.

Sa voix commence lentement, puis va plus vite, le fil est plus ténu ; Misao a mal de l'entendre, le voir si déboussolé. Alors que sa voix se brise, il le serre contre lui, lentement, précautionneusement. Le contact, étonnamment, l'apaise ; mais il espère surtout qu'il pourra apaiser un peu le blondinet, si frêle et perdu.

—Chhtt, ça va aller, chuchote Misao en le berçant. C'est rien. C'est un moment difficile.

C'est difficile pour tout le monde, a-t-il envie de dire. Mais il ne veut pas qu'il culpabilise, alors il laisse sa phrase en suspens. Se contente de frotter tout doucement son dos, de lui sourire même s'il ne le voit pas, malgré la peur et la tristesse qui lui vrille les entrailles.

—T'as pas à t'excuser. Tout le monde est… à cran. Mais personne n'est blessé.

... Sauf Ryu. J'peux pas lui dire ce que j'ai fait.

Sa gorge se serre, il guide lentement son ami jusqu'au lit après avoir refermé la porte. On entend les gens parler et pleurer dans le couloir, et même encore un peu dans la cour. Tout doucement, le feu lui tend un mouchoir, qu'il glisse dans sa main.

—Ryu a enlevé les pouvoirs de tout le monde. Hi- (Il retient une respiration paniquée, ample.) On sait pas où est Hideko.

Pourquoi c'est si difficile à dire ? Il a la gorge si serrée et les larmes qui montent, malgré sa retenue. Il tente de paraître fort, se contente de s'assoir à côté de Mathéo. Le silence est ponctué de cris.

—J'me sens pas vraiment, avoue-t-il.

Flou. A côté de ses pompes. Désabusé.

—J'comprends pas vraiment ce qu'il s'est passé. Mais tout le monde est en train de flipper.



Parle en #b7273d.
##   Sam 14 Juil 2018 - 21:33

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Les attentions de Misao me détendent, petit à petit. Mes pleurs se tarissent lentement, se transforment en soubresauts puis, finalement, se calment tout seuls. Je le sens m'entraîner vers le lit, je le laisse faire. A tâtons tout de même, toujours perturbé par ma nouvelle cécité, je parviens à m'asseoir correctement. J'essaie alors de faire fi des cris et des pleurs dans le couloir, qui compliquent davantage la tâche que je m'impose : me calmer. J'inspire à grand coup pour m'adjoindre au calme, sans lâcher les mains de Misao. Il me raconte alors ce qui s'est passé. Mes épaules s'affaissent lentement, mon visage pointe vers le sol alors que je soupire.

-Mon dieu... Pourvu qu'il ne soit rien arrivé de grave...

Pour autant, je ne parvenais pas à me rassurer totalement. Seul un grave accident ou événement aurait poussé Ryu à une telle extrémité, n'est-ce pas ? Je ne voyais pas d'autre explication. Je pressais plus fort les mains de Misao. Le pauvre... Il a perdu sa soeur et moi je suis là à me plaindre, et à pleurer dans ses bras. Si quelqu'un a besoin de soutien ce soir, c'est lui, bien plus que moi. Refoulant ma culpabilité, je tente de lui offrir un doux sourire. Il ne va pas bien... lui-même le dit... alors que d'habitude il cherche toujours à m'épargner, cette fois-ci il admet ne pas aller bien... Misao. Mon coeur se serre.

-Je suis sûr que ça va aller! Mademoiselle Honda est une femme forte,je suis persuadé que rien de grave n'est arrivé. Tu connais Ryu, il a tendance à s'inquiéter pour un rien, dis-je avec douceur, en essayant de le faire sourire.

Personne ne comprend ce qu'il se passe... Moi non plus. Lui non plus. Nous sommes encore sous le choc, c'est trop récent. Trop fort... Tout le monde perdait ses repères, sa directrice aussi visiblement....

-Les masters n'ont plus de pouvoirs non plus ?

Je secoue la tête. Ce n'est pas le moment de penser à ça. Je suis inquiet pour Aoi, pour Huo. pour Ys... Je suis inquiet pour eux tous, mais j'ai aussi confiance en eux. Ils peuvent très bien s'en sortir! Ils seront ensemble. Misao, lui, était ici et il avait besoin de moi. C'était à mon tour d'être fort. Doucement, je lâche ses mains et passe un bras autour de ses épaules, me servant de l'autre pour l'enlacer dans un câlin réconfortant. Je pose doucement ma tête sur l'épaule la plus proche et tente de le réconforter de mon mieux.

-Je sais que ce que je vais dire est stupide... mais tu ne dois pas t'inquiéter. Mademoiselle Honda reviendra, j'en suis persuadé. Il en peut en être qu'ainsi, dis-je, cette fois avec certitude.


[EVENT - 1] Et la lumière ne fut plus 2.0 [Misachou <3 ] 1416521899-matheo-signature
##   Dim 22 Juil 2018 - 21:15

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Tenter de se calmer, de faire la part des choses. C'est difficile, surtout dans un moment pareil où tout est embrouillé — un cauchemar, l'enfer sur terre. Il ne sait pas comment aider son ami ; mais lui expliquer les choses, le tenir au courant... C'est le moins qu'il puisse faire pour lui. Il s'en veut d'avoir évoqué Ryu ; Matheo est son ami, il va forcément s'inquiéter à son sujet. Le Feu ne veut pas qu'il sache ce qu'il a fait. Il ne veut pas que Matheo le déteste pour avoir frappé — tabassé — celui qui l'avait aidé, presque accueilli au sein de sa famille.

Sa gorge se tord davantage. Il a encore envie de pleurer, parce qu'il se rend compte qu'il ne sait pas ce qu'il va faire si Hideko ne revient pas. Lui plus que quiconque. Parce qu'on peut perdre Terrae, mais on ne perd pas les accroches, les liens, les relations qu'on y a tissés. Sa soeur a à nouveau disparu. C'est comme il y a 10 ans. C'est un cauchemar.

Les doigts de Matheo pressent davantage les siens. Il retient les larmes qui se pressent à ses yeux, mais ne retient pas sa grimace. Personne ne peut le voir. Tant qu'il ne fait pas de bruit, tout ira bien. Ne pas inquiéter davantage le petit Guérisseur. Il faut le préserver. Le protéger.

Une larme coule, puis deux. Non, ça ne va pas aller. Là, tout de suite, il ne veut pas de son optimisme. Il ne veut pas l'entendre dire qu'Hideko est forte, que rien n'est arrivé. La dernière fois, elle a été torturée, Matty. Comment tu veux qu'il y croie ? Comment veux-tu qu'il fasse pour ne pas s'inquiéter ? Comment veux-tu qu'il fasse pour croire en Ryu, alors qu'il lui a caché que sa soeur a disparu ? Qu'il ment à tout le monde ? Qu'il a enlevé ses pouvoirs, alors qu'il sait que certains en ont désespérément besoin ?

Il se mord la lèvre.

—Sûrement, parvient-il à prononcer, la gorge serrée à lui en faire mal, et à deux doigts de fondre en larmes. Les. Les Masters, articule-t-il, n'ont plus rien non plus. Je crois. C'est ce qu'ils avaient l'air de dire. Je me suis pas attardé.

Inspiration tremblante. Ca va aller. Hideko sait ce qu'elle fait. Peut-être qu'elle est simplement partie en mission. Ce ne serait pas la première fois qu'elle ne pense pas à le prévenir. Ca va aller.

Ses yeux se ferment avec force il se laisse étreindre ; il la lui rend comme il le peut, sans lui faire mal, mais l'esprit absent. Ce n'est pas qu'il ne croit pas en elle, ou en Matheo. Simplement, il ne fait pas confiance au reste du monde.

Le Feu serre les dents pour se contenir. Ne pas pleurer. Ne pas céder. Rester fort. Quitte à se sentir Vide, autant rester bien droit.

—Tu as raison.

C'est sûr.
C'est certain.
Pourtant, il n'en croit pas un mot.
Lui ne croit que ce qu'il voit.

—Est-ce que tu as eu des nouvelles de tes amis ? Est-ce que tu veux que je prenne de leur nouvelles pour toi ?



Parle en #b7273d.
##   Lun 23 Juil 2018 - 19:07

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je resserre mon étreinte pour lui transmettre le plus de compassion possible. Il était perdu, il n'allait pas bien... Je n'avais nul besoin de voir pour cela, je l'entendais à sa voix, je captais ses tremblements. le pire, c'est que je ne savais pas quoi faire. Lui, bien que malheureux, est venu pour prendre de mes nouvelles; pourtant moi, je n'étais pas capable de le réconforter. Je baisse légèrement la tête, me dégageant de ses épaules. Quel ami je fais... Incapable de s'occuper de son ami. Je ne peux que lui murmurer des mots de réconfort, vides de sens, qu'il n'a probablement pas envie d'entendre. Mais c'est la seule chose que je peux faire. Serait-il mieux que je reste silencieux ? Je ne sais pas, je ne me sens pas capable de rester silencieux, de ne rien dire. Au milieu des cris et des pleurs, ce n'est pas la solution, pour aucun de nous deux.

-Je suis désolé Misao...

Que puis-je dire d'autre ? Rien d'utile, comme maintenant.
Il demande des nouvelles de mes amis. Je secoue la tête tristement.

- Je n'ai eu de nouvelles de personne encore... Je suis inquiet pour certains d'entre eux, par chance la plupart sont master et comme tu m'as dit qu'ils allaient bien..., dis-je à voix basse.

Aoi, Huo, Ys, Mitsuki... Ils allaient tous bien, j'en étais sûr. Ils n'étaient pas non plus du genre à paniquer pour rien. Ils sauraient calmer les élèves et les apaiser. Je devais garder foi en eux. Et Nicolas... Son nom résonne un instant sous mon crâne avant de s'évanouir. je secoue à nouveau la tête pour me réveiller, avisant la proposition de Misao.

- Je ne peux pas te demander ça...

En plus il veut me rendre service. Mais peut-être a t-il besoin de sortir prendre l'air ? Une pointe de tristesse se fiche dans mon coeur. Il était venu chercher du réconfort auprès de moi, et tout ce que j'ai fait, c'est lui apporter des tracas.

-Fais comme tu le souhaites, c'est gentil, dis-je doucement avec l'ombre d'un sourire.

Je ne peux pas le retenir...


[EVENT - 1] Et la lumière ne fut plus 2.0 [Misachou <3 ] 1416521899-matheo-signature
##   Mer 1 Aoû 2018 - 18:39

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Les deux amis s'enlacent ; essayer de se consoler, de s'apporter un peu de soutien dans ces temps sombres. Ce n'est facile pour aucun d'eux, et Misao s'en veut d'imposer sa piètre réaction à Matheo. Il aimerait pouvoir lui dire qu'il a fait une erreur, parce qu'il sait que son ami l'aiderait à se sentir mieux ; mais et s'il était horrifié ? Et s'il ne voulait plus le voir ? Il se retrouverait une nouvelle fois seul ? Cette fois, sans le soutien d'Hideko... Sans… juste sans elle. Pourquoi est-ce qu'elle a eu ces pouvoirs... Pourquoi est-ce que Terrae n'arrête pas de la lui prendre...

Le Feu prend une inspiration tremblante. Pourquoi sa vie est toujours aussi compliquée ? Les choses ne peuvent pas se passer simplement, pour une fois ?

—T'excuses pas, Matheo... Tu n'y es pour rien, sourit-il faiblement, tout en chassant les larmes de ses yeux en les serrant très fort.

Une inspiration. Il s'écarte, regarde son ami. Il pose sa main sur la sienne très doucement, pour l'apaiser. Quelle bande de bras cassés...

—Je comprends, répondit-il, la gorge serrée. C'est pas... Ca ne me gêne pas. Tu as un téléphone pour que je puisse les contacter, ou leur numéro écrit quelque part ? Ne serait-ce que leur écrire un message ?

Il serre très doucement ses doigts entre les siens.

—Comme ça, je peux rester avec toi. Je vais pas te laisser tout seul.

Pas quand le monde est en train de s'effondrer tout autour d'eux. Pas quand il entend encore des gens pleurer dans le couloir. Pas quand il voit son expression si triste. Il va l'aider à prendre des nouvelles de ses amis, mais il ne partira pas. Pas avant que quelqu'un d'autre ne vienne prendre soin de lui.



Parle en #b7273d.
##   Mer 8 Aoû 2018 - 18:36

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Matheo Runon
Matheo Runon
Etoile Air Solaire
Messages : 663
Date d'inscription : 27/12/2011
Emploi/loisirs : Chanter pour la nuit et dormir sous le jour
Humeur : Résignée mais parfaite tout de même^^

Je le sentis serrer mes doigts, pour me réconforter. Je l'entendis me dire qu'il allait bien, de ne pas m'inquiéter et de ne pas m'excuser sans arrêt, encore pour me réconforter. Misao faisait son possible pour calmer mes angoisses, alors que, j'en étais persuadé, lui aussi aurait eu besoin de quelqu'un pour apaiser les siennes. Je serrais ses doigts à mon tour, le seul point d'ancrage que j'avais dans mon monde à nouveau noir. Pardonne-moi Misao... On dirait que je n'allais pas pouvoir rembourser ta gentillesse aujourd'hui.

Il me demanda si j'avais le numéro de mes amis. Fouillant dans mes poches, je finis par en tirer mon portable, branche sur commande vocale. Tapotant dessus au cas où, sans réellement savoir ce que je faisais, je prononçais les noms pour qu'ils s'affichent, leur numéro avec.

-Aoi Amazaki, Huo Zhang, Ys Ochikawa, Ni... Nicolas Lefebvre....

Prononcer son nom était encore douloureux. Pourtant ce n'était pas le moment de se voiler la face, j'étais aussi inquiet pour lui. Je prononçais encore quelques noms, puis tendis l'appareil à Misao.

-Tu peux juste leur envoyer un message groupé si tu veux... La fonction vocale prendra le relais ensuite.

Il revint s'installer près de moi, il ne veut pas me laisser seul. Je lui souris gentiment. Je n'arriverais jamais à lui rendre une telle gentillesse. Lui aussi s'inquiétait toujours pour moi. Je ne me rendais pas compte à quel point il y avait des gens pour penser à moi dans cet institut.

-Ne t'en fais pas. Dès qu'elle aura réglé ses urgences, je suis convaincu que Norah se précipitera ici, dis-je en riant.

Rire. Toujours essayer... Pour ne pas se morfondre et se renfermer.

-N'aie pas peur. Grâce à toi, je vais bien mieux. J'aimerais pouvoir t'apaiser aussi bien...


[EVENT - 1] Et la lumière ne fut plus 2.0 [Misachou <3 ] 1416521899-matheo-signature
##   Lun 20 Aoû 2018 - 15:26

Personnage ~
► Âge : 33. Vos gueules.
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Ariana
► Rencontres ♫♪ :
Misao Honda
Misao Honda
Etoile Feu Solaire
Messages : 539
Date d'inscription : 15/06/2013
Emploi/loisirs : Chercheur.
Humeur : Joker ?

Ils sont là l'un pour l'autre. C'est le plus important pour le moment, pas vrai...? Peu importe ce qu'il vient d'arriver, il ne doit pas ciller. Il ne doit pas s'effondrer. Hideko n'est plus là, mais ce n'est pas une raison pour se laisser envahir par la détresse : il faut procéder méthodiquement, reprendre ses esprits. Au moins le temps d'être ici, de gérer Matheo. Peut-être... Peut-être qu'il devrait aller voir son neveu et sa nièce, mais il n'ose pas affronter le regard du petit garçon. Il le faudra cependant, il faut qu'il soit là pour eux. C'est de sa faute si Ryu ne peut pas s'occuper d'eux alors que leur mère n'est pas là.

La culpabilité étreint sa poitrine une nouvelle fois. Il respire, acquiesce. Matheo lui donne un petit appareil en prononçant le nom de ses amis. Ca l'arrange, il les connait tous. Il aurait préféré ne pas avoir de nouvelles d'Ys (les dernières fois où il l'avait vu se rapportant au…coma... de Joyce. Bon, et au moment où il a pété la gueule de Ryu. C'est encore difficile de penser aux deux) mais il ne compte pas faire faux-bond au petit Air pour si peu.

—Je vais faire ça, oui. Huo va…relativement bien. J'étais avec lui tout à l'heure.

Il tape rapidement un message en anglais, en expliquant que Matheo s'inquiète pour eux et qu'il aimerait avoir de leurs nouvelles au plus vite, mais qu'il reste avec lui pour le moment, puis signe le message de son prénom. Le Feu relève les yeux vers son ami et lui rend son sourire, même s'il ne peut le voir. Sa main retrouve la sienne pour le rassurer.

—C'est certain. Ca va aller. Ca ira pour moi aussi.

C'est faux, mais il n'a pas besoin de le savoir.

—Tu m'aides déjà. Ne te fais pas trop de souci, ok ? Je peux gérer ça.

Il est adulte.
...

—Est-ce que tu veux que je mette un peu de musique ?

Ca couvrira les bruits extérieurs. Les pleurs, les plaintes, les cris de rage. Au moins jusqu'à ce que Norah arrive...



HRP : Si ça te va, je te laisserai clore avec ton prochain post ? :D J'pense qu'on arrive doucement au bout, et comme il date un peu… On pourra voir pour en relancer un quand t'auras fermé quelques RP/l'envie <3



Parle en #b7273d.
##   
Contenu sponsorisé

 

[EVENT - 1] Et la lumière ne fut plus 2.0 [Misachou <3 ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Chambres. :: Partie Air. :: Chambre de Matheo.