Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
[EVENT-1] City of light {PV Renji}
##   Ven 8 Déc 2017 - 22:22

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Ys et Akito
► Rencontres ♫♪ :
Renji Fujii
Messages : 254
Date d'inscription : 20/08/2017
Emploi/loisirs : Etudiant
Humeur : Taciturne

Leya est compliquée en soit. Cette dernière réprimande l'idée de redevenir le sujet d'expériences pourtant.. Pourtant elle quitte Terrae pour aller où?! Elle se ment à elle même, elle ne voit là aucune autre alternative. 
Il aurait plus simple pour le japonais de tourner les talons et partir l'esprit tranquille. Oui, c'est égoiste et c'est mieux ainsi. Malgré tout, il se tient derrière elle, une main posée sur sa tête. 
Il aimerait que ces mots la sauve tout comme il l'ont sauvé. Mais elle est encore aveuglée. 
Et les paroles de cette dernière sont une véritable descente aux enfers.
Ôtant sa main de sa chevelure, Renji reste perplexe un instant, analysant ses paroles avec soin.

Il ne comprend pas réellement où elle veut en venir. Elle peut être têtue et bornée mais pas stupide. Comment pourrait elle ne pas vibrer un jour? Même lui, malgré son peu d'enthousiasme, il ne rejetait pas l'idée qu'un jour il trouve ce qui le ferait vibrer. 
Alors elle aussi, Leya aussi, mérite de vibrer un jour. Fronçant les sourcils, le jeune homme comprend qu'il y a autre chose que la mauvaise volonté. Ce n'est pas tant qu'elle souhaite pas. Elle la déjà prouvait, ses entrainements, sa détermination. Non, c'est autre chose qu'elle ne contrôle pas. 

Finalement, après un court silence, la voix du garçon reprend toujours d'un ton calme:

"Que veux tu dire exactement?"

Penchant la tête sur le côté, Renji se demandait s'il existait une personne capable de détenir l'avenir de cette petite albinos, un peu comme ces hommes en blouse blanche.
Que cache-t'elle réellement?


[EVENT-1] City of light {PV Renji} - Page 2 Deea8c10
##   Sam 9 Déc 2017 - 7:56

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


Vibrer

Voilà bien une chose qu'elle était incapable de faire, elle qui pensait avoir l'intellect suffisant pour se permettre d'avoir presque la science infuse. Il existait bien une chose qui ne serait jamais à sa portée. C'est évidemment ce qu'elle aurait peut être appris à faire, si le temps le lui avait permit. Et dire qu'avant d'apprendre la vérité, elle aurait pu vivre insouciante de ce qui pouvait lui arriver. Surement qu'elle aurait profité à fond, sans avoir une once d'hésitation. Mais le destin était tout autre, inéluctable et elle ne pourrait jamais rattraper le temps perdu. Elle avait fui les médecins, non pas par peur, non pas parce qu'elle avait eu le sentiment d'être un rat de laboratoire -bien qu'un peu quand même- Non, elle avait fui parce qu'elle ne voulait pas accepter le sort qui était jeté.

Pendant toutes ces années, ils le savaient, et pourtant ils n'ont rien dit ! Ils le lui ont caché, ils ont mentis, en lui donnant des fausses bribes d'espoirs. Donc qu'il en parle comme ça délibérément sans rien connaître, ni savoir, effectivement elle était en colère, frustrée parce qu'il savait taper où ça faisait mal. La voix du brun qui cherchait une explication, gardant toujours son calme même après qu'elle ait crié sa douleur a plein poumons,  la décontenança. Seulement le coeur de l'albinos était en pleine hésitation. Devait-elle le lui dire ? Elle qui a tant fait, tant contenu pour le cacher ? C'est étrange, elle qui disait les choses de manière sincères et franches, sans prendre de pincettes, sans penser aux sentiments du vis à vis, voilà qu'elle voulait pour une fois contenir cet aspect d'elle même, parce qu'elle craignait la réaction de Renji. Finalement c'est avec beaucoup de courage, les yeux gonflés, les larmes perlant encore qu'elle se retourna vers lui, effondrée

▬ Ce qui est voué à disparaître sans le vouloir, ne pourra jamais vibrer...

Allait-il comprendre le sens de ces mots ? Est-ce que sa réflexion le pousserait jusqu'à la vérité ? Elle n'en savait rien, mais elle n'avait pas le coeur à en dire plus. Leya est un mystère, tout comme dans le poème de John donne, elle est l'ouragan qui déroute. Un tempête inexpliquée et inexplicable. Leya en était même venu ces derniers jours à regretter que son père adoptif n'ait finalement pas réussi à la tuer, car au moins tout aurait été bien plus simple, une mort rapide, sans douleurs, sans regrets. Détournant son visage sur le côté, les joues un peu rouge avec la saison, elle tendit le creux de sa main vers le ciel alors que des flocons s'échouaient dans cette dernière, c'était censé être froid, mais elle n'arrivait même pas à en ressentir la température, tellement son esprit était perdu. Elle essuie ses larmes doucement, tentant de reprendre le sourire. Les joues un peu rouge trahissant un début de fièvre.

▬ Merci pour tout ce que tu as fait pour moi Renji. Tu m'as montré que je pouvais être forte, que je pouvais surmonter les épreuves par moi même. Tu as donné un nouveau sens à ma vie éphémère et tu m'as donné le courage de changer ce que j'étais. Je n'oublierais jamais ce que tu as fait, mais le temps est venu pour moi de rendre les armes et d'accepter la réalité....Celle d'un monde dans lequel je ne pourrais pas vivre.

Il était le temps de l'adieu, il ne fallait pas qu'elle hésite, sinon elle ne pourrait pas s'en aller...
Partir lui permettra de s'éloigner de tout ce à quoi elle tient, et si elle flanche, ce n'est pas qu'elle qui en subira les conséquences ! Et elle refuse de faire souffrir qui que ce soit ! Avoir un proche dans la maladie, c'est quelque chose de douloureux à supporter. Qu'est-ce que ça aurait été si elle avait eu un petit ami...elle ne veut même pas imaginer la souffrance que ça doit être.

▬ Sayonara...

Leya sentit son cœur s'alourdir à ce dernier mot, lui faire horriblement mal, ça lui brûlait la poitrine si fortement, que ça l'empêchait presque de respirer. Elle en suffoquait. Il fallait qu'elle parte avant de faiblir ! Il ne fallait pas qu'il sache, il ne fallait pas qu'il la voit malade !  L'albinos n'avait plus le temps, elle tourna les talons assez rapidement pour s'éloigner, mais c'était trop tard, et avant même qu'elle ne sorte de son champ de vision, elle tomba en avant s'écroulant sur le sol inconsciente.  

Cette soirée était le début de sa déchéance.




[EVENT-1] City of light {PV Renji} - Page 2 Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Dim 10 Déc 2017 - 21:50

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Ys et Akito
► Rencontres ♫♪ :
Renji Fujii
Messages : 254
Date d'inscription : 20/08/2017
Emploi/loisirs : Etudiant
Humeur : Taciturne

Ses membres refusent de bouger. Les mots se bloquent dans le fond de sa gorge. Le jeune homme est incapable de réagir, il perd le contrôle. Il refuse de perdre le contrôle de quoique se soit, tout doit être parfait et répondre à ses demandes. Il y a des principes, un règlement. Alors pourquoi ce soir tout lui glissent entre les mains? 
Désemparé, il reste stoique face à la petite albinos effondrée.
Et ses paroles font l'effet d'une bombe. Il faudrait être idiot pour ne pas comprendre le sens de ces mots. Leya est mourante. Voilà pourquoi elle désirait quitter Terrae. Et alors quoi? Pour aller mourir auprès de ces médecins? 
La mort fait partie de la vie, ça, c'est une chose dont le brun a compris et accepté depuis tout jeune. Il n'avait pas même verser une larme pour les obsèques de son défunt père. C'est ainsi qu'est la vie et la mort. Elles s'embrassent et s'entrelacent. Personne ne pourrait défier la grande faucheuse, il faut être ridicule pour s'en croire capable. Alors non, Renji ne reste pas perplexe face à cela, seulement parce qu'il s'agit de Leya et qu'il ne comprend pas son choix.

Il a tout juste le temps de tendre sa main, suspendue dans le temps, pour la retenir que cette dernière lui adresse ses adieux avant de s'éloigner.

"Le-"

Son nom reste un murmure. Elle ne lui offre pas la chance de s'exprimer et le quitte. Du moins, c'est ce qu'elle tente mais en vain. La jeune femme s'écroule sous ses yeux, affaiblie sous le regard désabusé des passants. Aussitôt, Renji par à son secours. La prenant dans ses bras, il tente de la réveiller mais elle reste inconsciente. Ordonnant aux gens de s'éloigner, il la prit à bras et s'éloigna de la foule à tout prix. Il n'y avait qu'un seul endroit pour l'aider. 
Il marchait vite, il courrait vite. 
La neige tombait doucement et calmement alors que pour le japonais, ici sur la terre, c'est l'enfer.
Allez savoir en combien de temps il avait mis pour traverser le village. Il n'a peut être jamais couru aussi vite de sa vie. La seule pensée qui résonnait sous chaque de ses pas c'était : Baka.
Bientôt, il gagna l'hôpital et l'équipe d'urgence ne tarda pas à s'approcher. 
Leya fut rapidement pris en main et la nuit fut extrêmement longue.
Une certaine Master du nom d'Aoi avait conseillé Renji de retourner à l'institut. Seulement ce dernier désirait resté. Devant sa détermination, la Master les prit en charge.

La nuit fut longue et pénible. Froide aussi. Leya avait obtenue une chambre où elle se reposait en paix. Renji était resté près de son chevet toute la nuit. Finalement le sommeil eut raison de lui et il finit par s'endormir dans son fauteuil. 


[EVENT-1] City of light {PV Renji} - Page 2 Deea8c10
##   Lun 11 Déc 2017 - 13:41

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


Tout s'était passé si vite, Leya avait sentit son pouls s'accélérer, sa vision s'obstruait, devenir plus trouble, et alors qu'elle avait désespéré en vain de fuir avant qu'il ne soit trop tard, et que le destin ne la rattrape, elle avait perdu connaissance, son dernier champ de vision avant qu'elle ne tombe complètement fut le brun qui l'avait prise dans ses bras, et dont les paroles sonnaient inaudibles pour la petite albinos. Et puis le noir total....comme si les ténèbres l'avaient enveloppée, elle si frêle et si pâle. Pendant tout son état subconscient, la jeune fille avait replongée dans ses souvenirs, les méandres d'un sombre passé qui ne la définissait que trop bien. Plus précisément quand on lui a appris la vérité.

Pourquoi ? Pourquoi ne m'avez vous rien dit ! Si seulement j'avais su, j'aurais...j'aurais pu...

Faire quelque chose ? Bien sûr que non et elle le savait bien, mais s'il n'existait qu'une vie, alors elle aurait cherché à la vivre comme si demain était sa dernière heure. Les humains vivent inconsciemment sans se rendre compte de la chance qu'ils ont de pouvoir se rappeler qu'il se renouvelleront et qu'ils pourront construire de nouvelles réminiscences. Et elle ? Comment devait-elle faire maintenant ? Continuer à vivre insouciamment ? Chercher un sens à son existence pour le voir disparaître avec elle ? L'albinos n'avait jamais autant pleurée que ce jour où on lui laissa la vérité comme une évidence. Et c'est à cette même date qu'elle avait compris que plus rien ne pourrait lui montrer le bonheur d'exister, la joie de vivre...

Du moins c'est ce qu'elle pensait...
Avant de le rencontrer...

Difficilement la demoiselle finit par ouvrir les yeux, croisant en premier lieu la lumière du néon, qui la fit plisser un peu ces derniers. Un bref coup d’œil à la pièce et elle se rendit compte qu'elle était à l’hôpital. Non pas à cause du calme plat qui régnait dans la pièce, ni du bruit stressant de l'horloge, ou du bip sonore, mais bien à cause de l'effluve médicamenteuse qui y circulait et à surtout à cause du blanc sinistre de ce lieu. Pour les avoir côtoyés bien trop souvent, elle savait que c'était propre à la nature des cliniques que ce choix de décoration de mauvais goût. C'est fade, terne, sans saveur, c'était censé être reposant, mais c'était oppressant. Alors qu'elle se redressa légèrement, ses améthystes irisées s'écarquillèrent de surprise en apercevant le brun endormi près de son chevet, il dormait à poing fermés sur le côté du lit, sa tête reposant sur ses bras, cette dernière inclinée, et ses lèvres très légèrement entrouvertes voulait signifier qu'il s'était assoupi surement à force de fatigue...Avait-il veillé sur elle toute la nuit ?

Les joues de la petite albinos se colorèrent encore plus quand elle rendit compte du contact doux de sa main dans la sienne. Le coeur battant à une vitesse plus qu'irrégulière, elle l'observa longuement un fin sourire sur les lèvres, le visage creusé par la fatigue que lui causait son mal. Renji était là, c'était surement lui qui l'avait emmené ici, il était si prévenant, et même s'il était impassible, ne montrait pas ses émotions, froid, parfois très distant, la demoiselle aux cheveux blancs commençait à le connaître, il était avant tout doux, protecteur et venait de prouver qu'il tenait à elle...Peut être que beaucoup penserait que c'est paradoxal, mais c'est tous ces aspects de lui que ça soit ceux qui font fuir les autres notamment son côté taciturne. Mais aussi les bons qu'elle avait la chance de découvrir, qui firent qu'elle en tomba amoureuse.

Amou...reuse ? Alors c'est pour ça qu'elle avait l'impression que son estomac se nouait quand elle était avec lui ? Que son coeur battait si vite en cet instant ? C'est donc ça l'amour...? Secouant la tête comme pour chasser cette gêne nouvellement installée, son regard se retourna à nouveau sur le brun qu'elle observa longuement. Les traits de son visage étaient si doux quand il est vulnérable comme cela. Leya devait bien admettre qu'elle le trouvait vraiment beau et mignon en cet instant, et que ça serait se mentir à soi même de dire que finalement elle ne ressentait rien. S'il se réveillait là tout de suite, il allait la trouver bizarre c'était sûr ! C'est quand même la limite du voyeurisme là non ? Mais elle pouvait bien en profiter un peu non, puisque de toute façon elle ne le pourrait plus jamais ?

C'est en tremblant un peu, qu'elle approcha sa main libre, pour la passer délicatement dans la chevelure du bel endormi, et caressa doucement sa tête, comme sa mère le lui faisait quand elle était petite pour l'endormir. Reprenant le contrôle de ses émotions alors, l'initiative devenue moins difficile, et rien que de sentir la douceur de ces derniers, chassa tout ses regrets. En cet instant, elle ne pensait plus à rien ni même au fait qu'elle allait mourir. Comme si le temps s'était figé pour lui donner la possibilité de croire un peu en quelque chose de meilleur. Un doux sourire peint sur ses lèvres.

▬ Ba...ka...

Était le premier mot qu'elle prononça à son réveil, comme une sorte de murmure. Son regard dériva sur les lèvres du jeune homme, et elle repensa au malencontreux accident de cette nuit qu'ils avaient passés, parce qu'il l'avait gentiment hébergée après l'avoir sortie des griffes de Melina son ancienne colocataire qui lui pourrissait la vie. A cause des chats, elle avait été déséquilibrée tombant sur le jeune homme, leurs lèvres s'étaient effleurées. Pourquoi est-ce qu'elle repense à ça maintenant ? Rah ce que c'est compliqué ! Du calme Leya ce n'est pas le moment de devenir fleur bleue enfin ! D'ailleurs n'était-ce pas déjà à ce moment que ses sentiments avaient commencés à se développer...et ça faisait combien de temps qu'ils se connaissaient....hum quatre mois ? Le temps file sans qu'on ne puisse l'arrêter. Revenant à la réalité, sortant de l'imaginaire et du monde bienheureux dans lequel elle s'était réfugiée, elle réalisait avec peine la douleur que ne plus le revoir lui serait vraiment insupportable....et pourtant il le fallait ! Elle le devait ! Seulement elle n'en avait pas envie. Et puis elle appréhendait son réveil....qu'allait-elle lui dire ? Maintenant qu'il l'avait vu....il devait savoir ou les médecins avaient au moins du le mettre au courant....

Elle allait redevenir faible à ses yeux, elle qui ne s'était jamais plainte de sa situation...

Avec le recul, on peut réaliser même que Leya gardait toujours le sourire depuis toutes ces années, alors que ça faisait longtemps qu'elle savait que son destin était scellé. Comme si elle n'en aurait surement plus jamais la possibilité, prise par un élan d'adrénaline, elle se pencha discrètement à la hauteur du visage de ce dernier et vint déposer ses lèvres sur les siennes dans un furtif baiser qui dura plusieurs secondes. Se reculant vite cependant se rendant compte que son geste était un peu déplacé, elle détourna son visage complètement rouge jusqu'aux oreilles, un peu paniquée. S'il s'était réveillé à ce moment là, elle n'aurait même pas imaginé... Dehors, le soleil ne pointait pas encore le bout de son nez, mais l'heure affichait bien qu'il était très tôt le matin. 5h si on veut être plus précis. Leya passa un doigt à travers le col de la chemise d’hôpital blanche qu'elle portait pour tirer un peu dessus. Elle avait toujours trouvé les cols de ces dernières bien trop serrés.

Devait-elle réveiller Renji ? Non il valait mieux le laisser se reposer, surtout s'il n'avait pas fermé l'oeil de la nuit pour elle...Rien que d'y repenser, ça la rendait tellement heureuse.




[EVENT-1] City of light {PV Renji} - Page 2 Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Mar 12 Déc 2017 - 22:33

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Ys et Akito
► Rencontres ♫♪ :
Renji Fujii
Messages : 254
Date d'inscription : 20/08/2017
Emploi/loisirs : Etudiant
Humeur : Taciturne

Il avait lutté toute la nuit, guetté au moindre geste, prêt à sonner les médecins si un signe était donné, mais rien. Et au fil des heures, Renji avait fini par sombrer dans les bras de Morphé. Il ne saurait comment mais sa main était venue cherché celle de la petite albinos comme s'il s'agissait d'un dernier geste, une dernière requête. 
Malheureusement, il avait été à bout de force et avait faiblis sur les coups de trois heure du matin. 
Son corps avait besoin de reprendre des forces et égoïstement il apprécia ce profond sommeil. Il arrive parfois que nous nous souvenons plus de nos rêves, c'est un peu le cas là aussi. Mais qu'importe, l'essentiel est de pouvoir se reposer. Un repos qui fut malgré tout de courte durée.
Mais bien que le japonais fut épuisé de cette journée et surtout de cet "évènement", il fut tout de même réactif. Quelque chose vint perturber son sommeil. En tant que "soldat" durement entrainement à l'époque des Yakuza, même dans un instant de répit, Renji reste sur ses positions défensives. Et son sixième sens le tira de ses rêveries. Ouvrant les yeux, bien qu'il fut trouble, il découvrit une présence proche, trop proche. Et cette sensation sur ses lèvres...

Inutile d'en dire plus, son esprit ne fit qu'un tour et tout se mit en place. Leya l'embrassait, sans sa permission, durant son sommeil. Trouvant cela inacceptable et contrarié, Renji se redressa rapidement à son tour pour mettre un terme à ce baiser volé. Posant son regard devenu dur et noir, il ne trouva pas les mots. Il pouvait encore sentir le goût der ses lèvres sur les siennes.
Que lui était il passé par la tête? Pourquoi avait elle fait cela?? Tant de questions, et tant de gênes qu'elles vous empêchent de respirer convenablement. 
Troublé, Renji se leva de sa chaise, un regard désabusé envers la jeune femme. Le silence parle de lui même. Finalement, n'ayant pas les mots, Renji préféra fuir que de combattre une chose qu'il ne connaît pas. 
Et tout simplement, frustré et contrarié, le japonais quitta la chambre, d'un pas bien déterminé.


[EVENT-1] City of light {PV Renji} - Page 2 Deea8c10
##   Jeu 14 Déc 2017 - 11:25

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


Regrets. Amertume. Déception. Souffrance. Tant de choses qui se mélangeront en si peu de temps. Leya s'était dit qu'après tout, puisque la vie n'avait plus lieu d'être pour elle, autant laisser parler ses émotions et se laisser aller un peu pour une fois. Sauf que malheureusement, il y avait un facteur qu'elle n'avait pas pris en compte égoïstement. C'était les sentiments de la personne en face d'elle. Et également en tant qu'esprit combatif, elle aurait du savoir que Renji restait tout de même sur ses gardes. L'albinos n'eut donc pas le temps de se redresser et de remettre ses émotions à plat que le brun se réveilla d'une manière peu conventionnelle. Son regard croisant le sien, il se redressa rapidement, et la petit albinos elle, paniquant ne savait plus où se mettre, ne sachant même pas quoi lui dire....Parce que là trouver une excuse, relevait de l'impossible sans devoir passer par une évidence. Pouvait-elle mettre ça sous le coup de l'impulsion ? Que faire bon sang !

▬ Renj....

Très rapidement elle se ravisa quand il posa un regard sombre et froid sur elle. Les améthystes irisés de l'albinos s'ouvrèrent de plus belle sous la surprise de cet échange si froid, et sans même une seule parole, il venait de lui faire comprendre qu'elle n'aurait jamais dû ! Regrets. Complètement abasourdie, comme si toute énergie avait quitté son corps. Amertume. Pourquoi est-ce qu'il était devenu si froid comme s'il ne la connaissait pas ? C'est quoi ce regard presque assassin juste pour un baiser volé franchement ! Déception. Pourtant ils étaient devenus proches, certes elle n'aurait pas dû faire cela sans son consentement, mais c'est un peu aussi ce qu'on appelle se laisser emporter et l'erreur est humaine quand même non ? Il se releva, n'ajoutant aucun mot, surement incapable de prononcer quoi que ce soit tout comme elle, et c'est sous le regard presque suppliant de la jeune femme qu'il quitta la chambre d'un pas rapide, trop rapide pour qu'elle se relève et parte à sa poursuite.

Souffrance. Et alors qu'elle se retrouvait seule dans l'immensité de cette pièce terne et fade, elle baissa les yeux, beaucoup de sentiments se mélangeant en elle comme une mauvaise composition. La dissidence de son coeur amoureux lui laissa un gout amer de remords. Le muscle dans sa poitrine lui faisait très mal l'empêchant de respirer convenablement, comme si chaque souffle était juste un supplice supplémentaire, son estomac noué. Pour la première fois, elle découvrait ce que voulait dire "déception amoureuse" ou encore "avoir la maladie d'amour". Plus jamais ! Non plus jamais elle ne laisserait quelqu'un lui faire ressentir ça ! Plus jamais elle ne voudrait aimer, et c'est dans la profonde solitude de cet instant, que l'albinos se laissa aller aux larmes, totalement brisée.

C'était mieux ainsi, elle l'avait toujours dit. Maintenant plus rien, plus d'attache ne la séparerait de l'acceptation de sa mort presque imminente.



[EVENT-1] City of light {PV Renji} - Page 2 Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   
Contenu sponsorisé

 

[EVENT-1] City of light {PV Renji}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Loisirs.
Aller à la page : Précédent  1, 2