Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
[EVENT - 1] Kimberly.
#   Lun 4 Déc 2017 - 17:53
Messages : 131
Date d'inscription : 22/07/2014

[Intervention PNJ nécessitant l'intervention d'une équipe de ronde. Nous ne re-posterons pas avec le PNJ - à vous d'improviser ses réactions et d'imaginer la suite de cette situation ! Discutez-en avec votre binôme. N'oubliez pas qu'en cas de question, vous pouvez toujours envoyer un MP à l'un des membres du staff. BON JEU !

> La liste des binômes se trouve sur le topic de l'event, dans les news, > ici <]

Kim fit virevolter sa boule de feu au-dessus de sa main. C’était quand même beau, tout ce désordre, et cette récupération des pouvoirs avant les initiés. Et Kimberly n’était en rien responsable ; elle n’attendait que ça, cette petite peste qui passait son temps à se plaindre et à suivre les règles à la lettre. Sauf que quand elle jouait du piano jusqu’à pas d’heures, fallait pas la déranger la nénette, parce qu’elle ne faisait rien de mal, et “en plus le piano c’est relaxant et la musique c’est bon pour l’esprit”.

Mon cul, ouais.

- Donne-moi ton téléphone j’te dis. T’en a pas besoin t’façon, tu passes tes journées à lire et à jouer de ton stupide piano, j’vois pas avec qui tu pourrais discuter. Et pis t’inquiète, y’a des ordinateurs en accès libre à la bibliothèque, si jamais tu veux aller vérifier tes mails…

Elle s’approcha d’elle et plaqua sa main à plat sur le mur, paralysant la jeune initiée aux yeux larmoyants.

- Et arrête de faire ta mijorée, tu veux ?
#   Sam 9 Déc 2017 - 0:57

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 497
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

HRP : DESOLEEEEEE JE SUIS VRAIMENT SUPER JUSTE T-T Désolée T-T



Il fallait que je bouge.
Que je sorte de mon cocon. J'avais senti la force revenir peu à peu ces jours ci. Un bol d'air immense. Et je m'étais sentie tellement idiote pendant quelques secondes, tellement égoïste de m'être repliée sur moi, avec mes problèmes, mes petits problèmes de petites filles. Oui, ça n'avait duré qu'une journée, mais le manque de force des autres jours m'avait également empêché d'y voir clair. Même si j'avais réellement besoin de ce temps de repos. Il m'a permi de réaliser beaucoup de choses sur moi eeeeeet on est pas là pour parler de ça, vraiment.
Dès que j'avais senti... Ça revenir, j'avais décidé de me rendre utile. Lorsque j'avais appris pour les rondes, j'avais signé sans même réfléchir.

Je me retrouvais donc aux côtés de Nicolas, une étoile tonnerre solaire un peu plus jeune que moi.
Je dois dire que je ne le connaissais que de nom, mais c'est aussi l'inconvénient de rester souvent (beaucoup trop souvent) dans sa chambre. Cependant, je lui faisais un privilège dont il ne serait sûrement jamais conscient, et c'était de me mettre en béquilles pour une première rencontre. J'avais... Vraiment besoin d'être debout. Maintenant que mes bras me le permettaient à nouveau. Bon, ça n'avait pas été évident de replacer les bandages et les ressorts correctement pour qu'ils tiennent le temps de la ronde, maiiiiis peu importe la douleur pour le coup, j'avais envie de le faire. Je me déplaçais donc avec cette démarche bancale mais malgré tout assez bien foutue pour que je reste debout, profitant avec un sourire de ma première sortie l'esprit plus ou moins tranquille.
Je ne sais pas si j'arrivais vraiment à passer cela à mon voisin mais enfin, au moin, je me sentais bien. Je tentais d'ailleurs d'engager la conversation, parce qu'allé, on est dans un bon jour.

_ Alors, ça fait du bien hein, de les sentir revenir !

Ho, chez moi ils n'étaient pas encore totalement revenus, mais ça me suffisait.
Je jouais avec le bout de mes doigts lorsque l'on passait à proximité de la salle de musique j'entendis deux voix... Qui ne me semblaient pas très équilibrées. Mais si, vous savez, ces règles déquilibrage dans les conversations, bref, ça ne semblait absolument pas équilibré. Une voix autoritaire, l'autre complètement apeurée. Je fronce les sourcils et tente d'attirer l'attention de Nicolas.
Je grinçais des dents lorsque j'aperçus la boule de feu. J'allongeais le pas pour avoir assez d'allonge et bloquer la main de la jeune feu avec ma béquille (renforcée en plomb, c'est un de mes bébés~). Je prends un léger temps pour me stabiliser afin d'éviter une portentielle contre-attaque. On ne peut jamais savoir avec les feux, c'est de loin ceux dont je me méfie le plus. Disons que leurs actes ont toujours l'air d'être controlés par un pur condensé d'humain sur les nerfs.

_ Excuse moi, il y a un problème ?

En tous cas, utiliser ses pouvoirs d'une façon aussi méprisable, c'est assez surprenant pour une personne étant assez restée à Terrae pour passer Etoile.


En ligne#   Dim 10 Déc 2017 - 13:43

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 981
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

HRP : XD t'inquiètes pas voyons !


On pourrait croire qu'en retrouvant ses pouvoirs, Nicolas aurait du ressentir du soulagement. Être seul avec ce qu'il ressentait était son plus gros problème après tout ; il n'était plus réactif, il se sentait esseulé même bien entouré le plus souvent... Pourtant sa première réaction fut... la nausée. Il s'était accroché au mur, dans le couloir de la maison d'Aaron, et en percevant légèrement les auras de ceux présents, il dut retenir un hoquet. Il prit le temps de respirer un peu et claqua des doigts... De minuscules gerbes électriques naquirent, lui confirmant que ses pouvoirs revenaient petits à petits... Il s'était redressé, frôlant du bout des doigts le cristal autour de son cou, qu'il ressentait à nouveau... Une respiration et il allait mieux. Enfin alerte, enfin attentif, enfin prêt. Non, il n'avait pas ressenti du soulagement... parce qu'il devait se concentrer pour la suite.

Pour les rondes, il avait été mis avec Isis. Il la connaissait de nom, puisqu'il avait travaillé avec Mitsu sur les fauteuils roulants spéciaux. Une Terre Titan. Il se sont présentés et discutèrent le long de leur ronde. Il restait malgré tout à l'affût, ses yeux fouillant les couloirs à la recherche d'un quelconque problème. Il sourit quand elle lui pose une question rhétorique. Bien sûr que ça fait du bien, mais dans la situation actuelle, Nicolas avait du mal à pleinement ressentir de la joie. Et puis, il était bon pour certains de se rappeler qu'on est aussi humain.

Il n'a pas le temps de trouver une réponse approprié qu'Isis lui fait signe. Nicolas tend l'oreille, tend son énergie, tous ses sens à l'affût. Deux auras, une écrasante, l'autre écrasée. Il serre les dents, suit Isis... Une Feu martyrisant une autre jeune fille apparemment sans pouvoir pour le moment... pour un téléphone. Isis s'interpose aussitôt -enfin, sa béquille s'interpose. Le regard de la Feu retranscrit parfaitement sa rage. Nicolas devine aussitôt ce qui lui passe par la tête ; elle considère qu'ils n'ont aucune autorité sur elle... Comme quoi ça sert parfois de vivre avec un enfoiré. La Feu s'empare de la béquille mais avant qu'elle n'ait pu faire quoi que ce soit d'autre, Nicolas attrape son poignet, à la fois vif et délicat. Il sourit. :

-S'il y a des ordinateurs en accès libre, ça veut dire que tu peux aller t'en servir aussi au lieu de demander le téléphone de la demoiselle hm ?

Elle s'apprête à répondre, mais Nicolas, alors en contact avec sa peau, arrive tout doucement à éteindre sa colère... lui coupant la chique par la même occasion. Elle lâche la béquille d'Isis, le regard perdu, Nicolas lui, garde ses doigts autour du poignet de la Feu, sans l'oppresser. :

-A moins que veuilles appeler quelqu'un ? Il y a d'autres moyens pour demander poliment de l'aide tu sais.

La Feu s'arrache enfin de son emprise en reculant de plusieurs pas... Ah, elle a compris que j'étais Sensitif. Hm, la suite promettait d'être moins drôle.



#   Mer 27 Déc 2017 - 22:43

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 497
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

HRP : Je suis jamais très assurée avec les PNJ alors n'hésite pas si jamais tu veux que je change quelque chose >.< Et désolée pour le retard au passage, ET JOYEUX NOËL *O*


Elle ne me rassure pas.
Cette fille feu me rappelle beaucoup trop de mauvais souvenirs. Pas ma faute, j'ai un blocage avec les feux je crois. Je les trouve stupides, et même quand ils font preuve d'intelligence, leur égo les rend idiots. Désolée hein, je suis généralement la première à me lever contre les idées préconçues, mais pour l'instant je n'ai pas de contre exemple. Bon, il y a bien cette étoile feu avec qui je suis partie sauver Astel, mais nos interactions se sont limités à peu de choses, pas assez pour que je détermine son QI.

Je fronce les sourcils lorsqu'elle saisit ma béquille. Je ne sais pas si elle serait capable de la faire fondre, mais si elle pense pouvoir la bouger elle se plante. Seulement Nicolas s'interpose avec brio et elle semble se détendre, d'un seul coup perdue. Ho, c'est impressionnant dis donc, ce pouvoir ! Tellement plus subtile que mon truc de bourrin. Il arrive à faire perdre ses moyens à une telle acharnée, il faudra que je lui dise que je suis sacrément intéressée par un cristal.

Mais plus encore que le pouvoir, c'est l'argumentaire développé qui me tire un sourcil vers le haut. C'est fou ce qu'il arrive à être logique dans ces conditions. C'est vrai que c'est pas ce que j'aurais pensé à dire en premier, mais tous comptes fait ça s'accorde avec ses pouvoirs, dans le sens où ça la destabilise.

Mais l'étoile finit par se rendre compte qu'un truc cloche et s'éloigne, vite. Ho. Je ne sais pas si Nicolas sait la gérer à distance, mais on dirait bien que la folle a recouvré une grande partie de sa fougue. Je fronce les sourcils, attendant une quelconque réaction, avant de me rendre compte que c'était stupide.

Je parcours en boitant le pas qui me sépare de la jeune victime et pose mon bras sur son épaule, avant de lui addresser des mots doux.

_ Ça va, tu n'as rien ? Tu devrais aller faire un tour à l'infirmerie pour te reposer, on se charge de tout ici.

Elle acquiessa et, hésitante, elle se dirigea vers le bout du couloir d'où nous arrivions. C'était juste le temps qu'il fallait à l'aggresseur pour reprendre ses esprits. Elle regardait Nicolas avec une telle fureur que j'en étais mal à l'aise pour lui.

_ Toi... Tu- Putain ! Va te faire voir avec tes pseudos pouvoirs ! Non mais, vous vous prenez pour qui ?! Moi ?! Besoin d'AIDE ?!

Elle laisse ses mains s'enflammer alors qu'elle boue et nous lance encore quelques piques de sa verve.

_ Vous croyez quoi, que parce que vous êtes les chiens-chiens des masters, ça vous donne le droit de nous dicter ce qu'on doit faire ?!

J'ai comme l'impression que le débat sur son comportement vient d'être complètement détourné, mais ça ne l'empêche pas d'être tout aussi dangeureuse comme ça. Je me tourne vers mon collègue, qui a l'air plus doué avec les mots que moi, même si je ne peux pas m'empêcher de répondre en partie.

_ On a pas d'accréditation particulière, mais on est deux. A voir si ça te paraît jouable.

Je n'ai pas dit ça sur le ton de la provocation ni de la rancoeur, je lui ai juste dit ça parce que c'est une constatation pure et dure. Même si c'est vrai que je ne la porte pas vraiment dans mon coeur, on ne va pas se mentir.


En ligne#   Jeu 28 Déc 2017 - 12:38

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 981
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

HRP : Moi non plus je sais pas trop ce que ça donne ^^" (et je t'ai envoyé un MP au fait !) ! Toi c'était trop cool o/ ! ET NOYEUX JOËL A TOI AUSSI  :whut:


Quand la jeune Feu recule, Isis en profite pour s'occuper de l'autre demoiselle un peu secouée en lui conseillant de se rendre à l'infirmerie. Nicolas ne laisse rien paraître sur son visage, mais il la remercie intérieurement en se disant qu'il faudra pas qu'il oublie de le faire plus tard. Le temps qu'elle disparaisse, la Feu a apparemment retrouvé ses esprits. Si elle pouvait transformer Nico en feu de joie rien qu'avec les yeux, elle l'aurait fait. Mais c'est bien loin de le perturber ça... Il en recevait quasi tous les jours des regards meurtriers, il avait reçu toute sa vie des regards meurtriers... Sur une échelle de dix de la meutritude, il lui donne un petit trois. Elle insulte ses pouvoirs en plus, c'est un peu bas quand même. Carrément en fait. J'ai pas choisi omfg, mais d'un côté heureusement, j'ai toujours l'air moins stupide que toi. Ohla, ça tourne en règlement de compte avec les Feux qui font mauvaise réputation à leur affinité là. Pour le coup, il lève les yeux au ciel et son sourire disparaît dans le soupir qu'il pousse.

Et... Et mais je rêve où elle nous traite de clebs ?! Restons calmes. Non mais ho c'toi le chien qu'est pas capable de se rendre compte qu'on survivrait mieux en s'entraidant 'spèce de yorkshire énervée lààà ! Ça y est, Nicolas fronce les sourcils. Il croiserait bien les bras parce qu'il est vraiment pas content mais bon, y'a deux mains enflammées face à lui. Isis répond à la jeune Feu, lui rappelant qu'ils sont deux. Et puis comment dire... Une Feu face à une Terre ça peut pas faire grand chose, à ses yeux, et puis face à un Tonnerre qui a appris à légèrement étouffer des flammes avec de l'électricité, bon courage hein. :

-Les Masters organisent les rondes, oui. Et on nous conseille de maintenir l'ordre... On ne te dicte rien du tout. Tu n'as pas besoin d'aide ? Très bien. Va donc à la bibliothèque sur un ordinateur au lieu d'agresser quelqu'un d'autre.

On perd patience ? Non pas du tout. Ah bon, on dirait pas. :

-Tu veux te battre ? Essaie donc.

Nicolas plante son regard dans celui de la Feu. Son aura n'a pas changé. Il boue à l'intérieur, mais seulement parce qu'il est prêt à tout. Son ton est calme, ça ne sert à rien de s'énerver face à des gens persuadés d'avoir raison. Elle tremble de rage. Nicolas pourrait atténuer cette colère mais d'un autre côté, il se dit qu'il serait bien qu'elle sache se tenir à carreau... Il n'y aura pas toujours des rondes pour l'empêcher de racketter ses camarades. ...En fait elle tremble tellement on dirait un shaker. Nicolas jette un regard à Isis avant de lâcher avec acidité. :

-Et arrête de faire ta mijaurée, tu veux ?

...Okay c'était bâtard. Mais il en est un s'il-vous-plaît. La Feu bloque un instant avant d'hurler et de se jeter sur eux en lançant des boules enflammées dans le chaos le plus total.



#   Sam 6 Jan 2018 - 22:03

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 497
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

Est ce que j'aurais fait une erreur de jugement en supposant que Nicolas était plus calme et posé que moi ? D'un autre côté je suis un peu con sur les bords, c'est censé être nos attribus, c'est comme demander à Mitsuki d'arrêter de... gigotter, et de faire ses trucs. Non parce qu'au début ça partait vraiment pas trop mal, il lui donne des faits, simples et presque pas avec un ton un peu agacé, et puis...
« Tu veux te battre ? Essaie donc.» sérieusement ? Je lève un sourcil, plus lassée qu'aggacée. Comprenez, c'est moi la nana qui kiffe se battre, donc je vois mal comment je pourrais lui reprocher quoi que ce soit de ce côté là, mais... C'était puérile un peu non ? Genre « nananananère c'est moi le plus fort » et tout ça. Ou alors je m'invente une vie et en vrai c'était très classe. En tous cas, vu la réaction de la miss, ça m'étonnerait que ça nous ait vraiment avancé. D'ailleurs Nicolas n'en mène pas large non plus si je me fie à ce que je ressens par son aura (et pourtant vous savez comme moi et les auras ça fait genre 1000). Un pressentiment me fait faire un check rapide des éléments à ma disposition pour une défense rapide. On sait jamais, comme on dit.
Quand il me jette un coup d'oeil, je sens la couille arriver. Je sens qu'il va en rajouter, et j'ai pas le temps de lui faire le signe que c'est peut-être pas une super idée dans un couloir (histoire de dégradation de matériel tout ça tout ça...) qu'il a déjà lancé sa remarque acerbe.
Bon. Bon ben on y est hein. Et c'est même pas de ma faute, je plaide non coupable pour une fois. Lorsqu'elle se lance sur nous, je suis prête. Et comment que je suis prête. Mon entrainement avec Huo me remonte en mémoire (pourquoi les feux commencent TOUJOURS par des boules de feu ? C'est un peu triste quand même).
Ok, donc bouclier. Après avoir rapidement concentré mon énergie dans ma main, je la pose sur le mur à ma gauche et c'est un pan entier de ce même mur qui se plie pour nous servir de bouclier aux flammes (urk, je suis pas fan du béton mais bon), ouvrant par la même occasion une ouverture pour sumo dans la salle de musique.
Maintenant, attaque.
Toujours la main sur le mur, je laisse mon énergie se déplacer vers le plafond pour le liquéfier. Au moins, ça ralentira sa course si elle s'en prend. Sauf si c'est une warrior qui s'entraîne avec des sacs de cailloux de plusieurs centaines de kilos comme ils font dans les films.
En dernier mouvement, je prend une respiration avant de pousser violemment le pan de mur retiré en direction de l'étoile feu. Sachant que ça obstrue la moitié du couloir deux solutions : soit elle l'explose en y laissant ses bras, soit elle passe du côté libre et tombe directement sur Nicolas. Désolée pas si désolée mon gars mais là il me faut au moins cinq secondes de pause c'est la première fois que j'enchaine le tout aussi vite. Même plus que cinq secondes, comme ça j'ai le temps de me recouvrir de mon armure d'argile, et on va pouvoir se la faire au corps à corps.

_ 10 secondes, je dis à mon coéquipier en reculant d'un pas pour mieux me concentrer.

Alors que mon énergie circule, mon cerveau marche en accéléré.
S'il arrive à la mettre au sol, je n'aurais qu'à l'immobiliser. En fait, ce couloir est le terrain parfait. Mais j'ai déjà fait pas mal de dégats et je suis pas sûre que les masters apprécient de voir une de leur élève fusionner avec le sol (quoique). Ce qui me fait penser qu'on pourrait la calmer. Soit en l'assomant, mais ça ne règlerait pas le problème, soit avec le pouvoir de Nicolas.
Je suis vraiment curieuse de ses pouvoirs, en vrai. En quoi pourrait il transformer sa haine ? Est ce qu'ils ont un espèce de schéma des enzymes dégagées par les émossions pour savoir quelles émotions ils peuvent transformer en quoi ? Genre, on dit que la colère est proche de l'amour, ou de l'adrénaline, est ce qu'il y aurait pas moyen de transformer en autre chose ?
Je reprends mes esprits, c'est pas comme si j'avais le temps pour lui exposer mes théories. Je me redresse, maîtrisant ma position debout grâce à l'armure d'argile, et me tourne vers le combat, tranquille.

_ Va falloir se calmer.

Dixit la nana qui a arraché un pan de mur.
Ouais ouais, c'est crédible.


En ligne#   Dim 7 Jan 2018 - 1:42

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 981
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Nicolas reste calme. Il se souvient que se battre, autrefois, c'était aussi facile que de respirer pour lui. Maintenant, il est un peu affaibli, et contrairement à lorsqu'il était Initié, c'est son électricité qu'il maîtrise mal, au lieu de son côté Sensitif. Il reste donc concentré et compte un peu sur Isis, il l'avoue. Hm ? Elle est en béquille et donc ? Le premier qui sous-entend qu'elle ne saurait pas se battre est un peu con ; elle fait les rondes avec lui hein, je le rappelle. Bref, à peine la Feu fait un mouvement que Nicolas se recule un peu, près d'Isis, qui avait aussitôt pris un pan de mur pour en faire un bouclier. Ensuite, elle affaiblit le plafond pour qu'il s'écroule légèrement -ce serait con d'embarquer tout l'étage, voir l'immeuble, dans cette baston ahah. Nicolas se met alors seulement en position d'attaque et ouvre au maximum ses sens...

La jeune fille est en colère, évidement. Elle vient de remarquer que ses attaques sont inefficaces, ne peut que se protéger de ce qui lui tombe dessus... Et y'a le pan de mur, anciennement bouclier, qui lui arrive sur la tronche. La seconde avant l'impact, elle voit qu'elle n'a que deux choix qui s'offre à elle... Soit se jeter sur Nicolas, soit le prendre de plein fouet. Cette seconde cruciale. Où derrière la colère se dessine la tristesse et la nostalgie... Une envie qui la torture et qui lui fait mal comme jamais. Nicolas n'a bien sûr aucune idée de quoi il s'agit... Et ils ne risquaient pas de deviner ce qui la travaillait maintenant qu'elle avait pris le bouclier en pleine tronche. Bon. Isis se tourne vers lui et lui annonce dix secondes. Il hoche la tête pour toute réponse. ...N'importe qui s'étant déjà battu sait qu'il s'agit du temps mort dont à besoin son partenaire avant de reprendre.

Nicolas inspire alors et laisse son flux d'énergie le recouvrir. Un bouclier électrique l'entoure, faisant gigoter ses cheveux. Pas trop large pour l'épuiser, mais assez pour étouffer les flammes que leur adversaire oserait lui lancer. Et je prends le relais... J'ai pas envie de faire du mal à la petite, je sens qu'elle est pas bien au fond d'elle, mais faut chercher à calmer, ou du moins faire quelque chose de constructif avec cette colère... et tant que je ne l'atteins pas, dans un combat, j'ai peur de ne pas être assez concentré pour être efficace. Mais un simple contact suffirait... Ahah... "Simple". Le pan de mur se soulève après une petite explosion, la Feu sort aussitôt en crachant des flammes. ...On peut pas dire qu'elle ne sait pas faire d'entrée théâtrale. Mon bouclier m'évite de recevoir des brûlures trop grave alors j'ose m'avancer brutalement, comme un animal qui fond sur une proie coriace... Mais même après ce premier coup d'Isis, elle a de la ressource. Elle baisse sa main et ses émotions sont si vives qu'elle ne peine pas à faire une explosion... J'ai reculé instinctivement en voyant sa main, mais je me serais avancé, elle m'aurait un peu plus défiguré, la vilaine. Je me redresse, lâche un claquement de langue agacé et sort d'un geste le bâton métallique que je gardais sous mon manteau de cuir.

Ce bâton de métal tout simple... Je m'en servais initié pour mieux maîtriser mon flux d'énergie. Étoile, dans mon état d'ancien drogué, je peux m'en servir pour mieux viser. Je le pointe sur elle, elle a l'instinct de se protéger les points vitaux d'un mur de flamme. Mon éclair file dans l'air, droit sur un de ses bras. Rien de puissant, même pas de quoi la brûler. Disons qu'elle aura la désagréable sensation d'avoir reçu un "coup de jus" pendant un temps, la privant d'un bras pour attaquer. Je ne peux rien faire de plus sans la blesser... Et je pense qu'elle s'en rend compte. Sa main valide prépare une boule de feu conséquente. Je me mets en position défensive et concentre l'électricité devant pour étouffer la boule quand elle sera lancée quand je vois un golem de terre derrière elle... Je- Nicolas bat des paupières, en évitant de trahir la position de son alliée. Isis est dans une armure faite de terre... et lance un "va falloir se calmer"... Ironique ma foi.

La Feu se retourne pour faire face à Isis et le corps de Nicolas bouge avant même qu'il ne sache vraiment quoi faire. Il se jette en avant, entoure le cou de la jeune fille de ses bras et pose une main sur ses yeux. Le contact aussitôt fait qu'il concentre toute son énergie sur elle. Il cherche, aux tréfonds de l'Étoile cette tristesse qu'il avait perçu un peu plus tôt... Il ne fait que le ressortir, comme un sauveur attrape de justesse le bras de quelqu'un se noyant au milieu de l'océan, attirant à lui le manque d'affection, l'inquiétude et la peur de la fille. Son adrénaline habitant son corps n'a aucun moyen de lutter contre l’afflux d'émotions qu'elle cherchait à cacher et elle s'effondre à genou. ...et Nicolas la suit, continue de la serrer dans ses bras. :

-Chut. Chuuut. Ça va aller. C'est fini.

Elle hoche la tête négativement mais n'arrive pas à prononcer quoi que ce soit. Elle s'accroche soudain à la veste de Nico. Ce geste le fait déglutir, mais il tient bon. Elle avait certes agressé une camarade plus tôt, mais apparemment, elle aussi avait besoin d'une aide qu'elle arrivait pas à trouver. Il fit un signe à Isis, lui indiquant qu'elle pouvait s'approcher... Au vu du gros chagrin de la Feu, on pouvait dire que le combat était terminé.



#   Dim 7 Jan 2018 - 11:41

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 497
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

Hé ben.
Hé ben hé ben, ce beau bordel qu'on a là. Déjà disons que je me suis miraculeusement retrouvée dos à mon adversaire, et l'état du couloir me fait un peu pitié. Attendez, entre la barrière électrique de Nicolas, celle en feu de la jeune fille et sa grosse boule de feu, sérieusement ça va pas le faire. Je vois également d'autres jeunes arriver, attirés par le bruit de la bataille. Génial, en plus on se donne en spectacle ça va pas le faire.
Lorsqu'elle se retourne vers moi, je saisis par réflexe sa main enflammée. Si je vais me brûler ? Non, tranquille, l'argile est du genre très efficace. Je recouvre d'ailleurs sa propre main d'argile pour étouffer la boule de feu qui disparaît, comme ça. Il y a pas longtemps, j'ai même essayé de modéliser la pierre directement à partir du centre des boules de feux pour les étouffer, mais ça n'est pas encore tout à fait au point, alors je préfère couper la source.
Au même moment, je vois Nicolas agir pour l'immobiliser, et je la lâche immédiatement. Bah ouais, s'il la tire vers le bas et que je tiens son bras elle va se retrouver démembrée. Rappelez vous que le simple fait que je lui tienne le bras c'est un peu comme si elle l'avait bloqué dans un mur. Je sens un changement d'attitude alors qu'elle chute, se débattant de l'emprise de Nicolas sans succès. Ho je vois, sensitif. Je profite de ce petit moment pour maintenir ses pieds au sol avec la pierre qu'elle a reçut du plafond (au cas où elle déciderait que le combat n'est pas fini) et me retourne pour gérer l'afflut nouveau de gens.

_ Circulez, y'a rien à voir.

J'ai toujours rêvé de dire ça, on dirait trop une phrase de film d'action.
Je constate qu'elle a l'air de se calmer. Soit Nicolas fait vraiment bien son boulot, soit elle cache elle aussi quelque chose. En tous cas, ça a l'air d'être fini pour la partie combat. Je retire mon armure en la condensant en boule d'argile avant de m'attaquer consentieusement à la réparation des murs et du plafond. Bah ouais, c'est moi qui les ait fragilisé après tout.
Je finis de remettre en place le mur littéralement explosé et essaye de réduire au maximum les traces d'impact du feu mais je tombe assez vite épuisée par ce travail minutieux. Bon, au moins ça fait... Ce que ça doit faire, ça ressemble plus ou moins à avant.
Ceci fait, je vais m'assoir en face du duo en soufflant.

_ Et ben. Ça va vous deux ? Vous voulez pas un truc à boire ? Je suis fatiguée perso, et il fait chaud...

Ouais ouais je tape la discussion tranquille.
En même temps, reconstruire m'a plus épuisé que de me battre, et l'heure a l'air d'être au dialogue. J'aimerai bien qu'elle nous explique son geste, parce que pour provoquer un combat comme ça dans un couloir, faut quand même avoir une raison.


En ligne#   Mar 16 Jan 2018 - 14:11

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 981
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Isis gère la situation ; elle répare les dégâts dans le couloir et demande aux autres étudiants de s'éloigner. Pendant ce temps, Nicolas observe la Feu dans ses bras. Elle a des hématomes, mais rien de grave. Il passe sa main libre dans les cheveux de la demoiselle, elle grimace. Hm, faudrait passer de la glace là-dessus. Le plafond lui a fait quelques blessures quand même... Niveau physique, ça passe donc, mais niveau mental. Le mélange de peur et de tristesse continue de la faire pleurer, mais de tenir le manteau de cuir de Nicolas semble la calmer. Rien qu'une présence à laquelle s'accrocher. Il ne la repousse pas.

Quand Isis revient, elle semble épuisée. En même temps, c'est sans aucun doute elle qui a le plus utilisé son pouvoir des deux. Nicolas lui sourit. :

-Ça va merci. Et toi ? fait-il vers la Feu. Tu veux bien nous accompagner à la cafét', pour qu'on discute aussi de ce qu'il vient de se passer ?

Elle essuie ses larmes comme pour les effacer. Elle ne veut pas qu'on la voit comme ça... mais elle hoche doucement la tête, pinçant ses lèvres. C'est une ado, pas une enfant. Elle l'était il n'y a pas si longtemps. Comme tout le monde eh. Ahah. Nicolas se lève et la Feu suit le mouvement... sans le lâcher même pour une seconde. Eh ben, pour quelqu'un qui t'a d'abord repoussé en comprenant que t'étais Sensitif. Il attrape la main qui le tient et fait glisser la sienne dedans. :

-Ce sera plus facile de marcher comme ça, tu ne trouves pas... ?

-...Kim. Je m'appelle Kimberly.

Nicolas commença à marcher et laissa à Isis l'honneur de se présenter en premier avant de le faire. Ils descendirent à la cafétéria, commandèrent et s'installèrent à une table éloignée des autres, pour pouvoir discuter tranquillement sans hausser la voix. Kim a choisi de s'installer à côté d'Isis plutôt que Nicolas et il comprend le geste... Elle s'est rendue compte que si elle a pleuré devant eux, c'est de sa faute aussi. L'envie de se montrer forte dépassait son besoin de présence rassurante. Kim baisse la tête sur son verre de jus de fruit frais... elle entoure y ses doigts et prend une inspiration avant de trouver le courage de parler enfin. :

-J'avais... vraiment besoin... du téléphone.

Hmmm... Va nous falloir plus de détails jeune fille. Elle s'en doute mais la peur enfle un peu en elle, une menace qui gronde et manque de la faire pleurer à nouveau, mais elle tient bon. :

-Mes parents n'ont pas d'ordinateurs. Je peux pas leur envoyer de mail.

Elle bat furieusement des paupières. :

-Je- Je sais juste plus quoi faire ! Terrae me fait peur ! Ils me manquent ! Mes amis me manquent !

Elle l'a dit. Elle l'a "avoué" enfin. Nicolas boit une gorgée de café. :

-Et ça valait le coup de t'en prendre à une autre élève terrifiée pour ça ?

Gros silence. Kim se tasse un peu plus. Nicolas ou l'art de poser les questions qui fâchent.


HRP : Oh damn désolé pour le temps de réponse. Tu me dis si ça va hein ?



#   Lun 22 Jan 2018 - 0:29

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Houston Carter, Dunkan D. Carter (en pause), Michigan Carter (mort)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 497
Date d'inscription : 17/05/2013
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire de mon cerveau un enfer pour les télépathes ♥
Humeur : Nickel Giselle

Lorsque Nicolas me demande si ça va, je regarde un peu la force qu'il me reste et je fais un récapitulatif mental. Hmmm j'ai un peu forcé pour une personne qui vient à peine de retrouver sa force, mais vous auriez senti cette énergie qui se mouvait dans mon corps.... Ça ne faisait même pas une semaine et pourtant je peux dire sans me retenir que ça m'avait cruellement manqué. Je fais donc un petit sourire pour affirmer que oui, ça va. Je recommence quand il veut, je suis déter.
Nicolas s'occupe à nouveau de la jeune feu et je lui en suis assez reconnaissante. Au moins, nous avons un nom. Kimberley. Elle a l'air vraiment secouée. Je me présente aussi, même si j'ai du mal à dire autre chose que "Moi c'est Isis !" parce que bon, le fait que je sois une étoile terre titan elle l'avait déjà vu, ensuite je suis un peu en crise existentielle de positionnement donc c'est pas trop le moment de me définir autrement que par mon prénom. Je divague ? Certainement.
Nous arrivons clopin clopan jusqu'à la cafétéria (et ils ne vont pas bien plus vite que moi heureusement) et nous installons à une table. Je remarque qu'elle a lâché la main de Nicolas pour venir s'asseoir à côté de moi. Je n'ai aucune idée de ce qu'on peut ressentir sous la pression d'un sensitif, mais je suppose que ça doit faire du bien de se libérer un peu de son emprise.
Après quelques instants, elle finit par se confier à nous. Oh. Elle avait donc vraiment une raison. Contacter ses parents. Je grimace, à peine. Je l'envie quelque part, de leur être si fidèle. Je me sens d'un coup un peu indigne face à ça, mais je ne dis rien. Au final, je la comprends.
Quant au fait que Terrae lui fasse peur, c'est quelque chose que j'ai encore un peu de mal à visualiser. Pour la simple et bonne raison que les masters n'ont pas changé juste parce qu'ils ont leurs pouvoirs et pas les autres. Pour moi, les masters sont des amis, ils savent et sentent des choses que nous ne percevons pas, leur place n'est pas seulement un titre, elle est une évolution qu'ils ont acquise par la force de leur conviction. Cela vient sûrement du fait que Mitsuki a été mon amie avant de passer master. Et je ne peux pas voir Mitsuki comme une ennemie.
Je m'apprête à répondre alors que Nicolas semble raviver la flamme stupide de la rivalité. Bah oui vas y Nico, l'idée c'est qu'elle se confie pour que tu l'enfonces ? Ok, elle s'y est genre, super mal pris, certes, mais je suis pas sûre que lui avait plus de tact.
J'aimerai bien lui foutre un coup de pied. Mais l'absence de pied empêche beaucoup de choses.

_ Ça ça avait le mérite d'être délicat Nicolas, je ricane gentiment. Mais dans l'idée il a raison, ton comportement favorise le climat de peur que toi même tu subis.

Je prends une gorgée de mon diabolo alors qu'elle cherche sa réponse.

_ J'lui avais demandé gentiment à la base, c'est elle qui a cherché à m'embrouiller.

Je hausse un sourcil. Ouais, invérifiable. Et surtout, ça dénote d'un comportement assez gamin, mais disons que ça passe. Je balaye la remarque d'un revers de la main.

_ Il faudra apprendre à contrôler ton stress. Je ne te lance pas la pierre, mais si tu veux effectivement contacter tes parents tu peux être sûr que l'administration de Terrae te permettra d'emprunter du matos.

Elle fronce les sourcils et son ton se durcit un peu.

_ Je... Je ne leur fais pas vraiment confiance.

Haaa voilà. On y vient.


En ligne#   Lun 29 Jan 2018 - 18:23

Personnage ~
► Âge : 17
► Doubles-comptes ? : Mekaro Kre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 981
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Isis lui fait subtilement remarquer qu'il a manqué de tact. Ah erm... Il a du perdre en patience en vivant avec Jérémy... oui, il ne voyait que ça pour expliquer le fait qu'il ait pu être aussi direct et désagréable. Même si dans le fond, c'était pas totalement faux, il aurait pu mieux l'exposer... comme Isis tiens. Heureusement qu'elle est là. :

-Pardon.

La Titan ajoute qu'elle aurait pu s'adresser à l'administration pour son problème... Solution qui ne plaît pas à Kimberly, apparemment. Elle ne leur fait pas confiance. Je me demande même si elle fait confiance à au moins une personne dans Terrae. Va savoir... C'est sûr que c'est compliqué dans les circonstances actuelles mais si elle est Étoile, ça veut dire que ça fait un moment qu'elle vit ici... Elle doit au moins avoir des camarades de classe avec qui elle s'entend bien, non ? ...Va savoir. Tu te répètes. Mgrrblm. Nicolas sirote son café, songeur. :

-Tu dois probablement pas avoir plus confiance en nous mais je vais quand même te dire que c'est pas dans l'intérêt des Masters de foutre le bordel à Terrae. Ils sont humains, comme nous, comme toi, et ils cherchent des solutions, peut-être pas les bonnes, mais ils essaient au moins. C'est pour ça qu'il y a des rondes, pour qu'on puisse aider ceux qui en ont besoin pendant qu'ils s'acharnent de leur côté à sauver l'Institut. Parce qu'ils n'oublient pas que derrière, il y a aussi des gens qui ont peur.

Il posa sa tasse pour chercher son téléphone dans la poche de son cuir et le poser devant Kim. :

-Si tu veux appeler tes parents maintenant, je te prête mon téléphone. On cherchera une solution à long terme avec Isis, si c'est possible.

Il se penche en avant. :

-Mais comprend bien que je fais ça parce que tu as besoin d'aide. Ce que tu étais en train de faire tout à l'heure, c'est pas acceptable. Comme l'a dit Isis avec... plus de tact que moi... tu participes au cercle vicieux de la peur en effrayant d'autres personnes autour de toi.

La Feu fixa longuement le téléphone sans savoir quoi répondre. Elle hocha simplement la tête pour toute réponse avant de prendre l'appareil et de s'éloigner un peu pour avoir une conversation avec ses parents. Elle irradia soudain de soulagement en entendant le bruit d'un combiné qu'on décroche.

Nicolas soupira en s'étalant sur la table. C'était peut-être pas la bonne chose à faire, après tout il lui avait donné ce qu'elle voulait, mais il essayait, lui aussi, de trouver des solutions. Ça n'aurait pas été juste qu'elle reste angoissée sans nouvelles de sa famille en plus de recevoir une punition pour avoir agressé quelqu'un dans les couloirs. Parce qu'elle sera punie, forcément. Mais au moins, elle souriait là. Il croisa les bras sous son menton, regarda Isis. :

-Après ça on reprend notre ronde ?



#   
Contenu sponsorisé

 

[EVENT - 1] Kimberly.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Couloirs.