Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
[EVENT - 1] Franklin.
#   Lun 4 Déc 2017 - 17:55
Messages : 138
Date d'inscription : 22/07/2014

[Intervention PNJ nécessitant l'intervention d'une équipe de ronde. Nous ne re-posterons pas avec le PNJ - à vous d'improviser ses réactions et d'imaginer la suite de cette situation ! Discutez-en avec votre binôme. N'oubliez pas qu'en cas de question, vous pouvez toujours envoyer un MP à l'un des membres du staff. BON JEU !

> La liste des binômes se trouve sur le topic de l'event, dans les news, > ici <]

Franklin regarda sa copie un bon moment. Nan, mais c’était la goutte de trop ! Franchement ! Il avait passé des heuuures et des heuuures à préparer ce devoir maison ! Et là… Là. Un prof de sport, apparemment aussi directeur adjoint, se permet de bousculer tout son petit monde à Terrae. Plus de pouvoirs. Plus de sorties. Couvre-feu. Tours de garde. Et lui, comme d’habitude, il a hoché la tête et a suivi le mouvement. Il a entendu parler d’une réunion à la cafétéria pour essayer de comprendre ce qu’il se passait, mais il ne s’y est pas rendu. Une seule chose trottait dans sa tête : les cours allaient-ils être maintenus ou étaient-ils annulés ? Nan mais parce qu’on parle d’un état d’urgence. Donc normalement, l’état d’urgence, surtout dans de telles conditions, il annule tout.
Et si il annule tout, il annule les cours.
Et si il annule les cours, Franklin ne pourra jamais rendre son DM de maths.
Et ça craint.
Vraiment.
Parce qu’il s’était surpassé, il avait donné tout ce qu’il avait. Et c’était déjà énorme ! Il avait demandé de l’aide à sa voisine de chambre pour qu’elle l’aide à réviser, il avait été suivre des cours du soir proposé par un élève Tonnerre ; bref, il s’était donné à fond.
Et malheureusement, du haut de ses 12 ans et demi, il ne pouvait rien faire. Si ce n’est se morfondre. Et se rendre compte que ses parents lui manquaient.
Et pleurer.
Beaucoup.
Beaucoup.
C’est d’ailleurs à ce moment-là qu’il y a eu le déclic et que ses pouvoirs sont revenus. Sauf que comme il était très triste, il a inondé le couloir des Eaux.
#   Ven 8 Déc 2017 - 21:05

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Pandora
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 01/07/2016
Emploi/loisirs : M'occuper d'elle comme il se doit, pardi !
Humeur : Cela dépend de la demoiselle...

J'me suis proposé pour les patrouilles dans les couloirs de l'institut. J'sais pas trop pourquoi en fait, disons que ça me fait une activité nocturne autre que sortir au bar. Et puis, c'est en binôme, peut-être que je rencontrerai des gens sympas ? J'commence tout doucement à me rendre compte que j'ai aucun ami ici, juste de vagues connaissances... Et dans mes moments de sobriété, la solitude me pèse de plus en plus. Si j'veux sortir la tête hors de l'eau, il faut que j'commence à faire des efforts, et du coup ces rondes m'avaient semblé un bon point de départ.

Ou peut-être pas, en fait. Planté devant le panneau d'affichage près de l'entrée, je regarde d'un air dubitatif le nom de mon binôme. Ariana... Ariana, mon ex-plan cul, une morphe cinglée qui s'est changée en rhinocéros pour défoncer ma porte, avant de geler ma chambre. MAIS LOL, y'a quelqu'un là-haut qui m'en veut, en vrai ?! Calmons-nous, calmons-nous, y'a sans doute d'autres Aria dans cet institut hein ? Ahah, ouais, allez on peut rêver.

Quelques heures plus tard, j'me pointe au lieu de rendez-vous pour retrouver mon binôme. J'ai essayé de me convaincre pendant tout ce temps que c'était FORCEMENT une autre Ariana, mais ma détermination commence à flancher quand j'aperçois la tignasse rousse au bout du couloir. Ok, c'est bon, je suis mort. Ahah, j'fais quoi, j'me casse ? Non quand même pas, j'suis pas lâche à ce point... Quoi que ? Mais mes jambes sont visiblement plus rapides que mon cerveau, et avant même d'avoir décidé quoi faire, j'me retrouve devant la jeune femme. Elle me regarde, je la regarde... Bref, on s'regarde en chien de faïence quoi. J'me décide à briser la glace et prend un air un peu con - bah oui, ça passe toujours mieux que le sérieux, dans les situations gênantes.

"Eh, salut ! Tu vas bien depuis... Heum, ouais bon, on s'y met ?"

Ta gueule, Théo. Je tourne les talons et commence à arpenter lentement les couloirs. On ne parle pas, mais j'entends ses pas juste derrière moi, signe qu'elle ne m'a pas lâchement abandonné - quoi que, j'y ai pensé aussi alors je ne la blâmerais pas, ahah. Arrivé au niveau des escaliers, je vois de l'eau qui coule en mince filets réguliers. C'est quoi ce bordel, quelqu'un a oublié de refermer le robinet des chiottes ou quoi ? Je monte les escaliers quatre à quatre et manque de ramasser une fois arrivé sur le palier, c'est une vraie patinoire ici ! Le couloir est complètement inondé - le couloir Eau en plus, ahah - et j'vois un gamin pleurer au beau milieu de la marée. Jm'arrête et me tourne vers Aria avec, une fois de plus, un air benêt.

"Tu... Vas lui parler ? J'pense pas être trop doué pour calmer les gros chagrins, ahah."

Ouais, je sais, j'suis lâche. Jm'avance quand même dans le couloir, mais décide de laisser la jeune femme gérer le petiot. J'serais capable de le faire pleurer encore plus fort, en fait. Et sinon, pour l'inondation, ça s'passe comment ? On va quand même pas passer la nuit à éponger ? Si ?


#   Sam 30 Déc 2017 - 1:33

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 862
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Depuis le début de la crise, Ariana tourne en rond. Le restaurant n'a pas rouvert ; le gérant a mieux à gérer, d'autant que les cours n'ont pas non plus repris à l'institut. Elle se sent comme enfermée dans une cage, et la frustration grandit davantage au fur et à mesure que le temps passe. Lorsque certains élèves retrouvent leurs pouvoirs, et même bien avant, elle a vent d'incidents s'étant déroulés à l'extérieur ou dans les couloirs, notamment les lieux de rassemblement. Cette situation met les gens à fleur de peau ; ils s'agacent et s'irritent, vont chercher des ennuis là où ils le peuvent. C'est d'ailleurs d'autant plus déroutant que les étoiles qui retrouvent leurs pouvoirs ne les découvrent pas au même moment ; il y a parfois des pertes de contrôle, et Ariana met bien plusieurs heures à réussir à retrouver l'ascendant sur ses pouvoirs.

Lorsqu'elle s'en est sentie capable, et parce qu'elle en avait assez d'attendre que le temps passe, Ariana s'est proposée pour les rondes. Elle sait que Nicolas et Hamilton se sont présentés eux aussi et elle espère être mis en binome avec eux ; et vraiment, elle aurait fini avec n'importe qui plutôt que la personne avec qui elle fait équipe actuellement.

Quand elle a vu le prénom "Théodore", elle a immédiatement demandé si elle pouvait changer de groupe - mais rien à faire, il avait déjà été prévenu. Elle s'est massé les tempes un moment avant de s'habiller pour la circonstance, avec un baggy et un sweat-shirt bien chaud avec une moustache, les cheveux attachés. Ils ont rendez-vous dans le hall, mais elle a préféré passer ses nerfs sur un brownie à la cafétéria pour se donner le courage d'y aller. Lorsqu'elle l'aperçoit, elle tire une tête de dix pieds de long et croise les bras, les yeux plantés dans les siens.

Ils se regardent. Wesh. Regarde ailleurs putain, sérieux, elle est vénère là, ça se voit pas ?? shfbsjdfù

Haussement de sourcil. La dernière fois, quand elle a défoncé ta porte après que tu l'aies humiliée de ouf, tu veux dire ?

—Oh oui je vais parfaitement bien, ma vie est un vrai régal. Encore plus depuis que j'ai retrouvé mes pouvoirs ! dit-elle innocemment.

Elle préfère le lui rappeler. Elle sait qu'il n'est qu'initié, et surtout qu'il ne l'est pas depuis assez longtemps pour être passé étoile. Elle ne répond pas à sa question mais commence à marcher aussi, mains dans la poche ventrale de son sweat. Ils passent d'abord au niveau de l'infirmerie et des dortoirs des filles pour vérifier que personne ne se trouve dans les couloirs, puis ils avancent jusqu'à l'escalier. Le silence est pesant, mais Ariana s'en fout un peu. Elle a les nerfs à vif, mais elle sait aussi qu'elle pourra le lui faire regretter amèrement s'il l'ouvre trop. (De toute manière, ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'elle a de très bons potos qui s'en chargeront à sa place.)

Arrivés près des escaliers, alors qu'ils s'apprêtent à les descendre, ils aperçoivent… de l'eau. Qui coule ? Wut ? Ariana fronce les sourcils et lève un regard inquiet vers l'étage, où elle commence déjà à s'engager, prudente. Elle respire un peu plus fort, et retient difficilement un rire en voyant Théo manquer de se péter la gueule. "Oh, ça va, c'est bien fait pour lui !!"

Cachée derrière un pan de mur, Ariana aperçoit un enfant qui pleure... beaucoup… trop ...? Elle s'apprête à demander à Théo de s'en occuper et étouffe une exclamation outrée.

—C'est marrant, mais ça m'étonne même pas, vu que t'as plutôt tendance à te comporter comme le dernier des abrutis, siffle-t-elle en lui faisant les gros yeux. Tu n'as qu'à faire un effort, ça te ferait pas du mal d'apprendre à communiquer avec les gens de manière à prendre en compte ce qu'ils ressentent. Sauf si t'en as vraiment pas la capacité, hein, j'comprendrais.

Hmmmmmmmmmmmmmmmmmm. Faire un effort, oui oui. Aria, tu suis tes conseils, parfois ? En plus ce con s'est avancé dans le couloir, mais elle sait vraiment pas quoi dire à ce gamin, là… (Bon, en fait, c'est surtout par esprit de contradiction ; s'il lui avait pas demandé, elle se serait sûrement précipitée pour le faire.)


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Mer 3 Jan 2018 - 20:18

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Pandora
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 01/07/2016
Emploi/loisirs : M'occuper d'elle comme il se doit, pardi !
Humeur : Cela dépend de la demoiselle...

Aria a l'air encore vénère sur moi. Genre, plutôt bien vénère, vu la tête qu'elle tire. Non mais ça va, c'était y'a quoi ? Un mois, deux mois ? Faut passer à autre chose, on n'a plus 15 ans, j'dois pas être le premier connard qu'elle croise dans sa vie... Bon j'avoue, si j'avais eu le choix j'aurais préféré qu'on se recroise, genre... Jamais ? Mais quelqu'un en a décidé autrement, alors autant gérer la situation de manière adulte. LOL on y croirait presque hein ? Non en vrai, on n'a qu'à pas se parler ; c'est pas super mature comme réaction et ça risque d'être un moment long et chiant, mais au moins ça évitera de déclencher un incident diplomatique. Parce que comme elle le souligne de manière très subtile, elle a récupéré ses pouvoirs et peut me foutre ma race... Ce serait quand même assez middle, vu qu'on est sensé assurer la sécurité, non ?

"Tant mieux pour toi."

Je lui réponds quand même, j'suis poli moi. Puis en vrai, j'lui souhaite pas vraiment du mal... J'ai bien saisi le sarcasme dans son ton mais bon, elle a vraiment pas l'air d'aller mal, donc, tant mieux ?

On commence notre ronde dans un silence de mort, les couloirs sont vides, et j'dois dire que j'suis plutôt étonné que les élèves respectent aussi bien les consignes. Moi j'étais du genre petit merdeux au lycée - ça vous étonne je suis sûr, ahah ! Jusqu'à ce qu'on arrive au couloir des Eaux inondé, avec ce gosse qui pleure un torrent. Et Aria qui décide pile à ce moment-là de faire sa chieuse. Je soupire, absolument pas atteint par ses critiques, avant de hausser les épaules.

"Si j'empire les choses, ce sera de ta faute."

Et c'est vrai, je l'ai prévenue alors merde. Jm'avance vers le gamin et pose ma grande main sur sa tête pour lui ébouriffer les cheveux. Il lève les yeux vers moi, j'crois qu'il m'avait même pas entendu arriver. Il a l'air surpris, mais au moins il s'est arrêté de pleurer - même si c'est que quelques secondes.

"Eh ben bonhomme, qu'est ce qui t'arrive ?"

Il recommence à sangloter en se frottant les yeux.

"Mon... Mon DM de math... *snif* J'ai tellement travaillé, et... Et... Et j'pourrai même pas le reeeendreeee *snif*"

J'reste un moment con à le regarder. Sérieux, il pleure parce qu'il pourra pas rendre son devoir ? Ca doit bien être le seul gamin qui est pas super content de la situation. J'ai limite envie de lui dire d'arrêter de faire son fayot mais, herm, ça serait contreproductif je crois ? Puis Aria se ferait un plaisir de me noyer, en plus. Alors dans un soupir, je m'agenouille pour être a la hauteur du gamin, et écarte ses mains de ses yeux pour qu'il me regarde.

"C'est pas parce que les cours sont annulés que tu peux pas rendre ton devoir... T'as qu'à nous le donner, et nous on ira le mettre dans le casier du prof de math, ça irait ça ? Bon j'suis pas sûr qu'il le corrige tout de suite hein, mais dès qu'il aura le temps ?"

Et comme ça, plus besoin de pleurer pour des conneries ! - Même si c'est un peu un mensonge, lol, j'crois que les profs ont un peu autre chose à foutre vu le bordel qui règne en ce moment ! Maiiiis, il faut savoir être pédagogue - c'est clair que c'est ma plus grande qualité, voyons.


#   Mar 23 Jan 2018 - 22:27

Personnage ~
► Âge : 24 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 862
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Il aurait pu avoir une réaction plus drôle, quand même. Il abuse de ouf, là. Aria se retient de croiser les bras sur sa poitrine et de lui faire son air le plus snob, préférant commencer leur ronde dans le silence le plus mortel… Jusqu'à tomber sur cet élève qui pleure littéralement toutes les larmes de son corps. Est-ce qu'il va finir par se déssécher, vous pensez ? Ariana a une moue inquiète. D'autant plus que Théo s'avance vers lui, avec sa dégaine habituelle - parfaite, en fait, mais ça, elle ne serait pas prête de l'avouer. De toute manière, euh, c'est pas devant un gamin de dix ans que son charme va faire effet, hein, bon, hein ?!

La rouquine reste appuyée contre le mur, non loin… et écoute le gamin parler de. son DM. de maths ? Elle cligne des yeux. TOUTES CES LARMES POUR UN DM DE MATHS ?? Elle essaie de faire en sorte que son décrochage de mâchoire passe inaperçu, mais c'est un peu tard pour ça. Le garçon voit son expression et se met à pleurer encore plus fort, pendant que mister Mâââle essaie de le consoler. "Nan mais en plus il s'y prend trop comme un pied, omggg mais tuez-le !" Mauvaise foi. "C'EST PAS VRAI ..un peu"

—Mais… et s'il le corrige jamais ? renifle encore l'enfant en se retenant de pleurer. Ou s'il l'a jamais ? Et si le casier prend feu ? Comment je vais faire si le casier prend feu, ou si l'école ferme ?

La scène est un peu surréaliste. Il se remet à pleurer très fort, déversant (littéralement) des torrents de larmes ; Ariana, qui commence à avoir les pieds trempés, décide de faire s'écarter l'eau sur le sol autour de ses pieds. Bon. Première étape. Deuxième étape : se rapprocher. Elle se déplace lentement pour rejoindre l'abru- enfin, Théo et le gamin, puis fait apparaître un petit parapluie d'eau pour se protéger des cascades qui son éjectées de ses yeux. Et plus il prend conscience de ce qu'il fait, plus il panique. Plus il panique, plus il pleure. Il se recroqueville presque près du mur, comme espérant y disparaître.

—Hé, coucou toi, sourit-elle doucement. Théo a raison, tu vas bien réussir à le rendre, ton devoir. Si ce n'est pas aujourd'hui, ce sera quand les cours auront repris, tu ne penses pas ? Et puis, Terrae ne va pas fermer !

Elle incline la tête lorsqu'elle voit que l'argument ne semble pas non plus le calmer. Elle fait la moue et jette un regard troublé au Feu, avant de se rappeler qu'elle devait lui faire la tête. Rohh, c'est trop d'énergie de dépensée, là !

—Oh, regarde, je vais te montrer quelque chose. Tu vois, je suis eau aussi, tente-t-elle en lui désignant son parapluie, qu'elle finit par déformer en un long filet d'eau qui tourne autour d'eux… avant de se transformer en grenouille sautillante. Tadaaa ! C'est chouette, non ?

Le torrent se réduit un instant, mais elle sent qu'il est sur le point de recraquer. L'eau autour d'eux commence à filer vers les chambres et Ariana grimace. Il faut vraiment qu'ils le calment, ou au moins qu'ils l'occupent suffisamment jusqu'à épuisement.

—Comment tu t'appelles ? Moi c'est Aria, et lui c'est Théo ! C'est un Feu un peu bête, mais il est gentil. Il va s'occuper de toi, ok ?

BERK. BERK BERK BERK. Elle lance un regard vers Théo qui signifie clairement "dis un truc et je te mange" puis se redresse, tapote son épaule pour qu'il se rapproche.

—Ecoute, essaie de le calmer, je suis pas sûre qu'y ait que cette histoire de devoir. Il faut qu'on l'emmène dehors, sinon il va inonder les dortoirs... Je vais essayer de remettre l'eau dans les canalisations si j'y arrive.

Elle se mord la lèvre et lui fait un signe avant de s'éloigner. Ok, bon ben euh, par où elle fait sortir toute cette eau, elle ? Elle va pas passer par la douche de sa chambre, quand même ?


S'émerveille en #E7654D

Treasure box ♥:
 
#   Lun 5 Fév 2018 - 18:05

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Pandora
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 01/07/2016
Emploi/loisirs : M'occuper d'elle comme il se doit, pardi !
Humeur : Cela dépend de la demoiselle...

Le gamin s'arrête de pleurer à peine quelques secondes après mon intervention, puis il trouve une excuse - hyper vraisemblable, c'est clair, hum, pourquoi le casier du prof prendrait feu ?! - et recommence de plus belle. Il se recroqueville contre le mur et pleure des torrents qui se déversent gaiement autour de nous. Ariana se décide enfin à venir me donner un coup de main... Mais on ne peut pas dire qu'elle soit plus efficace que moi !

Bon, au moins elle essaie, on ne peut pas le nier. D'abord de le rassurer, et puis de le distraire avec des formes d'eau. Il se calme un peu mais sans trop de succès quand même. Disons qu'il ne pleure plus des torrents, juste des ruisseaux, ahah ! Je reste silencieux alors qu'elle me jette un regard implorant, visiblement elle ne sait plus quoi lui dire pour qu'il arrête de pleurer... Et elle décide de me le refourguer lâchement ! En soulignant bien sûr que je suis un "Feu un peu bête", merci c'est sympa. Je grince des dents mais ne réplique pas, c'est pas vraiment le moment de se disputer, le gosse risquerait de pleurer encore plus ! Et puis c'est pour la bonne cause, elle va essayer de résorber l'inondation avant que ça ne prenne trop d'ampleur...

"Allez viens, on va faire un tour dehors en attendant que la p'tite dame ait fini de faire le ménage ! Au fait, comment t'as dit que tu t'appelais ?"

Je l'attrape par les aisselles et le soulève du sol pour venir le mettre sur mes épaules. Au moins, la surprise a coupé net ses pleurs, autant en profiter pour déguerpir d'ici avant que ça ne reprenne ! Je fais signe à Aria que je l'emmène dans la cour et la laisse se concentrer en emmenant mon fardeau avec moi.

Il me dit qu'il s'appelle Franklin, qu'il a 12 ans et demi et qu'il adore le football et les bonbons. J'essaie de le faire parler, n'importe quoi pourvu que ça lui occupe l'esprit. On s'installe sur un banc dehors, et je suis même assez sympa et prévenant pour lui acheter un paquet de bonbons au distributeur. Mais il ne les mange pas, il triture simplement le paquet en regardant ses mains, et ses réponses se font de plus en plus espacées. Il ne pleure plus, mais je sens que ça ne va pas tarder à recommencer, alors je pose ma main sur sa tête et lui ébouriffe les cheveux.

"Qu'est ce qui te tracasse Franklin ? C'est pas seulement ton DM de math, hein ?"

Il hausse les épaules mais finit quand même par parler.

"Comment je vais faire si l'école elle ferme ? J'ai pas de papa ni de maman moi, et j'ai pas envie de retourner à l'orphelinat. C'était moche, ça sentait le vieux et les gens, ils... Ils étaient... Pas gentils."

Il lève les yeux vers moi et je les vois s'embuer de larmes. Mais cette fois, son pouvoir semble s'être calmé et ce ne sont que des vraies larmes d'enfant. Alors je passe mon bras autour de son épaule, attire doucement le gamin vers moi en lui frottant le bras pour le réconforter.

"Tu ne retourneras pas là-bas, jamais. Et puis de toute façon, l'école ne va pas fermer... Tu vas voir, c'est juste une mauvaise passe, mais les choses vont s'arranger. Promis."

On reste un moment comme ça sans bouger, jusqu'à ce que je sente que le petit soit calmé. Puis je prends le paquet de bonbons dans ses mains et l'ouvre avant de lui rendre. Cette fois, il ne se fait pas prier pour en engouffrer plusieurs d'un coup ! J'suis pas si nul pour réconforter quand même au final, c'est à la rousse que ça va en boucher un coin, tiens !


#   
Contenu sponsorisé

 

[EVENT - 1] Franklin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Couloirs.