Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
[Event 1] Je me suis fait tout petit devant une poupée qui ferme les yeux quand on la couche... [Nico ♥]
#   Lun 1 Jan 2018 - 18:32

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 548
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Cela fait un petit moment que je n’ai pas passé une journée avec Nicolas. Je vois Elwynn, Ariana, Alice… Mais entre les évènements derniers et nos propres vies, je n’ai pas beaucoup pu passer du temps le Tonnerre. Certes, il n’y a plus cours mais réapprendre comment se construire prend un certain temps. Quant à lui, nous ne pouvons pas dire que sa vie soit tout à fait…calme. C’est pourquoi je dois reconnaitre que le voir aujourd’hui me réjouit assez.

C’est donc avec un certain entrain que j’enfile ma veste, mon écharpe et me mets en route vers la maison d’Aaron. Je ne sais encore ce que nous allons faire mais j’espère sincèrement que ce sera assez loin du Master. Non pas que ce soit vraiment tendu entre nous quand nous sommes réunis mais… Si en fait.

Arrivée devant la maison, je toque et attends. Un petit moment. Je toque une nouvelle fois, étonnée qu’il n’arrive pas, et enfin la porte s’ouvre sur le Tonnerre qui tient dans ses bras une Charlotte tout sourire.

- …Bonjour ?

Rapidement, mon ami m’explique qu’Aaron a dû partir à la dernière minute pour une réunion quelconque et que Jérémy est je ne sais où en train de s’entrainer et que, par conséquent, il doit garder la petite. Je m’apprête à partir, me disant que tant pis, notre journée ensemble sera pour une autre fois, quand il ajoute que cela ne m’empêche pas de rester.

- Erm… Nicolas. Les bébés et moi, cela fait cinquante.

Elle est adorable, hein, Charlotte, n’allez pas croire que je pense le contraire. Tout à fait adorable. Mais. M’avez-vous bien regardé ? Je sais à peine prendre soin de moi, ce n’est pas demain la veille que je saurai m’occuper d’une petite chose fragile pareille. Certes, c’est Nicolas qui la gérerait majoritairement mais je ne vais pas rester là, à le regarder. Et j’ai l’impression qu’il suffirait que je la touche pour qu’elle éclate en mille morceaux.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
#   Lun 1 Jan 2018 - 19:25

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1029
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Okay. C'est un peu le bordel. Nicolas s'est levé, a commencé à étaler ses révisions de bio sur la table. Jérémy est arrivé et est reparti comme une flèche, faisant s'envoler ses fiches de révisions et ses notes de vocabulaire, traduisant des termes scientifiques de français, en anglais et japonais. Il se retrouva à quatre pattes pour les ramasser quand les pieds d'Aaron apparurent dans son champ de vision... Après une petite danse fort gracieuse entre les fiches, il lui mit Charlotte dans les bras, le chargea de ranger tout ça non mais c'est quoi ce bordel et qu'il s'occupe de sa petite sœur aujourd'hui parce qu'il devait faire son Master machin, machin, oui je sais tes examens c'est bientôt mais Jérémy est pas là j'ai pas le choix bisou prout-pouêt à tout à l'heure et oublie pas la vaisselle.

Du coup, Nicolas, 17 ans, un bébé dans les bras, des études à faire, une vaisselle qui l'attend. Bon, il peut pas s'occuper de Lottie tout de suite, donc il va la mettre dans son parc, au moins le temps de ranger ses fiches. Sauf qu'à peine posée elle commence à geindre. Nicolas grimace. :

-Non, non Starshine s'il-te-plaît regarde. Je suis là, juste là.

Il a beau montrer la table du doigt, à chaque pas qu'il fait à reculons semble augmenter le volume de sa voix... et de son chagrin. Nico baisse les bras et soupire. C'est triste mais il n'a pas le choix. Il la laisse dans son parc, le temps de ramasser ses fiches, en serrant les dents. Une fois le rangement fini, il se tourne vers elle, accrochée à son parc. Elle s'interrompt brutalement. Nico écarte les bras, l'air de dire "Beh alors ? Tu vois c'était pas si pire !", mais ça a pas l'air du coup de la petite qui lui éclata le tympan d'un cri suraigu et, heureusement, bref ; c'était plus un caprice, c'était une injonction. Elle s'ennuyait alors si il jouait pas avec elle, elle allait l'embêter.

Il la reprend alors et tente de faire la vaisselle d'une main... ... ...C'est impossible, hein. Bon, ça a le mérite de faire marrer Charlotte mais c'est pas efficace... Il coupe l'eau avant de la gâcher, soupire et entend un tapotement à la porte. Nicolas file, il ne sait pas s'il a fait patienter la personne à l'entrée... Il ouvre la porte d'emblée et tombe sur son amie. :

-Miss !

-Liss !

Charlotte lève les bras, toute heureuse, alors Nicolas expose la situation rapidement. S'il arrive à la reposer dans son parc assez vite, il pourra faire la vaisselle... Mais effectivement, ça n'empêche pas la Miss de rester. OMG NON il FAUT qu'elle reste en fait ! Il lui fait signe d'entrer. Elle dit alors que les bébés et elle, ça fait cinquante. Ah bon ? Il secoue la tête pour retirer la main que Lottie avait mis dans sa bouche entrouverte, n'attend pas que son amie ait retiré sa veste pour lui planter la petite de un an dans les bras. :

-Non mais ça peut s'arranger entre vous ça !

Et il repart vite, vite faire cette putain de vaisselle tant qu'il est temps. T'as conscience que t'es un bâtard ? Oui ben hein bon. Charlotte c'est pas un monstre non plus... ...tant qu'elle n'a pas faim.



#   Lun 1 Jan 2018 - 20:00

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 548
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Pourquoi cette petite a l’air si heureuse de me voir, sérieux ? A-t-elle cette même bouille joyeuse devant le premier inconnu qui apparait dans son champ de vision ? Je ne me suis jamais occupée d’elle, hein, donc elle n’a pas vraiment de raison d’être toute contente comme cela.

…Est-ce que je me prends trop la tête ?

Sûrement, mais avant que je n’ai le temps de vraiment me pencher sur la question, Nicolas affirme que cela peut s’arranger et. Et. Euh. What ? Qu’est-ce que quoi comment d’où pourquoi ?

- Ni- Nicolas !


Je n’étais pas prête. Pas du tout. Je ne l’étais pas, je ne le suis pas, et je ne le serai jamais. Alors, pourquoi… POURQUOI EST-CE QUE J’AI CETTE CHOSE GIGOTANTE ET ADORABLE DANS LES BRAS ? Elle est là, avec ses petits yeux tout brillants et ses petites mains toute potelées accrochées à ma veste, à me fixer en faisant des bruits pas du tout clairs mais beaucoup trop choux.

Lentement, en tenant plus ou moins bien Charlotte, je rentre enfin – cela doit juste faire beaucoup trop longtemps que je reste plantée dans l’entrée sans oser bouger. Jetant un regard noir à Nicolas en passant devant la cuisine, je m’installe sur le canapé dans le salon, la petite toujours dans mes bras. Petite qui s’empare d’une de mes boucles, ses yeux tout à coup écarquillés d’une manière anormalement grande pour un être humain normal.

- Oui Charlotte ? Est-ce que mes cheveux t’attirent à ce point-là ? Il est fou ton frère, de m’avoir laissée seule avec toi, hein ? Qu’est-ce que je peux bien faire de toi ? Oooh mais c’est que tu peux être mignonne quand tu souris comme cela. Mais non cela ne se mange pas, les cheveux. Charlotte, cela ne se mange pas. Bon, d’accord, régale-toi. Comment pourrais-je dire non à un être aussi adorable, hein ? Mais oui tu es mimi. Mais oui, ma Charlotte. Par contre, là, tu tires un peu. Charlotte, aie. Roh, mais c’est que tu aimes embêter les grands, hein !

Un rire m’échappe et, ni une, ni deux, le bébé se retrouve allongé sur le dos sur mes genoux, et je lui fais des chatouilles, un grand sourire aux lèvres :

- Ah, quand c’est moi qui t’embête tu ne fais plus la même tête, pas vrai ? Ah mais si, tu rigoles !

Puis je relève la tête. Et vois Nicolas qui me voit aussi.

- …

Plus de sourires. Plus de rires. Juste Charlotte qui me fixe de ses grands yeux, surprise que j’ai subitement arrêté de jouer.

- Tu me regardes bizarrement. N'est-ce pas ainsi qu'il faut faire, avec les bébés ? Je t'avais dit de ne pas me la laisser.

Le déni ? Jamais.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
#   Lun 1 Jan 2018 - 21:16

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1029
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Le lave-vaisselle est lancé pour les couverts, plus qu'à faire les poêles et casseroles dans l'évier, donc. On a pas idée d'être aussi nombreux dans une maison ET d'avoir deux fous de la cuisine qui s'échange des recettes. Et Jérémy qui profite de tous les instruments à sa soudaine disposition. Du coup, ça fait un moment qu'il a pas cuisiné, Nico. Il se dit qu'un jour, il devrait quand même faire un dessert, pour leur faire plaisir... peut-être de la glace à l'orange. Bref, il essuie ses mains avec un torchon et revient vers la Miss pour voir comment elle s'en sort... pour la trouver toute gagate avec Lottie. Il ne dit rien, il reste debout à côté du canapé et les regarde rire et s'amuser à deux. Il sourit, ça lui fait du bien de les voir comme ça. ...Et la Miss lève la tête et tout s'arrête brutalement.

Il la regarde. Elle le regarde. Il regarde Starshine. Starshine le regarde, une mèche rousse dans la bouche. Il regarde à nouveau la Miss. Elle le regarde toujours. Starshine regarde la Miss.

...Okay ça commence à être lourd.

La Feu lui dit soudain qu'il la regarde bizarrement et lui demande si elle n'a pas gaffé. Nicolas laisse un léger rire amusé s'échapper d'entre ses lèvres et plie le chiffon avant de le poser sur le comptoir de la cuisine. Il s'approche et s'assoit à côté d'elles. :

-Tu t'en sors très bien Miss. Ne t'inquiètes pas voyons.

Il retire la mèche que Charlotte mâchouille de sa bouche et appuie sur son petit nez rose du bout du doigt. :

-On ne mange pas les cheveux des invitées Starshine.

Elle glousse, elle sait qu'elle a pas le droit, la coquine. Nico se tourne vers son amie. :

-Elle est moins fragile que lorsqu'elle était toute bébé tu sais. Elle commence même à marcher... quand elle fait pas semblant d'être fatiguée hm ?

Il grattouille son ventre. La petite rit brièvement avant d'attraper la main de son frère pour l'empêcher de la chatouiller, jouant avec ses doigts abîmés. :

-Je dois encore faire une lessive et j'ai fini. Tu voudras boire quelque chose ?



#   Mar 2 Jan 2018 - 0:04

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 548
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Un rire échappe au Tonnerre qui nous rejoint, Charlotte et moi, sur le canapé. Il me dit que je m’en sors très bien et je hausse les épaules.

- Si tu le dis.

Très convaincue.

Mais devant la bouille de Charlotte, mon sourire revient vite. Si je pensais qu’Alice était la plus forte à briser mon masque, c’est que je n’avais pas assez passé de temps avec la petite apparemment. Nicolas retire de la bouche de cette dernière une de mes boucles et c’est mon tour de laisser un rire filer :

- Ce n’est pas grave. J’aurai juste à les laver en rentrant.

Comment lui en vouloir, sérieusement ?

Le Tonnerre joue un instant avec sa sœur qui finit par lui attraper la main pour faire cesser les chatouilles. Moins fragile, qu’il dit… Elle n’a tout de même pas l’air bien solide hein. Il suffirait que je ne la tienne pas bien, qu’elle glisse, que je ne sais quoi, mais il suffit de pas grand-chose, non ?

- Je veux bien un verre d’eau, oui.

Il nous laisse seules une nouvelle fois mais Charlotte, ce coup-ci, le suit des yeux, l’air de se demander où il disparait. Doucement, je glisse un doigt dans sa petite main avant de chuchoter en me penchant légèrement sur elle :

- Ne fais pas cette tête, ma Charlotte. Il va revenir ton frère.

Je dépose un bisou rapide sur son front avant de me redresser lorsque Nicolas revient. La petite joue avec mon doigt tandis que mon autre main reste posée sur son ventre. J’ai comme l’impression que je vais avoir du mal à la lâcher, finalement.

- As-tu besoin d’aide pour autre chose ? Tu l’air débordé. Est-ce que tu t’en sors, quand même ?

Avec les examens qui approchent. Avec Jérémy. Avec la petite à garder. Avec Aaron qui doit courir de droite à gauche à cause de toute l’agitation de Terrae en ce moment. Avec lui-même, aussi.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
#   Mar 2 Jan 2018 - 0:41

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1029
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Si j'le dis ? Bien sûr j'le dis ! On te le crie même ! Non. Bon on crie pas. Mais, je le pense si fort qu'on crie mentalement. Hmm... Lottie c't'un bon louveteau, et t'es toute délicate avec Adél- Miss. Tu vas pas la casser. T'es loin de risquer de la casser parce qu'on sait que c'est la dernière chose que tu veux lui faire.

Elle veut la laisser jouer avec ses cheveux, un beau geste. Mais faut quand même l'éduquer la petite. Imaginons dans le turfu, une belle jeune fille blonde et pleine de vie... qui vous dit bonjour en vous bavant dessus la tête et en mâchonnant la tête. Oui y'a mieux comme rencontre hein ? Mais Nico dit rien, il a un demi-sourire, hoche la tête quand elle demande un verre d'eau, prenant note de sa commande. Il se lève ensuite, direction la salle de bain, pour prendre les vêtements sales de tout le monde, puis la buanderie où il trie le linge avant de lancer la machine. C'est l'histoire de quelques minutes.

Quand il revient, il va directement en cuisine chercher le verre d'eau de la Miss. Nico hésite à prendre une bière, mais il se décide à la garder pour plus tard... Quand il aura ENFIN révisé ses examens par exemple hm ? Oui c'est une bonne idée. soupire-t-il à lui-même en s'emparant du Canada Dry. Il revient s'asseoir près des filles... Il aurait pu échanger la petite contre le verre d'eau de la Miss mais Lottie a l'air d'être bien installée sur ses genoux. Il lui tend donc son verre vers sa main libre. :

-Bah. L'idéal serait que je passe l'aspirateur en vrai. Mais je dois encore réviser. J'ai terminé mes fiches de vocabulaire et j'ai l'impression qu'il me reste plus beaucoup de temps avant les examens.

Il stresse un peu Nico. Des examens aussi sérieux, il en a pas eu avant. Là, il devait préparer sa fin d'année à l'Institut... et son inscription à une fac de Tokyo. Il boit une gorgée de sa boisson pour se remettre d'aplomb. :

-Jérémy commence un peu à saisir qu'on a besoin d'un coup de main ailleurs que pour la bouffe, mais comme il veut faire ses trucs, c'est parfois incompatible avec la... "vie de famille". ...Tu les sens bien les guillemets hein ?

Nico soupire en se pinçant le nez... puis il pose ses yeux gris dans ceux de Lottie. :

-Mais bon, il s'améliore, il adore notre petite sœur. Il aide même Aaron quand il est débordé... On se débrouille.

Et lui ? Ah lui, il a carrément oublié qu'il existait lui, dans ce bordel.



#   Mar 2 Jan 2018 - 11:52

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 548
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Tout en buvant une gorgée de mon verre, j’écoute la réponse de Nicolas. Outch. Grimace intérieure alors qu’il aborde le sujet des révisions. Moi aussi, il faudrait que je m’y mette. J’ai fait l’année dernière le choix de ne pas directement aller à l’université, que je n’aille pas me faire recaler cette année…

- Si tu veux nous pourrons réviser ensemble à un moment.

Peut-être que cela me motivera, au passage ?

Le Tonnerre enchaine sur Jérémy qui parait, bon gré mal gré, se faire à cette nouvelle vie même s’il lui reste des progrès à faire.  Comme par automatisme, mes yeux glissent sur la bouille de leur demi-sœur. Ma mine se fait plus amusée alors que Nicolas appuie bien sur les guillemets.

- Oui, je les sens. Mais s’il fait des efforts, c’est déjà un bon pas en avant. C’est dur, au début. Il lui faut un peu de temps encore.

Et nous parlons chacun en connaissance de cause. Certes, Jérémy est…Compliqué ? Nous dirons cela pour rester poli. En tout cas, je n’aurais pas naturellement envie d’excuser son comportement, sa manière d’agir, mais je suis bien obligée de me souvenir que nous avons été nombreux à avoir des débuts difficiles.

Par contre, quelque chose me chiffonne. Il a mentionné les études, Jérémy… Mais il y en a un qui manque à l’appel, bien évidemment. Je soupire et me laisse aller en arrière contre le dossier du canapé, avant d’offrir un petit sourire à Charlotte :

- Eh dis-moi, ma jolie, ton frère il est bien gentil à me parler de toute la maison mais… Il manque quelque chose, non ?

Mes émeraudes glissent sur les argents du Tonnerre et un air vaguement réprobateur s’installe sur mon visage :

- Et toi, Nicolas, dans tout cela ?

Fut un temps, je ne lui aurais pas demandé. Je me serais dit que s’il n’en parlait pas, c’est qu’il ne souhaitait pas en parler. La preuve même que nous avons tous bien changé et évolué depuis nos premières rencontres.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
#   Mar 2 Jan 2018 - 12:48

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1029
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

La Miss propose qu'ils révisent ensemble... Pour leur diplôme de lycéen, c'est une bonne idée, mais pour les examens d'entrée à la fac, il a du mal à voir comment ça pourrait être compatible. Elle va en Lettres, lui en Bio. S'ils se posent des questions mutuellement, ça risque de les ralentir plus qu'autre chose non ?... D'un autre côté, Nicolas se dit qu'il avancerait de toute manière plus rapidement dans une ambiance studieuse que dans le salon Williams où la vie s'agite toutes les cinq minutes. :

-On a qu'à se retrouver une aprem. Je crois que le café est encore ouvert, donc on peut se faire des séances là-bas et avoir des boissons chaudes en même temps.

Elle sourit. Nicolas sait qu'il peut parler franchement de ce qu'il pense de la vie à la maison... Il a pas envie de prendre le risque de blesser Ronron alors qu'il fait de son mieux pour offrir une véritable maison à deux adolescents complètement cassés. En parler avec Jérémy ahah. Et en parler à Lottie beh elle est mignonne mais bon. La Miss lui répond, elle lui dit qu'il faut encore du temps... Du temps... C'est vrai. Et peut-être qu'un jour le Chasseur aura sa chambre à l'Institut (mdr, l'espoir fait vivre).

Puis la Miss s'adosse au canapé en soupirant, Nicolas lève un sourcil. Elle se met à parler à Charlotte, lui disant qu'il parle de la maison. Il ne comprend pas tout de suite, du moins, jusqu'à ce qu'elle le regarde dans les yeux pour lui reposer la question... et lui demander comment lui, il allait. :

-Ah ! ...Ah oui.

Il se gratte la nuque. Un instant, il se dit qu'il a pas grand chose à raconter à son propos. Il a tellement de choses à faire, et il a l'impression de pas avoir beaucoup de temps. Il sourit légèrement... C'est pas tout à fait vrai, c'est juste pas évident de parler de nous. :

-J'ai repris la course à pied. J'ai repris assez de poids et je suis assez en forme pour ça. Ça me fait du bien, le sport m'avait manqué. Mes pouvoirs sont revenus aussi... Ce serait mentir de dire que ça me soulage pas un peu.

Il baisse la tête et ses doigts tapotent nerveusement son verre, lui faisant faire un petit bruit qui fait glousser sa petite sœur. :

-Je suis allé voir quelqu'un d'important, à l'hôpital, quand je ne les avais plus. On a discuté... Et hm... C'était euh... 'fin oui en fait...

Il rougit au fur et à mesure, de plus en plus fort, jusqu'aux oreilles. Il n'en avait pas parlé jusque là, à personne, peut-être qu'il le fallait ? Peut-être que non ? C'est pas un secret hein ? Non bien sûr que non... Alors pourquoi il a l'impression que son bide va exploser ?? Il déglutit. :

-Disons que j'ai un peu plus réparer mes bêtises du coup, ça va encore mieux. Il toussote avant de reprendre rapidement. Et toi, comment ça va ?



#   Mar 2 Jan 2018 - 13:19

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 548
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Le Tonnerre propose que nous nous retrouvions une après-midi au café pour organiser une séance de révisions et je confirme qu’il est encore ouvert. J’y travaille, donc je suis bien placée pour m’en souvenir. Bon, réviser dans mon lieu de travail ne m’emballe pas non plus outre mesure car j’aime bouger un peu mais ce n’est pas non plus la fin du monde.

Nicolas, phase d’atterrissage enclenchée. Il réalise tout à coup qu’en effet, il n’a pas vraiment parlé de lui avant d’enfin se lancer, un petit sourire aux lèvres. Il me dit qu’il est plus en forme et a pu reprendre la course à pieds, ce qui me rassure. C’est vrai qu’il parait mieux se porter. Heureusement. Il aborde ensuite le sujet des pouvoirs et je ne peux m’empêcher d’acquiescer avec une certaine conviction. C’est étrange qu’une chose que j’ai tant rejeté à l’origine m’ait finalement manquée quand je l’ai perdu, mais c’est un fait que je me sentais bizarrement vide sans eux.

Et puis quelque chose d’encore plus surprenant se passe. Nicolas baisse la tête et parait tout à coup tout nerveux. Je hausse un sourcil, attendant de voir ce qu’il va ajouter. Quelqu’un d’important ? Le deuxième sourcil rejoint le premier. Il panique, là, non ? Oui, il panique un peu. C’est clair. Je me souviens alors qu’il y a de cela un long moment, il m’avait dit être amoureux. Est-ce que… ? Vraiment… ?

EH MAIS. Il change de sujet super vite. Beaucoup trop vite. Est-ce que je suis censée le relancer ? Que dois-je faire, là ? Il n’était pas du tout clair. Je ne sais pas du tout comment réagir. Euh. Euh. Ah oui. Répondre à sa question. C’est aussi une idée. Oui.

- Euh.

Ceci n’est pas une réponse. Il m’a vraiment perdue, en fait. Allez, reprenons-nous.

- Je vais bien. Je vois assez souvent Elwynn, je crois que nous nous entendons de mieux en mieux. Elle est une des rares à garder son sang-froid avec toute l’agitation ambiante. C’est reposant.

Mes pensées dérivent sur Alice et c’est mon tour de jouer avec mes doigts, tapotant par mégarde le ventre de Charlotte qui rigole tout à coup en s’agitant un peu, me faisant instantanément cesser mon mouvement :

- Oups ! lâché-je avec un léger rire qui a tôt fait de se transformer en un petit soupir. A vrai dire, cela va mieux avec Elwynn mais… Je me fais un peu de souci pour Alice. Elle n’a pas l’air au mieux de sa forme en ce moment. Elle parait toujours heureuse alors il est simple de croire qu’elle l’est et d’oublier qu’elle aussi peut ne pas sans cesse se sentir bien. Ce n’est pas facile.

Si simple de croire en une façade souriante, n’est-ce pas ?

- Enfin ! Nous nous en sortirons, hein. Comme toujours. C’est juste qu’il y a toutes ces choses que nous ne comprenons pas en ce moment et à cela s’ajoutent les examens, les recherches d’études… Cela fait beaucoup, et je me dis que je risque de ne pas pouvoir toujours la soutenir correctement. Enfin. Je me le disais mais je- Nous ferons de notre mieux.

Tous ensemble.

Mon air soucieux fait vite place à un air plus amusé et je glisse sur Nicolas un regard suspicieux :

- Donc tu es allé voir quelqu’un d’important…

Je ne l’oblige pas à tout dire, hein, évidemment. Juste… C’est un peu drôle, tout de même.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
#   Mar 2 Jan 2018 - 15:13

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1029
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Nicolas garde les yeux vrillés sur son verre, laissant la Miss retrouver ses esprits. Quand elle reprend la parole, il finit son verre d'un trait. Elle parle de Elwynn, il hoche la tête. C'est vrai qu'elle a su garder son sang-froid dans leur situation. Elle a pris soin de Boubou et il lui en est très reconnaissant. Puis de savoir qu'elles s'entendent bien est rassurant. Elle a au moins un bout de sa famille en qui elle peut avoir confiance, sachant qu'elle avait une importance pour elle, son Etoilisation, tout ça... Nico sort de ses pensées quand il entend le rire de Charlotte, il lui sourit tandis que la Miss replace ses doigts et reprend avec Alice. Il comprend ce qu'elle veut dire par "paraître toujours heureux"... Il viendra un jour où Alice explosera, d'une puissance qui vaut la douceur de ses sourires chaleureux. ...ça l'inquiète, et peut-être pas autant que la Miss s'inquiète pour cette petite Terre à qui elle tient tant. :

-Exactement. Ce qui compte, c'est d'être là.

Regardez-les, les deux masqués qui ont bien grandi ! Mais Nico n'a pas le temps de s'en réjouir... La mine sérieuse de la Miss fait place à de l'amusement... et vu les émotions qui la traversent, il se doute bien de ce qu'elle veut parler... Il rougit de nouveau jusqu'aux oreilles. :

-Oui. lâche-t-il doucement.

Son regard se baisse et rencontre celui de Charlotte. Il se redresse pour la porter, se tasser à nouveau au fond du canapé et la poser contre son torse. Elle lève la tête, veut attraper son menton... La main tatoué d'un "LOVE" va caresser ses doux cheveux... Elle se calme instantanément, posant sa petite tête contre le cœur de son grand frère. Ce geste le calme, l'apaise, le fait respirer lentement. :

-Mathéo.

Il a d'abord une moue qui disparaît vite à la faveur d'un sourire amoureux. Ça fait quelques jours qu'il l'a vu, il a l'impression que ça fait des siècles... Le manque de lui lui déchire le cœur, un mal qui lui fait vraiment du bien. Du vrai bien. :

-J'ai hm... mal agi avec lui, l'année dernière. Je voulais enfin présenter convenablement mes excuses... sans placard, sans drogues et sans pouvoirs... Je pensais que c'était le meilleur moment.

Il dépose ses lèvres sur le crâne de Starshine qui babille "Ooooolas !", essayant vainement de prononcer son prénom en entier. Il murmure. :

-Je crois que j'ai, à nouveau, du mal à comprendre ce qu'il s'est passé... Même si c'est cool. Et que j'ai pas fait de connerie cette fois. Je crois ? Non mais oui. C'est sûr. J'espère.



#   Mar 2 Jan 2018 - 16:49

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 548
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

A ma question, je vois les joues de Nicolas se colorer un peu plus… Jusqu’aux oreilles à vrai dire. Mais cela ne l’empêche pas de répondre. Certes, en se tassant dans le canapé et légèrement caché par sa petite sœur – qu’il m’a piquée, soit dit en passant – mais il répond.

Par le nom d’un parfait inconnu.

Ah la déception. Bon, je suis contente qu’il en parle. Déjà parce que cela signifie qu’il accepte finalement certaines choses qu’il n’aurait pu admettre avant. Ensuite parce que vu le sourire qui illumine tout à coup son visage, il n’y a pas de doute, il est amoureux. Et. Euh. Oui, bon, je commence à comprendre tout ce truc de pouvoir de l’amour et tout cela et voilà vous avec compris c’est bien que lui aussi puisse trouver son bonheur là-dedans. Voilà. Mais une petite toute petite part de moi aurait peut-être bien aimé connaitre l’heureux élu.

Nicolas enchaine en m’expliquant qu’il avait mal agi avec ce garçon, ce qui m’étonne, je dois l’avouer. Enfin, le garçon sort d’une année difficile, je le sais, mais je n’ai pas tout suivi au niveau de ses relations amoureuses. Néanmoins, il s’est apparemment excusé, sans placard, drogues ou pouvoirs.



…Placard ? Ah les saletés. Ma colère n’était jamais tout à fait retombée par rapport au fait d’avoir été enfermée avec Alice lors de la St White, mais d’apprendre que mon ami l’a aussi été avec un garçon dont il est amoureux fait remonter tous les sentiments qui m’avaient envahi le soir même. Mais il faut que je me calme. Parce que Nicolas, lui, continue, et dit des choses importantes. J’inspire doucement, me force à écouter correctement pour l’entendre me dire qu’il n’est pas certain d’avoir tout compris mais qu’il n’a pas fait de bêtises, cette fois…sans avoir vraiment l’air d’en être certain.

- Si tu as l’impression d’avoir agi correctement, Nicolas, commencé-je avec douceur, c’est que cela doit être le cas. Tu n’es pas idiot, enfin, pas tout le temps. Si tu es capable de te rendre compte que tu as pu mal agir, c’est que tu es capable d’avoir le recul nécessaire pour analyser ton comportement.

Mes yeux ne lâchent pas son visage, l’enveloppant d’une tendresse qu’il est rare de voir dans mon regard.

- J’espère que tout se passera bien pour vous deux, Nicolas. Je suis heureuse pour toi, tu sais ?

Je lui offre un mince sourire. En regardant mon ami, en voyant de quelle manière il a pu évoluer, je suis fière de lui. Et si je pousse un peu plus loin, que je me force à nous voir nous deux, ensemble, je pourrais même, je crois bien, commencer à me dire que c’est de nous deux dont je suis fière.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
#   Mar 2 Jan 2018 - 17:33

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1029
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

Nicolas se demande si une seule personne, parmi tout ceux qui ont été envoyé dans le placard, a apprécié l'expérience du placard de la Saint-White... ...Boubou ? Hm. Va savoir. En tout cas il sait que c'est pas la Miss, vu la soudaine vague de rage qui l'a traversé, même en sachant bien qu'à cette époque, les contacts, c'était pas trop encore ça. Ça ne dure pas, mais c'est costaud.

La Miss le vanne en passant, ce qui affaisse ses traits l'espace d'une seconde -genre, azy je cé cé bon pfft-, mais son argument est juste et valide... ...c'est vrai qu'il n'est pas "tout à fait" idiot. EH. Je plaisante. Mais on comprend où elle veut en venir. A se focaliser continuellement, à se demander s'il ne fait pas une nouvelle connerie, il pourrait la faire pour de vrai. Mais tant qu'il avait du recul, et surtout, qu'il écoutait Mathéo, ça se passera bien. Ça se passera bien. MGNNH il avait déjà envie de le revoir ! :

-Merci Miss. Moi aussi je suis heureux.

Et ça compte. L'air de rien.

Blobby fait une bulle énorme dans son aquarium. Ça réveille Lottie de sa torpeur. Elle se redresse, pousse un son aigus et bref et commence à se secouer sur son frère. Nico, ayant l'habitude, la pose au sol. La petite, debout mais accrochée à la table basse, fait le tour en tanguant pour arriver face à Blobby, tomber à genoux et imiter l'animal en faisant claquer ses lèvres. Nicolas sourit.

Il propose à la Miss qu'ils s'occupent de Charlotte au moins pour l'après-midi, et, l'ayant vue gagater un peu plus tôt, il se dit qu'elle n'oserait pas refuser cette proposition. Comme Blobby ne fit plus de bulles pendant un moment, Lottie se lassa rapidement et revint vers eux. Nico en profita pour qu'elle s'exerce à marcher sans soutien. Elle fit des allers-retours entre lui et la Miss pendant quelques minutes avant de tomber sur ses fesses en faisant la moue. Ca ne l'amusait plus. Alors Nicolas sortit la caisse de jouets de son parc. Et, uneà une, Starshine sortit ses peluches pour les présenter à la Miss, prononçant de son babillage incertain d'enfant le nom des animaux qu'ils représentaient.

Voyant qu'elles étaient installées sur le tapis -et qu'elles en avaient plus rien à foutre de lui omg-, il en profita pour se lever et préparer la compote de Charlotte. Elle avait beau avoir des dents, elle semblait toujours autant apprécier ce petit goûter... Nicolas avait essayé de deviner l'ingrédient secret qu'utilisait Jérémy pour qu'elle soit aussi bonne mais il n'y arrivait jamais.... Comment il savait qu'elle était aussi bonne ?... EUH. BEN. OUI IL A GOÛTE. Non mais qu'est-ce que vous croyez ? Tout le monde l'a goûté hein. Même Ronron éwé. Bref, il ramena le bol jusqu'à la chaise haute et appela à table. :

-Dis, tu peux surveiller qu'elle s'en met pas partout ? Je pense que je peux sortir la lessive.



#   Ven 5 Jan 2018 - 21:43

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 548
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Dans le silence qui s’installe et durant lequel Charlotte en profite pour s’assoupir légèrement, Blobby attire l’attention, ramenant au passage la petite à la réalité. En écho à celui de Nicolas, un sourire étire mes lèvres alors que nous suivons chacun des yeux Charlotte qui tangue jusqu’au poisson pour l’imiter. A la proposition du Tonnerre que nous nous occupions d’elle pour l’après-midi, je ne peux dire non. Ni oui, parce que je n’assume pas non plus totalement mon amour pour cette petite chose mais disons que je ne lutte pas trop.

Cela s’amuse de si peu, un enfant. Charlotte tente des allers-retours de son frère à moi avant de se lasser et décider de me montrer ses peluches, plutôt. Elle à genoux face à moi assise en tailleur à même le sol, je la laisse me présenter plus ou moins bien chacun des animaux, ne pouvant m’empêcher d’imiter l’enthousiasme naïf qu’elle montre lorsqu’elle me fait découvrir ses préférés…et je dois reconnaitre que j’en oublie un peu mon ami. Oups. Il n’a qu’à être aussi adorable que sa sœur, voilà. Mais celui-ci me rappelle tout à coup sa présence en me demandant, de la cuisine, si je peux surveiller Charlotte pendant qu’elle mange.

- Euh.

Oui, je suppose ? Il y a une petite différence entre jouer avec elle et garder un œil sur elle pour qu’elle prenne correctement son repas.

- Bon, Charlotte, je suppose que tu vas devoir t’accommoder de ma présence
, dis-je en me penchant pour la prendre dans mes bras.

Je me dirige ainsi jusqu’à la cuisine, juste à temps pour croiser le Tonnerre avant qu’il n’aille sortir sa lessive et en profiter pour glisser les cinquante questions qui me viennent :

- Mais si elle s’étouffe ? Et si elle ne veut pas manger ? Et si elle n’aime pas, faut-il la forcer ? Oui, je sais qu’elle aime habituellement, mais ce n’est pas moi qui le lui donne habituellement. Si à cause de moi elle n’en veut p-

Je m’arrête net en voyant l’air amusé que cela amène sur le visage de Nicolas, le laissant vaquer à ses obligations pour me concentrer sur la petite, non sans me renfrogner préalablement. Bon. Première étape : réussir à l’installer dans sa chaise. Sauf qu’elle ne rend pas la tâche facile puisqu’elle gigote… Saleté.

- Charlotte, laisse-toi faire. Arrête de t’agiter ainsi.

J’essaie d’avoir un ton un minimum doux mais elle demande de la patience, hein. Finalement, je parviens enfin à la faire s’installer. Deuxième étape : la faire manger. J’attrape le petit bol dans lequel est la compote pour le placer devant Charlotte avant de mettre la cuillère dans la petite main potelée – elle se débrouille à cet âge, non ? Je suis du regard le geste maladroit, hésitant de la petite et…

- …Nicolas… ?

Charlotte, elle, ne semble plus pouvoir arrêter son rire. Ses deux mains sont dans le bol, et la cuillère a volé au sol, emportant dans son mouvement une bonne dose de compote, dont une jolie partie a atterri…sur moi. J’en vois des morceaux dans mes boucles propres, je la sens sur mon visage et mes vêtements.

Help.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
#   Mar 16 Jan 2018 - 16:36

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1029
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 24
Humeur : En pleine réparation...

La Miss porte Charlotte et vient à lui juste avant qu'il n'aille à la buanderie pour lui poser mille questions. Il la regarde avec un sourire... Habituellement, Nicolas prenait son temps pour répondre à toutes les questions qu'on lui posait. Il l'a toujours fait, mais en fréquentant Aria et Boubou, ça a du aggraver les choses. Si tant est que ce soit une chose grave... Mais là, pour l'instant, il ne fait que sourire à la Miss. Vivre avec un bébé, c'est parfois savoir improviser aussi... Surtout quand on n'a jamais eu à y faire face avant. Bon il n'allait pas la laisser complètement sans filet non plus. Il sait qu'elle fait de son mieux pour Lottie, faut quand même la rassurer. :

-Elle a joué avec toi toute l'aprem non ? Charlotte t'aime bien... et elle aime encore plus la compote que lui prépare Jérémy alors elle mangera, ne t'inquiètes pas.

Et avant de partir, il secoua les cheveux de Charlotte d'une main, déposa le bout de ses doigts sur le bras de la Miss pour tout encouragement. Qu'elle se soit habituée ou non aux contacts, Nicolas faisait quand même attention à ça...

Il était persuadé que ça se passerait bien. Pourtant à peine avait-il mis le linge humide dans la bassine en plastique que la voix de la Miss traversa la maisonnée. Il haussa un sourcil et abandonna sa tâche. Quand il arriva dans le salon, il vit Charlotte éclater de son rire d'enfant, les mains pleine de compote... et son amie qui en était recouverte. Il lâche un gloussement bref qu'il est incapable de retenir, mais pour le reste, il se doit d'être calme. Il s'avance vers elles. :

-Ah pardon, elle est encore dans sa période hm... "patouille".

Mode grand frère activé. Je prends le torchon laissé sur le comptoir et le tend à la Miss... Pour Lottie, je cherche son bavoir ainsi qu'une autre cuiller. Elle s'est arrêté de rire, sachant qu'elle a peut-être fait une bêtise. J'essuie rapidement les dégâts, en disant "non" d'un ton ferme et doux à la fois. Le louveteau fait la moue, elle n'aime pas ce mot. Je ne m'arrête pas. Je mets un peu de ce qu'il reste de compote dans la cuiller propre, l'amène à sa bouche... bien sûr, elle dévore aussitôt ce qu'il y a dedans... Et comme elle a très envie d'imiter les grands, elle prend la cuiller et commence à manger proprement. :

-C'est bien Starshine. Et qu'est-ce qu'on dit à la Miss ?

Le louveteau lève ses yeux d'argent sur notre amie. Elle tend sa main vers elle. :

-Elle veut que tu te penches. traduisais-je.

Sitôt qu'elle le fait, Lottie plaque ses petites lèvres sur sa joue et les fait claquer dans un bisou d'enfant, avant de reprendre son goûter. :

-C'est sa façon de dire "pardon", vu qu'elle a encore du mal avec les mots.



#   Ven 2 Fév 2018 - 20:10

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? : Asbjorn Andreassen
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 548
Date d'inscription : 07/05/2016
Age : 19
Emploi/loisirs : En apprentissage de la vie, je crois.
Humeur : Erm... On fait ce qu'on peut?

Malgré un gloussement qui lui échappe – je le retiens, celui-ci – Nicolas s’avance avec calme vers la petite et moi en s’excusant. Je hausse des épaules. Ce n’est pas non plus la fin du monde. La situation pourrait certes être plus confortable mais j’y survivrai. J’attrape le torchon que me tend le Tonnerre pour m’essuyer tout en observant la manière dont celui-ci s’adresse à sa petite sœur, comment il la regarde, fait preuve d’autorité tout en étant doux.

Qui croirait que le garçon responsable, cette figure fiable face à cette petite chose si fragile, a failli nous échapper il n’y a pas si longtemps ?

Un mince sourire anime mon visage alors que mes yeux caressent mon ami qui en peu de temps a bien grandi. Pourtant, rapidement cet instant serein fait place à une certaine surprise lorsque Nicolas me dit que Charlotte veut que je me penche. Celle-ci a de fait posé ses grands yeux d’argent sur moi, sa main tendue dans la même direction. Alors, je m’exécute, approchant ma joue de la petite menotte. Mais faute du bout des doigts, ce sont deux lèvres qui rencontrent ma peau, un bisou qui éclate comme une bulle, qui arrondit mon regard et qui me fait lâcher un petit « Oh » trop spontané.

- D’accord, réponds-je à Nicolas qui m’explique qu’elle a encore du mal avec les mots.

Garder contenance. Faire comme si je n’avais pas laissé la surprise prendre le dessus.

MAIS QUI S’EXCUSE AVEC UN BISOU, HEIN ?

Un bébé, Hamilton. Un. Bébé.

- Erm… Y a-t-il quelque chose précis que nous devons faire ensuite ? Il fait assez beau dehors, peut-être pouvons-nous sortir avec la petite ? A moins qu’elle n’ait une sieste à faire ou autre, je ne sais pas vraiment quel rythme doit avoir un bébé.

Oui. Changeons de sujet. Passons à autre chose. Sauf que tout à coup, une information me revient et je grimace légèrement avant de reprendre :

- Quoique dehors c’est assez tendu, en ce moment. D’ailleurs, Aaron doit avoir du travail par-dessus la tête, non ? J’espère que la petite ne ressent pas trop tout ce bazar.

Quoi ? Moi ? Inquiète ? Nan. Du tout. Mais en même temps, reconnaissez que ce serait dommage qu’elle soit venue à Terrae pour bien grandir et que finalement tout soit aussi agité. Quand nous constatons l’effet que cela peut faire sur certains adultes (oui je parle de l’encapuchonné)…imaginez sur un bébé.




Merci Ronron, merci Elwynouchette. Vous êtes les bests ♥

♥:
 
#   
Contenu sponsorisé

 

[Event 1] Je me suis fait tout petit devant une poupée qui ferme les yeux quand on la couche... [Nico ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Logements Masters. :: Maison d'Aaron & co.
Aller à la page : 1, 2  Suivant