Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
[EVENT - 3] L'institut.
##   Jeu 8 Fév 2018 - 17:54

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 25
Humeur : Qu'est-ce que ça peut te foutre ?

Un Master, qu'il reconnaît à l'aura, envoie l'Air qui l'avait attaqué bouler plus loin et leur demande de leur obéir quoi qu'il arrive. Ok. Il veut bien. Mais qu'il donne aussitôt une directive alors. Parce que les combats font toujours rage. Pire. Il n'a pas entendu Williams lui répondre si Lottie était en sécurité... Il jeta un regard mauvais au Master qui croit mieux tout savoir juste parce qu'il est au-dessus de lui et se tourne vers la cafétéria pour y entrer, bien déterminé à retrouver Aaron et sauver sa petite sœur de ce bordel.

Mais Akira passe devant lui alors qu'il se retrouve encerclé. Et tout ce qu'il a le temps d'analyser c'est qu'il pénètre dans la cafét'... droit vers Aaron qui semble faire quelque chose avec ses pouvoirs. Rien qu'à sa position il sait qu'il va l'attaquer... Et le Chasseur voit soudain le monde dans un dégradé rouge sang.

Trois rebelles se jette sur lui alors qu'il s'avance. Il arrive à en sonner un mais les deux autres s'accrochent à lui comme des tiques sur un animal. Mais il s'avance. Les yeux rivés sur Akria qui vient de donner un coup de poing à Aaron. Et sa volonté décuple. Et sa rage l'aveugle. Il pousse un hurlement et arrive finalement à courir... Quelque chose lui déchire le thorax mais il s'en fout. Il attrape Akira au cou, l'entraîne dans sa chute avec ceux qui essayaient de le ralentir...

Le monde est devenu un point concentré sur le visage du rebut qui a osé touché la personne qui prenait soin de Lottie... de Nico... ...de lui. Et la seule lumière qui devait faire briller ses yeux d'or à ce moment ne signifiait qu'une chose ; je vais te buter. Dire qu'il l'avait laissé pour qu'il cuve tranquillement, il allait pas faire la même erreur cette fois.





Cadeau:
 
##   Jeu 8 Fév 2018 - 19:24

Personnage ~
► Âge : 17 ans
► Doubles-comptes ? : Matheo Runon-Paulina Ivanova
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 397
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 17
Emploi/loisirs : Un petit carillon musicale accompagné d'un parfum de fleur sauvage.
Humeur : Dans la joie et la bonne humeur!

Je me mords les lèvres. On est encerclé. Je ne peux pas me lâcher car les deux autres sont là et surtout, je ne veux blesser personne. Un bruit attire mon attention, une série de grognements et de coups. Mon regard s'échappe un peu et je vois des gars se jetaient à corps perdu sur le décoloré, qui tente de forcer le barrage de la cafétéria. Ok. Lui, c'est clairement un feu, tous plus bête les uns que les autres, à pas réfléchir trois secondes.

Les autres passent à l'attaque. Je me contente d'esquiver, sans riposter, pour attendre qu'ils se fatiguent. C'est plutôt facile en vrai, je vois tous leurs mouvements à l'avance. Je recule un moment pour me rapprocher de la rouquine.

-Compte six secondes dans ta tête puis frappe avec ton coude au niveau du ventre, lui dis-je.

Je sais qu'un téléporteur va la prendre à revers, autant qu'elle est une longueur d'avance. Deux gars s'avancent vers moi. Je ne sais d'où ils sortent. Leur énergie me confirme qu'ils sont avancés, un feu (dommage pour toi) et un terre (dommage pour moi). Je n'ai pas le loisir de deviner leur don car, presque aussitôt, le terre tente de me frapper et ouvre un trou dans le mur. Ok, toi tu es titan. Quand à l'autre, je ressens bientôt les effets de son pouvoir. Un rictus étire mes lèvres. Bande de larves! Crétins! Comme si j'avais besoin de bouger pour vous mettre une raclée. J'établis en une demi-seconde la distance qui me sépare de mes "alliés". Ok, va falloir la jouer serrer.
Mes yeux virent au bleu et je fais apparaître deux sphères d'eau... directement sur leur tête, tandis que la température commence à descendre dans un périmètre tel que la rousse ne peut le ressentir directement.

-J'espère que tu es assez puissant pour vous tenir au chaud, car je t'annonce la météo du jour : la pluie arrive. Un voyant n'a jamais tort, dis-je en m'adressant au feu.

Il me dévisage un instant avant de ressentir les effets de mon pouvoir. Leurs yeux s'écarquillent de terreur lorsque la bulle leur recouvre le visage, les empêchant de respirer. Mon but n'est pas de les tuer bien sûr, juste qu'il fasse un gros dodo sans que je me fatigue trop. Le feu essaie de condenser avec ses flammes mais il s'y prend mal et surtout... désolé bichon mais bon, c'est mon eau quoi. Faut te lever plus tôt si tu veux avoir une chance. Lorsque j'aperçois des bulles d'air, je dissipe la bulle et le brave gars s'évanouit devant moi. Le bruit d'une bulle qui éclate retentit alors dans mon dos. Je me retourne pour le terre qui a fait exploser ma sphère en la perçant avec un gros pic de terre, se blessant au crâne au passage. Je poussa un petit sifflement.

-Pfffiu, t'es pas aidé toi. Mais t'as du courage, j'admets!

Il s'élance sur moi de nouveau avant de trébucher face contre terre, mon serpent aqueux emprisonnant ses deux jambes. Quelques secondes plus tard, lui aussi fait dodo. je jette un coup d’œil à la rouquine. Bah tant pis, elle se débrouillera. Je l'ai déjà aidé alors mince hein! Je me précipite à l'intérieur de la cafétéria...


##   Dim 11 Fév 2018 - 0:48

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Intro:
 

Lorsque la porte de la cafet s'est ouverte à la volée et que la salle a commencé à se remplir de fumée. Je n'ai même pas paniqué. Je me suis juste rapidement demandée où étaient les gens que j'aime et ça, ça m'a fait peur, parce que j'en ai aucune idée. Je ne me souviens pas avoir vu de visages familiers. Je sais qu'il y a des Masters dans la salle (dont un BÉBÉ !!), mais autrement, rien. Tout s'est passé tellement vite. J'ai senti l'effet de la voix du Sonore, même si ça n'avait franchement rien à voir avec ce que j'ai ressenti quand Ryu nous a appelés. Puis les pleurs d'enfants se sont soudain tus et j'ai eu peur, avant de réaliser que le Master s'était téléporter pour mettre sa fille en  sécurité. La fumée s'est presque complètement dissipée et les gens ont vraiment commencé à se battre. De loin, j'ai vu Théo foncer dans le tas, Elwynn arriver dans la salle et se battre comme jamais. Honnêtement, je ne sais pas trop quoi faire. J'ai envie d'aider, de défendre Terrae contre ces imbéciles qui en veulent à ma maison, mais je ne sais pas me...

J'évite de juste un disque d'air et je vois un gars se précipiter sur moi. Par un réflexe qui me vient de je ne sais où, je m'écarte pour ne pas recevoir son point dans la figure. Mais pourquoi il m'attaque ? On est de la même affinité en plus ! Je ne réfléchis pas et me sers de ce que je maîtrise le plus: je lui envoie une bourrasque dans la figure et l'envoie valdinguer par-dessus les tables. Ça, c'est fait. Ok, ils veulent se battre, on va se battre... mais je vais essayer de ne blesser personne. Je vois un gars (@Jérémy Bonnet) agir comme s'il était sur un terrain de rugby et foncer vers un gars attaquant l'un des Masters. Je lui donne un coup de main en distrayant l'un de ses assaillants avec un disque d'air. Oups, dans la figure, ça ne doit pas faire du bien. Ensuite, j'aide Elwynn (@Elwynn Evrard), de loin, en écartant un peu trop violemment une fille qui essaie de l'attaquer par derrière. Désolée...

Finalement, je suis assez à l'aise à me battre de loin. C'est vraiment cool d'être Air. Je reste un peu près à couvert tout en aider les gens comme je peux. J'empêche une fille de s'en prendre à un jeune qui n'a rien demandé et je balance quelques disques d'air par-ci, par là. Bon, mon prochain objectif, ça serait de sortir de la cafet pour aller dans les étages, voir si je peux trouver Elio, Celia, Afya ou Ariana. Ça me rassurerait de les savoir sains et saufs. Aoi aussi, évidemment, mais c'est une Master, alors je m'inquiète moins pour elle.



merci Haley
##   Lun 12 Fév 2018 - 20:43

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 416
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Parle-moins fort pour voir ? Ah ouais c'est mieux.

Alors que le pauvre type blond se jette sur Aaron, j'voudrais réagir, mais j'entends un rugissement à coté de moi. Jérémy-du-con, déplace 4 personnes pour aller éclater la gueule d'Akira. J'approuve. A 100%. C'est bien une situation de crise ahaha. Ahaha. AHAHA QU'EST-CE QU'ON SE MARRE TOI LA TU ME DIS DE FRAPPER OK BEH JE VAIS LE FAIRE. Et effectivement je frappe juste du coude et met hors service un téléporteur. Le Master se tire pour rentrer dans la cafet, je le suis.

Plus j'avance, et plus mes coups sont violents, plus je blesse fort. J'ai une brève pensées pour les courageux et dévoués qui s’occuperont d'eux. Si on s'occupe d'eux. J'espère qu'ils crèveront salement sur le sol. Putain d'enculés de vos morts. Je jette de l'eau au visage des gens, parfois j'arrive à la faire geler, mais la plus grande utilité est d'aveugler. Ensuite je frappe. Et de préférence, je réduis à hors d'état de nuire. Je sens un souffle fort dans mes cheveux, je lève la tête. Selvi, qui vient de m'aider alors que je n'avais pas entendu cette fille derrière moi. Je lui adresse un signe de tête.

Pas de signe de Lottie ou d'enfants en bas âge. Pas de signe d'Alice. Encore moins d'Asbjorn. Je fouille les recoins sombres, je ne sais pas où il peut être, j'ai tellement peur pour lui. Un des types qui était présent à la réunion fonce sur moi alors que je me redirige vers Aaron. Et puis au final c'est moi qui fonce sur lui. Je hurle de rage, bloque son poing plein d'électricité avec ma main, grogne de douleur, et lui envoie mon coude dans la mâchoire. L'électricité s'arrête immédiatement. Ca m'a fatiguée, considérablement. Mais je suis trop enragée pour m'arrêter. Je le frappe au ventre, dans les jambes, jusqu'à ce qu'il ne se relève plus. Je redresse la tête, je veux aider les deux seules personnes que je connais et qui sont peut être en danger. Mais 3 filles courent vers moi, et je me remets en position. Quand est-ce que ça s'arrête ? Combien sont-ils ? Pourquoi ? J'en sais rien mais ils vont bouffer le carrelage. Je crie le prénom de Selvi pour qu'elle m'aide si elle peut, et je fonce dans le tas.




##   Mar 13 Fév 2018 - 13:25

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2930
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

C long:
 

Les deux blonds atterrissent au sol ; Jérémy le frappe. L'un de ses assaillants chute au sol, frappé à la tête par un projectile ; et je me retrouve à électrocuter machinalement le second pour tenter de retenir le français et le tirer vers l'arrière, en vain. Trop lourd, trop enragé. Même mes pouvoirs peinent à réussir à toucher leur fibre rationnelle.

—Jérèm, qu'est-ce que tu fous ?! C'est bon, Lottie est en sécurité, je l'ai mise à l'abri ! Maintenant faut qu'on les arrête, pas qu'on leur casse la gueule !

Autour, c'est l'apocalypse. Tout le monde se tape dessus, et je sais juste pas quoi faire. On devrait pas répliquer, on devrait pas se battre ; mais visiblement, la défense pacifique n'est pas vraiment envisageable...

La fille et le type qui tentaient de retenir Jérémy se relèvent et je jure entre mes dents. Un éclair pour les attraper par les chevilles et les faire chuter—la fille s'échappe. Putain ! Sans attendre, j'active ma Greffe—le tatouage tribal de serpent se déroule, remonte le long de mon cou et s'étend sur mon visage pour en recouvrir la moitié gauche. Je chope le mec qui essaie de m'envoyer un jet de flammes dans la gueule par le bras et me téléporte dans ma Greffe pour l'y abandonner, avant de revenir.

—Mitsu ! je l'appelle en serrant les dents.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Mar 13 Fév 2018 - 15:05
Messages : 154
Date d'inscription : 22/07/2014

HRP : J'ai cité votre personnage à chaque fois qu'il se passait quelque chose qui vous concernait directement. Si c'est trop le bordel ou trop long pour vous dites-le moi et je modifierai :)
Bon courage <3



[La marionnettiste]

Une Master (@Mitsuki Hojitake) venait de le plaquer sur le sol. Il s'agita, paniqua, grinça des dents. Il ne dirait rien. Ils étaient plusieurs à avoir fait le coup, mais, plus que tout, il avait peur des représailles. ... Enfin, peut-être pas autant que de la Master tonnerre, hein.

—Tout ce qu'on veut, c'est se barrer ! Laissez-nous partir au lieu de nous enfermer et nous demander d'obéir comme des chiens ! gronda-t-il avant de lui lancer un malheureux jet d'eau, puis de profiter d'une tentative de diversion de la part d'une de ses collègues pour se transformer en souris et tenter de s'échapper sans se faire écraser.

La collègue en question tentait de maintenir la Master en place avec son Marionnettisme, au moins le temps que son ami puisse s'enfuir. Elle serra les dents, tentant de rester connectée à elle, ses yeux commençant à la brûler, puis à prendre une teinte rouge… Bientôt, des flammes apparurent tout autour d'elle, brûlant le sol en lino, avant d'être projetées tout autour d'elle.


_____

[La télépathe]

Une Télépathe, un peu plus loin, se planquait derrière une table. Elle observait sans rien dire, avait juste jeté la confusion sur quelques esprits—mais ils étaient si agités qu'il était difficile pour elle de les contrôler comme elle le voulait ! L'effet de leur ami Sonore n'avait pas duré très longtemps, et il fallait qu'elle en empêche de nuire. Elle repéra donc ce qui semblait être un Air (@Nils Hirano) qui aidait, un poil à l'écart, un type qui fonçait dans le tas et se débattait avec les rebelles (@Theodore Walsh).

Sourcils froncés, elle tendit son esprit vers les leur ; d'abord semer la confusion, puis, lentement, tisser une illusion... Ils auraient bientôt l'impression qu'une partie du plafond leur tombe dessus. Profitant de leur confusion, elle se rapprocha discrètement puis fit apparaître des lianes pour les ligoter bien solidement. Satisfaite, elle évita un disque d'air en poussant un petit cri et remarque le Master Eau (@Akihiko Eiji) qui dégommait tout ce qui l'approchait.

"Je vais avoir besoin d'aide !" lança-t-elle mentalement à quelques-uns de ses collègues. Sans attendre, elle courut dans sa direction, prête à le ligoter de la même manière que les autres, son esprit tendu vers lui pour tenter de le pénétrer…


_____

[Les airs]

L'atterrissage lui coupa la respiration. Le Guérisseur se redressa, la respiration laborieuse, et lança un regard noir à l'Air (@Selvi Sayanel) qui venait de l'envoyer valser sur plusieurs mètres. Il se releva lentement, clignant des yeux pour faire le point. Celle-ci se débarrassait habilement de ses camarades... mais ça n'allait pas continuer comme ça ! Ils étaient allés trop loin pour échouer maintenant ! D'un mouvement de bras, il utilise une bourrasque pour envoyer la fille valdinguer sur la Master Tonnerre (@Mitsuki Hojitake).

Il ne prend pas le temps de voir si son coup a fonctionné : il plaque deux blonds qui se tapent dessus par-terre (@Akira Buichi & @Jérémy Bonnet) avec ses pouvoirs, envoie des projectiles au Master à côté (@Aaron Williams) qui se fait à nouveau attaquer par une voyante, et court à la rescousse de la télépathe en galère. Une autre fille trempée jusqu'aux os—elle n'a pas aimé la séance de surf gratuite—entre dans la cafétéria pour tenter de plaquer le Master Eau (@Akihiko Eiji) contre le mur en usant de la pression de l'air avec lui.


_____

[Le titan]

Dans les couloirs, le titan tentait de survivre à sa quinte de toux. Il reprenait lentement conscience, crachant de l'eau. Il avait failli mourir... noyé ? Sa mâchoire se resserra. Il se redressa, tenta de se mettre debout. Quelques personnes se relevaient comme lui dans le couloir, plus énervés que jamais. Mais il fallait fermer la cafétéria s'ils voulaient parvenir à faire pression sur les Masters... L'un de ses collègues le prévint : il allait y avoir du grabuge. Dans tous les cas, des renforts commençaient à venir. "Fait chier..."

Ses yeux recommençaient à le brûler. Il s'avança dans la cafétéria en repoussant ceux qui essayaient de sortir, et tendit ensuite les bras vers la porte. Aidé par un autre terre, de l'autre côté, le travail se fit rapidement. Des branches commencèrent à se former, à sortir du sol… Elles s'épaissirent, se couvrirent d'épines ; et, bientôt, une large barrière rebouchait la porte de la cafétéria, enfermant tout le monde à l'intérieur.

Le titan avisa la rouquine qu'il voulait attaquer un peu plus tôt, et qui leur causait tant de souci. Trois personnes s'occupaient du Master ; le blond était occupé plus loin. Il fallait donc procéder méthodiquement, et éliminer les gêneurs les uns après les autres. Il rejoignit les trois filles qui se battaient contre @Elwynn Evrard et se plaça en protection devant l'une d'elles, qui put partir aider la voyante avec @Aaron Williams en se téléportant droit sur lui. Le coup de la rousse rebondit contre le torse du terre.

—Aïe, lâcha-t-il sans émotion.

Avant de lui mettre une droite.
##   Mar 13 Fév 2018 - 20:11

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Rin Hakari
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 88
Date d'inscription : 21/05/2017
Age : 19
Emploi/loisirs : Le pati... non rien
Humeur : Mon corps est détruit...

Alors que Nils restait derrière le feu, repoussant de temps en temps leurs ennemis d'un coup de vent, le vent eu une drôle d'impression... Une légère tension, désagréable... Usait-on d'un pouvoir sur lui ? Il ne saurait le dire. Mais dans la confusion, comment savoir qui était le ou la fautive ? Nils se sent étrange, il a du mal à se concentrer et de ce qu'il voit, son partenaire aussi. Puis, il lui semble entendre un craquement, il écarquille les yeux. Le plafond... Qu'est-ce que... Il a à peine le temps de réfléchir, il s'élance vers le feu (@Theodore Walsh), pour essayer de ne pas se retrouver sous les décombres. Puis... Tout redevient à la normale, enfin, presque. A présent, des lianes sortirent de nul part les ligotes, presque côte à côte, sert leur corps presque à en faire craquer leur os. Pris sur la surprise, Nils manque de ne plus respirer avant de prendre une bouffée d'air entravé légèrement par la plante qui les entourent.
Nil réfléchit, réfléchit comme une girouette. Il s'adresse alors au feu.

-Surtout, n'utilise pas ton feu, cela risquerait de nous blesser au passage... Il faut trouver quelque chose... Pour qu'elles se détendent un peu et qu'elles arrêtent de nous broyer.


Il inspire, baisse son visage en direction de a plante.

-En fait, je m'appelle Nils, enchanté malgré la situation.


Nils's theme song:
 

2ème compte: Rin Hakari
##   Mar 13 Fév 2018 - 20:24

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

J'en ai marre, j'en ai marre, j'en ai maaaarre~ Et j'ai envie de chanter, de casser le nez de tous ces gens, ouhloulou.

J'deviens folle ? Peut-être. Toujours est-il que je commence à péter un câble parce que l'autre IL VEUT PAS ME REPONDRE OK.

Et puis il a marmonné un truc, j'ai cru que j'allais lui foutre une boule d'électricité dans la bouche pour qu'il s'électrocute avec sa bave, mais une espèce de pimbêche a essayé de contrôler mon corps et l'autre idiot en a profité pour fuir en se transformant en souris. En SOURIS. C'EST UN FUCKING EAU. UN EAU. LES EAUX C'EST PAS SENSE ETRE LOYAL ?! Omg Terrae, va falloir que tu revois ton système d'administration des affinités, PARCE QUE C'EST N'IMPORTE QUOI OK.

Je me tournai vers la petite peste, me débarrassant assez rapidement de son contrôle, et arquai un sourcil. Heu nan mais là c'est pas trop l'moment pour la crise d'ado en fait bébé. Mais pourquoi tu fais ça ? Et pourquoi tu me regardes comme ça ? Nan mais ARRETE DE BRULER LE SOL OK. PUTAIN JE VEUX PAS QU'ON NIQUE LA CAFETERIA CA VA FORCEMENT ME RETOMBER DESSUS ET JE VEUX FETER MON ANNIVERSAIRE SA MERE.

-Remballe-moi ces yeux rouges direct où je te jure que je te les sers pour le dîner.


Et pourquoi une Feu ? Hein ?! Genre c'est la seule affinité avec laquelle un Tonnerre peut rien faire omg ! Avec les Airs. Et les Terres. Bon, et avec l'Eau on s'électrocute.

Quelqu'un a déjà remarqué à quel point, nous, les Tonnerres, on avait trop l'affinité "Vous n'avez que des points faibles" ? Nan mais c'est un scandale.

J'entendis la voix d'Aaron et je tournai la tête après avoir envoyé un étui à serviettes de table en direction de la Feu. C'est là que je me pris une jolie petite bourrasque dans la gueule. Ah. Bah nan. C'était pas juste une bourrasque, c'était QUELQU'UN EN FAIT. NORMAL. ON SE PREND DES GENS DESSUS MAINTENANT.

-Ouais, j'suis là,
marmonnai-je.

Je baissai les yeux et remarquai qu'il s'agissait de Selvi. Je lui tendis une main pour l'aider à se relever et lui adressai quelques mots comme "Allez on perd pas le nord, fais ce que tu peux !" avant de reporter mon attention sur la conna- hum voilà. La Feu.

Ouais, BEN ON AURAIT BIEN BESOIN D'UN TELEPATHE DANS NOTRE CAMP POUR SAVOIR QUI A ORGANISE CA LA, SI VOUS VOULEZ MON AVIS.

Plus le temps de bavarder, je me téléportai sur la feu, un tube de mayonnaise dans la main, et lui en aspergeai sur le visage avant de me téléporter ailleurs après avoir retiré mes chaussures à la semelle fondue. Nan mais ouais mais c'est dangereux le feu en fait. J'vais la buter. La mayo c'était juste une petite vengeance personnelle pour le Morphe qu'elle a sauvé (depuis quand les Feux et les Eaux sont alliés, hein, HEIN ?!).

Je jetai quelques éclairs dans sa direction, pris la peine de me téléporter une nouvelle fois en sentant venir sa riposte, et lançai des serpents électriques autour de ses chevilles pour la faire tomber à terre. Nan mais j'veux pas la brûler dans ses flammes, mais on sait jamais, si le corps essaie de se protéger de lui-même il va peut-être éteindre le feu, hein.
##   Jeu 15 Fév 2018 - 11:27

Personnage ~
► Âge : 27 ans
► Doubles-comptes ? : Bito Daisukenojo
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Flâner
Humeur : Arrogant

A peine Akira eut esquivé la décharge électrique d'un bond en arrière, un autre taré l'attrape par la gorge et l'emporte dans sa lourde chute. Le dos d'Akira rencontra violemment le sol, un grognement de douleur lui échappa. Le regard assassin des deux blonds s'échangèrent alors, et un coup de trop est reçu par Akira.

- T'as signé ton arrêt d'mort du-con ! Fit-il, la mâchoire tellement contractée qu'un petit grincement de dents se fit entendre.

Il était en position de faiblesse et le poids de cette brute allait être difficile à renverser.
Alors, tandis que le gout amer du sang s'éparpillait dans sa bouche, Akira saisit et exerça une pression avec sa main sur le poignet du blond, histoire d'affaiblir sa poigne sur sa gorge. Son but n'était pas de se libérer, non pas encore, juste de se décaler d'un centimètre sur la droite pour attraper ce pied de chaise en bois, brisé et pointu.
Cet abruti n'allait pas tarder à le regretter lorsque ce morceau de bois allait s'enfoncer entre ses côtes et lui perforer le poumon, mais... (car il y a toujours un "mais" dans cet institut à la con) mais l'air se fait lourd tout à coup, un de ces déchets plaque les deux blonds au sol grâce à ses pouvoirs et sauve par la même occasion, sans le vouloir, Jeremy d'une triste fin.
Dommage ...

[ça fait pas avancer les choses mais bon, j'vois pas trop comment Akira peut lutter contre les pouvoirs d'un air huhu]
##   Jeu 15 Fév 2018 - 21:05

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 25
Humeur : Qu'est-ce que ça peut te foutre ?

Il a signé son arrêt d'mort ? IL A SIGNÉ SON ARRÊT D'MORT ?! Tu t'es vu avant de sortir des répliques complètement clichées sorties d'un film de mafieux italien des années 60 ??!!! Tiens pour la peine il lui éclate la bouche, putain, dans tes dents ta mère la p- Quelqu'un qui l'a embarqué dans sa chute tente de le gêner dans ses coups. Il lui donne un coup de coude mais cette diversion a suffi pour que Akira s'empare de son- de... MON POIGNET ! Williams dit un truc par rapport à Lottie, mais Jérémy est complètement paniqué et se laisse emporter par ses émotions. Akira tord son poignet, assez facilement, et c'est normal quand on sait ce qu'il y a dessous le bracelet-éponge, alors son autre poing tente de lui matraquer les flancs pour qu'il le lâche.

Il est tellement aveuglé par la rage et la panique qu'il voit pas que les rebelles qu'il avait emporté sont partis, il ne voit pas le geste d'Akira en direction d'un pied de chaise... Par contre, ce qu'il sent bien, c'est le poids soudain qu'il a sur le dos. Il s'affaisse soudain... avec Akira sous lui... dans une position méga-compromettante en fait. QUOI QUOI QUOI ?! Il a un moment complètement statufié, son visage à quelques centimètres de l'autre abruti... Avant de se mettre à gigoter dans tous les sens. :

-PUTAIN DE PUTE DE PUTAIN DE POTERIE !

...Hein ? Ouais bon c'est plus trop ça niveau insulte, mais en même temps faut le comprendre... Il lui dirait bien de dégager de là, mais c'est lui qu'est coincé sur lui... Était-il condamné à être un homme sandwich entre un bloc d'air et Akira ? NON PUTAIN NON JAMAIS ! Il met ses bras de part et d'autre du visage d'Akira pour se soulever, comme s'il faisait des pompes, rien qu'avec la force de ses bras tremblants sous l'effort... et une fois assez haut, afin de pas donner l'occasion à Akira de répliquer, il lui donna un coup de genou dans le paquet. :

-Oups. Désolé. ou pas.

Il se roula sur le côté et se releva. Il prit pas le temps d'analyser la situation, il était vénère. Il choppa la tête du premier venu, à savoir un Titan qui venait de mettre une droite à quelqu'un et banda toute sa volonté pour faire naître des flammes, lui cramant le visage. Il aurait pu en rester là, mais il donna un bon coup de genou dans son dos. C'était l'heure des coups bas, il allait pas se gêner.

[R.I.P. les couilles d'Akira ♥]





Cadeau:
 
##   Ven 16 Fév 2018 - 0:31

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 416
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Parle-moins fort pour voir ? Ah ouais c'est mieux.

Un type plus grand que moi arrête notre combat avec les autres filles. La Feu se laisse gentiment protéger. Tu m'étonnes. J'en peux plus, j'ai envie de me casser, putain JE SUIS PAS A TERRAE POUR ME BATTRE JE L'AI DEJA DIT. J'réfléchis plus, j'en peux plus, j'ai juste envie de tout déchirer autour de moi, j'enrage. Mon poing ne lui fait rien. Merde. Merde. MERDE. Un Titan. Putain.

Il lance un droit, je pare. Mon bras brûlé en perd sa peau. Le liquide rouge et chaud dégouline de mon bras, tâche mon t-shirt. Je grogne de douleur. Toi, toi mon gars. T'es peut être un Titan. Mais on m'bat pas par la force. Mais j'suis fatiguée. Epuisée. Blessée. Je sais pas comment j'vais m'en sortir, vraiment pas.

Pourquoi, pourquoi ils nous attaquent ? Pourquoi ils FERMENT la cafet ?

PUTAIN MAIS CASSEZ-VOUS SI VOUS VOULEZ PARTIR, JUSTE CASSEZ VOUS COMME DES GRANDES PERSONNES.

Il me rebalance un coup je pare, mal. Mon corps recule brutalement. Je crie de douleur. Il a trop de force, je suis incapable de savoir comment je dois parer, impossible à dire. Je suis faible. Pourquoi. Ils peuvent pas. Nous laisser tranquille. J'ai tellement peur de voir Aria blessée comme moi, de retrouver ma soeur brisée. Et Nicolas, et Alice ? Pandora ? Et Misao ?
Je sais une chose. Je sais que je retrouverai Asbjorn cassé de l'intérieur. Je le sais. Et j'leur pardonnerai jamais.

Jamais.

Un Feu se jette sur le Titan, les mains sur son visage. Il hurle, peut être que Jérémy aussi. J'en sais rien. Le Titan lui envoie un coup dans le ventre, j'envoie mon genou contre le sien qui craque. Le Terre attrape mon bras intacte, et le serre. Je grogne de douleur, très fort. Il va m'péter les os comme ça. Il enrage, il a mal. Moi aussi, j'ai mal p'tit enculé. Je gronde de rage, et le frappe partout ou je peux, envoie de l'eau sur lui que je tente de faire geler, c'est inutile. Mais je le frappe comme une furie. Je suis fatiguée, de toute façon, alors que je suis une furie. Son poing atteint le derrière de mon crâne, il attrape mes cheveux et mes yeux pleurent de douleur.
J'veux crier. Mais à la place, je rugis. J'savais que j'pouvais me transformer en autre chose qu'un renard, mais j'avais encore jamais réussi. Me voilà devenue une petite tigresse, pas trop imposante. Et je griffe son bras qui m'agrippe toujours.




##   Sam 17 Fév 2018 - 23:57

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 463
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 21

Je commente tout ce qui s'est passé jusqu'à présent et que Selvi a vu, donc pas essentiel et surtout long, désolée. En très bref, Selvi a atterri sur Mitsuki et elle vient de voir que la porte avait été obstrué par des Terres.:
 

Ok, ok, bon, maintenant, on réfléchit, trouver quelque chose de constructif à faire, éviter de taper sur les gens. La porte... faut que j'essaie de m'occuper de cette porte. Après tout, mon premier objectif était de sortir de là... il y a des boules de feu qui volent un peu partout. J'aperçois une pile de serviette en train de brûler au bout d'une table. Ok, j'ai un plan. La porte n'est vraiment pas loin, mais il va falloir que je me faufile. C'est bien, tout le monde est pas mal occupé à se taper dessus. C'est à mon avantage. J'espère qu'il ne va pas y avoir un Voyant ou un Télépathe pour me court-circuiter. Je m'approche l'air de rien, balançant quelques disques par-ci par là pour ne pas attirer l'attention inutilement. J'avise deux assiettes miraculeusement encore intact, avec des restes de nourritures, mais entières. Je souris. Ça va fonctionner, ça doit. J’assomme une fille sans le faire exprès et pose machinalement les mains sur ma tête en signe de dépits. Ce n'est pas ce que je voulais faire, désolée ! Bon, pas le temps. J'ai une mission. Je regarde s'il y a des gardes protégeant la porte, mais heureusement pour moi, tous sont occupés. Je prends les deux assiettes et avec l'une je pose les serviettes en feu sur l'autre, puis m'approche rapidement de la porte obstruée en protégeant mon outil de travail. Pas d'embûches pour le moment. Personne ne semble avoir remarqué mon petit manège. Je crée une barrière d'air pour éviter des projectiles d'Eaux qui ruinerait mon travail, puis je pose mes serviettes en feu au pied des ronces. Je me concentre encore et attise le feu. Faut que ça brûle, faut que ça brûle bien ! Ça prend, c'est cool ! Wow ! Je recule soudain et tombe sur les fesses, car le feu prend plus vite que je ne le pensais. En plus, comme le bois n'est pas sec, ça fait beaucoup de fumée et je tousse.

Les gens, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. Je commence par laquelle ? La bonne ? D'ici peu de temps, la porte ne sera plus obstruée du tout ! La mauvaise ? Eh bien... il va falloir réquisitionner des Eaux, parce que je crois que je suis en train de foutre le feu au bâtiment... Bon, je suis Aire, je dois pouvoir tenir le feu, non ? Mais oui, ça va le faire. Courage, je peux le faire ! Enfin... j'espère... kofkof...



merci Haley
##   Mar 27 Fév 2018 - 17:57

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2930
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

La mâchoire serrée, je poursuis un instant la voyante pour tenter de l'attraper à son tour. C'est bon, là, fais pas chier, tu veux pas te laisser attraper ? Mais elle anticipe certaines de mes attaques, se cache à moitié derrière une table pour se protéger de l'éclair que je lui jette. O-k… Non j'suis pas vénère, putain, j'ai juste envie d'arrêter de lui courir après. J'entends Jérém gueuler derrière moi et tout mon corps se tend ; je me retourne, me prend une sphère d'eau dans la tronche et siffle. Mon jet d'électricité la loupe encore une fois—je n'arrive même plus à viser, bravo.

J'ai à peine le temps de répliquer qu'une téléporteuse me tombe dessus ; vif, je l'attrape par le bras pour la téléporter à l'intérieur de ma Greffe, l'y abandonner et revenir dans la cafétéria. La voyante, quant à elle, furieuse, s'est enfuie, mais j'ai le temps de ramasser la marionnettiste que vient de faire tomber @Mitsuki Hojitake. Les téléportations successives seront un peu épuisantes pour le coup, mais tant pis ; c'est le seul moyen pour se débarrasser de nos opposants sans blesser personne.

Sauf que eux, visiblement, ne sont pas dans le même état d'esprit que nous. Je cours jusqu'à @Jérémy Bonnet et une rousse (@Elwynn Evrard), aux prises avec un Titan furieux et au visage en partie brûlé. Lorsqu'elle se transforme en tigresse pour le griffer et le faire reculer, j'en profite pour lui tomber dessus, l'électrocuter et le faire disparaître à son tour après un petit aller-retour. Un peu essoufflé, je considère les deux étudiants, dont la petite tigresse à la patte blessée.

—Est-ce que ça va ? Il y a une guérisseuse là-bas, je fais en pointant @Selvi Sayanel… avant de voir qu'elle vient de mettre le feu à la barrière d'épines. Euh. Alors je sais pas si c'était la pire ou la meilleure des idées, mais ok.

Pour le moment, je reporte mon attention sur Jérémy, les yeux dorés :

—Je peux essayer de me débarrasser des rebelles en les balançant dans ma Greffe, j't'expliquerai après. Faut juste que j'arrive à les choper sans qu'ils tiennent quelqu'un d'autre, sinon il partira avec. J'aimerais qu'on évite les blessures graves et inutiles. Tu m'suis ?

Il y aura bien assez de boulot à l'hôpital comme ça, autant ne pas en rajouter. D'un geste, je lance un jet électrique paralysant vers une des Airs qui agressent @Akihiko Eiji un peu plus loin. Il reste encore quelques agresseurs, mais la fumée commence à sacrément remplir la cafétéria...



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Mar 27 Fév 2018 - 19:11
Messages : 154
Date d'inscription : 22/07/2014

Les choses vont mal. Déjà, ce Master (@Aaron Williams), il commençait à lui courir sur le haricot. La voyante transmettait à la télépathe les informations qu'elle semblait avoir recueillies—il récupérait leurs collègues pour les téléporter dans un endroit inconnu qu'elle ne parvenait pas à localiser ; sûrement loin. Le feu et l'eau (@Jérémy Bonnet et @Elwynn Evrard), là-bas, étaient visiblement très violents : il faudrait faire attention et ne surtout pas s'approcher d'eux. Et la Master tonnerre (@Mitsuki Hojitake), elle... Eh bien... Elle n'était pas très conventionnelle, disons. Ses collègues réagirent immédiatement en concentrant leurs forces sur eux, à distance, et la voyante se jeta sur @Selvi Sayanel pour tenter d'éteindre le feu qui consumait leur protection.

La télépathe, elle, peinait à maintenir le Master eau en place. Ca ne devait pas se passer comme ça. Ils voulaient simplement faire entendre leur voix en menaçant un peu les élèves et les Masters ; pas qu'il y ait des blessés... Et elle paniquait ; elle n'entendait plus la voix de son petit ami, elle ne savait juste pas où il avait pu être téléporté. Si cette rouquin et ce fichu blond n'avaient pas tout foutu en l'air ...! Et maintenant, leurs effectifs sont de plus en plus réduits ici !

Dents serrées, elle perçut les pensées de son collègue télépathe à l'extérieur de la cafétéria. Elle devint blanche lorsqu'elle comprit ce qu'il se passait. Et, malheureusement, elle n'avait pas coupé le contact avec ses collègues rebelles, qui furent tous pris d'hésitation.

Derrière la porte, leurs amis fuyaient, les abandonnant à leur sort ; et, pire encore, des renforts arrivaient pour leurs adversaires.

_________

[À l'extérieur de la cafétéria]


La voix de Ryu, à présent bien connue de tous, retentit dans tout le bâtiment et aux alentours.

—Tous les élèves présents dans le bâtiment sont invités à rejoindre la cour dans le calme. Des Masters viendront vous récupérer afin de vous évacuer jusqu'à la salle de réception. Nous vous demandons à tous la plus grande prudence.

Ils ne pouvaient pas rester plus longtemps ; attendre dans le couloir, c'était risquer de se faire attraper par les Masters. La plupart s'enfuirent pas les dortoirs des garçons, qui heureusement étaient au rez-de-chaussée ; ils purent passer par les fenêtres, sans un regard en arrière pour leurs collègues. Tout ça allait trop loin. Certains courageux étaient restés sur place, mais le feu commençait à les effrayer ; et certains, plus stupides que d'autres, voulurent passer par le hall d'entrée, où commençait à s'accumuler la fumée noirâtre de l'incendie.

Là-bas, des Masters s'organisaient pour laisser sortir les habitants des dortoirs et des chambres aux étages ; sitôt qu'ils apercevaient des fauteurs de troubles, ils les plaquaient au sol pour les ligoter et les mettre de côté, dans une salle à part—Maria, elle, était vraiment au bout de sa patience. Elle sondait les esprits, plus vive que l'éclair, désignait les coupables à ses collègues Masters, sans même prononcer un mot. Heureusement, Tomoe et une autre Master avaient accompagné les enfants de moins de dix ans en sûreté.

Mais mettre les élèves en danger de cette manière, c'était inadmissible. Des enfants. Des petits. Des adolescents. Des personnes qui avaient déjà tant souffert dans leur vie. Comment osaient-ils ?

Nikkou faisait des aller-retours en téléportant, tour à tour, plusieurs élèves jusque dans le hall ; la suite était prise par Keitaro, qui les guidait jusqu'à l'extérieur où des Masters s'occupaient de protéger les petits groupes et récupérer les pensionnaires que Ryu et Yuuna passaient précautionneusement par la fenêtre pour les descendre jusque dans la cour. Autant éviter les escaliers encombrés.

—Il y a le feu à la cafétéria, siffla Maria à ses collègues, alors que Nikkou venait de se téléporter avec Yuuna et leur annoncer que le 4e étage était vidé.

Les deux jeunes Masters n'eurent pas besoin d'échanger un regard ; il les téléporta au milieu du champ de bataille, et manqua de trébucher sur une table de travers pile juste à côté d'eux.

—On va avoir du boulot, grogna le tonnerre.
—Alors autant commencer de suite, acquiesça la guérisseuse en se déplaçant jusqu'à deux jeunes ligotés pour les libérer de leurs liens d'une lame d'air légère et bien placée (@Nils Hirano et @Theodore Walsh).

Nikkou, pour sa part, s'occupait d'évacuer les novices et initiés planqués derrière les tables, dans le fond de la salle, lançant quelques "ATTENTION A TES PIEDS !" à certains adversaires avant de se téléporter pour leur faire un croche-patte. La jeune Master se pencha vers les deux initiés, cherchant des yeux où intervenir par la suite :

—Si vous voulez sortir, allez le voir. Sinon, on va avoir besoin de quelques bras supplémentaires pour aider les autres à sortir d'ici.

Et, sans attendre, elle s'approcha d'un garçon blessé pour soigner sommairement sa cheville gonflée, puis de la guérisseuse (@Selvi Sayanel) aux prises avec une voyante en se propulsant dans les airs. Plutôt que de chercher à se battre, elle décida de séparer les deux jeunes femmes et d'attaquer à grand coups de lames d'air l'obstacle au niveau de la porte, puis de contenir les flammes comme elle le pouvait ; en vain. La chaleur devenait insoutenable.

—Il faut ouvrir une autre sortie ou éteindre ce feu, ou c'est le bâtiment tout entier qui va partir dans les flammes ! On s'en fiche dans quel camp vous êtes : personne n'a envie de mourir ici !
##   Jeu 8 Mar 2018 - 14:54

Personnage ~
► Âge : 27 ans
► Doubles-comptes ? : Bito Daisukenojo
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 267
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Flâner
Humeur : Arrogant

Akira en a assez, que ce soit mentalement ou physiquement. Il suffit qu'il s'en prenne à quelqu'un pour qu'un autre lui tombe dessus. Il est victime de cet effet "domino" qui boucle et qui se retourne toujours contre lui.
"On récolte ce que l'on sème" dit-on, à force il va finir par y croire et cela commence doucement à l'énerver... surtout quand on tente de l'émasculer à coup de genoux dans l'entrejambe.

Le blond roule sur le coté et se met en boule, il attrape ses parties génitales comme si elles allaient tomber et tente de retenir en vain une larme. Après quelques minutes à endurer la souffrance, il osera relever la tête et tombera nez à nez avec une fille apeurée et planquée dans un coin de la pièce.

- Je ne peux pas mourir comme ça...

Plongeant son visage dans ses mains, elle partit dans une crise de larmes. Akira ne pu s'empêcher de ressentir de l'empathie face à cela. La colère fit place à la pitié, puis à la surprise, car tout à coup la fille releva la tête attrapant Akira par le col.

- J'peux pas mourir vierge, j'veux être une femme putain !

Surprenant. C'est exactement ce qui définirait les pensées d'Akira en ce moment même.

- Si c'est c'que tu veux...

Si elle voulait être une femme, elle n'allait pas être déçue.
Le jeune homme retira alors son haut, faisant apparaître son torse saillant. La demoiselle se racla la gorge et sentit la température monter. Il s'approcha alors d'elle le sourire aux lèvres... et il lui jeta son t-shirt à la figure.

- Tiens, Repasses ça.

Ce petit aparté suffit à remonter le moral de notre Akira. Il ricana, puis s'écarta laissant la pucelle seule avec son humiliation.
Une fois sur pied et les idées en ordre, le blond décida de ne plus participer aux hostilités et de remettre sa rancune à plus tard. Il allait de tout simplement les regarder sans se fouler... et s'ils pouvaient s’entre-tuer au passage, ça l'arrangerait.

[Une journée spéciale]:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

[EVENT - 3] L'institut.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cafétéria.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant