Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
[EVENT - 3] L'hôpital.
##   Sam 10 Fév - 23:33

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Selvi et Nath (pour ceux qui n'avaient pas encore deviné
► Rencontres ♫♪ :
Sibylle Dinkel
Messages : 205
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 25
Emploi/loisirs : S'entraîner à r'marcher, pis bientôt à danser aussi !
Humeur : En pleine forme !

Facultatif ^^:
 

Ajourd'hui, Sibylle a du temps libre. Elle est face à un distributeur de boisson au rez-de-chausser. Elle a soif. La rouquine vient de mettre une pièce dans la machine lorsque la coupure de courant a lieu. Elle ne récupérera jamais son jus de fruit. L'ex-danseuse entend rapidement des cris en provenance de l'escalier près duquel elle se trouve. Ses poiles se dressent sur ses bras. Elle sent l'électricité dans l'air. Elle s'approche de l'escalier. Il y a du grabuge en haut, mais sans courant, les ascenseurs ne fonctionnent pas. Des patients commencent à sortir des chambres, paniqués. Il y a de plus en plus de bruits. Des gens pleurent, crient. Elle voit les infirmières et infirmiers courir dans tous les sens. Elle ne réalise pas que, sans courant, des gens risquent de mourir. Elle ne sait pas trop ce qu'elle fait, mais elle décide d'aller voir plus loin. Peut-être qu'elle pourra trouver Olivia ! Elle passe devant une salle où un infirmier tente de calmer des enfants. Les pauvres... Sibylle hésite un instant, mais décide de continuer son chemin. Elle sera peut-être plus utile ailleurs.

Soudain, il y a une annonce au haut-parleur. Quelqu'un explique que le courant est revenu. La rouquine se jette sur son téléphone portable et poste un tweet pour annoncer que c'est la guerre à l'hôpital. Elle manque alors de se prendre ce qui ressemble à un disque d'air dans la figure. Ses cheveux bougent et elle a senti le courant d'air près de sa joue. Au bout du couloir, des gens sont en train de se battre. Elle reconnaît une Master qui travaille à l'hôpital. Pour la première fois, elle voit des gens utiliser leur pouvoir et ça fait un peu peur.


[EVENT - 3] L'hôpital. - Page 2 Signa210
##   Dim 11 Fév - 11:14

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


Quel jour sommes-nous ? Leya ne les comptait même plus. Tantôt à cause de son état de santé, elle faisait des allers retours, tantôt il lui arrivait d'avoir de si grosses températures et chutes de tensions, au point où on lui avait même attitré une place de choix dans une chambre rien que pour elle. Encore aujourd'hui, le ciel et tout ce qui le composait lui paraissait fade, sans couleurs. Ou alors était-ce vraiment sa vision qui commençait à lui jouer des tours à cause de sa dégénérescence ? Quoi qu'il en soit, à ce jour, Leya n'avait plus goût à rien, ni à la vie, ni à la joie, et même les livres sur lesquels elle avait essayé de se consoler, ne la contentait plus. En faites, elle n'avait jamais été aussi proche de la fin qu'en cet instant même.

Enfant, elle avait ignorée, en se disant que ça n'arriverait que plus tard, mais maintenant que les faits étaient là, elle n'avait que des regrets. Regrets de ne plus voir quelqu'un qui avait sû donner des couleurs à son monde, regrets d'exister, regrets des actes passés. C'est vrai qu'elle avait dit "que c'était mieux ainsi" mais ce n'était que la transparence de son désarroi. Pourtant elle avait toujours été seule, mais qu'importe...

Dans son lit d’hôpital, l'albinos regardait par la baie vitrée, ce monde sans saveurs. Jusqu'à entendre des tumultes, des bruits, des cris, des hurlements qui avait attirée sa curiosité. Certains avaient crié de s'enfermer, et même l'électricité s'était coupée pour une raison qu'elle ignorait. Restant donc dans sa chambre, elle attendit que le courant se rétablisse ce qui arriva plus vite qu'elle ne l'aurait cru, une voix paniquée dans le haut parleur le confirma. Seulement les cris eux perduraient, et des voix fortes s'élevaient. Leya n'a jamais été très courageuse, et dans son état aujourd'hui, elle l'était encore moins, mais elle se fit violence pour ouvrir la porte afin de voir ce qu'il en était, et d'affronter le cauchemar, le chaos dans lequel ils étaient tous plongés.


[EVENT - 3] L'hôpital. - Page 2 Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Dim 11 Fév - 17:41

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Messages : 368
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...


En cette période Elio avait tenu à se sentir un peu plus utile. Il allait toujours à l’animalerie mais ce n’était plus pareil. Depuis l’affaire Ryû tout avait changé à Terrae et en particulier l’atmosphère. Il n’avait pas tenu à faire parti de toutes ces étranges réunions pro ou contre Terrae. De toute manière son caractère ne le poussait pas à participer à ce genre de choses.

Alors depuis, il s’était proposé pour aider à l’hôpital, il savait qu’ils avaient besoin de monde. Il aidait sur les petites choses du quotidien qui ne demandaient pas d’avoir des pouvoirs de guérisons. Vu qu’il n’en avait pas. Aujourd’hui n’avait pas échappé à ce petit quotidien qu’il s’était instauré.

Lorsque la courpure de courant intervint, il sentit un frisson le parcourir, tandis que ses muscles se crispaient. Une peur vint se lotir en lui. Non pas encore...Pas de nouveau...Ce souvenir le hantait...Cela était arrivé bien trop tôt dans son parcours pour qu’il puisse l’oublier un jour. Il essaya de se calmer mais tous les bruits qui se mirent à retentir cassèrent tous ses efforts. Il avait envie de se mettre en boule et de se cacher à tout jamais dans le fond d’un placard ou sous un lit…

- - - - - -

Il fallut que l’électricité revienne pour qu’il reprenne du poil de la bête. Il se releva et sortit de la pièce où il était, et dans laquelle il avait fait du rangement. Il marchait. Lentement. Dans un véritable combat contre lui-même. Il fallait qu’il aide. Que cette fois-ci il soit utile. Qu’il fasse quelque chose...Qu’il ne soit pas le faible. Sans s’en rendre compte il se retrouva face à une porte en compagnie d’une master et de Matheo qu’il reconnut avec surprise. Ils s’étaient croisés il y avait une éternité...Il se préparait mentalement. Il était étoile maintenant...Ses pouvoirs pouvaient être un atout...


[EVENT - 3] L'hôpital. - Page 2 92999953E1

by me

1er compte de Haley

##   Lun 12 Fév - 21:00

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Adélaïde Hamilton
► Rencontres ♫♪ :
Asbjorn Andreassen
Messages : 312
Date d'inscription : 25/09/2016
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire des trous dans tes tshirts ♥
Humeur : Mon sourire ne disparait jamais.

Alice te répond qu’Aoi est occupée. Elle a raison. Vous ne devez pas déranger les autres. Ce n’est pas compliqué que pour vous, seulement où vous êtes. Ça l’est partout. Tu déglutis. Tu voudrais un peu plus disparaitre dans ta capuche, ne pas assister à tout cela. Pourtant, tu suis la Terre lorsqu’elle s’approche des blessés. Tu voudrais aider, mais tu ne sais pas quoi faire. La jeune fille demande aux guérisseurs d’aider. Mais toi, à quoi tu sers ? En tant que gardien de prison, t’en as vu des émeutes. Mais même là, tu ne savais pas crier, donner des ordres. Toi, tu avais ta propre manière de faire.

- Alice, qu’est-ce que j’peux-

Tu te coupes net en voyant soudain un des Terraens tenter de pousser le garçon qui était entré par mégarde dans la pièce des enfants. Sans réfléchir, tu te retrouves entre les deux adolescents. Tu t’es téléporté par réflexe et ton équilibre est précaire lorsque tu te rétablis. D’autant plus lorsque deux mains se retrouvent sur tes épaules, celles-là mêmes qui étaient destinées à l’inconnu en train de tenter de sauver son ami. Tu te tends et manques de tomber, mais courir sur des toits a le mérite d’apprendre à être stable. Tes doigts se posent sur les poignets de l’inconnu et tu plonges tes ambres dans ses yeux. Tu n’es plus Boubou. Tu es M.Andreassen, le gardien de prison. Tu ne cognais pas. Tu ne criais pas. Tu prends la parole et celle-ci n'est que douceur :

- T’as entendu Alice, non ? Pourquoi tu refuses qu’on l’sauve ? Il sert plus à rien, maintenant. Alors lâche-le. C’était p’têtre pas ton pote, mais qu’est-ce que ça peut t’faire qu’on l’aide ? Tu veux vraiment qu’il clamse ?

M.Andreassen, les prisonniers un peu trop dangereux, un peu trop agités, c’était à coup de sincérité qu’il les calmait. Pas étonnant que parfois, ça ait foiré.

Tu souris, toujours. Tout doux, tout triste. Dans ton regard, cette lueur peinée n’a de cesse de flotter, se reflétant dans les orbites vides du garçon. Celles-ci font écho à celui de ton cœur. Oui, toute cette agitation a le goût amer de ton passé. Mais cette fois, tu ne laisseras pas les choses couler. Cette fois, tu agiras. Pas vrai ?

Tu lâches ses poignets et fais un pas en arrière.

- Alice, si tu as besoin d’aide, tu me l’dis ?

Tu ne trembles plus. Tu n’as plus peur. Tes lèvres sont étirées mais aucune émotion n’en émane.

« J’sais pas faire grand-chose. Mais s’il faut prendre des coups pour sauver c’gosse…encaisser, je connais. ».


[EVENT - 3] L'hôpital. - Page 2 EBEt

##   Mar 13 Fév - 23:00

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Samaël A. Lovecraft
Messages : 184
Date d'inscription : 28/08/2016
Age : 29
Emploi/loisirs : Réguler la population humaine.
Humeur : Vide

ft. Event 3

Comédie


T
out se passe si vite, tu essayes de suivre ce qu’il se passe, cherche à comprendre. Les paroles de la jeune femme te perturbent. Des leurs ? Une taupe ? C’est faux. Mais tu n’es pas assez idiot pour ne pas chercher à comprendre. Malgré tes airs lunaires, toujours à l’ouest, dans tes songes, ton cerveau est vif et carbure. Tu observes, tout, de la feu qui a un mouvement de doute, à psychiatre qui recule d’un pas dans le box des toilettes en passant par les gouttes régulières qui tombe de ce robinet met fermé. Dehors, une légère lueur orangée teinte étrangement le ciel et le son d’un haut-parleur retentit dans les couloirs. Et puis ce regard, ce regard que te lance la fille en fauteuil roulant. Ton manque d’émotion te permet d’observer et réfléchir sur ton environnement, mais tu manques cruellement d’empathie. Pourtant, tu sais que ce regard n’est pas normal ; tu as essayé d’apprendre les différentes expressions du visage pour feindre la normalité, mais là… tristesse, dégoût, un peu des deux ? Insistance… Ah oui bordel ! Imploration. Tu comprends, reliant ce regard à ses paroles. Tu jettes un regard au psychiatre puis à la feu qui recommence à le menacer alors que son minion se décide à décoller son cul du mur.
Ni une, ni deux, tu balances une lame d’air entre la feu et le psychiatre, une barrière éphémère qui vient trancher le mur en face.
─ Vous… crétins. Tout faire foirer. Sam devait ramener psychiatre en lieu plus sûr pour interrogatoire. Maintenant, tous les connards de Master vont rappliquer. Des mois de travail, à jouer la comédie, pour rapprocher d’eux partie en fumée.
Dangereusement, tu t’approches du psychiatre, d’un air plus que naturel, la peur et l’incertitude de ne bridant pas tes actes. Tu te cales contre la porte du box d’à côté, croisant les bras. Ton regard soutient celui de la fille avec insistance.
─ Tu crois avoir le temps pour avoir les info’ ? Avant que tout Terrae rapplique et nous casse la gueule ?
Tu observes, tu cherches la faille pour sortir le sans pouvoir de sa cage et le libérer. Mais le chien de garde se trouve juste devant et semble guère coopérative.


« Un cannibale est un homme qui aime son prochain avec de la sauce. »
##   Lun 19 Fév - 17:44

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Sinon c'est encore plus long-:
 

L'une des filles en face de nous créée un mur d'air pour nous séparer d'eux ; mon sourcil se hausse. Contre une étoile expérimentée et un master air, ça n'aura pas grand effet… Poussée par le vent, je fonce vers eux pour briser le mur d'air après avoir pris soin de le fragiliser et évite leurs projectiles agilement. Des lames d'air s'allongent autour de mes bras comme un prolongement de mon corps et me permettent de dévier leurs attaques ; je saute pour éviter une langue de feu et envoie mon pied dans le thorax d'un tonnerre qui tentait de manipuler mes émotions. Désolé mon chéri, tu as juste réussi à me rendre d'autant plus en colère. Faire une clé de bras au feu en le plaquant contre le mur pendant que le tonnerre se relève ; lutter contre son marionnettisme qui m'intime de le lâcher.

—Pourquoi vous leur en voulez ? Ils ne vous ont rien fait ! je grogne à son intention (@PNJ).

Une lame d'air passe tout près de mon bras, et je ne remarque pas tout de suite que je saigne—ils sont nombreux, ça va être compliqué. Je souffle. Le contact avec Alice est trop dur à garder avec ces abrutis qui essaient d'entrer dans ma tête. Et derrière, les autres qui essaient d'ouvrir la porte... Je serre les dents et les repousse encore avec une bourrasque, active ma Greffe l'instant d'après pour arrêter le temps de la porte—le tatouage d'un sablier déstructuré va se glisser sur mon avant bras. L'air autour de la porte semble soudain plus sombre, mouvant, étrange ; et peu importe combien ils taperont dedans, elle résistera. Enfin, jusqu'à ce que le temps soit écoulé..., je grogne pour moi-même, constatant le sable qui s'égraine déjà dans le sablier.

D'un coup, la voix du type roux (@Houston Carter) que nous avons croisé tout à l'heure retentit. Ils sont où les renforts, bon sang ?! Un titan profite de mon inattention pour m'envoyer un coup de poing dans le ventre, et je me retrouve projetée en arrière en toussant, forcée de lâcher le feu. Barrière d'air pour le retenir, dents serrées, avant de concentrer mes pouvoirs d'air et de guérisseuse dans mes mains et mes bras pour bloquer ses coups. Un coup—je vacille en le parant. Un deuxième—j'ai l'impression que mon bras va se briser en deux.

Dents serrées, je relève les yeux, apercevant quelques personnes en bout de couloir (@Sibylle Dinkel, @Leya Stones et @Elio Da Valle) que je hèle en tentant d'éviter les coups suivants.

—Vous pourriez pas nous aider, là ?!



HRP:
 



Je vole en #F54759


Dernière édition par Aoi Amazaki le Dim 25 Fév - 22:33, édité 1 fois
##   Lun 19 Fév - 19:43

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Selvi et Nath (pour ceux qui n'avaient pas encore deviné
► Rencontres ♫♪ :
Sibylle Dinkel
Messages : 205
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 25
Emploi/loisirs : S'entraîner à r'marcher, pis bientôt à danser aussi !
Humeur : En pleine forme !

Sibylle observe ce qui se passe sans bouger. Elle se sent vulnérable, inutile face à tous ces gens avec des super-pouvoirs. Elle regarde la Master foncer dans le tas. C’est très impressionnant. Est-ce qu’elle pourra faire ça un jour, elle aussi ? Mais la situation semble dégénérée lorsqu’un gars commence à la frapper. Pourquoi elle ne répond pas ? Est-ce qu’il est si fort que ça ? Elle appelle au secours et la rouquine cligne des yeux. Ok, il faut qu’elle trouve une idée. Elle peut être très créative, même si ses idées ne sont pas nécessairement géniales ou très intelligentes. Elle fait au moins un effort.

L’Allemande ouvre la porte à côté de laquelle elle se trouve. Ça doit être le local matériel ou le placard à balais. Elle entre, malgré le peu de place disponible pour son fauteuil. Elle pose sur ses genoux du talc, des bandes pour faire des plâtres, même si elle ne sait pas ce que c’est et à quoi ça sert, et une bouteille de savon liquide. Sibylle n’a absolument aucune idée de ce qu’elle va faire avec tout ce matériel, mais elle se dit que ça peut servir. Elle sort de la pièce et constate que la Master se prend toujours des coups, même si d’autres semblent être là pour aider. Elle s’approche alors à toute vitesse et, sans freiner, prend la bouteille de savon liquide, vise le visage du méchant et l’arrose. Dans le mouvement qu’il fait pour s’écarter, le fauteuil lui roule sur le pied. Sibylle finit sa course contre un mur, mais le choc n'est pas trop violent.

« C’est bon ! Rien d’cassé ! », crie-t-elle, tandis qu’elle recule et tourne son fauteuil pour faire face à l’agresseur qui gémit en se frottant les yeux. « Ah bin ouai, du savon dans les yeux, c’est pas cool… désolée ? », ajoute-t-elle.

La rouquine ne sait pas si elle doit être désolée ou non, après tout, c'est un méchant, non ?


[EVENT - 3] L'hôpital. - Page 2 Signa210
##   Ven 23 Fév - 17:35

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


C'était bien comme elle le pensait ! Le chaos total, mais diantre que se passait-il ici ! Il y avait de la magie qui volait à droite à gauche, comme si elle assistait à une bataille digne d'un harry potter qu'elle avait lu. Sauf que là on n'est pas dans un livre, c'est réel, c'est même dangereux pour dire ! Et elle que pouvait-elle faire réellement hein ? Ses pouvoirs n'avaient aucune utilité vu la forme animale dans laquelle elle pouvait se changer ! Pire elle serait plus un fardeau qu'autre chose ! Pourtant cette dame plongée dans la bataille leur héla d'une voix un peu forte de donner un coup de main. Ouais....enfin c'est bien beau tout ça, mais qu'est-ce qu'elle pouvait faire l'albinos hein ? Elle était malade, faible et....Ho mais attends, c'est peut être le moment de montrer ce qu'elle avait appris, d'expertiser tout ça ! Après tout il lui avait appris à se défendre, alors il n'y a pas meilleur moment pour le faire pas vrai ?

Ce n'est pas la force que tu dois viser, mais une autre capacité que tu détiens
...tu dois viser les points vitaux du corps. Tu pourras alors remporter le dessus sur ton ennemi et donner le coup fatal, et ce, même si tu n'as pas énormément de force


Bon de toute façon quitte à mourir, si ça devait être maintenant, elle aurait au moins servi à quelque chose, l'albinos se jeta dans la mêlée pour aider la jeune femme, et rien qu'à l'aide de son agilité et de ses mains, elle toucha les points vitaux de certains d'entre eux pour les mettre à terre, en position inconfortable ! Ils étaient très nombreux, et l'albinos n'étant pas non plus une experte au combat, se prit un coup de revers de l'un d'eux, la faisant s'écraser contre le mur à son tour. Aouch, ça fait mal ! Mais ce n'est pas une raison pour renoncer ! Elle se jeta à nouveau sur l'un d'eux, et lui asséna un coup à l'aide de la paume de sa main pour le faire valdinguer !

Ses heures passées à s’entraîner avait porté ses fruits ! Elle remarqua alors Sibylle qui se bat à son tour d'une manière assez "elle" en faites, et esquisse un sourire, avant d'aller vers la jeune femme qui est en prise avec un des agresseurs ! La meilleure défense c'est l'attaque il parait ! La seule chose qu'elle pouvait faire dans cette situation vu qu'il était de dos, c'est de viser à un endroit bien précis ! Elle donna avec le plus de force qu'elle le pouvait un coup dans l'entrejambe de l'homme, elle ne pouvait rien faire de plus pour la jeune femme !




[EVENT - 3] L'hôpital. - Page 2 Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Dim 25 Fév - 19:26
Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2014

[Les toilettes]

Ca s'agite dans le bâtiment. Elle constate que la lumière est revenue et elle grogne. Elle flanche un peu, sa détermination est tiraillée. Pourquoi font-ils ça déjà ?

Elle se retourne pour faire à nouveau face au psychologue. Il reste muet comme une tombe et ça l'énerve. Elle n'entend presque plus Sasuke et commence à s'inquiéter. Elle est toute seule, et ce n'était pas prévu.

Elle reçoit brusquement une lame d'air qui la sépare du psychologue. Elle râle et se tourne en direction de celui qui est à l'origine de ce désordre. Il prend la parole et elle arque un sourcil. Mais comment il parle celui-là ? Il continue d'approcher et elle sent son coeur s'agiter. Non. Non. Il ne va certainement pas mettre en péril leur mission.

La Feu angoisse, et, prise de panique, voulant rejoindre les autres sans faillir à sa mission, elle donne un gros coup de poing sur la tempe du psychologue. Sous l'impact du coup, sa tête rencontre la paroi du cabinet et il s'étale sur le sol après s'être cogné une nouvelle fois contre la cuvette des toilettes. Elle voit du sang et recule de quelques pas. Ce n'était pas vraiment prévu, ça.

[Les couloirs à l'étage de l'étoilisé]

Ca gronde. Les rebelles s'énervent. Qu'est-ce qu'ils foutent ici ?! Et pourquoi est-ce que cette fille reste aussi calme ?! Elle s'énerve et veut lui dire ses quatre vérités ; elle se fait stopper par sa voix toute fluette qui réclame un guérisseur. Et l'autre glandu à côté d'elle, il sert à quoi ?

Elle serre les poings. Elle a envie de lui en coller une, mais elle doit bien reconnaître que la coincée du cul a raison. Et ils ne sont pas là pour tuer des gens... L'objectif est simplement de tirer des informations des psychologues. Pourquoi est-ce que tout est toujours plus compliqué que prévu ?

Elle soupire, fait un signe à ses camarades qui s'éloignent en courant pour rejoindre les autres rebelles à l'étage.

-Démerdez-vous. On n'a pas de guérisseurs disponibles.


Elle s'éloigne en trottinant alors que Tom s'effondre sur son ami. Il ne va pas bien. Il ne va pas bien. Est-ce qu'ils étaient obligés de le pousser à bout comme ça ?! Etait-ce si nécessaire que ça, de déclencher une révélation du potentiel d'étoile ? Au péril de sa vie ?

Il essaie d'écouter les personnes qui sont restées avec lui mais il n'y arrive pas. Petit à petit, sa respiration se bloque et une partie de son visage se fige. Il tombe maladroitement au sol et son corps de recroqueville. Ses doigts se tordent et il reste paralysé, en proie à la panique.

Tom fait une crise d'angoisse. Et il n'avait encore jamais vécu ça. Il a peur et il tremble. Mais rien n'y fait. Son corps ne répond plus.

[Devant la porte de la salle des psychologues]

Sabrina peste en constatant que la serrure de la porte est bloquée. Elle n'arrive même pas à comprendre ce qu'il s'est passée, mais elle constate que ses coéquipiers n'arrivent absolument pas à ouvrir cette foutue porte. Elle se prend un coup et revient rapidement à la réalité. Elle essuie le sang qui perle au coin de sa lèvre et repart à l'assaut. Elle ne suit plus bien ce qu'il se passe, tout le monde se prend des coups, le sol devient rapidement glissant à cause du savon qui s'y est étalé. Elle trébuche en fonçant vers la Master (@Aoi Amazaki et se fracasse la tête contre le sol dans un cri pénétrant. Les autres continuent à tomber autour d'elle, mais sa vision se brouille...

La Feu arrive enfin au lieu du carnage. Elle n'avait pas de temps pour l'étoile. Il a voulu qu'on l'aide à révéler son potentiel, qu'on le pousse à bout : il assume maintenant. Si elle perd du temps à le soigner, ils ne réussiront jamais à accomplir leur mission.

Elle balance plusieurs boules de feu en arrivant et se jette que la première personne qu'elle voit (@Leya Stones) pour essayer de lui donner un coup de poing. Ses camarades la rejoignent et se jettent à leur tour sur les ennemis. L'un d'entre eux, un titan, abat ses mains sur le sol pour faire trembler les dalles, brisant le carrelage. Il envoie une onde sismique en direction d'une rouquine, espérant la faire tomber et l'éloigner du combat (@Sibylle Dinkel). Son frère en profite pour façonner quelques piques de glace qu'il envoie en direction d'un étrange albinos au regard vide (@Matheo Runon). Ils ne vont pas s'arrêter là.

Profitant des renforts, les rebelles qui avaient pour mission d'ouvrir la porte lâchent le combat pour se repencher sur leur tâche. L'un d'eux hurle de joie en réalisant que la porte n'est plus bloquée. Allez. Haut les coeurs.

[Dans la salle de contrôle]

Ils ne peuvent pas perdre l'avantage comme ça. Le retour de l'électricité n'est pas bon.

Nino court dans les couloirs à en perdre haleine. Il s'est éloigné du combat pour aller trouver celui qui a ramené le courant. Suivant ses pouvoirs, il arrive finalement devant une petite porte sur laquelle est précisé que l'accès est strictement réservé au personne de l'hôpital. Il a aidé une fois une infirmière en allant passer une information à l'accueil parce qu'elle n'avait pas le temps d'y aller. Ca compte, non ?

Il l'ouvre en donnant un gros coup de pied dedans, et électrise ses mains. Peut-être qu'il n'aura pas besoin de se battre, qui sait ? Autant essayer la manière douce, avant de se fatiguer inutilement...

-Eloigne-toi de là,
lance-t-il au rouquin avant de faire crépiter l'électricité qu'il emmagasine entre ses doigts.
##   Mer 28 Fév - 17:12

Personnage ~
► Âge : 26 ans (28/02 ?)
► Doubles-comptes ? : Athéna
► Rencontres ♫♪ :
Houston Carter
Messages : 379
Date d'inscription : 03/07/2015
Emploi/loisirs : Danser. Nan j'déconne.
Humeur : Larvaire.

Spoiler:
 

La porte s'ouvre à la volée, envoyant bouler ce qu'il avait mis devant dans l'espoir vain de retenir les envahisseurs. Il soupire et se retourne vers l'intru, sans même me lever de sa chaise. Mais qu'est ce qu'ils avaient tous, avec leurs pouvoirs ? Houston n'aimait pas, et surtout il ne savait pas se battre. L'algue haussa les épaules à la demande du garçon.


_ Ok, je me pousse.

Et il joignit le geste à la parole, en décalant sa chaise d'un mètre du clavier. Mais faut pas lui demander de se la fermer.

_ Et après, tu vas faire quoi ? Tu vas couper le courant ? Ça c'est intelligent comme idée. Tu sais combien il y a de personnes dans cet hôpital qui sont sous ventilation artificiel ? Quatre, je te spoile. Mais vas y hein, déconnecte tout, et ils perdront 10% de leur cerveau par minute passée dans oxygène. Mais bon après c'est toi qui voit, après tout dix minutes ça passe vite...

Une secousse se fit ressentir dans tout le bâtiment, ainsi qu'un bruit sourd. Houston se retourna brusquement pour regarder les écrans de surveillance.

_ Mais quel con. Je peux dire à ton pote titan de se calmer au passage, s'il pète un tuyau de gaz, tout le couloir aura besoin d'assistance médicale.

Houston ne se démonte pas pour autant, il reste sur son siège, les bras croisés, sans montrer une quelconque aggressivité. Il n'a pas besoin de ça, il sait qu'il a raison. Personne ne veut être responsable de la mort d'un autre, surtout pour une raison aussi stupide.
S'il veut couper l'électricité, il faut qu'il ait les tripes bien accrochées.



... :
 
##   Sam 3 Mar - 23:51

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Elio Da Valle
Messages : 368
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 26
Humeur : A toi de deviner...


Elio a peur. Il sent l’adrénaline en lui. Il regarde ce qu’il se passe autour de lui fixement. Il ne bouge pas. Il n’y arrive pas. Il est bloqué. Il voudrait ne jamais avoir bougé de la chambre et s’y cacher. Et puis la master l’interpelle, il sursaute sous la surprise. Son regard vert perdu rencontre la détermination de la master. C’est la cohue. Tout le monde se défend, se bats, même une nana en fauteuil roulant à l’aide de savon. Lui ne comprends toujours pas bien ce qu’il doit faire. Il doit se battre ? Pourquoi ? Pourquoi ils font ça ? Pourquoi il faut se battre ?

Et puis un tremblement se fait sur le carrelage, elio tangue et tombe bêtement sur le derrière, le regard toujours perdu. Il n’arrive pas à vouloir se battre, il préfère la fuite...Mais la réalité le rattrape lorsqu’il se prends un claque derrière la tête. Il grimace et se retourne. Un mec est là, visiblement ravi de ce qu’il vient de faire. Voyant approcher la prochaine baffe elio se protège avec un mur de glace qui se casse sous le poing de l’adversaire. Celui-ci rit et se rapproche un peu plus de l’italien. Alors lorsqu’il voit de nouveau le poing s’abattre il se transforme. Oh il est un serpent ! C’est arrivé si vite ! C’est la première fois qu’il fait autre chose qu’un hibou. Bizarrement il se dit que se faufiler entre des jambes semble être une bonne idée. Il file dans celles des rebelles sans trop se poser des questions. Il sent un vent de panique se créer et comprends alors que c’est sa présence. Des gens crient, d’autres tentent de le piétiner, il opte alors pour le porc-épic. Les gens semblent s’écarter. Il est imposant. Sans l’avoir réellement voulu il forme une barrière à la place de la porte devant la salle des psychologues. Il sent les regards pas franchement sympathiques posés sur lui. Il essaye de réfléchir rapidement à comment réagir. Il se contente de se tourner les pics tournés vers ses adversaires et découvre surprit des psychologues apeurés.


[EVENT - 3] L'hôpital. - Page 2 92999953E1

by me

1er compte de Haley



Dernière édition par Elio Da Valle le Dim 4 Mar - 23:25, édité 1 fois
##   Dim 4 Mar - 0:30

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
Alice Borges
Messages : 714
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

La Terre a peur pour son ami, qui se fait menacer par les autres alors qu'il la protège. Elle le fixe. Elle a terriblement peur que tout déraille. Mais Asbjorn tient bon. Asbjorn est fort, bien plus qu'il ne le pense. Elle sourit doucement lorsqu'il calme les autres.

Alice entend, elle a baissé ses barrières. Elle entend toutes les pensées agressives de la jeune femme, mais l'ignore. Hm. Alice doit surmonter son étonnement passager lorsqu'elle se rend compte de la violence de ses pensées, et d'à quel point elle pense... Seulement à elle ? Elle se penche sur la nouvelle Etoile. Elle tente d'envoyer le départ de la jeune femme à Aoi comme elle peut, la prévenir... Puis elle se concentre sur le garçon. Il est épuisé, ils auraient bien besoin d'un guérisseur. Son regard est attiré par le jeune garçon qui s'effondre près d'elle, celui de tout à l'heure.

« Asbjorn, il fait une crise d'angoisse, il faut l'aider. »

Toujours très calme. Elle attrape doucement sa main crispée dans la sienne, tiède. Tout tremble autour d'elle, mais elle n'y prête aucune attention. On aidera les autres après lui. Le tourbillon de ses pensées la frappe comme une réelle gifle. Elle grimace un peu, mais tient bon. Elle respire doucement, laisse ouvert ses propres pensées, lui permettant peut être d'en saisir un bout. Elle parle tout bas. Lentement, elle glisse sa main dans ses cheveux. Il pense à tout le mal être des autres, sa solitude, sa peur, la perte de contrôle. Alice passe sa main douce sur son visage.

« Tout va bien. Ton ami va aller bien. Tu n'es pas seul, nous sommes avec toi. Ecoute-moi, respire. Tout va bien. Personne ne te fera de mal. Tu vas aider ton ami. Tout ira bien. Chuuut, tout va s'arranger, je te le promets. On va t'écouter. Tu n'es pas tout seul. Respire. »

Elle écoute ses pensées aussi vite qu'elles passent, qu'elles bloquent. Elle tente de lui montrer les siennes, calmes et rassurantes. Elle se focalise sur lui, pour tenter de calmer sa crise.


[EVENT - 3] L'hôpital. - Page 2 Alice%20Signa

Moonshine:
 
##   Dim 4 Mar - 12:03

Personnage ~
► Âge : 25 ans
► Doubles-comptes ? : Selvi et Nath (pour ceux qui n'avaient pas encore deviné
► Rencontres ♫♪ :
Sibylle Dinkel
Messages : 205
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 25
Emploi/loisirs : S'entraîner à r'marcher, pis bientôt à danser aussi !
Humeur : En pleine forme !

Bonus:
 

Du coin de l’œil, elle aperçoit que la porte qu’ils étaient censés protéger est ouverte, mais qu’un animal à piques se trouve juste devant. « C’est trop génial. », murmure-t-elle, impressionnée. Elle espère, qu’un jour, elle aussi pourra faire ça. Elle s’approche du groupe qui fait face à l’animal.

« Hey, si j’étais vous, j’me frott’rais pas à c’t’animal-là. Il a pas l’air commode. », conseille-t-elle aux rebelles pour le moment encore immobile face au porc-épic. « Moi j’dis ça, mais vous avez vu ses pics ! », continue-t-elle, comme si elle ne se trouvait pas du tout au milieu d’un champ de bataille et qu’il était tout à fait normal de commencer une discussion. « D’ailleurs, c’est quoi vos pouvoirs à vous ? Moi j’ai pas encore r’çu les miens, mais j’me réjouis d’les avoir ! On peut faire des trucs trop cool avec ! Vous imaginez la soirée mousse ? Rien qu’là on a un bon début. Ça doit être trop fun les soirées à Terrae. Vous sortez beaucoup ? P’t’être qu’vous avez un bar à me conseiller ? Bon, ouai, pour l’moment j’peux pas trop sortir d’ici, chui en conva… cova… col… oh chai plus, faut que j’me repose et qu’j’fasse gaffe à mon dos, mais j’prévois déjà la suite ! J’compte bien m’amuser ici aussi ! », enchaîne-t-elle sans leur laisser le temps de répondre à aucune de ses questions. Et elle continue à parler de tout et de rien devant ses auditeurs désemparés par le flot continue de mots qui s’échappent de la bouche de la rouquine. Eux, ils s’attendaient à donner des coups et en recevoir, se battre jusqu’à avoir atteint leur but, mais là… là… ils ne savent pas quoi faire. Ils sont comme hypnotisés par cette fille. L'Allemande, elle, a un peu oublié où elle était et ce qui se passait. Elle a été hypnotisée par la transformation en animal, par les pouvoirs, par la magie. Elle veut en savoir plus, elle se laisse emporter par son enthousiasme.

Sibylle, ou l’art de gagner du temps sans même s’en rendre compte.


[EVENT - 3] L'hôpital. - Page 2 Signa210
##   Mer 7 Mar - 23:11

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Adélaïde Hamilton
► Rencontres ♫♪ :
Asbjorn Andreassen
Messages : 312
Date d'inscription : 25/09/2016
Age : 20
Emploi/loisirs : Faire des trous dans tes tshirts ♥
Humeur : Mon sourire ne disparait jamais.

Des cris résonnent. Des pas rapides éclatent dans les couloirs. Tu as l’impression que le groupe amassé autour du garçon en panique parle bien trop fort. Il ne contrôle plus son corps, combien de temps vas-tu pouvoir contrôler le tien ? Tes sentiments qui menacent d’exploser ? Combien de temps encore vas-tu figer ce sourire dans ce cauchemar ?

« Aussi longtemps qu’ils en auront besoin. »

Ils, bien sûr. Pas toi. Toi, t’en as pas besoin. Toi, t’es heureux comme ça, mmh ?

Alice te ramène à la réalité. Oui, il faut l’aider. Elle a raison. Agir. Toujours. Pas le temps de la réflexion. Tant mieux, tu me diras, parce que des fois tu te dis que trop de réflexion, c’est pas bon pour toi. Enfin, le groupe a laissé le garçon et son ami seuls avec vous. Alors à ton tour, tu te penches. Ton regard est toujours aussi doux mais est moins bon menteur. Tu as peur. Pour le garçon. Pour ces élèves idiots et impulsifs. Pour Alice. Pour la Cool Patrol. Peut-être un peu pour toi, mais ça, c’est moins important.

- J’vais chercher d'l'eau. Ou en tout cas tenter.

Tu es crispé. Tu crains de faire face à ces couloirs emplis de rage, de violence. Mais tu te lances, tu y vas. Tu as besoin d’être utile, et aujourd’hui, c’est Alice qui manie les mots. Au pire, tu encaisseras. Tu t’élances, la boule au ventre, enfoncé dans ta capuche.

Et pourtant, malgré cette journée où le Soleil a décidé qu’il ne pointerait pas le bout de son nez, tu amènes avec toi une part de ses rayons. Dans les couloirs apocalyptiques, dans ta veste aux couleurs sombres, un éclat brille encore dans ton sourire.


[EVENT - 3] L'hôpital. - Page 2 EBEt

##   Jeu 8 Mar - 16:34

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Leya Stones
Messages : 179
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....


Leya ne pouvait contempler que le chaos présent, se rappelant à quel point la nature humaine est si laide. Peut être qu'ils n'avaient pas d'armes à feu, ou autres armes blanches, mais se battre avec des pouvoirs n'était-il pas presque à l'image même de ces dernières ? Au final, les rebelles anciennement des élèves ou non s'en servaient pour blesser, détruire. Au fond d'elle, elle l'avait toujours su....un paradis heureux où personne ne souffre, où la paix règne n'existera jamais. Ce master lui avait menti, et la colère grandissait dans ses entrailles. Si bien que lorsque cette feu fonça sur elle pour essayer de lui asséner un coup, elle attrapa son bras pour la stopper, et la fit valdinguer contre le mur. Les iris de l'albinos luisaient d'une rage sans merci !

Le sol était devenu glissant, et un terre se décida à créer une onde sismique pour faire tomber tout les opposants, ce qui fit évidemment son effet, puisque Leya dont l'équilibre restait encore à maîtriser se retrouva au sol. Si ça continue, l’hôpital va être complètement détruit ! Il lui restait une possibilité d'aider, mais elle se ravisa ! Non elle ne l'avait pas encore maîtrisé ! Sa transformation était trop dangereuse, et elle risquait d'empirer les choses si elle était incapable de contrôler la bête, pire encore elle risquait de blesser Sibylle, ou peut être même les autres élèves venus aider. Elle n'était pas comme ce garçon qui venait de se transformer en porc-épic....Elle, elle se sentait bien inutile. En revanche la feu n'avait pas l'intention de la laisser s'en tirer ! Sauf que contre une eau, elle ne pourrait pas grand chose et elle le savait certainement ! Leya toucha l'un de ces points vitaux pour l’assommer uniquement, ce n'était pas dans son intention de tuer qui que ce soit.  




[EVENT - 3] L'hôpital. - Page 2 Pywa
Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   
Contenu sponsorisé

 

[EVENT - 3] L'hôpital.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Hôpital.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant