Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
The Death of the Bachelor [avec Elwynn]
##   Mar 22 Mai 2018 - 0:01

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Parle-moins fort pour voir ? Ah ouais c'est mieux.

Il attrape son caleçon par terre rapidement, comme s’il avait peur que je le lui pique. Je retiens une remarque. J’trouverai ça hyper étrange qu’il complexe sur son corps… Surtout venant de lui. Mais on sait jamais. Alors qu’il redresse la tête vivement vers moi, je me rends compte que là, ça y est, il se mange les lèvres. Je me mords les joues. Putain ce détail de… AAAH. Arrête de PENSER. Il me répond immédiatement, ce qui stoppe net ma panique. Mes yeux s’écarquillent un peu, j’ai l’air surprise. « Oui. » à tout. Il rougit un peu et répond de façon un peu plus construite. Il me dit que oui, il se souvient. Et qu’il a passé une TRES bonne soirée.

Ok. Donc on a passé une soirée à danser, à boire, à rire, à se poursuivre, à s’embrasser et bien plus encore, et on a kiffé. Alors que notre quotidien, c’est se cracher dessus. Eh beh t’sais quoi, j’suis contente. J’suis contente parce que j’ai passé un bon moment, avec un type sympa. Je redoute un peu le moment où il va redevenir Jérémy Bonnet et plus Jérém’. Et moi, quand est-ce que je redeviens Elwynn et plus El', hein ?

Je rougis moi aussi, et je détourne le regard, planquant comme je peux un sourire en coin. J’dois pas être assez motivée parce qu’il transparait dans mes paroles. Et puis au final j'crois que j'm'en fou qu'il me voit sourire et rougir.

Ok. Moi aussi. C’était vraiment cool. Je euh. Si tu veux après, tu peux utiliser la douche, euh… Peut être que tu dois y aller. Je sais pas. Enfin… Ouais. Et… Euh, merci, Jérém’ ?

Pour hier soir ? Pour avoir été cool ? Pour m’avoir fait rire ? Pour m’avoir souri ? Pour m’avoir rendue folle ? Je sais pas. C’était chelou. J’lâche pas souvent des mercis. Je crois que je deviens vraiment écarlate. OK. DOUCHE. MAINTENANT. Je me dirige vers la salle de bain rapidement, et pousse la porte. Je pose mes affaires. Je respire un peu, séparée de lui par la simple paroi de bois. Ok. OK. Je me calme. Faut pas que ce soit si gênant. Mais c’est assez dingue qu’il déclenche autant de trucs. Après c’est le matin, et on est nus, forcément ça aide pas. Mais quand même. J'ai pas non plus l'habitude de me réveiller oklm avec mes coups du soir, en général j'me casse rapidement, ou alors ils ne sont plus là, et moi j'me pose pas plus de questions.

Seule, je me prends une rafale de flashback. La première fois qu’on s’est parlé, insulté. Au gymnase, quand il m’a déboité à moitié l’épaule, et que je l’ai éclaté au sol. Toutes les fois où je l’ai rembarré avec la Cool Patrol. Tous les fucks qu’on s’envoie quand on se croise. Toutes les fois où il m'a insultée, où je l'ai engueulé. Sa main qui me propose d’aller danser. Sa bouche dans mon cou. Ses mains sur mes hanches. OK. CALME. TOI. PUTAIN. DE MERDE. Y a eu évolution. Je repousse mes cheveux et me redresse. Je souris pour moi-même. Ok. C’est cool. Il doit toujours être con. Débile. Penser mal. Pour pleins de choses. Mais. Il progresse. Et ça c'est cool. Je me retourne, j’ouvre brutalement la porte. Je le dévisage un instant, puis je lève mon majeur bien droit vers lui. Il tire une tronche. Je me mets à sourire. Un sourire franc. Pas alcoolisé. Un vrai sourire.

Beh voilà quand tu veux, tu t’adaptes. J’suis contente d’être allée à la soirée hier soir.

Il était content d’être venu. J’étais contente qu’il soit venu. Je suis heureuse d’y être allée. Je referme la porte sur un sourire, j’pourrai pas tenir plus ok, là j’prends ma douche, on verra le reste après. Putain. Grosse brute, violeur, probablement tueur, dangereux, mais un putain de bon coup. Hm. C’est moi qui dit ça… Et j’ai l’air de quoi, hein ? Baka.




##   Mar 22 Mai 2018 - 16:18

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 25
Humeur : Qu'est-ce que ça peut te foutre ?

Elle répond de manière un peu mécanique mais elle rougit. GNNNH. Inspirer, inspirer. Inspirer c'est la clef. Elle lui dit qu'elle aussi a apprécié, elle lui autorise même à rester et... elle dit merci. OH. EUH. S'il dit "merci" aussi ça va pas paraître un peu beauf ?... DEPUIS QUAND il se pose la question OH ?! Mais il s'en fout. Il a l'impression que ses intestins sont en train de fondre et en plus... Il peut se doucher. Meilleure. Nouvelle. De la journée. :

-Ahah ouais je-... Merci aussi ? Je- 'fin. Voilà quoi. Je prendrais bien une douche. Après toi. HEIN.

C'était un peu fort ? NON. Okay comme tu veux. Elle rougit un peu plus et... s'enfuit ? Dans la salle de bains. Ça donne cette impression. Il n'y pense pas plus... Il reste immobile, au bout du lit. Il fixe tour à tour les vêtements éparpillés par terre... Il voit la robe qu'il a déchiré et il se sent con. Il aurait voulu la voir encore dans cette robe. Elle était bo- BELLE. Belle. AH PUTAIN DE BORDEL DE COUILLE D’ÉLÉPHANT ATROPHIÉE. Il a couché avec elle... Elle a couché avec lui... Comment c'est possible ? C'est à cause de l'alcool ?... Non ils étaient pas si bourré puisqu'ils se souviennent... C'était quoi alors ? C'était super, c'est pas la question mais... MAIS POURQUOI ?

Au moment où il se pose la question, elle rouvre la porte. Il se dit un instant qu'elle a dut oublier un truc mais elle lève lentement... son majeur. Eh ? Et elle sourit. EH ? En disant qu'il s'adapte et qu'elle est contente d'être allée à la soirée. EEEEEEEEH ?! Et elle referme la porte... Jérémy bloque. Longtemps. En fait, jusqu'à ce qu'il entende l'eau couler. Là, un petit sourire crispé naît sur ses lèvres. C'était Elwynn. Elwynn pas bourrée qui a réussi à lui sourire. Alors. Il a pas fait de connerie en vrai. Ahah. Il sourit franchement cette fois.

Il prend le temps de se calmer, pousse un soupir en levant la tête vers le plafond. Et puis soudain, plus réveillé que jamais, il se lève en remettant son slip. Il aimerait bien se rhabiller pour éviter qu'elle le voit comme ça mais. Mais elle l'a déjà vu hein. Et puis. Entièrement en plus. PUTAIN. Psht le souvenir ! Concentration. Il se trouve un peu con, au milieu de la pièce à rien foutre. Il aimerait faire un café, ou un truc qu'elle mange au matin mais il veut pas déranger son "chez elle". Alors il ramasse ses affaires, les plie... dépose la robe dans un triste état sur le lit qu'il a tenté de faire rapidement. Puis il se rappelle que....... Nicolas est à la maison. Oh. Merde. Il fouille les poches de sa veste, trouve son téléphone. Un seul sms du Loup Noir, très tard dans la nuit : "Je suppose que ta soirée se passe bien ;) ! Tu me raconteras demain hein ? Bonne nuit enfoiré.".................................. OH MERDE.

Il répond pas. Il a pas envie de répondre. Non. Nononononononon et non ! Il prend juste sa chemise et son pantalon, prêt à prendre le relais dans la douche. Et quand elle apparaît... Il sourit pour cacher le petit vent de panique. :

-Euh... J'peux t'emprunter une serviette ?





Cadeau:
 
##   Mar 22 Mai 2018 - 21:53

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Parle-moins fort pour voir ? Ah ouais c'est mieux.

Il m’a remercié lui aussi. Et accepte de prendre une douche. Ok. Cette situation est totalement normale et sous contrôle. Tout se passe très bien, c’est un truc que je sais gérer oui. Et puis ouais en fait j’décide de réagir et de lui balancer ce que je pense aha c’est vraiment une idée lumineuse. Il a juste l’air de bloquer quand je lui dis tout ça. Et quand j’referme la porte, j’entends rien. Je sais pas… Ce que ça a fait. Peut être qu’il va se casser le plus vite possible. Je me glisse dans la douche, et allume l’eau, que je monte rapidement. Presque à me brûler la peau.

Réveille-toi bouffonne. T’as vraiment cru que Jérémy allait être cool ? Je réfléchis un peu. Comment ça se fait qu’il ait été aussi sympa ? Hein ? Il est con, il fait que dire des conneries, il est méchant et cruel. Il sert à rien. J’vais sortir de la douche et il va m’insulter, il va s’foutre de ma gueule. Qu’il aille m’insulter de pute devant tout le monde parce que j’ai couché avec lui j’m’en fou. J’ai juste pas envie qu’il se foute de moi à cause de mon corps nul. Il saura jamais que ça peut me faire du mal bien sûr, mais j’ai pas envie. Ok. Ok. On repense à ce qu’il s’est passé. En détails. Allez. Courage. Et alors que je me passe de l’eau dans les cheveux…

J’me rappelle ses rires. Ses gentilles remarques. Sincères en plus. J’me rappelle notre cavale dans la nuit, bourrés mais joueurs. J’me souviens qu’il m’a souris, sincèrement. Putain il était vraiment mi- ta gueule. Il m’a embrassé comme s’il en avait vraiment envie. Genre, c’était une fin en soi. On a couché ensemble. Et il a eu l’air d’aimer. Il me l’a dit. Il m’a pas insultée ce matin. Ok. J’vais me calmer. Peut être… Ok, ok. Vous êtes prêts ? J’vais le dire. Peut être que je me suis trompée sur Jérémy Bonnet OK CA VA TOUT LE MONDE SE CALME ON S’ASSOIT ET ON ARRETE LES CONNERIES. J’avoue peut être j’me suis trompée. Qu’on s’est trompé. Eh. Il a quand même couché avec une putain de rousse. Sheh. Brah. Kesskispass. Ok j’vais arrêter ça. On reprend ses esprits. Je serai normale tant qu’il sera normal. J’suis pas sympa. Mais j’suis pas méchante. Et j’veux pas nuire. Ok. Allez.

Je sors de la douche, me sèche rapidement. J’enfile une brassière, mon t-shirt noir, et un jean simple. Je secoue mes cheveux, les tresse rapidement sur le côté en un truc approximatif, juste le temps que ça sèche. J’ouvre la porte, et Jérémy est prêt à prendre sa douche. Il sourit. Il est pas bourré. Il sourit. C’est la première fois que je le vois sourire en vrai, de façon générale. C’est la première fois que ce sourire est pour moi. Je me fige quelques secondes, l’air réellement saisie. Et puis j’me reprends comme si rien s’était passé. Mais je lui souris moi aussi. Rapidement. Mais un vrai sourire.

Ouais, elles sont dans le tiroir du bas, prends-en une grande.

Ok. C’était. Naturel. Non pas du tout putain. En tout cas, mon sourire l’est déjà plus, parce que haha on dirait un ange quand il sourit comme ça, et ça m’donne beaucoup trop envie de le prendre dans mes bras. Allez hein va prendre ta douche. Il rentre dans la salle de bains. Il a fait le lit. Il a rangé nos vêtements. Il a posé ma robe en lambeau sur mon lit. Tant pis, j’en ai une autre, et au pire j’irai en acheter une dans le genre avec Ariana. Non mais il a genre tout bien rangé. Je peux pas m’empêcher de rire toute seule dans ma chambre, je ris parce que j’suis touchée. Ok. J’me suis clairement trompée. Et pour une fois, j’suis vraiment contente d’avoir eu tort. Bon il est con, cruel. Mais. Il est pas siii méchant que ça. Eh. J’ai peut être trouvé quelqu’un qui m’ressemble un peu.




##   Mar 22 Mai 2018 - 22:26

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 172
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 25
Humeur : Qu'est-ce que ça peut te foutre ?

Quand elle sort de la salle de bains, ça ne dure qu'une seconde, peut-être même moins, mais c'est juste assez pour mettre une grosse claque à Jérémy. Bon retour à la réalité connard, tu ne souris pas ici connard. Son visage se ferme, plus par réflexe que par réelle envie, sans une seule seconde d'hésitation, sans aucun passage par la surprise. Juste sourire et d'un coup, plus rien. Elle lui indique l'endroit, y va et va dans  la salle de bains, la tête basse pour éviter de la regarder. Une fois la porte refermée, il prend une grande inspiration… Il a l'impression d'avoir de nouveau cinq ans, son père qui s'horrifie de voir son petit garçon sourire, qui peut se montrer violent dès qu'il reconnaît les traits de sa femme morte sur son enfant. Jérémy s'en souvient à peine, il n'est même pas sûr que c'est pour cela qu'il a arrêté de sourire… En fait, à partir de cette époque de sa vie, plein de raisons sont apparues pour qu'il arrête ; la douleur de son père, le rire et le coup des autres,... le simple fait qu'il n'y avait plus personne dans son monde pour le faire sourire. Il passe une main sur ses lèvres, mâchoire contractées. Il fallait éviter.

Il passa rapidement sous la douche, attendant que l'eau se réchauffe suffisamment avant de se glisser dessous. Il aurait voulu se laver correctement, mais il se sentait fébrile. Il avait peur de sourire à Elwynn, pas le sourire qu'il faisait d'habitude, mais le vrai, celui qu'il n'avait pas fait depuis un moment. C'était le sourire qui faisait mal, à lui et à ceux qu'il aimait. Jérémy mord sa lèvre, à s'en faire mal. Faudrait qu'il arrête ça aussi. Il coupe l'eau, prend une inspiration. Il avait beaucoup de choses à faire aujourd'hui donc. A commencer par : sortir d'ici. ...Non pas la douche, la piaule d'Elwynn. Tss.

Il se sèche, remet ses vêtements d'hier -ce qu'il ne supporte pas. Il garde sa cravate dans sa poche, sa chemise est à demi-ouverte mais sa veste le couvre bien. Ses cheveux… il regarde un instant la mèche encore un peu humide, pendouillant mollement. Il hésite… puis passe négligemment une main dedans en ouvrant la porte de l'autre pour les plaquer en arrière. :

-Je dois vraiment rentrer, avant que Williams ne le fasse.

Il ose toujours pas planter son regard dans le sien. Il sait que s'il le fait, sa raison va vaciller, mais avant de faire quoi que ce soit, il préférerait comprendre ce qu'il se passe réellement… Il sait qu'il doit quand même parler, dire un truc quoi parce que… oui bon… il a pas envie… de gâcher ça… non plus… Il se retourne devant la porte. :

-J-J'te dis à plus ?

Et là il lève les yeux. Il fixe ses yeux verts. A un moment de silence. A un sourire très bref qu'il ne peut retenir avant d'ouvrir la porte et de sortir, incapable d'ajouter quoi que ce soit.





Cadeau:
 
##   Mar 22 Mai 2018 - 23:16

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 438
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 21
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Parle-moins fort pour voir ? Ah ouais c'est mieux.

Pendant qu’il prend sa douche, je vais ouvrir un peu la fenêtre, et je vais allumer ma bouilloire. Thé pour moi… Et ce que voudra Jérémy. Je fais chauffer l’eau. Je me tourne vers ma robe, je soupire un peu… Ah, décidément faut que j’arrête de boire et de me laisser aller OH LE FLASHBACK ON A DIT TA GUEULE. Je la plie et la range dans mon armoire, on verra plus tard. Et puis j’me dis que Jérémy a pas d’affaires de rechanges. On est con putain on est con. J’allais dire « il » mais… Ouaaais je oui moi aussi allez c’est bon j’t’entends rire enculé putain.

Je cherche dans mes grands t-shirts larges. Hm c’est compliqué parce que la carrure de Jérémy permet pas grand-chose. Je sors le plus large que j’ai et le jette sur le lit. Ok, au pire j’peux lui proposer… Pourquoi j’suis aussi sympa putain… Faut que j’arrête… Mais… Mfhneehe. L’eau s’arrête de couler, et rapidement, il sort de la douche, alors que je termine de remplir les tasses d’eau bouillante. Il est tout habillé, il aura pas nécessairement besoin du t-shirt alors… Il me dit directement qu’il doit rentrer, avant qu’Aaron soit de retour. Oh. Ok. C’est normal. Je ne dis rien, du coup, je regarde juste la tasse que j’avais préparé pour lui, et j’dis rien. Parce que… J’veux pas le faire chier, parce qu’en plus j’ai pas envie qu’il croit que j’veux qu’il reste, je VEUX PAS qu’il reste, juste, être… Euh sympa ? Hospitalière c’est bien ce mot.

Je le regarde aller vers la porte, ses yeux évitant les miens. J’peux comprendre qu’il assume pas. Déjà c’est un connard et puis j’suis pas cool non plus normalement. Ehe. De mon coté ça va, ça me dérange pas de me dire que j’ai couché avec lui. Ewhé. Mais quand il me dit, en hésitant un peu, qu’il me dit à plus tard, et…

Ses yeux bordel de merde. Ce silence que je remarque même pas directement. Il sourit. Genre, il est content. J’ai à peine le temps de m’en rendre compte, d’avoir envie de lui répondre, d’avoir envie de lui parler, de faire un point au moins, qu’il ouvre la porte et qu’il sort. OOOOOOOOOH TU VAS OU COMME CA P’TIT CON.

Jérém’…

Je m’approche de la porte rapidement, arrive dans l’encadrement. Je m’arrête il est pas loin.

Jérémy attends !

Il s’arrête. J’attends pas qu’il se retourne, je lance d’une voix claire et certaine, un peu narquoise quand même.

Tu me dois une robe. Et euh…

EH OUAIS MAINTENANT TU VAS DIRE QUOI CONNASSE. Ma voix est un peu moins certaine du coup, mais sincère. Je dessine un sourire avec mes doigts autour de ma douche, qui se met à sourire elle aussi.

Et t’es super mignon quand tu souris comme ça. Avec tes cheveux pas coiffés. Sale blond.

Il est trop loin pour que je lui envoie un coup. Parce que putain pourquoi j’dis ça moi aled... Parce que c’est vrai ALLEZ TA GUEULE. C'est vrai. Voilà. Mon sourire n’est pas immense, mais juste un peu amusé, et pas du tout agressif. Pourtant je hoche la tête vers lui.

Allez file. Salut Jérém’.

Je me retourne, et je ferme la porte. Je m’y adosse. Et là j’suis une adolescente. Je me mords les lèvres, passe mes mains dans mes cheveux humides. Et j’éclate de rire. WHAT. THE FUCK. Terrae c’est vraiment l’endroit le plus chelou du monde. Mais ok. Ok. On part sur ça. Après tout j’ai couché avec bien pire, j’suis pas spécialement dégoutée. Faut que je reste consciente que c’est un connard mais que ça va. Un peu. Parfois. Pour une fois, je suis contente de ma soirée, de ma nuit, et d’avoir su parlé avec Jérémy-du-con. C'est pas bien compliqué d'avoir une relation un peu plus saine avec lui qu'avec tous ceux d'avant. Allez. J'suis contente.




##   
Contenu sponsorisé

 

The Death of the Bachelor [avec Elwynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bar.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4