Partagez | 
Présentation de Chrys Suede
##   Mer 14 Mar 2018 - 20:56

Personnage ~
► Âge : 16 ans
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 15
Date d'inscription : 14/03/2018
Age : 25
Humeur : La nuit je mens.

Carte d'identité.

Prénom : Chrys
Nom : Suede
Âge : 16 ans (né le 7 octobre 2001)
Affinité et pouvoir : Air Solaire - Guérisseur






Apparence.

Il entre dans "sa" chambre, s'assoit devant une coiffeuse ornée d'un miroir. Il amène ses doigts blancs à son visage blanc, ses cheveux si blonds qu'ils paraissent argentés tombant devant la seule touche de couleurs de son visage : des yeux bleus foncés, si foncés qu'on lui demande parfois s'ils n'ont pas des reflets violets. Il pousse un soupir, amène l'écharpe qu'il porte constament à son nez fin. Il fait glisser la laine sur ses lèvres, texture qui le rassure. Roda vient poser sa tête sur son genou, balançant sa queue. Il carresse la fourrure blanche, derrière une oreille. Il sait qu'elle attend sa balade. Il se lève, met une veste et va dehors, dans le froid de l'hiver.

Son physique n'est pas banal, mais pour le reste, Chrys se dit qu'il est normal. Il n'a aucun problème de santé, il marche convenablement... Quand il court pour promener sa chienne, il lève les genoux pour avoir une belle foulée. Un garçon en pleine santé... Normal. Creux. Il souffle sur le bout de ses doigts qui dépassent de ses mitaines. Il a toujours froid aux mains... Il attrape le bord de son écharpe et souffle. Roda sautille dans la neige, semblant vouloir attraper les gros flocons qui tombent du ciel. Chrys sourit.

Il rentre dans "sa" maison, accroche sa veste bleue au porte-manteau. Ca lui va bien, le bleu. C'est ce qu'on lui dit souvent. Il ne sait pas si on le lui dit pour lui faire plaisir ou si c'est une vérité. Ca n'a pas vraiment d'importance, tant qu'il est habillé, non ?... Roda attend sagement qu'il essuie ses pattes avec une serviette pour qu'elle puisse entrer. Elle entre en chahutant légérement, manquant de percuter une femme sortant de la cuisine. Mais il n'a pas faim. Il remonte dans "sa" chambre pour faire sagement ses devoirs... et regarder la photo d'un jeune homme qui lui ressemble beaucoup, assis dans un fauteuil roulant.



Caractère.

Patient... On lui dit souvent qu'il est patient. Et responsable, pour un garçon de son âge. Ca lui fait doucement hausser les épaules. Patient et responsable ? Peut-être qu'il l'était effectivement. Il avait du, après tout. Discret aussi. Il parle rarement très fort, a du mal à se faire entendre dans un groupe... Bien sûr qu'il peut parler plus fort. Bien sûr qu'il s'avancera pour faire entendre sa voix. Il ne se laisse pas faire non plus. S'il a quelque chose à dire, il le fera. Surtout si c'est quelque chose d'important pour lui. Mais il ne se fait pas plus remarquer que ça... C'est peut-être pour ça qu'il n'a pas d'amis. Il se fond dans le décor. Entre en classe, sort de classe. Il n'a pas d'activité extra-scolaire. Il ne s'occupe que de Roda. Il n'a rien d'autre. Il ne fait pas exprès de faire planer cette aura de mystère, comme ça, autour de lui... Il n'a juste aucun intérêt à parler de lui aux autres qui parlent très bien d'eux. Ca doit les ennuyer...

Chrys pose son crayon, ayant fini ses devoirs. Il s'allonge dans "son" lit au-dessus duquel sont accrochés des dizaines d'ailes de papillons qu'il a trouvé, au sol, lors de ses nombreuses balades avec Roda, dans les bois. Il les regarde, songeant que voler, c'est vraiment la chose la plus magique qui puisse être possible de faire sur Terre. Il rêve, comme ça, longtemps... Avant de se dire qu'il est temps d'aller se préparer pour aller au lit. Dans "son" armoire, tout est bien plié, tout bien nettoyé. Il a un certain contrôle de ce qui l'entoure... Il a peur des choses qui lui échappent. Ca l'angoisse...



Goûts.

Rien. Enfin... Disons qu'il y a bien peu de choses qu'il adore vraiment. Il aime les papillons. Il aime Roda. Il aime recevoir des lettres. C'est tout. Il n'a pas de plat préféré ; manger, c'est subvenir à un besoin pour lui. Il n'a pas de couleur préférée ; toutes les couleurs ont leur petit truc en plus qui fait qu'on les apprécie. Il n'a pas de livre, de film, de série préférés. Pas de fleur ou d'odeur particulière. Même parmi les papillons, il n'en a pas un qui l'attire plus qu'un autre.

De même pour ce qu'il déteste... Il apprécie peu les remarques méchantes ou la violence... Mais comme tout le monde non ? A quoi ça peut bien servir... se taper dessus pour avoir mal ?... S'insulter gratuitement pour la gloire du juste ? Chrys évite toutes ces situations, répond aux moqueries par un immense silence avant de s'éloigner, comme s'il n'avait rien entendu, surprenant souvent ses détracteurs ainsi. Chrys n'est pas animé par les joies simples d'obtenir des choses qu'il pourrait apprécier comme par le dégoût que pourraient lui inspirer d'autre. Il est juste... là.



Histoire.

Il a grandi dans la campagne française, dans une maison avec son père, sa mère et son grand frère Lag. Ils s'amusaient bien, tous les quatre. En y repensant, Chrys se sent comme le gardien de ces souvenirs bénis. Chrys soupire. :

-Puisque vous semblez vous ennuyez Monsieur Suede, vous allez nous faire le plaisir de partager la poésie que vous avez choisi d'étudier.

De légers rires traversent la salle. Chrys se lève, obéit à la professeure sans ciller, faisant taire tout le monde. Ses doigts attrapent la feuille sur la table, il la rapproche de ses yeux avant de lire d'une voix claire, en articulant correctement. :

-J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.
Un gros meuble à tiroirs encombré de bilans,
De vers, de billets doux, de procès, de romances,
Avec de lourds cheveux roulés dans des quittances,
Cache moins de secrets que mon triste cerveau.


Chrys fait une pause, bat des paupières. Oui. Il avait bel et bien été le Gardien des souvenirs de sa famille. Il l'était toujours d'ailleurs... Il était le seul vivant, après tout. Il avait 14 ans quand c'est arrivé, Lag tout juste 18. Ils ont eu un accident de voiture. Leurs parents étaient morts, il avait survécu... et il était entier. Lag, lui, a fini paraplégique... et amnésique. Combien de fois Chrys lui avait raconté leur enfance dans cette petite maison de campagne ?

-C'est une pyramide, un immense caveau,
Qui contient plus de morts que la fosse commune.
- Je suis un cimetière abhorré de la lune,
Où comme des remords se traînent de longs vers
Qui s'acharnent toujours sur mes morts les plus chers.


Ils avaient du déménager en ville... Lag, dans son état, devait tout de même subvenir aux besoins de son petit frère. Il aurait pu aller dans une famille d'accueil, à cette époque, mais il avait déjà perdu ses parents, il ne voulait pas perdre ce qu'il lui restait de famille... et Lag l'avait compris. En ville donc, où se trouvait une amie de la famille qui venait parfois les aider quand elle avait le temps... Lag recevait des aides à cause de ses différents handicaps, en plus de Roda, une chienne éduquée pour répondre à ses besoins. Il y avait la Pension des Orphelins ainsi que ses bourses puisqu'il restait mobile. Ils ne manquaient de rien, même s'ils ne pouvaient se permettre des folies, ils avaient un toit, des vêtements et de la nourriture... Mais bientôt, Chrys dut faire quelque chose. En plus de ses devoirs, il dut s'occuper du ménage, de la cuisine, tout ce qu'il pouvait faire pour au moins soulager son frère un minimum... Quitte à l'ignorer quand il le sermonnait pour avoir mis le bordel dans la cuisine. C'était de bons souvenirs aussi. :

-Je suis un vieux boudoir plein de roses fanées,
Où gît tout un fouillis de modes surannées,
Où les pastels plaintifs et les pâles Boucher,
Seuls, respirent l'odeur d'un flacon débouché.


Et puis, un jour, Lag revint d'un de ses cours de dessins avec Alice. La belle et douce Alice. Chrys l'aimait beaucoup, comme une soeur. Elle venait de la campagne aussi, lui racontait les histoires de ses parents, de leur cabane dans les bois. Elle sentait bon ces souvenirs de nature et de chaleur, celui des crayons de couleurs qu'elle taillait et des petits plats qu'elle lui apprenait à faire. Elle ne le traîtait pas tout à fait comme un enfant ; elle lui expliquait clairement et lui faisait confiance pour le refaire, comme un grand... Ils étaient beaux ensemble, Lag et Alice... Ils allaient s'aimer pour la vie et Chrys serait tonton et ils allaient pouvoir reconstruire leur famille... C'était un bon souvenir aussi.

Et puis, un jour, Lag a pris un camion de plein fouet... et il est mort lui aussi. Chrys serre les dents. Non. Lag n'est pas mort... Pas tout de suite. Il était dans le coma, deuxième trauma pour son cerveau déjà bien abîmé par l'accident... Ils attendirent longuement... Sans résultat... Ils décidèrent de le débrancher. Non, Lag n'est pas mort. Il a été tué. .....C'était... un souvenir. Chrys inspire profondément. :

-Rien n'égale en longueur les boiteuses journées,
Quand sous les lourds flocons des neigeuses années
L'ennui, fruit de la morne incuriosité,
Prend les proportions de l'immortalité.


Alice est partie. L'amie qui a aidé Lag et Chrys ne pouvait pas l'accueillir. Il s'est retrouvé seul. Enfin non. Dans une famille d'accueil, du coup. Une famille gentille, pas dérangeante. Bien quoi. Il a repris les cours, il a repris la vie. Sans Lag, sans Alice. Sans plus personne qu'il ne reconnaissait autour de lui, sinon Roda, la chienne qui aidait Lag. Il avait pleuré en entendant l'électro-cardiogramme plat de son frère... et il a pleuré une nouvelle fois, quelques mois plus tard, assis sur son lit, à se rendre compte qu'il n'attendait plus rien de la vie. Certes il n'était pas maltraîté, certes on prenait soin de lui et il n'avait plus à courir pour faire ses devoirs, nettoyer la maison, sortir Roda, mais plus rien ne le rendait heureux aussi.

Il recevait des lettres d'Alice. Alice qui lui disait qu'elle était dans un établissement spécial à Tokyo, et qu'elle était heureuse, et qu'elle avait des amis. Il était heureux pour elle bien sûr, après tout ce qu'il s'est passé, c'était une très bonne chose qu'elle puisse animer sa vie... C'était très bien... Chrys baisse la tête sur son poème, sa main tremble un peu mais son noeud à l'estomac ne fait pas faiblir sa voix. :

-- Désormais tu n'es plus, ô matière vivante !
Qu'un granit entouré d'une vague épouvante,
Assoupi dans le fond d'un Saharah brumeux ;
Un vieux sphinx ignoré du monde insoucieux,
Oublié sur la carte, et dont l'humeur farouche
Ne chante qu'aux rayons du soleil qui se couche.


Chrys pose sa feuille sur la table. Il y a un silence dans la salle. :

-Charles Baudelaire.

Et il s'assoit. La professeure met un temps pour retrouver ses esprits...

Quand la sonnerie retentit, les élèves se réunissent par groupe. Chrys, lui, se lève et quitte la salle sans un regard en arrière. Il doit rentrer, sortir Roda, faire ses devoirs,... se faire continuellement ballotté par son quotidien. A la sortie de l'établissement, une silhouette encapuchonnée semble l'avoir attendu puisqu'elle s'approche dès qu'il a passé les grilles. Une petite femme qui pourrait paraître comme quelqu'un de louche au premier abord... qui a une voix de miel et un sourire enchanteur. :

-Bonjour Chrys. Je viens te parler d'un endroit qui s'appelle Terrae.

Un endroit particulier pour les gens particuliers. Chrys hausse les épaules... Oui ou non. Après tout, qu'importait le lieu, ce serait partout la même chose... peut-être.


Entretien chez le psy.

Chrys n'est pas un enfant dépressif, il se tient juste énormément aux faits, ce qui lui permet d'être peu optimiste de manière générale, de son point-de-vue. Il a tendance à être un peu trop franc, souvent cynique, mais il aime partager et il est confiant.




Codes du règlement.


_______________________________________

À propos de vous...

Vous êtes...? ^o^ : Oui.
Comment avez-vous découvert le forum ? : En allumant mon ordinateur.
Votre avis dessus ? : Du fromage. Pour gratiner.





Dernière édition par Chrys Suede le Jeu 15 Mar 2018 - 22:29, édité 1 fois
##   Mer 14 Mar 2018 - 21:12

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2284
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Bienvenue :D 
(Y a une ribambelle de nouveaux ou quoi?!)
En tout cas j'ai adoré ton perso :) Amuses toi bien parmi nous


##   Mer 14 Mar 2018 - 21:18

Personnage ~
► Âge : 19 ans
► Doubles-comptes ? : Elwynn Evrard
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 523
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 20
Emploi/loisirs : Créer des activités artistiques pour les petits ♥
Humeur : Y'a un village là-bas, on dirait la mer.

Si tu savais à quel point je suis heureuse.

Parfait. Tout parfait. <3 J'vais tomber amoureuse de c'perso



Moonshine:
 
##   Jeu 15 Mar 2018 - 19:16

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 160
Date d'inscription : 22/09/2017
Age : 28
Humeur : ....

Bienvenue !
J'aime beaucoup ton style d'écriture et la manière dont tu as faites ton histoire :D
Bonne chance pour ta validation et amuse toi bien \o



Merci pour ce magnifique cadeau Ronron ♥️

Spoiler:
 

##   Dim 18 Mar 2018 - 14:28

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2370
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Faire ce que je veux o/
Humeur : EXCELLENTE !

Je m'excuuuuse pour le temps que ça a pris ! Maiiiis c'est bon ! Le grand jour est enfin arrivé !

Tout est bon et parfait pour la validation ; le caractère colle et l'histoire répond parfaitement aux attentes !

Je te souhaite donc officiellement la bienvenue ici, à Terrae ! :D

Amuse-toi bien avec ce nouveau personnage, j'espère que tu prendras autant de plaisir à le jouer qu'avec les autres ! ♥️




##   
Contenu sponsorisé

 

Présentation de Chrys Suede

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Passons du temps tous ensemble !
 :: Présentations. :: Présentations validées.