Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Laisses moi une place sous ton ciel (PV Tahia)
#   Mer 21 Mar 2018 - 9:12

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1944
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Deux semaines. Non trois. Oh si peut être deux. Il ne sait plus. Il s'en moque. Les journées sont les mêmes de toute manière. Longues, ennuyeuses. Fades. Ou bien était ce lui qui été fade? Surement, c'est surement ça. Il aura beau essayé de s'isoler ou de se mélanger aux autres, rien n'y fait. Pourtant c'est un spécialiste. Le Master sait parfaitement camoufler ses sentiments derrière un masque. Jouer aux idiots, c'est ce qu'il sait faire de mieux. Malgré tout, même pour un Master, il peut ressentir ce Vide. Différent du passé, mais tout aussi douloureux.

Aujourd'hui encore est un jour sans mission, sans moyen d'évasion. D'ailleurs, l'évasion, il a l'impression de ne faire que ça tous les jours. Si les deux premiers jours étaient passables, le reste l'est moins. A chaque sortie de sa chambre, à chaque pas dans les couloirs, il garde un œil sur ce qui l'entoure. Les voix basses jugeant ses précédentes actions ne l'affectaient plus. Ce n'est que secondaire. Pour l'instant, c'est surtout ne pas LA croiser. Les réunions Master sont de plus en plus compliquées. Si jusqu'ici il a évité tous contact avec Mitsu, ce fut les regards accusateurs que lui lancer Aaron qui l'agacer.
Au moins, la téléportation reste sa meilleure solution. Lâche.

Etant seul près d'un petit ruisseau, le jeune homme avait décidé de dépenser ce trop plein d'énergie. Il avait besoin de bouger, de frapper. D'évacuer.
Torse nu, cela faisait trois heures qu'il était sous le soleil intensif à frapper les troncs d'arbres. Depuis l'incendie, la forêt retrouvait peu à peu un aspect correct, aidé par les Terres de Terrae.
Mais ce n'est jamais assez. Il faut du temps, comme à beaucoup de choses actuellement.
Usant de quelques techniques pour améliorer ses pouvoirs, le jeune homme resta déterminé. Rien ne pourrait l'interpellé. Il est concentré, ailleurs. Son esprit vif, il travaille son corps et son mental.
Et finalement, il finit par se fatigué. Usé par cet entrainement plus intensif que d'habitude, mais aussi lassé que son esprit ne se soulage pas.

Depuis quelques minutes, il se laisse flotté. Enfin du moins, il est allongé toujours torse nu, dans ce petit ruisseau, sentant les galets frais lui caresser le dos. Respirant à plein poumons, la cage thoracique ayant du mal à se soulever sous l'effort, il s'abandonne.  
Bras tendus, fixant le ciel, le Master laissa son esprit vagabonder. Il ne savait plus où donner de la tête. Il ne savait plus comment s'y prendre ni comment résoudre cet égo qui s'acharne.
Complétement paumé.


#   Dim 25 Mar 2018 - 23:59

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Les jours avaient continué à défiler, les uns après les autres et se ressemblaient presque tous. Les choses avaient commencé à se calmer un peu plus à Terrae, la plupart des lieux était maintenant remis à neuf et ce qui les avait par le passé abîmé n'était à présent qu'un souvenir que seuls ceux qui étaient présents avaient encore en mémoire. Et pourtant, malgré les bonnes nouvelles que cela apportait pour l'institut, une petite âme ne parvenait pas à trouver de réjouissance là dedans. C'était en tout cas ce qui venait à l'esprit de Tahia alors qu'elle fixait depuis un moment le plafond de sa chambre, allongée sur son lit. Elle ne parvenait toujours pas à enlever ce sentiment d'inutilité qu'elle avait ressenti depuis l'épisode de la forêt. Sans parler des quelques nuits où elle dormait à peine, son esprit hanté par quelques cauchemars où elle voyait l'un de ses camarades y laisser la vie sous ses yeux impuissants. Dans ces moments là, la jeune femme quittait sa chambre et filait à l'infirmerie où elle passait quelques heures à trouver quelque chose pour se changer les idées, avant de retourner chez elle, quand elle ne s'endormait pas sur le bureau. Cela n'était heureusement pas fréquent mais suffisant pour que n'importe qui remarque la mine fatiguée de la brune.

Du moins, les choses s'étaient un peu calmées lorsque l'Air avait croisé le jeune Zanilis et dire qu'elle n'avait pas eu un petit coup de cœur pour le jeune Novice aurait été mentir. Elle l'avait trouvé adorable et d'une certaine manière innocent, ce qui n'avait en rien arrangé le fait qu'elle ressente de la sympathie pour lui. Quelque chose chez le jeune homme n'avait pas manqué de lui rappeler un peu ce qu'elle avait été par le passé et si elle en avait ressenti une pointe de nostalgie et de tristesse, Tahia avait malgré tout trouvé cela étrangement agréable et apaisant. Aussi, il n'était pas rare que la jeune femme croise à nouveau le plus jeune et si elle gardait par moment quelques distances, il lui arrivait de temps à autre de le surveiller de loin. C'était surement stupide de sa part mais oui, elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver l'envie de surveiller de temps à autre. La brune ne put s'empêcher de sourire à cette pensée, ayant l'impression d'agir comme elle le faisait avec les enfants plus jeunes qu'elle lorsqu'elle était à l'orphelinat et au centre, tenant un peu un rôle de grande sœur, parfois de gardienne quand certains le voulaient. Elle n'avait pas eu l'impression de tenir ce rôle depuis qu'elle se trouvait à Terrae, du moins, plus depuis le jeune Aaron Eran et s'en était presque déstabilisant.

Soupirant, Tahia se redressa en secouant la tête. Ce n'était pas le moment de refaire jaillir de vieux souvenirs, il fallait qu'elle trouve quelque chose à faire. Elle avait déjà été à l'infirmerie aujourd'hui, l'hôpital n'avait plus autant de monde depuis ces derniers jours donc inutile de s'y rendre à nouveau et elle n'avait pas particulièrement envie de rester dans l'institut. Rester entre ces quatre murs n'allaient pas l'aider à calmer ses pensées, il fallait qu'elle sorte, qu'elle profite de l'extérieur et remette un peu les choses en place. Il ne lui fallut pas longtemps pour descendre les étages et encore moins de temps pour sortir de l'institut, ses pas la guidant en direction du village. Peut être qu'aller y faire un tour lui changerait les idées. Passant à côté de l'arène, la Guérisseuse ne put s'empêcher de penser à un certain Master aux cheveux roux, se demandant si à l'occasion elle ne pourrait pas demander à y retourner s'entrainer. Certes, la première tentative s'était tout sauf terminée sur une note positive mais cela avait permis à la brune de se libérer du lourd carcan qu'avaient été les conséquences de son Etoilisation. Et cela lui avait donné envie d'apprendre un peu plus sur son pouvoir, quelque chose que l'arène pourrait sans doute lui apprendre à nouveau.

Arrivée à l'entrée du village, la jeune femme n'arrêta pas pour autant sa marche, un endroit bien précis se dessinait dans son esprit, un lieu qu'elle avait évité ces dernières semaines et ne souhaitait pas revoir tout de suite. Et pourtant, après encore une dizaine de minutes de marche, elle finit enfin par s'arrêter, son regard se posant sur les arbres qui composaient l'orée de la forêt. Si ces derniers étaient intacts, ils ne cachaient pas pour autant ceux qui avaient été touchés durant l'incendie. A nouveau, Tahia reprit sa marche, empruntant le petit chemin entre les arbres, lui permettant ainsi de remarquer avec soulagement que les arbres se reformaient peu à peu, rendant à la forêt son ancien aspect. Elle allait continuer son chemin vers l'intérieur de la forêt lorsque la brune crut remarquer un léger changement dans l'air. En direction du lac. Laissant la curiosité prendre le pas sur le reste, la brune se dirigea vers la source de cette agitation. Si au départ, elle ne vit rien, quelque chose finit par attirer son regard sous la forme d'une silhouette couchée sur le sol. Une silhouette plus que familière à mesure qu'elle s'approchait, d'ailleurs. Aussi, après encore quelques pas, l'Air finit par se pencher au dessus de la personne couchée.

"Bonjour Belle au Bois Dormant. Je ne crois pas que ça soit l'endroit idéal pour ça."

Un petit sourire apparut sur les lèvres de la brune alors qu'elle observa un moment Ys, se demandant ce que le Master faisait ici. Du moins, elle en eut une petite idée lorsqu'elle fixa les arbres non loin d'eux et remarqua des traces de coups sur quelques uns d'entre eux. Reposant son regard sur le jeune homme, elle reprit tout aussi calmement.

"La forêt doit se reconstruire, Ys, et je ne suis pas sûre que frapper contre de pauvres arbres innocents va l'aider à aller mieux."



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
#   Lun 26 Mar 2018 - 22:08

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1944
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Le Master ne saurait dire depuis combien de temps il se trouvait ici, ni même de l'heure qu'il devait être. Après tout, ça n'avait pas tant d'importance que ça. C'était comme si le temps s'était suspendue. Perdu dans ses pensées, allongé dans ce petit ruisseau, Ys se laissa guider par le bruit du remue, l'agitation du feuillage dans les arbres, et tout doucement il se laissa bercer, quittant ce monde. 
Dans son sommeil, il était toujours étendu dans ce ruisseau. Une agréable chaleur traversait tout son être et doucement, perdu dans cette immensité au dessus de lui, son regard se posa sur sa droite et il l'aperçut. Elle lui souriait, allongée à ses côtés, l'eau glissa dans sa chevelure d'argent. 
Il lui rendit le sourire. Il était bien, il était avec elle comme si n'était arrivé, comme si rien ne pouvait les atteindre. Quel doux rêve... Combien il aurait aimé pouvoir rester figé dans ce temps, quitte à en perdre la raison. Plus rien ne comptait mise à part elle, son sourire et ses yeux qui pétillaient. 
Malheureusement une voix résonna dans les airs, le sortant de son rêve. Une voix très proche. Ouvrant grand les yeux devant lui, ce fut le visage de Tahia qui se tenait suspendu au dessus de lui. Prenant une profonde inspiration suite à ce réveil brutal, il sentit son thorax lui brûlait comme si l'on venait de lui planter plusieurs coups de couteaux. Pourquoi faut il que la réalité le rappelle? 


Rassemblant ses esprits, il comprit seulement la suite de ses paroles. Tout comme elle, il la suivit du regard pour le poser sur les arbres. Ouais, il y a était dur. Refermant la bouche restée légèrement entrouverte, son attention revint sur son amie tandis que cette dernière le réprimandait gentiment. Sur le coup, il trouva Tahia bizarre. Puis il pensa que peut être il devrait se redresser, sortir de cette fourberie dans lequel il avait aimé s'y plonger. 
Se redressant sur ses avants bras, il continua de fixer Tahia, les sourcils légèrement froncés, sentant des gouttes d'eau coulaient le long de ses cheveux dans la nuque.


"Tahia? Qu'est ce que tu fais là?"

Il se tenait assez proche d'elle maintenant qu'il s'était redressé. Mais depuis leur combat dans l’arène, c'était un détail pour lequel il n'y faisait plus attention. Et si après tout un poing en pleine face ne lui ferait pas du bien? 
Tandis qu'il la questionne, un arbre s'écroule suite aux blessures infligées (Rip Nath héhé). 
Sa chute réveille des oiseaux en plein vol. Choqué, Ys fixe le tronc au sol, reste un instant silencieux, et affiche à son amie une mine innocente.

"Il y a des sélections même dans la nature."

C'est pas une excuse très valable, mais c'est bien la vérité. Jugeant qu'il était mieux de se lever, ne désirant plus d'être vue de haut et trouvant cette posture gênante, surement parce qu'il avait été surpris dans un état de faiblesse, le Tonnerre se leva prenant soin de ne pas cogner la miss. Passant une main dans ses cheveux, les plaquant en arrière, il se dirigea vers la berge tout en reprenant la conversation.

"Tu n'as pas répondu à mes messages. Est ce que tout va bien?"


Fit il tandis qu'il se servit de sa serviette d'entrainement pour se sécher le dos. Tant puis pour le pantalon, le soleil se chargera du reste. 


#   Lun 26 Mar 2018 - 23:39

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Il semblait perdu, presque déstabilisé, comme si elle l'avait réveillé d'un rêve qu'il ne voulait pas quitter, bien que cela disparut au bout de quelques instants. Si Tahia n'en laissa rien paraître, une petite pointe d'interrogation et d'inquiétude venait de se loger quelque part dans son esprit, se demandant ce qu'il pouvait bien se passer pour qu'elle voit Ys ainsi, lui d'habitude si souriant, de bonne humeur et trouvant une petite pique à lui lancer. Et pourtant, la jeune femme se sentait aussi soulagée de le voir en meilleure forme, surtout depuis...depuis les évènements de la forêt. Ayant été inconsciente et plutôt sonnée lorsque le Morphe les avait attaqué, plusieurs évènements lui avaient échappé et c'est lorsqu'elle avait repris ses esprits et aidait les renforts qu'elle avait vu l'étendue des dégâts. La forêt avait été ravagée, de nombreuses personnes étaient au sol, blessées et inconscientes, tandis que d'autres luttaient pour ne pas perdre aussi connaissance. Un spectacle qui avait bien malgré lui marqué l'esprit de la Guérisseuse alors qu'une pointe de panique et de culpabilité avait jailli au fond d'elle. Aider au rapatriement n'avait pas été un problème, de même que se proposer à soigner les blessés, de par sa maitrise des soins, et pourtant, rien n'avait été assez pour elle. Rien qui ne fasse partir ce sentiment d'impuissance.

Se fut la voix du Master qui sortit la brune de ses sombres pensées alors qu'elle retint un mouvement en arrière lorsqu'elle remarqua la soudaine proximité d'Ys, remarquant par la suite que ce dernier s'était simplement redressé en position assise. C'est vrai que l'Air avait perdu l'habitude des rapprochements ces derniers temps, les seuls contacts ayant été ceux des étudiants et du personnel à l'infirmerie ou lorsqu'elle était resté auprès de Zanilis lors de leur première rencontre. Autant dire qu'il n'y avait pas eu grand monde et surtout très peu de présence masculine qui puisse de nouveau mettre en confiance Tahia. Et alors que cette dernière allait répondre à la question du Tonnerre quant à sa présence ici, un bruit de chute suivi d'un grand fracas se fit entendre, bientôt suivi par les sons des animaux s'enfuyant à tir d'aile ou à toute jambe suivant l'espèce. Puis, le silence alors que les deux jeunes gens observaient avec choc le pauvre arbre, victime des précédentes attaques du rouquin, étendu misérablement sur le sol. L'Air tourna par la suite son regard vers le jeune homme, qui la gratifia d'un sourire se voulant innocent et rajoutant qu'il y avait des sélections même au sein de la nature, l'étudiant ne recevant qu'un regard dubitatif de la part de son interlocutrice. Puisse l'âme de cet arbre reposer en paix, après avoir été la pauvre cible d'un Master visiblement trop plein d'énergie.

Se remettant finalement debout, le rouquin passa à côté de Tahia avant de se diriger vers la berge et se sécher avec une serviette qu'il avait visiblement amené avec lui. Ce fut d'ailleurs à ce moment là que la jeune femme remarqua enfin que le Tonnerre était à moitié nu, son pantalon trempé d'être resté aussi longtemps dans l'eau et elle ne put s'empêcher de se sentir gênée alors qu'elle détourna un instant le regard, cachant ses rougeurs naissantes. Certes, elle avait déjà vu Ys dans cette tenue, le jour où il l'avait amené dans l'arène mais les circonstances avaient fait que ce détail ne l'avait au final pas plus dérangé que ça. A présent qu'ils étaient dans une autre situation, la brune eut un peu le sentiment d'être rentrée dans la sphère privée de son ami. Au même titre qu'elle n'allait pas se mentir: le jeune homme avait un beau physique. Alors, inutile de dire que le voir à moitié dévêtu et trempé n'aidait en rien la demoiselle à se concentrer. Aussi préféra-t-elle attendre un peu avant de reposer son regard sur le Master. Du moins, ceux furent plutôt les paroles de ce dernier qui firent s'envoler la gêne de la Guérisseuse alors que son regard se posa de nouveau sur le roux. Evidemment qu'il allait s'inquiéter, encore une fois, pour elle.

 "Comme quelqu'un qui se remet d'un conflit ayant opposé des étudiants rebelles au reste de Terrae et qui, comme ces lieux, aimerait oublier tout ça."

Elle n'avait rien dit à propos des messages et pourtant, ce n'est pas comme si la remarque d'Ys était stupide et dénuée de sens. Tahia n'avait pas spécialement fait quoi que ce soit pour rassurer le jeune homme quant à son état. Si elle venait régulièrement au début à l'hôpital pour aider aux soins, c'était à peine s'ils avaient pu se croiser, la brune allant un peu de droite à gauche avant de repartir ensuite à l'institut. Puis les venues s'étaient espacées et même quand elle apprenait que ses amis étaient enfin à nouveau sur pied, le soulagement et la crainte de les voir l'empêchait de faire quoi que ce soit. Et même quand le Tonnerre se mit à lui envoyer des messages pour lui demander des nouvelles ou si tout allait bien, la brune ne parvenait juste pas à lui répondre, se contentant de les lire avant de laisser les messages sans réponse. Affichant malgré tout une expression coupable, la jeune femme baissa un peu la tête.

"Pardon pour les messages. Je ne savais juste pas quoi répondre. Tu te serais surement inquiété encore plus et tu devais déjà avoir assez de soucis comme ça à ce moment là. Du moins, peut être la première semaine, j'ai d'une certaine façon accueilli un jeune Novice et le surveillait de temps à autre donc ça m'a aidé à me changer les idées et je ne faisais plus vraiment attention à mon portable avec ça."

Tahia ne put s'empêcher de laisser apparaître un petit sourire alors que l'image de Zanilis se dessinait dans son esprit. Le jeune adolescent à lunettes lui avait vraiment laissé une forte impression, bien malgré lui, visiblement.



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
#   Mar 27 Mar 2018 - 21:34

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1944
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Depuis combien de temps ne l'avait il pas recroisé? Depuis cet évènement. Avant de sombrer dans l'inconscient, les visages d'Haley et de Tahia avaient été les derniers. Et puis ce fut le trou noir. C''est déjà rassurant d'apercevoir un visage humain avant de mourir, ça l'est encore mieux quand ce sont des personnes familières.
Et depuis, malgré les quelques messages envoyés, plus rien. Il avait perdu toute trace de Tahia. Bon, il aurait pu aussi aller la trouver chez elle mais ce n'est pas son genre d'insister. Et puis Terrae ce n'est pas non plus immense. Et puis après tout, si elle ne désirait pas lui répondre, c'était tout simplement parce qu'elle avait mieux à faire, ou pire, qu'elle n'avait pas le moral.

Il se souvenait parfaitement de leur conversation sur le toit. Ses peurs, ses craintes et ses espoirs. Et dire qu'il lui avait promis de rester tranquille. Lol. Néanmoins c'était grâce à elle qu'il avait survécu à ses blessures. D'ailleurs, elle l'avait bien sermonné par la suite, durant son séjour à l'hosto.
Et désormais le temps avait passé et le Master s'était inquiété. Par chance, cette dernière lui assura qu'il n'en était rie, ou presque. Evidemment Tahia avait été marquée par cet accident. Un peu comme tout le monde. Sauf qu'elle, elle est plus sensible, une chance qu'elle n'ait pas laissé ses pouvoirs s'échapper. Enfin... c'est ce qu'elle dit aussi.
Ys n'est pas dupe, il se doute bien que cette dernière ne lui dise pas tout. Elle n'est pas du genre à se plaindre et ce petite détail, ce doute, Ys lui fit part uniquement en lui posant un regard dubitatif.
Reposant sa serviette autour du cou, ce dernier se servit d'une cigarette restée au sec.


"Alors comme ça, c'est la faute de ce Novice?"

Oui oui, il faut bien un coupable après tout. Et il l'avait dis sans aucun ménagement tout en allumant son briquet. Laissant échapper quelques bouffées blanches, il reporta son attention sur la jeune femme.
D'un pas tranquille et d'un silence étrange, il se dirigea vers son amie, plantant son regard dans le sien.


"Tahia, je t'ai déjà dis que tu pouvais m'appeler quoiqu'il arrive. Je m'enfous des problèmes, même des miens, mais tu dois pouvoir me parler et ne pas prendre le risque que ça pète."

Sa voix était sérieuse. Tahia était comme une cocotte minute. A force de contenir et de tout garder, elle finirait par exploser de colère de nouveau. Ce trop plein d'énergie est néfaste pour elle. C'est pas qu'il ne serait jamais pour elle, mais recevoir des tempêtes en pleine figure à chaque fois qu'elle se sous estime, ça ira.
Et non, il n'est pas jaloux du Novice. Qu'est ce que vous allez imaginer?!
Tiens d'ailleurs, maintenant qu'il y pense, il se demandait bien ce que ce dernier pouvait bien avoir plus de lui. Non qu'il n'imagine pas être indispensable mais bon...


"Il s'appelle comment le nabot?"

Reprit-il d'un ton décalé tout en arquant un sourcil.


#   Mar 27 Mar 2018 - 22:53

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Il était évident qu'il allait s'inquiéter pour elle, peu importe la situation et si elle aurait répondu ou non à ses messages. Au même titre que pour elle si on lui avait annoncé qu'il était arrivé quelque chose ou s'il ne lui donnait pas signe de vie. Après tout, elle avait bien admis qu'Ys était un ami, quelqu'un d'important pour elle et qu'il était normal qu'elle se fasse parfois du souci pour lui. Alors pourquoi avait-elle du mal avec l'inverse? Le fait que le Master puisse être inquiet sur son état, qu'il veuille savoir si tout allait bien, quitte à mettre ses propres soucis de côté pour elle. Peut être était-ce ça. Tahia ne voulait simplement pas déranger. S'attacher aux gens, elle le pouvait, c'était quelque chose qu'elle avait appris à faire depuis son arrivée ici et qu'elle acceptait mieux désormais. Mais sa nature faisait qu'elle ne voulait pas déranger les autres avec ses problèmes et trouvait qu'il serait égoïste de sa part que ses soucis soient l'unique préoccupation des autres, qui avaient eux même leurs propres problèmes à régler. Sans doute était-ce stupide de sa part mais la brune ne voulait juste pas être un poids supplémentaire pour un autre, peu importe s'il s'agissait d'une personne de confiance et à qui elle pouvait se confier. Quelqu'un comme Ys.

Le Tonnerre l'avait bien compris, il n'y avait pas de doute à cela, son regard en disait long sur la question. Aussi, l'Air ne serait pas surprise s'il lui faisait un sermon après ça, le jeune homme se contentant pour l'instant d'allumer une cigarette et ne rien dire. Du moins, les premières paroles arrivèrent mais ceux ne furent pas celles auxquelles Tahia s'attendait. La faute du Novice? Zanilis n'avait rien à voir dans cette histoire! Il n'était même pas encore arrivé quand toute cette situation avait commencé, en premier lieu. S'apprêtant à répondre à cette accusation, la Guérisseuse n'en eut cependant pas le temps, le regard d'Ys croisant de nouveau le sien alors qu'il s'était de nouveau rapproché d'elle. Puis il reprit la parole, lui rappelant qu'elle pouvait l'appeler n'importe quand, que peu importe les problèmes, elle devait lui parler. Elle soupira un peu lorsqu'il fit mention de ce qui pouvait "péter" à nouveau. Certes, il ne l'avait peut être pas entièrement remarqué, et elle ne lui en avait pas parlé non plus, mais le risque pour que cette situation se répète une nouvelle fois était très mince. Du moins, que la jeune femme explose à cause de trop d'émotions était une possibilité certaine mais qu'elle reproduise quelque chose comme ce qu'il s'était passé à l'arène, il aurait vraiment fallu que ça soit une situation où elle ne maitrisait plus rien.

Et puis, malgré le sérieux présent dans la voix et les paroles du Master, quelque chose avait attiré l'attention de Tahia et cela lui fut encore plus confirmé lorsque le jeune homme demanda comment s'appeler le 'nabot'. Est-ce qu'Ys serait par le plus grand des hasards...jaloux? Non, ça serait ridicule. Et stupide aussi. Mais peut être que la manière dont la brune avait parlé de Zanilis, en disant qu'elle avait été trop occupée avec lui pour répondre aux messages du roux, n'avait pas tant que ça plut à ce dernier. Elle ne le montra pas mais au fond d'elle, la Guérisseuse était amusée par la situation et retint de justesse un sourire d'apparaitre sur son visage. Bien, puisque Monsieur avait décidé de jouer un peu au jaloux, autant s'amuser un peu.

"Il s'appelle Zanilis Finariel. Il est plus jeune que nous, à peu près l'âge que j'avais quand je suis arrivée à Terrae, il y a quatre ans. Il était tout perdu et adorable comme de tout, donc un peu difficile de résister à l'envie de l'aider. Sans parler qu'il se montrait très attentif, curieux et très calme tout le temps que je suis restée avec lui. Dans le fond, quand je le regardais, j'avais l'impression de me retrouver dans sa personnalité, en tout cas c'est l'impression qu'il m'a donné et cela a bien facilité nos conversations ainsi que la manière de nous comprendre."

Ce qui n'était pas totalement faux, il fallait le reconnaître. Le brun avait, pour un peu, été l'image de celle qu'elle avait été, et qu'elle était toujours sur certains aspects, lorsqu'elle était arrivée à Terrae.

"Sa simplicité et son innocence sont vraiment adorables et très drôle à voir. En plus, il fait de la musique, j'espère que je pourrais lui demander à l'occasion de jouer quelque chose et si je pourrais chanter en plus."

Non, elle n'essayait pas de dire que la compagnie du jeune Novice était plus agréable que celle du Tonnerre mais la brune voulait voir si vraiment, Ys était réellement jaloux ou non. Auquel cas, elle aviserait et mettrait quelques petites chose au clair.



HRP: Ys jaloux est trop mignon.



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
#   Mar 27 Mar 2018 - 23:30

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1944
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

C'est bizarre, mais il croirait que ses oreilles saignent. "Adorable" "Difficile d'y résister" et on en passe hein. Très bien, très bien. Donc ce mignon petit être passe avant leur amitié? Hum hum..... PUTAIN MAIS C'EST QUI CE MINUS??!!!
Ok ok, calme Ys. Gardes ton sang froid. Regardes là bas, ils sont jolis ces sapins. Ils ont de belles épines vertes et brillantes et... ah ils sont un peu défoncés aussi. Il a vraiment été fort quand même.
Non mais on s'en fout là des sapins. Zan? Zanilis c'est ça? Ok, il accédera aux dossiers en salle de Master pour trouver le numéro de sa chambre et lui faire peur en pleine nuit. Ca peut être drôle en plus, et ça peut surtout le mettre en garde!!
Non et non, il n'est pas jaloux ok?! Et puis c'est quoi ça? Pourquoi Tahia en parle comme ça?
Ys n'apprécie que très mal sa manière dont elle évoque leur rencontre. Agacé, il fit mine de se passer une main dans les cheveux tout en détournant son regard sur le côté.
Ouais enfin pour l'instant, c'est la cigarette restée entre ses dents qui dérouille le plus.

Bon, on reprend. Après tout, il devrait bien être content pour elle. Tahia a rencontré quelqu'un avec qui elle se sent bien et tout. Après tout, c'est lui qui lui avait suggérer de ne pas avoir peur de s'attacher aux autres. Ah ouais mais voilà, c'est parce que justement elle se sent bien avec lui; Ca coince dans son égo peut être. Et comme ça ne suffit pas, elle en rajoute une couche. On dirait même qu'elle y prenait un malin plaisir.


"Putain je m'en tape!"

Lâche-t'il rageux. Oups! C'est sorti tout seul en fait. Non en vrai, il bouillonne de l'intérieur et il a parlé à voix haute, c'est pas contrôlé. Mais c'st sa faute aussi, pourquoi elle insiste aussi?
Ok, il a un coup de chaud. Du coup, il se reprit avec un large sourire béat.


"Euh c'est pas ce que je voulais dire hein héhé ^^' C'est juste je m'en tape des barres. Hahaha!!"

Finit-il sur un rire forcé, poings sur les hanches. Ouais en fait, c'est pas du tout crédible. Déjà parce que ça ne le fait pas du tout rire, mais aussi parce que qu'il n'a plus vraiment le cœur à rire ces derniers jours.
Mais il est maladroit et sa première réaction est de camouflée sa gêne et son envie de... de quoi d'ailleurs? Non mais elle va se mettre en colère, c'est pas une bonne idée. Même s'ils sont plus proches, il craint toujours de devoir affronter sa colère.
Cessant sa petite comédie, il afficha une mine blasée. Pourquoi est-il Tonnerre? Pourquoi n'est-il pas fichus de calmer ses ardeurs?


"Tu sais, moi aussi, je joue. Je suis guitariste."

C'est pathétique. Il a l'impression de se battre avec un gamin pour un jouet, montrer qui c'est le meilleur. Non c'est nul, il s'en rend bien compte. Mais il a bien du mal à calmer ses sentiments. Après tout, Tahia lui appartient. Enfin, elle est sa confidente, son épaule. C'est dérangeant de devoir partager. C'est... c'est bizarre en fait.
Et elle, elle le fixe de ses yeux verrons tandis qu'il n'ose plus affronter son regard. Il le fuit catégoriquement, et même s'il est plus grand, il sent très nettement son regard lourd de sous entendus.
Finalement ils sont plutôt beaux ces sapins, là bas....


HRP> Mignon ne se concorde pas avec Bad boy è_é


#   Mer 28 Mar 2018 - 1:18

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Elle avait été trop loin dans sa plaisanterie. Même si elle n'en prit vraiment conscience que lorsque le coup d'éclat d'Ys avait raisonné dans toute la zone, faisant sursauter Tahia qui eut un mouvement de recul avant de se taire et de fixer avec de grands yeux le jeune homme face à elle. Le Master venait...vraiment de lui crier dessus? La brune eut l'impression d'être devenue soudain muette, totalement déstabilisée par ce qu'elle venait de voir et d'entendre. Tout comme elle se traita mentalement d'idiote. Elle aurait dû le voir dès le début... La façon dont il avait réagi quand elle avait mentionné quelqu'un d'autre, l'agacement qu'il tentait de cacher par quelques gestes qui auraient pu faire passer ça inaperçu si la personne savait mieux gérer ses émotions. Mais ce n'était pas le cas du Tonnerre, il était une vraie boule d'émotions qui finissait toujours par exploser bien malgré lui. Et pourtant, il avait toujours su se montrer calme et rassurant avec elle, même dans le feu de l'action, même quand la situation était critique. Alors le voir ainsi, s'énerver d'un coup sur quelque chose qui aurait été en temps normal vue comme une plaisanterie, l'Air savait que quelque chose n'allait pas non plus pour lui. Elle en avait une petite idée, après tout les rumeurs et commérages existent à toute heure à Terrae, mais elle garda le silence.

Aussi, Tahia ne fit aucun commentaire lorsque le roux tenta de se rattraper par une excuse stupide mais il fallait être aveugle pour ne pas voir que c'était forcé. Même son rire sonnait faux, et la jeune femme ne put s'empêcher d'avoir un pincement au cœur à ce son, indiquant que le Master n'avait pas envie de plaisanter dans le cas présent. Les choses allaient si mal que ça pour que même lui n'ait pas du tout le moral? Et après, il lui disait qu'elle pouvait venir lui parler de ses problèmes, qu'importe si lui même en avait. Au contraire, cela ne donnait à la brune que peu d'envie de se confier si c'était pour rajouter un poids de plus sur les épaules d'Ys, qui devait surement avoir assez de choses à régler comme ça. Au moins, il avait finalement laissé tomber son masque comique pour afficher une expression plus blasée avant de rajouter que lui aussi savait jouer d'un instrument, plus précisément d'une guitare. En temps normal, l'Air aurait finalement fini par sourire et dire que le jeune homme était un idiot d'avoir pris tout ça aussi sérieusement, avant de se moquer gentiment de sa jalousie. Mais dans la situation actuelle, rien n'était vraiment drôle au final.

"Crétin..."

Ce premier mot avait franchi ses lèvres et d'une voix qui se voulait sèche et neutre. Même si au final, la Guérisseuse ignorait vers qui se tournait vraiment ce mot: Ys pour avoir agi ainsi sous le coup d'une stupide jalousie ou elle pour ne pas avoir vu que son ami était mal et avoir continué à tirer sur une corde un peu sensible? Elle ne saurait le dire et le fait que le roux évite son regard n'allait pas arranger les choses, c'était même particulièrement frustrant. Pourquoi ne lui disait-il pas en face que oui, il était jaloux qu'elle ait passé du temps avec quelqu'un d'autre, qu'elle se soit sentie bien avec une autre personne? De quoi il avait peur au final? Et qu'est ce que ça allait lui apporter de ne rien dire, surtout si ça la concernait personnellement? Et les mots qui suivirent sortirent d'eux même de la bouche de la brune, ne prêtant même pas attention jusqu'où elle allait dans ses paroles.

"Un guitariste, doublé d'un idiot qui n'admet pas être un peu jaloux qu'on lui vole l'attention d'une amie et pour couronner le tout, qui se permet de faire la morale sur la nécessité de parler de problèmes quand il n'est même pas capable de gérer les siens, de le dire en face des gens et de contrôler un foutu dragon!"

Tahia se tut aussitôt alors qu'elle posa une main sur sa bouche, choquée par son propre coup d'éclat. Elle aurait dû se taire, elle n'avait pas à dire ces choses là à quelqu'un et encore moins à Ys. Ce fut à son tour de baisser le regard, regardant ailleurs qu'en direction du Tonnerre. Elle voulait s'excuser, dire qu'elle n'avait pas eu le droit de dire ce genre de chose mais les mots restaient dans sa gorge alors que lentement, les souvenirs de cette soirée lui revenaient en mémoire. Cette nuit dans la forêt, où pour la première fois depuis longtemps, la jeune femme avait ressenti une horrible peur la prendre au ventre. Les flammes, les combats, les blessés, le spectacle d'un dragon affrontant un dinosaure avant que la première bête ne finisse par se révéler être le roux. Elle ne pouvait juste pas rester insensible à tout ça.

"Ce jour là, dans la forêt, j'ai vraiment eu peur. Pas pour moi mais pour vous tous. Vous vous battiez, vous faisiez tous ce que pouviez, moi je me sentais simplement inutile... Si je me battais, il y aurait eu un risque que les choses s'aggravent, que je blesse quelqu'un ou pire. Et quand j'ai repris connaissance, que je vous ai vu blessés, à terre ou encore en train de vous battre, j'étais terrifiée, inquiète, je craignais de vivre à nouveau le même enfer..."

Sa voix était beaucoup plus douce que précédemment quoique très faible, on aurait pu la comparer à un murmure, semblable aux sons du vent alors que ce dernier tournait doucement autour d'elle, quelques arabesques d'argent venant la frôler ou la toucher comme pour la réconforter ou la rassurer un peu. Se détournant, Tahia se rapprocha de la berge du lac avant de s'asseoir sur le sol, ramenant ses genoux contre sa poitrine alors qu'elle les encerclait de ses bras, avant de poser son menton dessus et de fixer d'un regard lointain la surface ondulante de l'eau. Les mots suivant furent encore plus difficiles à prononcer alors que l'Air sentit une boule se former dans sa gorge.

"Presque tous les soirs, je voyais quelqu'un mourir...je ne dormais plus beaucoup et je craignais toujours le pire. Je ne veux plus revivre ça...je ne veux plus perdre qui que ce soit!"

Les larmes s'étaient mises à couler doucement sur ses joues alors que la jeune femme se mit à cacher son visage dans ses jambes, étouffant les autres pleurs qui menaçaient de tomber à tout moment.


HRP: En attendant, il a fait pleurer Tahia è_é (et moi aussi avec cette réponse)



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
#   Mer 28 Mar 2018 - 10:04

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1944
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

C'est idiot, même lui, il ne se reconnaît pas. Ces derniers jours, il ne se reconnaît plus. Il a tendance à tout mélanger et faire n'importe quoi. Et désormais, c'est avec Tahia que tout se précipite. Qu'elle rencontre des personnes avec qui passait du bon temps, c'est normal après tout? C'est quoi cet égoïsme? Ou bien est ce du à ce qu'il s'est passé dans la forêt? Du moins les jours qui en suivis? Oui surement. Depuis son retour de l'hôpital, beaucoup de personnes parlaient et certains se sont mis à le regarder de travers. Un peu comme le regard qui le lui lance la jeune femme.
Si cette insulte le surprend, lui coupant l'herbe sous le pied, le reste est d'autant plus affligeant. A quel moment son monde a finis par s'écrouler? Plus rien n'a de sens. Sans voix, il la fixe un instant, les yeux écarquillés et puis ces derniers perdent toute lueur. Baissant son regard a sol, le garçon n'eut pas le courage de répliquer. Après tout elle avait raison et peut être que ça fait d'autant plus mal parce que cela vient d'elle. Ca doit être ça. Généralement il n'hésiterait pas à sortir les dents et dresser des poings pour faire taire les mauvaises langues, mais c'est une amie qui parle.
Cette foutue greffe... Il était incapable de la contrôler et ce jour là dans la forêt, il pensait que c'était sa seule solution. Depuis énormément de gens le regardaient différemment, comme s'il avait été dangereux pour Terrae. Joyce, amnésique, lui tournait le dos car il la surprotégeait trop Mitsuki... c'est son plus grand échec. Ses amis, il n'en voyait plus aucun. Alors oui, quand il apprend que Tahia traîne ses journées avec un nouveau, oui, il est jaloux. Il a l'impression que le monde lui a tourné le dos. C'est un peu vrai. Cela ressemble étroitement au passé. La solitude, un détail dont il se moquait éperdument mais depuis toutes ces années à Terrae il... il s'était sentis vivant. Jusqu'à maintenant.

Tahia reprit la parole mais cette fois, sa voix était plus fragile. N'osant toujours pas la regarder, il n'en resta pas moins attentif. Ses poings étaient desserrés depuis un moment maintenant, il n'y avait plus grand chose qui l'animait. Mais les paroles de Tahia le firent réagir. Ainsi elle se sentait mal depuis cet accident, elle s'était sentie inutile. Et peu à peu, tout s'éclaircissait.
Il est vrai que si Tahia avait laissé ses pouvoirs s'échapper, l'ennemi n'aurait plus été le Morphe. Elle avait eu la présence d'esprit ne pas prendre ce risque de blesser quelqu'un, un risque dont Ys n'avait pas mesurer là tout l'étendu lorsqu'il s'était transformé en dragon. Sentant que son aura se déplacé, timidement, il posa son regard sur cette dernière.
Il avait que très rarement aperçu son amie dans un tel état. Finalement il préfère quand elle lui jette des choses au visage. Il connaissait un peu mieux son passé, quels avaient été les évènements marquants au cours de sa vie. Et la peur de perdre quelqu'un.

Un léger teint rose se peint sur ses pommettes tandis qu'il porte son attention sur cette dernière. Est ce que Tahia lui en voulait pour ce jour là? Est ce que c'était cette raison là pour laquelle elle ne souhaitait pas lui répondre? C'est bizarre mais dans le fond, c'est agréable. On ne lui avait pas totalement tourné le dos et dans un sens, c'est rassurant. Bien que cela vienne de Tahia, c'est encore plus étrange comme sensation.
Se débarrassant du mégot, le jeune homme fit d'abord quelques pas dans sa direction avec la ferme conviction de réparer ses erreurs.


"Je suis désolé! Je-"

S'interrompt, Ys hésita un instant. Devait il partir? Tahia était triste et ce par sa faute, en outre du moins. Et dire qu'il était jaloux... Crétin, oui. C'est facile de faire la moral aux autres, mais il est plus sage de savoir l'appliquer soit même. Alors non, il ne tournerait pas les talons.
Silencieux, il se rapprocha de la demoiselle. Et toujours sans un mot, il se positionna dans son dos, passant ses bras autour d'elle, reposant son front sur son épaule.


"Merci. Merci de m'avoir sauvé ce jour là. Et même si tu pense avoir été inutile, rien que d'avoir pu apercevoir ton visage avant que je ne sombre, j'étais sauvé. Je me suis accroché à cette lueur. Alors si, tu as aidé Tahia, tu as toujours été une aide, pour n'importe qui."

Lorsque le Master Ashton est arrivé, ordonnant aux autres où attaquer, et une fois que le dragon disparut, ce fut bien l'un de ses visages qu'il vit une toute dernière fois, et même si elle ne l'avait pas remarqué, le garçon lui avait souris avant de perdre conscience. Chacun fait à sa manière, et parfois ça passe par de petits détails. Tout comme celui ci.

"Et pardon pour mon comportement immature."

Termine-t'il d'une voix calme et grave.


#   Mer 28 Mar 2018 - 20:51

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Fantasy Music - Cry of the Dragons

A quel moment la situation avait commencé à tourner mal comme ça? Quand elle avait commencé à vouloir s'amuser de la jalousie du Tonnerre? A moins que les choses étaient d'une manière ou d'une autre destinées à finir comme ça. Après tout, aucun des deux étudiants n'étaient réellement dans leurs états normaux, chacun ayant été marqué par les évènements survenus il y a plusieurs jours et par les conséquences de ces derniers. Si pour Tahia, les choses ne s'étaient pas forcément améliorées après que la situation aie pourtant été sous contrôle, il ne faisait aucun doute qu'elle s'en était surement mieux tirée qu'Ys. Lorsqu'elle avait vu le dragon dans la forêt, elle avait été terrifiée, ce qui en soit était logique, mais cette peur s'était vite transformée en inquiétude dès l'instant où la bête avait disparu pour laisser place au Master et elle n'avait pas réfléchi plus longtemps. Qu'importe s'il se transformait désormais en une bête dangereuse, il s'agissait de l'un de ses amis. Mais dès lors, la jeune femme avait vu les comportements changer après ça, plus d'une fois elle avait surpris des conversations, les gens avaient peur et le fait que le roux ne soit pas encore capable de contrôler ce pouvoir n'aidait en rien. Et sans doute que les absences de réponse de la Guérisseuse n'avait en rien aidé, sinon que peut être elle aussi devait penser qu'il était un monstre.

Enfermée dans son monde, c'est à peine si Tahia entendit le début d'excuse du jeune homme, elle même étant perdue dans ses pensées, les reproches qu'elle se faisait. Elle aurait tellement voulu faire plus, ne pas avoir l'impression de n'avoir servi à rien dans la tournure qu'avait pris les choses. Certes, elle savait que ce qui était arrivée dans la forêt n'était en rien sa faute, que d'une manière ou d'une autre, ça serait très certainement arrivé, qu'il y aurait forcément eu des blessés et qu'elle devrait s'estimer heureuse qu'il n'y ait pas eu le moindre mort. Mais c'était plus fort qu'elle. La jeune femme aurait voulu que personne ne soit blessé, aussi bien du côté de ses camarades que du côté des rebelles. Car oui, même si ces derniers étaient leurs 'ennemis' à ce moment là, ils n'en restaient pas moins des étudiants comme elle, qui avaient juste pété les plombs et voulaient se faire entendre. Aussi, l'idée même de les blesser n'avait en rien plu à la brune et au final, ils avaient autant souffert, d'un côté comme de l'autre. Si elle avait été plus forte, plus sûre d'elle et s'inquiétait moins pour les autres, cela aurait été tellement plus simple, elle n'aurait pas eu tous ces soucis. Et c'était tellement ironique, quand on réfléchissait. L'Air savait depuis le début à quel point l'humain pouvait être malsain, fourbe et indigne de confiance, un être qui avait réussi à la briser une fois et à la terrifier. Alors pourquoi? Pourquoi s'obstinait-elle à vouloir protéger, elle qui avait de bonnes raisons de les haïr?

Toutes ces questions et interrogations disparurent l'instant où la brune sentit une présence derrière elle, alors que deux bras venaient l'encercler et qu'une tête venait se poser sur son épaule. Instinctivement, son corps se tendit au contact soudain, sachant très bien de qui il s'agissait. Et Tahia ne savait absolument pas quoi faire. D'un côté, elle savait qu'il s'agissait d'Ys et que le Tonnerre ne lui ferait aucun mal mais de l'autre, le contact inattendu, la proximité du jeune homme avec elle, lui qui gardait en général une certaine distance compte tenu de ce qu'il savait à son sujet, tout cela la terrifiait. Son corps entier se pétrifiait au simple contact d'un homme, la rendant mal à l'aise, à moins que cela soit elle qui initiait le contact. Ce fut la voix du Master qui la fit sortir de ses frayeurs, entendant un mot qui la fit s'arrêter de respirer. Merci. Il la remerciait de l'avoir sauvé, d'avoir été présente avant qu'il ne s'évanouisse. Il disait qu'elle n'était pas inutile et qu'elle avait toujours été une aide. La Guérisseuse resta silencieuse à ces paroles, sentant son cœur se serrer dans sa poitrine alors que les larmes menaçaient de couler une nouvelle fois. Et lorsqu'il s'excusa de son attitude immature, il n'en fallut guère plus: une première goutte franchit la barrière de son œil et d'autres suivirent. Et pourtant, lentement, l'Air desserra ses bras autour de ses jambes, ces dernières restant malgré tout recroquevillées, tandis qu'avec lenteur, ses mains tremblantes allèrent se poser sur les bras du jeune homme.

"Idiot de Tonnerre..."

Cette fois-ci, il n'y eut aucune agressivité, juste une voix douce, un peu entrecoupée par les larmes alors qu'un petit rire la traversa l'espace d'un instant. Resserrant doucement ses mains sur les bras du Tonnerre, Tahia reprit à nouveau:

"Et pardon de ne pas avoir été présente non plus. Je t'apprécie beaucoup Ys, tu es vraiment une personne importante pour moi et je me fiche que tu sois capable de devenir un foutu dragon, ça fait pas de toi un monstre. Et c'est la première fois...que je me sens protégée depuis que je suis ici. De ne pas être, pour une fois, celle qui protège."



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
#   Mer 28 Mar 2018 - 21:57

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1944
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Il avait pris un gros risque de se rapprocher ainsi de la jeune femme. Mais dans un sens, c'était pouvoir apprendre à briser le silence, ces peurs. Et lorsqu'il agit naturellement, le Master ne se méfit plus des conséquences. Il avait été sincère dans ses paroles. Même si Tahia ne le voit pas de cette manière, c'est suffisant. Il avait pu reprendre conscience dans un lieu sécurisé.
Malgré tout, il s'était douté que sa Greffe avait refroidie plus d'un. Même elle. Il ne pouvait pas lui en vouloir, après tout, c'est humain d'avoir peur. Seulement, il avait été blessé.
Et quand bien même c'était regrettable, il ne pouvait pas resté indifférent à son mal être. Alors il prit le risque de dépasser les limites.
Sous ses bras, il sentit son corps se raidir soudainement comme si elle se créait une carapace. Mais lorsque sa voix résonna enfin, peu à peu, un climat de confiance s'instaura.
Et un léger rire cristallin apaisa les peines.
Redressant la tête, le jeune homme resta un instant silencieux pour écouter son amie. Il sentit ses mains s'accrochaient à ses bras. C'est idiot, il est un peu honteux, mais ces mots sont... chaleureux.
Il se sent mieux. Ses paroles lui vont droit au cœur au point qu'il rougit doucement. Depuis leur rencontre, il leur avait été difficile de créer un quelconque lien. Ils s'étaient entraidés, écoutés mais jamais à ce point là. Et désormais elle le qualifiait comme une personne importante, quelqu'un qui saurait la protéger. Dans un sens, c'est flatteur, surtout après ce triste épisode dans la forêt.

Un fin sourire se dessina alors que doucement il lâcha son amie, s'asseyant derrière elle. Lui rendant son espace vital, le jeune homme tira la serviette sur sa tête, se couvrant un peu le visage. Il fit mine de sécher ses cheveux, bien qu'en réalité ce fut pour camoufler sa gêne naissante.


"Et dire que je pensais que tu ne voulais plus me voir parce que tu me prenais pour un monstre, comme les autres."

Après tous ces messages envoyés, ces appels tendus, Tahia n'avait jamais répondu présente. Peu à peu, des doutes s'étaient instaurés. Le jeune homme jugea qu'elle lui avait tourné le dos, qu'elle ne lui faisait plus confiance. Dans le fond, il ne lui en aurait pas voulu, elle aurait eu raison. Qui pourrait faire confiance à un dragon en furie? Peut être que même lui, il serait resté méfiant. Et pourtant, non. Elle était restée fidèle à elle même.
Relevant ses prunelles flamboyantes sur son amie, Ys lui adressa un doux sourire.


"Nous sommes quitte alors."

Chacun leur tout, sans avoir d'intérêt en tête, ils s'étaient aidés. Tahia dans l'arène, Ys dans la forêt. L'ardoise est vide et propre. Et ça fait du bien de savoir qu'on est pas seul. Que malgré tout cette période sombre, il y a toujours une épaule sur qui se reposée ne serait que quelques secondes, juste un instant de répit, juste un instant pour souffler.
Une douceur lui traverse l'esprit. Il ne s'était pas trompé sur son compte, il pouvait réellement lui faire confiance. Alors c'était à son tour de lui être redevable et plus mature, tout comme elle l'attendait.


"Et promis, je ne t'embêterais plus avec ton nouvel ami. Du moment que tu es heureuse, alors ça ira. J'attendrais mon tour."

Termine-t'il sur un clin d'œil. Finalement, ce trou n'est peut être pas aussi profond qu'il en a l'air.


#   Ven 30 Mar 2018 - 22:04

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

C'était surprenant à quel point l'ambiance avait changé en quelques instants, passant d'une atmosphère lourde et triste à quelque chose de plus léger, plus serein et agréable à supporter. Il n'avait fallu que des paroles, des actes et de la sincérité pour que les choses recommencent à tourner normalement et agissent comme il le faudrait. Ce fut donc ainsi que deux amis, qu'un évènement triste et difficile avait éloignés temporairement, se retrouvaient à présent, s'excusant de leurs actes présents et retrouvant un semblant de paix, faible mais bien présent. C'était en tout cas ce que ressentait Tahia à ce moment là, assise près du lac et les bras d'Ys l'entourant encore, en dépit de légers tremblements persistants qui la parcouraient. Même en se sachant en confiance, elle savait que cela resterait encore un moment mais le simple fait qu'elle ne panique pas était suffisant pour elle. Du moins, cela dura encore quelques instants avant que le Tonnerre finisse par la lâcher, s'asseyant derrière elle alors que la jeune femme le vit par la suite se mettre à se sécher les cheveux avec la serviette qu'il portait toujours. Le tissu ne lui permettant pas de voir le visage du Master, la Guérisseuse ne sut quelle expression ce dernier arborait suite aux paroles qu'elle avait prononcées.

Il ne fallut pas attendre bien longtemps avant que le jeune homme prenne la parole, expliquant qu'il avait cru qu'elle ne voulait plus le voir parce qu'elle le considérait comme un monstre. Tahia ne put s'empêcher de ressentir à nouveau une petite pointe de culpabilité la traverser. Ys était passé par une mauvaise période lui aussi et n'avait sans doute pas eu beaucoup d'aides avec cette histoire de dragon et au lieu de ça, elle était complétement passée à côté. Elle aurait pu répondre ne serait ce qu'à un message, lui demander si lui aussi allait bien, se tenir au courant de son état. Ce qu'elle n'avait pas fait, et ce même si elle ne pensait à rien de négatif au sujet du roux. Elle avait été égoïste, à penser à ses propres problèmes et oublier que d'autres personnes avaient surement eu davantage besoin d'aide qu'elle. Et pourtant, le Tonnerre ne lui en voulait pas, ce fut même avec un sourire qu'il lui répondit, alors que leurs regards se croisaient à nouveau, qu'ils étaient quitte à présent. Si l'Air ne comprit pas tout de suite le commentaire du Master, une étincelle de réalisation passa dans son regard alors qu'elle se souvenait de leur conversation sur le toit, quand toute cette histoire avait commencé et qu'ils avaient été privés de leurs pouvoirs. La jeune femme ne put s'empêcher de sourire, n'imaginant pas que ça soit son camarade qui aille lui rappeler la dette qu'elle lui devait et qu'il refusait obstinément d'accepter. Peut être pouvait elle laisser tomber, pour l'instant. Après tout, le simple fait que tous le monde soit sain et sauf était ce qui importait le plus.

Et ce fut cette fois-ci un rire qui lui échappa lorsque le jeune homme termina en disant qu'il ne l'embêterait plus au sujet de Zanilis et que du moment qu'elle était heureuse, cela lui conviendrait et qu'il attendrait son tour. Quand il le voulait, il pouvait faire preuve de maturité, c'était bon à voir. Bien que d'abord hésitante, Tahia plaça une de ses mains sur la poitrine d'Ys, là où elle pouvait entendre le cœur du plus vieux battre. Ce son parvenait toujours à la calmer, allez savoir pourquoi. Sans doute parce qu'un battement de cœur était synonyme de vie pour elle et qu'elle ne pouvait qu'apprécier cela.

"Les démons existent et vivent aussi bien chez les autres qu'en nous, de même que les monstres, malheureusement. Mais je n'ai pas le souvenir qu'une seule personne que j'ai connue ici soit un monstre. Les gens ont simplement peur. Peur de ce qu'ils ignorent, de ce qui leur est inconnu."

Ce qui était une réaction rationnelle, en soit, la Guérisseuse n'allait pas le leur reprocher. Après tout, elle même avait eu peur au début, la première fois qu'elle avait vu ce dragon mais, comme elle le faisait lorsqu'elle soignait quelqu'un, elle oubliait que la personne soit un homme ou une femme, ne faisait plus aucune différence et faisait son travail quoi qu'il arrive. Il en avait été de même pour le Tonnerre. L'instant où elle l'avait vu, la brune n'avait pas hésité et était venue aider la Master Haley. Se rendant compte de son geste, Tahia enleva sa main avant de détourner les yeux, légèrement gênée de ce qu'elle venait de faire. Oui, elle appréciait entendre les sons d'un cœur mais ce n'était pas une excuse pour ce genre de choses! Aussi, essayant d'ignorer cette situation gênante, elle repensa alors à quelque chose lui ayant traversé l'esprit lorsque le Master avait commencé à montrer des signes de jaloux, et qui n'avait pas manqué de l'amuser quand elle y repensait maintenant.

"Tu sais...quand j'ai vu comment tu agissais par jalousie, je n'ai pas pu m'empêcher d'en être amusée parce que ta réaction me faisait penser à deux situations. La première étant celle d'un petit ami jaloux et possessif qui n'aime pas que sa copine s'approche trop d'un autre garçon. Et la deuxième...me faisait plutôt penser à un grand frère qui ne peut pas s'empêcher de vouloir s'assurer que sa sœur ne traine pas avec de mauvaises personnes, quitte à la surprotéger. A choisir entre les deux situations, la deuxième conviendrait bien mieux, de mon point de vue."



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
#   Sam 31 Mar 2018 - 21:34

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1944
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

L'abcès est crevé, les compteurs sont à zéro et plus personne n'a de dette. Enfin de dette... une façon de parler car il n'a jamais été question de cela. Au contraire, le Master n'était pas du genre à tenir une ardoise, encore moins avec ses amis proches.
Malgré tout ce n'était pas plus mal que les deux jeunes terriens aient parlé à cœur ouvert, combien même certaines paroles auraient pu dépasser la pensée.
Et contre toute attente, ne s'y attendant pas, Tahia vint poser sa main sur son torse. D'abord surprit pas un tel geste, Ys afficha de grands yeux sans pour autant repousser sa main. Puis une gêne s'installa. Tahia n'ait pas tactile et encore moins avec les hommes, et puis jusqu'ici, être torse nu ne déranger pas le garçon. Malgré tout ce bref contact est assez... osé? Ouais c'est intimidant en fait.
Détournant le regard pour camoufler sa gêne, ce furent les dires de son amie qui balayèrent ce malaise. Si ce n'était plus la gêne qui crispa le garçon, ce fut l'étonnement et la flatterie qui le laissèrent sans voix. Il ne s'attendait pas à cela. A vrai dire, il s'était un peu douté que Tahia soit restée méfiante ou encore indécise. Un dragon... qui en plus incontrôlable, ça vous laisse en froid. Malgré tout, ses paroles lui réchauffèrent le cœur. Et peu à peu, ses pensées se tournèrent vers ces rebelles. Après tout, eux aussi, ils avaient eu peur ou ils étaient en colère pour agir tels des "monstres". Chacun d'entre eux méritent une seconde chance, tout comme lui en a eu le droit.

Laissant le garçon silencieux, un fin sourire se dessina sur ses lèvres tandis qu'il se perdit dans ses pensées. Parfois il aurait aimé pouvoir avoir autant de sagesse comme Tahia ou encore Matty. Ca serait surement compliqué dans sa vie. Retrouvant une distance avec son amie, ce furent ses prochaines paroles qui interpellèrent le Master.


"Quelle drôle d'idée!"

Souffla-t'il sur un ton amusé. Son petit ami? Non mais il n'aurait pas été jaloux ainsi. Il aurait agis différemment, comme briser les genoux de son adversaire. Ouais.. c'était ainsi qu'il procédait quand un type posait les yeux sur Mitsu... Avant...
Ne désirant pas laisser ces pensées douloureuses l'obliger au silence, le garçon termina de frotter sa chevelure avant de se relever.


"Alors comme ça t'aurais l'impression que je te protège? Je devrais surement m'investir dans une armure de chevalier alors!"

Relance-t'il d'un ton taquin. Ca serait la classe quand même! Ou bien un protecteur, c'est pas mal aussi ça pour un dragon dangereux. Il n'en dira rien, du moins pas ouvertement, mais intérieurement, il en était ravi. Il leur en aura fallu du temps et de la volonté pour en arriver là. Après tout, Tahia est une personne importante aussi à ses yeux. S'il devait lui arriver quelque chose, il en deviendrait fou. Alors devenir son protecteur serait un honneur pour le Master. Ce pourquoi, il laissa sous entendre tout en se relevant, regard baissé:

"Ca me convient parfaitement."

Protgére Terrae, c'est là son souhait et ce dont il a juré sur sa vie. Tahia appartient à Terrae. Il se va donc de soit qu'il la protége tout autant. Et tant puis qu'on le pointe du doigt ou que l'on murmure dans son dos, ces idiots respirent alors tant puis. Au moins, c'est signe qu'ils sont en vie et qu'il aura tenu parole. Ouais, c'est très bien comme ça d'ailleurs. Finalement, c'est pas plus mal, c'est même très bien.
Retournant auprès de ses affaires restées au sec, Ys enfila son t-shirt noir tandis que ses pensées se dirigèrent vers les dernières paroles de son amie et notamment au sujet du petit ami. Tahia lui est précieuse et ses avis sacrées. Elle était plus mature et sage d'esprit. Et puis, il pouvait bien se confier auprès d'elle. Après tout, ces derniers temps, il n'avait plus grand monde vers qui se tourner.
Restant toujours de dos, il reprit cette fois d'une voix plus calme et posée.


"Tahia?.... Es-tu déjà... Es-tu déjà tombée amoureuse?


#   Jeu 5 Avr 2018 - 0:20

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 484
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 23
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Visiblement, elle n'avait pas été la seule à avoir été gênée par son geste, lorsqu'elle avait posé sa main sur la poitrine d'Ys. Ce dernier avait d'abord affiché une expression surprise, ce que Tahia ne pourrait pas lui reprocher, avant qu'il ne détourne les yeux, bien qu'il soit impossible de ne pas remarquer la gêne apparente sur le visage du jeune homme. C'est vrai qu'en réfléchissant, la brune n'avait encore jamais eu de contact physique direct avec lui, du moins pas de sa propre initiative, et avec ce qu'elle avait dit concernant ses rapports vis à vis des hommes, ça devait sans doute être encore plus surprenant pour le roux. Ce n'était pas vraiment une surprise pour elle, la jeune femme s'étant peu à peu ouverte avec les années passées à Terrae, prenant un peu plus confiance en elle et recommençant à se fier aux autres. Et puis, la Guérisseuse se sentait un peu moins effrayée à partir du moment où c'était elle qui faisait un geste envers un homme, là où l'inverse donnerait le résultat opposé. Le Tonnerre ne l'avait surement pas encore remarqué, contrairement à une autre personne qu'elle connaissait et qui l'avait bien compris. Sans doute que l'expliquer au Master serait une bonne chose à faire, histoire que l'Air ne le surprenne pas à chaque fois qu'elle se décidait à le toucher.

Mais pour l'heure, Tahia avait terminé d'expliquer à quoi elle avait pensé après avoir vu le Master jaloux et ce dernier était lui même amusé par es possibilités auxquelles elle avait pensé. Elle ne pouvait pas lui en vouloir, ça paraissait un peu ridicule pour elle aussi, bien que la jeune femme le pensait malgré tout. Après tout, Ys lui avait montré combien il pouvait se montrer protecteur, surtout envers les personnes dont il était proche, au même titre qu'il se souciait du bien être de chacun, quelque chose qui n'était pas donné à tous. D'où la raison qu'elle avait pensé que le Tonnerre agissait comme une sorte de grand frère, un grand frère que la brune n'avait jamais pu avoir et si cette perspective l'avait amusé, cela l'avait aussi un peu attristé, bien que ce sentiment n'ai pas duré longtemps. Après tout, elle ignorait au final d'où elle venait vraiment, qui étaient ses parents, si elle avait des frères ou sœurs, s'ils étaient plus vieux ou plus jeunes qu'elle. Ces choses là ne l'avaient jamais gêné, du fait qu'elle se considérait comme faisant partie d'une famille, peu importe qu'il n'y ait pas le moindre lien de sang. Mais parfois, et même encore aujourd'hui, elle se demandait comment auraient été les choses si elle avait connu ses parents. A quel point tout aurait été différent si elle n'avait pas été laissée devant cet orphelinat.

Tahia sortit de ses pensées lorsqu'Ys déclara que si elle avait l'impression qu'il la protégeait, il devait trouver une armure de chevalier. Cette remarque fit rire la jeune femme alors qu'une pensée lui revenait à l'esprit.

"Une vraie armure serait plus appropriée oui. Mieux que celle en carton que tu t'étais fabriqué pour ton passage de Master. Comment tu en étais arrivé là, sérieusement?"

Ayant manqué le début du combat, l'Air n'avait pas eu l'occasion de voir l'accoutrement d'Ys au moment où il avait affronté le Master Aaron, elle ignorait même totalement cette histoire, du moins jusqu'à ce qu'elle en entende parler par quelques étudiants. Si le combat avait marqué les esprits, il semblait que cette affaire d'armure en carton ait elle aussi eu son petit effet. Par la suite, Ys se redressa et rajouta en la fixant que ça lui convenait parfaitement, la brune se releva à son tour, observant le roux se diriger vers ses affaires avant de se rhabiller du t-shirt qu'il portait surement quand il était arrivé près du lac. Un silence s'était par la suite installé pendant quelques instants, le calme des lieux n'étant pas du tout dérangeant. Du moins, cela ne dura pas et la question que posa le Tonnerre laissa pendant un long moment la jeune femme sans voix. Etant dos à elle, le roux ne pouvait pas voir les yeux de cette dernière s'ouvrir en grand alors qu'elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose, sans qu'aucun son n'en sorte. Elle ouvrit et ferma sa bouche plusieurs fois sans que rien ne parviennent à en sortir, comme si les mots étaient restés bloqués au fond de sa gorge.

Est-ce qu'elle...était déjà tombée amoureuse? La réponse était pourtant simple en soit et pourtant, Tahia se trouvait incapable d'y répondre, tant cela l'avait prise par surprise. Elle ne savait pas quoi dire, en fait. C'était stupide et pourtant... La jeune femme essaya de reprendre un peu contenance, ne pouvant s'empêcher de sentir son visage chauffer en pensant à cette question, cette situation la mettant bien malgré elle mal à l'aise, alors qu'elle était enfin détendue.

"I-Idiot! On ne pose pas ce genre de question comme ça! A quoi tu penses?!"

Croisant les bras, la Guérisseuse se détourna rapidement, profitant que le Master n'ait pas encore vu son visage, qui devait surement être cramoisi maintenant. C'était vraiment gênant et peut être un peu stupide. Surtout quand le jeune homme devait se douter que certains facteurs dans la vie de la brune n'avaient pas spécialement joué en sa faveur, surtout en matière de relations. Restant silencieuse quelques minutes, elle finit par soupirer doucement en fermant les yeux.

"Je n'ai...jamais été amoureuse. On ne peut pas dire que les circonstances m'aient aidé à l'être aussi. Aucune personne n'a plus que ça attiré mon attention, pas plus que l'inverse d'ailleurs. Comme si une fille avec des yeux différents, une cicatrice au visage et incapable de se tenir trop proche d'un homme sans être à deux doigts de prendre ses jambes à son cou allait faire venir qui que ce soit...



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
#   Jeu 5 Avr 2018 - 21:51

Personnage ~
► Âge : 23
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 1944
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

"Manque de temps je présume."

Fit simplement le Tonnerre suivit d'un haussement d'épaule. Il est vrai qu'en y repensant, on aurait crus voir un clown. Et dire que c'était les derniers instants de rigolade. Il faut dire qu'après il en avait bavé alors véritable armure ou en carton, ça n'aurait rien changé. Aaron l'avait réellement repoussé derrière ses retranches. Après tout n'était ce pas là le but? Le Master, lui même, l'avait informé de choisir le bon adversaire capable de révéler son véritable potentiel. Et malgré les conséquences qui s'en suivirent, ce fut chose faite. Depuis les deux hommes avaient su trouver un terrain d'entente.
D'ailleurs, durant cet évènement mémorable pour le Tonnerre, il aurait été incapable de dire qui ou non était présent ce jour là. Mais une chose est sûr, il avait entendu sa voix, ses paroles, ses encouragements. Il en demande surement trop et il ne s'en rend pas compte. Comme un enfant qui fait un caprice, comme celui d'aujourd'hui, il devrait prendre le temps d'observer pour mieux se rendre compte que même Tahia avait toujours été présente. Ici comme dans l'arène. Secrètement, dans son silence, réalisant les faits, le garçon a un étrange sourire sage en coin.

Retournant à ses affaires, une fois vêtu, le Master s'apprête à s'allumer une cigarette. Mais cette dernière reste au bord de ses lèvres qu'il fut coupé dans son action. Dans l'incompréhension, il se détourne pour poser son regard interrogateur sur son amie. C'était sans compter de rencontrer un dos, une fuite. Il s'apprêter même à répliquer, mais non, le silence l'emporte.
Pour lui, ce n'était qu'une simple question. D'ailleurs, dans le fond, il ne porte aucune attention à ce genre de sujet, ce ne sont pas des mots qu'on puisse retrouver dans la bouche d'un sale gosse. Mais ces derniers temps, ses pensées et ses doutes le torturent. Avoir une réponse, même d'une tiers personne, l'aiderait grandement à faire le tri. Le but étant de comprendre comment réagirait une personne aussi normale et simple d'esprit. Et puis Tahia, c'était son amie, il pourrait se confier, soulager sa peine.
Mais non, c'est un véritable retournement de situation. Et il ne s'attendait pas que cette simple question puisse autant bouleverser la demoiselle. Et la suite de ses explications est d'autant plus vertigineuse. C'est vrai, il aurait du s'en douter, Tahia n'a jamais connu de véritable amour. Le plus triste dans cet aveu, ce sont les raisons qu'elle juge bonnes. Serrant des poings, Ys tenta de garder son calme, lui laissant au moins l'opportunité de s'exprimer. C'est idiot. Comment pouvait elle penser ainsi?
Alors oui, elle a un regard qui ne vous laisse pas indifférent, mais pas spécialement effrayant. Et si leur relation avait mal commencé, ce n'est pas pour autant qu'il la déteste, bien au contraire. Tahia lui est devenue une personne précieuse, nécessaire pour son oxygène. Elle est tout autant précieuse que ses autres amies. Et le fait qu'elle puisse penser aussi mal d'elle même est douloureux. Et quand ses paroles touchent à leur fin, le jeune homme relève le regard sur cette silhouette, après un moment de silence.


"M-Moi."

Tente-t'il. Ouais il se sent un peu con là. C'est sorti tout seul à vrai dire. C'était comme la rattraper dans sa chute. Un dernier acte de secours, tel un espoir de fou. Ce n'est peut être pas très approprié, surtout dans ce genre de situation, mais après tout, n'est ce pas la vérité qui s'exprime? Ys n'est pas du genre à raconter des salades pour faire plaisir, ça n'amènerait à rien. Aussi, il crut bon de reprendre dans un acte courageux.

"Moi, j'aurai pu."

Ouais, il s'enfonce. Mais s'il fallait secouer son amie pour qu'elle ouvre les yeux sur sa véritable valeur, alors autant jouer cartes sur table. Bon, être sincère c'est bien, mais son élan de courage retombe. Du coup, par peur de se prendre une droite dans le buffet, il préfère reprendre sur un sourire béat tout en se grattant l'arrière de la tête maladroitement.

"Oh bien sûr on sait tous deux que c'est pas possible hein?! Mais si...."

Marquant une courte pause, le jeune homme reprit une inspiration, balayant toute gêne. Ce n'est pas un crime après tout. Et puis quel sorte d'ami serait il s'il n'aidait pas son amie à ouvrir les yeux? Plus sérieusement, ce dernier s'avance de quelques pas en direction de Tahia, reprenant de vive voix.

"Je sais que je suis pas le gars idéal. Je sais aussi que mon esprit est occupé par une autre personne. Mais si je t'avais rencontré dans d'autres circonstances, si je t'avais connu bien plus tôt, alors oui, j'aurai surement pu tenter ma chance avec toi."

Ne voyez pas là une déclaration. Seulement il est vrai que si Ys n'était pas fou amoureux de Mitsuki, il aurait pu tenter de séduire Tahia, et ce, combien même cette dernière supporte mal la présence masculine. Parce que dans le fond, Tahia est une personne remarquable. Elle mérite de trouver une personne digne de ce nom. Alors oui, elle aurait pu lui plaire dans d'autres circonstances et le fait qu'elle puisse penser ainsi est affligeant.
S'arrêtant à quelques mètres d'elle, il reprit toujours calmement.


"Ne penses pas que tu es une bête noire ou que te regarder soit effrayant. Je t'avouerai que ça n'a pas toujours été facile, mais c'est aussi ce qui fait ton charme. Tahia, tu es exceptionnelle."

Un doux sourire se dessine sur ses lèvres. Et dire que celui qui tentera sa chance avec elle, prit les pieds dans le piège, il aura du boulot! Elle va le faire baver. Mais au final, elle se rendra bien compte toute seule ce qu'elle vaut vraiment et que ses paroles n'étaient pas du vent.
Et ses paroles ne sont vraiment pas du vent! En y réfléchissant, il est resté droit, honnête. Il ne donnait pas ce discours parce qu'elle aurait eu envie de l'entendre. Il avait parlé ouvertement, sincèrement. Il se doute bien de l'impact de cet enjeu, mais il n'aurait pu rester indifférent à son mal être. D'ailleurs, après cet aveu, il se rend compte combien les sentiments sont délicats et fragiles.
S'il n'avait pas rencontré Mitsu, il aurait tenté quelque chose avec elle, comme avec bien d'autres. Cette triste réalité lui rappelle les dures paroles de sa compagne juste avant leur séparation. Et s'il trouvait quelqu'un de mieux? Quelqu'un pour qui il rencontrait de nouveaux sentiments?
C'est idiot, malgré son assurance, il doute, quelques secondes. Et si elle avait dis vrai? Et si elle avait vu juste?
Non c'est idiot, il sait pour qui il se bat. Il sait pour qui il souffre.
Malgré tout, le doute se renforce et une idée folle le saisie.


"Tahia?.... Est ce que je pourrais t'embrasser?"

Il n'a pas flancher, il n'a pas trembler. C'est sorti naturellement. Il ne voit rien Tahia comme un sujet d'expérience. Bien au contraire. Même comme il l'a reconnu quelques minutes auparavant, s'il y avait bien une personne qui pourrait faire flancher toutes ses décisions, ça serait elle.


#   
Contenu sponsorisé

 

Laisses moi une place sous ton ciel (PV Tahia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.
Aller à la page : 1, 2  Suivant