Partagez
Les animaux sont les anges de la Terre [avec Erik]
##   Jeu 22 Mar 2018 - 21:39

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
Chrys Suede
Chrys Suede
Air au pouvoir solaire
Messages : 31
Date d'inscription : 14/03/2018
Age : 26
Humeur : La nuit je mens.

Je ne suis pas timide... Je suis... réservé ? Je pense que c'est le bon mot pour la situation dans laquelle je me trouve. J'étais assis sur mon lit en train de préparer mes papiers administratifs pour ma rentrée scolaire à Terrae. J'étais étonné de découvrir que les japonais débutaient leur année en avril, mais c'est une autre histoire. Par habitude, je remplis une première fois ma fiche au crayon de bois... parce que... j'admets j'ai toujours peur de faire une erreur... Oui je sais c'est stupide. Comment je pourrais me tromper dans mon nom de famille ? Hmmm... Zut. Voilà. Bref, je remplis mes papiers une première fois, puis une deuxième au stylo encre et je cherche ma gomme pour retirer le crayon de bois dessous. ...Je cherche ma gomme... .......je cherche.

Impossible de mettre ma main dessus. Bon, je suis pas du genre à paniquer pour si peu. Je crois. Mais d'habitude, quand je sors mon crayon de bois, je mets toujours la gomme non loin de moi donc soit, elle a roulé hors de ma vue, soit quelqu'un s'en est emparé pour me faire une blague. Hm ? NON je ne sous-entends pas que les autres garçons présents dans le dortoir sont de potentiels voleurs ! .......Bon d'accord, la situation m'échappe à peine et je me fais des gros films. Mais je déteste quand la situation est hors de contrôle comme ça. J'avais ma gomme, là ! Je suis certain ! Et bien sûr il faut que ça m'arrive quand je fais quelque chose d'important, et pas quelque chose de basique ; un dessin par exemple.

Je pousse un gros soupir. Roda, ma chienne, qui était allongée au pied du lit depuis tout ce temps, pose sa tête sur la couverture. Elle sait qu'elle n'a pas le droit de monter sur le lit, mais elle a du sentir mon agitation. C'est là qu'un de mes camarades de chambrée entre en scène, pointant du doigt mon animal de compagnie en disant qu'elle était sale, qu'elle avait rien à foutre sur mon lit. Je fronce légèrement les sourcils. Déjà, elle est pas SUR le lit. Et puis d'ailleurs, c'est MON lit. Ensuite, zut à la fin ! Ma petite Roda voulait juste me remonter le moral, tu vas pas en vouloir à un animal de s'inquiéter pour son maître et ami ! J'ai posé mes papiers sur mon oreiller, laissant tomber mes affaires administratives pour poser mes deux pieds au sol, me pencher et attraper ma Roda dans mes bras. Posée sur mes genoux, elle commença à me lécher le visage au plus grand dégoût de mon voisin qui fit une grimace avant de quitter la pièce. C'est ça, bon vent.

Je pourrais demander une gomme à quelqu'un d'autre... Mais après une expérience sociale pareille, je n'ai plus qu'une seule envie, serrer Roda contre moi, enfouir mon visage dans son pelage blanc sans plus m'occuper de ce qu'il se passe autour de moi.


Les animaux sont les anges de la Terre [avec Erik] Or1Jn
##   Jeu 22 Mar 2018 - 22:43

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Erik Akimaru
Eau au pouvoir lunaire
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Plus qu’une petite heure avant de retrouver celle que je considère presque comme une partie de moi, comme ma sœur. On m’a dit qu’elle devait passer quelques testes chez le vétérinaire, de la même façon que moi chez le psychologue. Alors j’attends. J’essaye de penser à notre future première balade sur le campus. Je n’ai pas encore eu l’occasion de discuter avec qui que ce soit, mais en même temps, je suis arrivé en pleine nuit. Je m’occuperais de tisser des liens plus tard. La plupart des mes ‘’colocataires’’ on l’air plus jeunes que moi, alors c’est hors de question d’aller leur proposer d’aller fumer une cigarette pour discuter. Alors j’attends.
Mon lit est fait, mes affaires sont rangées dans le petit espace prévu à cet effet. Aucun de mes roommate n’est présent pour le moment, sûrement dehors ou en train de manger à la cafet’. Dans quelques minutes je vais pouvoir aller chercher Tifa, et alors peut importe où je suis, je me sentirais comme chez moi. Les chats vont me manquer, mais ils ont l’habitude de se débrouiller sans moi, alors je ne m’inquiète pas pour eux. Bon. Je n’aime pas fumer en présence de Tifa, alors autant sortir fumer en l’attendant.

Au moment de passer la porte de ma chambre, j’entends deux autres jeunes discuter à voix basse. Une petite bride, quelques mots arrivent jusqu’à mes oreilles. ’’Un chien n’a rien à faire ici’’, ‘’ c’est inadmissible’’. Mon cœur s’emballe d’un coup, et mon sang ne fait qu’un tour. Mes yeux doivent être en train de briller tellement qu’on pourrait sûrement les voir en pleine nuit à une centaine de mètres. Je me précipite dans la direction d’où viennent les deux autre, donnant un coup d’épaule involontaire au plus grand. Rien à faire, je m’excuserais plus tard. Ma chienne est déjà arrivée ! J’essaye de ne pas faire trop de bruit, pour essayer de la surprendre. J’ouvre la porte d’un coup d’épaule un peu sec. Presque violent. Je fais un pas, puis un deuxième, en regardant à gauche, à droite.

’’Oooh’’
La déception dans ma voix doit être perceptible, même si ça ressemble plus à un soupir qu’à une quelconque onomatopée. Ce n’est pas Tifa. C’est un magnifique et énorme chien, au pelage encore plus blanc que les cheveux de celui contre qui elle est blottie. Ou alors c’est lui qui est blottie contre le chien. Je sais pas trop. Mais apparemment j’ai interrompu quelque, parce qu’il y a deux paires d’yeux qui me fixent. C’est presque la larme à l’œil que je me lance dans une sorte de monologue qui ressemble plus à une bouillie d’excuses qu’autre chose.
’’J’suis vraiment, vraiment désolé. J-Je, J’ai entendu parler d’un chien dans les dortoirs, et j’ai pensé que c’était Tifa qui était arrivée, en-enfin que je pouvais enfin aller la promener. P-Pardon, pardon pardon’’

Au moment de tourner les talons, le visage rouge de honte, je bute sur quelque chose, par terre. Une gomme.
##   Ven 6 Avr 2018 - 14:51

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
Chrys Suede
Chrys Suede
Air au pouvoir solaire
Messages : 31
Date d'inscription : 14/03/2018
Age : 26
Humeur : La nuit je mens.

Quelqu'un déboule dans le dortoir, me faisant lever la tête. Roda fait de même. Ça doit être drôle à voir... Pourtant, celui qui se trouve à la porte ne paraît pas amusé par la situation. Plutôt déçu... et gêné, je sais pas de quoi mais bon. Il se confond en excuse... Beaucoup. Je crois que j'ai jamais autant entendu de pardon à la suite. Mais je peux le comprendre... De ce que je comprends, il est lui aussi propriétaire d'un chien. Chienne, précisément. Il pensait la retrouver et l'emmener se promener. Je sais que c'est dur d'être séparé de son ami... Moi-même quand j'ai du laisser Roda chez le vétérinaire pour qu'elle soit à jour dans les vaccins japonais, j'étais inquiet. Mais. Mais là. ....IL PLEURE ? Ah. Euh. Oui. Alors. ...C'est beaucoup trop pour moi ça. Comment vous voulez que je réagisse ?! Je suis NUL avec les gens qui pleurent... Généralement je finis par les faire pleurer un peu plus. Alors j'étais prêt à rester silencieux et à le laisser partir sans rien lui dire, puisqu'il semblait sur le point de le faire, quand je le vois regarder par terre.

Par terre. Ah ! :

-Ma gomme !

Je lâche Roda qui s'écarte instantanément de moi et me précipite vers lui. Je suis soulagé comme jamais. Voilà pourquoi il ne faut pas se moquer des gens qui pleurent pour leur chienne, y'en a qui paniquent pour leur gomme. Roda, croyant sans doute que le jeune homme était... une connaissance... commence à lui faire la fête, gentiment, tournant autour de lui en trottinant. Elle avait été éduquée pour aider les personnes à mobilité réduite... pas pour les renverser. Mais du coup je me trouve dans une délicate situation qui me demande d'avoir un minimum d'échange social. Gomme à la main, je pose mes yeux sur le passionné canin. J'inspire brièvement, à la recherche d'une phrase, une idée, UN TRUC QUOI. Alors je me raccroche à ce que je vois, comme d'habitude... Mais vous avez déjà essayé de réfléchir face à UN MEC IMMENSE ET MUSCLÉ OH LA VACHE QU'EST-CE QU'IL MANGE POUR ÊTRE AUSSI COSTAUD ? :

-Aaah euuh hmm euuuh...

Okay pas de panique c'est un être humain ! Un être humain qui aime les chiens apparemment, comme moi, donc, y'a possibilité de s'entendre... Sérieusement comment font les gens pour avoir des interactions sociales avec des inconnus ?! Inspiration. Zen. Papillons et confettis. :

-P-pour votre chienne ! Ne vous faites pas de soucis. Roda a du passer des tests aussi et je sais qu'ils ont bien pris soin d'elle alors... T-Tifa c'est ça ?... Elle vous fera la fête aussi... quand elle... reviendra...

C'est comme ça qu'on rassure les gens normaux hein ? J'ai fait des efforts en énonçant que des faits positifs, j'espère que ça suffira ! :

-Ah et merci. Pour la gomme.

Et.............. et maintenant je dis quoi ?


Les animaux sont les anges de la Terre [avec Erik] Or1Jn
##   Mar 10 Avr 2018 - 10:09

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Erik Akimaru
Eau au pouvoir lunaire
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Le jeune homme se précipite sur moi. Enfin sur la gomme, et la ramasse, alors que son chien se met à me faire la fête, me prenant sûrement pour un ami du garçon. Je ne peux alors pas m’empêcher de le caresser. Je relève la tête pour m’apercevoir que le blondinet me fixe, un peu mal à l’aise. Sûrement un timide, lui aussi. Alors j’essuie mes yeux humides d’un revers de la manche, et j’essaye de lui faire un sourire. Il semble chercher ses mots pendant un instant, avant de me rassurer sur le fait que Tifa sera bien traitée, que Roda, sa chienne, est passée par là aussi. Qu’elle me fera la fête à son tour. Alors je hoche la tête, plein d’espoir, en souriant encore une fois. Il n’a vraiment pas l’air à l’aise avec les inconnus, mais moi non plus. Surtout quand j’ai honte d’avoir fait une erreur. Mais il ne semble pas m’en tenir rigueur, alors la tension disparaît peut à peu, mes muscles se relâchent. Il me remercie aussi pour la gomme, qu’apparemment il cherchait.

‘’B-bah, j’ai pas fait grand-chose, j’ai juste faillit marcher dessus. Moi c’est Erik, elle c’est Roda, c’est ça ? Et toi ?’’

Comme il est typé caucasien, je lui tends la main, lui épargnant la façon japonaise. J’ai réussi à me calmer, maintenant que le malentendu est dissipé. Je regarde à nouveau autour de moi, et je remarque le formulaire sur le bureau. Avec le crayon papier toujours présent sous l’encre. Voilà pourquoi il cherchait sa gomme. Je pointe la feuille du doigt

‘’T’as besoin d’aide pour ça ? Sinon si tu peux m’indiquer où je peux récupérer Tifa ? Je suis sûr qu’elle s’entendrait super bien avec Roda ! Si tu viens avec moi on pourrait les promener ensemble nan ? Ça pourrait être sympa ! Puis je connais personne ici, si tu peux me faire visiter un peu et tout, ça serait cool !’’

Je me rends compte que c’est beaucoup demander à un inconnu. Mais en même temps j’ai absolument aucune idée d’où retrouver ma chienne, et d’à quoi ressemble Terrae. Puis je suis trop excité pour dormir, là. Alors autant essayer de sympathiser avec des gens. Surtout un gens qui a un chien lui aussi, et qui a l’air timide. Il faut que j’essaye de le rassurer, j’ai peur de l’avoir un peu effrayé avec mon changement d’attitude soudain.

‘’T’inquiète pas, moi aussi je suis timide. Mais vu comment tu enlaçais Roda, je me dis que tu peux pas être méchant. Du coup j’ai moins peur. Tu veux bien m’aider s’il-te-plaît ?’’

J’essaye de faire mon plus beau sourire pour le convaincre. Et j’ai dit les mots magiques. Ceux auxquels toute personne gentille ne peut résister. Surtout entre dresseurs pokémons propriétaires de chien. J’aime pas les mots propriétaire ou maître en parlant de Tifa, parce que je la considère comme ma famille, mais faute de mieux… Je suis vraiment pressé de la voir. Montre moi le chemin, petit gars. S’il-te-plaît.
##   Ven 13 Avr 2018 - 0:26

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
Chrys Suede
Chrys Suede
Air au pouvoir solaire
Messages : 31
Date d'inscription : 14/03/2018
Age : 26
Humeur : La nuit je mens.

Je dois avouer, quand je vois la montagne qui me fait face se baisser pour caresser Roda avec toute la gentillesse du monde dans ses mains... je suis rassuré. Il essuie ses larmes, tente de sourire et... bon, je sais pas si c'est par mimétisme ou si j'apprécie vraiment cette personne à ce moment pour câliner Roda aussi bien que moi mais, je lui souris aussi. Autant que je le peux. Mais je tente. Je n'ai pas peur des inconnus, j'ai peur des réactions que je ne peux prédire. Ce n'est pas la même chose. Mais... Avec cette personne, j'ai l'impression que j'ai le droit, presque, de me laisser aller à être moi-même. Il avoue avoir été sur le point de marcher sur ma gomme... Et il se présente... :

-Chrys Suede. répondis-je simplement.

ET IL ME TEND LA MAIN ! Ok, je crois que j'ai jamais lancé un regard aussi reconnaissant de ma VIE ! J'avais aucune idée jusque là des normes japonaises niveau présentation et il m'a présenté sa main. SA MAIN ! Je la prends et la serre en contrôlant mon émotion. Jamais été aussi content de toucher la peau d'un inconnu. Vraiment. Après avoir libéré sa main, il la pointe vers les papiers que je remplissais jusque là, m'offrant son aide. M'offrant. Son. Aide. ..............Monsieur. Vous êtes trop gentil pour votre propre bien ou vous faites genre devant les jeunes pour avoir des amis ? La réflexion me traverse, ça n'empêche en rien le fait que je sois touché par sa proposition. :

-J'ai terminé mes papiers... en vrai... Je dois juste gommer et envoyer mais tout est prêt. J'ai pas le temps de réfléchir qu'il pose une question en rapport avec sa propre chienne. Ah que je euh-... OUI ? J'ai fini mon inscription au lycée donc oui je peux vous- tu ? EMMENER au vétérinaire ! Je sais où c'est !

Tuez-moi.

J'crois qu'il se rend compte que j'ai vraiment un problème social quand il me dit qu'il est timide lui aussi. J'ai pas l'impression. Après, c'est peut-être parce que j'ai une façon de penser pas adaptée à la norme -MAIS C'EST QUOI LA NORME HM ?- mais je suis moins mal à l'aise avec lui qu'avec les autres... pour l'instant. Je ne suis pas fou, j'ai l'habitude d'être déçu dans mes espoirs. D'un autre côté, il parle de Roda et de sa chienne Tifa comme d'amies, et ça me rassure. :

-Je.... Je veux bien. On peut aller voir tout de suite si vous êtes prêt ?

Je claque des doigts, Roda se met aussitôt à mes pieds. L'avantage d'avoir un animal dressé. Par habitude je tapote sa tête pour la féliciter et fait signe à Erik. :

-C'est parti ?

On sort et je lui désigne du doigt le peu que je connais, le champ de fleurs et le bois que l'on distingue au loin. Je lui explique que moi aussi je viens d'arriver donc j'ai peu de connaissances de Terrae, sinon ce que je découvre en promenant Roda. Quand on s'arrête devant le vétérinaire, je dois avouer que j'ai de l'appréhension. Même s'ils ont pris soin de Roda, auraient-ils pris soin de Tifa ? Je vois pas ce qui aurait pu changer la donne aussi je propose à Erik de patienter dans la salle d'attente, le temps qu'il voit si sa chienne puisse être libérée à son tour... Et j'attends, Roda posant sa tête sur l'un de mes genoux.


Les animaux sont les anges de la Terre [avec Erik] Or1Jn
##   Dim 15 Avr 2018 - 18:45

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Erik Akimaru
Eau au pouvoir lunaire
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Chrys Suede. Peu commun, comme nom. Pour moi la Suède c’est ce grand pays de l’autre côté de la Russie. Le pays de ma mère. Enfin bon, si on commençait à juger les gens sur leur nom de famille ça serait chiant. En tout cas, il sert la main que je lui ai tendu avec enthousiasme. Il m’explique qu’il a terminé de remplir ses papiers et surtout, il sait où est le vétérinaire. Sauvé ! Et il peut m’y emmener !

‘’Merci beaucoup, Chrys ! Et tu peux me tutoyer, en plus je dois pas être beaucoup plus vieux que toi. ’’

Il est clairement plus jeune que moi. Surtout vu les papiers, il s’agit d’une inscription à la fac, ou au lycée. C’est vrai que c’est bientôt la rentrée. Peut-être qu’ici j’aurais la chance d’enfin pouvoir finir ma licence et de commencer mon master. Bah. En vrai, travailler me manquerait. Je note dans un coin de ma tête qu’il faut que je trouve un taf. Je pourrais sûrement garder l’ancien, mais je crois qu’ils veulent pas que je sorte pour le moment. Pour ma sécurité. Bah. Tant que j’ai Tifa je suis en sécurité. Et avec l’aide du blondinet je vais la retrouver encore plus vite que ce que j’espérais. Il me fait signe qu’il est prêt, et d’un claquement de doigt il fait revenir Roda vers lui. Elle est vraiment bien dressée. Sûrement mieux que ma Tifa. Mais en même temps, j’ai jamais essayé de lui donner des ordres, alors j’imagine que c’est normal. Mais je suis persuadé qu’elle comprend tout ce que je lui dis. Et qu’elle ne fera rien qui pourrait me mettre dans l’embarra. Jamais. Elle me manque, ma petite boule de poils. Petite. N’importe quoi. Elle a bien grandit. BON. Je vais la revoir dans quelques instants. Je redirige mon attention vers Chrys. On sort du bâtiment, et il me raconte que lui aussi est nouveau, que le peu qu’il connaît de la géographie de l’endroit est dû à ses promenades avec Roda. Elle marche/court à côté de nous, contente de se dégourdir les pattes, j’imagine. Il me montre la forêt qu’on distingue à peine, le champ de fleurs, évoque même un lac. J’ai pu remarquer ça sur le plan qu’on m’a filé à l’entrée, mais du coup je sais qu’il est fiable, maintenant. On s’approche d’une porte, avec quelques animaux dessinés dessus.

‘’C’est ici ?’’

D’un hochement de tête, il confirme ce que je pensais. Et me propose d’attendre dans la salle d’attente. Je suis tout excité en poussant la porte. Chrys s’assoit sur une des chaises, et Roda pose la tête sur ses genoux. Ils sont mignons. Pour ma part, je me dirige vers la personne à l’accueil. Je ne sais pas exactement ce qu’il me dit. Parce qu’en avançant vers lui j’aperçois deux yeux bleus qui me fixent. Le bruit des griffes sur le parquet. Et Tifa qui saute autour de moi. Mes yeux s’embuent un peu, mais j’ai pas le temps de les sécher. Je la serre dans mes bras, la couvrant de câlins. Elle me lèche le visage, et on reste bien une dizaine de secondes comme ça, moi à genoux et elle entre mes bras. Le vétérinaire m’annonce d’un grand sourire que tout est okay et qu’elle peut venir avec moi. Je le remercie, et je me retourne vers Chrys avec un grand sourire.

‘’Tu vois Tifa ? Lui c’est Chrys, il m’a aidé à venir te chercher. Et elle c’est Roda. Tu leur dis bonjour ?’’

Elle s’exécute. Elle va lécher la main que lui tend Chrys. Et aboyer joyeusement sur Roda, quand celle ci grogne suite à la léchouille. Jalouse. Cette scène me fait rire, et je crois que Chrys sourit aussi. Je me retourne une dernière fois vers le docteur, et le remercie, avant de sortir, Tifa à mes côtés. Je m’allume une cigarette et je m’adresse au blond en souriant.

‘’Si tu veux une cigarette tu demandes, mais je t’en proposerais pas, t’as pas l’air majeur. Merci pour le coup de main, en tout cas. Tu sais où il y a un endroit où on peut jouer et courir ? Je crois qu’il y en a une qui aimerait beaucoup se dégourdir les pattes.’’
##   Mar 24 Avr 2018 - 23:15

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
Chrys Suede
Chrys Suede
Air au pouvoir solaire
Messages : 31
Date d'inscription : 14/03/2018
Age : 26
Humeur : La nuit je mens.

Erik me confirme que je peux le tutoyer en me disant qu'il devait pas être plus vieux que moi. Alors. Je veux pas être sec ou... méchant comme on pourrait me le dire habituellement, mais s'il est large comme ça et qu'il a moins de dix-huit ans -puisque j'ai compris qu'au Japon, la majorité était plus tardive- je vais pas mal le prendre, mais ça me fera une petit douleur aux côtes hein. Il y a vraiment des gens injustement gâté par la nature comme ça. Mais ce n'était pas si important, le fait est que chacun naissait avec certains gênes leur permettant de-... ah oui je retourne dans mon aspect terre à terre. Pardon. J'ose même pas lui dire que j'ai seize ans... du coup.

Je hoche la tête quand il demande s'il s'agit bien de la clinique vétérinaire. En vrai, j'ai bien du mal à retenir un sourire. J'attends donc dans la salle, grattouillant le crâne de Roda quand je finis par entendre un raffut s'approchant dangereusement d'Erik. Erik dont le regard se remplit de larmes de joie. Okay, ça fait plaisir de voir un être humain touché par la simple réunion avec sa meilleure amie. Elle lui lèche le visage et le vétérinaire lui annonce qu'il peut rentrer avec elle. J'avoue être soulagé moi aussi. Et le sourire qu'Erik me lance me confirme que c'est la meilleure nouvelle à laquelle on pouvait s'attendre. Il parle, mais je sais que c'est à sa chienne qu'il s'adresse. Roda se pousse un peu alors que je lui fais un signe pour rester à mon pied et je me mets à genoux, dans la salle d'attente, en ouvrant mes bras vers l'animal. :

-Bonjour Tifa !

Elle me lèche la main et Roda gronde. Réaction normale. Mais je pose une main sur le dos de Tifa, l'autre sur ma propre chienne et toutes les deux comprennent rapidement le lien qui nous unit.  Tifa est un gros chien comparé à Roda, mais même si elle me bouscule je ne peux pas m'empêcher de l'adorer. Elle nous renifle, pour se faire à nous, et je suis touché par son adaptation. Parce que son maître et ami nous a présenté, parce qu'elle est adorable, parce qu'elle ne me demande rien à exprimer qu'une acceptation que je lui donne volontiers. Erik discute un instant avec le vétérinaire et j'en profite pour câliner les deux chiennes qui tiennent soudain à me montrer leur affection en me léchant un peu plus le visage.

Dehors, Erik allume une cigarette. Je suis étonné que Tifa se tienne aussi près de lui, comme si elle était aussi dressée que Roda, mais je ne cherche pas plus loin que l'attachement qu'ils semblent avoir tous les deux. Je lève une main pour montrer mon refus. :

-Non, je ne fume pas... Et effectivement, je n'ai que seize ans. Je réfléchis un instant. Il y a le parc juste à côté. Roda aime beaucoup se rouler dans l'herbe... Hein vilaine ?

Oui parce qu'il y a rien de plus embêtant que laver les traces vertes d'herbe fraîche sur un chien blanc... Now you know. Je passe distraitement une main dans le pelage de Roda avant de reprendre. :

-Si tu as un soucis avec tes camarades de chambre, dans les dortoirs, tu pourras venir me voir. Ils ont pas le droit de refuser ton amie si elle est vaccinée et propre alors faut pas hésiter à le leur faire comprendre...

J'avais des soucis avec les miens, mais pas plus que ça, ils ont vite compris que ça ne servait à rien de me faire changer d'avis, surtout à propos de Roda. J'avais pas envie qu'Erik traverse les mêmes difficultés que moi, surtout qu'il avait l'air d'un type sympa.


Les animaux sont les anges de la Terre [avec Erik] Or1Jn
##   Jeu 26 Avr 2018 - 23:53

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Erik Akimaru
Eau au pouvoir lunaire
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

‘’Va pour le parc alors.’’

Je souris. Je suis content. J'ai envie d'y aller en courant, presque. Mais comme je sais pas si Chrys peut faire pareil je vais attendre qu'on soit dans l'herbe. Et je compatis tellement pour le pelage blanc plein de traces vertes. Une horreur. Presque autant que de se teindre les cheveux. Ou qu'une décolo. Je suis donc Roda qui a l'air de connaître le chemin. Elle trottine en tête avec Tifa, qui semble bien plus attirée par une nouvelle compagne de jeu que par moi. Bah. En vrai ça fait quoi, une journée qu'ils s'étaient pas vu. Elle a pas vécu ça de la même manière que moi. Mais après je l'aurais rien que pour moi. Hehe. Mnh. Non ça sonne pas bizarre dit comme ça.

‘’Je suis d'ici. Enfin Japonais, je veux dire. Donc ouais, Tifa est à jour dans ses vaccins. Et propre. Sauf quand des fois elle décide d'éventrer un coussin pour le plaisir de me voir ranger. OUAIS C'EST DE TOI QUE JE PARLE LÀ DEVANT. Cte sale gosse des fois.’Puis t'inquiète pas pour moi, je me mets rarement à pleurer comme ça. Tout à l'heure c'était le manque de sommeil et de ne pas trouver de poils partout sur mon pantalon qui s'exprimait. Mais merci.’'

Il est vraiment cool le garçon. Prévenant et tout.  Jpeux pas m'empêcher de lui sourire alors qu'on discute en chemin.

‘’Moi j'ai vingt-deux ans. Et j'ai arrêté mes études. J'avais besoin d'argent pour m'occuper de Tifa. Puis bon, c'était une licence d'anglais, je continue de pratiquer devant Netflix, si tu vois ce que je veux dire. Tu viens d'où du coup? Si tu me dis de Suède je crois que je vais rire, désolé d'avance. Ma mère était Suédoise remarque. Et Roda, tu l'as eu toute petite? Elle a l'air vachement bien dressée. Bien mieux que ma Tifa.’'

Le temps qu'il réponde à mes questions, on est arrivé à notre destination. Je pique un sprint (Bon jsuis pas flash, hein. Mais genre je cours. Le plus vite possible.) et je rejoins les deux chiennes qui se roulent déjà dans l'herbe. Je me retourne vers Chrys pour lui parler.

‘’Eh tu sais quoi? Tant pis pour mes fringues, jvais faire comme elles. Puis c'est moi qui lave de toute façon… Jte filerais un coup de main pour Roda si tu veux, j’assume ma part du futur massacre.’'

Je me mets d’abord à genoux dans l’herbe humide, et puis je me laisse aller, roulant sur moi même et chahutant avec les deux canidés. Le tout dans le respect des droits de l’homme et du chientoyen.
##   Jeu 3 Mai 2018 - 0:15

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
Chrys Suede
Chrys Suede
Air au pouvoir solaire
Messages : 31
Date d'inscription : 14/03/2018
Age : 26
Humeur : La nuit je mens.

Erik explique qu'il vient du Japon. Il est donc bien moins dépaysé que moi. Ensuite, il semble raconter une anecdote où Tifa aurait éventré un coussin et... Et j'avoue j'ai ri quand il s'est ensuite adressé à elle. Pas aux éclats, c'est pas mon genre. Ou du moins je ne le fais plus. Ma main se pose rapidement sur ma bouche alors que je laisse échapper un rire bref et discret. Il reprend un peu plus sérieusement en disant qu'il ne pleurait que rarement. J'ai un haussement d'épaule mais mon sourire ne me quitte pas. Les gens pleurent bien s'ils le veulent, c'est pas un état dans lequel on souhaite se retrouver généralement donc si on le fait, c'est qu'on en a besoin.

Il explique aussi qu'il a vingt-deux ans -AH ! j'me disais bien !- et qu'il a arrêté ses études d'anglais. Il me demande ensuite d'où je viens, en faisant une remarque sur mon nom de famille. :

-Alors aussi bizarre que ça puisse paraître, apparemment mon nom de famille c'est plutôt norvégien. En tout cas il est vachement ancien. Genre, du temps des vikings tout ça. Donc les frontières de l'époque, c'est flou. Ensuite encore plus bizarre... je suis français !

J'ai un mouvement de bras qui résume bien ma situation ; je n'ai aucune idée de ce qu'on pu faire mes ancêtres pour que je me retrouve avec un nom pareil. Mais comme je n'y accordais aucune importance, je n'avais pas plus d'info que les rares conversations que tenaient mes parents, à l'époque où ils étaient vivants, à ce propos. Il me demande ensuite quelques explications sur Roda. Je pose mes yeux sur elle pour répondre. :

-Oh Roda, à la base c'est une chienne que mon frère a pu adopter parce qu'il était paraplégique et qu'il avait quelques soucis moteurs parfois. Elle était déjà dressée quand on l'a eu et elle avaiiit... Un an je crois ?

Les temps se mélangent un peu dans ma tête trop pleines d'événements. J'ai parfois du mal à retenir des anniversaires, je confonds des dates,... C'est rien de grave, rien que je ne puisse maîtriser. Je me perds juste un peu dans ma vie trop remplie.

Quand on arrive au parc, je prends un temps pour observer le décor. Mais Erik se met soudain à courir pour rejoindre nos amies. Je souris et le rejoins à mon rythme. Il se tourne vers moi en me disant qu'il comptait bien profiter de l'herbe aussi. Je souris, encore. :

-Oh t'inquiètes pas pour Roda, j'me doutais bien de comment ça allait finir quand on a décidé d'aller au parc.

Je m'assois sagement tandis que j'observe les trois comparses s'amuser. C'est pas que j'aime pas me rouler dans l'herbe, en plus les voir donne un peu envie, mais quelque part je sais que je suis pas aussi... expressif. Et je pense qu'il va falloir laver mes vêtements après. Et je pense à Roda qu'il va falloir traîner à la douche. Je suis trop pratique dans ce genre d'instant et j'ai pas envie de gâcher leur moment que je bouge pas de là où je suis.

Mais au bout d'un moment Tifa remarque que j'ai pas bougé. Elle se redresse d'un coup et je sais exactement ce qui lui passe par la tête bien que je ne la connaisse qu'à peine. :

-Non.

Ma voix tente d'être vainement autoritaire. Et ça ne fonctionne pas du tout. Elle se met à courir comme une bombe vers moi, suivie par Roda qui veut soit l'imiter, soit qui a remarqué qu'elle pouvait le faire aussi... Dans tous les cas je suis percuté par deux chiennes un peu trop joyeuses à mon goût. Je m'étale, dos à terre, essayant de protéger mon visage des léchouilles intempestives de mes amies. :

-OUARGL ! STOP ! A L'AIDE !

Ma main dépasse de la vague de fourrures à la recherche de celle d'Erik, le seul qui peut me sortir de ce piège infâme. Mais je ris. Et... cette fois aux éclats. Je suis badigeonné de salive, mon dos doit être complètement verdi mais je ris.


Les animaux sont les anges de la Terre [avec Erik] Or1Jn
##   Jeu 3 Mai 2018 - 18:55

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Erik Akimaru
Eau au pouvoir lunaire
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

J'ai pas insisté sur la paraplégie de son grand frère, je suis pas vraiment à l'aire avec ces choses là. Mais j'espère que si Chrys a hérité de sa chienne c'est qu'il n'en avait plus besoin. Qu'il était guéri, qu'une greffe avait fonctionné. Même si dans mon esprit je pense que ce n'est pas la vraie raison. Alors je me suis contenté de hocher la tête en souriant.

Actuellement, je suis en train de me rouler dans l'herbe, comme un enfant, alors que les deux chiennes sautent et courent autour de moi, me léchant le visage pendant que j'essaye de résister. Entre deux roulades j'aperçois Chrys assis pas loin, qui nous regarde en souriant. Une idée diabolique germe dans mon esprit. J'espère que ça va fonctionner. Je chuchote quelques mots dans l'oreille de Roda. Malheureusement, ça ne prend pas. J'essaye donc avec Tifa. Hey, regarde Chrys, il a un cadeau pour toi. Je pointe le garçon du doigt discrètement. Et elle a compris. Elle risque d'être déçue de pas avoir de cadeau. Elle le fixe un instant, et j'entends un faible "Non!" venant de Chrys. En vain. Le temps de cligner des yeux et je suis de nouveau libre de mes mouvements, alors que nos deux amies foncent sur le blondinet, qui se met à crier pour avoir de l'aide, entre deux éclats de rire. Un sourire sadique naît sur mes lèvres alors que je me relève tant bien que mal. J'assiste à une scène de torture, avec la victime qui m'appelle au secours, mais je reste à côté, immobile, à observer. Il ris franchement, alors qu'il se contentait juste de sourire auparavant. Je siffle pour attirer l'attention des deux chiennes avant de lancer une balle de tennis que j'ai toujours sur moi quand je promène Tifa. Cette dernière grogne un coup en faisant comprendre à la blanche que c'est SON jouet, et elle court pour la rattraper, à quelques dizaines de mètres de là. Je profite de cette accalmie pour attraper la main de Chrys en faisant un grand sourire et en prenant un air innocent.

"Désolé, j'ai pas réussi à les retenir. Je te promets j'ai essayé..."

Tifa revient vers moi, la balle entre les dents, le regard me suppliant de recommencer, je m'exécute après avoir flatté son flanc, lançant la balle de toutes mes forces. En attendant je caresse aussi Roda, qui continue de tourner autour de nous.

"Mais du coup, la France, c'est aussi cliché que ce qu'on raconte et tout? La bouffe, le vin, l'accent, l'amour, la tour Eiffel?"

HRP:
 
##   Sam 14 Juil 2018 - 19:57

Personnage ~
► Âge : 18 ans
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Jérémy Bonnet
► Rencontres ♫♪ :
Chrys Suede
Chrys Suede
Air au pouvoir solaire
Messages : 31
Date d'inscription : 14/03/2018
Age : 26
Humeur : La nuit je mens.

HRP : T'inquiètes c'est pas la taille qui compte ;) !


Je crois qu'il n'y a plus que les animaux qui peuvent me faire rire comme ça aujourd'hui. Peut-être que pour les autres c'est triste, moi, j'entrevois un espoir. J'arrive encore à rire. Une chose dont je n'étais pas vraiment certain en France. Du coup, je suis content d'avoir rencontré Erik et Tifa. Pour un bref moment, j'oublie que je m'appelle Chrys Suede et que tout n'est pas rose dans la vie. C'est pas grave. C'est un fait mais c'est pas grave... parce qu'on peut encore rire en se roulant dans l'herbe avec deux chiennes surex' en train de me lécher partout où elle le peuvent.

Erik siffle, attirant l'attention de nos amies. J'ai le temps de me redresser un peu pour voir qu'il tient une balle de tennis qu'il lance. J'ai le temps de m'asseoir et de vérifier les dégâts ; yep, c'est bien ce que je pensais, mon manteau bleu est devenu verdâtre dans le dos. Je soupire puis je remarque qu'Erik me tend la main. Je la prend volontiers pour qu'il m'aide à me relever. Il prend un air qui se veut innocent mais il est mauvais comédien... Pourtant je souris et je fais semblant d'être outré. :

-Ouais c'est ça ! Et tu t'es soudain rappelé que tu avais de quoi les distraire après coup. Bien sûr.

Les chiennes reviennent. Tifa avec sa balle, Roda ayant compris que ce n'était pas son jouet. Je suis rassuré qu'elles ne se soient pas battu pour ça et laisse Erik les flatter avant de relancer la balle. Je passe distraitement ma main dans le pelage de Roda... Je songe un instant que j'ai de la chance qu'elle ait le poil court, j'aurais moins de mal à la laver qu'Erik en aura à laver Tifa. Erik qui me parle des clichés de la France, je réfléchis sérieusement à la question.

Vu que j'ai pas beaucoup voyagé, à part pour les voyages scolaires que nos aides couvraient bien gentiment, je me rends pas bien compte de l'idée que se font les étrangers de mon pays. Mais à entendre Erik, j'ai l'impression qu'ils nous voient d'une manière trop... romantique. :

-La bouffe et le vin ah, c'est vrai que les français en sont fiers... Mais en vrai, tout le monde mange des pâtes et du beurre. On fait genre qu'on a des goûts gastronomiques en restau quoi !

Même si, j'ai jamais goûté le vin ? Je me rends compte que je suis peut-être pas le mieux placé pour parler de ça mais c'est trop tard. :

-La tour Eiffel est cool, mais une fois devant, tu te rends compte qu'il y a plus beau et plus impressionnant à Paris. Genre, Notre-Dame ou les musées. Et puis on la voit pas toujours. Limite, on repère mieux la tour Montparnasse selon l'endroit où t'es en ville ! Pour l'accent ça dépend... disons qu'une majorité ne sait pas bien parler une langue étrangère du coup je suppose que ce cliché est justifié.

C'était quoi le dernier truc... ah oui ! Je sens que mes joues rosissent légèrement. :

-Euuuh... l'amour euh. Jeee sais pas ? Qu'est-ce que tu veux dire par là ? Qu'on tombe facilement amoureux ou qu'on est dragueur ?... Dans les deux cas, je suis... pas vraiment... le mieux placé pour parler de ça.

J'avais des amis, au collège, mais on était encore des gosses ; parler de filles ou d'amour de manière général, on faisait pas. On était du genre à échanger nos avis sur le dernier épisode de notre série préférée ou à parler musique. Et puis après la mort de mon frère, j'ai du changer d'école quand on m'a mis dans cette famille d'accueil, l'établissement étant plus proche de leur maison que l'autre. Le lycée n'a pas été dur, c'est juste que je m'attachais à personne... maintenant que j'y pense, je ne me souviens plus de la moitié des prénoms de mes anciens camarades de classe... Woah le seum. Je toussote. :

-Et les clichés japonais ? Bon de ce que je vois depuis que je suis arrivé une grosse partie est fausse mais Terrae doit être plus... hétéroclite ? Du riz à tous les repas par exemple, c'est vrai ? Et le coup des formules de politesse aussi ?

Je sais pas grand chose d'autre sinon le peu que j'ai pu percevoir à travers les animés qui passent à la télé parfois. J'dois vraiment avoir l'air d'une quille.


Les animaux sont les anges de la Terre [avec Erik] Or1Jn
##   
Contenu sponsorisé

 

Les animaux sont les anges de la Terre [avec Erik]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Dortoirs Novices. :: Dortoirs des garçons.