Partagez
C'est par où le Nord?
##   Dim 25 Mar 2018 - 17:26

Personnage ~
► Âge : 22 bougies,
► Doubles-comptes ? : /Søren Westson
► Rencontres ♫♪ :
Abe Doe
Messages : 330
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : Nope.

Une carte, une puce qui me permet de comprendre les langues de monde entier, une visite chez le psy et ciao Abe maintenant vas t'installer dans les dortoirs. Ce que je fais sans trop me faire prier, J'ai pasprévu de passer la journée à trimbaler mon sac à dos contenant ma vie et quelques vêtements de rechange et surtout plus féminin, sait-on jamais ça peut servir.

"Bienvenue à Terrae," m'a-t-on dit un peu partout alors que j'explore pour la première fois cet.... institut ? En même temps entre le type qui allume sa clope du bout du doigt la nana chat qui s'est crue dans Harry Potter.....Nan y a un truc qui ne convient pas. Genre on n'est pas censé être à Tokyo ? L'une des capitales les plus dynamiques du monde ? Qu'est-ce que c'est que cet endroit et Oh putain un mec qui vole.... C'est vrai note mentale de la veille.... On est basiquement les X-men...

Une analyse rapide de la carte des lieux m'apprend plusieurs choses. D'une part, il y a une patinoire et un putain de cirque, sans déconner... deuxième chose qui découle de la première, quel est le budget, comment cette ville tourne, combien de zéro ? Oh une boîte de nuit ! Nan mais, comprenez-moi, c'est démesuré ! C'est Disney World en vrai ! Franchement demain on donne un anneau et on me demande d'aller défaire le seigneur des ténébres qui fait régner le chaos depuis 2000 ans, je pourrai être plus en joie et excitée que maintenant.

Première désillusion de la journée, ici comme ailleurs l'argent est roi. Dommage j'ai plus un kopeck du coup le café et les clopes devront attendre. Trouver un travail, d'un coup ça renvoie un peu au monde normal mais... pas aujourd'hui, pas cette semaine. Alors que j'échoue hors de mes songes, un détail me frappe, il n'y a plus grand monde et je suis au milieu de maisons. Qui se ressemblent toutes. Et c'est pas les noms sur les sonnettes qui vont aider. Hum... Williams.... pourquoi je m'attendais à plus dépaysant ....

Cette déception ravalée, je m'en retourne donc vers mon objectif de base, la forêt. ET c'est là qu'on se rend compte que tous les arbres se ressemblent. Central park, c'est des arbres et des chemins et des buissons occupés, ici c'est pas sauvage mais ... ça sent la nature. Et à quoi me sert ma carte si je suis au milieu des bois ? Et la ville c'est dans quelle direction ? Y a pas une biche qui peut me faire un stop siouplait ? Une bonne heure aux fraises plus tard, mon errance touche à sa fin devant un grillage. J'hésite un instant, pourquoi j'ai envie de toucher ça ? Sûrement parce qu'il ne faut pas le faire. Me fiant à mon instinct de survie, je m'en retourne plutôt vers mes poches, en sort un penny et tire à pile ou face la direction à suivre avant de m'engager sur ma gauche, longeant le grillage sur ma droite.

Je ne sais pas trop depuis combien de temps je marche, mais je suis déjà seul avec moi-même depuis trop longtemps. L'ermitage ce n'est pas pour moi visiblement.

Le Lac !Amenuya! Je peux donc plus ou moins retrouver mon chemin. Je contourne l'agréable point d'eau, il y fait frais et pour n'avoir senti ,de ma vie, que des odeurs d'échappements variées franchement c'es pas désagréable. Je me perds dans mes sens quelques instants quand soudain des eaux à quelques mètres de là émergent un homme grand et bâti tenant son chien entre ses bras, d'un regard air satisfait et protecteur d'un bleu pas dégueu Ou peut-être étaient-ils en train de jouer et dans ce cas je me fais des films. Allez savoir.

Quoi qu'il en soit, j'ai la dalle, mal aux pieds et très envie de m'échouer au chaud avec un livre de suite du coup je saisie cette opportunité et l'interpelle ainsi :
" Pardon de te déranger Homme du lac, J'me suis plus où perdue et je pourrais avoir besoin d'un peu d'aide."
Règle numéro de la nécessité, ne pose pas question explique ce dont tu as besoin et les gens aviseront.
##   Dim 25 Mar 2018 - 20:50

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Après les événements de la matinée à la bibliothèque, tout ce que je souhaite c’est m’amuser avec Tifa. Et mon envie de nager se faisait un peu plus pressante. Je me souviens qu’il y a une piscine, mais je ne pense pas que les animaux soient autorisés. De mémoire, il y a aussi un lac, à l’autre bout du domaine. Autant aller y faire un tour, au pire ça fera une petite balade. Dans le doute, je mets dans mon sac deux serviettes et un caleçon de rechange, et quelques snacks pour moi et Tifa, en plus des cigarettes et d’un thermos de café bien chaud. L’expérience m’a appris que parfois, si on veut un café, on est mieux servi par sois même. Surtout quand la moyenne d’age ici semble tourner autour de 15 ans. Je connais pas grand monde qui boit du café, à cet age là, et faire un bon café sans en boire, c’est impossible. Pour ce qui est des préparatifs, c’est fait. Alors let’s go.

La traversé du village (ou du campus, je sais pas vraiment ce que c’est) se passe sans événement  notable, mis à part quelques ‘’Oh trop mignon le chien’’ sur notre passage. Je croise quelques visages connus, mais la majorité restent des étrangers pour moi. Le programme du cinéma me tape quelque peu dans l’œil, faudrait que j’aille y faire un tour, dans la semaine. Juste après être passé devant le ciné, c’est la bibliothèque. Par réflexe, je baisse la tête, toujours honteux de ce qu’il s’y est passé. Enfin, on a dépassé les derniers bâtiments. Et on se retrouve en face d’un bois, séparé en deux parties par un large chemin forestier. Un panneau indique le lac dans une quinzaine de minutes, alors nous suivons le sentier, en prenant notre temps. J’allume une cigarette, en espérant trouver une poubelle ou un cendrier sur le chemin. Ça a l’air bien entretenu dans l’ensemble, alors respectons le travail d’autrui.

Quelques minutes plus tard, on arrive à un embranchement, et le lac se trouve à notre gauche. Je n’ai même pas besoin de dire un mot que Tifa prend d’elle même cette direction. Je crois qu’elle lit dans mes pensées, par moment. Tant et si bien que j’ai à peine le temps de poser mon sac à quelques mètres de la berge qu’elle saute dans l’eau claire du lac.

‘’MAIS ATTENDS MOI, ESPÈCE DE FOLLE ! EN PLUS TU T’ES MÊME PAS MOUILLÉE LA NUQUE !’’

Ça faisait longtemps que je n’avais pas ri aux éclats comme ça. Ça fait un bien fou, après la tension de ces derniers jours. Je jette ma veste et mon t-shirt en boule sur mes chaussures, où ils sont bientôt rejoints par mon jean et mes lunettes. Et je prends mon élan. Comme à mon habitude, aucune éclaboussure au moment où je rentre dans l’eau, bras et tête en avant. Tout dans la fluidité et l’harmonie. En parlant de fluidité, avec le coup de fouet que me donne l’eau glacée, je crois que le sang n’a pas aussi bien circulé dans mes veines depuis un moment. Je viens de vous dire que l’eau était froide ? En fait, après quelques brasses pour rattraper Tifa qui fait la folle au milieu de l’eau, celle ci semble presque agréable, et je me surprends à penser qu’elle est même bonne, après une petite heure à nager, patauger et jouer. Jcrois qu’on commence un peu à fatiguer, tous les deux, alors juste pour rigoler, je m’accroche à elle, et j’expulse tout l’air de mes poumons, pour couler. Et cette débile de chienne se laisse faire, comme si c’était normal. Sa confiance totale en moi me remplit de joie, et c’est les yeux pleins de fierté que j’émerge de l’eau, tout sourire, l’eau coulant sur mon visage. Je regarde un peu autour de moi, histoire d’essayer de repérer mes affaires, mais sans mes lunettes c’est un peu complexe. Comme il fait pas encore sombre, j’arrive à les apercevoir, mais au même moment, une voix s’élève, me prenant complètement au dépourvu.


De loin, et flou, avec ses cheveux courts et son style occidental, le gringalet a effectivement l’air un peu perdu. Sauf que là, j’ai froid, et faut que je sèche Tifa aussi.

‘’Tu me donnes deux minutes, que je mette quelques fringues, que je retrouve mes lunettes, et jsuis à toi, okay ? Tu veux un truc à grignoter, un peu de café ? Si t’es majeur jpeux même de proposer une cigarette.’’
Je lui indique le sac en faisant signe de se servir, pendant que je sors de l’eau. Une légère brise s’est levée pendant qu’on s’amusait. Je m’approche de mes affaires, et sans une once de gène ou de pudeur, j’enlève mon caleçon et je commence à me sécher tant bien que mal, tout en me présentant, avant de sécher Tifa, puis de m’habiller.

‘’Moi c’est Erik, et elle c’est Tifa. Qu’est ce que je peux faire pour toi ?’’
##   Lun 26 Mar 2018 - 0:48

Personnage ~
► Âge : 22 bougies,
► Doubles-comptes ? : /Søren Westson
► Rencontres ♫♪ :
Abe Doe
Messages : 330
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : Nope.

La réponse de mon sauveur du jour me tire un sourire, je suis béni des dieux. Quels sont les divinités locales? J'y connais rien à ces chinoiseries perso. Je me renseignerai à l'occasion. Je vais donc farfouiller librement dans son sac avec son aval . J'y trouve son thermos et son paquet de cigarettes. Je me sers un fond de café que j'avale d'une traite pour soigner mon manque de caféine et dégaine une cigarette que je porte à ma bouche.

"Je te remercie, je suis arrivé ce matin et mon compte en banque est si vide que la NASA m'a demandé de pouvoir y mener une expérience sur les trous noirs si tu vois le genre."

Le temps de me retourner et le voilà à poil en train de vaquer à ses ocuupations, je ne retiens doc  pas le sifflement aguicheur en laissant échapper :

"Tout à moi? Dans cette tenue? Je vois que monsieur n'a pas aussi froid aux yeux qu'ailleurs."

Mon regard appuyant mon propos je sors mon briquet en plastique et allume ma clope alors qu'il commence à sécher sa chienne. C'est une belle bête, l'animal pas le maître hein. Joli pelage noir comme la nuit, des yeux bleus respirant le bonheur des attentions reçues, si je me fis à son chien, le type doit être sympa. Mais là c'est juste une intuition, les animaux c'est pas mon rayon.

"En vrai? Si tu peux me raccompagner jusqu'au dortoir, je prends, je m'y retrouve pas et mon sens de l'orientation est un peu naze en dehors de New York ."

Je profite qu'il ait fini de se rabhiller pour lui tendre la main et le sourire , me présentant à mon tour :

"Abe, à ton service ! Je t'offre une cigarette, un café peut-être ?"

Bien entendu je lui désigne de la tête ses propres affaires, si j'avais autant à partager ça serait déjà fait croyez le bien.  Puis je me retourne vers la créature haletante et tente un très impérieux "couché!" qui ne semble pas lui évoquer autre chose qu'un regard plein d'amour animal. Je me laisse aller à flatter Tifa, laissant aller le flot de mes pensées.

"J'ai jamais vraiment brillé avec les bêtes. Je savais pas que dans un asile ils laissaient venir les animaux sinon j'aurai ramené Garry mon cafard de compagnie. Y en avait plein mon vieil appart'. Mais Garry il était spécial, il trainait pas près de mon frigo. "

Sacré Garry. L'autre folle à dû lui faire la peau depuis. Forcément je suis plus là pour le protéger. Peut-être qu'Ajay aura prit le temps de lui offrir un dernier repas décent. Il kffait les restes de pizzas. Pour revenir au monde des gens qui ont un semblant de conversation,je décide finalement d'aller apprendre à connaitre d'avantage le nudiste de service.

"Du coup tu es là depuis longtemps?''
##   Lun 26 Mar 2018 - 1:59

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

C’est normal outre pacifique de fixer les parties d’un autre mec en train de se changer ? T’es pas censé détourner le regard ? Wtf. Puis même, t’es jamais allé aux bains publics ? J’avais pas le temps d’aller me cacher ou quoi, jvoulais juste un truc sec pour pas chopper la crève. Et puis la petite remarque sur sa taille, tu peux te la foutre où jpense, gamin. Non mais oh. Jle vois attraper mon thermos et se prendre une clope. À ce qu’il dit, c’est juste un petit nouveau perdu, et ya une semaine de ça j’aurais adoré avoir un peu d’aide si j’en avais eu besoin, alors jvais l’aider. Le voilà qui me propose du café. Mon café. Et une cigarette. Mes cigarettes. Je me suis peut-être emporté un peu vite. Monsieur est du genre comique de service. Abe ? Sûrement un surnom, ou une abréviation. Il me tend la main, et je la serre vigoureusement.

‘’Abe ? Sympa, comme nom. Jvais t’aider, je comptais m’y rendre aussi, de toute façon, histoire de prendre une bonne douche bien chaude. Et jveux bien un café, et une clope aussi.’’

Je lui vais un clin d’œil pour appuyer ma dernière phrase, puis je m’allume une cigarette. Le voilà qui se met à jouer un peu avec Tifa. Malheureusement, elle est crevée là, jsuis pas sûr qu’elle réagisse beaucoup. Effectivement, un ‘’couché !’’ aura pour seul effet un petit jappement et un regard un peu narquois de ma part. Il commence à me dire qu’il sait pas s’y prendre avec les animaux, et il compare ma Tifa avec un cafard. Il tient pas à sa vie, ce type, c’est un malade. Et il parle comme si j’étais dans un asile.

‘’WOW, par contre tu compares pas Tifa à un cafard mec. Sauf si tu veux finir dans le fond de ce lac. Habillé. Et jte préviens elle est pas chaude.’’ J’attends deux secondes, histoire de voir sa réaction, puis j’explose de rire. ‘’Désolé c’était trop tentant, t’aurais vu ta tête. Perso j’aime pas trop trop les cafards.’’

Du coup pendant que je finis de ranger mes affaires et que je donne une friandise à Tifa, je lui demande comment s’est passé sa première journée, histoire de combler les trous. Et lui me demande depuis combien de temps je suis là.

‘’Moi ça fait un peu plus d’une semaine, alors jsuis pas encore au courant de tout. Mais heureusement pour toi, je sais encore où je suis censé dormir. T’es prêt ? Y’en a pour presque 45 minutes, si jamais à un moment tu veux faire une pause ou tu fatigues, hésite pas, jsuis pas pressé’’

Le trajet se passe bien, dans l’ensemble, malgré ma fatigue. Tifa marche quelques mètres devant, pendant qu’on discute un peu de nos pays respectifs, et sans rentrer dans les détails du pourquoi de notre présence ici (d’un accord tacite), du moment où quelqu’un est venu nous chercher. Abe a l’air d’être sympa, malgré son humour cynique. Avec un peu de chance il va être dans mon dortoir, et le truc que je repousse depuis mon arrivée, à savoir faire connaissance avec mes colocataires, pourrait connaître une légère évolution. On approche du bâtiment principal, et je reconnais quelques têtes, qui font que je me force à effectuer un léger signe de la main, et à donner leurs nom à Abe, quand je le connais. On rentre dans le bâtiment, je tourne à droite et on arrive devant le dortoir. Avec mon plus grand sourire, tout fier de mon travail de guide improvisé, je prends la parole :

‘’Voilà, on y est. Dortoir des garçons. Si jamais ya un problème hésite pas à venir me voir ! C’est quelle chambre pour toi ? Histoire de faire les choses bien.’’
##   Lun 26 Mar 2018 - 3:11

Personnage ~
► Âge : 22 bougies,
► Doubles-comptes ? : /Søren Westson
► Rencontres ♫♪ :
Abe Doe
Messages : 330
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : Nope.

Une douche chaude, t'es un génie mec."

Voilà ce que je lance à Erik, l'homme à la sagesse des bêtes. Une foutue douche chaude, un shampoing et du savon.  Et bon j'ai de nouveau le droit au luxe des vêtements frais alors je vais certainement pas me plaindre.  Je serai plus enclin à me plaindre de jappement du chien mais là encore, je suis pas du genre à faire le difficile. C'est déjà bien qu'il ne m'attaque pas en vrai. Et je me rends compte que je suis dans le vrai quand Monsieur prends la mouche parce que je compare Tifa et Garry. D'une part je compare mon rapport aux animaux et le sien d'autre part... il fait une tête de plus que moi alors je me fais petit et tente de le dissuader de céder à la violence gratuite quand il menace de me balancer à l'eau.

" Avant que tu fasses un truc que tu regrettes, prends en note que je sais pas nager. Ensuite si tu tiens toujours à le faire bah, tu pourras appeler les secours en partant?"

Je ricane quand il reprend ce qui semble être son véritable tempérament. Un mec calme qui parle d'animaux. Le cafard c'est bien un animal non?

"D'habitude moi non plus, mais Garry je l'ai rencontré dans le décolleté de la meuf d'un pote à moi, depuis c'était à la vie à la mort entre lui et moi. Bon pour le distinguer, je lui ai fait un point blanc sur le dos, mais va différencier une blatte d'une autre."

Il entreprends de réunir ses biens, que par sympathie, j'ai laissé à leurs places respectives avant d'évoquer la journée très étrange que je venais de passer.

" Alors on m'a largué à l'entrée où le gardien, un grand black baraqué m'a regardé pour me dire d'aller voir du coté du psy. Après une demi-heure d'entretien je l'ai gavé alors il m'a laissé filer. Passage au dortoir en coup de vent pour dropper mes affaires et je suis parti en balade vers midi, j'ai vu des trucs bizarres, dont un mec qui volait et j'ai voulu faire ma première visite en forêt....ce qui m'a mené jusqu'à toi."

Je signifie que je suis paré à le suivre pour la prochaine heure, prévenant que j'ai pas l'intention de le retardé d'avantage, le type est bien assez sympa déjà pour me servir de guide. Le mec est nippon, aux yeux bleus c'est pas banale à ce que j'en sais, mais le coté culture G de Abe se limitant à la pop culture des années 90/2000, les jeux vidéos et un peu de musique... franchement j'en sais concrètement rien.

Sérieux, j'ai marché tout ça? Putain mais j'ai complètement perdu ma journée en fait. Je suis un boulet. Bah, je dirai que c'est mon premier jour si je dois me justifier, la technique du bizut ça passe crème en général. Mon guide me mène donc au dortoir mais un truc me chiffonne, j'ai l'impression que rien n'est à sa place, ou plutôt que c'est pas dans le bon sens... puis je me rappelle pourtant qu'on m'avait précisé que l'infirmerie était juste à coté des dortoirs au cas où.... Oh ! Classique, mais je dois quand même aller vérifier un truc. Je fais signe à Erik d'attendre un instant, me dirige vers la porte à droite du dortoir, l'ouvre, constate la présence de quelque virilités dans la pièce, referme derrière moi et regarde de l'autre coté du couloir. Les dortoirs sont construits en miroir. Je retourne donc vers Erik pour lui apprendre ma découverte, jouant un peu avec mon atebas. En général ils ont l'air con à ces moments là les types.

"Je doute que l'on soit dans le même bloc et Je crois qu'il y a méprise, mais t'en fait pas, ça a littéralement été comme ça toute ma vie. Moi c'est en face mon dortoir, bien que je sois sûr que l'odeur du dortoir des mecs me soit plus familières que l'air saturé de déo et de parfum chez les filles."

Je lui fais un grand sourire.

"Et franchement, merci du coup de main, je te suis redevable, me connaissant j'aurai fini par manquer le repas du soir. D'ailleurs si jamais tu as peur de manger seul hésite pas, temps que je suis pauvre je peux pas manger ailleurs de toutes façons."
##   Lun 26 Mar 2018 - 4:10

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Abe a l’air un peu perplexe, et me fait signe de l’attendre deux secondes, en levant son index et son majeur. Il passe la tête par la porte, se retourne vers moi et me présente ce qui est sûrement son plus beau sourire, un mélange entre la joie et le foutage de gueule. Il joue avec un truc en tissus dans ses cheveux, et m’adresse un clin d’œil. Puis il m’explique que le quiproquo est assez courant, que c’est pas la première fois. Okay. Faut que j’arrête de dire "il". Pourq… WAIT WAT ! Il est en Elle est en train de me dire que c’est une meuf ? Elle est où la caméra là ?

‘’Nan mais tu te fous de ma gueule là.’’

Ma voix et mon ton complètement confus trahissent une surprise non dissimulée. Et Abe qui pose la  main sur sa poitrine, faisant mine de palper quelque chose, avec le sourire entendu de quelqu’un qui connaît la réponse.

‘’Tu veux vérifier ?’’

Jcrois que je réalise toujours pas, clairement. Je la choppe par les épaules et j’approche ma tête de la sienne, juste pour examiner ses traits de plus près. Je sens ses muscles se rigidifier, elle se raidit, mais elle reste parfaitement immobile. Visiblement c’était pas cette réponse qu’elle attendait. Mais effectivement, à y regarder de plus près, ce que je prenais pour des traits enfantins sont des traits féminins. Et elle est mignonne, même. Je la lâche et fais un pas en arrière. Sauf qu’au lieu de paniquer, c’est un immense sourire qui apparaît sur mon visage. Je l’ai fait ! Sans le savoir, mais je l’ai fait. J’ai parlé à une fille sans avoir envie de disparaître. Alors pour d’autres ça pourrait sembler anodin, mais dans l’immédiat j’ai juste envie de sauter sur place et de la prendre dans mes bras. J’en oublierai presque qu’… Oh PUTAIN DE MERDE. ELLE M’A VU A POIL LA GARCE. OKAY JSUIS PAS BIEN LÀ. Mais j’essaye de garder mon calme, et je m’excuse le plus platement possible pour le quiproquo.

‘’Merde, ça alors, jsuis désolé.  Jt’en dois clairement une, un de ces quatre.’’ (En baissant la voix)‘’Par contre pas un mot à propos de tout à l’heure, jveux pas passer pour un pervers.’’ (Je reprends une voix normale)‘’ En ce qui concerne la cafet’, jte déconseille le tian de courgettes, il est dégueulasse.’’
##   Lun 26 Mar 2018 - 23:47

Personnage ~
► Âge : 22 bougies,
► Doubles-comptes ? : /Søren Westson
► Rencontres ♫♪ :
Abe Doe
Messages : 330
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : Nope.

Ce genre de révélation semble laissé mon interlocuteur sans voix et dans un état de profonde.... détresse je dirai?  Sa voix est celle de la vierge effarouchée dans un bar mal fréquenté.  Sa question ne me tire évidement qu'un regard entendu et une main portée sur ma poitrine accompagnée de la proposition d'une vie. C'est le premier mec à qui je propose ça après tout, soit honoré merde !
Et apparemment j'ai pas l'air d'aider puisqu'il se plante devant moi et me choppe par les épaules avant de m'examiner de près. Je suis un poil mal à l'aise et tendu, réflexe de survie, j'évite en général de me laisser attraper comme ça.

" Je suis pas mal hein?" finis-je par lâcher au milieu de son inspection avec sourire qui cherche désespérément à détendre Erik. Remarque du coup je sais pas si je m'y prends bien. " Mais je dois avouer qu'en général j'ai plus de succès avec les nanas. Juste je mange des objets dans la mouille à chaque fois que je rentre dans les dortoirs mais ça... c'est ma malédiction à moi."

Il fini par me lâcher et par réflexe je recule d'un pas . Je sais pas si j'ai fait mouche mais en tout cas il se met finalement à sourire, ce type a au moins autant de problèmes dans sa tête que moi, avant qu'une ombre passe rapidement sur son visage. Il réfléchit trop pour sa personne si on me demande.

"Tu sais que c'est flippant quand un type , son bras c'est ta cuisse, se place devant toi et te choppe par les épaules? Jusqu'à ce que tu me fasses ce coup je trouvais que ton coté ours en peluche sympa jouait en ta faveur mais là c'est creepy !" Abe, juge pour homme.

Il s'excuse finalement de son attitude, se déclarant une redevance quelconque à ma personne. Le mec , il me file un café, un clope, m'aide à rentrer chez moi et il dit qu'il m'en doit une... Pour son propre bien il fallait l'enfermer.

"Tu me dois rien ouais ! Dès que je touche mon premier salaire je te paye un bouffe et si tu protestes, bah c'est Tifa qui bénéficiera de l'offre à ta place comme ça nos comptes seront clairs!"

je conclus sur une moue faussement boudeuse et vexée, histoire de lui apprendre les bases de la survie en milieu hostile. Avant de finir par souffler.

"Je sais même pas ce que c'est un tian mec."
##   Mar 27 Mar 2018 - 1:37

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

‘’Ouais bon ça va, j’aurais pu faire bien pire que juste te chopper par les épaules, tu sais.’’ Ceci est totalement faux, jsuis même étonné de pas faire une réaction allergique après ce contact physique. ‘’C’est toi qui m’a demandé si je voulais vérifier, en plus. Si tu voulais pas fallait pas proposer, hein.’’

Je sais pas si mon rire est sincère ou nerveux, pour le coup. Et le clin d’œil pour appuyer sur le "bien pire" il était en trop. J’ai vu un peu trop de films moi, ça finira par me jouer un mauvais tour. Je suis en train de perdre les pédales. Je ne me reconnais pas moi même. Enfin si, une fois que j’arrive à vaincre ma timidité et que je connais bien une personne (de sexe masculin, évidemment), j’arrive à me comporter ainsi. Sauf que là, Abe je la connais depuis quoi, une heure, à tout casser. Enfin, si j’y réfléchi, Abe je ne la connais que depuis 2 minutes. Mais je le connais depuis une heure. Ouais, c’est ça. Anyway, je suis pas en train de vouloir disparaître, alors je crois que je vais forcer un peu ma chance.

‘’Le tian c’est une sorte de flan, et avec des courgettes. Si c’est vert et blanc, tu prends pas, te pose pas de question ! Et okay, jte dois rien, mais comme je vais prendre ton silence vis-à-vis de ma requête pour un accord on va dire qu’on est quitte. Ça veut dire que tu me dois rien non plus.’’

La moue qu’elle est en train de faire est sans doute le premier truc féminin que jla vois effectuer. Alors l’espace d’une demie seconde, j’hésite à m’arrêter ici. Mais je le fais pas.

‘’Par contre je peux pas te laisser manger seule jusqu’à ce que tu ais ta première paye. J’ai beaucoup de défauts, mais pas la cruauté. Je t’ai déjà dit que j’ai adopté deux chats que j’ai trouvé dans la rue ?’’ J’imagine qu’elle a compris la comparaison, parce qu’elle prend une mine offusquée. J’enchaîne sur la mauvaise nouvelle. ‘’Bon par contre pas ce soir, je serais incapable d’être de bonne compagnie vu mon état, et j’ai toujours besoin d’une douche. Et je risque de faire une grasse matinée demain matin. Mais on risque de se croiser pour le déjeuner, je pense. D’ici là, prends soin de toi, et essaye de rentrer à reculons dans ton dortoir, ça fera moins mal qu’en plein front’’

Un signe de la main et puis je prends la direction de la salle de bain, appréhendant déjà le moment où l’adrénaline vas chuter et où mon cerveau va essayer de comprendre ce qu’il s’est passé pendant cette journée complètement folle et pleine de nouveautés pour moi.
##   Mar 27 Mar 2018 - 2:52

Personnage ~
► Âge : 22 bougies,
► Doubles-comptes ? : /Søren Westson
► Rencontres ♫♪ :
Abe Doe
Messages : 330
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : Nope.

Pire, que pourrait-il faire de pire? Franchement un paquet de truc, je me plains juste d'avoir était regardé comme un... quoi, je sais pas comme un truc justement! Ouesh le respect gros nan ? Tant pis j'aurai mentalement essayé.

"Si j'avais voulu te simplifier la vie, je t'aurai donné mon prénom entier, Abigail. Ça sent tout de suite moins la testostérone, pas vrai? Mais pour être franc je préfères qu'on m'appelle Abe, je trouve que ça me correspond d'avantage."

Qu'il se marre en attendant j'ai pas étais space moi monsieur... pas plus que d'habitude. Et le mec reprends à voix haute ce qu'il m'a lui même demandé de passer sous silence, à la porte du dortoir des mecs. Erik, la subtilité, s'il te plait. Et ce flan a vraiment pas l'air fameux.

"Le seul vrai flan, il est à la vanille ou au chocolat, le reste c'est de l'hérésie moderne."

Hérésie moderne, je suis pas sûr de ce que ça veut dire mais là ça sonne bien. Ce monsieur veut tout de même absolument avoir le dernier mot et être le plus gentil du monde. Je trouve ça suspect maintenant. Ou alors, il est juste d'une candeur bouleversante.

Associé mon individu à un chat perdu, c'est un peu taper dans le cliché. Je lui lance avec un sourire qui se veut un peu mystérieux. Le suspens sera insoutenable.

"Si tu savais comme tu es dans le vrai, Erik"

Il fini par plus ou moins me donner rendez le lendemain pour le déjeuner. Bravo Abe, un rencard le premier jour, une vrai tombeuse. Mais au moins je ne mangerez pas en solitaire, ce qui est déjà un bon début pour ma nouvelle vie. Et son conseil n'est pas mauvais, j'veux pas qu'on touche à mon visage, c'est ma meilleure arme ici bas.

Erik me fait salut finalement, tournant les talons vers le quartier des mâles. Je ne peux m'empêcher  de le taquiner un peu aussi je l’interpelle alors qu'il ouvre la porte, haussant le ton pour être entendu par d'éventuels curieux :

"Hey, Erik. J'ai hâte notre rencard de demain."

Un tirage de langue syndicalement assez grimacé, un sourire narquois et un clin d'oeil pour lui souhaiter bon courage avec les hypothétiques commentaires et je m'en retourne vers le quartier des dames en croisant mes mains derrière ma tête, satisfait de mon méfait .
##   Mar 27 Mar 2018 - 3:46

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Elle veut jouer à ça ? Okay. On va être deux. Devant LE MONDE ENTIER, en plus. Peste. J’ai fait en sorte que ça ne sonne absolument pas comme un date, de un parce que je veux pas d’un date, de deux parce que merde, même si j’en avais voulu je m’y serais pas pris comme ça, surtout si on a fait connaissance ya une heure.

‘’Pas de soucis, Aby. Je suis aussi impatient que toi, ma belle. J’aurais peut-être la chance de te voir porter une robe et un peu de maquillage, comme ça !’’

J’ai lancé ça alors qu’elle s’éloigne en direction de ce qui, pour moi, est l’enfer sur terre, le dortoir des filles. En continuant de marcher, tournant juste la tête de 45° pour qu’elle dépasse par l’entrebâillement de la porte, en haussant la voix un maximum, et en agitant le bras, le majeur levé.
Et je vois trois ados qui me fixent, leur regards ahurit et choqué me fixant comme si je venais de dire une énorme connerie, dans le genre ‘’Vous croyez que faire l’amour à une chèvre c’est agréable ?’’. Sauf que jpeux pas m’empêcher de rougir. Dans quelle merde jme suis encore fourré moi ? C’était même pas une invitation à manger ensemble. Juste un constat, un fait. Je mange à la cafeteria demain midi. Toi aussi. Autant manger ensemble, ça sera plus sympa. ALORS UN DATE ? MOI ? J’entre dans une des cabines de douche, et c’est sans même prendre le temps de me déshabiller que je mets ma tête sous l’eau glacée. Si ça avait été de l’alcool, pour oublier, ça aurait été tout aussi bien.
##   
Contenu sponsorisé

 

C'est par où le Nord?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.