Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Se mettre à nu | Abe et Elfie
##   Ven 4 Mai 2018 - 20:43

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 237
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

"Clairement, ça rend presque le truc moins marrant du coup je trouve. J'aurai aimé tomber sur un truc crapuleux. Mais bon, faut bien se faire des films pour rendre la vie un peu plus fun."

Je pleure un peu au fond de mon âme. Une petite enquête concluante, ça aurait été drôle et divertissant. Mais bon, j'ai me suis pas mal amusé déjà. J'offre un sourire chaleureux à son incompréhension. Je tente une dernière explication.

"Cette demoiselle se lève tout les matins et se regarde dans le miroir,comme presque tout le monde. Elle sait qu'elle est belle. Du coup pas mal de monde doit le faire remarquer, volontairement ou pas. Du coup, je l'ai quand même dit mais de manière détournée. Je suppose qu'elle pouvait tout à fait concevoir que deux gros lourd viennent tenter de gratter son numéro."


Je dois avouer, je m'attendais pas à ce qu'il me demande comment j'ai deviné pour la peinture, encore une fois, je n'ai pas pu savoir si il est sérieux ou pas. Mais vu son air, oui il est sérieux. Je prends l'air le plus sérieux du monde avant de lui dire :

"Tes vêtements,....ils sont tâchés Angie. Et à moins que tu ais assassiné les bisounours, rien n'explique la multiplicité des couleurs. Tu donnes des cours?"


Le mec a du culot. Il va se la tenter. Okay, respect. Parfois, il faut juste donner sa chance aux choses je suppose. Un jour en scred.

"Je suppose que c'est mieux que de mourir con tu me diras."


Jamais au grand jamais Erik ne dois être mis au courant de ces échanges. Juste non. Il me le rappellerait le restant de ses jours. J'avoue là, c'est moi qui affiche une mine d'incompréhension. Lui, là semer le trouble?

"Je sais pas de quoi tu parles, mais là comme ça je me dit que tu t'es lancé dans un truc qui t'as vite dépassé non? Genre t'es sérieux avec ta flemme de retrouver tes pouvoirs? Ou alors je me fais une idée totalement dépassé de ce que c'est d'en avoir peut-être."


Après tout, je peux concevoir qu'on ne souhaite pas posséder certains dons. La télépathie ou encore la force herculéenne par exemple, ça peut être complexe à appréhender. J'aime bien ce mot. Appréhender.

"J'en sais rien, le feu ou le tonnerre je trouve que c'est la méga classe visuellement. Mais si c'est un truc qui devait me représenter... J'en sais trop rien. J'pense comme ça que je ferai un bon tonnerre. Mais il parait qu'il n'y pas pire juge pour soi que soi-même."

Je regarde un instant autour de nous,dans ce couloir vide.

"On fait quoi du coup?"
##   Sam 5 Mai 2018 - 13:23
Messages : 490
Date d'inscription : 08/11/2015

" Il ne faudrait pas mieux tourner mes films pour rendre sa vie plus palpitante ? "

Tu ne parles là pas de film pornos bien entendu. Tu fais plus référence au besoin de vivre sa vie plutôt que de la rêver. Vous avez beaucoup de chance de vivre à Terrae et vous pouvez tout à fait faire en sorte que votre vie sois passionnante. Du coup quitte à être fan d'aventures extraordinaires vous pouvez tout à fait des vidéos.

" AAaaaaah ! Mais moi je croyais que trop de c'était subtil. Autant pour moi. Comment tu arrives à dire ce genre de chose sans te sentir mal à l'aise ? "

Non mais parce que en vrai Angie toi tu rougirais comme une tomate si tu devais faire ce genre de sous-entendus. Tu mi tu serais trop en train de mindfucker et de perdre tes moyens. C'est trop la classe de pouvoir dire ce genre de chose à quelqu'un sans se mettre à bafouiller. Après toi tu es pas du style à te regarder tous les matins dans le miroir. D'ou ta question. Angie tu es désespérant.

N'empêche qu'elle a bien deviné avec la peinture. Maintenant il y en a tellement sur toutes tes fringues que tu n'y fais plus attention. Fin de toute manière pour y faire attention faudrait que tu te regardes dans un miroir ce que tu ne fais que trop rarement.

" BIEN VU. Euh non. J'donne pas de cours."


Tu en donnais avant, ça c'était avant. Maintenant la simple idée de donner un cours te donne des frissons. De dégoût ou de peur, je ne saurai pas le dire.

"ATTENDS J'ESSAIE."


Non dit c'est vraiment une mauvaise idée... Tu vas encore être ridicule. Je t'assure, arrête-toi là. Ce que tu ne fais pas évidemment, tu la regardes de haut en bas et de bas en haut.

" Tu es frileuse où tu aimes les bonnets ?"


Bravo Angie. Tu es bien d'accord quand elle te dit que c'est mieux que de mourir idiot. C'est un truc qu'on t'a toujours dit, il vaut mieux tenter avant de dire que l'on n'aime pas.

" C'est un peu ça. Les choses m'ont trop vite dépassé. Mais ouais j'ai un peu la flemme je dois t'avouer. Si j'y vais et qu'ils me disent le non je me serais un peu déplacé pour rien tu vois... De toute manière j'étais pas très fort, je faisais beaucoup de merde avec mes pouvoirs avant."


On parle plus de pouvoir d'accord. Pauvre bébé Angie. Lui qui est tellement nul. C'est sûr que les tonnerres sont vraiment classieux même s'il faut avouer qu'ils font chier à faire sauter l'électricité tous les 4 matins.

" On n'a qu'à aller voir une personne de plus. J'ai qu'à faire genre qu'il m'a tapé dans l' œil et que je cherche des informations sur lui. Tu penses que ça peut passer ?"



##   Dim 6 Mai 2018 - 2:38

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 237
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

"Tu sais que c'est pas forcément un mauvaise idée? Tourner un film... Encore faut-il trouver un truc à dire. Deux inconnus confrontés à un phénomène nouveaux, ils décident d'enquêter. Ensuite on met au début du film inspiré de fait réels, on rajoute deux trois apparitions de fantôme et on vend le tout à Netflix."

Voilà une manière tout à fait constructive de faire de l'argent. Vendre des films moisis à Netflix. Vu la quantité de daubes qu'ils acceptent de produire, je suis sûr que j'ai mes chances.

L'interrogation d'Angie me tire un sourire, encore. J'aime bien ses questions, elles sont jamais vraiment comme on les attends.

"Je me suis longuement entrainé à balancer une phrase dans les yeux des gens sans sourciller. Tu pars dans un sorte de monologue, tu fais plus vraiment attention à ce que ton interlocuteur dit ou pense, puis tu te retourne vers lui et le regarde droit dans les yeux avant de déclarer :..."

J'accompagne bien sûr les mots par les gestes,plantant me regard dans celui de Angie, une expression parfaitement neutre sur le visage:

"... Faisons l'amour, ici et maintenant."

Je laisse un ange passer Puis lui sourit avant de reprendre:

"Si tu arrives à faire tout ça sans hésiter ou broncher, tu peux balancer ce que tu veux à qui tu veux. Fais juste gaffe aux gens qui réagissent avec violence."


Le monsieur, peintre de son état, ne partage pas ses dons avec les gens. Je reçois cela d'un haussement d'épaule. Dommage, je me serai bien mis à la peinture ou un truc du genre. Mais voilà, Angie est mignon et son essaie de lecture à chaud se passe presque pas mal.

"J'aime bien les bonnets effectivement."


Maintenant,faut essayer d'accrocher pourquoi j'aime bien les bonnets. Secret d'état mon petit père. Nul ici bas ne sait pourquoi je porte toujours un bonnet. Sauf au travail,sinon je me fais engueuler par le patron. Son explication, comme sa raison pour ne pas récupérer ses pouvoirs, sont flous mais je lui en tiens par rigueur, si les choses se sont pas bien passé, il aura pas envie d'en parler.

"Demande quand même, si l'occasion s'en présente, genre si tu sors de chez toi par exemple. Tellement de gens rêvent d'en avoir, c'est quand même dommage de pas profiter d'une occasion pareil. Moi je suis complétement dans mon délire de super héros, mais si je peux faire de l'art avec mon pouvoir, je suis tout aussi heureux que de pouvoir cramer une forêt d'un claquement de doigt."

Créer et détruire, on a pas vraiment besoin de pouvoirs pour ça... Mais parfois ça peut donner l'impulsion qui manque aux gens pour s'accomplir je suppose. Charlie--Ange semble s'être prit au jeu du baratin. J'accueille sa proposition avec un sourire.

"J'y vois aucun problème, ça me semble d'autant plus crédible que te parte sur un mensonge de ce genre. Comme ça si tu bafouilles et que tu sais plus quoi dire, ça va faire ultra réaliste. Transforme ta faiblesse en force. C'est beau."

Je l'entraine donc vers une porte au hasard dans le couloir et le pose devant, moi je me cale contre le mur, à coté de la porte, si la personne de sort pas de la pièce, elle de devrait pas me voir.

"Si jamais tu galères, gratte toi l'épaule gauche avec la main droite. Comme ça je prends le relais."


Puis, pour son baptême du feu, je coupe court aux explications et frappe fermement trois fois sur la porte avant de reprendre mon poste et laisser Angie à son improvisation. Courage mon gars, t'en fait pas je suis là.
##   Dim 6 Mai 2018 - 10:18
Messages : 490
Date d'inscription : 08/11/2015

Ah ? Netflix ne produit que des merdes ? C’est pas comme si tu payais pour regarder donc c’est pas très grave. Le streamming est une pratique que tu ne perdras sans doute jamais bien que la législation sur le sujet ait tendance à vouloir le contraire. Ce qui est bien c’est que tu sélectionnes que ce que tu veux… Et pour l’instant Netflix a produit ta meilleure série de l’univers : Sense8. La série qui redonne fois en l’humanité et au partage, celle qui parle de diversité et qui fait battre ton cœur. Tu fais partie de ces rageux qui veulent une saison 3.

Tu l’écoutes avec attention t’attendant à ce qu’elle te livre le sain graal de la drague, ou je ne sais pas quoi d’autre. Quelle est donc cette mystérieuse phrase qui la rend si puissante ? OMG. Tu aurais dû t’y attendre Angie. TU AURAIS DU LA VOIR VENIR. C’était tellement obvious, pourtant là tu portes une jolie teinte cramoisie. Touché coulé meuf. C’est quand même un peu trop facile, t’aurais pu prendre quelqu’un à ton niveau avant de faire ce genre de trucs. C’est pas très sérieux tout ça ? N’empêche que ça court-circuite le cerveau d’Angie, faut pas le regarder avec intensité comme ça juste maintenant. Sa part de logique a beau savoir que tu rigoles, c’est plus fort que lui il ne sait plus où se mettre.

« T’aurais été bien attrapée si j’t’avais répondu par l’affirmative. »
rouspète-t-il pour se donner une contenance.

Tu as bien conscience de s’être fait absolument avoir et tu rages de ne pas savoir calmer les battements effrénés de ton cœur. Tu détournes le regard pour retrouver une certaine contenance. Tu as compris, tu sais maintenant ce qu’il te faut faire. Tu t’entraineras, ce qui me promets de longues soirées de fous-rires.

« AH NON C’EST BON FAUT ARRETER DE MALTRAITER LES FORETS ! »

Ton côté terre serait-il en train de ressortir ? Mais si. Elle a raison, bien sûr qu’elle a raison et si t’étais pas à ce point débile tu courrais à la salle des masters pour demander à ce qu’on te rende tes pouvoirs. Surtout que tu as pour projet d’apprendre à faire pousser une forêt comme dans Totoro avec Ariana. Oui, chacun ses motivations… Mais quand même c’est un peu beaucoup abusif de vouloir cramer une forêt. Tu désapprouves tellement.

Te voilà propulsé devant un jeune homme un peu taciturne, sans doute tout juste réveillé par vos soins. Il a plutôt envie de vous assassiner que de vous répondre… Mauvaise pioche, mais t’es trop stressé pour t’en rendre compte alors tu commences à parler genre super vite, en essayant de te rappeler le pourquoi du comment on en est arrivé là.

« Euh salut… désolée de te déranger, en fait je cherche un garçon, il s’appelle Take, il est feu, il doit loger quelque-part ici mais je sais pas trop où.
- Et tu le cherches pourquoi ? demande le mal dégrossi.
- En fait il me plait beaucoup et je voudrais me déclarer, mais pourquoi j’te raconte ça… Sérieux, j’devrais pas… Mais si tu le connais tu saurais pas si j’ai mes chances ? J’veux dire, si faut il aime les filles et j’vais faire que le gêner j’ai pas envie de le gêner. Ce serait trop triste si je me déclarais et qu’il me disait qu’il est pas de ce bord et qu’après il veuille plus qu’on soit pote. Ça me ferait trop mal au cœur. Tu penses que j’ai mes chances ? »


Ça sent tellement le vécu Angie. Continues à broder comme ça, c’est mieux que rien, surtout que tu panniques.

« Euh. Bah j’sais pas. J’crois qu’il a une gonze.
- Non sérieux ? Ah je vais pas m’en remettre, c’est pas juste pourquoi tous les beaux garçons sont toujours pris ? Dis tu es pris toi ? Tu voudrais pas coucher avec moi là maintenant ? »


OMG. ANGIE STOP. TU T’EMMÊLES DU OUF. C’était sur quelle épaule tu devais gratter la maintenant ? Tu sais plus alors tu grattes une épaule d’Abe au hasard. HELP. HELP. Et en plus t’as même pas regardé le type dans les yeux.


##   Dim 6 Mai 2018 - 23:34

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 237
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Comme je l'avais prévu, j'ai cassé Angie avec l'exemple/démonstration que je lui ai proposé. Il marmonne quelques mécontentement dans sa barbe mais je garde le sourire et lui répond:

"Mais tu déclines. Il est là le truc. Les gens qui risquent de te répondre oui, tu les repères à l'avance. Mais pose cette question à n'importe qui dans un lieu de passage et tu obtiendras 100% de non. Juste parce que même si tu avais envie de répondre oui, le lieu ne s'y prête pas. Mais je suppose que oui, j'aurai surement plus su où me mettre si tu avais répondu à l'affirmative..."

L'art ancestral de parler pour ne rien dire. Bien joué. Mais dans sa gène je pense qu'il a compris. Si il a des problèmes de confiance en lui pour aller vers les gens, il pourra au moins faire face un minimum. Je laisse échapper un léger rire quand il se transforme en militant green peace.

"T'en fait pas, c'est la première forêt que je vois de ma vie,je compte pas la faire disparaitre. Ou même la laisser disparaitre. C'est super cool comme endroit."

Lancé à corps perdu sur le chemin de la vie, notre apprenti escroc entame,face un à jeune homme visiblement mal luné, un numéro d'âme en peine d'amour somme toute assez convaincant. Il en fait presque trop mais il a ce je ne sais quoi dans le regard qui fait qu'on lui donnerait le bon Dieu sans confession. Mais voilà, il panique quand il s'agit du rentre dedans. Charlie, on t'as dit rentre, pas DEFONCE dedans. Je suis quelqu'un de très subtil en fait. Et... Mais... Pourquoi? Tu as rien compris au signal? Ça te coûtais quoi de me demander de répéter? Mais bon voilà du coup maintenant on a une info. Si il a une meuf et qu'il monte un club naturiste alors.... Soit elle en fait déjà partie, soit un truc dans nos infos est pas bon. Ou elle lui laisse faire ce qu'il veut ? Rah c'est bon, mon cerveau est à bout trop de trucs à penser en même temps. Je pousse finalement Angie de l'encadrement de la porte pour prendre sa place face à l'interlocuteur avec un air quelque peu blasé.

"T'es sûr de toi? Parce quemoi un mec qui monte un club naturiste et qui en plus se paye le luxe d'avoir une meuf, ça me foutrait un poil le seum, pas toi? Il abuse un peu de la chance."


Voilà comment on défonce dedans Angie. Prends acte.

Notons qu'ici, je combine la technique du mur avec l'analyse. Un gars en couple ne dirait pas Gonze. Un gars en couple banni ce mot des on vocabulaire pour le respect.
##   Mar 8 Mai 2018 - 11:43
Messages : 490
Date d'inscription : 08/11/2015

Tu es bon perdant, et tu notes. Demander dans un lieu public où il n’y a pas de risque que la personne puisse accepter (ne jamais demander à Ipiu qui accepterait rien que pour voir la gueule de la personne en retour) et ne plus se laisser avoir par Abe. Si elle te refait le coup un jour, tu te promets de rester con qu’après lui avoir dit oui. Non, parce que bon, faut pas abuser. Tu ne vas pas te faire avoir à chaque fois. Si ? Si, bien sûr que si, tu te feras avoir à chaque fois, peu importe combien tu t’y prépares.

« Avant j’étais Terre, je dois encore l’être même sans pouvoirs, j’dois avouer que l’idée de voir une plante verte brûler ne me fille des frissons. »

Ah, c’est bien t’as enfin capté quelque-chose. T’as enfin accepté ton lien avec la nature, j’étais pas vraiment certaine que ça n’arrive un jour. Tu pensais plus à tes pouvoirs comme à un outil, tu ne les voyais pas comme un don. C’est bien tu changes un peu.

Ce n’est pas que tu n’as rien compris au signal, c’est que tu es en pleine panique. Tu viens de proposer des trucs chelous à un type qui a peine réveillé tombe sur deux hurluberlus comme vous. Tu t’es complétement embrouillé, tu sais même plus ce que tu voulais savoir. T’avais défini un plan d’action avant d’aller le voir ? Si ? Non ? Peut-être ? Tu es perdu. Alors tu continues à parler, t’en profite pour apprendre que Take a une copine. Donc s’il a une copine c’est qu’il attend pas de faire des rencontre au club naturiste non ? C’est que c’est qu’il doit être clean ? Ouai, non t’es tout embrouillé, t’arrives pas à réfléchir trop loins. Heureusement elle te pousse en prend ta place face à l’interlocuteur. Tu regardes ailleurs et t’essaie de repprendre contact avec le monde réel. Tout va bien. Je t’assure. Tout va bien. Allez on se calme. En plus elle assure pour vous deux, mais toi ton cœur bat la chamade et tes neurones partent en vrille.

La type en face d’Abe non plus il comprend pas ce qu’il se passe. Il te regarde d’abord surpris, puis interloqué, et finalement il regarde Abe. Soupire.

« J’en sais rien, j’m’en tape. »

Il referme la porte sur votre frimousse. Ah, tu respires enfin à nouveau. Tu tournes tes yeux désespérés vers Abe.

« C’était horrible ! Pourquoi j’ai fait ça Abe ? Qu’est-ce qui peut bien se passer dans ma tête ? J’ai merdé hein ? J’ai fait trop n’importe quoi ? Comment j’peux m’améliorer dis-moi ? »

Angie, tu fais confiance à quelqu’un qui tu as rencontré il y a moins d’une heure sur ce sujet. T’es vraiment un gros taré.



##   Mer 9 Mai 2018 - 3:05

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 237
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Je ricane quand Angie essaie de m'expliquer le sentiment que lui procure l'idée d'une plante verte en train de morflée. Au risque de me répéter, c'est mignon. Il s'inquiète de tout. Et aussi de rien comme le démontre son comportement face à notre second interrogatoire. Mon intervention reçoit un accueil mitigé et notre inconnu nous ferme la porte au nez sans autre forme de procès.

"Bonne journée à toi aussi! Margoulin !"

Nan mais les gens ils sont comme ça : on est au milieu d'une conversation et on se barre sous prétexte qu'on vient de nous déranger. C'est toute la profession de démarcheur que vous risquez de mettre en péril. Ceci étant dit, est-ce vraiment un problème que ce corps de métier passe à la trappe?  Ce n'est certainement pas à moi de juger.

Mon regard rencontre celui de Angie, qui semble déboussolé par l'expérience qu'il vient de vivre.Bah forcément, ça s'est pas tout à fait passé comme prévu. Mais ça aurait pu être vachement pire. Le mec aurait pu lui foutre le feu. J'affiche un sourire à l'attention de mon nouvel ami et pose mes deux main sur ses épaules braquant ses yeux de mon regard fauve :

" Angie, tu t'en es pas mal tiré, détends toi. Tu aurais pu merder d'avantage. Là tu t'es juste laissé emporté et as un peu paniqué. Maintenant prend de grandes bouffées d'air et expire bien, pour faire baisser ta tension."

Je le relâche finalement, en espérant qu'il se soit détendu. Bon maintenant on va tenter de faire quelques critiques constructives sur sa prestation, histoire qu'il comprenne ce qui n'allait pas. Je m'éloigne quelque peu de la porte, pour éviter que le mec grognon n'en entende plus qu'il ne le faudrait avant de prendre la parole.

" Bon tu t'en doutes, lui proposer une partie de jambes en l'air, c'est trop agressif, cependant tu as eu le culot de le faire et franchement, j'ai eu du mal à ne pas rire en voyant sa tête. Le problème, c'est que l'image que tu renvoies t'es plus importante que l'information que tu cherches. Quand tu baratines, il faut t'oublier un peu.  Mais du coup pour un premier essaie, je t'accorde la mention honorable."

Je sais pas si je fais bien de l'encourager sur cette voie là. Disons que selon ma propre philosophie, je fais un truc bien, mais bon la philosophie d'un voleur, ça vaut quoi? Puis, par je ne sais quel connexion improbable de mon cerveau, je me retrouve à poser une question à Angie :

"Dis... Le mensonge que tu as bidouillé m'a fait me poser une question. Quel est le facteur qui pour toi détermine que tu es attiré par quelqu'un?..... Je veux dire, comment tu sais?"

Si tu peux régler ma crise existentiel de ces derniers temps pour moins cher qu'un psy, je suis preneur. Ce que je fais pas en revanche, c'est le regarder en face quand je pose cette question. ellem'a échappée, c'est pas ma faute !
##   Mer 9 Mai 2018 - 12:10
Messages : 490
Date d'inscription : 08/11/2015

Angie est-ce que tu respires encore ? dis moi que tu es vivant, non. T’es presque en état de choc devant ta propre stupidité. Tu viens de demander à un inconnu de coucher avec toi. Le truc qui n’était jamais arrivé, autant l’inverse avait pu se produire… Autant ça. T’étais genre tellement kécho. Elle pose ses mains sur tes épaules (tu sais c’est pas si loin du geste que tu aurais du faire pour qu’elle vienne à ton secours plus tôt… ‘fin j’dis ça…) et elle te réconforte. Sérieusement, elle se fout pas de ta gueule mais elle te réconforte. Elle est trop gentille cette meuf, moi j’en ferais pas tant.

Tu fais ce qu’elle dit. Ah, en fait t’avais vraiment arrêté de respirer. Ça fait du bien de respirer Angie, expire maintenant. C’est bon la crise est passé.

« Merci Abe. »

Merci de t’aider à réapprendre à respirer. De t’avoir aidé à te calmer aussi. Merci d’être une chouette fille qui ressemble à un mec. P’t’être qu’elle préfèrerais que tu la considère comme un mec ? Tu t’es pas posé la question, elle t’a dit qu’elle était une fille, donc il est devenue elle. Faudrait que tu penses à lui poser la question, bien que vu le personnage elle soit en capacité de te répondre « comme tu te l’sens. » et de te laisser te dépatouiller dans tes pensées. Vous vous éloignez maintenant de la porte de ton ex futur plan cul, ce qui te permet de te détendre d’autant plus.

Vient le débriefing, s’oublier un peu ? C’est peut-être pas si complexe pour quelqu’un qui se nie autant… Et pourtant, c’est pas tellement ce que tu disais qui te dérangeait, c’était ce que le feu pouvait ressentir. En t’imaginant à sa place tu te sentais très nul. Tu te serais pétrifié et t’aurais été bien choqué. C’est ce que tu avais fait d’ailleurs, mais tu ne te sentais pas de l’expliquer à la jeune femme. C’était sans doute encore trop personnel pour que tu l’évoques ainsi. Et puis t’as quand même obtenue une mention honorable de la baratineuse en chef.

Tu ne t’attendais pas à sa question, et au vu de sa frimousse elle non plus. Tu aurais été joueur tu te serais approché d’elle, aurait posé une main sur sa joue et te serait avancé pour l’embrasser, ne t’arrêtant au dernier moment que pour lui dire un truc du genre « j’le sais quand j’suis plus capable de m’arrêter. » Sauf que ça c’est pas toi, et même quand l’idée de profiter de l’occasion pour te venger de sa précédente blague tu décides de ne pas le faire. Ce n’est pas respectueux.

« En général je me rends compte que je suis attiré par quelqu’un quand son amitié ne me suffit plus, quand j’aimerais aller plus loin, avoir plus de contacts physiques avec cette personne. »


Bref, quand tu sais que tu es compatible avec quelqu’un sur le plan émotionnel et qu’en plus tu as envie de ken. C’est trop simple l’amour dans ta tête Angie.

« Après j’pense que chacun est différent, ma manière d’aimer quelqu’un n’est probablement pas la seule. »


T’avais des potes qui ne voulaient pas niquer et pour qui cela se passait pourtant très bien en amour. Tous les goûts sont dans la natures.

« Mais dans tous les cas faut s’écouter je crois. »

Bravo Angie. T’as trouvé ça tout seul. En marchant vous-vous êtes éloignés de la chambre du feu… Mais voilà un nouveau soucis qui se profile à l’horizon.

« Abe, j’crois que c’est Take le gars qui vient par ici on fait quoi ? Genre on se la joue « toi ici ? » ou on l’évite ? »


##   Mer 9 Mai 2018 - 17:44

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 237
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Les remerciements du peintre me vont droit dans le cocoro. C'est pas une phrase que j'entends souvent. En général j'ai plutôt le droit à "c'est pas par là Abe! ou au "Reviens ici, Abe!". Mais bon, les activités que j'ai pratiqué par le passé et mon sens de l'orientation désastreux justifient largement que je les ai entendu plus souvent. Je me contente de lui sourire et de lâcher un bref :

"Y a pas de quoi !"


On laisse pas les gens dans la panade quoi. Ma tirade le laisse songeur, il aurait pu avoir l'air déprimé après coup, donc c'est au moins un petit succès. Mais voilà, ma question perdue à trouvé sa réponse et mon cerveau lance une nouvelle analyse des données en jeu et le résultat serait : Je suis plus attirer par Lys qu'Erik. Mais c'est juste parce qu'elle ma dit qu'il fallait pas la toucher! Je suis un enfant moi dans ma têtesqfgvdjhfk gvquyfgukdwgfuo. Pardon, bref, le résultat me convient moyen, doit y avoir une subtilité que j'ai pas saisie. et merci Angie il ajoute cette dernière par la suite. Comme quoi, je me suis emballé pour rien. un vrai paquet cadeau, j'vous jure. Son dernier ajout me tire un commentaire :

"Et si on comprend pas ce qu'on écoute? Genre t'es une radio, t'es position FM tu captes tes ondes pépères et d'un coup tu passes en mode AM et ta retransmission veut plus rien dire."

Mais voilà, à peine mon explication tout à fait brouillonne posées, Angie m’avertit de la présence de notre cher Take. Merde, c'est pas des masses terribles ça. Je réfléchis un instant aux alternatives que me propose Angie.L'esquive dans le couloir,c'est un poil grillé. Mais voilà, j'ai un plan. Je me hâte donc à la rencontre de Take, après avoir pris le temps de lancer un clin d’œil à Angie. j'adapte mon rythme pour qu'on le croise au niveau de la porte du dormeur tardif. M'appuyant d'une main contre la porte, je lui lance à voix haute :

"Resalut, beau gosse? Quel heureux et troublant hasard te mène ici?

-Rien de bien grave, une amie m'a fait savoir qu'on posait des questions sur mon compte. Je viens voir qui j'intéresse à ce point."

Hum, la blondinnette sans doute, ou quelqu'un qui a remarqué notre petit jeu. je pianote nerveusement de la main sur la porte. Du coup, on va tenter le bluff grossier.

"On est dans ce couloir depuis un moment et on a rien vu de spécifique.
-Te fous pas de moi tu veux? Me lance-t-il d'un ton menaçant
-Tu devrais vraiment baisser d'un ton. Ouais je me permets également de faire des recommandations.
-Nan mais pour qui tu te prends? Ça y est il gronde.

Sauf que voilà, à force chercher la merde,on la trouve. Je suis une merde et Take vient de me marcher dessus. Fait gaffe ça colle sous la semelle. La porte que je maltraitais depuis le début s'ouvre sur un troglodyte plutôt vénère qui commence à prendre Take à partie. Le temps que ces deux là s'expliquent, je choppe Angie par la main etl'entraine vers l'escalier le plus proche pour mettre un peu de distance entre les belligérants et nous. Une fois en sécurité à proximité des réfectoires.... Je visais les dortoirs mais je suis pas si loin... Je me retourne vers mon complice avec un grand sourire :

"On s'en tire bien non?"
##   Jeu 10 Mai 2018 - 0:03
Messages : 490
Date d'inscription : 08/11/2015

Tu sais pas trop ce qu’il entend par FM et AM, toi la radio c’est déjà quasi-plus ta génération, toi t’étais walkman dans les oreilles depuis tout petit. T’avais toujours eu le choix de n’écouter que ce qui te plaisait. T’avais pas cette culture de la radio, chez toi on ne l’avait jamais écouté. La télé tournait parfois en fond sonore mais jamais la radio. Il n’y avait que dans l’bus où il t’était arrivé d’couter les nouvelles du matin, faut dire que ton chauffeur était attaché à sa chaine sportive… Mais t’as compris le sens de sa question.

« Si tu te comprends pas c’est que tu doutes encore, laisses le temps au temps. Et si t’as réellement besoin de griller les étapes suffit d’aller voir un sensitif, il pourra te dire. »

Même si aller voir un sensitif c’est jamais une bonne idée… Ils en voient toujours plus sur nous qu’on aimerait… C’est un peu comme les télépathes, mais les télépathes peuvent se tromper dans l’interprétation de nos sentiments. A contrario pour les pensées plus construites, un télépathe est plus doué. Si t’avais pas été un tel boulet t’aurais peut-être pu l’aider avec ses dilemmes moraux.
La question ne se pose plus quand Take débarque. Tu vas te faire griller et il t’empêchera de rejoindre le club… T’auras tout gagné, toi qui ne cherchait que de la sécurité. Heureusement ta copine prend les devants et elle vous sort de l’impasse d’une manière très distinguée. Elle te chope par la main et vous courrez vous mettre à l’abri. L’abri se trouvant être le réfectoire. T’as pas couru depuis combien d’années mon Petit ? T’as un point de côté et pourtant tu continues à courir derrière la garçonne. Quand vous vous arrêtez enfin t’as du mal à retrouver ton souffle. T’as plus de muscles, ils ont fond l’an dernier quand t’avais décidé de te laisser dépérir.

« Ouai ça va. »


Tu finis par lâcher. Ça va parce que tu sens ton cœur qui cogne, tes poumons qui se gorgent d’air à t’en faire pleurer de douleur. Ça va parce que tu te sens vivant et que ça fait du bien. Ça fait du bien d’avoir mal. Du bien de sourire, de rire quand tes poumons te le permettent enfin. C’était une drôle d’aprem que tu venais de passer et ton regard remerciait celle qui t’avais permis de ressentir tout ça si fort.

« On va se prendre un gouter au réfectoire si tu veux ! »



##   Jeu 10 Mai 2018 - 20:28

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 237
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Son conseil me laisse songeur. Donc au moins une chose est claire, je doute. Ça Oui! Je doutes même bien. Par contre, je note l'idée de consulter un sensitif à l'occasion. Je sais qu'il vient de me conseiller de pas le faire mais... J'ai besoin de savoir.

Heureusement pour ma mise en scène, je n'ai pas flanché. Angie qui a couru derrière moi tout le trajet parvient à me répondre que oui, on s'en était bien tiré. Il a l'air au bout de sa vie après notre fuite, moi ça va, j'ai l'habitude de courir partout. Surtout lorsqu'il s'agit de fuir, là je fais preuve d'une endurance surhumaine. Avec un sourire taquin je lui lance :

"Ça va ? Faut que j'appelle l'infirmière?"

Mais son rire et son sourire ont tôt fait de me rassurer quant à sa survie. Il était juste en pls d'oxygène. Il me propose d'aller manger un morceau à la cafét, et effectivement, manger un morceau de serait pas de refus.

"Carrément, ça file une de ces famines d'enquêter sur des gens. L'inspecteur Columbo a bien du courage."

J'ai passé beaucoup trop de temps fonce-dé devant cette série moi. J'ai quand même pleuré devant l'épisode " La mort de madame Columbo". #toomuchfeels

Nous pénétrons donc le réfectoire pour aller se composer un casse dalle. En ce qui me concerne, je m'autorise à craquer sur ces fameux melon pan dont on m'a dit tout le bien de l'univers. Puis après je compose un assortiment de tout ce que je trouve de sucré pour finalement prendre place à une table près de la fenêtre. C'est bien à cette heure ci ça se bat pas trop pour les places. Une fois Angie attablé avec, je lui propose le fruit de mes réflexions durant l'attente.

"N'empêche, les Feus c'est des glandeurs. Là comme ça au milieu de la journée, on toque à deux portes, les deux ça ouvre. Pareil pour Take, le mec est pas sérieux, ça parle de lui, ayez c'est legit qu'il parte en vadrouille laissant son club sur le feu. Pas très sérieux tout ça."
##   Ven 11 Mai 2018 - 19:07
Messages : 490
Date d'inscription : 08/11/2015

L’infirmière ? Pourquoi ? Tu saignes ? T’as l’air malade ? T’as pas envie d’aller à l’infirmerie, t’as pas envie qu’on te trouve malade, tu veux plus voir de docteurs. C’est bon, t’as eu ta dose. Tu prends le temps de t’inspecter avant de comprendre le trait d’humour. T’as les yeux qui se plissent d’un rire que tu te dois de contenir ton souffle n’étant pas encore revenu. Elle est bien bonne, comment-ça ? Elle se foutrait de ta gueule ? Mais tu en ferais autant à sa place Angie, tu le sais bien.

« On peut s’en passer. »
réponds-tu bien trop tard pour que cela paraisse naturel.

L’air est revenu et enfin tu as pu rire de vois mésaventures. Tu riras moins quand il te faudra expliquer à Take pourquoi tu as fait ça… Tu sauras te faire pardonner en gérant la partie affiches du club va. Elle accepte ton idée de faire un détour par la cafétéria, tu n’oses pas lui dire que c’est plus la course que l’enquête qui t’as mis l’estomac dans les talons. Faut avouer que tu sens qu’elle en profiterait encore pour rire à tes dépends. Ça ne te dérange pas, mais si tu pouvais regagner un peu de dignité à ses yeux hein ?

Pour toi Colombo ça arrive à peine devant Maigret et bien derrière tout le reste. Tu restes circonspect, c’est pas l’inspecteur auquel tu te serais référencé… Non, toi t’aurais plutôt cité inspecteur Gadget. Mais vous n’êtes sans doute pas de la même génération et peut-être même pas du même pays. Faut que tu lui demandes à l’occasion, si tu n’oublies pas. Tu craques sur les pains aux melons et c’est avec un sourire amusé que tu te rends compte en comparant vos assiettes qu’elles contiennent autant de sucreries l’une que l’autre. Elle a pas le droit de te juger okay ?

« J’sais pas après s’il faut ils sont supers studieux et ils préparent des exams ? Et pour Take, je crois que j’aurais fait pareil, je sais pas mais si j’me faisais stalker ou ce genre de truc j’aimerais bien confronter la personne. Faudra que je m’excuse auprès de lui, il a pas l’air si terrifiant, et s’il a une copine c’est qu’il cherchera pas à pécho au club je pense… Peut-être que j’aurais mieux fait de lui poser les questions directement… Mais c’était drôle, donc je regrette pas. »


Je suis pas certaine qu’il apprécie pareil ton sens de l’humour mais bon. Dans l’doute ça se tente.

« Dis Abe, tu fais ça souvent ? J’veux dire aller chercher des informations ? T’es vachement douée pour te sortir de situations compliquées… »

Et pour t’y mettre. Si tu pouvais ne pas être aussi admiratif ce serait coolos, merci.


##   Ven 11 Mai 2018 - 19:50

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 237
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Après un peu de retard Angie m’avertit qu'aucun soin n'est requis pour lui. Voilà un soulagement. Parce que parler nourriture ça me file la dalle, que près du réfectoire il y a toute la journée une odeur de bouffe qui émane et là franchement elle me titille le nez.

Je découvre également que Angie et moi suivons le même régime alimentaire. Celui des gens qui ne croient pas au diabète. Je lui lance un clin d’œil complice et coupable. Perso, j'irai couler ce sucre dans un petit jogging. Je commence donc à m'empiffrer en écoutant la réponse d'Angie. Bon bah melon pan, c'est un bête pain au lait.... Je suis un poil désappointé. Mais ça reste bon alors je l'engouffre.

"Oh mais t'as shans doute raishons...." J'avale la bouchée que je peinais à ingurgiter ".... J'aime juste bien partir du principe que les gens sont des branleurs comme moi. Disons que je complexe un peu moins quand je glandouille. Au pire pour Take, tu mets tout les problèmes sur mon dos et tu lui dis que tu t'es laissé embarquer. Puis moi aussi je me suis bien marré. Je sais pas pourquoi ça m'amuse autant faire ce genre de choses. J'imagine que j'aurai dû parler de mes tendances mythomanes au psy.... Bah tant pis."

Un sourire un peu gêné se dessine sur mes lèvres, alors que je me gratte l'arrière du crâne, face aux questions d'Angie. Je suppose que sa question est légitime. Du coup, je vais lui répondre honnêtement, ça sera son cookie pour la bonne journée de fun.

"Oui, j'suis habitué à la pêche aux infos... Aux USA comme dans beaucoup de pays, il est compliquer de gagner de l'argent avant ses 16 ans. Mais voilà, je me suis retrouvé à la rue à 13 ans et les vols alimentaire, ça va 5 minutes mais c'est trop risqué pour ce que ça rapporte. Du coup, j'ai dû apprendre deux trois combine pour gagner ma vie dans la rue. Chercher des infos en fait partie je suppose. Ça serait quand même con de rentrer dans un établissement pour voler un truc sans savoir ce que tu veux."


Peut-être, je dis bien peut-être, que je ne devrais pas me vanter de mes antécédents criminels. Bon, il peut pas trop juger Charlie-Ange le révolutionnaire de Terrae. Après tout j'ai jamais fait de mal à personne. Tu te mensà toi même ma grande.
##   Dim 13 Mai 2018 - 20:22
Messages : 490
Date d'inscription : 08/11/2015

T’aimes pas le terme de branleur, parce que tu as compris maintenant que les gens pouvaient ne rien faire sans pour autant être improductif. Prendre soin d’eux, prendre le temps de rêver. C’était important non ? Si t’as compris ça faut vraiment que tu m’expliques pourquoi tu ne l’appliques pas à toi-même mec. La bienveillance c’est pas réservé qu’aux autres. Tu me saoules. Tu souris à la jeune fille et tu lui dis avec douceur.

« Je ne vais pas t’accuser à tort, ça ne ferait qu’attirer plus de problèmes. »

Et si le feu voulait se venger ? Elle n’y a pas pensé ? Sans doute qu’elle saurait mieux se défendre que toi cela étant dit. Pourtant tu n’envisages pas une seconde de fuir tes responsabilités, si tu dois te montrer à ouelp devant ce type, autant ne rien lui cacher non ? J’tiens à dire quand même en passant que ton raisonnement est bancal. Non juste comme ça. Tu pourrais l’encourager à retourner voir un psy si ça l’ennuie tant que ça, mais faut avouer que t’es pas le premier à proposer ce genre de solution. Certes voir quelqu’un t’as aidé, mais c’était bien malgré toi.

« Tu devrais aussi lui demander comment savoir si tu es attiré par quelqu’un, il a fait des études pour comprendre comment on pense, il devrait savoir… »

J’crois que t’as rien compris à ce que c’était qu’un psy, ‘fin je dis ça, mais j’dis rien. D’accord ma gueule alors si je dis rien. Et puis elle se met à parler, genre beaucoup et de choses compliquées. Compliquées à comprendre pour toi qui a grandi dans une famille unie. T’as du mal à appréhender ce dont elle te parle, mais tu comprends que c’était tout sauf rose. Qu’elle a pas eu de chance, et que p’t’être que c’est pas l’fait de grandir avec des gars qui lui a fait prendre cette apparence masculine… T’es pas con au point de pas savoir que dans la rue les femmes se font passer pour des hommes pour pas se faire emmerder. Ce qui aide pas tellement. D’où le ressenti qu’on a en général qu’il n’y a pas de femmes SDF.

« Tu m’en veux beaucoup si j’te prends dans mes bras et qu’j’te patpat en disant que le monde est pas si dégueux que ça ? »

Tu préfères quand même demander avant de passer à l’action, le respect, le consentement, la baffe qui part, les dents en moins tout ça quoi.


##   Dim 13 Mai 2018 - 22:35

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 237
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Pour le moment, tout les types que j'ai rencontré à Terrae sont beaucoup trop gentils. Sauf Ys, mais il a des problèmes. Ici, on est face ç un Angie qui se laisse entrainé dans mes jeux stupides et qui en plus va s'excuser de mes idées connes? Je sais pas si il est fantastique ou idiot, mais je l'aime bien. Paradoxalement, un type franc plait bien à un baratineur comme moi !

"Tu es conscient que je suis la source de nos troubles? Tu vas me dire que tu étais 'accord et tout, mais entre nous, tu savais toujours pas dans quoi tu t'engageais hein? Du coup, tu devrais pas prendre la faute pour nous deux. En mon âme et conscience, je me sentirais obligé de t'accompagner."


Après en vrai tu peux aussi tout me mettre sur le dos comme ça je m'excuse pas, toi non plus et en plus j'aurai une excuse pour esquiver le chef de la troupe naturiste. Je sais pas décliner poliment, je me sens toujours obligé de rajouter un mensonge ou une pique. Je ricane un instant en m'imaginant, comme le suggère Charlie, raconter mes dilemmes au psy.

"Je le vois bien me dire qu'il a des choses plus urgente à faire là comme ça. Puis en plus, si il me pose des question, j'suis obligé de lui répondre, après tout, c'est moi qui vient le consulter. Nan, j'vais m'en tenir à jauger sur l'expérience des gens, je finirai bien pas trouver un paterne qui collera pour moi."

Le système D.Toujours être capable de s'en sortir par soi-même, c'est la base de la survie. Je regarde Angie sans trop savoir si il est sérieux ou si il rigole, mais l'ange qui passe me suggère qu'il ne blague pas. Je lui souris, un poil gêné, je l'avoue.

"J'ai rien contre le contact, mais t'en sens pas obligé. Il y a des misères beaucoup plus grandes dans le monde. Et j'étais pas seule, et je suis en vie, je trouve que je m'en tire à bon compte." Trop bon compte.

Je ne sais pas pourquoi, une part de moi envisage cette compassion que me propose de jeune homme de manière très simple et très ingénu comme de la pitié. Je chasse rapidement cette amertume par une question.

"Dis-moi, en dehors de la directrice, il y a des gens à connaitre dans l'Institut, genre des incontournables?"

Je sais pas trop ce que j'attends comme réponse, mais je suis sûr qu'il va avoir une ou deux idées comme ça. Avec son processus d'analyse très logique il va sûrement me proposer des trucs dignes d'intérêts.
##   
Contenu sponsorisé

 

Se mettre à nu | Abe et Elfie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Cour.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant