Partagez
I want you back (Pv : Aria ♥)
##   Dim 1 Avr 2018 - 8:35

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
Allen K.Wilder
Messages : 1179
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Mes doigts s'entremêlaient nerveusement et je continuais de me balancer d'avant en arrière avec, visiblement, l'infime espoir que cela m'aide à faire s'envoler le stress.

Machinalement, mes yeux faisaient l'aller-retour entre Aria et mes mains.

J'avais été prévenu trop tard. Beaucoup, beaucoup trop tard. Comment est-ce que ça avait pu arriver ? Pourquoi est-ce que je n'avais pas été là, au lieu d'être un stupide spectateur aux grilles de l'Institut ?

Les images de la forêt en feu, de l'énorme dinosaure, de l'hélicoptère qui déviait sa trajectoire pour en filmer toujours plus me revinrent en tête et je serrai les dents avant de me lever brusquement pour enchaîner les cent pas dans la chambre.

Aria dormait encore. Elle dormait toujours. Pourquoi ne se réveillait-elle pas ? Les infirmières m'avaient bien dit qu'elle avait besoin de repos suite à tous les coups qu'elle avait encaissé et les soins qu'on lui avait prodigué mais là, ça faisait quand même longtemps qu'elle dormait, non ? J'avais complètement perdu la notion du temps, et la seule chose que j'attendais était de croiser son regard et d'apercevoir son sourire.

Je finis par me rasseoir à côté d'elle, déposant une main sur la sienne, inerte. Je me penchai en avant pour l'embrasser sur le front, sentant mes yeux commencer à me brûler.

-Réveille-toi, Aria... Tu peux pas me laisser en plan comme ça.


I want you back (Pv : Aria ♥) 268985Love2

Merci Aa-chan ♥️
##   Dim 1 Avr 2018 - 15:46

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Ariana Vicente
Messages : 1140
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Elle ne se souvient pas vraiment. Après le coup qu'elle s'est reçu durant la bataille, Ariana ne parvenait pas à percevoir grand-chose ; c'était flou, douloureux. Elle se rappelle un peu la présence de Nicolas, deux monstres gigantesques qui se battaient ; elle se rappelle avoir eu encore plus mal quand on l'a déplacée, avant de sombrer dans l'inconscience.

Alourdie et assommée par les anesthésiants, elle ne se réveille pas tout de suite. Ses sens sont cotonneux, elle se sent comme engloutie sous l'eau ; il n'y a qu'un son strident unique dans son crâne, qui finit par se diviser : des bruits étouffés, une voix. Elle fronce un peu les sourcils, plisse le nez ; elle prend son temps pour ouvrir les yeux, papillonne, les garde à demi fermés pour ne pas être agressée par la lumière. Un instant. Elle a l'impression de se réveiller de la pire cuite qu'elle a prise depuis des siècles. Elle se sent immobilisée lorsqu'elle veut bouger le bras, sent une douleur diffuse, atténuée ; l'autre main veut rejoindre son crâne alors qu'elle essaie de retrouver ses esprits, mais elle remarque seulement que celle d'Allen est posée dessus. En voyant la perfusion dans le dos de sa main, elle prend un peu peur ; finit par retrouver le regard rassurant d'Allen. Elle s'apaise un peu. Elle est fatiguée, surtout.

—J'ai fait un malaise ? balbutie-t-elle, la bouche pâteuse.

C'est fréquent, les malaises, mais ce n'est pas aussi violent. Ce n'est pas aussi douloureux.

Elle cherche à comprendre. Ses oreilles bourdonnent, et elle est déconcentrée par le moindre bruit, le moindre mouvement. Ce n'est qu'en voyant son bras plâtré qu'elle pâlit et fait les liens. Elle s'agite, veut se redresser mais gémit de douleur.

—La forêt- il- tout le monde est blessé- comment-

Elle a du mal à respirer, sent les larmes lui monter aux yeux alorsque son discours se fait de plus en plus décousu.

—Les Masters- il faut...


S'émerveille en #E7654D

Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥



Treasure box ♥:
 
##   Lun 9 Avr 2018 - 14:35

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
Allen K.Wilder
Messages : 1179
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Les minutes s'éternisent rapidement lorsqu'on attend. C'est bien étrange, d'ailleurs, la perception que l'on peut avoir du temps qui passe en fonction des situations. Par exemple, lorsqu'Aria a sauté de la montgolfière, j'ai eu l'impression que tout s'était passé à une vitesse folle. Et là, à la voir dans cet état-là, chaque minute devient une heure où je ne cesse de me questionner, de culpabiliser, d'en vouloir à tout le monde aussi. Pourquoi ils ne l'ont pas protégé ? Comment ils ont pu la laisser se blesser à ce point ? Pourquoi, sérieusement, pourquoi les Masters n'ont pas réagi plus vite que ça ? C'est inquiétant, quand même, de constater le retard qu'ils ont eu pour intervenir. La majorité des problèmes avaient déjà été réglés... Non, vraiment, c'est inquiétant. Ca nous laisse trop de place pour le doute. Et l'insécurité.

Je fermai durement les yeux, ne sachant plus quoi faire en attendant qu'Aria ouvre les yeux. Et pourtant, le miracle se produisit.

Je sentis quelques mouvements, et je rouvris les yeux d'un coup, plantant mon regard sur les traits tirés de son visage.

Les premiers mots sortirent de sa bouche et je sentis mon diaphragme se détendre. Il était temps que tu respires, Allen... Il ne lui fallut que quelques secondes pour que la mémoire lui reviennent et qu'elle se mette à s'agiter. Me relevant de mon tabouret, je m'approchai d'elle et essayai de la calmer comme je le pouvais, ne sachant pas vraiment si je pouvais la toucher, de peur de la blesser encore plus. Elle était déjà suffisamment couverte d'hématomes...

-Tout est rentré dans l'ordre. Tout va bien, ne t'inquiète pas. Certaines personnes sont encore en train de se faire soigner, mais tu es arrivée plus vite que d'autres, alors tu as été prise en charge plus rapidement.


Je sentis mon coeur qui se serrait malgré moi. Et si elle savait que je n'avais pas été là tout de suite ? Si elle savait que je n'avais été informé de son état que de longues heures plus tard ? Si elle savait que je n'avais pas assuré...?

-Mais tout est rentré dans l'ordre. Hideko est rentrée ce matin... Tu es hospitalisée depuis hier soir,
avouai-je avec l'estomac noué.


I want you back (Pv : Aria ♥) 268985Love2

Merci Aa-chan ♥️
##   Dim 22 Avr 2018 - 10:55

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Ariana Vicente
Messages : 1140
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Elle a mal. Autour, elle a du mal à percevoir correctement son environnement — elle a des flashs de ce qu'il s'est passé, elle a encore l'impression d'y être, même si elle voit bien la chambre d'hôpital et qu'elle ne voit plus d'arbre, de monstre. Elle a l'impression d'encore sentir l'odeur des flammes, de la forêt humide ; pourtant, ce n'est que celle du désinfectant qui lui parvient. Elle pense à ses amis, aux autres personnes présentes dans la forêt, à Adélaïde, à Nicolas, Fosteen- Comment vont-ils ? Est-ce qu'ils sont blessés ? Il- Elle-

La voix d'Allen lui parvient. Elle met quelques secondes à le replacer à nouveau, à le reconnaître. Il n'était pas dans la forêt, lui. Elle n'y est plus. Il n'est pas blessé. Tout est rentré dans l'ordre.

Les larmes lui sont montées trop vite aux yeux ; elle a mal à chaque mouvement qu'elle fait et, pourtant, elle ne bouge même pas tant que ça. Les sensations dans son corps sont étranges. Atténuées et amplifiées à la fois ; comme irréelles.

Elle essaie de respirer. Consent à reposer sa tête sur l'oreiller — elle papillonne un instant, mais elle ne se rendort pas. Elle ne se rend pas compte qu'elle pleure.

—Hideko est rentrée, répète-t-elle, encore hébétée.

C'est l'information qui la frappe en premier. Elle ne sait pas encore tout ce que ça représente, mais au fond d'elle quelque chose s'active — une petite voix qui lui dire que tout est rentré dans l'ordre. ((Non. C'est toujours la voix d'Allen. Elle se répète comme un écho...))

La rouquine n'arrive pas encore à se concentrer sur sa présence, sur les traits de son visage. Elle a juste l'impression d'émerger d'un cauchemar. Les traits tirés par l'affliction et la crainte, elle s'accroche à sa main ; le contact est tangible, c'est la réalité.

—Adé-Adélaïde et Nicolas… et Ys et Fosteen... balbutie-t-elle, les yeux humides malgré elle. Ils étaient là-bas, ils sont blessés, ils- ils vont bien ? Et le morphe-

Elle hoquète, peine à respirer. Elle a tellement de questions, elle a tellement peur, mais en même temps elle est soulagée. Soulagée de l'avoir près de lui, de voir qu'il va bien.

—Il a attaqué tout le monde, j'ai- Allen-… Allen j'ai eu peur...

Elle contient à peine ses sanglots. Elle ne sait même plus pourquoi elle peur. Au moins est-elle encore en vie…


S'émerveille en #E7654D

Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥



Treasure box ♥:
 
##   Lun 23 Avr 2018 - 6:01

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
Allen K.Wilder
Messages : 1179
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

J'allais au contact de sa main, la serrai délicatement dans la mienne tout en faisant attention à la perfusion. J'essayai de capter son regard tandis que mon coeur se serrait.

Je n'arrivais même pas à imaginer ce qu'il s'était passé dans la forêt. Son regard affichait de la peur, de la douleur, de la peine. Tant de sentiments mêlés que je ne parvenais pas à comprendre. Je n'étais pas là, et c'était ce qui faisait toute la différence.

Je ne pouvais pas comprendre.

Je ne pouvais qu'être là. Afficher quelques sourires désolés se voulant vainement réconfortants. Et c'était bien peu face à ce qu'elle avait besoin de recevoir.

Elle devait savoir que tout le monde allait bien. Que tout le monde avait été rapatrié à l'hôpital, que tout le monde avait pu être pris en charge - une chance que les rebelles d'ici ait été neutralisés à temps. Elle avait besoin d'informations. Sauf que je n'en avais aucune. Je savais que personne n'était mort. Je ne savais pas dans quel état se trouvaient ses amis. Je ne savais même pas qui était là-bas. Pour la plupart, je ne les connaissais même pas, juste des noms, des visages croisés plusieurs fois. Il y avait bien Ys qui était mon ami, mais il n'était pas Aria. Pourquoi aurai-je dû m'intéresser à eux et à leur état ? Pourquoi aurai-je dû m'inquiéter de leur cas ? Pour Aria.

Mes yeux se fermèrent un instant. J'inspirai lentement, essayant de faire le vide. Mes paupières se relevèrent et j'offris un sourire calme à Ariana.

- Ils vont bien. Tout le monde va bien. Tu n'as plus besoin d'avoir peur. Tout est rentré dans l'ordre.


Les doigts de ma main libre glissent sur son visage pour essuyer ses joues humides.

- Tu n'as plus à avoir peur. Tu es en sécurité maintenant. Tout le monde est en sécurité.


Je me penchai et déposai un baiser sur le sommet de son front. Mes doigts continuèrent à caresser sa joue.

- Les Masters sont intervenus aussi rapidement que possible.


Trop lentement.

- Ils ont ramené les blessés à l'hôpital et ont géré le problème.


Ma main resserra un peu la sienne.

- Tu as été forte et courageuse. Tu as su protéger tes amis.


Mais s'il te plaît. S'il te plaît, je t'en supplie. Ne le refais plus jamais...


I want you back (Pv : Aria ♥) 268985Love2

Merci Aa-chan ♥️
##   Mar 24 Avr 2018 - 7:17

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Ariana Vicente
Messages : 1140
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Aria ne sait même pas bien pourquoi elle pleure. Elle déverse tout, toutes les émotions contradictoires et violentes qui pressent sa poitrine dans un étau douloureux ; l'air lui manque, ses hoquets la font souffrir. Sans parvenir à s'arrêter, cependant ; le besoin s'en fait ressentir, pressant, insatiable. Au moins, la présence d'Allen a quelque chose de réconfortant ; parce que lui au moins va bien, parce qu'il lui prouve qu'elle aussi est en vie. Mais il ne lui prouve pas que ses amis le sont, il ne lui prouve pas que Nicolas, qu'elle a abandonné dans la forêt, qu'Adélaïde, qui a aussi été blessée, que Fosteen, qu'elle n'avait plus vue après l'attaque du morphe, que Ys, Ys le dragon, n'étaient pas morts.

Elle n'a jamais été confrontée à ça — comme un brusque retour de réalité, une chute sans fin dans le monde tangible qui l'accueille dans un bruit d'os brisés et de sang qui goutte.

Bien sûr, la réalité, au fond, elle connaît. Elle connaît la réalité qui fait mal et qui déchire — celle que ses parents lui ont imposée, celle qui lui rappelle sa nullité.

Elle essaie de respirer ; se raccroche. Allen parle. Elle essaie de comprendre ses mots, et lorsqu'elle les comprend, lorsqu'elle comprend qu'ils sont hors de danger, ses pleurs redoublent. Soulagement. Elle a réussi à les protéger.

La rouquine appuie sa tête contre Allen lorsqu'il se penche vers elle, dans un semblant d'étreinte qui lui laisse un goût d'inachevé. Mais dans sa position, et toute cassée qu'elle est, c'est sans doute le mieux qu'elle puisse obtenir. Elle hoquète, tente de reprendre son souffle. De remettre de l'ordre dans ses idées.

—J'ai protégé personne, balbutie-t-elle.

C'est Nicolas qui l'a protégée. Elle n'a fait que détourner l'attention du monstre quelques secondes, qui n'ont sans doute pas été cruciales. Elle a été impulsive, encore. Elle a sauté de la montgolfière, encore. Mais Allen n'était pas là pour la rattraper.

Doucement, elle se calme. L'épuisement a raison de ses sanglots qui se transforment en larmes silencieuses, entrecoupées d'inspirations plus profondes et laborieuses. Son visage est complètement trempé ; elle emmêle ses doigts à ceux d'Allen, tout doucement.

—J'suis contente que tu ailles bien...

Comment elle aurait fait, si ça avait été lui à sa place ? S'il avait été blessé, lui aussi ? Elle n'aurait sans doute pas réussi à le rassurer comme il le fait. Elle n'y serait pas arrivée. Elle est contente que ce soit elle, au final. Il vaut mieux que ce soit elle.

—Tout à l'heure, tu as dit... Hideko est rentrée ?


S'émerveille en #E7654D

Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥



Treasure box ♥:
 
##   Mer 2 Mai 2018 - 10:09

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
Allen K.Wilder
Messages : 1179
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Je secouai légèrement la tête mais ne dit rien. Si, tu as protégé des gens. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais si tu as fini dans cet état, c'est que tu as eu l'envie de protéger des personnes ; non, c'est que tu as véritablement protéger des personnes. Tu ne veux pas l'accepter, tu ne veux pas le voir, mais personne n'est blessé comme ça simplement parce qu'ils n'ont rien fait. Tu t'es battue, vaillamment. Et dieu seul sait à quel point j'aurais aimé être là pour pouvoir, moi, te protéger. T'empêcher d'arriver ici dans cet état, t'empêcher de souffrir de la sorte ; pour te protéger de cette noirceur qui habite Terrae et que tout le monde tait.

Ses doigts se mêlèrent aux miens et je resserrai mon emprise sur elle, doucement, sûrement. J'aimerais dire la même chose. J'aimerais dire que je suis content que tu n'aies rien. Que tu te portes bien. Que tu sois en pleine forme. J'aimerais dire que je suis heureux de te voir sourire. Mais à la place de ça, je dois me contenter d'un misérable :

-Et moi je suis content que tu te sois enfin réveillée.


Je ne laisserais plus jamais ce genre de choses arriver. Je te le promets. Je ne sais pas encore comment je peux faire, je ne sais pas encore ce que je peux mettre en place pour empêcher ça. Parce que je ne veux pas t'étouffer, je ne veux pas t'empêcher de voguer à tes occupations, je ne veux pas t'empêcher de vivre. Mais j'ai besoin de savoir comment tu vas, à chaque instant de la journée, j'ai besoin d'être rassuré, de savoir que rien de mal ne t'est arrivé, que tu peux encore marcher, courir, sauter. Je ne sais pas. Je ne sais pas comment je pourrais faire sans t'étouffer, mais je trouverai, parce que je refuse que cela se reproduise encore. Jamais. Plus jamais.

Je hochai légèrement la tête, offrant à Aria un joli sourire.

-Oui. Elle est rentrée. Elle a fait un discours. Je n'y suis pas allée ; j'ai pas trop fait attention à ce qu'il s'y est passé à vrai dire. Je peux chercher, si tu veux ? Je suis sûre que plein de monde en a déjà parlé sur les réseaux sociaux, ou qu'un article a été publié sur le journal de Terrae...


I want you back (Pv : Aria ♥) 268985Love2

Merci Aa-chan ♥️
##   Sam 19 Mai 2018 - 13:25

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Ariana Vicente
Messages : 1140
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

La fatigue revient, mais elle est plus calme. Se lâcher, ça fait du bien, parfois. Elle avait besoin de laisser sortir tout ce qui restait bloqué dans sa gorge depuis le début de la crise. Elle avait besoin de laisser sortir sa peur, sa peine, sa douleur ; parce que la situation a été dure à vivre, parce qu'elle n'aurait pas voulu avoir à voir toutes ces choses, qu'elle n'aurait pas voulu avoir à s'inquiéter de savoir si ses amis sont morts ou pas. Elle hoquète. Elle aimerait les voir, mais elle ne veut pas non plus laisser qui que ce soit la voir dans cet état.

Allen, bien sûr, c'est différent. Allen, c'est différent parce qu'elle l'aime et qu'elle a besoin de lui ; c'est différent parce qu'il est là, parce qu'il la protège un peu, même s'il ne s'en rend pas compte. Ses mots l'apaisent, son contact lui rappelle qu'elle n'est pas seule, qu'elle est en vie. Ariana profite de leur étreinte, comme si elle n'en n'avait jamais connue plus douce, plus parfaite. Douloureuse, maladroite, mais tellement nécessaire à cet instant.

Elle inspire son odeur. Sourit faiblement. Elle ne voulait pas l'inquiéter, mais elle ne lui dira pas. Il le sait sans doute, il ne doit pas avoir envie d'entendre ça. À la place, elle dit simplement :

—Je crois que j'avais faim.

Pâle tentative d'humour, qui ne passe pas vraiment vu que ses yeux sont encore embués de larmes. Elle garde ses doigts liés aux siens, l'observe sans bruit. Il lui raconte, mais il ne sait pas tout… Elle se mordille la lèvre, acquiesce un peu. Elle aimerait bien savoir... Oh.

—Oh, Allen, est-ce que… est-ce qu'ils ont laissé mon portable avec mes affaires ?

Pour voir si ses amis lui ont envoyé un message ; si elle peut leur en envoyer ; les rassurer un peu.

—C'est bien qu'elle soit rentrée… sourit faiblement la Morphe, les lèvres tremblantes. Mais pourquoi elle a mis autant de temps...

Ses yeux s'embuent à nouveau. Elle renifle. Ne pleure pas.

—Ys s'est transformé en dragon.

Elle ne sait pas trop pourquoi elle dit ça, d'un coup. Changer de sujet, peut-être ? (En monosyllabant, ça marche pas très bien, en soi.)


S'émerveille en #E7654D

Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥



Treasure box ♥:
 
##   Dim 10 Juin 2018 - 10:54

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
Allen K.Wilder
Messages : 1179
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Un mince sourire, réaction immédiate, étira le coin de mes lèvres alors qu'elle se plaignait d'avoir faim. Mon pouce commença à caresser machinalement le dos de sa main. Je baissai les yeux sur la perfusion sur son bras. Les doigts de ma main libre glissèrent dessus un instant avant que je ne relève le regard vers Aria suite à sa question.

-Je... Je n'sais pas.

Je me pinçai la lèvre inférieure. Je ne savais même pas si son téléphone était encore en état de marche, à vrai dire. Je ne savais rien, en fait. Rien d'autre que "Aria va mal, Aria est blessée, soit là pour Aria". Le reste était passé à la trappe. Qu'est-ce qui pouvait être aussi important que ça, de toute façon ?

Je haussai maladroitement les épaules quand elle reprit la parole. J'imagine que j'aurais pu avoir la réponse si j'avais écouté. Si je m'étais renseigné. Mais une fois encore, je ne suis pas à la hauteur et la dure réalité me frappe de plein fouet.

-Elle devait avoir ses raisons. Probablement.


Elle "devait" ? Non. Elle doit avoir ses raisons. Elle n'a pas le choix. Elle doit avoir ses raisons sinon je n'accepterais rien. Je ne la pardonnerais jamais. Elle est responsable de ce qui est arrivé ici. Elle est responsable de tous ces blessés, de toutes ces personnes qui ont souffert. Elle est responsable de l'état d'Aria. Et c'est tout ce qui m'importe.

-J'en ai entendu parlé,
soufflai-je.

Enfin quelque chose que je sais. Ce n'était pas difficile, avec toutes les personnes qui circulaient dans l'hôpital, et les quelques personnes qui avaient peur qu'il reprenne forme animale quand il retrouverait ses esprits.

-Je vais regarder s'ils ont récupéré ton portable.


Je me levai, la lâchai à contrecoeur.

-Si... Si tu peux sortir ce soir, est-ce que tu veux venir chez moi ?


Chez moi. C'est un bien grand mot...

-Je ne veux plus te laisser seule.

Plus tard. Plus tard, je te rendrai ta liberté. Mais pour le moment, je n'en suis pas encore capable.

-Je reviens,
soufflai-je. Tu me répondras après.

Je laissai la porte se refermer derrière moi. Une infirmière. Vite. Les affaires d'Aria. Son téléphone. Ils l'ont, pas vrai ? Mais oui, ils l'ont... Mais il ne fonctionne plus. Je suis même étonné qu'ils l'aient gardé. Je les remerciais vaguement. Ce n'est pas ça que je veux. Ce n'est pas les réponses qu'Aria attend. Elle a besoin de plus. Elle a besoin de savoir s'ils vont bien.

J'essayai de lister tous les noms de ses amis. En essayant de ne pas en oublier. Me parle pas de secret médical, j'veux juste savoir s'ils vont bien. S'ils sont conscients. S'ils ne sont pas sur un lit de mort.

Je retournai vers la chambre d'Ariana. Je revins près d'elle, un sourire maladroit étiré sur mes lèvres.

-Ils... Ils vont bien. J'ai demandé à l'infirmière. Ils vont bien. Tout le monde va bien. Je sais que tu as besoin de plus mais... Ton téléphone est HS. J'peux pas t'apporter plus.


J'pourrais, mais je ne veux juste pas te lâcher.

-Mais ils vont bien. Tout le monde va bien. Ils ont repris connaissance.


Ils vont bien. Je tendis mon téléphone à Aria.

-Tu peux peut-être réussir à te connecter à quelque chose qui te permettrait de prendre contact avec eux, si tu veux...


I want you back (Pv : Aria ♥) 268985Love2

Merci Aa-chan ♥️
##   Mar 12 Juin 2018 - 13:47

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Ariana Vicente
Messages : 1140
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

C'est étrange d'être dans la position du malade. Ariana n'a plus vraiment l'habitude — pas à Terrae, où elle essaie d'aller le mieux possible, tout le temps, pour tout le monde ; pas à Terrae, où elle ne fait que passer des examens, se faire suivre, et si vraiment quelque chose ne va pas, y retourne plusieurs jours de suite. Elle donne bien illusion. C'est simple. Aujourd'hui, ce n'est pas simple. Aujourd'hui, elle est en miettes. Elle ne sait pas encore comment elle va faire pour recoller les morceaux.

Allen, lui, est mal à l'aise, mal tout court ; elle ne prend pas conscience d'à quel point il a pu s'inquiéter pour elle, mais elle lui est reconnaissante d'être ici. Elle ne veut pas l'embêter. Elle ne veut pas qu'il soit triste, inquiet. Elle ne veut pas non plus qu'il parte.

Quand il parle, elle acquiesce ; il n'a pas l'air très au courant, et ce n'est pas grave. Elle ne lui en demande pas plus, au fond. Elle a le temps. Elle enquêterait plus tard. Elle renifle encore, s'essuie les yeux. Souris faiblement. Puis le regarde se lever. Elle a le coeur qui cogne, le coeur qui saigne. Elle ne veut pas non plus qu'il parte. Mais il veut lui rendre service, il veut l'aider, il veut qu'elle aille mieux... Elle ouvre la bouche pour répondre. Non. "Tu me répondras après."

Bien sûr qu'elle voudra venir chez toi si elle peut sortir, ce soir.

((Mais elle ne pourra sûrement pas sortir tout de suite.))

Elle sourit. Acquiesce.

—À tout de suite.

Elle non plus ne veut pas qu'il la laisse seule.

Ariana le laisse s'en aller ; c'est dur, mais elle sait qu'il fait ça pour elle, alors elle attend. Elle sent l'angoisse qui lui tord le ventre, son coeur battre plus fort, plus vite. Elle panique un peu, mais elle arrive à fermer les yeux et respirer. Se reposer un peu. Le temps qu'il revienne, le temps de pouvoir raccrocher sa main à la sienne. C'est trop douloureux d'être seule.

Il revient vite, elle croit ; peut-être qu'elle s'est endormie entre temps, elle ne sait pas bien. Elle a retrouvé un semblant de sourire, elle est heureuse. Ca va un peu mieux quand elle le revoit.

—C'est vrai ? C'est- Non, c'est super. Merci.

Ses yeux la piquent, elle sourit plus fort. Elle tend la main. Attrape les doigts d'Allen plutôt que le portable.

—Non, c'est gentil, c'est- Si tu me dis qu'ils vont bien, je te crois. J'ai envie d'être avec toi.

Elle a peur que voir Nicolas et Adélaïde blessés ne lui fasse encore plus de mal. Elle l'attire à elle doucement. Enfin, vers la chaise. Elle aimerait bien pouvoir s'assoir, aussi, mais elle a peur de voir l'état de sa jambe sous sa couverture. Le téléphone, elle s'en fiche. Tant que les autres vont bien.

—Dès que je sors, je viens chez toi, promit-elle.

Que ce soit ce soir ou un autre soir, qu'importe ? Elle ne veut plus non plus être seule.

—Allen, tu... Comment tu vas, toi ?

Viens, assieds-toi. Repose-toi. Tu as l'air épuisé.


S'émerveille en #E7654D

Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥



Treasure box ♥:
 
##   Mer 4 Juil 2018 - 13:55

Personnage ~
► Âge : 23 ans et toutes mes dents askip
► Doubles-comptes ? : Hideko Honda -- Mitsuki Hojitake
► Rencontres ♫♪ :
Allen K.Wilder
Messages : 1179
Date d'inscription : 24/01/2011
Emploi/loisirs : Je vous jure : j'adore répondre à des questions.
Humeur : Ca me donne l'impression d'être... Ben pas inutile quoi. J'ai l'impression qu'on s'intéresse à moi, et c'est gratifiant !

Je n'avais jamais vu Aria dans cet état-là. Sa façon de s'exprimer, sa façon de se comporter, ses gestes lents, douloureux ; sa voix traînante, faible. Elle économise sa salive, économise sa force. Elle a mal, je le sens, et ça me tiraille. J'ai envie d'être sensitif, de lui retirer cette peine, de la supporter pour elle. J'ai envie qu'elle aille mieux, qu'elle sourie à nouveau, qu'elle coure, qu'elle rie. J'ai envie qu'elle partage sa joie de vivre avec ses amis, tant pis si moi ça va pas, tant pis si je reste à côté ; j'ai l'impression que je resterais toute ma vie à côté. J'suis plus le genre de type qui reste à s'assurer qu'elle va bien, que tout se passe bien. J'suis pas franchement du genre à m'intégrer, à aller vers les autres et à avoir l'air bon vivant. Mais c'est pas grave. Je crois ? C'est pas encore grave. Pour l'instant ça lui convient, alors c'est le plus important. On pensera à l'avenir plus tard, j'espère qu'elle ne se lassera pas trop vite de ce tempérament à chier.

Je me mordis la joue sans faire exprès et retins un juron.

Elle ignora mon téléphone et m'adressa un sourire qui me fit mal au coeur. Un sourire qui puait la douleur et la peine ; un sourire qui ne lui correspondait tellement pas. Je l'avais déjà vu, ce sourire, quelque fois. Mais jamais avec autant d'intensité.

Je me sentis guidé par sa main et je m'assis sur la chaise à côté de son lit, la tirant pour l'approcher au maximum. Je glissai mon pouce sur le dos de sa main, faisant attention à sa perfusion.

Mon coeur se réchauffa quand elle me promit de venir chez moi lorsqu'elle irait mieux. Le plus tôt possible, hein ? Promettez-le moi, s'il vous plaît. Je serrai doucement les dents, me contentai de hocher la tête. Je resterai ici jusqu'à ce que tu ailles mieux de toute façon. Je ne pourrais plus te laisser, plus jamais, plus pendant quelques temps en tout cas. Désolé si je suis envahissant.

-Je vais bien, ne t'inquiète pas.


Je souris doucement. Je me relevai et allai m'asseoir sur le bord du lit pour me rapprocher d'elle. J'irai bien tant que tu iras bien. C'est minable, mais c'est comme ça que je suis fait. Mon bien-être et ma bonne humeur ne dépend plus que de toi...

Je passai une main sur son front, essayai de recoiffer ses cheveux. Quelques mèches se plaquaient sur son front à cause de la transpiration. Elle avait l'air tellement fatiguée...

Je me penchai pour l'embrasser sur le front, et essayai de trouver une petite place pour m'allonger à côté d'elle. L'avantage de ne pas être hyper baraqué et de sortir avec une fille si petite et si menue, c'est qu'on tient facilement à deux dans un lit une place. Je calai sa tête sur mon torse et passai une main dans ses cheveux.

-Repose-toi maintenant. Il faut encore que tu dormes un peu. Tu as besoin de te reposer...


J'attendrai tout le temps qu'il faudra pour que tu rentres avec moi.


I want you back (Pv : Aria ♥) 268985Love2

Merci Aa-chan ♥️
##   Lun 9 Juil 2018 - 10:08

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Ariana Vicente
Messages : 1140
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Pourquoi il fait cette tête, Allen ? Est-ce qu'elle est en si mauvais état que ça ? Elle... Oui, visiblement oui, elle est en mauvais état. Mais abrutie par les calmants et les antidouleurs, elle a beau passer un mauvais quart d'heure, elle fait aussi confiance aux médecins, à Allen, à ses amis, à Hideko. Si elle s'est endormie sur une apocalypse, elle s'est réveillée sur de l'espoir. Un peu de douceur. Elle aura le temps de pleurer et de s'inquiéter plus tard. Pour le moment, peut-être vaudrait-il simplement mieux tenter d'aller mieux elle-même, avant de s'inquiéter pour les autres. Elle n'en a pas l'énergie. ((Et ils vont bien. Pas vrai ?))

Le sourire de la rouquine s'étire, tout doux, alors que le Sonore attire sa main vers lui. Elle se laisse faire, acquiesce lentement, du bout du nez. Il n'en a pas vraiment l'air, mais elle s'est contente. Plus tard, ça ira mieux plus tard. Pour le moment, ils sont ensemble et c'est tout ce qui compte. Pas besoin de grands discours, ils ne sont pas doués pour ça. Ils ne savent pas vraiment communiquer en parlant, tous les deux, même si c'est ce qu'elle fait tout le temps. C'est plus simple avec des gestes, avec des sourires, avec des larmes.

Il se relève. Ariana pense qu'il va partir, encore une fois ; mais non, il se rapproche. Caresse, effleure, embrasse son front. Elle a à nouveau les larmes aux yeux, elle ne peut qu'amener lentement sa main sur sa joue pour l'effleurer, puis essaie de s'écarter un peu pour lui laisser de la place — ça lui fait mal de bouger, mais elle y arrive à peu près, suffisamment pour qu'Allen s'y glisse. Elle se laisse enlacer à demi, ferme à nouveau les yeux ; ils auront le temps, plus tard. Pour le moment, elle est bien.

C'est reposant d'être avec toi.


S'émerveille en #E7654D

Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥



Treasure box ♥:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

I want you back (Pv : Aria ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Hôpital.