Terrae, Une nouvelle ère commence...

Partagez | 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
God Bless the Queen !
#   Mer 4 Avr 2018 - 0:30

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Bon, j'ai des problèmes dans ma vie en ce moment. Pas de gros problèmes, mais plutôt des questions existentielle qui me sillonnent le cerveau. Erik et notre relation, est-ce que mon patron est satisfait de mes premiers jours de travail, est-ce vraiment sage de laisser circuler un groupe de naturistes à Terrae, ou est-ce un prétexte pour organiser de grandes orgies. Bref mon cerveau est en berne et je dois changer ça. C'est donc tout naturellement que je me dirige vers la bibliothèque du coin. La lecture, c'est un peu mon catalyseur mental, j'arrive à bloqué sur un texte sans pensées parasites, c'est relaxant. Puis ça nourrit mon esprit déjà trop fertile et c'est marrant, comme de donner du red bull à un bébé. Le truc sympa, depuis que j'ai un travail, c'est que j'aiu un peu d'argent, mon employeur ayant compris la nécessité de me donner une avance pour ma survie et ma santé mentale. Nan manger tout les jours à la cafét' je peux pas. l'ambiance d'école ça me fout le cafard.

Mon portable en guise de mp3, Weezer dans les oreilles, je traverse le village où comme à son habitude, l'activité est aussi naturelle qu'insolite. Aujourd'hui, un type se balade avec un rocher. Dans quel but, pourquoi, alors que je ne me pose même plus la question de comment. Les normes et Terrae ne semblent pas aller de paire.

La bibliothèque est un bâtiment somme toutes assez classique, même si l'organisation générale diffère un peu des grandes bibliothèques publics que j'avais l'habitude de fréquenter. Les rayonnages n'étaient pas poussiéreux, les espaces de lectures sont spacieux et confortable, je me balade un instant dans les rayonnages, par pur curiosité. Des œuvres dans toutes les langues, la bibliothèque de Babylone cet endroit. C'est génial. Parmi les choses que j'ai dû abandonner avec ma vie d'avant, il y a un ne série de livres que j'avais entamé, sans trop d'espoir après la vision d'un film un peu médiocre, je cite Eragon. ET ma foi, bah je m'y suis perdu, je m'étais même amusée à apprendre par cœur certaines formules en Elfe ou en Nain. Le premier tome m'avait saisi mais je n'ai jamais eu le loisir de finir le second. Je finis par dénicher mon bonheur dans la section fantaisie, sans surprise hein. Je me pose dans une alcôve et m'enfonce dans un fauteuil, me perdant dans des mondes oniriques et fantastiques.un soupir de joie m'échappe, je m'évade de mon cerveau pour les prochaines heures.
#   Mer 4 Avr 2018 - 1:12

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 400
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême / Vendeuse à la friperie de Terrae / En formation pour devenir top Master un jour
Humeur : Je sais pas trop, ça dépend, je sais jamais, c'est aléatoire
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

[Hrp: svp, veuillez ne pas prendre en compte le descriptif de ce rp. Il n'est là que pour provoquer. Si vous voulez avoir le fin mot de cette histoire... Demandez à Ys ce qu'il fricote avec les pauvres petites novices paumées :( ]


Je me sens mal depuis ma soirée au bar. L'alcool m'est monté à la tête et des souvenirs sont revenus. Pas grand chose, rien de bien concret en soit. Une flopée de sensations, une odeur, agréable, mais oppressante, et un visage. J'ai paniqué. J'ai eu envie de m'enfuir et d'oublier immédiatement. Ça m'a fait mal. Ça me fait mal encore.

Je me suis réfugiée dans ma chambre, sous ma couette, après coup. J'ai passé un temps fou à chercher le sommeil et une fois trouvé, j'ai dormis jusqu'à pas d'heure. Je me suis réveillé tout juste pour aller travailler. Au moins, là-bas, j'avais l'esprit vide, concentré sur ce que je faisais. Je n'y ai pas repensé de la journée. Mais une fois le pallier de la friperie passé, l'odeur m'a à nouveau frappée. De plein fouet. J'ai enchaîné les insomnies. Je m'en étonne pas, je dors pas beaucoup et souvent très mal. Malgré le lit des dortoirs. Malgré la tonne de coussins que je protège des pillards.

Aujourd'hui j'ai décidé de m'enfoncer dans les illusions des œuvres littéraires. Je me dis que c'est peut être une bonne façon de mettre des mots sur ce que je ressens, ce que je vis. Je me suis enfoncée dans la bibliothèque. Pour une fois, je vais y rester pour lire. Cela m'évitera peut-être de craquer à nouveau.
Je voulais de la fiction, du surnaturel, mais mon regard s'est attardé sur un bouquin parlant de problèmes d'amnésies. Je l'ai feuilleté quelques minutes avant de me décider à m'asseoir avec.

Je cherche du regard un coin tranquille pour lire ici. Quelques secondes me suffisent pour apercevoir un visage familier se plonger dans un livre, lui aussi. Je souris, ravie de le voir ici. J'ai entrevu son regard fauve avant qu'il ne se plonge dans... Oh, 'Eragon', apparemment. Je sens une douce chaleur monter en moi, doucement, sûrement. J'inspire un grand coup et fais un pas vers Abe.

Je m'arrête dans mon élan. C'est bien lui ? D'un coup je doute. Je scrute un peu plus pour m'en assurer et reprends le pas. C'est bien lui. Je sautille légèrement dans sa direction. Une fois arrivée à sa hauteur, j'étire mes lèvres dans un grand sourire. Mes yeux brillent de soulagement. Un Abe, c'est peut être exactement ce dont j'avais besoin là de suite. J'ai envie d'un présence agréable et sympathique. Il est, pour le moment, la présence que je préfère à Terrae. Un ami désigné par le bro-fist.
Je vérifie ma tenue. Ma robe est bien en place, mes cheveux lâchés tombent dans mon dos et mes ongles, aujourd'hui, sont tout jaunes. Ma couleur favorite.

"Coucou Abe !"


Mon ton est enjoué, soulagé, léger. J'ai chuchoté, pour ne pas déranger les autres lecteurs. Mes mains croisées dans mon dos, le livre entre celles-ci.

"Je te dérange ?"


Oubliez pas de voter ♥️

La Cours au complet:
 
#   Mer 4 Avr 2018 - 1:51

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Ce qu'il y a de beaux avec la littérature, c'est la possibilité d’apposer soi-même les images que l'auteur évoque. Dans mon livre par exemple, les elfes font de la chirurgie esthétique par magie. On y retrouve tout un tas de délires bizarres mais finalement pas si éloignés de notre réalité. Bon  les elfes furry, j'ai encore des doutes. Puis je bloque sur une description de danse saisissante. Deux elfes jumelles dansant nues au pieds de l'arbre le plus ancien de l'univers, lui rendant hommage et animant un tatouage de dragons composés sur leurs deux corps par la magie de leurs pas. Cette évocation me laisse un instant rêveuse. Une fête elfe de la vie, ça doit être quelque chose.

Alors que ma lecture se poursuit, j'entends une voix par dessus ma musique, je redresse les yeux de mon livre et tombe sur un ange venu du paradis. de longs cheveux blonds et des yeux d'un bleu si pure qu'on y boirait sans hésitation.Immédiatement,je retire mes écouteurs,  un sourire se dessine sur mes lèvres et mon regard s'anime de malice, en même temps que mon cerveau de connerie. Qu'il est bon de se sentir soi-même.

"Salutation charmante demoiselle, je n'ai pas le plaisir de vous connaître, mais c'est un problème que je compte résoudre rapidement." Puis abandonnant mon regard de braise pour un autre plus naturel. "Hey Lys, non tu me déranges...."

Je suis coupée par un "shhhhh" en provenance d'étagères plus loin. Reprenant plus bas:

" Putain si même le mobilier me demande de la fermer, c'est que je suis bien bas dans l'échelle social. Bon je disais, Non tu me déranges pas, au contraire, c'est une agréable surprise de te voir."

Cool, ma dernière conversation avec un être humain ayant porté sur le naturisme et ses bienfaits, je pense en toute sincérité que parler avec une amie me fera le plus grand bien. Je sors mon téléphone de ma poche et l'agite devant elle, non sans une once de fierté :

"Devine qui a un travail et enfin un peu d'argent ? Comment ça va toi? Tu as l'air fatiguée. "

Ce qui est vrai, de petite poche sombres ternissent un peu l'éclat opalin de ce visage .
#   Mer 4 Avr 2018 - 2:07

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 400
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême / Vendeuse à la friperie de Terrae / En formation pour devenir top Master un jour
Humeur : Je sais pas trop, ça dépend, je sais jamais, c'est aléatoire
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

Abe redresse son regard vers moi. Un sourire naît sur ses lèvres - douces et tout le tralala hein - et ses yeux se mettent à pétiller. Il y brille le même genre de lueur que quand je l'ai rencontré. Ce constat me soulage et étire un peu plus mon sourire.

Il prend son air charmeur et entame une de ses fameuse réponses de dragueur de comptoir. Je pouffe légèrement. Le 'shhh' qui suit ses mots est ponctué, de ma part, par un tirage de langue mauvais dans la direction du 'shuteur'.

J'adresse un sourire doux et amusé à Abe:

"Ce n'est que le bas peuple qui ne se doute pas de ton affinité avec la haute royauté de ce pays. Tu n'as pas à t'en faire va."

Je passe la main dans mes cheveux avec un fier et hautain et ricane doucement. Ah ! Il me met de tellement bonne humeur ! J'adore !
Il agite son téléphone sous mon nez. Je fais une moue faussement déçue et tire de l'intérieur de ma veste un objet semblable en lui tirant la langue. Je m'amuse à le singer en agitant mon propre portable du bout des doigts.

"Devine qui a fait tout pareil ?"

Je prends place à côté de lui et pose mon livre sur mes genoux. Je ne quitte pas ses yeux, me plongeant dedans. Je m'y accroche un peu comme à une bouée.

"Je suis insomniaque. J'ai souvent des phases comme ça où je ne peux pas dormir. Mais travailler me permet de garder le rythme. Alors ça va aller."

Je lui adresse un nouveau sourire chaleureux.

"Et toi donc ? Qu'est-ce que tu racontes de beau ? "

J'hésite un instant avant de lâcher la bombe. J'essaie d'être délicate:

"Je suis passée au bar récemment, j'ai croisé Erik. Il m'a raconté un peu votre heu hum... rencontre ? Virée entre potes ? ... Rencard.... ? "

Je pince légèrement mes lèvres.

"Heu enfin, il avait l'air tout timide et paniqué quand je lui ai demandé comment ça s'était passé, c'était un peu rigolo... Je me demandais si ça allait pour toi..."

Je rougis légèrement et lui tire la langue.

"Je m'inquiètes pour mon Fou c'tout."


Waw. Pourquoi je me justifie ? C'est n'importe quoi dedans moi en ce moment dis donc.


Oubliez pas de voter ♥️

La Cours au complet:
 
#   Mer 4 Avr 2018 - 2:37

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

C'est bon je fais toujours mon effet sur Lys, elle se marre déjà. Moi aussi, quand elle commence à mépriser le mobilier importun qui ne pouvait rivaliser avec la proximité d'un fou et de sa reine. Elle est si belle quand elle joue la monarque hautaine, c'est tellement... juste !

Elle affiche un tête blasée à mon téléphone avant de m'imiter, la plus bel hommage que l'on puisse faire. Avec un voix de gros lourd je réponds:

"Du coup beauté, je peux avoir ton 090, pour pouvoir faire plus ample connaissance tout ça tout ça quoi."

Elle se pose à coté de moi alors que les instructions reviennent à mon esprit, c'est elle qui touche les gens pas les gens qui la touche, et me regarde droit dans les yeux, un instant je m'y perd. Pourquoi tout les personnes que je fréquente le plus ont de beaux yeux bleus, j'ai une sorte de fétichisme ou quoi? Elle me fait part de ses insomnies, ce qui me tire un mine inquiète.

"Le sommeil c'est sacré, surtout pour toi, que va devenir ton si jolie minois, si tu laisses l'épuisement te gagner. Je crois que j'ai peut-être une solution pour tes insomnies, faudra que je te présente quelqu'un à l'occasion. Ah que deviendrai se royaume si Sa splendide Majesté en venait à tourner de l’œil hein?"

Son sourire vient me rassurer au moins, elle n'est pas au fin fond des abysses de la dépression, ou pas de suite, peut--être que je pourrai améliorer un peu son humeur générale avec mon super pouvoir de clown de l'espace.

"Bah écoute ma foi ça va, je bosse en tant que projectionniste au ciné, du coup je passe ma journée à me faire des films, et après je nettoie les salles... Meuf, c'est le Jumanji une salle de cinema après une salle comble... J'y trouves des formes de vies indigènes, je découvre de nouveaux types d'art rupestre à base de chewing-gums et même des préservatifs.... Nan sinon rien de spécial, juste je suis plus pauvre et c'est cool, j'ai des clopes ! "


Non, désolé Erik, tu ne seras pas dans cette conversation, j'ai un peu procrastiné sur LA réflexion et bon, pour le moment je.... Putain NON! Pourquoi? Pourquoi elle a ramené LUI sur le tapis? une chaleur me monte aux joues et ça y est je suis un pikachu. Je détourne le regard du visage de Lys et commence à jouer un peu nerveusement avec mon atebas. Je la trouve touchante quand elle m'avoue, timidement, qu'elle se fait de soucis pour moi, ça me détend un peu mais je suis toujours pas à l'aise avec le sujet, et ça se sent à ma voix :

"Ouais euh... Ça s'est bien passé, on a trainé notre flemme à travers Terrae, mangé un morceau en ville. des trucs classiques. le tout aux frais du monsieur je te prie."

Liste des choses omises: l'entartage, la fume déraisonnable, le baiser, la robe et l'épilation. Je crois que c'est bon rien de grave est lâché.

"Tu es bien tombée avec lui, ce type est beaucoup trop gentil, je suis sûr qu'il t'a offert des trucs si tu lui as parlé, il a le cœur sur la main. C'est frustrant pour un klepto comme moi quand le type te donne ce que tu pourrais lui subtiliser..."

C'est lui le voleur de nous deux.
#   Mer 4 Avr 2018 - 3:04

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 400
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême / Vendeuse à la friperie de Terrae / En formation pour devenir top Master un jour
Humeur : Je sais pas trop, ça dépend, je sais jamais, c'est aléatoire
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

Assisse à ses côtés, je me sens bien. La tempête en moi s'estompe. Je me sens légère depuis que je l'ai vu. D'un coup, 'ça' s'est envolé. Il me fait rire et je trouve ses imitations presque charmantes. Un petit sourire s'affiche sur mes lèvres et je rosis légèrement. De joie. Je me sens en détresse d'affection depuis quelques jours et il m'en donne malgré lui. Ça me fait un bien fou.

Il me demande mon numéro. Je sors, toujours de la poche de ma veste, une petite carte de visite que je lui tends.

"Apparemment, au Japon, ils se baladent tous avec des cartes de visite. Du coup j'en ai fais."

Bon, c'est fait main. Mais je possède l'art sacré de la calligraphie et du dessin, alors ça ressemble un peu à quelque chose. Mon prénom et mon numéro à droite et sur la gauche un petit dessin d'une mini-moi tirant un sourire immense. A tout les coups, il se marre.

Il s'inquiète pour moi et mon sommeil. Je trouve ça adorable, surtout avec la mine inquiète qu'il tire. Je me sens désolée de l'inquiéter pour si peu. Vraiment, c'est une des rares choses pour lesquelles je peux dire que j'ai l'habitude. Limite j'y tiens à mon insomnie. Je lui tire donc la langue et hausse doucement les épaules.

"C'est quoi ton truc magique anti-insomnie ? Qui tu veux me présenter ? Je me méfie tu sais..."

Je prends donc un air faussement méfiant avant de lui retirer la langue, d'un air moqueur. Lorsqu'il évoque son travail au cinéma et surtout la partie nettoyage de salle, je tire une moue dégoûtée.

"Ola ça a l'air horrible raconté comme ça tu sais ? .... C'est quoi Jumanji ?"

J'aimerais pas avoir à nettoyer des capotes sales. Et voilà maintenant je me demande comment ça a pu se retrouver là. Olala les gens font des trucs bizarres à des endroits beaucoup trop bizarres....

Ma question le fait rougir. Ah. Il ne mentionne pas le baiser. Je pince légèrement la lèvre. Erik l'a fait lui. Tant pis. Ca a l'air de le gêner. Pourquoi je pose des questions aussi ?
Erik, gentil ? Oui. Complètement. Mon coeur se serre un peu quand je me remémore la soirée du bar. Je détourne le regard qui se pose machinalement sur mon livre. Je me perds quelques instants dans mes pensées avant de reporter mon attention sur lui. Je replonge dans ses yeux. Un sourire illumine instantanément mon visage quand mon regard croise le sien. Merci pour la détente que tu m'apportes, sans le savoir.

"Ouip. Il est vraiment sympa. Il m'a passé des clopes. J'ai découvert que je pouvais fumer sans m'arracher les poumons. Un nouvel indice ! Youhou !"


J'ai essayé de prendre un ton enjoué en prononçant le dernier mot, mais c'est un ton amer qui a filtré, malgré moi. Je me vautre un peu dans le canapé.

"On a pas mal discuté lui et moi. Je me suis souvenue de quelques trucs et c'était un peu la catastrophe. Du coup il a parlé avec moi. C'était cool."

Je m'arrêtes un instant et lui sourit doucement.

"Je sais que tu me caches des truuucs... Je dis ça je dis rien, mais il a craché le morceau."

Je joins les mains et prends un air un peu stupide et mignon à la fois.

"Et ses lèvres elles sont douces et pis elle est gentille et tout et tout. J'ai eu du mal à suivre, je te visualisais mal en demoiselle. Apparemment ça te va bien."

Je lui tire encore une fois la langue. Puis je prends un air sincèrement désolé.

"Je sais que ça te gêne, désolée. Mais c'était plus fort que moi. Je peux pas te laisser t'échapper comme ça alors qu'il me l'a dit, lui. Vilain."

Je me repositionne pour mieux lui faire face. Mes yeux brillent de curiosité.

"Tu as répondu à ta question alors ? Il t'attire ? Ou pas ?"


Oubliez pas de voter ♥️

La Cours au complet:
 
#   Mer 4 Avr 2018 - 3:45

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Mes yeux se fonds ronds de surprise alors qu'elle me dégaine une carte de visite. " Oh My Queen!" m'échappe. Putain ouais la rein lui va si bien de suite, une carte de visite... Je commence à rire déjà avant même d’apercevoir l'écriture élégante et le petit dessin à coté. Merde, elle a trouvé d'autres de ses trucs.

"Mais quel talent tu n'as pas? Musique dessins, calligraphies, sens de l'humour, Bon sang Lys c'est presque frustrant pour moi... Mais maintenant je sais monter et dé&monter un projecteur maintenant... et faire partir des traces de jus de la moquette, je ne préciserai pas le genre de jus pour ton équilibre mental. Le sourire est très ressemblant, quoi qu'un peu terne à coté du vrai."

Pour répondre à sa question, je lui mime un triangle équilatéral partant de mes lèvres puis de mes mains depuis mon crâne, je singe un sorte d'explosion. La fume grande. Tu dors vite et sans rêve grâce à ça. Pour les terreurs nocturnes, c'est efficace.

Alors qu'elle affiche une mine dégoûtée face à mes récits de travail, je lui lance un sourire désabusé :

"J'ai été élevé comme un mec, je suppose que ce genre de truc est "habituel" dans mon environnement, j'ai jamais était très a cheval sur la propreté dans mon espace personnel. Mais bon on occupe le même dortoir alors tu as dû t'en rendre compte. Et je te montrerai ce qu'est Jumanji, un grand film avec le meilleur acteur de tout les temps dedans. Le papa que je rêvais d'avoir plus jeune."

La conversation autour d'Erik connait un premier blanc quand Lys semble se perdre sur la 4 ème de couverture de son livre, un rapide coup d'oeil m'apprend pas grand chose mis à part que ça à l'air complexe. Elle m'expose ses découverte sur ses anciennes habitudes puis me parle d'une catastrophe. Merde, pas de chance Erik tu as l'air abonné aux demoiselles qui ont des soucis. Tu les attires.... Chanceux quelque part non? Si une ombre d’inquiétude passe sur mon visage, son sourire et l'idée que Erik l'ait soutenue ont tôt fait de la dissiper.

Un silence, quoi que bref, se crée et un sourire, qui ne me dit rien de bon se dessine sur les lèvres de Lys. Puis elle parle, et peut constater l'évolution de Abe en milieux hostile. D'abord, je deviens écarlate, ensuite je détourne le regard puis je m'enfonce dans mon assise, me rappelant.. l'ensemble de ces instants partagés avec Erik. Le salopard devait tenir sa langue.... ça se paiera Erik. Avec sympathie, mais ça se paiera quand même. Elle me tire la langue avant de justifier cela comme un sorte de punition.

"Je note qu'il ne faut rien cacher à Ma Reine."
dis-je tout bas.

Puis elle se positionne face à moi, plongeant son regard dans le mien, alors que je mords la lèvre, m'attendant à un coup de grâce. Et non, en fait elle ne m'achève pas de suite, elle me torture avant. un silence s'installe sans que je parvienne à trouver une réponse satisfaisante.

"Je sais pas... Le baiser ... était agréable, mais je sais pas... je dois avouer avoir été pris au dépourvu, j'ai tellement paniqué que le second je le lui ai rendu par réflexe.... enfin on peut pas appelé ça comme ça mais... bref... je sais pas du tout. "

je laisse un pause se faire dans mes balbutiements, appuyant ma tête sur mes paumes, alors que mon regard se perds sur le sol. Je pousse un soupir à fendre l'âme et reprends :

"Disons que... j'étais pas prête du tout, pour un mec timide je l'ai trouvé vachement entreprenant...il m'a embrassé, puis j'ai eu un petit épisode de panique, une espèce de crise d’anxiété ou je sais pas quoi, j'ai fondu en larmes et après j'étais et je suis toujours perdue. Je l'apprécie, je crois même pouvoir dire que je l'adore déjà parce qu'il a su gagner ma confiance sans aucun effort, juste parce qu'il est généreux... mais je pense pas qu'il m'attire. Faut dire, moi on m'a toujours dit que les meufs étaient bonnes et que les mecs c'étaient des dangers. Je suppose que mes frangins ont fait ce qu'ils ont pu avec moi..." En même temps, t'es pas un cadeau. Tu l'as jamais été. Un nid à emmerde.

Je relève les yeux, un peu triste :

"j'ai pas envie de faire de mal à Erik, mais je crois que sur le coup on est pas trop sur la même longueur d'ondes... Pourtant, il est pas mal et tout, et il a de beaux yeux... Bien qu'ils ne puissent rivaliser avec les tiens. Ouais je me suis découvert un goût pour les yeux bleus, c'est la première chose que j'ai noté sur la liste des choses qui m'attire chez un personne... c'est con hein?"
#   Mer 4 Avr 2018 - 20:22

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 400
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême / Vendeuse à la friperie de Terrae / En formation pour devenir top Master un jour
Humeur : Je sais pas trop, ça dépend, je sais jamais, c'est aléatoire
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

Je réponds à ses compliments par un sourire et un énième air de Reine. Je pousse même le vice à lui offrir un clin d’œil et lui envoyer un petit baiser du bout des doigts.
Je ne comprends pas ce qu'il mime par contre. Je penche légèrement la tête sur côté et hausse un sourcil. L'air de l'incompréhension.

"De quoi tu parles Abe ?"

C'est peut-être évident, mais là tout de suite, ça me passe complètement au dessus. En plus, ça a le luxe de m'intriguer encore plus. La question me triture un peu l'esprit: qu'es-ce qui explose le crâne assez fort pour que tu puisses dormir ? Une enclume. Ça doit être une enclume. Je ne vois rien d'autres. A la limite, un bon coup de marteau.
Moi violente ? Non. Jamais.


Lorsque je l'agresse une nouvelle fois avec mes questions. je vois son visage se décomposer dans l'embarras le plus profond. Les changements sont rapides, fulgurants et m'arrachent un sourire en coin, à la fois fier et moqueur. Il a raison, il ne faut rien cacher à sa Reine. A une autre époque, j'aurais pu lui couper la tête.
Mais c'est une époque révolue.
Et il a une jolie tête. Ce serait vachement dommage.

Je l'écoute donc me répondre. Je me recale correctement dans le canapé, le dos droit, le haut du corps tourné vers lui, le coude posé sur le dossier et le menton collé au dos de ma main. Il a l'air triste, au fur et à mesure qu'il me raconte sa version des faits. Mon air moqueur s'estompe petit à petit et un sourire doux et amical se pose sur mes lèvres lorsqu'il termine.

"Je pense que tu as eu ce que j'appelle un 3 minutes crush. En gros, c'est quand tu as de l'affection pour quelqu'un et que de temps en temps, pour une raison ou une autre, tu la trouves plus ou moins attirante. Il y a le 3CDI aussi, le 3 minutes crush à durée indéterminée, qui est un peu différent, lui. C'est la même chose, à l'exception que... même si s'arrête là, cette personne te plaît pour... ses habitudes, sa façon de parler. En gros, tu apprécies et remarque ses détails, plutôt que toujours te stopper à la surface."


Je soupire doucement. Je suis claire avec mes explications ou je vais juste l'embrouiller plus ? Je lui dis ou pas pour mon 3CDI sur lui ? Hm. Nan. Pas maintenant.

"De plus, si tu le sens pas, avec Erik. Tu n'as pas à t'en sentir désolé, c'est normal. T'as le droit d'essayer et de ne pas apprécier, finalement. T'es un type bien et sympa. Il le sait. Alors si il est lui aussi, autant sympa qu'il nous l'a montré, il ne t'en tiendra pas rigueur. Il va peut être se sentir mal, triste, mais c'est normal."

Finalement, je me penche gentiment vers Abe et l'attrape dans mes bras. Je le serre doucement en le câlinant. Mon action m'étonne un peu, mais son air triste et le bordel de son esprit qu'il vient d'exposer me donne envie de lui montrer mon affection. J'en ai besoin un peu aussi, finalement.

"T'en fais pas vas."


Oubliez pas de voter ♥️

La Cours au complet:
 
#   Jeu 5 Avr 2018 - 1:49

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

J'éclate de rire  dans la bibliothèque  devant sa tronche face à l'incompréhension. Elle mignonne et innocente et tarée en même temps. J'aime les trucs bizarres et cette meuf est bizarre, ouais c'est l'hôpital qui se fout de la charité. Je me fais de nouveau shuter par l'assistance. Je prends une pause, et avec un regard de feu je lui lance, pas trop fort  ce coup ci :

"Je parle d'un grand spleuf Baby !"

Elle se renfonce sur le canapé et m'écoute alors que je lui raconte à quel point ma vie est compliqué en ce moment alors que tout va bien... une vrai meuf j'te jure... Ha Ha . Je me plains de m'être fait emballé alors que je devrais prendre ça comme un compliment.  Son sourire se fait plus tendre et son regard moins sournois alors qu'elle m'introduit au concept de 3 minutes crush.  Je suis modérément convaincue, mais que voulez-vous, je suis du genre romantique au fond, très au fond. J'ai l'impression d'avoir saisi et en-même temps je trouve  de concept flou. Elle aborde le problème d'Erik avec beaucoup de sérénité, ce qui me réconforte un peu,je l'avoue.  Je suis bien entouré depuis que je suis arrivé... Et ce n'est pas mérité.

"Je vois ce que tu veux dire, je vois mal Erik s’énerver pour un truc du genre. Il m'évitera peut-être un temps, si ça se trouve, c'est une sorte de phase, tu vois première interaction avec une nana canon et tout."

Oui bien sûr je me jette des fleurs, mais en même temps, j'avais quand même fait quelques efforts pour être attractive. Puis bon, en vrai, au pire on en parlera une bonne fois, je commence à me comporter un peu comme un routier et j'essaye de rompre le "charme" petit à petit. Perdue dans ma planification de la mission "Sauver Erik", je me laisse surprendre par l'étreinte de Lys, je finis blottie contre Lys, le visage plongé dans ses cheveux, mon air embaume l'odeur de cacao de la demoiselle, pas ce cacao violent et sans saveur qui vous accroche la parois nasale, non celui, subtile et raffiné qui se ne laisse apprécier qu'un instant fugace, appelant à une seconde inspiration, ce cacao qui est un souvenir au moment même où cette saveur se découvre....  J'adore le chocolat... Je lui réponds en murmurant à son oreille.

"Ça va beaucoup depuis que je t'ai parlé, maintenant, je suis aux anges, l'accolade royale est ....royal !"

De là ou je suis, j'ai un bon angle de vue sur le livre que Lys avait l'intention de bouquiner.  Pas folle la guêpe, la curiosité c'est dans la nature de la demoiselle. Sana me séparer d'elle je poursuis.

"Et je vois que tu as décidé de comprendre un peu plus ton amnésie et comment la gérer. hésite pas, si jamais je peux t'aider, ou même si juste en parler peut t'aider à démêler un truc, hésite pas. Un cerveau malade comme le mien à surement un point de vue unique à proposer. Genre l'autre jour je me suis dit que à tout les coup, tu es un sujet d'expérience gouvernemental perdu dans la nature."

Dédramatiser le traumatisme, l'habiller pour le rendre moins effrayant. C'est une méthode qui peut marcher si les souvenirs de Lys sont douloureux. Envisager un truc fou, pour la réalité, peut-être difficile, paresse juste un peu plus terne, moins attrayante et moins effroyable, juste humainement banale en fait. Sauf si c'est un truc horrible et affreux. Là... au pire des cas ça permettra de la faire rire dans un moment improbable.
#   Jeu 5 Avr 2018 - 2:33

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 400
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême / Vendeuse à la friperie de Terrae / En formation pour devenir top Master un jour
Humeur : Je sais pas trop, ça dépend, je sais jamais, c'est aléatoire
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

"Je parle d'un grand spleuf Baby !"

Ah ! Mes yeux s'écarquillent lorsque je comprends ! Ah ! Marijuana, Marie-Jane, les bédots, un joint, un oinj... bref, il y a une foule de noms pour ce truc.
Je secoue légèrement la tête. Erik m'a conseillé de fumer avec lui ou Abe. Mais je ne suis pas vraiment sûre d'avoir envie tout de suite...
Mon explication du 3 minutes crush semble le laisser perplexe. Ouais c'est ce que je me disais: j'explique super mal en fait. Tant pis, au moins le concept est lancé.

"Je vois ce que tu veux dire, je vois mal Erik s’énerver pour un truc du genre. Il m'évitera peut-être un temps, si ça se trouve, c'est une sorte de phase, tu vois première interaction avec une nana canon et tout."


"Je saurais pas dire si Aby est canon, mais Abe est vraiment pas mal en tout cas."


Je lui offre mon plus beau sourire en terminant ma phrase.

Mon câlin semble lui plaire. Je me perds un moment dans les papouilles que je lui fais et l'écoute d'une oreille un peu distraite. Un petit rire amusé me prend lorsqu'il parle de "câlin royal".
Je romps le câlin lorsqu'il se met à parler de mon amnésie. Je reprends doucement mes distances, sans quitter mon sourire.

J'aurais bien aimé qu'il n'entame pas le sujet.

"J'ai fais une mauvaise réaction au mojito. J'ai eu une crise de panique et de petits flash. J'ai pas envie de craquer encore comme ça. Alors je me suis dis que, peut être, je comprendrais mieux l'affaire en me penchant dessus. Mais je dois avouer que même si ça m'intrigue, ça me fait peur. Alors j'ai un peu hésité sur ce livre. Au fond j'avais pas spécialement envie de l'étudier. Je suis contente d'être tombée sur toi. C'est un meilleur remède pour ce que je ressens en ce moment."

Je tire la langue. J'essaie de faire bonne figure même si je sais que je n'arrive pas vraiment à cacher mon air triste.

"J'avais envie d'affection. C'était cool de te faire un câlin."


Oubliez pas de voter ♥️

La Cours au complet:
 
#   Jeu 5 Avr 2018 - 3:08

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Je prends le compliment de Lys avec un grand sourire. Ouech, je suis bon/bonne dans les deux genres ça marche, à moi les orgies ... Ouais en fait non, mauvais plan. Ils vont se battre pour mon corps et ça va finir en bain de sang.

"Sache, oh Ma Reine, qu'Aby n'égalise en rien votre glorieuse splendeur. Elle n'est pas même pas digne de vous être comparée."

Je lui présente mon plus beau sourire et mon regard le plus doux, susurrant  ces mots avec une voix douce et mielleuse... Et comme ça j'ai un putain de prétexte pour plus jamais remettre de robe et faire ma nana. Qui a dit que j'avais du mal à me remettre de mon rencard....?

Si son petit rire me tire de la satisfaction, je comprends vite en l'écoutant, et à sa tension soudaine dans le câlin que le sujet n'était pas nécessairement celui qu'elle souhaité abordé. Bien ouéj Abe, 0/10 en empathie quand tu es curieux. Faut rattrapé le coup. Une idée de génie fuse dans mon esprit, c'est à la limite de la manipulation sentimentale, mais en vrai ça peut être utile. Alors qu'elle met fin à son étreinte je me rapproche un peu d'elle respectant scrupuleusement la règle du "Pas toucher". Je veux juste qu'elle me regarde bien dans les yeux et y lise mes pensées.

" J'voulais pas te rappeler de mauvais truc, c'est pas le taf d'un bouffon, par contre, en qualité de bouffon philosophe, il est une chose utile que je peux faire." Sans quitter son regard, nos visages à une dizaine de centimètre l'un de l'autre, j'attrape le livre." Si tu as peur de ce  livre mais que son contenu peut t'être utile, alors je vais me le fader, l'étudier, le comprendre et mettre ce savoir à ta disposition. Et puis comme ça tu pourras me demander exactement ce que tu veux savoir, sans pour autant te parasiter avec des trucs trop... profonds ou trop graves. Tu choisis ton niveau d'implication. Et comme ça je risque moins de faire ou dire des conneries en ta présence....T'en penses quoi?"

Je conclus en brandissant le livre entre nos visages, pour l'effet dramatique. En vrai, je trouve l'idée surprenamment, mais le double emploi, sociale et savoir,  c'est sûrement ce qu'il faut. Je passe la tête à coté du Livre pour de nouveau voir le visage de Lys. Et sa réaction.
#   Jeu 5 Avr 2018 - 3:34

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 400
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême / Vendeuse à la friperie de Terrae / En formation pour devenir top Master un jour
Humeur : Je sais pas trop, ça dépend, je sais jamais, c'est aléatoire
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

Abe réussit une nouvelle fois à me faire rougir légèrement. J'adore ses compliments, toujours bien tournés et surjoués. Bizarrement, j'accroche totalement au côté profondément cliché mais original de ses phrases. Combinés avec ce sourire et ce regard... Je ne peux que fondre...

Lorsque je m'arrête de parler, je baisse un instant les yeux au sol. Lorsque je redresse la tête; c'est pour voir Abe se rapprocher. Par réflexe je recule légèrement mon visage avant de me rendre compte qu'il reste à distance raisonnable et ne force pas de contact. Je me re détends et accepte cette nouvelle proximité, non sans rougir un peu. Nos visages sont vachement proches et ses yeux parfaitement à hauteur des miens. Ma première pensée est pour ceux-ci. J'adore leur couleur.

Je sens le livre quitter mes genoux. Je ne cherche pas à le retenir. J'observe les mouvements de Abe et l'écoute, sans vraiment réussir à quitter son regard que je soutiens tant bien que mal. Je me sens rougir de plus en plus. Mes joues chauffent, et je m'empresse de détourner le regard lorsqu'il termine de me présenter son idée, profitant du livre qui nous sépare pour cacher un instant mon embarras.
C'est beaucoup trop gentil de sa part. Je ne sais pas si je dois accepter ça. Après tout c'est mon problème. Même si... D'une certaine façon ça m'arrangerait.

"Abe... C'est... C'est gentil mais je peux pas te demander de t'embêter avec mes soucis. T'as sûrement mieux à faire, non ?


Je redresse le regard vers le sien et rougis de plus belle.

"Merci beaucoup... mais... mais, ça se fait pas trop de demander tout ça à quelqu'un... Si ?"

Je joue un peu avec mes doigts en essayant une nouvelle fois de soutenir ce regard fauve et pétillant qui me fixe. Je me cache machinalement derrière mes cheveux pour l'empêcher de voir mes joues devenir de plus en plus rouges.


Oubliez pas de voter ♥️

La Cours au complet:
 
#   Jeu 5 Avr 2018 - 3:50

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Lys est mignonne. Voilà ce que je me dis alors que j'assiste à ses réactions. Mon idées reçoit un avis favorables quoi qu'un peu hésitant et très rougissant, un moment elle est perdue dans mes yeux, le suivant elle bredouille nerveusement de ses doigts ensuite, elle se cache dans ses cheveux. Je crois que je saisi mieux la concept de 3 minutes crush, c'est quand une personne t’attendrit tellement que tu ne peux pas t'empêcher de lui vouloir du bien, c'est ça?.... L'explication de Lys me parait tellement lointaine d'un coup. Puis moi, j'ai mieux à faire, ces mots me font rire.

"Mieux à faire que quoi, en ce moment, je glandouille quand je taffe pas. Du coup autant glandouiller utilement non? Puis bon, en plus ça va pas me rendre plus con. Ce qui n'est pas un mal. Par contre me causer des migraines, oui éventuellement."

Ses yeux reviennent à la rencontre de mon regard et découvre un sourire chaleureux sur mon visage.

"Si la personne propose d'elle même, t'es pas forcée de te poser la question, elle te veut probablement du bien après tout, ou alors elle a succombé à tes charmes et à ces joues rosées et cherche après tes faveurs?"

ne jamais rien affirmer, règle numéro un pour éviter les tensions. La spé dodge j'appelle ça. Je décide de changfer de sujet et lui propose de changer d'air.

"Tu veux aller faire un tour? Maintenant qu'on a de l'argent, faut le dépenser non?"
#   Jeu 5 Avr 2018 - 14:55

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 400
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême / Vendeuse à la friperie de Terrae / En formation pour devenir top Master un jour
Humeur : Je sais pas trop, ça dépend, je sais jamais, c'est aléatoire
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

Je finis par me détendre au fur et à mesure de ses explications. Je reste derrière mes cheveux, tant qu'il ne s'éloigne pas de mon visage, mais je sens mes joues se refroidir et je devines que la couleur pivoine qu'elles avaient prisent, s'estompe. Mon corps aussi se décrispe et je soutiens plus facilement ces yeux fauves.

Je l'écoute donc parler et lui rend son sourire derrière ma masse capillaire. Ses énièmes compliments lui permettent de gagner un énième duel de regard et me font hausser doucement les épaules.

"Tu es mon Fou, bien sûr que tu as mes faveurs. Mais... merci beaucoup. Tu sais, au fond, ça m'arrange, t'as raison, j'ai aucune envie de me plonger dans ce livre. Alors si tu veux, si tu peux, ça me fait plaisir. Si jamais ça te saoule, hésite pas à laisser tomber, je comprendrais !"

Je ponctue ma phrase avec un petit tirage de langue et me détend complètement lorsqu'il se redresse en changeant de sujet.
Hm. Où aller ? Je remets mes cheveux en place et réfléchis un instant.

"Au cinéma ? J'aimerais bien aller au ciné avec toi. Il doit y avoir des films intéressants qui passent en ce moment, non ?"

Je me redresse également, l'air enjoué. Un film avec Abe, ça doit être marrant. Surtout que ma culture cinématographique n'est pas très... pas très fournie.


Oubliez pas de voter ♥️

La Cours au complet:
 
#   Jeu 5 Avr 2018 - 19:44

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

le fait que je me sois redressé met Lys plus à l'aise. Forcément j'avais stratégiquement envahit son espace vitale juste pour la rendre plus encline à accepter ma proposition.  Bah ouais, j'ai été serveur, je sais pousser à la consommation. Buvez Abe ! Mon succès est tel que dans sa gène né tout de même un sourire, timide rayon de soleil qui perce sous l'aube rosée de ses joues.

je m'incline légèrement, quoi que le plus solennellement possible vu mon sourire satisfait, et lui dis en me redressant, répondant à sa langue fourbe par un clin d’œil :

" Bah tu sais au pire si ça me fait chier, au pire j'en ferai de bonne sieste surprise. J'aime bien ça moi. Ajay me disait souvent que mon animal totem c'était le chat. Moi je le traitais de cliché raciste. Il est natif indien, au moins à moitié. "

Ma sale habitude de parler des gens comme si tout le monde les connaissaient. Tant pis, je lui donne la précision :

"Le plus âgé des mes frangins adoptés."


On notera l'élégance de la concision.

Un ciné. Pourquoi pas. J'ai pas eu l'occasion de voir tout les films projetés puis je faisais pas franchement gaffes à l'écran ni à l'histoire, j'ai d'autres trucs à faire pendant la projection. Le café ne se lance pas tout seul, et je suis le dernier arrivé, il en est donc naturellement de mon ressort, faut bien se faire voir, j'ai aussi compris qu'il allait falloir que je me lance dans le thé.

"De mémoire, on a un film d’animation qui vient de sortir, un truc sur une sorcière fleuriste ou un truc du genre, les mecs aux ciné avaient l'air hypés de cette sortie. Drame romantique, comédie romantique sur fond de road trip californien, Thriller. Je crois que c'est tout, le reste c'est le triple A internationale un peu fadasse mais délicieusement divertissant. Je te laisse y penser du coup je vais emprunter ce livre et on file ."


Sur ce je me lève et file vers le comptoir de la bibliothécaire pour emprunter le livre.
#   
Contenu sponsorisé

 

God Bless the Queen !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bibliothèque.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant