Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
Hey-oh, hey-oh, on rentre du point d'eau! [w/Selvi-senpai]
##   Mar 5 Juin 2018 - 21:58

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
Selvi Sayanel
Messages : 465
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 22

J'ai rougi, oui encore... et pas seulement parce que j'ai eu l'impression de me dévoiler, mais parce qu'Erik m'a complimentée. Enfin... oui. Il m'a dit que j'étais « encore plus cool » que ce qu'il pensait, donc ça veut dire qu'il me trouvait déjà cool avant, malgré mon manque de sang froid, mon apparence digne d'une ermite de la forêt et... et tout le reste. Je ne sais pas quoi répondre. J'ai de la peine à entendre les compliments. Heureusement, je reprends contenance et parviens à lui expliquer ce que je sais sur les pouvoirs. Il boit mes paroles. C'est à la fois gratifiant et un peu troublant d'être le centre de l'attention, comme ça.

- Je... je ne sais pas vraiment, mais il faut clairement être plus à l'aise avec ses pouvoirs qu'au début. Ça prend du temps, mais c'est aussi variable d'une personne à l'autre... donc oui, je pense que c'est lié à la limite de la bride. Faire son Étoilisation, c'est le signe qu'on est prêt à assumer plus de puissance, je pense.

Je rougis une fois de plus quand Erik me rassure. Je suis contente qu'il ait compris. Le contraire m'aurait embêtée, mais j'aurais été prête à recommencer... sauf que ça n'aurait sans doute pas été mieux, donc inefficace. Bon, je vais arrêter de penser à ça, parce que ce n'est pas arrivé. Il a compris. Tout va bien.

Il se confie alors et j'ai ce geste, je sers sa main dans la mienne. Je suis émue, touchée par sa confiance et je souris. Il sursaute, probablement surpris de mon mouvement, mais il surenchérit et je ne sais plus vraiment où me mettre. Entre Mitsuki qui me dit que je suis un soleil et Erik qui me dit que je suis une étoile... je vais finir par attraper la grosse tête, moi... non, non, ce n'est pas trop mon genre. Ça fait du bien d'entendre ces mots, ça me rassure. Je suis pivoine, mais je ne peux m'empêcher de sourire, parce que ça m'a fait plaisir, ce qu'il m'a dit. Je ne comprends cependant pas en quoi il me doit beaucoup. Je n'ai rien fait, ou alors j'ai raté quelque chose ? Je ne le lui demanderai pas. Par contre, mes lèvres s'activent d'elles-mêmes et la question que je lui pose me trouble au plus haut point. J'essaie de me rétracter, mais le mal est fait et je dois attendre avec angoisse sa réaction. L'Initié ne répond qu'au moment où je sors de ma tasse de chocolat et que je m'essuie les lèvres. Il essaie de me rassurer, mais sans savoir que c'est une préoccupation bien plus égoïste qui m'anime. Je l'écoute pourtant, suspendue à ses lèvres.

Ok, je ne m'attendais vraiment pas à ça. Du coup, je crois que je comprends ce qu'il m'a dit juste avant. Oui, il me le confirme. J'ai de la peine à croire qu'il n'avait vraiment jamais parlé à une fille avant qu'on se rencontre à la bibliothèque. C'est fou. Je comprends sa peur, enfin, je comprends pourquoi il avait l'air si timide, si emprunté. Je devrais fermer la bouche, je crois. Oui, ça serait plus polie... voilà, mieux. Wow, attends, il a embrassé une fille ? Déjà ? Je suis un peu choquée, mais contente pour lui. Je veux dire... c'est bien, il fait de super progrès ! Je suis simplement surprise de la vitesse, de sa courbe de progression, mais c'est chouette. Tant mieux, oui. Je suis tout d'un coup plus détendu, comme si savoir qu'il a des vues sur une autre femme nous libérait de tout quiproquo malvenu. C'est un peu bête, sans doute... Euuuh, je l'intimide ? Moi, je l'intimide ? Est-ce que j'ai bien compris ? Ah oui... ma collègue... Je baisse les yeux et fixe ma tasse à moitié vide.

- Oui... je suis... je suis vraiment désolée que tu aies eu à subir ça. Elle... ça partait d'une bonne intention, tu sais ? Tout le monde sait que je suis timide et que j'ai peu d'amis... quoi que, moi je trouve que j'en ai déjà beaucoup. Mais là... je ne sais pas, ma collègue a voulu m'aider, je crois ? Sauf que s'était clairement déplacé et que ça n'a fait qu'empirer les choses. En plus, elle ne sait pas que j'ai un copain, donc elle s'est peut-être fait des idées. Elle est assez du genre à se faire des films dans sa tête. Mais il n'y avait rien de méchant. Enfin... je...

Je lâche un soupir et relève la tête.

- Je suis désolée...

Je ne sais vraiment pas quoi dire d'autres, ni quoi faire de plus. Maintenant que j'en sais un peu plus sur lui, je me rends compte de l'épreuve que ça a dû être pour lui. C'était déjà horrible pour moi, la situation, pas de parler à Erik..., mais pour lui ? Je n'ose pas imaginer... Et c'était la première fois... qu'il parlait... à une fille... pfiuuu, le choc... pauvre gars. Il faudra que j'essaie d'en parler à ma collègue, que je lui explique. J'aimerais qu'elle ne recommence pas. Il y a toutes sortes de personnes à Terrae et même si c'était pour rire ou pour m'aider, ça ne se fait pas, ce genre de choses...

Je rougis quand il me tend une serviette et pousse un petit cri étouffé. Zut zut zut zut zut zut zut zut zut, flûte et re-flûte ! Je suis un cas quand même ! Je m'essuie rapidement.

- M... merci.

Tu es certain que tu me trouves cool, Erik ? Parce que, moi, je ne me trouve pas spécialement cool, vraiment... J'observe un instant la fumée s'élever dans l'air. Je m'amuserais bien à la faire tournoyer, mais je préfère rester sage et reprendre mes forces comme il faut. Je bois une nouvelle gorgée de mon chocolat.

- Merci de m'avoir confié tout ça. En échange, tu peux me poser une question, n'importe laquelle. Je te promets de répondre et avec sincérité, évidemment.

Ooooooooook ! Ça, ce n'est pas sorti tout seul, ça a été réfléchi, oui oui, je vous le jure. L'Initié m'a fait confiance, alors je me dis que moi aussi je peux lui faire confiance et puis, je lui dois bien ça non ? Non, ce n'est pas que ça. Je sais ce que je fais. Je vais peut-être le regretter cela dit... tant pis, je verrai bien. Il m'a dit tellement de choses gentilles, alors, je ne sais pas... et puis, c'est peut-être aussi un moyen de me dépasser, de m'ouvrir un peu plus aux gens. C'est encore assez facile pour moi de parler avec mes amis, ceux qui me sont vraiment proches, mais j'ai toujours de la peine avec les autres.

Bon, allez, on respire. Tout va bien se passer.


Hey-oh, hey-oh, on rentre du point d'eau! [w/Selvi-senpai] - Page 2 Signat10
merci Haley
Hey-oh, hey-oh, on rentre du point d'eau! [w/Selvi-senpai] - Page 2 Teammi10
##   Mar 12 Juin 2018 - 22:04

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Une fois de plus, elle s'excuse. Alors qu'elle n'y est pour rien. C'est sa collègue qui avait fait une "erreur".
"Ne t'excuse pas. C'est même pas de ta faute. Puis il n'y a pas eu de mort dans cette histoire. Et même si j'ai pris la fuite en partie à cause de ça, c'est pas grave. 'Fin jveux dire t'y es pour rien, et ça n'a pas eu de conséquences, alors ne la gronde pas à cause de moi s'il te plaît."

Je me contente d'un sourire amusé quand elle prend la serviette, rouge de honte, pour s'essuyer le bout du nez. Elle est beaucoup trop mignonne... Je comprends qu'elle ai un copain. J'espère que c'est un chouette type. Elle mérite un chouette type. Je suis en train d'essayer d'imaginer le profil de l'heureux élu quand elle me fait une promesse? Enfin pas vraiment une promesse, mais elle répondra à une de mes questions? Je n'ai même pas le temps de réfléchir qu'une demi-douzaine de questions se pressent pour sortir.

"Mmmmh. Une seule? Faut que je réfléchisse, ya plein de trucs que je veux savoir. T'es beaucoup trop mystérieuse."

Son Vide? Trop brutal, trop frontale comme question. Le nom de son copain? De son lapin? Ça ne regarde qu'elle. Ce qu'elle fait le soir avant de dormir? Sûrement un lavage de dents, et au pire c'est privé et je passerais pour un mec chelou. Quand est-ce que l'on commence l'entraînement? Ça serait gâcher une occasion en or. Un secret honteux? Jsuis trop sobre pour demander ça. Oh.

"Pourquoi tu as risqué ta vie tout à l'heure dans la forêt? Enfin plutôt, pourquoi tu as réagit comme ça?"

Je plante mes yeux dans les siens avec un sourire sur le visage. La réponse m'intéresse. Elle a dit qu'elle répondrait le plus honnêtement du monde, alors un simple "J'ai eu peur" ou "J'ai paniqué" ne sera pas une réponse suffisante. Pourquoi tu as eu peur, Selvi? Je la laisse réfléchir, je l'observe sans rien dire pendant qu'elle essaye de construire une réponse. J'aimerais qu'elle me réponde juste qu'elle s'est inquiétée, ou que c'est parce qu'elle est gentille et maladroite. Et si la réponse était toute autre? Merde. Je-

"Je sais que tu as promis de répondre, mais te sens pas obligée hein. Enfin jveux dire, j'ai pas envie que tu te sentes forcée de répondre. Si c'est déplacé ou quoi, dis le moi s'il te plaît."

Je fuis son regard, reportant mon attention sur mes mains tapotant doucement la table, en attendant de voir ce qu'elle va dire. Enfin, d'entendre ce qu'elle va dire.
##   Lun 18 Juin 2018 - 21:02

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
Selvi Sayanel
Messages : 465
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 22

Je retiens un peu mon souffle, mais lâche un petit rire quand Erik me dit que je suis mystérieuse. Moi, mystérieuse ? Il est sérieux ? Bon, c'est vrai... je ne communique pas nécessairement grand-chose à mon sujet. Enfin, ça dépend... je ne sais pas trop. Je n'aime pas vraiment parler de moi, je dirais. Donc oui, peut-être que certains me trouvent mystérieuse... wouaou, comme ce mot sonne bizarre, même dans ma tête ! Je ne sais pas, ça me donne un peu un genre, je trouve... comme dans les films ou dans les livres. Il y a souvent ce personnage « l'homme ou la femme mystérieux/se ». Bon, je m'égare moi. L'avantage, c'est que je n'ai pas eu le temps de stresser pendant qu'il réfléchissait.

Je tique un peu sur les termes qu'il emploie quand même... « risquer sa vie »... il exagère ! Il se reprend. Peut-être que mon regard a trahi mes pensées, tant pis. J'aperçois son sourire, mais détourne les yeux. Je bois une gorgée de chocolat, regarde ailleurs pour me donner du temps, réfléchir.

Pourquoi j'ai réagi comme ça ? J'ai eu peur... ça, c'est un fait. J'ai eu peur qu'il se surmenage, qu'il ne se rende pas compte de ses limites et qu'il se fasse du mal, qu'il tombe dans les pommes, qu'il souffre peut-être ? Qu'il lui arrive quelque chose... oui, un peu de tout ça. Et j'ai aussi eu peur qu'il le fasse à cause de moi, ça, ça c'est important... qu'il se fasse du mal à cause de moi et que je ne puisse pas l'aider, que je sois impuissante... comme... comme quand... J'ai une foule de souvenirs qui reviennent, mais je les chasse. Ce n'est pas le moment de penser à ça. Sa question est pertinente quand même. Pourquoi j'ai réagi comme ça, alors que je ne le connais pas, ou peu disons ? Si on avait été des amis proches, c'est une chose, mais là... je n'ai pas réfléchi, en fait. Mes jambes se sont activées toutes seules, je crois.

Erik interrompt mes pensées et je repose mon regard sur lui. Je lui offre un sourire doux et me contente de secouer la tête. Ça va aller. Tout va bien.

- Honnêtement... je ne sais pas trop pourquoi j'ai réagi comme ça. Je ne comprends pas tout. Je sais que j'ai eu peur, peur pour toi. Tu m'as dit que tu t'étais entraîné et, comme tu as reçu tes pouvoirs récemment, je me suis dit que tu ne connaissais pas bien tes limites et que, peut-être, tu allais en faire trop ? Que tu allais te fatiguer et peut-être même tomber dans les pommes ? Et moi, je ne voulais pas ça... je... je suis désolée, je suis égoïste... je savais que s'il t'arrivait quelque chose, j'allais m'en vouloir... alors, je n'ai pas vraiment réfléchi et j'ai fait un peu n'importe quoi. Je voulais juste te rattraper... que tu arrêtes de courir, que tu te reposes, que tu prennes soin de toi...

Au début, je le regardais dans les yeux, mais j'ai fini par fixer ma tasse de chocolat chaud. Je tente de décrisper un peu mes doigts.

- Désolée... la manière dont je dis ça... c'est comme si je voulais que tu culpabilises... comme si je disais que c'est ta faute si j'ai réagi comme une idiote, mais ce n'est pas le cas. C'est juste moi qui ai fait n'importe quoi.

Je relève les yeux et lui souris un peu tristement. Je ne pense pas qu'il voulait que je m'excuse encore, mais c'est plus fort que moi. Alors oui, désolée Erik, de toujours m'excuser... quelle ironie, n'est-ce pas ?

- Je... je ne sais pas si ma réponse te convient... désolée...

Non, décidément...


Hey-oh, hey-oh, on rentre du point d'eau! [w/Selvi-senpai] - Page 2 Signat10
merci Haley
Hey-oh, hey-oh, on rentre du point d'eau! [w/Selvi-senpai] - Page 2 Teammi10
##   Mar 26 Juin 2018 - 13:19

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Je l'écoute, et je sais pas vraiment pourquoi, mais ça me touche, ce qu'elle dit. C'est super gentil. Enfin jveux dire, c'est presque trop gentil. Si elle s'inquiète comme ça de tout, elle va souvent être blessée, à culpabiliser pour les conneries des autres. Elle a besoin d'être rassurée. Quand elle me regarde avec un petit sourire tristoune, je prends la parole.

"Je suis conscient de mes limites, même si j'ai tendance à jouer un peu avec. Et si jamais j'en avais trop fait, ça n'aurait absolument pas été ta faute, tu sais? Et je vais pas culpabiliser pour si peu, ya pas eu de blessés. Enfin si, t'as une belle bosse quoi. Mais tu n'as pas à assumer les erreurs des autres, en tout cas. Ça pourrait te blesser encore plus qu'une mauvaise chute, si tu prends tout sur tes épaules. Mais ta réponse me convient totalement."

Je sais pas vraiment si ce que je dis est clair, j'espère que le message est passé. Cependant je ne peux m'empêcher de rajouter une phrase. Ou un peu plus.

"Mais merci. Merci de t'inquiéter pour les autres, d'être aussi prévenante. Pense à toi un peu plus, mais continue de faire attention à ceux qui t'entourent, s'il te plaît. C'est une belle qualité, alors ne la laisse pas tomber."

Comme pour ponctuer mes paroles, je fais mon plus grand sourire, en hochant la tête. Je le pense vraiment, tu sais? Il faut plus de gens un peu moins comme toi. Qui se sentent concernés par les autres, mais sans s'en rendre malade.

"Ne t'inquiètes pas pour les gens au point qu'ils s'inquiètent pour toi, okay Selvi-chan? Et fais un vrai sourire, de ceux dont tu as le secret, pas cette bouille misérable."

J'essaye de me vouloir rassurant, mais en tenant de tels propos c'est pas aussi aisé que ce que je pensais. Je veux juste voir son regard s'illuminer, qu'elle arrête de se considérer comme une idiote, qu'elle comprenne que sa façon d'être est fantastique, que sa gentillesse est un trésor. Qu- "Le mieux c'est de le dire directement non?"

"Tu es formidable, surprenante, ta gentillesse est une qualité, un trésor qu'il faut préserver. Ta façon d'être, c'est un cadeau du ciel. Alors continue. Promets moi d'aider les autres comme tu l'as fait pour moi, mais de prendre aussi soin de toi, okay?"

Jcrois que je peux pas dire mieux, pas faire plus, alors je continue juste de sourire, en cherchant son regard, espérant avoir accomplit mon objectif. L'avoir rassurée.

"Promis la prochaine fois je poserais une question à la con, genre "Comment tu me trouves? Ou comment tu as fait pour t'attirer les bonnes grâces d'Ipiu?". "

Ouais, jsuis le genre de gars qui quand il a rien d'intéressant à dire tente des blagues, souvent nulles. Mais bon, de temps en temps ça fonctionne bien.
##   Ven 29 Juin 2018 - 20:15

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
Selvi Sayanel
Messages : 465
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 22

J'ai fini de parler, de répondre à sa question, comme j'ai pu. Après m'être excusée une n-ième fois, je baisse à nouveau le regard et finis ma tasse de chocolat chaud qui est plutôt tiède à présent. Je prends une inspiration plus profonde, comme si l'air me manquait. Je n'ai pourtant pas retenu mon souffle. Erik reprend la parole, alors je relève les yeux pour l'écouter. Il essaie de me rassurer, il me dit que ça n'aurait pas été ma faute s'il lui était arrivé quelque chose. Je ne sais pas... peut-être oui... mais ne pas réagir alors que je savais, que je pouvais éviter un « malheur », ça n'aurait pas été correct non plus, non ? Une sorte de "non assistance à personne en danger", ou quelque chose comme ça. Probablement que j'exagère encore... Prendre tout sur mes épaules, hein ? Est-ce que c'est ce que je fais ? Je n'en ai pas l'impression... j'ai plutôt l'impression d'être égoïste, en fait... parce que je n'ai pas vraiment réagi comme ça pour lui, mais pour moi, pour m'éviter de culpabiliser plus tard... bon, c'est un peu raté sur ce coup-là, mais c'était mon intention à la base... Au moins, ma réponse lui convient, c'est déjà ça.

Je ne peux m'empêcher de rougir quand il me remercie et je n'ai plus l'excuse de plonger dans ma tasse de chocolat pour m'y cacher... elle est vide. Je me sens un peu mal à l'aise, détourne le regard. Il trouve que je ne pense pas assez à moi-même ? C'est bizarre, je trouve... Je m'apprête à lui dire qu'il se trompe ou du moins nuancer ces propos, mais mes yeux s'arrêtent sur son grand sourire et les mots ne franchissent pas mes lèvres. Je repense à ce que Mitsuki m'a dit, à ce que je lui ai dit, à notre conversation en général. Il faut que j'apprenne à accepter lorsqu'on me complimente ou me dit des choses positives. Mon interlocuteur a peut-être raison, après tout, peut-être que c'est à nouveau cette vision déformée que j'ai de moi qui m'empêche de voir qui je suis réellement ? Ou est-ce que c'est à nouveau les autres qui se leurrent ? Non, non, non... c'est comme pour la Master.

Son « Selvi-chan » m'accroche. Je crois que c'est très familier comme formulation, c'est doux. Je souris, comme il me le demande, mais pas seulement parce qu'il l'a fait, justement, mais bien parce que j'ai appris à accepter ce qu'il m'a dit, parce qu'il est gentil et qu'il m'aide à avancer, probablement sans même s'en rendre compte. J'aurais pu repartir dans la spiral infernale en pensant qu'effectivement des gens s'inquiètent pour moi, alors que ce n'est pas nécessaire, mais j'arrive à être plus forte que ça. Je m'apprête à lui dire un simple « merci » et peut-être lui promettre que je vais essayer de m'améliorer, mais il reprend et mes joue reprenne une teinte de rose. Mon sourire se perd dans ma gêne et je détourne les yeux. Bon sang, Erik, arrête. Tu m'en demandes beaucoup là... Je le regarde à nouveau, incapable de sortir le moindre son. Il me sourit toujours, alors j'en esquisse un aussi, timide, et hoche légèrement la tête.

Comme je suis dans l'incapacité complète de communiquer verbalement, le jeune homme reprend une n-ième fois. Le pauvre, il doit faire toute la conversation tout seul. Ce n'est pas très classe de ma part, mais il n'a pas l'air de m'en vouloir. Attends, QUOI ? Non, mais ça va pas le bocal ?! C'est quoi cette question ? Non, mais heureusement qu'il ne me l'a pas posée... non oui, ok... Ipiu... ça ok, ça je gère... mais j'aurais répondu quoi à une question aussi piège que la première, hein ? Bon, on se calme, il tente de faire des blagues pour détendre l'atmosphère, parce que je suis clairement tendue. Allez, un petit sourire... voilà, tip top ! Bravo, bel effort, même si c'est tout timide, c'est déjà bien. Je suis tentée de lui dire que je vais me souvenir qu'il n'y aura pas de « prochaine fois », mais je crois que ça serait un peu méchant, alors je me retiens. Au final, il a vraiment été gentil.

Mon chocolat chaud est terminé, mais pas mes tartines. Je me concentre donc sur ça pour le moment. Je ne sais pas quoi dire après tout ça. Je devrais probablement le remercier, ça serait la moindre des choses, non ? Oui, je crois bien, mais comment je peux le faire ? Le moment est un peu passé, là, non ? Ça ne fera pas bizarre que je le dise que maintenant ? Bon, stop ! On arrête de réfléchir. J'ai envie de le faire, alors tant pis si ça tombe comme un cheveu sur la soupe...

- Erik ?

Je quitte mon assiette du regard pour croiser son bleu océan.

- Je... merci.

Je souris.

- Merci de m'avoir dit tout ça. C'est gentil. C'est... oui, c'est vraiment gentil de ta part.

Je ne sais pas trop comment exprimer ce que je ressens, cette gratitude qui envahit mon cœur. J'ai tellement de chance d'avoir rencontré des gens comme l'Eau et Mitsuki, par exemple. J'ai tellement de chance de connaître toutes ces personnes qui sont mes amis à présent. Terrae... je ferme les yeux un instant et sourit de plus belle. Je me sens tellement bien, là, maintenant. Rien qu'à cette pensée. Parce que, même si j'ai mes moments de doutes, même si ce n'est pas toujours la joie, depuis que je suis ici, je n'ai jamais plus été seule.

Le moment passe, mais je le savoure comme il se doit et finis par réouvrir les yeux. Je reprends une bouchée de tartine, entamant le dernier morceau de pain qu'il me reste. Je regarde l'heure. Il ne faudra pas que je traîne trop longtemps non plus. C'est que je dois aller bosser après, moi ! Mais pas tout de suite, j'ai encore un peu de temps devant moi.

- Tu... tu as des choses de prévues aujourd'hui ?

Bon, c'est une tentative comme une autre de relancer la conversation, hein. J'ai jamais été très douée pour ça je crois...


Hey-oh, hey-oh, on rentre du point d'eau! [w/Selvi-senpai] - Page 2 Signat10
merci Haley
Hey-oh, hey-oh, on rentre du point d'eau! [w/Selvi-senpai] - Page 2 Teammi10
##   Dim 1 Juil 2018 - 18:55

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

La voilà qui me fait un sourire, et je sens mon cœur fondre. Non seulement je sens son sourire sincère, mais en plus elle est ravissante, et ça fait comme chaud, au niveau de la poitrine, de la voir comme ça. C'est vrai, depuis que je la connais elle est plus souvent embarrassée que souriante, alors ça me fait plaisir d'avoir le droit à ça. Enfin jdois en faire un peu trop parce qu'à nouveau, elle rosit. Puis elle hésite, ne sachant trop quoi dire, avant de plonger son regard dans le mien. Et elle me remercie.

"De rien. Après tout, si c'est aux plus jeunes de veiller sur leurs aînés, c'est aussi aux vieux d'encourager et d'accompagner leurs cadets. Je sais, jdois avoir 4 ans de plus que toi à tout casser, mais ça compte quand même!"

Jlui sers mon plus beau sourire, mais je sais pas vraiment quoi rajouter, alors je concentre mon attention sur les quelques restes dans mon assiette. Parce que bon, on cause, on cause, mais on en arrive pas au bout. Et la voilà qui après quelques instants de silence, reprend maladroitement la parole. Ou alors elle essaye de m'inviter à un rendez-vous? Mmh non, c'est clairement juste maladroit, du peu que je la connaisse.

"Rien de particulier, là jvais rentrer, parce que pour le petit dej' c'est bon, puis jvais faire une sieste, enfin après une bonne douche, jvais sans doute passer au cinéma en début d'après midi, et ce soir jvais travailler au bar! Et toi? Tu retournes à l'institut après, avant d'aller à la bibliothèque?"

J'imagine que la réponse est "oui", mais sait-on jamais. discrètement, avec une main sous la table, je fais un signe à Tifa, qui s'approche de la jeune femme pour donner un peu d'affection, et quémander des caresses. Et voir les deux demoiselles échanger des signes d'affection m'arrache un petit rire, jusqu'à ce que la Guérisseuse me lance un regard interrogatif, auquel je réponds immédiatement.

"Rien, rien, je trouve juste ça mignon, et jme dis que pour l'instant Tifa apprécie tous les gens que j'ai croisé à Terrae, et c'est vraiment le seul critère qui me fait mettre 5 étoiles sur un AirBnB. Si Tifa t'aime bien t'as gagné, c'est aussi simple que ça."

J'accompagne ça d'un clin d’œil avant de me lever et de rejoindre Tifa pour moi aussi lui faire des papouilles, à genoux. Je lève la tête et reprends la parole.

"En tout cas, jsuis impatient de m'entraîner avec toi, ça va être drôle et, j'en suis sûr, très instructif! Et une nouvelle fois, merci pour le petit déjeuner, si on doit s'entraîner le matin je paye le suivant, okay? Tu fumes pas hein?"

La dernière phrase, je la prononce en sortant mon paquet de ma poche, prêt à lui en tendre une si besoin, même si ça m'étonnerait de la part d'une sportive. Jme prépare à rentrer, mais juste avant je vais porter la vaisselle sale à la boulangère qui me remercie, puis je tourne les talons.

"Du coup Selvi-chan, direction l'institut? En marchant hein, t'inquiète!"

Je lui tire la langue, et j'allume ma cigarette, ce que ma chienne comprends immédiatement comme le signe du départ, se décollant de la fille pour venir vers moi.
##   Mar 10 Juil 2018 - 17:54

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
Selvi Sayanel
Messages : 465
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 22

J'écoute la réponse d'Erik, sans savoir ce qui lui passe par la tête et tant mieux ! Il a une journée plutôt bien remplie. Je n'ai pas autant de choses à dire, moi.

- Oh euh, oui. Oui, je retourne à l'institut avant d'aller travailler. Ça va me prendre toute la journée, alors je n'ai rien d'autre de prévu. Je passerai probablement la soirée à lire tranquillement dans ma chambre.

Je souris à nouveau, alors que Tifa s'approche de moi pour réclamer des caresses. Je lâche un petit rire surpris et je réponds à son attente. De mes deux mains, je la grattouille dans le cou de chaque côté de la tête et viens même poser mon front contre le sien, me pliant sur ma chaise pour l'atteindre. Je ris et recule quand sa truffe me chatouille le menton. Le jeune homme rit en écho et je pose mes yeux, probablement un peu trop hâtivement, sur lui, parce qu'il se sent le besoin de se justifier. Je rougis, évidemment, quand il dit qu'il nous trouve mignonnes toutes les deux et me recule lorsqu'il s'approche, laissant les deux amis de longues dates partager un peu d'affection.

À genoux devant moi, il relève les yeux et reprend la parole. C'est vrai que c'est une scène tendre à regarder. Je comprends ce qu'il a voulu dire. Je me contente de hocher la tête avec détermination quand il me parle d'entraînements. Oui, ça va être bien. Je suis sûre qu'on va beaucoup progresser tous les deux et ça me fera probablement du bien de découvrir une nouvelle manière de travailler, une nouvelle personnalité avec qui échanger.

- Non, non.

Je secoue même les mains devant moi, d'une manière probablement un peu ridicule, pour lui exprimer mon refus. Je n'ai rien dit à propos du prochain petit déjeuner, mais j'accepterai. Si ça lui fait aussi plaisir qu'à moi, je ne peux décemment pas l'en empêcher et puis, à nouveau, c'est gentil de sa part. Il ramasse nos plateaux et les ramène à l'intérieur pendant que je prends le relais et recommence à câliner Tifa.

- Merci d'avoir ramené mes affaires en plus des tiennes.

Je me lève à mon tour, vérifie que rien ne traîne derrière nous et on se met en route. Le silence s'installe. Je sais que je me répète, mais je ne suis pas à l'aise pour commencer une conversation, relancer un sujet. Je ne sais JAMAIS quoi dire. Je retiens un soupir qu'il ne comprendrait pas. Mon regard se perd sur ce qui nous entoure. Je réfléchis, plus que je n'observe. On sort gentiment du village. Tifa gambade devant nous. Je souris.

- Elle est vraiment adorable.

Waou, bravo. Ce n'est même pas une question. Non, vraiment. T'es une championne...


Hey-oh, hey-oh, on rentre du point d'eau! [w/Selvi-senpai] - Page 2 Signat10
merci Haley
Hey-oh, hey-oh, on rentre du point d'eau! [w/Selvi-senpai] - Page 2 Teammi10
##   Jeu 12 Juil 2018 - 10:14

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Okay, donc elle rentre à l'Institut, et en plus elle ne fume pas. Deux bons points, le premier c'est que je vais pas rentrer seul, le second c'est qu'elle ne risque pas de me vider mes paquets de clopes après les entraînements. Elle me remercie aussi pour avoir débarrassé ses affaires, mais c'est normal, alors je me contente de sourire. Puis on prend la route, et un silence commence à s'installer. On ne sait pas de quoi parler, l'un comme l'autre. Mais le silence, c'est agréable. Puis on est pas obligé de parler tout le temps non plus. Enfin elle se sent obligée de parler, et ce qu'elle dit, venant d'elle, me touche beaucoup. Quelqu'un d'adorable qui trouve mon bébé adorable. Je lui fais mon plus beau sourire en lui répondant :

"Et encore, tu l'as pas vu petite, à courir après sa queue et à mordiller celle de sa mère. Un peu comme ça."

Aussitôt dit, aussitôt fait, je me transforme en une Tifa miniature, et je cours après ma queue, en ayant l'air le plus pataud possible. Intriguée, ma chienne s'approche de moi et je peux attraper sa queue dans ma gueule. Mais au bout de quelques secondes, à cause de l'entraînement, je suis épuisé, et obligé de reprendre ma forme humaine. Je flatte les flans de la bête avant de me retourner vers la Guérisseuse.

"Vivement que je puisse me transformer en d'autres choses. Ya tellement de possibilités, tellement de choses que j'ai envie d'essayer. Je suis impatient de m'entraîner avec toi. La semaine prochaine, ça t'irait ? Une fois par semaine, tôt le matin, quand il fait encore bon. Au lac. Tiens, mon numéro, au cas où."

J'ai gardé une des serviettes du petit déjeuner, et je griffonne mon numéro dessus, avant de lui le tendre. Puis on se remet en marche, les dernières minutes passent vite, on discute de nos ouvrages préférés et de nos goûts. Une fois sur le palier de mon étage, alors qu'elle continue à monter, je la salue.

"On risque de se croiser à la bibliothèque cette semaine, mais sinon jte laisse me contacter pour décider d'une heure pour, disons... Mercredi prochain? Bonne journée, et bonne douche. Prends soin de cette vilaine bosse quand même, hein?"

Je lui tire la langue, et j'attends qu'elle emprunte l'escalier pour me diriger vers ma chambre, Tifa sur mes talons. Une douche, une sieste, et je suis d'attaque pour le boulot.
##   Dim 15 Juil 2018 - 23:42

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Nathanaël Lancer et Sibylle Dinkel
► Rencontres ♫♪ :
Selvi Sayanel
Messages : 465
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 22

En vrai, j'aime bien le silence. C'est un de mes compagnons les plus précieux. Je ne sais pas pourquoi quand je suis avec quelqu'un, je me sens obligée de parler... enfin si, je sais que beaucoup de personnes n'aiment pas ça, que ça les rend mal à l'aise, qu'elles trouvent ça pesant, alors j'essaie de me forcer à dire quelque chose, mais ce n'est vraiment pas mon fort. Un jour, j'ai lu que ça s'apprenait, mais j'ai pas mal de doute sur le sujet quand même. Erik sourit à ma réflexion, alors je souris en retour. Il se transforme et si on n'avait pas mangé, je me serais inquiétée, mais là, je profite juste du spectacle. C'est drôle et Tifa ne semble pas vraiment comprendre ce qui se passe.

Le Morphe se retransforme et je l'applaudis en riant. J'ai une pensée pour Elio qui se transformait en hibou avant son Étoilisation. Je n'ai pas eu l'occasion de le voir utiliser ses pouvoirs récemment et je n'ai pas pensé à lui demander s'il avait essayé d'autres formes, mais mon interlocuteur a raison.

- Oui. J'ai vu une amie se transformer en phoque. C'était très drôle. Mais il faut commencer gentiment.

Moi aussi, finalement, je suis impatiente de m'entraîner avec lui, même si je ne le dis pas. Je me permets un temps pour réfléchir, avant de lui répondre.

- En semaine, on peut s'entraîner tôt le matin, effectivement... avant que j'aille travailler. Oui, autrement il faudra qu'on se voie les week-ends.

Il me tend une serviette sur laquelle il a griffonné son numéro.

- Merci, je t'enverrai un message pour que tu aies aussi mon numéro.

On continue à marcher. Je lui parle du livre que je suis en train de lire et il fait pareil. C'est chouette d'avoir quelqu'un qui partage sa passion de la littérature. J'aime bien discuter avec Ipiu aussi ou mes autres collègues. J'ai une pensée pour Gil avec qui j'ai entretenu une correspondance pendant quelques temps. Il aimait beaucoup les livres aussi. La conversation continue, évolue et on arrive enfin au deuxième étage sans que je n'aie vu le temps passer.

- Ok, alors à bientôt !

Je souris, puis rougis quand il parle de la bosse que je me suis faite. Un dernier geste et je continue mon ascension. Une fois au quatrième étage, je retrouve ma chambre. Je reste un instant debout au milieu de la pièce. Je pose la serviette sur mon bureau, puis m'active pour me laver et me changer. Avec tout ça, je risque d'être en retard. Une fois prête, j'entre rapidement le numéro d'Erik dans mon téléphone portable et me met en route. Tout en marchant, je lui envoie un petit message pour lui souhaiter une bonne journée.

Je crois que je me suis fait un nouvel ami aujourd'hui.

C'est bien. Je suis contente et je sais que je vais passer une super journée.

Merci Erik.


Hey-oh, hey-oh, on rentre du point d'eau! [w/Selvi-senpai] - Page 2 Signat10
merci Haley
Hey-oh, hey-oh, on rentre du point d'eau! [w/Selvi-senpai] - Page 2 Teammi10
##   
Contenu sponsorisé

 

Hey-oh, hey-oh, on rentre du point d'eau! [w/Selvi-senpai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.
Aller à la page : Précédent  1, 2