Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2
En guise de remerciement /Ys/
##   Dim 13 Mai 2018 - 21:14

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Si Joyce avait le tac pour remuer toute la colère enfouie, elle avait également le don de savoir se taire pour entendre. Après tout, n'est ce pas là le but? Appuyer où ça fait mal pour faire expulser, pour mieux comprendre. Et si elle se taisait, c'était aussi pour que le garçon s'entend. Parler à haute voix de ce qu'il pense chaque jour, c'est admettre où ça cloche. C'est admettre sa faiblesse. 
Et oui, elle a raison et le sait tout autant que lui. 
Maintenant le plus compliqué était de trouver un moyen de l'approcher. Pire encore, comment lui adresser la parole. Et surtout, quoi lui dire.....
C'est pénible. La seule fois où il avait voulu essayé, il avait demandé de l'aide auprès d'Aria. Si l'idée était bonne et le résultat répondant aux attentes, la chute fut une surprise. Même là et depuis, il n'avait rien tenté. Il n'avait plus retenté. Et désormais c'était sa petite soeur qui s'en mêlait. Et si la claque qu'elle lui avait mis n'aurait pas suffi pour le blesser, ses paroles suivantes le firent. Choisir.... Tss! 
S'il fallait choisir, elle ou quelqu'un d'autre, c'était Mitsuki qu'il fallait choisir. Qu'importe les raisons, qu'importe qui aurait raison ou tord, mille fois Ys préférait être seul contre tous que la Master abandonnée. Mais il n'est pas question de ça. Il ne le désire pas. Parce que intérieurement, même s'il est perdu, son désir est de pouvoir être de nouveau à ses côtés.

"Joyce, je t'adore aussi. Et c'est pour ça que je ne veux plus que tu t'en mêles. Tu dois à présent vivre ta vie. T'as déjà perdu trop de temps et puis... Tu as déjà ta peine de coeur à guérir."

Finit-il par lui dire tout en croisant son regard. Joyce est de nature dévouée et soucieuse pour ses amis, au point de s'oublier. Mais elle aussi, son histoire avec Liam est encore frais et douloureux. Et le Master ne souhaite pas l'impliquer d'avantage. De plus qu'elle a perdu du temps avec ce coma et cette amnésie. Il fallait qu'elle morde la vie à pleine dent, avec ou sans lui. 
Levant les yeux au ciel, tout en prenant une profonde inspiration, le Tonnerre prit un bol d'air fais lorsqu'ils quittèrent cette rue. C'était une manière de remettre à demain ce qu'il devait être fais. Oui, c'est lâche. Mais pour ce soir, c'était le mieux à prendre. Aussi Ys jugea bon de rebondir sur autre chose. Et la capacité d'un Tonnerre c'est de savoir changer d'humeur sans ciller. Un avantage là où d'autre verrait de la lâcheté. 

"Oh fait, je t'ai emprunté la moto la nuit dernière. M'en veut pas mais je l'ai laissé au village. J'avais pas le choix, mais t'inquiètes pas, j'irai te la récupérer."

Après une bêtise, toujours rassurer. C'est le maître mot. En y repensant, si ça se trouve, Joyce n'avait peut être pas remarqué l'absence de la harley.


En guise de remerciement /Ys/ - Page 2 Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Dim 13 Mai 2018 - 22:05

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Je sais que je peux vous paraître dure et se mêlant de tout sans qu'on me le demande mais il faut que vous compreniez une chose: Ys et moi étions les mêmes. J'aurais réagis de la même manière si on m'avait exposé un refus aussi catégorique. J'aurais eu la même fierté. Mais Ys ne l'aurait pas laissé passer. Rappelez vous ses premiers mots quand j'avais brisé jusqu'au dernier souvenir de mon histoire avec Liam: Il avait voulu savoir si je me sentais mieux, pas pour s'assurer de mon état, mais pour que je comprenne que ce n'était pas la bonne solution. Et effectivement, j'avais finis par appeler Liam, pour faire les choses comme il fallait.

Je faisais exactement de même pour lui: Je lui rappelais que sa façon d'agir ne collait plus à celui qu'il était devenu. Ys était quelqu'un de bien et de bon, c'est dommage que le seul à ne pas le voir, ce soit lui.
Je ne comprends toujours pas à ce jour comme nous avions fait pour nous trouver. Je n'irais pas jusqu'à dire que j'étais heureuse d'être arrivé à Terrae parce que si je n'y avais pas finis, c'est que j'aurai sûrement encore ma famille. Cependant, j'étais heureuse d'être allée me réfugier dans les sous-sol. Et étonnamment, c'était le lieux le plus chargé de souvenirs pour Ys et moi: Notre rencontre, l'anniversaire de Vince, la fin de mon amnésie. Et aujourd'hui, parce qu'il avait veillé sur moi toutes ces fois, c'était à mon tour de l'accompagner sur le bon chemin. Même si, à terme, il m'en voudrait.

Quand il admit m'adorait et vouloir que je vive ma vie je faillis le gifler. Pas parce que je n'aimais pas ses mots ni même parce que je ne les comprenais pas. Au contraire, je les comprenais. Mais lui ne comprenait pas.

- Qu'est-ce-que tu peux être chiant papy quand tu t'y mets.

J'ai eu un rire désabusé avant de le confronter, un petit sourire aux lèvres.

- Je ne pourrai jamais être parfaitement heureuse si je sais que mes amis vont mal, d'autant plus quand c'est la famille. Mais je ne pourrais rien faire de plus que ce que j'ai déjà fait et je le sais. Je ne m'en mêlerais plus, tu as ma parole. Mais je veillerai, ça on le sait.

J'ai finis par regarder au loin, ses mots résonnant dans ma tête. Ma propre peine de cœur hein? Ouais. Liam m'avait brisé le cœur, je n'allais pas le nier. Il m'avait prit toute la confiance, tout l'amour que j'avais envers lui pour les pulvériser. Et il aurait beau me dire tous les désolés du monde, rien n'effacerait le soulagement que j'avais entendu dans sa voix quand je l'avais eu au téléphone. Pas parce que j'étais en vie, non. Parce qu'il n'aurait plus à supporter tout ça. Je le sais. J'ai ressenti la même chose quand j'ai appris que j'étais guérie. Sauf que moi, on m'en avait débarrassé. Liam, lui, n'avait pas attendu.

- Quand à la peine de coeur... Il faudra du temps. Et peut-être un peu de bière et de glace à la vanille avec des pépites de chocolat.

J'essuyais négligemment la larme sur ma joue. Je pourrais toujours le cacher derrière un sourire, il n'empêche que je regrettais que les choses se soit finis ainsi entre nous. Et j'avais mal, même si la seule à le savoir vraiment était Mitsuki. Je me sentais coupable et j'avais la rage. J'avais mal et mon cœur me faisait souffrir. Mais on garde le sourire pas vrai?

Ys passa à autre chose en m'apportant enfin l'explication à la mystérieuse disparition de ma Harley. Ben tiens, comme si j'avais pas capté que c'était lui!

- Je me doutais bien qu'il n'y avait qu'une tête de nœud tel que toi pour me piquer mon bébé! ... Je t'en veux pas, elle est à toi après tout. En revanche, si je te prends un jour à la conduire alors que t'as bu ou que t'as fumé de la merde, je ne donne pas cher de ta peau. Vu?

Je l'observai avec un sourire, mais la menace était réelle et l'inquiétude, visible. J'avais vraiment eu peur dans les sous-sol, quand j'avais retrouvé mes souvenirs. Voir Ys dans un tel état fût pire que de sentir mon coeur me lâcher quand j'avais finis à l'hôpital. Ys, c'était la force brute, la persévérance. Combien de fois avait-il dit qu'il finirait par devenir le plus grands des master? Il y était parvenu. Il avait dit qu'il rendrait Mitsuki heureuse et un temps, il avait réussit. Il avait dit qu'il me sauverait, et il l'avait fait. Alors comment avait-il pu abandonner? A quel moment son cœur avait-il lâché?


En guise de remerciement /Ys/ - Page 2 Bv3g
##   Dim 13 Mai 2018 - 22:57

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito-RIP
► Rencontres ♫♪ :
Ys Ochikawa
Messages : 2651
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Décidément, quand elle a dans la tête, elle ne l'a pas ailleurs. C'est vraiment compliqué une femme. Il faudrait sérieusement à livrer avec une notice. Ca éviterait aux hommes de passer pour des cons. Parce que là, même quand le Tonnerre tient à ce que sa petite soeur vive sa vie plutôt que de s'ennuyer avec son histoire, cette dernière rétorque aussitôt. 
Alors oui, il comprend bien que cette dernière serait bien trop malheureuse s'il venait à avoir une véritable rupture. Mais malgré sa détermination, malgré sa peine, elle n'y pourra rien. Personne n'y pourra rien. La seule solution soit qu'effectivement les deux intéressés aient une conversation. Mais ça, ça reste encore une autre histoire.
Et lorsque la jeune femme émet de plus s'en mêler, le Master posa sur cette dernière un regard remplit de sous entendu. Et c'est drôle, mais d'elle même, elle reprit aussi vite. Ouais, effectivement, elle gardera un oeil. Parce que c'est Joyce. Et une Joyce, en a qu'une. 

Un sourire finit par lui échapper quand il reporta son attention sur la route. C'est incroyable comme la petite gamine avait grandie. Elle lui avait tant apporté ce soir. La guitare sur son dos, son soutien, sa remise en place, il en avait besoin. Surement. Autrefois il était celui qui l'élevait haut dans le ciel, et ce soir et pour toujours, elle était devenue cette épaule qu'il ne s'était jamais permis d'obtenir. Et même si c'était dure à accepter, c'était agréable. Ca faisait un bien monstre de pouvoir avoir une petite soeur. 
Et quand il en vint le sujet douloureux de Liam, la jeune femme rétorqua quelques paroles affligeantes. Elle était là pour lui, cette force de la nature. Elle l'aidait au mieux qu'elle puisse le faire. Mais lui, il ne pouvait panser sa douleur. Il ne pourrait ramener Liam. Parfois même, il l'enviait. Au moins, Joyce l'avait détesté, combien même ce fut dur. S'il avait fait de même, peut être que Mitsuki irait un peu mieux. Elle se nourrirait de colère, de rage. Ce n'est peut être pas la meilleure solution, mais c'est surement celle qui soulage. Un peu. 
Un sourire désolé se dessine sur ses lèvres tandis qu'il croisa son regard. Automatiquement, son bras vint se poser sur ses épaules. 

"La bière je dis pas. Mais la glace, tu risque de finir comme un gros boudin. Et avec ton sale caractère, c'est pas sûr que tu rencontre de nouveau quelqu'un."

Petite vacherie histoire de détendre l'atmosphère. Et aussi parce que c'est sa signature, sa manière de faire pour la consoler et la rassurer qu'il restera près d'elle jusqu'au bout, jusqu'à qu'elle rencontre encore et encore des personnes. Il parait que les premiers amours ne durent jamais. Il était surement temps pour elle de découvrir un nouveau monde plus beau, plus vibrant. 

Et tandis qu'ils continuaient d'avancer, malgré son aveu, Joyce avoua connaitre l'auteur du vol, ainsi que la connaissance de la disparition de son harley. Et la maline ne manqua pas de lui rappeler son comportement. Et là aussi, ça pique. De ce fait, Ys retira son bras. C'est terrible quand une personne a raison. Il aura beau sortir tous les arguments, rien n'y fait. Fierté mal placée!
Laissant apparaître un sourire crispé, voire une grimace, il tenta en vain de surenchérir.

"Oui, oui, je ferais attention. Me fais pas la morale s'il te plait. Et puis c'est quand même la tienne. Je ne recommencerai pas. D'ailleurs, j'ai remarqué que tu t'en occupais bien."

En soit, ce n'était pas si étonnant que ça. Si elle était une parfaite emmerdeuse, elle était aussi une parfaite mécanicienne. Il ne manquait rien à la moto. L'état en lui même, les niveaux, tout était parfait. 
Le silence s'installa un court instant, quand la vue de l'institut apparut, Ys s'exclama soudainement.

"Tu sais quoi? J'ai pas ta glace, mais j'ai les bières. Que dirais tu qu'en passe la soirée à préparer des affiches pour trouver nos membres? Je pourrai pas laisser cette magnifique guitare plus longtemps dans son étui. Alors, qu'en penses-tu?"


En guise de remerciement /Ys/ - Page 2 Fc156311
Merci à Elfie:
 
A toi aussi PiuPiu :p:
 
Thanks Nico!!:
 
##   Dim 13 Mai 2018 - 23:21

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

C'est con la vie. Vous aurez beau vous débattre, elle aura toujours le dernier mot. A force, on doit pouvoir s'y habituer je suppose. J'étais sauve, en pleine connaissance de mes souvenirs. J'avais toute la vie devant moi pour me réaliser et pourtant! J'avais perdu Liam et Ys avait perdu Mitsuki ou inversement, selon la version. Dans les deux cas, ils étaient tous les deux malheureux. Et si je n'y pouvais rien, je ne pouvais m'empêcher de me dire que si au moment des faits, Ys n'avait pas eu en prime une petite sœur dans le coma, il aurait peut-être eu assez de force pour se battre. Sauf qu'on pourra toujours se battre, se flageller, au final, ça ne changera jamais rien à ce qui est déjà fait.

Ys vit ma peine quand à ma rupture et je sais, parce que nous sommes semblables, qu'il s'en voulait de ne rien pouvoir y faire. Mais il y a toujours des choses contre lesquelles on ne peut se battre. Ma rupture en était une. Il faudrait seulement du temps. Beaucoup de temps.

C'est étrange, mais le fait de perdre mes souvenirs pour finir par les retrouver m'avait permis de comprendre que j'avais énormément grandis en trois ans. Déjà trois ans.... Mon Dieu, que le temps passe vite.
J'étais loin encore d'être adulte, encore loin d'être mature, mais je gagnais chaque jour en sagesse. Un grand homme a dit un jour "On pourrait écrire un livre avec tout ce que je sais mais on pourrait écrire une bibliothèque entière avec ce que j'ignore". Ou un truc dans le genre. J'ai toujours aimé cette citation. Se résumait là la seule vérité: On ne saura jamais tout, alors pourquoi s'en vouloir?

Égal à lui-même, Ys m'a chambré pour me réconforter. Je sais, c'est une manière peu orthodoxe, mais après tout, n'était-ce pas là le propre de notre relation? En contrepartie, cependant, son bras se posa sur mes épaules, comme pour confirmer que malgré ses dires, il était là et qu'au besoin je pourrai toujours venir pleurer sur son épaule.
Quand j'émis ma menace, je sentis mon ami se tendre et me lâcher. La grimace qu'il fit me confirma que j'avais raison dans ma supposition et je vis légèrement rouge. Il finirait par avoir ma peau...

- Faut bien que quelqu'un te rappelle que t'as une famille et des amis qui comptent sur toi. Si tu te fous en l'air, c'est moi qui t'achève. Et je t'en voudrais toute ma vie.

Et toc. Mais inutile de s'étaler, je crois qu'il savait ce que je voulais dire. Après tout, je subirais le même sort si c'était moi, qui me plantait.

- C'est un vrai bijoux. J'adore m'en occuper, elle est agréable. J'ai récemment bidouillé le moteur pour qu'elle soit plus puissante avant de changer les freins et d'assurer la sécurité avec des roues plus adhérentes. Les tiennes étaient trop lisses.

J'adore parler mécanique, oui je sais!
Le silence s'installa avant qu'Ys ne me propose de passer la soirée avec lui, à nous concocter un avenir et à jouer un peu de musique. Et c'est là, à cet instant, aussi court fût il, que je repris ma place dans sa vie. J'ai eus un rire.

- J'étais sûre qu'elle te plairait! Aller j'accepte, mais on passe d'abord à la cafèt! Je veux ma glace! Et ça te fera pas de mal non plus! T'es rachitique feu-follet.

Ouais. La vie est belle malgré tout.


En guise de remerciement /Ys/ - Page 2 Bv3g
##   
Contenu sponsorisé

 

En guise de remerciement /Ys/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Boutiques. :: Café.
Aller à la page : Précédent  1, 2