Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Je monologue à deux en dehors de mon cerveau malade, histoire que vous puissiez en profiter (Avec Elana)
##   Jeu 17 Mai 2018 - 0:25

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3182
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Nan, je comprends pas. Même quand elle me l'explique, au début, j'ai pas l'impression de mieux comprendre. Pourquoi ce serait si important pour elle, parce que quelque part, que ce soit moi ou quelqu'un d'autre, c'est pareil, nan ?... Ma gorge se ferme, j'essaie de contenir le tourbillon qui grandit en moi. Au fond, j'crois que j'essaie encore de me convaincre que je suis pas important pour les gens. Parce que c'est plus simple.

J'ai essayé de lui faire comprendre que c'était important, et elle n'a pas compris ; je suis bien trop lâche pour le lui dire directement. D'autant plus que ce n'est pas pour moi que j'avais envie qu'elle se batte, c'était pour elle. Mais elle ne prend pas assez soin d'elle-même, alors- est-ce que c'est pas à nous de le faire à sa place ? Au fond, je me dis qu'elle aurait sans doute fait la même, si nos rôles étaient inversés.

—Je suis fier.

Fier du combat qu'elle a menée contre elle-même. Fier qu'elle soit passée. Fier qu'elle soit mon amie.

—Mais c'est pour toi que je voulais que tu te battes. Pas pour moi, je souris piteusement.

Pudiquement, je détourne mes yeux humides. Prends le temps de me reprendre, de rire un peu. Ca marche bien, rire.

—Ouais, euhhh, je veux pas de gens chelous pour s'occuper d'elle, hein ?! Mais ok, promis, je te demanderai. D'autant que j'vais essayer de partir en vacances avec Lou un de ces quatre, faudra que quelqu'un s'occupe d'elle pendant que les garçons sont au taf et en cours...

Enfin, quand elle arrivera à obtenir un vrai congé à l'hôpital. Ce serait bien qu'elle arrive à poser une demi semaine, pour commencer.

On lève notre verre. J'souris devant sa gêne, mais je dis rien. Elle est pas du genre à se vanter, en vrai. Mais ça lui va bien d'être Master. Je hoche la tête en l'écoutant ; normal quoi. Les Greffes ça tue. Suffit de voir l'état de mon oeil.

—Si jamais tu remarques que ça fait un truc bizarre à ton corps… force pas trop, en vrai. Ce serait con que tu finisses avec un truc de ce type, je lance en tapotant de l'index sous mon oeil gauche.

Une bouchée de saucisse, une ! Miam.

—Ah merde... Tu peux toujours demander à avoir quelqu'un qui t'aide, nan ? Et au pire, j'serai pas loin perso… AU PIRE TU EMMENAGES CHEZ M- ouais nan j'ai rien dit, oublie. POUR LA RAPIDITE, je m'empresse de changer de sujet, c'est plus des réflexes de fifou. Pratique pour rattraper le pot de moutarde qui se pète la gueule du frigo quand tu l'ouvres.

Ouais ça sent le vécu. Par contre clairement, j'm'inquiète pour elle. Je fronce un peu les sourcils, essayant de réfléchir à un moyen de l'aider… quand la miss bleu de tout à l'heure vient squatter. Je hausse un sourcil, attrape un bout de saucisson et jette un regard en biais à Piu, sourire en coin. "Sinon ouais tu déranges", putain t'es cash comme meuf, toi. (Enfin depuis l'temps j'ai l'habitude...)

—Perso j'te conseille pas d'y aller, j'réplique à la miss bleu. C'est une esclavagiste, elle te fait bosser d'arrache-pied, et en plus t'es pas payée ? Non mais franchement, elle abuse j'te dis. Y a déjà eu des plaintes pour maltraitance !

Nah, j'me moque un peu.

—Piu, tu devrais lui noter ton numéro aussi, t'as l'air d'avoir un coup. C'est quoi ton nom, miss bleu ? Fais gaffe aux roulettes de la dame quand tu passes sous la table d'ailleurs, ça fait mal quand ça t'écrase un truc.

Perso j'suis pas contre un peu de compagnie, ça évitera de retomber dans le pathos.

—Cela étant, si tu paies un coup, tu peux rester. Et au pire, votre poto peut nous rejoindre aussi, on est pas racistes.

Mais déso, j'fais plus de plan à 4, démerdez-vous. La dernière fois, ça s'est très mal terminé.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Jeu 17 Mai 2018 - 16:48

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Nan mais moi je ne réponds plus de rien. Je suis pas responsable des actions de mes clients. Surtout qu'elle est pas ivre morte, normalement. Elle a juste bu deux bières et et un cocktail. Bon. Je laisse les trucs sur le zinc, et je me dirige vers les trois gens. Elle est en train de se faire reca... Ah? Non? Ah. Merde.

"J'ai perdu personne moi MADAME Quand je suis quelqu'un, c'est jusqu'au bout. Et je confirme, quand elle te roule dessus c'est pas agréable."

J'arrive pile quand on parle de moi. C'est fou, ce sens du timing. Je fais un grand sourire à Ipiu qui est en train de dédicacer le bras d'Ela. J'imagine qu'elle a un téléphone, comme tout le monde. Ou même, elle avait du papier et un crayon tout à l'heure. C'est le genre de truc qu'on demande avant d'écrire sur la peau des gens. Imagine elle est allergique, hein? Je secoue la tête de droite à gauche en soupirant, puis je regarde l'homme dans les yeux.

"Vous êtes sûr qu'elle dérange pas et que jpeux me joindre à vous? Au fait, moi c'est Erik, et si je dis à mon patron que je suis en train de fidéliser des clients aussi importants que vous deux je suis sûr qu'il me file la permission, et que je paye même ma tournée!"

Je me tourne vers la nouvelle, et lui injonctant silencieusement de se présenter à son tour. Elle coopère rapidement, s'introduisant auprès des deux masters, en regardant son bras d'un air un peu déçu. Pauvre de toi. Je regarde les verres des deux masters. Bientôt vides.

"Je vous remets la même chose? Donnez moi deux secondes, jreviens avec un truc à boire."

Bah ouais. Faut pas me le dire deux fois, ce genre de truc. Puis si ça me permet de faire plus ample connaissance avec des gens, tant mieux. Je vois Ipiu qui soupire. Tant mieux. Elle a l'air tellement exaspérée par tout que je suis même pas sûr que ma blague fonctionne pour me venger. Autant que ça soit ici et maintenant. C'est juste parait, si on dérange. Surtout que le brun il a l'air soulagé. Je savais bien que tu faisais peur, Ipiu.
Je m'éloigne donc pour remplir ma mission: désaltérer tout le monde. Jme fais un mojito et je prépare les verres des masters. Je récupère le café pour Elana, ainsi que son cocktail, et j'adresse un sourire entendu à mon chef, qui acquiesce. Cool. Jsuis plus en service. Je repose mon plateau, enlève mon tablier avec un soupir de soulagement, et je retourne à la table des masters et de la bleue. Au sens propre comme figuré. Je pose le tout au centre de la table, et je choppe une chaise. Je suis en face de la fille, entre les deux masters. Je porte mon verre à mes lèvres. C'est bon. En même temps c'est moi qui l'ai fait.

"Du coup, ça parle de quoi?"
##   Jeu 17 Mai 2018 - 21:01

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Erik Akimaru
► Rencontres ♫♪ :
Elana Robin
Messages : 103
Date d'inscription : 26/04/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Boire. Oublier. Boire pour oublier.
Humeur : Sobre. Et en manque, du coup.

C'est pas payé. J'allais me barrer quand elle me demande ma main. Et qu'elle commence à m'écrire sur le bras. Ipiu, bibliothèque. Ouais enfin ça je le sais déjà. L'autre type me conseillé de prendre la fuite. Qu'elle risque de me rouler dessus. C'est pas super rassurant. Mais en vrai, ça me tente. Pas de passer sous la table. Mais de bosser gratis. Ça m'occuperait. Le serveur me fait sursauter en arrivant derrière moi. Il confirme les dires du master, puis m'intime de me présenter à mon tour. Ce que je fais, évidement.

"Ah, euh oui bien sûr. Moi c'est Ela, enchantée. Puis je devrais sans doute avoir peur de vous, madame Ipiu, mais vous avez l'air trop sympa pour rouler volontairement sur les pieds de quiconque."

Caresser dans le sens du poil. On sait jamais. Surtout si je dois "travailler" avec elle. Alors qu'Erik s'éloigne pour nous amener à boire (et c'est lui qui paye. De mieux en mieux cette soirée), je me tourne vers le brun. Le vrai brun. Un sourire un peu provocateur sur les lèvres, je rebondis sur son invitation à rester à leur table.

"De toute façon, heureusement que vous êtes pas raciste. Il est plus japonais que vous, le gars. Puis vous devez montrer l'exemple en vrai, nan?"

Je lui fais un sourire, en mode "tkt je rigole". Ipiu fixe juste le type avec des yeux emplis à moitié de haine, à moitié d'exaspération, et à moitié de ''Bien joué". Avec un soupçon de"de toute façon tu y couperas pas". J'ai l'impression d'être une sorte de joker. De bouclier. Autant faire ça bien, hein.

"Mais et du coup, comment ça se passe ici? Économiquement, je veux dire. Non parce que j'ai un peu d'argent sur mon compte et tout, mais si mon taf de journaliste, qui est mon seul diplôme, est pas rémunéré, jvais galérer. Un peu. Et tout le monde a des pouvoirs? Non parce que j'ai vu un type allumer une clope sans briquet l'autre fois, ça fait bizarre quand on s'y attend pas..."

C'est cet instant que choisit Erik pour revenir, les boissons bien fraîches et mon café sur le plateau. Il a enlevé son tablier. Jcrois qu'il est tout à nous, du coup. Je lui souris en le remerciant. Je commence par mon café, tranquillement, en écoutant les autres répondre à mes questions. Excellent. Puis je sirote mon second cocktail tranquillement.
##   Dim 20 Mai 2018 - 1:12

Personnage ~
► Âge : 11/07/1995
► Doubles-comptes ? : Tu peux chercher Edy
► Rencontres ♫♪ :
Ipiu Raspberry
Messages : 2948
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

Ouai bien j’t’avoue que c’était pas le but recherché là. J’voulais juste que tu te fasses vanner par tous les autres masters pour m’avoir proposée. C’était le principe de la cape et des bottes moulantes… PARCE QU’EN VRAI PUTAIN QUE C’EST GALERE A METTRE CES SALOPERIES. Merci. ‘fin là vous voyez le soucis de deux handicapés de sentiments qui se disent des trucs un peu profondes, un peu perso, un peu sensibles ? C’est que là perso j’me sens gênée et j’préfèrerais avoir bu une quinzaine de verres de plus… Parce qu’en fait quand tu dis que t’es fier et bien moi je sais juste pas où me mettre ou comment le prendre… T’as vu… On est pas dans la merde, on est tous les deux masters sensitifs… Tu sens l’ironie là ?
J’t’envoie un regard désolé. Déso. On va arrêter la séquence sensation là maintenant. Parce que j’ai pas envie de clarifier les choses, c’est difficile de faire les choses pour moi, j’ai pas appris. J’commence à peine, et c’est pas facile à assumer. Je fais ça pour moi, par égoïsme, parce que j’en ai envie plus que tout et que je me fous des conséquences. Vraiment, je ne l’assume pas.

« Mais mec. T’es son père. Plus chelou que toi et ses frères tu penses que ça se trouve facile ? Je te proposerais bien de la garder, mais c’est de plus en plus chaud pour moi d’la garder seule… »

Mais peut-être qu’en demandant à Nath… NON ALORS je REFUSE de penser à Nath avec Aaron dans les parages d’accord ? C’est bon, j’ai pas envie de me faire vanner… ET PAS ENVIE D’ECOUTER SES CONSEILS FOIREUX. Merci.

« ‘fin, on trouvera quelqu’un t’inquiètes, j’t’organise des entretiens d’embauche dans la semaine. »

Qu’est-ce qu’il a son œil ? Non, j’ai remarqué qu’il fait de la merde… Juste je savais pas que c’était lié à sa greffe. C’est quoi sa greffe d’ailleurs j’allais lui demander quand miss bleue s’est pointé, j’ai pas relevé sa proposition de venir vivre chez lui. Ce serait pas adapté, et j’parle pas du fait qu’on finirait par s’entre-tuer… Mais il y a trop de bordel partout, j’galère avec mon fauteuil… Je lève les yeux au ciel, j’abuserais si j’prévenais pas et si c’était pas dans l’contrat que j’demande aux gens de donner l’meilleur d’eux-mêmes. Ça m’convient pas qu’ils m’rendent un truc qui leur convient pas déjà de base, et ensuite... OH ET PUIS MERDE. J’vais pas me justifier mais me contenter de lever les yeux au ciel.

J’jette une regard désabusé à Aaron. OK TU VEUX PAS REPONDRE A MES QUESTIONS. OKAY. J’les poserais à TOUT LE MONDE, et comme ça tout le monde saura que je suis une grosse RELOU DEBILE. Et comme tu m’as recommandée tout ça tout ça.

J’relève pas, en vrai j’entretiens le mythe, mais quand même quand j’suis dans mon fauteuil électrique j’dépasse pas les quatre-vingt-dix kilos. Rouler sur les gens c’est plus une menace terrifiante qu’une réalité. Je me permet de leur sourire sadiquement en réponse.

« Je suis trop sympa pour ne pas rouler involontairement sur les pieds de quelqu’un. Nuance. »

C’était fait exprès Erik cette fois là en sortant de l’ascenseur. Si tu te posais la question…. D’ailleurs pas du  tout discrète l’incruste. Ça se voit à peine que t’en avais raz le cul de ton taf. (COMMENT TU METS TROP DE LA MAUVAISE VOLONTE AU TAF…)

« T’sais qu’on est le genre de clients qui fout le mobilier en l’air quand on a trop bu ? »
non des fois que ça le dissuade.

Ils sont en train de me foutre mon rencard en l’air là. Enfin perdu pour perdu. Le patron accepte d’un hochement de tête, les clients ont commencé à partir… Et c’est vrai que fut un temps on était synonyme de divertissements avec Ronron. On s’éclatait pas mal et les gens avaient tendance à penser que les lieux où on allait étaient divertissants. Puis l’accident. Puis tout ça. La vie.

« Enfin bon, si on a deux tournées gratos j’peux pas refuser j’imagine. »

Il se barre à la recherche d’alcool. J’ai envie de le prévenir que c’est une mauvaise idée, on est du genre déjantés quand on a picolé avec Aaron. Je ne mentais pas quand j’disais qu’on pouvait foutre le mobilier en l’air. Une fois on avaitr trop bu on a commencé par se balancer le fond de nos verres à la gueule, puis on a pris ceux des clients d’à côté… On on légèrement déclenché une bagarre… ‘fin bref, pour montrer l’exemple on repassera.

« On parlait  du système économique de Terrae et du fait qu’Ela vient d’arriver dans l’petit monde des bisounours où elle crèvera ni de faim ni de froid… Mais une fois l’essentiel assuré si tu veux plus faut te trouver un taf comme partout. L’beau brun là est prof de math, et son cul quand il écrit au tableau est… Bref, j’m’égare, le blond comme tu l’as vu est barman, j’suis bibliothécaire. Ça nous permet d’avoir notre pécule. Pour le reste, on se débrouille grâce aux pouvoirs en quasi autarcie, c’est genre super cool quand les terres font sortir des maisons de terre comme des champignons… En vrai c’est eux qui nous font vivre, la plus grande partie de ce qu’on bouffe à la cantoche c’est eux qui le font pousser. Pour le reste on ramène de l’oseille de l’extérieur en vendant nos compétences. En gros… J’ai bien appris ma leçon m’sieur Williams ? »

Non, parce que bon. J’fais dans l’à peu près vu qu’une certaine personne a trop peur de mes questions pour tenter un face à face avec moi… D'ailleurs j'vais te le faire regretter.

« Sinon pour rompre la glace, ça vous dit un vérité-gage ? »



Je monologue à deux en dehors de mon cerveau malade, histoire que vous puissiez en profiter (Avec Elana) - Page 2 1565213755-ipiu-signa

Mes petits trésors:
 
##   Sam 26 Mai 2018 - 19:44

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3182
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

HRP : Désolée je crois que j'ai loupé des trucs, si jamais hésitez pas à me le dire :'o


Ouaiiiiiiiis c'est gênant, on peut essayer de ne plus penser s'il vous plaît, genre passer à autre chose, comme par exemple le mojito, et bien le mojito non ? Allez on trinque et on fait comme si on avait pas eu cette discussion tout à l'heure, je me sens beaucoup mieux comme ça, à faire comme si on parlait pas de sentiments et d'émotions, non parce que QUI parle de sentiments et d'émotions de nos jours ?? Personne. Voilà. C'est la réponse. Réponse de l'univers. Et ce n'est pas 42. (Ou peut-être que 42 c'est personne. Fin de la discussion, au revoir.)

Peut-être un jour un peu moins mauvais pour tout ce qui est discussion sur les sentiments, mais là c'est peut-être un peu tôt pour ça, tu penses pas ? J'ai envie de passer une bonne soirée, pas m'emmerder, pas me prendre la tête, j'ai envie de fêter ta victoire, de te montrer que je suis heureux, mais alors sûrement pas de te faire voir à quel point. Oui je sais je pue. Toi aussi.

—Attends, je... Comment ça chelou ?! Je le prends super mal !! je râle en me retenant de gonfler les joues comme un gamin. Et j'aurais eu un peu de mal à te demander de la garder vu que c'était ton combat de master pour le coup aha. Mais j'apprécie l'offre pour les prochaines fois... Un entretien d'embauche, c'est une bonne idée.

Même si j'ai conscience qu'effectivement, vu que Charlotte commence à marcher et courir dans tous les sens depuis quelques temps, que ça va pas être pratique pour Ipiu de la garder. C'est dommage, vu que c'est un peu sa tatie. Mais bon je sais que ça le fera quand même. J'ai pas envie qu'elle se prive d'un moment sympa avec elle juste parce qu'elle pense qu'elle est pas capable de s'en occuper, alors qu'on sait tous pertinemment que si.

Tiens, elle a l'air un peu nerveuse. Je sais pas, je commence à la connaître. C'est un tic chelou. Je t'ai vuuuue. Mneh. J'vais rien dire. Elle est p'tetre en train de mater le barman.

On voit qu'elle voulait dire un truc, mais on a eu une squatteuse. Genre. Cette meuf connaît tout le monde ou quoi ? Ah non elle la connaît pas. Mdr. MAIS QUI VOUDRAIT BOSSER AVEC ELLE ? (À part Huo, mais on sait qu'il est maso.)

AH le barman revient squatter. Mais genre c'est bon on n'est pas les restos du cœur ici, wesh ! Il m'a fait faire une crise cardiaque en plus ce con. Je soupire un peu puis étire un sourire. Au moins, on est tous d'accord sur le fait que si elle te roule sur le pied, ça fait mal. (Très mal, aled.)

Je cligne des yeux. Regarde Ipiu. Mais je déconnais, moi, comment je pouvais savoir qu'ils me prendraient au mot ?! Moi je les connais pas tes potes ! JE POUVAIS PAS SAVOIR QU'ILS ME PRENDRAIENT AU SERIEUX.

—Bah techniquement on parlait de trucs un peu privés, toussa toussa, mais c'est pas grave, hein, une soirée à deux, c'est surfait les gars. Tékaté. Mais ouais, la même à boire, merci, t'es un chou. C'est quoi ton nom déjà ?

Je leur offre un sourire un peu moqueur, mais pas méchant. C'est ma petite vengeance. Et au moins on aura une tournée gratuite ! REMERCIE MOI IPIU. (Promis on pourra continuer cette discussion après, mais juste, un coup à boire, ça se refuse jamais. J't'emmène même danser après s'tuv, allez, dis ouii.)

Ahh il est loin le temps où on se faisait des soirées toutes les semaines... plusieurs fois par semaine... Mdr... DONNER L'EXEMPLE, c'est l'autre bleue qui a dit ça ? Je remercie le brun-blond (encore un blond, tss) qui nous rapporte un verre et appuie mon menton dans ma main, les yeux brillants d'amusement. Et manque de m'étouffer de rire.

—Oh mais tout à fait miss Raspberry, je fais en levant mon verre fraîchement arrivé vers la nouvelle Master. Merci pour les présentations, aussi. Evite juste de parler de mon cul dès le premier soir, c'est vulgaire voyons. Du coup, j'm'appelle Aaron.

Puis je me tourne vers "Ela", veut commencer à lui dire un truc au sujet de son job de journaliste... avant de me lancer un regard exaspéré vers Piu.

—T'es sérieuse, tu commences déjà les hostilités ?! Bon en vrai ouais, mais j'suis pas assez bourré pour choisir action avec toi, là.

Ca se termine toujours mal. TOUJOURS. (C'est pour ça que c'est drôle, vazy, j'suis prêt.)((non))


>> Du coup il choisira vérité pour le premier tour <<



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Sam 2 Juin 2018 - 18:16

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Oh bah c'est cool si ces deux là expliquent à Ela comment l'endroit fonctionne. Et je ne peux pas m'empêcher de pouffer à la remarque d'Ipiu sur le Q d'Aaron, surtout quand Elana en remet une couche, et que ce dernier manque de recracher mon délicieux mojito. Puis quand la blonde propose de briser la glace, je me retiens très très fort de ne pas faire de blague sur celle dans les mojitos que j'ai cassé moi même. Un vérité-gage? C'est un action ou vérité mais la puce traduit mal? Ou c'est un truc différent? Mmmh. Toutefois, nous sommes trois autour de cette table à acquiescer. L'idée me plaît, même si je suis horrible à ce jeu. Je sais jamais quelle limite dépasser ou pas, et en présence de deux inconnus à peu de chose et d'Ipiu, qui m'a déjà roulé dans la farine, j'ai très peur de ce qui peut m'arriver maintenant.

Je réfléchis à qui poser la question, et je commence à faire une petite liste de questions et de gages sympa dans un coin de ma tête. Sauf que je suis interrompu dans mes pensées quand Ela s'exclame en tapant dans ses mains d'excitation:

"Okay j'ai une idée. Erik! Action ou vérité?"  

"Ahem. Euh. Je t'avoue que j'ai un peu la flemme de me lever, là, de suite. Alors vérité. J'attends ta question."

Par habitude, j'expire, me préparant au pire. Je plonge dans le fond de mon mojito en fuyant le regard d'Elana, pour ne pas l’influencer, pour ne pas qu'elle trouve un point faible. Lorsqu'elle reprend la parole, je sens les trois paires d'yeux se poser sur moi, et je sors mon nez de mon verre pour croiser son regard vert.

"T'es amoureux de quelqu'un?"

Au moins c'est direct, comme question. Ipiu doit clairement ressentir mon embarras, avec ses pouvoirs de sensitif. Même moi je ne connais pas la réponse à cette question. Et avec la master à côté de moi, je sais que si je mens, elle va le sentir. Alors je replonge dans mon verre, en faisant semblant de réfléchir. Après un long silence où je fuis les regards de tout le monde, j'essaye de répondre tout en restant le plus vague possible.

"Je- Euh bah. Je sais pas ce que c'est vraiment, l'amour. J'ai jamais ressentit ça, je crois. Enfin ya bien quelqu'un que- Meeeeeeh. Peut-être. Disons qu'il y a quelqu'un que- enfin- Je crois qu'il y a quelqu'un que j'aime un peu plus qu'une amie, que je trouve jolie, et que j'aimerais bien passer plus de temps avec..."

Je suis pivoine, en regardant mon verre désormais vide, l'air un peu bête. Au moins j'ai pas eu à-

"Et c'est quoi son nom?"

EZDFRZSGVTEDGFDZ. Arrêtez tout, svp. Jvais devoir choisir >action< tout le temps, maintenant.

"C'est une question, pas deux, désolé."

Je crois que si je pouvais disparaître, je le ferais. C'est tellement embarrassant...

"Soit. Tu y échappe cette fois, garçon. C'est à ton tour, du coup."

Ah. Euh. Avec ce qu'il vient de se passer j'ai oublié mes idées. Mon regard parcours la table, et s'arrête un instant sur Ipiu. Très bien, t'es la prochaine.

"Ipiu, action ou vérité?"

Action? Okay. L'idée de lui demander de se lever me traverse l'esprit un instant, mais ça serait méchant, et pas très drôle. Ses yeux violets me fixent, alors que je réfléchis toujours. Au moment où j'allais abandonner, dans un éclair de génie, je trouve un truc.

"Mhh. tu dois nous raconter une anecdote sur Aaron. Un bon gros dossier."

Voilà, comme ça je vais apprendre à connaître un peu plus les masters, joignons l'utile à l'agréable. Mon esprit s'égare un instant vers la personne qui m'a fait tant hésité il y a quelques minutes, quand je devais répondre à la fille bleue, mais la voix de la blonde en fauteuil attire ma curiosité.
##   Sam 2 Juin 2018 - 18:48

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Erik Akimaru
► Rencontres ♫♪ :
Elana Robin
Messages : 103
Date d'inscription : 26/04/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Boire. Oublier. Boire pour oublier.
Humeur : Sobre. Et en manque, du coup.

Je ne peux qu’acquiescer lorsque la blonde parle du fessier de l'autre type. Aaron, si j'ai bien compris. Je me permets même d'en rajouter un peu.

"Fait chier, j'ai terminé mes études. Parce qu'en effet, c'est le premier truc que j'ai remarqué quand j'ai regardé dans votre direction tout à l'heure."

La suite des explications sur Terrae ne répond pas vraiment à mes questions sur les pouvoirs et tout ça, mais ça reste quand même satisfaisant, et ça m'apprend des trucs. Puis de toute façon, je n'ai pas le temps de relancer qu'Ipiu propose de lancer un jeu, pour faire connaissance.

"Super idée, je suis pour!"

Mon cerveau commence à bouillonner d'idées, mais je ne sais pas qui sera ma première victime. Voyant que les autres semblent réfléchir eux aussi, mon regarde se pose sur la personne en face de moi. Le barman. Il m'intimide clairement moins que les deux autres, même si sa stature est plus impressionnante. On va commencer soft.

"Okay j'ai une idée. Erik! Action ou vérité?"  

"Ahem. Euh. Je t'avoue que j'ai un peu la flemme de me lever, là, de suite. Alors vérité. J'attends ta question."

Super. J'avais plus de questions que d'actions. Et vu la tête qu'il fait, je crois deviner qu'il y a un sujet que je devrais éviter plus que d'autres. Enfin qu'il espère que j'évite. Il fuit mon regard, et je trouve ça presque mignon. Mais je crois que je sais quoi demander, surtout vu comment son attention est portée vers la master depuis le début de la soirée. Il lui offre un café, des verres, regarde en sa direction. Je crois même l'avoir vu la prendre en photo à un moment, quand elle regardait ailleurs. Ça serait drôle.

"T'es amoureux de quelqu'un?"

Voilà. S'il te plaît mec, soit amoureux d'elle. Ça serait vraiment trop trop drôle. Je fais un clin d’œil au brun en voyant l'embarras d'Erik. Et j'attends sa réponse. Il s'en sort pas trop mal, et il évite de citer un prénom. Grr!

"Je- Euh bah. Je sais pas ce que c'est vraiment, l'amour. J'ai jamais ressentit ça, je crois. Enfin ya bien quelqu'un que- Meeeeeeh. Peut-être. Disons qu'il y a quelqu'un que- enfin- Je crois qu'il y a quelqu'un que j'aime un peu plus qu'une amie, que je trouve jolie, et que j'aimerais bien passer plus de temps avec..."

C'est super mignon, ce qu'il dit. Et jsuis désolé mec, mais c'est bel et bien de l'amour, j'ai l'impression. Quand tu commences à te poser des questions, c'est que c'est mort, 9 fois sur 10. Sauf qu'il manque la principale information là.

"Et c'est quoi son nom?"

"C'est une question, pas deux, désolé."

Sa réponse ne se fait pas attendre, et je ne peux que m'avouer vaincue. Enfin il y aura d'autres occasions. C'est ce que je pense quand il croise mon regard, et il semble avoir compris. Merde. Fais chier. Espérons jusque qu'il boive assez pour oublier que j'e sais déjà quelle sera ma prochaine question.

"Soit. Tu y échappe cette fois, garçon. C'est à ton tour, du coup."

Bah ouais, je lui passe la main, c'est comme ça que ça marche nan? Tu te fais victimiser, mais au moins après tu peux te venger. Je reporte donc mon attention sur mon verre, pendant que le faux brun réfléchit. Il réfléchit longtemps. Mer- Ah bah enfin.

Il a jeté son dévolu sur Ipiu. Oh, mais il vise Aaron. C'est plutôt malin, surtout que ce dernier parlait avant de commencer d'avoir peur de la jeune blonde, et qu'il risquait de choisir action. C'est vraiment bien joué, chapeau mec.

"Oh oui, une anecdote!"
##   Sam 9 Juin 2018 - 19:31

Personnage ~
► Âge : 11/07/1995
► Doubles-comptes ? : Tu peux chercher Edy
► Rencontres ♫♪ :
Ipiu Raspberry
Messages : 2948
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

Mec t’as presque trente ans et tu imites Blobby en gonflant les joues pour montrer ton mécontentement. Si désolée. Chelou ça te convient tellement parfaitement. Les prochaines fois, grâce à une certaine personne au cul bien moulé j’devrais être dans les tribunes masters… Mais sérieusement, qui m’demanderait à moi d’le défier dans l’arène ? Sans doute tous les petits cons qui croient que j’suis la plus faible du paquet en vrai… LOL. Ils ont sans doute pas tort. ET BIEN EVIDEMMENT QU’UN ENTRETIENT D’EMBAUCHE C’EST UNE BONNE IDEE. Tu penses qu’ils font comment les parents normaux ? Ils prennent la première baby-sitter creepy qui passe ? Bien sûr que non, ils voient si ça peut passer ou pas. Enfin, on va pas débattre…

J’fusille presque Aaron du regard… DEPUIS QUAND UNE DE MES CONNAISSANCES EST NORMALE MEC ? Tu t’attendais vraiment à ce qu’ils se barrent ? J’suis un aimant à emmerdes. Ça craint. Ça pue. C’est d’la chiasse, mais j’suis comme ça. D’ailleurs j’t’ai attiré, so. Conclues ce que tu veux.

Oh, et j’parle de ton cul si j’veux. D’ailleurs El’ l’avait r’marqué avant même que j’en cause tavu. Déso hein ? Mais j’serais un mec j’aurais tout fait pour rentrer dedans. Tu le sais. J’te l’ai déjà dit, tu veux que j’remue la bite dans l’anus ? (sérieux écrire ça dans un train ça craint).

Mec, t’es toujours soit pas assez bourré soit trop bourré pour prendre action avec moi depuis qu’on a ramené Blobby, t’as peur de quoi ? Qu’on lui trouve une soirée ? Non, parce que franchement j’suis pas si violente que ça sur les gages. Tu l’sais ? Je suis juste peut-être un peu plus imaginative que la moyenne… Elana lance les hostilités, et BIM DANS TA FACE ERIK. J’lance un regard entendu à Aaron. C’est clairement de l’amour, on lui dit ou on laisse couler ? S’il a pas envie d’affronter ses sentiments, on le laisse tranquille ? Bon dans l’doute. Franchement il se défend plutôt mieux que ce que j’imaginais le petit. Même si j’aurais du m’en douter.

« Action. »

Voyons voir jusqu’où tu te débrouilles minet. Oh, c’est plutôt pas mal. J’me demande quelle vacherie j’pourrais raconter sur Aaron et au regard qu’il me lance, il se demande la même chose. En vrai niveau dossier j’aurais mon ordi j’pourrais vous montrer quelques belles vidéos où son boule est au premier plan… Mais j’ai pas mon ordi, et j’montre pas mes vidéos de soirée au premier venu. Je lui souris avec innocence, parfois ce n’est pas les faits qui comptent mais la manière dont on les raconte…

« Hm. En fait, le beau prof que vous voyez là, il est pas si irréprochable que ça. Il a ramené plusieurs de ses élèves chez lui… Et mieux, actuellement il vit une histoire fusionnelle avec deux de ses anciens élèves… »

Je t’aime aussi, mais au moins ça ils pourront pas s’en servir contre toi gros. J’aurais pu parler de tellement de choses que tu as faites. De tellement de soirées où t’as fini avec des tatouages au marker sur la gueule… J’pourrais raconter certains de tes petits secrets, mais j’le ferais pas.

« Ronron, mon chéri, il y a une petite chose qui me taraude depuis quelques temps, pourquoi tu n’acceptes pas qu’on ait la garde partagée de Blobby ? »

Les deux autres déjà désolée si j’vous ai perdu en chemin, mais là franchement, il stressait trop pour que j’lui pose une question sérieuse. J’prends soin du vieillard qui m’fait office de meilleur poto… Il est sensible vous voyez, j’voudrais pas que son cœur ne lâche…



Je monologue à deux en dehors de mon cerveau malade, histoire que vous puissiez en profiter (Avec Elana) - Page 2 1565213755-ipiu-signa

Mes petits trésors:
 
##   Lun 25 Juin 2018 - 19:53

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3182
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

MAIS ARRÊTE DE ME REGARDER COMME CA PUTAIN J'AI PAS REFLECHI JE POUVAIS PAS SAVOIR PIU. J'y peux rien si tu connais que des gens relous et slash ou chelous. Et- Comment ça le premier truc qu'elle a- Ah ouaiiis... Ca va loin, là, quand même ! Je hausse un sourcil amusé et secoue la tête en riant, un peu excédé en même temps. Mon dieu cette soirée ne va pas bien finir, elle peut pas commencer comme ça et se finir normalement. (Pitié, je veux pas revivre de VBT²...)

—Dommage, hein. Après, si tu viens et que tu fais pas trop de vague, j'veux bien te laisser une petite place… je me moque gentiment.

Le jeu démarre par les deux jeunots (mdr). Je hausse un sourcil à la question, et par le déballage émotionnel d'Erik. J'échange un regard avec Ipiu. Ouais. Ben. T'es amoureux quoi. C'est quoi tous ces gens qui savent pas répondre simplement à une question ?! Bon, j'admets que c'était quand même couillu, mais un simple "oui" aurait sans doute fait l'affaire aussi, hé.

La suite, c'est Ipiu qui choisit action... Et... Pourquoi c'est moi que ça concerne ?! C'est quoi cette question bataarde. Je tourne lentement la tête vers Ipiu. La dévisage. Hausse un sourcil. Parlera-t-elle du VBT ? N'en parlera-t-elle pas ? Elle a sans doute pire comme dossier sur moi, mais j'crois que j'm'en souviens juste pas... Merde, ça craint en fait. J'aurais pas dû traîner autant avec elle...

—C'est vache, ça, je bougonne à l'intention d'Erik.

Ipiu parle... et je cligne des yeux. Mais. MAIS ????

—MAIS NON MAIS IPIU ??? je fais d'un air trauchoquatisé, sans savoir si je dois mourir de rire ou la couper. À la place, je secoue la tête en me marrant… un peu, mais pas trop — les deux, du coup. Nan, alors, un, j'ai pas ramené "plusieurs de mes élèves chez moi", c'est juste que j'ai adopté la petite soeur de Nico et Jérem. Du coup ils habitent avec moi. Et ce n'est pas bizarre.

Svp, c'est la petite maison dans le potager la prairie chez moi, j'vous interdit de parler comme ça de mes garçons bleeerg c'est sale.

Ipiu finit par se tourner vers moi.

—Vérité.

Ca crie "J'AI LA FLEMME IPIU, LA FLEMME", ou hmmm ? Je la laisse donc me poser sa question. Hausse deux sourcils. Pourquoi je ne veux pas lui laisser Blobby ?

—Peut-être parce que c'est mon poisson, que c'est moi son papa et que t'es pas assez haute pour changer l'eau de son aquarium ? Et non, le fauteuil à réaction ça compte pas, déso pas déso.

BAAAAAM. Non pardon, jtm. Mais euh. C'est vrai, quoi, c'est mon poisson stp. Nan la principale raison c'est que j'en ai pas envie, elle se suffit à elle seule je trouve...

—Mais si tu veux, on trouve une cop's à Blobby, ils font des bébés et tu gardes la madame et ses rejetons. Mais j'peux pas retirer Blobby à Charlotte, t'imagines comme elle serait traumatisée si on lui enlevait son meilleur copain, la pauvre ? — Oui, alors, Blobby c'est mon poisson, et Charlotte c'est ma fille, je fais à l'attention des autres personnes présentes à table, conscient que la discussion peut vite avoir l'air bordélique.

Puis je me tourne vers Elana, me tapote le menton.

—Alors ! Plutôt action ou vérité ?

Bon et comme elle fait chier et qu'elle sait pas se décider (HEIN ELANA)(jtm), elle tire à pile ou face et ça tombe sur action. Ahhhhh. J'ai pas d'idée, comme c'est original ! Je réfléchis approximativement le temps que deux de mes neurones décident de se bouffer entre eux et je souris.

—Va faire valser la miss sur la piste de danse ! je fais en désignant Ipiu de la main.

Eh, j'ai pas d'idée mais j'suis gentil. C'est choupidrôle, nan ?! C'est quand même mieux que "lol tu voudrais bez qui entre Erik et Piu ?", quand même. (On me dit dans l'oreillette que non, hmmmm.)




> Il choisira action au prochain tour <



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Dim 1 Juil 2018 - 12:52

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Erik Akimaru
► Rencontres ♫♪ :
Elana Robin
Messages : 103
Date d'inscription : 26/04/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Boire. Oublier. Boire pour oublier.
Humeur : Sobre. Et en manque, du coup.

Des élèves qui vivent chez lui? Comment est-ce que ça- Nan mais la protection de l'enfance et tout ça, ils connaissent pas au Japon? Et voilà Aaron qui prend une tête de personne choquée avant d'éclater de rire avec retenue. Ouais, apparemment c'est possible. Et maintenant il se justifie... Nico et Jérem? Oh. Je tique un instant sur les prénoms, quelque peu rassurée de savoir qu'il y a d'autres français. Enfin j'imagine, s'ils sont frères et qu'ils ont la même sœur. J'imagine une petite famille trop choupi dans un coin de ma tête l'espace d'un instant, puis mes yeux se posent à nouveau sur le master, et cette vision disparaît. Non, c'est pas possible que ça soit mignon. Pas avec TES ELEVES putain. J'espère juste qu'ils sont majeurs, et je me contente de prendre la posture de la meuf qui juge du regard, sourcils froncés, bien appuyée sur le dossier de ma chaise.

Étonnamment, le sujet de discussion change rapidement. Blobby? Keskecé? Ya encore un enfant? Attends. ILS ont eu un enfant tous les deux et qu-? Un aquarium? Mais. Autant un bébé dans un micro-ondes ou un congélateur jcomprends, mais un bébé dans un aquarium? Changer l'ea-? Oh. J'espère que c'est un vrai poisson alors. Si j'avais été sobre et que les deux m'intimidaient moins, j'aurais fait une remarque, moi qui pourtant ai l'alcool désinhibant (Oui c'est possible d'être encore moins timide et rentre-dedans). Mais non, jme contente d'écouter, comme Erik. Ya des trucs vaut mieux pas savoir. Comme la fois où j'ai appris que les loutres marines violaient les bébés phoques. Oui. OUI PUTAIN.

Un peu perdue dans mes pensées qui vagabondent au fil de l'eau l'acool ingéré, je sursaute légèrement quand le brun m'adresse -enfin nous adresse, à moi et au serveur- la parole, nous expliquant la situation.

"Elle s'appelle Charlotte? C'est trop mignon comme prénom, ma petite cousine s'appelle pareil!"

Oui, jsuis sûre tout le monde s'en fout, mais fallait que je le dise. Puis je me perds dans les yeux d'Aaron, qui semble me jauger. Je lui adresse un clin d’œil au moment où il prend la parole. Action ou vérité, hein? D'habitude jprends tout le temps vérité, parce que j'ai la flemme de lever mon cul, mais là je sais pas, j'hésite. Je cherche dans ma poche une des dernières pièces européenne que je possède.

"Pile, vérité. Face, action."

D'un geste précis du pouce, je projette la pièce en l'air, sans quitter des yeux ceux de celui qui m'a posé la question. Et au moment où la pièce retombe, toujours sans la regarder, je l'attrape au vol. Enfin du moins, c'était le plan. Sauf que dans la précipitation, la pièce tombe dans mon verre vide dans un bruit de verre. Je regarde tour à tour mes trois compagnons de beuverie, avant d'hausser les épaules et de renverser le verre sur la table. Mhhh. Désolé Erik hein.

"Action."

E-VI-DE-MENT. Fallait qu'il choisisse celle qui peut pas danser le rock quoi. Ptn. Remarque j'ai pas le temps de réfléchir que jsuis déjà debout, offrant mon bras à la blonde, en lui faisant un clin d’œil. Son regard fuyant vers le ciel me renseigne sur son état d'esprit. Mais elle se prête au jeu, et attrape mon bras. À quelques pas des gars, jme penche près de son oreille pour chuchoter:

"On est d'accord tu peux pas te lever, hein? Et on va éviter le je-sais-pas-quoi que peux faire ton fauteuil, genre voler, de ce que j'ai compris. Du coup, une lap dance, ça te va? Puis jte fais faire deux tours sur toi même, histoire que le défi soit remplit?"

Sans vraiment attendre de réponse, je la plante en plein milieu, et jme dirige vers celui qu'a l'air de gérer la playlist de l'endroit, lui demandant s'il n'a rien d'un poil plus sensuel en stock. Il hoche la tête en souriant, l'air amusé, en levant le pouce. Satisfaite par le changement, je me dirige vers ma partenaire esseulée, en roulant des hanches de manière légèrement exagérée, en prenant garde à ne pas être juste beauf. Me lever et marcher un peu m'a éclaircit l'esprit, mais je sais pas combien de temps cet état de grâce va durer. Même si je ne suis pas très grande, je le suis assez pour surplomber légèrement la jeune femme, la contournant en plaçant mes mains sur ses épaule, et en déposant un baiser fugace sur sa pommette, avant de l'enlacer et de remuer le bassin en rythme sur la musique. Puis je fais à nouveau demi-tour, m'asseyant sur ses cuisses en continuant de danser sensuellement. Je lance un regard vers la table des deux gars, un peu plus loin, et remarque au moins un téléphone en train de filmer la scène. Baaaaaah. Osef. Ça sera pas le premier dossier de moi. Puis j'imagine que c'est plus quelque chose qui sera utilisé contre elle plutôt que contre moi.

Bon, jpense que ça fait assez longtemps maintenant, et que j'ai réussit mon défi. Mais juste avant de me lever, je glisse à l'oreille de mon binôme :

"Action ou vérité? Merci pour ta participation en tout cas."

Jpense que j'ai un peu trop agité la tête, parce que je sens à nouveau l'alcool se frayer un chemin jusqu'à mon cerveau, passant en force désormais. Action? Très bien. J'essaye de brancher les deux neurones qui me restent, pour arriver à ça :

"Jcrois l'effort et ton charme ça m'a tenu chaud, jveux bien que tu m'payes un verre. Sinon, si faut pas toucher au portefeuille, t'envois un SMS à ton chéri pour lui dire que tu l'aime. Obligé t'es maquée. Ça se voit."

Puis jme rapproche de la table, et de mon verre toujours vide, demandant a l'arbitre si le défi est relevé.

"C'est bon? C'est au tour d'Ipiu maintenant, elle a choisit action."
##   Dim 1 Juil 2018 - 14:04

Personnage ~
► Âge : 11/07/1995
► Doubles-comptes ? : Tu peux chercher Edy
► Rencontres ♫♪ :
Ipiu Raspberry
Messages : 2948
Date d'inscription : 11/07/2013
Age : 24
Emploi/loisirs : Euh... Ecrire ?
Humeur : Vous connaissez le syndrome de la cocotte minute ? Bah voilà. sous pression et prête à exploser !

Essaie de te rattraper Aaron mais si c’est définitivement bizarre, DEFINITIVEMENT. Ça se voit que t’essaies de te convaincre du contraire, mais c’est compliqué hein ? T’aurais pu adopter Lottie et laisser les deux gars à l’internat, déjà ça t’aurait épargné des frais et ensuite des embrouilles… Mais j’avoue que c’est plus facile pour le babysitting comme ça alors on va dire que ça aurait pu être pire. Déjà de base adopter Lottie c’était hard-rock niveau bizarrerie mais comme t’as pas pu dire non… ça fait de toi un papa facile tu crois ? Hm…

D’ailleurs j’suis pas convaincue par tes raisons pour garder Blobby, on sait tout les deux que c’est moi qu’il préfère mais ça a au moins le mérite de te faire passer pour un taré -un peu plus- aux yeux des nouveaux terraen. Ah, et étonnament il trouve du soutient chez la bleusaille, franchement non lui dit pas que le prénom de sa fille est mignon. Sa fille est mignonne et il le sait. Le tente pas sinon il va te montrer pleins de photos et tu es pas sortie de l’auberge… Bon après c’est ta merde j’t’avoue. D’ailleurs le pile ou face ça montre soit que tu es très sûre de toi, soit que tu n’es pas assez méfiante de lui et un peu beaucoup naïve…
J’aurais dû râler. PUTAIN. Son gage c’est d’la merde et j’suis l’dindon de la farce. Azy comment il n’assume pas de vouloir se venger, comment il utilise des moyens détournés. J’mire les bras d’la jeune femme qui me semble bien frêles. J’espère qu’elle aura la gentillesse de pas tenter une valse hein ? Pas que j’me soucie de ma santé mais quand même… -faux j’m’en soucie de plus en plus et j’vous laisse pas juger merci.-
Heureusement les grands esprits se rencontrent et avant même que j’ai accepté son lapdance -franchement qui refuserais un lapdance quand c’est proposé par une jolie gonze ?- qu’elle part déjà toute guillerette demander au patron s’il peut changer la playlist. Lui il se méfie pas, pas assez du moins. La voilà qui revient en roulant des hanches plus sensuelle que jamais, elle se permet même de m’glisser une bise sur la joue. J’pourrais dire que j’profite pas, mais en fait si. C’est pas pro, mais c’est très drôle la manière dont elle le fait et elle arrive réellement à être sensuelle. Manque peut-être de souplesse dans ses enchainements et elle pose pas encore ses regards là où il faut pour bien allumer, mais il y a du potentiel de l’admets. J’la voix qui glisse un regard vers nos charmants jeunes hommes… Ah. Erik est en train de filmer, il est sérieux ? Nouveau regard en l’air et j’me concentre sur la jeune femme qui finit rapidement sa dance. J’pourrais lui donner des conseils, mais en vrai j’pense qu’on s’en fout. Elle me glisse à l’oreille quelques douceurs encore…

« Action. »

Déso la vérité ça a jamais été mon fort. Comment ça ça se voit que je suis maquée ? MAIS D’OU ? Le visage de Nath m’revient en tête, et j’me dis qu’après notre discussion d’hier il appréciera peut-être pas la vidéo… Et que euh. NOPE. Juste non. J’ai rien fait de mal de A. De B Nath me fait confiance. De C j’assume ce que j’fais. Penser à Nath là maintenant alors qu’on est en pleine partie d’action-vérité c’est un brin déstabilisant parce que ça me fait plaisir et qu’d’un autre côté j’ai pas envie qu’Aaron pose des questions. C BON. J’veux pas m’faire vanner toute la soirée. Donc non j’vais pas lui envoyer un SMS pour lui dire que j’l’aime. Déjà parce que j’lui ai jamais dit de vive voix et que ça se fait pas de dire ça pour la première fois par SMS, ensuite parce que je suis pas certaine d’arriver à lui envoyer par SMS OKAY ? C’est pas évident de dire ces mots D’ACCORD ? Alors les écrire… tout ça. MERDE. On retourne à la table où Erik et Aaron ont eut loisir de faire connaisssance.

« Ela a gagné un lait à la fraise, vous avez ça ici ? »

Elle a dit un verre, elle n’a pas précisé de quoi. Bisous. Oui le lait fraise c’est dégueux. J’command donc la boisson non alcoolisée la plus dégueux du bar pour le plaisir de la bleusaille.

« Erik-chou ? Vérité ou action ? »


Il choisit sagement action… Mec t’as cru.

« J’pourrais te demander d’supprimer ta vidéo, mais je saurais te retrouver si elle me pose problème… » je fais sans chercher pour autant à être menaçante.


Je lui offre d’ailleurs un des mes plus grands sourires remplis d’innocence.

« Donc action, tu vas nous raconter en détail la manière dont tu as rencontré la fille dont tu es amoureux et comment tu as commencé à te rendre compte de tes sentiments pour elle. »

Quoi tu doutais te tes sentiments ? Déso askip j’suis master sensitif maintenant. J’glisse un regard entendu à Aaron. Les petits sont mignons avec leurs gages t’en penses quoi mon grand ?



Je monologue à deux en dehors de mon cerveau malade, histoire que vous puissiez en profiter (Avec Elana) - Page 2 1565213755-ipiu-signa

Mes petits trésors:
 
##   Dim 1 Juil 2018 - 14:56

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

J'm'en suis bien sortit pour le moment. L'anecdote d'Ipiu sur Aaron me fait rire, mais pas autant que la tentative maladroite du master pour se justifier. L'histoire de Blobby me tire un sourire, mais je plains la novice qui doit pas comprendre tout ce qui se dit. Puis les voilà maintenant en train de s'éloigner, parce qu'elles doivent danser. Jme pose la question de ce qu'elles ont en tête, parce que le fauteuil rend pas ça facile. Je vois la bleue s'éloigner un instant vers mon chef, et l'ambiance change soudainement. C'est le moment de prendre une vidéo, non? Alors pour la 2nde fois de la soirée, je sors mon téléphone et je filme. Et je suis surpris par la sensualité d'Elana, malgré quelques pas maladroits que je mets sur le compte de l'alcool. En tout cas, c'est une action validée, pour moi. J'en profite pour demander un truc à Aaron, juste après avoir terminé l'enregistrement.

"Mais du coup m'sieur Aaron, t'es de quelle affinité toi? Et t'es prof de quoi?"

Je m'arrête avant de parler du fait qu'il ne faut pas toucher aux enfants, que c'est pas bien, mais jme retiens, il avait l'air assez déstabilisé comme ça tout à l'heure. Il a à peine le temps de me répondre que les filles sont de retour, Ipiu annonçant fièrement qu'Elana a gagné un lait fraise. Forcément, c'est pas sur la carte, mais on a ce qu'il faut pour ça, alors jme lève deux secondes pour le préparer, attrapant la monnaie de la sensitive au passage.

Quand je reviens, il semblerait que c'est mon tour. Action. J'ai trop peur qu'on me demande pour qui j'ai des sentiments. Ouais, action c'est bien, c'est cool. C'est safe. ÇA PUE LA MERDE PUTAIN.

"Et c'est quoi le gage si j'fais pas l'action?"

Non parce que là, jme vois pas raconter tout ça. Surtout que si je mens ils vont le savoir, ces enfoirés de sensitifs. Déjà j'ai ignoré la partie où elle parle de la vidéo, regrettant déjà mon geste précédent, à savoir envoyer cette photo à Sibylle.

"Tu l'appelle et tu lui dis tout."

Okay putain, jte déteste Ipiu. Fait chier... Je termine la fin de mon mojito d'une traite, et je commence à raconter.

"Alors. Jme baladais avec Tifa, ma chienne. On était au lac, et j'ai eu envie de piquer une tête dans l'eau, ce que j'ai fait. Et au moment où je sors de l'eau, elle est arrivée, perdue, toute nouvelle. Comme il commençait à faire sombre, la température se rafraîchissait, et je voulais me changer, enlever mon caleçon trempé. Et comme jsuis un gars prévoyant, bah j'avais prévu un autre sous vêtement, alors jme suis changé. Et elle a pas détourné le regard, ce qu'une personne normale ferait. Oh, elle était habillée comme un mec, et sans mes lunettes j'avais pas fait gaffe, alors j'ai pas vraiment accordé d'importance à ça sur le coup, même si c'était un peu déplacé. Mais du coup je l'ai raccompagnée à l'institut, et une fois devant les dortoirs des mecs, elle m'a annoncé qu'elle dormait en face. Donc forcément, j'étais pas du tout à l'aise, moi le gars qu'avait jamais parlé à une fille de sa vie. Et elle a commencé à parler de manger ensemble, et est partit en gueulant devant tout le monde qu'elle était impatiente pour notre rendez-vous. Alors j'ai gueulé à ce garçon manqué que j'étais impatient de la voir en robe. Et comme elle est aussi fière et bornée que moi, le lendemain elle était en robe, et on a mangé ensemble. Et elle m'a fait pleurer. Puis on est allé se balader, pour faire connaissance. Et on s'est- Et je l'ai embrassée. Et voilà."

À ce moment précis je regrette d'avoir fini mon verre juste avant. Je suis clairement rouge d'embarras. Alors avant même que quelqu'un puisse faire une remarque, je prends la fuite derrière le zinc, me servant un remontant, et retournant m'asseoir, alors que les autres me regardent, surement fiers de leurs petits commentaires que je n'ai pas pu entendre. J'essaye donc d'enchaîner rapidement :

"Aaron, action ou vérité?"

Cette fois, j'ai déjà une idée pour chaque choix. Action? C'est le tour, dites moi. Très bien.

"Tu dois enlever un vêtement pour chaque fois qu'il s'est passé un truc tendancieux avec un élève. Ça peut aller d'un clin d’œil déplacé à une invitation à venir chez toi."

Déjà, si tu enlèves plus que ta chemise et tes chaussures jsuis content.
##   Dim 1 Juil 2018 - 16:06

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3182
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

—Ouiiii elle s'appelle Charlotte, elle est trop mignonne blbllb, regarde c'est sa bouille !! je fais en dégainant immédiatement mon portable pour leur montrer une photo de mes trois gamins, dans un geste presque surhumain tellement il montre l'habitude. Là c'est Charlotte, c'est ma petite chérie d'amour, et là c'est Nicolas, c'est son grand-frère du côté de sa maman, et là c'est Jérémy, c'est son grand-frère du côté de son papa. Ils sont si choupinous ! Nico a commencé ses études de biologie cette année à Tokyo, et Mymy bosse au restaurant comme apprenti !

Oui, je suis un papa fier de ses deux gamins, ils ont un grand avenir JE LE SAIS personne ne peut dire le contraire ok je les atomise.

Elana va remplir son gage du coup (elle m'a fait marrer avec la pièce qui est retombée dans le verre, grosse teubée, j'l'aime bien) et j'admire les deux jolies jeunes femmes danser ensemble avec un rire. Fais pas cette tête Piu, profite un peu ! Puis j'lui ai demandé de danser avec toi, pas de faire une lapdance, c'est encore mieux, tu devrais me remercier meuf. J'applaudis doucement alors qu'Erik filme à côté, goguenard.

—Vous êtes superbes les filles !

La question d'Erik me tire un sourire amusé, alors que je désigne Ipiu du menton.

—Comme elle, je suis sensitif. (Cey balo.) Et je suis prof de maths, même si je songe très sérieusement à me reconvertir en ce moment.

J'suis trop vieux (lel) pour supporter les conneries des élèves putain. Les deux jeunes femmes reviennent et je hausse un sourcil amusé alors qu'Ipiu parle du lait fraise. Ouuuuuh, chaud. Pauvre chérie. Elle lui a laissé choisir un action-vérité du coup ? Ou pas ? En tout cas, Elana fait une tête déçue, dommage pour toi.

Comme Erik se lève et revient, je roule des yeux face au gage d'Ipiu. Nahhh mais c'est nul arrêtez de le faire chier avec ç- Oh putain nan j'ai rien dit c'est juste trop drôle mdr.

—En fait, je commence, t'es un exhibitionniste ?

On te juge pas Erik, tu l'sais. ... Merde putain j'aurais dû fermer ma grande gueule, pourquoi j'ai choisi action en plus ?? D'où il- C'EST QUOI CE GAGE DE MERDE PUTAIN ????

—... Quoi attends, juste les trucs tendancieux ?!

Je m'éclaircis un peu la gorge et regarde autour de moi, boudeur, tout en comptant dans ma tête. Un, deux, trois,.... Elle ça compte pas elle avait fini son année, lui ça compte, lui non, elle- elle oui ça compte mais ELLE ME L'AVAIT PAS DIT PUTAIN, euh, onze, douze- OUAIS BON, euh, j'aime bien taquiner les gens c'est pas de ma faute, y a beaucoup de monde quand même, c'est un peu gênant, genre devant trois personnes j'm'en fous, mais j'ai pas envie d'être viré du baaar et puis si jamais Nico ou Jérém passent, ou un de leurs potes (mdr Jérém a des potes ??), je saurai pas comment réagir, et OMG non c'est trop bizarre ?!!

Je me lève donc en roulant des yeux, hausse un sourcil et jarte mon collier, mes deux bagues et mes lunettes, puis mes deux chaussures, mes chaussettes, et enfin commence à déboutonner ma chemise que je pose délicatement sur le rebord de ma chaise puis, pour terminer, mon pantalon. Voilà, tout le monde me fixe dans le bar, merci connard, tu vas m'le payer mdr. (En vrai je sais pas combien ça fait, dans l'doute j'enlève tout.)

—... J'ai l'droit de garder mon boxer au moins ? j'demande avec un sourire en coin.

Ne. me. regarde pas. comme ça. ENCULAY. Erik répond par l'affirmative, mais me dit que je dois donner un chiffre approximatif. Je lui lance un regard vague alors que j'me rassois, pas du tout complexé (mdr) par les regards posés sur mes quelques cicatrices, le tatouage de ma greffe sur mon coeur  (cey un serpent enroulé sur lui-même) et celui presque entièrement effacé du code barre sur mon omoplate gauche. PAS DU TOUT. BISOUS. (Bon, profitez-en tant qu'à faire, hein.)

—Mec, je communique en disant des trucs tendancieux aux gens, je réponds, boudeur. Et y en a je savais pas que c'était des élèves, ok ! J'en sais rien, doit y avoir. Euh. J'en sais rien ??? Proposer à quelqu'un de faire de la glace à la maison, c'est pas tendancieux, si ?! C'était pour être sympa !!

OMG NICO JE SUIS SI DÉSOLÉ.

Boudeur, j'attrape à nouveau mes lunettes pour les remettre.

—Bon, j'les reprends sinon j'vois rien (non c'est pas vrai mais ça m'évite de me détruire les yeux avec la lumière de merde du bar). Erik, action ou vérité ? je reprends avec un sourire carnassier.

J'attends qu'il me réponde (cey action) et incline la tête avec un graaaaaaand sourire.

—Erik chéri, donne-moi ton portable s'il te plaît !

Je tends la main avec un sourire amusé, l'attrape en sentant avec délice le frisson d'horreur poindre chez ma victime.

—Aloooooooors, voyons voir ! Les contacts ! On va trouver qui est cette fameuse personne !

QUOI ?? J'AI ETE GENTIL JUSQUE-LÀ, IL VIENT DE LANCER LA GUERRE. Je commence à chercher dans ses contacts pour voir la réaction qu'il a :

—Alors, premier contact : "AAAAAAAAA". Bon, soit c'est un nom de code tout pourri, soit c'est son numéro de téléphone… (Erik se chie toujours dessus, coucou.) Hmmm. On verra plus tard. Deuxième contact : Abe... ooooooh. (Jolie réaction. J'ai un grand sourire. Ooooh coquinou. Cey elle. Coucou. T'as d'la chance, j'vais pas l'appeler. Par contre, je regarde le numéro et je le note dans un coin de ma tête pour si jamais il me saoule encore pendant la soirée.) Aaaaaabe alors, héhé. Ok, très bien, parfait. Oh ? C'est quoi ça ? T'as eu un message d'une fille qui s'appelle Sibylle… Alors : (je prends une inspiration dans le but de lire, puis fronce les sourcils et approche mon nez plus près de l'écran.) Hé, mais c'est une photo de nous ?! Hé, regarde, Piu, il a demandé à une de ses potes de nous afficher sur internet, trop drôle ! On fait un bon p'tit couple ! je continue en me marrant, lui mettant l'écran sous le nez.

Ahhh, on est bons quand même. C'est vrai que j'ai un bon boule.
(Par contre, j'lui rendrai le portable plus tard, bisous.)


> pour un prochain tour, il prendra sûrement vérité <



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Jeu 12 Juil 2018 - 16:56

Personnage ~
► Âge : 22
► Doubles-comptes ? : Elana Robin
► Rencontres ♫♪ :
Erik Akimaru
Messages : 320
Date d'inscription : 21/03/2018
Age : 23
Emploi/loisirs : Servir des verres, les boire, et recommencer
Humeur : Je te déconseille de me faire chier aujourd'hui

Le voilà qui se met à raconter sa vie. Enfin celle de ses "enfants". Et il m'apprend qu'il est Sensitif. Comme Ipiu. Pourquoi tous les Masters que j'ai croisé sont Tonnerres, presque? Comment que c'est trop injuste. Vivement que jpuisse en devenir un aussi, de Master, pour équilibrer un peu la balance. Prof de maths, en revanche, c'est cool. Ah. Pas tant que ça à priori.

Enfin me voilà en train de raconter ma vie, une fois de plus. Fais chier. Quelques moqueries, mais rien de bien méchant. Et Aaron se fout de ma gueule. Okay mec. Action. Parfait. Comment ça, est ce que tu peux garder ton boxer? Tant que ça ? Merde. Déso.

"T'es sérieux là ? Ouais, bien sûr que ouais. Tu peux le garder. Tu dois le garder, on est dans un lieu public quand même. Mais t'aurais pu déshabiller combien d'élèves supplémentaires si t'avais dû partager ton gage avec eux? 'fin, t'aurais pu en mettre combien en boxer s'ils portaient des fringues à toi? Enfin t'as compris. J'espère."

Puis là, il essaye de se justifier, et je pouffe. J'aurais pas dû. Franchement, jsuis pas malin. Non parce que j'ai même pas l'excuse de l'alcool moi...

"AH. Parce qu'il y a le droit de poser la question à celui qui vient de te la poser?"

Ma voix s'est un peu brisée sur la fin, quand les filles ont toutes les deux hoché la tête. Je serre le poing, les dents, et je laisse échapper un petit "Action", dépité.

ET VOILÀ. J'avais raison d'avoir peur. À contrecœur, je lui passe mon téléphone. Au même moment où je réalise qu'il va forcément tomber sur le message que j'ai envoyé à Sib'. Au moment où il précise que c'est pour trouver de qui je parle depuis tout à l'heure. Je deviens blème. Il se délecte de la panique qui se répand en moi. Je le sais. Il est Sensitif. Il est master. Ipiu ne l'était même pas, au love hôtel. Dans un éclair de lucidité (qui s'avérera inutile, évidemment), j'essaye de maintenir la panique en moi à un niveau que je pourrais qualifier d'uniforme. Le premier contact, c'est moi. Ouais, jsuis un enfant. Mais ça m'évitait de chercher quand je connaissais pas encore mon numéro. Et le 2nd, c'est Abe. Et la panique est toujours aussi présente. Okay, la panique se mue en désespoir, là. J'aurais essayé hein. J'esquisse un sourire, qui ressemble plus à une grimace, en signe de résignation, et d'acceptation de ma défaite. POUR CETTE BATAILLE, PAS POUR LA GUERRE. Puis bon, ça pourrait être pi- OH NON. Nevermind, comme on dit outre Pacifique. À l'est, hein. Il est tombé sur le truc de Sibylle. Jcrois c'est même pu du désespoir là. Juste une envie de disparaitre. NON. JE. NOOOOOON.

Je me tourne vers Elana, en désespoir de cause.

"Action ou vérité ?"

Action? Parfait. J'ai pas dit mon dernier mot.


"Très bien. Tu vois les vêtements de Monsieur Aaron, sur la table et par terre, là ? Bah tu vas les prendre, faire un tour dehors, et les déposer, évidement sans les abîmer, hein, euuuuuh... Au pied d'un arbre? C'est con, il fait frais..."

Voilà. J'ai pas encore perdu la guerre putain. Je sais même pas depuis quand c'est la guerre. J'attends qu'elle s'éloigne, avec dans les mains les effets personnels du clown à moitié à poil pour- Ah? Des éclairs? C'est joli. Au final, elle se barrera juste avec les chaussures. Dommage. Ptn de Masters, cpô juste.

"J'ai fait disparaitre le témoin. Vous pouvez me casser la gueule maintenant si vous voulez."

Mon ton est à cheval entre le sarcasme, la moquerie et le trop plein de confiance. Mdr. Ils savent que je me chie dessus là.


Dernière édition par Erik Akimaru le Jeu 12 Juil 2018 - 18:46, édité 1 fois
##   Jeu 12 Juil 2018 - 18:41

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3182
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Mdr il se chie dessus, c'que ça fait du bien. J'me délecte un peu de sa souffrance pour le coup, désolé. J'aime pas trop qu'on joue au plus con avec moi, c'est mon petit côté mauvais joueur qui n'aime pas être challengé, vous voyez ? Autant au strip poker je m'en fous, parce qu'on choisit les règles, autant là ça m'saoule un peu de me montrer à tout le monde. J'suis pas spécifiquement honteux de mon corps, mais c'est ni le moment ni l'endroit en fait. D'un côté, j'me dis que c'est pas plus mal qu'on voie presque plus le code-barre dans mon dos, j'le vivrais beaucoup plus mal aha. (La brûlure, par contre... Hmm.)

C'est super drôle. C'qui est moins drôle c'est qu'il espère pouvoir se venger encore une fois. Je hausse un sourcil en reculant sur ma chaise, l'air de dire "mdr really ?", mon regard mordoré naviguant entre l'initié, la novice et la master. C'est un complot, c'est ça ? Tout en jouant avec le portable de l'autre abruti d'une main (ceci est une menace), je pose l'autre coude sur la table et ouvre la paume vers le ciel pour y faire grésiller de petits arcs électriques. Pas bien grands, mais ils font mal, tu veux tester ? J'vais pas la laisser se casser avec mes fringues, c'est des trucs de marque, il a craqué lui.

—Hm, comment dire que… non ? je susurre à l'attention d'Elana. N'essaie même pas. A la limite tiens, ça j'm'en fous, je continue en poussant une chaussure du pied vers elle avec une moue dédaigneuse. Par contre si j'la retrouve pas après j'expliquerai à monsieur le patron que son employé m'en doit une paire, ce serait ballot.

CE SERAIT BALLOT HEIN. 'Culé.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Je monologue à deux en dehors de mon cerveau malade, histoire que vous puissiez en profiter (Avec Elana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bar.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant