Partagez | 
Tiens, je m'attendais pas à te croiser ici, toi... • Haley ♥
##   Jeu 17 Mai 2018 - 2:25

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2930
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

San Diego, c'est beau. Les vacances, c'est cool. Le soleil, ça crâme. Tout est parfait, excepté peut-être le fait que je me retrouve loin de ma fille adorée pour cinq longues journées. Je suis jamais parti aussi longtemps sans la voir, depuis qu'elle est arrivée à la maison ; et il faut dire que ça fait comme un choc au début ! J'arrête pas de checker mon portable pour voir les news que Nico m'envoie, le ventre tordu par l'angoisse qu'il soit arrivé quelque chose à ma choupette et que ces deux grands cons se soient entretués. À côté, heureusement, j'ai Lou qui me rassure en me prenant la main ou en roulant des yeux exagérément.

Comme elle a réussi à se poser quelques jours, j'en ai profité pour lui proposer un petit voyage tous les deux. Elle en a vraiment besoin, en ce moment le boulot l'épuise ; et je sais que ça nous fera du bien de nous voir un peu plus longtemps. On est un peu comme des gamins à leur premier voyage : on visite, on se chamaille pour aller dans telle ou telle boutique, on fait nos touristes en demandant aux passants de nous prendre en photo, et, évidemment, j'en envoie des tonnes à Nico et Jérém en leur promettant de leur ramener un souvenir, et surtout de les emmener visiter la prochaine fois. Mais pour le moment, on avait besoin de se ressourcer juste tous les deux, je crois... D'autant plus que hé, ils ont cours les deux p'tiots ! (Moi, le boulot ? J'ai, euh, refilé mon taf à Ashton, comme d'hab. Sorry.)

En plus, il fait exceptionnellement beau malgré la période de l'année, qui est connue pour être plutôt propice à la brume ; mais même si une petite chape se lève le soir, lorsqu'il fait plus frais, la vue reste splendide.

Le deuxième jour, j'ai l'impression qu'on a déjà traversé trois fois la ville dans le sens de la longueur vu comme j'ai mal aux pieds ; mais ça empêche pas la pile électrique qui me sert de copine de m'entraîner dans un bar qui organise une soirée-concert. Il paraît que c'est assez divers, le groupe qui va jouer a l'air d'avoir un bon répertoire - un peu jazzie, rock et pop à la fois, tout ce qu'on aime. Du coup, c'est tenue correcte exigée ce soir - enfin dixit Lou, qui a sorti une robe bleue à pois et a failli réussir à me mettre une cravate (mais j'ai vaincu, elle n'a pas eu le dernier mot). Bon, j'admets que je suis plutôt content d'avoir mis une chemise et pas plus, on aurait vraiment fait tache habillés comme pour le festival de Cannes, hein.

On s'installe à une table dans la cacophonie ambiante, après avoir mangé un bout dans un fast food pas loin. J'aime bien la musique qui est jouée, mais on va attendre d'avoir un peu picolé avant d'aller danser, hein… On fait signe au serveur pour qu'il prenne notre commande et papotons tranquillement... jusqu'au moment où je ressens une aura cheloue. Sourcils froncés, avec la tête du "non, sérieux, c'est pas vraimêmeicimaispourquoic1cauchemar???????", je me retourne lentement.... Puis me ratatine aussi sec dans mon siège, les yeux écarquillés. OH PUTAIN SAMER.

—Aaron ? s'inquiète Lou, un pli soucieux barrant son front.
—Euh. J'viens de voir une collègue.

Haussement de sourcils de sa part.

—Disons qu'elle- Haley m'aime pas beaucoup beaucoup, tu vois. C'est un peu l'ex de mon ex, tu sais, j't'en ai parlé vite fait...

Devant mon malaise palpable, la londonienne esquisse un sourire amusé et appuie nonchalamment son menton dans sa main, deux sourcils levés.

—Oh, oui, tu m'en as parlé, c'est vrai~ Tu avais beaucoup bu ce jour-là.

Grumblr.

—Elle a pas l'air méchante, pourtant, reprend-elle en la détaillant de loin, avant de sourire largement.
—... Non fais pas ça. S'te plaît. Quoi que tu veuilles faire, ne f- putain trop tard....

La jolie blonde aux cheveux bouclés trottine déjà entre les tables pour rejoindre la Master Feu, qui n'est pas très loin malheureusement. Je l'entends parler d'ici, alors que je me cache le visage derrière ma main, en espérant disparaître sous la table. J'en peux déjà plus, aled.

—Tiens, bonsoir ! Haley, c'est ça ? Je m'appelle Lou, la salue-t-elle avec un grand sourire. Désolée de te déranger, mais j'ai Aaron qui espère réussir à se cacher derrière sa chaise, là-bas. Si jamais tu veux venir t'installer à un moment donné, n'hésite surtout pas !

Sans me retourner vers elles, le visage écarlate, je lève vaguement la main comme pour dire "lol coucou c moi", puis finit par daigner pivoter pour lui lancer un sourire un peu grimacé. Lou, tu vas m'le payer. De toute manière, c'est sûr qu'elle a repéré mon aura en même temps que j'ai repéré la sienne, j'aurais au moins pu faire semblant de pas être là OU FUIR.

—Heyyy, saluuut… T'es aussi en vacances ?

Sérieux, j'ai réussi à l'éviter au maximum à Terrae, qui est quand même relativement minuscule : comment ça se fait qu'on arrive à se croiser à l'autre bout du monde ?! (Nan bon ok, c'est moins loin de Terrae que Boston, mais putain, ça fait chier là !!)



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Jeu 17 Mai 2018 - 23:55

Personnage ~
► Âge : 25 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 611
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : jouer avec le feu
Humeur : Wahouuuuu !


Je pose une bise sur la joue de mes deux parents avec un grand sourire. Ils m’avaient tellement manqués ! Après un salut de la main, je file dehors où je suis déjà attendue. Je saute dans les bras de mes par mes deux amis. Un peu comme une hystérique on peut le dire !
Mais ça fait tellement longtemps aussi ! Ce que ça fait du bien de rentrer chez soi.

Je souris tandis que nous marchons vers la plage. J’observe mes amis, et je les trouve beau. Je ne regrette pas d’avoir pris ces quelques jours de vacances pour profiter, et rien ne vaut un retour aux sources. Je suis ravie d’avoir ces vêtements digne du meilleur des étés. On y est pas encore mais il fait si beau que c’est tout comme. Nous retrouvons au bord de l’eau quelques autres amis. Ceux de la bande.
Mes amis d’enfance de San Diego n’ont pas tellement changés, on est toujours la même bande de potes un peu attardés. On aime toujours autant profiter de la vie et faire n’importe quoi, ça nous vaut toujours de grands moments de fou rire.

J’adore Terrae, pas de soucis, mais disons que c’est différent. C’est comme deux maisons qu’on chérit sans pouvoir en choisir une plutôt que l’autre. Terrae m’a comblée de cette perte de contrôle, lorsque j’abusais, mais en même temps mes racines sont ici…

- - - - - -

Et qui dit retour aux sources avec les amis d’enfance, dis également party ! Yes ! Je ne dis pas qu’on ne sait pas faire la fête à Terrae, mais je dis que ça n’a rien à voir avec San Diego. Ici c’est ma ville. J’y ai passé tellement de temps, et ça a beau être grand, je connais quand même cette ville comme ma poche, ou presque. On a nos petits coins où l’on se rends lorsqu’on est ensemble, ils n’ont pas tellement changés même avec le temps qui passe.
Ce soir n’échappe à nos habitudes. Après un bon petit repas en ville nous voilà rendus dans un de nos bars fétiches. Il y un concert ce soir, de quoi bien bouger quoi ! Je suis vraiment d’une humeur terrible, j’ai un sourire plaqué sur les lèvres à m’en faire mal, cette envie permanente de rire et de m’amuser pour un rien. L’ivresse du bonheur. Nous prenons quelques verres, tout en commençant à nous avancer plus ou moins sur la piste de danse. J’apprécie le choix de ma robe. Elle est longue, légère, et d’un rouge bien pétant comme j’aime. Je sais que je ne passe pas inaperçue et c’est un peu le but aussi.

J’ai beau avoir bu quelques verres, ce que je ressens soudainement n’est pas du à l’alcool...Un frisson me parcourt sous la surprise. Je la reconnaîtrais entre mille cette aura là...Mais quest-ce ? Comment ? Non c’est pas vrai quoi ! Je passais un bon moment quoi merde ! Bon on a qu’à l’ignorer, on s’évitera comme on le fait si bien à Terrae et tout ira bien. Oui on va faire ça et ce sera parfait, je passerais une bonne soirée tout ça tout ça.

Mes amis se mettent alors à regarder dans mon dos. Une nana me salue et m’interpelle gentiment avec un charmant accent anglais. Je me tourne et découvre une jolie blonde. Je lui souris. Elle a l’air sympa. Un sourcil se hausse lorsque j’entends le prénom qu’elle prononce. Ah...Donc ça confirme un peu mon ressenti...Je lève forcément les yeux. Il est là. De dos. Il fait un vieux salut de la main. Ca me ferait presque marrer tellement il a l’air mal à l’aise. Puis quand je vois sa tête, ça me fait sourire. Je regarde de nouveau la blonde et me demande qui c’est exactement. Et puis soudain une idée...Naaaaan ! Genre ! Je zieute de nouveau Aaron à la recherche d’un potentiel indice. Il aurait réussit à se dégoter une nana aussi jolie et sympa ? Remarque ça change de Gaetano. On peut pas dire qu’il a des standards arrêtés.


Bonsoir Lou et enchantée. Oui je suis bien Haley. Oh tu sais je ne voudrais pas embêter Aaron !
Anglaise n’est-ce pas ?


Je souris et parle avec sympathie, parce qu’elle a vraiment l’air cool en fait. Après me coltiner Aaron pas forcément quoi. Et puis je sais que c’est réciproque. Quand même des vacances dans ma ville natale au moment où j’y vais c’est quand même quelque chose…
Et puis contre toute attente Aaron m’adresse la parole. Ca me surprend d’abord, puis ça me fait marrer. Non parce qu’il faut voir sa tête quand même !


Salut Aaron, alors on vient danser un peu ?
Mmh, en quelque sorte...mais pas tout à fait. Je parie que tu avais jamais capté que j’avais grandit à San Diego je me trompe ?


J’avoue j’ai l’air étrangement calme et sympathique à son égard, pourtant quelque part je le toise un peu fièrement en souriant. Je ne sais pas pourquoi mais cette situation a quelque chose d’amusant. Peut-être sa mine déconfite en contradiction avec le large sourire de son amie ? Ou le fait que ma ville soit sa destination de vacances, je ne sais pas trop.

Allez, pour l’occasion je vous paie un verre ! Qu’est-ce que vous voulez ?

Mon verre est vide et je sens un vrai potentiel en Lou, et puis rien que pour voir la tête de l’autre ça vaut le coup.
Je souris à mes amis qui restent un peu en retrait pour le moment, mais que l’on pourrait bien rejoindre tous ensemble. Tu aimes danser j'espère Aaron ?



2ème compte d'Elio

Nakoma, sa marionnette:
Spoiler:
 


##   Sam 19 Mai 2018 - 16:50

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2930
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Mon cerveau fait un mindfuck total.

Un jour, j'aimerais quand même qu'on m'explique ce que j'ai fait dans une autre vie pour mériter d'avoir un karma aussi merdique. Déjà, j'aimerais qu'on m'explique, petit un, comment c'est possible de croiser Haley dans un endroit pareil. C'est vrai, on n'est pas à Terrae que je sache, on est bien à San Diego, non ?! Elle est aussi en vacances ? Elle me stalke ? Nan mais en plus elle a l'air d'être accompagnée par des gens, et logiquement elle voudrait plus mettre le plus de kilomètres possibles entre nous (genre moi au fond du cosmos et elle les pieds sur terre) donc cette théorie est fortement réfutable. Du coup quoi, le hasard ? LE HASARD ??? Non. Je ne crois pas aux coïncidences, chers amis. Je crois juste au karma et à sa volonté de me pourrir la vie jusqu'au bout.

Après, ça aurait pu être cool, on se serait ignorés toute la soirée, voire on aurait changé de bar, tranquille… Mais non ; Lou a décidé de me troller. Je sais pas si elle voulait juste me faire chier ou si elle voulait voir ma réaction, mais dans tous les cas, j'ai l'impression de me décomposer sur place. C'est encore plus gênant quand je capte qu'Haley fait la navette entre elle et moi... Ouais ben ouais, c'est bon, j'ai pécho, t'es contente ?!

—Ne t'en fais pas, tu ne déranges personne. Et oui, je suis anglaise ! Il faudrait que j'essaie d'alléger un peu mon accent un de ces jours, sourit Lou pour toute réponse.

J'essaie de ne pas me facepalm et d'attirer l'attention des deux femmes vers moi en parlant, pour essayer de faire comprendre à Lou que c'est bon, elle a dit bonjour, elle peut la laisser partir, mais je me prends un vent gigantesque. Haley se marre beaucoup trop pour mon propre bien à côté, j'le prends mal. Malgré tout, j'essaie de reprendre contenance et d'envoyer un sourire à la Feu.

—Yep c'est ça, un peu de musique, de la danse, histoire de se bousiller encore plus les pieds, tout ce qu'on aime ! je lâche en arborant un semblant de sourire amusé, avant de lâcher un rire nerveux à la mention de son origine. Ahaha… Non, pas vraiment, je m'y attendais pas.

SINON TU PENSES BIEN QUE JE SERAIS PAS VENU A SAN DIEGO PUTAIN. Sérieux, cerveau, c'est pas une information que t'aurais pu retenir ? Louisa s'appuie contre le dossier d'une chaise vide, tout sourire. Je sais que la situation la fait bien marrer, mais elle abuse aled.

—Ah non, on ne va pas te laisser nous payer un verre, rit-elle en hélant une fois de plus le serveur pour qu'il s'approche. C'est nous qui régalons, ça nous fait plaisir ! Déjà qu'on vient t'embêter pendant ta soirée...

Ouiiii enfin ça lui fait plaisir mais c'est mon porte-monnaie, sérieux. (Et techniquement c'est toi qui l'embête, pas moi, alors me lance pas ce regard stp.)
Toute joyeuse, Lou attend qu'Haley passe sa commande avant de prendre la nôtre. Ca se sent que je sais pas quoi dire ? Bon, elle est cordiale, faut que je le sois aussi. Fais comme si c'était pas une meuf que tu supportais pas !

—T'es venue avec des potes du coup ? J'imaginais pas que je te croiserai dans le coin, c'est fou.
—On aura de quoi trinquer à cette jolie rencontre au moins, se moque-t-elle gentiment de moi en passant une main sur ma nuque, comme pour m'apaiser. Ce sera une bonne soirée j'espère ! C'est toujours aussi endiablé ici ? L'ambiance de la ville est vraiment super !

Ah bah là, on peut pas vraiment dire le contraire. Heureusement que Lou tape la discut', au moins. J'ai un soupir de soulagement quand le serveur nous apporte nos commandes, laisse les filles récupérer leur verre avant de lever le mien, un grand sourire aux lèvres. Je suis juste mort à l'intérieur.

—À cette soirée, alors.

La soirée du malaise.



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Lun 4 Juin 2018 - 0:32

Personnage ~
► Âge : 25 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 611
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 25
Emploi/loisirs : jouer avec le feu
Humeur : Wahouuuuu !


Aaucun moment je n’aurais cru cela possible. Je veux dire Aaron à San Diego ? Why ? On passe notre vie à s’éviter à Terrae et là on se retrouve dans ma ville natale, sacré sketch n’est-ce pas ? Sur le moment ça m’a bien soûlé, mais après coup sa nana m’a l’air marrante. Je décide prendre le bon côté de la chose. Je fais comme si de rien n’était en souriant. Surprenant n’est-ce pas ? Pourtant je sais qu’Aaron ne s’y trompe pas. Il y a quelque chose dans mon regard qu’il peut facilement lire et que je réussis à bien camoufler aux autres.
C’est là tout le paradoxe de notre relation avec Aaron. On ne s’est pas supporté depuis le début et pourtant je pense qu’on se connaît assez bien au final. Sans doute à force de se détester, peut-être même à chercher les défauts et les torts de l’autre ? Au final en un seul regard on peut se comprendre. On a pas forcément besoin des mots, c’est bizarre comme truc quand même.

Le regard que je capte d’Aaron après mon interrogation muette me fait sourire. Bah si je suis étonnée mec ! Elle est mignonne comme tout et à l’air vraiment chouette ! Normal que je sois étonnée ! Et puis il y a quelque chose dans son attitude à elle qui semble le provoquer lui. Comme si elle le faisait exprès et naturellement je me mets de son côté, j’imagine que notre passé suffit comme explication ? C’est comme les écossais qui sont toujours contre les anglais pour le principe dans les événements sportifs. Pour moi c’est pareil mais avec Aaron!
Je ne veux pas que Lou la nana d’Aaron prenne mal ma remarque sur son accent:


Mais faut pas l’alléger, ça donne du charme

Je souris. Conseil à elle, il faut qu’elle le garde son accent. Ca fait partie d’elle, et puis tout le monde aime les accents. Et je trouve que cela lui va à ravir. C’est mignon même si ce n’est pas très discret.
La réponse du master ne me surprends guère. On dirait presque qu’il boude le pauvre bichon ! Et c’est majeur ! Et puis comme je m’en doutais, il n’avait en effet pas capté que j’étais d’ici. Mon sourire remonte en coin et j’ai un petit éclat fier qui passe dans le regard. Je ne sais pas encore comment va se passer la soirée, mais je sens que ça va être mémorable. Je suis chez moi ici. A queen at home.

Lou est plus rapide que moi et c’est elle qui paye la commande, je finis donc par juste commander une nouvelle boisson au serveur en la remerciant dans un sourire. Je souris aux mots de Lou. C’est vrai qu’elle m’embêtait au début, mais peut-être pas autant que lui…
J’analyse un peu chacune de ses réactions, et chacun de ses mots, parce que je ne veux pas en rater en miettes, ce moment est bien trop jubilatoire. Il tente la conversation banale. J’accepte le challenge. Je jette un petit regard vers mes amis en leur disant que c’est bon dans 5 minutes.


Ouais, c’est un bar dans lequel on a toujours eu l’habitude de venir. Il est là depuis un moment et il est toujours aussi chouette, donc on revient assez régulièrement quand on le peut. En même temps si tu ne savais pas que j’habitais ici tu ne pouvais pas savoir. Et puis on ne prends pas forcément nos vacances en même temps.

C’est pas comme si je m’intéressais à ses vacances de toute manière. Je suis décontractée mais qu’est-ce que je me sens puissante à cet instant ! Peut-être que je ne devrais pas ? Peut-être que je devrais plus me méfier ?

Toujours non, mais souvent oui ! Il y a souvent des concerts ou des événements, ça permets de bien bouger, de s’amuser, et puis on fait toujours plein de rencontres ! J’espère que vous aimerez ! Ca promets d’être pas mal en tout cas!

J’ai un regard appuyé avant que le serveur arrive avec nos boissons. Nous les levons à cette soirée.

A cette soirée...inattendue...

Je crois que c’est définitivement le maître mot. Je prends une gorgée de la boisson avant d’ajouter:

Je vais rejoindre mes amis, histoire de profiter quand même d’eux ce soir, mais si vous voulez vous joindre à nous pour quelques pas de danser vous êtes les bienvenus ! Ils seront ravis de voir des nouvelles têtes !

Surtout qu’ Aaron avait l’air plus que ravi de danser, donc je pense que ma proposition tombe vraiment à pic. Dommage pour lui j’adore vraiment la danse et je pense que je ne me débrouille pas trop mal, donc je suis en terrain connu. C’est ma ville, mon bar habituel, mes amis et mon activité qu’il a pour contexte. Good luck !



2ème compte d'Elio

Nakoma, sa marionnette:
Spoiler:
 


##   Lun 25 Juin 2018 - 18:43

Personnage ~
► Âge : .............. vos gueules (29)
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2930
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Haley, je sais que t'es rancunière et tout, je sais que t'es vénère parce que j'suis sorti avec Gaetano, que j'ai tout fait foirer entre vous, tout ça. Mais. Essaie de pas trop faire du gringue à ma meuf quand même, ok ?! J'suis sérieux là !! D'accord, j'ai conscience que techniquement, c'est plus Lou qui est allée l'alpaguer pour le coup (au passage, exit le plan à trois, elles se font un plan si elles veulent mais c'est sans moi) et je pense qu'Haley n'a pas une morale aussi douteuse que j'ai pu en avoir fut une époque... Mais j'fais pas confiance, c'est une Feu, les Feux ça pécho toujours mieux que moi. Nan mais vas-y, là, vous souriez pas comme ça d'un air complice, j'vais avoir l'air de rien à côté !

C'est bon, j'fais la gueule, la soirée est nulle. Sisi, elle est nulle, j'm'en fous. (Et j'lui ai dit d'abord que son accent lui allait bien, genre, y a huit mois, quand on s'est rencontrés. J'ai un point de plus que toi, bisous.)

Heureusement, j'arrive à reprendre approximativement contenance quand Haley vient me parler. Je sais très bien qu'au moindre pet de travers, elle me le fera regretter, mais en soi j'ai aussi envie de passer une soirée cool (malgré le fait qu'elle soit là et que je doute que ce soit compatible, mais on va dire que oui, on y croit très fort). Autant enterrer la hache de guerre, du coup. Enfin, perso j'ai pas de hache, du coup, c'est plutôt à elle qu'il faut le dire...

Donc en plus d'être tombé sur la seule ville dans le monde hors Terrae où j'aurais été susceptible de la croiser, c'était aussi le meilleur choix de bar. Je note, je note : ne pas suivre mon instinct. Mon regard coule vers son groupe d'amis. (Les pauv- non faut que j'arrête la mauvaise foi, là.)

Mon sourcil se hausse et j'étire un sourire plus large. Décontracté, allez. Je hausse une épaule lorsqu'elle me dit que je ne pouvais pas savoir. Techniquement j'aurais dû, mais on ne va pas chipoter. C'est bien aussi d'arrêter de stalker les gens.

—Ouais je vois. C'est sympa d'avoir des endroits comme ça près de chez soi. Au cas où, moi j'viens de Boston, j'y suis souvent, donc si jamais t'avais prévu des vacances là-bas… je souris.

... Ouais, annule-les, stp-

Lou continue à me grattouiller la nuque. Je crois que ça se sent que je suis nerveux, hmm.  

—Oui, merci. Ce sera sensas', rit Lou en faisant un clin d'oeil à ma collègue, puis trinquer avec elle.

Je trinque à mon tour et bois un peu, observant la réaction d'Haley. Je rêve ou elle vient de nous proposer de venir ? Je vais pas m'imposer comme ça, ça se fait p- Oh non, toi je te sens t'agiter à côté, non Lou, ne-

—Avec plaisir ! À tout à l'heure sûrement.
—Pourquoi pas, je réponds plus sobrement.

Et Haley va donc rejoindre ses amis. J'attends qu'elle soit suffisamment loin pour me retourner vers Lou et la fusiller du regard.

—Mais qu'est-ce qui te prend ?! Je croyais que le but était de passer une bonne soirée, pas de la rendre super malaisante !
—Certes, soupire-t-elle en tirant la chaise, pour s'installer à côté de moi. Sa main vient se poser sur la mienne, tout doucement. Ne sois pas trop en colère, d'accord ? J'aimerais que ça se passe bien. Et je suis curieuse ?

Elle fait la moue et je presse ses doigts entre les miens en roulant des yeux. Elle m'embrasse sur la joue et me lance un sourire mutin, sa main sur ma joue.

—Je ne la connais pas, mais elle a l'air d'une chouette femme. Essaie de voir ça comme une occasion de la redécouvrir un peu ?

Mes yeux se plissent, on échange un regard un moment, puis je finis par soupirer et étirer un sourire doux. Ok, j'essaierai. Promis.

Nous levons nos verres et trinquons une nouvelle fois ; je note la petite étincelle dans son regard alors qu'elle penche son verre vers le mien. Nous buvons et papotons tranquillement, le temps qu'il nous faut pour réduire de moitié le contenu de notre verre. J'ai tout juste eu le temps d'envoyer un message à Nicolas ("Aled je viens de croiser Haley, on est dans le même bar. Lou m'embête.") que Louisa se lève et m'entraîne sur la piste avec un rire joyeux. Je croise le regard d'Haley et lui lance un sourire, salue ses amis avec chaleur en passant.

—Vous venez ? leur propose Lou avec bonne humeur.

Bon, par contre, faudra attendre que je sois vraiment bourré pour proposer une danse à Haley, j'en suis pas encore rendu là !



HRP : Bon j'espère que ça te va, si tu penses que ça te laisse pas assez de marge de manoeuvre ou que c'est trop vide, hésite pas à me le dire pour que je modifie ; j'avais juste peur de rendre le post encore plus long ; et comme je savais pas trop comment allait réagir le groupe d'amis...
Aaron est pas très réactif pour le coup, il encaisse mal je crois XD



Je vis en #FEA347.


Un peu d'amour ♥:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Tiens, je m'attendais pas à te croiser ici, toi... • Haley ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Le Monde.
 :: L'Amérique du Nord.