Partagez
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Un martini, une rencontre , soirée parfaite ?
##   Lun 22 Aoû 2011 - 5:34

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Tomoyo Marguerite Asama
Etoile Feu Lunaire
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

J’avais marché toute la journée, j’étais véritablement épuisée, et je n’avais pas envie de rentrer dormir. Je sais, à peine 1 semaine et je ne respecte plus le couvre-feu, mais en même temps, je n’étais pas la seule à ne pas le respecter.

Je m’installais au bar, je n’avais pas le cœur à danser, du moins pas tout de suite. Et au moins en étant au bar, j’avais moins de chance de me faire aborder par des mecs totalement saouls. Car franchement, ça m’étais déjà arrivé, mais c’est quelque chose, qui m’insupporte et qui me dégoute profondément.

Il était sans doute 21h30 quand j’arrivai dans ce bar, j’adorais l’ambiance qui y régnait. J’essayais d’attirer l’attention du serveur, ce qui, au final n’était pas vraiment difficile. Un petit battement de cil, une mèche de cheveux replacé et un beau sourire et ce dernier bavait devant moi. Tellement simple, peut-être trop même.

- Bonjour, qu’est-ce que je peux t’offrir jolie demoiselle ?

Oh, voilà un mec lourd, ils ont tous la même rengaine quand il s’agit de draguer, vraiment lassant. Mais il avait dit offrir, alors je jouais le jeu. Au moins je n’aurais pas à sortir mon argent dès maintenant.

- Hum, laisse-moi réfléchir, un martini blanc frappé avec glaçon. Merci d’avance mon joli.

Huuu’, je détestais avoir l’air d’une bécasse, mais c’était un bien pour un mal, au moins j’avais mon verre, d’alcool qui plus est, cela me ferait peut-être oublier la douleur flagrante dans mes pieds, non mais qu’elle idée avais-je eu de mettre des hauts talons, et quand je dis haut c’est haut, 14 cm, généralement cela ne me dérange pas, mais là, vu que j’avais marché toute la journée, j’étais vraiment épuisée.

Ce que j’adorais faire en soirée, c’était observé les gens, on pouvait y déceler quelques perles rare, certaines qui valait la peine d’être regardé et d’autre qui était juste tellement ridicule que cela me diversifiait. Je retournais donc mon tabouret face à la piste de danse, enfin si on pouvait appeler ça comme ça avec mes armes, un beau sourire, mon verre et une paille.

Je ne savais pas combien de temps, j’avais passé à observer la piste de danse, mais ce qui était sûr, c’est que les gens présent sur la piste de danse était tous fatigué et affalé sur les fauteuils, mon verre étant presque vide je décidais d’en commander un second.

-Hep, tu me sers la même chose ?

Après quelques minutes d’attente, mon verre fut devant moi et une main s’abattit sur mon épaule, me faisant pousser un petit cri de terreur. Qui osait me déranger !


Un martini, une rencontre , soirée parfaite ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Lun 22 Aoû 2011 - 6:10
Anonymous
Invité

Bon, 22h, c’est l’heure, faut que je me barre de ma chambre ! Et pour me barrer, quoi de mieux que de sortir par la fenêtre ! Bah ouais, vous ne saviez pas que j’étais un petit singe ? Et je le prouve en plus !

Sortant donc par la fenêtre, je sautais littéralement dans les airs avant de me rattraper à une branche d’arbre, m’agripper à celle-ci et descendre le fameux arbre avant d’atterrir sur le sol comme si de rien était.

Une fois cela fait, je regardais autour de moi, manquerait plus que je me fasse attraper par un Master et que je fasse aller retour, dans ma chambre ! Et évidemment, c’était mon jour de chance, personne !

Courir jusqu’au parking, rentrer dans ma voiture sportive deux places du jour, quoi ? Vous ne saviez pas que j’avais une collection de voitures ? Bah ouais, j’aime ça, c’est mon petit kif donc bon, on me le laisse hein ?

Une fois cela fait, moteur plein gaz et direction le bar le plus proche ! Non, j’ai pas envie de saouler, juste que j’ai envie de rencontrer des gens !

Et voilà ! Destination, « Le beau temps », ouais j’avoue que le nom est ringard, mais sérieusement, à l’intérieur, c’est top quand même ! Et je vous le montre !

Une fois la porte franchie, je me faisais déjà remarqué. Bah j’avais juste glissé un slim noir avec une chemise blanche ouverte laissant mon soutif noir transparaitre, et pour faire top-top, un petit dessus sombre ouvert. On n’oublie pas mes talons, sinon ca ne serait pas class !

Voyant au loin une silhouette que je ne connaissais déjà que trop bien, je m’avançais vers celle-ci et déposais ma main sur son épaule. Un petit cri de peur sortir de sa bouche tandis que la magnifique Tomoyo se retournait vers moi en affichant un regard terrifiant.

Laissant un sourire grand comme une banane s’étendre sur ma bouche, je m’approchais d’elle et déposais mes lèvres sur sa joue afin de la saluer.

- Oï, Toto-Chan ! Comment tu vas bien ? Je t’ai fait peur ? Je m’excuse ma belle ! Oh ton verre est vide, je t’en offre un autre !

Me retournant vers le serveur, je claquais des doigts avant de lui demander :

- Sers à la charmante demoiselle la même chose et fais de même pour moi, T’ukiru-Kun !

Chose qu’il fit sans plus attendre en abordant un sourire amusé, se penchant légèrement de moi, il me chuchota :

- Hey Marina-Chan, ca fait un bail ! Dis, la fille là, elle est avec toi ?

Répondant par un oui d’un signe de tête, il poursuivit en demandant :

- Et elle est libre la fille ?

Me reculant de lui en regardant Toto-Chan, je lui répondis :

- Non, elle est à moi ce soir !

Tendant une main à Tomoyo, je lui offrais mon plus beau sourire avant de lui dire :

- On va danser ?
##   Lun 22 Aoû 2011 - 19:40

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Tomoyo Marguerite Asama
Etoile Feu Lunaire
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

Marina, mon dieu, qu’elle m’avait fait peur. Je devais lui avoir fait peur avec mon regard meurtrier. Je pensais vraiment que c’était encore un gros lourd, qui voulait faire un numéro de drague. Pourtant je n’étais vraiment pas habillé en conséquence. Une jupe noire plissée, un t-shirt rouge décolleté, mais pas tant que ça, une veste en cuir noire et mes talons.

- Oï, Toto-Chan ! Comment tu vas bien ? Je t’ai fait peur ? Je m’excuse ma belle ! Oh ton verre est vide, je t’en offre un autre ! Sers à la charmante demoiselle la même chose et fais de même pour moi, T’ukiru-Kun !

Mon sourire s’étira en un coup, Marina était là, au moins elle allait égayer ma soirée.

- Non, elle est à moi ce soir !

Je ne compris pas pourquoi elle disait ça, mais ce qui était sûr, c’est qu’elle regardait le barman, qu’est-ce qu’il me voulait ce gros lourd !

- On va danser ?

Faisant mine de réfléchir quelques secondes histoire de la faire languir, je lui attrapais la main sans prévenir et la tira sur la piste de danse, quand soudain la musique changea sur « The time – Black eyes peas » et je me laissais bercer par la musique.

-Et bien Mama-Chan, tu ne respectes pas non plus le couvre feu ? Ce n’est vraiment pas bien !

Je sentais que mes cordes vocales allaient en prendre un coup, vu que je devais crier, non plutôt hurler pour me faire comprendre.

- Merci d’être venu me sauver, le niveau des gens présent ici, est vraiment inquiétant. Tu es mon héroine, quel honneur. Tu viens souvent ici ?



Un martini, une rencontre , soirée parfaite ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Lun 22 Aoû 2011 - 20:25
Anonymous
Invité

-Et bien Mama-Chan, tu ne respectes pas non plus le couvre feu ? Ce n’est vraiment pas bien !

Un dernier boum et ça y, j’étais déjà lancée, je me laissais aller, je dansais au rythme de la musique, je regardais la jeune Tomoyo tout en me disant qu’elle était vraiment bien aujourd’hui. Elle m’avait parlé du couvre feu … Attend, j’ai 2O ans, tu crois vraiment que je vais faire dodo à 22h30 ? Ce n’est pas noël non plus !

- Merci d’être venu me sauver, le niveau des gens présent ici, est vraiment inquiétant. Tu es mon héroïne, quel honneur. Tu viens souvent ici ?

Regardant autour de moi, j’essayais de trouver une personne convenable et j’avoue que ce n’était pas gagné, pourtant, une fille assise à une table avait pris mon attention du moment. Elle était belle, un chemisier ouvert, un slim aussi, des talons aiguilles, des lèvres pulpeuses et une chevelure d’or. Put’n … Trop belle, trop bonne à dire !

- Ouais, je viens ici au moins une fois par semaine. C’est mon petit endroit un moi, je connais presque tout le monde, sauf la fille là bas, je l’avais jamais vue avant.

Me déhanchant sur la musique, je regardais en même temps discrètement la fille qui avait attiré mon attention. Celle-ci avait du remarqué que je la regardais puisqu’elle me souriait à chaque fois que nos regards se croisaient.

Reportant mon attention sur Toto-Chan, je lui demandais :

- Hé, et toi alors ? Je ne t’avais jamais vu ici avant ! Tu devrais être rentrée à l’institut à cette heure-ci !

Laissant un petit sourire s’étirer sur mes lèvres, je me mis à chanter la chanson qui passait tout en gardant ma gestuelle.

People rockin’ to the sound
Turn it up and watch it pound
We gon’ rock it to the top
Until the roof come burnin’ down
Yeah, it’s hot in herrre
The temperaturrre
Has got these ladies
Gettin’ freakierrr
##   Jeu 25 Aoû 2011 - 2:53

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Tomoyo Marguerite Asama
Etoile Feu Lunaire
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Ouais, je viens ici au moins une fois par semaine. C’est mon petit endroit a moi, je connais presque tout le monde, sauf la fille là-bas, je l’avais jamais vue avant.

Je tournais mon attention vers la jeune fille qu’elle désigna du regard, mignonne j’avoue. Marina ne faisait que la regarder et la jeune fille lui souriait elle aussi, quelques chose me dit que Marina n’allait pas rentrer seule ce soir.

- Hé, et toi alors ? Je ne t’avais jamais vu ici avant ! Tu devrais être rentrée à l’institut à cette heure-ci !

Me stoppant net dans ma danse, je rougis d’un coup et fis une petite tête de fille coupable. Puis je me mis à rire, j’étais majeure, et si je ne voulais pas dormir je n’avais pas à le faire.

People rockin’ to the sound
Turn it up and watch it pound
We gon’ rock it to the top
Until the roof come burnin’ down
Yeah, it’s hot in herrre
The temperaturrre
Has got these ladies
Gettin’ freakierrr


Elle chantait plutôt bien à vrai dire, je continuais à danser en l’écoutant chanter, il y avait tellement longtemps que je n’avais plus chanté, je n’en ressentais plus le besoin ni l’envie. Je m’y remettrai un jour, du moins si je trouvais un piano. Continuant ma danse, je sorti une clope de mon paquet qui se trouvait dans mon soutien, je sais endroit peu commun mais bien pratique. Je l’allumais d’un coup et en sorti une pour Marina que je lui tendis.

- Quelque chose me dit que tu ne vas pas rentrer seule ce soir, la fille de la tantôt de fait de l’œil, tu auras une occupation.

Ok vanne pourrie, mais je me mis à rire toute seule m’enfin bon.

- Et je sais que je suis censé dormir, mais je n’avais pas envie de rentrer, je ne suis plus une gamine. Non je ne suis jamais venue, je me baladais et ce bar m’a inspiré. Il est plutôt pas mal et aux aurores les gens présents sont plus présentables.

Et j’avais raison, la clientèle avait changé. Des gens beaux et bien habillé, enfin !


Un martini, une rencontre , soirée parfaite ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Ven 26 Aoû 2011 - 21:09
Anonymous
Invité

- Quelque chose me dit que tu ne vas pas rentrer seule ce soir, la fille de la tantôt de fait de l’œil, tu auras une occupation.

Regardant la meuf qui me zieutait dessus, je lui adressais un petit sourire avant de lui faire un petit clin d’œil, réflexe de sa part, elle rougissait tout en buvant son verre contenant sans doute un alcool divin. Continuant à me déhancher sur la musique, j’écoutais cependant d’une oreille attentive les dires de Toto-Chan :

- Et je sais que je suis censé dormir, mais je n’avais pas envie de rentrer, je ne suis plus une gamine. Non je ne suis jamais venue, je me baladais et ce bar m’a inspiré. Il est plutôt pas mal et aux aurores les gens présents sont plus présentables.

C’est vrai qu’elle n’était plus une enfant, même si je ne savais pas son âge, elle devait sans doute avoir dans les mêmes environs que le mien. Peut être un peu plus ou un peu moins, je ne le savais pas.

- Tu as raison, c’est plus cool en soirée ici, la journée y a que des buveurs malfamés.

Tirant la langue tout en affichant un sourire enfantin, je me collais un peu plus à elle tout en dansant.

- Et sinon, Tomoyo, quel âge as-tu en fait ?
##   Lun 29 Aoû 2011 - 5:55

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Tomoyo Marguerite Asama
Etoile Feu Lunaire
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Tu as raison, c’est plus cool en soirée ici, la journée y a que des buveurs malfamés.

Haussant un sourcil à l’entente de ses dires, je me rapprochais d’elle car un gros lourd m’avait bousculé. Serait-il possible, que Marina passe ses journées dans cet endroit ? Rien que d’y pensé j’e frissonnais. Il est vrai que l’endroit devait être mal famé… Je sais, je juge sur l’apparence. Mais bon un lieu n’est pas une personne donc ce n’est pas la même chose… N’est-ce pas ?

Je vis qu’elle voulait me poser une question et pour se faire elle se rapprocha de moi… Très subtil comme technique, étant donné que nous étions quand même déjà assez proche l’une de l’autre, mais bon au final je n’allais pas dire que cela me dérangeait… Il y avait longtemps que je n’avais plus ressenti d’attirance physique pour une fille, cela me faisait bizarre… J’étais bi, mais j’avais plus eu de conquête mecs que de filles. Les filles que je fréquentais était juste jalouse, car soyons franc, j’étais jolie, j’avais tout ce qui fallait ou il le fallait et je faisais du sport beaucoup de sport étant petite je pratiquais déjà les sports de combat, ce qui veut dire qu’à mains nues, je suis redoutable…

- Et sinon, Tomoyo, quel âge as-tu en fait ?

Huu’ mon âge… C’était la seule chose qui prouvait que je vieillissais… Bon en même temps 21 ans ce n’est pas si vieux… Et puis mon regard ne faisait pas âgé du tout, donc j’avais encore de la chance. Lui faisant un beau sourire, je me préparais déjà à hausser la voix, vu que la musique avait, selon moi, augmentez de volume.

- J’ai 21 ans, Mama-Chan ? Serais-je plus âgée que toi ?

Lui mimant un clin d’œil, je zieutais autour de moi, me sentant épiée. Et j’avais, raison un groupe de mecs regardait dans notre direction et n’attendaient qu’un seul signal de notre part pour venir nous envahir.

- Marina, à ma gauche y’a un groupe de mecs qui nous mâte. Au fait, je dois dire que j’adore comment tu es habillée, tu es très belle ainsi.

Et c’était, vrai. Avec Marina, ce qui était bien, c’est que je n’avais pas besoin d’adapter mon caractère à sa personnalité, car cela coulait de source. J’étais… comment dire ? à l’aise avec elle. Et pour une fois cela faisait du bien, si je pouvais enfin être la vraie Tomoyo à Terrae cela me ferait grandement plaisir. Mais attention, la vraie Tomoyo veut bien dire, celle qui ne fait pas la faux-cul. Je suis devenue franche et si j’ai quelque chose à dire, je le dirai sans hésiter !

- Je te repaye un verre ? Profite je suis de bonne humeur …

Pour lui prouver mes dernières paroles, je lui claqua un bisou sonore sur sa bouche et lui fis un grand sourire made in Tomoyo.




Un martini, une rencontre , soirée parfaite ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Lun 29 Aoû 2011 - 7:48
Anonymous
Invité

- J’ai 21 ans, Mama-Chan ? Serais-je plus âgée que toi ?

21 ans … Elle était donc mon ainée d’un an, pas grand-chose à vrai dire. Et puis … Je n’en avais pas vraiment quelque chose à foutre qu’elle soit plus vieille que moi. L’âge ne fait pas tout dans la vie, mais ce qui faisait tout pour mes yeux à cet instant précis, fut le regard qu’elle m’avait lancé.

- Marina, à ma gauche y’a un groupe de mecs qui nous mâte. Au fait, je dois dire que j’adore comment tu es habillée, tu es très belle ainsi.

Regardant lesdits Mecs, je leur lançais un regard noir avant de sourire à l’encontre de Tomoyo. Un compliment de sa part valait des centaines de gâteaux au chocolat pour moi, et tout sait combien j’aime le chocolat !

- Je te repaye un verre ? Profite je suis de bonne humeur …

Sa question … un baiser, un rougissement. Merde ! Put’n ! Sa mère ! Elle venait de ?! Non, je déconnes grave ! Je suis déjà saoule ?

Je crois que le mieux à faire, c’était de masquer mon rougissement en regardant ailleurs et de lui répondre normalement que ouais, je revoulais bien la même chose. D’un simple hochement de la tête comme guise de réponses, je la vis partir en direction du bar. Restant plantée sur la piste de danse en ressentant ses lèvres sur les miennes même si ce ne fut qu’un touché de trois secondes, je pouvais encore sentir mon cœur battre à la chamade.

Mais évidemment, fallait que des trous du cul viennent me faire chier ! Et évidemment ces connards, n’étaient autres que la bande qui nous mataient auparavant. Les voyant s’approcher de moi, je leurs fis un signe de la tête que si ils voulaient causer, autant aller dehors. Je ne crois pas que le patron du bar serait happy que je pète son café avec mes éclairs.

Arrivant donc dans une petite cour juste derrière le bar, les quatre mecs qui m’avaient suivis, m’encerclèrent tandis que j’étais adosser au mur, les bras croisés, une jambe relevé dont mon pieds touchait le mur tel un appui.

- Alors ma belle, tu t’amuses à jouer les gouines comme ça toi ? Et le plaisir de nous laisser des meufs ca ne te passe pas par la tête, salope ?

La suite tu veux savoir ? Ok je t’explique alors. Bah mon réflexe premier fut surtout de ne même pas répondre à leurs dires, sauf que leurs réactions étaient quelques choses que je n’avais pas prévu. Un des débiles profonds m’avait pris par le col, un autre ricanait comme une hyène et les deux autres observaient avec des regards de pervers.

Celui qui m’avait pris par le col avait coller sa bouche à la mienne tout en essayant de m’arracher un sein vu comment il pressait comme un handicapé dessus, j’étais complètement bloquée, je ne savais pas quoi faire jusqu’à ce que j’entende mon chemiser s’ouvrir. Les yeux grands ouverts, je sentis mon regard viré au jaune. Laissant de l’électricité jaillir de mon corps, j’entendis un bruit de peur et un autre de douleur. Le mec qui m’avait agressé était … grillé. Comme le poulet de l’arène …

Il était là sur le sol, les yeux montrant la mort, les trois autres gueulaient en fuyant et moi … Je continuais à regarder le spectacle devant moi. J’avais … tué ? Non … Il n’était pas mort, pas encore … Pas mort, pas encore …

J’entendis des bruits de pas dans mon dos, mais je continuais à regarder le mec devant moi. Je m’approchais de son ventre avant de lever la main et transpercer celui-ci avec fureur. Un jet de sang arrosant mon chemiser ouvert, des goutes sur mon visage, une larme qui coulait.

- Connard … T’as encore … recommencé … T’as cru que tu pouvais le refaire ?!

Un passé triste, mon vide profond, ma solitude et tous mes souvenirs que j’eu en Italie revenait dans mon esprit … Maman … Pourquoi m’as-tu laissé me faire salir par ces hommes ?
##   Lun 29 Aoû 2011 - 8:20

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Tomoyo Marguerite Asama
Etoile Feu Lunaire
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

J’étais partie chercher nos consommations mais en me retournant, j’avais vu Marina partir en compagnie des mecs qui nous regardait cinq minutes auparavant et je n’aimais pas leurs regards. Je regardais le barman et lui demandait de garder mes consommations quelques minutes, chose qu’il fit sans hésiter, bien entendu !

J’essayais de me faufiler à travers la foule, je ne voulais pas laisser Marina seule avec ces quatre types. J’avais peur, peur pour elle. Les gens sont cons où quoi, ils me bloquaient le passage même si j’hurlais comme une possédé de me laisser passer en hurlant le nom de Marina, je crois même que j’avais cassé deux nez dans la foulée, soit rien à foutre.

Après cinq minutes à galérer pour sortir, je cherchais Marina des yeux, mais au lieu de ça je vis un grand flash provenant de la rue d’à côté, Marina, cela ne pouvait n’être qu’elle. Je couru aussi vite que possible vers cette ruelle et la vit.

- Connard … T’as encore … recommencé … T’as cru que tu pouvais le refaire ?!

Je vis les trois mecs s’enfuir en regardant Marina et en me voyant arrivé, j’étais noire de colère, mais yeux étaient devenu bleu clair et par chance un des gars tomba à quelques mètres de moi. Je couru dans sa direction et lui asséna un coup de pied dans les côtes.

- Connard, t’as cru faire quoi là. Des mecs comme toi j’en ai déjà détruits des milliers.

Il se releva et essaya de me donner un coup de poing, mais il était trop lent et j’attrapais son bras pour le faire tomber à terre. Il eut du mal à se relever mais le fit quand même en crachant le sang qui était dans sa bouche.

- Et moi des salopes comme vous j’en baise tous les soirs.

Je le regardais d’un air mauvais, et dieu seul sait comment je pouvais faire peur avec un seul regard, je m’approchais de ma cible d’une démarche féline et lui envoya un coup de genoux dans les parties intimes, il hurla en se repliant sur lui-même et rampa pour m’échapper.

- Ce sera plus difficile maintenant de baiser des filles comme moi, salopard ! Dégage d’ici et que je ne te croise plus jamais.

Dès que les mecs fut parti, je me précipitais vers Marina, et la pris dans mes bras. Nous tombions sur le sol, mais pour rien au monde je ne l’aurais lâchée, je la laissais sangloter en lui disant des mots doux à l’oreille et en déposant des baisers léger sur le front.

- Chut Marina, je suis là. Tout va bien. Calme toi, je ne laisserai plus personne te faire du mal. Je serais toujours là, c’est promis.


Un martini, une rencontre , soirée parfaite ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Lun 29 Aoû 2011 - 19:49
Anonymous
Invité

- Chut Marina, je suis là. Tout va bien. Calme toi, je ne laisserai plus personne te faire du mal. Je serais toujours là, c’est promis.

Il y avait cette odeur de sang sur mes mains, dans l’atmosphère, dans mes souvenirs. Je me rappelais encore de cette fois où j’avais démembré un de mes clients. Cet homme obsédé ne cherchant qu’à me violer, son visage déformé par l’envie, son jet puant et gluant … Maman … Pourquoi ?

J’avais saisi mon cellulaire, j’avais composé le numéro de Miya, personne ne répondait … J’avais essayé son deuxième numéro, celui qu’elle m’avait dit d’utiliser si j’avais vraiment besoin d’elle. J’avais appelé, une voix que je ne connaissais que trop bien avait répondu …

- Miya … Viens … J’ai besoin de toi … Près du Bar …

J’avais raccroché, j’étais retournée dans les bras de Tomoyo, j’avais fermé les yeux en attendant son arrivée. Il ne fallut que cinq minutes pour qu’une rafale de vent se fasse sentir près de nous, j’avais vu cette femme que je ne connaissais que trop peu, cette apparence cachant ma Miya.

- Marina …-Chan.

Elle avait accouru vers moi, elle m’avait prise dans ses bras, elle m’avait consolée en me disant que ce n’était pas ma faute. L’odeur de celle que j’avais aimé était en elle, l’odeur de cette femme qui m’avait sauvé.

Elle s’était relevée, elle avait été voir Tomoyo, elle avait pris sa sœur dans ses bras en lui demandant ce qu’il s’était passé. Elle s’était relevée en prenant son cellulaire. Elle n’avait dit que peu de mots.

Des hommes en noir étaient arrivés autour de nous, nous encerclant, cachant leur regard derrière leurs lunettes noires avant de commencer à se débarrasser du corps. Tout était noir … Il n’y avait que Tomoyo qui brillait dans cette obscurité.

Le reflet de Miya dans le corps de Tomoe … Pourquoi ? Je ne pouvais lui demander ça, je ne voulais qu’une chose, me reposer. J’avais fermé les yeux, m’étais endormie dans les bras de Tomoyo après l’avoir eu à ma portée. Je lui avais dit un petit « Merci », avant de disparaître dans mes rêves sombres.

Une heure après, je rouvrais les yeux, la petite cour sur laquelle le meurtre s’était passé était propre, il n’y avait plus d’hommes en noirs, il n’y avait plus que Tomoe et Tomoyo.

- Tomoyo, je te passe les clés de mon appartement, conduis Marina là-bas. Je ne sais pas rester avec vous cette nuit, j’ai à faire dans la salle des Masters. Je te la confie.

Elle avait donné ses clés à sa sœur, m’avait adresser un sourire, un doux baiser sur la joue avant de disparaître dans les airs. Je m’étais tournée vers Tomoyo, l’invitant à se lever en même temps que moi. Je lui avais pris la main avant de déposer mes lèvres sur sa joue d’un geste doux, je l’avais conduite jusqu’à l’appartement de sa sœur qui n’était pas loin du bar.

Nous étions rentrée dans cette infrastructure monstre, dés l’entrée, le salon était accessible, je m’étais vautrée sur le sofa en tendant une main à Tomoyo.

- Je suis sale … Tu veux bien prendre une douche avec moi ?
##   Mar 30 Aoû 2011 - 5:09

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Tomoyo Marguerite Asama
Etoile Feu Lunaire
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

- Miya … Viens … J’ai besoin de toi … Près du Bar …

Elle avait appelé Tomoe … Je me sentais inutile mais je ne bougeais pas quand même. Une larme solitaire coula mais je me repris bien vite. Un coup de vent se manifesta et ma sœur se tenait là devant nous.

- Marina …-Chan.

Ma sœur avait accouru pour prendre le relais, alors je m’étais simplement éloigné. J’avais vraiment l’impression de dérangé, d’être de trop dans ce moment de retrouvaille, dans ce moment d’urgence. Après quelques minutes, Tomoe s’était dirigé vers moi et m’avait prise dans ses bras, je ne m’attendais pas à ce geste mais j’y répondis quand même avec toute la volonté que j’avais en moi, elle m’avait demandé des explications et je lui les ai fournies simplement. Ensuite, ma sœur passa un coup de fil et des hommes vêtu de noir étaient arrivé et avait faire disparaître le corps. Je crus entendre un merci sortir de la bouche de Marina, mais je ne savais pas à qui il était destiné. Après cela Marina s’endormi durant une heure et ni ma sœur, ni moi n’avons bougé. Nous étions simplement restées près d’elle, à veiller sur elle. Il n’y avait rien d’autre à faire. Dès que Marina ouvrit les yeux, Tomoe se leva.

- Tomoyo, je te passe les clés de mon appartement, conduis Marina là-bas. Je ne sais pas rester avec vous cette nuit, j’ai à faire dans la salle des Masters. Je te la confie.

Je lui lançai un vague « Pas de problème et Merci » et elle n’était déjà plus là. Il faudrait que j’aille la voir un de ces jours, j’avais besoin de parler à quelqu’un. D’un seul geste, Marina s’était levée me soulevant avec elle et elle avait déposé ses lèvres sur ma joue. Ce geste me fit avoir un frisson mais je repris vite contenance, je ne voulais pas ressentir ça, cela faisait, au final, trop mal. Nous nous dirigions vers l’appartement de Tomoe, qui était juste grandiose, je restais PAF au milieu du salon. Marina s’installa sur un sofa et me regarda. Oh pitié, ne me regarde pas comme ça…

- Je suis sale … Tu veux bien prendre une douche avec moi ?

Comment suis-je censée dire non moi ? Après ce qu’elle vient de vivre –trouve pas d’excuse bidon Tomoyo, t’en crève d’envie- oui j’en crevais d’envie, mais j’avais tellement peur. Ma dernière relation c’était très mal finie et je m’étais promis que plus jamais je n’aurais de sentiments pour quelqu’un cela faisait trop mal. J’étais terrorisé, mais je lui en parlerai plus tard, là j’en avais marre de me battre.

- Bien sûr que je veux, tu me montres où c’est ?


Pour accompagner mes dires, je lui fis un tendre sourire et lui tendais ma main d'un geste souple pour qu'elle la saisisse.


Un martini, une rencontre , soirée parfaite ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Mar 30 Aoû 2011 - 20:36
Anonymous
Invité

- Bien sûr que je veux, tu me montres où c’est ?

Attrapant sa main, je l’invitais à me suivre dans la salle de bain. Lui montrant celle-ci, je pointais du doigt la douche énorme qu’était celle de sa sœur, on pouvait au moins mettre cinquante-huit personnes dedans ! T’imagines le pied ? Partouze dans la douche ! Non sérieusement, je n’avais pas la tête à ça.

La salle de bain était remplie de carrelages, aussi bien sur les murs, le sol et le plafond. Chose que j’avais toujours aimé dans cette salle de bain à vrai dire, on pouvait foutre de l’eau partout, et personne ne disait rien. Logique quand on sait que Miya était la première à foutre de l’eau sur le sol.

Il y avait un bain « roi », tellement grand que je l’aurai pris pour un lit de deux personnes la première fois que je l’ai vu, mais la réflexion de Miya sur celui-ci disant que ce n’était autre qu’un jacuzzi m’avait laissé perplexe … C’était pas quelque chose qu’on foutait dehors à côté de la piscine ça ?

Y avait aussi ses trois lavabos ronds sur une planche de marbre foncé et son gigantesque miroir pour être sur de savoir ce que les autres font quand tu te remaquillais. Un truc de pervers moi je dis ! Mais elle disait simplement que grâce à ça, sa donnait un espace plus grand et plus « mieux ».

Je dois vraiment parler des toilettes ? Non, c’est juste un endroit où tu pisses et tu chies hein ?

Mais bon, Osef de la salle de bain, retirant mes vêtements en les balançant dans un coin, je laissais cependant mes sous-vêtements. Quittant la salle de bain en disant :

- Il y a le maillot de Miya dans l’étagère derrière toi, tu peux le prendre, je vais chercher le mien dans sa chambre.

Sortant donc de la pièce en me dirigeant vers la chambre de la Master Air, je pris le bikini en dehors de la garde robe, retirais le reste de mes vêtements en les balançant eux aussi dans un coin, avant de mettre le bikini blanc orné de petites fleurs rouges.

Retournant dans la salle de bain, je vis Tomoyo se changer. Fermant les yeux en faisant un petit « Hi », je me tapais la tête contre l’évier et un jet de sang sorti de nul part.

- T’inquiètes pas ! C’était mon nez !

Rigolant comme une débile profonde, j’épongeais mon sang avant de retourner vers Toto-Chan. Lui adressant un sourire, je lui pris la main en restant planté au milieu de la salle de bain avant de dire :

- Douche, bain ou lavabo ?
##   Mer 31 Aoû 2011 - 4:04

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Tomoyo Marguerite Asama
Etoile Feu Lunaire
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

Elle m’amena dans la salle de bain et je restais scotché devant la grandeur de celle-ci. Mes yeux se posaient automatiquement sur la douche. Non mais elle foutait quoi Tomoe dans cette douche ! C’était aussi grand qu’un garde-manger. Moi aussi je veux une salle de bain comme ça d’abord !

- Il y a le maillot de Miya dans l’étagère derrière toi, tu peux le prendre, je vais chercher le mien dans sa chambre.

Je me dirigeais donc vers cette étagère et pris le premier maillot qui me tombait sous la main, un vert d’eau, très beau… Je retirai mes vêtements et il faut dire je prenais mon temps… Quand tous mes vêtements furent enlever j’enfilais le bikini en question et entendu un « HI » ainsi qu’un boum. N’ayant pas fini d’accroché le haut du bikini, je me retournais en vitesse tenant une main le dernier bout de tissus qui cachait mes seins.

- T’inquiète pas ! C’était mon nez !

Ouch ça devait faire mal, mais il fallait quand même m’expliquer comment elle avait réussi de se taper la tête dans l’évier alors qu’il m’arrivait à la taille …. Après plusieurs minutes, ou elle se « soignait » elle prit ma main et se planta en pleins milieu de la salle de bain.

- Douche, bain ou lavabo ?

Lavabo, je devais ressembler à une débile profonde à cet instant précis, mais je m’en fou heureusement que c’était de l’humour. Je la tirai vers la douche et allumait cette dernière. Oh bon dieu, c’était froid ! Pourquoi c’était un bikini sans protection pour éviter de voir le résultat du froid sur les seins, hein ! Etant légèrement gênée je mis mes bras autour de ma poitrine.

- Tu croyais vraiment que j’allais accepter le lavabo. Je trouve beaucoup plus sexy de prendre une douche, voir l’eau ruisseler sur ton corps est vraiment … Sexy.

Je me rapprochais d’elle et posais pour la deuxième fois mes lèvres sur les siennes.

- Tu te sens mieux ?


Un martini, une rencontre , soirée parfaite ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   Mer 31 Aoû 2011 - 6:44
Anonymous
Invité

- Tu croyais vraiment que j’allais accepter le lavabo. Je trouve beaucoup plus sexy de prendre une douche, voir l’eau ruisseler sur ton corps est vraiment … Sexy.

J’avais rougis là, j’étais encore pire qu’une tomate, j’avais tourné le regard en espérant que cela ne lui dérangeait pas. Pourtant, le geste qui suivit me perturba une fois de plus. Elle avait amener mon visage au sien, elle avait poser tendrement ses lèvres sur les miennes, elle m’avait prise la main d’un air tendre avant de caresser ma joue avec … Je ne savais tout quoi avant de me demander :

- Tu te sens mieux ?

J’avais hocher de la tête en faisant une tête avec des yeux ronds et une bouche en forme de V reversé tels ceux des Shibi’s que j’avais vu dans la chambre de Shizuru, j’avais l’air d’une débile profonde en fait, et bizarrement, cela ne me dérangeait pas plus que ça.

- Ouais … Merci …

Je m’étais tournée, et m’étais saisie d’un gant de toilettes, je l’avais retourné sans retenue avant de lui frotter le dos tendrement. Mon geste avait pu paraitre bête comme ça, pourtant, c’était ma manière à moi d’exprimer mes sentiments, faire attention à ce que je commençais à … apprécier.

On a du rester une heure sous le bain à parler de tout et de rien tout en s’amusant avec l’eau, je voyais déjà la tête de Miya quand elle verra sa facture pour l’eau … Elle serait sans doute fâchée et me tapera de son sabre comme avant.

Une fois un essuie autour de la taille, nous sommes retournées dans le salon, Tomoyo était dans le salon à sécher sur le sofa tout en essayant de comprendre à quoi servait la tablette à manette de sa sœur, pendant ce temps, je m’étais éclipsée dans la cuisine pour nous préparer deux bon café.

Retournant dans le salon, je m’étais assise à côté de ma compagne avant de lui tendre sa tasse. J’avais ouvert le bouton pour faire sortir la TV du mur et avais lancer la première chaine présente … Mauvais choix ? Quoi que … Happy Tree Friends, C’est cool non ?

- J’adore ce machin là, c’est génial. Mon préféré c’est Flippy … Il est tellement perturbé que c’en est juste excellent.
##   Sam 10 Sep 2011 - 2:22

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Tomoyo Marguerite Asama
Tomoyo Marguerite Asama
Etoile Feu Lunaire
Messages : 526
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Etudiante de Terrae ! ✩
Humeur : T'as qu'à le découvrir ... :D

Mon geste l’avait apparemment perturbé, ce qui me fit sourire. J’aimais lui faire cet effet.

- Ouais … Merci …

Après ces deux mots sortit très difficilement, elle se saisit d’un gant de toilette et me lava délicatement. C’était réellement agréable, tout simplement doux, telle une caresse. Suite à cela, j’avais réalisé la même chose, je l’avais moi aussi lavée.

Nous étions sans doute restées une bonne heure sous la douche, à se parler simplement, à se bagarrer avec l’eau. J’espère que ma sœur ne m’en voudra pas trop en y pensant. Après cette heure, je m’étais enroulée dans une serviette de bain et je m’étais dirigée vers le salon afin de m’asseoir sur le sofa pour sécher. Ouais je sais j’étais fainéante mais bon. Marina s’éclipsa à ce qui semblait être la cuisine, et au loin j’entendis le bruit de la machine à café.

Han génial, du café, ma drogue à moi, ma petite illumination de la journée. Mes yeux se posèrent sur une espèce de tablette, et je ne sais pas combien de temps j’ai pu rester scotché devant cet objet, mais quand je relevais les yeux je vis Marina avec ce breuvage divin entre ses mains.

Elle s’était jointe à mes côtés, et avait appuyé sur un bouton de cette fameuse tablette, faisant sortir une télévision. PUTAIN ! C’était juste merveilleux ! J’entendis le générique D’Happy Tree Friends, cette « série » est juste merveilleuse !

- J’adore ce machin là, c’est génial. Mon préféré c’est Flippy … Il est tellement perturbé que c’en est juste excellent.

Je lui fis un grand sourire, ravie que quelqu’un aime aussi cette série aussi tordue. Généralement les gens avait peur de ça, ils trouvaient ça malsain car c’était des peluches.

- Moi j’adore Giggles, je ne sais pas pourquoi, j’ai juste une affection particulière. Tu es venue souvent ici ? Tu veux bien m’expliquer ce qu’il y a eu entre toi et Tomoe... Pardon.. Euh ... Miya ?


Un martini, une rencontre , soirée parfaite ?  CAzpEsrvQAr_tomosign
##   
Contenu sponsorisé

 

Un martini, une rencontre , soirée parfaite ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bar.
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant