Partagez
Ca va, je te dérange pas ? • Elwynn ♥
##   Lun 21 Mai 2018 - 17:57

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1282
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Le printemps est arrivé et, avec lui, la fin de mon année scolaire, et le début de la suivante. Le temps s'égrène à toute vitesse, j'ai parfois l'impression de ne plus savoir où donner de la tête avec tous les projets qui s'accumulent ; malgré tout, le calme est revenu à Terrae et je ressens une certaine sérénité à cette idée. Je me laisse de moins en moins le temps de m'entraîner, mis à part pendant quelques séances avec Alice ou Huo. Quoiqu'avec Alice, c'est plus pour l'aider elle que pour m'entraîner moi ; et lorsque je passe déjà toute la journée à soigner des patients avec mes pouvoirs, je n'ai pas toujours la tête à aller m'enfermer en salle d'entraînement. (Ce qui est souvent nécessaire puisque mon cher fiancé est capable de mettre le feu au champ de fleurs s'il ne fait pas attention !)

Ce matin, j'aimerais passer en salle d'entraînement après avoir fait quelques courses. Déjà habillée d'un pantacourt de sport et d'un débardeur, pour pouvoir repartir directement après les avoir déposées, j'ai pu démarrer tranquillement mon footing dans le quartier résidentiel des Masters. Enfin, tranquillement jusqu'à ce que j'entende des éclats de voix. Mes sourcils se froncent lorsque quelques éclats de voix me parviennent. Guidée par les sons, j'atterris à l'angle de l'artère principale, entre la librairie et le cinéma. Un type assez grand et baraqué - titan - est en train d'avoir une discussion animée avec une téléporteuse minuscule. C'est elle qu'on entend le plus dans la ruelle, avec sa voix aigue et haut perché.

—Je t'ai dit que je voulais pas que tu me touches, t'es sourd ou quoi ?! Lâche-moi putain !!
—T'as pété mon téléphone, putain, tu pouvais pas faire gaffe ?! répond-il d'une voix sourde et grave.
—Parce que tu crois que j'ai fait exprès ?!

Il lui retient le poignet et elle n'arrive visiblement pas à se défaire de son emprise malgré l'énergie qu'elle met à se débattre. J'approche et les interpelle, un peu agacée de la vision qu'ils m'offrent, et croise les bras. Je sens ma queue de cheval battre sur ma nuque au rythme de mes pas.

—Ca va, je te dérange pas ? Tu pourrais la lâcher s'il te plaît ?

Ma voix est plus agressive que je ne le voudrais, mais je déteste vraiment voir ce genre de scènes. Il est clairement en train de la faire flipper, même si elle s'acharne à lui donner des coups de pied dans le tibia. (Coups de pied qu'il n'a pas vraiment l'air de sentir, ou alors il fait très bien abstraction.)

—Mais de quoi tu te mêles putain ?
— Je sais pas si tu le sais, mais c'est pas très malin d'acculer une fille dans une ruelle alors qu'elle te hurle de la lâcher... je siffle, les yeux lançant des éclairs.



Je vole en #F54759
##   Ven 15 Juin 2018 - 22:10

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Messages : 694
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Ce matin, j'ai décidé d'aller m'acheter un nouveau jogg. Ouais. Ca m'arrive pas souvent. Mais j'ai décidé que le mien avait besoin d'un poto. Et pas d'un leggings moulant, ça j'ai -merci Ariana tmtc-, non, un jogging un vrai, un truc que porte les gens qui font du sport quoi. Que la plupart des gens trouvent un peu ringard. Et que moi j'trouve plus que pratique. Oui, oui c'est un doigt levé y a quoi. Non j'déconne chacun son opinion rassieds-toi tout va bien.

Tout ça pour dire que j'ai fini par trouver mon bonheur, un jogg gris, ample, et pas trop chaud pour cet été. Avec ma nouvelle brassière ça va être cool, j'vais avoir l'impression de renaître. Ouais j'suis toujours pas habituée à cette brassière, mais j'la kiffe. Ca fait deux clins d'oeil là. Je sors de la boutique, ma poche dans la main, mon sac en bandoulière bien accroché, bouteille d'eau dans l'autre main. Je bois quelques gorgées, quand j'entends des voix dans la rue d'à coté. Et comme environ à chaque fois, j'me pose pas de question et je... Je ? BRAVO Je recule et retourne voir c'qu'il se passe dans la rue.

Y a un type, assez imposant, qui a l'air pas hyper content et qui bloque une nana contre un mur. Super ambiance. Je m'approche, et j'reconnais Aoi, la Master Air qui traine avec Nicolas et Alice, la meuf de Huo quoi. Elle a l'air encore moins contente, mais fait moins imposante physiquement. Personnellement c'est pas elle qui j'irai provoquer MAIS chacun sa merde. En attendant, le type se prend des bons coups dans les tibias et bronche pas. Ce mec est un Titan. Ou un monstre mais j'prendrai plutôt la première option. Super. Ambiance. J'suis déjà en train de réfléchir aux points que je peux toucher qui l'affecteront malgré son pouvoir. Genre les nerfs, aha, j'suis vraiment horrible avec mes réflexes de merde.

Je m'approche tranquillement, l'air nonchalante, mais c'est clairement pour venir m'en mêler. Le type a l'air super vénère.

Ca t'regarde pas putain, casse-toi. Et toi là, bouge.

Ok alors. Déjà, j'éclate de rire. Et je lève un bras, l'air de signifier que mdr il a cru non moi j'y crois pas non.

Si j'bouge et qu'elle bouge, bah tu vas bouger avec nous p'tit chat. Et tu vas lâcher c'te meuf qui visiblement a pas fait exprès.

Il va ouvrir la bouche et je le coupe une fois arrivée à hauteur d'Aoi.

Tu veux pas aller boire un café plutôt, ça s'passera mieux, et ce sera plus sympa.

Je n'adresse pas un regard en particulier à Aoi, mais j'pense que c'est suffisamment CLAIR que j'vais l'aider, et que j'ai pas l'intention de commencer à être violente. Face à un Titan, et de façon générale à Terrae, j'attends que l'autre se vénère pour commencer à être violente. Et puis on a dit que j'arrêtais de taper les gens. Alors on propose un café. Peut être qu'il dira oui, on sait pas ? Sans déconner, ça m'arrange qu'Aoi prenne une position offensive, ça m'évite de l'faire, sans pour autant m'empêcher de l'aider. Et d'être une connasse parce que quand même on adore. Non.




Ca va, je te dérange pas ? • Elwynn ♥ Elwynn%20signa
##   Lun 25 Juin 2018 - 16:11

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1282
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Bien, donc ce matin, je ne serai pas calme. Je prends une longue et profonde inspiration pour me faire passer l'envie de cogner le gentil bonhomme face à moi. C'est qu'il n'a pas vraiment l'air de comprendre que la situation est un poil embarrassante, et surtout que, d'un oeil extérieur ou pas, elle pue. Derrière moi, j'entends des bruits de pas et me tourne à demi la tête, un peu brusquement. C'est une amie de Nicolas, je crois ; je l'ai croisée à l'occasion, de temps en temps. Elle donne des cours d'arts martiaux à plein de gens. Quelque part, ça me fait plaisir de voir qu'il y a quelqu'un de prêt à apprendre à ceux qui ne savent pas le faire comment se défendre ; Huo m'en parle parfois, je crois qu'il s'entraîne parfois avec elle en plus d'Hamilton.

Sans tergiverser, je reporte mon attention sur l'autre abruti. Elwynn, si je ne me trompe pas, s'approche en observant la situation — mais même sans la connaître, je me doute qu'il ne faut pas l'emmerder. On a eu des échos, chez les Masters. Elle est violente. Agressive parfois. Ce qui n'est pas toujours un bien, mais pas forcément un mal non plus, dans certains cas. Dans ce cas-ci, par exemple.

Elle rit. J'esquisse un demi sourire en coin et acquiesce lentement. Il resserre sa main sur le poignet de la fille, mon visage se durcit. Il va lui casser le bras s'il ne fait pas plus attention.

—J't'ai pas demandé ton avis pétasse. J'le redirai pas deux fois.
—Attends, tu le rediras pas deux fois ? Parce que tu te penses dans une bonne position pour nous dire ça ?

Je hausse deux sourcils et désigne la fille à côté d'elle, avant d'avancer. Un pas. Après. L'autre. Féline. Je reprends sur un ton parfaitement détaché et calme.

—Ok, alors on va jouer à un jeu. Si tu ne l'as pas lâchée avant que je n'arrive à ta hauteur, je serai obligée de te casser les doigts pour que tu le fasses. Tu n'as pas envie que ça arrive, et je n'en ai pas envie non plus.

Il se crispe encore.

—Mais tu sais pourquoi je vais le faire ? Parce que tu es en train de lui faire mal, et que si tu serres plus fort, tu peux lui casser le poignet. Si tu lui casses le poignet, je te jure que je ferai en sorte qu'on t'enlève tes petits pouvoirs jusqu'à ce que tu décides de partir de toi-même d'ici. Un Titan qui ne se contrôle pas est un danger public.

Je ne suis pas encore tout à fait à sa hauteur. Je prends son temps. Je l'observe. Il relâche lentement sa prise, mais la fille n'arrive pas encore à se dégager. Dans un élan de panique, elle lance quelques étincelles électriques dans le visage du terre, qui la lâche et recule en jurant. Oui, enfin, sauf qu'il l'a plus envoyée valdinguer contre le mur que lâchée, en fait. Une grosse plante perce le bitume, sort du sol et suit la même trajectoire. Des ronces, gros diamètre, grande vitesse.

Genre euh non, je ne veux pas mourir, merci ?

Par réflexe, je nous plaque immédiatement contre les murs, la fille, Elwynn et moi, apposant un coussin d'air dans leur dos pour ne pas nous blesser.



Je vole en #F54759
##   Lun 9 Juil 2018 - 0:10

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Messages : 694
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Aoi réplique directement. Merci, parce que bon, m'insulter de pétasse alors que j'ai même pas infligé de douleur, j'trouve ça un peu rapide quand même. J'suis pas une meuf facile mais si tu insistes un peu, effectivement, je craque le premier soir. Et j'te fais bouffer mes chaussures. Enfin pas celle-là, parce que j'y tiens trop mais t'as compris. Aha.

Aoi s'avance. Elle a vraiment décidé qu'il allait bouger. Parfait. Je reste derrière elle, stratégique. Elle fait 3 pas, j'avance d'un seul. Je garde les trois dans mon champs de vision, essaie d'anticiper le moindre mouvement, pour intervenir si besoin. Je suis le soutien. Aoi sait parler, et elle fait flipper ses morts. Ouais gros, moi j't'ai dit, entre elle et moi, j'choisis moi. Quitte à s'faire péter la gueule, autant que ce soit à effet immédiat et que ça impacte pas trop ta vie tu vois. Elle, elle hésitera à être pire - et à raison. Le mec a l'air de perdre de ferveur, normal, jusque là tout va bien. Je fixe son poing. Lâche-la. Lâche-la allez. Oui. Relâche, comme ça ou-...

PUTAIN MAIS TOI T'ES VRAIMENT TROP CONNE. Vraiment mais quelle idée de paniquer AU PIRE MOMENT c'était pas maintenant qui fallait balancer des éclairs abrutie mais bien avant, ou alors après mais surtout pas maintenant faut tout leur apprendre c'est pas possible. Je serre les dents de rage. Elle se fait éjecter. Bah oui, bah oui chaton oui, tu paniques t'es punie, c'est comme ça la nature déso.

Le type surréagit, évidemment, et balance une ronce droit sur Aoi. Je cours vers elle pour la pousser, à la place, je me retrouve éjectée contre le mur, que je ne cogne pas. Ok. Skillé. Le Terre se met à brailler dans tous les sens. Je garde le silence, je sens la colère qui monte, et ça, ça c'est très mauvais.

Je me décolle du mur, jette un regard à Aoi. Je sais pas ce qu'elle veut dire, peut être qu'elle peut le maitriser seule. Moi j'peux l'immobiliser. Mais j'risque avoir besoin de quelqu'un qui m'couvre mdr parce que j'ai pas l'intention de finir en brochette. Je marche droit vers lui et je lance.

Allez là viens.

Ce genre de mec à fierté, ça m'casse vraiment les couilles. Il rugit et fonce vers moi, lançant des ronces des deux cotés. C'est flexible, si ça ricoche ça me fouette. J'accélère, passe sous forme de renarde. Je deviens bien plus petite, et je file entre ses jambes. Je suis éjectée par un bloc de terre sur le coté. Je lâche ma transfo. Il est entre Aoi et moi, déjà, c'est un désavantage. J'ai un peu mal aux cotes, mais j'ai rien de casser, c'était violent c'est tout. Je me relève, les cheveux éparpillés et mes petites tresses en bazar. J'ai les dents serrés, le visage fermés. Je dois atteindre son cou ou ses oreilles. J'ai besoin d'aide, sinon j'vais juste lui faire mal, là j'veux le calmer, l'immobiliser ou l'endormir. Je jette un regard à Aoi, sans changer d'expression. C'est pas moi la Master. Et j'suis ok pour l'aider, et essayer de faire le moins de dégâts possibles, mais là, j'ai besoin d'elle. Le type se met à courir vers moi.

J'te jure qu'un café, ça aurait été plus sympa.




Ca va, je te dérange pas ? • Elwynn ♥ Elwynn%20signa
##   Lun 16 Juil 2018 - 11:32

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1282
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Merci mes réflexes. Je jette un oeil à Elwynn et la fille ; je relâche la pression de l'air sur la première et garde l'autre en l'air, un peu contre son gré. Elle gigote, peste, et je sens son énergie s'agiter — je sais pas si elle essaie de se téléporter et qu'elle y arrive pas ou si elle essaie de créer un nouvel éclair, mais dans tous les cas, si elle pouvait partir vite fait ce serait moins compliqué. Je profite de la diversion de la morphe pour bien imprimer l'empreinte énergétique des deux fauteurs de troubles et m'avance à mon tour, prudemment.

Les ronces foncent vers nous ; je les écarte et les colle contre les murs à l'aide de mon air en prenant garde à ne pas toucher la rousse. Je m'élève et grogne en la voyant prendre un coup ; on verra pour les blessures plus tard, mais ça m'énerve. Le gars est hors de contrôle, c'est pas normal. J'analyse le terrain ; la rue n'est pas très large, donc c'est compliqué de se battre. J'aimerais qu'on évite de détruire les bâtiments, et... je fronce les sourcils. J'ai l'impression de sentir une autre énergie.

Je n'ai pas le temps de m'attarder dessus cette fois ; il est bloqué entre nous et il faut agir, maintenant. Il veut s'élancer à nouveau vers Elwynn — il doit penser que c'est plus simple, pauvre enfant — mais le bloque dans une bulle. Ses pieds quittent le sol, je le soulève malgré la force qu'il met à se débattre. Fronce les sourcils. Ma main se lève pour m'aider à le maintenir en l'air, j'utilise mon autre main pour contrôler la forme et la dureté de ma sorte de bouclier. Sauf qu'il tape dedans, évidemment. Ca va pas tenir très longtemps.

—Bon, écoute, on peut parler deux minutes ? Tu as envie de casser personne, et nous, on ne veut pas te casser non plus. On peut s'arrêter là, mais il faut que tu arrêtes de taper dans tout ce qui bouge.

Non ? Non, ok, il arrête pas. Un bloc de terre sort du sol et fonce dans ma direction ; je suis forcée de le relâcher et le bloque comme je le peux. Merde.

C'est là que je le ressens une nouvelle fois. Mais ? Oh bon sang.

—Elwynn, je crois qu'il y a un plaisantin qui s'amuse avec sa colère, je grommelle, en tentant d'accrocher cette sensation mais sans vraiment y parvenir, ni à remonter à sa source.

Merde. Ils sont sérieux ??



Je vole en #F54759
##   Jeu 2 Aoû 2018 - 20:12

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Messages : 694
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

J'attends qu'il vienne plus près pour réagir. Mais au bout d'un moment il est brutalement stoppé. De l'air hein ? Aoi a réagit vite, bien, au bon moment. Je suis toujours impressionnée par les capacités des Master, j'trouve ça dingue. On laisse vraiment des gens avec des pouvoirs aussi puissants se balader dans la nature ? C'est chaud. M'enfin, pour ceux que j'ai rencontré, j'me dis qu'ils essaient de faire au mieux et de pas blesser. C'est déjà pas mal hein ! J'm'extasie pas plus sur les capacités de l'Air, mais me focus plus sur ses pensées, surveillant les coups du type. J'pourrai pas l'atteindre à travers la barrière, mais s'il la brise, j'ferai en sorte qu'il n'ait pas le temps d'agir, quitte à me faire choper par une ronce.

Je hoche la tête lorsqu'Aoi s'adresse à lui. Vraiment, ça sert à rien de te battre, on peut discuter, on va pas t'exploser la cervelle, on est pas là pour ça. Ni elle ni moi. Vraiment. J'ai beau être une énorme brute, j'essaie de pas être trop débile quoi. La Terre bouge, et un bloc fonce vers Aoi. Je mords l'intérieur de mes joues, et m'élance. Il va péter la bulle... Aoi lâche plus tôt que prévu. Je bondis, me transforme en renard, en passant derrière lui pour mieux accélérer, relâche alors que ses pieds touchent le sol. Ma main tendue, je pince un point précis entre ses vertèbres. Il tombe à genoux, sans force, conscience vacillante. Calme-toi.

Je ne l'ai pas blessé, j'ai simplement joué un peu avec ses nerfs, il va s'en remettre sans rien. Mais pour le sonner un peu ça aide. Aoi me lance qu'il y a une autre présence. Qui joue avec sa colère. Je soupire, l'air extrêmement lasse. Je tourne la tête vers elle. C'est pas elle la cible de cette lassitude, mais genre...

Sérieusement, y a des jeux plus marrants putain...

Je surveille du coin de l'oeil le grand dadet à mes pieds. Je doute que mon flair sous forme de renard soit suffisant pour les trouver. Et j'vois pas trop quoi utiliser d'autre. Vraiment, mais genre, vraiment. Les Sensitifs peuvent être des supers personnes, j'en connais peu (cc Nico) mais j'les aime bien (cc Ronron). Mais genre NON stoppe être DEBILE. Jpp.

Tu penses pouvoir les trouver ?

Le Titan gémit un peu, je tourne la tête vers lui. Ce serait que moi, il dormirait gentiment par terre, assommé. Mais j'ai dit que j'essayais de plus envoyer de gens à l'hopital, donc j'évite.

Je peux l'assommer mais ça risque lui faire mal...

Mais bon si y a un connard qui joue avec un Titan pour marionnette, le but c'est de couper les fils.




Ca va, je te dérange pas ? • Elwynn ♥ Elwynn%20signa
##   Mar 29 Jan 2019 - 0:26

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1282
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Le combat s'éternise quelque peu ; rien de dramatique, mais ça aurait pu tourner rapidement au massacre. Pour le coup, je n'ai aucune envie d'avoir à assommer un élève contre le mur pour le calmer. D'autant qu'avec un titan, cela ne risque pas d'être chose facile ; on ne peut pas dire qu'ils soient inoffensifs, avec leurs pouvoirs de super-hommes. Sourcils froncés, je pense qu'il va à nouveau foncer vers moi, mais Elwynn intervient et semble bloquer l'un de ses nerfs ; il semble presque à la limite de l'évanouissement. Un peu sèche sans le vouloir, mais surtout parce que la situation exige de la rapidité et de l'efficacité, j'acquiesce à sa première question, secoue la tête pour la seconde et fais un signe de la main à Elwynn, lui demandant de rester avec le Titan et surtout la fille, qui essaie de s'éclipser tranquillement. Je sais qu'elle arrivera à la gérer. Enfin, j'espère ? On va dire que je lui fais confiance, hein.

Tout doucement, je m'approche du Titan, effleure sa joue, puis son front ; avec mes dons de guérisseuse, je l'anesthésie gentiment et l'endors, l'accompagnant jusqu'au sol avec mon air pour qu'il ne s'écroule pas. Un doigt posé sur mes lèvres pour intimer le silence à la jeune morphe, puis, sans attendre, je m'envole le plus silencieusement possible pour tenter de repérer le ou la sensitif.ve qui fiche le bordel.

Analysons le terrain autour ; je marche silencieusement sur les toits, le bruit de mes pas amorti par le coussin d'air sous mes pieds. Accroupie, je me poste sur le rebord des toits pour avoir une vue d'ensemble. Pas beaucoup de gens dehors ; un sensitif... AH. Trouvé. Un sensitif en terrasse, vraiment pas très loin, qui a dû prendre le Titan pour cible... pour je ne sais pas quelle raison ? Il a l'air décontenancé... Et en plus, c'est une Etoile expérimentée. Non mais je rêve.

J'atterris près de sa table sans sommation, et croise les bras, sourcil haussé, devant la tête un peu déconfite de ses deux camarades et la sienne carrément blanche. Il proteste mais je finis par lui intimer d'un signe de tête de me suivre s'il n'a pas envie que je le colle contre un mur devant la moitié du café.

—Vous devriez avoir honte, tous les trois, je siffle, nez plissé.

Le type me suit, tête haute, mais je vois bien qu'il ne fait pas bien le faire. Arrivés près de la ruelle, quelques mètres plus loin, je fais l'attrape par le col et lui montre le bordel dans la ruelle. Il proteste mais mes regards noirs le font rapidement taire.

—Voilà le fauteur de troubles. Bien.

La fille est toujours là, de même qu'Elwynn ; je lui lance un petit signe de tête pour la remercier d'être intervenue et de l'avoir surveillée. De l'autre main, sans le lâcher, j'attrape mon portable et compose le numéro de la salle des Masters, demandant à ce qu'on m'envoie un téléporteur pour rapatrier tout ce beau monde à l'infirmerie, puis dans le bureau d'Hideko. Pas de temps à perdre avec ces conneries, malgré leurs protestations ; je ne suis pas vraiment connue pour être indulgente.

Rapidement, un Master téléporteur arrive et constate les lieux avec un haussement de sourcils.

—Je t'expliquerai dans le détail, je lui souris, alors qu'il acquiesce ; je lui désigne ensuite les trois personnes concernées. Tu peux commencer par les emmener pour qu'on les calme et qu'on les soigne ? Ces deux-là sont un peu abîmés. Et lui... Lui, je n'ai pas envie qu'il s'enfuie, je finis par hausser les épaules en désignant le sensitif, ratatiné sur lui-même. Je vous rejoins, le temps d'y aller.
—Mais j'ai pas fait exprès !! s'insurge-t-il, le visage écarlate.

Mon. Cul. C'est du poulet ? Bon sang…

Le téléporteur roule des yeux et sourit en coin, avant d'acquiescer ; il attrape les bonhommes par le col, dont celui toujours au sol, et demande à la fille de le tenir par le bras elle aussi. Un clignement d'yeux, et les voilà disparus pour l'institut. Probablement la salle de repos des Masters, où ils seront pris en charge. Je m'étire un peu et souffle, m'appuyant contre un mur.

—Pouah... Ils sont épuisants, en ce moment, je ne sais pas ce qu'ils ont, je soupire, avant d'étirer un sourire plus doux, reportant mon attention sur la morphe, qui doit probablement être dans la même tranche d'âge que moi. Merci pour ton aide, elle était vraiment précieuse. C'était vraiment impressionnant, ce que tu as fait pour le maîtriser, tout à l'heure.



Je vole en #F54759
##   Lun 4 Fév 2019 - 1:00

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Messages : 694
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Aoi répond très vite à ma question, elle va les trouver, et vaut mieux pas que je l'assomme. J'acquiesce, obéissante. J'semble pas spécialement gênée par l'attitude de la Master, moi j'trouve ça bien qu'elle soit efficace et s'attarde pas en gentillesse inutile ou autre perte de temps. Elle se penche vers le Titan et l'endort avec ce que j'imagine être ses pouvoirs de Guérisseuse. Cheaté de ouf mais hyper utile. Elle file en volant à la recherche du p'tit malin qui joue avec les autres, pendant que je me tourne vers la demoiselle, qui essaie de faire genre qu'elle s'éloigne pas mais qui recule doucement. Je lève un sourcil, et m'adresse à elle sans hausser la voix.

Arrête de m'prendre pour une idiote et ramène-toi.

Elle semble hésiter un peu, et je fronce les sourcils en penchant la tête. Non t'as pas envie que j'te poursuive et que j'te ramène par la peau du cul p'tit ange. Vraiment pas. Alors t'es mignonne et tu restes là. Elle finit par se résigner sans grande confiance et se rapproche un peu. Je lui fais signe de se mettre dos au mur à côté de moi avec un peu plus de douceur. Elle obéit en essayant de voir si elle peut négocier avec moi. Je garde la tête tournée vers là où est partie Aoi.

Fais pas c'te tête, ils te feront de spécial à toi, évite juste de décamper si t'as rien à te reprocher, c'est chelou.

Aoi finit par revenir, alors que je me tiens droite dans la rue. Je jette un sale regard au type qu'elle traine avec elle. Il essaie de faire le malin mais la Master le calme directement. Bien. Elle est douée, ça m'plaît. Je fixe l'abruti qui a décidé que c'était marrant de vénère des Titans. Je rends son signe de tête à Aoi et la regarde faire patiemment. Elle ne fait preuve d'aucune sympathie ce qui a pas l'air de me gêner le moins du monde, j'suis d'accord sur le fait qu'ils doivent se faire remonter les bretelles -qui utilise cette expression en 2018 à part moi ?- donc pas de souci.

Je la laisse gérer, je ricane un peu lorsque le gamin s'exclame qu'il a rien fait : bah non c'est vrai, rien du tout. RIEN. DU. TOUT. Ils finissent par se casser avec l'autre Master. J'ai pas lâché un mot, c'est pas ma place, j'suis pas l'autorité. Je me tourne alors vers Aoi, et lui lance un fin sourire.

J'suis désolée que ce soit courant, j'espère que ça t'arrive pas tous les jours quand même...

Je souris un peu plus fort et resserre ma queue de cheval. Je fais un petit signe de la main.

Merci. C'est pas grand chose en réalité, juste connaître les points sensibles des nerfs, et d'un coup le corps devient une marionnette. Impressionnant aussi, tes pouvoirs de Guérisseuse, c'est la première fois que je vois quelqu'un faire ça. Tu gères niveau autorité.

Je rigole un peu, mais c'est vrai, j'suis admirative du calme dont elle a fait preuve pour gérer la situation, et totalement dominer les événements quoiqu'il arrive. Je souris : j'avais déjà entendu parler d'Aoi comme étant une jeune femme intransigeante, mais à chaque fois que je l'avais croisée c'était avec Alice ou Nicolas, et elle était toujours adorable en leur présence. Je me rends compte que du coup après toute cette action j'ai carrément soif.

Hm, j'pense que je vais aller me prendre quelque chose à boire. Ca te dit de venir, pour se remettre de tout ce bazar ?




Ca va, je te dérange pas ? • Elwynn ♥ Elwynn%20signa
##   Lun 11 Mar 2019 - 21:21

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1282
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Les élèves peuvent parfois être épuisants. Ils sont insolents et me regardent généralement de haut lorsqu'ils ne me connaissent pas ou très peu, parce qu'ils ne voient en moi qu'une petite guérisseuse qui va soigner leurs bobos à l'hôpital ou une fille un peu menue qui ne fait pas très peur. Un jour, il faudrait qu'ils comprennent que lorsqu'on les fixe de cette manière, ça va vraiment chauffer pour leur matricule et qu'ils feraient mieux de pas faire les malins. Au moins, j'arrive à les calmer rapidement ; le Master que j'ai appelé ne tarde pas à partir avec les fauteurs de trouble. Pouah. Ils m'épuisent.

Heureusement qu'Elwynn m'a aidée pour le coup, je suis pas certaine que ce serait passé autrement… Doucement, je secoue la tête.

—Ne t'en fais pas, ça va. Si c'était tous les jours, je m'exilerais au pôle Nord…

La patience est l'un de mes points forts ; cependant, elle ne dure pas non plus éternellement. Même si je suis plus équilibrée aujourd'hui, je ne vais pas m'infliger autant d'heures de travail à l'hôpital, la fac et la maison pour en plus gérer des adolescents en crise...

Un sourire m'échappe. Connaître les points sensibles des nerfs ? C'est intéressant, comme approche ; je note la chose dans un coin de ma tête. Désolée Huo, tu seras mon prochain cobaye- Sinon, je peux toujours lui demander directement, mais... Oui, d'accord, je l'admets ; c'est peut-être pas le moment idéal pour lui demander "teach me sempai", hmhm. Elle parle de mon autorité, tout ça ; ça ne le ferait pas, non ?

—Oh ! Merci. Mais ce n'est rien. Tous les guérisseurs peuvent faire ça… du moins, je crois. Contrairement à ce que tu fais toi avec les nerfs. C'est vraiment intéressant... J'admets que je ne me suis pas encore penchée sur la question, il faudrait que je me renseigne, je souris, un peu rêveuse.

Je connais plutôt bien l'anatomie humaine, mais je n'en suis pas encore à connaître tous les secrets des nerfs de nos corps. Il va falloir que je revoie tout ça, ça peut être réellement intéressant à intégrer dans ma pratique. (Médicale ou martiale ? Boarf, pourquoi pas les deux....?)

—Avec plaisir, oui. Par contre, je serai forcée de prendre à emporter, on m'attend à l'institut pour régler cette histoire... mais si tu veux discuter sur le chemin, si tu vas dans la même direction, je serais ravie d'avoir un peu de compagnie !

Si elle ne peut pas, elle me le fera vite savoir ; autrement, c'est proposé, au moins. Doucement, je m'étire et rebrousse chemin pour attraper mon petit sac de sport, abandonné-là lors de l'altercation. Je l'attends au bout de la rue, un sourire affable sur le visage. Les boutiques ne sont pas loin, c'est déjà ça de pris. J'ai très envie de prendre un jus bien frais.



Je vole en #F54759
##   Lun 8 Avr 2019 - 11:49

Personnage ~
► Âge : 21 ans
► Doubles-comptes ? : Alice Borges
► Rencontres ♫♪ :
Elwynn Evrard
Messages : 694
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 22
Emploi/loisirs : Maitre d'arts martiaux.
Humeur : Youpi

Je laisse échapper un léger rire quand elle me dit qu'elle irait au Pôle Nord si c'était tous les jours. Si loin pour ça, je ne sais pas si ça en vaut la peine, mais l'image est amusante. Et puis elle devrait pouvoir bien gérer si elle peut réchauffer l'air autour d'elle, ça fait déjà une bonne étape de réussie ! J'me demande comment je serai si j'étais Master. J'veux dire, j'ai déjà une vieille réputation de meuf violente, en plus j'suis la prof d'arts martiaux qui fout les gens aux tapis, mais les gens qui me connaissent pas voient juste une nana normale. Vue l'étendue des capacités d'Aoi, dont une partie que j'suis contente de pas connaître tout de suite, si j'ai le même genre de pouvoirs, j'serai vraiment flippante. J'veux dire, j'veux pas me croiser dans la rue tu vois. Enfin si j'étais ma pote j'préférerai quoi. Pareil pour Aoi. Elle est plus patiente que moi j'pense, mais j'ai encore moins envie de l'avoir vénère sur mon dos t'sais.

La Master réagit comme moi quand je lui dis que j'ai trouvé son intervention toute aussi impressionnante. C'est rien. Putain c'est bien un truc de meufs trop polies de dire ça, en vrai. Go dire qu'on est badass non c'est mieux ? Mais bon on est pas faite comme ça... Je hoche la tête et lui lance un petit sourire.

Si jamais tu as besoin d'aide pour apprendre les mouvements, hésite pas à me demander. C'est le genre de trucs que je préfère apprendre aux autres, mais j'essaie de pas donner ces moyens-là à tout le monde en cours.

De son côté, elle aura du mal à m'apprendre des trucs de Guérisseurs mdr. Mais j'lui fais confiance niveau points sensibles, elle est Master, et puis Aoi a une chouette réputation, et pour l'avoir vue à l'oeuvre pendant l'hiver dernier, je sais qu'elle est chouette. Alors ça va.

Elle doit vite retourner à l'Institut, bah ouais normal, à sa place j'aurai aussi envie de leur mettre bien cher là comme ça ils se calment et ça fait du bien à tout le monde. Là. Voilà. Je hoche la tête avec un sourire.

J'voulais me balader tranquillement mais j'dois rejoindre des copains à l'Institut bientôt alors j'vais me joindre à toi avec plaisir.

Je vais moi aussi chercher mon sac, et je la rejoins en souriant. On se dirige vers un café et j'commande un jus de poire à emporter. Bien frais. J'adore les jus de poire en ce moment, j'fais vraiment des fixettes alternatives sur chaque jus un peu tout le temps.

Tu es Master depuis longtemps Aoi ?




Ca va, je te dérange pas ? • Elwynn ♥ Elwynn%20signa
##   Mer 10 Avr 2019 - 17:20

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1282
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Sa proposition fait naître un soleil sur mes lèvres. Elle est vraiment serviable, cette fille ; déjà, elle n'était pas obligée de m'aider, elle aurait tout aussi bien pu passer son chemin. Mais mettre ses capacités au service des gens, je trouve ça vraiment formidable. Je n'ai pas encore eu l'occasion de faire un saut à son club d'arts martiaux, mais sans doute pourrais-je y venir à l'occasion ; ça me permettrait de m'exercer, d'apprendre davantage. Ma pratique est un peu trop informelle. Mais en même temps, lorsqu'on peut se déplacer en trois dimensions comme de rien, il faut bien innover, non ?

—Ce serait avec plaisir, vraiment ! Merci. Je viendrai te voir à l'occasion, si c'est d'accord pour toi. Si je peux faire quoi que ce soit, de mon côté, n'hésite pas non plus. Pour le reste, tu as bien raison, imagine ce que pourraient faire certaines personnes ici...

Un rire m'échappe. Il faut dire qu'à Terrae, on pas tous très nets. Il suffit de voir la proportion d'anciens tueurs, membres de gangs, de la mafia et compagnie, voire simplement de guignols qui se bagarrent (je m'inclue dedans, oui) pour tout et n'importe quoi…

—Super, alors, je réponds, tout sourire.

Nous sortons de la ruelle et allons nous prendre de quoi nous désaltérer ; ça nous fera du bien. Je suis plutôt contente qu'elle ait accepté.

Nous arrivons au café, où je commande moi aussi mon jus — agrumes et fruits exotiques, très frais, vraiment excellent. Je lâche un soupir de contentement alors que nous reprenons notre chemin, notre verre en plastique en main. Je cligne des yeux face à sa question, un peu surprise.

—Oh, euh, ça va faire... je commence en comptant dans ma tête. Quatre ans, quelque chose comme ça ?

C'est vrai que ça fait un moment, maintenant. De là à dire que cela fait longtemps, en revanche... Je n'ai pas fait partie de la première vague des Masters, de laquelle Norah, Yuuna, Nikkou, Aaron et compagnie font partie.

—Je n'irais pas jusqu'à dire que ça remonte à loin, mais... Disons que les choses étaient très différentes, en ce temps-là, je m'amuse. C'est comme regarder encore plus loin en arrière, et chercher à retrouver qui j'étais avant que je n'arrive ici. Alors en quelques sortes... Oui, ça fait un moment. Mais le temps passe à la fois si vite et si lentement...

À présent, avec toutes les crises que nous avons vécues, je me sens comme une Master plus accomplie, bien entendu. Il m'a fallu du temps, et j'estime que même après avoir franchi la dernière étape, il nous reste encore du chemin à parcourir. Cela dit... J'aimerais dire que ça ne change rien à qui je suis, et pourtant, je sais à quel point cela est faux. Maintenant, cela est intégré à mon mode de vie. Je ne me pose pas la question de si je le suis ou pas ; je sais simplement quelles responsabilités j'ai, et ce qu'il me faut faire ou ne pas faire. Je ne me demande plus vraiment si je l'ai mérité ou non, ou si j'aurais pu parvenir où je suis sans passer par ce stade, et heureusement que je suis sortie de cette boucle très négative. Mais maintenant, je suis, et c'est suffisant.

—Et toi, alors ? Depuis quand es-tu à Terrae ? Comment t'y sens-tu ?

Mon ton est enjoué, bien que calme. J'essaie de ne pas paraître indiscrète, mais plutôt ouverte. Je ne suis pas très douée pour faire la conversation, alors j'espère que ça ne se verra pas trop.



Je vole en #F54759
##   
Contenu sponsorisé

 

Ca va, je te dérange pas ? • Elwynn ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Boutiques.