Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Attention, le lundi y a des requins ! :O [pv Adonis]
##   Mar 24 Juil 2018 - 23:22

Personnage ~
► Âge : 23 [28 Juillet]
► Doubles-comptes ? : Aucun (pour l'instant è.~)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 17/05/2018
Humeur : Vete a freir esparragos ~
https://www.wattpad.com/user/YukaiiUso

" Ouai c'est toujours comme ça . C'est vrai que de tête je vois pas d'autres fruits qui colorent autant donc ouai c'est bizarre. Déjà que en chimie ce fruit est un vrai complexe illogique... mais je m'écarte du sujet ! "
finit-il en secouant la tête vivement. Il n'était pas là pour se remémorer les cours de physique chimie sur les couleurs complémentaire et tout le schmilblick qui suit avec !

C'est tout en discutant qu'ils se trouvèrent dans le parc et là, sans plan, il allait falloir trouver ce glacier et sa marchandise tant désiré. Autant lors de son arrivée et de sa première sortit il avait rencontrer Lys qui avait été une guide hors paire, mais là il allait devoir faire appel à sa mémoire connue pour être capricieuse et sélective .

" 'Willou' ...? Une de tes connaissances je suppose ? "
demanda Adonis en arquant légèrement un sourcil, tique qui se dissipa rapidement quand il reprit après avoir tourner la tête autour de lui pour se repérer dans le parc :
" Oh si j'ai pu la ramener ! Je te jouerais tout ce que tu voudras car tes désirs sont des ordres ~ . "

Il avait bien noter un changement de ton dans la voix de la jeune fille. Faut dire que cela ne passait pas inaperçus avec son entrain rapide et joyeux habituel. C'était comme une goutte d'eau qui venait perturber le calme d'une surface plane d'un lac. Il avait noter dans un coin de sa tête : musique, dance.. plus la combinaison de ce que ses yeux voyait, plus précisément les béquilles, et enfin son cerveau qui avait crée tout ses liens alimentés de suppositions... Il était évident que bouger librement manquait à la rouquine. Elle ne le cachait pas mais ne le montrait pas plus que ça car son optimisme reprenait le dessus et ça, sa fascinait Adonis. Sans doute lui était-il arriver quelque chose mais il ne se sentait pas de le demander. Ou du moins pas encore. Et tout ce qu'il souhaitais pour le moment c'était voir un merveilleux sourire sur le visage de la jeune fille.

« Bon, c’est par où ? »

" C'est pas par la droite ? On dirait .. On est pas passer déjà ici ? Les arbres se ressemblent tous. Je sais plus ... Par..Par où est-ce qu'on est arrivé déjà ? "

Le duo sans réel sens de l'orientation parcourait le parc, lentement mais surement. C'était en tout cas une balade agréable, mais hors de question de les mettre ensemble lors d'une course d'orientation ...


" My heart is stronger than ever, despite it being broken many times. "
##   Sam 28 Juil 2018 - 15:58

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Selvi et Nath (pour ceux qui n'avaient pas encore deviné
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 24
Emploi/loisirs : S'entraîner à r'marcher, pis bientôt à danser aussi !
Humeur : En pleine forme !

« Ouai, Willou c’est mon autre héros. Il m’a prêté son chargeur quand mon téléphone avait plus d’batt’rie ! Tu t’rends compte l’horreur ? Il a été trop cool, même s’il était pas amoureux d’Cho. Elle était un peu déçue et tout, mais bon, ça arrive, alors elle est passée à autre chose. Tu crois à l’amour toi ? Moi j’y crois pas trop… Oh mais, faut trop qu’vous vous rencontriez ! C’est trop marrant en fait, vous êtes les deux musiciens en plus ! Chuis sûre vous vous entendrez bien ! C’est obligé ! », dit l’Allemande avec entrain, sautant parfois du coq à l’âne, suivant le file de ses pensées parfois décousu ou plutôt que seule elle peut suivre. « Pis c’est trop cool qu’t’aies pu prendre ta guitare avec ! T’as trop d’la chance qu’l’Master t’es permis d’l’emmener ! Pis moi aussi chui chanceuse. J’m’réjouis d’t’écouter ! », continue-t-elle, sincèrement contente pour lui. Elle retient dans un coin de son esprit ce qu’Adonis a dit, que ses désirs étaient des ordres. Ça peut toujours servir et puis, elle trouve ça chou, même si la rouquine trouve quand même qu’il exagère un peu. Oui, il faut qu’elle le lui dise, il faut dire les choses. « Pis t’es super chou, hein, mais t’as l’droit dire non à des trucs ! Pac’qu’si tu fais tout c’qu’j’te d’mande pour m’faire plaisir, ça s’ra pas cool pour toi. Chuis plus une gamine, hein ! J’comprends qu’les gens y z’aient pas toujours envie d’faire des trucs. », explique-t-elle avec le sérieux dont elle est capable.

Les deux nouveaux amis errent dans le parc, manifestement perdus. Sibylle n’a pas un très bon sens de l’orientation. Elle se repère plutôt aux bâtiments qu’elle voit, aux enseignes, des petits détails visuels, mais elle est bien incapable d’indiquer le nord ou, en l’occurrence, d’où ils viennent. Bon, pour ça, il faut qu’elle cherche à retenir le chemin ou à repérer les lieux évidemment, autrement, c’est clair qu’elle ne fait pas attention. Elle préfère regarder les gens. C’est bien plus intéressant, les gens. Ça bouge, ça discute, ça vit. Elle aime voir comment ils se déplacent, comment leur corps s’adapte aux mouvements. Ça lui donne des idées pour des chorégraphies parfois. « Moi j’en sais rien… ‘fin si, y a cette fille là-bas avec son chien. On l’a d’jà vu, chuis sûre ! », commente-t-elle en regardant autour d’elle. La personne dont elle parle a une démarche particulière. Elle fait de petits pas et ne balance quasiment pas les bras quand elle avance. Ça l’a intriguée. « Pis on l’a vu de face la première fois… mais bon, elle bouge aussi, alors ça compte pas, j’pense. J’croyais qu’les mecs étaient bons pour s’repérer et r’trouver leur ch’min. », ajoute-t-elle pour le taquiner, avec un sourire et un regard malicieux. « Au pire, si vraiment, faut qu’on r’garde sur la carte du téléphone. Y a l’GPS. Moi ça m’sauve ! Bon, j’pars jamais juste, mais comme l’p’tit point y bouge, bah tu t’rends vite compte si tu vas faux, pis t’as qu’à r’tourner sur tes pas. T’as ça sur ton téléphone ? Sinon j’sors l’mien », propose-t-elle. « Tu crois qu’l’glacier y s’déplace ? J’l’ai jamais vu ! Chais même pas c’qu’on cherche, chuis trop bête. », termine-t-elle en riant.


##   Dim 29 Juil 2018 - 15:32

Personnage ~
► Âge : 23 [28 Juillet]
► Doubles-comptes ? : Aucun (pour l'instant è.~)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 17/05/2018
Humeur : Vete a freir esparragos ~
https://www.wattpad.com/user/YukaiiUso

Sibylle lui raconte ses péripéties qui l'ont menées à rencontrer ce fameux « Willou ». Il hocha la tête en fermant les yeux quand celle ci lui expliqua l'horreur dans la quelle elle s'était trouvée avec un téléphone qui ne redémarre plus par manque d’énergie. Oh qu'il comprenait si bien cette situation ! Mais il trouvait plus terrible quand il s'agissait de voir qu'il ne restait que 10% de batterie. Sa cultivait le stresse, surtout le fait de ne pas savoir exactement quand le téléphone allait décider par lui même de s'éteindre entre les mains désespérées de son utilisateur !
Mais les mots qui attirèrent son attention furent ceux au sujet de l'amour. Il était plutôt rassuré de tomber face à une personne qui avait la même idée que lui à ce sujet.

« Honnêtement non. Et encore moins au coup de foudre ! J'ai assez d'expérience pour en parler... » lacha-t-il dans un soupir, lassé par certains souvenirs qui lui revinrent en mémoire à ce moment.

Puis la rouquine continue en parlant de rencontre entre les deux garçons et de la guitare. D'ailleurs il avait surtout casser les pieds du master qui avait vite eu envie d'avoir la paix dans l'avion, voilà pourquoi il avait pu la prendre.

« Pis t’es super chou, hein, mais t’as l’droit dire non à des trucs ! Pac’qu’si tu fais tout c’qu’j’te d’mande pour m’faire plaisir, ça s’ra pas cool pour toi. Chuis plus une gamine, hein ! J’comprends qu’les gens y z’aient pas toujours envie d’faire des trucs. »

Mais ça sur le coup sa le surpris. Il regarda Sibylle avec un regard remplit d'étonnement.
Franchement.. Comment était-ce possible d'être si mignonne alors qu'elle s’efforçait d'être sérieuse à ce moment là ? C'était tellement contradictoire avec l'image qu'il avait de la jeune fille que Adonis ne put se retenir de rire un peu face à cette réaction si adorable.

« T'inquiète Sibylle ! Si j'aime pas un truc je le dis très rapidement ! »

Mais actuellement ils devaient surtout se concentrer pour trouver où est-ce qu'ils étaient ainsi que l'emplacement du marchand de glace sinon ils allaient passer le reste de l'après midi à se promener sans but.

« [...] J’croyais qu’les mecs étaient bons pour s’repérer et r’trouver leur ch’min. [...] »  lança la rouquine au métisse qui sentit que ce pique malicieux et moqueur était bien pour lui sur le moment. Il leva les yeux au ciel ainsi que les bras dans un soupir exaspéré.

« Désolé d'être unique ma belle ! J'suis pas n'importe quels mecs, héhé !»
dit-il finalement avec fierté en se désignant du doigt avec un large sourire. Oui, le narcissisme lui était monter au nez sur le coup.

Et cette idée d'utiliser le GPS de leur portable c'était du génie ! Il sortit alors le sien pour y lancer l'application qui allait les sauver.

« Nah, il doit pas bouger j'pense. Il doit rester dans un coin à l'ombre pour pas que les glaces fondent si il est intelligent ! »

Il invita la feu à le suivre dans la direction qui semblait la plus probable et la plus juste. Et après tout leurs efforts il y arrivèrent à ce glacier !


" My heart is stronger than ever, despite it being broken many times. "
##   Sam 4 Aoû 2018 - 20:25

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Selvi et Nath (pour ceux qui n'avaient pas encore deviné
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 24
Emploi/loisirs : S'entraîner à r'marcher, pis bientôt à danser aussi !
Humeur : En pleine forme !

Adonis ne croit pas non plus à l’amour. C’est une information importante à retenir. C’est plutôt rare. D’habitude, les gens ne la comprennent pas trop, alors c’est chouette de trouver quelqu’un qui pense comme elle. Sibylle aurait pu lui demander ce qu’il avait vécu comme expérience, mais elle est déjà partie sur autre chose. Peut-être plus tard. Il la rassure, après avoir ri, qu’il lui dira si quelque chose ne lui plaît pas. Tant mieux. Le contraire n’aurait pas plu du tout à la rouquine et il aurait fallu qu’elle mette les choses au clair.

La conversation change complètement quand les deux nouveaux amis se rendent compte qu’ils sont complètement perdus. L’Allemande se permet de taquiner Adonis à propos de son sens de l’orientation peu fiable. Il lui répond directement et avec fierté. Elle ne peut s’empêcher de rire, mais ce n’est pas pour se moquer, au contraire. Et puis, il vient de lui dire qu’elle était belle, alors ça lui fait plaisir. C’est toujours agréable un compliment. Et puis, c’est vraiment quelqu’un de spécial. Il a raison. Elles sont rares les personnes qui ne sont pas agacées par Sibylle et elle le sent tout de suite, qu’il est différent. Par moment, il lui fait penser à Andreas. Ils n’ont pas le même caractère, du peu qu’elle en a vu, mais tous deux semblent bien plus tolérant face à l’exubérance de la rouquine… ou alors son héros le cache bien.

L’ex-danseuse propose l’idée du GPS sur le téléphone, avant de se demander ce qu’ils cherchent vraiment. C’est un peu confus dans son esprit et elle se trouve bête, mais Adonis ne lui fait aucune remarque. Il répond avec sérieux à sa question et ne se moque pas. « Ok, alors j’te suis ! », dit-elle, après qu’il lui a fait un signe de la main. Elle ne dit rien, pour une fois, et accepte le silence. Elle respecte la concentration de son héros. Décidément, après lui avoir amené ses béquilles, voilà qu’il trouve le glacier pour elle. C’est vraiment un super héros !

« R’garde ! C’est là ! Wouaaa, t’es trop fort ! Merci ! », s’écrie-t-elle soudain. Sibylle n’avance pas bien vite avec ses béquilles, mais ils arrivent finalement à destination. Elle ne connaît pas l’homme qui tient le stand, mais vu la chaleur, ça doit bien être un Eau, pour pouvoir geler périodiquement les glaces et éviter qu’elles fondent. « Salut ! T’as pomme et cannelle ? C’est trop bon. Moi j’adore ça ! C’est c’qu’j’prends toujours si y a ! », demande-t-elle avec enthousiasme. Malheureusement pour elle, seul le premier arôme est disponible. « Ah bin zut alors… bon… euuuh, chais pas, y a quoi… mmmmh… chocolat… non, non… ‘fin c’est sûr’ment bon hein ! Mais chais pas, j’aime moins en glace… j’aim’rais que’qu'chose d’frais. T’as quoi d’frais ? Fraise ? Mmmh, ouai… OH, MAIS T’AS MYRTILLE ?! T’as vu ! Y z’ont myrtille ! Faut trop qu’j’goûte après c’qu’tu m’as raconté ! Ouai, j’prends myrtille, s’te plaît ! », enchaîne-t-elle d’abord hésitante sur son choix, puis avec une vivacité déconcertante. Elle s’est tournée vers Adonis quand elle a remarqué la saveur dont ils ont tant parlé. Elle laisse son nouvel ami choisir, puis lui jette presque ses béquilles dans les bras. « Tiens-moi ça s’te plaît. C’est moi qui paie ! Après tout c’qu't’as fait pour moi, c’est l’minimum ! Faut qu’j’soigne mon héros quand même ! », dit-elle en lui offrant un grand sourire. Elle ne fait pas attention à celui du vendeur de glace et donne les sous qu’il faut, avant de tout ranger dans son sac.

« Dis, tu voudras bien m’tenir ma glace l’temps qu’on trouve un banc ? J’préférerais m’asseoir qu’rester d’bout. », demande l’Allemande au jeune homme en lui tendant les bras pour qu’il lui rende ses béquilles.


##   Mar 7 Aoû 2018 - 21:34

Personnage ~
► Âge : 23 [28 Juillet]
► Doubles-comptes ? : Aucun (pour l'instant è.~)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 17/05/2018
Humeur : Vete a freir esparragos ~
https://www.wattpad.com/user/YukaiiUso

Si Sibylle pouvait sauter partout autour du glacier elle l'aurait sans doute fait. En tout cas ses exclamations étaient assez explicites sur son état de bonheur actuel et cela fit énormément plaisir au châtain qui rangeait son téléphone.

La jeune femme se renseigna sur les goûts disponibles tout en partageant ses préférences au vendeur, espérant avoir celui qu'elle souhaitait. Puis finalement après avoir hésité sur fraise et d'autres propositions variées, elle se lança dans l'idée de tenter cette expérience de la myrtille.
Quant à lui il avait pensé à café mais il décida de changer et de prendre cerise. Comme les glaces semblaient être fait 'maison' il se sentait tenté de tester quelque chose de nouveau.

La feu lança ses béquilles au jeune homme qui ne réussit qu'à en rattraper une, parce que oui il était nul pour attrapé les choses en vol. il ramassa donc la seconde d'un air embêté puis se redressa rapidement comme si de rien n'était. Elle souhaitait payer pour le remercier et avant même qu'il n'intervienne c'était déjà fait. Fichu réflexe tout pourri qui lui avait fait perdre du temps !

" Mais.. Mais ton magnifique sourire était largement suffisant comme récompense ! Hm.. Merci. " lança-t-il d'une voix boudeuse pendant qu'elle rangeait ses affaires.

Elle lui tend ensuite les bras. Si elle n'avait pas précisé que c'était pour récupérer ses béquilles Adonis aurait pris ça comme une invitation à un câlin. Mais il fit ce qu'elle lui demanda. Il prit ensuite les deux glaces en remerciant le vendeur d'un signe de tête.

" La bas, à l'ombre t'as un banc Princesse. "
dit-il en tendant prudemment l'index de sa main droite pour indiquer la direction à la rouquine sans faire tomber la glace qu'il tenait.

Arrivé au banc Adonis s'installa en soufflant bruyamment. Ils avaient quand même bien marché et sans doute que Sibylle attendait aussi avec empressement de pouvoir reposer ses jambes. Elles avaient fait beaucoup d'efforts aujourd'hui et la glace était comme une récompense. Il attendit qu'elle soit bien installer pour ensuite lui donner son dû.


" My heart is stronger than ever, despite it being broken many times. "
##   Dim 12 Aoû 2018 - 11:40

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Selvi et Nath (pour ceux qui n'avaient pas encore deviné
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 24
Emploi/loisirs : S'entraîner à r'marcher, pis bientôt à danser aussi !
Humeur : En pleine forme !

Sibylle offre un immense sourire à Adonis. « Oooh, mais t’es trop chou ! Mais nan, mon sourire c’est clair’ment pas assez, pis en plus, j’ai laché mes béquilles avant qu’tu les aies attrapées. C’tais pas cool d’ma part non plus. Alors chuis désolée pour ça, d’pas avoir attendu assez, pis comme ça tu m’pardonnes, hein ? », dit-elle après avoir rangé ses affaires. L’Allemande lui demande encore de lui tenir sa glace, parce qu’elle aimerait s’asseoir, mais à besoin de ses deux mains pour se déplacer. Elle lui a tendu les bras pour qu’il lui rende ses aides et il a semblé hésiter. La rouquine ne pense pas un instant qu’il aurait peut-être aimé lui faire un câlin. Elle se dit qu’il ne veut peut-être pas bouger ? Ou tenir sa glace ? Mais il finit par accepter.

Les deux nouveaux amis se déplacent. Son héros lui montre un banc à l’ombre. « Super ! C’est exact’ment c’qui nous faut ! », dit-elle avec enthousiasme. La princesse commence décidément à bien apprécier qu’il l’appelle comme ça et puis, comme elle a clarifié les choses au tout début, elle ne trouve pas ça bizarre. Il le fait en sachant qu’elle n’en est pas vraiment une.

Une fois tous deux installés, l’homme lui tend sa glace à la myrtille. « Holalala, mais faut qu’on s’dépêche, c’est d’jà en train d’fondre ! », s’écrie-t-elle presque, avant de goûter l’arôme qu’elle a choisi. « Mmmmmh, c’est trop trop bon ! J’ai fait un super choix grâce à toi. », dit-elle, heureuse, avant de se pencher vers Adonis pour lui déposer un bisou frais et un tout petit peu humide sur sa joue. « Merci, mon héros ! », reprend-elle avec un joli sourire. Elle est contente de l’avoir rencontré. Elle aime se faire de nouveaux amis, rencontrer de nouvelles personnes et lui, il est vraiment un gars sympa. L’Allemande continue de manger sa glace, ne prenant pas trop le temps de parler, parce qu’elle doit éviter que la myrtille ne lui coule sur les doigts. Lorsqu’elle a maîtrisé le sinistre, elle se permet une petite pause.

« Pis t’es d’jà v’nu là avec Lys, alors ? J’crois qu’c’est la fille du club du samedi. T’sais, j’t’en ai parlé avant. Elle t’a rien dit ? Elle est trop bête ! Si elle fait pas d’pub, ça va jamais marcher son truc. Bon, p’t-être qu’elle compte sur les membres pour ça ? Faut trop qu’j’partage les news sur Facebook. Ça a d’jà commencé j’crois en plus, mais bon, moi j’irai qu’quand ch’rais installée à l’école. D’puis l’hôpital, c’est vraiment pas top. », commence-t-elle. « Heureus’ment, j’bouge bientôt ! Deux jours ! Tu t’rends compte ! Dans deux jours j’aurai une vraie chambre rien qu’à moi, qu’j’pourrai décorer et tout ! Ça s’ra trop chouette ! », continue la rouquine avec un enthousiasme grandissant. « Oh, j’dis pas hein. L’hôpital c’était cool aussi. J’ai rencontré plein d’monde. C’est là-bas qu’j’me suis fait plein d’amies aussi. Y a Olivia, Leya, Ariana, Cho… oh, pis y a Ipiu et Aki qui sont v’nus à mon anni l’année passée. Ouai, c’était vraiment chouette ! Mais bon, j’préfér’ai quand même quand ch’rai à l’école. Y aura encore plus d’monde, j’pense ! », enchaîne-t-elle. L’Allemande ne se rend pas compte qu’Adonis ne connaît probablement pas toutes ces personnes et que lui dire tout ça, ce n’est pas très intéressant pour lui. « T’as rencontré qui comme gens toi ? », termine-t-elle.

L'ex-danseuse réalise tout à coup quelque chose de capital ! « OH ! Mais t’as d’jà fini ta glace ! Mais t’es trop un rapide ! », recommence-t-elle vivement. Sibylle, Sibylle… elle ne pense pas qu’elle ne lui laisse pas dire un seul mot, alors évidemment qu’il a déjà fini. D’ailleurs, ça serait bien qu’elle se remette à manger. Il n’y a plus vraiment de risques que la glace sorte du cône en biscuit, mais ça devient gentiment une piscine là-dedans. C’est dommage quand même.


##   Mar 14 Aoû 2018 - 19:03

Personnage ~
► Âge : 23 [28 Juillet]
► Doubles-comptes ? : Aucun (pour l'instant è.~)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 17/05/2018
Humeur : Vete a freir esparragos ~
https://www.wattpad.com/user/YukaiiUso

Et voilà que Sibylle s'inquiète et s'excuse d'être réactive et pleine de vie, pensant qu'elle n'avait pas laisser assez de temps à Adonis alors qu'il était juste maladroit... Il choisit de ne rien ajouter à ce sujet car il se sentait déjà honteux de rarement réussir à rattraper quelque chose en vole . Après tout c'était une des raisons de pourquoi est-ce qu'il avait arrêter le handball après deux mois d'essais puisqu'il se prenait souvent la balle dans la tronche.

Une fois installés, c'est avec empressement que la Feu entame sa glace qui subissait déjà le dégèle accéléré par les rayons du soleil. Débordante de bonne humeur et sans aucun doute satisfaite d'avoir essayer cette nouvelle saveur, elle offrit à Adonis un petit baiser de remerciement. Ce dernier lui répondit par un sourire bienveillant. Il l'écouta avec attention bien qu'on pourrait penser qu'il était concentré sur son goûté plutôt que sur la jeune fille. Il a rapidement finit son rafraîchissement pendant que la glace de la jeune fille se liquéfie au fur et à mesure que celle ci parle. Finalement elle se rend compte que son camarades à déjà terminé alors que elle, elle n'en ai qu'à la moitié.

" Ouai t'as vu ça un peu ? Et pourtant j'ai pris le temps de la savourer, j'crois que ma langue doit être rouge bordeaux. " dit-il en tirant la langue devant son téléphone qu'il tenait face à lui pour y voir son reflet dans la vitre. Et effectivement c'était le cas.

" Pour te répondre rapidement , j'ai fait un grand tour du parc et du village avec Lys durant une escapade culinaire. On a manger tout ce qui nous faisait envie et qu'on pouvait acheter ! Mais par contre pour le club j'en savais trop rien , ou alors j'ai oublié, c'est possible tu sais avec ma mémoire ... Est-ce que ça ira pour l’aménagement de ta chambre ? Je suppose que le petit monde que tu as rencontré à l’hôpital s'est déjà proposé de t'aider.  "

Il marqua une courte pause pour la regarder elle et sa fondu violette avec un sourire amusé puis il reprit rapidement pour répondre à l'autre question.

" J'ai pas encore rencontré grand monde. A part Lys, t'es la seconde fille de Terrae avec qui je fais connaissance. A moins que tu veux que je compte aussi la directrice lors de mon arrivé et du Master qui m'accompagnait mais dont je me rappel plus le prénom ? "

Il mima l'air de réfléchir en regardant vers l'horizon , un doigt tapotant son menton.


" My heart is stronger than ever, despite it being broken many times. "
##   Mer 22 Aoû 2018 - 21:17

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Selvi et Nath (pour ceux qui n'avaient pas encore deviné
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 24
Emploi/loisirs : S'entraîner à r'marcher, pis bientôt à danser aussi !
Humeur : En pleine forme !

Tandis que Sibylle parle, sa glace fond. Heureusement, elle ne sort pas du biscuit et se contente de se liquéfier. Adonis, quant à lui, savoure tranquillement tout en écoutant la bavarde. Cette dernière ne s’interrompt que lorsqu’elle remarque que son nouvel ami a terminé sa glace et lui en fait la remarque. Elle ne dit rien quand il parle de la couleur de sa langue. Elle serait bien incapable de dire si c’est vrai ou non, alors elle sirote le liquide froid au goût de myrtille. Mmh, c’est bon quand même.

L’Allemande commence à manger le biscuit, laissant cette fois son héros parler. Elle sourit quand il lui explique rapidement son escapade gourmande avec Lys. Ça devait être chouette, même si tout manger, ça devait faire beaucoup de nourriture ! Elle rit même quand il lui parle de sa mémoire. Ce n’est pas elle qui va lui en vouloir. Elle a toujours dû beaucoup travailler pour retenir les choses. On lui a souvent reproché d’oublier des choses essentielles. Ses parents n’ont jamais compris comment il était possible qu’elle ne retienne pas facilement les dates qu’elle devait apprendre pour ses cours d’histoire, comme celles des grandes batailles par exemple, ou les noms des grandes personnalités allemandes… et il lui a fallu tellement de temps pour retenir les pays et capitales d’Europe ! Un scandale de paresse…

La rouquine laisse Adonis continuer, puis réfléchir, le temps qu’elle termine sa glace, mais il ne reprit pas la parole, manifestement perdu dans ses pensées. « Mmmmmmh, c’était trop bon ! », commence-t-elle par s’exclamer. Elle n’a aucune idée de si sa langue est bleue ou pas. Pour ça, elle a besoin de l’aide de son héros vers qui elle se tourne en lui tirant la langue. « E’qu’e’e’b’eu ? », tente-t-elle d’articuler. Si sa langue est bleue, il faudra qu’elle prenne une photo, c’est sûr !

Après cet épisode, Sibylle reprend son sérieux et répond à la question du jeune homme. « Pour l’déménag’ment, ça s’ra pas trop compliqué… j’ai juste ma valise en fait… j’crois qu’Olivia va s’arranger pour qu’quelqu’un l’amène dans ma chambre. Moi j’peux pas la déplacer avec mes béquilles, tu comprends ? Par contre, y aura personne pour m’aider à tout défaire, mais ça c’est pas grave ! J’m’débrouille ! Pis j’ai tout l’temps qu’j’veux ! J’m’réjouis trop ! J’pourrai la décorer et tout ! Ça va être trop super ! », termine-t-elle avec enthousiasme. « Quand ch’rai installée, faudra trop qu’tu viennes ! », reprend-elle.

« Pis moi j’peux t’faire rencontrer plein d’gens s’tu veux ! C’est trop triste qu’tu connaisses personne ! ‘fin, j’dis pas qu’Lys c’est personne, hein ! Mais ça fait pas beaucoup d’monde… pis des Masters, moi j’en connais en tout cas trois ! Ipiu, Huo et Ys ! Ça t’dit que’qu’chose ? », rebondit l’Allemande sur les dernières paroles d’Adonis. « Mais Huo, il m’a pas dit au début qu’c’était un Master ! C’est un p’tit cachotier ! Tu t’rends compte ! Et moi j’ai rien r’marqué ! Il m’a fait un p’tit spectacle avec ses pouvoirs, c’était trop cool ! Il est trop fort, mais bon, il s’est aussi beaucoup entraîné, y m’a dit ! », continue-t-elle.

Soudain, une idée lui traverse l’esprit et Sibylle décide de ne plus la laisser filer, sinon, elle va vraiment oublier. « Allez, faut qu’on fasse c’te photo tous les deux, sinon j’vais oublier et ch’rai trop triste ! », informe-t-elle son héros. Elle ressort son téléphone portable et se penche vers Adonis pour prendre un joli selfie qui se retrouve en moins de deux sur Instagram. Quelques secondes plus tard, l’application Facebook de son téléphone est ouverte, toujours avec une rapidité déconcertante. « Trouve-toi et d’mande d’toi comme ami ! », lui demande la rouquine en lui tendant son téléphone. « Pis après j’t’envoie la photo ! », termine-t-elle avec un sourire.


##   Mer 5 Sep 2018 - 23:16

Personnage ~
► Âge : 23 [28 Juillet]
► Doubles-comptes ? : Aucun (pour l'instant è.~)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 17/05/2018
Humeur : Vete a freir esparragos ~
https://www.wattpad.com/user/YukaiiUso

Dans un emmêlement de mots prononcés les un après les autres comme si les espaces n’existaient pas, la rouquine lui demande si sa langue était bleue. Oui Adonis avait réussi à décodé ses paroles, après tout il avait de l'expérience avec sa famille ! Ce sont les enfants qui font ce genre de baragouinage, en principe ... là, Sibylle n'en était pas une. Et puis ce n'est pas un truc vaudou ou quoi hein , il suffit de restituer le contexte !

Bref, Sibylle répondit à la question d'Adonis au sujet du déménagement avec aucune trace de stress du tout, juste de la méga bonne humeur et de l'empressement, ce qui lui correspondait bien. Elle devait déjà avoir une idée de comment décorer sa chambre. Sur les réseaux sociaux les photos de déco d'intérieur sont de plus en plus populaires alors elle ne devait pas les avoir manquées.
C'est vrai qu'il est important de réussir à faire de sa chambre un lieu de repos personnalisé et où on se sent bien. Sans doute que si elle l'invitera une fois installée il lui apportera un petit quelque chose en cadeau.

Elle lui proposa ensuite de lui faire faire de nouvelles rencontre pour que Adonis soir un peu plus socialisé, ce qui en soit ne serait pas du tout une mauvaise chose ! En principe il va directement vers les gens et s'empresse de faire de nouvelles connaissances mais ces dernier temps c'était pas trop ça, avec toutes ces perturbations liées aux changements récents .

" Ouai pourquoi pas ? " répondit-il tout en hochant vivement la tête. " Après, j'pense que les Masters sont plutôt des personnes discrètes qui ne vont pas faire étalage de leur puissance. ça expliquerait pourquoi il ne te l'aurait pas dit au début. Ils se doivent d'enseigner et garder l'ordre dans tout Terrae, s'ils étaient fanfarons ça s'rait peut être totalement chaotique, nan ? Qui les prendrais au sérieux ? "

Peu après ça la jeune fille fut prise dans un élan soudain, sans doute provoqué par une idée qui venait de germer dans sa tête. Elle brandit son téléphone et se positionne pour prendre un selfie avec Adonis. Il inclina la tête et tira la langue. Un petit clin d’œil en plus et puis l'instant fut immortalisé. Sans même qu'il n'ai à lui demander elle lui proposa de lui envoyer par Facebook et d'une pierre deux coups qu'ils s'ajoutent mutuellement dans leur liste d'amis, ce que l'espagnol fit aussitôt quand il eut le téléphone en main.

" Et voilà c'est fait ! " lança-t-il en lui rendant le portable.

" Oh ! Est-ce que t'as Snap' ? J'met souvent des trucs dans ma story, des conneries en tout genre, si tu veux hein. "
Il venait de ressortir à son tour son téléphone. Sur le moment il venait de penser qu'il n'avait pas prit en photo son goûté. Dommage, une occasion de manquée pour rendre jaloux sa fratrie.


" My heart is stronger than ever, despite it being broken many times. "
##   Mar 11 Sep 2018 - 17:49

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Selvi et Nath (pour ceux qui n'avaient pas encore deviné
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 24
Emploi/loisirs : S'entraîner à r'marcher, pis bientôt à danser aussi !
Humeur : En pleine forme !

Adonis trouve des excuses à Huo et Sibylle ne peut s’empêcher de rire. Elle repense à Ys et se dit qu’un Master, ce n’est pas toujours discret, non, mais elle se retient de le dire de justesse et laisse parler son héros. Elle se contente étonnamment de hocher la tête. Les Masters, ils sont super de toute manière, discrets ou pas, et elle n’arrive pas à imaginer que des gens ne puissent pas les prendre au sérieux. C’est vrai, c’est tellement cool un Master et ça peut faire des choses tellement chouettes avec ses pouvoirs !

Pourtant l’Allemande ne reprend pas sur le sujet, car une idée vient de lui traverser à nouveau l’esprit et si elle continue de remettre ça à plus tard, elle va oublier, c’est sûr, alors elle prend les choses en main. Elle informe son nouvel ami de ses intentions, avant de prendre le selfie et de le poster sur Instagram. Elle tend ensuite son téléphone à Adonis pour qu’il puisse se demander comme ami sur Facebook. La rouquine y tient. Surtout qu’il n’a pas encore reçu ses pouvoirs. Ça serait vraiment trop galère de fouiller tout l’institut pour le retrouver si elle veut venir lui dire bonjour.

L’ex-danseuse tape deux fois dans ses mains quand il lui annonce que c’est fait. Elle est aux anges ! Encore un ami en plus, c’est tellement génial ! Elle s’apprête à reprendre son téléphone quand il lui demande si elle a Snap’.

« Bien sûr qu’chuis sur Snap’ ! J’t’ai dit, chuis presque partout ! R’garde ! », répond-elle, tout en tapant sur l’écran du téléphone resté dans les mains de son héros. Elle affiche le dossier avec toutes les icones des applications des réseaux sociaux, dont Facebook, Instagram et Snapchat. « Tu peux t’trouver partout s’tu veux, comme ça on s’suit partout ! », recommence-t-elle avec un sourire. Sibylle ne sait pas si Adonis est partout, comme elle, mais au moins, il a le choix ! « Pis si tu m’passes ton téléphone, j’fais la même chose pour toi ! », termine-t-elle en tendant la main. Elle ne se vexera cependant pas s’il ne lui fait pas assez confiance pour le lui prêter.

« T’as beaucoup d’amis, abonnés et tout l’reste ? Tu verras, moi j’en ai plein ! Ça aussi c’est un bon truc pour s’faire des potes ! », reprend-elle, après une légère pause. Elle dit ça, mais l’Allemande a quand même bien conscience que tous les gens qui la suivent sur les réseaux sociaux ne sont pas vraiment des amis au sens profond du terme, pas des amis proches. De toute manière, de ceux-là, l’ex-danseuse n’en a pas beaucoup. Elle appelle ami tous ceux qui croisent sa route, mais ceux qui comptent vraiment, ceux qui restent, se comptent sur les doigts d’une, voire deux mains.


##   Mar 25 Sep 2018 - 20:06

Personnage ~
► Âge : 23 [28 Juillet]
► Doubles-comptes ? : Aucun (pour l'instant è.~)
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 142
Date d'inscription : 17/05/2018
Humeur : Vete a freir esparragos ~
https://www.wattpad.com/user/YukaiiUso

Sibylle est joie. Elle scintille de bonheur une fois leur amitié virtuelle conclus. Mais il faut croire que Facebook n'était pas suffisant pour les deux accro' de la technologie et voila qu'ils s'ajoutent mutuellement sur Snapchat, Instagram et autres . Ce sera ainsi plus facile pour chacun d'eux de se retrouver et de communiquer librement et quand ils ont le temps.

Adonis laisse donc à son tour son téléphone entre les mains délicates de la jeune fille .

Il ne craint pas qu'elle tombe sur quelque chose qui craint ou un SMS inopportun, il n'y a rien de tout ça dans son smartphone. C'est vrai après tout quand on a deux enfants à la maison qui volent les téléphones pour les jeux il faut savoir être irréprochable à ce sujet !

" Ouai j'en ai pas mal . Moins que toi je crois mais c'est cool quand même. Genre c'est à la fois la marque du présent et une trace du passé que contient mon tel. Si j'le perd je perd ma vie ! Mes mémo c'est blindé, mon album est remplit de photo de tout ceux que je connais et aime et de conneries que je trouve sur Pinterest . C'est pareil pour toi nan ? "

Une fois terminé il reprend son téléphone et rend celui de la jeune rouquine à sa propriétaire . Puis il met  la photo qu'ils ont pris ensemble comme image de contact pour cette dernière.
C'est seulement au moment de verrouiller l'écran de son portable que l'espagnol se rend compte que l'heure à très vite passé en compagnie de sa nouvelle amie.

" Wow ! Déjà dix-sept heure quasiment ! Ta quelque chose de prévu Princesse ? Un couvre feu ? Moi perso' rien . "

Il la regarde , un peu embêté si il lui à prit trop de son temps. Il ne voudrait surtout pas perturber le planning de la jeune fille et si il faut la raccompagné se serait avec plaisir qu'il le ferait. Cependant si rien ne la retient alors il se ferait une joie de continuer à papoter avec elle et l'écouter.


" My heart is stronger than ever, despite it being broken many times. "
##   
Contenu sponsorisé

 

Attention, le lundi y a des requins ! :O [pv Adonis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Loisirs. :: Piscine.
Aller à la page : Précédent  1, 2