Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Stay close. ♥ [ PV Abe ]
##   Mer 29 Aoû 2018 - 3:31

Personnage ~
► Âge : 22 bougies,
► Doubles-comptes ? : /Søren Westson
► Rencontres ♫♪ :
Abe Doe
Messages : 330
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : Nope.

"Tu me rends meilleur, Ma Reine. Voilà tout. Tu fais d'un vaurien ton adorateur le plus fervent. J'ai mis une robe et du maquillage. Je porte un petite culotte et elle me gène de ouf, je sais pas comment tu peux porter ça à longueur de journée. Respect !"

Une démonstration d'affection et une sortie du ton guindée pour éviter de prolonger nos vœux plus longtemps. Oui, c'est quand même un peu à ça que ça ressemble. On a un problème avec le sucre quand on est ensemble. Je peux pas m'empêcher de me dire qu'elle est sublimement adorable et y a pas besoin de télépathe pour dire qu'il en va de même pour elle. Suffit de voir comment elle me regarde des fois. Le seul regard comparable que je lui connaisse est celui qui est réservé au sujet TaGueule. Je me demande comment je dois le prendre en fin de compte. Bien je suppose, elle rêve de cette bestiole.

Je me rends vite compte que briser le silence était une erreur. Lys raconte des choses, mon cerveau les traduit en idées, jusque là ça va, puis en image, c'est probablement ici que ça dérape. Non comptant de virer au rouge sans passer par le rose, je me surprends à lui lâcher avec un sourire stupide en rint connement :

" Tu vas me donner envie d’accélérer le pas si tu continue à me parler comme ça, gourgandine !"

Abe à cerveau, je répète, Abe à cerveau, tu me reçois? Non!? Comment c'est possible ça!? Parce que je suis... ? Je suis con? Ah okay. Merci... à ton service

Bref, je vais me taire et ne plus rien dire, me laisser guider sous cet arbre que Lys a choisi pour nous y pose, me prenant les mains pour m'inviter et m'aider à m'y installer. Après avoir sorti de quoi fumer. J'aime ton sens des priorités ma Reine.

"Je m'en occupe, viens t'installer toi aussi. "

Je jette un petit coup d’œil autour de nous. On s'est bien éloigné du village, le lac à coté nous offre un peu plus de luminosité et nous permet de profiter de ces instants sans recours à d'autres sources lumineuses. Par contre, c'est un peu trop sombre pour rouler j'avoue!

Alors que je m'affaire, assis en tailleur, je livre le fil de mes pensées à Lys :

"J'aime bien cet endroit. Il me détend. Je comprends tout à fait pourquoi tu m'as emmené ici. Parce contre je me sens obligé de te demander comment tu t'es entraînée à retirer des culottes avec tes dents. Tu as attisé ma curiosité !"

Oui, par pitié, j'ai besoin de changer l'image qui est gravée dans mon cerveau. MERCY !
##   Lun 10 Sep 2018 - 2:58

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
Lys Atkins
Messages : 640
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 21
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/


It might not be the right time
I might not be the right one
But there's something about us I want to say




Je laisse le kit du parfait junkie à Aby et m'assieds à ses côtés, l'observant du coin de l’œil, entamer le roulage. Je repère rapidement ses difficultés et, tout en l'écoutant parler, je m'efforce de créer une sphère lumineuse entre mes mains.

Il me faut quelques secondes pour la matérialiser et elle n'est pas plus grosse qu'une balle de tennis, mais la lumière qu'elle dégage est suffisante pour améliorer les conditions de travail du Fou. Un petit sourire satisfait sur les lèvres, j'approche mon œuvre de lui et de son plan de travail improvisé.

" Mieux comme ça, non ? "

Enfin, après lui avoir offert un clin d'oeil bourré de sous-entendus malsains, je réponds à sa question avec simplicité :

" Un magicien ne peut dévoiler ses secrets Aby. Si je te le disais, tout cela - je désigne de ma main libre l'environnement autour de nous - perdrait de sa féérie. "

Je dépose un petit baiser sur son front, profitant qu'elle ait la tête baissée et le regard concentré sur son ouvrage.

" Laisse moi me bercer dans le mystère et le voile de la curiosité, ça ne me rend que plus attirante. Stratégie de Reine. Tu dois pouvoir comprendre cela, Fou. "

Il ne faut guère de temps à la demoiselle pour achever le joint. La force de l'habitude je suppose. Je laisse se dissiper la boule lumineuse en lâchant un soupir soulagé. Je pose un regard perplèxe sur mes mains :

" Je les créé plus vite maintenant, mais cela me demande toujours une sacré quantité d'énergie. Malheureusement.  "

Nous nous retrouvons une nouvelle fois dans le noir, un léger silence planant entre nous. Il est temps. Je lâche un nouveau soupir en me relevant :

" J'aurais dû aller aux toilettes du restaurant. Je reviens, pause pipi rapide. Allumes le en attendant ! "

Sans attendre de réponse, je m'éloigne et m'enfonce dans l'ombre plus profonde des arbres. Une fois hors de sa vue, je ralentis le pas et cherche le creux d'arbre où j'ai caché mon instrument. Mon coeur s'emballe un peu et le stress me reprend. L'aurais-je perdu ? S'est-il fait voler ?

Non. Le violon est bel et bien là, dans son étui. Je souris, soulagée, l'attrape et retourne tranquillement auprès de mon amie.
J'interromps ma marche avant de sortir du couvert du bois, sors l'instrument de sa poche et le place sur mon épaule. Je pince quelques cordes et un son doux et calculé s'élève dans les airs.

" Aby ? "

Le violon sur mon épaule, l'archet dans l'autre main, je sors enfin de ma cachette et retourne m'installer, cette fois, debout en face d'elle. J'esquive son regard et les multiples questions qu'elle doit se poser. Après une grande inspiration, je reprends, le ton doux et mal assuré :

" Je ... Voulais te montrer ... te dire ? quelque chose depuis un moment déjà, mais je ne trouvais pas ... Je ne savais pas comment le faire. Comment correctement le faire. Je ... J'ai eu des milliards d'idées, mais aucune ne m'a semblé convenir. A l'exception de celle-ci. Je ... "

Je relève les yeux vers elle, espérant que le manque de luminosité cache mon rougissement.

" Aby, tu peux m'ouvrir ton cœur un instant ? "

Je ferme les yeux, expire doucement et laisse, avec prudence, tomber mes barrières mentales. Aby, que je ressentais vaguement jusque là, se dévoile plus précisément, je lui laisse quelques instants, tapotant mentalement ses émotions, le temps qu'elle comprenne mes intentions et me glisse doucement vers elle.

Un sourire se dessine sur mes lèvres et mes muscles se détendent. Je redresse mon dos, pose délicatement l'archet sur les cordes et entame enfin le morceau.


♥️

Aby, je serais incapable de mettre les mots corrects sur ce que je ressens pour toi. Incapable d'exprimer à haute voix ce torrent de bonheur, de douceur et de tranquillité que tu m'inspires. Si je disais tout cela, j'aurais peur que ces sentiments perdent leur force. Si je l'écrivais, j'aurais peur qu'ils ne se détériorent avec le temps et le papier.
Je ne peux que ressentir et espérer pouvoir te le faire comprendre sans mots.

Je ne maîtrise pas ces Pouvoirs. Pas suffisamment pour être certaine que ça fonctionnera. Mais j'ose croire que tu y seras réceptive. J'ose espérer te toucher malgré tout.

Près de toi, je n'ai jamais ni trop chaud ni trop froid. Au contact de tes yeux fauves, mes peurs s'évaporent et cessent d'exister. Aby, on m'a donné des pouvoirs, pour combler un Vide que je ne comprends pas. Mais rien ne me rend plus forte, plus brave et plus heureuse que ton rire, les lumières dans tes yeux quand la joie t'emporte ou encore le simple fait de savoir que tu existe.
Ton bonheur fait ma joie. Tes peines ma douleur.

Aby, ce voyage, au sein de cet Institut de fous, je veux le faire à tes côtés. Aby, ce chemin qui reste encore et tout ce que j'ignore à son sujet, je veux le découvrir avec toi. Continuer à trébucher et à en rire, près de toi.



" Aby, je t'aime. "

Je laisse retomber mes bras, pose l'instrument à mes pieds avec une maladresse qui m'effraie et tire une petite boîte de la poche de ma veste. Puis, après un instant d'hésitation, sans oser croiser son regard, encore une fois, je m'approche et me mets à sa hauteur. Dans mes mains tendues, la petite boîte est ouverte, révélant son contenu : une petite bague en argent, décorée d'un diamant simple et discret.

" Aby, tu veux bien ... Me promettre de rester avec moi pour toujours ? De pas m'oublier et de m'empêcher de t'oublier ? Tu veux bien rester mon trésor pour toujours ? "




- La Reine Suprême Lys
- Le Fou Philosophe Abe
- Le Garde Vagins Ys
- Le Corgi Erik / Rikiki Baner
( - La mascotte fétiche Tifa )
- Le Limier Søren ( il est là juste parce qu'il a couché, soyons honnêtes )
##   Lun 10 Sep 2018 - 4:24

Personnage ~
► Âge : 22 bougies,
► Doubles-comptes ? : /Søren Westson
► Rencontres ♫♪ :
Abe Doe
Messages : 330
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : Nope.

Affairé à la tâche que je me vois confié, j'adresse à ma Reine un hochement de tête affirmatif à sa question rhétorique. Oui avec de la lumière, on y voit mieux la nuit. En revanche, elle esquive ma question qui était à demi-sérieuse, avec qui elle s'est entraîné à retirer des culottes avec ses dents? Je me retrouve encore une fois contrainte de chasser ces images que mon cerveau se décide encore à évoquer et me retrouve rapidement soutenu par Lys, et ses lèvres sur mon front. Je dresse un regard chaleureux vers elle pour lui assurer que ce geste m'a réchauffé le cœur.

"Je comprend tout à fait. en tant que curieux maladif, je ne peux qu'approuver cette tactique." Un petit ricanement niais m'échappe."Mais je ne fais pas que comprendre, j'en ressens aussi irrésistiblement les effets, Ma Reine, Mon univers!"

Un nouveau éclat d'amusement se fait en écho au précédent alors que j'achève la conception de notre joint. La source de la lumière qui m'éclaire se tarit avant de cesser complètement, accompagné des explications techniques de Lys. Je trouve qu'elle s'en sort terriblement bien. La différence de niveau commence à se sentir, alors qu'elle n'est arrivé que peu de temps avant moi. Plus que de jalousie, c'est un profond sentiment de révérence à son égard qui m'étreint alors que j'écoute attentivement chaque mot qui sort de ses lèvres.

Un ange passe et voici que la demoiselle s'esquive pour répondre à un appel de la nature, me confiant une nouvelle tâche que j'accompli avec zèle. Cependant, je n'avais pas anticipé les tendances à l'introspection que la solitude, même brève, crée parfois. Mon regard se perd sur le lac, ou plus exactement dans les éclats lumineux à sa surface. C'est ici que j'ai rencontré Erik, c'est ici que je passe un merveilleux moment en compagnie de Lys. Peut-être devrai-je me fier au folklore nippon et construire un autel ici, puisque cette endroit semble m'enjoindre au bonheur à chaque fois que j'y pose un pied, moi qui ne sais même pas nagé. J'ai toujours trouvé de genre d'ironie de la vie particulièrement savoureuse. Encore plus alors que j'ai un joint allumé à la main.

Un son, un pincement je crois, me tire un léger sursaut, me poussant malgré moi à faire un volte-face pour finalement tomber sur Lys, émergeant des bois, violon à la main. Elle doit pouvoir lire la série de questions qui file à travers mon cerveau, tel que "D'où? Comment? Depuis combien de temps tu prévoie ça?" ou encore "Tu as planifié tout ça pour moi?" . Même si son balbutiement n'éclaire pas du tout ma lanterne, quand elle me demande de lui ouvrir mon cœur, je comprend immédiatement ce qu'elle veut dire. Je tire une grande bouffée sur le bâtonnet incandescent que je tiens et ferme les yeux un instant, cherchant à faire le vide dans mon esprit pour laisser plus de faciliter à Lys d'user de ses dons sur moi. Non seulement c'est une première, mais je suis également tout intrigué par ce qu'elle désir me "montrer".

Petit à petit, je sens. Quoi? C'est difficile à dire. Une chaleur? pas tout à fait. Une caresse? non plus. Cette sensation a quelque chose d'une étreinte, un élan doux et protecteur, salvateur. La musique commence avant que je ne m'en rende compte,. Je rouvre les yeux et c'est une Lys en train de jouer, transportée par la partition qu'elle doit se réciter mentalement, qui saisi mon regard. Hypnotisée et pleinement consciente de ce fait, si c'est cela que de lui ouvrir mon cœur , alors il sera toujours là, prêt à l'accueillir.

Portée par l'entrain du morceau, je ne peux m'empêcher de reconnaître ce morceau de Journey que je fredonne, voulant, comme je le peux et avec mes maigres moyens, accompagner la musicienne. Un ver qui contemple une étoile et tente de briller, tout au plus. Alors que l'ultime coup d'archet tombe, c'est la déclaration de Lys qui me tire de ma quasi(?) transe. Avant même que je ne trouve les mots pour lui répondre, elle se met à mon niveau et sort de sa poche un petit écrin. Mon regard quitte celui de Lys pour se poser sur cette boîte qu'elle ouvre, posant sous me regard un anneau d'argent sur laquelle se trouve enchâssée un petite pierre transparente,. La bouche légèrement entrouverte d'incrédulité, je reporte mon attention vers Lys sans trop comprendre, même si ses mots parlent pour elle. Haha. Mais pourquoi je suis pas sûr d'en comprendre le sens? Pourquoi une simple phrase fait cramer chacun de mes neurones encore intègres. Le cœur en plein cent mètres, je ne parviens pourtant pas à bouger, à ciller si ce n'est pour finalement me jeter à son cou et lui souffler, ou lui hurler, j'arrive même pas à savoir, la réponse que je ne peux plus attendre de lui formuler.

"Pour toujours et à jamais. Sans conditions. Je ne pourrais concevoir de rester à Terrae sans toi. Me demande pas pourquoi, je crois que ton absence créerait une sorte de paradoxe dans mon vide. Ça serait un peu comme Terrae sans ce lac. Sûrement très bien mais nettement moins rafraîchissant. Et qui d'autre que le soleil de mes jours pour m'apporter cet élan de douceur? Ne cesse jamais de briller comme tu le fais Lys."

Une larme pointe son nez au coin de mon œil à la simple idée de mon monde sans ma Reine, aussi je me sens contraint de redoubler mon étreinte avant de la libérer, essentiellement pour la laisser respirer. Recevant finalement la petite boîte des mains de Lys, je m'empresse de passer l'anneau à mon doigt, pour le contempler sous un jour nouveau. Même à la lueur pâle de cette nuit, son éclat me pousse à penser que Lys a même un peu abusé sur les moyens... pour moi... Me retournant à nouveau vers elle, je lui relance :

"Jamais personne n'avait été aussi bon pour moi. Je ferai en sorte d'en être digne, ma Reine bien aimée."

Mais c'est en baissant finalement le regard que je conclus cette courte phrase, parce que je me sens ridicule et petite face à l'intensité des attentions que Lys m'a porté tout au long de cette soirée, de notre vie commune et que son regard charrie encore. Mon attention s'égarant de nouveau sur mon premier bijou, je dis, plus pour moi-même que pour Lys:

"Je plains la personne qui voudra tenter d'ôter cette bague de mon doigt."
##   Lun 17 Sep 2018 - 22:51

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
Lys Atkins
Messages : 640
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 21
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

[ Hrp : j'assume pas ma guimauve. ]

" Pour toujours et à jamais. "

Les premiers mots d'Aby résonnent dans ma tête. Son mutisme n'a duré que quelques secondes, mais il a suffit à me mettre dans tout mes états. Je ne retiens pas le soupir soulagé qui s'échappe de ma bouche. Il emporte avec lui stress, peurs, appréhensions et tous les sentiments que j'ai mis tant de mal à bloquer pour qu'ils n'affectent pas la demoiselle.

Je l'écoutes, un sourire heureux aux lèvres, ignorant la fatigue soudaine qui s'effondre sur moi. Le simple fait d'entendre sa voix me détend. J'apprécie le bonheur et la douceur de l'instant, silencieusement. J'ose à peine respirer, craignant que ça ne brise la magie de l'instant. Tout semble si parfait tout de suite.

Je la regarde prendre la bague et l'enfiler à son doigt. Elle lui va plutôt bien, je suis contente, je me suis pas ratée sur la taille. Je m'assieds de nouveau à ses côtés. Mes forces abandonnent mes jambes qui tremblent légèrement.

J'offre un grand sourire à Aby et l'attrape pour la serrer dans mes bras.

" Tu es toujours au de-là de " à la hauteur " Aby. Je n'aurais pas pu rêver mieux que toi. Tu es parfaite sur tous les points. Tu es mon trésor, ce n'est pas pour rien. "


Je pose un baiser sur son front et la libère finalement de mon étreinte, de petites larmes aux coins de mes yeux.

" Je suis contente qu'elle te plaise ... Elle te va bien au doigt je trouve. "

Puis, un peu moins assurée :

" Hm ... Tu as le joint ? J'aurais besoin de tirer un peu dessus ... "




- La Reine Suprême Lys
- Le Fou Philosophe Abe
- Le Garde Vagins Ys
- Le Corgi Erik / Rikiki Baner
( - La mascotte fétiche Tifa )
- Le Limier Søren ( il est là juste parce qu'il a couché, soyons honnêtes )
##   Sam 22 Sep 2018 - 23:48

Personnage ~
► Âge : 22 bougies,
► Doubles-comptes ? : /Søren Westson
► Rencontres ♫♪ :
Abe Doe
Messages : 330
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : Nope.

L'estomac encore un peu noué par le choc, un sourire un peu stupide alors que je ne peux que contempler la pierre à moi doigts, j'avoue être un peu perplexe... Quoi que perdu est le terme qui convient le mieux ici. Perdu dans les attentions de Lys, perdu dans ma tête qui se demande si il y a autre chose à comprendre avec cette bague, enfin, perdu dans mon fort intérieur, mentalement vaincu par l'affection de Lys. Alors qu'elle se pose à mes cotés, c'est son sourire et, plus encore, son étreinte qui me tirent de mon état végétatif. Pour que je retourne au stade de la tomate quand elle m'appelle son trésor. Je me demande quelle valeur peut avoir un vaurien.

Je me laverai plus jamais le front! C'est un peu le sentiment que laisse ces douces lèvres sur ma tête. Alors que de petite perles gouttent aux coins de ses yeux, je ne peux m'empêcher de lâcher une sorte de gémissement souffrant avant d'imposer une étreinte à mon tour, non sans avoir fait tourné le joint.

"Elle me plait énormément Lys, mais par pitié, commence pas à pleurer, sinon je vais m'y mettre, puis tu vas pleurer encore plus et on va jamais s'en sortir!"

Nan, c'est vrai quoi, ça fait au moins 20 secondes que je me retiens moi.... Mais le barrage de mes yeux céder face à Lys, son regard humide, sa moue heureuse et soulagée. Une larmichete vient se perdre sur mon atebas.

"En plus, tu pleures après avoir passé une si bonne soirée... Et elle n'est pas encore finie. Alors chasse moi ces larmes de crocodiles, le seul bleus que je veux dans ton regard, c'est celui de tes yeux."

Cette punchline marche aussi bien pour Lys que pour Erik. Puis avec un regard légèrement inquiet :

"N'empêche, le resto plus la bague. Lys, pas que je veuille y penser pour te faire des reproches mais juste parce que ça m'inquiète un peu, tu vas t'en tirer financièrement? Genre là tu viens d'y passer la moitié de ton salaire ( au bas mot!), je me trompe?"

Mais plusieurs partis de moi protestent quand je lui dis cela, alors, je cherche vite à me reprendre :

"Ça se fait pas de parler de ce genre de chose quand on reçoit. Pardon, oublie. Je vais pas m'inquiéter de ça parce que tu n'en as probablement pas envie. Merci pour tout ça ma Lys. Merci infiniment!"

Une autre étreinte que je lui impose et je la libère, un sourire radieux aux lèvres. C'est fou ce que j'adore cette nana.
##   Lun 8 Oct 2018 - 0:32

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
Lys Atkins
Messages : 640
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 21
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

" Elle me plait énormément Lys, mais par pitié, commence pas à pleurer, sinon je vais m'y mettre, puis tu vas pleurer encore plus et on va jamais s'en sortir! "

J'éclate d'un petit rire sincère.

" Oui, tu as raison, on va y passer la nuit à ce rythme. "

Je profite de son câlin et lâche un nouveau soupir d'aise et de joie. Qu'on est bien là comme ça. Je tire doucement sur le joint qu'elle m'a passé et la câline tendrement de ma main libre, un doux sourire sur mes lèvres.

Je sèche mes joues d'un coup de main et sur ordre de la petite demoiselle qui se laisse emporter avec moi par le flot des émotions. Je rigole à nouveau, plus pour effacer les dernières traces de stress et réponds d'une voix douce :

" Une excellente soirée. J'ai pas hâte qu'elle se finisse, je dois t'avouer. Je suis plutôt bien, là, avec toi. "

Puis à nouveau ses remontrances. Mon sourire ne disparaît pas et je l'écoute s'emporter doucement toute seule, rigolant intérieurement à sa réaction. Mes yeux ne la quitte pas et je la trouve plutôt incroyablement mignonne. Aussi, c'est avec un plaisir pas du tout caché que j'allonge un peu la durée de sa dernière étreinte.

" Si je pouvais ronronner, je le ferais là de suite. J'te jure. "

On se libère mutuellement et je tire à nouveau tranquillement sur le joint avant de le lui repasser pour m'allonger dans l'herbe, mes yeux toujours posés sur elle.

" Mon maquillage a un peu coulé, non ? "




- La Reine Suprême Lys
- Le Fou Philosophe Abe
- Le Garde Vagins Ys
- Le Corgi Erik / Rikiki Baner
( - La mascotte fétiche Tifa )
- Le Limier Søren ( il est là juste parce qu'il a couché, soyons honnêtes )
##   Mer 10 Oct 2018 - 0:47

Personnage ~
► Âge : 22 bougies,
► Doubles-comptes ? : /Søren Westson
► Rencontres ♫♪ :
Abe Doe
Messages : 330
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : Nope.

Le rire qui lui échappe a pour effet de me tranquilliser immédiatement, la crise semble passer aussi vite qu'elle est venu, chassée d'un revers de la manche, avant que Lys m'exprime le plaisir qu'elle ressent à partager cette soirée. Un sourire au coin des lèvres, je garde pour moi de constater le fait que l'on vit ensemble et partage la plupart de nos fins de journées. Parce que tous les soirs ne valent pas celui là.

"Moi aussi je suis bien figure toi. Une jolie fille à reluquer, un nuit fraîche, calme et intimiste. Je ne connais pas beaucoup de cadres plus romantiques. Faut dire que mes standards sont pas très élevés à ce niveau là aussi... Mais une chose est certaine, le temps, ce soir, dure aussi longtemps qu'on le souhaite. "

Je crois que cette dernière phrase ferait un bon refrain de chanson d'amour. Un pan de carrière entier que je n'avais envisagé! Je vais mettre ça de coté pour plus tard. Mon problème immédiat est la Lys vautrée contre moi, qui manifeste son plaisir par une moue béate et un commentaire qui ne laisse pas de doutes quant à son ressentit. Un ricanement m'échappe alors que l’enlacement prend fin et que je réceptionne la fume.

"Si tu te mettais à ronronner, je crois que je commencerai à m'inquiéter. Je sais que tu as bien des talents, mais t'as pas le matos pour commencer à faire le chat. Cependant qu'est-ce que tu serais mignonne. Avec des petites oreilles et des moustaches ! Je crois que je pourrais mourir devant un truc aussi mignon."

Faut dire qu'en même temps, les traits de Lys surmontés de quelques atouts de félidés, voilà une image capable de contenter les fans de furry je suppose. Une proposition qu'il faudrait que je garde de coté pour Halloween. Lys s'est réinstallée dans l'herbe, de mon coté je fume tranquillement en imaginant la bouille de cette Lys le chat, avant qu'elle m'interroge sur l'intégrité de son maquillage. Un sourire stupide aux lèvres, je lui réponds :

"Ne t'en fait pas Avril, tu es MA-GNI-FI-QUE. Je dirai que tu as un petit air de retour à la scène pop-rock du début du millénaire. Pas pour me déplaire."

Oui Lys, ton maquillage a un peu couler, mais je pouvais pas te le dire simplement parce que je suis un idiot. Un idiot qui t'aime bien. Un peu trop.
##   Jeu 29 Nov 2018 - 1:15

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
Lys Atkins
Messages : 640
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 21
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

Je souris puis rigole légèrement, la serrant toujours un peu plus contre moi. Je ne réponds rien. Je préfère profiter silencieusement du compliment et lui offrir un grand sourire satisfait.
Je lui donne entièrement raison : ce soir le temps tournera à notre rythme si on le souhaite.

" [...]Cependant qu'est-ce que tu serais mignonne. Avec des petites oreilles et des moustaches ! Je crois que je pourrais mourir devant un truc aussi mignon. "

Je lève le nez vers elle, un petit sourire sur mes lèvres et mime du fond de ma gorge le ronronnement satisfait d'un chaton heureux. Je continue ainsi quelques secondes, le temps de plonger un peu plus entre ses bras, les yeux fermés et les lèvres toujours étirées de bonheur.
Je m'arrête finalement pour pouvoir continuer à respirer.

Deux mains se posent sur mes joues et ramènent mon visage à hauteur du sien. Le regard d'Aby se plante dans le mien, plein de " je ne saurais dire quoi ". La réponse vient vite :

" Tu. Es. Trop mignonne. "

Suivi d'un petit baiser sur le nez qui me fait rougir doucement. Je prends un air satisfait et me sépare d'elle.

Apparemment mon maquillage, ce n'est plus du tout ça. Je fais une petite moue puis, finalement hausse les épaules.

" Hm. Au pire, il fait nuit et tu m'as vu dans pires éta-... "

Je m'interromps un instant pour replanter mon regard dans le sien.

" Je viens d'avoir une idée brillante ! Tu veux faire du jeu de rôle avec moi ? En boîte de nuit, on se trouve des rôles et on les joue. Avec mon maquillage dégoulinant je peux parfaitement jouer celui de la demoiselle seule et solitaire, au cœur brisé ! "
Je hausse un sourcil.

" Qu'en dis-tu, partenaire de crime ? "





- La Reine Suprême Lys
- Le Fou Philosophe Abe
- Le Garde Vagins Ys
- Le Corgi Erik / Rikiki Baner
( - La mascotte fétiche Tifa )
- Le Limier Søren ( il est là juste parce qu'il a couché, soyons honnêtes )
##   Lun 13 Mai 2019 - 1:29

Personnage ~
► Âge : 22 bougies,
► Doubles-comptes ? : /Søren Westson
► Rencontres ♫♪ :
Abe Doe
Messages : 330
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : Nope.

Keskkezefuckkesa?

C'est plus ou moins le bruit que produit mon cerveau quand Lys se met à imiter un chat, ronronnant de son mieux, se logeant d'avantage auprès de moi. Le temps que l'ensemble se relance, je me laisse aller à gagatiser un peu sur elle, pinçant ses joues et vantant les mérites de son adorabilité incomparable.

Je signe la fin de ma crise de sucre par un baiser sur son nez, ce qui a pour effet de tirer un sourire satisfait. Je connais peu se sensations plus agréable que le sourire d'une personne qui compte pour nous.

Elle prend bien ma petite vanne et commence même à y répondre mais voilà qu'en instant, une lueur étrange brille dans son regard. Elle se met à parler vite, ce qui veut dire qu'elle vient d'avoir une grande idée, un grand plan pour le royaume, à n'en point douter. Un sourire se dessine sur mes lèvres alors qu'elle me propose de jouer de la supercherie. Elle sait très bien que je peux pas résister à baratiner un peu dès que possible. En prenant air très solennel, je lui tend la main.

"Je le veux !"

Et me laisse finalement aller à un rire à m'en péter les côtes.

" Puis, j'ai jamais vraiment eu le temps de tester ce personnage pour d'autres raisons que de piquer des portes feuilles. On va voir si on peut les vider sans même y toucher !"


Je ricane encore un peu devant le double sens parfaitement involontaire quand je le réalise, attrape ma jolie par le bras et la tire avec moi en direction de la boîte de nuit. De toutes façons avant de se lancer, on devoir faire quelques retouches. Dès que l'on passe sous un lampadaire, je l'arrête et jauge un instant son état.

Niveau dame en détresse, on est pas mal, juste un ou deux détails pour rehausser le tout. D'une part, j'ébouriffe et recoiffe vaguement ses cheveux, pour donner d'avantage corps à son histoire, ensuite, je froisse un poil plus ses vêtements et la regarde, l'air satisfait.

"Là avec ça, même le videur, il va te voir en demoiselle à couver, il va sans doute direct te filer son numéro. C'est ce que je ferai à sa place en tout cas."

Je la contemple et j'ai presque un pincement au cœur devant cette figure conçue pour attirer pitié et attention, pour demander de la protection.

"J'en ai trop fait peut-être?"
##   Ven 24 Mai 2019 - 1:08

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
Lys Atkins
Messages : 640
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 21
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

Le plan est donc accepté à l'unanimité ! La démocratie paie bien.

" Tiens je serais étonnée de voir comment tu t'y prends pour piquer des trucs aux gens. Je me suis jamais penchée sur la question, mais ça doit être vachement stylé. J'ai hâte ! Puis si tu te fais prendre on court super vite, ok ? "

Je tire un immense sourire qui ne sied pas du tout à ma nouvelle tête. Je ne saurais pas vraiment dire à quoi je ressemble mais je fais confiance à Aby.

" J'en ai trop fait peut-être? "

" Hm ... Je suppose que si ça te touche c'est que ça devrait aller. Je vais prendre une tête un peu plus pitoyable pour que l'effet soit total. "

Je me renfrogne, teste mon imitation des reniflements et relève le regard sur Abe. Je m'interromps un instant, ne peut ravaler le sourire qu'elle m'arrache une nouvelle fois et me permet de lui pincer doucement les joues.

" Tu es vraiment très jolie ce soir, saches le. "


Sur ce, je me redresse et lui tend la main, attendant qu'elle la prenne. Une fois sur ses pieds, je me permet un dernier câlin, un coup d'oeil au bijou à son doigt et serre sa main pour la traîner à ma suite.

Je n'ai aucune envie de la laisser s'éloigner pour le moment. Sa présence est à la fois rassurante et motivante. Je me sens capable de déplacer des montagnes. Ou est-ce l'alcool ? Je ne sais plus trop, la fatigue commence à se faire doucement sentir après tout. Tant mieux, un air épuisé renforcera mon personnage.

Arrivées à une distance respectable du lieu de notre crime, je me décide enfin à lui lâcher la main et me tourne vers elle.

" Je rentre d'abord et tu arrives quelques minutes plus tard ? "




- La Reine Suprême Lys
- Le Fou Philosophe Abe
- Le Garde Vagins Ys
- Le Corgi Erik / Rikiki Baner
( - La mascotte fétiche Tifa )
- Le Limier Søren ( il est là juste parce qu'il a couché, soyons honnêtes )
##   Ven 24 Mai 2019 - 2:14

Personnage ~
► Âge : 22 bougies,
► Doubles-comptes ? : /Søren Westson
► Rencontres ♫♪ :
Abe Doe
Messages : 330
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : Nope.

"Lys, si je me fais prendre, JE pars en courant. C'est prendre plus de risque que de fuir à deux. Mais l'intention est touchante. Promis, je te montre ça un des ces 4. c'est moins impressionnant qu'il n'y parait."

Je lui sers mon sourire le plus doux en souhaitant à moi-même qu'elle ne le prenne pas mal. C'est juste qu'elle y est pour rien.

"En plus, on prend plus cher si on est plusieurs dans le coup. En général, les gens considèrent que le méfait devient organisé. C'est la seule réponse au monde qui justifie que je fuis pas en belle compagnie."

La voilà qui s'entraîne à prendre son rôle. Madame est diligente aujourd'hui et c'est pour le mieux car les premiers tests, c'est pas tout à fait . Elle s'arrête ensuite pour me jeter un regard dont je ne comprends le sens qu'au moment où ses doigts pinces mes joues. J'encaisse un nouveau compliment dans les joues qui prennent une couleur chair de pastèque alors que j'essaie de pas fuir Lys du regard.

"M...M.. Merci." finis-je par bredouiller" J'essaie juste de m'inspirer de toi." C'est pas faux.

Pas le temps de me remettre, je'attrape la main tendue et laisse Lys m'assister pour me relever. Ma tête tourne doucement, c'est pas désagréable surtout avec la main de ma Reine qui enserre la mienne. Tout va bien.  Je souris sans y prêter attention, simplement trop heureuse de la suivre.

On peut repérer une boîte de nuit de loin grâce aux populations qui tournent autour. Des dealers qui attendent de potentiels clients,  des clients sorties prendre l'air un instant après avoir dansé, les gens recalés trop bourrés au goûts du videur qui font une contre-soirée pas loin sponsorisée par le kombini. Bref, tout signal qu'on arrive. Je hoche la tête au plan de Lys, lui sert un clin d’œil complice et file faire un petit tour avant de rejoindre la file d'entrée à mon tour.

Il me faut un petit moment pour rentrer, mais j'aperçois que Lys devant moi rentre sans difficulté sous le regard pensif du grand videur. Quand vient mon tour, je lui sers un grand sourire et il m'ouvre l'accès sans même me notifier . Genre j'ai pas le droit à un regard moi? Goujat !

L'intérieur de l'établissement est.... Comme la plupart des boîtes de nuit en fait.  Plusieurs salles, des mixes différents, un dance floor à l'opposé du bar. C'est vers cette dernière destination que je me rend, le temps d'un premier repérage. Un whisky à la main, je balaye la pièce du regard à la recherche de la miss. Après j'irai faire un p'tit tour aux toilettes voir si toutes les boîtes de nuit sont les mêmes.
##   Dim 26 Mai 2019 - 19:40

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
Lys Atkins
Messages : 640
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 21
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

" Mais heu ! Si je cours aussi, mais moins vite que toi, ils seront d'abord occupés à m'attraper du coup t'auras un peu plus de temps pour t'enfuir ! CQFD ! "

Non pas du tout. Elle a raison mais par principe je gonfle un peu les joues.

" C'est impressionnant pour moi tu sais ? Je serais sûrement incapable de faire la moitié de ce que TU peux faire. Dénigres pas ton talent ma belle. "


Bah oui. On fait pas les mêmes trucs mais seigneur qu'est-ce qu'elle s'en sort bien avec ses dons à elle. D'ici quelques années, avec un peu plus d'expérience, elle fera sûrement partie des meilleurs, je n'en doute pas une seule seconde.

Son air gêné m'arrache un sourire conquit.

" TU ES TROP MIGNONNE ! "


Un cri du cœur et un immense câlin aussi puissant et nous voilà parties pour la boîte de nuit. On se sépare donc à proximité de celle-ci.
J'entre sans problèmes, un poil intimidée par le regard des gens et particulièrement celui du videur. Je me recroqueville dans mon rôle de jeune femme éplorée, chouinant çà et là, les yeux déjà rouges d'avoir frotté le maquillage dessus.

Je me glisse entre le monde et trouve une place au bar là où les dépressifs se posent, espérant être comprit par leurs voisins. Puis aussi Abe aura moins de mal à me repérer. Et le jeu sera encore plus drôle, ici, sous les yeux de tous.

C'est d'une voix tremblante et couverte de reniflements que je commande mon verre, les bras sur le bar, la tête baissée sur ce que me présente le barman.

Abe ne devrait pas tarder à rentrer elle aussi. Du coin de l'oeil je guette.




- La Reine Suprême Lys
- Le Fou Philosophe Abe
- Le Garde Vagins Ys
- Le Corgi Erik / Rikiki Baner
( - La mascotte fétiche Tifa )
- Le Limier Søren ( il est là juste parce qu'il a couché, soyons honnêtes )
##   Mar 28 Mai 2019 - 0:33

Personnage ~
► Âge : 22 bougies,
► Doubles-comptes ? : /Søren Westson
► Rencontres ♫♪ :
Abe Doe
Messages : 330
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : Nope.

MEEEEEEEEEEEEEUF! Arrête les mitraillettes à paillettes pour mettre du strass sur ma personne, je peux pas briller à coté de toi, t'es pas obligé de vouloir me faire imploser à coup de compliments MERDE. si seulement je parvenais à exprimer mon mal être autrement que par la méthode caméléonesque du changement de couleur quoi.

"Lys..... J'vais plus savoir où me mettre...."

Je suis pas aussi mignonne que toi. Pur ta date d'anniversaire que j'aurai choisi arbitrairement, je vais t'offrir un miroir. Mais forcément de suite j'ai pas la disponibilité mentale pour de la répartie, trop absorbé par l'air de chaton heureux de la blonde.


Le plan se déroule sans accroc. Lys s'est placé à l'angle du bar, un peu excentrée. Sa mine de chien battu au top de son potentiel de scène, je pense pas avoir longtemps à attendre avant qu'un p.... Type vienne la trouver. J'm'installe au bar pour commander, sauf qu'avec le monde, les barmaid ont pas le temps de me calculer. Visiblement, c'est pas un problème puisqu'une serveuse me pose un mojito sous le nez, me désignant un type à quelques tabouret de moi. Ah? Le plan prendrai une tournure différente? C'était pas prévu ça.

Je regarde le verre sans trop savoir quoi faire. On est d'accord que si je bois, jke m'engage à pas le jeter de suite hein? Bon en même temps c'est gratuit. Puis comme l'a si bien dit Chuck Norris

"Chasser comporte le risque d'un échec."

Puis si jamais, j'ai Lys en back up. Et il a de l'argent sur lui comme il vient de me le prouver. Bien. Lys voulait voir comment s'y prendre pour vider les poches? Je vais lui donner un cours. Je laisse durer l'hésitation un instant de plus, prend un grande inspiration, suffisament pour qu'un observateur le voit, bois une gorgée de la boisson fraîche et mentholée avant de changer de place pour un tabouret plus proche de mon "bienfaiteur", un blondinet décoloré plutôt grand, des yeux marrons, plutôt propre sur lui, la p'tite montre au poignet, des lunettes de soleil dans la poche de sa veste. Un parfait pigeon. Je lance la conversation :

"Merci pour le verre, on se connait?... j'veux dire, c'est pas souvent qu'on m'offre un verre... Pardon j'dois te paraître bizarre...."

JE conclus en détournant le regard, avisant mes pieds d'un air un peu penaud. Le type me décline son identité, Thomas, un feu étoilé. Il s'empresse bien vite de me demander si je suis nouvelle, aussi je commence à broder un récit de la petite nouvelle qui connait pas grand monde, elle est arrivé y a deux mois, son père est mort dans un terrible accident de side-car, son petit ami conduisait le quad qui l'a percuté à contre sens. C'est pas très important que ça soit crédible, je parle à peine assez fort pour qu'on m'entende émettre du son à travers la musique. Il acquiesce écoute et me dit que ça a dû être difficile. Le tout, c'est qu'il croit que je suis déboussolé et avec tout ce bruit, y a juste la tronche qui compte. Le type est descendu de son tabouret pour s'appuyer contre le bar, plus près de moi. Je jette un discret coup d’œil vers Lys, Histoire de m'assurer que tout va bien. On aurait sans doute dû prévoir un signal.
##   
Contenu sponsorisé

 

Stay close. ♥ [ PV Abe ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4