Partagez
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
La force de l'eau vient de sa source • Privé
##   Mar 30 Avr 2019 - 12:49

Personnage ~
► Âge : 25 ans et une âme d'enfant ♥
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Aoi, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Ariana Vicente
Messages : 1140
Date d'inscription : 29/05/2015
Emploi/loisirs : Alimenter mon tumblr et péter vos mirettes avec mes kits fluos ♥
Humeur : Un peu perdue, mais ça va, merci de vous soucier de moi ♥

Aria vous a déjà dit qu'Ashton lui faisait peur, parfois ? (Souvent, en réalité, mais ça, faut pas le dire.) Bon, bah, vous comprendrez pourquoi elle n'insiste pas trop face à son expression inexpressive — c'est un concept que seuls peuvent maîtriser les grands maîtres shaolin du kung-fu morphien. Oui. La seule autre personne qu'elle connait avec ce type d enon-expression, c'est Elwynn. ET CE N'EST PAS PEU DIRE. On peut s'imaginer tout et n'importe quoi devant tel visage. Avec Elwynn, ce n'est pas difficile d'inventer un truc positif ; bahui, c'est sa keupine, alors tout va bien.

Mais alors Ashton !!! Ashton... C'est vraiment un mystère. Est-ce qu'il est vraiment humain ? Est-ce que ce n'est pas un robot qui utilise un cristal de morphe pour faire croire qu'il est humain ? Est-ce que c'est possible pour un robot d'utiliser les pouvoirs morphes pour se métamorphoser ??? NOUS AVONS BESOIN DE REPONSE !!!

C'est toute à ces réflexions quelque peu bulleuses qu'Ariana tente de réduire, encore et encore, la taille de son se-- insecte. Cette pensée-lapsus lui fait perdre sa concentration ; blocage. Heureusement, ça ne dure pas très longtemps ; elle est heureuse de pouvoir se faire pousser de petites ailes dans le dos pour décoller de la main un peu trop agitée de son professeur (wait, c'est pas SUPER bizarre comme situation, ça ?!) et se retransformer. Le souffle court, Ariana cligne des yeux devant le compliment inattendu... WOOOOOOOOOAAAAAAAAAAHHHH ?!!! Il lui a bien dit que c'était impress--

Elle se prend une petite balle d'eau dans le visage. Cramoisie par l'effort, et maintenant par la gêne, elle s'essuie le visage en profitant malgré tout de la fraîcheur de l'eau. Alors ça, si elle s'y était attendue.... Il sait sourire....

[Dans un manga, vous auriez pu apercevoir l'onomatopée "Doki doki" partout autour d'Aria. On se contentera ici de l'air éberlué et la tête rouge comme une tomate pour des raisons budgétaires.]

—Ah, euh, merci, c'est, c'est... GentiL… bafouille-t-elle. JE. Je respire !![/color]

C'est. Complètement. Faux.

[T'as de la chance qu'Aria soit déjà in love x150 d'Allen, sinon elle aurait crushé sur son prof. Comme moi. Personne n'aurait été prêt à ça. PERSONNE.]

Hm, retour aux choses sérieuses — graouh. Elle a encore le coeur qui bat très fort, mais fait l'effort de se concentrer. Clignement des yeux, deuxième du nom ; elle secoue la tête face à sa question, en tâchant de reprendre un rythme respiratoire approximativement normal. Mine de rien, elle commence à être un peu fatiguée... Ca demande beaucoup d'énergie, d'aller dans le tout petit. Et il n'a pas tort en disant que c'est exténuant ; rien que de passer de la taille humaine à une taille d'insecte, c'est un gros défi. Bien évidemment, pour des animaux un peu plus gros, comme une souris, la transformation depuis sa forme humaine se révèle moins complexe... Peut-être parce qu'elle a commencé par expérimenter la transformation humain-grenouille au tout début de son stade initié ? Est-ce que cela peut avoir un impact ?

La réflexion fait son petit bonhomme de chemin. C'est vrai qu'au tout début, elle n'arrivait à se transformer en rien du tout... Et ses transformations en grenouille étaient vraiment très faibles ; vivaces, certes, mais elles ne tenaient pas très longtemps. Instables. Cela l'épuisait de faire des allers-retours dans des tailles opposées...

Elle acquiesce alors lentement, pensive, une main près du menton et des lèvres.

—Hm... Déjà, je pense que passer d'une grosse forme à une forme plus petite serait possible ; plus lent, bien sûr, et ça dépenserait beaucoup plus d'énergie. Un mammifère, un amphibien ou un oiseau, j'aurais sans doute plus de chance d'y arriver : la morphologie et le squelette n'est pas si éloigné. Passer d'un gros mammifère à un petit poisson ou un insecte est possible, mais...

... Ouais, elle ne pense pas pouvoir y arriver du premier coup, déjà, et surtout pas avec ses réserves actuelles. D'autant que l'expérience est nouvelle ; cela pourrait être dangereux... Elle en a peur, car elle ne sait surtout pas à quel point son corps va consommer de l'énergie — et elle en a déjà trop distribué en redevenant deux fois humaine depuis le stade insecte. Si elle attendait quelques minutes, ou qu'elle était en situation dangereuse lui procurant de l'adrénaline, elle n'aurait sans doute pas de mal à le tenter... Mais là, la situation n'est pas idéale, et ses limites lui sont inconnues.

Tout va très vite dans son esprit ; elle a envie de prouver à Ashton qu'elle en est capable, et qu'elle a mérité son compliment de tout à l'heure. Mais il a aussi dit que c'était difficile, alors il en est conscient. Est-ce qu'elle tente, au risque de passer pour une faible ou une demeurée si elle échoue ?

La question se pose à peine, finalement ; elle fait signe à son professeur préféré d'attendre une seconde pour tripoter sa pompe à insuline, et vérifier ses niveaux de sucre. Elle glisse ensuite une main dans sa poche, où elle a glissé au préalable une barre de céréale, dans laquelle elle croque avec empressement. Ca la gêne de manger devant Ashton, mais elle va avoir besoin d'un peu d'énergie. Physiquement parlant. Une bouchée suffira. Elle remballe le reste et pose la barre empaquetée sur le sol. Elle inspire et sautille à moitié sur place dans son empressement, puis, une fois la bouche vide :

—Je vais tenter, mais je laisse de côté les insectes pour le moment ; je tiens pas encore à tomber dans les pommes...

"Et puis, mon médecin me dirait encore que j'ai perdu trop de poids et que je me nourris pas correctement, et gnagnagna tamer. Je veux pas le voir omg, hors de question qu'on aille à l'hôpital !"


D'autant que passer d'une grosse taille à une taille plus petite est moins fatiguant que le contraire... C'est la poussée de croissance qui demande le plus d'énergie au corps. Travailler la concentration et la réduction est une chose ; mais au fond, une fois habitué à une petite taille, ce n'est pas ce qui cause le plus de problème. Le problème, c'est de grandir...

... Ou de passer à des tailles opposées sans intermédiaires, qui permettent de stabiliser la transformation. Ce qu'Ariana n'a encore jamais réellement tenté, dans ses souvenirs.

Elle tape doucement dans ses mains pour se donner du courage, puis inspire ; ses yeux brillent légèrement d'une lueur bleuté lorsqu'elle active son pouvoir afin de se métamorphoser en éléphant. Aux yeux d'un oeil non expert, la transformation pourrait tout aussi bien être qualifiée de rapide : pourtant, pour un morphe, quelques secondes, c'est déjà trop. Elle économise ses forces ; l'éléphant, du même coup, n'est pas ce petit éléphanteau dont elle se plaît à prendre l'apparence. C'est plutôt. Un. Elephant adulte ? Un peu plus petit, peut-être.

Ariana-éléphant inspire, bougeant sa trompe dans le même temps. Et elle expire bruyamment en commençant la transformation inverse : cette fois, elle vise la souris. Métamorphose. Toujours relativement lente, mais cette fois davantage précipitée ; elle loupe des étapes en elle-même, s'emmêle, et finit par atterrir, souffle coupé, à plat ventre.

Souris blanche. Museau frémissant, mais figé. Elle a du mal à respirer et retrouver son souffle, et a des points blancs qui lui dansent devant les yeux. Elle se laisse le temps pour reprendre son souffle et ses esprits, et que les symptômes habituels de l'hypotension se calment. Elle frémit, et, finalement, appuie ses petites pattes sur ses oreilles afin de couvrir ses yeux, faisant un petit "v" de la victoire.

Juste quelques instants, le temps de se reprendre. Au pire, elle grignotera un bout de la barre posée au sol. C'était un peu ambitieux, au vu de ses tentatives du jour ; mais elle comprend mieux les mécanismes impliqués... Au moins, ça n'aura pas été inutile. Par contre, pas sûr qu'elle puisse refaire des trucs très impressionnants, aujourd'hui — ce serait comme demander à une fourmi de soulever un immeuble, et on a déjà dit qu'on arrêtait de parler d'insecte pour aujourd'hui !


S'émerveille en #E7654D

Merci à Houston, Nico & Lys pour les dessins, vous gérez du pâté dkjnf ♥



Treasure box ♥:
 
##   Mer 7 Aoû 2019 - 13:28
Messages : 177
Date d'inscription : 22/07/2014

---

Ariana est une jeune fille qui, finalement, ne manque pas de courage. Il a fallu la titiller, la pousser à bout, et surtout, surtout, lui faire comprendre que les plaintes et les gémissements ne servaient à rien, mais à présent, Ashton voyait la différence. Il déterminait le début et la fin de la séance d'entraînement. Il gérait les dépenses d'énergie ; il savait exactement où il allait, ce qu'il faisait, et ce qu'il attendait d'elle à chaque séance. Et elle l'avait compris. S'il lui demandait de faire quelque chose, c'est qu'il savait qu'elle pouvait le faire. Même si ce n'était pas totalement accompli, même s'il restait du travail avant d'aboutir à quelque chose de fini ; si Ashton disait quelque chose, alors il fallait le faire.

Toutes les séances ne s'étaient pas toujours bien passées pourtant. Ariana avait connu une période à vide, et même s'ils ne se voyaient en règle générale pas beaucoup, il y avait eu quelques mois où le pas beaucoup s'était transformé en vraiment pas beaucoup du tout.

Mais Ashton ne disait rien. Il ne s'immisçait pas dans sa vie, et gardait soigneusement ses distances. La jeune Etoile n'avait pas besoin de quelqu'un pour pleurer avec elle à chaque fois que quelque chose n'allait pas, elle avait déjà son copain pour ça. Elle avait besoin d'être considérée toujours de la même façon, inlassablement, que ça aille ou que ça n'aille pas. Ashton préférait ne pas adapter son comportement, car il savait qu'elle le soulignerait. Elle savait qu'elle le constaterait, et qu'elle réagirait en conséquence. Ca pouvait n'être que quelques pensées "Pourquoi n'est-il pas comme d'habitude ? Est-ce que je fais autant pitié que ça ? Pourquoi est-ce qu'il ne se comporte pas comme il a eu l'habitude de le faire ?" comme des actes définitifs "Je ne peux pas rester ici, c'est trop gênant et trop dur à supporter ; je rentre." Alors Ashton ne participait pas à tout ça. Il restait lui. Il continuait à lui parler de la même façon. Il continuait à lui donner les mêmes ordres. Il continuait à la complimenter, lorsqu'il sentait qu'elle méritait vraiment ces compliments -et pas parce qu'il avait pitié d'elle. Tout restait sobre, presque austère.

Mais Ariana avait besoin de cadre.

Et cela avait l'air de marcher, puisque cela faisait déjà plus de un an qu'ils se voyaient plus ou moins régulièrement pour s'entraîner.

Ariana avait fait d'énormes progrès. Même si Ashton ne le soulignait pas énormément, il espérait grandement qu'elle en ai conscience. Ce serait un énorme pas pour elle, mentalement, si elle acceptait un jour de se reconnaître des qualités. Des vraies qualités. Et une vraie évolution.

Mais ce n'était pas là la place d'Ashton. Encore et toujours.

Aujourd'hui, ils se retrouvaient pour un nouvel entraînement, qui portait à présent sur les transformations humaines. Depuis le mois de juillet, Ashton avait donné la consigne à Ariana d'apprendre à diversifier ses transformations humaines pour changer littéralement de style -et de sexe. Cette séance allait évidemment se servir de ça pour mener à son terme cet entraînement, avec en prime, la petite particularité qu'Ashton redoutait énormément, vu l'élève qu'il devait supporter depuis un an...

-On va faire un jeu de rôle. Tu vas prendre la forme humaine que tu arrives le mieux à gérer actuellement -c'est-à-dire une forme où tu te sens capable de rester plusieurs heures si nécessaire- et tu vas lui créer une histoire : sa vie, son caractère, ses troubles, son métier, sa famille... J'improviserai avec un caractère qui permettra d'exploiter les deux personnages dans leurs extrêmes. On va essayer de tenir une demie-heure. L'idéal serait une heure, mais comme c'est la première fois...


Ouais. Ben il avait encore moins hâte de commencer, maintenant qu'il avait passé la consigne...
 

La force de l'eau vient de sa source • Privé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Lac.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3