Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Fais sortir le démon qui est en toi; (Pv : Ys ♥)
##   Jeu 26 Juil 2018 - 16:50

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Depuis le dernier incident, je sentais que notre relation avait changé. Je ne me comportais plus de la même façon avec lui, et il n'agissait plus pareil non plus. Je me sentais mal, et je ne savais pas à qui en parler. Je ne voulais pas que les gens soient au courant, je ne voulais pas que tout lui retombe dessus. Même si les rumeurs finissaient toujours par se répandre vite...

Bien sûr, je savais qu'Ys était totalement responsable. C'était lui qui avait pété les plombs, lui qui avait dégénéré. Mais ce n'était pas vraiment... lui. Il n'était pas quelqu'un comme ça. Il n'avait jamais été comme ça. Ok, il était impulsif. Ok, il agissait parfois sans réfléchir. Mais il ne frappait pas à mort quelqu'un sans véritable raison. Il y avait déjà eu l'histoire quelques mois plus tôt avec le Master Morphe, même s'il s'était maintenant réveillé. Alors cette histoire par dessus, ça devait vraiment être dur pour lui de tout encaisser.

Ce matin, je m'étais levée après lui. Lorsque j'étais arrivée dans la cuisine, Ys avait déjà préparé tout le petit déjeuner. Dans un sourire, je m'étais installée à table et j'avais mangé à ses côtés. Même si ce n'était plus totalement pareil entre nous, nous n'étions pas non plus en froid. Je l'aimais, et je voulais qu'il sache que ça n'avait pas changé. Il allait juste mal. Il y avait quelque chose qui le rongeait de l'intérieur, et pour moi, ça le dédouanait, au moins un minimum.

Les jours avaient passés et mes pensées avaient continué à fuser. J'avais, peut-être à tort, comparé ce que vivait Ys à ce que j'avais vécu quelques années auparavant, lorsque j'avais cet espèce de monstre qui sommeillait en moi et qui n'attendait qu'une chose : sortir pour tout détruire sur son passage.

Aujourd'hui, j'avais prévu de tester ma théorie. Tant pis si ça ne marchait pas, tant pis si ça me retombait dessus. J'avais besoin d'en avoir le coeur net. Parce que si ça pouvait s'assimiler, si nos histoires pouvaient se rejoindre, alors peut-être que j'étais en mesure de l'aider à aller mieux. Et il était hors de question que je reste sur la touche à l'observer se mettre mal chez le psychologue sans rien tenter à côté.

Après le petit déjeuner et une toilette rapide, je lui avais demandé de m'accompagner sans lui indiquer où nous nous rendions. Arrivés à l'Institut, je pris le chemin de la salle d'entraînement.

-Aujourd'hui... J'aimerais qu'on se batte. L'un contre l'autre. Qu'on teste nos limites. Comme au bon vieux temps !
lançai-je en avançant pour me placer au centre de la salle. Ca te dit ? demandai-je en posant mes mains sur mes hanches. Ca pourrait être drôle. Maintenant qu'on est Masters tous les deux, on va pouvoir faire des étincelles !
##   Jeu 26 Juil 2018 - 21:15

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Cette nuit là, comme bien d'autres, Ys avait eu du mal à trouver le sommeil. Parfois il se levait la nuit pour éviter de trop tourner dans le lit et de réveiller Mitsuki. Quelques pas dans le salon, une cigarette, et il retournait se coucher. De longues insomnies. Des périodes d'insomnies. Et s'il ne trouvait pas le sommeil la nuit, avec Mitsuki, c'était tout aussi étrange.
Il n'osait même plus la toucher. Le seul contact, c'était lorsqu'elle s'approchait volontairement vers lui. Il ne savait pas vraiment quoi penser. Evidemment il l'aimait toujours autant. Mais il était également conscient de tout le mal qu'il lui infligeait. Pourtant, elle était là. Elle restait auprès de lui, ce qui augmente son angoisse. Il devait à tout prix trouver une solution.

Certes, il prenait des rendez vous chez le psychologue. Durant ses entrainements, il s'agit d'apaiser cette énergie. Mais ce n'était pas assez. C'était toujours là, à roder.
Aujourd'hui encore s'annonçait comme une journée stressante et usante. Il ne savait plus s'il devait rester coucher au lit et ne plus en quitter sa chambre.
Lors du déjeuner avec Mitsuki, tout paraissait calme. Pas un mot, juste elle qui lui souriait entre temps. Le quotidien en quelque sorte.
Etant prêt depuis un moment, Ys profitait de cet instant où la Master se préparer pour ranger la table. Puis il avait remarqué qu'il manquait une tasse. Ah oui… C'est vrai. Et dire qu'il ne prenait pas de nouvelles…

Mitsuki l'avait par la suite sortis de ses songes en lui proposant de la suivre. Elle souhaitait lui montrer quelque chose en particulier. Ne sachant où elle voulait en venir et qu'il était bien lasse, il la suivit sans discuter.
Puis finalement leurs pas les menaient vers un endroit qu'il reconnait rapidement. Le garçon n'aimait pas. Il appréhendait. Et tout en restant à l'entrée, il fixait la Master lui proposer un combat comme au bon vieux temps. Bon vieux temps? Il était loin celui là…
Perplexe et anxieux, ce dernier prenait le temps de répondre:


"Nos limites?.... Il est hors de question que tu utilises ta Greffe."

Tester ses limites n'ait pas à ses yeux une bonne idée. Et s'il venait à se transformer? Et surtout, il ne fallait pas que Mitsuki n'utilise sa Greffe. Il était hors de question qu'elle se blesse d'avantage. Il ne comprenait pas. Ou du moins si. Elle voulait l'aider, à sa manière. Peut être l'aider à se contrôler. Mais il avait comme un gout amer. Et aucune confiance en ses propres capacités.

"Je ne souhaite pas te blesser. C'est une mauvaise idée. Ca ne ferait qu'aggraver les choses."


##   Ven 27 Juil 2018 - 13:09

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Le coup de la greffe. Celle-là, je l'attendais. Je balayai cette hypothèse d'un geste bref de la main.

-T'inquiète pas. Je ne suis pas stupide, je sais très bien me contrôler.


Contrairement à toi. L'énerver. Le mettre en colère et le pousser à sortir de ses gonds. C'était le seul moyen que j'avais trouvé pour qu'il sorte ce truc qu'il avait en lui. Et j'avais besoin de m'y confronter pour savoir ensuite qu'en faire.

Je passai une main dans mes cheveux pour les remonter en queue haute. Je les attachai rapidement avant de faire tourner ma tête pour m'échauffer la nuque.

-Qui te dit que tu vas me blesser ?


Mon regard s'ancra dans le sien. J'allais peut-être regretter ce que j'étais en train de faire. Au final, je n'était même pas sûr de savoir ce que je m'apprêtais à affronter. Simplement Ys sur la retenue ? Ou bien le monstre en lui ? Est-ce qu'il allait se transformer ? La salle d'entraînement, c'était bien la bonne solution ? Est-ce que j'allais réussir à le contenir ? A l'arrêter ? Ou justement, est-ce qu'il fallait que je le fasse exploser pour juste après essayer de l'aider à reprendre pied ? Non, j'me connaissais. J'étais pas capable de faire ça. Il fallait que je le pousse au bout. Que je trouve les limites de ce monstre en lui. Il y avait bien un moment où il se calmai, non ? Comme lorsqu'il avait frappé Charlie-Ange. Il n'avait pas été jusqu'au bout.

-Et puis de toute façon j'aurais préféré que tu me blesses moi plutôt que tu mettes Charlie-Ange dans cet état. Donc on n'est plus à ça près.

Je créais une sphère électrique et la jetai dans sa direction pour le stimuler.

-Allez, réveille-toi un peu !
##   Ven 27 Juil 2018 - 22:27

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Froncement de sourcil.
Il n'aime pas ça.
Il n'aime pas qu'elle puisse prendre à la légère sa Greffe et le risque énorme de raccourcir ses jours. Il n'aime pas qu'elle puisse prendre le risque pour lui.
Il n'aime pas qu'elle se permette de choisir pour lui, qu'il puisse se débrouiller sans elle.
Et surtout, il n'aime pas qu'elle puisse se moquer délibérément tout en lui rappelant qu'il n'avait aucun contrôle.
Tout ça, il le sait déjà. C'est agaçant que ça puisse sortir de sa bouche. Ce n'est pas drôle. Il n'y trouve là rien d'amusant. Il aurait préféré se vanter d'être un super Master sur qui tout le monde pouvait s'appuyer et qu'il sache se contrôler. Ouais, ça aurait été vraiment bien.

Ne souhaitant ne pas être désagréable ou qu'un juron ne lui échappe, il se contenta de l'éviter du regard tout en pestant d'un "Tsss".
Fourrant ses mains dans ses poches, il fit mine de ne pas l'entendre. Non mais sérieusement, c'était ça son plan? Se foutre dessus jusqu'à que quoi? Elle est où la solution là? Il n'en voit aucune si ce n'est que de la blesser et d'aggraver la situation. C'est idiot.


"Je tente de calmer ça et toi, tout ce que tu trouve à faire, c'est de le réveiller?!"

Peste-t'il dans son coin alors qu'elle continue de se préparer. Cette fille est pas croyable. Le pire, c'est qu'elle est bornée. Ou bien il n'aura qu'à se téléporter et la planter là. Ouais sauf qu'il n'a pas envie de se disputer avec elle. C'est suffisamment dur comme ça, on va éviter d'en rajouter. Pourtant il comprend bien là tout l'effort qu'elle tente pour régler ce problème. Mais ce n'est pas le bon à son goût.
Et tandis qu'il cherchait autre chose, une solution plus pacifique, Mitsuki en rajoute de nouveau une couche. Là, le rouquin reporte son attention sur cette dernière d'un regard noir.

Comment pouvait-elle dire ça?? Sa vie autant que celle de Charlie! C'est idiot! Jamais il ne pourrait la blesser comme ce qu'il est arrivé au peintre. Qu'elle ne lui donne pas raison. Il n'est pas ce salaud sauvage qu'il avait décris.
Si elle aussi, elle puisse penser ce genre de chose, alors il aura tout perdu. Et puis quoi encore? La blesser plutôt que lui? Elle tenait tant à ce qu'il ne lui arrive rien? Il représente quoi à ses yeux?
C'est ridicule!! Non, il ne faut pas céder. Il ne faut pas qu'il cède à ces pulsions, que ces mauvaises pensées l'aveuglent.
Et tandis qu'il porte sa main au visage comme si une terrible migraine se présentait, il sentit soudainement une énergie se diriger vers lui.
D'un geste vif de la main, il forma un bouclier électrique qui le protégea de cette attaque. La sphère déviée, vint frapper le mur d'à côté, laissant derrière elle une traînée de fumée et d'un mur brisé.


"J'ai pas envie de jouer là!"

Une lueur dorée passe dans son regard. Ses canines paraissent plus longues.
Non mais pourquoi elle attaque aussi?! Il tente de se concentrer et elle lui envoie des attaques dans le dos. Mais à quoi elle joue??


##   Jeu 2 Aoû 2018 - 16:36

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : J'ai clos le Ys/Charlie-Ange/Mitsu, j'avais la flemme de répondre haha J'espère que ça te va !

Ce n'était clairement pas la meilleure solution. Ou peut-être que si. Peut-être que ça l'était... J'avais envie d'y croire. J'avais envie de croire que réveiller ce monstre, en face de moi, pouvait changer les choses. Ys était quelqu'un de fort, il était capable de surmonter ça. Mais pour ça, il devait être aider. Il devait être confronter à ses démons ?

Pff. Je ne savais même pas ce que je faisais. Je sentis mon coeur se serrer à sa remarque et décidai de ne pas y prêter attention. Je devais être plus forte que ce que j'avais montré ces derniers mois si je voulais être capable de l'aider. Ce n'était pas en pleurant et en me repliant sur moi-même que j'allais réussir à quoi que ce soit. Et il était hors de question que je reprenne des cristaux de Sensitif. Même si c'était tentant... Même si j'avais envie d'en prendre, même si j'avais envie d'effacer tous ces mauvais sentiments qui m'habitaient ces derniers temps, je ne devais pas céder. Je ne devais pas. Les rechutes étaient beaucoup trop brutales et n'aidaient en rien... En rien du tout ?

Le moment n'était pas aux tergiversations. Alors que je lançais le premier coup, Ys l'esquiva sans grand mal. Il commença à s'énerver mais une fois encore, je décidai que je devais passer outre. Une lueur passa dans son regard et je serrai le poing. C'était là. Ca bourdonnait. Est-ce qu'il le retenait ?

-Je n'ai jamais eu envie de jouer non plus. Je te propose de s'entraîner ensemble. Pourquoi est-ce que ça te pose un problème ? Tu crois que je suis faite de sucre ?


Je poussais la provocation et je n'en étais pas fière. Mais il fallait que le monstre sort. Il fallait qu'il sorte de ses gonds pour que je sache face à quoi il se battait.

-Dépasse un peu tes foutus principes,
sifflai-je en lançant deux serpents électriques en direction de ses jambes.
##   Jeu 2 Aoû 2018 - 22:08

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

HRP> Oui tu as très bien fait :) ….Flemmarde quand même xD

Tout ce qu'il veut, là tout de suite, c'est disparaitre de cet endroit. Il y a quelque chose qui brûle dans le dos, sur le torse. La Greffe? Oui. Mais ça provient également de l'intérieur.
Il tente de chasser de sa tête ces mauvaises pensées. Mitsuki est Mitsuki. Elle ne mettrait pas ce Charlie sur un pied d'estale. Certes, c'est son ami. Mais elle serait prête à souffrir autant pour le protéger? Non. Si. Elle est de nature gentille. Non mais alors ça considère que sa vie ne vaut rien? Non mais elle lui avait promis de ne plus jamais écourter ses jeunes années.
Elle l'avait promis. Alors elle n'irait pas le renier pour protéger ce gars. N'est ce pas? Si elle pense que sa vie vaut plus que la sienne, si elle était prête à se sacrifier pour lui, qu'en serait il d'Ys?
Non il ne faut pas penser ainsi. Mitsu est brave et humble. Elle est dévouée pour ses amis, alors c'est normal. Lui aussi, Ys en ferait tout autant.

Ouais sauf que ce mec là, il en a profiter pour la toucher et l'observer.

Ys a beau se débattre, ça revient toujours. Et le pire, le plus douloureux, c'est d'imaginer une chose qu'on ne peut pas voir. C'est encore pire.
Mais le jeune homme a du mal à contenir cette colère que la Master l'attaque. Elle veut vraiment se battre, elle ne plaisante pas. Quoi? Depuis quand? Pourquoi? Ys ne comprend pas. Ou du moins, il devine ce qu'elle tente de faire. Il ne faut pas.


"Pas maintenant, pas comme ça. Je ne veux pas que la situation s'aggrave… Il… Il en a déjà eu assez comme ça…."

Le regard des autres après avoir plonger ce Morphe dans le coma. Ce que les autres penseront quand ils apprendront pour Charlie. Plus ça va, pire c'est. Alors pourquoi continuer? Pourquoi insister et exister en tant que Master? D'autres méritent mieux sa place.
Et elle. Elle le regarde de ce même regard.
Lors du Tanabata, ils auraient pu passer une magnifique soirée. Elle qui aime tant les étoiles. Mais non, ils se sont tenu à l'écart, évitant une catastrophe. C'était tellement douloureux de l'observer depuis ce stand sans jamais pouvoir lui tenir la main…

Et alors que le rouquin respire difficilement durant quelques secondes de silence mais garde un minimum le contrôle sur cette "chose", Mitsuki relance aussitôt de la provocation. Deux serpents se dirigent vers lui. Ys se téléporte pour en éviter un. Mais l'autre, par reflexe, se lance sur lui. D'une poignée de fer électrifiée, il maintient la bête par le cou.
Son regard se redresse sur la jeune femme. Un regard sombre. Ses pupilles sont dilatées, noires comme l'encre.


"Des principes? Comme me déshabiller devant quelqu'un et le laisser me toucher?"

Sa voix s'élève, elle est rocailleuse. Le serpent se tord de douleur dans son emprisonnement et le Master ne souffre pas de son contact.
Ah oui des principes… Si il en a. Mais plus maintenant. Non, il se bat. Mais le retour d'un peintre qui la touche lui revint. Et l'envie d'étrangler cet homme le submerge. Et elle… Mitsuki… pourquoi?
Pourquoi t'as pas voulu attendre à la maison? Pourquoi tu ne m'as pas fais confiance? Pourquoi? Pourquoi…

Et lui, qui tourne autour comme un vautour. Lui qui est encore amoureux. Ce sale type… Il n'est pas son ami! Il lui a débiter des conneries! Ce ne sont pas des conseils! C'est un menteur qui n'assume rien, qui ne s'assume pas!! Et il se ment à lui même!
Tais toi!
Ys grince des dents. C'est trop dur, il n'y arrivera pas. Et la seule personne qui se tient en face de lui, qui risque d'être blesser et d'en souffrir, c'est la seule personne qu'il aime.


"Dis moi, t'as aimé? T'as aimé qu'il te regarde nue?! Et qu'est ce que t'as fais que je ne sais pas encore hein?! A refaire, je lui briserais le crâne!"

La colère gronde et le serpent finit par tomber au sol, évanouit.
Une étrange aura lumineuse encercle le corps du rouquin. Et au travers de son vêtement, on pouvait voir le Dragon tournait autour, glissant sur sa peau.


"C'était plus facile avec ces cristaux n'est ce pas? Tu t'es laissée charmer par le premier abruti qui passer. Charlie ou un autre, ça aurait été pareil… Mitsuki, ça aurait pu être moi."

Parfois ça se joue à quelques secondes d'intervalle. S'il l'avait croisé l'un de ces après midi, quand elle était de bonne humeur et shootée aux cristaux, elle serait surement rentré avec lui…
Mais non. C'était lui, ce Charlie! Ce salaud! Et il en a profité! Elle a aimé! Elle le protège! Elle le veut! Non! NON!
Poussé par ses pulsions, deux murs électriques sont projeté dans sa direction, tranchant le sol comme des rasoirs à vitesse rapide.
Si il ne peut l'avoir, personne d'autre ne l'aura. Telle est la volonté du Dragon.


##   Lun 6 Aoû 2018 - 18:10

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Ys intercepta mon serpent électrique. Je croisai son regard et sentis mon coeur qui se serrait. Les mots qui suivirent furent d'autant plus douloureux.

Charlie-Ange ne m'a pas touchée. Il n'a même rien vu de mon corps. Il s'est contenté de peindre, parce que c'est son métier. Il m'a juste aidé à passer une bonne après-midi, à oublier. Il a juste été là, à sa façon, à un moment où j'avais besoin de quelqu'un pour me changer les idées.

Je n'ai pas "aimé" qu'il me regarde nue, puisque ce n'est même pas arrivé. Je n'y ai même pas pensé. J'ai juste vécu ce moment. Le pinceau qui glissait sur ma peau, l'excitation de voir le rendu final. Je me suis contentée de vivre, pour la première fois depuis bien longtemps, ce jour-là. Pourquoi faut-il qu'il me le reproche ? Qu'est-ce qui le pousse à me le reprocher autant ? Ca n'était pas avant comme ça. Il me faisait confiance... Il me faisait confiance. Il savait même avant moi qu'Allen était amoureux de moi, et il ne l'a jamais frappé. Il est resté ami avec lui, il m'a aidée à tenir le coup quand il était en centre de désintoxication. Il n'a jamais vrillé. Alors pourquoi, pourquoi est-ce que c'est différent avec Charlie-Ange ?

Pourquoi ne me fait-il plus confiance...?

J'accusai le coup des cristaux. C'était facile. C'était évident.

Ys, je ne me suis pas laissée charmer. Je n'ai rien fait. Je n'ai jamais été aussi loin que tu le penses. Ca aurait pu être toi... Ca a été toi. Rappelle-toi des circonstances de notre remise en couple. Rappelle-toi comment ça s'est passé. Rappelle-toi, s'il te plaît.

Et toi, Mitsuki, rappelle-toi la violence dont il a fait preuve à ton égard ce jour-là.

Ca avait déjà commencé. C'était déjà là. Mais toi, bêtement, naïvement, tu as fermé les yeux. Tu as préféré ne rien voir.

T'as fermé les yeux Mitsu, et maintenant, c'est bien pire qu'avant. T'as pas réagi quand il le fallait, et tu le sais. Et tu le regretteras jusqu'à ce que les choses s'arrangent. Si elles s'arrangent un jour ?

J'eus le réflexe de me téléporter à quelques mètres derrière lui, en sûreté, à l'instant où les murs électriques allaient me faucher. Ils s'abattirent sur les murs avec fracas. Heureusement que la salle était en partie équipée pour contenir les pouvoirs des résidents de Terrae...

Le tatouage d'Ys brillait sur son corps et je serrai les dents. Sa greffe n'était pas le seul problème. Il fallait que j'affronte son démon avant de devoir affronter sa greffe...

-Si tu utilises ta greffe, je serai obligée d'utiliser la mienne pour me protéger et protéger cet Institut.


C'est ma seule condition. Sans greffe. Sans greffe, s'il te plaît... Au moins un instant. Le temps que tu tiendras.

Mon corps s'électrifia par précaution, et je lançai quelques disques électriques explosifs dans sa direction.

-Il ne s'est jamais rien passé entre Charlie-Ange et moi. Ys, j'ai besoin de comprendre pourquoi tu ne me fais plus confiance.
##   Lun 6 Aoû 2018 - 21:46

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

C'est étouffant. Cette vague de chaleur l'enivre et Ys suffoque intérieurement. Au travers de ces pupilles, il constate son énergie lui échapper pour venir frapper de plein fouet la Master. Mitsuki a le reflexe de se téléporter. Elle disparait de son champ de vision. S'il avait toujours souhaité la protéger contre corps et âme, il n'avait jamais oublié sa force. Et c'est surement ce détail qui basculera la situation…

Ys n'aperçoit plus sa cible. Le fracas des murs électriques contre le mur de la salle commet une vague de poussière. Un nuage. Ce lapse de temps suffit pour que le garçon tente une issue. Quelques secondes, mais il le faut. Il est fatigué, il est lasse. Mais il continue de se battre intérieurement. Et il entend ses conditions. Non, pas sa Greffe! Il ne faut surtout pas que Mitsuki l'utilise. Elle doit vivre. Elle doit vivre à travers le temps. Vieillir et mourir dans son lit au chaud comme une vieille personne.
Et il sent cette énergie s'évader pour venir le frapper. Le Dragon se réveille au même instant, à partir du moment où il sentit une menace. Mais alors qu'il tente de fuir, sa jambe droite ne répond pas. Il reste sur place et se prit de plein fouet plusieurs disques électrifiés. Ces multiples explosions le projettent en arrière.

Couché au sol pour quelques secondes, Ys sentit un filé rouge couler de sa tempe. C'est ça. Il le sent. Il peut sentir la douleur.


"Frappes.... Frappes…."

Gémit le garçon en souffrance. Il tente de se redresser, avec difficulté. Il ne s'agit plus d'un entraînement. Ca n'avait jamais été le cas.
Posant son regard sur la jeune femme, bien que l'un de ses yeux était aveuglé par le sang, il tenta de s'exprimer, luttant contre la douleur, luttant contre la bête.


"Tu dois… Je… Je n'arrive pas…. plus… à le contenir… Il est trop… fort… Mitsu..ki.... pardon… pardon…"

Il le sait, il n'y arrivera pas. Cette force est destructive et grandit chaque jour. Elle se nourrissait de sa haine étant enfant. Elle s'est nourris durant son jeune âge jusqu'à maintenant. Et il a grandit. Le Dragon est grand et fort. Il est une menace pour Terrae, pour Mitsuki.
Et devant lui se tient le seul être capable de l'anéantir. C'est une bête sauvage et féroce dont personne ne peut dompter. Personne.
Puisqu'il n'avait pas encore trouvé de maître.

Ses vêtements sont tâchés de sang. Et il est à présent debout, titubant légèrement. Se maintenant le bras, il peine à lever les yeux sur Mitsuki.
Il ne sera jamais cet homme dont elle avait besoin. Il ne saura jamais à la hauteur, ni pour elle, ni pour Terrae. Et ici, il allait tout abandonner. Ses forces l'abandonnent, il est fatigué. Il n'y arrive plus. Et son cœur est meurtri quand la raison prend le déçu. Ils seront tellement déçu de lui.
Mathéo. Joyce. Aria. Lys. Et tous les autres. Mitsuki. C'est finis. Tout s'arrête ici.


"Mitsu…..Tues..."

...moi.



Une larme s'écrase sur le sol dans le silence.
FAIS LE MAINTENANT!
Un rire éclate. Le jeune homme explose de rire, se tordant dans tous les sens.


"Tu devrais t'entendre petite idiote."

Le silence revint quand son regard se pose sur la Master. Ses pupilles ont changés. Elles n'ont rien d'humaines. Ses canines sont plus longues. Et il sourit. Un large sourire.
Redressé fièrement, ses phalanges craquent lorsqu'il serre des poings.


"Confiance hein? Vous êtes bien idiots de croire en ces conneries. Et comment pourrais je avoir confiance en toi? Tu n'es qu'une égoïste qui chouine quand on en ne la remarque pas. Et tu craches sur la main qui t'es tendue."

Elle avait rejeté son amour. Elle avait refusé d'être sienne. Le Dragon n'a pas de maître. Désormais, il n'obéit à personne. Et celle qui se tient devant lui passe son temps avec d'autres hommes. Elle l'a trahis. Et il en a profité pour se réveiller plus fort encore.
Le mal est libéré. Si seulement Akihiko avait eu le courage de le signaler ce jour où il l'avait vu…


"Tu m'appartiens. Tout ton être et ton âme m'appartiennent. Et si je ne peux t'avoir, personne ne t'auras."

Suite à ces dernières paroles, les clous du sol s'élevèrent dans le vide. Cette diversion permit au Dragon de se téléporter sans un bruit. Une main vint saisir le cou de la Master et la téléporte contre le mur de derrière. Elle est plaquée et maintenue de force. L'homme se dresse devant elle, et la soulève toujours par le cou.
Il plonge dans regard dans le sien tout en souriant diaboliquement. Sa poigne se resserre sur sa gorge. Il n'a qu'un simple objectif: la détruire. Et ensuite, ça sera Terrae. Et enfin, les mortels en dehors cette institut. Tous. Ils vont tous périr ces misérables humains. Ces vermines qui le montraient du doigt, qui le juger. Ils baigneront dans leur sang, désespérés par les hurlements.
Et cette pensée plonge la bête dans l'extase. Deux ailes embrumées jaillissent doucement telles une traînée de fumée dans son dos. Si elle n'existe plus, plus rien ne pourra retenir l'animal.

"Avec ou sans ta Greffe, je vais t'écraser petite humaine."

Une énergie se formait à partir de son épaule comme si elle provenait de son intérieur. Il réunissait une énorme sphère électrique qui allait prolonger son bras pour venir s'écraser sur Mitsuki et l'électrocuter. Il comptait toucher tous ses nerfs en même temps, jusqu'à que la moelle épinière soit touchée.


##   Mar 7 Aoû 2018 - 12:07

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Le tatouage d'Ys continuait de briller sur son corps. Le Master articula encore quelques mots avant de perdre contenance. Il n'avait pas stoppé mon attaque.

Un rire résonna dans la pièce. J'écarquillai les yeux, fixant cette chose qui n'était ni Ys, ni le Dragon. Pourquoi ne s'était-il pas transformé ? Pourquoi est-ce que cette chose était là, sous forme humaine ?

Les clous du plancher s'élevèrent à mi-hauteur, une fraction de seconde, suffisamment assez longtemps pour que cette chose se téléporte à côté de moi et me plaque contre le mur, une main ferme empoignant ma gorge, réduisant ma barrière électrique à néant. Instinctivement, mes mains se levèrent sur la sienne, desserrant un minimum ses doigts pour me permettre de respirer.

La greffe d'Ys n'était pas une nouvelle partie de lui. Elle ne faisait pas partie de lui. C'était un corps étranger. La fusion n'avait pas eu lieu. Ys l'avait rejeté et le Monstre l'avait bouffé.

Ses paroles étaient blessantes mais je ne devais pas y prêter attention. Il fallait ignorer. Ne pas lui donner raison. Jamais. Ce serait lui donner la victoire.

Toutes les recherches que j'avais faites sur l'Ancienne Terrae commencèrent à tourner dans ma tête. J'avais déjà lu ça quelque part. Je le savais, je le savais ! Alors pourquoi ça n'arrivait pas ! Pourquoi ça ne me revenait pas en tête ?!

Mes yeux se fixèrent sur les ailes brumeuses qui naissaient dans son dos. Il dégageait tellement d'énergie que cette dernière prenait forme autour de lui.

Réfléchis Mitsuki. Réfléchis.

Je fermai les yeux un instant, gardant une partie de mon corps attentive à sa voix et à l'énergie qu'il renvoyait. J'inspirai, j'expirai...

Je rouvris les yeux brutalement en sentant l'énorme sphère qu'il venait de créer sur son épaule. Rejet de greffe. Une jeune fille de 18 ans passée Master. Perte de conscience. L'animal avait pris le dessus. Dédoublement de la personnalité.

Maman.

J'avais mis le doigt dessus.

Alors que la sphère avançait dangereusement vers mon cou, je fermai les yeux. Une inspiration. Une expiration.

Je me téléportai à plusieurs mètres derrière la Bête, ayant pris soin de redessiner mentalement l'ensemble de mon corps pour être certaine de me téléporter sans lui. Le mur accusa une nouvelle fois le coup pour moi. Je posai mon regard sur lui alors qu'il se retournait. Je n'avais pas beaucoup de temps. Il fallait que je réfléchisse, vite, et que j'agisse. Mais la réflexion, on est d'accord pour dire que ce n'est pas mon fort, hein ?

Laissons parler l'instinct.

Et surtout, ne laissons jamais croire à la Bête, une seule fois, un seul instant, qu'elle a le dessus. Et même si c'est le cas, elle ne devra jamais le savoir. Toujours être au dessus. Toujours maîtriser. Toujours.

-Si tu crois que je vais me laisser faire aussi facilement, tu te mets le doigt dans l'oeil mon chou. Et arrête tes grands discours, tu veux ? On n'est pas dans un film apocalyptique, tu peux te détendre, y'a pas de caméra. J't'appartiens pas, j'suis une personne à part entière. Comme tu n'appartiens à personne. Arrête ton cinéma.


Mes doigts s'agitèrent et j'envoyai dans sa direction plusieurs billes explosives accompagnées de sphères plus grosses chargées en électricité. Je devais créer du frottement. Ses atomes devaient perdre quelques électrons pour qu'ils deviennent chargés positivement. Et à partir de là... A partir de là, je pourrais gérer. Le contrôler, en partie. S'il est chargé positivement, ce n'est plus que de l'électricité, non ?
##   Mar 7 Aoû 2018 - 21:26

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Sa proie lui échappe. Il l'avait sous la main. Il était si près du but. Tout aurait été finis ici et ensuite, ca aurait été au tour de Terrae. Mais non. Mitsuki lui échappe. Elle se téléporte sans faute. Elle est forte, très forte.
Agacé, l'animal cherche du regard sa proie. Elle est sa proie. Il l'a pourchassera pour gagner sa liberté. Quitter cette carapace de chair.
Tandis que sa sphère explose sur le mur, créant de grands dégâts, une énergie se forme dans son dos. Mitsuki.
Faisant demi tour sur lui, il l'aperçoit enfin. Elle fait tourner autour de sa main une nouvelle attaque. La bête ne craint rien, et d'instinct, elle se jette la tête en première. Sa main aussi se charge en électricité. Il forme un bouclier lorsque l'attaque lui parvient. Mais l'explosion est trop forte. Il ne l'a pas vu venir. Il n'a pas compris le sens de cette attaque et ce détail lui est fatal.
De sa main jusqu'au coude, sa chair est rougeâtre. Il a brûlé. C'est douleur, tant bien qu'il ne peut plus se servir de son bras gauche.
La colère de ce dernier, en plus des dires de la Master, augmente et il pense un cris aigus.


"Je vais te détruire, toute entière! Je vais détruire ton monde et tous ceux que tu aimes. Un à un, je vais les écrasais."

Sa voix semble s'être dédoublée comme si un être tenté de parler au travers de ce corps. Ses pupilles sont celles d'un animal, un reptile plus exactement. Ils brillent de mille feux. Des écailles apparaissent peu à peu sur la surface de sa peau, jusqu'au visage. Des longues cornes sortent à l'arrière de son crâne. Peu à peu, cette carapace humaine va disparaitre.

"Tes amis, ta famille. Tous, sans exception. Je vais les détruire comme j'ai écrasé ce minable."

Faisant référence à Charlie, il n'avait plus de scrupule. Levant le poing de sa main droite dans les airs, la seule qu'il puisse se servir désormais, plusieurs câbles électriques sortirent de tous les côtés de la salle pour venir électrocuter la Master. Profitant de cette diversion, le Dragon se téléporta juste sous elle pour venir la frapper à l'estomac de son genou. Et à chaque coup, il se téléportait de droite à gauche, esquivant son attention ou qu'elle puisse le toucher.
Puis la renversant d'une balayette, il la téléporte.

Ils ne sont plus dans la salle d'entraînement. Il n'y avait pas assez de place pour terminer sa transformation complète. Et il y avait potentiellement un risque que d'autres Masters ne s'en mêlent. Il devait se concentrer sur son point faible d'abord.
Et ils flottent tous deux dans le ciel, tombant à pic.
La forêt, c'est ici que résonne leur dernier salut. Plus bas, c'est le lac. Mais pour l'instant, ils planent toujours haut dans le ciel, le Dragon au dessus de Mitsuki.


"QUAND JE T'AURAIS ELIMINE, PLUS RIEN NE SERA EN TRAVERS DE MON CHEMIN!"


##   Mer 8 Aoû 2018 - 14:19

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Il est en colère. C'est ce qu'il faut, j'imagine ? Le pousser à bout. C'est en tout cas ce que j'ai réussi à faire, et l'objectif est atteint.

Un frisson parcourut mon échine alors que sa voix se dédoublait, se tintant de celle du dragon. Son regard se transforma et des écailles commencèrent à naître sur sa peau.

Mes sourcils se froncèrent à la mention de "ce minable". Est-ce qu'il parlait de Charlie-Ange ? Ou est-ce qu'il faisait référence à Ys ? L'un comme l'autre, il n'avait pas réussi son coup. Charlie-Ange était encore là. Il était encore là parce qu'Ys aussi était encore là et avait repris le dessus. Il était fort, bien plus fort que ce que cette chose pensait.

Quelle était la peur qui l'habitait pour qu'il se mette dans cet état-là ? Ce dragon voulait tout anéantir. Tout. Parce que si plus rien n'existait, plus rien ne pourrait le toucher. Plus rien ne pourrait lui faire du mal. Plus rien ne pourrait le blesser.

Tout détruire était une forme primaire de protection.

Alors pourquoi ? Pourquoi, petit dragon, agissais-tu ainsi ? De quoi cherchais-tu à protéger Ys...?

Les câbles électriques sortirent des murs pour venir m’agripper. Je serrai les dents au moment de l'impact, me forçant à reprendre rapidement le contrôle de l'électricité pour m'en faire mienne, ne laissant que des traces de brûlures sur mes bras, facilement négligeable grâce à l'adrénaline - moins lorsque le combat serait terminé. Durant ce court laps de temps, la Bête en profita pour se téléporter et me porter des coups. Je ne pus éviter celui porté dans l'estomac qui me bloqua un temps la respiration, m'obligeant à accuser plusieurs coups avant de reprendre contenance. Je ne devais pas utiliser ma greffe. Je l'avais promis à Ys. Pas de greffe. Ni lui, ni moi. Juste ce démon avec les habilités de Master d'Ys, et moi. Rien de plus.

Je finis par reprendre le contrôle, me débarrassant des fils électriques et bloquant les coups d'Ys au fur et à mesure, me servant de sa signature électrique pour anticiper ses téléportations. Je ne renvoyai pas les coups, me contentant de contenir les siens pour limiter les dommages. Probablement envahi par la frustration, l'Animal finit par me mettre à terre après avoir fauché mes jambes. La seconde suivante, nous étions téléportés dans les airs, en chute libre, lui en phase terminale de transformation au dessus de moi.

Un fin sourire étira mes lèvres. J'ignorais ses mots.

-Tu as triché. Les règles étaient claires. Pas de greffe.


Le tatouage situé sur mes côtes, à gauche, commença à rayonner et à s'étendre sur l'ensemble de mon corps, recouvrant tout d'abord ma poitrine, mon cou, mon ventre, mes cuisses... Au fur et à mesure que mon corps se recouvrait de noir, l'ensemble de mes blessures disparaissait. Je finis par poser délicatement une main sur le Monstre qui me faisait face, lui adressant un petit sourire ainsi qu'un clin d'oeil mutin.

Ma greffe aussi transformait ma personnalité. Les risques de son utilisation disparaissaient sous l'insouciance de la puissance.

Je nous téléportai avant que nous ayons touché le sol ou perdu connaissance à cause de la chute violente. Arrivés dans le champ de fleur, je me détachai de la Bête pour me téléporter à plusieurs mètres face à lui. Je croisai les bras sur ma poitrine, affichant une moue boudeuse.

-T'as fini de crier ta haine comme ça ? T'es vraiment un rabat joie ! Franchement, faut qu'tu m'expliques là. Parce que j'veux bien que tu sois en colère, tout ça tout ça, mais dans l'fond, t'es pas juste en colère. T'es triste et t'assume pas. Tu t'fais pas confiance ou quoi ? R'garde, t'as une belle peau -'fin des belles écailles- t'as une carrure que pas mal de mecs aimeraient avoir ! T'es plutôt sacrément puissant, donc franchement t'as rien à te reprocher. T'as peur de quoi franchement ? Pourquoi tu fais tout ça ? Explique au lieu de chercher à te venger de quelque chose que personne comprend.


Je soupirai bien fort avant de laisser quelques petites sphères danser autour de moi, enchaînant joyeusement des loopings. L'air qui avait frotté notre peau durant la chute avait eu l'effet escompté. Moins d'électrons à la surface, le moindre contact créerait des coups de jus pour rééquilibrer les atomes chargés positivement. Est-ce que ça marcherait sur des écailles ? Il allait falloir la jouer finement Mitsu, et se concentrer sur tous les espaces qui séparaient les écailles.

Je tapai entre mes mains et créai un voile électrique qui engloba le Dragon. A l'instant où le voile s'approcha de lui, une quantité rocambolesque d'éclairs surgirent, chacun des atomes de son corps cherchant à aller récupérer un électron dans son environnement proche pour stabiliser sa charge électrique. Un atome est neutre, toujours. Alors s'il perd un électron et ne garde que sa charge contenue dans le noyau, il devient chargé positivement. C'est là que le coup jus apparaît : l'atome a besoin d'un électron pour se stabiliser. Il va donc le chercher là où il pourra le trouver.

Pourquoi croyez-vous que notre corps est "plus électrique" lorsqu'il y a beaucoup de vent ? Les coups de jus foisonnent ; les atomes ont perdu trop d'électrons, ils doivent se réapprovisionner.

Et qu'est-ce que ça fait alors, mon Dragon, de recevoir des coups de jus sur la totalité de ton corps ?

J'veux pas te blesser. Et je ne te blesserais pas. Je me protège. Et j'essaie de t'aider. De comprendre. Il va falloir creuser sous la carapace, mais j'y arriverais.
##   Mer 8 Aoû 2018 - 21:31

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Subconscient:
 

Tombant à pic, le visage fouetté par la vitesse de leur chute, le Dragon constata que Mitsuki activa enfin sa Greffe. Un sourire naissant sur ses lèvres, il se délecte du résultat. Qu'elle continue ainsi, plus elle usera de cette Greffe, plus ses jours seront comptés.
En revanche, il n'eut le reflexe de repousser sa main quand cette dernière les téléporta.
Dans une bourrasque, son corps vint frapper violement le sol, détruisant au passage la verdure. Se redressant de tout son long, la Bête fixa sa cible. Elle aussi, elle est toujours debout. Parfait. Le spectacle ne fait que de commencer.

S'il est satisfait que Mitsuki a eu recours à sa Greffe, en revanche, il ne se rendit pas compte de la dangerosité de celle ci. Il a réveillé quelque chose qu'il n'avait encore pas analysé. Sous cette forme charnelle, silencieux, il observait ces êtres dont le Master côtoyer. Il analysait tout. Mais ça, c'est un détail qui lui aura échappé.

Se tenant à distance de la Master, celle ci s'exprima de nouveau. Elle joue avec ses nerfs et ses paroles sont un poison. La Bête grogne d'agacement. Et tandis que la Master active des sphères de différentes tailles, ce dernier reprit la parole tout en arrachant le t-shirt, laissant dévoiler le tatouage danser autour de lui.


"Epargnes moi tes éloges. Vous, les humains, vous apportez bien trop d'importance à votre enveloppe charnelle. Je n'ai que faire de cette misérable carapace. Et tu constatera quelle est ma véritable puissance une fois que j'aurai mi à néon toute volonté de mon hôte."

La lutte entre le Dragon et Ys est encore tenace. Combien même le Master se baigne d'illusion dans un monde irréel, il n'est plus qu'une question de temps. Et lorsque le dragon aura trouvé sa véritable forme, il pourra libérer toute sa puissance sur ce monde.
Et Mitsuki est aux premières loges.

Seulement la Master qui se tient devant lui n'est pas naïve. Elle aussi, elle gagne du temps. Elle projette sur lui un voile. Sur le coup de cette attaque surprise, le Dragon se protège de ses avants bras. Un bouclier. Mais il constate qu'en vérité, il en s'agit pas d'une attaque directe.
Une cage. UNE MAUDITE CAGE!
Non! Il est hors de question qu'il soit de nouveau prisonnier. Il va fondre cet emprisonnement et se déchaîné sur elle.
Mais alors qu'il s'apprête à lancer une attaque à son tour, il ressent des coups de jus un peu partout sur son corps, là où les écailles n'ont pas finis de recouvrir cette chair humaine.
Maudit soit les  humains. Leur corps est faible. La douleur est intense et insupportable. L'animal pose genou à terre.
Un goût d'acier d'écoule de ses gencives. Il se mutile. Il redresse douloureusement la tête sur sa proie. A chaque mouvement, il reçoit du jus. Elle ne veut pas le blesser d'avantage. Elle veut le retenir prisonnier. Elle veut le dompter.
C'est hors de question!


"Tout. Tout ce que représente les êtres humains m'exaspère. Vous jalousez votre voisin alors que vous mentiez sur sa réussite. Vous n'hésitez pas à vous poignarder pour réussir. Vous abandonnerez même votre propre progéniture pour votre vie. Vous détruisez tout ce qui vous entoure pour votre profit. ALORS DIS MOI POURQUOI JE NE DEVRAIS PAS VOUS HAIR?!"

A quel moment trouve-t'on qu'il est nécessaire de frapper son enfant le portant responsable de son incompétence? Pourquoi une mère doit elle abandonner son enfant alors qu'il est incapable de se défendre? Et ces autres gamins qui se moquaient, lui renvoyant toute l'horreur de son existence. Et pourquoi les résidents de Terrae le haïssaient pour les avoir sauver du Morphe? S'il n'avait pas pris ce risque, ils seraient surement morts.
Et elle, qui se tient devant lui, elle n'a pas hésité à le repousser, préférant un autre homme. Non. Par leur faute, Ys n'a jamais pu utiliser sa Greffe correctement. Il s'est défait de sa puissance. Il l'a renié et voilà le résultat. Le Dragon va prendre sa place dans ce monde et rétablir l'ordre. Il va s'emparer de son corps. Et personne ne pourra le blesser. Ni l'enfermer dans une cage!

Dans un élan de détermination à ne pas se laisser dominé, l'animal frappe de sa main contre le sol. Les décharges que son corps encaissé furent transmis au sol. Sous terre, il y a énormément de métal. De pierre en pierre, cette énergie accumulé et grossissante se fraye un chemin jusqu'aux pieds de la Master.
Le voile qu'elle avait crée disparait peu à peu, engloutit sous terre. Des colonnes électriques jaillissent du sol, se tissant telle une toile. Ne reste plus que Mitsuki ait du réflexe. Libéré, la Bête se relève.


"Tu vas vite apprendre que ma puissance reflète de toute l'énergie qui l'entoure. Compares moi à un parafoudre si tu veux."

Relance le Dragon alors qu'un sourire malsain se dessine sur ses lèvres, laissant apparaitre ses canines.
Levant ses mains en l'air, paumes tournées vers le ciel, des éclairs provenant du ciel vinrent s'abattre sur lui. Il ne flanche pas, il se nourrit. Et il ne quitte pas des yeux sa cible.


"Il ne souffrira plus. Il n'aura plus à subir vos sévices. Mais pour ça, pour qu'il le comprenne, je dois d'abord éliminer le seul obstacle à sa raison."

Toi.

D'un geste vif, il sort de sa poche plusieurs billes métalliques. Un parfait conduit. Propulsées en l'air et devant lui, d'un coup, l'électricité accumulait dans ses doigts jaillissent tels des fils. Ils frappent ses billes qui sont propulsés à grande vitesse.
Telle une arme à feu, en plus du contrôle de la foudre et du métal, plusieurs billes réussiront à transpercer de part et d'autre des parties du corps de la Master.
Les billes bloquées de sa chair, la jeune femme est à la merci du Dragon qui prit du plaisir à lui renvoyer ces électrocutions par ces fils électriques.


"Subis maintenant tout le mal que tu as engendré, petite humaine."




Dernière édition par Ys Ochikawa le Jeu 9 Aoû 2018 - 21:50, édité 1 fois
##   Jeu 9 Aoû 2018 - 11:50

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

J'écoutais le Dragon parler, gardant le contrôle de mon voile électrique sur lui. Ce n'est pas vrai. Nous ne sommes pas tous comme ça. Il y a des personnes qui sont comme ça, mais tout le monde ne l'est pas. Il existe aussi des gens bien. Des personnes qui pensent aux autres avant de penser à eux. Des personnes qui se réjouissent du bonheur et de la réussite de leur voisin. Des personnes qui aiment les autres et leur font confiance...

D'un coup, le Dragon se défit de mon emprise et envoya toute l'énergie emmagasinée sur lui et autour de lui dans le sol. D'énormes tours électriques jaillirent du sol et je m'aidais de mes compétences en gymnastique et en agilité pour les esquiver. Je me redressai, fixant la Bête qui levait une main vers le ciel, s'appropriant toute l'énergie que l'orage pouvait lui apporter. Ce n'était plus qu'une question de temps... Une bombe à retardement.

La nouvelle me cloua au sol. Eliminer le seul obstacle à sa raison... Moi. Alors s'il me tuait, tout serait fini ? Un sourire apparut sur le coin de mes lèvres.

-Ne fais pas ça mon chat. Si tu fais ça, ce sera encore pire. Et au plus profond de toi, tu le sais parfaitement. Ca n'arrangera jamais rien.  


Les billes métalliques volèrent dans ma direction. Plusieurs d'entre elles rebondirent sur la surface de mon corps grâce à ma greffe mais quelques unes parvinrent tout de même à venir se loger dans mon ventre, la plaie se refermant instantanément après la traversée. Je relevai le regard vers lui, fronçant les sourcils. L'instant d'après, je posai un genou au sol, retenant un hurlement de douleur. Quelques larmes de rage perlèrent sur le coin de mes yeux alors que l'électricité me martelait l'estomac. Je ne crierai pas. Je ne crierai pas. Il est hors de question que je lui fasse ce cadeau. Jamais. Jamais.

-P't'être qu'on attache trop d'importance à notre enveloppe charnelle, mais en attendant, toi, tu as juste l'air abruti là, avec tes écailles qui se baladent sur ta peau et les cornes sur ta tête. Une moitié de transformation, ça fait pas franchement peur...


Les balles furent expulsées de mon corps par ma greffe. Je me redressai, prenant appui sur mes genoux. mon regard s'ancra dans le sien et j'essuyai la sueur qui perlait sur mon front.

-T'as toujours pas compris que tu ne m'auras pas aussi facilement ?


Gagner du temps. Quelques secondes, tout au plus, pour permettre à ma greffe de me remettre parfaitement en état.

-Et pourquoi t'as toujours pas terminé ta transformation ? Parce que pour un Dragon qui la ramène depuis tout à l'heure en disant qu'il est le meilleur toussa toussa, j'te trouve bien faible.


Les sphères qui tournoyaient autour de moi depuis tout à l'heure commencèrent à grossir, prenant forme petit à petit. Plusieurs rhinocéros rayonnants d'énergie s'alignèrent à mes côtés avant de foncer dans la direction du dragon. Chargez mes amis.
##   Jeu 9 Aoû 2018 - 21:48

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Subconscient:
 

De sa seule main valide, le Dragon joue avec les fils et propagent autant d'électrocution possible. Il sourit quand il vit sa cible poser un genou au sol. Bientôt, plus rien ne pourra le retenir. Ce qui ne semble pas être du même point de vue que la Master. Et son sourire remballe aussitôt le sien.
Elle réussit par se détacher de son piège. Tss, satané Greffe. Jetant un œil aux fils qui pendaient entre ses doigts, le Dragon relève le regard sur la jeune femme.
S'il voulait l'abattre, il ne devra pas y aller sans détour. Elle est encore puissante.
Et tandis qu'il lui donnait du temps pour récupérer, il en fit de même autant. Ayant provoquer la nature, la météo s'en mêla également. Des gouttes d'eau vinrent s'écraser sur eux.

Le Dragon n'hurle plus. Il se contient tout en observant sa proie. Mitsuki finit par se relever, assurée. Encore. Toujours encore! Pourquoi ces stupides humains n'abandonnent-ils pas?!
Finalement, un fin sourire se dessine en coin quand il l'entend questionner sur sa transformation.


"Estimes toi heureuse. Parce que si je venais à terminer ma transformation, ça voudrait dire que l'autre faible aurait finis par tout abandonner."

Et il attend que ça aussi. Qu'Ys abandonne toute forme de lutte. Qu'il se laisse charmer par ce rêve qu'il croit réel. Restes donc dans ce lit avec ta dulcinée, loin de ce qu'il se passe au moment présent. Bientôt, tu ne souffriras plus. Tu resteras sous cette carapace d'écailles, sans plus aucun talent d'Achille.
Ecartant légèrement les jambes, le Dragon observa son ennemie préparer son attaque suivante. Il en sourit. Décidemment autant de puissance pour ne pas l'attaquer? Il ne voit là aucune menace. Frappant ses mains entre elles, il propulsa une onde d'énergie qui prit forme à son tour: des dragons. Un dragon pour chaque rhinocéros, tiré de la même énergie.
Les animaux se chargent entre eux et s'affrontent.


"Je ne peux pas te laisser faire."

Murmure le Dragon. Profitant de la brume et de ce déchirement d'énergie, la Bête se téléporte sans émettre un son. Merci Ys pour tes techniques.
Une fois réapparut, il se trouve dans le dos de la Master, tout près. De sa main droite valide, il sort l'une de ces poignets métalliques que confectionner Ys. Toute son énergie se transmet à l'intérieur pour former une sorte de laser, une épée électrique. Quelle bonne idée de concept. Dramé l'énergie dans une stabilité afin de guider ces attaques à sa guise.
L'électricité est difficile à maintenir et à guider. On en perd toujours en route.
Mais avec cette petite technologie, plus aucune miette de gâcher.
Et silencieux, telle une ombre, il bloque la jeune femme de son avant bras en l'attrapant par le cou. Puis sans la moindre hésitation, il enfonce cette épée entre les omoplates de la miss, visant le cœur. Il bloque son arme en elle, il ne faut pas qu'elle s'en délibère. Il faut que son sang coule.


"Si tu devais choisir entre lui et toi. Qui choisirais-tu?"


##   Sam 11 Aoû 2018 - 19:04

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2246
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Ys n'est pas si faible que ça petit chat, sinon il aurait déjà tout abandonné.

Mes rhinocéros électriques rencontrèrent ses dragons d'or. Je fronçai les sourcils à sa remarque. Il ne peut pas me laisser faire quoi ?

J'essuyai mon front où la pluie s'abattait. L'énergie d'Ys se déplaça pour se retrouver derrière moi. Je fronçai les sourcils en entendant un bruit métallique. Ma greffe m'envoya des signaux d'alerte à cet instant précis, parcourant mon corps de petits éclairs. Je n'eus pas le temps de me retourner ; le bras d'Ys m'agrippa à la gorge, son épée électrique transperçant ma cage thoracique.

Le dernier souffle, vous savez ce que c'est ? Cet ultime soupir que nous poussons à l'instant où l'on vient de recevoir le coup fatal. Le rejet de ces dernières traces d'air qu'il restait dans nos poumons.

Je ravalai difficilement ma salive, accusant le coup uniquement grâce à ma greffe. Je m'appropriai l'électricité qui composait l'épée et qui me transperçait, attendant que ma greffe parvienne à réparer l'ensemble de mes tissus et de mes organes qui avaient été endommagés. Le coeur était sauf mais mes poumons s'étaient décollés sous l'impact du coup.

Plaquant mes mains sur ma poitrine à l'endroit exact où le sabre m'avait transpercée, je réunissais l'énergie qui s'en dégageait pour m'en faire mienne, l'évacuant de mon corps, mes yeux rayonnant d'or. Mon rythme cardiaque revint doucement à la normale tandis que la menace s'écartait de mon corps. La greffe opérait à ma cicatrisation instantanée. Parallèlement, j'identifiai mentalement l'arme qu'avait utilisé le Dragon, essayant d'y trouver le moindre circuit électrique. Mais tout était mécanique... Tout était mécanique. Je m'imprégnai du métal, bien moins habituée à cette matière. Il fallait que j'en fasse quelque chose. Vite. Très vite.

Aucune idée. De l'instinct. Mes pouvoirs bloquèrent comme ils le purent les poignets du Dragon à l'aide de l'électricité statique. J'utilisais l'énergie que je venais de récupérer pour électrifier mes mains avant de les passer derrière moi, m'accrochant aux épaules d'Ys. Mes genoux se fléchirent une fraction de seconde avant que je ne saute pour basculer mon corps dans les airs, m'appuyant sur mes mains. Je me retrouvai sur le dos de la Bête, m'étant libérée de son emprise. J'enserrai à mon tour son cou à l'aide de mon bras, encadrant son torse de mes jambes.

-Lui.


Je pris un rapide élan pour me basculer en arrière, entraînant le corps d'Ys avec moi. Avant que mon dos ne touche la surface dure du sol, je me téléportai avec lui, nous faisant atterrir sur le lit de notre chambre. Je profitai de la téléportation pour modifier ma position à l'arrivée, et me retrouvai à califourchon sur lui, serrant ses poignets entre mes mains, au dessus de sa tête. Je sentis des fourmis descendre le long de mes bras jusqu'au bout de mes doigts et je pestai mentalement. L'utilisation de ma greffe s'éternisait. Je n'osais même pas imaginer quelles allaient en être les conséquences. Toujours était-il qu'elle faiblissait, et je n'allais plus être capable d'encaisser encore beaucoup d'autres coups fatals.

Je me penchai vers lui, collant mon front contre le sien dans l'espoir que la Bête se calme, fermant les yeux une fraction de seconde. J'étais tellement en colère. Pourquoi Ys s'était-il renfermé à ce point...? Pourquoi ?!

-Et s'il pense qu'il vaut mieux que je meure pour qu'il aille mieux, alors tue-moi.


Je commençai à regrouper l'ensemble de l'énergie qu'il me restait au creux de mon estomac. S'il voulait tant que ça se débarrasser de moi, alors il était libre de le faire. Mais il était hors de question que je le laisse s'en prendre ensuite à Terrae. Ys ne se le pardonnerait jamais. Et quand bien même l'âme du dragon est forte, il ne pourra pas rester éternellement. Ys reprendra le contrôle. Et il devra une fois encore tout assumer.
L'énergie que j'avais regroupé au creux de mon ventre se répartit sur l'ensemble de mon corps sous la forme de petites boules ; petites bombes à retardement. Tue-moi, et j'exploserai. Ma greffe me permettra de survivre, je pense - j'espère. Mais toi ; toi, tu ne pourras dans tous les cas pas rester conscient après ça, quand bien même tu aimes habituellement te nourrir de toute l'énergie qui t'entoure.

-En revanche, si tu réalises que me tuer n'aidera pas Ys et qu'au contraire tu le détruiras encore plus, alors fais-moi signe. Parce que ce dont tu as véritablement besoin, c'est d'une oreille attentive. Et tu le sais aussi bien que moi.


Un dernier espoir. Une dernière tentative. Après tout : "qui ne tente rien n'a rien", n'est-ce pas ?

-Je t'aime.
##   
Contenu sponsorisé

 

Fais sortir le démon qui est en toi; (Pv : Ys ♥)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salle d'entraînement.
Aller à la page : 1, 2  Suivant