Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Home is where you are • Huo ♥
##   Jeu 2 Aoû 2018 - 0:48

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

La fraîcheur de Tokyo, comparativement à la chaleur étouffante de la Sierra Leone ces quelques derniers jours, me tire un frisson d'extase lorsque j'atterris dans la cour de Terrae. Ma peau transpirante accueille le vent avec un plaisir non feint ; j'apprécie le calme, la quiétude, la candeur des lieux. Quelques étudiants sont dehors pour profiter de l'air de la fin d'après-midi. Comme je ne reconnais aucune tête, je m'en vais fournir immédiatement mon rapport à Hideko. [Time alert] J'ai l'impression qu'il est encore huit heures du matin... C'est impressionnant comme mon corps ne comprend pas le décalage horaire. Heureusement, j'ai pu dormir quelques heures : suffisamment pour tenir jusqu'à ce soir, mais pas assez pour pouvoir dormir au moins trois cycles complets pour m'obliger à récupérer. Avec les gardes, je ne peux de toute manière pas dire que je dormais à des heures décentes — je suis plus dopée à la caféine et au sucre qu'au sommeil.

Le rapport se déroule bien : pas d'incident diplomatique à déplorer ; certains habitants étaient réticents à l'idée que j'utilise mes pouvoirs sur eux et leurs bébés, mais j'ai pu sauver de nombreuses vies. ... Pas suffisamment, mais nombreuses. Mon coeur se serre à cette pensée, mais je suis trop fatiguée pour la supporter. Elle est mise dans une boîte.

J'ai une petite mine, paraît-il. Je ne vais certainement pas la contredire sur ce fait : je pourrais me rouler en boule dans un coin de son bureau que je m'endormirais probablement, malgré le raffut en salle des Masters. Naturellement, je sonde l'endroit ; pas d'Huo ni de Mitsuki à l'horizon, alors je m'éclipse. Je passe rapidement par l'infirmerie pour voir si Norah est présente et j'échange quelques mots avec elle — un peu fermée, douloureusement contrite par certaines des choses que j'ai vues et qui me révoltent. La misère, la saleté, le manque de soin, le manque de moyens. J'ai envie d'y retourner, mais je ne peux pas prolonger cette mission davantage, il faut que je reprenne mes responsabilités à l'hôpital de Terrae. On ne peut pas encore se passer de moi trop longtemps.

Finalement, je prends la direction de la maison. Pas de vol, simplement le bus ; ça me va très bien comme ça. Bientôt, j'arrive et cherche mes clés dans mon sac. Je crois que j'ai un peu de retard, comparativement à ce que j'avais annoncé à Huo par rapport à mon retour ; j'espère qu'il sera là malgré tout. Lorsque son aura me parvient, j'étire un sourire. Je le sens avant de le voir ; je me dépêche d'abandonner mes chaussures dans l'entrée, ma valise et mon sac dans un coin, puis je fonce dans le salon pour le rejoindre. Je lui laisse à peine le temps d'être heureux de me revoir que je saute dans ses bras — littéralement. Presque deux semaines ; nos deux missions se sont enchaînées de manière assez agaçante. C'est long. Il ne m'a pas oubliée entre temps, hein ?

Les bras autour de son cou, je me presse contre lui en soupirant de bonheur.

—Bonjour, je souffle dans son cou, un sourire aux lèvres. Tu m'as manqué. Ça fait du bien de rentrer à la maison.

Je lui dépose un baiser sur les lèvres, heureuse.



Je vole en #F54759


Dernière édition par Aoi Amazaki le Ven 3 Aoû 2018 - 12:21, édité 2 fois
##   Jeu 2 Aoû 2018 - 18:51

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1260
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Dernièrement je me plains pas mal à mes amis/pote/famille/ce que vous voulez/barrez la mention inutile que je vois pas assez ma chérie. La vérité c'est que je bosse beaucoup. Comme la presse est plus calme en été et que ça tourne autour de qui est dans la villa de qui et qui a fait tel coup d'état en profitant des vacances bah j'ai pas grand chose à faire niveau journalisme. C'est triste mais du coup je me coltine des missions diplomatiques qui me demandent de partir plusieurs jours dans des coins paumés. Enfin paumés… Loin.

Donc. Missions. Et c'est l'été. Aoi a pas de cours. Elle fait des missions humanitaires pour compenser. A croire qu'elle veut pas me voir. Je rigole, hein. Elle me manque. Je l'ai pas vu depuis deux semaines parce que quand elle est revenue la dernière fois j'étais quelque part du côté de l'Iowa. Ou à Washington ? Bref, aux US. Et quand je suis revenu elle était repartie pour l'Afrique.

Je suis là depuis deux jours, j'ai rangé un peu mes affaires. Je me suis remis sur le bon fuseau horaire surtout. Je dois surement bientôt repartir mais là je profite un peu du calme de Terrae, loin des grosses métropoles. Elle m'a envoyé un message pour me dire qu'elle allait bientôt rentrer. Je l'attends pas du tout en trépignant. Je cuisine un peu pour penser à autre chose. Des tempuras parce que pourquoi pas.

La porte claque et j'éteins ma casserole d'huile avant de me laver les mains. J'ai à peine le temps d'arriver dans le salon qu'elle me saute dans les bras. Je ris doucement, heureux de la sentir contre moi et je la serre un peu.

— Ca fait du bien que tu sois rentrée, je réponds.

Je lui rend son baiser longuement, les mains sur ses hanches. Mon Dieu. Ca fait tellement de bien. Je me sens tellement mieux d'un seul coup.

— Je t'aime, je souffle tout bas contre ses lèvres. Tu m'as manqué aussi Princesse.

J'suis grave dingue amoureux. J'en peux plus. Je peux plus être séparé d'elle comme ça trop longtemps, ça me rend complètement en manque et- Oui bon ok. Câlin. Bisou. Réfléchir plus tard. Combler le manque d'abord.


##   Jeu 2 Aoû 2018 - 22:41

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Notre étreinte me provoque un frisson de bonheur. Je reste tout contre lui en savourant sa présence, son énergie chaleureuse, sa peau chaude et son rire tendre. L'odeur de la friture me parvient aux narines, j'ai un demi rire amusé mais n'ai pas le temps de commenter. Je préfère profiter de nos retrouvailles. Ma main va rejoindre sa joue ; je souris contre ses lèvres, l'embrasse encore avec joie.

—Toi aussi, je chuchote en me serrant plus fort contre lui. Ca fait trop longtemps, je déteste ça.

Mes doigts retracent le contour de son visage, j'ai un sourire calme et doux. Je cueille un nouveau baiser, lui chuchote que je l'aime moi aussi, encore et encore. Il faut croire que quand bien même j'aime mon travail, quand bien même j'aime Terrae, ce n'est qu'une fois que je suis ici — avec lui — que mon esprit arrive enfin à se calmer. Pas besoin de réfléchir, il suffit de mettre tout le reste de côté.

Je glisse une main dans ses cheveux, un rire au bord des lèvres.

—Tu étais déjà en train de cuisiner ?

C'est vrai, il n'est pas si tard encore, ce n'est pas l'heure du repas. Peut-être qu'il voulait me faire une surprise ? Nos nez s'effleurent, j'incline la tête pour lui lancer un regard tendre puis le serrer à nouveau plus fort contre moi. Bon sang. C'est trop long. Et avec tout ce qu'il s'est passé ces derniers jours... Je me sens électrique. Y a vraiment que lui pour me faire me sentir comme ça.

J'ai pas envie de m'écarter, j'ai pas envie de discuter, en fait.

—Tu as quoi de prévu pour ce soir ? je chuchote contre ses lèvres en caressant sa nuque, appuyée contre lui.



Je vole en #F54759
##   Jeu 2 Aoû 2018 - 23:02

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1260
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Bon voilà, je bouge plus. Je suis bloqué là, c'est vrai je peux pas. Si je bouge je me déconnecte et je meurs. Bon pour un autre baiser j'veux bien. J'effleure son nez du mien en profitant de son contact.

— Hmnurf.

Alors, va falloir faire un peu plus d'effort là parce que c'était pas très compréhensible. Mon cerveau a migré trop rapidement vers le Sud faut pas lui en vouloir c'est dur de réfléchir là. Oui CMB. Je sais.

— La prochaine fois on se débrouillera pour que ce soit moins long.

Ou pas du tout. C'est bien pas du tout. Je lui rend ses baisers avec douceur, ses je t'aime et ses caresses. J'ai besoin d'elle, de son rire, de sa peau, de ses lèvres. Je l'aime trop.

— Hmn, j'essayais de m'occuper ouais.

C'est encore tôt en vrai mais me suis dit que quitte à faire des tempuras bah vu la température en ce moment on pourrait les manger froid comme ça. Mais là je sens que le changement de plan va être très rapide et effectif. Et elle vibre presque d'énergie contenue dans mes bras et-

— Ce soir, je sais pas. Mais là maintenant tout de suite, je crois qu'on va juste monter et je te fais l'amour dans la douche ou sur le lit.

Choisis, Princesse. Mais là je t'avoue que ça va être rapide parce que moi j'ai pas trop la patience. Ca fait deux semaines ok, j'suis en manque. Je l'embrasse encore, caresse le creux de son dos.

— Je reviens,
je rajoute avec un sourire en coin.

Je fais un détour rapide par la cuisine pour vérifier que j'ai rien laissé qui craint genre pas de feu allumé, pas de pate à beignet en équilibre ou je ne sais quoi. Ok. Ok. Je retourne dans le salon. SI ça se trouve elle est déjà montée.


##   Ven 3 Aoû 2018 - 12:17

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Demi-rire. Huo prend à peine la peine de me répondre, tout concentré qu'il est sur nos retrouvailles. Je picore ses lèvres et dépose quelques baisers papillon sur sa mâchoire pour le déconcentrer, et je dois dire que ça marche particulièrement bien.

—Promis, j'essaierai de mieux organiser mes prochains départs, je souffle en jouant avec ses cheveux.

On dirait deux adolescents qui ne se sont pas vus depuis trois jours — trop longtemps pour eux. À quel point on peut être accro, au juste ? Ca pourrait en être effrayant par moment, mais quand on prend l'habitude de l'autre, le quotidien est étrangement chamboulé. Je n'ai pas vraiment eu le temps de me poser la question du manque, lorsque je travaillais — ni l'énergie, il faut le dire. Maintenant, tout me frappe de plein fouet, et je me sens à nouveau si justement complète…

Je retiens une remarque ("Bah alors, tu t'ennuyais chéri ?") mais n'ai pas le temps de renchérir. Il est plus pressant, et franchement explicite sur ce qu'il a prévu au programme. Mon sourire s'étire en coin dans notre baiser, je me cambre lorsque sa main se glisse dans mon dos. J'ai chaud.

—Ca me paraît être un bon programme...

Un nouveau baiser et je le laisse partir, une expression amusée sur le visage, avant de décider de monter directement à l'étage. Sur le chemin jusqu'à la salle-de-bain, je sème mon haut, mon short et mes sous-vêtements que j'enlève tranquillement. Je m'appuie dos contre le lavabo, presque assise dessus, en attendant que ma tête rousse préférée arrive à nouveau dans mon champ de vision.

—Si je pose la tête sur un oreiller, je m'endors, je me justifie avec un sourire lorsqu'il arrive.



Je vole en #F54759
##   Ven 3 Aoû 2018 - 14:39

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1260
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je suis accro je crois. Enfin, un peu. Comme un mec qui a pas vu sa fiancée depuis 15 jours quoi. J'ai l'impression d'être un ado ça craint. Enfin, non quand j'étais ado ma première copine j'avais envie de lui sauter dessus comme un gros relou dès qu'on se voyait pas deux jours de suite. Mais bref.

Je suis surement un peu direct mais je crois que là ça n'a pas d'importance. Elle est réceptive et moi je me sens excité. Quand je retourne dans le salon il y a son haut qui traine dans l'encadrement de la porte. Ok. Calme toi Huo.

Je suis sa piste façon petit poucet jusqu'à la salle de bain. J'essaye de pas monter les marches en courant mais c'est compliqué. Elle est déjà nue quand je passe ma tête dans la porte. Je me retiens de siffler comme un imbécile et fait passer mon t-shirt par dessus ma tête avant de venir l'embrasser.

— Ca me va très bien comme ça.

Je pose mes mains sur sa taille, mordille sa lèvre avec un sourire amusé. Trop de vêtements et là c'est un peu ma faute.

— On fera la sieste après si tu veux.

J'm'endors toujours à moitié quand on a fini en général. J'suis un gros ours ok. Mais un gentil gros ours. Qui a toujours son fut, ça va pas du tout. Je me recule le temps de finir de me déshabiller avant de revenir lui voler un baiser. C'est doux, peut-être un peu empressé mais on a le temps. Elle est là donc on a tout notre temps. Je caresse ses hanches lentement. La douche est à côté mais j'ai pas envie de bouger pour aller dedans tant que j'ai ses lèvres sur les miennes.

— Je t'aime, je souffle.

Je l'embrasse encore, remonte un peu mes mains. Elle est plus bronzée que quand elle est partie. Je retrace un peu son tatouage le long de son dos à l'aveugle. J'ai envie de prendre mon temps et en même temps de me dépécher. J'ai envie de me sentir contre elle, de la sentir contre moi, et en même temps d'y passer des heures pour qu'on s'explore un peu. J'y vais toujours doucement au début, pour la laisser mettre le rythme qu'elle veut. Elle est toujours à moitié assise contre le lavabo, je réalise. Doit pas être super confortable. Je me recule un peu en entourant sa taille de mes bras pour qu'elle suive le mouvement.

Est-ce qu'on prend cette douche alors ?~


##   Lun 11 Fév 2019 - 15:08

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Faire la sieste ? Ô quel mot si doux à mes oreilles ! L'idée n'est pas franchement déplaisante — plutôt accueillante. Mais pour l'instant, ce n'est pas ce qui prend le plus de place dans ma tête. Trop d'hormones, pour le coup. Huo arrive vers moi, termine de se mettre à nu, et nous nous attirons l'un à l'autre. Les retrouvailles sont toujours un peu comme aujourd'hui — un peu candides, spontanées. Pourquoi se prendrait-on la tête ?

—Moi aussi, je t'aime, je lui chuchote tout contre ses lèvres. Quand tu veux.

Sourire doux, mutin ; les yeux brillants. Il m'attire à lui sous la douche, et nous nous perdons tous les deux sous le jet d'eau brûlante. Le reste, c'est rating -18, donc je le laisse à votre imaginaire, bande de petits voyeurs.

---

Affalée entre les draps et les bras moelleux de mon homme — il est moelleux. c'est pas parce qu'il a du muscle que tout est toujours d- NOUS DISIONS. Bras moelleux de mon homme — je prends mon temps pour tenter de me motiver à me relever, les yeux encore embués de sommeil. Sombre échec. La sieste n'a clairement pas fait de mal, mais je suis complètement déphasée ; quelle heure est-il ? Hm. Pas encore assez tard pour se dire qu'il n'est pas grave de louper le repas. Faim. Faim ? Hm.

—Huo... Tu n'étais pas en train de faire à manger, quand je suis rentrée ? je lui demande en baillant, posant ma joue contre sa poitrine pour l'empêcher de se lever — oui, je suis comme ça ; non, je ne bougerai pas.

Faim... Dodo. Mais faim, quand même. Plus tard. Il faut chaud, c'est bien.



Je vole en #F54759
##   Jeu 14 Mar 2019 - 19:29

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1260
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Ca me fait beaucoup de bien de me perdre un peu dans ses bras, sous l'eau chaude. Profiter un moment de nos retrouvailles pour ré apprendre à s'aimer. Elle me manque toujours trop quand elle est pas là aussi longtemps. Oui, deux semaines c'est longtemps. Même là c'était plus long avec nos missions qui se sont enchaînées.

Je caresse doucement son dos en suivant la ligne des coquelicots du bout des doigts. Pas envie de bouger. Va falloir hein mais la sieste c'est bien. Je veux pas sortir du lit. J'suis confortable là. Je grommelle quand elle parle du repas.

— Pourquoi, t'as faim ?

Elle a pas l'air d'avoir faim. Elle a l'air d'avoir envie de m'empêcher de me lever. J'suis pas contre. Je remonte ma main sur sa nuque, taquine ses cheveux.

— T'as bronzé, je remarque avec un petit sourire.

Je sais ce qu'elle essaye de faire, hein, faut pas croire. Mais j'ai la flemme de me lever pour lui amener le repas au lit. Surtout que bon je faisais des tempuras. Ca va mettre des miettes partout cette histoire.

— Pas envie de bouger, je grogne. Pourquoi on peut pas juste claquer des doigts et le repas se fait tout seul.

Oui, je râle, je sais. Mais là j'ai vraiment pas envie de bouger. Elle m'a manqué donc si je bouge bah on se touche plus et c'est pas trop dans le domaine de l'acceptable. Je baille un peu, m'étire lentement.

— Si je descend finir les tempuras t'as pas le droit de rester au lit. Sinon je mange tout et t'auras rien, je la taquine.

J'embrasse ses cheveux.

— Deal ? Comme ça tu me racontes ta mission pendant que je finis le repas.


##   Jeu 14 Mar 2019 - 21:22

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Un soupir bienheureux m'échappe alors que ses doigts retracent la ligne de ma colonne vertébrale, suivant le tatouage dans mon dos. Je frotte mon nez contre sa peau, un sourire aux lèvres. Sa voix me tire un rire.

—Un peu... Flemme, je baille encore une fois.

C'est vrai, il faudrait qu'on se lève, qu'on se rhabille et qu'on descende les escaliers ; beaucoup trop d'efforts juste pour manger. Un genre de petit ronronnement m'échappe lorsqu'il s'amuse avec les petits cheveux sur ma nuque. Yeux fermés, je profite du massage, dépose un baiser sur sa poitrine en acquiesçant sans rien répondre. En même temps, avec le soleil qu'il y avait là-bas, même avec quelques sorties j'ai pu prendre une teinte plus dorée. Mais ce n'étaient pas vraiment des vacances…

—Il faudrait demander à Mitsuki de nous construire un robot porte-repas, je glousse comme une enfant.

Ma joue se repose sur la poitrine d'Huo, et je lève les yeux vers lui pour le détailler, un sourire très doux aux lèvres. L'un de mes sourcils se hausse alors que je glisse mon index sur sa peau, taquine.

—Quoi, tu me refuserais mes draps alors que je viens tout juste de rentrer ? Je suis terriblement déçue de toi, Huo Zhang…

Ma voix est encore basse, malgré mon expression amusée. On est comme dans une bulle de coton que je n'ai pas envie de faire éclater, j'aimerais pouvoir en profiter un peu plus. Maiis j'ai faim, tout de même...
Je lâche un rire lorsqu'il embrasse mes cheveux.

—Deal.

Lentement, je me redresse pour déposer un baiser lent sur ses lèvres, glissant mes doigts sur sa joue dans une caresse légère. Je remets une mèche de cheveux derrière son oreille, les joues rosies et les yeux brillants.

—Tu les as laissé un peu repousser ? Tu profitais que je ne sois pas là, avoue… je me moque avant d'embrasser son nez et commencer à me lever.



Je vole en #F54759
##   Jeu 14 Mar 2019 - 23:40

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1260
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

J'ai si fort la flemme de me lever. C'est vrai quoi, j'suis au lit et j'me fais câliner. Puis elle ronronne presque quand je la grattouille. Mieux qu'un chat surdimensionné. Je rigole doucement à l'idée d'un robot porte repas. Pire idée du monde, on bougerait plus du lit. Même si l'idée d'y rester une semaine entière juste à profiter l'un de l'autre me déplairait pas. Mais bon faut bien vivre à un moment.

— Ouais mais faudrait quand même préparer le repas avant. C'est contre productif.

Je frémis. Me chatouille pas comme ça Princesse. Pas avec cette voix et ces yeux là sinon on va jamais sortir de ce lit. J'ai pas non plus l'urgence de me lever hein mais va falloir répondre à l'appel de Dame Nature à un moment aussi. Oui c'est poétique je sais.

Je la laisse se lever et ferme les yeux à demi à la sensation quand elle joue avec mes cheveux. Je m'étire lentement dans le lit avant de m'asseoir sur le matelas.

— Ça n'a aucun rapport. J'ai juste pas eu le temps d'aller chez le coiffeur.

La vérité c'est que j'aime bien quand c'est elle qui me les coupe. Je la regarde s'habiller avec un sourire en coin avant de faire de même en passant par la case salle de bain rapidement. Quand je ressors, elle termine d'enfiler ses fringues et je me glisse dans son dos pour embrasser sa nuque.

— Tu sais que si ça me gênait vraiment, je les ferais repousser.

Ca me fait juste rire qu'on continue de se taquiner avec mes cheveux. Mais j'aurais plus la patience de m'occuper d'une longueur comme celle que j'avais avant. Je retourne dans la cuisine sans attendre de voir si elle me suit et remet ma casserole d'huile à chauffer. Maintenant que j'y suis, j'ai de nouveau faim et pour le coup c'est presque l'heure.

— Tu préfères des légumes ou autre chose ? J'ai des crevettes au frigo sinon pour les tempuras.


##   Mer 10 Avr 2019 - 16:47

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

—Contre-productif ? Mais non... Il ferait le repas aussi, je lâche candidement, me retenant de rire contre lui.

Ou alors il faut qu'on fasse des enfants, comme ça on aura quelqu'un qui nous fera le repas quand on aura la flemme ou qu'on sera trop fatigués. Comment ça, ce n'est pas à ça que servent les enfants ? Chhhht. Il faut bien qu'il y ait un avantage, sinon on s'en sortirait pas. "C'est mignon" ? Mais non, c'est pas mignon, un enfant… Quand c'est bébé, ça crie, et quand c'est adulte, c'est ingrat.

Trouvant la force de me lever dans l'énergie cosmique de l'univers, je me redresse et finis par poser les pieds au sol en m'étirant, lâchant un baillement fort peu gracieux. Un rire s'étrangle dans ma gorge dans le même temps, et je tourne la tête vers mon fiancé en haussant un sourcil, amusée.

—Pas eu le temps ? je le taquine en enfilant un peignoir léger. C'est ça, bien sûr~

Il disparaît un instant dans la salle-de-bain, puis revient embrasser ma nuque avec douceur. Je me retourne pour lui voler un baiser doux, un sourire amusé flottant sur les lèvres. Nous nous déplaçons jusqu'à la cuisine.

—Tu sais, tu fais ce que tu veux avec tes cheveux~ Je trouve qu'ils te vont bien, comme ça, quand ils sont détachés.

Ca lui donne un air un peu plus décontracté que lorsqu'il se les coiffe au gel. C'est un autre genre, mais ce n'est pas déplaisant à regarder. Sa longue tresse, en revanche, ne me manque vraiment pas~ Même si j'admets que ce serait amusant de les lui coiffer, à l'occasion. J'attrape une chaise dans la cuisine et m'installe à la table en retenant un nouveau baillement. Je suis complètement décalée, c'est terrible ; je ne sais même plus si on est le matin ou le soir. Le rythme que l'on a dans un hôpital hors de Terrae, que l'on peut d'ailleurs considérer comme une petite clinique privée, est vraiment très différent de ce que j'ai l'habitude de vivre. C'est pour ça que ces expériences sont aussi enrichissantes, je crois ; mais il va sans doute me falloir quelques jours pour récupérer.

—Légumes, c'est bien, merci. Je te laisse me surprendre, sinon. Tu as besoin d'aide ?

La vérité, c'est qu'il en demande trop à mon pauvre petit cerveau. Je pourrais manger un morceau de pain que ça m'irait, actuellement ; autant dire que tout ce qu'il fera, actuellement, m'enchantera très certainement. Il sait ce que j'aime, depuis le temps. (Approximativement tout)(sauf les fruits de mer par cuits, mais c'est parce que ce sont des aberrations de la nature.)

—Alors, qu'as-tu fait ces derniers jours ? Raconte-moi, je souris en l'observant faire, les yeux vaguement plissés dans ma fatigue.



Je vole en #F54759


Dernière édition par Aoi Amazaki le Dim 5 Mai 2019 - 21:36, édité 1 fois
##   Mar 30 Avr 2019 - 12:37

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1260
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

Je rigole doucement. Les robots c'est le mal en vrai. Après ils font les choses à ta place et tu te retrouves soit comme dans Wall-E soit comme dans Matrix. Faut pas leur faire confiance à ces machines !

Aller savoir comment on a trouvé la force et la motivation de se lever pour retourner dans la cuisine mais on a réussi. Les miracles existent parfois. Bon par contre je vais pas relever la remarque sur mes cheveux. Sinon on a pas fini. J'ai des bisous, le reste c'est secondaire, voilà.

— J'préfère quand c'est toi qui les coupe, je grommelle.

Hein ? Nan mais c'était pas prévu au programme les confessions, là. Huo tu es faible. Aucune volonté. Je me fais honte, sérieux. J'peux pas résister quand elle me mets dans un mood comme ça.

— Si je mets rien, après ils me tombent devant les yeux. C'est relou pour prendre des photos.

Non c'est pas une excuse pourrie, c'est vrai. Moi aussi j'ai vécu ce stade de merde où où ils sont pas assez longs pour les attacher ou les coincer derrière les oreilles. C'est le truc le plus relou au monde. Surtout dans une ville portuaire comme Hong Kong où il y a toujours du vent. Le Japon c'est une île donc au final c'est pareil.

Je m'installe de nouveau avec mes préparations et rallume le feu. Le temps que l'huile se réchauffe et je prépare quelques légumes.

— Hm. Suis rentré des US y a… Deux trois jours je crois ? Le temps de récupérer du décalage horaire; j'ai fait un rapport pour Hideko et débrieffé avec Keitaro un peu.

Je m'étire un peu, lui lance un regard doux en surveillant vaguement ma casserole.

— Plus j'y vais, moins j'aime là-bas. J'ai pu parler un peu avec quelques personnes mais depuis Trump c'est l'enfer d'avoir des contacts avec l'administration. Puis bon je sais pas, je crois que je commence à avoir du mal avec les grandes villes. Je suis trop habitué au calme de Terrae.

Puis elle me manquait. Nah.

— Et toi alors ? Raconte. Ta mission était surement beaucoup plus intéressante. Déjà que t'as bronzé comme une locale...

Je souris en coin. Ça lui va bien comme ça. Moi j'peux pas bronzer alors… Non j'suis pas jaloux, c'est faux.


##   Lun 6 Mai 2019 - 0:38

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

Haussement de sourcil amusé ; c'est vrai que j'aime bien couper les cheveux des gens, c'est devenu mon nouveau passe-temps depuis quelques temps. Au début, je ne m'occupais que de ceux de Nicolas ; maintenant, je fais aussi ceux d'Huo, fréquemment, mais pas systématiquement.

—C'est mignon~ Sinon, tu peux les attacher. Je suis sûre qu'une queue de cheval t'irait bien, je souris doucement. Ca fait moins sévère…

Mon regard est très doux, alors que je l'imagine avec un catogan. C'est le genre de coiffure qui lui irait bien, et le changerait davantage de sa coupe un peu à la barbare. Que j'aime aussi, soit dit en passant : j'aime simplement l'embêter.

—De toute manière, tout te va bien, chéri.

Je prends son manque de réponse par rapport à ma demande d'aide comme l'autorisation qu'il me fallait pour m'affaler davantage sur ma chaise et mourir de bonheur à l'idée de ne pas avoir besoin de me relever. J'acquiesce alors qu'il me parle de sa mission aux US, grimace quelque peu. C'est sûr que pour le coup, depuis Trump, ça ne doit pas être terrible. Notre cote de popularité frôle le moins l'infini, là-bas. Après, il ne faut pas oublier que les Américains, c'est quand même de sacrés numéros… Quand je pense aux enfants de ces gens membres d'une secte qu'on était allés récupérer... Ca donne des sueurs froides. Mes sourcils se froncent.

—C'est sûr que les US, c'est assez différent d'ici… Mais tu t'en es sorti, quand même ? Ils ne te mettent pas trop de bâtons dans les roues ? Parce qu'après, j'imagine que tu peux trouver du soutien auprès de certains gouverneurs, ou simplement divers chefs de différents partis... Ils n'ont pas l'influence du dirgeant, mais j'imagine que tout n'est pas entièrement bloqué ?

De toute manière, le président serait tout à fait capable de nous faire venir pour une visite diplomatique et finir par nous enfumer par derrière ; ce n'est pas réellement l'idéal dans tous les cas, mais ce serait intéressant de réussir à se le mettre dans la poche sans avoir à lui promettre des armes de destruction massive...

Mon sourire s'étire cependant, et je me recule sur ma chaise, l'observant cuisiner, un coude sur le plan de travail, lui tendant des ustensiles qu'il a l'air de chercher des yeux avec mes pouvoirs (être air, c'est avoir le pouvoir de la flemme).

—Hé, je ne suis pas si bronzée ; je n'ai pas passé tant de temps que ça dehors ! je ris. Mais c'est sûr que comparé à toi, c'est bien bronzer~

Un sourire s'étire sur mes lèvres, avant que je ne lâche un second baillement. Je me redresse ensuite un peu mieux, me triturant les doigts.

—La majorité de la mission se déroulait à l'hôpital, j'étais dans le service de maternité. C'était... Compliqué, je grimace. Les salles étaient insalubres, les femmes enceintes et leurs bébés, là-bas, sont exposés à des risques terribles…

Mon expression en dit long ; le risque de mortalité infantile est vraiment très élevé là-bas.

—Mais ça m'a permis de... voir un petit peu comment ça se passe, là-bas. Réellement, je veux dire. Ca a été hyper enrichissant, j'ai tellement appris !... Et, j'avais vraiment l'impression d'être utile ? C'était formidable de voir ces mamans avec leurs enfants, et... Enfin c'est très différent d'un accouchement ici. Mais. C'était vraiment génial, je souffle.

Pourtant, ça secoue. C'est assez terrible, mais au moins, je sais que là-bas, j'ai pu faire ce que je pouvais... Et j'ai pu sauver des vies. Et c'est la plus belle sensation du monde.

—Tu imagines pas à quel point on peut se sentir... utile, là-bas. Et vivant ?

Mon sourire est plus faible, gêné, presque.

—Je n'ai pas encore pu visiter des petits villages, mais... c'est ce que j'aimerais faire, un de ces jours. Aller là où on a besoin de nous. Pourquoi on ne va pas davantage là-bas ? je chuchote.



Je vole en #F54759
##   Dim 26 Mai 2019 - 16:21

Personnage ~
► Âge : 27
► Doubles-comptes ? : Sarika Kapoor
► Rencontres ♫♪ :
Huo Zhang
Messages : 1260
Date d'inscription : 17/10/2012
Age : 28
Emploi/loisirs : Photographe, fouineur, emmerdeur
Humeur : Ca va, ça vient... Et quand ça vient, ça va très bien~

J'ai pas rougi, c'est la chaleur de la plaque de cuisson. Après l'idée d'un genre de queue de cheval avec une longueur respectable me déplait pas en vrai. Fin je crois que j'ai eu une période où je faisais ça. Après j'ai eu ma tresse et si je faisais juste un catogan c'était genre beaucoup trop long je les coinçais partout. L'enfer.

— Il parait que les tresses me vont pas si bien, je relève d'un air innocent.

Je continue de cuisiner avec un sourire en coin quand je la vois se liquéfier sur sa chaise. Ouais moi aussi j'aurais eu la flemme de me relever. C'est pour ça que je me suis pas assis.

— Y a des gens à qui parler, ouais. Du côté de certains membres du congrès ou des sénateurs démocrates. Mais si c'est l'administration vers la maison blanche, urg. De toute façon c'est assez simple, suffit que je regarde leur réaction quand ils voient ma tronche d'asiatique. C'est un bon indicateur de si c'est la peine que je leur parle, je ricane.

Je me concentre un instant sur mes beignets, lui renvoie un sourire quand elle me passe les ustentiles de cuisine. J'aime la voir sourire comme ça quand elle pense à son boulot. Je humme doucement un air que j'ai entendu à la radio en l'écoutant me raconter un peu ce qu'elle a fait.

— En même temps si je pouvais bronzer, on le saurait.

La voir se passionner pour ce qu'elle fait, heureuse de pouvoir aider des gens qui en ont besoin, sauver des vies… Je me dis que si j'étais pas là elle passerait sa vie à jouer les médecins sans frontière. Quelque part j'suis heureux de la voir aussi déterminée.

— Parce qu'on est pas encore des dieux, Princesse. On a pas tant de Master Guérisseurs et on en a aussi besoin ici.

Je me mordille la lèvre, un peu gêné. Je comprends son envie de faire plus. Je ressens aussi ça quand je me retrouve face à la misère des gens qui ont pas eu notre chance.

— Tu sais… Enfin quand tu auras ton diplôme, tu pourrais organiser cette partie là. Je peux facilement trouver des contacts pour des missions humanitaires qui auraient besoin de plus de gens. J'suis sur qu'il y a des élèves qui seraient contents d'y aller.

On ne peut pas guérir le monde entier mais on peut surement faire notre part, je pense.


##   Mer 19 Juin 2019 - 17:49

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Aaron W, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aoi Amazaki
Messages : 1298
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 23
Emploi/loisirs : Te soigner après ta dernière connerie.
Humeur : Vous voulez la version longue ou la version courte ?

—Je me demande qui a pu te dire une telle chose~

Moi, bien sûr, mais il y a des années. Disons qu'on s'y habitue, à sa tresse ; et puis je n'y peux rien s'il m'a provoquée à l'époque ! Avec son air insolent et charmeur… "Oh, bats-toi contre moi princesse~", je pouvais pas laisser passer cette occasion et me laisser humilier comme je l'ai régulièrement été. Il faut tout de même avouer que je m'en veux légèrement pour ses cheveux ; lui dire que je n'aimais pas sa tresse, c'est aussi une manière pour moi de me dédouaner.

Parler politique, ça ne m'intéresse pas toujours ; mais lorsque ça concerne Terrae, on ne peut pas vraiment le laisser passer. Et puis... Il s'agit de son métier, je peux difficilement faire l'impasse. Un sourire en coin s'étire sur mes lèvres. Et en plus un asiatique roux, ça doit leur faire bizarre…

—Au moins, tu ne perds pas ton temps à parler aux mauvaises personnes. Il faut simplement trouver un moyen d'entrer dans les intérêts de la Maison Blanche, mais sans parler armes et technologies magiques, ça me paraît compliqué, je soupire, concernée.

Un rire m'échappe alors qu'il commente son bronzage parfait. C'est vrai que lui vire plus à la crevette rose quand il est mis au soleil. Il fait même le même bruit de friture en cuisant- J'exagère à peine !

Mon visage est plus détendu, plus serein, mais aussi un peu plus triste lorsque je parle de là-bas, et du fait que c'est là-bas qu'on devrait aller. Qu'on devrait être. Pour les aider. La réponse d'Huo me fait me renfrogner un peu, même si je sais pertinemment qu'il a raison.

—On en a pas tant besoin que ça... C'est pas tous les jours qu'on se fait attaquer par un dino, une Avatar enragée ou un missile, je ricane, énumérant les principales menaces de ces dernières années. Quelques Guérisseurs suffisent, la plupart du temps...

Doucement, je me passe une main sur le visage. Je ne devrais pas le prendre tant à coeur, mais ça me fait terriblement de la peine. Je sais qu'il ne le dit pas non plus pour me réfréner. Mais on devrait vraiment faire plus. On en a les moyens, alors pourquoi on ne le fait pas ?

—C'est ce que je compte faire. Il ne me reste que deux ans, à peu de choses près. J'aimerais pouvoir organiser davantage de missions d'aides, qu'elles soient plus longues ou plus courtes. Le problème, c'est pour l'investissement, la fatigue, le temps que cela va nous faire passer hors de Terrae… Il faut qu'on réfléchisse à un moyen pour pouvoir se rendre utile sans nécessairement devoir partir. C'est quelque chose dont on parle depuis un moment avec Misao, mais on ne sait pas encore trop comment s'en sortir. Je crois qu'il faudrait qu'on joigne Mitsuki et Isis à l'équipe, mais comme tu le sais sans doute, Mitsuki et Misao, ce n'est pas trop facile, je souris en coin. Tu crois que tu arriverais à le motiver ? Quand je l'évoque, il se renferme un peu.



Je vole en #F54759
##   
Contenu sponsorisé

 

Home is where you are • Huo ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Logements Masters. :: Maisonnette d'Aoi et Huo.
Aller à la page : 1, 2  Suivant