Partagez
Un bol d'air frais. - Paulina
##   Ven 3 Aoû 2018 - 1:25

Personnage ~
► Âge : 19 ans ( 05/01 )
► Doubles-comptes ? : Lys / Hisoka
► Rencontres ♫♪ :
Eïon F. Nassel
Messages : 58
Date d'inscription : 27/07/2018
Age : 21
Emploi/loisirs : Procrastinateur pro
Humeur : PTDR

Finalement, il a trouvé les dortoirs et a finit par s'y installer. Au moins, il ne se sent pas dépaysé, il dort avec d'autres mecs, à l'ancienne. Bah, il va pas se plaindre, le lit est confortable et il a put ranger ses affaires à peu près comme il voulait - après avoir fait comprendre à son voisin que CE tiroir c'était LE SIEN. A l'aide d'un coup de tête.

Bref. Tout ça étant, il s'est baladé. Rien de bien fou, il a passé son temps à se perdre, mais il a épié un peu et a tourné autour du bâtiment principal. Il voulait aller plus loin, mais sa motivation s'est vite envolée. Il avait déjà un sens de l'orientation extrêmement mauvais dans toutes la partie ' écolière ' de l'endroit alors s'enfoncer dans le village.

" J'irais m'toper la carte un de ces quatre. "

Ce serait effectivement une idée brillante.
Au bout de quelques heures de vagabondage, une idée lui vint subitement. Atteindre le toi du bâtiment pour espérer avoir une vue plus intéressante sur la totalité de l'endroit. Faire une première approche, globale avant de foncer dans le détail.

Il se rentra donc et emprunta l'escalier intérieur sur un étage avant de songer à monter dans l’ascenseur. Celui-ci le conduisit au dernier étage et il termina le parcours à pied, en montant la dernière dizaine d'escaliers menant vers le toit de l'endroit.

La bouffée d'air frais lui tira un immense sourire et il sortit aussitôt ses cigarettes pour en allumer une.

" C'est vachement pas mal ici dis donc ! "

Il fit de grandes enjambées jusqu'au garde fou et lança un regard vers l'horizon.

" Ptn sa mère c'est grand ! "

Devant lui s'étendait Terrae. Sa forêt, son Lac, le Village et tout les autres complexes la composant. Des étoiles s'allumèrent dans ses yeux peu à peu et il resta là à fixer le lointain, l'air d'un enfant.


##   Sam 4 Aoû 2018 - 17:53
Messages : 51
Date d'inscription : 03/12/2016

"...Paulina"

    Ce dernier mot écrit, je fermais mon carnet, enfermant à jamais la lettre qui lui était destiné. Le psychologue m'avait conseillé cette méthode, affirmant qu'elle pouvait être plus thérapeutique qu'une séance. Il fallait juste que j'accepte de me prêter à l'exercice. Je venais de le faire, car je faisais davantage confiance à celui-ci qu'à tous les psychologues de mon centre. Je ne m'attendais pas à un résultat miracle, de fait, je ne fus pas déçue. Certes, je me sentais un peu plus légère, mais le poids dans ma poitrine était toujours là. Je laissais échapper un soupir. Je venais de remuer le couteau dans la plaie et celle-ci peinait à cicatriser. Un vol d'oiseaux attira mon attention, mes yeux s'attardèrent sur le ciel puis circulèrent dans ma chambre. Je me levais d'un coup. J'avais besoin de prendre l'air.

    L'écho de mes pas résonnait contre tous les murs du couloir, se répercutant davantage alors que je grimpais les marches. Je saluais un professeur d'un signe de tête, poursuivant mon ascension. Je n'avais encore jamais eu l'occasion d'explorer la partie supérieure de Terrae. Une certaine curiosité se disputait la place avec la mélancolie qui m'avait envahie. Beaucoup d'élèves vantaient la beauté de Terrae vue depuis les toits, en parlant comme d'un lieu paisible, isolé voire, au contraire, de rencontres. Aucune de ses propositions ne m'attiraient plus particulièrement, j'avais envie de souffler, de ne plus me torturer pendant un moment. Mais s'il n'y avait personne... Ce serait sûrement mieux.

    Le destin en semblait toutefois pas particulièrement de mon côté. En voyant la porte à moitié ouverte, puis en entendant les cris et en sentant venir ma "migraine télépathique", je compris qu'une personne était déjà sur le toit, personne qui entra dans mon champ de vision une fois en haut. Il se retourna à moitié au milieu d'un de ses éclats de joie, mon arrivée, toute discrète fut elle, était repérée.


-Excusez-moi, je ne voulais pas vous déranger.

    Je fis demi-tour, le pied sur la première marche, prête à redescendre
.


Un bol d'air frais. - Paulina 1480803229-p2
##   Dim 5 Aoû 2018 - 13:52

Personnage ~
► Âge : 19 ans ( 05/01 )
► Doubles-comptes ? : Lys / Hisoka
► Rencontres ♫♪ :
Eïon F. Nassel
Messages : 58
Date d'inscription : 27/07/2018
Age : 21
Emploi/loisirs : Procrastinateur pro
Humeur : PTDR

" Mwahaha je suis le Roiiiiiiii du Moooooonde !!! "

Eïon sautille de plaisir sur le toit, se trémoussant de toute son énergie d'être amorphe quatre vingt dix pourcent du temps.
La vue lui donne le vertige. Après un an enfermé, l'espace qui s'étend face à lui saurait lui donner le vertige si il n'était pas si euphorique. Maintenant, la brise fraîche transporte également un doux sentiment de liberté retrouvée.

Il saute du rebord sur lequel il s'était perché. Son champ de vision se retrouve perturbé pendant l'action. Du coin de l’œil il aperçoit une silhouette dans l’entrebâillement de la porte.
Il perd légèrement l'équilibre, surprit par la nouvelle présence et se rattrape maladroitement avant d'offrir un grand sourire à l'intrus.

" Excusez-moi, je ne voulais pas vous déranger. "


La voix est douce, féminine et il prend quelques secondes pour observer la demoiselle avant de répondre.

" Tu m'déranges pas du tout, c'est l'toit de tout l'monde, tu peux v'nir si tu veux. Je faisais la danse du nain unijambiste et partiellement paralysé du bras gauche. "

Il se plie sur lui même, crispant son bras gauche dans une position aléatoire tout en faisant une grimace. Puis il entame une petite danse tout à fait discutable niveau esthétique.

Une fois cela fait, il offre une petite révérence à la demoiselle, une jolie rousse. Un petit sourire en coin, il reprend :

" Eïon ! Enchanté ! N'hésite pas à m'rejoindre, j"suis d'assez bonne humeur pour avoir de la compagnie. "


##   Mar 7 Aoû 2018 - 16:37
Messages : 51
Date d'inscription : 03/12/2016

    Le pied toujours sur la première marche, je tournais la tête à demi alors qu'il m'interpellait. Je fronçais les sourcils, sans comprendre, alors qu'il me parlait, et imitait au passage, d'une danse de nain... dont je en compris pas grand chose. Je le vis gesticuler dans tous les sens, grimace comprise.

-Bien sûr...

    Je n'étais pas entièrement convaincue de sa santé mentale, mais son excitation et ses plaisanteries ressemblaient beaucoup à celle d'un autre garçon au nom compliqué, que j'ai rencontré les premiers jours de mon arrivée. Peut-être était-il tout simplement d'un caractère exubérant ? Exactement ce dont j'avais besoin, pensais-je avec amertume. Moi qui rêvais de calme et de sérénité, je sentais qu'il ne serait pas le partenaire idéal. De plus, mon mal de tête avait repris...

    Il se présenta sous le nom de Eïon. je n'avais jamais entendu ce nom auparavant, difficile de savoir d'où il venait, ni même d'où il tirait une telle énergie. Une forte envie de lui répondre "moi je ne suis pas d'assez bonne humeur pour avoir de la compagnie" me taraudait, mais je parvins à lui résister. J'avisais son sourire et son regard, j'espérais surtout qu'il ne me considère pas comme sa nouvelle friandise. Hésitante, je finis tout de même par avancer, le pas lent, en direction du parapet, me posant à une distance respectable de lui.


-Paulina. Enchantée, dis-je simplement.

    J'inspirais une grande bouffée d'air frais, appréciant l'effet de renouveau qui coulait soudain dans mon corps. Je repensais distraitement à la lettre qui formait tranquillement dans mon carnet. j'avais conscience de me refermer sur moi, de ne pas agir comme une personne souhaitant s'intégrer. Il était difficile de lutter contre soi-même, mais peut-être qu'une tentative ne coûterait pas tant... Je devais lutter contre mon isolement selon le psychologue, essayer de me faire des amis. Je poussais un long soupir.


-Tu te plais ici ? demandais-je en regardant le ciel.

    Je n'étais pas sure d'y arriver
.


Un bol d'air frais. - Paulina 1480803229-p2
##   Sam 11 Aoû 2018 - 13:43

Personnage ~
► Âge : 19 ans ( 05/01 )
► Doubles-comptes ? : Lys / Hisoka
► Rencontres ♫♪ :
Eïon F. Nassel
Messages : 58
Date d'inscription : 27/07/2018
Age : 21
Emploi/loisirs : Procrastinateur pro
Humeur : PTDR

Elle a pas l'air super emballée par sa présence. Eïon dirait qu'elle semble froide et complètement pas convaincue par sa démonstration de danse, mais il s'en fiche un peu. Il est de bonne humeur. D'excellente humeur.
Il sent le vent, voit le ciel, peut se balader librement entre ces murs. Il dormira quand il voudra et se lèvera quand il en aura envie. Il veut rattraper le temps perdu à se sentir à l'étroit. Le manque de motivation de la fille lui passe complètement au-dessus. Il bouillonne et son esprit est envahit de mille pensées de bonheur.

Son sourire s'étire encore plus alors qu'elle décide de le rejoindre. Il n'y aurait pas cru. Il reste silencieux, ne pouvant cependant s'empêcher de sautiller sur place, les mains dans les poches. La demoiselle se présente enfin, alors qu'elle arrive à sa hauteur.

" Paulina ? Ça sonne bien. "


Il reporte son attention sur l'horizon.

" Tu te plais ici ? "


Un rire s'échappe de ses lèvres.

" J'crois que j'vais me plaire ici. Y a d'bonnes chances en tout cas. "


Les pouvoirs, la liberté, les milliers de possibilités qui s'offrent à lui le rendent heureux.

" Et toi ? Tu t'plais ici ? "


##   Jeu 16 Aoû 2018 - 19:03
Messages : 51
Date d'inscription : 03/12/2016

  Mon partenaire du jour semble grandement excité à mes yeux, et quelque chose me dit que ma question n'y est pour rien, surtout si l'on repense aux cris qu'il poussait tout à l'heure. Non, il paraissait juste... joyeux, peut-être que la simple vue depuis le toit provoquait cet étonnant comportement, peut-être aimait-il les choses simples de la vie comme moi à en juger par sa crinière en désordre à cause du vent et son allure, perché ainsi sur la balustrade. En tous cas, il manifestait son plaisir d'être ici bruyamment... Ce qui me fit grincer des dents de prime abord. Non pas que je n'appréciais pas les gens heureux, je ne supportais juste pas les démonstrations trop évidents, en particulier à quelques mètres de moi.

    Il me retourne la question, non sans m'avoir d'abord complimenté sur mon prénom. Il... sonne bien ? Je tourne un instant mon visage vers lui, cherchant à évaluer son degrés de sérieux sous son sourire enfantin. Il se détourne rapidement toutefois pour fixer l'horizon. Une remarque innocente sûrement...


-Tout dépend... je ne crois pas avoir fait d'efforts pour apprécier ce lieu, dis-je, neutre.

    Je ne parvenais pas à me réjouir d'être ici. Je n'étais certes plus enfermé dans un centre pour personnes mentalement dérangées, mais j'étais enfermée dans un institut. On me console en m'offrant des pouvoirs, que je dois maîtriser sous peine d'être enfermée pour toujours en ce lieu. Mon espace est plus grand, mais les barreaux n'en sont pas moins présents.

   Je me frottais les tempes du bout des doigts, de nouveau atteinte de migraine télépathique. L'enthousiasme du garçon rendait ses pensées fortes, et si je ne captais que des bribes embrouillées, sa radio mentale était suffisante pour empêcher ma totale détente.


-Qu'est-ce qui t'excites à ce point ? demandais-je

    Je fis un effort pour avoir un ton neutre, mais je crois que mon agacement reste perceptible.


Un bol d'air frais. - Paulina 1480803229-p2
##   Sam 18 Aoû 2018 - 7:14

Personnage ~
► Âge : 19 ans ( 05/01 )
► Doubles-comptes ? : Lys / Hisoka
► Rencontres ♫♪ :
Eïon F. Nassel
Messages : 58
Date d'inscription : 27/07/2018
Age : 21
Emploi/loisirs : Procrastinateur pro
Humeur : PTDR

Il relève à peine la réponse à sa propre question. Trop occupé à s'extasier, il ne reprend le fil de la conversation, qu'à la question suivante de Paulina.

" Qu'est-ce qui t'excites à ce point ? "

Il s'arrête un instant et fixe la fille des yeux, perplèxe. Cela n'était-il pas évident ? Ne voyez t-elle pas l'étendue de l'horizon face à eux ? Il hausse d'abord un sourcil et ouvre la bouche une première fois, cherchant quelque chose à dire, mais en vain. Ensuite, il fronce les sourcils, partant dans une profonde réflexion.

Le tout n'aura duré que quelques secondes. Il se laisse finalement retomber au sol, évitant à ses fesses un choc douloureux en se rattrapant d'abord sur ses mains, puis d'un air paisible et soudain plus calme, il se décide à répondre :

" C'est grand. "

La réflexion avait été complexe et le résultat qui en ressortait était effroyablement et bêtement, simple. Il est excité de voir à quel point il se sent petit face à cet univers.
Le vent fait danser ses épis sur le haut de son crâne, envoyant certaines mèches dans ses yeux. L'utilité des lunettes semble inexistante, mais il ne bronche pas et reste un instant silencieux, le regard perdu dans le vague.

Puis, d'un seul coup, il se redresse, sans grâce aucune et se rapproche de la demoiselle.

" Dis moi, par hasard, t'es pas Initée de quelque pouvoir zarb' ? "

Son ton est emprunt de curiosité et d'excitation. Il s'arrête à quelque pas d'elle, ses yeux verts brillants fortement.

" J'ai rencontré une nana qui f'sait de l'eau. Elle m'a dit qu'y en avait plein ici qui f'sait des trucs pareils. Mais pas juste avec de l'eau. D'feu aussi, d'l'air, d'la terre ... Y a l'air d'avoir d'sacrés cas ici, ç'm'intrigue. "


##   
Contenu sponsorisé

 

Un bol d'air frais. - Paulina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Toit de l'institut