Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Un peu de musique dans les oreilles, et c'est partie pour enchaîner les galipettes ! Enfin, rien de... Hum, vous comprenez ? (Privé :3)
#   Sam 1 Oct 2011 - 0:19

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

Je la suivit, ne jetant même pas un regard a 'miss 1,2'. Après tout, j'avais trouvé de quoi m'amuser pour un moment, pas besoin d'une proie aussi facile. Et je pourrais toujours m'en occuper plus tard. J'observais mon petit chien se diriger avec aisance vers la sortie, content de cette rencontrée plus qu'étrange. J'allais m'amuser, je le sentais au plus profond de moi. Il faudrait que je lui trouve un nom par contre, un nom qui soit à son image, un nom qui reflèterait son infériorité et son arrogance animale.
Sa demande me fit sourire. Payer? Mais quel maître digne de ce nom accepterais de se faire payer quoi que ce soit par son animal de compagnie?


- Comme si j'allais te faire payer. C'est a moi de te nourrir, pas l'inverse.

Il faisait nettement plus calme en dehors du gymnase, bien qu'il ne régnait pas pour autant un calme absolu. Mais ça me faisait du bien. Et c'était plus facile pour lui trouver un nom, je n'aimais pas trop réfléchir dans le bruit... Et une salle de sport n'était surement pas le meilleur endroit pour réfléchir de toute manière. Une légende japonaise me vint alors à l'esprit, celle du chien nommé Hachiko, celui qui attendit son maître tout les jours à la gare alors que celui-ci était mort.... Une telle fidélité naïve, c'était ce que j'attendais de mon nouvel animal, un peu comme un but. Alors, plutôt que de lui donner un nom correspondant à son comportement actuel, je lui donnerais ce nom, représentation de ce que son maître désire qu'elle devienne.

- Sache que maintenant je t’appellerais Hachiko, à l'image du chien fidèle japonais. J'espère que ça te convient.

J’espérais qu'elle comprendrait le message que contenait ce nom. Bien que je ne plaçais que peu d'espoir en son intelligence, elle devrait pouvoir comprendre. Elle deviendrait cette personne qui m'attend, m’obéis, toujours et sans poser de question. Ce chien docile et agréable à avoir à ses cotés.


#   Sam 1 Oct 2011 - 14:13

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2178
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Comment aurait réagi Maman si ça lui était arrivé ? Elle se serait soit totalement foutu de lui et le lui aurait renvoyé en pleine gueule, soit aurait très mal réagi. La réaction de Papa ? Il aurait explosé de rire ou un truc du style. Celle d'Allen ? Ben j'en sais rien, je ne suis pas Allen...

Ma réaction ? Un sourire, et un hochement de tête.

-Très bien, puisque tu sembles en avoir tant envie !

Hachiko, ce chien qui avait attendu son maître à la gare jour après jour, sans jamais renoncer, sans jamais n'imaginer même qu'un instant qu'il puisse ne jamais revenir... Une volonté de fer, une ténacité à toute épreuve... Un modèle exemplaire. L'espoir fait vivre, vous le saviez ? Pourquoi croyez-vous que ce chien était capable de se lever chaque jour, et d'aller à la gare ? Parce qu'il espérait, toujours, que son maître reviendrait. S'il n'avait pas espéré, s'il avait abandonné... Alors il ne se serait pas relevé chaque matin. Il n'aurait pas été à la gare. Il n'aurait plus rien fait, il serait mort à petit feu...

Sans doute m'appelait-il ainsi pour que je sois bel et bien son petit toutou obéissant et fidèle au possible. Oh, après tout, je m'en fichais moi ! Ce que je voyais dans ce chien, c'était un fond bien meilleur que celui de n'importe quel autre être humain. Très peu de gens maintenant était capable de ça... Et je ne pensais pas au côté "obéissance"... Mais tout bêtement à sa volonté. Combien de gens retournerait chaque jour de voir si leur ami reviendra ? Beaucoup, au bout d'une semaine, se lasseront et partiront...

Revenant à la réalité en décidant de ne pas trop épiloguer la dessus, je me rendis compte que j'étais muette depuis tout à l'heure.

-Je prendrais une boule framboise et une à la vanil
le.
#   Sam 1 Oct 2011 - 15:09

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

Le silence qui suivit sa réponse me paru assez long. Je me serais attendu à ce qu'elle grogne et aboie avec plus de vigueur, à un rire moqueur où un rejet, quelque chose de plus énergique qu'une simple acceptation. Je l'observais avancer silencieuse, me demandant un peu ce qui me poussait à faire ça. Pourquoi je la suivait ainsi, pourquoi j'allais lui payer une glace? Rien que la couleur de ses cheveux aurait du suffire à ce que je la laisse seule, ou bien à ce que je la frappe pour qu'elle obéisse mieux. Son caractère? Cette attitude semi docile, semi fougueuse? Je soupirais longuement en glissant mes mains dans mes poches, sans vraiment avoir avancé dans ma question. L'ambiance de cette école m'avait peut-être rendu plus indulgent, où quelque chose comme ça.
Après ce long silence, elle ne trouva rien d'autre à me dire que ce qu'elle voulait manger. Je ne pouvais pas avouer que ses petites aboiements m'avaient manqué, ses petites phrases piquantes et drôles. Au final, je devais faire comme si ce silence ne m'avait pas pesé. J'étais le maître après tout, c'était bien à elle de dépendre de moi, de vouloir que je lui parle, que je m'occupe d'elle. Non l'inverse.


- Je suis étonné que tu ne grogne pas plus que ça... Enfin, au moins je t'ai trouvé un nom sans trop de difficultés.

Je levais les yeux au ciel, trouvant ma situation un peu... Bizarre. J'aurais pu draguer 'miss 1,2' qui était vraiment pas mal, et je me retrouvais avec un toutou... Bah, au final c'était un défi. La dresser serait drôle. Mais bon... Elle avait quand même cette satanée couleur de cheveux. Il faudrait que je la force à se teindre, genre en blond... Ce serait pas trop mal, le blond.

- En tant que chien tu me dois obéissance totale, nous sommes bien d'accord? Enfin, si je m'occupe bien de toi en échange, évidemment.


#   Sam 1 Oct 2011 - 15:58

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2178
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

La raison qui m'avait poussé à accepter cette condition était étrange, et je ne m'en rendis compte... Que là. Surprise hein ? Haha. C'est dingue ce que je suis réactif comme fille. Le pire, c'est que je le suis, mais pas pour tout. Lunatique de la réaction ? Bon, j'ai compris, je calme mon délire maintenant et tout de suite !

J'observai "mon maître" en silence, remarquant qu'il avait levé les yeux au ciel. Bizarrement, il était moins enthousiaste qu'avant : son sourire amusé avait disparu de ses lèvres. En retour, un sourire désabusé se dessina sur mes lèvres. Etonné que je ne grogne pas plus que ça, c'est ça ? Haha ! Comme j'aurais pu m'y attendre. Dites à quelqu'un que vous n'aimez pas les chatouilles, il vous chatouillera pour vous faire réagir. Si finalement vous ne réagissez pas, c'est pas drôle, et il arrête... Logique, non ?

Il a voulu jouer à ça, j'ai trop suivi les règles, j'ai accepté sans rechigner... Ce n'est pas drôle, n'est-ce pas ? J'eus envie de rire mais je me retins. Par politesse quoi...

Une obéissance totale, c'était bien ça ? Certes mon cher.

-Bien sûr ! J'ai toujours eu en horreur les chiens désobéissants. Par contre, un chien mal entretenu n'écoute pas bien, et je tiens à dire que je risque d'être difficile à entretenir ! Mais bon, puisque tu sembles être d'accord sur le fait qu'en échange d'un bon entretien je te dois obéissance, tout va bien !


On finit par sortir de ces interminables couloirs, et on arriva dans le hall. Car bien entendu, je voulais une glace achetée dans le village de Terrae, et non une de la cafétéria ! Entre la nourriture de premier prix, et cette de qualité, je choisis celle de qualité... Et comme je ne paie pas, tout va très bien ! J'ai tout à gagner dans cette relation bien étrange. En plus, quelle chance, je ne serais jamais la proie des avances de mon inconnu-maître. Parfait !

-Par contre, si c'est possible, j'aimerais que t'oublies pas mon vrai prénom, je le préfère quand même à ce pseudonyme que tu te plairas à utiliser pour m'appeler ! C'est vrai quoi, entre Mitsuki et Hachiko, y'a pas photo, Mitsuki c'est mieux.
#   Sam 1 Oct 2011 - 16:16

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

Elle était si calme et docile tout à coups. La demoiselle du gymnase et celle que j'avais maintenant sous les yeux, est-ce que c'était vraiment les mêmes personnes? Son arrogance me manquais presque... Au final, ça serait surement moins drôle que prévu... Je devrais peut-être l'abandonner la et retourner prêt de la fille bruyante. Au moins, je pourrais toujours me jouer d'elle. Ici... C'était devenu tellement simple que j'en était déçu. Je soupirais à nouveau, longuement, avant de poser ma main sur le crâne d'Hachiko.

- Un chien aussi docile que toi pourrait vite lasser son propriétaire tu sais?

Et si c'était ce qu'elle cherchait? Elle était peut-être pas si idiote que ça, au final. Je retirais ma main de ses horribles cheveux avant de la glisser à nouveau dans ma poche. Que faire... La laisser la? Continuer? Si elle faisait semblant, elle ne tiendrais pas bien longtemps sans recommencer à montrer les crocs, si? Théoriquement on ne peut pas faire semblant d'être quelqu'un d'autre bien longtemps. Et il fallait que je fasse en sorte que cela dure le moins longtemps possible. Il fallait que je m'occupe bien d'elle, si bien qu'en bon petit toutou elle ne pourrait rien me refuser, et que mes demandes la force à redevenir le petit chien agressif qu'elle était réellement.

- Je n'aime pas ton poil, sa couleur me dérange quand même beaucoup trop. Prochainement je ferais en sorte que tes cheveux n'aient plus à me déranger. Le blond, t'aimes bien?

Je lui souris doucement, espérant qu'elle ne soit pas d'accord avec cette décision. Même si je ne disais pas cela pour l'énerver, mais bien parce que je le pensais vraiment. Il fallait qu'elle change cette horrible couleur. Elle serait tellement mieux en plus en blonde! Avoir un joli chien, c'est toujours mieux. On peut le montrer aux autres et l'utiliser comme objet de vantardise, un peu comme on pourrait le faire avec une petite amie, sauf que le chien est docile et obéissant.


#   Sam 1 Oct 2011 - 16:31

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2178
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Le lasser ? Comme si c'était pas prévu ! Mais jusque là, j'avais aussi prévu de profiter un max de l'avantage que j'avais. Bon, bien sûr, j'espérais, je priais même pour qu'il n'aille pas jusqu'aux extrémités. Car un maître, un chien... Le maître sort le chien pour le promener pour lui faire prendre l'air... Mais pas seulement, pas vrai ? Où ferait-il ses besoins sinon ? Et le chien, il s'auto-lave...?
J'étais bien forcée d'avouer que depuis que j'avais pensé à tous ces détails, je priais pour que "mon maître" n'y pense pas. Car je ne le connaissais au final pas. Je ne savais pas jusqu'où il serait capable d'aller... Ne s'intéressait-il qu'à mon obéissance totale ? Bonne question.
Il avait soupiré à plusieurs reprises, et avait déjà posé sa main sur mes cheveux avant de l'en retirer. Il avait ensuite encore une fois critiquer la couleur de mes cheveux. Cherchait-il encore une fois à m'énerver ? Quelle question, la réponse était évidente : ce mec ne savait pas ce qu'il voulait ! Il était tout bonnement incompréhensible. Allais-je rencontrer à Terrae une seule personne sensée ? Finalement, je voulais rien retourner voir Allen, au moins lui il était moins chiant... Un meilleur ami, c'est toujours utile.
Changer la couleur de mes cheveux alors, hein...?

-Et devenir blonde ? Pour te ressembler ? Tant qu'à faire, je préfère devenir brune ! Mais certainement pas blonde, c'est carrément moche. Quand on voit ta tête, on le comprend quoi.

Il laissait le choix à son animal domestique en plus ? Si on laissait trop de libertés aux animaux au début, on était très vite déçu de voir avec quelle rapidité ils pouvaient enfreindre nos règles.
#   Sam 1 Oct 2011 - 20:05

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

Elle retrouvait doucement son mordant, et c'était tant mieux en fait. J'esquissais un léger sourire moqueur. La faire revenir à son état normal était bien plus facile que je ne l'aurais cru. J'allais vraiment pouvoir m'amuser avec elle. Je poussais un léger rire et me permis de la toiser de haut. Je venais de me prouver que j'avais le droit d'être son maître. Autrement dit, elle venait de me montrer que j'étais supérieur à elle. Pourquoi? Parce que je parvenais déjà à contrôler son comportement, du moins d'une certaine façon.

- Pourtant cette cher Miss 1,2 ne semblait pas d'accord avec toi. Tu me trouve vraiment moche ou c'est ta stupide fierté qui t'empêche d'avouer que je suis canon?

Prétentieux? Moi? Non! Jamais! Allez, bon, peut-être un peu, un rien, vraiment presque rien quoi... Hé puis avouez... J'suis canon, non? Svelte, musclé, peau blanche et douce, cheveux volant au vent comme des plumes de papillons d'oiseaux, un regard envoutant. Un homme parfait, non? En tout cas moi si j'étais une femme, je tomberais directement sous mon charme!

- Et puis, les filles blondes c'est pas mal du tout, mieux que les brunes d'ailleurs. Et une couleur foncée ne t'irais pas, toi qui de base en a des clairs.

Je lui avais demandé son avis plus par une sorte de politesse qu'autre chose. Après, j'en avais rien à faire de ce qu'elle voulait. Je m'en occuperais bien, et elle ne pourrait pas justifier une quelconque désobéissance. Je ferais d'elle ce que je voulais! Ouh... Un peu pervers comme phrase ça... Mais qu'est ce que vous allez imaginer?! Moi? Et un chien?! Non mais ça va pas? Jamais... Avec un être inférieur, jamais! Elle ne méritait même pas que j'imagine quoi que ce soit! Bien que mon imagination ait été plus rapide que moi et que... Aah!

Je secouais la tête pour en chasser ces idées absurdes et dégoutantes.


#   Dim 2 Oct 2011 - 8:57

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2178
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

HRP : J'aime la référence à Naheulbeuk ! Héhé :P Mon copain me fait plein de citations en ce moment parce qu'ils sont au taquet dessus avec un pote, ils écoutent tout le temps ça XD

Son sourire vainqueur ne me réjouit pas plus que ça. Certes, d'une certaine manière, je savais qu'il s'attendait à ce que je réagisse d'un moment à l'autre, et je prenais au début ça pour une victoire de ma part : après tout, je ne faisais pas ce qu'il voulait et ça l'ennuyait. Or, maintenant que j'avais réagi, il semblait fort content le petit. C'était un peu comme si cette fois, il avait gagné, hein ? Raaah. Je m'agaçais moi-même tiens !

Il commença ensuite à se vanter, en prétextant que cette chèèère Miss 1,2 n'était pas franchement d'accord avec mon avis. Un sourire narquois étira mes lèvres :

-Ben j'aurais presque envie de dire que je suis contente pour elle. Tu imagines une fille qui a des goûts de chien ? Non mais vraiment, réfléchis un peu tout de même. Fais quelques efforts ! Tu aurais été déçu si elle avait les mêmes goûts que moi.


Fière de moi et de ma réplique, je m'intéressai au paysage qui m'entourait. Nous n'allions pas tarder à arriver au village. Avec un regard inquiet, je fixai le ciel. Pas super bleu, le soleil venait de se faire la malle... Mais bon, pas gris non plus ; il ne pleuverait certainement pas. Ce qui signifiait que je n'aurais pas d'excuse pour rentrer chez moi. Car oui, comment pourrais-je retourner à ma chambre, hein ? Inutile d'essayer de m'imposer une vieille règle du style "le maître doit accompagner son clebard au panier pour être sûr qu'il s'y rende bien" parce que je vous jure que là, je pète un câble. Même si c'est pas forcément difficile de retrouver une chambre en connaissant le nom de la personne... Je prie pour qu'il ne retienne que mon nom d'animal et qu'il ne retrouve jamais ma chambre une fois que j'y serais retournée. Ah, une bonne douche bouillante. Je n'avais envie que de ça, maintenant.

M'intéressant de nouveau aux paroles de "mon maître", je le fixai un long moment avant de répondre. En fait, j'avais pas vraiment fait gaffe à ses paroles, et j'imaginais que ça l’ennuierait alors je tentais d'en profiter. Si ça ne marchait pas, ben tant pis quoi !

-Tu sais, j'aime bien le blanc, c'est original, et ça me fait penser à l'innocence et à la pureté. Un peu comme la neige, tu vois. La neige, c'est bien plus beau que le blond. Le blond n'évoque rien... A part la bêtise, enfin après, laissons sur le côté les stéréotypes. Entre un chien blanc et blond, le blanc est plus naturel et plus attrayant. Mais si jamais tu préfères changer ma couleur de cheveux simplement parce que Monsieur n'est pas capable de faire la différence entre moi et les démons de son passé, grand bien te fasse ! Vraiment...

Je soupirai. Allais-je réussir à le faire sortir de ses gonds ? Haha, les maîtres aussi grognent, n'étiez-vous pas au courant ?

-Vraiment, tu me déçois ; j'espérais avoir un maître bien mieux que ça.
#   Dim 2 Oct 2011 - 13:10

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

Je fus dans un premier temps satisfait de sa réaction. Elle avait l'air de se complaire dans son infériorité canine. Elle ne donnait plus à son avis qu'un piètre poids, c'était un bon début. Il ne faudrait plus beaucoup de temps pour qu'elle soit entièrement sous mon contrôle et que puisse lui faire faire ce que je voulais. Mais son tempérament dérangeant me rattrapa assez vite. Elle osait m'attaquer? Sur mon passé? Oui, je n'arrivais pas à dissocier sa couleur de cheveux de celle de mon père. Je soupirais longuement, m'arrêtant pour fixer le ciel.
Un meilleur maître, hein? C'était le chien qui faisait fausse route. Pourquoi n'aurais-je pas droit à mes défauts, elle n'avait plus qu'à les subir. Tant que je ne la maltraitais pas, en quoi étais-je un mauvais maître? Je serrais un peu le poing, je n'aimais pas que l'on me traite de ce que je n'étais pas, et elle venait de le faire. J'aimais la faire grogner, mais elle exagérait, elle. M'attaquer sur mon passé, elle était au moins aussi immonde que moi envers mes ennemis. Utiliser les blessures enfuies des gens pour les blesser ou je ne sais quel autre but...


- Je ne connais qu'une personne aussi immonde que toi en ce moment précis, et je pense que tu ne voudrais pas que je te compare à lui.

Je posais mon regard sur elle, un léger sourire en coin, bien plus sadique que d'habitude, se dessinant sur mes lèvres.

- Tu veux, que je devienne un mauvais maître? Ainsi tu pourra comparer.

Elle avait des pouvoirs que je n'avais pas, mais je m'en fichais pas mal. Ses tours de passe-passe ne suffiraient pas à me déstabiliser. J'en avais envoyé plus d'une de personne à l’hôpital, je ne me gênerais pas. J'étais plus grand et plus fort, je pourrais la vaincre si je faisais bien attention et ne fonçait pas tête baissée. Elle avait poussé le bouchon un peu loin, et dans ces cas la... j'avais tendance à être un peu violent. Ce qui m'avait valu mes nombreux soucis scolaires... Il fallait juste que je n'aille pas assez loin pour que l'on me renvoie.


#   Dim 2 Oct 2011 - 18:27

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2178
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je n'avais pas été éduquée comme ça. J'avais tort et je le savais. Moi-même, j'avais toujours détesté les gens qui s'amusaient à piétiner le point sensible des autres, ce qui les faisait souffrir et qui hantait leur passé. Je détestais ces gens-là, et qu'était-je en train de faire ? Ce que j'avais toujours détesté. Je me comportais en monstre. Mais dans un autre côté... Oui, dans un autre côté, s'il vous plaît, dites-le moi... Avais-je tort ?

-Tu as le droit de ne pas aimer les cheveux blancs, je peux comprendre ça.

Je m'arrêtai de marcher, et je cherchai des yeux son regard, y ancrant le mien, pleine de... détermination, j'imagine, replongeant dans mon passé, repensant à ces souvenirs douloureux.

-Tu as des soucis avec ça et je le comprends. Mais moi, j'ai aussi un passé. Moi, j'ai aussi des démons qui sommeillent en moi. Tu as eu des problèmes, j'en ai eu. Si tu crois que tu peux te permettre de monter sur tes grands chevaux parce qu'on n'est pas comme tu voudrais qu'on soit, alors fais-le, mais ne m'implique pas là-dedans uniquement parce que ma coupe ne te plaît pas. Est-ce que toi tu es né avec les cheveux blancs ? Ou avec une autre couleur, tiens, qu'on pourrait critiquer. Les roux ne sont pas super bien accueillis, encore maintenant, je me trompe ?

Dans un soupir nerveux, je tentai de me calmer. Je m'emportai trop vite... Est-ce que j'étais bête à ce point ?

-Ce sont les albinos qui ont les cheveux de cette couleur. Les gens malades. Or, je ne le suis pas... Est-ce que tu veux bien, s'il te plaît, faire marcher ton imagination ? D'accord, je n'ai peut-être pas vécu ce que tu as vécu, mais j'ai peut-être aussi souffert dans mon coin, pour d'autres raisons. Bien sûr, la solution facile : une teinture. Mais moi, contrairement à toi, je n'ai pas fui. J'avais les cheveux blancs, j'ai assumé. Toi, tu rencontres quelqu'un avec cette couleur, et tu cherches à passer outre, en te débarrassant de ces personnes ou en changeant leurs cheveux, sans faire face à tes démons. Après, bien sûr, je parle peut-être sans réfléchir, qui sait. Je sais que j'ai tort car je sais que ce que j'ai pu dire, ce que je peux dire, peut être blessant. Mais ce qu'il y a aussi, c'est que Tu as commencé.

Je m'en voulais pour ce que je disais, et en même temps... J'avais, encore et encore, envie de lui répondre, de ne plus me laisser faire, de ne plus me laisser... Avoir.

-C'est toi, à deux reprises, qui m'a charriée à propos de ma chevelure. Toi et toi seul. La première fois, après ce qu'il s'était passé, t'aurais pu comprendre que si t'en parlais à nouveau, tu allais peut-être encore une fois t'emporter car je répondrais peut-être encore une fois quelque chose que tu n'aurais pas voulu entendre, mais pourtant ça ne t'a pas empêché de continuer.

Sentant l'électricité grésiller dans le creux de mes mains, je détournai le regard, cherchant à me calmer en évitant ses yeux.

-Deviens un "mauvais maître" si tu le souhaites. Car encore une fois, Monsieur le capricieux, en plus de ce besoin de jouer, a ce besoin de pouvoir. Il veut pouvoir parler aux autres sans qu'ils répliquent sans quoi il montre les dents.

Je sentis mes yeux me brûler et je les fermai d'un coup. Non, pitié, qu'ils ne deviennent pas dorés...
Relevant la tête vers lui, j'ouvris les paupières.

-Alors vas-y, frappe-moi, montre-moi ton poing, je ne me défendrai pas.

J'avais assez souffert ces derniers temps, dans cet horrible laboratoire, je pensais être capable de tout endurer maintenant. Avais-je cependant raison de penser ça...? Dans un petit éclat de rire, je soufflai pour moi :

-C'est bête... Moi qui pensais qu'on aurait pu être "ami", finalement, à travers cette relation farfelue.

HRP : Désolée c'est long, j'me suis laissée emporter >o<
#   Sam 8 Oct 2011 - 0:46

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

HRP : Je ne t'en voudrais pas pour ça XD

A quoi pouvait-elle bien jouer, là? J'écoutais presque sagement son long monologue, passant de la remise en question à la colère. Qu'est-ce qu'elle me faisait? Elle me disait que tout cela était de ma faute? Que j'avais commencé? Bien sur que j'avais commencé. Bien sur que j'étais quelqu'un de capricieux, d'égoïste et de surcroit incapable de faire face à mes problèmes et à la vérité. Je ne le nierais jamais. Que pensait-elle faire? Me faire comprendre que j'étais quelqu'un de mal? Quelqu'un qui avait besoin d'aide? Mon réconfort je le trouvais dans l'écrasement, l'écrasement des autres. Je le trouvais dans cette observation de ces êtres stupides et inférieurs à moi. Et quoi? Elle espérait quoi après ça? Que je la frappe? Comme si j'allais lui mettre un coup... Il y avait bien pire à faire que ça. N'avait-elle pas compris à quel point un maître peut être mauvais? Et puis, elle pensait que j'allais m'excuser? Mais je n'en avais pas l'intention. Moi, tout ce que je voulais, c'était la voir gémir et grogner sous mes paroles, mais de manière contrôlée. Elle n'avait pas le droit de me faire des reproches, de m'insulter, de me faire du mal. Moi je l'avais. Moi je le pouvais... Pour me venger de tout ces êtres qui m'avaient anéantis.
Je soupirais longuement après son superbe discours, désespéré par sa conclusion à moitié soufflée. Amis? Je n'avais pas d'amis. Jamais je n'en aurais, je voulais des sujets, pas des égaux. J'esquissais un faible sourire, bien moins sadique que je ne l'aurais souhaité, beaucoup trop... Triste, peut-être. Un peu comme un souffle en moi me disant que j'avais tort, un souffle déformant mon visage en un tableau de tristesse, voire de regrets. Mais mon esprit était sur et se refusait d'écouter cet idiot de cœur.


- As-tu donc finit ces grincement dérangeants? Dis-moi, pour qui donc est-ce que tu me prends?

Je plongeais mon regard dans le sien, déterminé, brulant au fond de moi. Je la détestais, cette fille. Ses cheveux, ses paroles, tout, tout en elle me rendait fou. Elle, je l'éviterais purement et simplement, comme je le ferais avec tout les ennuis qui suivront. Combattre cette sensation en sa présence, jamais. Je ne ferais pas d'effort pour qu'elle reste a mes cotés, surtout si son but était de devenir mon amie. Quelle idée ridicule... Quelle croyance idiote. Seul le pouvoir comptait. Jamais l'amitié, jamais l'égalité.

- Si c'est des amis que tu te cherche, va voir ailleurs. Tu es un chien pour moi, et maintenant un chien errant. J'ai fait un effort pour t'adopter, mais c'est décidément peine perdue. Ta voix, ton physique, tout ce qui fait de toi ce que tu es, je le déteste. Tu croyais me faire prendre conscience que ce que je fais, c'est mal? Que vouloir maîtriser les autres et se permettre de les blesser, c'est pas bien? Moi, je suis ainsi, mais je ne supporte pas que l'on se joue de moi. Alors oui, je serais lâche, parce que c'est moi, parce que je suis ainsi. Non, je ne ferais pas d'effort pour tolérer ta couleur de cheveux, et j'en ferais encore moins pour rester dans la même pièce que toi.

J'avais tord et puis? C'était à elle de vivre avec, pas a moi de changer. Le monde m'avait créé ainsi, pourquoi je changerais? Pour que tout recommence? Non, jamais. Détruire avant d'être détruit, fuir plutôt que d'essayer de jouer les héros et y perdre la vie, c'était ainsi la vie. Cette stupide fille... Dire que j'avais presque ressenti du plaisir à sa compagnie. Quelle garce...

- Je n'aime vraiment pas les gens comme toi, Mitsuki.


#   Sam 8 Oct 2011 - 14:34

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2178
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

C'était le genre de paroles blessantes, qui peuvent faire éclater une fille en sanglot. C'était ce genre de parole-là, qui nous donne l'impression qu'on aurait mieux fait de se taire. Oui, c'était ce genre de paroles qui nous donne un sentiment étrange, quelque peu inexplicable. Un sentiment enfoui dans ce que les Philosophes se seraient amusés à classer dans le dossier "Inconscience".
Pourtant, alors même qu'il plantait son regard dans le mien, je sus que c'était terminé et que, peut-être, ce serait terminé à jamais. Plus jamais nous ne reparlerions de ça. Peut être parce qu'avant qu'il ne me le dise, j'avais compris qu'il ne voudrait plus jamais me voir.
J'aurais pu, comme je l'avais déjà dit, être terriblement blessé par ce sentiment de répulsion qu'il avait à mon égard. J'aurais pu lui en vouloir, lui reprocher encore une fois de fuir... Mais à quoi bon ? Lui-même... Lui-même avouait être lâche.
Finalement, ce fut face à ma propre surprise qu'un sourire commença doucement à étirer mes lèvres. Je ne sais pas si c'est parce que finalement j'avais eu la réaction que j'attendais, puisque je n'avais même pas vraiment eu le temps d'espérer une réaction. Non, je ne sais pas pourquoi je m'étais sentie si... "Bien". Il y avait juste cette ombre, en moi, aux contours me rappelant quelqu'un, qui s'éloignait, disparaissait, comme si elle ne m'avait donné que ce dont j'avais besoin pour ne pas craquer. Décidément, j'avais vraiment changé depuis que j'étais arrivée à Terrae... Est-ce que les scientifiques avaient modifié quelque chose en moi où n'était-ce réellement dû qu'à Terrae et à son aura, hein...?
Dans tous les cas, alors qu'il y a à peine une demie-heure j'étais à deux doigts d'exploser de rage, je savais de source sûre maintenant que mes yeux n'étaient absolument pas doré, mes poings n'étaient plus serrés, je n'étais plus énervée... Non, au contraire, alors que j'aurais dû ressentir ce sentiment étrange que je m'étais amusée à décrire tout à l'heure, je ressentais... La libération. Cette libération mêlée à un autre sentiment, doux, sucré... A un sentiment que cette "ombre" avait apporté au creux de mon coeur, dans le fond de mon âme, perdu dans mon esprit ?

-Merci. Merci... Ah, je ne sais même pas comment tu t'appelles, soufflai-je en regardant ailleurs, un léger sourire éclairant mon visage.

M'éloignant de lui en marchant lentement, je vins m'asseoir sur un banc sur le côté du chemin qu'on avait emprunté. Je me retournai vers lui et je plantai mes yeux dans son regard que j'avais, peut-être à tort, cru deviner légèrement triste tout à l'heure.

-S'il y a en revanche quelque chose que j'envie à toutes ces personnes que les gens s'amusent à définir de "mauvaises personnes", c'est cette qualité que tu possèdes toi aussi... Cette sincérité que tu arbores dans les moindres de tes faits et gestes. Tu n'iras jamais mentir à quelqu'un. Tu imposeras ta manière de voir, de faire, et tant pis si on n'est pas d'accord, tu iras voir ailleurs... Mais jamais, oh grand jamais, tu ne seras hypocrite. Et je trouve que sur des tonnes de points, les personnes comme toi seront bien meilleures que ceux qui vivent dans notre société... Car vous, car Tu as le mérite d'être honnête.

Je l'observai encore un instant. Inutile de prévoir sa réaction, inutile d'imaginer sa réponse. Je me perdais simplement dans ses yeux, dans son expression, dans son visage... Je me perdais juste un instant en lui dans l'espoir de, peut-être, trouver quelque chose qui aurait pu me permettre de le comprendre avant que je ne disparaisse de sa vie. Me rappelant ce dernier détail, un petit rire désabusé m'échappa. Pourquoi chercher à le comprendre, hein ? Pour essayer de découvrir ce qui, éventuellement, pourrais le faire sourire, le rendre heureux ? A quoi bon si dès lors je ne pourrais plus l'approcher ? A quoi bon apprendre des choses qui ne nous servent à rien ? Sherlock Holmes était comme ça. Il n'avait toujours retenu que ce qui lui était utile dans sa vie courante. Pensez-vous que savoir que la terre tournait autour du soleil l'aurait aidé à résoudre une énigme et à trouver le meurtrier ? Haha.
Alors pensez-vous que simplement parce que j'aurais trouvé ce qui perturbe ce garçon, parce que j'en aurais déduit ce qui pourrait le faire sourire, je pourrais devenir son amie ? Ou en tout cas rester une connaissance ? Il ne sert à rien de lutter contre l'impossible... Je ne veux pas le forcer à quoi que ce soit, car dans tous les cas, peut-être qu'il finirait pas me ré-énerver à mon tour, peut-être qu'il finirait par ne plus me supporter à nouveau. C'est la vie, je l'accepte, et j'irais chercher, comme il l'a dit, des amis ailleurs. Un dernier sourire apparut sur mes lèvres.

-Bien, dans tous les cas, merci d'avoir été honnête avec moi.

Je pouvais le laisser aller maintenant.
Cependant, une dernière question se répétait en boucle dans mon esprit : qu'est-ce qui m'avait changé comme ça...?
#   Dim 9 Oct 2011 - 0:43

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

Merci? Voilà donc tout ce qu'elle trouvait à me répondre? Un merci? Je ne pu retenir mon étonnement, mon corps entier devait laisser transparaître ce sentiment. Pourquoi? Pourquoi est-ce qu'elle me remerciait? Je venais de lui avouer que j'étais une des personnes les plus détestable de ce monde, et elle... Elle me remerciait? Mais bon sang, qu'est ce qui n'allait pas chez cette fille idiote?!
Et maintenant, elle cherchait en moi une qualité? L'honnêteté? Ah, la belle blague qu'elle me faisait là... Comme si j'étais ce genre de personne, je l'avais peut-être été un jour, mais maintenant ce n'était pas moi. Non, je n'étais plus honnête, ni gentil, je n'étais plus confiant, ni respectueux... Juste un monstre créé par les autres, contre les autres. Oui, avec elle j'avais été sincère, mais ce n'était pas ma ligne de conduite. Je n'étais pas tout les jours ainsi, bien au contraire. Je me jouais des autres, je jouais avec eux, je les manipulais, par le mensonge le plus souvent d'ailleurs. Mais ses cheveux m'avaient empêcher de mentir, de me cacher, c'était la seule raison de ma sincérité...
Quand elle eut finit son nouveau discours j'esquissais un sourire avant d'éclater de rire. Elle croyait me connaître? Elle n'avait encore rien compris. Ce compliment, qu'elle le ravale vite, je n'étais pas la personne qu'elle venait de décrire. Je n'avais que des défauts, pas la peine de me chercher une qualité. A quoi bon de toute manière? Je n'avais pas intérêt à être la personne qu'elle disait, je vivais très bien ainsi. Sans lien avec les autres sinon le mépris ou la haine. Pourquoi aurais-je besoin de changer? Pour me faire avoir? Pour à nouveau vivre un enfer? Jamais.


- Tu es encore plus bête que je ne le croyais... N'espère pas avoir compris qui j'étais, car tu m'accorde bien trop de qualités encore.

Pourquoi... Oui, pourquoi je restais là? Pourquoi je ressentais le besoin de lui répondre? Pourquoi mes jambes n'allaient pas dans le sens inverse, comme elles l'auraient du depuis le début, depuis qu'elle s'était mise devant mon chemin. Pourquoi mon esprit n'a pas préféré miss 1,2... Qu'est ce que je faisais? Je me laissais avoir? Non... Je ne pouvais pas... Jamais.

- Si seulement tu pouvais tout simplement disparaître... Et emporter mon coeur avec...

J'avais a moitié soufflé cette phrase, et j’espérais qu'elle n'y prête pas attention, m'attendant tout de même à ce que ce ne soit pas le cas. Si elle pouvait à jamais s'éloigner de moi, si je pouvais être sur que son regard ne m'influencerais plus... Que je n'aurais plus à me sentir comme en ce moment, presque triste de ce que j'étais devenu... Non... J'étais devenu ainsi à cause des autres, je n'avais pas à m'en vouloir. Ils l'avaient cherché, et j'étais bien ainsi maintenant. Je ne souffrais plus autant... Et après, qu'importe les autres, non? Tant que moi...
Je serrais doucement les poings. Tout ce que je voulais, c'était voir disparaître ces sentiments en moi. Qu'ils s'enfuient en même temps que cette fille et que Lui, que je n'ai plus jamais à les revoir. Que l'amour, le regret, la tristesse... Tout cela, je voulais les oublier à jamais. Ne plus les revoir... Je me laissais tomber assis contre un arbre, ne trouvant qu'à peine la force de tenir debout.
Ces cris douloureux que me lançaient mon coeur étaient en train de me tuer, ces gémissements bruyants, cette volonté de s'ouvrir à nouveau au monde... J'avais l'impression d'exploser au fond de moi. Mon esprit, lui, me chuchotait doucement de rester ainsi, et j'aurais bien voulu que ses paroles puissent masquer les cris désespéré d'un coeur laisser à l'abandon.
Cette fille... Il fallait que je la fasse disparaître, avant que je ne fasse une erreur... Avant que je ne change...


#   Dim 9 Oct 2011 - 8:19

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2178
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Je l'écoutai parler sans broncher. Encore une expression de son mal-être en ma présence...? Je ne le connaissais pas, il avait raison. J'avais peut-être encore imaginé des choses, après tout, je n'avais jamais été doué pour comprendre parfaitement les gens, quoi que j'en dise. Je pouvais parfois être extrêmement déterminée en tentant de décrire quelqu'un, et en 5 secondes à peine, tout mon raisonnement était à jeter à la poubelle, entièrement faux.
Cependant, une chose clochait. En tout cas pour moi. Ce qu'il voulait, c'était qu'on lui trouve des défauts ? Qui voulait ça ? Qui pouvait souhaiter être détesté de tous, qui pouvait souhaiter posséder tous les défauts du monde..? Qui pouvait se détester à ce point-là...?
Car j'imaginais qu'il n'avait pas toujours été comme ça. Il avait changé, certainement à cause de cette personne qui avait les cheveux de la même couleur que moi. Certainement, oui. Mais il avait changé de sorte à se faire détester de tous...? Je me trompais peut-être, mais dans l'hypothèse où mon raisonnement eût été juste... Alors je ne le comprenais tout bêtement pas. Pas d'un pouce.
Je fermai les yeux un instant, et, encore une fois, je sentis cette chose étrange en moi, ce sentiment indescriptible. Puis je "vis" cette ombre qui apparaissait déjà dans tous mes rêves depuis que j'étais revenue de ce laboratoire... Depuis que j'avais été sauvée.
Voulant me débarrasser de cette impression qui commençait à m'envahir toute entière, je secouai la tête et rouvris les yeux, m'apprêtant enfin à répondre à mon inconnu. Mais il rajouta une dernière phrase qui ne manqua pas de me perturber. Une phrase... Des mots auxquels je ne me serais jamais attendue.

-Je pensais que ce serait toi qui partirait. En général, lorsqu'on abandonne un chien, on le laisse sur le bas côté de la route, et on s'en va ; c'est ce qui le fait le plus souffrir. Alors j'imaginais que tu en ferais de même.

Des paroles que je n'aurais, sans nul doute, jamais dû proférer. Je regardai ailleurs, ayant l'envie irrésistible de me téléporter et de m'en aller, vraiment. Il s'était assis contre un arbre, et m'y téléporter, discrètement, m'attirait. Que je le regarde réagir, que je vois s'il allait partir tout de suite, sans regarder derrière lui. Après tout, peut-être n'était-il pas sincère. Peut-être mentait-il, peut-être n'était-il pas aussi... perdu dans sa tête qu'il ne voulait le faire croire. Oui, peut-être ne voyais-je qu'une mise en scène. Et peut-être pas. C'est ce qui attisait ma curiosité. Ce "peut-être pas".
Je reportai à nouveau mes pupilles violines sur son visage à la peau claire. Un instant de réflexion.

-Mais enfin, dans tous les cas, puisque tu en as tant envie, je vais m'en aller. C'est rapide, et tu n'auras pas le temps de me voir partir, rassure-toi ; la téléportation est très pratique dans ce genre de situation. Et en plus, j'ai la chance d'être plus douée en téléportation qu'en électricité.

Je l'observai un instant. A quoi je m'étais attendue ? A ce qu'il me retienne ? Tss. J'étais vraiment idiote parfois.

-Allez... Adieu. Mais tu m'excuseras de te laisser ton coeur, j'ai bon espoir qu'il se remettre à battre réellement. Parce que Terrae change les gens, que tu le veuilles ou non. Cet endroit est magique, on n'y peut rien.

Je lui adressai un dernier sourire, sans laisser aucun sentiment transparaître sur mon visage. Un sentiment de vide, ou bien... Je n'sais pas.

-Bye.

Je lui laissai 10 secondes. S'il répondait, je ne me téléportais pas. S'il ne répondait pas, je me téléportais dans cet arbre au dessus de lui.
Levant ma main en signe d'au revoir, je commençai à compter. 10 secondes, c'était rapide.

HRP : Bon, comme je savais pas si je devais terminer ou quoi le RP, ben voilà, je te laisse décider ! Soit Mitsu se téléporte, soit... Elle ne se téléporte pas :P Sinon ben... Moi j'ai bien aimé notre RP quand même, j'adore toujours autant tes personnages ^o^
#   Dim 9 Oct 2011 - 13:49

Personnage ~
► Âge : 18
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 423
Date d'inscription : 11/08/2011
Age : 27
Emploi/loisirs : Me plonger dans ses yeux.
Humeur : Tout dépends de toi.

Je me contentais de l'écouter, d'attendre qu'elle parte... D'attendre d'être seul, à nouveau. Avec elle, j'avais l'impression d'être accompagné, et je ne voulais pas de ça. Même dans la foule, je devais être seul. Seul dans mon coeur, toujours... A jamais... Je serrais les poings en l'entendant espérer que mon coeur recommence à battre un jour. Pourquoi est-ce qu'elle me voulait ça? Elle m'en voulait à ce point? Au point de vouloir que je souffre à nouveau? Le coeur n'apporte que des problèmes... L'esprit, seul, agit bien mieux. Dans son seul intérêt, toujours. C'était la voie que je m'étais choisie après tout... Avais-je tort? Non, j'avais bien fait, j'étais mieux maintenant! Peu importait les autres... moi j'étais mieux...
Je serrais les poings. Mais quand est-ce qu'elle allait se décider à partir bon sang... Moi je n'avais pas la force d'y aller, mais elle... Elle pouvait y aller, non? Qu'elle parte loin, qu'elle me laisse loin de son influence horrible. Je ne voulais pas ouvrir mon coeur...
Le temps avant qu'elle en se décide à disparaître me sembla une éternité, et je ne pu m'empêcher de soupirer de soulagement quand partit enfin. Je fermais les yeux, laissant le vent et la chaleur frapper mon visage. Que faire maintenant? Elle m'avait fait plus de mal que je ne le pensais... J'avais tort? Est-ce que j'avais mal agis? Est-ce que ma décision n'était pas la bonne finalement? Non... Maintenant je souffrais moins... Et maman? Qu'est-ce qu'elle pourrait en penser? Est-ce qu'elle me détesterais, si elle était encore là? Comme elle l'avait détesté Lui? Est-ce que... J'étais devenu quelqu'un comme lui...? Non... Et puis même si c'était le cas, il était trop tard pour changer. Après tout, elle avait décidé de mourir. Ce n'était pas ma faute! C'était à cause de lui de toute façon, parce qu'il l'avait fait souffrir avant. Sans ça, elle serait toujours envie...


- Ce n'est pas de ma faute... Hein? C'est à cause de lui... Si tu es morte... N'est-ce pas, maman?

J'ouvris les yeux, et posais mon regard sur le ciel. Je détestais ces moments de doutes... Ces moments ou je me sentais coupable... Mais non, ce n'était pas à cause de moi... Je l'aimais tellement, ça ne pouvais pas être moi qui l'avait tuée. Je serrais les poings et baissais la tête. Cette fille aux cheveux blancs... Elle m'avait fait tellement de mal, bien plus que je ne l'aurais cru... Bien plus qu'elle ne le croyais aussi surement.
Je ne pu retenir mon poing qui percuta le sol, et je sentais une sensation désagréable me prendre à la gorge. Les larmes... non, je ne devais pas pleurer, ce n'était pas de ma faute... Je n'y étais pour rien... Pourquoi je devais pleurer? Je n'étais pas coupable... Je... N'étais pas coupable... Malgré tout ce que je pouvais faire pour me défendre je sentis une goute couler le long de ma joue. Pourquoi... Cela faisait tellement longtemps que je m'étais habitué à haïr mon père, pourquoi est-ce que tout cela venait me hanter maintenant?
Tout était sa faute à elle... Elle et ses cheveux blancs... Il fallait qu'elle disparaisse... A jamais...


HRP : J'ai beaucoup aimé aussi :3 J'aime mon perso aussi <3 presque autant que son papa xD Et j'adore le tiens aussi ! Je regrette pas d'être revenue !


#   
Contenu sponsorisé

 

Un peu de musique dans les oreilles, et c'est partie pour enchaîner les galipettes ! Enfin, rien de... Hum, vous comprenez ? (Privé :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Gymnase.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant