Partagez
Hard came the rain [Jérémy]
##   Mer 15 Aoû 2018 - 19:17

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Nicolas Lefebvre
Messages : 1264
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 26
Humeur : Oui.

Après l'intervention d'Aaron dans "Fais sortir le démon qui est en toi",
Fin juillet


Il était assis sur le bord de la terrasse, dehors, là où il avait pris l'habitude de s'installer pour fumer et jouer de la guitare quand il faisait beau. Il s'attarde sur les détails qui l'entourent. C'est fou comme on se rattache aux détails pour ne pas devenir complètement fou. Sa main droite se resserre sur son téléphone tandis qu'il mordille son index de la gauche...
Les détails nous disions. La nuit qui tombe, qui est tombée. Il ne sait pas vraiment. Il sait juste que le dernier message d'Aaron remonte déjà, leur expliquant vaguement la situation. Comme toujours sans trop donner de détails, pour éviter de les inquiéter.
Des détails... Il fouille le gazon du regard, dans la pénombre... Peut-être qu'il allait repérer Hector. Ou un serpent qui sait ? Cette Greffe qui lui bouffait la moitié du visage, cette Greffe dans laquelle ils avaient été plongés pour quelques instants seulement, dont le souvenir qu'il garde ressemble à un rêve psychédélique dégradé par le stress et l'angoisse... après ce message qui se veut rassurant.
Détail. Il était un gosse. Il ne pouvait pas demander à Aaron de rentrer à la maison, en sécurité. Il ne pouvait lui ordonner de lui donner plus de détails. Il ne pouvait pas non plus le rejoindre et laisser Charlotte et Jérémy sans surveillance. Ce n'était pas le moment de se laisser envahir par l'impuissance et la solitude après ce qu'il avait entrevu dans cette putain de Greffe... mais justement... après ce qu'il avait entrevu dans cette putain de Greffe...

Nicolas retire brutalement son doigt d'entre ses dents. Merde quel con ! Il s'est mordu trop fort. Il claque sa langue, secoue sa main gauche comme si ça pouvait effacer la douleur avant d'essayer de détendre la droite, inutilement, puisqu'elle était plus que serrée autour du téléphone, comme intégré à lui. Il ne sait pas ce qu'il attendait, mais il le faisait. Il observait le jardin comme si Aaron pouvait y apparaître d'un coup. Comme s'il allait lui offrir de nouveau de sourire so carefree l'air de dire "That was nothing my boys ! Ahah, 'tell you !", avant d'aller leur faire une boisson chaude... ou leur secouer la crinière. Il inspire profondément, rallume une cigarette pour oublier la douleur qui lui a saisi les entrailles dès le départ du Master, pour oublier... le manque. Oublier... D'ailleurs, il a oublié le nombre de clopes qu'il a fumé... Pour quelqu'un qui devait ralentir, ah ! La bonne blague. Il le sait en plus... Mais il le sait tellement. C'est quoi cette culpabilité presque maladive qui le dévore chaque fois qu'il ne peut rien faire pour ceux qu'il aime, c'est quoi cette manie d'écouter cette partie de lui qui se considère si impuissant qu'il porte limite malheur à ceux qui l'entoure, c'est quoi ce putain de conditionnement qui fait qu'à chaque fois qu'un truc part de travers il pense que c'est forcément de sa faute ?!

Il pousse un long soupir en baissant la tête. Balthazar, qui est à ses pieds, lève la tête pour regarder son maître en secouant légèrement la queue. Ah. Pardon mon pauvre chien, je ne t'avais pas vu. Il lui caresse le crâne, la tête ailleurs, évitant soigneusement les coups de langue du jeune chiot, qui voulait peut-être rassurer Nicolas... ou jouer avec lui... On ne savait jamais trop avec le p'tit Tazou. Il a un sourire peiné en y pensant, il ne sait pas trop pourquoi. Au moins, ça a eu le mérite de lui faire lâcher son téléphone, après avoir vérifié pour la énième fois qu'il n'avait pas de nouveaux messages du Master. Il y eut un grondement lointain. Balthazar se mit à couiner avant de se traîner à l'intérieur de la maison... Il était un peu peureux sur les bords, avec les inconnus, avec les sèches-cheveux... et l'orage. Tout l'amour de cette boule de poil pour son maître ne le rendait pas assez courageux pour supporter ça. Surtout l'orage. Il allait encore le retrouver sous le canapé. Nicolas reprend son téléphone. Toujours rien, évidemment. Il se lève et le met dans sa poche, s'il le tenait dans ses mains une seule minute de plus, il risquait de le balancer au loin. Et il en avait trop besoin pour risquer de le casser, surtout maintenant. Il s'avance un peu dans le jardin, debout et il attend. Encore...


Hard came the rain [Jérémy] Signa-Take-My-Hand


Spoiler:
 
##   Mer 15 Aoû 2018 - 19:18

Personnage ~
► Âge : 20
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Jérémy Bonnet
Messages : 272
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 26
Humeur : Hm.

Jérémy coucha Charlotte non sans quelques chouinements de la part de la petite... Elle réclamait son père, elle réclamait son grand frère... et la présence de Mymy lui importait peu, apparemment. Il pinça ses lèvres, lui expliqua calmement qu'elle les verra demain, qu'elle devait être sage. Elle bougonna mais ne tenta pas de sortir de son lit. Il sourit. D'une certaine manière, Charlotte était bien plus forte que toute sa famille réunie. Le soudain voyage dans la Greffe avait eu l'air de la saisir, elle s'était accrochée à Nicolas tout autant que Nicolas la serrait contre lui. ...Et Jérémy, le plus large d'entre eux, qui avait enserré tout le monde dans ses bras par pur réflex. Mais une fois sortie, elle avait regardé son papou dans les yeux, elle y avait trouvé du courage, de la force peut-être, nullement effrayée par la Greffe empiétant sur le visage de Ronron, et si elle avait jeté des regards inquiets à ses frères pour le reste de la soirée, elle agissait comme à son habitude, comme la petite choupette qu'elle était. Jérémy passa une main dans les cheveux blonds de sa petite sœur... Oui... Charlotte était plus forte qu'eux. Il attendit quelques instants pour voir si elle ne jouait pas la comédie mais bientôt sa respiration fut plus douce... Il quitta la pièce sans un bruit.

Il retourna dans le salon à la recherche de Nicolas. La tension avec lui avait monté d'un cran depuis le Tanabata. Maintenant ils étaient rarement dans la même pièce, le Tonnerre prétextant qu'il supportait Jérémy bien assez souvent pour devoir passer son peu de vacances avec lui. Oui. Ça pique un peu. Mais il l'avait bien cherché... Le seul truc qui le faisait chier dans cette situation c'est qu'il savait encore moins comment s'y prendre pour se réconcilier avec lui maintenant. Double-super. Jérémy s'arrêta net en passant devant la baie-vitrée menant au jardin. Il était là, assis sur le bord de la terrasse, à la frontière du gazon, comme souvent lorsqu'il allait fumer. Il s'appuya au chambranle de la fenêtre, jambes et bras croisés. Il pourrait dire un truc, faire quelque chose, mais comme souvent il n'avait aucune idée de quoi. C'est pas comme avec Elwynn où il pouvait dire une connerie et s'excuser après... Il aurait jamais cru qu'il s'entendrait mieux avec une rousse plutôt qu'avec le Loup. D'ailleurs, c'est le genre de connerie où elle me donnerait un coup. Et c'est le genre de connerie qui te vaudrait un regard assassin de la part de Nico. Il mordilla sa lèvre inférieure... quand le tonnerre retentit au loin.

Balthazar se faufila dans le salon, jusqu'au canapé où il se cachait toujours, sous le regard blasé de Termicator. Mais Nicolas ne bougea pas. Jérémy fit la moue. Quand le chien a un meilleur instinct de survie que son maître, il y a de quoi se poser des questions... Surtout que le maître ne s'arrêta pas là, il se leva pour se planter au milieu du jardin, le nez levé vers le ciel orageux. ...C'est moi où il cherche la merde ce con ? Jérémy s'avance de quelques pas, ouvre la bouche avant de vite la refermer. C'était peut-être pas le meilleur moment pour parler, après la Greffe d'Aaron et le bordel entre une certaine Mitsuki et ce Ys là pfft-qui lui a dit qu'il n'était viril ET qui lui a balancé un PUTAIN d'oreiller dans la gueule on rappelle- (ndla : Oui Ys, Jérémy t'en veut toujours XD !). Mais qu'est-ce qu'il devait faire ? Le laisser dehors alors qu'il risquait de pleuvoir dans pas longtemps ? Oui bien sûr, et servir d'infirmière quand l'autre abruti sera malade, non mais non faut pas déconner oh. Mais pour la première fois depuis un moment déjà, ils ne sont que tous les deux. Il peut trouver le courage d'arranger la situation, retrouver la stabilité. :

-Nico ? Tu devrais rentrer te mettre à l'abris...

Pas de réponse. Pas de réponse et pourtant à la façon dont les épaules de Nicolas se sont tendues d'un coup, ça lui faisait l'équivalent d'un "Ta gueule" en pleine poire. Le tonnerre gronde une nouvelle fois, et l'éclair est visible au loin. :

-Tu trouves pas ça bizarre toi, qu'on vous appelle Tonnerre ? Parce que le tonnerre c'est le son que fait la foudre en percutant le sol...

Hé, ho. On juge pas là. Il fait ce qu'il peut okay ?


Hard came the rain [Jérémy] EXvZ4


Cadeau:
 
##   Jeu 16 Aoû 2018 - 11:20

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Nicolas Lefebvre
Messages : 1264
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 26
Humeur : Oui.

Jérémy lui parle. Jérémy l'appelle "Nico" comme s'ils étaient potes. Il se met à croiser les bras, planter ses ongles dans ses biceps, tendu... et il l'ignore. Ouais, il devrait rentrer. Mais il ne veut pas. Il veut être frappé par la pluie, se laver de ses angoisses, profiter de ce temps qu'il adore. Tout ça, il ne le dit pas. Qu'est-ce qu'il y comprendrait, le Chasseur ? Il s'en fout lui, de l'orage, il ne l'a jamais aimé puisqu'il n'aime pas être mouillé. Non, lui, il préfère se voiler la face et rester en plein soleil, sans un nuage à l'horizon... Et il y croit dur comme fer, que le temps est beau et que les ennuis n'existent pas, monsieur parfait. Voilà, Nicolas n'avait aucune envie de perdre son temps avec lui. Un mec qui jouait la comédie, paraître aimable le temps de se faire accepter avant de tenter de frapper Afya pour une raison stupide. Il avait fait des efforts jusque là, mais ce qui s'est passé au Tanabata était la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Il ne le comprenait pas et maintenant, il n'allait pas chercher à le comprendre.

Mais Jérémy insiste... Il parle carrément d'autre chose, comme quoi c'est bizarre qu'on appelle les Tonnerres de cette manière. Parce que... c'est le son que fait l'éclair en frappant le sol ? Il est sérieux ? La bouche de Nicolas se tord, dans un tic étrange, comme s'il se retenait de le corriger. Il y a un instant de silence plein de réflexion... Il allait quand même pas parler pour une raison aussi stupide hein. Il allait pas tomber dans le panneau. Il en fallait quand même plus pour qu'il craq- :

-Non.

Shit. :

-Le son est produit par l’expansion de la colonne d'air chauffé d'un coup par la foudre. Rien à voir avec le fait que l'éclair touche le sol ou quoi que ce soit d'autre...

Éclair qu'il aperçut un peu plus loin, suivi de ce tonnerre dont ils parlent. Putain ils parlent. D'un sujet dont Jérémy s'en fout royalement, il en est certain. Ouais, qu'est-ce que ça peut lui foutre qu'il soit Tonnerre ou Électrique ou Trompettiste ? Hm ?! Rien du tout. C'est Jérémy, manipulateur de première, il voulait le faire parler, et il a réussi. Putain... Nicolas inspire brièvement. :

-Laisse-moi tranquille Jérém'.

...Il commence à pleuvoir tout doucement.


Hard came the rain [Jérémy] Signa-Take-My-Hand


Spoiler:
 
##   Sam 29 Déc 2018 - 15:51

Personnage ~
► Âge : 20
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Jérémy Bonnet
Messages : 272
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 26
Humeur : Hm.

Nicolas le corrige. Jérémy se demande si c'est une bonne chose d'entendre enfin la voix de Nicolas qui lui parle, si c'est pour entendre un "non" aussi sec. Il mordille sa lèvre mais il ne bouge pas tout de suite. L'orage s'approche... La pluie commence à tomber doucement. Jérémy recule pour se mettre à l'abris, mais son regard inquiet est toujours tourné vers l'extérieur, là où Nicolas se tient, droit. Jérémy déglutit. :

-Nico... Viens te mettre à l'abris. répète-t-il. Aaron voudrait pas que tu sois malade.

Et son souffle se coupe... Le Loup Noir s'est tourné lentement vers lui, juste le visage. Les yeux d'argent brillent, la pluie glisse sur son visage, fermé, en colère, triste... Regardez-le, celui que j'ai blessé et torturé, physiquement et mentalement. Regardez cette main que j'essaie tellement d'atteindre et qui s'éloigne à mesure qu'il pleut sur lui... J'ai moi-même drainé toutes les chances d'en faire un ami.

Jérémy fronce ses sourcils. Ce que j'étais a perdu cette chance... Il inspire et fait un pas en avant. La pluie le frappe, froide, presque brutale. Un éclair s'abat au loin, éclaire le visage du Loup. Le Chasseur... ne doit pas avoir peur. Il tend sa main. :

-Je ne te laisserais pas tranquille tant que tu ne seras pas au sec.

Les yeux d'argent se transforment... Des paillettes d'or viennent les éclairer... Jérémy n'a aucune envie d'être électrocuté, mais s'il faut ça pour qu'il l'écoute... Il inspire calmement. Qu'est-ce qu'il se passe lorsqu'un Tonnerre utilise ses pouvoirs sous la pluie ? Sous un orage même ?... Il a pas vraiment envie de savoir...


Hard came the rain [Jérémy] EXvZ4


Cadeau:
 
##   Sam 29 Déc 2018 - 15:53

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Nicolas Lefebvre
Messages : 1264
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 26
Humeur : Oui.

Il y a un long silence qui précède la demande de Jérémy. Encore une fois, comme un écho, il lui dit de se mettre à l'abris... que Ronron n'aimerait pas qu'il tombe malade. Je serre la mâchoire, tourne lentement la tête. Que sait-il ? Hein ? Que sait-il des bonnes intentions de Aaron ? Depuis qu'il vit ici il les repousse, il l'insulte parfois. A-t-il seulement une once d'idée de ce que peut être un vrai père pour des ratés comme eux ?!... Après un instant en suspens où rien ne bouge, Jérémy s'est avancé, sous la pluie, comme s'il affrontait un monstre avant de tendre sa main... Et cette fois de le menacer.

La colère grimpe, je la sens s'emparer de mes entrailles comme une ombre fouillerait à l'intérieur, à la recherche du nerf qui ferait tout exploser, qui lâcherait les vannes. Ma voix est grave. :

-Et sinon quoi ? Tu vas me frapper ? Me foutre sur ton épaule comme un sac pour me jeter à l'intérieur ? Je connais déjà tout ça. Ça m'empêchera pas de sortir si ça me chante.

Je me tourne complètement cette fois. :

-J'ai passé des nuits entières sous la pluie au village, à te fuir, à gagner ma croûte pour survivre un jour de plus. Tu crois qu'une petite pluie d'été va me faire du mal... Tu as peur de quoi ? Quel désavantage ça pourrait t'apporter, hm ? Que Ronron te punisse pour m'avoir laissé dehors ? Que la pluie lave le peu d'amitié que je pourrais avoir pour toi ?...

Je penche la tête sur le côté. :

-T'inquiètes, j'en ai jamais eu.


Hard came the rain [Jérémy] Signa-Take-My-Hand


Spoiler:
 
##   Sam 29 Déc 2018 - 15:54

Personnage ~
► Âge : 20
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Jérémy Bonnet
Messages : 272
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 26
Humeur : Hm.

Ce qu'il me dit me brise un peu... Non, je ne comptais pas le frapper... Je ne veux plus frapper, que ce soit lui ou... Afya. N'importe qui. Ce n'est pas la solution. J'ai compris. Ça ne fait que briser les choses, comme moi actuellement. Comment le Loup a-t-il appris à utiliser ces mots pour le détruire aussi sûrement qu'avec un couteau ?... Je ne réponds pas. garde ma main bien en évidence.

Il se tourne, m'achève avec ces mots cinglants. Je baisse ma main. Il pense que je le manipule continuellement, comme avant, pour sauver ma peau, pour pouvoir y gagner quelque chose. Il a l'habitude, il m'a tellement vu faire. Loup pourquoi est-il si improbable pour toi que je réussisse à changer ? C'est si difficile de croire que je ne veuille plus faire de mal ? Que j'essaie tant bien que mal de me débarrasser de ce passé qui me colle à la peau ?

J'veux pas que la pluie lave l'amitié qu'on pourrait construire. J'veux qu'elle lave notre histoire. J'veux plus de ce passé qui nous hante et nous empêche de profiter de cet avenir à Terrae qui, tu m'as convaincu, est bien meilleur que toutes les lois auxquelles je me suis accommodé par dépit au village.

J'ai même plus envie d'y retourner. J'ai envie que Papou revienne à la maison.

Je ferme les yeux. :

-J'en ai moi.


Hard came the rain [Jérémy] EXvZ4


Cadeau:
 
##   Sam 29 Déc 2018 - 17:45

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Nicolas Lefebvre
Messages : 1264
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 26
Humeur : Oui.

Il ne répond pas et finit par baisser sa main. Je ne prends aucun plaisir à le briser. Mais je n'arrive jamais à m'arrêter. C'est comme cet instinct qui  me poussait à survivre pendant les matchs de Fight Club ; je devais... absolument… mettre les autres à terre. Quitte à les mettre K.O., quitte à être sur le point de les tuer. Juste les empêcher de se relever, être certain d'être le dernier debout, leur prouver à tous. Là, je veux prouver au Chasseur qu'il n'est rien, qu'il ne m'atteint pas et ne m'atteindra jamais. C'est trop tard. Je n'arrive pas à effacer le sourire suffisant qu'il affichait en me battant, après avoir violé Cynthia, après avoir tiré sur Oldie,... Tout ça pour une autorité illusoire qui ne lui sert plus à rien aujourd'hui… Il le sait très bien, sinon il ne serait pas là. Sous la pluie. A tenter de me faire croire qu'il agit pour un bien auquel il n'a jamais cru, auquel il ne croit pas j'en suis persuadé.

Je le vois fermer les yeux... et après je ne le vois plus. Il est invisible. S'il n'y avait pas ses vêtements flottant dans l'espace et la pluie glissant sur lui, je ne devinerais pas sa présence à cette distance. Mais ce que je perçois clairement, c'est sa voix. Il en a, de l'amitié, pour moi. Pour nous ? Je sais pas. J'en sais rien. Je sais juste qu'il est de nouveau visible et qu'il sourit. Le Chasseur sourit au Loup. J'ai la gorge qui se serre et je traverse l'espace qui nous sépare, un éclair tombe nous loin des quartiers Masters alors que je frappe son torse de mes deux poings. Je suis pathétique... Je suis pas en colère... Je suis immensément triste. :

-Arrête de faire ça. ARRÊTE ! J'veux pas savoir ! Arrête d'être gentil avec moi ! Arrête de me sourire ! Arrête d'essayer de me faire oublier que la seule personne qui compte pour toi c'est ta petite personne ! Déteste-moi ! Frappe-moi ! TUE-MOI BORDEL ! C'est ton boulot non ?! C'est tout ce dont tu rêves ?! Et ben c'était tout ce que j'attendais ! VOILA ! T'es content...

Ma voix s'éteint et mes poings ne frappent plus. Ils restent, tremblant, sur le torse de Jérémy trempé par la pluie. La vieille douleur du manque me détruit à l'intérieur, j'ai envie de sentir l'acide de la drogue fondre mes organes internes et déconnecté mon cerveau du reste.


Hard came the rain [Jérémy] Signa-Take-My-Hand


Spoiler:
 
##   Sam 29 Déc 2018 - 18:28

Personnage ~
► Âge : 20
► Doubles-comptes ? : Nicolas Lefebvre - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Jérémy Bonnet
Messages : 272
Date d'inscription : 26/08/2017
Age : 26
Humeur : Hm.

Je m'attendais à tout sauf à ça comme réaction. Je savais que j'allais lui faire du mal, j'veux dire, ça fait toujours ça quand je souris... enfin, ça fait ça aux gens qui m'ont connu, avant. Mon père, Nico,... j'ai pas d'autres exemples, j'ai pas souri souvent dans ma vie. Mais je pensais qu'il allait me frapper, ou m'électrocuter. J'y ai franchement cru lorsqu'un éclair a frappé non loin alors que le Loup s'est rapproché d'un coup de moi... Mais il m'a juste tapé de ses poings. Tout faiblement. Comme un gamin sans force dans ses bras. Je les sentais presque pas. Sa tristesse me frappe si fort que je dois battre mes paupières pour ne pas pleurer. Il utilise pas souvent ses pouvoirs de Sensitif, mais alors quand il le fait, c'est toujours d'une violence inouïe... ça rajoute à ma culpabilité. Je comprends à quel point je l'ai tout cassé...

Et ce qu'il dit est bien pire. Sa voix est grave, rocailleuse, pourtant elle est forte. Il n'hurle pas, c'est juste fort et ça me secoue tout entier. Comme s'il brisait mes os avec du son. Il ne veut pas croire que j'ai changé, il ne veut pas croire que le Chasseur n'est plus vraiment chasseur, mais quelque chose d'autre, de mieux. Pour lui je veux encore plier le monde. Pour lui je me regarde dans le miroir le matin parce que je m'aime. ...Peut-être même qu'il pense que j'aimais faire du mal. Je ne lui en veux pas, j'me suis tellement voilé la face, j'ai tellement cherché à me fondre dans ce décor sans disparaître pour autant que je me suis adapté. Pas comme lui, c'est dommage, mais c'est comme ça.

Mais ça n'excuse rien tout ça, je sais bien, et j'compte pas sur le fait qu'il me pardonne un jour... En vrai ? J'm'en fous. J'veux juste pas que mon Loup Noir tout détrempé tombe malade. Alors qu'il se calme lentement, j'attrape son poignet. J'agis, j'avance. :

-Non. Je suis pas content car t'es encore dehors.

J'attends une seconde que son regard légèrement surpris redevienne progressivement argenté pour le tirer à l'intérieur. :

-Et maintenant mon boulot, c'est ça.

Je vérifie qu'il ne se débatte pas et le traîne jusqu'à la salle de bain. Je le pose devant le miroir et choppe sa serviette pour sécher ses cheveux trempés. Je le secoue un peu fort, mais au moins il est sec rapidement. Une fois fait, je claque des doigts et lui fait signe de virer son maillot et son pantalon. C'est pas avec des vêtements humides et froids qu'on arrange la situation... J'ai le temps de sécher mes propres cheveux avec ma serviette et de lui chopper un de mes t-shirt dans le placard. J'me mets en pyjama le temps qu'il s'habille ; je le vois trembler mais il n'a pas de chair de poule. Hmm... Je l'attrape et le traîne à nouveau dans la maison.

J'le pousse dans le canapé, le couvre d'un plaid. J'suis bien tenté de lui faire un café, mais à cette heure, c'est pas bon pour c'qu'il a. Alors je m'assois à côté de lui, choppe sa tête pour qu'il se pose sur mon épaule... Il ne réagit pas, comme hébété. ...J'dois lui faire penser à autre chose qu'à sa putain de dépendance. :

-Faut que je demande à Aria ce qui pourrait faire plaisir à Afya. J'me suis pas excusé pour le Tanabata et je sais pas ce qui pourrait lui faire plaisir...

Je choppe la télécommande, j'mets une chaîne qui passe des clips musicaux pour le distraire durant les silences et pour occuper son regard. J'vérifie du coin de l’œil que le baby-phone de Lottie est allumé. :

-J'essaie de faire de mon mieux mais j'ai des ratés. C'est débile. J'te demande pas de me pardonner, j'aimerais juste que t'acceptes que j'ai changé, comme t'as changé. Et pas que pour mon cul, ok ? J'me suis attaché à Aaron, c'est peut-être difficile à croire mais il prend soin de nous, comme jamais quelqu'un l'a fait dans notre vie. Je l'ai compris hein... Je suis pas aussi hermétique qu'avant.

Je souffle. :

-Les meufs savent se battre, c'est pas que des bonniches qui te claquent dans les mains au moindre courant d'air. Elles ont pas à soudoyer les mecs pour avoir quoi que ce soit. Elles ont leurs choix à faire, leurs caractères. ...et ça sert à rien d'être raciste... Ch'uis un putain d'étranger dans un pays qu'est pas le mien.

Je triture le bout de plaid qu'est entre mes mains. :

-Pis comment tu veux que je pense à ma gueule quand t'as Ronron qu'est parti défier un putain de dragon ??! Quand j'dois m'occuper de Lottie ?... Quand t'es en train de faire le con dehors parce que tu t'inquiètes comme un débile ?! Hm ?! Fais voir tes mains saloperie... je m'en empare sans attendre son accord. R'garde moi ça, tu t'es encore bouffé les doigts pour éviter de penser de trop hein ? Putain.


Hard came the rain [Jérémy] EXvZ4


Cadeau:
 
##   Mar 12 Fév 2019 - 16:08

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Nicolas Lefebvre
Messages : 1264
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 26
Humeur : Oui.

Je suis surpris. Si surpris que je ne me débats pas quand il m'emmène dans la salle de bains, quand il me sèche, quand il me demande de me changer,... J'obéis comme un gosse, déconcerté par sa soudaine attention avant de me rendre compte que non, en fait, ça n'a rien de soudain. Quand je rentre à la maison après une dure journée à la fac, il prévoit du rab pour que je mange à ma faim. Quand je dois me dépêcher d'aller au club de sciences après les cours, la cafetière a été lancée pour que je puisse remplir mon thermos et l'emmener, le partager avec les membres du club. Quand je peux pas m'occuper de Balthazar, c'est lui qui le sort dans le jardin. Quand je suis triste et qu'Aaron n'est pas encore rentré du parc avec Lottie, il met un album que j'aime dans le lecteur. Quand je m'amuse, il me regarde. Quand je vais pas bien, il est là d'un coup... Je regarde nos reflets dans le miroir et je vois son regard doré. C'est toujours le même ; il ne sourit pas, ses sourcils sont baissés, il mordille ses lèvres, concentré sur sa tâche qu'est de prendre soin de moi. Son... nouveau boulot. La surprise est passée et je suis dans l'incompréhension. Depuis quand c'est devenu comme ça entre nous... y'a encore quelques mois, j'avais le souvenir que c'était moi qui le surveillait... Je tremble.

Mais il ne s'arrête pas là et m'emmène dans le salon, il me pousse presque dans le canapé et m'enroule dans un plaid. Il parle d'Afya, d'Aria,... Il allume la télé et mes yeux s'accrochent à l'écran. Il continue de parler en forçant ma tête à se poser sur son épaule. Je ne dis rien, j'écoute tout en fixant sans vraiment voir les images de clip de j-rock que je connais pas. Il m'explique ce qu'il a appris en vivant ici, ce qu'il est devenu, ce qu'il a du mal à assimiler,... Je ne comprends toujours pas, mais je ne tremble plus. Même quand il s'empare d'une de mes mains pour l'inspecter... Mes yeux se sont posés sur nos mains... Les siennes sont immenses, caleuses. Presque fraîches... ce que je trouve bizarre pour un Feu. Je lève mes yeux vers les siens alors qu'il passe doucement son pouce sur les morsures que je me suis infligé. C'est toujours le même ; il ne sourit pas, ses sourcils sont baissés,... y'a pas de chaleur dans l'or de ses yeux... Alors pourquoi est-il si différent ?... Je ne comprends pas. Je ne le comprends pas.

Je baisse à nouveau les yeux alors qu'il continue à s'agacer sur mes petites blessures alors qu'il m'a fait vivre bien pire. Ma voix est grave et faible. :

-Pourquoi tu pensais que les femmes étaient faibles ?

Il s'immobilise, je me redresse un peu. Je me raccroche au passé, oui. Mais je connais que ça de lui. Je ne sais rien, c'est pour ça que je comprends pas. Je reprends. :

-Pourquoi tu pensais qu'elles ne pouvaient pas se débrouiller seule ? Pourquoi tu étais raciste ? Pourquoi-

Je m'arrête. Je ne sais pas si je veux vraiment poser cette question. J'inspire, calme. :

-Pourquoi tu t'inquiètes du mal que je peux m'infliger quand la moitié de mes cicatrices sont... de ta faute ?


Hard came the rain [Jérémy] Signa-Take-My-Hand


Spoiler:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Hard came the rain [Jérémy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Logements Masters. :: Maison d'Aaron & co.