Partagez | 
Pardon, la porte était mal fermée ! [Eulalie]
##   Lun 20 Aoû 2018 - 20:06

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Huo Zhang
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 09/08/2018
Age : 25
Emploi/loisirs : Ex-barman au chômage
Humeur : Bof...

Pourquoi elle a mis son réveil déjà ? Ha oui… Paresser au lit toute la journée ça craint. C'est genre la pire idée quand on risque de déprimer. Faut qu'elle s'occupe. Qu'elle fasse des trucs. Le programme de la journée c'est d'aller faire un tour à ce club d'auto défense dont lui a parlé Misao puis après… Un tour au Village ? Trouver un boulot ? Elle a vu qu'il y a un atelier indiqué sur son plan de l'Institut. Peut-être qu'elle peut trouver un truc à bricoler éventuellement.

Bref, pas trop le sujet pour l'instant. Son cerveau va trop vite pour elle, comme d'hab. Elle s'habille à l'arrache avec un débardeur et un jogging avant d'aller courir. Ses jambes qui fonctionnent toutes seules lui font du bien. Elle a l'impression de décrasser ses poumons depuis qu'elle est ici. Ils sont dans une grande ville, pourtant l'air est tellement pur. Rien à voir avec Londres et sa pollution. C'est comme si elle apprenait à respirer par moments.

Le Lac est quasi désert à cette heure. C'est pas si tôt pourtant mais visiblement les gens aiment bien dormir en été. C'est les vacances. Elle y connait pas grand chose aux rythmes scolaires japonais. Elle s'étire longuement en revenant vers l'Institut pour se refroidir. Ça tire un peu dans les épaules et derrière ses cuisses. Elle remplit ses yeux en passant par la cour. Les bâtiments continuent de l'impressionner un peu chaque fois qu'elle y passe. Ça ne fait que deux semaines qu'elle est là en même temps.

Elle passe aux dortoirs récupérer des fringues propres, un t-shirt et un pantalon en toile avant de se diriger vers les douches. Arg… C'est l'heure de la toilette du matin. Y a la queue. Toutes les filles du dortoir sont là pour se préparer avant d'aller elle sait pas où. Se retrouver dans des dortoirs alors que les plus âgées sont souvent lycéennes, ça lui fait bizarre.

Elle cherche une cabine de douche libre, en trouve une avec un loquet vert et pousse la porte. Oh merde y a une fille.

— Haaaaa ! Désolé j'avais pas vu j'ai cru que c'était ouvert, elle débite à toute vitesse en refermant la porte.

Bravo, Sari. Ça c'est une bonne façon de commencer ta journée.

— Tu as bientôt fini ?
##   Sam 1 Sep 2018 - 18:46

Personnage ~
► Âge : 23 ans
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 23
Humeur : Nostalgique
http://residencesenri.forumactif.org

De fins rayons de soleil vinrent chatouiller le visage d'Eulalie à travers les rideaux de sa chambre. La journée s'annonçait ensoleillée. Mais la jeune femme avait prit l'habitude de se coucher vers 4h du matin pour tester de nouveaux jeux vidéo via son ordinateur portable.

Il faut dire que son emploi lui permettait de vivre de manière aussi décalée étant donné que les écoliers japonais profitaient de leurs vacances d'été depuis le 27 juillet. La rentrée scolaire approchait à grands pas et la française attendait cet événement avec grande impatience car, à part quelques ateliers de soutient qu'elle animait Tomoé dans la semaine, elle ne faisait pas grand chose de son temps libre.

Oh bien sûr, Eulalie aurait pu profiter de cette période estivale pour faire de nouvelles rencontres et enfin créer du lien avec des personnes, autre que les primaires et le personnel de l'institut. Mais elle avait peur. Peur de tisser des liens, de s'attacher avec des individus qui n'en vaudraient pas la peine. Pour autant, elle ne perdait pas espoir et prenait son temps, attendant de tomber sur une bonne personne qui serait la mettre en confiance.

Mais au moins, la brune reconnaissait ses progrès : au lieu de passer tout son temps dans son univers virtuel, elle avait prit un certain plaisir à explorer les nombreux bâtiments présents à Terrae. Le plan des environs lui parut à présent beaucoup plus clair à présent que celui-ci fut bien gravé dans un coin de sa tête. Ne pas rester enfermée dans sa grotte la convainquit qu'elle n'était pas un cas désespérée.

C'est sur cette petite note d'optimisme, et gonflée de bonne volonté, qu'Eulalie quitta son lit. Cependant, son corps ne se montra guère plus coopératif car, à peine fût-elle debout, qu'elle bailla à s'en décrocher la mâchoire.

Sans plus traîner d'avantage, Eulalie retira sa chemise de nuit qu'elle vint aussitôt jeter sur le lit. Ensuite, la brune se dirigea vers sa penderie afin d'y sortir un peignoir vert pomme, dans lequel elle s'enveloppa pour cacher sa nudité, ainsi qu'une serviette de couleur assortie - qu'elle passa sur ses épaules. Pour finir, la française prit sous son bras sa trousse de toilettes et enfila une paire de tong rose fluo. Ainsi parée, il ne lui restait plus qu'à se diriger vers la salle de bain des filles.

Aussitôt arrivée à destination, Eulalie regretta amèrement de ne pas s'être levée plus tôt. Il y avait tout un tas de filles qui arpentaient les lieux et aucune cabine de douche ne semblait vide. Résignée, la jeune femme traîna des pieds jusqu'au large miroir et en profita pour se laver les dents. Elle prendra son petit-déjeuner plus tard dans la matinée.

Seulement, au bout d'une minute à peine, Eulalie aperçut dans la glace qu'une cabine fût libérée. Comme elle était prête à tout pour vite quitter cet endroit bondé, la demoiselle cracha vivement dans le lavabo, nettoya en quatre vitesse les poils de sa brosse et fourra le tout dans sa trousse. C'est d'un pas rapide qu'elle arriva finalement à atteindre la porte, un sourire de victoire sur les lèvres.

Sans perdre de temps, Eulalie tourna sur la poignée d'eau chaude et accrocha sa serviette ainsi que son peignoir sur des crochets prévu à cet effet. Tandis que sa peau goûtait avec délice au contact de l'eau, la jeune femme s'empressa de sortir son gel douche et de l'étaler un peu partout sur son corps. C'est au moment d'arrivée au shampoing qu'une surprise de grande envergure l'attendait.

Quelqu'un venait d'entrer. Une fille, encore heureux ! Eulalie n'eut même pas le temps de réagir, que l'intruse referma la porte, proférant des excuses avec empressement. Comment ça, ouvert ? Et là, la jeune femme ouvrit des grands yeux en constatant qu'elle n'avait pas refermée derrière elle. Aussitôt, elle se précipita vers la porte pour réparer son oubli. Au même moment, son interlocutrice lui demanda si elle avait bientôt finie. Alors, la française éleva la voix à son attention :

- Je fais vite, une minute !

Eulalie se frotta alors vigoureusement sa longue chevelure noire avec hâte. Cette situation l'amusait plus qu'autre chose, elle ne se pensait pas aussi fatiguée et tête en l'air, cela ne lui ressemblait pas. Bref, une fois que tout l'eau emporta dans ses canalisations le reste de shampoing, la jeune femme referma la poignée, enfila son peignoir et enroula sa serviette dans ses longs cheveux raide. Une fois sa trousse de toilette récupérée et ses tongs aux pieds, elle ressortie.

L'autre initiée n'avait pas bougé et Eulalie ne prit même pas la peine de jeter un coup d'oeil aux alentours car elle se doutait qu'il devait y avoir encore foule. Histoire de dédramatiser la gêne occasionnée, elle offrit à son interlocutrice son plus beau sourire.

- Désolé, j'aurais dû fermer derrière moi. Pas évident de partager les salles communes avec les autres initiées, pas vrai ?

Eulalie n'allait pas laisser passer sa chance de pouvoir enfin entamer la conversation avec une autre fille du dortoir, celle-ci n'était peut-être pas si pressée de faire sa toilette avec un peu de chance.


##   Sam 29 Sep 2018 - 21:43

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Huo Zhang
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 09/08/2018
Age : 25
Emploi/loisirs : Ex-barman au chômage
Humeur : Bof...

Affreusement gênée, elle a refermé la porte précipitamment. Elle de la chance que rougir soit très peu visible avec sa peau halée. Elle a juste eu le temps d'entendre ce bruit mouillé caractéristique quand elle a ouvert. Un éclair de cheveux noirs très longs et une peau pâle qu'elle a aperçu. Pas de quoi rougir, vraiment. Elle se sens idiote d'avoir réagi comme une adolescente prépubère. C'est pas comme si elle n'avait jamais vu une autre fille nue. Elle se sent à l'aise avec son corps et celui des autres en général.

— Pas de problème, prend ton temps !

Ce n'est pas comme si elle était pressée de toute façon. Enfin, elle a hâte de se débarasser de la sensation collante de la sueur sur sa peau mais bon… Elle entend le jet de la douche se rallumer. Toutes les autres cabines sont prises aussi et elle laisse son regard hérer en attendant. Il y a plusieurs filles vers les lavabos qui se maquillent et d'autres papotent entre deux portes de douche.

Quand la jeune fille sort de la douche elle lui fait un sourire d'excuse. Elle est jolie. Elle ne s'est pas trompée sur les cheveux. Il y a des mèches qui s'échappent de la serviette qu'elle a enroulé autour. Sarika faisait ça aussi quand elle était plus jeune et qu'elle les avait longs.

— Oui, un peu. Désolée je n'ai pas encore trop l'habitude.

Elle se gratte un peu la nuque pour se donner une contenance et recale les vêtements qu'elle tient dans ses bras.

— Ca fait un bail que j'ai pas du vivre en communauté de cette façon.

C'est aussi une expérience intéressante mais elle espère vraiment qu'elle aura bientôt sa chambre à elle. Quelque part où elle pourra se poser parce que les dortoirs quand on a envie d'être au calme c'est moyen. Pas que l'agitation la dérange spécifiquement mais se sentir avec un chez soi c'est toujours mieux.

— Oh, je m'appelle Sarika au fait. Si tu veux, je prends ma douche, ça sera rapide ! Comme ça tu t'habilles et on pourra papoter ? Je sais pas, aller boire un café, se promener ? C'est toujours mieux que de faire ça ici.

Elle a l'air très cool cette fille, gentille et arrangeante. Et Sari aime parler avec les gens. Y a tellement de personnes différentes dans cet endroit. Ca lui donne envie de découvrir d'autres cultures, d'apprendre des choses.

Hrp : Vraiment désolée pour ce retard Please! Promis je ferai mieux
##   
Contenu sponsorisé

 

Pardon, la porte était mal fermée ! [Eulalie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Dortoirs Novices. :: Salles de bain des filles.