Partagez | 
C'est pas ce que j'appelle bien commencer sa journée... | Lys
##   Lun 20 Aoû 2018 - 20:40

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Huo Zhang
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 09/08/2018
Age : 25
Emploi/loisirs : Ex-barman au chômage
Humeur : Bof...

L'inactivité c'est vraiment un des pires trucs pour Sarika. Elle a toujours envie de bouger mais du coup, quand elle ne le fait pas, elle dépense son énergie à ruminer. Et elle a un peu trop de trucs sur lesquels ruminer. Il faudrait vraiment qu'elle se trouve un job. Passer sa journée à retourner dans sa tête la façon dont elle se disputait toujours avec sa copine avant qu'elles "fassent une pause", c'est clairement pas ce qu'il y a de mieux pour sa santé mentale.

Elle retombe un peu dans une spirale de pensées négatives sur son bar perdu, sa vie qui est partie en fumée. Ou bien c'est elle qui l'a foutu en l'air, elle sait plus bien. Ça doit être de sa faute, non ? Sinon elle aurait pu tout réparer. Un peu comme les PC qu'elle bricolait à la fac.

Là elle ne sait pas si elle est contente d'avoir un forfait international ou pas. Ses parents peuvent l’appeler et lui envoyer des messages mais Jane aussi. Ça fait deux appels manqués. Elle laisse sonner son portable dans le vide en regardant la photo qui s'affiche sur l'écran. Elle a envie de pleurer et de s'énerver en même temps.

Elle a deux messages sur sa boîte vocale. Pas envie de les écouter. Pas envie de lire les SMS non plus. Ni d'entendre cette foutue sonnerie. Elle ignore l'appel avant d'éteindre son téléphone fébrilement, elle tremble un peu, l'appareil lui échappe des mains et s'écrase sur le sol.

— Non, non, non. Merde !

Elle ramasse le téléphone, essaye de le rallumer et pousse un juron en hindi quand il refuse. Ses camarades de dortoir lui lance des regards un peu alarmés mais elle n'en a pas grand chose à faire. Elle a juste envie de cogner quelqu'un ou d'insulter le monde entier.

Elle sort en trombe du dortoir. Faut qu'elle fasse un truc, qu'elle s'occupe avant de péter un câble. Il faut qu'elle utilise ses mains, ses pieds, quelque chose. Elle va vers l'atelier. Au pire elle peut bien réparer son téléphone. Il y a bien une fille qui est déjà là mais elle va s'installer pas trop prêt, vers un poste avec du matos électronique. Elle pose son portable en soupirant lourdement avant de s'asseoir. Quelle journée pourrie.
##   Mar 21 Aoû 2018 - 2:05

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 603
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

De ce que j'en ai compris, mieux vaut que j'évite de lui offrir de la peinture pour ' composer les peintures murales représentant sa vie d'homme des cavernes ( ou des bois ) '. De ce que j'en ai compris, ça me ferait perdre mon temps, mon argent et il me regarderait mal. Trop de difficultés pour une si petite victoire.
L'idée m'a quand même fait marrer. J'avoue.

Cette rigolade est survenue juste avant que je ne m'effondre de sommeil après la soirée des Tanabata. Enfin. Voilà. J'y ai pas songé de nouveau jusqu'à il y a deux jours. Ys est un poil introuvable ces derniers temps, alors niveau entraînement, ce n'est pas la folie. J'ai des heures de mon emploi du temps à combler. L'oisiveté de ces moments me rend folle et j'ai le besoin furieux de m'activer.
Alors j'ai songé à des cadeaux que je pouvais faire pour les quelques créatures qui rôdent dans mon entourage.
Premièrement, Abe a déjà reçu un cadeau assez conséquent il y a peu. Lui redonner quelque chose si peu de temps après risque de la faire paniquer. Ou d'avoir une quelconque réaction bizarre et mignonne, mais bizarre.
Erik ne m'a pas encore inspirée malheureusement.
Ys. On verra quand il sera grand.
Aaron ? Je m'entraîne à faire des poupées pour Lottie. Vu que c'est le rallongement d'Aaron ça fera plaisir aux deux je suppose. Pour le moment, ce sont des monstres des enfers mes créations. Je les réutiliserai pour faire flipper Erik à l'occaz.
Pour le reste, c'est à peu près la même chose : peu d'inspiration.

A part Søren. Søren m'inspire.

En plus, si je joue bien mon coup, je peux lui offrir un cadeau qu'il saura un poil ridicule, mais qu'il ne pourra refuser. Parce que bienséance, sociabilité, tout ça tout ça. Une victoire facile, qui en plus me sera bénéfique. J'use de mon temps creux pour l'emmerder, j'évite de réfléchir et j'en ressors avec le coup de la victoire dans la bouche et lui, le seul sel de ses larmes. Héhé.

Aussi, me voilà dans l'atelier. Ça faisait un moment que je songeais à y aller pour quelque chose de sérieux. Mais jusqu'ici, rien ne m'y avait poussé.
Cette fois, je sais ce que je veux et ce que je cherche. Du bois, le matériel adéquat pour le travailler ... J'hallucine devant tout ce qui est mit à disposition. Je jure qu'on pourrait même construire des robots ici. Quand cesseras-tu de m’impressionner Terrae ?

C'est le coeur en joie que je me lance dans la confection d'une boîte à lunettes personnalisée. Je compte y graver une scène dans le style des anciennes peintures murales. Elle représenterait un Søren chassant un petit Eau Morphe transformé en lapin.
Je me doute qu'il me faudra des mois avant d'arriver au résultat escompté. Je risque d'en gaspiller du bois. Mais c'est en forgeant qu'on devient forgeron.

Pourtant quelque chose me dérange. Ça fait un petit moment déjà que je suis là. J'étais bien occupée jusqu'à maintenant, l'esprit centré sur mon incompétence en matière d'artisanat sur bois ...
Mais quelque chose me dérange. Je ne me suis pas posé la question plus tôt, mais ça fait un petit moment que je n'ai pas vu mon Master Téléporteur. Lui serait-il arrivé quelque chose ? Ce ne serait pas étonnant vu le spécimen, mais quand même.
Puis viennent se mêler des dizaines d'inquiétudes différentes et toutes nouvelles à mes souvenirs. Je fronce les sourcils quand l'odeur du bois chauffé à cause de la friction, me picote les narines. Je fronce les sourcils et baisse les yeux sur mon travail. Raté. J'ai mal dirigé la scie.
...
J'avais une scie électrique entre les doigts ? Depuis quand ?

Je l'éteins et m'éloigne vers la fenêtre pour prendre une bouffée d'air frais. L'odeur du bois brûlé ne me plaît définitivement pas. Déjà, avec Abe et Riki, je m'étais sentie mal. Plus mal, certes, mais, même ici, ça me semble non négligeable.
Au final, c'est peut être pas plus mal de ne pas avoir assisté au Tanabata, mon cerveau n'aurait pas tenu dans une foule de gens avec des sentiments exacerbés par l'ambiance festive.

Je reste quelques minutes à la fenêtre, pour reprendre mon souffle et mon calme. J'oublie un instant les bonnes résolutions de ne pas laisser mes réflexions vagabonder sur des sujets sérieux. C'est un fort sentiment qui pénètre dans la pièce qui me fait me redresser en sursaut. Colère ? Frustration ? Agacement ? Je sais pas, mais c'est négatif et ça brûle.

Un poil par réflexe, je me retourne et lance :

" Ça va ? "


Moi ça va pas perso, j'ai eu la peur de ma vie. A part ça je respire à nouveau mal et je viens de poser mon regard sur la demoiselle qui est entrée.
En essayant d'être plus calme, je me reprends :

" Hm. Salut ! Désolée, tu m'as surprise. "



Histoire de l'amitié par Søren et Lys:
 
La Cours au complet:
 
##   Mer 22 Aoû 2018 - 17:32

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Huo Zhang
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 09/08/2018
Age : 25
Emploi/loisirs : Ex-barman au chômage
Humeur : Bof...

Sari se sent déjà coupable d'avoir cassé son téléphone dans un mouvement de colère. C'est un truc qui lui arrive un peu trop souvent. Casser des trucs, avoir de mauvais gestes quand elle s'emporte. Ce n'est pas qu'elle est colère, pas vraiment. Jane lui manque mais en même temps elle lui en veut d'être partie. Elle a envie de lui parler, de l'ignorer et de lui hurler dessus en même temps.

Elle s'affale à moitié sur le tabouret devant la paillasse. Elle ne sait même pas si réparer ce portable va lui donner une réponse. Probablement pas. Elle le regarde comme s'il l'avait personnellement offensée quand la fille qu'elle a vu lui parle. Elle se redresse et tourne sur le tabouret pour la voir.

— Ho… D'solé j'voulais pas t'faire peur, elle grommelle.

Elle réalise qu'elle est entrée un peu en trombe de façon pas très polie et elle a un peu honte. Elle soupire doucement et tripote les piercings de son oreille droite. Un tic nerveux.

— Ça va. Salut. Pardon si je- Enfin, désolée.

Elle sourit un peu, et se lève pour s'approcher en laissant le portable sur la table. La fille est blonde, assez jolie, elle a des outils pour bricoler le bois devant elle.

— M'appelle Sarika.

Elle sait pas trop si elle a envie de parler pour se sentir mieux ou de s'enfermer dans son silence pour ruminer. Elle se sent confuse, frustrée, perdue. Est-ce qu'elle fait bien d'ignorer Jane ? C'est elle qui est partie quand même. Mais c'est sa faute, non ? Si elle s'était plus occupée d'elle au lieu de rester fixée sur le bar...

— Qu'est-ce que tu faisais ? Je peux t'aider ?

Sari a jamais trop bricoler du bois mais ça doit pas être si compliqué. Une scie électrique peut pas être plus dur qu'un processeur à faire fonctionner de toute façon.
##   Mer 22 Aoû 2018 - 19:22

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 603
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

La demoiselle à la peau bronzée ne semble définitivement pas être de la meilleure des humeurs. Sa manière de pénétrer la pièce, de se lâcher contre le dossier de sa chaise ... Tout dans sa gestuelle, indique l'irritation.
Je secoue légèrement la tête, me concentrant pour bloquer les sentiments de l'inconnue en dehors de moi. Inutile de s'immiscer plus longtemps dans son intimité.
Je pose les yeux sur l'objet qu'elle fusille du regard. Un téléphone. C'est ça qui la met dans cet état ? Peut être en partie ? Pourquoi elle vient ici ? Accro à son téléphone et ça la saoule qu'il ne fonctionne plus ? Ou alors elle attend un appel important ?

" Ho… D'solé j'voulais pas t'faire peur. "

Je lui offre un léger sourire.

" Y a pas de mal. "

Elle s'excuse de nouveau et je secoue la tête, sans me défaire de mon sourire. Je me suis fais peur toute seule. Cette pièce est ouverte à tous, j'aurais dû me montrer plus vigilante et m'attendre à voir du monde à tout moment.
Mais malgré mon envie de me montrer avenante, je ne peux pas empêcher mon coeur de battre la chamade. J'ai à peine eu le temps de me remettre de moi même.

Je me rapproche de mon plan de travail, sans un mot. J'essaie de ne pas me laisser aller et je me concentre pour fermer mes vannes. Mais je sens gratter au bord de mes barrières.

" Lys. "

Ma réponse, laconique, me surprend moi-même.

" Enchantée. "

Ce n'est guère mieux, mais ça me semble plus poli d'un coup. Je ne m'attends pas à ce qu'elle relance une conversation, aussi, un de mes sourcils se redresse.

" Je ... J'essaie de faire une boîte à lunettes. Mais ... "


J'attrape un essai raté et le lui présente, une moue déçue sur le visage.

" Ce n'est guère concluant pour le moment, comme tu peux le voir. "

Je reste silencieuse un instant, pesant le pour et le contre des questions qui me viennent puis, une fois décidée, je reprends :

" Il y a un soucis avec ton téléphone. "

Le ton montant de la question a disparu entre le moment où je l'ai pensé et celui où je l'ai dis. Je peste intérieurement.

" Tu as besoin d'aide ? Je heu ... Je sais pas réparer ça, mais je hum ... "


Définitivement, je ne m'en sors pas. Je la jauge un instant. Est-ce qu'elle se rend compte que je suis confuse ? Moi même je suis pas sûre. Entre les émanations étranges de sensations de mon propre esprit et les siennes qui grattent à mes portes ... Est-ce que je ne me suis pas faite avoir ? C'est moi ou c'est elle qui ressent tout ça ?

" Il doit y avoir quelque chose ici pour s'occuper de ton problème. "

Je m'éloigne de mon bois et de ma scie et me lance dans une inspection minutieuse de la pièce, faute de bonnes idées.



Histoire de l'amitié par Søren et Lys:
 
La Cours au complet:
 
##   Ven 7 Sep 2018 - 16:55

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Huo Zhang
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 09/08/2018
Age : 25
Emploi/loisirs : Ex-barman au chômage
Humeur : Bof...

Elle sourit gentiment et Sarika retient une demi grimace. Elle s'en veut un peu de s'être emportée à ce point pour un stupide téléphone. Surtout que c'est sa faute si il est cassé. Faudrait qu'elle réfléchisse avant de faire des trucs stupides comme lancer un appareil électronique fragile contre un mur ou le sol. Ça arrive souvent.

Elle essaye de renvoyer un sourire à la blonde. Pour la rassurer un peu. Elle devait surement être à fond dans son bricolage pour être aussi surprise. Ou bien c'est juste elle. Ou bien elle sait pas. Elle est jolie Lys. Lys c'est une fleur. Elle a l'air d'avoir à peu près le même âge que Sarika. Elle se remet vers son plan de travail. Oh. Elle dérange. D'accord. Ou peut-être que non ?

— Une boîte à… Tu portes des lunettes ?

Son cerveau recommence un peu à fuser. Est-ce qu'elle est déçue du résultat ? On dirait que oui. Peut-être qu'elle a du mal. Le bois c'est un truc d'artiste. Sarika est plus douée pour l'électronique, le bidouillage.

— Mon téléphone… Oui. Il est tombé.

Pieu mensonge. Elle prend toujours soin de ses affaires. Pas maniaque mais soigneuse oui. Tu ne peux pas tenir un bar si tu n'es pas organisée. Elle incline la tête sur le côté d'un air un peu perplexe.

— Tu veux m'aider ? C'est gentil. Je pourrais essayer de t'aider pour ta boîte après si tu veux.

Elle regarde vers la table de travail où elle a posé son cellulaire. Il faudrait déjà qu'elle sache d'où vient le souci. Elle soupire et retourne s'asseoir pour commencer à le démonter délicatement. Le cache arrière puis la batterie et la carte SIM puis la carte mémoire. Rien n'a l'air particulièrement abimé derrière. L'écran tactile a une grosse fissure, plusieurs même. Elle grimace. Si elle doit s'en racheter, elle le prendra plus solide cette fois.

— Tu crois qu'il y a des écrans tactiles de rechange dans tout ce bordel ?

Elle désigne d'un geste vague le fatras de pièces détachées qui trainent sur les étagères environnantes.
##   Jeu 29 Nov 2018 - 1:43

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 603
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

Je secoue légèrement la tête.

" Non je n'en porte pas, ce n'est pas pour moi. C'est une idée de cadeau que j'ai eu pour quelqu'un et je me suis mis en tête de le faire, même si ça doit me prendre des plombes. "

Je sourit et tourne mon regard vers la jeune femme.

" Je me fatigue parfois avec les challenges que je me passe à moi-même. "

En effet, donc, l'évidence évidente est confirmée : c'est son téléphone qui pose problème. Je fais une petite moue face à l'état de l'appareil. Est-ce récupérable en l'état ? C'est spécial un téléphone de ce genre, un rien et tout déraille. Enfin ... Ici on fait bien des robots alors, réparer un écran, ça doit être largement faisable en se débrouillant un peu.
Je lance un nouveau sourire à la demoiselle.

" Pourquoi pas ! Faisons comme ça. "


Je m'arrête devant une pile de fournitures diverses et fouille dans le tas confus d'objets.

" Tu crois qu'il y a des écrans tactiles de rechange dans tout ce bordel ? "

Tout en continuant de chercher, je lui réponds :

" Hm ... C'est probable, les gens viennent bidouiller tout et n'importe quoi ici. Il y a de quoi faire tout et n'importe quoi. Ca ne m'étonnerait pas qu'on trouve de quoi réparer ton écran dans tout ça. Après ... "


Je me tourne vers elle.

" C'est tactile ? Autant on pourrait remplacer l'écran mais je ne sais pas si le côté "tactile" continuera de fonctionner, ou alors il suffira de réparer aussi après mais là c'est technique et mes compétences théoriques s'arrêtent là. Mais on pourrait peut être - sûrement - trouver quelqu'un pour nous aider ou au moins nous aiguiller. "

Je lui lance un sourire plein d'optimisme et recommence ma recherche.

" Déjà, essayons de trouver quelqu'un chose qui pourrait ressembler à ce qu'on veut. "



Histoire de l'amitié par Søren et Lys:
 
La Cours au complet:
 
##   Mar 4 Déc 2018 - 17:23

Personnage ~
► Âge : 25
► Doubles-comptes ? : Huo Zhang
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 09/08/2018
Age : 25
Emploi/loisirs : Ex-barman au chômage
Humeur : Bof...

Elle sent sa frustration redescendre un peu. Même si la conversation est maladroite, ça lui permet de se concentrer sur autre chose. Et Lys a l'air sympa. Elle s'en veut un peu de lui avoir fait peur en débarquant de cette façon. Elle essaye de lui sourire un peu et de l'écouter.

— J'admets que j'aurais pas la patience de faire un truc aussi compliqué pour un cadeau.

Après, le travail manuel la détend aussi. C'est plus simple de faire les choses correctement quand elle peut se perdre dans des gestes familiers et répétitifs. Comme remplir un verre, taper un code ou démonter un PC.

Elle commence à fouiller la pile de composants devant elle quand Lys accepte de l'aider. Elle espère déjà que son appareil est réparable. En voyant que la blonde commence à chercher aussi, elle laisse sa propre pile de fatras et reprend le téléphone.

L'appareil n'a pas l'air si endommagé mais l'écran est surement foutu. Elle soupire et attrape un petit tournevis qui traine sur l'établie pour finir de démonter le portable délicatement.

— Merci de m'aider. J'espère que c'est juste l'écran qui a un souci. Je 'ai pas réussi à le refaire démarrer tout à l'heure.

Au pire, elle a toujours sa carte SIM donc elle pourra racheter un tléphone mais ce n'estpas vraiment pareil. Un nouveau n'aura pas toutes les applications débiles qu'elle a téléchargé. Ni les rayures sur la coque que Jane y avait fait à force de le trimballer dans la même poche que ses clés avant de le lui donner.

— Alors, Lys, d'où tu viens ? Tu es à l'Institut depuis longtemps ?

Elle a besoin d'une distraction, de penser à autre chose que la boule de tristesse, de culpabilité et de frustration dans sa gorge.
##   
Contenu sponsorisé

 

C'est pas ce que j'appelle bien commencer sa journée... | Lys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: L'atelier.