Partagez | 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Do you have a comrade ? ( Sø )
##   Jeu 23 Aoû 2018 - 15:06

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 26/05/2018

La sollicitude de Lys à mon égard à quelque chose de touchant, il faudrait que je songe à m'en inspirer. Ainsi que de son optimisme qu'elle parvient à conserver malgré son humeur morose du soir. C'est pour le mieux que l'on s'est croisé ce soir.

Il semble que dans son état la clairvoyance ne soit pas sa spécialité car elle n'a pas su voir venir l'inéluctable. C'est tout sourire, rajustant mes lunettes au passage, que me délecte du sel de sa défaite. Devant sa mauvaise foi, une seule alternative.

"Je ne t'ai pas poussé a boire tu sais? Comment veux-tu remporter une bataille si tu ne la prépares pas correctement, c'est quand même un point pou moi."


Parce que oui, il doit évidemment y avoir un ensemble compétitif plus grand et à longs termes. Juste pour lui démontrer après coup que les faits disent que j'ai tendance à avoir raison, ça va la gonfler, j'adore. Avec un sourire stupide je ne peux m'empêcher de lui répondre :

"Ne me défonce pas qui veut, jeune fille. La prochaine fois ce passera comme celle-ci car le souvenir amer de ta défaite te fera perdre ta lucidité."

Cherche pas Lys, je ne te laisserai aucune victoire facile. Jamais ! Je me laisse toute de fois amadouer par sa moue boudeuse et suis piqué d'une vive envie de la taquiner d'avantage. M'approchant d'elle tout sourire, je me permets de lui pincer doucement la joue en me fichant un peu d'elle.

"Mais t'en fait pas la prochaine fois, je te laisse un shooter d'avance, pour le fairplay. En revanche, je veux bien qu'on aille rouler le trophée que je viens de gagner le droit d'inaugurer ce me semble , non?"

Question rhétorique, bien entendu, l'accord était tacite.... ou pas. Maintenant, il l'est. En revanche, alors que je franchi de la pas de la porte du bar pour sortir fumer. Une quantité aberrante d'eau me rappelle que la pluie, ça mouille. Retour donc à l'intérieur.

"Bon, dehors n'est pas l'endroit pour aller fumer. Je peux te proposer d'aller fêter ça ailleurs du coup. Je suppose qu'il me revient de loger la célébration de ma victoire de ce soir. Tu as un parapluie ou on doit jouer la stratégie de la vaillance. Sinon on peut essayer 'attendre que ça se tasse éventuellement et continuer à malmener le serveur. T'en pense quoi?"

J'avoue que je suis déjà partagé entre tout ces choix.
##   Jeu 23 Aoû 2018 - 15:20

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 595
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

Et il me provoque en plus. Et j'me fais troller. Mon regard se noircit de secondes en secondes. Une envie de lui planter des aiguilles dans les doigts me vient, mais je la repousse : dans les yeux et la langue, c'est mieux.

Je croise les bras et lui réponds donc sèchement :

" La prochaine fois j'aurais le score parfait et je me délecterais de te rappeler ce que tu viens de dire. Histoire de rendre ta défaite bien plus ridicule. "

Car la prochaine fois, je l'emporterai, c'est certain. Il n'y a pas moyen que je le laisse me vaincre une nouvelle fois à ce jeu de gens bourrés. Il me faudra m'entraîner. M'entraîner à tenir l'alcool, pour que tout se passe bien le moment venu.

L'alcoolisme est proche mes amis.

Et voilà que je me fais pincer la joue. Je plante mes yeux dans les siens, sourcils froncés, joues légèrement gonflées.
Je l'écoute vaguement et mord sa main avec férocité, mais en faisant attention à ne pas le blesser quand même.

" Je t'avais prévenu. "

Je le lâche et reprends une mine boudeuse.

" Tu pourras l'allumer, ouais. Mais je te l'accord parce que je suis une bonne perdante. Pas parce que tu es un gagnant prétentieux. "

Je rajuste une mèche de cheveux et me met à l'ignorer légèrement alors qu'il se dirige vers la sortie. Je lève les yeux au ciel, rouspète et reste cependant assisse. Du coup de l’œil je le vois revenir mais fais mine que non.

Mais ses propositions me font sortir de ma bouderie. Je décroise les bras et me redresse sur mon siège, sourire aux lèvres.

" Malmener le serveur c'est marrant, mais il a le pouvoir de nous virer si on est trop chiants. Perso, perdre me donne envie de bouger. J'ai pas de parapluie, mais il y en a un dans le bac, là. "

Je désigne du menton le porte parapluies à l'entrée.

" On a qu'à se servir et partir sans attendre, sous l'averse, personne courra après un parapluie, c'est trop ridicule. On va chez toi et on se pose. On sera sûrement un peu mouillés, mais pas trempés jusqu'aux os. "



Histoire de l'amitié par Søren et Lys:
 
La Cours au complet:
 
##   Jeu 23 Aoû 2018 - 15:47

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 26/05/2018

Je ne peux m'empêcher de lui répondre droit dans les yeux, parce que l'idée même qu'elle puisse faire une score parfait contre moi me fait doucement rire:

"Au-cu-ne chance."


Ce n'est pas une chose sur laquelle je suis prêt à démordre. En revanche, Lys Elle , si puisque ses dents viennent happer mon index. Surpris je tente précipitamment d'extraire ma main de la mais trop tard je sui pris et elle y va de son petit commentaire. Effectivement; puisque je ne 'ai pas réagi assez vite mais il est inutile de le relever à voix haute. Je note cependant que l'accord tacite officiel et cela me plait. Elle aime bien parier. Je ne parie que quand je sais que je vais gagner. On va forcément s'entendre là dessus.

Le plan est donc tout désigné, et cela implique encore de commettre un méfait. Et à sa façon de le dire, c'est moi qui doit m'en charger. Pourquoi je me retrouve toujours à faire des trucs illégaux avec toi Lys? Tu m'expliques? Et pourquoi j'acquiesce? Je suis con? Ne répondez pas !

Je lui fais donc signe de s'activer et m'en retourne vers la porte. Pour le peu de monde qu'il y a, il va être difficile de sortir sans trop attirer l'attention. Surtout que grossièrement, on a été les gens les plus bruyants du bar. Il faudra donc y aller au culot et faire ça d'un coup, comme Lys l'a suggéré . Nouveau demi-tour faisant un crochet au passage par le dit bac pour en extraire l'objet du crime et le fourré sous mon bras avant de sortir , Lys sur mes talons. Sans perdre un instant je détache le velcro et l'ouvre pour nous abriter de la pluie battante et afin de filer au plus vite. Pour gagner du temps j'attrape le bras de Lys et lui impose un rythme soutenu jusqu'à ce qu'on ait franchi de cap symbolique de l'angle, pour prendre la direction de l'institut.

"Tu peux m'expliquer pourquoi je me retrouve à faire des trucs comme ça avec toi? Tu as une mauvaise influence sur moi tu sais? "

je laisse un instant de pause avant de reprendre, avec un léger sourire.

"Par contre, on pas pas dire qu'on se fasse chier. Je devrais pas cautionner ça. Mais j'avoue c'était marrant. La tête du propriétaire après coup devait être impayable."
##   Jeu 23 Aoû 2018 - 16:37

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 595
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

Je me lève et lui emboîte le pas, le suivant de près alors que nous nous lançons dans notre plan machiavélique : voler un parapluie.
Ça n'aura pas été difficile de convaincre Søren de réaliser ce méfait. C'est beaucoup plus un badboy qu'on le penserait. Il vole des parapluies, quel vilain garçon !

Il attrape donc l'objet en question, l'ouvre et je me fais happer à l'extérieur avant même d'avoir esquisser un pas sous la pluie.
Søren m'accroche à son bras et on file sous l'averse d'un pas résolu. Une fois éloignés du bar, on peut souffler et surtout, se marrer.

Je rigole un coup et lance un petit regard en coin au suédois.

" C'est pas toi le démon à l'origine ? Si tu te sens mal après avoir chipé un parapluie, c'est inquiétant. "

Je suis pas malheureuse d'être accrochée à son bras, ça m'évite de tanguer plus qu'il ne le faudrait. Le bruit de l'eau qui s'écrase au-dessus de nos têtes est plus plaisant que les gouttelettes qui frappent tout de même mon jean.

" Bien sûr que c'est marrant. C'est juste un parapluie. Puis je le poserais aux objets trouvés si ça te tracasse tant, ne t'en fais pas. "

Je lui tapote l'épaule avec un sourire amusé.

" Et d'ailleurs, c'est normalement maintenant que le mec embrasse la fille dans les films. "


Ou que le tueur en série apparaît pour égorger le couple. Ça dépend du genre.
On avance d'un pas assuré et rapide jusqu'à l'Institut. Le chemin s'est gravé dans nos esprits à ce que j'en vois. Je suis les pas et le rythme de marche du suédois et on se retrouve enfin au sec au bout de quelques dizaines de minutes. La pluie ne semble pas vouloir s'arrêter alors que l'on pénètre le rez-de-chaussée du bâtiment principal.

Je me détache de Søren et frisonne en sentant la différence de température. La fraîcheur de l'eau m'a un peu réveillé l'esprit, je me sens plus apte à marcher sans aide.

" C'est quand même plus agréable ici. "



Histoire de l'amitié par Søren et Lys:
 
La Cours au complet:
 
##   Jeu 23 Aoû 2018 - 17:40

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 26/05/2018

Il fallait forcément que Lys tourne la taquinerie contre moi à son tour. Cela devient une sorte de tradition entre nous. On se voit, on se chamaille, on se raconte les nouvelles, on s'emmerde, on fait un truc, on lance un débat stérile. Et c'est même pas routinier, ça nous vient naturellement. On est juste un peu con je crois.

"Tu te méprends sur le genre de démons. Moi je corrompt les âmes, je guide les gens vers le Malin et les pousse à commettre des choses abominables. Mais je fais rien d'illégal en temps normal. Les systèmes juridiques du monde entier sont des sources de corruptions et de tourments. L'enfer à coté, je t'assures qu'on parait en règle. "

Je trouve l'idée des objets trouvés pas mauvaise en fait.

"Oui, s'il te plait. Pas que je me sentirais mieux mais au moins on lui offre une chance de retourner à son propriétaire d'origine. Puis sinon ça fera le bonheur d'un autre couple de malheureux vandales qui ont besoin de sortir sous la pluie.Cependant je te laisse avec ton cliché, je suis pas assez photogénique pour ça."

je ne savais trop que répondre d'autre. Mise à part que c'est le moment où le tueur en série égorge sa victime alors quelle se livre à lui. On ne lit pas le même genre de fictions, c'est sûr. Je me surprend à trouver le bout de chemin dans le calme plutôt agréable. Une fraîcheur bienvenue nous escorte jusqu'à l'institut, la pluie pour fond sonore. C'est apaisant. Je ne peux m'empêcher de taquiner Lys qui ira de son commentaire une fois à l'abri du climat et de ses méfaits.

"Petite nature va. je trouvais ça agréable. Je crois que j'aime bien la pluie, d'une certaine façon ça tamise le monde."

je sais pas si ce que je tente de dire est clair mais je me comprends parfaitement, c'est l'essentiel.

"Bon, je t'annonce de suite, on prend les escaliers. Je ne m'aventure pas dans un ascenseur de sitôt."

Une ascension plus tard, nous sommes devant ma porte que j'entreprends d'ouvrir. Une fois celle-ci entrebâillée, je m'écarte pour laisser à Lys le plaisir de d'être curieuse. Pas besoin d'être un grand télépathe pour deviner que sa curiosité à été piquée.

"Après toi, si un journal se présente sur ta route et te gène, ne te sens pas obligé de le respecter. Enfin le frigo est open bar. Fais comme chez toi."

Je reste parfaitement neutre en disant cela, après tout je suis le plus sérieux du monde, et conclut en étendant le bras en direction de la chambre pour lui faire découvrir mon domicile. Fort peu de choses en somme. Une bibliothèque encore peu garnie où je fourre pour l'instant mes cartes et certains magazines. dans un angle, mon fauteuil en cuir plutôt pas mal élimé quand même que j'ai acheté d'occasion, un bureau surlequel trône mon ordinateur encore allumé ainsi que certaines note que j'ai laissé trainé. Mon lit, défait trône au milieu de la pièce, face à la commode où sont rangés mes vêtements, surmontée elle même pas mon tube cathodique que j'aime tant.

Pour ma part, j'allume la télé et lance les informations en coupant le son avant de me diriger vers mon frigo, j'en sors un lait à la fraise que je décapsule immédiatement et file m'assoir sur le lit, adossé à sa tête et au mur.

"Alors, ça te correspond à l'idée que tu avais de mon chez moi? Ou tu t'attendais à un espace rigoureusement ordonné?"
##   Jeu 23 Aoû 2018 - 17:59

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 595
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

" Le système juridique m'intéresse pas en temps normal alors celui des enfers ... "

Je hausse nonchalamment les épaules. Et du coup j'irais posé le parapluie volé aux objets trouvés.

" Je m'en occuperais demain dans ce cas. "

Quand j'aurais décuvé et que je serais assez présentable pour faire face au monde extérieur. Parce que pour le moment c'est pas trop ça.
Je fais la moue quand il me traite de petite nature.

" J'ai rien contre la pluie tant qu'elle me mouille pas. Donc, quand je suis dedans. Regardes ! J'ai les jambes mouillées ! M'enfin, j'ai que ça à constater niveau dégâts. "

Je le suis donc dans les escaliers sans protester. Prendre ou pas l’ascenseur, je m'en fiche un peu. Tant qu'on reste au sec, perso, j'ai rien à redire.
Arrivés à l'étage des Tonnerres, j'ai droit à un accueil mine de rien chaleureux. Je sautille en me faufilant dans la chambre et retiens parfaitement le " fais comme chez toi ".

Je lui lance un immense sourire et me lance dans une tâche tout à fait banale : fouiner. Le sol est couvert de journaux, comme tout le reste en fait. Il y en a partout. Je me refuse à marcher dessus et les ramasse à mon passage, pour les empiler plus loin. Bien vite, un chemin libre de tout journal, se dessine dans la chambre.
J'ouvre les tiroirs, inspecte les vêtements, sautille jusqu'à la bibliothèque ... Je m'y arrêtes un instant pour inspecter les livres, sors quelques cartes qui trainent çà et là. Je les observe quelques instants avant de les reposer et de continuer ma ballade de la curiosité.
Prochaine étape, l'ordinateur, qui trône, allumé, sur son bureau. Le navigateur est encore ouvert et présente une page de ' cold case ' de Tokyo. Je me perds dessus.

" Alors, ça te correspond à l'idée que tu avais de mon chez moi? Ou tu t'attendais à un espace rigoureusement ordonné? "

Je hausse les épaules, sans quitter la page des yeux.

" Je ne m'attendais à rien. Je découvre totalement. "

Je relève les yeux de la page internet et sort de quoi rouler de mes poches avant de lancer le tout sur le lit, près de Søren.

" Tiens, le trophée du gagnant. Il est en kit. "

Un sourire étire mes lèvres et j'attrape le carnet qui trône près de l'ordinateur. Remplit de notes diverses et variées sur ce qui me semble être les susnommées affaires classées.

" Qu'est-ce que tu fais avec ça ? Tu tente de résoudre des affaires ? "


Je lui lance un regard en coin, curieuse.




Histoire de l'amitié par Søren et Lys:
 
La Cours au complet:
 
##   Jeu 23 Aoû 2018 - 18:47

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 26/05/2018

Je suis un peu surpris, je l'admets volontiers, de ne pas être la cible du moindre quolibet de la part de Lys. J'ai jugé un peu hâtivement, mais ce genre de déception 'est pas désagréable, cela montre au contraire, qu'elle semble avoir sincèrement envie de me connaitre. J'en suis un peu flatté.

"Si jamais tu veux changer de pantalon, hésite pas, je peux te prêter un truc. Même si je prend le risque de ne jamais le revoir dans le même état. Mon Tshirt ne s'est pas encore remis de son traitement, il a encore une marque rosâtre sur le torse."

Je récupère le paquet et entame donc la conception de mon dû. Force de l'habitude, je ne mets que peu de temps à réaliser l'ouvrage. Temps que Lysie met à profit pour fouiner ici et là avant de se poser devant mon ordinateur et fouiner sur la page laissée ouverte. Je ne me souviens même pas ce que je consultais. Au bout de quelques instants tombent les questions et présentés comme elle le fait, je me sens un peu honteux. Je ne sais pas trop pourquoi.

"Oui et non. Disons que j'espère plus que je tente. J'ai pas les ressources nécessaire pour me lancer dans ce genre d'entreprises. Quoi que la téléportation m'ouvre des opportunités dans ce domaine. C'est une sorte de passe temps, je passe en revue les éléments de l’enquête, les dépositions. Au final, il ne reste bien souvent que des théories et des questions que je ne pourrais jamais soumettre.Mais dans certains cas, si tu aides l'enquête à progresser, il y a une récompense à la clé. Mais je fais ça surtout pour m'amuser."

Une saine occupation comme une autre je suppose. Même si effectivement, résoudre une affaire me ferait plaisir.

"C'est con, mais j'adore me poser devant ce genre de problème, essayer de comprendre les raisonnements et les motivations. Faut être honnête, c'est aussi source de frustration. Il y a des cas où les tueurs sont connus mais les preuves sont jugées insuffisante alors il est relâché pas déclaré coupable et l'enquête continue à piétiner faute de preuve "concluante". Tout ne semble pas juste. Mais trêve de réflexions blasées, comment tu t'occupes ton temps d'hyperactive?"
##   Jeu 23 Aoû 2018 - 19:05

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 595
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

" Tu penses qu'un bas à toi pourrait m'aller ? "

Je pouffe et l'examine un instant. Y a de quoi en avoir l'espoir, en effet. On fait presque la même taille. Autant avec ma poitrine, mettre une chemise ou autre risque d'être complexe, autant je peux espérer trouver un bas qui me convienne.
Cependant, je hausse les épaules.

" Enfin, ne t'en fais pas, je vais me mettre plus à l'aise dans tous les cas. On verra si un truc à toi me convient sinon. Bah ... On est d'accord que se balader en culotte c'est exactement pareil que de se balader en maillot, non ? C'est pas choquant. Non, mais rigole pas hein, c'est une vraie question. Ça me travaille en permanence. Pourquoi on censure la dentelle et pas les maillots ? Ça n'a pas de sens, t'en vois tout autant ! "

Pis t'es à l'aise aussi en fait. Sans pantalon. Donc. Au point où on en est hein. Bourrés et défoncés comme ça se voit dans nos yeux, si on s'en souvient demain, c'est un miracle du petit Jésus.

Alors qu'il entame ses explications, je m'occupe donc de défaire mes chaussures et de retirer mes vêtements, avant de m'asseoir sur le lit. Je tire la couette et me roule dedans, ramenant vers moi mes genoux.

" Fait bon là. "

Je lâche un soupir d'aise et reprend mon écoute. Il a roulé le joint en vitesse éclair.

" C'est vachement cool comme passe temps ! " je lâche finalement.

" J'ai tendance à oublier que tu as une licence de détective privé. J'espère que tu en résoudras une un jour quand même ! Ce serait bien ! "

Je lui offre un grand sourire avant de reprendre :

" J'occupe mon temps autant que je peux. Niveau passe temps ... Passions tout ça il y a : le violon, la nourriture, faire des trucs avec mes mains - genre des DIY à la con pour faire des boîtes à musiques stylées, des armoires, des trucs du genre. Sinon, je lis beaucoup aussi. Ça fait travailler mon imagination et ça m'inspire la plupart de mes idées nulles. "



Histoire de l'amitié par Søren et Lys:
 
La Cours au complet:
 
##   Ven 24 Aoû 2018 - 4:34

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 26/05/2018

"Bah écoute, je suis pas beaucoup plus petit que toi, et si j'ai pas tes courbes, au moins je dois au moins pouvoir te prêter un pantalon."

Mais il semble qu'elle décide de trancher la question autrement, comme elle me le signifie verbalement avant d’exécuter, ôtant chausses et pantalon pour laisser apparaître une surprenante culotte en dentelles jaunes qui épousent à merveille le fessier de la demoiselle. Merde alors. Voilà que je me rince l’œil sans faire gaffe. Faudrait voir à ne pas prendre de mauvaise habitudes mon cher Søren. Nan parce que là, ça pourrait devenir critique, si à chaque fois que je croise Lys je fini ma nuit dans la même pièce qu'une demoiselle en petite tenue. Remarque, il y a également plus à plaindre je suppose.

"Ça doit pas être bien différent en effet. Quoi que la dentelle doit être plus fragile et difficile à entretenir. Après bon pour le reste, je t'avoue que c'est un débat que je maîtrise moyen. J'ai vécu sur une île mais la seule raison que j'avais pour aller sur la plage, c'était quand je voulais m'entraîner... µOu tenter de draguer... C'est arrivé aussi..."

Je pouffe un peu quand Lys me livre les espoirs qu'elle a pour moi. Effectivement ça serait sympa de voir mon nom figurer dans un dossier pour avoir participé à sa résolution. Juste pour le principe, je me sentirai reconnu. Une ambition comme une autre je suppose.

" Mes chances sont minces. Mais un jour peut-être. Sinon, si je veux vraiment me lancer dans cette voie là, je pourrais tout autant tenter les concours de la police. Enfin , à la condition que j'échoue dans le bon service pour ce faire.Puis je suis sûr que j'aurai du panache en uniforme."

" un "DIY", c'est quoi donc? Là comme ça à priori je pense aux village people mais je n'ai pas l'impression qu'il y ait le moindre rapport."

Si elle savait combien çà me coûte de lui révéler mon ignorance, je pari qu'elle va en profiter pour me caler un tacle réglementaire et se moquer de mon inculture.

"Je tiens cependant à relever un truc, pour un reine, je trouve que tu privilégies vachement les travaux manuels. Ce qui n'est pas un défaut, c'est surtout atypique. Je vais d'ailleurs finir par croire que ça fait parti de tes domaines de spécialité, le hors-normes."

Lys n'est pas une femme comme les autres, et c'est pas plus mal. Ça ressemble à quoi une femme comme les autres au final?
##   Ven 24 Aoû 2018 - 4:51

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 595
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

Je hausse les épaules.

" Dans l'aspect extérieur c'est différent. Mais bien entendu que dans l'entretien c'est pas du tout pareil. Et draguer à la plage c'est cliché. "

Je lui lance un vilain sourire de mon cru quand je surprends un regard déplacé et m'enfonce dans le lit, roulée en boule dans sa couette et tournée vers lui. Je me sens beaucoup trop bien comme ça. Plus jamais je bouge, c'est ma nouvelle maison.

" Dans tous les cas, tu trouveras bien un moyen d'en résoudre une, d'affaire. Puis, dans un sens, réaliser une mission, c'est pas un peu comme résoudre une enquête ? Bon, ça fait moins série policière, mais on a des pouvoirs pour faire nos trucs. Ça claque pas quand même un peu plus ? "


Je hausse un sourcil et attends sérieusement une réponse. Vas savoir, son avis là-dessus m'intéresse vachement.
Je m'étire.

" DIY = Do It Yourself. Tu trouves plein de vidéos de ça sur le net. Tu prends des trucs de récupération et tu leur donne une nouvelle vie. Ça demande d'être imaginatif et pas trop nul avec ses mains. Mais ça passe bien le temps, c'est sympa ... Puis mine de rien, tu participe à la lutte écologique en faisant de la récup' ... "

Je pouffe de rire à sa remarque.

" J'ai pas spécialement l'impression de faire dans le hors normes. Je fais juste des trucs qui me font envie. Et quand je dois faire des choses qui m'ennuient, j'essaie de les rendre marrante, c'est tout. Puis, ok, pour une Reine, le DIY c'est spécial, mais qu'est-ce que j'ai fais d'autre de bizarre ? "

Je me redresse un peu et pose ma tête dans ma main.

" Non. Ne réponds pas, je crois que je me doute. "


Je lui offre un sourire et observe quelques instants le joint allumé entre ses doigts. J'extirpe une main de ma forteresse et l'attrape au vol alors qu'il allait le reporter à ses lèvres.

" Hm. T'es trop lent. "

Un clin d'oeil et je lâche un soupir d'aise accompagné d'un épais écran de fumée.



Histoire de l'amitié par Søren et Lys:
 
La Cours au complet:
 
##   Ven 24 Aoû 2018 - 5:19

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 26/05/2018

"Oui je sais, mais y a pas beaucoup d'endroit où tu peux faire une démonstration de capoeira sans passer pour un prétentieux... Sauf à la plage. Parce que tout les mecs qui ont un peu de gueule font les beaux gosses en bord d'océan, c'est bien connu. Ma grande tare là bas pour draguer, c'était d'être blanc. J'avais pas des trop la cote..."

Une forme de racisme inversé qui ferait du bien à vivre pour certaines personne à l'esprit tout étroit. Franchement, me faire regarder de travers à cause de ma couleur de peau, ça a été une expérience suffisamment inédite et désagréable pour me marquer à jamais.

"C'est vrai que les missions ont du cachet. Mais je t'avoue qu'entre batman et superman, j'ai toujours préféré le premier parce qu'il utilisé son cerveau plus que ses muscles. J'imagine que j'aspire un peu au même genre d'exploits. Mais c'est pas pour autant que je vais cracher sur mes pouvoirs. Un détective qui peut se téléporter, merci la classe et le coté pratique. En cas de course poursuite, je suis paré. Pour rentrer dans des endroits sans effraction également . "

J'écoute attentivement l'explication que me fourni Lys, je vais me coucher moins con ce soir, surtout parce que je l'assimile à un truc que je connais déjà un peu.

"C'est un peu comme ces types qui proposent des guides pour la survie en solitaire . C'est comme ça que j'ai appris à faire mon fourneau en terre. Du coup je suppose que j'ai un peu pratiqué aussi. Je ne te savais pas si soucieuse de l'environnement, miss je crame les arbres pour ma propre survie. Ça fait plaisir à entendre."

Un ricanement m'échappe quand elle répond d'elle même à la question qu'elle m'a posé. Au moins, elle devine maintenant là où je veux en venir sans que j'ai à parler. Un cap de complicité est franchi, c'est certain. Ce à quoi je ne m'attendais pas en revanche, c'est cette soudaine trahison, par un vol éhonté de cône que je viens de rouler. Lys a encore mangé le respect. Le pauvre a maintenant été digéré si souvent qu'il n'a plus rien à apporter aux gens. Repose en paix, belle ange.

"Tu fais quoi là? Genre tu me reprends mon dû avant que j'ai pu fumer dessus? Genre une Reine elle a plusieurs paroles. On peut plus avoir confiance dans les instances de pouvoirs de nos jours. "
Je prend un air faussement boudeur en attendant mon tour, intérieurement amusé pas la facilité déconcertante avec laquelle Lys s'est adapté à cet environnement qui n'est normalement pas le sien.

"Puis vas y tant pis pour moi je suppose, la prochaine fois, je serai plus méfiant. Je saurai qu'on te peut te faire confiance . Fourbe que tu es."

J'en rajoute un peu mais c'est surtout pour l'effet dramatique. Une fois mon petit manège passé, je reprend sur un ton un peu plus sérieux.

"Du coup, tu es bricoleuse et musicienne. Genre faire tes propres instruments et tout, ça t'a jamais tenté?'
##   Ven 24 Aoû 2018 - 5:35

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 595
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

" Ouh. En même temps vu comment t'es tout pâle, tu devais bien refléter la lumière du soleil. A mon avis ça a joué sur les mauvais regards ça aussi. "

Je rigole, mais n'oubliez pas les enfants, le racisme, c'est mal. Qu'on soit blanc, noir, jaune ou violet. On est tous de potentiels copains de jeu les uns pour les autres. Ce serait dommage de gâcher de belles amitiés qui n'ont pas encore débuté.

" Un détective téléporteur c'est vraiment super classe. Tu pourras travailler tes entrées théâtrales. Puis, rien ne t'empêche d'utiliser ton cerveau, même avec tes pouvoirs. Enfin, je dis ça, mais je sais que tu le sais déjà. "


Je lâche un petit soupir quand il s'étonne de mon côté écolo :

" Non, en vrai je ne fais pas tant attention que ça à la nature. C'est malheureux peut être, mais au moins c'est sincère. Du moins, faire attention à mon recyclage, c'est pas ma passion. Par contre, oui, j'fais deux - trois trucs par ci par là, pour tenter de faire au mieux à ce niveau. Ou pour m'donner bonne conscience. Un peu des deux sûrement. "

Son air outré et boudeur quand je lui arrache le joint des mains : c'est parfait. J'éclate de rire, fière de mon vol.

" A quel moment tu as cru pouvoir me faire confiance Søsø ? Tu as juste bêtement baissé ta garde : t'as laissé entrer le prédateur dans ta tanière. T'étonnes pas qu'il y mette le bordel après. "

Je lui lance un clin d'oeil et lui tire la langue.

" Du coup, tu es bricoleuse et musicienne. Genre faire tes propres instruments et tout, ça t'a jamais tenté? ''

Je secoue légèrement la tête.

" Non. C'est super complexe de créer un instrument, puis celui que j'ai me convient parfaitement pour le moment. Je rêve d'un Stradivarius, un jour, quand je serais immensément riche. "

Je me perds un instant dans mes songes coûteux puis redescends sur terre pour poker Søren. J'sais pas, j'avais envie.



Histoire de l'amitié par Søren et Lys:
 
La Cours au complet:
 
##   Ven 24 Aoû 2018 - 23:49

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 26/05/2018

"Bah, je sais bien que mes pouvoirs sont pas déterminants pour enquêter. Surtout si je décide d'employer mon cerveau, mais c'est quand même un sacré ajout à mes possibilités. Puis en plus d'ici à ce que je progresse, je pourrai aller enquêter n'importe où, n'importe quand. Pour un glob trotter dans mon genre, c'est plutôt cool. Je vais en voir des pays, je te l'assure. Même les dictatures et tout! Je vais tellement me la jouer super-héros en fait...

Un petit sourire accueil les aveux de Lys, sa moue coupable la rendant assez chou pour me retirer l'envie de la taquiner et plutôt tenter de lui donner des conseils.

"Franchement, le must, c'est de commencer par faire attention à ta consommation en eau. Si tu veux économiser un truc, commence par là, les enfants de nos enfants auront peut-être l'occasion de nous en remercier un jour."

C'est pas tout ce qu'il faudrait dans l'idéal, mais c'est un bon endroit par où commencer. Pensez à prendre soin de votre planète les gens, ou elle vous le rendra.

Fière de son crime, Lys me nargue d'un rire goguenard en me rappelant que je dois être sur mes gardes en sa présence. Moi qui pensait pouvoir obtenir un peu de paix... Mais bon, si ce n'est que ça, je peux patienter un peu.

"C'est juste que tu as une absence totale d'honneur dans le choix de tes combats, je me considère un peu au dessus de cela, aussi je te laisse le luxe de fumer la première. Il faut savoir tendre la main vers son prochain il parait."

Mais pour Lys, ça prend sans doute un autre sens, puisqu'elle s'approche de moi et et me poke à nouveau, me tirant, un sursaut et un soupir agacé. Je pensais en avoir fini avec ça moi! Zuteuh! Réflexe, je contre poke, lui infligeant par la même une légère décharge qui me demande plus de concentration que je ne le laisse paraître.

"T"as un moi aussi je peux jouer à ce petit jeu, Femme. Tu tiens vraiment à te lancer dans cette guerre alors que ce coup ci tu es désarmée et pas moi?"

Par Principe, je lui inflige dans la foulé un redoublement de poke, histoire de montrer à quel point je suis déterminer à ne rien lâcher. C'est trop tard de toutes façons, il aurait fallu qu'on change notre dynamique de relation dès le début pour que ce genre de choses cesse. Tant pis! c'est quand même drôle.
##   Sam 25 Aoû 2018 - 0:15

Personnage ~
► Âge : 23 ans (02/03)
► Doubles-comptes ? : Hisoka Nakanô / Eïon F. Nassel
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 595
Date d'inscription : 15/03/2018
Age : 20
Emploi/loisirs : Reine Suprême.
Humeur : Je m'en sors, merci.
https://myreeakaeiion.deviantart.com/

" Moi, pour mon passage Master, je me ferais un costume de super-héroïne. Classe et sexy. Genre femme fatale qui te mets des patates violentes. Tu vois le genre ? "

Je ponctue ma question d'un regard en direction de sa cicatrice, brisant son sourcil au-dessus de son œil bleu. Je suppose qu'il conçoit assez clairement une partie de mon idée.
Je me dégage légèrement de la couette, afin de me sentir un peu plus libre de mes mouvements et d'éviter de créer une rencontre involontaire entre la couette et le joint.

" Faudrait déjà que j'ai des enfants, mais disons que ceux des autres pourront me remercier, c'est déjà ça de prit. Je ferais attention à ma consommation d'eau. Pour les manchots et les nounours polaires aussi. Et les lapins et les belettes. "

Meurs dans la boue, Pompoko, film du démon et de la dépression.
Søren râle encore sur mon ' absence d'honneur '. Je secoue la tête et lâche quelques ' tsk tsk ' de désapprobation. Tout en agitant le joint sous son nez je lui répond, avec le ton le plus prétentieux du monde.

" Ecoutez mon cher, je vois bien que vous êtes nouveaux dans la Cours, alors je vais vous expliquer quelque chose : je ne suis pas là pour faire preuve d'honneur. Je suis là pour faire grandir et perdurer ce Royaume. Je suis là pour prendre les décisions qui fâchent et brûler mon honneur au profit de mes sujets. Je ne suis pas là pour avoir des états d'âmes ! Des sentiments ! Non ! Je suis là pour la communauté, pour la protéger, la servir ! Et parfois cela demande de savoir ignorer l'honneur, la pudeur et les envies personnelles. "

Je finis ma tirade en tirant longuement sur le joint et le lui tends finalement, un immense sourire aux lèvres :

" Si tu me demandes en quoi allumer ce joint sert mon peuple, tu prends rendez-vous. Attention, mon agenda est plein jusqu'à dans deux ans. "


Mais j'ai beau parler, il a la main ce soir le saligot. En retour de mon poke je reçois une décharge électrique, une provocation, puis une seconde décharge.

Je fronce les sourcils, ouvre la bouche pour protester, la referme - c'est vain et fronce encore plus fort les sourcils.
Je le poke une nouvelle fois, essayant d'envoyer au passage une décharge, mais rien à faire. Je le repoke encore, puis encore, au niveau des côtes, rapidement, férocement.
Puis je me redresse complètement pour l'attaquer à coup de chatouilles violentes.

" Meurs ! "



Histoire de l'amitié par Søren et Lys:
 
La Cours au complet:
 
##   Sam 25 Aoû 2018 - 1:33

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 182
Date d'inscription : 26/05/2018

J'acquiesce de la tête, surtout pour le coté sexy. Mais dans ce cas de figure, de la dentelle et un galbe marqué, ça aide. Mais c'est un argument que je m'empêche de fournir au moulin de Lys. Question de sécurité. Je vais quand même pas tendre le bâton pour me faire battre. Ça serait un peu con quand même.

"Je ne doute pas un seul instant de ta capacité à jouer les gros bras. je plains le pauvre type qui se mettra sur la route de ta masterisation. Il a pas fini de prendre des mandales et des piques qui vont assassiner son ego."


Je transpose un peu ce que je traverse avec cette demoiselle sur le sort qui attend un son adversaire de ce jour qui viendra.

"Je vais pas demandé pourquoi ces animaux. tu dois sans doutes avoir une excellente raison de penser à eux en particulier. Mais pour les manchots, c'est foutu, on pourra jamais rien pour eux. Des calamités que ces animaux."

j'ai récemment vu un petit documentaire sur ces bestioles et elle sont de véritables victimes. Je vous invite à vous renseignez pourquoi, c'est assez drôle pour peu qu'on soit capable d'apprécier la cruauté de la nature.

Et voilà que la douce et paisible Lys nous quitte pour laisser place la Reine et son wagon d'orgueil qui cherche une nouvelle fois à me prendre de haut par un discours de justifications, prétendant que ses ambitions sont si élevées qu'elle échappent à ma perception des choses. Bah toi même d'abord!

"Je me doute que je risque d'être déçu de la réponse, alors je vais pas demander. Mais du coup, tu penses pouvoir diriger un royaume comme d'autre le fond d'un macdo? Tu rêves en couleur si tu crois pouvoir te passer de légitimité. Je vais appeler le peuple à se soulever moi, j'ai aucune limite!"

Sauf si le peuple décide de me caillasser parce que je suis moins bon en communication que Lys, là je serai bien emmerdé.

Mon assaut sur Lys semble faire effet. Par là, j'entends que j'ai parfaitement réussi à déclencher une contre-attaque de la part de la jolie blonde qui non comptant de se jeter sur moi, le regard courroucé, pour m'infliger poke et chatouilles jusqu'à ce que demande de grâce s'en suive. Je retiens pendant quelques instants le rire qui tente de franchir mes lèvres, me débattant de mon mieux tout en évitant de malmener Lys par Erreur. Trop d'accidents bêtes sont arrivés ainsi, jusqu'au moment où je ne parviens plus à la repousser, épuisé par la constante agression de la jeune femme. un éclat de rire pas du tout maitrisé fini par me prendre. Je dois me sortir de là.

Je me concentre donc sur les bras de Lys pour les saisir au passage et faire cesser enfin cette torture. C'est le souffle court que je lui lance :

"Bien tenté... Mais ça ne sera pas suffisant pour me défaire. Tu sais bien que dans une opposition frontale, tes chances sont minces."
##   
Contenu sponsorisé

 

Do you have a comrade ? ( Sø )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bar.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant