Partagez
Après l'orage • Nico ♥
##   Mer 22 Aoû 2018 - 16:33

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3182
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Si on m'avait dit que dormir me ferait autant de bien, je crois que j'y aurais pas cru. Mais en fait si, je peux maintenant faire de la pub pour le sommeil : le sommeil, c'est bien les gars. D'après Norah, après notre passage éclair (lol) dans ma greffe avec Ys, j'aurais dormi quelque chose comme plus d'une journée complète, oups. Il paraît que les gamins étaient inquiets, mais qu'elle les a rassuré en leur disant que je passerai probablement juste la nuit ici. Enfin, visiblement, ça a été plus difficile pour elle de me réveiller que prévu, étant donné qu'on est en milieu d'après-midi. On a passé les tests usuels, j'ai vu un télépathe qui s'est assuré que mon cerveau était toujours en place — cette fois, pas de greffe à reconstruire, mes émotions semblent stables, mon corps n'a pas subi trop de dégâts.

Pas trop. Les griffures profondes dans mon bras et ma joue ont presque entièrement disparu. Pour le moment, elles laissent une trace plus claire sur ma peau, mais Norah m'a assuré qu'elles devraient avoir disparu d'ici quelques jours. Ce qui l'inquiète plus, en revanche, c'est mon oeil gauche. Comment dire ? Je suis pas aveugle, mais je crois que l'abus c'est définitivement mauvais pour ma santé. On s'est regardés dans le blanc des yeux pendant un moment, avant qu'elle ne me dise qu'elle s'était inquiétée. Le temps passé à activer ma greffe et gérer sa puissance en même temps a à nouveau eu des répercussions trash sur mon corps ; et encore, elle est surprise de ne pas trouver de blessures plus internes comme la dernière fois.

Il a fallu que je lui explique en détail ce qu'il s'est passé, et surtout comment la greffe a pu évoluer durant le combat. Sa mine semble surprise ; elle ne s'attendait pas à ce genre de choses. Le regard qu'elle pose sur moi est différent. Elle sourit et je le lui rends.

Moi aussi, j'me sens différent.

Comme il n'y a pas de contre-indication, ni signe de blessures internes ou psychiques, la Guérisseuse m'autorise à rentrer après m'avoir fait une nouvelle prescription de lentilles de contact et de lunettes, "que j'ai intérêt à porter tout le temps maintenant". (Normal, je vois quasiment plus rien sans mdr.) En attendant, j'dois porter un patch sur l'oeil et ça me les brise, yo. Elle va prévenir Nicolas, qui ne devrait pas tarder à arriver selon ses dires. Résultat, le temps de prendre une douche (parce que je pue) et m'habiller et je suis opérationnel. J'en profite pour passer voir comment va Mitsu et discuter un peu avec elle de tout ce qu'il s'est passé, puis, l'heure venue, j'attends le Tonnerre dans le hall, observant les patients et le personnel médical passer.

Quand il arrive, je me redresse et me relève avec un sourire pour le rejoindre à la sortie. Je suis encore un peu affaibli, mon niveau d'énergie reviendra sûrement pas à la normale avant demain matin (j'ai hâte de re-dormir, tiens), mais au moins je suis relativement en forme. ... Autant qu'un vieux arthritique, cela dit.

—Hé, salut. Désolé pour l'inquiétude… je grimace, avant de lui poser une main sur le crâne gentiment. C'est réglé, maintenant.

Ouais. Non. Euh. Je sais. J'aurais pas dû. Mais c'était nécessaire, d'accord ?

—Jérémy est à la maison avec Lottie ? Est-ce qu'on peut passer par le Village avant de rentrer ? J'ai envie de manger un kebab…

J'ai pas mangé. Depuis. Plus d'une journée. Complète. J'ai faim. Et j'ai pas envie que Jérém commente ma diet' plus que douteuse.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Mer 22 Aoû 2018 - 23:13

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Nicolas Lefebvre
Messages : 1265
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 26
Humeur : Oui.

C'est rare quand Nicolas bénit une personne. D'abord parce qu'avec sa malchance, il a peur d'apporter le mauvais œil sur elle, type karma de zouf, à pourrir des chakras avec ses idées satanistes. Ensuite meh. Juste meh. Parce que c'est pas son truc. Mais justement parce que c'est pas son truc, et que c'est tellement rare quand ça lui arrive, ben ça doit être une bénédiction d'la mort qui tue, non ?... Wah putain ça m'soûle, faut pas chercher, Nico est un abruti c'tout, voilà n'en parlons plus. Tout ça pour dire que Nicolas a béni Norah, ouais. Il a reçu son sms lui disant qu'Aaron était enfin réveillé, après lui avoir annoncé qu'il allait se reposer au moins pour la night, mais en fait, il a dormi toute la journée ce con ! Nico s'était relevé d'un coup, regard lisant et relisant à l'infini les lignes sur son téléphone, avant d'annoncer la bonne nouvelle à Jérémy. :

-Faut qu'on y aille. ajouta-t-il finalement. Faut qu'on aille le voir et qu'on-

-Il faut que TU ailles le voir Nico. C'est bientôt l'heure de manger pour Lottie et j'peux pas laisser un plat mijoter trop longtemps là...

-Mais-...

-J't'empêche pas d'y aller. l'interrompt-il à nouveau, lui jetant son manteau de cuir au visage. Envoie-moi des nouvelles de temps en temps, la bouffe sera peut-être pas prête quand vous arriverez mais... ...Ramène Papou à la maison.

-Papou ?

Les deux grands frères pivotèrent vers Lottie. Nicolas se demande si Jérémy aurait utilisé ces mots s'ils n'avaient pas résolu leurs affaires la veille... Il se demande ensuite si ça a de l'importance... Il a vu, et moi aussi, combien la détresse de ce père adoptif, bien plus père que n'importe lequel de leur parent biologique, a pu créer chez le Chasseur. Chez Jérémy... Chez un gosse comme lui en fait. Nicolas sourit alors à Lottie, se baisse en enfilant son manteau et embrasse sa joue potelée. :

-Yes Lottie, big bro va chercher Papou.

Nicolas prend un taxi tellement il veut vite retrouver Aaron. Durant le trajet, il s'occupe les mains et l'esprit, faisant des étoiles de papier à l'infini, pour éviter son cerveau d'imaginer les pires scénarios comme d'habitude. Arrivé à l'hôpital, il remercie le chauffeur, paye le trajet et se retourne pour courir jusqu'à l'entrée. Il pénètre dans le hall comme un boulet de canon, étend ses sens à la recherche de l'énergie du Master qu'il connaît tant et enfin, il le repère. Nicolas est statufié... Aaron se lève difficilement, traîne un peu pour le rejoindre... Rien qu'avec ce peu d'informations, il se doute qu'il est encore un peu souffrant. Il y a des traces de cicatrices que les Guérisseurs ont sans doute fait de leur mieux pour les refermer... et ce putain de patch à son œil déjà presque aveugle. Il pose une main sur le crâne de Nicolas et il lui sourit -il grimace- lui disant que c'est réglé. Qu'il est désolé.

Je sens mon visage qui se contracte bizarrement, mais je ne suis pas en colère, je ne suis plus inquiet... Je suis juste rassuré. J'ai Papou devant moi qui tient encore debout comme si l'apocalypse n'était pas suffisant pour le rayer de l'existence, comme si rien n'était capable de l'arrêter et j'ai envie de pleurer. Mais je ne le fais pas. A la place, je tends tout doucement mes bras et je le serre comme je peux, sans vouloir le briser, juste le sentir contre moi, comme je l'avais retrouvé après la rébellion, soulagé d'un poids. Je devais sentir qu'il était bien là. Je suis plus grand que lui, mais j'ai soudain l'impression d'être tout petit dans ses bras. Il me pose des questions, et je souris. Je souris de toutes mes dents, riant presque, mais pas encore tout à fait remis de l'avoir retrouvé. Y'a son cœur qui bat contre le mien. :

-Oui, ils sont restés pour manger. Mais on va passer prendre un kebab. Tout ce que tu veux Ronron.

Tout ce que tu veux.

Nicolas recule un peu, ne pouvant pas retenir sa nature protectrice de prendre le dessus. Je pose mes mains sur ses joues ; oui il mérite un kebab c'est clair. Je vérifie l'état de l’œil qui n'est pas caché ; il voit plus flou qu'avant, non ? Un peu d'électricité statique rend ses cheveux un peu plus fous... Ca n'était pas arrivé depuis... depuis qu'il a arrêté la drogue en fait. Mais il ne fait que secouer la tête, sourire légèrement au Master avant d'ajouter. :

-Et on va mettre tellement de sauces, plein de gras, à faire dégobiller Mymy si un jour il l'apprend.

Parce qu'il y a rien de mieux que des kebabs secrets entre Sensitif !


Après l'orage • Nico ♥ Signa-Take-My-Hand


Spoiler:
 
##   Jeu 23 Aoû 2018 - 0:13

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3182
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

L'atmosphère se fait plus légère lorsque je retrouve Nicolas. Je lui lance un mix entre un sourire et une grimace, et son visage se crispe, comme s'il se retenait de pleurer… Mon sourire se fait plus triste, plus désolé. Avant-hier, quand la maison s'est effondrée sur les deux Masters, j'aurais peut-être dû penser un peu plus à mes garçons et  Lottie. Penser à l'inquiétude qu'ils auraient, à passer la nuit sans nouvelle, et une journée de plus avec seulement quelques messages pour leur assurer que je ne faisais que dormir comme un bienheureux.

Ses bras se tendent et je lui rends instinctivement son étreinte. Il est comme un enfant dans mes bras ; ma main se pose sur sa nuque, à la naissance de ses cheveux, pendant que je continue à lui poser quelques questions, parler du kebab que je veux manger alors qu'il est pas tout à fait l'heure du repas. Un soupir m'échappe, tout doux. C'est comme se retrouver à la maison avant même d'y avoir mis les pieds.

—Merci, je réponds simplement, la gorge nouée par l'émotion. Pardon. Je voulais pas t'inquiéter.

On se recule, on s'observe. Il prend mon visage entre ses mains pour l'observer — sûrement les quelques griffures sur ma joue droite. La lumière m'éblouit, et je suis forcé de plisser un peu l'oeil pour y voir clair. Les cheveux de Nicolas sont tout dressés sur son crâne et je passe une main lente dedans pour les recoiffer un minimum. Un jour, il saura faire les noeuds de cravate et ses cheveux seront coiffables... Un jour. En attendant, Papou est là, hé.

Un rire m'échappe. J'aime bien la sensation de l'électricité statique sur le bout de mes doigts.

—Oh, oui ! Il faudrait éviter qu'il l'apprenne, quand même, je tiens à sa santé, le pauvre. Et puis après, il convaincrait Norah de contrôler mon cholestérol aussi, tu imagines ? L'horreur.

Mon sourire se refait tendre. J'effleure sa main et le tire doucement à ma suite. Le soleil dehors est loin de se coucher ; ça me fait du bien de voir la lumière du jour. Mon oeil se ferme et je profite du vent sur ma peau — c'est comme dans ma Greffe… Calme. Comme après une tempête.

—Comment ils vont ? Tout s'est bien passé ? Et avec Lottie, enfin... Ca fait deux jours que je suis absent...

Elle n'a pas trop eu le temps de me manquer, mais maintenant je ressens le besoin impérieux de la revoir. C'est surtout pour elle que je m'inquiète. Pour Jérémy. ... Pour Nicolas, surtout. Je relève le regard vers lui, l'oeil brillant.

—Et toi, comment est-ce que tu te sens ?

Il a l'air retourné.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Ven 31 Aoû 2018 - 17:24

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Nicolas Lefebvre
Messages : 1265
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 26
Humeur : Oui.

Il voulait pas l'inquiéter, qu'il dit. Il rit, le visage enfoui dans son cou. Ahah, Ronron, si tu savais. On est toujours inquiet. Constamment. Pour rien. Comme toi tiens. Tellement qu'on s'en retrouve tout désemparé... Mais ce n'est rien. Tu es là. Encore. Toujours. Merci. Quand il se recule pour l'observer, le Master lui tripote la crinière. Ah oui. Un peu d'électricité statique... Oh... C'est pas dangereux mais c'est qu'il faudrait songer à se maîtriser hein ? Nicolas inspire lentement, sourit à son ancien prof de maths tandis que ce dernier rigole, se moque un peu de Jérémy. Y'a pas à dire, ça fait du bien de le retrouver. :

-Ah ! Le connaissant, il te ferait les prises de sang lui-même... ce gros maniaque !

Il attrape sa main et sort. Nicolas le suit, laissant sa main au creux de la sienne. Il est un peu éblouit par le soleil alors qu'il revient de l'extérieur, y'a pas si longtemps il était encore dans le taxi. Mais bon, on est fragile ou on l'est pas hein. Et c'est vraiment un bel été sans nuage qu'offre le Japon... à part les jours d'orage n'est-ce pas.

Ronron pose des questions à propos de la maison et Nico ne peut s'empêcher de sourire. Bien sûr qu'il allait lui demander tout ça. C'est Papou en même temps, t'allait pas le changer en deux jours kestakru ?! Ça reste rassurant pour lui. Il resserre brièvement ses doigts sur les siens avant de répondre. :

-Ils vont bien. Lottie t'appelle tout le temps. Elle pense que tu te caches dans la maison donc on la suit un peu partout en lui expliquant que tu allais bientôt rentrer... mais bon, tu connais la tête de mule ! Ah... Elle m'a aussi piqué des crayons donc je pense que tu vas recevoir une marrée de dessins en rentrant à la maison.

Elle ne sait toujours pas faire des cercles corrects, mais Starshine adore dessiner quand même. Elle fait des gros pâtés de couleurs qui n'ont de sens que pour elle, qu'elle tente d'expliquer avec ses mots mâchés. Nicolas n'ose pas parler de Jérémy mais, fatalement, la question tombe. Ô toi Ronron et ta perspicacité bordel de nouille... Il a un froncement de sourcil mais il lui sourit... Il est encore... disons... perturbé, par l'autre soir, mais il y voit plus clair à présent. :

-Jérémy s'est excusé... pour... Long silence. Avant.

Enfin... Si, mais si. Il s'est excusé. C'est juste que Nicolas n'en revient toujours pas. :

-Ah... Il est aussi devenu totalement invisible... 'fin, tout son corps, pas ses vêtements... Et il m'a tiré d'un mauvais pas parce que je faisais nawak' et qu'il y avait de l'orage dehors... 'fin, voilà quoi. Oui donc juste... Two guys being dudes y'know ?

OUAIIIS VOILA RIEN D’INQUIÉTANT. Comment ça il a pas répondu à sa dernière question ?


Après l'orage • Nico ♥ Signa-Take-My-Hand


Spoiler:
 
##   Jeu 11 Oct 2018 - 17:16

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3182
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

—Quelle horreur. Je ne le laisserai jamais m'approcher avec ces engins de la torture !

C'est tellement bon de pouvoir parler comme ça, de pouvoir rire comme si tout n'avait pas failli s'effondrer, de le retrouver comme après avoir passé deux mois la tête sous l'eau. Et pourtant, ce n'était que quelques heures deux jours. Mais il s'en passe des choses, en si peu de temps. Surtout quand on oublie le reste et qu'on se retrouve face à un dragon relou, pfft.

Maintenant, j'ai aussi envie de revoir Charlotte et Jérémy. Mais passer un peu de temps avec Nicolas est rassurant aussi. C'est doux, et j'ai l'impression que ça lui fait du bien aussi, de ne pas avoir à rentrer tout de suite. (Puis bon, on tuerait tous les deux pour un kebab, et voilà. Jérémy. Jérémy et sa cuisine healthy, bientôt il va nous faire bouffer des tomates et de la salade à tous les repas t'sé.)

—Oh nooon, ma choupette, je lâche dans une plainte un peu trop aigue et coupable. J'aurais dû lui enregistrer un message et te l'envoyer pour qu'elle ne s'inquiète pas trop, j'ai pas géré... Mais bon, je suis toujours pour les dessins ! Par contre. Je suis à cours de place dans mon tiroir, il va falloir acheter des box. On pourra les trier par années !

Et garder les preuves compromettantes avec les photos pour quand elle sera plus grande hihi. Hm.

Ah tiens, ma question fait mouche. Evidemment que Nicolas ne va pas bien. Par contre, je m'attendais pas trop à ce qu'il me dit. Si j'avais déjà eu mon kebab dans les mains (et ce n'est toujours pas, mais bientôt mes amis, bientôt) je l'aurais sûrement laissé tomber par terre sous la surprise.

—AH, euh, ah ! Ok. C'est. Bien.

Clignement des yeux. Nico aussi est choqué. Oué ben on sera choqués à d-

—Mais pourquoi tu fais n'importe quoi dehors avec de l'orage ?! je râle en lui lâchant la main pour lui mettre une petite tape (oulala que je fais mal)(non) sur le bras.

Soupir.

—Mais je suis content que vous ayez parlés. Et que Jérémy ne maîtrise toujours pas ses pouvoirs. Il s'entraîne parfois, sérieux ?

J'ai honte de ce gosse des fois omg.
Je transforme ma mine faussement exaspérée en un sourire doux. Vraiment heureux.

—Comment tu l'as vécu ? Qu'il s'excuse.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Jeu 6 Déc 2018 - 20:30

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Nicolas Lefebvre
Messages : 1265
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 26
Humeur : Oui.

Ronron s'inquiète de savoir que Charlotte le cherchait partout. Nicolas rigole. :

-Tu pouvais pas penser à tout Ronron. Et puis te sens pas fautif, franchement, parce que de nous trois, c'est Lottie qui a le mieux géré. Elle a juste hâte que tu reviennes pour lui relire le Petit Prince.

Starshine est vraiment forte, comparé à ses frères qui avaient du mal, c'est clair. Nicolas rigole à l'idée que Ronron conserve tous les dessins de sa fille et qu'il les trie par année... C'est bien lui ça. En même temps il a aussi tout un stock de photos avec la fratrie et de vidéos de Lottie entre de chanter des comptines françaises, anglaises et japonaises... Cette petite va finir trilingue...

Concernant Jérémy, Ronron a l'air tout aussi choqué que lui. AH ! Donc c'est pas que nous ! C'est bien ce que je pensais. Mais l'instant d'après, il le tape. Nicolas lâche un "aïe" bien qu'il n'ait pas mal du tout, avant de masser sa nuque. Il baisse la tête. :

-Je me demandais... enfin j'étais... ce que je veux dire c'est que... OH BORDEL CRACHE LE MORCEAU ! J'avais peur... J'ai tout le temps peur tu sais ? Et tu me manquais et j'étais accroché à mon téléphone alors que je savais parfaitement que tu te reposais, que j'allais avoir des nouvelles dès ton réveil mais- ... j'ai vu l'orage dehors et ça m'a rappelé avant. Quand je me sentais seul, j'allais dehors et je pouvais crier sans être entendu. Pas qu'on m'entendait quand il n'y en avait pas, mais avec l'orage, j'avais l'impression qu'on me répondait.

Il a sorti tout ça d'un coup, comme pour le sortir de son système. Et tant mieux dans un sens, parce qu'il n'y a que la Miss qui a une idée de ce que peut représenter l'orage chez lui... Il est content d'un côté, que Ronron l'apprenne... Pour la question suivante, Nicolas fait la moue. :

-Eh... Justement... Non. Il ne s'entraîne pas.

Nicolas pousse un gros soupir... Il a appris tellement de choses cette nuit-là qu'il a du mal à savoir par où commencer, mais c'est important que le Master l'apprenne -s'il ne le sait pas déjà- pour aider Jérémy à l'avenir. :

-Sa mère est morte dans des flammes... J'le savais pas... mais apparemment Jérémy a une légère phobie du feu depuis. Et si tu combines le fait qu'il a toujours voulu être "bien vu" des autres pour sauver les apparences... j'crois qu'il déteste ses pouvoirs...

Nicolas a limite envie d'ajouter "plus que moi", ce qui est pas faux quelque part. Nicolas s'en méfie juste parce qu'il a peur de blesser les autres, mais les détester ? Huo et Aaron l'ont aidé pour son côté Sensitif, et il travaille lentement sur son côté Électrique qu'il n'ose pas relâcher complètement. Mais Jérémy, c'est son instinct qui lui dit de fuir les flammes, c'est son conditionnement qui lui dit de ne pas être invisible pour survivre... Surpasser tout ça va prendre du temps, bien plus de temps que Nicolas.

Nicolas qui sort de sa réflexion quand Ronron lui demande comment il l'a vécu... Il le regarde un instant, interdit. Il ne saurait décrire ce qu'il a ressenti à ce moment-là... pourtant une joie toute légère le fait sourire, une petite tristesse arque ses sourcils. :

-J'ai été amère... au début. Je lui ai dit qu'une excuse c'était un peu léger pour excuser la violence, le viol d'une amie et le meurtre d'un autre. ...Et puis- sa gorge se bloque. Je crois que j'ai compris qu'il était terrifié... ça n'excuse pas tout... ça explique certaines choses.

Il baisse la tête... :

-Je lui ai dit qu'on l'aiderait... Qu'on lui apprendrait à mieux comprendre le monde et à accepter les différences au fur et à mesure... ...J'ai pas osé lui dire que... il inspire... je suis fier du chemin qu'il a déjà parcouru en fait.

...et je pense que je ne le lui dirais jamais.


Après l'orage • Nico ♥ Signa-Take-My-Hand


Spoiler:
 
##   Mer 20 Fév 2019 - 14:51

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3182
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

J'pouvais pas penser à tout... Ouais, nan, c'est souvent l'problème ; je pense pas à grand-chose, souvent, j'ai l'impression. Quand j'ai un objectif en tête, j'ai tendance à oublier le reste, et ça craint à mort. Faut vraiment que j'inclue plus les gamins et surtout Lottie là-dedans. Pas seulement en termes de sécurité, parce que ça c'est la base ; mais surtout en termes de "comment ils vont réagir à ça ? qu'est-ce qu'ils vont ressentir ?". J'ai trop tendance à prendre Nicolas et Jérémy pour des adultes dans ce genre de situations. Pourtant, j'devrais penser davantage à la manière dont ils vont le gérer. Un soupir m'échappe et je secoue la tête. Oui, Lottie est forte, mais c'est aussi une petite fille.

—J'ai hâte de rentrer le lui relire aussi, je réponds sur un ton doux.

Note à moi-même : enquêter sur l'état des garçons plus fréquemment.  Je laisse le temps à Nico de s'exprimer. Il avait peur, d'accord. C'est bien de le dire, déjà. Et il lâche les vannes, tout doucement. C'est joli, comme manière de penser. L'orage qui te répond. Un sourire flotte encore sur mes lèvres, mais il est plus fantomatique qu'autre chose.

—Oui, je comprends. C'est logique d'avoir peur. Maintenant, tout va bien, je réponds en effleurant son bras doucement, comme pour lui rappeler que je suis là. Et l'orage, lui, il t'a répondu quelque chose ?

C'est vrai. On peut y voir une forme de réponse ; mais qu'est-ce qu'il peut bien lui dire ? Nicolas a une manière assez poétique de voir le monde, parfois. Tout en musique et couleurs.

La discussion dévie donc sur Jérémy. J'acquiesce régulièrement pendant qu'il parle, sans l'interrompre cette fois, songeur. Ca ne m'avait pas tellement échappé, le fait qu'il puisse ne pas aimer ses pouvoirs ; ça semble assez évident vu le personnage, en fait. Et c'est souvent le cas pour les feux — j'ai des souvenirs d'Hideko, de Misao, et quelques autres étudiants comme ça. Allié à son passé, c'est normal que Jérémy ne soit pas à l'aise. J'avais pas vraiment envisagé en parler avec lui comme c'est jamais tombé sur le tapis, mais effectivement. Ce qui me rassure le plus, c'est le fait qu'ils aient enfin réussi à s'ouvrir l'un à l'autre (bordel de nouilles, le temps que ça a pris). Je pense pas forcément à tout gérer au bon moment, et je me laisse facilement déborder ; alors le fait qu'ils puissent compter l'un sur l'autre, comme depuis cet hiver, ça me rassure quelque peu. J'ai plus autant peur qu'ils s'étripent dans leur sommeil, m'voyez.

J'ai une pensée pour les discussions qu'on a déjà pu avoir, Jérémy et moi. Son petit "Je vais l'éblouir avec mon meilleur !" qui me revient en tête, et me fait doucement sourire. Comme un papa fier, en fait. 'Tain, faut vraiment que j'me rappelle qu'ils sont pas mes gosses, en fait ? Je crois ?

—Tu as bien fait, je souris, avec une sensation de douce chaleur dans la poitrine. Peut-être qu'un jour tu seras capable de le lui dire. En attendant, toi aussi, tu as fait du chemin à ce niveau-là. Et tu peux aussi être fier de toi.

Mon regard se perd devant moi. On arrive à proximité de la petite boutique qui vend des sandwiches et des kebabs de qualité ; je réfléchis quelques secondes à ce que je vais dire.

—En fait, rien n'excusera jamais ce qu'il a fait. Maintenant, ce qui est important, c'est qui il essaie d'être maintenant, à l'instant t. Et qui il est. Qui il va devenir. A quel point va-t-il évoluer ? Comment va-t-il changer ? Quelles sont ses aspirations, ses buts ? Et surtout : comment on peut l'aider à comprendre les autres, à se comprendre lui-même ?

Un nouveau sourire. J'ébouriffe gentiment les cheveux du p'tit Nico.

—Parfois, on fait des choses qu'on regrette. Ca veut pas dire qu'elles existent pas, ou plus. Mais j'suis heureux que tu arrives à accepter de le voir changer. Parce que pour toi aussi, ça doit être difficile, et terrifiant, non ?

De se dire qu'on peut apprécier quelqu'un qui nous a fait tant de mal.

—J'pense pas qu'un être humain puisse être fondamentalement bon ou mauvais. Y a des circonstances qui font que ; des traumas qui engendrent une vision du monde qui peut-être nous amènera à voir le mal comme un bien, ou comme nécessaire à sa survie, ou à ne simplement pas le reconnaître. Parfois, c'est plus simple comme ça. Mais tu as raison de l'aider à mieux comprendre. Intégrer. S'interroger. J'espère qu'on pourra l'aider tous ensemble à tendre vers quelque chose de... "mieux" ? Lui, mais sans tout ce bagage de merde qu'il a pu accumuler. J'me dis aussi que si lui peut changer, peut-être que l'humanité est pas totalement perdue non plus, tu vois ?

Je sais pas si c'est compréhensible, j'ai du mal à organiser mes pensées à c'niveau-là, alors je balance un peu tout ce qui me passe par l'esprit. L'aider à se retrouver "lui", s'il n'avait pas grandi en pensant que la haine et la violence était plus forte que tout ? C'est dur, de changer comme ça. Mais je suis persuadé que c'est possible. Ou peut-être que c'est juste utopique ?

—Ca veut pas non plus dire que tu es forcé de l'aider, tu sais. Ni de l'aimer, ou même l'apprécier. Je pense que tu le sais, mais j'ai besoin de te le rappeler. Si tu as envie de l'aider, fais-le parce que tu en as envie toi. Pas parce que tu t'y sens obligé. Je sais que la présence de Lottie joue beaucoup, mais... Ah ! Deux kebabs, s'il vous plaît ! Poulet sauce blanche pour moi. Tu le prends à quoi, Nico ? je lui demande, une fois arrivé devant le vendeur.

Puis je regarde Nico, sourit doucement.

—Tu sais, je suis vraiment fier de vous deux. Et vous pouvez l'être aussi.

Parce qu'ils grandissent. Deviennent adultes, petit à petit. Prennent conscience du monde autour. Et Nicolas est infiniment courageux d'accepter quelqu'un comme lui dans sa vie. Personnellement, je n'en aurais pas forcément été capable. Faut quand même être masochiste.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Dim 24 Fév 2019 - 23:26

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Nicolas Lefebvre
Messages : 1265
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 26
Humeur : Oui.

Nicolas a beaucoup de mal à expliquer comment l'orage pourrait lui répondre... en temps normal. Mais c'est tellement instinctif chez lui, presque primaire, qu'il n'a aucune hésitation quand il en parle, surtout à Aaron. Pour lui, au fond de son cœur, là où c'est tout fragile mais où il y a de plus en plus de monde depuis qu'il grandit à Terrae, c'est soudain facile de parler, c'est soudain évident d'exprimer les choses même quand elles sont étranges. Surtout quand il frôle son bras, il a l'impression qu'il peut tout dire, de ses faiblesses à l'inavouable. :

-Je l'ai pas écouté ce soir-là... Jérémy m'a parlé.

Et c'est rare, qu'il n'écoute pas l'orage... qu'il ne l'entende même plus.
Du coup la conversation dévie sur Jérémy, fatalement. Mais ça ne le gêne pas autant qu'avant... Parce qu'en tant que personne, Jérémy n'y arrive pas avec ses pouvoirs ? Il doute. Parce que dans tous les autres domaines, il progresse à pas de géant, c'est assez bizarre pour Nico de voir son meilleur... ennemi -c'est la première fois qu'il hésite à le nommer de cette manière ?... peiner à accepter les autres bien plus que lui. Encore une fois, à la lumière de la conversation qu'ils ont eu, ça lui paraît logique mais... tellement compliqué à accepter... Ils sont. Vraiment. Des contraires. Qui se ressemblent quelque part.

Si on s'était rencontré plus tôt, peut-être qu'on aurait été pote ?... L'idée ne lui paraît plus si bizarre aujourd'hui...

Quand ils arrivent devant le kebab, Aaron semble réfléchir... Il lui laisse le temps sans se rendre compte de ce que cela allait impliquer. Rien n'excuse ce qu'a pu faire Jérémy, c'est indéniable. Mais on peut pas en dire autant de ce qu'il va devenir... Ca fait écho à la conversation qu'il avait eu avec Elwynn, lui disant de dissocier le Chasseur qu'il a connu, au Mymy qu'il connaît aujourd'hui. Effectivement ça n'a rien à voir... Mais Satan qu'il a fallu du temps pour qu'il l'accepte. Et quand Aaron pose sa main sur son crâne pour lui secouer la crinière, Nicolas rougit. Un peu de honte, parce qu'il a refusé à Jérémy cette rédemption dont il avait besoin au final. Un peu de joie parce qu'il admet qu'il y a eu changement, en lui, en eux en fait, depuis qu'ils ont emménagé avec le Master. Un peu content de voir qu'il ait remarqué à quel point il fait un effort pour comprendre l'ancien Chasseur... celui qui lui a fait mille cicatrices sur le corps...

L'humanité n'est pas perdue. Non. Est-ce qu'on n'en est la preuve vivante ? Peut-être pas... Mais au moins, on peut constater. On peut comprendre. ...On peut l'appliquer. :

-Moui... lâche-t-il comme un gamin en massant sa nuque.

Et Aaron ajoute qu'il n'est pas forcé de l'apprécier, Nicolas baisse la tête. Il... ne l'apprécie pas. Enfin. Si ?... C'est une question compliquée, même s'il sait très bien qu'il n'a aucune obligation le concernant, ça le frustre, quelque part, de ne pas avoir de réponse à ses interrogations. :

-Je- Oui je sais mais... Ah, fait-il en se rendant compte qu'on attend sa commande, kebab avec barbecue-mayo s'il-vous-plaît.

Il n'a pas le temps d'enchaîner que Ronron ajoute qu'il est fier d'eux... Le rouge des joues de Nico se déploie lentement jusqu'à ses oreilles. :

-Je me force pas à l'accepter... enfin... je crois pas. Est-ce que tu as remarqué, toi, qu'il prenait soin de moi ? Genre. Des fois j'ai pas besoin de demander et j'ai déjà un café devant moi... ou... quand je fais des... rechutes... il est dans le coin ? Peut-être que Lottie a aidé c'est vrai... Mais des gestes comme ça... Je savais même pas qu'il en était capable.

Il prend une inspiration. :

-J'ai... J'ai du mal à comprendre pourquoi il fait ça. Mais maintenant que je le remarque, j'ai l'impression que c'est le vrai "lui" qui s'inquiète, qui agit... Parce qu'il a quasi, voir aucun avantage à prendre soin de nous. Toi et moi j'entends, j'ai l'impression qu'avec Lottie c'est autre chose encore. Un court instant de silence. En fait, si j'étais pas Sensitif, je n'aurais jamais cru qu'il puisse ressentir du regret et de la tristesse...

C'est dans ces moments-là, où on a l'impression d'être resté des monstres, de pas avoir grandis, de pas avoir compris. Mais on l'a vu. On a changé. Et Jérémy aussi. Nicolas sourit en fouillant son porte-monnaie. :

-Et si tu n'avais pas été là j'aurais jamais essayé de l'écouter...

Et pile au moment où leur serveur revient, il plaque deux billets sur le comptoir. :

-C'est moi qui paye !

Et toc. Il peut se le permettre pour whatever reasons... Alors autant laisser Ronron kiffer du gras sans culpabiliser. Au niveau du prix au moins. :

-Norah m'a dit, lâche-t-il pour dévier la conversation, enfin elle m'a plus prévenu que tu n'avais pas trop de dommages physiques... Mais...

Il pointe du doigt l'oeil gauche de Ronron, caché par un patch. :

-Ça s'aggrave ?


Après l'orage • Nico ♥ Signa-Take-My-Hand


Spoiler:
 
##   Jeu 14 Mar 2019 - 20:06

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3182
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Quelque part, l'orage lui a bien parlé. Jérémy s'est ouvert. C'est un grand pas et un grand chamboulement — comme un orage qui gronde et qui tonne... C'est beau, héhé.

La commande est prise ; putain, plus le temps passe et plus j'ai la dalle, c'est pas possible d'avoir autant faim. C'est marrant, mais en plus de tout ça, j'ai la concentration d'une moule morte et je parle beaucoup, euh, de manière impulsive ? J'arrive pas à savoir si ce que je baragouine a un sens ou pas, et encore moins à me rappeler des trois derniers mots que je viens de prononcer mdr. Va p'tetre falloir faire un examen d'mon cerveau quand même, nan ?! Des fois qu'y ait pas un petit truc qui a grillé, ou, je sais pas ?! Nan ?!

Un sourire. Je hoche la tête quand il me pose sa question ; bien sûr que j'ai remarqué, Nico, tu crois quoi ? J'ai même des photos en guise de preuve. Bon, euh, j'te les enverrai pas toutes, y en a que je garde pour les moments où vous aurez vraiment été insupportables et que vous aurez besoin d'un rappel à l'ordre de qui c'est le chef des bêtises, par ici. M'enfin, c'est vrai qu'il s'inquiète. Cet hiver, il a cherché à me protéger. C'était pas vraiment instinctif ; il est juste sorti de ses gonds. Et je sais très bien qu'il l'aurait fait pour Nico aussi. C'est juste... Ouep. C'est des enfants qui ont pas appris ce qu'était être un gamin. Du coup ils repassent un peu par tous les stades d'apprentissage, là.

—Mais si t'avais pas été là, ou Charlotte, j'aurais pas réussi non plus. Eh, en fait, c'est elle qui nous a tous réunis, alors c'est elle qu'il faut remercier ! Il faudrait créer le jour de la Saint Charlotte. Enfin, si ça se trouve, ça existe déjà ? Je sais pas, je me marre. C'est grâce à elle si on prend soin les uns des autres, maintenant. Tous. Et j'suis vraiment heureux que t'aies pu voir ce côté-là de lui. Vraiment. Tu devrais le voir quand il vient me demander conseil des fois, c'est juste trop mignooonnn~ Il travaille dur.

Eh ouaiiiis. Big up à Jérémignon, fallait que je le lâche, même l'air de rien comme ça. J'espère que son cerveau va pas trop s'arrêter de fonctionner…

D'un coup, Nico pose des billets sur le comptoir.

—EH ! Tu triches !! Aha merciiii, c'est trop mignon~

Je lui fais un bon gros bisou sur la joue, pendant que le serveur nous mate chelou (quoi, t'as jamais vu un papa embrasser son gosse ?! j'ai envie d'lui balancer ça, mais euh, j'assume pas encore trop à l'oral de me considérer comme son papa parce que euh voilà, hein, JE SUIS PAS SON PERE ON A DIT, JE SUIS SON PAPOU), puis récupère ma commande en salivant. On s'éloigne de quelques pas pour se trouver un banc ; je suis pas encore assis que j'ai déjà croqué dans mon kebab, heureux comme un clébard à qui on a refilé une assiette de poulet. AH PUTAIN, CA C'EST LA VRAIE VIE.

Les mots de Nicolas me font cligner de l'oeil d'un air perdu, alors que j'ai encore du kebab en bouche. Euh. Avaler d'abord.

Norah, ma douce, ma chère, très chère collègue. CA TE DIRAIT PAS DE FERMER TA MOUILLE, DES FOIS ??!

—Euh, euuuuuuuuhhhhhh.... Mais nooonnnn !!!

… … … Aha. Hm. Je me râcle la gorge et m'appuie contre le dossier du banc.

—Ouais, bon, ok, pour le moment je vois plus grand-chose. On saura pas directement si c'est définitif ou pas, mais j'ai des rendez-vous de contrôle déjà prévus pour vérifier ça, je toussote en m'essuyant la bouche avec une serviette en papier. Mais t'en fais pas, a priori, il devrait plus y avoir de problèmes avec ma Greffe...

Comment ça, c'est pas rassurant, c'que je dis ? C'est vrai, on sait pas quelles sont les conséquences à long terme de tout ce qu'il s'est passé l'autre jour, alors... A priori, oué.

—T'inquiète pas de trop, ok ? C'est pas. Enfin c'est pas grave. J'ai juste contenu l'énergie de la Greffe d'Ys pendant qu'il essayait d'y refaire faire. Et j'en ai profité pour refaire du ménage dans ma Greffe, moi aussi, je tente de le rassurer. Je t'y emmènerai, si tu veux. C'est... Différent, maintenant.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Mar 2 Avr 2019 - 0:00

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Nicolas Lefebvre
Messages : 1265
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 26
Humeur : Oui.

Nicolas écoute Aaron, coudes sur la table, les deux poings sur les joues pour maintenir sa tête trop lourde... Il est d'abord songeur quand le Master lui dit qu'il n'aurait rien pu faire sans lui ou Charlotte non plus... Quelque part, c'est peut-être vrai. Et pendant un très court instant si leur vie aurait été différente si Jérémy était venu à Terrae en premier. Puis il finit par sourire, lâcher un bref rire même, quand Aaron parle de la Sainte-Charlotte. :

-C'est le 17 juillet. C'est... Pause. C'est Jérémy qui me l'a dit.

Beh oui. Comme il est chrétien un peu pratiquant -comme ça l'arrange faut l'avouer-, il a été vérifier ça, aussi. Quand il lui avait dit, il avait rigolé en passant qu'à un jour près, c'était justement quatre mois avant l'anniversaire de Starshine. ...Sans se rendre compte que l'ancien Chasseur, devait sacrément tenir à elle pour chercher, retenir et dire la date à Nicolas ensuite. Tous ces détails qui lui ont échappé jusqu'à présent...

Et Aaron qui ajoute que Jérémy va parfois lui demander conseil... et qu'ils prennent tous soin les uns des autres... peut-être que ce genre de phrases aurait pu lui faire mal, comme à l'époque où il se considérait trop monstrueux pour les autres dont pourtant il avait besoin ; il n'a rien vu, il a voulu ignorer pour son petit bien-être personnel et avoir son totem de haine plutôt que d'assumer la colère qui l'habitait. Mais non. Aujourd'hui, ça le fait sourire. On peut même dire que ça lui fait du bien. Il observe Aaron qui leur a construit un petit bout de famille pour qu'ils puissent grandir un peu, dépasser leurs différents un minimum et le résultat... oh damn ce résultat...

Nicolas qui sort son fric avec l'assurance d'un grand prince -pas du tout, lol-, ça valait quand même le coup de souffrir un peu pour entendre le rire d'Aaron et recevoir un bisou !

Oui, ça fait du bien de bouffer kebab sur un banc avec le monsieur qui a rendu tout ça possible.

MAIS Nicolas ne changera jamais. On peut pas l'empêcher de s'inquiéter hein... Faut qu'il soit prêt à tout pour ceux qu'il aime, et ça passe par être un minimum au courant de leur état... Mental ou physique. Ronron n'échappe pas à cette règle, et bien que Nico se contient TRÈS FORT de poser trop de questions, parce que, l'air de rien, Aaron est un adulte -oui, la blague est drôle mais déjà faite. Mais il avait terriblement besoin de savoir, que la mauvaise soit bonne ou nouvelle. Alors après une première réponse digne d'un gosse qui tente de cacher, très mal, qu'il a fait une bêtise, lui faisant hausser un sourcil pour toute réaction, Aaron avoue quand même que pour l'instant, il n'y voit plus grand chose.

Nicolas enfourne une bouchée de kebab dans sa bouche, parce que son Papou N'A PAS FINI nooon ! Il insiste longuement sur le fait que c'est pas grave, que contenir l'énergie de Ys était, en fait, une mauvaise idée et qu'un jour, il pourrait voir sa Greffe s'il le souhaitait.

Rappel numéro un. Nicolas n'aurait jamais accepté une réponse pareil. Il aurait paniqué en se disant que ça y est, Ronron est aveugle d'un œil, que c'était sa faute -non ?- et qu'il allait devoir crever les deux siens pour montrer son soutien #DramaKing. Rappel numéro deux. Nicolas a vu brièvement la Greffe d'Aaron. Ça l'a clairement choqué. Dire qu'il n'a pas envie d'y retourner est un euphémisme. Rappel trois. Il aime Aaron de tout son cœur... Alors forcément la réponse logique à tout ça, j'ai pas besoin d'y réfléchir bien longtemps. :

-Ok ! dis-je en souriant un peu, après avoir victorieusement glissé ma bouffe dans le gosier. Si t'as besoin d'un coup de main pour faire des trucs à la maison, tu nous diras vu que... la perception des distances ça doit plus être trop ça.

Rire léger. Ça gronde et ça roule dans ma gorge. :

-Et oui, j'irai bien faire un tour dans ta Greffe si tu veux bien. Mais une fois que t'es sûr. Et en forme. Et on pourra en profiter pour aller manger du gras encore une fois.

Parce que j'insiste, le gras c'est la v-...

...Nicolas secoue la tête, observe un temps son kebab avant de prendre une nouvelle bouchée. :

-Hm ! Je 'ourrais te 'ontrer aussi 'omment je 'e suis amélioré avec 'es pou'oirs !

Putain mais mâche avant de parler. Je fais c'que j'veux d'abord.


Après l'orage • Nico ♥ Signa-Take-My-Hand


Spoiler:
 
##   Lun 27 Mai 2019 - 15:32

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3182
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

La St Charlotte c'est le 17 juillet, alors... EH mais c'est déjà passé ?! Mais bon sang, ils auraient pu me le dire làààà. Foutus garnements ! Rah. J'étire malgré tout un sourire, incapable de leur en vouloir. Surtout quand Jérémy est enfin mignon et que Nicolas me paie un kebab, hein.

Mon visage s'illumine une première fois en croquant dans le sublime kebab entre mes mains ; la seconde fois, c'est quand Nicolas accepte de revoir l'intérieur de ma Greffe. Trépignant comme un gamin, je me retiens de sautiller sur mon banc, préférant gagatiser dans mon cerveau comme le grand adulte que je ne suis pas.

—Ahh, ouais, t'inquiète, je gère ! En vrai, ça fait un moment que c'est comme ça tu sais, alors je suis habitué héhé !

... Putain c'est sorti trop spontanément, j'aurais pas dû dire ça.

—Enfin CE QUE JE VEUX DIRe c'est que c'était progressif, tu voiiiis, alors j'ai pris des habitudes, déjà. Puis je me sers pas mal de mes pouvoirs pour percevoir un peu les formes et tout ça, 'fin rien de neuf sous le soleil. Par contre j'risque juste de me prendre des portes plus souvent, j'vous interdirai juste de rire okey.

Je souris encore, et manque de m'étouffer avec ma bouffe. OUUUUUUUUUUUUUIIIIIIIIIII UN ENTRAINEMENT, UN ENTRAINEMENT !!!!! Comment ça j'attends ça depuis trop longtemps ?! OUI. Je me racle la gorge et, sans prendre le temps de m'essuyer la bouche, lance :

—Oh oui grave, je veux, je veux ! Tu t'en sors comment à ce niveau-là ?! Faudra que tu me montres. J'aurai pleinnnn de trucs à te montrer. Enfin. Si t'as envie, hein, je sais que tu bosses les pouvoirs avec d'autres gensmaisçameferaitplaisirenfintuvois oh un oiseau regarde !!

Un oiseau coloré se pose sur la branche d'un arbre pas trop loin. Comment ça j'abuse ? N o n.

—Par contre vraiment, pour ma Greffe, ça va. Elle va bien, genre. C'est plus aussi creepy, c'est presque mignon, et je suis sûr, tout va bien, tout baigne. En fait, j'ai capté que je l'utilisais pas… "bien" (je fais les guillements avec les doigts) toutes ces années, c'est p'tetre pour ça qu'elle avait la gueule d'avoir fait le Vietnâm trois fois. Au final, c'est un truc plutôt positif, y a même de l'herbe maintenant. Tu verras, j'ai trop hâte !!

Ceci. N'a. Aucune. Putain. De. Logique. Faut que j'me calme, on a dit ? N a n. Les choses ont changé, je crois. J'aimerais le croire, maintenant. Et tout ira bien !




HRP : ... Ronron est un papa heureux de partager des choses avec son gamin, ok. D:



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   Lun 24 Juin 2019 - 23:10

Personnage ~
► Âge : 19
► Doubles-comptes ? : Jérémy Bonnet - Chrys Suede
► Rencontres ♫♪ :
Nicolas Lefebvre
Messages : 1265
Date d'inscription : 16/09/2015
Age : 26
Humeur : Oui.

Nicolas fait la moue, avec une moitié de kebab dans la bouche ça doit valoir le détour... puis il baisse la tête comme s'il avait fait une bêtise... :

-J'm'entraîne pas trop en vrai... 'FIN si mais tout seul. J'demande des conseils parfois à Piu mais j'ose pas trop la dérang- je préfère parler livre en fait.

Pfiou c'était juste. :

-Moi aussi ça me ferait plaisir de bosser avec toi.

Sourire débile. Il avait pas besoin de le rassurer à propos de sa Greffe pour ça, Nicolas avait vraiment envie de travailler ses pouvoirs avec Aaron ; parce que ça faisait un moment qu'il était Master, il connaissait bien plus de choses que lui. Parce qu'il avait une expérience qui pouvait lui apporter toutes les choses qui lui manquaient afin de s'améliorer. Parce que... merde, tout simplement parce que c'était sa figure paternelle !

Mais il inspire, déjà que ses pouvoirs ne le rassuraient pas du tout, que même ses amis se méfiaient de lui, le fait d'entrevoir cette Greffe sombre et presque... vide en fait. Pas purulente, pas vraiment menaçante, à ses yeux, Nicolas voyait des morceaux de son palais mental de cette manière, et il avait peur de le retrouver chez quelqu'un d'autre, d'être incapable de le maîtriser. Pourtant il sourit. Aaron lui dit que sa Greffe "va mieux" et il le croit. Pourquoi il lui mentirait ? :

-J'ai hâte de voir ça. Vraiment. J'te dirais quand je serais prêt.

Parce que là non, pas tout de suite. Nicolas était un bordel sur patte : si ça allait mieux avec Jérémy, fallait pas mettre la charrette avant les bœufs. Si ses pouvoirs étaient équilibrés, il fallait pas les forcer sinon il savait d'instinct que ça allait partir en nouille. Comme pour son état mental, Nico avait besoin d'un temps pour lui, sans drogue svp, sans se sentir coupable. Il allait travailler dessus et devenir plus fort que jamais.

Il dévore son kebab comme s'il mourrait de faim, comme à chaque fois qu'il bouffe vous me direz... mais il est comme ça. Il observe Ronron finir le sien en discutant de banalités. L'année prochaine, ils feront une petite party pour la fête de Lottie, faut qu'ils se décident de plusieurs choses pour la fin de l'année... faut peut-être repousser le couvre-feu ? Non ? Ok Papou déso, c'était pour tester ahah !

Est-ce que Tati Piu viendra ce week-end ? Oui, j'm'en doutais un peu.
Est-ce que je pourrais aller voir Huo après mon entraînement avec Elwynn ? Yes merci !
Et d'autres choses qui paraissent infimes mais qui ont une importance capitale...


Après l'orage • Nico ♥ Signa-Take-My-Hand


Spoiler:
 
##   Mer 26 Juin 2019 - 22:41

Personnage ~
► Âge : 30. Ca y est. C'est la fin :'o
► Doubles-comptes ? : Aoi, Ariana, Misao
► Rencontres ♫♪ :
Aaron Williams
Messages : 3182
Date d'inscription : 28/02/2011
Emploi/loisirs : Prof de maths et papaaaaa ♥
Humeur : Aha ! ... Attendez, c'était une vraie question ?

Clignement des n'yeux. Ah. Bah euh. Ca c'est une surprise ! Je pensais vraiment qu'ils s'entraînaient ensemble, tous les deux ? Mais ?! Il s'entraîne pas alors ?! Mais quel vilaiiiiiinnnnnn ouuuuhh ! (Je blague, il a une vie, il fait ce qu'il veut et ce qu'il peut, heureusement qu'y a pas que les pouvoirs dans la vie, ce serait quand même vite bien chiant. Surtout pour nous. Perso, j'avais pas grand chose à foutre, c'est pour ça que j'ai master (littéralement) l'art de parler aux appareils électroniques ; et j'ai beaucoup, beaucoup regretté. Héhé.)

Je m'essuie la bouche tranquillement pour pouvoir lui sourire largement, sans paraître trop effrayant avec de la sauce tout partout. J'arbore une expression de pur contentement, tout heureux de voir Nicolas accepter. C'est tout doux, et je suis vraiment content qu'on puisse avoir cette discussion-là. Qu'on puisse se prévoir, un de ces jours, un moment comme ça ensemble. Et puis... Ca fait un moment qu'il ne m'a pas montré ce qu'il pouvait faire ! J'ai vraiment hâte.

—Prends ton temps. Tu sais que je disparais pas.

Ma main se pose sur son bras doucement, que je presse à peine, juste assez pour lui faire savoir que je suis là, avec lui. Et puis, ils parlent. Trop de choses à faire. Trop de choses à fêter. D'endroits à aller visiter. Il faut qu'il lui montre quelques coins du Japon ! Passer un week-end en famille. Tranquillement. Pas trop loin de Terrae, mais suffisamment éloigné pour changer d'air. La campagne. La bouffe japonaise. Le couvre-feu, c'est pas pour tout de suite, par contre, nahméoh.

Vis ta vie, gamin. T'as tout le temps qu'il te faut pour grandir.



Aaron vit en #FEA347.
Louisa danse en #90C15A.


Un peu d'amour ♥:
 
##   
Contenu sponsorisé

 

Après l'orage • Nico ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Boutiques.