Partagez | 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Depuis le temps... (PV Tahia)
##   Mer 22 Aoû 2018 - 23:22

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2284
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Depuis peu de temps, après ce dont lui avait infligé Aaron, son aide précieuse, et d'avoir enfin accepter sa Greffe, les temps paraissaient plus calmes. Et quelle douce musique.
Ys n'allait pas s'en plaindre. Certes, il n'était pas encore tiré d'affaire et il lui restait encore pas mal d'effort à fournir, mais selon lui, à son goût, le plus horrible était fais.
Combien même il pouvait avoir de l'agitation autour de lui, le Master restait discret, s'éloigner. Il s'en tenait à ses rendez vous chez le psy. Des entrainements pour réapprendre à dompter ses pouvoirs. Suivre les réunions de Master. Garder un œil sur Akira. Mais aussi, à continuer de prendre son traitement.
Le médecin avait déminuait la dose. Mais il n'était pas question de le couper soudainement. Ca serait une mauvaise idée et un mauvais jugement. Ys aussi, resta méfiant.


Après des heures d'entrainements, il prit une douche chez lui. Enfin chez lui.. Du moins ce qu'il en restait. L'étage était toujours condamné. S'il ne s'entraînait pas, il donnait de l'aide aux artisans dans la reconstruction de son toit. Le danger évité, il était possible de pouvoir y retourner vivre. Ce n'était encore qu'une question de quelques semaines.
Mitsuki étant absente suite aux nouvelles missions établies, le jeune homme trouvait ses journées longues. Mais pour la jeune femme, ça devait lui faire du bien. Un changement d'air qu'ils appellent ça.
Passant devant les travaux, contemplant l'étendu du désastre, il laissa échapper un lourd soupir. Et dire qu'il était responsable de ces dégâts. Baka.

Sa journée n'était pas encore terminée. Il fallait renouveler son ordonnance. Se téléportant en salle d'infirmerie, ce dernier se trouvait encore dans le couloir. C'était calme ici, pour une fois. Tant mieux. S'il pouvait éviter des têtes familières, ça serait pas plus mal. Sa feuille en main, il s'avança vers la porte pour y venir frapper. Quand finalement, alors que son poing vint se poser dessus, cette dernière s'ouvrit. Elle était restée entrouverte. Intrigué, Ys passa la tête, inquiet que quelque chose de grave ait pu se produire.
Ou pas.
Baka.


"Ho! Y'a quelqu'un…??"

Finalement, lorsqu'il ouvre enfin cette porte, il tombe nez à nez avec une vieille connaissance: Tahia.
En vérité, il n'a même pas chercher à savoir ce qu'elle fabriquait. Il l'a juste reconnu, ouvert de grands yeux et puis…
Il a tout simplement refermer la porte.
Oui, oui. Il la refermé. Comme ça. Sans un mot. En plus, il a encore sa main sur la poignée. Il est pétrifié à vrai dire. Ce n'est pas qu'il n'est pas content de la croiser. Bien au contraire. C'est juste qu'il tient dans ses mains une ordonnance. Et si elle apprend qu'il prend des médicaments parce qu'il a légèrement déconné et ressorti plein de bobos, voilà ce qui va lui arriver:
Dunkan Style


*Elle va me péter la gueule…*

Parce que dans un souvenir, elle l'avait clairement menacé si il continuait à se blesser ou à se fourrer dans des situations pas possible. Sérieux, il en ressort de l'hosto là… On va éviter un aller-retour. Thanks.


##   Ven 24 Aoû 2018 - 1:22

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 502
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

C'était étrange. L'institut était étonnamment calme depuis quelques temps et bien que cela soit fort recevable, cela n'avait pas manqué de surprendre un peu Tahia. Après tous les évènements survenus jusqu'à présent, il lui était difficile d'imaginer que Terrae pouvait aussi avoir des jours de calme, sans que le moindre conflit ou la moindre menace n'ait soudainement lieu. Certes, elle avait bien entendu parler de l'incident survenu il y a peu mais du fait de la faible absence d'échos à ce sujet, la brune avait supposé que soit c'était un cas sans gravité soit que la situation était un peu plus confidentielle. Bien qu'elle supposait que cela soit la première hypothèse, d'une part pour qu'elle se rassure un peu et d'autre part en repensant à la rébellion survenue avant. S'il y avait un nouveau danger au sein de l'institut, on les tiendrait au courant et ne leur cacherait rien, n'est ce pas. C'était en tout cas ce que l'Air se disait et avec les jours qui défilaient sans que le moindre incident n'ait lieu, ses inquiétudes avaient fini par se dissiper, remplacées à présent par un certain étonnement face au calme plat des lieux. Même après avoir passé autant de temps ici, la jeune femme n'en avait toujours pas pris l'habitude. Dire que quatre années s'étaient écoulées depuis qu'elle était arrivée ici et tout semblait s'être passé si vite.

Et pourtant, même après tout ce temps, Tahia ne ressentait toujours aucun ennui, s'étant créée une petite routine qu'elle suivait tous les jours et qui n'était pourtant jamais la même, pouvant être aussi calme qu'agitée. Actuellement, l'un des éléments de sa routine était de s'occuper de l'infirmerie, le lieu où elle se trouvait en ce moment. La pièce était plongée dans le silence, si ce n'est le son d'une étagère que la Guérisseuse venait de refermer après en avoir vérifié tout le contenu. Personne n'était encore venu aujourd'hui, si ce n'est une infirmière mais du fait qu'aucun soin n'ait besoin d'être réalisé en ce moment, la brune s'était de nouveau retrouvée toute seule, restant de permanence au cas où quelqu'un aurait besoin d'un soigneur. Sa tâche à présent faite, la jeune femme s'installa au bureau et ouvrit un livre qu'elle avait emprunté à la bibliothèque dernièrement. Du fait, de son temps libre, l'Air avait l'occasion d'y retourner plus souvent et si jamais elle n'avait rien à faire durant ses heures de travail, elle gardait toujours un livre à l'infirmerie pour passer le temps. Autant dire que cette attente n'allait finalement pas s'éterniser.

Le bruit de la porte s'ouvrant fit sortir Tahia de sa lecture. Reposant le livre et se redressant, la jeune femme attendit de voir de qui il s'agissait. Une voix se fit alors entendre, demandant s'il y avait quelqu'un et la jeune femme reconnut alors cette voix. Il y a bien longtemps qu'elle ne l'avait pas entendu d'ailleurs. Cependant, il se passa quelque chose d'assez étrange. Alors que la Guérisseuse allait répondre, elle vit le nouveau venu se raidir, la fixer avec de grands yeux...et refermer la porte de l'infirmerie. La brune mit un moment à comprendre ce qu'il venait de se passer. Ou plus exactement, à essayer de comprendre ce qu'il venait de se passer. Elle cligna des yeux une fois puis une deuxième et ainsi de suite jusqu'à ce qu'elle prenne conscience de ce qu'il venait d'arriver. D'accord...elle avait loupé un épisode ou bien il s'était passé quelque chose dont elle n'était pas au courant. S'approchant de la porte, l'Air fut tentée de l'ouvrir mais vu la situation, elle préféra toquer contre la porte, ne serait ce que pour être sûre que quelqu'un était toujours de l'autre côté.

"Euh... Ys?"

N'entendant aucune réponse, la jeune femme ne sut si le Master était encore présent ou s'il était parti. Et sans doute qu'elle avait l'air idiote à se tenir face à une porte, ignorant si quelqu'un était toujours là et qu'elle allait surement parler dans le vide. Mais ça ne coûtait rien d'essayer.

"Tu sais que tu peux rentrer, tu ne me déranges absolument pas dans mon travail, si c'est ce qui te gêne. Je peux très bien te parler et faire quelque chose à côté."

Après tout, c'était bien pour ça que le Tonnerre était là, n'est ce pas? En tout cas, le peu qu'elle ait pu apercevoir de lui ne semblait montrer aucune blessure donc rien qu'elle n'ait à soigner. Ys était au courant qu'elle travaillait à l'infirmerie, bien que le jeune homme ne soit jamais venu lui rendre visite jusqu'à présent. Donc, autant lui assurer qu'il ne lui posait pas de problèmes en venant discuter avec elle.



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Sam 25 Aoû 2018 - 10:57

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2284
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Ok. OK. Mec, ne perds pas ton sang froid surtout. Lolilo. C'est pas comme s'il lui avait pas promis de revenir sans une égratignure. Physiquement, il n'avait rien. Même son bras lourdement blessé, il ne lui restait plus qu'un bandage autour du poignet. En revanche, s'il lui était facile de dissimuler le moindre hématomes, il n'en allait pas de même avec sa feuille d'ordonnance. Entre la demande de traitement pour son bras et celui pour ses pulsions nerveuses, autant dire qu'il était trahis.

Mais voilà. Ca faisait deux semaines qu'il se rendait à l'infirmière pour récupérer son du sans se soucier qu'un jour il pouvait tomber sur son amie. Tahia. Et il lui avait promis. Promis de ne plus jamais se fourrer dans de sales situations ou de revenir un jour avec une patte en main. Foutu. Il est foutu. Tahia ne supporte pas que ses amis soient blessés et quand elle connaitra les véritables raisons de sa présence ici, ça sera pire.

Sa main est toujours sur la poignet de la porte, ne sachant quoi choisir. Et si partir en courant n'était pas la meilleure idée de la journée? Avec un peu de chance, elle ne l'a pas vu. Ah. Si. Elle l'appelle. KARMA DE MERDE!
Nerveux, lorsqu'il entend qu'elle frappe à la porte, il retire sa main rapidement comme s'il pouvait être pris au piège. Non mais elle ne se doute même pas. Elle pense qu'il est venu ici pour simplement discuter. Quelle cruauté. Quel dilemme. Ce n'est pas qu'il n'est pas heureux de la voir. Mais il ne veut pas retourner à l'hôpital de si tôt.


"Hahaha! Mais non pas du tout! Je passais comme ça."

Lance-t'il d'un rire faussement joyeux.
Ok, mec, là tu te perds. C'est ridicule. Même ses excuses sont encore plus pitoyables que lui. La pauvre… Si ça se trouve, elle voudrait lui parler aussi. Elle ne doit même pas comprendre pourquoi il reste derrière une porte. Heureusement qu'il n'y a personne d'autre dans ce couloir…
Lacement, Ys lâche un soupir et finit par s'accroupir. C'est idiot. Il a besoin de ces traitements aujourd'hui. Il ne peut pas se permettre de remettre ça à plus tard et de jouer avec le feu.


"Tahia?"

Reprit-il d'une voix plus sérieuse mais hésitante.

"Tu promets de ne pas t'énerver?"

Ose-t'il enfin. Il ne sert à rien de jouer à ce petit jeu pendant encore quelques minutes. Autant aller droit au but. Pour une fois, il allait assumer ses responsabilités.
Après quelques secondes de silence, il finit par faire glisser sa feuille d'ordonnance sous la porte. Et delà, il attend accroupit toujours derrière la porte une réponse quelconque de son amie.


##   Sam 25 Aoû 2018 - 15:35

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 502
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Il s'était passé quelque chose. Tahia en était sûre et certaine. Pour qu'Ys réagisse ainsi en la voyant, il y avait forcément eu quelque chose. Le seul problème étant qu'elle n'avait aucune idée de ce que cela pouvait être. Ils ne s'étaient plus revus depuis leur conversation dans la forêt et à aucun autre moment les deux jeunes gens s'étaient recroisés. L'Air pouvait donc supposer qu'elle n'avait rien fait qui puisse expliquer l'attitude du Master vis à vis d'elle. Alors pourquoi avait il eu peur l'instant où il l'avait vu? Cela ne s'arrangea pas lorsqu'elle l'entendit dire qu'il passait juste comme ça. L'inquiétude que la brune avait commencé à ressentir quand le Tonnerre avait refermé soudainement la porte revint en force. Il mentait. Malgré la porte, la Guérisseuse pouvait percevoir à quel point les mots sonnaient faux, de même que la 'joie' qu'essayait de faire transparaitre le jeune homme. Elle n'aimait pas quand il ne lui disait pas la vérité, ça ne faisait que lui créer davantage de soucis et prouver clairement que quelque chose n'allait pas. De plus, la jeune femme avait l'impression que le roux ne lui faisait pas confiance ou qu'il craignait les réactions qu'elle pouvait avoir suivant ce qu'il disait ou non. L'étudiante soupira silencieusement: il avait encore peur d'elle, de ses réactions. Là où elle avait cru qu'ils avaient finalement passé ce cap, ce n'était visiblement pas encore le cas...

Il s'écoula un silence durant lequel aucun des deux ne parla, chacun d'un coté de la porte. Tahia attendit calmement, ne sachant pas vraiment quoi faire. Elle voulait ouvrir la porte et en même temps, elle avait le sentiment que si elle le faisait, Ys allait s'enfuir. Ce qu'elle ne voulait pas. Elle voulait qu'il parle, qu'il lui dise ce qu'il se passait. Et après ce qui lui parut une éternité, la jeune femme entendit son nom à travers la porte. Le Master semblait hésitant mais décidé à parler cette fois ci. Il lui demanda par la suite de promettre de ne pas s'énerver, chose qui surprit la brune. S'énerver? Pourquoi s'énerverait elle? Un bruissement au sol attira alors son attention alors que l'Air baissa les yeux pour voir une feuille glisser sous la porte. S'accroupissant, elle récupéra le papier et avant même de lire le contenu, elle sut déjà de quoi il s'agissait. Une ordonnance... S'appuyant contre la porte, la jeune femme prit une longue inspiration avant que ses yeux ne scannent les mots écrits sur la feuille. Elle reconnaissait les médicaments prescrits et plus encore, elle en connaissait les effets... La Guérisseuse s'assit sur le sol, son dos toujours appuyé contre la porte. Elle ne savait pas quoi dire. Elle pouvait sentir la colère, l'inquiètude, la tristesse, tellement de choses lui venaient à cet instant à l'esprit et elle ne savait absolument pas comment réagir face à tout ça. Une pensée la traversa alors: l'incident survenu auparavant et dont elle n'avait pas eu d'informations sur ce qu'il s'était passé. Elle espérait avoir tort mais elle devait s'en assurer.

"J'avais entendu parler d'un incident survenu il y a quelques semaines mais personne n'en parlait vraiment donc je supposais que ce n'était pas quelque chose de grave... C'était toi?"

Elle voulait avoir tort mais l'attitude d'Ys n'aidait en rien à la convaincre de cette supposition. Mais ça ne pouvait être que ça. La question étant de savoir ce qui avait bien pu se passer pour que le Tonnerre ait reçu un traitement. Et surement bien d'autres choses que Tahia n'avait pas remarqué sur son ami. Soupirant, elle se redressa avant d'entrouvir légèrement la porte, tournant par la suite dos à cette dernière.

"Rentre, je vais te chercher ce qu'il faut..."

Après quoi, elle se dirigea vers les étagères, ne prêtant plus attention de savoir si Ys avait suivi son conseil ou l'avait ignoré. Dans tous les cas, elle était bien trop en colère pour dire quoi que ce soit d'autre et se concentrer sur sa tâche était la dernière chose l'empêchant d'exploser.



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Sam 25 Aoû 2018 - 21:11

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2284
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Toujours accroupit devant la porte, Ys patientait. Ses yeux ne quittaient pas le coin de la feuille glissée. Il la fixait cherchant à savoir si son amie l'avait remarqué. Déjà qu'elle ne lui répondait pas.
Puis finalement, la feuille disparut de son champ de vision.
Ca y est. Le drame peut commencer. Même si Tahia peut paraitre douce et attentionnée, elle peut aussi s'emporter et s'énerver. Et dans cette situation, elle avait tous les raisons de le faire. Et une nouvelle personne à décevoir…
Il ne pouvait plus agir comme un animal. Et devoir prendre ses responsabilités en main, ça passait aussi par là. Si Aaron et Mitsuki s'étaient donnés autant de mal pour l'aider, ce n'était certainement pas pour abandonner ici dès que la moindre difficulté aussi effrayante soit elle se présente.

Alors il attend. Il entend du bruit. A en croire la nature de ce dernier, il semblerait que Tahia se soit collée contre la porte. Ys garde toujours son regard fixé sur le bas de la porte. Froncement de sourcil, il tente en vain d'entendre le moindre indice. Froissement, souffle, mouvement.
Finalement il entend quelque chose glisser le long de la porte jusqu'en bas. Tahia. Elle a du comprendre. Elle sait désormais. Et il n'en est pas fier.

Lorsqu'elle reprend enfin la parole, sa question est blessante. Aussitôt, Ys lève les yeux sur cette porte. Sur l'endroit où devait surement se trouver la jeune femme. Mordillement de la lèvre. A en croire ce qu'elle dit, il y avait eu du bruitage dans les couloirs, encore une fois. Mais ce n'étant pas suffisamment répandu ou manquant d'élément, ce fut aussitôt oublié. Ou presque.
Doucement ses yeux roulent de nouveau sur le sol.


"Oui..."

Souffle-t'il.
Il ne pourrait lui cacher la vérité plus longtemps. Pour maintenant, il allait devoir faire face à une Tahia déçue. Ils ne s'étaient pas croisés depuis longtemps, et lorsque leurs chemins se croisent, c'est pour la décevoir de nouveau. Quel piètre ami faisait il.
Perdu dans ses pensées, ne sachant s'il devait tout avouer ou garder ça pour lui, la porte s'ouvrit sur lui. Un peu. Il entendit la voix de la brune l'invitant à entrer. Inutile d'être Sensitif pour ressentir toute la froideur dans sa voix.
Hésitant, Ys se redressa lentement. Puis il entra enfin. Il ne trouvait pas tout de suite son amie. Cette dernière étant occupée dans une salle voisine sans porte à trouver les raisons pour lesquelles le garçon se trouvait dans cette pièce.

Durant ce lapse de temps, il cherchait comment s'expliquer. Devait il lui présenter ses excuses? Devait il lui expliquer le pourquoi du comment? Et après? Que se passe-t'il généralement? Est ce que les personnes vous pardonnent-ils?
Le souvenir de sa conversation avec elle au sujet de sa transformation et d'avoir plongé le Master Morphe dans le coma lui revint. Ah oui… Quand elle avait découvert sa véritable forme. Elle aussi, elle lui avait tourné le dos, de peur. Quelques temps. Mais elle l'avait fait.
Et maintenant? Comment réagirait-elle si elle apprenait que ce Dragon avait cherché à tout détruire?
Tout le monde ne croit pas en lui, tout comme Aaron et Mitsuki.


"Je n'ai pas su tenir ma promesse."

Laissant échapper un léger soupir, le garçon prit quelques secondes sur lui puis, il écarta les bras de chaque côté. Fermant durement les yeux, il reprit d'une voix sérieuse mais calme.

"Si tu es fâchée ou déçue, alors vas y, défoules toi, je pourrais le comprendre. Après tout… je t'ai trahis."


##   Dim 26 Aoû 2018 - 1:59

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 502
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Ori and The Blind Forest - Approaching the End

Son regard rivé sur les différentes bouteilles et boites présentes dans son champ de vision, Tahia fit de son mieux pour se concentrer dessus et ignorer toutes les pensées négatives traversant son esprit et menaçant d'exploser à tout moment. Oui, elle était furieuse. Et elle se retenait vraiment de tout envoyer valdinguer dans la pièce. Et elle l'aurait fait si elle n'avait pas un minimum de contrôle sur ses actions, l'empêchant de faire quoi que ce soit qui pourrait transformer l'infirmerie en véritable champ de bataille. Bien sur, la jeune femme pouvait voir et sentir l'air s'agiter autour d'elle, réagissant aux émotions qu'elle laissait bien malgré elle transparaitre. Cela ne l'empêcha pas d'entendre la porte s'ouvrir puis se refermer, preuve que finalement, Ys l'avait écouté et était finalement rentré. Pour un peu, le brune aurait préféré qu'il ne l'écoute pas, qu'il tourne les talons et parte. Parce que s'il restait là, il ne ferait aucun doute qu'il subirait sa colère. Pourquoi était-elle en colère, d'ailleurs? Parce que le Master s'était retrouvé blessé? Parce qu'elle ignorait totalement ce qu'il avait fait pour se retrouver dans cet état et devoir suivre un traitement? Ou tout simplement parce qu'il ne lui avait rien dit de tout ça? Parce qu'encore une fois, il n'avait rien dit à la Guérisseuse, la faisant s'inquiéter encore une fois… Est-ce que le Tonnerre avait conscience du souci qu'il lui créait en voulant lui cacher les choses? Qu'espérait-il gagner en ne lui disant rien?

Trouvant finalement un des médicaments demandés, Tahia tendit la main pour le saisir, au même moment qu'elle entendit Ys prendre la parole. Et ces dernières manquèrent de lui faire lâcher ce qu'elle avait à présent en main. Sa promesse… Celle qu'il avait promis de tenir lorsqu'ils étaient sur le toit… Il fallait vraiment qu'il remette ça sur le tapis? Mais visiblement oui et le jeune homme n'avait pas dû remarquer l'effet que cela a eu sur l'Air. Prenant une première inspiration, elle reprit sa tâche et ne tarda pas à trouver le deuxième médicament demandé mais cette fois, elle n'eut pas l'occasion de l'attraper, le Master ayant été plus rapide et cette fois-ci, faisant lâcher à la brune tout ce qu'elle avait dans les mains. Il lui donnait l'occasion de se défouler, comprenant qu'elle soit fâchée ou déçue de lui. Il l'a trahi… Il n'a vraiment rien compris, n'est ce pas? Ces derniers mots avaient été tout ce qu'il manquait pour faire craquer la jeune femme. Faisant volte face, elle se dirigea vers le Master d'un pas rapide et sans la moindre once d'hésitation, lui colla une gifle sur la joue. Elle n'avait pas le souvenir d'avoir été ne serait ce qu'une fois agressive ou violente envers quelqu'un mais là, c'était plus que nécessaire. Parce que le jeune homme n'avait rien compris du tout.

"Non mais tu le fais exprès ou à force d'utiliser la foudre, tes neurones ont fini par griller?!"

Elle pouvait sentir les tremblements parcourir son corps. Pas des tremblements de peur mais de rage. Pour la première fois, Tahia ressentait une colère qu'elle n'aurait jamais cru être capable de contenir. Et plus encore quand cette dernière était dirigée vers un de ses amis. Mais elle ne pouvait pas la retenir. C'était tout simplement impossible.

"Tu crois que c'est parce que t'as pas tenu ta promesse que je suis en colère?! D'ailleurs, je ne vois même pas à quel moment tu l'as brisé parce que la seule chose que je te demandais à ce moment là, c'était de toujours revenir vivant, peu importe ce qui arrivera! Non, ce qui me rend le plus hors de moi, ce qui me donne envie de te hurler dessus, c'est que tu ne me dises RIEN!!!"

Les poings serrés, la jeune femme pouvait sentir ses ongles transpercer sa peau mais ça n'avait aucune importance, ce n'était en tout cas pas ça la raison pour laquelle elle sentait quelque chose couler le long de sa joue. Des larmes. Frustration. Tristesse. Incompréhension. Tout cela ne faisait que s'ajouter un peu plus au creux de sa poitrine. Et pourtant, elle continua de fixer Ys et de parler, d'une voix soudainement plus calme.

"Je ne sais rien… Quand il t'arrive quelque chose ou t'ais arrivé quelque chose, tu ne me dis rien. Tu décides de le cacher, de ne pas en parler. Mais qu'est-ce que tu espères en te taisant? Me protéger? Eviter que je sois inquiète? Depuis le temps que tu me connais, tu n'as jamais remarqué que cacher la vérité ne faisait que m'inquiéter davantage?"

Elle ne put tenir plus longtemps son regard face au Master, les larmes coulant de sa joue droite alors qu'elle étouffa un hoquet puis un autre. La colère s'était dissoute, remplacée à présent par de la tristesse, cette dernière submergeant désormais la Guérisseuse alors qu'elle essayait de reprendre son calme.

"Je m'en fiche que tu te battes, que tu finisses blessé, si au moins j'ai la certitude que tout ira bien après pour toi. Tant que tu continues de remplir ta promesse. Tout ce que je veux, c'est que tu sois honnête avec moi. Que tu me dises 'Oui, je me suis battu et j'en suis désolé' ou alors 'La mission a un peu mal tourner mais tout va bien maintenant'. Je veux que même quand ça va pas, si tu souhaites parler à quelqu'un, viens me voir. Je serai inquiète mais je saurai la vérité et je saurais peut être faire quelque chose. Être Guérisseuse veut pas seulement dire soigner et réparer les blessures physiques, c'est aussi parfois écouter, conseiller et essayer de trouver une solution. C'est quelque chose que je pourrais surement faire avec n'importe qui mais comment veux-tu que j'y arrive si je peux même pas faire quoi que ce soit pour un ami…?"



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Dim 26 Aoû 2018 - 15:17

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2284
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Le bruit d'un claquement résonna dans toute la pièce. C'était si soudain. Le visage tourné sur le côté, Ys ne fixait pas son amie. Il avait ouvert les yeux, quelque peu choqué par ce geste. Non, évidemment, il n'avait pas mal. Il en fallait plus que ça. Ce n'était pas une douleur physique, mais morale.
Certes, il avait préféré être giflé que d'être éventré. Mais il ne s'attendait pas à tant de colère de sa part. Tahia semble même en avoir le souffle court. Et pourtant ses paroles le plongent dans l'incompréhension. Quelques secondes s'écoulent avant qu'elle ne reprenne la parole. "Rien". Ah. C'était donc ça le véritable problème. C'est drôle. Depuis toujours, le Master tombait toujours à côté. Il n'était pas foutu de mettre le doigt où il fallait. Il était tellement maladroit avec les sentiments humains que parfois certains détails lui échapper.
Un peu comme aujourd'hui.

Et lorsqu'il l'écouta, peu à peu, ses paroles devinrent celles d'un autre. Mathéo. Lui aussi, il lui avait reprocher de ne rien lui dire. C'est difficile. Depuis plusieurs mois, Ys avait cette désagréable sensation que tout le monde se mêlait à ses problèmes. Il avait le sentiment d'ennuyer son entourage, lui, qui ne parle jamais.
Et lorsqu'il choisit de se taire pour ne pas ennuyer ou attirer des ennuies à ses amis, on lui reproche son silence. Quelle ironie.

Ses yeux flamboyants glissent sur Tahia et l'observent sans relâche. Sa voix tremble légèrement mais elle n'hurle plus. Elle était inquiète. Il pourrait le comprendre. Après tout, lui même, s'il arrivait quelque chose à un ami, il serait le premier à intervenir. Donc sa vie en vaut tout autant?
Et doucement, il le réalise.
Ses yeux s'écarquillent discrètement. Mitsuki s'était chargée en première de son état. Aaron ne lui avait pas tourné le dos. Mathéo voulait connaitre la vérité malgré sa nature. Et désormais, c'était Tahia qui s'affolait.
"Tu n'es pas seul".
C'est vrai. Même les personnes gentilles peuvent hurler de colère.
Doucement et dans le plus grand des calmes, ses bras retombent le long de son corps. Voilà les conséquences de ses actes. Expier ses péchés.

Laissant échapper un soupir, il fixe de nouveau la jeune femme. Faisant un pas en avant, il se rapprocha de cette dernière silencieusement. Puis, amicalement, il l'entoura de ses bras.


"Surement parce que je suis Tonnerre."

Glisse-t'il tel un murmure.
Les Tonnerres sont impulsifs et bornés. Malgré tout, ils ne pensent pas à mal. C'est un peu ce que voulait lui dire Aaron.
De sa main, il vint essuyer soigneusement les larmes qui perlent le visage de son amie.


"Je suis désolé de t'avoir inquiétée. Mais si ça peut te rassurer, il n'y a plus de danger. Si tu le souhaites, je pourrais tout te raconter."

Et dire qu'à un fil près, il aurait pu perdre tous ses amis. Relevant les yeux, il découvrit les boites de médicaments étalées sur le sol. A cause de ces conneries, à cause de ses mensonges et de sa fierté mal placée, il avait manqué de perdre tout ce qu'il avait de plus précieux.

"Dis moi que tu ne me détestes pas."


##   Lun 27 Aoû 2018 - 16:55

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 502
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Elle n'avait jamais fait preuve d'agressivité jusqu'à présent, c'était même la première fois qu'elle allait aussi loin dans sa colère. Aussi, Tahia pouvait parfaitement comprendre le choc qu'avait dû ressentir Ys après qu'elle l'ait giflé, elle même s'étonnait un peu de son geste après coup. Mais si cela pouvait faire comprendre à son ami qu'elle se souciait de lui et que lui cacher la vérité n'était en rien une solution, alors le referait bien volontiers. Après tout, la jeune femme n'était plus aussi fragile qu'elle avait pu l'être des années avant et, même si sa vision de l'humain resterait toujours la même, elle avait tout de même appris à différencier ceux dont elle devait se méfier de ceux dont elle pouvait avoir confiance. Et alors qu'elle faisait confiance au Master, la Guérisseuse avait l'impression que ce n'était pas le cas de ce dernier. Elle savait très bien qu'il était tout sauf une mauvaise personne et sans doute ne lui disait il pas la vérité pour la préserver ou ne pas la décevoir mais ce n'était pas ce qu'elle voulait. Après tout, sa Grand-Mère lui avait bien caché sa maladie et personne n'en avait jamais rien su jusqu'à sa mort. Et malgré l'amour qu'elle ressentait toujours pour elle, l'Air ne pouvait s'empêcher d'en vouloir un peu à Laurine d'avoir gardé ça secret. Parce qu'aussi difficile qu'aurait été cette nouvelle, la brune aurait fini par l'accepter et même si elle aurait eu peur du jour où sa Grand-Mère serait emportée par cette maladie, au moins aurait elle été un peu plus préparée à ça.

Un contact soudain la fit sortir de ses pensées et Tahia finit par réaliser que le Tonnerre s'était approché d'elle et la tenait à présent dans ses bras. Son corps se tendit un instant avant qu'elle ne se calme peu après. Ce n'était pas la première fois qu'Ys la touchait et elle s'y familiarisait un peu plus maintenant. Quand le jeune homme que c'était surement en raison de son affinité, la brune retint l'envie de soupirer. Pour l'inquiéter et lui causer continuellement du souci, on pouvait dire que tous les Tonnerres qu'elle connaissait étaient très doués pour ça. Et pourtant, ils n'en restaient pas moins les personnes les plus adorables qu'elle aient pu connaitre. L'Air ne put retenir un petit sursaut lorsque le Master se mit à essuyer ses larmes, son regard croisant alors celui de son ami. Il s'excusa pour l'avoir inquiété, lui assurant qu'il n'y avait à présent plus de danger. Et il n'en fallut pas plus pour que la Guérisseuse ressente un réel soulagement la parcourir. Un jour, ils allaient vraiment être la cause de sa mort… Mais en attendant, elle était rassurée et hocha doucement la tête lorsqu'il rajouta qu'il lui raconterait ce qu'il s'était passé si elle le voulait. Evidemment qu'elle le souhaitait, ne serait ce que pour savoir si les choses avaient vraiment été grave et si d'autres personnes avaient été impliquées là dedans, en plus du roux.

A sa dernière remarque, Tahia le regarda fixement, se demandant un instant s'il plaisantait. Avant de soupirer. C'est vrai qu'après son coup de colère, Ys avait une bonne raison de poser la question. Doucement, la jeune femme posa sa main sur la joue du Master, là où elle l'avait frappé, avant qu'une faible lumière n'apparaisse. Cela dura moins d'une minute avant que la lueur finisse par s'estomper, la main de la Guérisseuse se retirant après ça.

"Je suis toujours en colère...mais je peux juste pas te détester."

Comme si elle pouvait vraiment le détester, en premier lieu… En dépit de leurs débuts difficiles, la brune s'était bien trop attachée au Tonnerre pour à présent dire qu'elle ne l'appréciait pas. C'était même un ami pour elle alors la question de détester ou non ne se posait même plus. S'écartant du jeune homme, l'Air se détourna pour aller récupérer la boite de médicaments qu'elle avait faite tomber quelques minutes avant, puis de finir d'attraper celle qu'elle avait trouvé. Après quoi, elle retourna auprès d'Ys et en profita pour rajouter:

"Et je veux comprendre ce qu'il s'est passé. Pour que tu suives un traitement comme celui-ci, je ne peux que supposer qu'il y a eu quelque chose d'assez grave. Est-ce que tu t'es battu? Si c'est le cas, avec qui et pourquoi? Et est-ce que cette ou ces autres personnes vont bien, au moins?"

Passant à côté de lui, Tahia alla poser les médicaments sur le bureau avant de s'appuyer contre ce dernier, les bras croisés et fixant à nouveau le Master.



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Lun 27 Aoû 2018 - 21:25

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2284
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Il aurait du se douter que Tahia réagirait de la sorte. C'était prévisible mais pas pour les mêmes raisons. Si au départ il avait craint sa colère pour avoir manqué à sa promesse, revenant couvert de bleus, il fut nettement plus surpris que l'inquiétude de la miss allait au delà des hématomes.
Ne jamais lui mentir.
C'est bien difficilement pour un beau parleur. Parler, raconter et avouer, ce sont bien des domaines dont lequel il n'y avait jamais trouvé sa place. Généralement, il reste réservé et continue d'avancer quelques soient les obstacles.
Si dernièrement il parle avec un psy, ce n'est pas pour autant qu'il se sent prêt à parler avec n'importe qui d'autre.
Evidemment, il reste toujours Mitsuki. Et encore… Même là, il y a encore des choses qui coincent. Surement par fierté. Mais aussi parce qu'il a cette nette sensation qu'il ne deviendrait jamais l'homme dont elle avait besoin. Ou bien le parcours lui semblait loin. Ceci dit, il n'abandonnerait pas. Ce pourquoi il cherchait de nouveaux repères, le rendant plus distant, calme et réservé.

Mais Tahia, elle, elle a besoin de savoir. Elle veut tout connaitre de lui, de ce qu'il s'est passé et de tout ce qu'il pourrait se passer. Bien sûr, il avait crainte de ses réactions surtout lorsqu'elle avait mal réagis en apprenant la nature de sa Greffe et de sa rage. Qu'en serait il aujourd'hui si elle comprenait l'ampleur de cette rage?
Pourtant, elle reste là et cherche des réponses. Elle veut les entendre. Ce pourquoi elle est en colère. Qui l'aurait crus?
Doucement sa main vint se poser sur sa joue et une douce lumière s'en échappa. D'abord surprit, Ys ne réagissait pas, la laissant faire. Peu à peu, il sentit la brûlure de la claque s'atténuer jusqu'à disparaitre totalement.


"Oh…"

Une fois libéré, instinctivement, Ys vint poser une main sur sa joue. C'est bien la première fois qu'elle le soignait et c'était assez étrange.
Néanmoins il fut rassurer qu'elle ne le détester pas. Un léger sourire en coin lui échappa. Puis la demoiselle lui tourna le dos pour retourner récupérer et regrouper les médicaments dont il avait besoin. La suivant du regard, Ys posa ensuite son regard devant lui découvrant l'endroit où cette dernière travailler. S'avançant calmement vers le bureau, son attention fut interrompue par les paroles de son amie.
Tahia contourna le bureau pour s'appuyer contre celui ci et lui posa des questions. Evidemment, elle désirait savoir et connaitre la vérité. Pouvait il lui en vouloir?
Croisant son regard un instant, il se tut. Puis un soupir lui échappa alors qu'il posa sa main saine sur le dos d'une chaise, s'appuyant contre cette dernière. Un fin sourire se dessine de nouveau en coin alors qu'il baisse les yeux sur le sol. Un sourire gêné.


"S'ils vont bien est un grand mot. Disant que ça aurait pu être pire."

Et si ça avait été le cas, il ne serait pas ici, dans cette salle avec elle. Et il ne remercierait jamais assez le ciel pour que le pire ne soit jamais arrivé.
Son visage se referme doucement quand il se remémore certains passages dont il était conscient, du visage de ses amis. Relevant les yeux sur la brune, il reprit également.


"Je n'ai jamais supporter ma Greffe. Rien n'était stable et ça a finis par exploser. Mitsuki et Aaron ont pris le risque de me sortir de ce mauvais pas. Et je les ai gravement blessé."

Quand il y repense, il avait la sensation d'en être sorti indemne. A voir comment ils se portaient et aussi du temps qu'ils avaient passé à l'hôpital, il avait l'impression qu'il n'existait aucune justice sur cette terre. C'est lui qui aurait du dormir des heures. C'est lui qui aurait du perdre des années à vivre. Et pourtant, il s'en sortait avec un bras pratiquement en fin de guérison.
Il avait tellement honte de son sort...


"Mais moi, non, j'ai pratiquement rien."


##   Jeu 30 Aoû 2018 - 1:03

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 502
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

La réaction d'Ys après qu'elle ait utilisé son pouvoir sur lui ne manqua pas d'amuser un peu Tahia. C'est vrai qu'il n'avait encore jamais eu l'occasion de la voir à l'œuvre jusqu'à maintenant et ce n'est pas comme si elle faisait ça tous les jours. La majorité du temps, elle soignait les blessures normalement, n'usant que très peu de la Guérison sauf en cas de grande nécessité. Dans le cas présent, elle ne l'avait utilisé que pour soigner la joue du Tonnerre, il était encore blessé et en avait encore pour un moment avant d'être totalement guéri donc elle n'allait pas lui rajouter une blessure supplémentaire. Et elle commençait déjà à culpabiliser un peu pour ça, en dépit de sa colère encore présente envers le Master, donc autant qu'elle fasse le minimum pouvant la satisfaire. Quoiqu'il en soit, la réaction du jeune homme ne manquait pas d'être amusante à voir et pour un peu, la brune aurait été tentée de lui demander ce qu'il avait ressenti pendant le processus, étant donné qu'elle n'avait jamais expérimenté ce genre de chose. Mais elle s'occupait déjà des médicaments et pensait à d'autres questions plus importantes que le ressenti de son ami par rapport à cette rapide guérison.

D'où la raison pour laquelle ils en étaient là, elle posant les questions sur ce qui avait bien pu arriver à Ys et attendant désormais les réponses de ce dernier. Attente qui ne fut pas bien longue lorsqu'il confirma dans un premier temps qu'il y avait bien eu d'autres personnes concernées et que s'il ne pouvait pas dire qu'elles allaient bien, au moins pouvait-il dire que les choses auraient pu être pires. Parce qu'il aurait pu y avoir pire? Tahia n'interrompit pas le Master, bien qu'elle ne put s'empêcher de ressentir une certaine appréhension quand elle vit le jeune homme prendre un air sérieux. Puis il reprit la parole et expliqua tout. Sa Greffe qu'il ne maitrisait pas et qui le rendait instable au point de finir par exploser. Les Masters Mitsuki et Aaron ayant essayé de l'aider à sortir de cette situation. Et si le résultat final semblait être positif, cela n'avait pas été sans que les deux Tonnerres finissent blessés dans le processus. La Guérisseuse ne dit rien mais elle se doutait bien que son ami s'en voulait pour ça. Et ses paroles suivantes ne firent que confirmer sa pensée. Soupirant dans un premier temps, elle finit par répondre:

"De la même manière que je n'avais pas supporté mon Etoilisation, n'avait plus aucun contrôle sur mes pouvoirs et que tu as pris le risque de m'aider à me stabiliser alors que nous étions pourtant de parfaits inconnus. Au final, je suis sortie sans aucune réelle blessure et c'est toi qui a fini salement amoché avec des côtes cassées, des hématomes et j'en passe alors que c'est moi qui aurais dû être à ta place."

Oui, cette situation tout comme l'état d'esprit d'Ys n'était pas sans rappeler à la jeune femme ce jour où elle avait perdu le contrôle de ses pouvoirs dans l'arène et de l'état dans lequel s'était retrouvé le Tonnerre après ça. Elle-même s'en était voulue de n'avoir au final pas été blessée alors que le jeune homme avait eu toutes ces blessures pour avoir voulu l'aider. Certes les choses auraient pu être bien pires, ce jour là aussi, mais ce moment restait encore très net dans l'esprit de la brune.

"Même si je pense qu'ils ont pris bien plus de risques avec toi que ça n'a été le cas avec moi quand on était dans l'arène, cela aurait pu être pire, comme tu dis. Personne n'a été tué et je suppose que tu as réussi à contrôler ce dragon en toi, à présent. Le plus important est actuellement que vous alliez bien, tous les trois. Mais…"

Est-ce que ça irait de lui demander? Cette histoire de Greffe l'intriguait toujours autant et elle devait reconnaitre que depuis le jour où elle avait vu le Master se transformer en dragon, elle ne savait pas trop quoi penser. Détournant le regard, l'Air reprit presque timidement.

"Tu n'es pas obligé de me donner vraiment des détails, je comprendrais parfaitement que tu ne veuilles pas forcément en parler, mais...disons que le cas de ta Greffe m'intrigue."



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Jeu 30 Aoû 2018 - 22:03

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2284
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Prit d'un profond remord, Ys avait beau chercher, il ne savait pas comment se faire pardonner ou les remercier. Il avait manqué de les tuer. Le Dragon ne cherchait pas seulement à s'amuser ou à blesser, il cherchait réellement à les détruire. Et ils sont toujours là, en vain, à lui sourire. Ys avait ce profond sentiment de ne pas en mériter autant. Qui était-il pour ça?
Et alors qu'il songeait à ses actions, voilà que les paroles de la brune brisent le silence et l'interpellent.

Affichant de grands yeux, Ys redresse son regard sur son amie. Et ce souvenir, effectivement, n'est pas si différent de ce qu'il s'est passé avec le Dragon. Prit d'une gêne, une légère rougeur peint ses joues. C'st vrai… Ils se connaissent à peine à cette époque, et pourtant, il n'avait pas hésiter à l'aider. Tout comme Aaron et Mitsu l'avaient fait avec lui. L'être humain est décidemment une bien étrange créature.
C'est idiot, mais ses paroles lui réchauffèrent le cœur. Gêné par cette confidence et qu'elle puisse le voir de cet œil, Ys détourne du regard.


"Ah ouais.. Mais c'était pas aussi grave… 'fin je crois."

Bien sûr que si. Il le sait. Il ne veut juste pas reconnaitre qu'il avait manqué de mourir pour quelqu'un qu'effectivement il connaissait à peine.
Tahia aussi était torturée par des pensées négatives et ses pouvoirs l'avaient surpasser. Alors merci pour ça. Un peu de baume au cœur, le jeune homme sourit discrètement. Il y aura toujours quelqu'un sur qui compter, quelque soit les difficultés. C'est ce qui fait la richesse de Terrae. Personne n'est réellement seule ou abandonnée.

Les paroles suivantes de son amie laissèrent un silence curieux. La gêne disparue, Ys releva les yeux sur son amie. Certes, elle désirait des détails. Généralement, aucun Master ne révèle les pouvoirs de sa Greffe autrement dit aux autres Masters.
C'est une règle, bien que dans son cas, beaucoup de personnes savent qu'il peut se transformer en dragon. Posant son regard sur la miss, Ys resta silencieux quelques secondes. Il pouvait bien lui faire confiance après tout.
Laissant échapper un soupir, il sortit de son paquet une cigarette tout en se dirigeant vers la fenêtre et en reprenant d'un ton calme et lacé:


"Ma Greffe est… et bien, disons que je la contrôle pas."

Ouvrant la fenêtre, il alluma sa cigarette tout en se penchant par dessus le rebord. Reportant son attention sur son amie, il comprenait que cette dernière en attendait un peu plus et qu'elle désirait savoir la nature de sa Greffe.

"C'est comme partager son corps avec un autre esprit. Le Dragon est puissant et il peut aussi s'accaparer de l'énergie électrique autour de lui. C'est assez difficile de l'arrêter en fait. Enfin, maintenant, c'est différent."

Autrefois oui, il était impossible d'arrêter une bête enragée. Mais maintenant que lui et le garçon avaient trouvé une connexion et s'offraient une seconde chance, le Dragon disparaissait sous la volonté du Master, lui rendant forme humaine.
Lui offrant un sourire, Ys se détourna de son amie, fixant l'horizon. Pour l'instant, tout semble rentrer dans l'ordre.
Pour l'instant...
Mais le risque est grand, et si un jour il ne trouvait plus cette connexion?? Il était plus sage de s'en méfiait que de crier victoire et tirer un trait sur cette histoire. Garder un oeil sur cette expérience était la plus sage décision. Hideko approuverait. Après tout, une bête reste une bête.


"Tahia? Puis je te demander un service?"

Reprit-il d'une voix curieusement sérieuse. Sans pour autant poser son regard sur la jeune femme, il reprit, la cigarette coincée entre les dents.

"Si un jour je venais à perdre définitivement le contrôle de ma Greffe, surtout, n'hésites pas, et fais ce qu'il y a à faire."

Termine-t'il alors que ses prunelles flamboyantes croisent son regard.
Non, il ne rit plus. Là, c'est le Master qui parle, pas l'ami.
Si un jour mahleureusement le Dragon prenait le contrôle, un aller sans retour, il faudrait l'abattre. Tahia le comprend, elle doit le comprendre. Pour Terrae.
Et combien même Ys préfèrait mourir que de voir Terrae à feu et à sang. Puisqu'il ne peut pas le demander à Mitsuki, connsaisant pertimment sa réponse perdue par l'amour, la raison doit primer, pour le bien de tous. Et il lui fait suffisamment confiance en Tahie pour croire qu'elle le ferait. Parce qu'il le faut.



##   Ven 31 Aoû 2018 - 19:12

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 502
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Ce n'était pas aussi grave… Tahia se retint de lever les yeux au ciel après ces paroles, se demandant si le Tonnerre plaisantait. C'est sur que contrairement à lui, elle ne s'était pas transformée en dragon mais elle se souvenait très bien de l'état de l'arène après l'explosion de ses pouvoirs et celui d'Ys après qu'il soit parvenu à la 'réveiller'. D'une manière ou d'une autre, l'ampleur était quasiment égale quand on regardait les deux situations, même si le Master ne semblait pas vouloir le reconnaitre. Pourtant, la brune remarqua qu'au moins, cela semblait calmer les mauvaises pensées du jeune homme voire même le gêner qu'elle en vienne à lui rappeler ce moment. Il n'avait vraiment pas à se sentir coupable de tout ce qui était arrivé. Après tout, ils savaient tous deux à quel point ces pouvoirs étaient aussi bien une bénédiction qu'une malédiction et aussi salvateurs que dangereux, suivant la personne et ses intentions. On pouvait très facilement se perdre, se faire dévorer par ces pouvoirs et ne plus parvenir en ressortir si on ne les aidait pas à temps. Si le roux n'avait pas pris cette décision de l'aider, alors même qu'ils ne se connaissaient pas, la Guérisseuse ne savait pas où elle en serait aujourd'hui. Mais certainement pas dans cette infirmerie, à parler avec cette même personne qui l'a aidé par le passé.

Un silence s'était installé après qu'elle ait demandé si elle pouvait en savoir plus sur la Greffe du Master et à aucun moment Tahia ne chercha à reprendre la parole, attendant d'avoir une réponse. Après tout, elle n'était pas supposée en savoir plus que ce qu'elle avait déjà vu et honnêtement, n'importe qui pourrait dire qu'elle avait vu assez mais la curiosité n'en restait pas moins plus forte. Finalement, l'Air vit le jeune homme prendre une cigarette et se diriger vers la fenêtre de l'infirmerie, expliquant au passage qu'il ne contrôlait pas vraiment sa Greffe. Elle ne dit rien, se contentant d'attendre qu'il en rajoute davantage et ne voulant pas l'interrompre. Penchant légèrement la tête sur le côté, la jeune femme écouta avec attention quand Ys reprit la parole, expliquant que son pouvoir était similaire à avoir deux esprits dans un même corps et que de ce fait, le Dragon pouvait ainsi accéder aux pouvoirs du jeune homme, le rendant ainsi bien difficile à arrêter. Et bien qu'il affirma que c'était différent maintenant, la brune ne pouvait s'empêcher de conserver un doute dans son esprit. Après tout, deux entités pour un même corps n'était pas la meilleure option, surtout si ces deux là ont une personnalité différente et ne s'accordent pas. Actuellement, cela ne semblait pas être le cas. Si son ami laissait entendre que les choses étaient différentes, la Guérisseuse pouvait en déduire qu'ils avaient trouvé un terrain d'entente.

*Mais pour combien de temps…* Tahia chassa aussitôt cette pensée de son esprit. Elle faisait confiance à Ys pour savoir que le Tonnerre ne laisserait pas ça arriver une nouvelle fois. Il était hors de question qu'elle doute de lui, surtout sur un sujet qui pourrait être un danger pour Terrae. Et dire qu'elle aurait souhaité ne pas entendre les paroles suivantes… Après un moment, la voix du Master raisonna de nouveau dans la pièce, attirant l'attention de la jeune femme, la curiosité revenant lorsqu'il déclara avoir un service à lui demander. Elle ne se serait pas posée plus de questions...si la voix de son ami n'avait pas été aussi sérieuse et ce fut avec une certaine appréhension qu'elle hocha la tête. Avant d'écarquiller les yeux et de sentir un poids dans sa poitrine. Evidemment que lui même y avait pensé mais il y avait une réelle différence entre le penser et le dire. Et encore plus quand c'était à une personne proche qui nous demandait de faire ça. Baissant son regard, la brune fixait désormais le sol, ses bras le long de son corps alors que ses poings étaient de nouveau serrés. Comment pouvait-il lui demander ça? Qu'espérait-il qu'elle réponde à ça? Qu'elle allait accepté bien gentiment de tuer un ami si jamais ce dernier pétait un câble?!

C'était juste impossible… Et pourtant, alors qu'elle se refusait à une telle fatalité, ce fut une autre réalisation qui lui vint, ou plutôt une ancienne discussion qu'elle avait eu avec Ys. Lorsqu'ils étaient sur le toit et que Terrae était en état d'alerte. Tahia avait exprimé clairement qu'elle protégerait Terrae, ce lieu qui était devenu son foyer et qu'elle ne voulait perdre pour rien au monde. Et il en avait été de même pour le Tonnerre. Tous deux voulaient protéger cet endroit, qu'importe ce que cela en coûterait… Et c'était actuellement cela que lui demandait le Master, connaissant parfaitement le désir de la Guérisseuse de garder Terrae sain et sauf, même si pour cela, il fallait le tuer. Parce qu'il ne supporterait pas de détruire ce lieu et qu'à choisir il préférait la mort… Prenant une grande inspiration, se rendant en compte en même temps des légers tremblements qui la parcouraient, la jeune femme se redressa et s'approcha de la fenêtre où se trouvait le jeune homme, son regard toujours fermement dirigé vers le seul. Et ce fut seulement lorsqu'elle se tint face à lui qu'elle leva les yeux.

"...Je le promets. Mais dans ce cas, t'as pas intérêt à abandonner une seule seconde face à Lui. Si tu n'as pas lutté jusqu'au bout, ne t'es pas accroché au moindre espoir de reprendre le contrôle et que j'ai dû...t'abattre quand tu pouvais encore te sauver face au Dragon, je te le pardonnerai jamais."

Parce qu'elle même ne se le pardonnerait jamais. Prendre la vie d'une personne importante pour elle quand il y avait encore un infime espoir de la sauver, elle ne le supporterait pas. Et Ys le savait très certainement. Ou en tout cas, avait intérêt à s'en souvenir.



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Ven 31 Aoû 2018 - 21:44

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2284
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Il était bien conscient que ce qu'il demandait n'était pas une tâche facile. Il lui aurait bien évité un tel fardeau. Malheureusement, on aime croire que  tout est encore possible même quand on touche la fin. Et si tout le monde s'obstine à sauver l'impossible, au risque de voir périr tout Terrae, il fallait bien compter sur une personne censée. Tahia.
Oh certes, Ys n'a pas que des amis sur qui compter… Mais il préfèrerait être abattu de la main d'une amie, plutôt que d'un ennemi. Egoïstement.
Ceci dit, il n'avait pas choisis Tahia pour rien. Elle était consciente du réel risque. Et qu'il s'agissait pas uniquement de leur amitié, mais de tout Terrae. La vie des résidents vaut mille fois celle d'un seul homme.

Cependant, Ys redoute. Il redoute son refus et la fixe sans relâche. Il n'avait pas besoin d'être Sensitif pour ressentir ses émotions et les comprendre. Tahia est discrète, mais on peut lire en elle comme dans un livre. Finalement, ses pas la dirigèrent vers le Master. Ce dernier a un mouvement. Il se redresse un peu mieux pour lui faire face alors qu'elle se tient à sa hauteur. La clarté du jour jouant entre les deux silhouettes. Croisant son regard, Ys reste ferme. Si ce n'est pas elle, ça sera quelqu'un d'autre. Et finalement, elle s'y résolut. C'est un soulagement. Mais à une condition: qu'il se bat jusqu'au bout.
Un fin sourire se dessine en coin. Ca, il le fera. Qu'elle en soit sûre.
Certes, c'est toujours plus facile à dire qu'à faire. Il avait bien manqué de tomber dans les griffes du Dragon, abandonnant toute humanité. Mais il était encore là, debout devant elle. Il avait réussi grâce à des proches. Il réussira encore et encore. Et même si son heure avait sonnée, il se battrait jusqu'au bout. Car il est ainsi fait.


"Tu n'auras pas à t'infliger ça, crois moi."

Il se le permettrait pas.
Tahia avait un énorme devoir à réaliser si l'heure fatidique venait à frapper. Mais il ne laisserait pas son amie pour le restant de ses jours dans la peine et l'impardonnable.
Parce que, mine de rien, même s'il ne veut pas voir Terrae détruite, il ne désire pas non plus mourir. Il veut vivre le plus longtemps possible. Voir ses amis changeaient, réalisaient leurs rêves. Vivre aux côtés de Mitsuki pour l'éternité. Vieillir à ses côtés.
Alors non, il n'abandonnerait pas le combat aussi facilement.

Se débarrassant du mégot, le jeune homme reprit d'une voix plus gaie, brisant le lourd silence installé.


"Maintenant que les thermes du contrat sont posés, dis moi, c'est ici que tu travailles?! Parce que c'est bien la première fois que je t'y vois. Et ta blouse blanche, c'est ça?"

Lance-t'il tout en s'éloignant de la brune pour vérifier le contenu des médicaments. Au moins, rien ne manquer. Malgré les récentes émotions, Tahia avait su garder la tête froide et ne s'était pas trompée dans les traitements ordonnés. Chouette. Encore une semaine à téter des bonbons!
Dans un soupir, Ys balaya cette mine en reprenant un ton moqueur.


"Je suis un peu déçu. Je pensais que nos infirmières avaient une tenue plutôt sexy."

Se détournant du sac contenant ce dont il avait besoin, il reporta son attention sur la miss. Marqua une courte pause alors qu'il la toise du regard et reprit d'un sourire mutin en coin.

"Faudra vraiment que j'en parle à la prochaine réunion des Masters."

C'est Akira qui va être content! Huhu!
Changement de ton, changement d'ambiance.


##   Sam 1 Sep 2018 - 2:01

Personnage ~
► Âge : 20 ans
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 502
Date d'inscription : 16/02/2014
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiante
Humeur : Un peu mieux, je suppose

Encore une promesse à laquelle ils devaient s'engager, celle-ci ayant même bien plus d'ampleur que toutes celles qu'ils aient pu faire jusqu'à présent. Une promesse que Tahia se promit de tenir quand le moment sera venu de la remplir. Mais d'ici là, elle savait qu'elle aurait le temps de mieux l'accepter et surtout que, comme elle, le second concerné n'abandonnerait rien jusqu'à la dernière minute. Aussi, quand Ys lui confirma qu'il se battrait, la jeune femme put enfin se détendre. Si après, on s'étonnait qu'elle soit nerveuse ou préfère être seule, il y avait bien des raisons à cela, l'une d'entre elles étant son inquiétude dès qu'il s'agissait d'un proche ou d'une personne avec qui elle commençait à s'entendre. Comment la brune réussissait à garder plus ou moins son calme suivant les situations restait un grand mystère, même pour elle. Mais dans le cas présent, alors que le silence s'était de nouveau installé entre les deux Terraens, l'Air savait qu'il n'y avait plus la moindre raison de se faire un quelconque souci inutile, même si elle avait bien conscience de la tâche qui allait désormais peser sur ses épaules.

Et puis, tout changea en un instant. L'ambiance dans un premier temps tendue disparut pour laisser place à une atmosphère plus légère et joyeuse. Tahia se demandait toujours comment le Master faisait pour passer d'une émotion à une autre aussi facilement, changeant par la même occasion l'ambiance générale. Surement un truc de Tonnerre… Si dans un premier temps, elle s'étonna qu'il n'ait pas deviné qu'elle travaillait dans l'infirmerie, quoiqu'il était vrai que c'était la première fois qu'elle voyait le Tonnerre passer la porte de cette pièce, la jeune femme lança un regard curieux vers ce dernier avant de regarder la tenue qu'elle portait. Il était où le problème de la blouse blanche? Entretemps, elle remarqua qu'Ys était retourné près du bureau et semblait vérifier les médicaments. Bien qu'elle le laissa faire, la brune savait qu'il n'aurait pas eu besoin de le faire. Qu'importe la situation ou son état d'esprit, jamais elle ne s'était trompée sur les médicaments à prendre, même dans l'état de colère où elle était avant. Mais si c'était juste par précaution, et étant donné qu'il s'agissait du traitement du roux, elle n'allait pas l'empêcher de faire sa petite inspection.

Cependant, les paroles suivantes eurent pour effet de faire apparaitre un léger rougissement sur les joues de Tahia, cette dernière détournant les yeux par la suite et ne pouvant s'empêcher de faire un peu la moue. Non mais c'est quoi cette lubie à s'imaginer les infirmières ou les médecins dans des vêtements nettement plus 'ouverts'? C'est sur, ce n'était pas la brune qui allait porter ce genre de vêtements mais à sa connaissance, personne ici ne porterait une tenue comme ce que devait s'imaginer le Master. Les poings sur les hanches, la Guérisseuse toisa du regard Ys quand ce dernier continua dans sa lancée en disant qu'il fallait qu'il en parle à la prochaine réunion des Masters. Elle doutait fortement qu'ils prennent en considération ce genre de sujet mais sait on jamais. La jeune femme avait appris à se méfier de ce qu'il pouvait passer par la tête des Masters ici.

"Crétin... Si tu n'es pas satisfait des tenues d'infirmière, habille toi dans une de ces 'tenues plutôt sexy' auxquelles tu penses, je suis certaine que tu comprendras bien vite pourquoi personne n'y a pensé."

Et à cet instant, l'image du Tonnerre dans une tenue d'infirmière commença à se dessiner dans l'esprit de la brune, qui devint encore plus rouge en même temps qu'elle dut retenir un rire de lui échapper tant cela lui paraissait totalement ridicule. L'idée même de voir un homme habillé dans des vêtements féminins était totalement incongrue pour elle. Tentant d'effacer cette pensée plus que ridicule, Tahia rajouta par la suite:

"Et pour info, je travaille ici depuis deux ou trois ans déjà. C'est l'un des lieux où je me sens le plus dans mon élément et où je peux le mieux utiliser mon pouvoir. La plupart du temps, du moins, vu qu'en règle générale, je soigne mes patients sans utiliser de guérison, en particulier si j'apprends qu'ils se sont blessés à cause d'une raison stupide comme se battre."

Non, elle ne visait absolument pas Ys quand elle disait ça, étant donné que quelle que soit la personne, la Guérisseuse n'avait jamais utilisé ses pouvoirs dans ces moments là. Cela aurait pu être un ami comme un parfait inconnu, elle aurait appliqué le même traitement si elle apprenait que la raison des blessures étaient à cause d'une bagarre provoquée par celui ou celle venant se faire soigner. D'ailleurs, en parlant de sa Guérison… La jeune femme vérifia d'abord dans les poches de sa blouse puis dans ses autres vêtements mais comme elle le pensait, elle ne l'avait pas avec elle. En même temps, à aucun moment elle n'aurait cru croiser le Master dans l'infirmerie. Et il n'y avait qu'un seul endroit où elle l'avait laissé depuis la dernière fois. Reposant son regard sur le jeune homme, elle reprit la parole:

"Avant que tu t'en ailles, tu veux bien m'attendre ici un instant? Je dois te donner quelque chose d'autre et c'est resté dans ma chambre. Sauf si tu veux m'accompagner, ça évitera de faire un aller-retour."

Se dirigeant par la suite vers la porte, Tahia l'ouvrit avant de reposer son regard sur son ami, attendant une réaction de sa part.



Spoiler:
 

Spoiler:
 


Lantana (Oldcodex) - Main Theme
Savin' me (Nickelback) - Sad Theme
Mononoke Hime Theme (Ocarina)- Wind Theme
##   Sam 1 Sep 2018 - 20:21

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2284
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

S'appuyant contre le bureau, il fixa la jeune femme de son œil brillant. Croisant des bras, il fut nettement fier de lui. Au vue du comportement de son amie, sa provocation avait rapporté ses fruits. Au moins, maintenant elle pensait à autre chose, c'était gagné. Non parce que le plaindre pendant des heures ou parler de cet accident, disons qu'il en avait assez et qu'il désirait passer à autre chose. Du moins, il ne voulait surtout pas causer plus de tord à ses proches.
Et quand Tahia rougit du tout au tout, évitant même de croiser son regard, Ys afficha un large sourire satisfait.

Evidemment sa requête pour un tel sujet n'aura jamais lieu. Il n'est pas idiot non plus. Il y avait plus important que ça à résoudre pour le bien de tous les Terraens. Et puis avec une telle tenue, ils seraient tous à l'hosto! Tahia réagit au plus vite tout en défendant sa cause et que selon elle il serait impossible de travailler dans de telles circonstances. Attends meuf. Si y a moyen de satisfaire les dernières volontés d'un mourant, il est preneur. Autant mourir avec le sourire aux lèvres. C'est une philosophie de vie!
En revanche, ce dont il s'attendait le moins, ce fut la réaction suivante de cette dernière. Lorsqu'elle lui supposa de porter cette tenue pour changer son opinion.


"Allez, mais genre vous n'avez pas de fantasmes mademoiselle Makoto?!"

A d'autres! Même les filles de Terrae rêvent de voir les garçons dans des tenues particulières. Par exemple Mitsuki rêverait que le Master porte seulement un jean, une ceinture de bricolage et torse nu, suant à grosses gouttes sur une machine.
Si, il l'a entendu durant son sommeil...

Breeef! Tahia aussi doit en avoir. Il ne peut pas croire qu'elle soit aussi prude. Ou bien elle n'ose même pas se l'avouer. Par contre, tandis qu'Ys défend sa cause, il remarque une rougeur chez la jeune fille qui étouffa un rire. OH PUTAIN!!
Elle est en train de l'imaginer en tenue d'infirmière sexy??!!! AAAAHHHHH!!!!!


"Arrêtes ça! Maintenant!! Espèce d'obsédée!!"

Lance-t'il tout en se dirigeant vers elle, lui attrapant les poignets en se débattant. Genre ça, ça va aider à lui faire oublier cette horrible image??! Osef. Là, il est juste mal. Rien que de l'imaginer aussi le met mal à l'aise. Il rougit même légèrement. Non mais Tahia si ton fantasme c'est ça: ADIOS!
Relâchant la miss après un long débat et essoufflé (et toujours mort de honte), l'arroseur arrosé retourna vers le bureau pour récupérer ses médicaments.
*Perverse =_=*
Tiré de ses songes, Ys en oublia les évènements quand cette dernière lui répondit sur son travail. Trois ans déjà?? WTF?! Attendez!! …. Comment ça se fait qu'avec tout ce qu'il s'est mis sur la gueule, il n'y a que maintenant qu'il la croise??? Mec, t'es un rescapé.
Il en est conscient, surtout quand il apprend que Tahia n'utilise pas son pouvoir de guérison pour des blessures causées par une bagarre.


"Vilaine fille…"

Lui souffle-t'il alors qu'il plisse des yeux tout en la toisant. Cette meuf est une sadique. Elle doit prendre un malin plaisir à prendre son temps pour les soigner, histoire que la leçon soit bien apprise.
Ca l'étonne guère à vrai dire. C'est typiquement du Tahia. Ramassant son sac, la demoiselle sembla se souvenir d'un détail oublié. Elle lui proposa de l'attendre ici ou de l'accompagner. Alors déjà qu'ils vont devoir marcher et oublier la téléportation, il n'allait pas non plus rester su place sans bouger!
Sans l'ombre d'une hésitation, il s'avança vers la demoiselle tout en retenant la porte pour leur passage.


"C'est bon, je te suis. J'ai pas envie de prendre racine ici."

Suivant la brune de près, Ys fit passer le sac par dessus son épaule. Cette flemme de marcher…
Arf. Il faut bien qu'il prenne sur lui. Depuis l'accident, son énergie avait du mal à se renforcer. Du coup, il devait éviter de se servir des pouvoirs pour un moment. Considérons cela comme une rédemption.


"Et dis moi, ce truc que tu veux me donner, c'est pas un truc sale au moins?"

Reprit-il piqué de curiosité. Bah c'est pas tous les jours qu'on lui offre un cadeau alors aussi vite, il est méfiant. Bon allez, soyons braves et faisons confiance à Tahia.


##   
Contenu sponsorisé

 

Depuis le temps... (PV Tahia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Infirmerie.
Aller à la page : 1, 2  Suivant