Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
Mini rp : Survival. Ryunos [Ep] & XIII [THS]
##   Sam 8 Sep - 11:34
avatar
Ryunos [Ep]

Spoiler:
 

Impossible de trouver le sommeil. Même si la journée a été longue, que le soleil est couché depuis longtemps et que son corps est arrivé à ses limites, des scènes repassent dans son esprit. Il pense à Marley, sa chère humaine. Il pense à son refuge, les travaux qu'il faudrait entreprendre, le registre qu'il conserve dans son esprit. Telle personne qui devrait partir demain, telle autre qui avait prévu de revenir quelques jours la semaine prochaine. Il revisite son emploi du temps établi pour les jours à venir, se remémore chaque obligation, chaque préparation pour un voyage ou une bête sortie. Les repas à venir au menu de la cantine du refuge, les commandes à placer, cette fête d'anniversaire qui va nécessiter des décorations, tous les soucis du quotidien envahissent son esprit. Il rouvre les yeux, observe son plafond. Ils ont beau se fermer quand il les ouvre, il n'arrive pas à dormir. Il soupire, décide de retourner à des jours joyeux et insouciants.

Il y a quelques instants il buvait le thé et le voilà dans un tout nouvel endroit. À vrai dire, il ne se souvient pas de l'avant, a ce sentiment que sa présence ici est on ne peut plus naturelle. Les environs lui paraissent flou et ça ne l'alarme même pas. Lola, sa chère élève, est à ses côtés. Il entend des grognements étranges, d'une sorte qu'il n'avait jamais entendue auparavant. Quand il se tourne vers la direction d'où ils viennent, il aperçoit des humanoïdes en décomposition. Ils n'ont franchement pas l'air sympathiques. Pendant sa longue vie, il a vu des tas d'Éternels avec des formes étranges mais ces êtres-là ne lui inspirent rien qui vaille. Il se rapproche de Lola, confiant en sa force de loup-garou au cas où un combat s'annoncerait. À vrai dire, il se cache carrément derrière elle mais ce n'est clairement pas parce qu'il a peur de ces monstres, il préfère simplement que la plus apte au combat soit en première ligne.

« Euh... Lola ? As-tu une quelconque idée de ce que sont ces choses et pourquoi elles s'approchent de nous ? »
##   Sam 8 Sep - 14:15
avatar
XIII (THS)




Apocalypse zombies entre potos

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay



Description:
 


Salle de sport. Ambiance chaude. Doux mélange de virilité et de sueur. Je suis là, assise sur un banc. Une altère dans chaque main. Altère d’une masse improbable que je soulève pourtant sans peine particulière. Je ne me souviens plus de comment je suis arrivée. Ni pourquoi la salle est vide. Mystère. Mystère ! Après un dernier regard satisfait sur mes biceps, je pose le tout et file à la douche. Avec le sentiment du travail accompli. Je pousse la porte des vestiaires. Finalement, je n’aurai pas de douche.

Changement de décor ! J’aperçois Carro. Mon bro. Je ne fais pas attention à ce changement improbable. Comme si tout était normal. Je te souris. J’arrive et te colle une accolade aussi viril qu’amical. Prête à t’exhiber ma musculature d’autant plus développée par l’effort, mais tu sembles perplexe. Maintenant que tu le dis, c’est vrai qu’il y a des bruits zarbies. Je regarde dans la direction concernée. AH !

« Je peux te dire ce que c’est… mais ce que ça fout là, par contre… C’est des morts vivants. Des créatures qui bouffent les vivants pour les transformer comme eux ! » D’un revers de main, je m’assure que tu passes bien derrière moi. Et puis. Et puis...

Un hurlement.
La bête s’éveille.
Aussi majestueuse que gigantesque.
Carro. Je te protégerai.

Je m’élance. J’en attrape un premier par les deux bras que je tire pour les lui arracher. D’un revers de griffes, j’en lacère un autre. Ainsi de suite. Je comprends toutefois que c’est futile. Pour chacun que j’extermine, un autre prend sa place. Je bondis en arrière. Pour revenir vers toi. Je t’attrape en pleine course. Pardon Carro, je sais que t’aimes pas… mais là, on a pas trop le temps ! Tes petites pattes nous ralentiraient.



love.disaster
##   Sam 8 Sep - 14:51
avatar
Ryunos [Ep]

Elle révèle sa forme de louve, si grande, si forte. Même s'il l'a vue se transformer un certain nombre de fois déjà, lors de leurs entraînements, elle l'impressionne encore. Un soupçon de crainte s'immisce en lui. Pourvu qu'elle ne perde pas le contrôle. Il serait totalement foutu si elle le faisait. Il n'a même pas quoique ce soit fait à base de négaste pour annuler le pouvoir. Si elle se perd, il finira soit dévoré par ces morts-vivants, soit déchiqueté par ses griffes. Quel sort est pire ? Sans doute de se faire manger par une horde de monstres qui prendront un à un une bouchée, puis un peu le temps de mâcher sans doute avant de se resservir s'il en reste. Même si l'expérience serait intéressante pour savoir à quel moment il perdra conscience, elle ne lui fait quand même pas très envie.

Il se sent saisi, met quelques secondes avant de paniquer. Elle l'a attrapé. Il a beau raisonner son rythme cardiaque, ce dernier refuse de l'entendre. Et si elle le lâche ? Mais non, elle ne le lâcherait pas. D'accord mais si on considère l'éventualité pas totalement improbable qu'elle le fasse ? Il deviendrait un repas pour zombies. Il déglutit.

« N-Ne me lâche pas. Enfin je sais que tu ne vas pas le faire. Mais je t'en prie ne le fais pas. Je ne veux pas finir dévoré. Il faut absolument trouver un endroit où nous pourrions nous barricader ou nous cacher... Mais je n'en vois pas. Ah, si ! Là-bas, regarde ! Un bâtiment ! »


Dans la direction qu'il pointe, une sorte d'énorme immeuble aux allures de post-apocalyptique. Il n'a pas l'air d'être sur le point de s'effondrer mais rien ne dit qu'il ne contient pas des zombies. Peut-être que ce n'est pas une bonne idée à vrai dire mais Carroll ne réfléchit pas énormément à l'instant présent, plutôt concentré sur le concept de ne pas gesticuler dans tous les sens à cause de la panique.
##   Sam 8 Sep - 15:27
avatar
XIII (THS)




Apocalypse zombies entre potos

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay



Voilà que j’entame une course folle à travers une plaine brumeuse et étrange. Murmures glauques et cliquetis d’os. Alors que tu me parles, je te serre un peu plus fort. Pour te rassurer comme je le peux. Ne t’inquiète pas Carro, je te laisserai pas tomber. De temps à autre, je jette un coup d’œil derrière. Heureusement pour nous, ces choses ne sont pas bien rapides. Leurs jambes décharnées ne peuvent rivaliser avec mes pattes puissantes.

Alors que la course continue, tu pointes un immeuble abandonné un peu plus loin. Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée, mais à défaut de mieux… Une fois arrivés devant, je te dépose devant la porte. D’un revers de patte, je te fais signe d’attendre. Je rentre en premier pour m’assurer que la zone est safe. C’est un immeuble d’habitation lambda. Le hall semble vide. Je reviens donc vers toi pour t’attraper par la main et t’inviter à entrer.

Dehors, les monstres arrivent. Certes pas très vite, mais tout de même. Nous n’avons pas grand-chose à faire à part monter les escaliers. Escaliers sombres et lugubres. Un peu plus à chaque marche. Un peu plus à chaque étage. Les murs semblent devenir organiques et dégagent une odeur de mort. Soudain, un cri atroce se fait entendre un peu plus bas. Un bras cadavérique sort du mur. Pas le temps de réfléchir. Une nouvelle fois, je t’attrape pour nous réfugier dans le premier appartement qui me tombe sous la patte.

Je referme la porte derrière nous. Balance le canap’ pour la barricader. Au centre du salon, un trou béant. La pourriture semble s’en échapper et attaque les murs environnants. C’est peu rassurant, mais nous n’avons pas mille sorties non plus. Trop massive sous cette forme, je reprends forme humaine. Toute nue. « J’ai peur qu’on ait pas le choix… » Je te tends la main.

C’est quoi ce bordel ? On est dans Silent Hill ou quoi ?




love.disaster
##   Sam 8 Sep - 16:11
avatar
Ryunos [Ep]

Ah, le sol. Quel bonheur de pouvoir se tenir sur ses deux jambes, même si elles tremblent un peu. Elle entre, lui fait signe d'attendre alors il obéit. Il se retourne, voit les hordes de zombies se rapprocher de plus en plus. S'il pouvait en récupérer un pour l'immobiliser et le disséquer, il pourrait peut-être comprendre quel mal a bien pu atteindre des êtres vivants pour les mettre dans cet état-là. La chair en putréfaction ne l'a jamais attiré, ça a une odeur absolument infecte, mais en découper pour mieux comprendre ce mystère ne le dérangerait pas. Enfin, il faudrait réussir à isoler l'un de ces cas et l'attacher correctement ou même l'assommer. Peut-on assommer quelque chose qui est mort et vivant à la fois ? Il n'en est pas sûr mais ça a l'air plutôt compliqué. En tout cas il faudrait clairement bâillonner le sujet, pour éviter qu'il ne morde tout ce qu'il pourra atteindre...

Il aperçoit une ombre qui sort du bâtiment. Son cœur s'arrête quelques instants. Est-ce bien Lola ? Un doute lui fait envisager le pire. Cela pourrait être un nouveau monstre, qui aurait pour seul but de lui faire la peau, comme ceux qui arrivent là-bas au loin. Il ne pourrait pas s'enfuir de toute manière. Heureusement, il distingue rapidement la silhouette de son amie. Elle l'entraîne dans le bâtiment. Au fur et à mesure qu'ils avancent, les murs mutent. Il se tient de plus en plus proche d'elle. C'était une terrible idée. Un cri retentit, il ferme sa main sur les poils de la louve. Son cœur bat trop fort, il ne respire plus. Un bras sort du mur. Il hurle et elle l'attrape pour l'amener en sécurité.

Ce n'est qu'une fois que le canapé bloque la porte qu'il se rend compte de l'existence du trou immonde. Quand Lola lui tend la main, il la saisit, sonné par tout ce qui se passe. Ils sautent ensemble, traversent ce trou et tombent. Pendant longtemps, ils tombent dans un bruit d'intestin. Ils heurtent finalement le sol de la chambre de Carroll, dans le refuge.

« ... Les morts-vivants vont venir. Il n'y a pas de temps à perdre. On pourrait demander de l'aide de mes résidents, j'en connais notamment un qui manipule le feu. Il pourrait tous les brûler ! Vite, suis-moi ! »


Il se précipite vers la porte, court comme il le peut et va se déchaîner contre la porte d'une autre chambre, celle du pyrokinésiste. Il a beau frapper, frapper, personne ne répond.
##   Sam 8 Sep - 16:59
avatar
XIII (THS)




Apocalypse zombies entre potos

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay



Je te serre la main. Autant pour te donner du courage que m’en donner également. Mais si je montre quelques signes de faiblesse… qui te rassurera ? Alors on saute. Sans trop y penser. Sans trop faire gaffe. Faisant du mieux pour oublier les bruits dégoutants qui nous entourent. On s'écroule finalement le sol. Un sol connu. L’espace d’une seconde, mon cœur se rassure. Enfin, c’est terminé ? Peut-être pas. Tu files vers une porte plus loin.

Des profanateurs, je les sens.


Pendant que tu tambourines la porte pour espérer que le pyrotechnicien nous ouvre pour nous aider. J’observe les murs. Plus décrépis les uns que les autres. « Carroll… Je ne pense pas que ce soit réellement le Refuge… du moins pas le nôtre. » Deci-delà, des éléments qui n’ont pas leur place. Des objets à l’envers. Comme une vision déformée de notre réalité. « Je pense pas qu’il ouvrira. Et même si quelqu’un ouvre… je ne suis pas sûre si ce sera vraiment lui. »

« Profanateur ! » Une voix tonne. Nous oblige à porter notre attention à l’autre bout du couloir. Elle ressemble à une petite humaine que je connais. Est-ce vraiment elle ? Certes, elle a les mêmes traits : des cheveux argentés, de beaux yeux bleus… Mais. Mais… cette voix. « Ainsi, c’est vous qui avez pénétré dans mon royaume. Les Rêveurs n’ont pas leur place dans les Cauchemars ! Quittez cet endroit ou subissez le courroux des Ténèbres ! » Elle hurle. Sa voix prend des accords horribles.

Elle pose son regard sur toi, mon petit Carroll. La fille aux cheveux vif argent disparait dans des volutes de brumes ténébreuses. Lorsqu’elles se dissipent, c’est une autre fille à sa place. Beaucoup plus jeune. Une enfant. Je ne la reconnais pas.

« Carroll. Carroll. Tu m’as manqué. Carroll… Carroll… Pourquoi tu m’as abandonné ?

Carroll.

Carroll.

Jamais je ne te pardonnerai ! »



love.disaster
##   Sam 8 Sep - 17:28
avatar
Ryunos [Ep]

Il n'avait pas pris le temps d'observer, s'accrochait trop à ses souvenirs qui pavent le refuge à chaque fois qu'il le traverse. Non, ce n'est pas sa maison. Ce ne sont pas ces murs qu'il a bâtis de ses propres mains, pas cette peinture qui a taché ses vêtements parce qu'il n'a rien d'un peintre. Résigné, il cesse de marteler. Quelqu'un crie. Le règlement stipule bien qu'il est interdit de crier dans les couloirs du refuge. Malheureusement, ils n'y sont pas. Il la reconnaît, l'une de ses pensionnaires. Il ne comprend pas bien ce qu'elle dit. Sont-ils dans un cauchemar ? Rêvent-ils ? S'ils rêvent, il doit bien y avoir un moyen de se réveiller, comme tenter de s'endormir. Elle disparaît.

Marley. Elle pleure. Elle dit son nom plein de fois, trop de fois. Et puis elle s'approche de lui, elle le regarde avec ses yeux larmoyants. Elle répète, encore, encore qu'elle ne le pardonnera pas.

« Marley, c'est toi qui es partie. Tu es partie et tu n'es jamais revenue. Tu es partie sans même me dire au revoir. Et puis. Tu ne dirais pas ça. Marley pardonne. Tu n'es pas Marley. Je sais bien quel est le pouvoir d'Icathia, je suis le gérant du refuge et tu n'es qu'une manifestation de mes peurs. Tu représentes la peur que j'ai au fond de moi qu'il te soit arrivé quelque chose, que tu m'aies détesté. Mais tout cela n'a rien de réel. »


Il se détourne de l'illusion, projette sa voix vers là où Icathia se trouvait.

« Icathia ! Explique-nous comment quitter cet endroit et nous le ferons ! »
##   Sam 8 Sep - 18:25
avatar
XIII (THS)




Apocalypse zombies entre potos

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay



Je reste alerte. Prête à bondir sur cette petite fille si le besoin se fait sentir. Contre toute attente, tu restes étrangement serein. Marley ? Qui est donc cette petite Marley ? Une ancienne humaine que tu aurais connu par le passé ? Je me rends alors compte que si tu adores m’écouter parler d’où je viens, tu restes relativement discret sur ta propre histoire.  

« Ça suffit les conneries ! » lancé-je à cette Marley, Icathia ou je ne sais qui. Je ne sais quoi. Comme dans le précédent appartement, des bras immondes sortent des murs. Puis le reste des corps. Quand celui de la petite se nécrose. « Mort aux profanateurs. » C’est comme une ritournelle. Une macabre chanson. Toutes ces choses murmurent la même phrase.

Alors une nouvelle fois, je prends ma forme de louve. Encore une fois, pour essayer de te protéger. Crocs et griffes te défendre. Je t’attrape et te pousse derrière. Juste avant de me lancer dans la bataille. J’en attrape un. Pour mieux le broyer de ma patte. Puis un autre. Encore un autre. Il n’y aura-t-il donc jamais de fin ?

« Tu m’as fait mal, Lola. »

Je me stoppe. Tétanisée. Ce n’est plus la gorge d’un monstre que je broie, mais celle de toi. Mon ami. Je te lâche. Pour mieux te voir t’écrouler dans une flaque de sang. Je regarde tout autour de moi. Carroll. Tu es partout. Et cette phrase. Cette phrase horrible que vous me lancez tous. Vous me dévisagez tous. De vos yeux meurtris.

« Tu m’as fait mal, Lola. »

Je hurle de rage.
Je ne comprends plus.

Tout.
Est.
Colère.



love.disaster
##   Sam 8 Sep - 21:56
avatar
Ryunos [Ep]

Des copies de lui apparaissent. Elle les détruit, les pourfend et il voit ses cadavres envahir le sol. Et il entend sa voix, sa voix qu'il n'a jamais entendue d'un point de vue extérieur. Et ils mentent. Ils mentent, ils mentent, c'est atroce. Tout ça, c'est pour la blesser elle. On se sert de lui pour la blesser elle. Et il voudrait détruire, il voudrait tuer. Il passe à côté d'elle, ne la voit même plus. Elle n'est qu'une idée abstraite. Il saisit l'un de ses semblables au col, adverse à sa hauteur. Il le frappe. Son poing s'enfonce dans la joue, fait saigner le nez. Il crie sa colère, crie sa haine.

« Vous n'avez pas le droit ! Vous mentez, tous autant que vous êtes. Vous n'êtes pas moi, Lola ne me ferait jamais de mal. Je vais vous éventrer les uns après les autres, avec mes propres dents s'il le faut. Je refuse que vous fassiez du mal à mon amie comme ça. »


Et il frappe encore, encore, encore. Le cadavre est méconnaissable et déjà il en attrape un autre, le lance, avec une force qui ne devrait pas le caractériser, contre un mur et il éclate. Alors qu'il courait vers un autre pour lui refaire le portrait, ils disparaissent tous. Il retourne alors auprès de son amie, l'enlace de ses petits bras pour la rassurer.

« Je suis désolé, Lola. On n'aurait pas dû rentrer dans ce bâtiment. »
##   Dim 9 Sep - 15:53
avatar
XIII (THS)




Apocalypse zombies entre potos

Ladies and gentlemen
Your hero has returned again
Everything is going to be okay



Vrai. Faux. Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je suis perdue. Un voile obscur s’empare de moi. Il me fait chavirer. Tomber. Choir dans la folie. La barbarie. La sauvagerie. Un Carroll s’en prend aux autres. Je le regarde. Mais sans le voir. Je l’entends. Mais sans l’écouter. Flou. Flou. Tout est flou. Rage. Colère. Je comprends plus que ça. Je l’attrape. Je le lève. Je lève mon autre patte. Tuer. Je ne suis bonne qu’à ça. Pas vrai ? J’abats ma patte. Stoppant de justesse mes griffes. Sur le frêle cou. Du sang. Un peu. J’hésite. Je hurle. Contre toi. Contre moi ?

Je lève ma patte.
Une nouvelle fois.
Une dernière fois…


***

Icathia Nightingale:
 


« Réveillez-vous. Hey, réveillez-vous ! » lancé-je en secouant Carroll et la géante Lola. Ils finissent effectivement par se réveiller. Dans un sursaut. Me surprenant par la même occasion. « Je vous ai trouvé endormi l’un contre l’autre. J’ai pas voulu vous réveiller tout de suite… Je me suis dit que vous aviez encore abusé des entrainements, mais quand vous vous êtes mis à avoir des spasmes… » Lola empoigne le petit gérant dans un câlin musclé. Je ne sais pas si je dois trouver cela adorable ou plaindre sa pauvre colonne vertébrale. « Vous tirez une de ces têtes ! Vous affrontiez une version diabolique de moi ou quoi ?Tu crois pas si bien dire ! » demandé-je dans un sourire amusé.

Des bruits de pleurs m’alertent. Je me détourne vers la poussette. « Moh, qu’est-ce qui t’arrives mon petit kangourou ? » J’attrape Kyle dans mes bras et commence à le dorloter tendrement. Avant de reprendre pour mes amis. « J’étais venue te présenter mes enfants, Carroll. Vous voyez, c’est Carroooooooooll. Le gentil Éternel. Et la géante badass, c’est Lolaaaaaa. T’as faim ? Beh oui, beh oui. » Je le repose dans sa poussette.

Je sors alors d’un sac une petite machine pour réchauffer les biberons. Machine fonctionnant avec des piles. Puisqu’il n’y a pas de courant ici. M’assurant ensuite que le lait n’est pas trop chaud, il me vient une petite idée. « Vous voulez leur donner le biberon ?Oh, oui ! » La louve semble enthousiaste. Je confis alors Kyle aux bras musclés de Lola. « Voilà. Tu le tiens bien comme ça. » J’attrape ensuite Matthew qui commence à pleurnicher. « Eh oui, tu as faim toi aussi hein. Petit morfalou ! » Je confis alors mon deuxième koala d’amour à Carroll.

Spectacle attendrissant. Je souris tendrement.




love.disaster
##   
Contenu sponsorisé

 

Mini rp : Survival. Ryunos [Ep] & XIII [THS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Tournoi Interforum :: Zone Libre
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet