Partagez | 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Besoin que je te frotte le dos? (Pv Abe)
##   Dim 23 Sep 2018 - 23:52

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Tout semblait revenir à l'anormal. Enfin, du moins, petit à petit.
Certes Ys n'avait toujours pas trouvé le courage de parler avec Charlie. Il ne savait toujours pas comment l'aborder et sa rancœur persistait.
Quant au reste, ça rentrait dans la normalité. Mise à part que Helm et Lys s'étaient liés pour le kidnapper. Depuis quand d'ailleurs ils avaient ranger la hache de guerre?? Ils sont irréparables ces deux là!
Et pour finir, ses pouvoirs devenaient moins une plaie. Il avait réussi à trouver un point d'entente avec sa Greffe. N'étant plus à court d'énergie, la fatigue se ressentait moins. De ce fait, le Master en profita pour un entrainement, une remise à niveau et seul. Parfois ça a du bon la solitude. Et a cette heure ci, alors que beaucoup de résidents se rendent en cours ou au travail, Ys en profite pour s'exercer. A défaut de ne pas pouvoir effectuer de missions à cause de sa vigilance envers Akira et aussi sur lui même, Ys s'occupa comme il pouvait.
Il fallait garder le rythme et le niveau.

Ses séances terminées, il se décida enfin à lâcher prise. Récupérant son sac de sport, le jeune homme se dirigea vers les vestiaires. Il n'aurait plus qu'à rejoindre Mitsuki sur son lieu de travail après ça.
Mon dieu que les journées lui paraissent longues. Il a cette désagréable sensation d'être enfermé et de ne servir à rien. En fait, il est une véritable plaie pour Terrae.
Laissant couler l'eau tiède sur sa nuque, Ys tente d'évacuer ces mauvaises pensées. Ce n'est qu'une triste période passagère. Demain est un autre jour.
Une fois propre et se sentant plus à l'aise avec son corps, le Master sortit des douches. Se séchant, il enfila la serviette autour de la taille et reposa une serviette plus courte autour du cou. Frottant une oreille, il se dirigea vers son casier pour récupérer des vêtements propres.
Quand soudainement il entendit une porte claquée.

Prit d'assaut, il porta son attention sur l'endroit où pourrait provenir cette intrusion.


"Qui est là?"

Osa-t'il tout en cherchant du regard. Non, les fantômes n'existent pas. Stresses pas mec… STRESSES PAS PUTAIN!! En plus, ça n'existe pas les fantômes pervers, ok?!


##   Lun 24 Sep 2018 - 3:06

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Il y a des jours, comme ça, où tu te sens d'une humeur de merde. Il y a des jours comme ça, alors que le prof de math houspille parce que tu comprends que dalle à ses équations du second degré et que même le souvenir d'un sourire de Lys de bon matin ne peuvent aider à encaisser les rires gênées des camarades de cours pour qui cela semble être une évidence. Cela m'aurait pas dérangé, si je n'avais pas été l'une des plus vieille du cours. Est-ce que c'était vraiment une bonne idée de reprendre les cours? Poser la question à Lys me semble pas des masses pertinent, elle ne veut que le mieux pour moi, et là c'est peut-être effectivement le mieux.

Non ce qu'il me faut, c'est quelqu'un qui peut être d'accord avec moi. Sauf que Riki il se repose parce qu'il va taffer et Angie a été envoyé à l'hosto. Et pas par n'importe qui, ni n'importe comment. Ys, notre garde vagin nationale, à déshonoré la Cours avec son comportement. Il y a un moment déjà que je songe à m'occuper de ce dossier qui prend un peu d'épaisseur à mon goût. Même si je reconnais qu'il a fait ce qu'il fallait pour attirer ma sympathie, en même temps de la nourriture quoi, il a quand même plutôt donné dans le méfait, d'aussi loin que les rumeurs des couloirs me permettent de me tenir au courant.

Puis je trouve que les entraînements de Lys sont un peu trop musclés, quand ils ont bien lieu. Ce dernier cas de figure laisse souvent la demoiselle dans un état proche du "meh". C'est ensuite à mon qu'il incombe de régler ces humeurs négatives qui viennent polluer notre foyer. Bon depuis quelques temps, elle a trouvé de quoi remédier à ses coups de blues... Mais tout de même!

Tout cela pour dire que, un jour comme celui-ci, où mon humeur est passable, il fallait que j'aperçoive le dit Master entrer dans les douches, pour homme bien entendu. J'hésite longtemps à faire demi-tour alors que je voulais déposer ma journée de cours à la chambre avant d'aller prendre le service du soir au ciné. Pourtant, après quelques volets de marches, dans un soupir agacé et exaspéré, je me décide finalement et tourne les talons en direction des salles d'eau communes.

Sans toquer, sans subtilité, j'ouvre et ferme la porte des douches des mecs. Les regards interloqués que je croise à ce moment là me rappelle à ma condition d'élèves, et cette foutue minijupe d'uniforme de mes deux. Pourquoi fallait-il que je force les choses et fonce rejoindre Ys sans me changer? Parce que je suis con.

Devant moi, le Master torse nu, une serviette autour de la taille. Il est bien foutu en fait le con. Et ce tatouage qui cours sur son corps a un je ne sais quoi de fascinant. Décidant d'être fidèle à mon rôle habituel de trouble-fête, je me permets donc un sifflement racoleur accompagné d'un commentaire, ma foi, plus ou moins bien senti :

"Hum, on en croquerait presque!"

Faut dire, matez moi ces tablettes ! Je m'égare là. Une fois assuré d'avoir l'attention du Garde-Vagin, brandissant le salut Klingon, même si je ne viens pas spécialement pour la paix et la prospérité.

"Yo la brute? Comment se portent tes phalanges? On m'a dit que certains les avait goûté en salade et qu'ils ont chopés de graves indigestions des dents. T'en as entendu parler?"

Hum, détourné et droit au but en même temps, la subtilité au service de l'absence de finesse. C'est un style.Poursuivons.

"C'est qu'il y a longtemps que j'ai pas eu de tes nouvelles après tout. Lys a pas était très loquace à ton sujet ces derniers temps. D'ailleurs c'est jolie chez toi. Ta compagne aussi, si je permettre."

Et maintenant, l'intrusion évidente dans sa vie privée qui ne va pas manquer de le mettre un minimum mal à l'aise. N'empêche, c'est fou comment j'ai pu savoir autant de chose sur notre bon master par erreur. M'adossant au mur, je le laisse encaisser mes mots et mon ton, me délectant déjà de ses réactions que j'ai toujours connu démesuré jusque là. Espérons qu'il ne nous déçoive pas!
##   Lun 24 Sep 2018 - 21:17

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Il aurait surement préféré qu'il s'agisse plus tôt du fantôme de l'opéra plutôt que ce personnage. Les autres gars du vestiaires détallent comme des lapins. Pas étonnant. Abe n'a pas choisis le bon code vestimentaire.
Un sifflement l'avertit du danger. Portant son regard derrière lui, l'intrusion se présente à lui sous son meilleur jour. Attendez, c'était quoi ce sifflement?? Ys manque de trébucher, prit par surprise. Et il ne saurait dire quoi, mais il se sent vraiment mal à l'aise. Instinctivement, le Master se saisit de la petite serviette restée sur l'épaule pour la déplier devant lui et ainsi couvrir son torse. Non mais il y a comme quelque chose de malsain dans son regard. Peut être parce que c'est Abe et c'est déconcertant. Ys est tout blanc d'ailleurs, il n'ose même plus bouger.

Non mais WTF?! Une jupe? Attends, c'est elle ou il?? Abe joue à quoi?! C'est impossible de la suivre, surtout avec une telle réaction! Pitié! On dirait le grand méchant loup!!
Mais la suite de ses paroles interpellent le garçon. Froncement de sourcils. Il comprend rapidement où il veut en venir et ça, ça ne lui plait pas. L'affaire de Charlie s'est donc autant ébruité? Et puis qu'est ce que ça peut lui foutre? Ils se connaissent? Oh putain!
Mais il n'a pas le temps de surenchérir que le trouble-fête rajoute une couche, et pas des moindres. Mitsu. D'où il l'a connait? Et c'est quoi cette intrusion là??!


"Putain mais qu'est ce que t'as foutus chez m-"

Coupé dans son élan de colère, sa serviette au niveau de la taille manque de le quitter. On n'a pas besoin d'en venir là. Il a suffisamment visiter son jardin secret. D'un geste vif, il lâche la petite serviette pour rattraper la grande. Bordel, ça avait manqué de peu!
Ok, le casier! Il se sert de la porte de cette dernière pour se cacher derrière, même si elle s'arrête à sa taille aussi.


"Bordel! Fais chier!"

Est ce que c'est vraiment le moment pour en discuter?! Non mais Abe l'a fait exprès, il a trouvé l'endroit parfait et le bon timing pour lui cracher au visage.

"Qu'est ce que tu fous sérieux?! Ca fait pas rire! Et putain, c'est quoi cette jupe??!!"

Reprit-il plein de rage tout en le pointant du doigt. Non mais si, c'est perturbant là. Regardez moi ces jambes… Il a de si longues jambes que ça?! TG!! C'est un mec!! C'est un Fucking mec!!
Enfin, c'est ce que désire Abe. Alors faut pas regarder ses jambes! Pitié, veux pas mater Abe T_T


"Je comprend plus rien là! T'es une fille ou un mec??!!"

Déjà qu'il l'avait croisé avec un dénommé Erik, c'est un coup à faire sauter les plombs! Les neurones vont grillées!! Quoi? Comment ça il a zappé le départ de la conversation?? Sorry, mais ce qu'il se passe sous ses yeux est déstabilisant. Tant bien qu'il ne sait plus en rire ou hurler. Au viol! Il pourrait quand même prévenir de quel côté de la force il penche.


##   Lun 24 Sep 2018 - 22:30

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Un léger gloussement m'échappe alors qu'Ys, entre surprise, panique et galère de serviettes de bain ne sait plus où donner de la tête. Une fois la saveur de l'instant goûtée, me voilà en train de sourire, un air mauvais au visage. Pourquoi je me délecte de son inquiétude? Et surtout pourquoi il s'inquiète de quoi que ce soit, c'est pas comme si je pouvais vraiment lui faire le moindre mal.Peut-être est-il plus clairvoyant que les autres?

Une fois son sac à questions idiotes du Master vidé, j'en profite pour contourner les casiers, juste pour ne pas le perdre de vue et l'empêcher de se mettre à l'abri. Il faisait le mâle viril la dernière fois. Mais ça c'était avant, visiblement.

"Et c'est avec cette bouche là que tu embrasses ta douce et tendre? "

Puis alors que la question de la mini-jupe tombe sur le tapis, feignant de ne pas être affecté par le rougissement qui m'atteint, je tire nonchalamment sur un pan de celle-ci d'un air un peu affligé.

"Tu t'es perdu? On est au japon et ceci est l'uniforme scolaire qu'on m'a fourni par défaut. J'ai plus ou moins repris le lycée."

ET SA MAMAN LE CROUSTIBAT JE SUIS VIEILLEUH POUR ÇA! PUTAIN! Je me racle légèrement la gorge avant de reprendre.

"Ensuite j'ai eu l'occasion de croiser Mitsuki dans les sous-sols, un soir, ou un matin? j'étais stone... Bref, on a fini par planifier une Murder party. Et il se trouve qu'on se croise assez souvent au club de danse. Bientôt, on va devenir inséparable ! Son Pyjama est trop chou d'ailleurs, enfin celui que j'ai vu"

Je trouve que j'en fait un peu trop, mais j'ai l'impression que j'arrive à faire sonner cela sur le ton de la menace. Faut juste qu'il imagine que je pourrais n'avoir que 0,1% de contrôle sur sa vie, juste pour l'effrayer. Le sourire malsain que j'avais sur le visage jusque là se durcit un peu avant de lâcher :

" Bah je suis Abe voyons, le reste importe peu et dans le doute c'est toujours le masculin qui l'emporte, la grammaire élémentaire mon cher. Figure toi que moi aussi y a des choses que je comprend pas du tout. Tu avais pas pour but de te faire bien voir?"

Je lui laisse quand même une ouverture pour qu'il s'explique. Je veux savoir si il est juste con ou si c'est un connard. Un miroir, c'est ce qu'il faudrait tout de suite.
##   Lun 24 Sep 2018 - 23:49

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Le Master ne le lâche pas du regard. Il le suit dans le moindre de ses mouvements. On aurait pu le prévenir qu'Abe avait des tendances sadiques. Lys s'en rend bien compte?
Abe tourne autour de lui comme un lion autour de sa proie. Et suivant la danse, Ys en fit de même, pivote sur lui même, au point de plier la porte du casier. Et sérieusement: IL S'EN BALEK SI ELLE PLIE!
Il a cette désagréable sensation que le fourbe le viole du regard. S'il avait porté un pantalon, s'il avait voulu être "il" à cet instant précis, ça aurait moins perturbant. Il voulait qu'il le traire à égal. Mais rien n'est légal dans ce qu'il fait.
Et si jusqu'à présent le Master tente de protéger la moindre parcelle de son corps, il vit rouge. Les paroles du Fou le piquent.


"Fais très attention à ce que tu dis…"

Reprit-il d'une voix grave.
Alors ouais, il porte une vulgaire serviette pour couvrir le peu de dignité qu'il lui reste. Mais il y a des limites à ne pas dépasser. Et parler ainsi de sa relation avec Mitsuki en fait partie. C'était comme lui manquer de respect. Et s'il doit lui foncer dessus pour l'étrangler, tant puis si ça doit être fait avec des fesses blanches au grand jour.
Pour son information, le Fou lui avoue avoir repris le lycée. Courageux ou suicidaire? Heureusement qu'il lui demande pas son avis. Ys a même un léger sourire en coin.


"C'est con hein?! Tu dois te sentir abrutie dans cette tenue."

La moindre occasion pour le piquer est bonne à saisir. On joue sur la dignité. D'ailleurs, même aussi futile soit son geste, Abe tire sur ce satané tissu qu'il doit maudire intérieurement.
Balle au centre? Pas tout à fait. En parlant de tenue, Abe remet sur le tapis le pyjama de sa compagne. C'est malsain, c'est moche. Et son sourire est une signature de son être diabolique.
Ys savait qu'il était fourbe. Il a toujours été et depuis leur rencontre, il a une dent contre lui.

Mitsu lui avait effectivement parler du club de danse. S'il avait su que le Fou était un membre, il serait moins enchanté de l'apprendre. Mais il ne peut pas dicter la vie de la Master. Juste assumer. Encore heureux qu'il n'ait vu qu'un seul de ses pyjamas (pourvu que ce soit celui avec des lapins). Non mais on sait jamais. Une nuisette et son bonnet prend feu!
Méfiance lui dicte la raison. Il le sait, il le sait. Il s'amuse à le titiller. Il se le répète considérablement. (Ceci dit, c'est terminé les soirées pyjamas!)
*Attends que j'enfile un calbut et tu vas voir!!*

Le Masculin qui l'emporte? C'est ça son argument?!! De toute manière, il ne sert à rien de débattre là dessus, même lui est paumé. C'est bien dommage d'ailleurs parce que là, dans cette situation, il aurait bien aimé que le Fou le rassure et s'assure de se considérer comme un homme.
Enfoiré de Joker!
Et le voilà juge désormais. Ys redresse son regard rouge sur ce dernier.


"En quoi ça peut bien te concerner?!"

On ne joue plus. Il a bien saisi. Abe n'est pas content. Toutes ses mauvaises actions le rattrapent et Abe vient vérifier si sa carcasse bouge encore. On ne sait jamais si l'envie de lui donner le coup fatal lui plairait.
Mais Ys n'est pas du genre à détaler sur sa vie et encore moins sur les derniers évènements. Charlie. Mitsuki. Aaron. Le Dragon.
Agacé et déconcerté, Ys lâche la porte du casier. Il ne sert à rien de se cacher plus longtemps. Il se redresse et se fige. Il plonge son regard dans celui du Fou.


"Tu veux quoi? Que je m'excuse? Que j'implore ton pardon? Si c'est pour savoir pourquoi j'ai envoyé Charlie à l'hosto, t'avais qu'à demander directement au lieu de te foutre de moi. Et surtout ne parles pas de Mitsuki de cette manière."

Parce qu'il soit le considérer comme un homme, tout comme il l'avait déjà averti, il ne retiendrait pas ses coups.


##   Mar 25 Sep 2018 - 6:22

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Y a t-il une limite aux pulsions de destructions de Ys. Parce que ce pauvre casier en train de se faire tordre le cou, lui il est innocent dans tout ça. Brute! Alors que le maître Tonnerre laisse échapper une sourde menace, je me contente de me gausser, imitant ici ma bien aimée Reine, parce que soyons honnête, elle défonce bien dans le style pompeux quand elle se lance. Je continue à marcher autour de lui, juste pour avoir le bonheur de voir jusqu'où il va bien me suivre. Si il continu comme ça, j'ai une petite chance d'arriver à lui infliger un torticolis non? Ys quant à lui, ne tiens pas vraiment à rester muet, il se lance à son tour dans la provocation et touche juste, bien entendu, mais je ne lui ferai certainement pas la satisfaction de me laisser emporter pour si peu. Pour me donner un peu plus de courage, je pose un instant les yeux sur la bague que Lys m'a offerte avant de répliquer.

"Bof en vérité je me sens plus con d'être parmi les plus âgés du cours, d'avoir l'impression que Monsieur Ashton me prend pour un débile parce qu'il parle chinois pour moi la moitié de son cours ou encore de passer 3 heures sur un exo de science parce que j'y pige que dalle. Nan franchement, la tenue de lycéenne est pas loin d'être le cadet de mes soucis." Tu bluffes!

Une fois les politesses échangées, le vif du sujet commence avec un Ys sur la défensive. Il faut donc lui couper l'herbe sous le pied avec un brin d'honnêteté bien utilisé. Affrontant son regard rouge, perdant la moindre trace d'amusement sur mon visage alors qu'il commence à me charger de quelques reproches qui ne sont pas tout à fait faux, ils ne sont pas tout à fait vrai non plus.

"Je commence clairement à me demander si tu peux avoir une bonne influence sur Lys. "

Cela constitue un bon point de départ. Le problème le moins "grave" dans l'immédiat mais un soucis qui me tient tout de même particulièrement à cœur.

"Je me branle du pourquoi. Le fait est que tu connais Charlie, t'as pas dérouillé un inconnu vu que j'ai pas eu besoin de mentionner son nom pour que tu situes. Dans quel monde Charlie irait se lancer dans une rixe contre un Master? Aucun. Il préfère dialoguer, réfléchir et je crois dans une certaine mesure, faire réfléchir. Un passage à tabac, voilà ce que c'était. Voilà pourquoi je doute de ce que tu peux apporter à Lys."

Je commence à me rapprocher de lui, j'ai pas l'intention de lui laisser de la marge de manœuvre. J'éprouve le besoin de l'acculer. Est-ce que je serai pas en train de faire une connerie? Encore un peu tôt pour le dire, alors que la frontière de trop tard se rapproche inexorablement. Même la tension dans la pièce commence à être difficile à jauger. Ys est assez imprévisible.

"Ne t'en fait pas, je laisse Mitsuki là où elle est. Puis elle est cool."

C'est pas une sorte de règle qu'on est en train de s'imposer si? Donc au moins maintenant on est fixé, il y aura, au bout du compte, confrontation, donc un vainqueur. Aussi longtemps que cela reste de la joute verbale, j'ai de bonnes chances.

"Nan mon problème à moi, c'est qu'entre Angie à l'hosto et Lys qui déprime parce que son sensei adoré l'a négligée, après l'avoir boxé à "l'entrainement" bien sûr, bah ça me fout les boules. Ça me met d'une humeur de merde et du coup j'ai pas vraiment envie d'entendre tes excuses. J'ai juste une question pour toi."

Je prend un pose et vient m'imposer à mon d'un bras de distance de lui, faisant un effort monstrueux pour ignorer sa tenue pour ne pas quitter son regard. On a vraiment des couleurs d'yeux bizarres quand même.

" Toi qui souffrait de problèmes de réputations, pourquoi ne peux-tu pas te contenter de plaire à ceux qui t'apprécie comme tu es? Un problème d'ambition? " du doigts j'indique l'emplacement supposé de sa masculinité en poursuivant." Un problème avec une moyenne nationale qui te pousses à compenser?"
##   Mar 25 Sep 2018 - 21:32

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Haussement de sourcil.
Ys fixe son nouvel adversaire. Alors ainsi il se moquerait bien de porter une jupe? Sérieux? C'est pas dans ses habitudes. Pourtant Abe parait tout à fait indifférent à sa nouvelle tenue vestimentaire. Il est vraiment un être à part, compliqué à suivre. De ce fait, il apprend que son professeur est Ashton. Mes condoléances. Pour sûr, ce Master ne lui ferait pas de cadeau. Ys en sait quelque chose.
Petite mise à jour terminée, le Fou remet sur le tapis leurs différents. Et sans surprise, le sujet est Lys.
Même un aveugle pourrait le deviner. Abe tient à la blonde comme à la prunelle de ses yeux. Mais il n'a pas le bon corps pour se déclarer. Et clairement ça le fait chier qu'elle traine avec un Master fou et immature.
Si jusqu'ici Ys n'y trouve aucune objection à rester son sensei, le reste des arguments renversent la situation. Oui. Il a raison. Oui, il s'est acharné sur Charlie comme ce n'était pas permis et les raisons de ce passage à tabac ne sont pas justifiables. Mais il ne s'agit pas uniquement de ça. Et ça, Abe ne le sait pas. Le rouquin se tait, il ne dit rien et se contente de l'écouter tout en le toisant du regard.
Il ne désire pas d'excuse, il le juge coupable. Ys le sait pertinemment. Ce n'est qu'une piqure de rappel. Et de ce fait, il est normal qu'il s'inquiète pour Lys. Et il le fait comprendre. le Fou se rapproche même dangereusement vers le Master. Pas un pas en arrière. Ys reste de marbre. Le jeu du chat et de la souris est terminé.

Proche de ce dernier, Ys ancre son regard dans le sien. C'est étrange. Il n'avait encore jamais remarqué cette pointe dorée dans ses yeux. Peut être parce que la dernière fois qu'il s'était aussi près de lui, ce fut lorsqu'ils roulaient l'un sur l'autre. En train de se battre évidemment.
Et la question tombe. Une question intéressante. Elle est juste. Mais la réponse allait au delà de ça. Une vague de chaleur envahit le Master alors qu'il se sent jugé une énième fois, encore et toujours. C'est interminable. A quand Terrae cessera son procès?
Mais au lieu de ça, alors qu'il s'apprêtait à lui hurler dessus, Abe pointe en contre bas. Mec…

Un silence s'installe quelques secondes avant qu'Ys ne laisse échapper un pouffement rapide.


"T'as un vrai problème avec ça."

Combien de fois Abe avait dénoncer ses parties comme une faiblesse, un manque à combler? Et pourtant, si il savait, il jouerait ses cartes sur un autre cheval.
Et au lieu de lui faire avaler son bonnet et son arrogance, Ys ferme les yeux quelques secondes. Respiration profonde puis il lui tourne le dos. Faisant mine de chercher des vêtements propres dans son casier, il reprit calmement.


"Tu as raison. Je devrais me contenter de ce que j'ai."

Généralement, Ys se serait battu avec Abe (comme toujours en fait). Mais au lieu de cela, il discute. Il discute! SON PSY SERAIT TELLEMENT HEUREUX!
Enfilant son t-shirt, il continua, combien même Abe n'aurait pas envie de l'entendre. Tout coupable mérite une audience, et une défense.


"Je ne cherche pas non plus la gloire mais je ne veux pas paraitre pour le Master le plus abruti de Terrae. T'étais pas là, il y a plusieurs moi de ça. Mais il s'est passé un évènement qui aura séparé les Masters des autres résidents. Je peux être la risée, pas de soucis, mais je ne dois pas emporter dans ma chute la réputation des Masters."

En y repensant, ils avaient frôler l'apocalypse. Beaucoup ne faisaient plus confiance aux Masters durant cette stratégie. Et s'il n'y avait plus eu d'entraide, Terrae ne serait surement plus debout au jour d'aujourd'hui.
Une fois le vêtement enfilé, Ys reporta enfin son attention sur le Fou.


"Lys a accepté ma proposition de son plein grès. Si elle veut devenir le meilleur des Masters, je me dois de la forger pour. Mais si tu penses qu'il est mieux que ça s'arrête là, tu n'as qu'un mot à dire."

Ys tenait autant à Lys qu'Abe. Il n'y a pas différentes catégories de Master. Soit tu l'es en devenant fort, soit tu ne le deviens jamais. Alors oui, il le reconnait que parfois ses entraînements sont ardus, voire violents. Mais c'est nécessaire car un jour, une fois qu'elle sera devenue Master, Lys pourrait avoir affaire à des choses bien plus dures que ses entraînements.
Alors il lui laisse le choix.
Que Lys devienne un puissant Master sûre d'elle et déterminée ou bien qu'Abe la protège mais devienne faible.
Lui donnant un instant pour lui répondre, Ys en profita pour attraper un pantalon de son casier qu'il le tendit ensuite au Fou.


"Et par pitié, mets ça."

Et non, sa question continue de cogner tel un choc dans son esprit. Evidemment que l'avis de ses amis est plus précieux que celui de tout Terrae. Mais ça mec, c'est plus intime que sa propre intimité qu'il avait pointé plus tôt.

HRP> Je viens d'avoir une illumination pour la suite de cet rp. Tu vas signé tellement tu vas kiffer :D


##   Mar 25 Sep 2018 - 23:34

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

L'absence de réaction du Master, je l'avoue, me frustre. Je suis clairement d'humeur à chercher les embrouilles, je m'attendais, ou peut-être souhaitais, qu'Ys ne me surprenne pas. Mais si. Il réagit différemment, je dirai bien de manière plus adulte mais rien que de le penser j'en souffre. Alors que dans les faits, c'est le cas. Hum... Pas étonnant que je me frustre moi-même du coup.

Un rire m'échappe malgré moi quand il y va de son petit commentaire. Et je ne peux que le reconnaître, particulièrement avec ce bon master.

"Désolé, je n'en ai que récemment compris l'intérêt."


OMG cerveau Why. Je voulais être de mauvaise humeur et chiant pas faire une blague vaseuse. Merde. En même temps l'autre rouquin se comporte... bah comme un type normal. Il fait sa vie et entreprends de recouvrir ses affaires et sa personne avec celles-ci et ouvre même le dialogue. Si il pouvait voir ma tronche, il verrait mon air scandalisé. Comment je fais moi maintenant pour lui prendre la tête. Un soupir blasé m'échappe alors que je lui redonne de l'espace vitale.

"Putain mec, t'es pas pas coopératif. C'est géniale pour toi mais j'aime pas être déçu dans mes attentes. Jamais de la vie j'ai mon mot à dire sur tout ça. C'est pour ça que je viens te parler en fait. Enfin pour le sujet Lys. Pour Charlie... N'en parlons pas, de toute façons je risque pas d'être conciliant là dessus. Mais tu le sais, et du coup on tombe d'accord. JE vais pas te prendre la tête avec d'avantage."

J'attrape le pantalon sans commentaire et fil me servir d'une cabine de douche pour me changer. Ça a l'air de le perturbé et il vient de faire un pas vers moi. Lys serait fière je pense. Presque. Nan, elle me dirait qu'elle gère. Et elle le fait. Une fois plus présentable aux goûts de monsieur, et aux miens je l'admets, je m'en retourne vers lui qui doit maintenant m'attendre.

"Lys est pas prête à se passer de toi et de tes entraînements. Ça la motive. Lui raconte pas l'agression verbale s'teuplait, elle va encore me dire qu'elle est capable de gérer ses affaires. Et non, si on la laisse faire, elle fini pas dormir une nuit sur trois. "

Je sais pas trop pourquoi je lui déblatère tout ça. Je veux peut-être essayer d'être clair et pas trop maladroit. Ce pantalon est quand même beaucoup trop grand pour moi. Après un moment, je braque mon regard dans celui d'Ys et lui lâche avec un léger sourire gêné :

"Tu as l'air plus serein que la dernière fois. C'est cool. Désolé de t'avoir agressé comme ça. J'étais d'une humeur merdique, j'avais des reproches à te faire du coup, j'ai pris ça pour prétexte. J'suis qu'un sale gosse en fin de compte."

j'ose une légère tape amicale dans son épaule, le signe universel de l'escroc qui souhaite sincèrement de se faire pardonner.

'Bon, du coup, j'ai une question qui me taraude et sur une note beaucoup plus légère . Mec comment tu gères Mitsuki? Il existe une personne qui a assez d'énergie pour la suivre pendant une journée? Elle m'a rincée avec l'organisation, j'ai jamais autant mobilisé mon cerveau pour un truc légal."

Une manière comme une autre de pousser la conversation vers un truc plus sympa. Parce qu'elle est quand même bien sympa Pyjamaster.
##   Mer 26 Sep 2018 - 21:19

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

L'air dépité d'Abe gagne un sourire du Master. Bravo! Pour une fois, il aura pas eu recours à la violence et cette fois, il gagne différemment. Ah c'était donc ça que les autres cherchaient à lui faire comprendre. Ca fonctionne, semblerait il. Et Abe accepte sa défaite tant bien que mal en reculant. Attends, c'est pas dis que les pulsions du Master reviennent d'ici un quart d'heure. Ca provient plutôt du miracle que de la volonté. Mais pour une fois, les deux loustiques ne battront pas. Cette date est à notée d'une pierre blanche.

Le Tonnerre ne rajouta rien de plus, fixant toujours le Fou alors que celui ci ne se fait pas prier pour récupérer un pantalon. Suivant du regard sa silhouette jusqu'à disparaitre à l'angle du mur, Ys se précipite d'un coup sur ses affaires. Vite!! Vite!! Il faut qu'il fasse vite, qu'i se change vite avant qu'il ne revienne. Non parce qu'il était quand même à dix centimètres de lui, en jupe, avec son air provocateur, autant dire que le Master était loin d'être serein. Top chrono, il n'a jamais été aussi rapide pour se changer. Un nouveau record.

Assit sur le banc, il lasse ses docs quand l'Air revient, vêtu tel un homme. Oui, là, ça va mieux. Son cerveau refait un reboot. Easy. Abe ne tarde pas. Ce qui est bien avec lui, c'est qu'on ne tourne pas autour du pot. Et Lys est de nouveau le sujet. Redressant la tête, Ys hoche.


"J'irai plus doucement la prochaine fois. Si ça peut te rassurer. Et ouais, si je m'en souviens, j'oublierai de parler de ce qu'il s'est passé…"

Termine-t'il un sourire provocateur en coin. Mais derrière l'amusement se révèle une inquiétude. Une nuit sur trois? Ah. Il avait bien remarqué durant leurs séances d'entraînements, que la petite blonde montrait des signes de fatigue mais de là à penser qu'elle soit insomniaque. Bien, il en prend note et prendra son rôle de sensei au prochain rendez vous.
Se levant, Ys acquiesça d'un sourire lorsque le Fou présente ses excuses suivis d'une accolade. Mais qui est cette personne qui se tient devant lui? Déjà qu'il était compliqué à suivre, du moins pour le Master, de jour en jour il avait l'impression de redécouvrir un Abe.


"T'en fais pas. Je dois être à mon énième accusation. J'y prend goût à force. Par contre évites de sortir tes griffes comme ça, on dirait une meuf."

Lance-t'il suivis d'un clin d'œil. Non, non, il restera traumatisé à vie de ce qu'il s'est passé.
Néanmoins il ne le hait pas. Ils se comprennent pas toujours, c'est tout. Ys est parfois maladroit dans ses propos, quant à Abe, c'est un vrai mystère à lui tout seul que même Sherlock prendrait sa retraire plus tôt.


"Ah enfin quelqu'un qui me comprend!"

S'exclame-t'il alors qu'il referme son sac. Enfin!!! Il n'est pas le seul à souffrir de la tyrannie Mitsu! Abe va s'en souvenir de cette soirée, il en ressortira avec des séquelles.

"Je vais t'avouer quelque chose: je n'y arrive toujours pas. Mais bon, c'est aussi ce qui fait son charme. Alors ouais, je la changerais pas."

Non et puis pour maintenant c'est foutus, on va finir avec. Et puis la voix de Mitsu comme berceuse (quand elle te saoule très tard le soir alors que toi, tu veux juste dormir), c'est pas mal non plus.
Sac sur l'épaule, le Master ouvre la voie de la sortie. On va éviter que quelqu'un surprenne une fille dans le vestiaire des gars hein?!


"Ah par contre, je t'avouerai aussi que c'est moins perturbant de te voir comme ça. C'était flippant, ne refais jamais plus ça. Sinon comment veux tu que je te considère comme un mec?! Et pareil, laisses mon meilleur pote tranquille. Tu peux pas le comparer d'accord?! C'est pas de ma faute si tu n'en as p-"

Soudainement Ys s'interrompt. Oh putain! Une lumière s'est posée sur lui et un chant angélique s'est élevé. Une illumination!
Et lentement, son regard se pose sur son voisin alors qu'un large sourire qui ne présage rien de bon se dessine.


"Dis moi, t'as déjà essayé de pisser debout??"Petit regard vicieux. Passant son bras par dessus son cou, Ys reprit d'une voix légèrement envoutante."Que dirais tu d'essayer?"


##   Mer 26 Sep 2018 - 23:02

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Ys se montre raisonnable ET coopératif sur le sujet Lys. Une chose en moins pour m'inquiéter même si je n'ai que sa parole comme garantie. C'est toujours mieux que rien. Puis au pire, j'aurai de nouveau un prétexte pour mal parler de sa virilité et de son honneur si jamais il y a contre indication.

"Je te remercie. Elle a tendance à se surestimer un peu. Je veux dire elle est doué et tout, mais j'ai toujours peur qu'elle flirt un peu avec ses limites. Et je suppose que la demande d'omerta suppose que je te paye un truc à boire en échange. On dit que les bons comptes font les bons amis après tout."

Un pot de bière à défaut d'un pot de vin, c'est pas un mauvais deal! Un air vaguement outré me traverse le visage alors qu'il me traite de nana.... Avant que je me rappelle que c'est un peu le cas quand même, bien que cela perturbe mon interlocuteur plus que de raison. Je laisse couler la réflexion, c'était pas destiné à être désagréable je suppose. Au contraire, on parvient à partager un semblant de complicité sur le sujet Mitsuki alors que le Master m'apprend qu'il n'est pas plus avancé qu'un autre sur le sujet, si ce n'est qu'il partage son intimité.

"C'est ouf, pourtant je peux témoigner que tu débordes normalement d'énergie et de connerie. Si même toi, t'arrive pas à suivre.... JE vais devoir m'inquiéter des prochains rendez-vous organisationnels . Mon cerveau va encore me fondre par les oreilles."

Alors qu'il me fait part du besoin qu'il a de me voir en mec pour me considérer ainsi. Alors que je m'apprêtait à lui faire savoir que je n'avais pas trop mon mot à dire pour les tenues que je porte sur mes périodes de cours, celui-ci se tait soudain pour se tourner vers moi avec un sourire qui m'inquiète un peu. Il me rappelle le mien niveau espièglerie. Une question est posée, un rire m'échappe, sincère ou nerveux je sais pas trop, avant que je me retrouve pris au piège par le bras musculeux du monsieur. Bon je sais plus trop ou me mettre et m'esquiver ne semble pas trop être une option.

"Comment... Nan je veux pas savoir.... pourq... ? non plus. Nan j'ai jamais tenté, me suis toujours dit que je risquais d'en foutre partout. Haha... En foutre... pisser debout non? BAh..."

Oui okay je suis pas forcément hyper à mon aise. Mais je m'en voudrais de le priver du jeu qu'il s'est trouvé je crois.

"Cependant... Je pense que j'aurai dû rester en jupe du coup. Moins de risque d'accident je suppose."

Une manière comme une autre de lui faire comprendre que je veux bien essayer sans le dire. LEs demi-mots, un art ancestral.
##   Mer 26 Sep 2018 - 23:51

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Lys se surestimait?? Noooon!!! Disons qu'elle ne se rend pas bien compte où sont poser les limites. Et puis son sensei n'est peut être pas le mieux placé pour la prévenir. Non, lui, il la pousse toujours à bout. Faudrait vraiment qu'une personne censée s'introduise durant ces entraînements…
Cependant, Ys devra lever le pied avec son élève s'il ne veut pas retrouver un Abe au dessus de lui durant son sommeil et en nuisette. Argh!

Donc il lui propose un coup à boire, histoire d'enterrer la hache de guerre. Mec, tu sais comment me parler. Ys ne se fera pas prier et un "ok" se glisse. Mais avant cela, des aventures palpitantes les attendent. Surtout Abe.
Et quand on parle d'un éclair de génie, on parle aussi de Mitsuki. Le Fou est sidéré que même le Tonnerre ne sache pas retenir sa bien aimée. Ouais enfin, jusqu'à qu'il parle de ses capacités pour la connerie. Ys lui lance un regard mauvais, un peu comme Abe lui avait fait concernant son côté chiant de fille. Un point partout.


"Attends, tu vas pas me dire que Lys n'est pas autant chiante?? Quoique…. T'as raison, Mitsu est indétrônable."

Et c'est pas forcément un compliment. Mais lui, contrairement à son voisin, il est habitué depuis le temps. Alors s'il n'avait plus cette pile électrique chez lui, ça serait étrangement calme. Voire angoissant.
Et en parlant de quelque d'angoissant, Ys saisit son nouveau poto, au cas où il risquerait de lui enfuir, pour lui proposer une idée alléchante. Le curieux mord à l'hameçon. Et même sous ses airs de frustrés et inquiets, Ys lit aussi le goût du risque. Vient donc titiller le danger, tu verras comment c'est bon de se sentir vivant.


"Mon cher Abe, à partir de maintenant et pour le reste de la journée, tu ne feras plus l'arrosoir. Enfin sauf si t'es bourré. Evites de t'en foutre dessus dans ce cas."

Conseil d'amis. Après faut trouver des excuses comme si c'était de l'alcool renversé sur les chaussures et franchement, c'est moyen.
Se positionnant en face de l'Air, Ys posa ses mains sur les épaules de ce dernier et reprit tout en arquant un sourcil.


"En revanche, évites de me vomir dessus…"

Ne lui laissant pas le temps de répondre, Ys les téléporte aussitôt dans un autre endroit et pas n'importe lequel. Les bureaux des Masters. Une fois dans le couloir qui longe les bureaux, Ys force Abe à se baisser. A plat ventre, Ys jette un regard derrière eux avant de le reporter devant. Et dans un murmure, il prévient enfin son interlocuteur.

"Tu vas me suivre et surtout, évites de faire du bruit."

Lui adressant un clin d'œil diabolique, le coquin rampe jusqu'à la prochaine porte. Légèrement entrouverte, Ys peut ainsi vérifier que personne ne s'y trouve. On pouvait lire sur l'écriteau "Ashton". Et non ce dernier n'étant pas présent, les deux individus purent pénétrer dans son bureau sans se faire prendre. Qu'est ce qu'il aimerait pas ça, s'il l'apprenait….
Mais Ys s'en moque bien. Vengeance pour toutes les fois où le Master lui avait donné des missions pourries. Et puis c'est pour la bonne cause après tout.


"Fais le guet. Ca ne peut pas être bien loin... Ici peut être.. Ou bien là... Putain mais ce mec est un maniaque du rangement!"

S'activant tout en se rendant utile, Ys cherche dans chaque tiroir le graal. C'est dingue. Tout est organisé ici, propre au personnage. C'est froissant pour les autres. Quand enfin le Master trouve ce dont pourquoi il avait trainé le malheureux Abe.

"Ahaha! Je le tiens!"

Revenant près du Fou, Ys lui mit sous le nez un joli cristal. Et fièrement, avant même qu'Abe ne lui demande ses motivations, le jeune homme reprit:

"Avec ça, tu vas avoir la contribution de tes rêves."


##   Jeu 27 Sep 2018 - 8:24

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Franchement, d'entendre Lys assimilée à l'adjectif "chiante" me donne profondément envie de protester. Ma Reine est parfaite comme elle est. Parfaitement imparfaite avec ses menus défauts et ses talents cachés de toutes parts. Je soupèse mentalement la réflexion que je devrais lui faire avant de la ranger. On en est plus là.

"Je veux bien te croire. Elle déborde littéralement d'enthousiasme quand un truc la captive. Les Tonnerres sont des gens difficiles à suivre j'ai l'impression."

Parce oui, je trouve Lys difficile à suivre. J'ai l'impression qu'elle s'adapte mieux et plus vite. C'est un poil frustrant quand on pense qu'elle a perdu la mémoire n'empêche. Un raison de plus de l'aduler je suppose.

Ys aussi est pas évident à suivre. Je commence à vraiment me demander ce qu'il a derrière la tête. Placé face à moi, il doit pouvoir lire sur mon visage toute la perplexité qui m'habite. Qu'est-ce qu'il prépare? Pourquoi je m'inquiète pas d'avantage de son air amusé et confiant hein? Pourquoi je devrai lui vomi.... AH.... Bon bah heureusement que j'ai déjà eu le droit à ce traitement sinon, effectivement, je me serais retrouvé connement déboussolé. Mitsu avait eu la délicatesse de me prévenir elle. Une fugace sensation de vertige me traverse, je ferme les yeux par réflexe et les rouvre pour découvrir la salle des masters. Sous la direction du Master, je passe en mode furtif. Bizarrement, d'un coup, je sens l’excitation monter en moi. Ça le rappel beaucoup trop de bon moments de ma vie. Alors qu'il m'intime le silence j'acquiesce de la tête. Un simple "Okay" à peine murmuré vient répondre à la tâche qui m'est confiée et je me poste donc tout naturellement derrière la porte, l'ouïe à l'affût du moindre son alors que j'observe le Master farfouiller dans les affaires de.... DE mon prof de math putain! Si on se fait gauler, je peux dire adieu à mon temps et bonjour les heures de retenues. Je vois déjà le regard réprobateur de Lys posé sur moi.

Mais une exclamation de mon camarade de forfait m'apprend qu'il a touché au but. Se retournant vers moi, il exhibe un pierre à la lueur assez étrange. Pas une pierre précieuse que je connais. Et c'est pas normal.

"C'est quoi donc?"


Je tend une main pour m'en saisir et d'un coup, alors que je rentre en contact avec, j'en sens la formidable énergie que cette forme solide semble peiner à contenir. Sourcils froncés, je pose un regard interrogateur au rouquin.

"On est d'accord qu'aucun cailloux à l'état naturel n'est sensé faire ça hein?"

Quelque part, je redoute que ma profonde ignorance du monde m'induise en erreur. Mais on est d'accord que c'est absolument pas normal hein?

"Du coup pourquoi tu voulais ça? T'as songé à un cadeau pour ta bien-aimée?"

Sans m'en rendre compte, je me suis éloigné de la porte. En même temps il attire mon regard avec des trucs qui brillent bizarrement, ça serait quand même pas de bol que ça soit à cet instant où mon attention se relâche qu'une personne se décide à franchir le seuil de cette pièce.
##   Jeu 27 Sep 2018 - 21:20

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Mission réussite soldat. Le pouvoir est entre leurs mains et Ashton n'en saura jamais rien Mouahaha!! Pauvre Abe, si seulement il pouvait se douter dans quelle combine le Master l'avait entraîné. Mais comme on dit: pas vu, pas pris.
Ceci dit, Ys fut étonné que le Fou découvre pour la première fois un cristal. Même une fois en main, alors que l'énergie se propage dans sa paume, il est reste interrogateur. Poings posés sur la taille, Ys arque un sourcil et reprit d'une voix grave.


"Quoi? Tu vas pas me dire que c'est la première fois que t'en vois un ?"

A première vue, si. Il pense même qu'il puisse s'agir d'un présent pour Mitsuki. Qu'est ce qu'elle pourrait en faire après tout? A part se transformer en chien pour s'amuser avec Balto, il verrait pas vraiment le sens du projet. Un soupir lui échappe quand il saisit qu'il doit tout reprendre avec la nouvelle recrue.

"Baka! C'est un cristal. Et pas n'importe lequel, crois moi."

Avec celui là, pour sûr, Abe regrettera de ne pas être Morphe. Le bon côté des choses, il pourra changer autant d'avis qu'il le désire. Cette désagréable sensation de l'effet de surprise tombée à l'eau laisse un goût amer. Le Master se doit d'expliquer les principes d'un cristal quand soudainement, à défaut qu'ils aient baissé leurs gardes, la porte s'ouvre.
Dans un réflexe digne de son rang, apercevant le danger par dessus l'épaule de son interlocuteur, Ys se précipita sur Abe. Tout d'abord, recouvrir de sa main la fameuse pierre interdite.
Second plan: aller à l'instinct. Et quant est-il? Tout simplement attraper Abe par la nuque et l'embrasser passionnément.
La jeune femme qui les découvre, n'étant autre que la secrétaire d'Ashton, reste bouche bée sur le seuil en découvrant le spectacle.
Jugez pas svp. C'est une question de vie ou de mort. Et lorsque le poteau rose est découvert, Ys peut enfin relâcher Abe. Il a honte. Tellement honte qu'il aimerait mourir agoniser, ici et maintenant.


"Ce n'est pas ce que tu crois!!"

Lâche-t'il à l'intention de l'intrusion. Parce qu'il n'y a pas mieux comme argument et laisse place à l'imagination. Parce que se défendre ainsi vous suppose coupable. Maintenant elle allait justement croire tout et n'importe quoi, mais certainement pas qu'ils étaient ici pour dérober une pierre précieuse.

"Je-Jeee-Je n'ai rien vu!! Je ne dirais rien!! Pardon!!"

Très mal à l'aise d'avoir interrompu une scène d'amour (huhu), celle ci disparait derrière la porte qu'elle prend le temps de refermer soigneusement.
Dépité, un lourd silence pesant s'installe. Bito avait raison: tout Terrae sera passé dans sa bouche.
Fixant la porte comme s'il venait une nouvelle fois de cracher sur sa réputation, Ys ne parle pas.
Pourquoi il fait ça déjà?? Ah oui, pour donner une chance à Abe de jouer à l'hélicoptère. Cool…
Et là tout de suite, il aimerait s'appeler "K" et effaçait la mémoire des gens. Et la sienne aussi. Histoire d'oublier le goût des lèvres du Fou.


"Surtout... Ne dis rien."

Juges pas ok?! C'était sa seule carte à jouer, il a paniqué. IL A PANIQUE OKAY?!!
L'essentiel, c'est qu'aucun d'eux ne subira la colère d'Ashton. Youpiii!
Posant uniquement l'index sur l'épaule de son camarade (oui, oui, le strict minimum niveau contact, thanks), Ys les téléporte loin. Très loin de ce qu'il venait de se produire.
Et l'air frais du parc leur aidera peut être à se vider la tête.
Peut être...


##   Jeu 27 Sep 2018 - 23:24

Personnage ~
► Âge : 21 balais, j'fais collection
► Doubles-comptes ? : /
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 262
Date d'inscription : 22/03/2018
Emploi/loisirs : Projectionniste/ écriture
Humeur : la pêche, la banane, la patatate, bref la pire salade de fruit de ta vie!

Je me demande pourquoi il a l'air de s'attendre à ce que je sois correctement informé sur ce qui se passe à Terrae. C'est pas que j'y connais pas grand chose, je préfère m'occuper de mes affaires en général.

"Bah ouais. Il y a un truc étonnant à ça?"

Je sais pas si c'est le ton du Master ou si c'est interne à mon cerveau, mais j'ai l'impression d'être inculte de ne pas reconnaître l'objet qu'il me présente. Après un soupir du rouquin, il m'offre un semblant d'explications. Parce que ça ne m'éclair pas du tout.

"Le cristal c'est pas comme Ys. JE sais de quoi je.."

Mais voilà, un drame intervient bien entendu. Avant même que je puisse réagir, le Master est sur moi alors que j'entends la porte s'ouvrir. La seconde suivante, je... je sais plus. Le contact des lèvres du master sur les miennes, dans un étreinte improvisée. Je crois comprendre le plan. MAis mon cerveau lui, panique déjà alors que je vire à l'écarlate. NON MAIS OMG IL VIENT DE ME VIOLER LA BOUCHE OUESH!Comme si cela t'avait déplu.

J'écoute pas vraiment l'échange entre l'importune et Ys. De suite, c'est Erik qui m'obsède. Je vais lui raconter? Pour lui dire quoi? Comment? d'où? Moi qui lui prend la tête parce qu'il traîne avec des demoiselles. FUUUUUUUUUUCK!

Ys regagne mon attention quand il me demande de me taire avant de me téléporter du bout du doigt. Genre ça change un truc maintenant. Tu fais ça juste pour avoir moins mauvaise conscience. Mais l'air frais sur ma peau brûlante est bienvenue. D'autant plus que maintenant je peux évacuer le trop plein d'émotions.

"MAIS BORDEL! TU POUVAIS PAS FAIRE ÇA AVANT ? Ça te demandais moins de temps que de m'embrasser ! "

J'ose même pas le regarder dans les yeux alors que je l'engueule. Puis je peux rien raconter à Lys non plus ! Pas avec le passif de ces deux là! MAIS OMG COMMENT JE VAIS FAIRE!

"J'espère au moins que ce truc vaut le coup. Du coup comment ça marche. Je fais un prière et il se passe un truc?"

Pourquoi mon niveau de coopération vient de chuter d'un coup?

Ah oui, Ys m'a violé la bouche.
##   Ven 28 Sep 2018 - 20:48

Personnage ~
► Âge : 24
► Doubles-comptes ? : Renji et Akito
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2176
Date d'inscription : 13/10/2013
Emploi/loisirs : En infiltration.
Humeur : J'ai pas, pioches!

Est ce que être loin de ce qu'il vient de se passer, loin de ce bureau, change quelque chose?! Hahaha! Ouais, on essaye de se consoler avec ce qu'on a. Et puis techniquement, ce n'est pas un infidèle. Si je vous assure. Tout d'abord, même si il est né en tant que fille, mentalement Abe est un garçon. Donc, il n'a pas embrasser de fille. Et putain son narrateur en est un! Donnnnnc c'est bon. Ca passe.
En revanche concernant Erik, ils verront ça ensemble (lolilol).
Putain il a surtout envie de se frotter la bouche avec une éponge de fer. Malheureusement pour lui, c'est Abe qui évacue le trop plein d'émotions. Et pour évacuer, il évacue. Se frottant l'oreille à l'aide du petit doigt, Ys grimace. Il lui a niqué la stéréo.


"PARCE QUE BORDEL ELLE ETAIT DEJA DANS TON DOS ET QU'ELLE A GRILLE MA TRONCHE!!!"

Certes il aurait pu les téléporter. Mais son visage à découvert, il aurait été plus suspect de les voir disparaitre soudainement qu'autre chose. Alors que là… là… Hum hum.
Se raclant la gorge, Ys préféra passer à autre chose et ne plus y repenser. Voilà ce que c'est que de croiser la route du Fou.
Et quand ils reviennent au sujet du cristal et le fonctionnement, Abe parait moins coopératif. Tirant la tronche, Ys fixe ce dernier quand ses dernières paroles donnaient une merveilleuse idée au Master.


"C'est presque ça."

Reprit-il d'un sourire.
Un regard sur sa droite, puis sa gauche, Ys se penche pour ramasser quelques branches. Il tourne ensuite autour d'Abe et en dispose sur lui. Une qu'il coince dans son pantalon, deux autres dans chaque main, et des feuilles qu'il coince dans son bonnet.


"Voilà! A défaut de ne pas avoir une plume dans le cul, tu auras des bâtons. Attends, maintenant ne bouges plus."

A l'aide de quelques pierres, il traça un cercle autour du Fou. Et vint ensuite le cristal déposait devant le garçon. Une fois le travail terminé, il se releva tout en frottant ses mains. Mec, si tu voyais ta tronche.

"Bien. Tout est en place. C'est assez simple. En fait, tu vas devoir faire une espèce de danse, un peu comme les indiens quand ils invoquaient la pluie. Ca va permettre au cristal de libérer son énergie. Et surtout, il faudra que tu chante ça: Hockety pockety wockety wock ! Abracabra Dabranak !

Précise-t'il soigneusement.
Rendant son espace vital, Ys s'éloigna vers le premier banc, juste en face de son interlocuteur et sortit une cigarette.


"Ah et après ça, tu prend le cristal et tu souhaite très fort ce que tu aurais tant aimé être. Et penses à libérer tes chakras."

Pauvre Abe. Tout ça pour qu'il se transforme en homme.
Bah il n'y a rien de mal à rire un peu. Et puis c'est pas mal comme invocation. Ca change des habitudes. Sinon c'est où déjà pour filmer avec ce portable?!


##   
Contenu sponsorisé

 

Besoin que je te frotte le dos? (Pv Abe)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Terrae, Une nouvelle ère commence... :: L'Institut Terrae.
 :: Salle d'entraînement.
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant