Partagez | 
Dans un certain contexte, le bitume, c'est vraiment confortable | Feat. Mitsuki
##   Jeu 27 Sep 2018 - 23:10

Personnage ~
► Âge : 22 ans
► Doubles-comptes ? : Samaël A. Lovecraft
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 33
Date d'inscription : 26/04/2018





« Le verre de trop. »

U
ne semaine que je suis ici et je n’ai toujours rien fait. Je n’ai pas cherché à m’intégrer, encore moins cherché du boulot. Pour tout dire, c’est à peine si j’ai appris la géographie des lieux. La seule chose que j’arrive à faire, c’est de retrouver le chemin des dortoirs depuis le bar. Quand je ne finis pas par m’affaler sur le banc à mi-chemin. Heureusement, Bidoof est toujours là pour hurler à mes oreilles et me réveiller, parfois me guider. Parfois rentrer sans moi, car il en a marre de me traîner. Sale ingrat, tu pourrais faire des efforts avec celui qui te nourrit.
Enfin, on n’en est pas encore là. Pour le moment, je compte le nombre d’irrégularités sur ce comptoir en bois collant. Quoique, ce n’est pas de la sève, mais de l’alcool. À savoir lequel il faudrait deux ans de recherches pour le savoir. Ce serait intéressant, ça ferait bouger ma petite vie nulle, si j’en avais les diplômes. Je sais même plus si j’ai le bac.

Tu commences à broyer du noir, vous allez me dire. Mais non, je vais super bien, ma vie est géniale ! Les gens m’évitent donc je suis super tranquille, je ne sais pas ce que je branle ici, j’ai presque plus un rond et je le gaspille dans l’alcool. Tout va bien. Non, parce que j’ai lu les publications d’Ipiu, j’ai lu les bouquins parlant de Terrae, vu les autres utiliser leur pouvoir. C’est super intéressant, mais dans le fond, ça sert à quoi ? C’est classe, certes, mais je peux comprendre que certain les voix comme des armes sur pattes. Pessimiste, moi ? Mais non. J’ai aucun vide qui permet de développer un pouvoir, c’est n’importe quoi. Je finis ma septième vodka et j’en redemande une autre.
─ Tu devrais te calmer Albi, tu as déjà pris plus que d’habitude, fit le barman.
Une semaine, et je viens tellement que le Barman me donne des surnoms maintenant. Mais je l’apprécie, il ne m’a toujours pas foutu dehors. Et puis en vrai, je ne crois pas lui avoir donné mon prénom, donc bah, Albi pour albinos. Ce n’est pas con en vrai.
─ … vas-y un p’tit en plus, c’r-rien. C'fera un ompte rond...
─ Et t’as encore de quoi payer ?
Un petit arrêt sur image. Je ne suis plus très sûr. Je regarde dans mon porte-monnaie – après l’avoir fait tomber deux fois – et non, je n’ai plus rien. Il faut vraiment que je me trouve un taff. Je grogne et je finis par me lever, du moins essaye, car le sol bouge tout seul ! Je me rattrape au comptoir et glisse dessus comme un flamby.
─ … Ouai… J’vais aller me coucher…
─ Tu ferais bien. À demain. Et c’est tout droit, finis pas comme la nuit dernière dans le parterre de fleurs.
Non, ça, je n’oublierai pas. J’ai été réveillé par l’arrosage automatique, j’ai cru faire un arrêt cardiaque. C’était affreux, plus jamais je n’y mets les pieds, même si c’est très joli. Je sursaute en y repensant, et parce que mon capybara vient de se frotter à ma jambe en roucoulant. Il a compris qu’on allait rentrer se coucher, il ne perd pas le nord.

Il parait que l’internat est tout droit, pourtant, je vous jure que la route ne l’est pas. C’est magique, mais les lampadaires se trouvent à chaque fois devant moi. En réalité, je suis attiré par leur lumière comme un con de papillon de nuit. Je veux les éviter, mais je fonce droit dedans, les esquivant à la dernière seconde. J’essaye de marcher droit pourtant, je le jure. Attends, si, j’ai réussi à me mettre au centre du chemin, je vois la lumière de la porte au loin. Fixer la porte, la viser, ne pas dévier. Ma vue baisse, j’vois le bitume et je me mange l’asphalte. Je suis tombé, merde… je crois que j’ai mal, je ne sais pas trop. Faut que je me lève. Le sol est chaud, c’est agréable. Et si je pionçais là ? Ouai c’bien ici en fait. Vas-y Bidoof, laisse moi dormir un peu…

©️ Jawilsia sur Never Utopia
##   Ven 28 Sep 2018 - 11:24

Personnage ~
► Âge : 24 ans
► Doubles-comptes ? : Allen & Hideko
► Rencontres ♫♪ :
avatar
Messages : 2300
Date d'inscription : 23/01/2011
Emploi/loisirs : Martyriser Allen 8D /pan
Humeur : EXCELLENTE !

Et un nouveau fil de grillé. Nan mais c'est pas possible ! J'en ai trop marre, je les ai tous niqué ! Ca me gonfle. J'en ai plus en réserve, et j'ai absolument prévu de finir mon prototype ce soir. Pourquoi ce soir ? Parce que c'est comme ça et que je l'ai décidé ainsi, c'est tout. Voilà.

J'avais passé la soirée au restaurant avec Aoi. Ca faisait un moment qu'on ne s'était pas vues, alors on avait décidé de fixer un soir juste pour nous deux, pour discuter un peu, voir où on en était dans la vie, parler de ma décadence et de mon retour sur les rails de la vie normale. Nan mais c'pas de ma faute, j'voulais pas parler de ça, mais elle s'est sentie obligée de l'évoquer et d'insister sur ma conduite non-responsable concernant les cristaux et ma relation avec Ys qui m'avait menée une fois encore à l'hôpital. Insistant sur les dangers de ma greffe et blablabla. Bref, du coup, pour passer le coup, j'avais un peu picolé. Un peu. Quelques verres de vin, rien de bien méchant. Et quand j'ai surenchéri sur ses études et son mariage avec Huo, Aoi a un peu bu aussi. Du coup c'était une bonne soirée. Quand je suis rentrée chez moi, Ys dormait déjà, alors j'ai pris la décision d'en profiter pour aller bosser un peu dans mon atelier sur le nouveau prototype de sécurité que je voulais proposer à Hideko : un robot qui, équipé de mon radar Terraen/pas Terraen, évaluerait les personnes qui rentrent dans l'Institut et tirerait à coup de laser sur les personnes qui n'appartiennent pas à l'enceinte de l'établissement. Une bien belle idée, je le reconnais. Il faut ce qu'il faut, hein ! Sauf que j'ai cramé tous les fils qu'il me reste et que je peux plus travailler sur ses circuits.

Je ronchonnai encore un moment dans mon atelier, tournant sur ma chaise à roulettes en jouant avec des sphères électriques que j'avais laissé tournoyer en lévitation autour de moi. Un petit bip sonore m'indiqua que mes deux robots, Mokona et Modoki, n'avaient plus de batterie et allaient bientôt sombrer dans les ténèbres. Bah, c'est très bien. Il fait nuit, c'est l'heure de dormir les cocos ! Ca vous fera le plus grand bien !

Je finis par avoir THE idea. Nan mais c'était pas compliqué en fait, il suffisait d'aller à l'Institut et d'aller choper des fils électriques en salle de physique-chimie. Y'en a tout le temps plein là-bas, et c'est pas parce que Misao râle à chaque fois que je vais me priver ! Hé. En plus je les rends toujours lorsque je reçois ma commande.

Bon, par contre, on n'est jamais trop prudents. Je décidais de me téléporter dans la cour, derrière une buisson, et de guetter au préalable si la salle de Sciences était encore allumée ou pas. On sait jamais, Misao c'est un maso, il est capable de rester éveillé toute la nuit pour continuer ses expériences cheloues. En plus maintenant y a un club de sciences alors c'est encore pire. Y'aura encore plus de personnes à éviter quand je voudrais venir chercher du matériel pour mes propres créations.

Une fois téléportée, je posai mon regard sur la fenêtre en question. Mon attention fut pourtant vite attirée par un bruit de chute, et une personne qui ne se relevait pas en plein milieu de la cour, à quelques mètres à peine de la porte d'entrée du bâtiment. Ah. C'est con. J'le laisse là ou pas ? Mouais, nan, j'suis pas une pute non plus.

J'accourrai à côté de lui et tombai nez à nez avec... Mais c'est quoi ce machin ? C'est pas un chat ? C'est pas un chien non plus ? Un castor ? Une espèce de castor géant ? Mon dieu mais c'est horrible !

-RELEVE-TOI VITE, Y A UN ANIMAL CHELOU A COTE DE TOI QUI A ENVIE DE TE BOUFFER JE CROIS !!!!!! VITE VITE VITE SINON TU TE RELEVERAS PLUS JAMAIS !!!
 

Dans un certain contexte, le bitume, c'est vraiment confortable | Feat. Mitsuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Terrae Village.
 :: Bar.