Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Rencontre entre un roi et une garce /Arash/
##   Mar 2 Oct 2018 - 22:11

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

C'était agréable ce jour-là. Doucement, on sentait l'été toucher à sa fin et peu à peu, l'air frais revenait. Peu à peu, la vie avait reprit sans que je ne me formalise plus que ça. Je réagissais bien au traitement et j'avais repris une vie à peu près normale. Grâce à Ys, j'avais pu parler à l'école que je visais et il avait accepté de revoir mon dossier. J'attendais encore une réponse mais cela ne saurait tarder et j'appréhendais un peu.
Les médecins avaient finis par conclure qu'il fallait que je me remette à un sport doux pour travailler l'endurance et le cardio. S'il était trop tôt pour me remettre au Basket ou au Baseball, la marche à pied semblait être suffisamment douce pour m'éviter un arrêt cardiaque.

C'est ainsi que vers les six heures du soir, après une répétition des plus éprouvante quoique encourageante quant à l'avenir de notre groupe - qui n'avait toujours pas de nom au passage - j'ai enfilé mes baskets et j'ai filé en forêt, écouteurs vissés aux oreilles et le bonheur simple de retrouver un semblant de normalité me permettant d'oublier la difficulté de se remettre au sport après une si longue période d'abstinence.

Vis à vis de ma mémoire, je ne perdais plus autant le fil qu'auparavant et je ne cherchais plus aussi souvent mes mots. J'avais encore des absences, mais elle restait moins fréquentes. J'avais même finis par me souvenir du visage de TOUS mes amis et ça, c'était un grand pas en avant!
Quand au reste et bien tout allait enfin droit. Ma bécane roulait et vrombissait avec un cri de liberté qui m'appelait beaucoup trop souvent. Le groupe semblait prendre forme malgré l'inexpérience de notre batteuse. Mon ancienne jalousie envers Ys avait pratiquement disparue, la peur de ne plus retrouver de ma vie d'avant ayant peu à peu disparue au fil des mois. Je ne serais jamais vraiment sauvée et j'avais appris à vivre avec, malgré ce que cela impliquait. Au fond, je me contentais de survivre comme depuis toujours, à la nuance près que cette fois, je ne me privais pas de vivre.

Cela faisait une heure que je marchais quand c'est arrivé. Je commençais à fatiguer, me disant que je ferais mieux de rentrer. J'allais arriver à un embranchement où il faudrait que je continue tout droit pour rentrer. On m'avait dit de ne pas trop forcer les premiers temps et je m'y tenais, malgré mon envie d'en faire plus. Cela m'avait bien trop desservis, la dernière fois.
C'est quand je suis arrivée au carrefour que j'ai été violemment projeté au sol dans une bousculade qui envoya également le fautif au sol. Comme quoi, la justice divine, ça existe!
C'était un jeune homme dans le genre jeune premier. Il courrait vu son souffle, sa tenue et sa présence en ses lieux. Je me suis frottée le bras, m'étant coupée légèrement sur le bord d'une pierre en tombant. J'aurais sûrement un bleu sur le genou aussi mais il y avait plus de peur que de mal.

- Bon sang mais vous pouvez pas faire attention?!


Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  Bv3g
En ligne##   Mar 2 Oct 2018 - 23:48
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Mens sana in corpore sano  traduit par « un esprit sain dans un corps sain ». Une citation de Juvénal, poète satirique romain. Cet homme avait bien raison, et tu le savais parfaitement aussi. Si tu voulais gouverner ce monde, tu te devais d’être au sommet d’une forme olympique, mais pas seulement pour cela. Tu le savais, tôt ou tard, tu finirais par obtenir des pouvoirs ici et grâce à ceux-ci, tu pourras t’élever à un nouveau sommet, mais tu ne dois en aucun cas te reposer sur cela. Tu ne voulais pas être le stratège, ou le guerrier, mais le général sur le front qui mène ses troupes vers le combat. Un peuple se dirige par l’exemple. Et c’était comme cela que tu dirigerais ton peuple.

Aujourd’hui était un jour d’entrainement physique pour toi. Et pas question de le manquer, tu avais pris une assez longue pause depuis que tu es arrivé ici, le temps de mieux connaitre les bâtiments qui seront bientôt des lieux à ta gloire. Cependant, cela n’allait pas du tout, mais pas du tout ! Tu te devais d’avoir un corps en forme et 2 semaines sans sport risquent bien de laisser certains de tes muscles refroidir, un comble pour le roi soleil. Mais que faire comme sport, voilà la question ! Tu aurais aimé faire quelques longueurs à la piscine pour entrainer ton corps dans son ensemble, mais tu ne pouvais pas te baigner dans la même eau que tout le monde, surtout si tu n’as pas encore fait connaitre ton nom. Tu décidas donc de partir balle en main vers la forêt, une balle de quoi ? De volley ! Ahaha ! Une de très nombreuse carte que tu gardes solidement dans ta manche. Car oui, peu de personnes le savent, mais tu es un véritable as du volley. À la maison, pratiquer des sports était habituelle pour toi, tu montrais des compétences imposantes dans de nombreux sports, l’un d’entre eux étant le volley. À chaque balle que tu interceptais, que tu passais ou que tu smashais, tu démontrais une force d’esprit sans pareil. Personne sur le terrain ne brillait autant que toi. Certains sautaient peut-être plus haut que toi ou frappaient plus fort, mais aucun n’avait la volonté dont tu faisais preuve. Tes yeux brillant comme des soleils, fixant tes adversaires et refusant de les laisser gagner. Un soleil, un roi et un lion ! La rage de vaincre !

Il était environ 17 heure 30 quand tu commenças ton entrainement intensif. Par chance, tu avais trouvé un endroit parfait, une longue ligne droite assez vide. Personne dans les environs et de la place, beaucoup de place pour frapper la balle, aussi bien en longueur quand hauteur. Tu avais un truc très simple pour t’entrainer. Premièrement lancer la balle en l’air comme pour une passe, suivit  d’une réception basse, puis une course vers la balle avant un smash puissant et précis. Il fallait ensuite reprendre la balle et faire la même chose en sens inverse.

Et voilà qu’enfin tu commençais à être épuisé. Au bout d’un entrainement très répétitif et douloureux pour ta main droite, tu finissais par être épuisé, et il t’aura fallu 1 heure 30 pour arriver à cet état. Tu suais à grosse goutte et ton t-shirt de sport était presque entièrement trempé de sueur. Tu devras prendre une bonne douche avec un bon bain pour faire partir cette odeur. Elle n’était pas détestable vu que ton parfum se sentait encore à travers, mais tu risquais d’avoir la même odeur sur le long terme si ça continuait. Mais pas maintenant, encore une dizaine de saut et tu pensais en avoir enfin fini pour la journée. Tu te préparas donc, ignorant ta main droite et en te concentrant au maximum. Tu exécutas exactement les mêmes mouvements. Lancer haut, réception basse qui envoya voler la balle un peu trop loin. Un sprint rapide avant un grand saut pour frapper la balle en smash, mais un problème te fit face… Ou plutôt profile vu qu’elle arrivait sur ta droite.

En une fraction de seconde, au milieu de ton saut et sous l’effet de l’adrénaline qui était déjà très répandu en toi, ton corps réagit pour éviter le maximum la demoiselle aux cheveux de nuages. Tu pivotas rapidement sur toi, essayant de l’éviter au maximum et de prendre la chute pour toi plutôt. Une réussite d’une certaine façon. Malgré la vitesse et la force d’impact, tu arrives à ne pas cogner la demoiselle trop fort, lui évitant de se prendre un homme à pleine vitesse dans la tronche. Après lui avoir rentré dedans, tu chutas en roulant sur le côté, mais tu sentis bien à la chute que ton bras gauche avait franchement morflé en amortissant ta chute. Tu te relevas rapidement pour voir non pas l’état de la demoiselle, mais plutôt celui de ton bras gauche. Les cailloux au sol étaient contre toi pour le coup, ta peau si douce avait été vraiment bien amoché et saignait fortement. Les coupures n’étaient pas profondes mais elle semblait avoir touché des veines. Tu tournas ton regard vers la demoiselle qui semblait ne pas être assez aimable pour te remercier de l’avoir sauvé.


- « Mais pour qui te prends-tu ? Et pourquoi me prends-tu ?! Bien sûr que j’ai fait attention pauvre sotte ! Si ce n’était pas avec moi, l’accident aurait pu être pire. Tu as surtout de la chance d’être tombé sur moi. Un autre aurait préféré ne pas t’éviter et te blesser à sa place. Fait donc preuve de bon sens. »


Theme
Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Mer 3 Oct 2018 - 14:29

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

S'il y a une chose que j'insupporte au plus au point, c'est ceux qui se prennent pour ce qu'ils ne sont pas. Et le type qui m'avait renversé m'a tout de suite mis au jus en affirmant de part son attitude mais également par ses mots qu'il était... Un véritable con.
Il m'a signifiée que j'avais de la chance d'être tombée sur lui et non sur un autre, qu'il m'avait évité de me faire mal et si et ça. Ouais, fin on lui rappellera quand même que s'il avait fait attention au reste du monde, il aurait pas eut à se fracasser pour éviter de me tuer!

-Eh, doucement coco, je vais pas me laisser insulter sans rien dire! Déjà tu me dis pas que je suis sotte et t'arrête de me parler comme si j'étais complètement idiote!

Je ne criais pas mais ma voix était ferme et sans appel. Clairement, j'allais pas me faire chier à le vouvoyer et à faire des courbettes alors que c'était lui qui m'avait percuté en jouant à la baballe!
Alors OK, il pouvait pas savoir que les pertes d'équilibre étaient encore fréquentes pour moi et que le moindre choc pouvait encore me provoquer des maux de tête mais c'était pas une raison pour se croire seul au monde!

- Ensuite, si t'avais fais plus attention, on en serait pas là alors tu baisses d'un ton ou je te fais flamber!

Je sais, c'est pas correct mais merde quoi, je me remettais à peine au sport et fallait que je tomber sur un crétin finis qui avait visiblement l'impression que sa présence sur Terre était un privilège pour nous autres, pauvres âmes perdues. Imbécile. Pas deux minutes que je le connaissais que déjà j'avais envie de m'amuser un peu en m'entraînant au contrôle psychique par le pouvoir. Ouais, je sais, je suis cruelle. Mais avouez, il aurait fait un super pantin!


Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  Bv3g
En ligne##   Mer 3 Oct 2018 - 15:21
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Tu n’avais vraiment pas de chance, mais vraiment pas. Tu étais tombé sur la pire pioche possible, cette femme semblait refusée l’acceptable. Une tête de mule, tu en avais déjà vu, et beaucoup. Avec un caractère comme le tient c’était normal d’en croiser, à vrai dire, tu ne faisais que les attirer, ils semblaient vouloir venir t’affronter de face et s’opposer à toi, ce que tu ne pouvais juste pas accepter. Mais tu étais un roi, tu ne pouvais pas te baisser à leur niveau. Répondre déjà à cette femme était un privilège pour elle, surtout que tu t’étais blessé à sa place. Pendant qu’elle semblait répliquer sur un ton ferme, comme si elle voulait que tu lui obéisses. Tu enlevais tranquillement ton t-shirt pour le poser sur la blessure à ton bras. Ce n’est pas croyable le sang coulait. Tu pensais pouvoir prendre cette chute sans trop te blesser, mais tu as fini par t’ouvrir le bras dans le sens de la longueur. Ce n’était pas vraiment beau à voir. Tu écrasais la blessure avec ton t-shirt pour arrêter le mieux possible les saignements, avant de regarder  haut en bas la demoiselle pour d’éventuelles blessures. Tu ignorais complètement ce qu’elle te disait, tu compris juste rapidement qu’elle voulait te faire flamber, elle maitrise donc le feu. Bon à savoir. Tu t’approchas d’elle, assez proche pour être à la limite de son espace vital. Tu te penchas à droite puis à gauche, la fixant nonchalamment. Elle ne semblait rien n’avoir de grave sauf une coupure au bras.

Finalement ton regard retomba dans le sien, tu la fixas un moment sans rien dire avant de soupirer.


- « Une proclamation n’est pas une insulte, si elle ne fait que citer la vérité.  Tu n’es pas complètement idiote, mais tu es complètement sotte de ne pas plutôt t’occuper de ta blessure. À la place, tu préfères cracher ton venin en voulant vider ta colère. Ne vient pas me dire que ce n’est rien, s’occuper de soi est un plaisir comme un besoin. Tu saignes mais tu préfères t’occuper de ton ego. Je suis dans le même cas que toi, sauf que je ne viens pas te menacer de t’être mis sur mon chemin, je viens plutôt m’inquiéter de ton état. Je sais que je suis responsable de t’avoir blessé, car c’est moi qui t’ai percuté, mais comme moi tu as aussi une part de responsabilité. Tss, et tu ne sembles même pas capable d’accepter le simple fait que nous sommes tous les deux en tort. »

Tu aurais pu lui faire la leçon encore pendant des heureux mais tu n’avais pas le temps de t’occuper de cela. Tu saignais et ça ne servait à rien de discuter avec elle. La maturité c’est savoir prendre des responsabilités, et cette fille devait être trop jeune pour le comprendre. Tu passas à côté d’elle pour aller reprendre ta balle avant de tourner légèrement sur toi-même … Bon sang, où est l’infirmerie de cette école ?


Theme
Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Mer 3 Oct 2018 - 17:57

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Bon j'avoues j'ai pas supra bien réagis ce jour-là. Même si c'est lui qui m'avait percuté, j'aurais pu faire plus attention aussi. Je sais, je sais c'est pas bien. Mais à ma décharge, je commençais déjà à sentir un mal de tête pointer et la fatigue était grandissante. Tout était normal et rien de grave jusque là, mais j'étais un poil plus irritable que d'habitude.

Il s'est brusquement rapproché de moi et je n'ai pas bougé, affrontant son regard sans jamais baisser les yeux. Comme si j'allais m'écraser devant un con pareil! Non mais quel toupet il avait aussi de venir m'envahir!
Je ne suis pas de celles qui s'écrasent et qui passent tout. J'ai un sale caractère et je suis très fière, ça m'a souvent joué des tours. Et à l'époque j'étais encore jeune et immature, même si je grandissais à vue d’œil. J'admets volontiers avoir pu être insupportable et je sais que je le serais jusqu'à la fin.

Cependant, j'ai bien vu qu'il s'était blessé et je me suis un peu calmée, consciente que ça ne nous mènerait à rien de nous engueuler.
J'ai soupiré et j'ai jeté un œil à ma coupure. C'était profond mais pas très grave. Ça saignait toujours. Comme lui, j'ai retiré mon sur-haut pour rester avec un sans-manche afin de me faire un pansement avec mon sweat. J'ai fais un nœud et je me suis retournée vers lui.

- Montre moi ton bras que l'on voit à quel point tu t'es blessé, héro.

Quoi? Je peux le charrier non?
Quand il m'a laissé faire j'ai observé la coupure. Elle était plus impressionnante que la mienne, mais pas beaucoup plus grave. Quand j'étais petite, mon père me montrait toujours, après m'avoir calmé, mes blessures. Il était chirurgien et il avait l'habitude des plaies alors il m'expliquait toujours pourquoi ce n'était que bénin et pourquoi j'avais pleuré, par peur plus que par mal bien souvent.

- Il faut un bandage et un bon antiseptique vu la terre qu'on a dans les plaies, mais mise à part une légère cicatrice, tu risques pas grand chose si tu vas à l'infirmerie. Tu sais où c'est ou t'es nouveau?


Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  Bv3g
En ligne##   Mer 3 Oct 2018 - 22:16
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Et voilà qui était fait, pas besoin de partir dans de grandes explications ou même reprendre des citations connues, il ne t’a fallu que d’un seul monologue pour calmer la demoiselle remplie de haine. Même la plus forte des têtes de mule pouvait être simplement raisonnée par la pure et simple logique. Une tache des plus simples et faciles pour un roi tel que toi. Maintenant, trouver l’infirmerie sera la tâche plus difficile de cette courte aventure, tu avais encore du mal à te repérer à travers l’école, alors trouvée l’infirmerie serait pour toi une tache trop longue et embêtante, mais un défi acceptable. Supporter la douleur jusqu’à l’infirmerie sera parfait pour entrainer ton esprit.

Soudainement, sans que je demande la moindre chose, la demoiselle se proposa d’elle-même de vérifier ton bras en t’appelant… Héros.
« Ohya ?» Y aurait-il donc un cœur tendre sous cette armure de feu ? Tu compris rapidement comment fonctionnait l’esprit de cette demoiselle. Une demoiselle colérique ayant un grand cœur. C’était adorable à voir et ça t’arracha même un léger sourire. Tu lui tendis ton bras en retirant le t-shirt qui recouvrait la blessure. Elle continuait de saigner, mais cela ne semblait pas gêner le moins du monde cette fille aux cheveux blancs. Elle expliqua simplement que vous deviez aller à l’infirmerie. Évident ! Tu l’avais compris depuis un moment, mais cela ne t’aidait pas du tout. Elle te demanda alors  si tu savais où c’était et tu n’avais qu’une seule chose à lui répondre. Tu levas un peu la tête en souriant, et fermement.

- « Je n’en ai aucune idée ! »

Un petit moment de vide s’installa avant que tu te mettes à rire à gorge déployer, souriant comme toujours. Il y avait une logique derrière cela, mais il serait peut-être un peu dur à comprendre pour la demoiselle.

- « Mais je n’ai pas besoin de le savoir, car tu vas m’y emmener ! Tu as dit toi-même que nous devions aller à l’infirmerie chercher de l’antiseptique pour NOS blessures, et je n’ai donc pas besoin de savoir où est l’infirmerie, car d’une façon ou d’une autre, j’y arriverais. Toutes les routes mènent à Rome après tout. »

Un sourire infaillible s’afficha sur ton visage. Tu avais encore et toujours parfaitement confiance en toi ou en ton destin. Tu étais destiné à devenir roi, et le destin semblait te mener à cela d’une façon ou d’une autre. Tu te retournas pour reprendre ta balle que tu fis tourner sur un doigt. Ça t’embêtait un peu que la blessure allait laisser une légère cicatrice mais tu devrais pouvoir la faire disparaitre sans trop de problèmes. Tu regardais la demoiselle en attendant qu’elle te guide vers la fameuse infirmerie.


Theme
Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Ven 5 Oct 2018 - 22:13

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Nouveau donc. Avec un caractère pareil, il était mal barré pour se faire des potes le roi des emmerdeurs!
Je sentais le mal de tête arriver et je ne voulais ni le supporter en plus, ni que le crétin en face voit que ça n'allait pas. Je n'étais encore que peu habituée aux montées d'adrénaline. Il fallait que j'aille me reposer et je le savais. Quand à mon bras, il était plus que temps que j'aille montrer les dégâts. J'étais sous médicaments pour éviter un rejet de la greffe depuis le début de l'année et c'était des choses que je prendrais à vie, à plus ou moindre effet. Le traitement actuel servait donc à diminuer mes défenses immunitaires. Je vous laisse donc deviner ce qu'il se passerait dans mon cas si je ne désinfectais pas cette plaie, même bénigne.

Je ne vous dis pas à quel point j'aurais voulu me téléporter à ce moment-là, juste pour l'emmerder. Mais non, je ne suis qu'une manipulatrice feu. Ce qu'il finirait bien par comprendre, je le jurais! J'ai soupiré et j'ai pris la route sans plus de paroles en lui faisant juste signe de me suivre. On ne se refait pas.
Le chemin parut bien calme. La nature avait ses bruits et nous ne venions pas la perturber en conversations futiles. Après tout, nous ne nous connaissions pas et il ne me laissait pas vraiment une bonne première impression. En même temps, il avait faillis me tuer.

Je me suis mordue la lèvre quand j'ai sentis les prémices de ma migraine enfler. Elle était là et elle y resterait jusqu'au repos complet. J'étais foutue pour la nuit. Moi qui voulait bosser sur une compo, c'était raté!
La blessure saignait toujours un peu sans que je ne m'en formalise. Je savais que ce n'était pas grave tant que je réglais ça à l'infirmerie. J'ai soupiré doucement, me sentant fatiguée. Je ne retrouverais que beaucoup plus tard mon énergie d'avant la maladie.

- On devrait arriver d'ici dix minutes maintenant.

Et il était temps.


Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  Bv3g
En ligne##   Ven 5 Oct 2018 - 23:58
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Au bout d’un léger moment la demoiselle se mit enfin en route pour l’infirmerie. Tu souris alors un peu bêtement avant de commencer à la suivre. Tu ne savais pas du tout où tu te trouvais exactement, alors ne pas perdre de vu sera ta mission numéro uno. Sur tout le chemin, tu suivis cette demoiselle sans lâcher le moindre mot. Elle ne semblait pas vouloir parler, tu pouvais bien lui excuser cela. Cela restait mal poli de sa part, mais elle semblait encore t’en vouloir pour ta chute. Tu aurais pu aussi simplement lui tomber directement dessus, ça aurait été bien plus rapide et efficace, mais beaucoup trop salissant. Tu aurais même risqué de recouvrir ta tenue du sang d’une femme que tu ne connaissais pas du tout. Une bien belle bêtise, qui aurait pu t’apporter des ennuis plus graves. Ce qui n’était pas possible pour toi, tu te devais de rester digne, noble, royal.

Sur le chemin tu observas donc ce qui était à ta portée de vue. Pas la magnifique forêt qui semblait nous couvrir de ses doux bruits, pas les dessins lumineux formés au sol par les arbres de la forêt. Loin de là. Tu observais la personne devant toi. Et je vous reprends encore, le roi ne fixerait jamais l’arrière d’une femme qu’il connaît à peine, à moins que celle-ci soit très attirante charnellement parlant. Cette demoiselle n’était pas vraiment à ton goût, même si ses cheveux étaient magnifiques. De derrière elle, c’était bien la seule chose que tu pouvais bien observer. Tu aurais pu admirer ses formes mais tu n’avais pas le moindre intérêt à observer pendant plusieurs longues minutes le postérieur d’une femme inconnue et physiquement peu intéressante. Quelque chose d’autre t’intéressais bien plus. Sa condition physique semblait correcte, son caractère était fougueux et impulsif mais … elle semblait faible. Son rythme n’était pas normal, sa respiration un peu trop lente… Ou elle avait de légers soucis de santé, ou elle avait juste besoin d’une bonne nuit de repos. Tu te rapprochas doucement d’elle pour mieux l’observer d’un point de vue médicinal. Tu n’étais pas un grand docteur, médecin, etc, mais tu avais lu assez de livres et tu avais assez confiance en toi pour faire tes propres jugements. Pas toujours correcte, mais  souvent proche de la vérité pour la plupart.

Elle te parla alors soudainement pour te dire que vous seriez là-bas dans dix minutes. Tu lui répondis alors du tac au tac sans mauvaise arrière-pensée, en exprimant juste ce que ton cœur, âme et esprit voulaient dire.
« Tu tiendras le coup jusque-là ? » Tu aurais pu ne rien lui dire, ou même partir devant elle et ne plus jamais la recroiser … mais tu étais responsable de sa blessure, hors de question de la laisser dans le pétrin par ta faute, elle n’était pas une de tes fidèles, mais elle était une habitante de ce monde et chaque personne bonne ou mauvaise personne en ce monde ont droit à l’attention du roi. Le roi écoute, mais n’obéit pas. Il fait ce que bon lui semble et ce qu’il fait sera toujours bon. Tu étais prêt à l'aider, la pousser, la soutenir, la porter mais tu ne pouvais pas laisser tomber ici cette jeune femme sans raison.


Theme
Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Sam 6 Oct 2018 - 19:41

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Il y a des choses dont je ne m'habituerais jamais. Du genre ne plus réagir avec autant de violences du fait de ma fatigue. Je ne pouvais plus vraiment me permettre de mettre mon cœur à rude épreuve, du moins pendant un an, le temps que l'on sache si la greffe serait acceptée ou non. Donc je suis restée calme et je n'ai pas couru jusqu'à l'infirmerie comme une dératée.

J'ai senti son regard sur moi et j'aurais voulu l'oublier mais je comprenais: J'étais pâle et épuisée. Pour une jeune femme de mon âge, ce n'était pas une réaction tout à fait normale. J'aurais dû être en super forme et non pas complètement HS. Je le savais. On m'avait posé beaucoup de questions auxquelles je n'avais pas voulu répondre au début de ma rémission. C'est pour ça que j'avais éclairci mes cheveux: Pour que la pâleur se voit moins. Que l'on me laisse un peu tranquille. Le soucis? Ça se voit toujours. Il y a des signes qui ne trompent pas.
En parlant de ça, il a finit par me poser directement la question. J'avais l'habitude, mais je n'aimais pas ça pour autant. Je me livrais rarement, je n'aimais pas ça. Alors savoir que l'on attendait de moi ce que je n'étais pas prête à donner... Je ne sais pas. Il y avait là dedans un concept qui m'échappait. Je pouvais comprendre sa question et je savais que ce n'était pas méchant. Mais je n'appréciais pas de paraître si faible.

- Oui, t'en fais pas pour ça. Je gère, j'ai l'habitude.

Je n'ai pas été sèche dans mon ton, même si j'ai pu le paraître dans mes mots. Il y a des choses auxquelles on ne s'habitue jamais. La faiblesse en est une. Le fait que les autres voient cette faiblesse est peut-être la pire de ces choses.


Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  Bv3g
En ligne##   Sam 6 Oct 2018 - 22:26
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Elle était froide, mais chaleureuse. Tempétueuse mais calme... Si toi tu représentais le soleil, elle ne pouvait que représenter qu’une seule chose. Un sourire s’afficha sur ton visage en y pensant. Une douce brise de printemps. Voilà ce qui la représentait le mieux dans l’état des choses. Tu avais vu un bon fond en elle, mais comme on le dit, la pluie vient le beau temps, après l’hiver, vient l’été et entre-temps, le doux printemps. Tu as pu voir un léger éclat de soleil à travers les nuages qui entouraient cette femme. Tu ne perdais pas face à elle. Il fallait jute peut-être la réveiller, ou bien la laisser se reposer. Les deux options étaient acceptables, mais laquelle choisir. Pour le moment, tu ne pouvais pas laisser les dés du destin choisir. Tu devais utiliser tes capacités pour l’aider… Mais que faire. Tu avais 10 minutes devant toi, 10 minutes avant d’arriver à l’infirmerie, 10 minutes que tu comptais bien utiliser. Pour le moment, essayons de légèrement la provoquée. Tu répondis hautainement à ce qu’elle disait.

- « Au mais je ne m’en fais pas. Je voulais juste savoir si tu finirais par t’écrouler au bout d’un moment. J’aimerais éviter de te porter jusque là-bas, je sais que j’ai une part de responsabilité pour ce qui t’es arrivé, mais je n’ai aucune raison de t’accorder le doux plaisir d’être porté par moi.. Mais maintenant que je sais que tu tiendras le coup, plus besoin de m’inquiéter pour toi. »

Mmmh. C’était peut-être un poil trop méchant. Il est vrai qu’elle possédait des pouvoirs et qu’elle pourrait bien te faire brûler vivant si elle le voulait, mais vue son état, elle n’était pas vraiment une menace actuellement. Si par contre tu arrivais à vraiment l’énerver, il se pourrait bien que tu risques ta peau … Un pari risqué, mais tu voulais le tenter. Ça pourrait bien lui donner assez de colère et de volonté pour marcher jusqu’à l’infirmerie et si vraiment elle venait à s’écrouler, tu n’aurais pas d’autre choix que de la portée.


Theme
Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Dim 7 Oct 2018 - 21:10

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Je veux bien être zen mais y a des limites à pas franchir. Je l'ai pas agressé, je vois pas pourquoi lui, il l'a fait. Donc c'est tout à fait naturellement que j'ai réagis à ces propos par ma meilleure arme: L'attaque. Je sais c'est pas le meilleur des scénarios mais si fallait le faire descendre du piédestal où il avait posé son cul, j'allais me faire un plaisir de lui rappeler qu'il était lui aussi, un simple putain d'humain et que s'il était là, c'était pas parce qu'il était béni des Dieux. Je sais je suis vache. A ma décharge, j'étais pas vraiment en état.

Ni une ni deux, je l'ai obligé à s'arrêter à se taire et à ne plus bouger avec le peu d'énergie qui me restait à mettre dans mes pouvoirs et je me suis tournée vers lui, mes yeux de feu dénotant ma bonne humeur.

- Bon écoute roi des emmerdeurs, je t'explique, je suis pas une pauvre demoiselle en détresse alors tu rêves si tu crois que je m'abaisserai à m'effondrer dans tes bras un jour. Ensuite, si tu permets je crois pas que t'ai de quoi la ramener, j'ai atterri ici tout comme toi alors avec tes airs de jeune premier, je te rappelle que si t'es là, c'est aussi parce que t'as ressenti un Vide donc sois gentil, arrête de faire genre que tu vaux mieux que nous. T'es juste un paumé, comme nous. Alors maintenant soit tu te calmes soit je t'oblige à t'attacher et je te laisse là comme un con avec ton bras en sang et ton putain d'ego surdimensionné. C'est clair chouchou ou t'as besoin que je répète?

Oui je sais, on fait pas plus chiante comme fille. Mais ça avait le mérite d'être clair au moins. Il y a des jours où il faut pas m'emmerder et s'il avait besoin que je lui explique par a+b, je me ferais un plaisir de cramer ses cheveux quitte à dormir pendant trois jours pour récupérer derrière!


Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  Bv3g
En ligne##   Dim 7 Oct 2018 - 22:49
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Tu savais qu’elle allait réagir, tu savais qu’elle allait t’affronter de face. Tu savais que tu allais certainement en payer les conséquences mais ça t’importait tellement peu. Tu voulais juste prouver quelque chose de très simple à cette jeune femme. Mais il fallait un peu la pousser pour le lui montrer. Et c’est ce que tu avais fait. Cependant, tu ne t’attendais pas à soudainement être immobilisé par elle. Tu avais fait tes cherches dans ton coin, tu comprenais encore mal le système de soleil et lune, mais tu avais compris que quelqu’un relier à la lune et au feu pouvait manipuler les  autres, comme de simple marionnette. Tu aurais préféré tomber sur l’invisibilité sur le coup, car malheureusement tu te trouvas dans une situation épineuse, mais totalement gérable.

Immobilisé, tu fus obligé d’écouter ce que la demoiselle avait à dire. Ça ne te gênait pas vraiment, tu voulais savoir avec quoi elle allait répondre. Et elle en avait du répondant. Elle croyait déjà que tu la voyais comme une femme en détresse alors qu’au contraire, tu la voyais bien plus comme une femme forte qui a juste besoin d’un bon coup de pied au cul pour sortir les crocs et montrer son véritable potentiel. Cependant, elle te parla alors de ressentir le vide … Tu avais eu aussi cette impression de sentir le vide, mais étrangement, pas tellement en même temps. Tu ne savais pas pourquoi, toutes les personnes ici ont des problèmes avec le Vide, toi cependant, ça ne t’es jamais vraiment arrivé. Tu es un roi, et tu as toujours sur tenir la tête haute… Mais cela, c’est ce que tu te croyais et ce que tu te convainquais de croire. Au fond, tu as aussi ressenti le Vide, un Vide immense au plus profond de ton être, mais tu refusais de l’admette, tu refusais de croire que tu étais faible alors que justement, c’est de cela que tu avais peur. Car tu sais qu’au plus profond de toi, c’est vrai.

Une fois son monologue fini, tu lui souris à pleine dent avant de très légèrement rigoler. Tu as eu ce que tu voulais et cette petite a prouvée d’elle-même qui elle était. Tu croisas les bras en face d’elle, en restant parfaitement droit et tu lui expliquas alors simplement.


- « Oh, mais tu as été très clair, et je savais bien à quoi je devais m’attendre. Mais arrête de te voire de manière aussi ridicule. Tu as des crocs, de la force, un caractère tenace et tu n’es pas si sotte que je le pensais. Alors laisse-moi te poser une question. Pourquoi tu te vois toi-même comme une paumée ? Tu as raison, je ne te connais pas, mais je connais assez bien l’être humain pour savoir que c’est dans l’adversité qu’on trouve nos plus grandes forces. Alors vas-y, attache moi, laisse-moi ici. Mais ne t’écroule pas, sur le chemin, tu l’as dit toi-même. Tu ne t’abaisseras pas à t’effondrer en face de moi. Garde donc la tête haute et ne t’abaisse pas face à moi. Ne montre pas tes faiblesses. Ne montre pas tes fragilités. Montre-moi ce que tu es, et montre-moi surtout que tu n’es pas une paumée … C’est moi, le paumé ici je te rappelle, je ne sais même pas où est l’infirmerie. »

Souriant fier de toi, tu t’avanças pour passer à côté d’elle sans la toucher pour suivre le chemin, tu t’arrêtas alors un moment pour regarder au-dessus de ton épaule. « De plus, tu n’as pas l’air du tout fatigué en étant énervé. »

Maintenant, tu t’attendais à tout et n’importe quoi. Elle pouvait te prendre comme un allié, un ennemi, ou juste un rival. Tu sais qu’elle pourrait bien t’attacher à un arbre, une fois énerver, ce genre de femme son capable de tout… Mais tu avais confiance en cette petite lueur de soleil que tu avais vue en elle. Si elle était vraiment méchante, elle t’aurait attaché depuis le début après ta petite bousculade.


Theme
Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Dim 7 Oct 2018 - 23:12

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

Il ne m'a pas répondu comme je l'aurais pensé et il m'a surprise. Au final, mis à part son égo, ce type était pas si désagréable. Je ne savais pas alors comment je prendrais cette rencontre: Un allié, un rival ou un ennemi? Au fond, peu importait, il avait vu juste. Nous nous étions tous les deux trompés l'un sur l'autre. Il n'était peut-être pas aussi con que je le pensais et je n'étais pas l'idiote qu'il pensait avoir rencontré.

Ma mère, quand j'étais plus jeune, m'avait dis un jour que mon caractère serait ma force. Elle avait raison, c'est ce qui me faisait toujours tenir. Ce qui me maintenait en vie et ce qui me protégeait. Même si certains pouvaient s'en plaindre, j'étais ce que j'étais par la force des choses. A l'époque, j'étais encore jeune et je n'avais pas la maturité pour le comprendre, mais j'étais forte, même si je m'en cachais. Parce que l'avouer aurait été admettre que je pouvais supporter la perte de ma famille alors que ça ne se pouvait pas. On ne se remet jamais de ce genre de deuil. On ne peut pas. Pas si jeune. Pas si brusquement.

Je l'ai observé avancer seul, me laissant un peu en arrière et j'ai contemplé cet homme qui me remettait à ma place sans s'insurger que je fasse de même avec lui. Il avait du répondant, il avait du chien à bien y regarder. Il était chiant et insupportable, mais je l'étais autant. Au fond, on était peut-être pas totalement opposé. J'ai soupiré et j'ai souris, désabusée, avant de le regarder et de l'interpeller.

- Eh le paumé! Tu sais où tu vas ou tu comptes te barrer avec un effet théâtral pour finir par te perdre?

J'avais un sourire fière et à la fois carnassier. J'étais sans pitié mais ça faisait mon charme, je crois. Et puis il m'avait foncé dessus et on s'était déjà disputé, autant essayer de pas s’entre-tuer d'ici l'infirmerie.
Je l'ai rattraper avec un petit air supérieur, cachant ma fatigue pour lui désigner qu'on tournait à gauche et non à droite.

- On recommence? Je suis Joyce Noran, rang étoile, feu lunaire. Ça fait quatre ans que je vis ici. Et toi?

Peut-être pourrions nous devenir alliés, avec un peu de chance. Et beaucoup de patience!


Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  Bv3g
En ligne##   Dim 7 Oct 2018 - 23:47
Messages : 254
Date d'inscription : 20/09/2018
Age : 20
Humeur : Radiant tel le soleil !

Tu t’avanças doucement en attendant une réaction mais malheureusement, tu arrivas à une intersection. Gauche ou droite… Tu ne pouvais pas juste t’arrêter là, tu décidas de prendre à droite mais avant de faire un pas de plus, la jeune femme t’adressa la parole. Le paumé ? Nan, tu ne pouvais pas apprécier un surnom comme cela … Mais tu appréciais particulièrement le ton qu’elle utilisait. Tu avais encore une fois fait mouche. Un tir en plein cœur, un jugement efficace, un talent sans égal. Et comme le dirait le plus grand détective de tous les temps, tu te retournas avec le sourire aux lèvres. « Élémentaire ma chère, je ne sais pas du tout où je vais, j’attendais juste que tu me rattrapes pour me montrer le bon chemin. »

Tu la regardais calmement et tu étais fier de ce que tu voyais. Un sourire fantastique. Des yeux remplis de force et courage. Une avancée déterminée. Et un mal qui semble avoir enfin disparu. Elle brillait d’une magnifique lumière, la lumière que tu avais vue en elle depuis le début ! Tu ne pouvais pas être plus fier de toi. Voilà le travail d’un roi ! La manifestation même du roi que tu voulais être. Tu venais de redonner d’une façon unique le courage et la force dont cette jeune fille avait besoin. Tu t’empêchais de rire, mais il était assez hilarant de la voir venir jusqu’à toi d’un air supérieur en cachant son état précaire. Elle t’indiqua de prendre la gauche plutôt que la droite. Ce n’était pas de la politique, mais tu ne pouvais faire que la suivre, ça ira toujours plus vite. Elle te parla d’un ton plus calme et tu lui répondis sur un ton tout aussi calme, même un peu moins royal… Plus charmeur, un ton auquel  tu étais bien plus habitué.

- « On recommence alors, mais en évitant la rencontre percutante alors. Arash Ilios, nouveau ici. C’est un plaisir de te rencontrer Noran. »Tu lui tendis la main droite en signe de paix et d’amitié. Tu n’avais plus aucune raison de lui tenir tête. Tu avais vu ce que tu voulais voir. Maintenant, il fallait tenir jusqu’à l’infirmerie, et tu savais qu’avec des encouragements … piquants, elle pourra tenir jusqu’à l’infirmerie.


Theme
Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  X0BwupG
Arash mode d'emploi
Spoiler:
 
##   Lun 8 Oct 2018 - 20:09

Personnage ~
► Âge : 20 bougies
► Doubles-comptes ? :
► Rencontres ♫♪ :
Joyce Noran
Messages : 723
Date d'inscription : 18/06/2014
Age : 21
Emploi/loisirs : Courir, chanter, écrire, lire, faire chier...
Humeur : Ben... Disons que si vous continuez les questions chiantes, vous risquez de rencontrer ma colère. Pas trés amicale.

On a finit par se diriger dans la bonne direction et j'ai souris face à sa main tendue. J'ai souris parce que j'étais contente de voir que nous n'étions pas totalement injustes l'un envers l'autre. On a tous des préjugés et on fait tous par conséquent des erreurs de jugements. A nous cependant de les dépasser et de voir plus loin que le bout de notre nez.

On a finit par arriver à l'infirmerie, dix minutes plus tard comme prévu. L'infirmière me connaissant depuis le temps, j'ai tout de suite était prise en charge pour une prise de tension et la désinfection de ma plaie.

- T'inquiète Linda, je vais bien.

- Vous êtes complètement inconsciente Joyce!

Je me suis renfrognée un peu mais je ne me sentais pas vraiment concernée. Je savais que dans mon état, je devais éviter les situations tendues, mais je ne pouvais pas me barricader chez moi toute ma vie. Mon cœur avait besoin d'être mit à rude épreuve pour pouvoir être prêt à me supporter.
Au final, tout allait bien et je n'avais pas de problèmes. Juste une grosse fatigue et une légère hypoglycémie. Symptômes courant chez moi. C'est donc un morceau de chocolat à la bouche et un bandage au bras que j'ai retrouvé le fou qui m'avait foncé dessus.

- Alors, Arash, seras-tu à jamais marqué par notre rencontre où as tu espoir de ne pas en avoir la cicatrice?


Rencontre entre un roi et une garce /Arash/  Bv3g
##   
Contenu sponsorisé

 

Rencontre entre un roi et une garce /Arash/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Terrae, Une nouvelle ère commence... :: Aux alentours de Terrae.
 :: Forêt.
Aller à la page : 1, 2  Suivant